Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


Un evenement facheux [Terminée]
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Doctor Who fan-fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Swissgirl
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2009
Messages: 514
Localisation: Captive d'Omega! Au secours!
Féminin

MessagePosté le: Ven 27 Nov 2009 - 20:27    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée] Répondre en citant

D'après un rêve assez étrange.....

Disclaimer: Doctor Who appartient au BBC, les personnages sont utilisés pour but non lucratif

Note: c'est seulement ma deuxième Fanfic. La première, je la qualifie de fiasco. J’espère que je me suis améliorée!
(Stéphanie est une personnage fictive, basée approximativement sur moi









Citation:
Je suis morte. Je veux dire…Je ne vis plus. Portant, mon corps fonctionne, mon cœur bat, mes poumons inspirent de l’air frais, et expirent deux secondes plus tard. Mais ce n’est pas moi. Plus jamais on ne pourra me reconnaitre comme un individu. Je ne serai plus jamais appelée par mon prénom. Je ne pourrai plus jamais voir mes parents, mes amis. Je ne pouvais presque pas comprendre cette notion.Il me surveillait, il aimait savoir qu’il me faisait mal.Il était sur le point de gagner.Non.Je ne m’étais pas battue si fort pour juste disparaitre.Si je ne pouvais pas gagner mon indépendance, je ferais mon mieux d’empêcher qu’un tel sort attende d’autres personnes comme moi.Pouvais-je le faire ? Être un héros malgré moi ?











































Citation:
La soudaine lumière sombre me désorienta. Après un moment, j’ai remarqué que je me trouvais dans un entrepôt. Juste avant je faisais une promenade autour de la baie de Cardiff. Après un moment de réflexion là-dessus, je ne trouvais pas de solution crédible pour être dans un endroit puis tout à coup changer de lieu, je décidai d’y revenir plus tard. Ce fut alors que j’ai remarqué que je n’étais pas seule. Deux hommes se disputaient à l’autre coté du bâtiment, mais je n’arrivais pas à comprendre un mot. L'un portait un long manteau brun et l’autre un costume noir comme un banquier ou un politicien. Je ne voulais pas qu’ils me voient, c’était clair que je n’étais pas censée me trouver là. J’aperçus une sortie et commençai alors de me retirer de là le plus doucement possible.Quelque chose me retint.Un cylindre de lumière apparut autour de moi. Je rougis. Les hommes n’avaient rien remarqué. Ni ma présence ni celle de la lumière cylindrique. J’essayai encore plus lentement, mais, malgré tous mes efforts, je ne pouvais pas franchir le cylindre.Les hommes m’avaient vu. L’homme–au-costume-noir se dirigea vers moi. Il ne parut pas fâché. Mais son visage montrait clairement qu’il n’allait pas m’aider à me sortir de là non plus.Il parlait toujours à l’autre. Ce dernier parut gêné par quelque chose. Il plaida auprès de son ami, mais n’eut aucune réponse.Je voulais que la terre s’ouvre et m’avale.Quand l’homme se trouva à 5 mètres de moi, je commis ma pire erreur.Je l'ai regardé dans les yeux.Je l'ai regardé dans les yeux et cela me figea.Le monde disparut. Je ne voyais que les yeux. Ils me regardaient avec du mépris et de l’intention, comme s’ils aimaient voir le futur spectacle, mais détestaient devoir se salir les mains.Soudain, l’homme-au-manteau-brun cria.Je ne compris rien à nouveau, mais l’homme-au-costume le regarda et je fus libérée de ses yeux infernaux.
L’homme-au-costume-noir cracha quelque chose et se retourna vers moi.
Je ne le regardais pas cette fois.
Mais je voyais sa main. Sa paume était ouverte et il se tenait comme s'il allait me gifler
Je reculai, en attendant la claque.









































Citation:
Il ne l’a pas fait. Sa main froide se posa sur ma tempe. Je n’eus pas le temps de réagir. Le monde éclata. Sans vouloir faire cliché, ma vie a littéralement défilée devant mes yeux.Il y avait même des souvenirs de ma petite enfance, une mémoire dont je ne connaissais pas l’existence. Rien de ma vie n’était caché, même mes rêves et mes sentiments amoureux y figuraient.J’avais mal à la tête. La douleur commençait depuis la main qui pressait toujours sur ma tempe et s’étalait.Dans quelques secondes, mon cerveau serait en feuJe cherchai dans ma tête un moyen de l’éteindre, d’échapper à cette douleur intense qui se propageait si profondément. Il brulait mon esprit, mon âme.Je ne voyais rien à cause de la fumée, si le feu ne me terminait pas, j’allais étouffer.Je devais sortir de là.Je devais sortir.Je devais…Je …Je me regardais. D’acc-ord, on reviendra à ça plus tard.J’étais blanche comme un linge. Mes paupières bleu-lavandes étaient à moitié fermées, mais on ne voyait que le blanc de mes yeux creux. Mes lèvres étaient violettes et ma pâleur semblait presque grise. Je paraissais morte.
Je…oh non
J’étais morte ?
Je reculai rapidement pour digérer ca, et tombai sur mes fesses.
Je pensai à mes parents, ils ne sauront jamais ce qu’il s’est passé.
Je commençai à pleurer. Je pleurai tout les larmes de mon corps.

Attends. Les fantômes ne trébuchent pas. Les fantômes ne pleurent pas.
Qu’est-ce que je dis ? Les fantômes n’existent pas !
Mais y avait-il une autre explication du pourquoi je me trouvais ici, ne ressentant plus aucune douleur, en train de regarder mon corps immobile ?
Pourtant je pensais, je pleurais, j’étais tombée…je devais avoir un corps.
Mais mon corps était là-bas. Ma tête était là-bas. Comment pouvais-je me retrouver ici ?
Mes réflexions furent soudain interrompues.

-QU’EST-CE QUE TU FAIS DANS MA TÊTE ?










































Citation:
-QU’EST-CE QU TU AS FAIT DANS LA MIENNE ? J’ai rétorqué, J’étais folle de rage.-JE SUIS LE MAITRE!-M’EN FICHE! JE M'APPELLE STEPHANIE ET JE PEUX CRIER AUSSI FORT QUE TOI!Il n’avait pas répondu à ma question, mais il n’y avait plus besoin. Il avait déjà pensé à la réponseJ’étais dans la tête de l’homme-au-costume-noir qui se faisait appelé maitreJe voyais ses intentions, pourquoi il a envahi mon espace privé.Il voulait montrer à l’homme-au-….au Docteur la faiblesse des humains. Il s’exaspérait sur l’insistance que les humains était intelligents, que les humains survivent malgré tout, que les humains sont brillants.J’avais été choisi au bol, il s’enfichait de ma vie. J’étais simplement là, aucune autre raison.Il voulait me tuer par surcharge cérébrale, mais mon « intelligence » s'était enfuie dans le seul endroit inoccupé : son cerveau.Il était stupéfait, et je voyais pourquoi, je voyais combien d’autres m’avaient précédés.-Ils sont tous morts sans problèmes. Pourquoi tu as pu survivre ? Envahir Ma tête ?-Quelle ironie ! Tu voulais te moquer de ma faiblesse, pourtant c’est moi qui dirige tout!Je sentis qu’il me craignait, qu’il me respectait au profond de lui.Ma découverte ne lui a pas plu du tout.
Par malice il me força de regarder les atrocités qu’il avait commis, seulement avec sa mémoire j’avais l’impression que c'était moi qui les avais commises.
Je me sentais malade.
Je me sentais vraiment malade.
J’allais vomir……


Je sentais que j’allais encore pleurer. Je ne voulais rien de cela, je voulais me réveiller de ce cauchemar et reprendre ma vie normale.
Pendant mes gémissements pathétiques, j’aperçus que le Docteur me regardait. (Me regardait ? ou nous regardait ?)
Il s’était accroupi à coté de mon corps. Il m’avait fermé les yeux.
Je n’étais pas de bonne humeur. Personne n’est de bonne humeur quand on est interrompu quand on pleure.
-Suis-je morte ? Lui demandai-je. Je n’avais pas l’énergie à être polie. Et j’étais conscient que ma phrase pourrait prêter à confusion.
-Quoi ? me répondit-il, fonçant les sourcils et nous regardant d’un air confus.
-Est-ce que je suis morte ?
La question était simple. Et j’étais sûre que le dialogue entre le Maitre et moi s’était fait à voix haute.
-Quoi ?

C'était une perruche, cet homme ?
-Il pense que tu es moi. J’ignore comment il a pu nous confondre, avec un QI comme le tien…
Le Maitre trouvait mon inquiétude amusante.
-Je veux savoir si je peux retourner dans mon corps ! Je ne me souci pas d’autre chose !
-QUOI ?
Il était incroyable ce Docteur.

-Nous avons parlé pendant presque 5 minutes et c’est maintenant que tu remarques qu’elle squatte dans ma tête?
Il nous fusilla du regard.
-Vous savez très bien que qu’elle est morte, dit-il en me regardant avec haine, Vous avez complètement écrasé son esprit. Il ne reste que ses souvenirs, comme des photos dans une maison abandonnée.
-Je parle de mon corps ! De moi, je sais dans quel état je me trouve !
Il nous regardait, son visage était triste.
-Vous souffrez de TMD.
J’ouvris la bouche pour le contredire, mais bizarrement, c’était à peu près la vérité.
-Vous avez sans doute, continua-t-il, prit quelques uns de ses souvenirs que vous voyez maintenant comme les vôtres. Vous l’avez capturé comme une donnée fantome.

Les mots m’échappèrent. Comment le convaincre ? Ou est-ce qu’il avait raison ?
Le maitre utilisa mon hésitation pour prendre le volant.
-Elle a dû être forte. Pour pouvoir se fondre en vous. Murmura le Docteur.
Une étincelle d’espoir s’alluma
-Pour quelques minutes ses souvenirs vous ont montré ce que vous avez fait.
Et s’éteignit.
Je réprimai un soupir.
Même si j'étais un entité fantome je pouvais m’introduire dans un corps quelconque (qu’est-ce que j’avais fait avec le Maitre ^^)
Mais pour regagner mon corps il fallait d’abord reprendre contrôle de celui que je venais de perdre.
Et M****.










































Citation:
Il faisait si noire… Le maitre semblait plus vouloir se daigner de me parler et la voix du docteur s’est affaiblit de plus en plusJe n’entendis plus rien. Les ombres me pressaient de tous les cotés. Ils étaient froids et …lourds. Une psycomental-impression-réalité-virtuel machin-chose me donne l'impression d'avoir un corps solide. fantastique.je me mis en boule, les ténébres tourbillonaient autour de moi.Comment pouvais-je me retrouver ici ? Avant, quand le maitre prenait contrôle pour parler, je n’étais pas jeté dans le noir comme ca, ca ne m’a même pas croisé l’esprit qu’on pouvait faire autrement….Alors qu’est-ce que j’avais fait? Je repassai tout les choses qui me sont arrivés depuis mon brusque départ du monde réel. Comme sur une vieille vidéo de famille, l’image n’était pas très nette.Je pouvais comprendre la conversation entre le Maitre et le Docteur maintenant. Bizarre.Mais leur dispute ne m’aida pas alors je le sautai.Mais quand j’arrivais quand ils m’aperçurent de la première fois, j’eus une double vision. Je voyais à la fois à travers mes yeux et ceux du Maitre.
Je voyais ses souvenirs ? Comment ça ?
Je me concentrai maintenant, sur ce qu’il avait vu, et mon visage remplit ma vision.
Je reculai dans le temps, plus loin que cet entrepôt, plus loin que son corps actuel…
je me demandais comment il a pu avoir plusieurs corps ….mais ce n’était pas ça que je cherchais.
Le temps draguait, il allait apercevoir ma préoccupation…Je sentis que j’étais proche…. seulement quelques années de plus…ca y est !
Je regardais rapidement le passage et retournai au présent le plus vite possible
Ouf.
Le noir autour de moi se solidifia.
Mince.
-Tu as osé entrer dans ma mémoire ?
Sa voix était doux, et bien plus menaçante. Elle venait de tout autour de moi. Je roulai les yeux. Le Maitre me paraissait comme un homme qui se prenait pour Dieu.
-Tu dois peut être enterré la hache de guerre avec le Docteur, il ne t’avait pas voulu de mal.
Vous êtes tous les deux ridicules. J’ai eu de disputes avec mon frère pire que ça.
Et pour mettre les choses au clair : ça ne m’amuse pas de jouer la prisonnière d’un psychopathe, je ne veux pas mourir ici, et je n’ai surtout pas envie de refaire un coup pareil. Ta tête est vraiment dégoutante.
Je lui montrai des extraits pour accentuer. Malgré ma bravade, mon estomac était en nœud.
-Arrête ! Je t’ordonne de t’arrêter !
-Pourquoi ?
Je savais pertinemment la réponse, Enfin ! Une faiblesse !
-Tu n’arriveras jamais, je suis bien plus fort que toi.
-Pourquoi m’as-tu laissé tant de liberté avant si tu es « bien plus fort que moi » ?
-à ce temps là, je m’occupais toujours de ton corps
Je frissonnais
-Arrête !
-si c’est la seul façon d’obtenir ce que je veux…. Et puis, si tu regardes bien, JE NE PEUX PAS !
- Donne-moi du respect et peut-être je considérai tes vœux.
-O grand et tout-puissant Maitre…, commençai-je la voix pleine de sarcasme
-Tu t’inclines devant moi !
Je tins ma langue sur la question évidente, me relevai et fut aussitôt rejetée en avant par les murs noirs qui m’encadraient toujours.
-Beaucoup mieux ! Recommence !
Il était impossible ce mec.
-Les autres était morts dans leur propre corps, j’aimerais bien avoir la même liberté.
-Je te tuerai toute suite après, me promit-il
-C’est oui ?
-Non. T’est bien comme captive, et ça te fait plus mal de rester ici que de t’achever dans ton corps.
J’essayai à cacher ma soudain extase, il ne fallait surtout pas que le Maitre ressent ça.
-Je vais toujours te tuer, sale parasite !
Ben j’aurais beau essayer
-Vous avez dit rester ! Pas disparaitre !
Plaquée sur le ventre, je commençai à glousser. Je ne pouvais pas le contenir, je trouvais ma situation désopilante, j’étais à un cheveu près de mourir et j’étais entrain de disputer une tournure de phrase. Très British.
Mes émotions n’avaient ni été aussi fortes ni aussi inconsistantes. Qu’est-ce qui m’arrivait ?
-Tu es HUMAINE, gronda le Maitre, Mes émotions sont beaucoup plus puissantes que les tiennes.
-Vous avez des émotions ? Lui demandai-je, Voilà quelque chose de nouvelle.
-Tout cela est inconséquent ! Disparais de ma tête MAINTENANT !
- JE NE SAIS PAS COMMENT ! Je criai avec toute la force que je pouvais. AIDEZ-MOI !
Quand je me suis calmée un peu, j’aperçus que le noir s’est reculé.  Et Je pouvais voir le monde extérieure (bon c’était une petite télé des années septante mais quand même)
-Je comptais avoir un peu plus qu’une télé, genre mon corps, ma vie….
-Des humains, pensa le Maitre irrité, presque cinq milles ans d’évolution et toujours aussi stupides.
-OI ! Je préfère être stupide et sain d’esprit qu’un génie et fou !
Je freinai ma colère,  respirai lentement, comptai jusqu'à dix et lui suppliai :
-Rends-moi mon corps, c’est tout ce que je veux




































Citation:
-Tout ? Je pourrai faire ce que je veux de toi après ?Bleurk, cette idée lui plaisait beaucoup trop à mon goutSes prochains fantaisies me dégoutaient tellement que j’ai eu de la peine à ne pas revenir sur ma promesse. Je sentis la nausée remonter dans notre gorge.- Si tu veux ton corps, il y a un prix. Tu m’obéiras à la lettre. Tu vas m’aider à tuer le Docteur. Distrais-le, jusqu’à je déclenche le champ de force. Si tu ne le fais pas…Je pourrais toujours croiser ta famille….réfléchis bien…Il n’avait plus rien à faire, Il savait que je ne pourrais pas refuser cet Ultimatum. Je pouvais essayer de l’arrêter avec mes émotions, mais prendre un tel risque avec ceux que je chérisse ? Esclave à vie et tuer quelqu’un que je ne connais pas ou regarder mes parents et ma sœur se faire assassinés. – Pas vraiment un choix.Ma conscience ne me laissera jamais en paix maintenant. Avec tout mes morales qu9i ne servent plus à rien, est-ce que j’étais vraiment mieux que lui ?Sur la télé la main du Maitre se posa sur ma tempe…..

Rien.
Le Maitre essaya encore une fois.
Encore rien.


Qu’est-ce qui se passe ? Je ne peux pas partir ?
-Je vous ai bien dit qu’elle était en état de morte-cérébrale.
Le Docteur était toujours accroupi à coté de moi. Il nous regardait fixement, les yeux plissés.
J’avais l’étrange impression qu’il connaissait l’accord entre moi et le Maitre
-Qu’est-ce qu’il a fait pendant tout ce temps ? Je demandai au Maitre, anxieuse
Il ne me répondit pas. En faite, je m’en fichais, j’avais d’autres questions plus importantes que celle-là.
- Pourquoi ça ne marche pas ?
Il me répondit cette fois. Sa voix était monotone.
-Ton cerveau s’est bloqué. Il fonctionne juste assez pour continuer à survivre, mais pas pour supporter un « esprit »
-Je ne peux pas retourner ?
Le désespoir m’emporta, il me semblait mourir de douleur. Je tombais dans l’obscurité et je n’avais plus la force de résister.
-Il n’y a rien faire, je ne sais pas, me cloner ou quelque chose ?
Je savais qu’il m’entendait. Il me tenait à bout de bras, pour se distancer de moi et mes volatiles sentiments.
-Comment ? Le clone sera du même état que l’originaire.
Sa voix était devenue brutale.
Je n’avais plus la force de lui répondre.
Après le choc initial, des autres émotions me bouleversaient, colère, chagrin, fatigue … je pensais à toutes les choses que j’avais fait, que j’aurais fait et je ne pourrais plus faire. Je me suis rendu compte à quel point ma vie était inutile.
Le Maitre était bien trop content de sa victoire de prêter attention aux regrets superficiels d’une jeune terrienne. Bien entendu il était déçu de la perte de sa future esclave. Mais j’avais déjà perdu et je ne tiendrais plus longtemps sans une raison concret d’exister.
Bref, il était sûr de gagner.
Et cette histoire sera seulement un événement fâcheux.
























Citation:
-Tu vas rester ?L’horreur dans sa voix n’était pas déguisée-Si ça ne te gêne pas….Il roula les yeux et me regarda avec haine. Même si ma situation n’avait pas changé depuis le début de cette tragi-comédie, j’étais heureuse pour la première fois.
L’accord était nul, je ne devais plus tuer le Docteur, et ma famille était hors de danger.  
Le Maitre se tenait toujours le plus loin possible dans l’espace donnée. Il n’est pas content du tout, je lui ai dit qui si je ne pouvais plus avoir de vie, je ne le laisserais pas la prendre des autres innocents.
C’était un peu comme si j’étais sa conscience… il me détestera, mais c’est comme ça les consciences, ils servent à te casser les pieds au moindre faute morale, pas de vacances, pas de compromis, pas de vote. Je savais que je n’étais pas parfaite. Mais j’étais mieux que rien.
-Tu crois qu’elle est vraiment là ? La voix du Docteur me réveilla de mes pensées.
-Quoi ?
-Qu’elle est là dans ta tête ?
Le Maitre, bien sûr, le nia vivement.
Le Docteur n’était pas convaincu. Il essaya des questions-pièges pour lui pendre en défaut, mais le Maitre ne se laissa pas faire prendre.
Je commençai à prendre sympathie avec le Docteur, je regrettais d’avoir fait l’accord, dès que je me suis dit que j’étais assez forte, le Maitre n’arriva plus à m’effacer, et il sentit mes émotions plus fortes que jamais. (Oui, je sais de quoi j’ai l’air en disant ça)
-Je peux t’aider. Laisse-moi t’aider !
Le Docteur était exaspéré et on sentait son désespoir.
Le Maitre ne lui répondit pas.
Je soupirai, j’étais ennuyée et fatiguée.
Soudain le Maitre m’attaqua, il en avait marre et se contenterait de m’achever sans cérémonie. Il me cloua contre les murs noirs de son cerveau, et sortit un couteau de sa poche.
Il se planta devant mon corps, je me débattis, je ne voulus pas regarder, pas ça, pas maintenant…
Oh, mais comme j’ai été naïve à ce temps là! Le Maitre pouvait agir même avec une conscience qui le retint.
J’étais enfermée dans un cercueil virtuel avec une petite fenêtre pour bien voir mon cœur s’arrêter à se battre…
-Non !
Le Docteur s’est jeté sur nous. Tout fut confus, le cercueil s’éclata, une fois libérée je fus de nouveau assommée, le bataille plan physique était plutôt égal, j’éprouvai une crise de panique tout le long, le couteau était long et tranchant et ils battaient directement au-dessus de mon corps sans défense et en plus, plan mentale, je n’étais pas à la taille de lutter un Maitre enragé comme ça, à peine m’accrocher à l’existence et ne pas lâcher, je fus de nouveau étouffée quand …
-Quoi ?
-Où suis-je maintenant ?
-QUOI ?
-Docteur ?!
-QUOI ?!?!?!




















Citation:
-Qu’est-ce que tu fais là ?-Comment suis-je arrivée ici ?Je fus désorientée, j’avais maintenant l’impression d’être dans une grande bibliothèque, la télé était toujours là, posée au milieu des rangée de livres victoriens comme si ça était la chose la plus ordinaire du monde.-Oh, mais tu es brillant ! Tu as survécu pendant tous ce temps !Je grimaçai-Ah, reprit-il de nouveau, vous avez fait un accord, un accord pour me tuer ?-C’est une question ?Ma voix brisa, j’avais honte, peur et j’étais trop épuisée de jouer à vingt questions si Le Docteur pouvait tricher.
Le Docteur jeta un vite coup d’œil dans mes souvenirs, il parut gêné. Je fus surprise, Le Maitre ne m’avait jamais accordé du respect de ma propriété privé.
-C’est pas si grave que ça. Et puis, j’aurais vu que tu me distrayais. Conclut-il satisfait.
-Bizarre, ca ne m’aide pas du tout. J’avais retrouvé mon don sarcastique.
-Tu aurais pu me demander. Je n’aurai pas refusé.
-OK, maintenant je me sens pire qu’avant.
Le Docteur ne me répondit pas.
-Où est le Maitre ?
-Quoi ?
Clairement, Le Docteur était sur un autre chemin de pensée. Et on me disait que moi j’étais trop souvent dans la lune.
-Le Maitre, où est-il ?
-Là.
Le Maitre était inconscient sur un … on ne pourrait pas dire un lit, un matelas avec une couverture et un oreiller sur une étage de…
-Où sommes-nous ?
-Dans mon vaisseau.
-Ton vaisseau ? Je n’en ai pas vu de vaisseau, moi.
-ça ressemble à une boite bleue.
-La boite bleue à la sortie ? Elle est beaucoup plus grand à l’intérieure…
-Je ne me suis jamais rendu compte !
Je levai les yeux au ciel.
-Alors Le Maitre est couché sur un matelas, dans ton vaisseau spatial, dans la salle de contrôle ?
-Bien deviné ! Seulement 2 erreurs, 1 : ce n’est pas un matelas, c’est un lit. 2 : c’est mon lit.
-Il est dans ton lit ?
-Je le lui prête. M’expliqua-t-il avec une voix hautaine.
-Ah bon d’accord.
Problème no1 résolue, pour le moment.
Problème no2…
-Où est mon corps ? Je sais que ça ne sert à rien de me soucier quand je ne peux pas retourner….
Est-ce que c’est de l’embarras que je sentis ?
-Où est-il ? Je lui pressai
-ça va faire une sacré choc… dit Le Docteur
Il me montrait.
Une large tache rouge brun sur mon blouson. Mon teint était encore plus gris et si c’était possible, j’avais l’air plus décédée qu’avant. Parce que j’étais morte. Réellement cette fois.
-Je suis tellement désolé, murmura le Docteur.
-Ma famille, Ma sœur ! Je, je ne… il faut….
Je me perdis encore dans le désespoir.
Le Docteur au contraire, était aux anges.
Je fus stupéfaite, je vins de commencer à respecter ce mec et maintenant il me fit ce coup là!
-Qu’est-ce qu’il y a de bien avec tout ça ? ca va les tuer !
-Tu as une sœur jumelle ?
-Oui et alors ?
-Et alors, me répondit-il impatient, je pourrais la cloner !
-Quoi ?
- Ca prendrait au moins trois jours, je n’ai pas le matériel pour faire plus vite…
J’étais trop bouleversée pour former une phrase cohérente.
Le Docteur était inquiet de mon manque de paroles
-Tu pourrais attendre 36 heures, non ?
-Oui….
- Il faudra lui expliquer doucement la situation…
J’imaginai la scène.
-Doucement ou non, elle va quand même appeler l’asile

















Citation:
J’avais tellement de questions. Le Docteur pressa sur quelques contrôles. C’était temps à avoir des réponses.-Alors. Je commençai
-Alors quoi ? Il me répondit
-Explications ! J’en ai marre de ne rien comprendre !
-Qu’est que tu veux savoir ?
-La bibliothèque de tout à l’heure, les ténèbres dans le cerveau du Maitre, comment allons-nous expliquer à ma sœur, Combien de temps avant que le Maitre se réveille, Et qui es-tu ?
-Je suis le Docteur
-Docteur qui ?
-Le Docteur. Seulement le Docteur.
Il fonça les sourcils.
-Comment ça, la bibliothèque de tout à l’heure ? Tu n’es pas toujours là ?
-Non, nous sommes dans ton vaisseau
-Mais c’est impossible ! Comment peut un humanoïde non-télépathique survivre sans….
-Docteur ! En français s’il te plait !
-Tu n’es plus dans mon cerveau. Tu l’étais avant, c’était ça la bibliothèque. La partie qui s‘occupe de la mémoire. Et tu es partie. Je ne sais pas comment.
-Alors comment puis-je exister ?
-Je ne sais pas.
-Attends, comment est-ce tu ne savais pas que je l’ai quitté ? Tu ne me vois pas ?
-Non, tu es un esprit errant, sans corps solide, je peux seulement t’entendre, et ça c’est parce que je suis télépathique.
Je considérais ca pour quelques secondes.
-Alors comment vais-je parler à ma sœur ?
- Je ne crois pas que tu peux exister sans hôte en dehors du Tardis. Si tu veux lui parler, il faudra que tu retournes dans ma tête.
-Et tu lui diras quoi ? Ta sœur vient de me dire que Bla Bla, mais tu ne peux pas lui parler parce qu’elle est un esprit et je suis le seul à pouvoir le faire ?
-Eh bien….pas exactement comme ça…
-Ne t’en fais pas je penserais à quelque chose, mais il me semble que tu n’as pas répondu à mes autres questions.
Il soupira.
-Les questions concernant le Maitre. Les ténèbres…seul explication c’est qu’il t’a enfermé parce qu’il avait peur que tu reprendras contrôle. Et Il se réveillera quand nous sommes bien loin de la Terre. Je lui ai plongé dans un coma. Un peu comme il voulu faire à toi en fait. Sauf qu’il est toujours dans son propre cerveau. Et je n’ai aucune intention à le tuer.
Il regarda le monitor.
-Nous arrivons, si tu veux parler à ta sœur, il faut que tu rentres dans ma tête maintenant.
-Comment ?
-C’est facile. Flotte ici, et… rentre. Tu n’es pas solide, tu n’auras pas mal….
J’obéis, et fus de nouveau dans la bibliothèque. Le nez pressé sur la télé.
-Prête ?
-Non.
-Alors, allons-y !
Et il sortit avant que j’ai pu avoir la trouille.
On était bien devant le bâtiment où se trouvait ma sœur. De Cardiff à Londres dans 10 minutes.
-Sa voiture est là.
-C’est bien, il ne faudra pas la rechercher pendant des heures en ville.
-J’aurais retourné dans le Tardis et atterri quand elle était de retour.
-Tu me dis que tu peux voyager dans le temps ?
-Oui, je t’avais pas dit auparavant que mon vaisseau était un vaisseau temporale-spatiale ?
-Non. Je pausai pour un instant. Ça me fait 3 erreurs.
-Quoi ?
-matelas=lit, lit=ton lit, vaisseau spatiale=vaisseau temporale-spatiale.
-Tu as un sacré mémoire !
-Merci, c’est génétique.
Pendant que je lui parlai, il avait monté les escaliers et frappé à la porte du no13.
-porte malheur pour certains.
Je n’ai pas pu lui répondre, ma sœur avait déjà ouverte la porte.
-elle est super-rapide !
Elle nous regarda. Elle était pale, ses yeux rouges. Elle avait dû pleurer toute la matinée.
-Oh non, ne me dis pas qu’un malheur est arrivé à Stéphanie !











Citation:
-Tu vas lui parler ou pas ? me demanda le Docteur-Non, je préfère que tu le fasses.-Froussarde, Comment s’appelle ta sœur ? -Mélanie-Je cherche Mélanie Atkinson ?-Oui c’est moi, mais est-ce quelque chose est arrivé à Stéphanie ?
Il vit la ressemblance de nos prénoms et réprima un sourire.
-Mélanie et Stéphanie ?
 -Normalement c’est Mél et Steph Anie Atkinson. Mél ou Steph pour les amis.
-Oui, est-ce je peux entrer ?,  je suis DC John Smith.
Il lui montra un bout de papier.
-Viens.
Elle s’assit sur son lit. Le Docteur resta debout, mais à seulement 3 mètres d’elle, il se trouvait désormais dans la cuisine.
-Qu’est-ce qui c’est passé ?
-Qu’est-ce que je lui dis ?
Je paniquais.
- Je ne sais pas ! Accident de voiture ? Non, non….
-Elle a eu un accident de voiture…Elle est dans un coma à l’hôpital.
-Puis-je la voir ?
-Non, les chirurgiens opèrent mais ils ont fait de l’immunosuppression, il faut la laisser dans l’isolation totale, si les bactéries ou des virus entrent dans son corps, elle est perdue. Je suis désolé.
-c’est un mensonge évident !
Je lus sur son visage qu’elle avait des doutes.
-Non, merci pour être venu.
-Il y a juste une chose, pendant que je suis là, les médecins m’ont demandé de prendre un peu de sang. Pour une transfusion pour stimuler son système immunitaire après l’opération.
-Et ça c’est encore pire !
-Tu as une meilleure idée ?
Je vis un éclair de répugnance sur le visage de Mél. Nous haïssons les syringes et toute chose à avoir avec l’hôpital. Et pour une bonne raison.
-D’accord…
-Elle suspecte quelque chose, elle accepte les mensonges pour être polie et ne pas être prise pour une folle.
-Non, tu es seulement un peu paranoïde. Attention ça va piquer un peu…
Ma sœur regarda dans le vide, l’expression confuse.
-C’est bizarre, ma sœur fait hyper-attention quand elle conduit, et puis je n’avais pas …non rien.
Elle se tut, l’air gênée.
-Voilà, fini ! Je vais vous laisser.
Ma sœur ne dit rien mais nous regarda partir, inquiète.
Le Docteur pénétra dans le Tardis. Je sautai dans la télé de la bibliothèque et me retrouvait face à lui.
-C’est ton tour. Me dit-il.
-De faire quoi ?
-Répondre aux questions.
-Lesquelles ? Je lui demandai résignée. Je voulais rouler les yeux, mais il ne pouvait pas me voir.
-Qu’est-ce qu’il y a entre vous deux ? C’est comme vous êtes déjà des clones, ou même encore plus. Tu la comprenais à perfection, tu savais exactement comment elle allait réagir, Elle savait que tu étais vivante, elle savait que tu n’as pas eu un accident de voiture. C’est vrai que consciemment tu ne le réalise pas ce que tu fais, mais c’est comme tu es elle !













attention petit spoiler scenario EoT, je ne trouve pas que ça spoil beaucoup mais attention!

Citation:
Je fus stupéfaite. Personne n’a pu voir tout ces choses. Personne n’a compris aussi vite.
-C’est pas faux mais ce n’est pas juste non plus. Nous sommes bien des jumelles. Si tu commences à faire ta magie je vous dirai tout.
Le Docteur accepta ces termes et se mit au travail.
Je fermais les yeux et lui expliquai le plus vite possible.
-Nous étions aussi des sœurs siamoises. Nous avons toujours pu faire ça. Depuis plus longtemps que je ne le souviens. Quand elle s’est coupée le pouce avec le rasoir de papa dans la douche, je l’ai senti. Si j’étais mordue par un chien, elle le sentirait. Dans certains cas, elle portera aussi une blessure.
Je pausai un instant. Le Docteur ne fit aucun geste pour me signaler s’il m’avait entendu.
-Nous nous sommes éloignées l’un de l’autre, c’est plus facile, personne ne remarque les….inconsistances, et puis vivre ensemble étaient difficile…. Comme tu as vu, nous sommes exactement les mêmes. Nous aimons la même chose, nous agissons de la même manière, et parfois je crois que nos pensées sont pareilles. C’était comme des aimants qui se repoussent. Nous avons fait un accord de ne jamais le dire à personne, on ne prendra pour des monstres ou des folles.
-Vous étiez joint à la tête ?
-Oui, et nous avons eu beaucoup de chirurgie pour le cacher.
- Non, non, je ne voulais pas dire…ça explique plein de choses ! Pourquoi tu survis encore, toutes mes questions d’auparavant…
Il regarda dans le vide avec stupéfaction. Puis se remit au travail en m’expliquant :
-Si je ne me trompe pas, et je le fait rarement, toi et ta sœur ont une télépathie limitée. Pendant que vous étiez conjointes, vous aviez partagez un bout du cerveau, et donc vous auriez pu entendre les pensées de l’autre. Vous étiez séparées, mais vous avez toujours un bout de cerveau en commun, c’est pour ça que tu n’es pas morte. Il y avait toujours un bout de ton cerveau qui restait vivante dans sa tête. Heureusement que tu étais dans ma tête quand nous avons vu ta sœur. Si tu ne l’étais pas tu aurais rentré dans la sienne et là on aurait eu des sacrés ennuies à vous séparé pour une deuxième fois.
-Ca fait un peu Harry Potter. Et les douleurs ? Comment peux-tu expliquer ça ? Comment elle n’est pas morte, comme mon corps ?
-Le lien entre vous est toujours là, mais beaucoup affaibli, et vous ne pouvez l’utiliser qu’en temps de détresse, comme quand vous vous faites mal, et c’est seulement la douleur psychique que vous ressentez. Elle a dû le sentir quand le Maitre t’a attaqué, mais tu n’as rien senti quand le couteau est tombé, alors elle non plus.
-Attends, tu veux dire que nous ne pouvons pas mourir ? Ou bien il faut que nous mourrons en même temps ?
-Non, le corps humain est seulement fait pour survivre pendant un certain temps, sans un être télépathique comme le Maitre qui t’a « libéré », tu mourras en même temps de ton cerveau. Je crois aussi qu’après un moment, les douleurs vont disparaitre. Le plus de temps que vous êtes séparez, le plus faible le lien devient. Il a été testé à maximum avec cet événement fâcheux, mais le jour viendra quand il, et vous, serez trop faible pour supporter l’effort.
Il y eut un long silence. C’était bizarre d’avoir toutes les questions de ma vie expliquées.
-Puis-je venir avec vous ?
-Quoi ?
-J’aimerais voir l’univers, même si c’est seulement un voyage.
-Je ne sais pas si c’est une bonne idée
-Je comprends
Un aveugle aurait pu voir ma déception.
-Je ne veux pas dire…ça va être dur avec le Maitre, je vais devoir passer beaucoup de temps à s’occuper de lui, je ne sais pas si c’est possible d’avoir quelqu’un d’autre là.
-Je pourrais t’aider….
-Le Maitre essayera de te tuer, j’aurais déjà du pain sur la planche pour l’empêcher de s’échapper….
-Je n’y avais pas pensé….
Je regardai l’intérieure du Tardis. Je voulais du temps à digérer tout ça, et ne pas perdre une minute dans ce paradis. Je fonçai les sourcils. Quelque chose clocha, quelque chose était différent. Je sentis mes tripes se nouer et je priai que mes yeux me jouaient des tours.
-Où est le Maitre ?
Le Docteur sursauta.
-OH NON !
-Mél ?
-Non, il n’ira pas chez ta sœur, il n’a pas assez d’énergie pour des revanches inutiles comme ça…il…..
Le Docteur arrêta net.
-Qu’est-ce qu’il y a ?
-Il était inconscient quand nous l’avons quitté, et il le sera toujours maintenant.
Sa voix n’était pas plus qu’un souffle.
-Tu veux dire qu’il a été kidnappé ?
-Oui, mais celui qui l’a pris ne sait pas de qui ils ont l’affaire. Il faut que je le retrouve, il se réveillera si je ne suis plus là….Je vais devoir modifier le clone pour qu’elle soit mature dans ….. 3 heures.
-Tu m’as dit 3 jours !
-Oui, je sais, je sais, le muscles et les os n’auront pas le temps de bien grandir.
-Seulement les muscles et les os ?
-Ton cœur sera un peu faible, c’est aussi un muscle, je vous donnerez un peu d’essence-vie pour la compensez…mais il faut que je retrouve le Maitre !
Voir le Docteur paniquer  me terrifia encore plus que je l’étais avant.
-Docteur, dis-moi qu’est-ce qu’il faut que je fasse.
Comment pouvais-je avoir la voix aussi calme ? Je devrais être entrain de hurler !
-Il faut que tu rentres dans ta nouvelle tête et que je vérifie que tout est en ordre, et tu te réveilleras dans 3 heures.
-Si j’ai bien compris, dès que j’entre dans ma tête, je ne pourrai plus ressortir.
Il se calma un peu pour me répondre.
-Non. Si ça se rate, tu mourras.
L’angoisse dans sa voix était mal cachée.
Il souffrit et ne pouvait le dire à personne. Je me suis battue pour ce moment, de pouvoir retourner, avoir une vie « normale », mais je ne voulais pas le quitter, pas quand il est tout seul.
-Adieu Docteur.
-Adieu… Steph.

 





j'ai une suite en tête, mais ce sera un autre fic, svp laissez un commentaire, je veux savoir mes points forts et faibles, et comment les améliorer!
_________________
je ne suis pas superstitieuse: ça porte malheur

merci dalek clyde!


Dernière édition par Swissgirl le Jeu 14 Jan 2010 - 18:25; édité 19 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 27 Nov 2009 - 20:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
duam78
Lady Of The Tardis
Lady Of The Tardis

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2008
Messages: 4 205
Localisation: Entre le Hub, le Tardis et sa maison avec son mari... épuisant ...
Féminin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 1 Déc 2009 - 16:17    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée] Répondre en citant

C'est un très bon début, je trouve. Certes un peu "court" mais le suspens est là et l'histoire m'a donné envie de continuer à te lire...
J'attends la suite avec intérêt Wink


PS: je t'ai corrigé des tournures de phrases que je qualifierais de "germanophones" , j'espère que ce que j'ai mis te convient, j'ai essayé de coller au plus près de tes phrases originelles. Wink

_________________

http://drolededuam.hautetfort.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Swissgirl
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2009
Messages: 514
Localisation: Captive d'Omega! Au secours!
Féminin

MessagePosté le: Mar 1 Déc 2009 - 18:19    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée] Répondre en citant

Merci Duam!

Chapitre 3 en ligne (c'est un peu plus long qu'avant ^^)

un petit truc --> Data ghost: c'est quoi en francais?
_________________
je ne suis pas superstitieuse: ça porte malheur

merci dalek clyde!
Revenir en haut
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mar 1 Déc 2009 - 18:48    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée] Répondre en citant

Prologue
Etrange… j’attends la suite pour comprendre davantage.

Chapitre 1
Encore plus étrange, même si on reconnaît Ianto et Jack…

Chapitre 2
De plus en plus étrange… j’ose espérer que tu sais où tu vas avec ce rêve !!!

Citation:
Attends. Les fantômes ne trébuchent pas. Les fantômes ne pleurent pas.
Qu’est-ce que je dis ? Les fantômes n’existent pas !
LOL hé qui sait ?
Citation:

-QU’EST-CE QUE TU FAIS DANS MA TÊTE ?

Qui ça ? La suite please….. !!!!

Chapitre 3

Ohhoo il semblerait que je me soit bien planté sur ce coup là! A la fois une fic dans la section DW, je vois pas pourquoi on parlerait de Ianto… Jack, à la rigueur… bref ! Le maitre et le Docteur… Bonbon, va-t-elle pouvoir s’en sortir ?
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
duam78
Lady Of The Tardis
Lady Of The Tardis

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2008
Messages: 4 205
Localisation: Entre le Hub, le Tardis et sa maison avec son mari... épuisant ...
Féminin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 2 Déc 2009 - 09:56    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée] Répondre en citant

Data Ghost = Données fantômes

Mais pour ta fic, je dirais "entité fantôme"  ou encore "esprit possesseur" 
_________________

http://drolededuam.hautetfort.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Swissgirl
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2009
Messages: 514
Localisation: Captive d'Omega! Au secours!
Féminin

MessagePosté le: Sam 5 Déc 2009 - 19:04    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée] Répondre en citant

Pour la continuité j'ai du modifier quelques répliques,
j'espere que vous allez pas me hair pour cela...
j'essaie de faire de la révision sur le maitre pour le faire vivre un peu plus, il semble trop aimable...
chapitre 4 sera posté dans quelques jours.
mais c'est pas tres honnete si je change quelque chose sans vous dire. ^^
_________________
je ne suis pas superstitieuse: ça porte malheur

merci dalek clyde!
Revenir en haut
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Ven 11 Déc 2009 - 16:13    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée] Répondre en citant

Fait de ton mieux ! PLus tu t'exerce et plus ça viendra ( cf : ma fic pas de vacances pour le Doctor et ta musique) ^^
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Swissgirl
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2009
Messages: 514
Localisation: Captive d'Omega! Au secours!
Féminin

MessagePosté le: Ven 11 Déc 2009 - 18:47    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée] Répondre en citant

Chapitre 4 en ligne!

Desolée pour le retard, ma connexion bugge...
_________________
je ne suis pas superstitieuse: ça porte malheur

merci dalek clyde!
Revenir en haut
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Lun 14 Déc 2009 - 12:18    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée] Répondre en citant

Chapitre 4
J’aime bien le début, quand elle cherche dans les souvenirs du Maitre… puis se dépêche espérant qu’il ne la remarquera pas… C’est beau l’espoir ^^
Citation:

-Des humains, pensa le Maitre irrité, presque cinq milles ans d’évolution et toujours aussi stupides.
Excellent !!!
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Swissgirl
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2009
Messages: 514
Localisation: Captive d'Omega! Au secours!
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Déc 2009 - 17:07    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée] Répondre en citant

Chapitre 5 posté!

de nouveau des problemes de connexion
_________________
je ne suis pas superstitieuse: ça porte malheur

merci dalek clyde!
Revenir en haut
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Dim 20 Déc 2009 - 16:04    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée] Répondre en citant

Chapitre 5
Bon ben je ne vois pas trop comment tu vas pouvoir t’en sortir là ! Mais je suis sûre que t’as déjà ma solution... pas trop dramatique j’espère !
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Swissgirl
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2009
Messages: 514
Localisation: Captive d'Omega! Au secours!
Féminin

MessagePosté le: Lun 21 Déc 2009 - 18:27    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée] Répondre en citant

Chapitres 6 et 7 en ligne!

j'aurais pu le laisser la mais c'est noel! et je deteste les fins tristes...
_________________
je ne suis pas superstitieuse: ça porte malheur

merci dalek clyde!
Revenir en haut
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mer 23 Déc 2009 - 12:42    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée] Répondre en citant

Chapitre 6
J’appréhende la suite... elle a migré dans le cerveau du Docteur ???
Citation:
C’était un peu comme si j’étais sa conscience…
Oh joli, et c’est tout à fait ce que l’on ressent !!!

Chapitre 7
Ah ben non, je me suis plantée !!! Bref, du coup c’est une conscience sans corps, qui vagabonde dans le Tardis ?
Bref, Le Maitre dans le lit du docteur... humhum… désolée âme de slasheuse ^^

Citation:
-Tu as une sœur jumelle ?
-Oui et alors ?
-Et alors, me répondit-il impatient, je pourrais la cloner !
Et lui redonner un corps ? Cool !
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Swissgirl
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2009
Messages: 514
Localisation: Captive d'Omega! Au secours!
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Déc 2009 - 17:19    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée] Répondre en citant

chapitres 8 et 9 postés!


encore un chapitre et c'est terminée!
_________________
je ne suis pas superstitieuse: ça porte malheur

merci dalek clyde!
Revenir en haut
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Dim 27 Déc 2009 - 23:24    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée] Répondre en citant

Ya un problème avec ton chapitre 8. Tu ne voudrais pas le rééditer par hasard ?
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:54    Sujet du message: Un evenement facheux [Terminée]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Doctor Who fan-fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com