Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[1x06] Dalek
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 1
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Esther
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2010
Messages: 95
Localisation: With Tenth Doctor on Tardis
Féminin Balance (23sep-22oct) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 27 Jan 2013 - 21:09    Sujet du message: [1x06] Dalek Répondre en citant

Oui c'est parce que jusqu'ici à chaque fois qu'il y avait la balise spoiler j'ai pas été spoilée donc je me disait que ce serait encore le cas ^^ donc voilà
_________________

Pas de moi
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 27 Jan 2013 - 21:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Zen'
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2013
Messages: 55
Masculin Verseau (20jan-19fev) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Lun 19 Aoû 2013 - 12:57    Sujet du message: [1x06] Dalek Répondre en citant

Allez. Après quelques semaines de vacances, je reprend le travail que j'avais commencé. J'ai sauté le dernier episode car je savais pas quoi en dire.


Alors cette épisode...

Premiere apparition d'un Dalekounet dans la série ! :3 Cette créature a été parfaitement bien introduit ! Cela dit, j'avias l'impression que ce personnage avait été donné comme si les scenaristes ne croyaient pas plus que ça à la série, et pensaient que ça serait la derniere apparition des Daleks ! Mais bon.
Certains disaient ici que la premiere fois, cet episode n'avait pas autant marqué quand on ne connaissait pas les Daleks. Moi au contraire, cet épisode m'avait déjà marqué, mais pas pour les Daleks ! C'etait plus à cause de ce docteur très noir qu'on nous offrait. Eccleston a très bien joué le type qui ferait tout pour detruire son pire ennemi, sans empathie. D'ailleurs ils le resument bien : ce docteur ressemble à un Dalek ! Preferant tuer ce qu'il ne comprend pas, et rempli de haine.

La premire fois que je l'avais vu, je considérais alors le Dalek comme une creature juste invinsible. Bon, cette idée est toujours la même, et l'idée de perturber ses sentiments grâce à Rose est bien trouvée.

Adam, je le trouve fade...
J'ai aimé la tête de Cybermen aussi ! Les petites allusions à l'ancienne série, qu'on ne peut pas comprendre quand on démarre ici... %)


Note : 17 / 20
_________________
Revenir en haut
Mad_Dog
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2012
Messages: 722
Localisation: Rennes
Masculin Taureau (20avr-20mai) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 12 Déc 2013 - 16:05    Sujet du message: [1x06] Dalek Répondre en citant

Pour l'apparition du TARDIS à un endroit où il ne s'attendait pas, j'ai plus pris ça à un clin d'oeil à la façon dont les Seigneurs du Temps n'arrêtent pas de guider le TARDIS où ils veulent dans l'ancienne série.

Sinon, pour la "wikipédia fact" les ayants droits des Daleks on un peu tapé du doigt en voyant le scénario et ont presque refusés qu'ils apparaissent. C'est en trouvant un monstre de remplacement que Russell T Davies a imaginé les Toclafanes et Shearman à renommé son script de travail "The Absence of the Daleks" ce qui est très drôle.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dalek_(épisode)

Bon, alors, j'ai revu cet épisode APRES les événements de "The Day of the Doctor" avec quelqu'un qui avait vu "Day of the Doctor" et pas des masses d'autres épisodes de Doctor Who. C'était son premier épisode avec des Daleks, et ça fonctionne toujours contrairement à ce qu'on pourrait se dire. J'ai été de nouveau en empathie avec le jeu d'Eccleston et comprenant vraiment mieux pourquoi il pétait les plombs à la vue d'un Dalek (et pas d'un autre monstre.) Même après des années, ce Dalek qui devient peu à peu humain et émouvant. La personne avec moi à beaucoup apprécié cet épisode aussi.
_________________
Upgrading in progression :
Revenir en haut
Outlander
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2015
Messages: 53
Localisation: Bretagne
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2015 - 20:34    Sujet du message: [1x06] Dalek Répondre en citant

Il est enfin là !!!
Un Dalek !!!

Oh mais c'est un futur proche... on ne nous dit pas tout, j'en suis sur !! Mr. Green

Ce face à face entre les deux adversaires était magique. Les révélations sur la guerre, les références à l'ancienne série, la conscience du Docteur... Il est seul !
Et toujours cette compagne, faiblesse et force, qui pousse le Docteur à se battre.

Le Dalek était beau. Il a eu une fin digne. Mais également un beau massacre qui tease la puissance de ces adversaires à l'avenir !

Mais tiens, un autre passager ! Mr. Green
_________________


Say something nice !
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 768
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 20 Aoû 2017 - 16:17    Sujet du message: [1x06] Dalek Répondre en citant

1x05 Dalek : la rétro-review

-Mankind goes into space to explore. To be part of something greater !
-Exactly! I wanted to touch the stars.
-You just want to drag the stars down and stick them underground underneath tons of sand and dirt, and label them. You're about as far from the stars as you can get.


Je n’avais jamais revu cet épisode et il s’agissait d’un de ceux que je souhaitais vraiment redécouvrir, non seulement parce que mes goûts sont susceptibles d’avoir évolué depuis 2008 mais parce que je soupçonnais que cet épisode gagnait à être revu avec une meilleure connaissance de la mythologie de la série. Je confirme, c’est effectivement le cas.

La première fois, j’avais trouvé Dalek sympathique mais pas exceptionnel. Mon problème principal étant…ben…le Dalek justement, que je trouvais profondément ridicule. Qu’en est-il cette fois-ci ? Comme je le soupçonnais, j’ai bien plus apprécié l’épisode même si ce dernier n’est pas dénué de défauts très RTDesques.


I. Autour du Dalek

Le reproche principal que je ferais à l’épisode est l’accumulation de facilités scénaristiques autour de l’intrigue principale, la plus évidente étant clairement le personnage de Van Statten, le propriétaire du musée. RTD n’a jamais hésité à glisser quelques personnages outrageusement caricaturaux dans ses épisodes mais je crois que celui-ci détient la palme. Milliardaire sans scrupules dont le pouvoir est ignoré des masses (Internet lui « appartient »), qui ne s’intéresse aucunement aux conséquences de ses actes et qui n’hésite pas à tuer, à kidnapper et à se débarrasser de sbires pourtant fidèles lorsqu’il lui en prend l’envie, il semble tout droit sorti d’un vieux James Bond.

Ce cliché sur pattes est clairement un élément comique voulu (j’avoue avoir ricané devant le portrait géant de lui-même dans son bureau et pensé un tantinet à un certain président des USA) et ce n’est de toute manière pas vraiment le sujet de l’épisode mais je trouve un peu dommage que le personnage secondaire le plus important de l’épisode n’ait pas un peu plus de subtilité. Même Yvonne Hartman plus tard aura droit à sa rédemption finale mais Van Statten n’a aucune qualité et ne sert que de méchant générique. Les autres personnages ne sont heureusement pas aussi mal traités :Adam, le petit génie qui succombe au charme de Rose, est déjà un peu plus creusé et le fait qu’il n’hésite pas à se sauver et la laisser seule avec le Dalek donne déjà un petit aperçu de son caractère.

Quant-au bras droit de Van Statten, elle n’est que peu développée mais sa décision finale de faire subir à son ancien patron ce qu’il a fait subir à tant d’autres (l’abandonner sans mémoire dans un coinn paumé) est assez jouissif. Il est en revanche assez difficile de se concentrer sur le personnage quand on est également fan de Stargate : sacré Van Statten, c’est un peu de ta faute aussi, quelle idée de faire confiance à Osiris ! Entre un Dalek et un Goa’uld, tu ne risquais pas de t’en sortir indemne.

S’il est évident que les Humains ne servent ici que de décor et que RTD souhaite se concentrer sur le duo Docteur/Dalek, le showrunner n’oublie néanmoins pas de continuer à introduire divers éléments de la mythologie aux nouveaux spectateurs : outre l’apparition de l’iconique ennemi de la série, le Dalek, nous avons droit à un premier aperçu des cybermen grâce à la tête dans le musée et apprenons en passant que le Docteur a deux cœurs (et qu’il n’est ma fois pas mal du tout torse nu mais là n’est pas le sujet^^).

RTD n’oublie pas non plus bien sûr de développer ses propres ajouts à ladite mythologie : il nous glisse un petit « badwolf » (le nom de code de l’équipe de sécurité) et, surtout, nous explique enfin que la fameuse guerre du Temps qu’il ne cesse d’évoquer avait comme principaux protagonistes les Daleks et les Time Lords et qu’ils se sont mutuellement détruits. Cette révélation se sera donc étalée sur 8 épisodes, ce qui est bien joué de la part de RTD : je me souviens combien j’étais ravie au premier visionnage d’avoir ENFIN l’explication au fait que le Docteur soit le dernier survivant de sa race.


II. Le Docteur et le Dalek

Comme je le disais, au premier visionnage, le Dalek ne m’avait VRAIMENT pas convaincue. Je me souviens que le seul point positif que je lui avais trouvé, outre tout de même son aspect kitsch délicieusement prononcé, était d’être une menace infiniment plus crédible que les Slitheens de l’épisode précédent. Cela dit, c’est aussi probablement le cas de mes deux chats et de la majorité de mes élèves de 6eme donc on ne peut pas dire que ce soit un niveau très difficile à atteindre.

Maintenant que j’ai pu apprécier ces ennemis iconiques de nombreuses fois, je réalise le travail exceptionnel fourni par RTD pour justement parvenir à faire une menace crédible d’une salière géante conduite par un poulpe. Prenons par exemple la scène où le Dalek apparait pour la première fois ; la description qu’en fait Van Statten dans la scène précédente est volontairement tronquée. Nous savons uniquement que la créature est protégée par du métal mais cet indice assez flagrant est très vite dissimulé lorsque Van Statten annonce que le dernier scientifique à l’avoir touché a immédiatement été carbonisé, ce qui ne fait pas partie des attributions habituelles des Daleks même s’il est toujours parfaitement acceptable pour un showrunner de changer un peu les caractéristiques d’une race. Puis le Docteur pénètre dans la pièce mais le Dalek est dans l’ombre et l’on n’aperçoit qu’une simple lumière venant de son « œil », ce qui pour un fan averti commence à être un indice suffisant. C’est alors que Nine se présente et que le Dalek parle pour la première fois, écartant le moindre doute.

Bref, l’apparition progressive de cet ennemi iconique est fort bien menée et ne souffre que d’un seul gros défaut : le titre de l’épisode spoile complètement la révélation ! Je suppose que le but de la BBC était d’attirer les fans qui n’avaient pas encore donné sa chance à la nouvelle série mais j’avoue que je trouve cela bien dommage, d’autant plus que cette partie du public ne devait pas être bien nombreuse.

RTD utilise alors le reste de l’épisode pour montrer avec emphase l’extrême dangerosité du Dalek : insensible aux balles malgré l’immense puissance de feu déployée, il détruit une armée en quelques minutes, aspire l’énergie de tout un état et télécharge en quelques secondes toutes les connaissances humaines. Le Docteur lui-même ne cesse d’insister sur le danger mortel que pose son vieil ennemi. Détail glaçant qui résume parfaitement cette dangerosité : lorsque Rose se retrouve enfermée avec le Dalek, Nine se met immédiatement à parler d’elle au passé.

RTD prend également soin de rendre dangereuses les particularités anatomiques les plus kitchs du design du Dalek et n’hésite pas à réutiliser les gags éculés que toute personne ayant vu la série a pu faire. Ainsi, la ventouse ridicule qui a permis à des millions de petits Anglais de se cosplayer à peu de frais est moquée par un des soldats (« What are you going to do ? Sucker me to death ? »)… juste avant qu’il ne se fasse effectivement aspirer à mort puis que le Dalek n’utilise cette même ventouse pour calculer avec une impressionnante vitesse le code lui permettant de sortir de la pièce. Quant-à la blague selon laquelle un Dalek est démuni face à de simples escaliers, les survivants n’hésitent pas à la faire et à narguer leur poursuivant…qui se met alors à léviter.

Mais RTD ne se contente pas de mettre l’accent sur sa dangerosité et fait ce qui n’avait il me semble jamais été fait auparavant (mais le sera plus tard) : il parvient à rendre cette menace sympathique. C’est fort progressif bien sûr, je doute par exemple que beaucoup aient sorti les mouchoirs lorsque le Dalek implore la pitié du Docteur au moment où ce dernier le torture. Je ne me souvenais d’ailleurs pas qu’un Dalek implorait qui que ce soit avant la saison 5, je suis donc rétrospectivement amusée que Moffat ait justifié et expliqué 11 ans plus tard ce qui était en fait une décision de RTD : le fait que le concept de pitié ne leur soit pas étranger.

C’est bien sûr la fin de l’épisode qui rend le Dalek réellement émouvant même si son ton désespéré (pas évident à retranscrire vu la voix de ces aliens) lorsque le Docteur lui apprend qu’il est le dernier de son espèce était déjà étrangement touchant. Incapable de vivre avec l’idée qu’il est le dernier de son espèce , avec le fait qu’il est un Dalek impur car mêlé à un ADN humain, incapable même de tuer Van Statten et Rose à cause de la mutation qu’il est en train de subir, il perd son identité et s’effondre complètement. « My function is to kill. What am I? » demande-t-il au Docteur qui ne peut que lui répondre « Something new ». Tout changement étant forcément une catastrophe pour un Dalek dont toute l’identité se fonde sur la certitude d’être la race parfaite, il décide donc de se suicider après un dernier petit plaisir, très humain : s’offrir un dernier bain de soleil.

Cela aurait peu être ridicule mais cette scène est je trouve une réussite et explique je suppose les quelques autres tentatives que feront RTD et Moffat après lui pour mettre en scène des Daleks « impurs » et différents (avec il faut l’admettre plus ou moins de succès). Tout cela n’est pas une pure invention de RTD bien sûr, je me souviens que l’épisode du 7eme Docteur Remembrance of the Daleks opposait deux sous-espèces distinctes de cette race… et montrait des Daleks lévitant pour passer un escalier. Il n’empêche que c’est je pense la première fois qu’un showrunner tente de rendre un Dalek réellement touchant et c’est sacrément osé de le faire dans l’épisode qui ramène pour la première fois ce grand ennemi du Docteur.

Mais ce n’est pas que des Daleks que RTD approfondit la psyché durant cet épisode. Tous les amateurs de « dark Dotor » (moiiiiiiiiiiiiii !^^) ont dû se frotter les mains cette semaine : la joie avec laquelle Nine insulte son ennemi enchainé (« great space dustbin », « you’re nothing ») puis lui annonce la destruction de sa race était déjà assez dérangeante mais je ne crois pas qu’il y ait d’autres épisodes où l’on voit le héros de cette série torturer un ennemi immobilisé et implorant sa pitié, le tout avec un grand sourire ravi ! Bien sûr, il s’agit d’un Dalek mais la scène –surtout lorsque l’on ne sait pas encore grand-chose sur cette race- est rétrospectivement presque aussi flippante que la fin de Family of Blood et montre combien Nine est un Docteur encore très instable.

C’est l’occasion pour RTD d’introduire pour la première fois un thème que Moffat reprendra très souvent de bon cœur : la ressemblance entre le Docteur et son ennemi. Ressemblance dans leur histoire personnelle bien sûr, les deux étant les derniers de leur race et seuls survivants de la Guerre du Temps, mais surtout dans leur mentalité. Le Docteur commence d’ailleurs par assumer tout à fait cette ressemblance lorsque le Dalek la lui fait remarquer, allant jusqu’à dire EXTERMINATE lorsqu’il commence à le torturer.

De même, lorsqu’il communique avec lui par caméra interposée au milieu de l’épisode, il lui demande de se suicider en lui criant « Rid the universe of your filth! », ce qui est tout à fait le vocabulaire qu’un Dalek pourrait utiliser. Ce dernier ne s’y trompe d’ailleurs pas et prononce la phrase que Moffat réutilisera plusieurs fois : « You would make a good Dalek ! ». Le Docteur étant malgré tout un brave type, cette affirmation le choque assez pour qu’il commence à se remettre en question. Mais il lui faut l’intervention de Rose, qui s’interpose entre lui et le Dalek désarmé à la fin de l’épisode en lui demandant « It's changing. And what about you, Doctor? What the hell are you changing into? », pour que Nine reprenne ses esprits et parvienne à ne plus se laisser dominer par sa haine. Il parvient même à offrir un discret « I’m sorry » au Dalek lorsque ce dernier commence à comprendre qu’il n’est plus pur. Après cet épisode, l’aspect très dangereux et instable de Nine est désormais évident, de même que les lourdes séquelles psychologiques que lui a laissées la guerre du Temps.


Pour conclure, je dirais que Dalek est typiquement le genre d’épisode qui est bien plus appréciable rétrospectivement. Il est également assez crucial dans cette saison 1 puisqu’il est celui qui dévoile le passé du Docteur et, surtout, son état psychique. Pour ce qui est des Daleks, il nous donne un assez bon aperçu des caractéristiques de cette race mais aussi de l’importance du Docteur à leurs yeux. Au moment où Nine se présente, le Dalek, jusqu’alors enfermé dans son mutisme, se met immédiatement à hurler des menaces alors qu’il ne sait même pas encore que celui-ci est responsable de la destruction de Skaro et des Daleks. Alors même qu’il est en train de chercher à exterminer toute la base il prend aussi le temps de discuter avec le Docteur du fait qu’il soit le dernier de sa race. C’est à lui, à la fin de l’épisode, qu’il demande en quoi il est en train de se transformer et quelle est sa nouvelle identité.

Moffat jouera plusieurs fois sur ce thème mais c’est évident dès cet épisode : le Docteur n’est pas simplement l’ennemi des Daleks, il est une part importante de leur identité et ils se définissent en bonne partie par opposition à lui. Il est amusant de constater que c’est en fait assez souvent le cas des ennemis du Docteur, le Master en étant l’exemple le plus évident.

La semaine prochaine, je redécouvre l’épisode qui m’a laissé le moins de souvenir de toute la saison 1 : the long game. En attendant ma prochaine review (probablement tardive pour cause de rentrée scolaire réunionnaise^^), je vous souhaite une bonne fin de vacances/d’été/de saison de Game of thrones/de binge watching de the Defenders (rayez la ou les mentions inutiles).
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Uranium
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2017
Messages: 36
Masculin

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 10:02    Sujet du message: [1x06] Dalek Répondre en citant

Très intéressantes tes retro-reviews, Tyr. ça donne envie de revoir la saison 1.
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 768
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 19:34    Sujet du message: [1x06] Dalek Répondre en citant

Merci bien. ^^ Je suis contente de redécouvrir la saison 1 mais purée, j'avais oublié l'aspect vraiment très kitsch de celle-ci! Smile
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Mikado
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mai 2015
Messages: 380
Localisation: France
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe

MessagePosté le: Mer 23 Aoû 2017 - 20:19    Sujet du message: [1x06] Dalek Répondre en citant

Moi aussi j'ai beaucoup aimé ta review, et concernant l'aspect "très kitsch" de cette saison 1, je reste particulièrement attaché à cette saison. Elle a un charme qu'on ne retrouvera plus jamais dans la série. De plus, je trouve que la majorité des épisodes restent très sympathiques à regarder ! Smile

Et j'aime la ressemblance entre cet épisode et l'épisode Into the Dalek dans la saison 8, je parle principalement du "Vous ferez un bon Dalek".
_________________
Revenir en haut
Skype
Alysse
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2013
Messages: 77
Localisation: Nouméa
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Sep 2017 - 13:40    Sujet du message: [1x06] Dalek Répondre en citant

Bon alors, Tyr, ça fait une éternité que je n'ai pas participé à ce forum, mais à chaque fois je lis tes reviews, et elles me donnent l'impression de mieux comprendre l'épisode à chaque fois, ou du moins d'apporter une autre lumière aux évènements.
Et, me refaisant la saison 1 (puis 2, car j'ai vraiment retrouvé l'émerveillement qui m'avait fait tomber pour la série), j'ai découverte avec ravissement tes rétro-reviews. Donc, juste pour dire que j'attends la suite avec impatience, car dans les épisodes qui arrivent, il y a tout de même du très très bon !
Vivement la prochaine donc Wink
_________________
But your heart grows cold
The north wind blows
And carries down the distant... Rose?
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 768
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Jeu 14 Sep 2017 - 19:18    Sujet du message: [1x06] Dalek Répondre en citant

Merci, c'est très gentil. Je suis un tantinet prise par la rentrée scolaire mais je m'y remets dès que j'ai le temps.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:03    Sujet du message: [1x06] Dalek

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 1 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6
Page 6 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com