Doctor Who Forum Index
 
 
 
Doctor Who Forum IndexFAQSearchRegisterLog in


Auto-stoppeur[terminé]
Goto page: 1, 2, 3  >
 
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Doctor Who fan-fiction
Previous topic :: Next topic  
Author Message
persee2
[Face of Boe]

Offline

Joined: 08 Jul 2009
Posts: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

PostPosted: Wed 11 Nov 2009 - 16:21    Post subject: Auto-stoppeur[terminé] Reply with quote

titre: Auto-stoppeur

Disclaimer: Malheureusement doctor who ne m'appartient pas mais appartient à ce sadique de RTD! (XD)

Situation: Le 1er Docteur n'a rien donné à son double pour qu'il puisse voyager dans l'espace! Le double et Rose vont devoir faire du stop! Et comme dans « Le guide du voyageur intergalactique » le stop ne se passe jamais bien.

Spoiler: Jusqu'à la saison 4. Le personnage de Nath est expliqué plus loin.




































Quote:
Le deuxième Docteur et Rose étaient à Torchwood, dans le monde parallèle. Il leur falait des pièces de vaisseau spatial. Ou même un vaisseau spatial. Ianto qui avait réponse à tout leur fit visiter son débarras. Quand il ouvrit la porte , un véritable entrepôt s'ouvrait devant eux , avec plein d'étagères surchargées d'objets venant d'ailleurs. Jack siffla , impressionné.« -Ianto! C'est là que tu cache tout tes jouets!-dit Jack-Je me disais que ça pourrait être utile.-Effectivement Ianto. Merci.-dit le Docteur-Mais je ne pense pas qu'il y ait de quoi faire un vaisseau avec tout ça.-dit Ianto-On verra bien.-répondit le Docteur ».Le groupe suivit le Docteur à travers les rayonnages. Celui-ci se contentait de regarder quelques secondes un objet puis de passer à un autre. Les autres le laissait faire. La plupart des objets ne signifiait rien pour eux. Le Gallifreyen fit plusieurs rayonnages sans accorder plus d'attention aux technologies aliens.« -Docteur! Vous faites la fine bouche là! -s'exclama Jack-Non mais je ne peux pas construire un vaisseau avec ça.-Je vous rappelle que on ne cherche pas un TARDIS , mais un vaisseau tout simple.-comprit Rose-Oui. C'est le problème. Mais il n'y a pas de quoi faire un vaisseau ici. Oh...Mais attendez! Un tournevis sonique! Juste la version sous-gradée par rapport au mien! Je peux vous l'emprunté?-Bien sûr.- répondit Ianto-Je vous le rendrais quand j'aurais mon propre sonique.-D'accord. ».Rose et le Docteur prirent poliment congé de Ianto et Jack. Ils rentrèrent au manoir chez Jackie et Pete. Le petit frère de Rose était en train d'éclater de joie dans le grand salon. Il jouait à vider toute l'eau de son biberon sur lui. Cela l'amusait beaucoup. Une voix s'éleva de la cuisine , au fond du salon.« -Rose! Docteur! Vous voulez quoi au diner?-demanda Jackie.-Euh rien...Merci. On sera absents ce soir. Je vous emprunte votre fille!- répondit le Docteur-Ah! D'accord...Amusez vous bien...-Merci maman. - dit Rose ».Les deux amis partirent dans leur chambre. Ils avaient la même chambre mais avaient fait installer deux lits, la situation étant un peu gênante. Rose et le Docteur prirent quelques vêtements qu'ils mirent dans un sac-à-dos. Ils repartirent en sens inverse et s'arrêtèrent devant le salon. Rose regarda tendrement son petit frère tout trempé. Mais elle choisit de repartir dans les étoiles. Les deux amis sortirent dehors. Le Docteur emmena Rose en haut d'une tour, sur le toit, quelques mètre après le manoir.« -Qu'est-ce qui va se passer maintenant?-demanda la jeune femme-On va être téléportés dans un vaisseau taxi. Il nous emmènera à Arcturus du Bouvier (la constellation)/ Comme beaucoup de gens se perdaient sur Terre , ils allaient frauder dans des vaisseaux... Et il y avait tout un tas de problèmes administratifs... Certains , je ne sais plus qui , ont crée la compagnie des vaisseaux taxis qui amène les perdus sur Arcturus. Je trouve que ça ne change pas grand chose au niveau administratif...-Ah la paperasserie...-Non c'est informatique. Ça n'arrange même pas leurs problèmes...-On sera dans le taxi dans combien de temps?
-Si ma montre est à l'heure... Trente secondes. ».

Tout devient flou autour d'eux. Les contours du toit et des immeubles à côté changèrent de forme. Les couleurs changèrent, devinrent plus lumineuses. Le décor fut remplacé par de nouveaux contours et nouvelles couleurs. L'image cessa de se modifier, les contours furent moins flous. Le paysage se fixa. Ils étaient maintenant dans une petite salle rectangulaire, dont les murs sombres avaient beaucoup de portes. Un petit bonhomme chauve, assis à une table en acier et devant un ordinateur les appela. C'était la seule chose dans la pièce.
« -Monsieur, madame , par ici! Noms-Prénoms-Cartes d'identités ou puces ou tatouages-Races.
-John Smith , humain , carte d'identité.
-Rose Smith , humaine, carte d'identité. ».


L'homme vérifia leurs informations sur la carte d'identité et les entra dans un dossier informatique.
« -Très bien. Chambre 432 et la porte derrière moi.
-Je pourrais payer quand on sera sur Arcturus.
-Mais oui...Aller dans votre quartier , la porte derrière moi. »


NOTE DE L'AUTEUR: J'ai perdu open office , l'orthographe risque d'être un peu... Enfin bref. Suite de l'histoire:

Le Docteur fit un signe de tête à Rose , qui s'y connaissait moins  bien en diplomatie. Ils prirent donc la porte indiquée. Derrière elle suivait des petits couloirs sombres. Il y avait  un couloir principal puis deux rangées de portes à gauche qui portaient les numéros de chambres : 100-101-102. A droite il y avait trois portes ayant les numéros de chambres : 103-104-105.
Le Docteur expliqua que comme ils étaient deux ils avaient une chambre qui commence par le numéro 200. Quand la chambre était prise il y avait un petit écriteau sur la porte d'acier. Les deux amis longèrent donc les six chambres pour découvrir un autre couloir perpendiculaire au couloir principal. Rose prit celle de gauche et le Docteur celle de droite. Ce dernier vit qu'il n'y avait que des chambres 300 , pour trois personnes. Rose trouva une chambre 200 libre près d'un autre couloir. Elle appela le Docteur. La jeune femme ouvrit la porte et découvrit une chambre rectangulaire assez spacieuse. En face d'elle, il y avait un lit pour deux personnes. A gauche de l'entrée, une télévision avec un canapé et au fond, une salle de bain avec une grande armoire pour ranger d'éventuelles valises. Le Docteur posa son sac et alla au mur d'en face , l'air perplexe. Rose posa aussi son sac et observa l'attitude étrange de son ami.
      "-Qu'est-ce qui se passe?-demanda t-elle
       -Oh...Rien... On va à la cafétéria?
       -Oui.J'ai faim!".

Ils retournèrent à l'allée principale et prirent à gauche. Il y avait d'autres chambres, toutes occupées. Au fond du couloir, le Docteur ouvrit la porte de la cafétéria. Des humains étaient déjà en train de manger. Les deux amis se dirigèrent vers le serveur au comptoir. Rose se dit que cette cafétéria ressemblait à celle des lycées américains. Les plats dans les présentoirs réfrigérés étaient typiquement humain. Parmi les salades , les légumes, les poissons et la charcuterie trônait un splendide steak frites. Rose se demanda s'ils avaient le même goût dans l'espace alors elle se laissa tenter et demanda ce plat. Le Docteur fit un choix un peu plus dangereux. Il prit du poisson pané avec des aubergines. Puis le duo  s'installa à une grande table. Des hommes mouches s'assirent à côté d'eux. Rose remarqua qu'ils avaient des grosses têtes de mouches, avec leurs gros yeux globuleux multi-facettes. Elle en avait un à côté d'elle et le Docteur , qui était en face d'elle, en avait aussi un à côté. On aurait dit un couple qui dînait en tête-à-tête. Le Docteur grimaça:
     "-Note à moi même: ne plus mélanger le poisson pané et les aubergines... A moins que ce ne soit pas du poisson pané ou des aubergines...".

Rose était toujours absorbée dans la contemplation des hommes-mouches.
    "-Ne les regarde pas comme ça. Pour eux ça veut dire.. hum..Enfin bref.
     -On est dans le quartier des humains non? -demanda Rose qui revient au Docteur
     -Oui mais ce sont des hommes-mouches!
     -Ah. Mais je ne m'attendais pas à voir des mouches.
     -Hommes-mouches! Nuance.- dit le Docteur en riant.
     -Le steak frites n'a pas le même goût?!
     -Alors imagine les aubergines...".

Les deux amis finirent de manger. Le Docteur rêvait mieux en matière de tête-à-tête. Enfin bon , il se rattrapera tôt ou tard... Tôt de préférence. Quand ils eurent fini , ils ramenèrent leurs assiettes et leurs couverts dans le bac-à-vaisselle puis retournèrent à leur chambre pour faire leur itinéraire après Arcturus du Bouvier. Arrivés devant la chambre , le Docteur eut un flash violent. Dans la pièce à côté , quelqu'un attendait dans l'ombre, tapi dans le noir et dans un coin , la délivrance, la mort. Le Docteur revient brutalement à la réalité.
     "-Qu'est-ce qui se passe? murmura Rose
      -Il y a quelqu'un dans la pièce à côté!".

Il alla à la porte à droite mais elle était fermée. Le Docteur utilisa son tournevis sonique censé ouvrir toutes les portes mais celle là résistait. Finalement le Docteur revient vers leur chambre et une Rose intriguée.
    "-Alors qu'allons nous faire après Arcturus? demanda Rose
     -ça dépendra de ce qu'on apprendra une fois là-bas. Je me demande si Gallifrey existe dans cette dimension.
     -Cette dimension est très différente...
     -En tout cas je m'achèterais un costume. Je déteste les jeans et les chemises!
     -Qu'elle idée de l'avoir mit à 60 degrés au sèche-linge!"

Les deux amis se mirent à rire au souvenir du costume rétrécit. Le Docteur avait du faire une journée de shopping.
      "-Oh la la... Si on commence à rire pour des histoires de chiffons...-dit Rose
       -Oui , ça devint inquiétant.
       - Le Docteur existe dans cette dimension au fait. Il ne vous ressemble pas , ni à votre précédente...euh... Incarnation. Peut-être la suivante?
       -On pourra lui demander un coup de main. Avec un peu de chance , Gallifrey existe. On pourra aller chercher un TARDIS ! Et il t'a parlé de Gallifrey ?
       -Non. On a plutôt parlé d'autre chose...".
  
Soudain ,Rose devient brillante.
      "-Rose? Tu as vu la lumière dorée qui t'entoure?
       -Non?
       -Tu te sens bien?
       -Oui!".

Le soir venu, sans accidents particuliers , le Docteur et Rose retournèrent à la cantine. Il semblait y avoir beaucoup d'agitation et le vaisseau était un peu secoué. Les deux amis se dirigèrent vers l'attroupement.


                Fin du chapitre!




































































               .
                  "-Ceci est une prise d'otages! Je répère: UNE PRISE D'OTAGES!! Vous vous asseyez aux tables ou je tue les gosses. Ikin Ham Barouk!- cria-t-il à l'adresse des hommes-mouches".La panique gagna tout les dineurs qui s'emprésèrent d'éxécuter les ordres. Il y avait huits personnes habilées en militaire avec le pantalon treillis au nombre de poches incalculables, la veste, les rangers qui montaient jusqu'aux chevilles, un casque léger renforcé par un casque lourd. Leurs habits verts et leurs bottes noires  étaient totalement assortis avec leurs peintures de camouflage totalement inutiles. Car le seul endroit où l'on pouvait se cacher dans la pièce était derrière la plante verte. Ils avaient aussi dans le dos un grand sac qui faisait office de barda contenant une autre tenue de camouflage. Quand tout le monde fut installé , le chef s'avancea. Il était quasiment imposible de le distinguer des autres car tous se ressemblaient.        "-Tout se passera très bien si vous coopérez. Nous recherchons un homme qui s'appelle le Docteur.Ma voix est entendue dans tout le vaisseau.Docteur! Nous savons que vous êtes là! Si vous ne vous montrez pas nous tuerons un otage toutes les demies-heures.En commençant par les enfants. Le compte à rebours est lancé!         -Je croyais que tout allait bien se passer si nous coopérions.-dit calmement Rose         -Et tout se passera bien car il se rendra.Maintenant , taisez-vous!".Tout le monde se tut. Le Docteur et Rose cherchaient des indices sur l'identité des preneurs d'otages.Rien. Les militaires restaient stoiques. Pendant un quart-d'heures ils ne firent aucun mouvement alors que le Docteur ne tiendrait même pas en place. A la vingt-cinquième minute:        "-Nous allons tous vous séparer et vous disperser dans tout le vaisseau pour votre sécurité. Vous allez être enfermer avec vos proches."Les soldats passèrent entre les rangs et demandèrent les identités pour faire les groupes. Le Docteur et Rose étaient ensemble , ayant le même nom de famille. Ils furent emmenés dans la pièce à côter de leur chambre.        "-C'est là que j'ai repéré quelqu'un.         -Ah? Il faudrait un peu de lumière. Le tournevis?         -Je le cherche dans ma poche. Tiens , une ampoule! Mais pas de piles. Ah , voilà! Que la lumière soit!".Et la lumière bleue du tournevis éclaira toute la pièce. Ils découvrirent une chambre plutôt banale mais leurs yeux s'arrétèrent en même temps sur une grande armoire blanche. Ils se précipitèrent dessus et l'ouvrirent. Mais il n'y avait que des vêtements suspendus. Rose poussa doucement les vêtements , rejoint par le Docteur. Et il y avait quelqu'un derrière. Recroquevillé et ligoté. Des gouttes d'une substance ressemblant à de l'eau perlaient sur son visage. Les deux amis le détachèrent. Le jeune homme était inconscient.Le Docteur l'examina de plus près.         "-Oh...Il est dans un sale état...          -Pas possible!? C'est le Docteur!          -Celui d'ici?          -Oui.Qu'est-ce qu'il a?          -Il est très malade. Empoisonné. Limite agonisant. On ne pourra rien faire sans matériel.Et si on sort ils sauront qu'il est là.".Ils installèrent le malade sur le lit. Il ne restait plus qu'à attendre. La présence du Seigneur du temps expliquait les visions du Docteur. Qu'est-ce qui lui était arrivé? Le temps s'écoulait. Personne n'avait de montre donc ils ne sùrent pas au bout de combiende temps l'autre Docteur se réveillât. "-...Rose?! -dit le deuxième Docteur            -Oui.Qu'est-ce qui vous est arrivé?            -Ah... EuH... Embuscade... - il regarda l'autre Docteur- Ah...Bonjour...            -Vous avez un traumatisme crânien.".Les deux Docteurs ne se ressemblaient pas du tout. Le malade était plus grand et moins frêle avec plus de cheveux mais toujours pas roux. Treizes vies et le Docteur n'était jamais roux! Il semblerait que plus le Docteur se régénère , plus il rajeunit.            "-Embuscade par ces gens dehors? demanda le seigneurs du temps à moitié humain             -Ils sont là?!
             -Et ils vous recherche. Pourquoi?
             -Car on les empêchaient d'établir une connexion entre les deux Univers...
             -Un autre Univers... murmura le Docteur
             -Et où est votre femme? demanda Rose"
Le Seigneurs du temps malade perdit connaissance.
             "-On devrait le laisser tranquille- dit Rose
              -Oui.En attendant- le Docteur s'assit par terre - pourquoi prendre ce vaisseau? Ils veuleut connecter deux Univers ensemble mais ce petit vaisseau ridicule ne leur servira à rien!
              -Comment on connecte deux Univers ensemble? - demanda Rose
              -L'Univers est comme une boite en carton dans une piève blanche et à côté d'autres boites en carton. Entres eux ,le Void, le vide. Mais plus si vide que ça puisqu'il y a les Daleks et les Cybermens dedans. Certains pensent même qu'il y a une méga-boite qui contient toutes les autres boites... Enfin bref. Il faudrait les rapprochés. Puis mettre un vortex du temps entre les deux... Et il n'y a que Rasillon qui sait faire ça et je ne sais pas si il existe ici.
___________________________________________________________________________________
note de l'auteur: la suite demain.J'ai prise une heure pour copier mais j'ai toiut effacée!!Bobo aux doigts.

  -Moi non plus. Mais pourquoi ce vaisseau? Pour l'autre Docteur?       
       -Non.Il n'est plus en état de les embétés.Je me demande ce qu'ils veulent faire.
       -On va voir?
       -Oui.Roh... ILs peuvent se servir d'une faille! Elle est fissurée , il suffit de l'agrandir!On y va!".

Il prit la main de Rose et partirent à l'autre bout de la pièce. Le tournevis sonique eut raison de la serrure. Le Docteur avait hâte de connaitre leur plan maintenant que l'intrigue devenait interréssante. Ils firent quelques pas le long du couloir. Apparement les soldats étaient encore dans la cafétéria. Le Docteur et Rose pouvaient les entendres de la où ils étaient. Ils se collérent aux murs.
       "-Où en est-on? Ils avancent mais il faut qu'on s'assure qau'il soit mort. Il nous en empêchera sinon. Mais il va mourir...Je le vois... Et notre avenir sera