Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Série US]Supernatural
Aller à la page: <  1, 2, 315, 16, 1732, 33, 34  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Fantastique & Fantasy
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Idris
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2012
Messages: 30
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 - 23:31    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Suis-je la seule à avoir crié quand une autre référence à Doctor Who a été faite dans l'épisode "Nightshifter" de la saison 2 ?

Pour rappeler en bref, mon ami wikipedia va vous briefer mieux que moi :
"Sam, Dean, un être polymorphe et des otages sont bloqués dans une banque, entourée par une équipe du SWAT. Tout commence lorsque les frères, sur la piste du polymorphe, tombent nez à nez avec un corpulent paranoïaque qui a vu Terminator 2 une fois de trop."

Et donc, lorsque ce génie grassouillet explique aux frangins sa théorie (pas complètement débile d'ailleurs, comme le reconnaît Dean) du "mandroïd" mi humain-mi robot, ses grosses mains aux doigts boudinés du gardin de nuit pointent sur la couverture d'un magazine. Et sur ledit magazine (dont je n'ai pas relevé le titre, shame on me), s'étale en couverture... un cyberman.
C'est-y pas génial ça ?

Outre le fait qu'on voit Jewel Staite (du casting de Firefly) se faire appeler Amy Pond comme nom d'emprunt dans la saison 7, je trouve ce petit clin d'oeil discret très agréable.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 - 23:31    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 31 Mai 2012 - 08:42    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Oui bien sûr je m'en suis rendue compte ^^ D'ailleurs l'acteur qui tient le magazine est un habitué de ce genre de références à DW (si je ne me trompe pas il en fait aussi une dans Eurêka). Je pense qu'il doit préciser sur son contrat qu'il est obligé de faire une référence au Docteur dans chaque série dans laquelle il tourne Mr. Green
_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Lun 16 Juil 2012 - 16:20    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Quelques révélations sur la saison 8 de Supernatural
http://braindamaged.fr/2012/07/16/supernatural-programme-pour-la-saison-8/

Hmmmm... Sheppard en véritable méchant de la saison 8.... J'aime! Mr. Green

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
killer
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2009
Messages: 145
Localisation: saint-denis
Masculin

MessagePosté le: Mar 17 Juil 2012 - 21:51    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

J'aime beaucoup Supernatural et meme si je n'ai vu que le début de la s7, je suis tombé sur des infos sur la s8, euh, ça commence pas à méchamment se répeter ces histoires?


Dean revient du purgatoire et Sam qui vit sa vie pendant un an=inverse de la s6
Crowley grand méchant=répétition de la s6
Le Dean et Castiel show=meme chose depuis 4 saisons (j'aime bien, mais ça se répète)


Bref, on sent que les scénaristes n'ont plus vraiment d'idée pour faire évoluer les choses et que ça continue juste parce que la CW n'a rien de mieux (à part Vampire Diaries). Ceci dit, j'apprécié toujours de suivre ces frangins et leur "parties de chasse"
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 4 Oct 2012 - 20:39    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E01 - We need to talk about Kevin (mention spéciale pour ce titre Mr. Green )

" What the hell happened to you guys?
- A cliff note? I went to Purgatory, Sam hit a dog. "




Le Supernatural nouveau est enfin arrivé et en bonne fan je me suis précipitée dessus pour le regarder (et le reviewer) au plus vite (1).

Après un petit récapitulatif tout à fait sympathique on replonge directement dans l'ambiance de la série par une petite scène avec un jeune couple au fond des bois qui craint de se faire attaquer par une créature non identifée. Du Supernatural typique en somme. Même si ici, tout le monde pouvait s'en douter, la créature en question se trouve être un certain chasseur bien connu des téléspectateurs…
Pas très surprenant ni très imaginatif mais j'aime ce retour brusque de Dean. Déjà parce qu'il nous permet de zapper un maximum de scènes avec Padalecki et sa coupe qui défie à chaque saison les limites du bon goût, ses yeux encore plus larmoyants et son jeu toujours aussi mauvais; mais aussi pour tous les mystères associés, qui nous promettent pas mal d'éléments intéressants à intégrer à cette dernière saison. Intrigues à développer sur Dean, nouveau personnage potentiellement passionnant, retour de Crowley en antagoniste principal et effacement de Sam… On croirait la recette d'un cadeau de Noël supernaturalien dis-donc….

Que dire de plus de cet épisode qui est pour moi un épisode standard de Supernatural?
Que Padalecki est toujours aussi mauvais (voire plus, cf la scène chez le vétérinaire qui ressemble plus à une parodie qu'à autre chose)?
Que les personnages secondaires féminins sont toujours aussi inintéressants? (2) (3)
Qu'il manque définitivement de scènes avec Crowley (4) et Cass'? (5)
Que les scénaristes ne font définitivement pas attention aux petits détails? (6)
Rien que des critiques standards pour cet episode standard … Mr. Green

Bref, un bon retour selon moi, qui débute sur une intrigue qui a le mérite d'être à la fois intéressante à développer (les réactions des anges et des démons à cette fameuse histoire de fermeture des portes de l'Enfer pourraient être amusantes à voir) et qui pourrait vraiment constituer une fin crédible à la série. Si tant est que Supernatural puisse avoir une fin crédible bien entendu…
Pour les épisodes suivants, je conseillerai donc aux scénaristes de continuer sur cette lancée, de ne pas se perdre avec trop de stand alone mais en gardant quand même cet esprit de grand n'importe quoi propre aux meilleurs épisodes de SPN et de remplacer définitivement Sam par Kevin dès le deuxième épisode. Le gamin s'est visiblement beaucoup amélioré depuis la reprise et Sam a tendance à empirer avec les saisons. Laissez-le retourner (hors écran s'il-vous-plaît) à son inexpressive aimée et remplacez-le par un personnage moins larmoyant. (7) Merci bien! Mr. Green



Ah oui et j'oubliais…..
Preum's pour la review! Nananère!




____________________________________________________________________________________________
(1) Le fait que je doive plusieurs reviews en retard à la grande prêtresse des pavés et que je commence à craindre son courroux n'y est sans doute pas étranger...
(2) cf Amelia qui partage visiblement pas mal de points communs avec son cher et tendre. L'absence de jeu correct et le manque complet de crédibilité à l'écran par exemple...
(3) Quoique, je garde espoir pour la suite vu ce que le casting de cette saison nous réserve…
(4) même si la scène où il se retrouve en plein milieu d'un champ entouré de chèvres m'a fait juste mourir de rire Laughing
(5) Qu'est-ce que vous avez fait à mon pauvre chouchou d'ailleurs Crying or Very sad Vous avez intérêt à le faire revenir nu sur une Impala et tout couvert de miel, je vous le dis! Crying or Very sad
(6) Sérieusement, vous pensez toujours que Dean a encore des balles dans son revolver après un an passé au Purgatoire?
(7) Vous pouvez même prendre Benny. Il appelle déjà Dean "mon frère" et ne se comporte pas comme une adolescente. C'est le remplaçant parfait! Après 8 saisons, on demande plus grand chose nous!

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 701
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Ven 5 Oct 2012 - 12:07    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x01 We need to talk about this episode



Où l'on apprend que Sam est plus difficile à joindre qu'une secrétaire du Rectorat après 15h, que Dean fait de la contrebande d'âme vampirique, que le purgatoire nuit gravement à la sociabilité et que Dieu est l’auteur de La chasse aux Démons pour les Nuls.


Ça y est, c'est reparti. Les Winchester remontent dans l'Impala pour une 8eme année de road movies hebdomadaires, après avoir toutefois pris le temps d'aérer un peu la voiture parce que puer le chien mouillé ça ne fait pas très sérieux quand on est censé sauver l'humanité. Alors, que penser de cette reprise?



I. We need to talk about Dean

Dean is back! Oui, je sais, c'est tout simplement incroyable! Un Winchester qui ressuscite et parvient à s'échapper d'un endroit réputé inviolable, qui l'eut cru? Je me moque mais au fond j'apprécie que le nouveau showrunner ne nous ait pas fait trop perdre de temps sur ce qui était tout simplement évident : planes crash, clowns kill, unicorns fart rainbows and Winchesters come back, bienvenue dans Supernatural.

Cette saison 8 démarre donc comme la saison 6 et la saison 4 : le frangin manquant revient de manière mystérieuse en ayant visiblement beaucoup changé mais ne veut pas en parler, ce qui agace un peu le frangin restant qui ne va cependant pas trop insister parce qu'en ce qui concerne leur ressenti, les Winchester sont à peu près aussi ouverts que le centre-ville de mon bled après 17h. Au moins c'est fait et ça n'a pas pris trop de temps: mention spéciale à l'habituelle scène de vérification sur le thème du "es-tu humain" au moment des retrouvailles, qui s'enrichit désormais d'un arrosage au détergent. Je rêve que cette saison 8 nous dévoile un boss de fin de niveau uniquement détectable si on l'entoure de bacon après lui avoir cassé un oeuf sur la tête, imaginez la reprise de la saison 9 lorsque Sam sera de retour de la dimension dans laquelle il aura été fait prisonnier (il nous reste quoi? Asgard, le monde des fées et le royaume du père noël?)!

Bref, Dean est de retour...en mode berserk! Cela fait environ trois saisons que j'ai envie de secouer Dean comme un prunier environ un épisode sur deux (le personnage hein, pas son acteur, qui lui joue de manière tout à fait convaincante) : si sa dépression chronique était intéressante et compréhensible en saison 4, elle m'avait monstrueusement saoulée les 3 saisons suivantes mais la seconde partie de la saison 7 avait enfin commencé à corriger ce problème même si je persistais à tiquer sur certains choix de caractérisation que je trouvais illogique. Que dire de ce Dean 2.0 (ou plus...on en est à quelle update maintenant?)? Récapitulons :

- A l'exception du traditionnel "hug" de début de saison, il montre à peu près autant d'affection pour son frère et de joie à l'idée de le retrouver que la plupart de mes classes envers moi quand je leur annonce un contrôle surprise de grammaire. Sam lui annonce qu'il a réussi à décrocher, ce qui est un peu le saint graal pour les Chasseurs et ce que Dean lui-même tentait désespérément de faire en début de saison 6 quand il croyait son frère mort... et il le lui reproche! Alors oui, je peux comprendre qu'il n'apprécie pas que le frangin n'ait pas remué ciel et terre pour le retrouver vu que la tendance Winchester est d'être prêt à sacrifier sa vie/son âme/la planète pour le frangin en danger, mais je ne me souviens pas non plus avoir vu Dean faire grand chose pour récupérer Sam lorsqu'il le croyait enfermé dans la Cage avec Lulu. C'est le problème des dimensions parallèles/prisons, on peut parfois s'en évader mais c'est impossible d'en faire sortir les copains quand on est de l'autre coté de la porte. Même le 10ème Docteur l'a pigé, Dean pourrait faire un effort!

- Il n'a qu'une envie, chasser, et présente tous les symptômes du manque lorsqu'il n'est pas en train de combattre : manque d'appétit, tremblements, incapacité à s'endormir, agressivité envers les autres, en particulier ceux qui ne sont plus/pas en manque (il ne se contente pas de traiter Sam comme de la merde, ses paroles envers Kevin après la mort de la petite amie de ce dernier ne sont pas non plus un exemple de diplomatie...)... Et puis il faut voir le discours que notre tout nouveau drogué à l'adrénaline nous sort sur son expérience. "Purgatory was pure", qui fait assez froid dans le dos! Et le nouveau frangin aux dents longues sous-entend clairement que Dean a apprécié son séjour!


- Dean revient avec un pote vampire. Enfin, plus qu'un pote hein; il a beau avoir trop honte pour répondre à ses coups de fil devant le frangin officiel, il lui fait un chouette hug d'adieu (franchement plus affectueux que son calin à Sam) et l'appelle "brother". Non mais je le comprends hein : les scénaristes lui ont enfin refilé l'occasion de changer de frère alors il saute sur l'occasion. Parce que bon, même sans tenir compte de l'absence de talent d'acteur de Padalecki, il faut bien admettre que Sam est un sacré aimant à emmerdes : il est intimement lié aux plus gros problèmes de quasiment chaque saison! Castiel étant en plus aux abonnés absents, il est donc assez normal que Dean s'attache au premier mec venu pour sa dose de bromance : étant ce qu'il est, c'est à dire un co-dépendant notoire qui s'attache toujours aux pires cas sociaux du monde surnaturel, il devient donc le frère d'un vampire immoral qui admet lui-même qu'on ne peut pas lui faire confiance et n'a apparemment pas perdu de temps pour repasser du coté obscur si on en croit la scène de l'enterrement en fin d'épisode. Je tiens à dire d'ailleurs que je ne crois pas que le nouveau frangin soit un pur bad guy, ce serait trop simple : mais j'y reviendrai plus tard.


Bref, Dean revient en encore moins chaleureux et ouvert qu'avant: il a visiblement remplacé l'alcool par l'adrénaline (une seule bière dans l'épisode!) mais tout n'est pas perdu puisqu’il peut encore apprécier le plaisir simple d'un burger bien gras!^^ J'avoue avoir un peu du mal avec ce nouveau Dean vu que j'espérais retrouver le "blagueur" des premières saisons grâce au tournant amorcé dans la saison 7 et que cette nouvelle version n'a quasiment rien à voir avec le personnage que nous connaissons. Adieu "free will", bonjour la baston! Cela dit, cela ne manque pas d'intérêt et, surtout, n'arrive pas comme un cheveu sur la soupe, ce qui était un peu le cas de pas mal des réactions de Dean ces derniers temps. Il y a de bonnes raisons (une nouvelle expérience hardcore dont on ne sait pas encore tout) et, surtout, il CHANGE! Enfin! J'aurais eu un mal fou à revenir au Dean au bord du suicide que nous avons subi trop longtemps à mon goût.

Pour conclure sur ce sujet, je dirais que ce Dean ne me plait pas trop pour l'instant mais qu'il s'agit là d'un goût personnel et absolument pas d'une faiblesse du scénario : cette évolution est bien amenée, justifiée et même intrigante. Et puis bon, le titre de l'épisode, "We need to talk about Kevin", outre le chouette clin d'œil qu'il offre sur notre nouveau prophète, envoie un message assez clair concernant le scénario de la saison : ce film traitait d'un enfant psychopathe et de la manière dont le membre de sa famille qui en était le plus proche, sa mère, gérait cette révélation. Le parallèle me semble assez clair et je me demande comment Sam va gérer la nouvelle quand il réalisera combien son frère a changé. Pour rappel, Dean avait majestueusement cassé la gueule au Soulless Sam, je préconise la même solution: ça fera du bien à tout le monde, à moi en tout cas.^^


II. We need to talk about Sam

Pendant ce temps là, Sam a réussi une chose dont je ne l'aurais jamais cru capable. Non, pas de décrocher du mode de vie des Chasseurs et adopter un chien, ça m'a à peine fait sourciller. Ni même de parvenir à trouver une coupe de cheveux encore pire que les précédentes, je l'en ai toujours cru capable. En revanche, il m'a scotchée en parvenant à tenir 42 minutes... en jouant constamment mal! Même pour lui, c'est un record! Bon, il faut tout de même reconnaître que Padalecki n'est pas aidé : comment peut-on jouer de manière crédible le chasseur désabusé, qui a vu presque tous les gens qu'il aime mourir de manière atroce et a dû se salir les mains de toutes les manières possibles... mais qui arrive en mode hystérique chez le véto parce qu'il a blessé un chien errant? Sérieusement, on dirait presque un trollage des scénaristes là! Bref, le pauvre gars s'en sort comme il peut, c'est à dire mal.

Jeu d'acteur mis à part, j'ai aussi un peu du mal avec sa caractérisation: j'aurais aimé qu'il ait un peu plus de niack et envoie bouler un peu plus le frangin lorsque ce dernier lui sort des réflexions bien méchantes. Mais bon, c'est compréhensible: il est ravi de le revoir vivant et a honte d'avoir abandonné sa mission pour des raisons purement égoïstes. Idéalement, on aurait pu voir dans le jeu d'acteur que le personnage éprouve des sentiments conflictuels, tiraillé entre son désir de vivre enfin la vie normale qu'il a bien mérité, sa joie de revoir son frère, son ressentiment devant les paroles blessantes de celui-ci et sa honte d'avoir abandonné son poste de sauveur de l'humanité. Je crois vraiment que le scénariste a tenté de faire passer ce message : les arguments de Sam pour défendre son choix de décrocher sont bien trouvés, en effet la vie continue même s'il n'est pas là pour jouer les héros. Sa gêne à l'idée d'avoir abandonné Kevin est clairement visible dans ses actions, il se décarcasse pour le retrouver après tout. Hélas, Padalecki n'a tout simplement pas la capacité de retranscrire des sentiments multiples et conflictuels simultanés. Quand les scénaristes comprendront-ils qu'il faut laisser ce genre de rôle complexe à Ackles?

Enfin bref, nous voilà dans une situation purement Winchester! Les deux frangins ont toujours autant de mal à communiquer et évitent donc les deux éléphants dans le placard (non, pas Gannesh^^) : Dean ne parle pas de son nouveau frangin et Sam oublie de mentionner qu'il a toujours le chien... et la belle véto qui va avec. Deux pétards prêts à exploser à la figure de nos protagonistes, je pense que Madame Sam sera le premier à détonner vu qu'il est à mon avis plus difficile de cacher une compagne qu'un frangin vampirique.



III We need to talk about Purgatory

... mais pas ce soir, parce que si les Winchester sont capables de stopper les apocalypses et ressusciter, il leur est en revanche presque impossible d'exprimer leurs sentiments et de parler de leurs traumatisme à la personne dont ils sont le plus proche. Sept saisons que ça dure, j'avoue que je n'attendais pas de miracles de ce coté là. Puisque Dean joue l’huître, c'est donc à nous de tenter de deviner ce qui s'est passé : et tout le monde sait combien je suis efficace en ce qui concerne les théories... Smile


Le premier mystère est bien sûr cette toute nouvelle bromance. Dean, dont la devise est de ne jamais faire confiance aux monstres, est donc devenu le meilleur pote d'un vampire... Ok, je prends acte! Si avec ça on n'a pas compris que le Dean nouveau n'a pas grand chose à voir avec l'ancien, je désespère! Son nouveau meilleur pote est bien sûr mystérieux à souhait: après tout, si on ne peut pas compter sur les vampires pour ce genre de caractérisation, où va le monde (et la bit-lit surtout)? Il s'appelle Benny, est mort depuis 50 ans, admet fièrement qu'on ne peut pas lui faire confiance et appelle d'un cimetière durant un enterrement, ce qui semble indiquer qu'il a tué quelqu'un dès son retour. Hmmm... Plusieurs solutions possibles avec ce genre de personnages.

1) c'est un méchant de bout en bout, qui a réussi à manipuler Dean pour qu'il abandonne Castiel et lui fasse confiance. La scène du cimetière montre qu'il est un méchant mangeur d'homme! Je n'y crois pas, ce serait trop simple, mais ça reste possible. Après tout, si on passe quelques épisodes à nous rendre le personnage crédible, le retournement de situation au moment de sa "trahison" pourrait faire mal.

2) C'est un "gentil", un vampire qui a peut être un passé sombre mais pas forcément et qui en tout cas ne demande qu'à vivre sa vie maintenant qu'il est libre. La scène du cimetière est un malentendu qui sera expliqué bientôt. Là encore j'ai du mal à y croire. Ce genre de personnages n'aurait que peu d'intérêt... sauf si on nous le fait rejoindre la dream team comme nouveau personnage secondaire intermittent du spectacle (je m'insurge: c'est la place de Castiel!^^), auquel cas il ne détonerait pas à coté des deux frangins.

3) Comme pas mal des personnages de Supernatural, il n'est ni gentil ni méchant, juste un survivant pas très moral, susceptible du coup de se retrouver d'un coté où de l'autre du conflit. Il rejoindrait ici l'archétype du vampire de bit-lit mais je fais confiance aux scénaristes de Supernatural pour jouer avec les codes de ce sous-genre si c'est le choix qu'ils ont fait. La théorie "cul entre deux chaises" pour ce personnage se tient d'autant plus que nous avons toujours en attente l'alpha vampire, qui a promis aux Winchester de les retrouver à la saison prochaine. Il a le pouvoir de forcer Benny à lui obéir, même si ce dernier ne le voulait pas.


Le deuxième mystère est bien sûr Castiel. Nous savons tous qu'il n'est pas mort, la réponse de Dean est trop évasive et un personnage si important dans le fandom n'aurait de toute manière pas eu une fin "hors écran". Vu combien Dean refuse de s'étendre su le sujet, je dirais qu'il pense que Castiel l'a trahi et abandonné : Benny pourrait être responsable de cette croyance, ou Castiel lui -même s'il pensait que convaincre Dean qu'il ne valait pas la peine d'être sauvé était le meilleur moyen pour pousser ce dernier à rentrer sur Terre sans se retourner. Dean peut même, poussé par la colère suite à cet abandon, être celui qui aurait presque tué Castiel (son « I’ve seen enough » quand Sam lui demande s’il a vu mourir Castiel est out de même assez glaçant).

Autre possibilité, Dean a trahi Castiel et l'a abandonné lorsqu'il a réalisé que c'était l'ange ou lui. Par exemple, peut-être a-t-il dû le sacrifier, avec ou sans son consentement, pour ouvrir le fameux portail vers la Terre (peut-être avec sa permission, Castiel a après tout un sens du sacrifice digne des Winchester). Dean a changé, c'est évident, mais a-t-il changé au point de sacrifier Castiel? Dans tous les cas nous en saurons plus au prochain flash back, nous nous sommes pour l'instant arrêtés au moment où Dean dit à Benny qu'il ne partira pas sans Castiel.


Le dernier mystère est enfin la nouvelle caractérisation de Dean. Ce nouveau moi est-il permanent ou une simple façade due au traumatisme du purgatoire et qui s'effacera avec le temps? Et là tout est possible car nous ne savons pas combien de temps s'est écoulé pour ce dernier durant son séjour chez les monstres. Sa réponse à Sam lorsque ce dernier lui demande s'il était au purgatoire durant toute l'année où il a disparu ("Time flies!") me fait penser que ça a été long, très long. Assez long pour que Benny devienne son meilleur pote et qu'il "oublie" Castiel, assez long pour expliquer sa froideur envers Sam et sa paranoïa encore plus exacerbée qu'avant (voir le moment où il "attaque" Sam lorsqu'il le retrouve), assez long enfin pour qu'il oublie toute convention sociale, ce qui expliquerait son comportement envers Kevin. Comme je le disais, je ne suis pas très chaude devant ce changement de caractère de Dean mais l'intrigue derrière ce changement m'intéresse; heureusement, contrairement à Padalecki, Ackles est capable de retranscrire cette évolution de son personnage avec un minimum de finesse : ça aide!



IV We need to talk about this season

Je vais finir cette review en passant en revue toutes les pistes que l'on nous lance généreusement en ce début de saison.

Kevin est revenu, ayant réussi à échapper à Crowley, roi des démons qui ne peut néanmoins s'empêcher de squatter tous les entrepôts abandonnés qu'il trouve au lieu de rejoindre son QG ultra gardé en enfer. C'était déjà le cas dans la saison 6 mais était au moins justifié par le fait qu'il avait fait alliance avec Castiel et devait donc entreposer les alphas sur un territoire neutre. Là, je ne vois qu'une seule justification : Crowley et les entrepôts c'est une belle histoire d'amour. Qui suis-je pour critiquer? Je suppose que ceux d'entre vous qui regardent Warehouse 13 ne devraient pas tarder à le voir rappliquer, surtout s'il pense qu'un Mot de Dieu se cache dans tout ce fatras.

Bref, Kevin. Encore une fois je ne peux que saluer la volonté de "changement dans la continuité" (on dirait un discours électoral, j'ai honte) du nouveau showrunner. Après avoir changé totalement la caractérisation de Dean voilà qu'il touche au centre même de la série, le duo Winchester, en y rajoutant un 3eme larron. Ce n'est pas la première fois bien sûr que les frangins Winchester sont accompagnés sur ce qui est bien parti pour durer plusieurs épisodes mais c'était en général un personnage que l'on connaissait bien (Bobby, Castiel...). Je ne sais quoi en penser, d'abord parce que je n'aime pas trop Kevin et ensuite parce que j'avais envie que les Winchester, après une longue séparation (entre eux mais aussi entre eux et moi), prennent le temps de reconstituer leur duo. Cela dit, il est aussi possible que Kevin se fasse rapidement re-kidnapper/décide de tenter sa chance en solo (je le lui conseille d’ailleurs, il semblait se débrouiller nettement mieux tout seul).

Et puis là encore, comme le choix du changement concernant Dean, ma réserve n'est pas due à une erreur de scénario mais à mon coté traditionaliste : je veux bien que ça change mais pas trop et pas trop vite. Il est tout à fait possible que je change d'avis pour peu que l'on nous creuse de manière intéressante le personnage de Kevin, ce qui ne devrait pas être difficile puisqu’il est désormais possible de faire évoluer le personnage très rapidement en lui téléchargeant la dernière mise à jour de la parole de Dieu.

Parlons justement de ce nouveau fil rouge. Cette année, la traditionnelle chasse aux objets magiques est remplacée par la chasse à la parole de Dieu… et j’aime beaucoup cette idée. Déjà parce que l’idée du prophète auquel on peut télécharger de nouvelles applications m’amuse assez, et ensuite parce qu’on retourne à un personnage qu’on a à mon avis trop laissé de coté dans la série, Dieu.

Je crois qu’en appuyant si lourdement sur le fait que Dieu est un mauvais père qui a fait d’innombrables gosses mais s’est révélé incapable de les élever correctement et s’est barré lorsqu’ils sont devenus trop insupportables, les scénaristes avaient oublié jusqu’à présent un aspect relativement important et pourtant, quand on y pense, assez évident du caractère de notre Seigneur : son coté joueur.

On parle après tout du père de Gabriel et Balthazar, de celui qui s’est déguisé plusieurs saisons en prophète alcoolique consommateur de call girls, du vainqueur de la plus grande partie de cache-cache jamais organisée, de celui qui s’amuse à snober ses enfants les plus importants pour se contenter de taper la causette au jardinier du paradis en se planquant sur des tortillas, du petit plaisantin qui ressuscite constamment ses chouchous mais laisse crever ses « bons » fils obéissants… Bref, s’il ne gagnerait pas de sitôt un prix de moralité, Dieu est visiblement un marrant et je ne suis pas du tout étonnée qu’on le retrouve en organisateur de jeu de piste métaphysique dans lequel les participants doivent retrouver Sa Sainte parole. Je suis d’ailleurs persuadée que certains Mots de Dieu seront parfaitement inutiles et apprendront au prophète des trucs essentiels comme la maitrise du point de croix ou la technique pour réussir à tous les coups sa vinaigrette, c’est bien le genre d’humour du Seigneur. Cette intrigue sur le fait de retrouver des mots de pouvoir un peu partout dans le monde a aussi un petit coté RPG très assumé : je m’attends à entendre Kevin hurler « Fus Roh Dah ! » incessamment.

Le méchant de la saison semble cette année être Crowley. D’un coté je suis déçue, d’abord parce que j’adore le voir s’allier avec les « gentils » (leur méfiance et leurs trahisons respectives sont souvent très drôles) et surtout parce que les big méchants de saison survivent rarement dans Supernatural. D’un autre je suis ravie parce que ça devrait signifier qu’on le verra plus souvent et parce que cela change de l’habituelle « nouvelle menace de l’année ».

Autre changement que je trouve très intéressant, pour la première fois les Winchester prennent les devants et ne se contentent pas de subir ce qui leur tombe sur la gueule tout en tentant d’arrêter des évènements planétaires prévus depuis la nuit des temps. Cette année, ils passent à l’attaque et déclarent eux même la guerre aux démons, qui se retrouvent donc en position défensive. C’est une excellente idée même si du coup je me retrouve dans la position gênante de devoir encourager l’équipe adverse puisque la réussite des Winchester signerait sans doute la fin de la série et en tout cas celle de Crowley.

Je ne reparlerai pas ici de l’intrigue Castiel vu que j’ai-je pense fait le tour de toutes les possibilités le concernant ; j’espère juste que nous le reverrons presto même si je suis sûre que ce sera surtout sous forme de flash back. C’est le problème de ce personnage : une bonne partie du fandom (moi la première) l’adore mais il est trop puissant pour être vraiment récurrent, ce serait trop facile pour les gentils s’ils avaient toujours un ange à leurs cotés. Les seuls moments où il peut fréquenter assidûment les Winchester sans bousiller la storyline est quand il perd ses pouvoirs, sa mémoire ou son esprit, et manque de chance ce n’est pas comme ça qu’on l’aime le plus. Bon, cela dit, si comme je le pense Dean l’a trahi ou il a trahi Dean, il est aussi possible qu’il revienne en tant qu’ennemi, ou au moins personnage hostile. A voir…

Restent les deux nouvelles pièces rapportées des frangins Winchester, Benny et la véto. Pour cette dernière, que voulez-vous que j’en pense ? J’ai horreur des histoires de couple/vie de famille dans mes séries fantastiques, je trouve l’intrigue de départ autour du chien d’un ridicule assez rarement atteint dans la série (et, pour le coup j’en ai peur, pas forcément assumé) et l’actrice me laisse pour l’instant de marbre… C’est mal barré tout ça !

Il est assez logique que Sam se décide à décrocher : il a toujours été le moins « chasseur » des deux Winchester (sauf quand il n’avait plus d’âme), a trouvé une sorte d’équilibre en saison 7 grâce auquel il a réussi à se pardonner et n’a donc plus la motivation pour continuer à tout prix. De plus, comme il le dit durant l’épisode, il a déjà de toute manière assez donné pour la cause, ayant perdu absolument tous ceux qu’il aimait pour celle-ci. Et en effet, la vie continue même lorsqu’il n’est pas là pour sauver la veuve et l’orphelin. Bref, je comprends parfaitement ce qui le pousse à s’installer dans un train train quotidien et je me doute bien que le personnage ne peut pas quitter la série pour prendre sa retraite (même si j’ai du mal avec l’acteur je ne voudrais pas cela d’ailleurs), je n’ai juste aucune envie de subir les amours de Sam sur 22 épisodes…

L’intrigue Benny (sérieux, était-il possible de trouver un nom moins « vampiresque » que Benny ? ^^) en revanche me branche bien et j’ai hâte d’en savoir plus et d’assister à l’inévitable confrontation avec Sam. Je pense en revanche que le personnage ne survivra pas à la saison et je sens bien que c’est Dean qui devra le tuer.

Bref, notre nouveau showrunner va devoir transformer Kevin en personnage intéressant, nous dévoiler petit à petit ce qui s’est passé au purgatoire, en particulier ce qui est arrivé à Dean et à Castiel, nous ramener ce dernier, faire s’évader Meg, nous approfondir Benny et en profiter pour nous ramener son Alpha, gérer la chasse aux Mots de Dieu et les confrontations entre les deux équipes adverses (Team Winchester et Team Crowley), réintroduire Dieu dans l’intrigue principale (et donc, très probablement, les anges) et (puisqu’il le faut…) entremêler à tout ça de petites scènes de la vie de couple de Sam. Oh, et nous faire un final qui ne soit pas un pétard mouillé.

Bonne chance mon gars, mais le grand nombre de pistes diverses dès le premier épisode est de bonne augure pour moi qui ai du mal avec les purs stand alone quand ils sont trop fréquents. Et puis même si l’humour n’était évidemment pas très présent dans cet épisode (il ne s’y prêtait pas), quelques petits moments montrent que l’on devrait retrouver de temps à autres du bon gros délire Supernaturalien. Je pense en particulier à Crowley entouré de chèvres et au délicieux petit jeu avec le 4ème mur quand notre démon favori demande à Dean, qui vient de proférer un « It’s not over ! » monstrueusement caricatural, "Really Dean, who writes your stuff? A marshmallow?" Espérons que ledit Marshmallow parvienne à gérer convenablement sa saison parce que sinon je ne me gênerai pas pour en faire son surnom dans toutes mes reviews… D’ailleurs, je crois que ce sera le cas qu’il réussisse son coup ou non, c’est trop tentant !^^


Pour conclure, je dirais qu’il s’agit d’un premier épisode solide, qui remplit bien son rôle premier : présenter les nouveaux enjeux et les rendre assez alléchants pour que le public soit au rendez-vous la semaine prochaine. Ce n’est pas cela dit un épisode qui m’a énormément plu mais ce n’est pas de la faute du showrunner si j’aime mes Supernatural bourrés d’humour, plein d’anges (un en particulier^^), riches en confrontations entre amis/alliés qui ont fait des choix différents et le tout saupoudré d’une bonne dose de gore. Bref, je n’aime pas trop les premiers épisodes, forcément un peu lents sur certains aspects afin de tout mettre en place, c’est comme ça et c’est le cas pour la majorité des séries.

Le seul défaut que je peux objectivement trouver à cet épisode est l’intrigue autour de la véto et de Sam, intrigue que je trouve mal jouée, mal caractérisée et en ce qui me concerne sans aucun intérêt. J’ai aussi pour l’instant du mal avec Kevin et avec le nouveau Dean mais je ne demande qu’à me laisser convaincre. Dans tous les cas mission accomplie, je veux voir le prochain épisode.




GiveMeVicodine a écrit:

[i](1) Le fait que je doive plusieurs reviews en retard à la grande prêtresse des pavés et que je commence à craindre son courroux n'y est sans doute pas étranger...


Vi, tu fais bien : je m’apprêtais à te lancer une malédiction qui t'aurait donné la coiffure de Sam pendant toute la saison! T'as eu chaud.... Smile

GiveMeVicodine a écrit:

nouveau personnage potentiellement passionnant


Ah, toi aussi tu le sens bien le Benny hein? A moins que tu ne parles de la véto ou du chien bien sûr.^^


GiveMeVicodine a écrit:

Sérieusement, vous pensez toujours que Dean a encore des balles dans son revolver après un an passé au Purgatoire?


D'un autre coté il ne tire pas, il s'en sert juste pour effrayer les deux touristes. Et rien ne prouve qu'il n'y avait pas de balles au purgatoire : on sait juste que certains des monstres avaient des épées bizarres, pas que c'était la seule arme disponible. Mais oui, je t'accorde que ça colle pas très très bien avec ce qu'on a vu de l'ambiance purgatoire.


GiveMeVicodine a écrit:


Preum's pour la review! Nananère!


Puisqu'on en est aux remarques matures, la mienne est plus longue que la tienne! BadoumTsching

GiveMeVicodine a écrit:

Qu'est-ce que vous avez fait à mon pauvre chouchou d'ailleurs Vous avez intérêt à le faire revenir nu sur une Impala et tout couvert de miel, je vous le dis!


Laughing Je déconseille, le miel mélangé aux poils de chien ça va être une horreur, Dean ne pourra jamais ravoir les sièges!
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 11 Oct 2012 - 21:52    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E02 - What's Up Tiger Mommy?

" Plan 'C' tanked
- Maybe you should try plan 'D' . For dumbass "


Confirmation donc avec ce deuxième épisode que la saison 8 commence plutôt bien. On est pas non plus dans des intrigues super intelligentes et remarquablement bien tournées, mais le tout est intéressant même si prévisible (1) , les personnages secondaires ne frisent pas le ridicule comme dans l'épisode précédent, l'humour est bien dosé et on utilise de façon impeccable les deux personnages récurrents les meilleurs selon moi : Crowley et Castiel. Supernatural commencerait-il à apprendre de ses erreurs passées et essaierait-il de nous livrer une saison finale du niveau de la (loué soit son nom) saison 4? Il est peut être un peu tôt pour partir dans ces extrêmes mais en tout cas le bon départ du nouveau road-trip annuel des frères Winchester semble se confirmer.
Notre duo de chasseurs préféré continue donc son périple à la recherche de la parole de Dieu en compagnie de ce bien sympathique petit Kevin et se retrouve face à un imprévu bien connu du Docteur. La mère du compagnon qui s'accroche et ne veut plus nous laisser tranquille. Devant une bande tout aussi improbable, même Dean ne peut s'empêcher de sourire et de se marrer discrètement. Et pourtant, malgré le côté absurde, le tout marche plutôt bien sur la durée de l'épisode. Moi qui me plaint souvent du manque de personnage féminin intéressant, je dois dire que j'aime bien la mère de Kevin. Sans être un personnage éblouissant, elle est néanmoins intelligente et déterminée et possède même un bon sens de l'humour. Toutes les qualités qu'on pourrait demander à un compagnon de courte durée.

Le thème de la vente aux enchères démoniaques est aussi bien trouvé, même si elle n'apporte pas grand chose à l'intrigue. Au final, il advient juste que la parole de Dieu est aux mains de Crowley (2) et que le prophète a disparu, laissant les deux frères seuls pour trouver comment se sortir de cette situation. Il fallait se douter que ce trio Winchester-Kevin n'allait pas durer et qu'ils n'allaient pas fermer les portes de l'Enfer dans le troisième épisode pour passer le reste de la saison à s'essayer à l'apiculture… Mais bon, cette vente permet au moins de se marrer gentiment en voyant que la CW en est réduite à piquer des accessoires sur le tournage du prochain Thor pour essayer de rendre un semblant de crédibilité à cet éphèbe qu'est censé être Padalecki (j'ai bien dit "censé" Mr. Green ) et à la vue de Plutus, Dieu de l'avarice affublé d'un jogging et d'une chaîne en or du meilleur goût. Niveau WTF gentillets et délicieusement absurdes le cahier des charges a visiblement été rempli.

Parlons maintenant de la partie moins amusante, mais néanmoins bien développée (selon moi) depuis le début de la saison : les suites de cette fameuse histoire de Purgatoire et ses deux composantes dans l'intrigue: les flashbacks et les changements opérés sur la personnalité de Dean.
Déjà, je tiens vraiment à féliciter les scénaristes mais je trouve ces flashbacks du Purgatoire vraiment très bons. Pas trop courts ni trop longs, bien dosés entre révélations et conservation du suspense et relativement intéressants visuellement. On est loin des flashbacks ridicules de souless Samantha il y a quelques saisons, et on ne remerciera jamais assez la CW pour nous avoir épargné de nouveaux flashbacks de ce genre...
Pour ce qui est de la nouvelle caractérisation de Dean je ne sais pas vraiment quoi en penser. À l'heure actuelle, je vois de façon plutôt positive le changement de Dean au retour du Purgatoire. Je ne suis pas franchement fâchée de le voir plus en mâle alpha qu'en chouineur porté sur la bouteille. Pourtant, je suis aussi partagée par la peur de voir celui-ci aller trop loin. Certes, le côté "chasseur habitué à voir et à perpétrer des horreurs" avait déjà été développé il y a un moment. Notamment dans l'épisode avec le jeune homme possédé, torturé et abandonné aux urgences après coup et qui regrettait au final son état de possédé et qui nous avait fait nous interroger justement sur le sort des victimes collatérales du combat des frères contre les forces du Mal. Mais le qualificatif de "meat suit" utilisé par Dean suite à la possession de la mère de Kevin par Crowley n'est plus seulement une prolongation de ce questionnement mais véritablement une interrogation sur l'évolution de Dean qui semble complètement déconnecté de la notion de bien et de mal et concentré sur sa vendetta personnelle contre les forces surnaturelles, qu'importe les dommages éventuels qu'il peut causer. Et à l'inverse du souless Sam qui lui aussi avait ce genre d'attitude Dean en est parfaitement conscient. Le " I mean, yeah, it would have sucked and I would have hated myself, but what's one more nightmare, right?" ne laisse pas de doute là-dessus. Doubles interrogations donc, d'abord sur les séquelles que Dean a gardé du Purgatoire et ensuite sur ce qui les a causé.
Que s'est-il passé là-haut? (ou plutôt en bas.. quoique… enfin bref, au Purgatoire Razz ) Qu'est-il arrivé à Cass'? A t-il été abandonné par Dean quand il n'avait plus besoin de l'ange comme il est sous-entendu à la fin de l'épisode? Personnellement, je préfère ne pas penser à ce qu'il a pu arriver à cette petite boule de plumes et à la place que Dean a joué dans cette histoire de peur de voir mon petit coeur se serrer…

Bref, bon départ pour moi, avec assez d'éléments intéressants à développer pour garantir de garder un peu de suspense pendant encore un moment. Je ne peux quand même pas m'empêcher de me demander si les scénaristes n'écoutent pas l'avis de leurs fans et si cela n'influe pas sur leur écriture. Un Sam effacé à la storyline ridicule, un Dean qui revient avec quelques intéressants bagages émotionnels de plus et une attitude moins pathétique qu'à la saison précédente, un Crowley toujours aussi sheppardement délicieux et un quota d'allusions à notre ange préféré… Que demander de plus? Ange qui par ailleurs, est donc revenu à la raison au Purgatoire, a fait visiblement tout son possible pour protéger encore et toujours Dean et qui récolte même le hug qu'il mérite depuis un long moment . On a même le droit à un magnifique "You know, there are some in heaven who still believe, despite his mistakes, that Castiel's heart was always in the right place. - Are you one of them? - I think too much heart was always Castiel's problem. " pendant l'épisode. Même si je n'ai pas pu m'empêcher de jubiler sur le moment, je dois dire qu'après réflexion, ce genre de phrase entre justification des actes de Castiel et absolution générale n'est pas forcément bon signe pour cette adorable boule de plumes… Espérons que la CW ne soit pas d'humeur à jouer trop avec les sentiments du fandom…

Et sinon…
Encore Preum's !



____________________________________________________________________________________________
(1) Le retournement de situation où la mère de Kevin décide de sacrifier son âme pour sauver son fils par exemple était vraiment évident, tout comme la disparition du prophète à la fin de l'épisode.
(2) Dont je ne passerai pas ma review à chanter les louanges, promis, mais Mark Sheppard est définitivement aussi délicieux et aussi à l'aise dans le personnage qu'à son habitude.

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 701
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 14 Oct 2012 - 13:44    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Crowley:” I know we're not mates Kevin, but one word of advice. Run. Run far, and run fast. Because the Winchesters, they have a habit of using people up, and watching them die bloody.”


Mesdames et Messieurs bonsoir et bienvenue sur Supernatural News, votre chaîne d’information sur les actualités fantastiques.

Finances : L’économie est toujours au plus bas, l’ouverture du CAC 40 ce matin montrait une forte baisse du cours des âmes de damnés et de l’or de nain, pourtant jusqu’à présent extrêmement stables. Nous pourrons mesurer les effets tragiques de cette crise économique dans notre reportage montrant un célèbre chasseur prêt à vendre son véhicule professionnel, des anges devant prendre un petit boulot d’appoint pour boucler les fins de mois et une chaîne jadis célèbre pour la richesse de sa boutique d’objets magiques réduite à faire les poubelles de Marvel. Lueur d’espoir devant cette situation désespérée, les actions Enfer continuent à se porter comme un charme et le cours de la Vierge est en forte hausse.

Environnement : après l’inquiétante baisse de la population angélique de ces dernières années, voici qu’une nouvelle espèce, celle des dieux païens, rejoint la liste des espèces surnaturelles en voie de disparition. Conséquence du changement climatique ou chasse à outrance ? Notre reporter cherchera à déterminer les causes de cette catastrophe écologique.

Santé-médecine : les effets des possessions démoniaques sur l’organisme enfin démontrés !



La malédiction de Supernatural a encore frappé ! Non, pas celle selon laquelle Sam doit automatiquement jouer comme un pied les scènes les plus intéressantes mais celle qui consiste à faire disparaître trop tôt les personnages féminins à fort potentiel. Bon, maman prophète n’étant pas morte et son état catatonique pouvant être une ruse pour permettre l’évasion de son fils, je ne ferai pas mon deuil tout de suite. De plus, elle a au moins le mérite d’embarquer son fils avec elle (je ne suis toujours pas une grande fan de Kevin), ce qui est toujours ça.

Je vais être un tout petit peu plus succincte que d’habitude sur cet épisode (pas trop non plus, faut pas rêver^^). Non pas qu’il m’ait déplu, au contraire, mais parce qu’il y a paradoxalement peu de choses à dire sur cet épisode pourtant très mythologique. Qu’apprend-t-on réellement cette semaine ? Que les Winchester ne vont pas réussir à avoir à la fois le prophète et les paroles de Dieu, ce dont on se doutait bien puisque la saison aurait sinon duré 5 épisodes. Que Dean est devenu un parfait salopard, ce qui était relativement clair depuis l’épisode 1. Qu’il a visiblement trahi Castiel, ce qui était déjà fortement suggéré la semaine dernière par son peu d’entrain à discuter de la disparition de notre ange préféré. Que Crowley a la classe, ce qui est un pléonasme, et que les scénaristes ne se prennent pas trop au sérieux, ce qui est une obligation pour bosser sur la série. Bon, d’accord, je vais quand même broder un peu sur ces différents points.

En hommage à une certaine série en pause et qui me manque fort, je vais commencer par la fin. Les Winchester se retrouvent donc sans prophète, sans tablette divine et sans personnage féminin intéressant (ça ils ont l’habitude^^). Ce serait catastrophique dans la plupart des saisons de la série où les frangins se battent pour sauver leur âme/la planète/l’ensemble de la Création mais cette fois ci il ne s’agit que d’un retour au statuquo de départ : les démons peuvent toujours se balader sur Terre mais n’ont plus le prophète, qui aurait pu leur donner un avantage énorme. Les Winchester ne peuvent plus pour l’instant espérer fermer les portes de l’Enfer mais ont toujours la possibilité de reprendre leur boulot de chasseur à la petite semaine. Bref, rien de catastrophique et surtout, comme je le disais, rien de surprenant. Il était évident que les scénaristes n’allaient pas donner à un des deux camps un avantage énorme dès l’épisode 2 et il était assez probable qu’on allait vite nous larguer les deux personnages surnuméraires vu que la série s’est toujours focalisée sur le « couple » Winchester.

Quant-à l’intrigue de l’épisode, nous avons là encore du classique. Une scène de pré-générique gore à souhait, des objets magiques à gogo, des réactions stupides des frangins (accepter que Kevin aille voir sa mère alors qu’elle était plus en sécurité s’il ne reprenait pas contact, le laisser seul avec elle alors qu’il n’est clairement plus motivé pour suivre les Winchester…) et une bonne dose d’humour. Cela dit je dois décerner quelques bons points spécifiques à cet épisode. Déjà, je rejoins GMV pour féliciter les scénaristes pour leurs flashbacks, non seulement bien dosés et intéressants mais aussi bien amenés : j’ai particulièrement apprécié la scène où Dean menace le voleur dans la cellule tout en revivant une scène presque identique en flash back.

Autre point fort, nous avons droit à un 2eme épisode riche en Crowley (j’avoue que je ne l’attendais pas de si tôt) et au très attendu (par moi en tout cas) retour des anges, qui s’étaient faits plus que discret depuis leur quasi extermination en début de saison précédente. Après avoir effectué une retraite stratégique pendant l’attaque des Léviathans, voilà donc que le camp angélique fait son grand retour pour récupérer les paroles que Papa a planquées un peu partout : pas trop tôt ! Je sens d’ailleurs qu’Alfie a un petit goût de futur personnage récurrent vu qu’on prend le temps de nous le présenter et de nous le caractériser comme un allié de Castiel sans pour autant qu’il ne serve à grand chose (n’importe quel ange lambda suffisait pour participer à la vente aux enchères). C’est en revanche possible qu’on le retrouve sous une autre forme vu le mépris que cet ange affichait pour son « vessel» : dommage, il va du coup falloir retenir son nom compliqué qui m’échappe déjà, Alfie était plus simple.^^

Et puis bien sûr il y a l’humour. Je n’ai jamais caché l’affection que j’avais pour les gros délires de Supernatural concernant les objets magiques, la vente aux enchères ne pouvait donc que me plaire. Mention spéciale à Mjölnir : non seulement le choix de cet artefact après le succès d’Avengers est très bien trouvé mais la série en rajoute des tonnes sur le coté kitsch de l’objet. Je m’attendais presque à voir l’étiquette « made in china » pendiller sur le manche (les scénaristes avaient déjà fait le coup avec l’épée pour tuer le démon japonais cela dit).

Le fait que ce soit Sam qui se retrouve à manier l’arme de Thor (qui est quand même dans le film éponyme un gentil crétin^^) m’a aussi bien amusée même si j’imagine que c’est surtout les points communs physiques (deux grands dadais aux cheveux longs) que les scénaristes ont voulu souligner. Dommage que cette arme serve à massacrer encore un pauvre dieu païen, cette fois ci Vili, frère d’Odin, qui partage donc le sort de son frère tué il y a deux saisons.

Le reste de la vente aux enchères était tout aussi délirante, en particulier les offres des différents participants. S’il n’est pas étonnant que les anges soient propriétaires du Vatican et que je ne suis pas du tout surprise que Mark Sheppard puisse décrocher la lune (et se procurer une version topless de la Mona Lisa^^), j’admets avoir ricané à la énième pique anti-républicains des scénaristes. C’est donc officiel, Sarah Palin appartient au Diable !^^ Je suis néanmoins assez déçue qu’on ne sache pas ce que le moine tibétain en arrière plan allait offrir, j’avais parié sur le yeti. En tout cas, l’économie du monde surnaturel semble sacrément complexe vu le nombre de « monnaies » différentes donc chaque participant semble pourtant connaître parfaitement le cours

Enfin, nous avons comme d’habitude les délires des scénaristes, qui continuent de titiller le 4ème mur à la moindre occasion. Mention spéciale à la scène des retrouvailles entre Kevin et sa mère, cette dernière commençant à sangloter de bonheur au son d’une musique de circonstance…avant de se faire asperger d’eau bénite, ce qui coupe net son élan et ladite musique ! J’ai également adoré la "no casting, no cursing, no supernaturally flicking the two of you against the wall just for the fun of it" policy” du bras droit de Plutus, qui montre combien les scénaristes assument le coté très répétitif des attaques des méchants dans leur série : c’est d’autant plus drôle qu’il ne se passe qu’une 20aine de minutes entre cette affirmation… et le moment où Crowley envoie valser les Winchester contre le mur d’un revers de main.

Dernier clin d’œil aux spectateurs, les scénaristes de la semaine reprennent l’aveu de Marshmallow la semaine dernière et admettent eux aussi que parfois les dialogues de leurs personnages ne volent pas très haut. Ainsi, lorsque Dean commence à débiter des platitudes à Kevin pour justifier le fait qu’il ait été sur le point de sacrifier sa mère (« Kid, in this life… »), ce dernier le coupe d’un retentissant « I don’t want to hear any more of your crappy speeches ! ». Et oui, c’est un fait : pour l’instant ce n’est vraiment pas Dean qui a les plus belles répliques cette saison même si sa réflexion sur Plutus ( « Is that even a planet anymore ? ») m’a bien fait rire.

Que dire d’autre? Ah oui, Dean justement. L’épisode semble confirmer ma théorie selon laquelle le temps a passé beaucoup plus lentement au purgatoire que sur Terre, il n’y a pas moyen que le personnage soit devenu aussi glaçant en juste un an quand un siècle d’enfer n’avait pas suffi à lui faire abandonner toute morale. La scène de torture dans le flash back (reflété par le traitement du voleur par Dean dans la cellule) était déjà assez dérangeante mais pas inhabituelle : on a déjà vu Dean torturer, et ce depuis la saison 4. Le fait qu’il soit prêt à tuer maman Kevin pour se débarrasser de Crowley n’est pas non plus hors-caractère pour l’ancien Dean : tuer le roi des démons en échange d’une vie innocente ? Les Winchester font ce choix à chaque fois qu’ils tuent un hôte possédé, et ce pour un avantage bien moindre !

Ce qui montre vraiment un changement profond est que Dean, malgré le fait qu’il affirme à Sam « yeah, it would have sucked and I would have hated myself », n’a très visiblement plus aucun remords lorsqu’il commet des actions douteuses. Le fait qu’il ait arrêté de boire et retrouvé son appétit est déjà un signe assez clair mais tous les doutes s’envolent lorsqu’il répond à Sam, choqué par le fait que la mère de Kevin doive perdre son âme, « If you ask me, we got off cheap ! ». Pas le moindre signe de gêne devant le fait qu’un personnage qui leur a été utile et qui est la mère d’un de leurs alliés perde son âme, et il est pourtant bien placé pour savoir ce que ça fait. Juste la satisfaction d’avoir accompli une très bonne affaire ! Bref, Dean a désormais à peu près autant d’humanité que soulless Sam n’en avait et je ne sais encore trop quoi penser de cette évolution : d’un coté je suis ravie que le personnage change enfin et sorte de la déprime mais de l’autre c’est dur de continuer à apprécier un personnage avec cette caractérisation. A voir ce que Marshmallow fera de cette intrigue.

L’intrigue purgatoire est également un peu explicitée grâce aux flash-back. Nous savons donc désormais avec certitude qu’il y a un mystérieux coiffeur surnaturel qui suit Dean, lui permettant de rester imberbe quand Castiel se retrouve avec une barbe et une moustache. Hein ? Quoi ? Ce n’est pas le plus important ? Ah, oui, Castiel. Bon, il semble désormais clair, entre la réticence de Dean à parler de ce qui s’est passé et la dernière scène style Cliffhanger, que Dean a trahi Castiel. Bien sûr, il est possible qu’il ait lâché Castiel par accident mais dans ce cas pourquoi se sentirait-il si coupable ? Avant, ça aurait pu être le cas mais ce nouveau Dean n’est pas du genre à avoir des remords pour quelque chose qui n’était pas réellement de sa faute. Je persiste à penser qu’il a fait quelque chose de pas très joli et que c’est Benny qui l’y a poussé mais sans lui en donner l’impression (sinon Dean ne lui aurait pas fait un gros câlin fraternel après cela). Je pense que Benny a réussi à faire croire à Dean que Castiel l’avait abandonné, ce qui n’est pas dur à croire vu que la justification de Castiel pour expliquer sa disparition au moment où Dean était attaqué est assez discutable. Mais bon, on sait tous ce que valent mes théories…^^

Bref, encore un bon épisode. J’espère que ce ne sera pas comme la saison précédente, qui elle aussi avait commencé par deux bons épisodes avant de s’affadir à coups de stand alone pas toujours très réussis. Bon, après cet épisode les stand alone seraient assez justifiables puisque le fil rouge Kevin/mots de Dieu est en stand by mais j’espère bien qu’on nous mettra régulièrement une petite dose de Crowley et d’anges en plus des évidents flash back, ça suffira tout à fait à me rendre heureuse.

Spoiler bande annonce :
Heu, un stand alone je veux bien hein, c’est de bonne guerre après deux épisodes mythologiques… mais sur Sam ? On est vraiment obligé ?

_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 701
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Sam 20 Oct 2012 - 09:22    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x03

Mesdames et Messieurs bonsoir et bienvenue sur Supernatural News, votre chaîne d’information sur les actualités fantastiques.


Sport: Après le scandale Lance Armstrong, une nouvelle affaire de dopage vient secouer le monde du sport de haut niveau. Les premiers éléments de l'enquêtes semblent montrer que le problème toucherait presque tous les sports et durerait depuis très longtemps.

Santé-médecine : Suite à une série de morts inexpliquées, des scientifiques commencent à contester l'efficacité des traitements anti-rejet pour les patients greffés.

Technologie : Apple lance sa toute nouvelle série d'applications pour chasseurs modernes : ne manquez pas l'exorcisme automatique (avec option réversible), le détecteur EMF, l'accès direct à Hunterpedia et le traducteur de langues mortes/démoniaques/angéliques. Le nouveau slogan de la gamme, "Who you gonna call? Apple!", fait déjà le buzz sur internet avant même la sortie de ce kit.


Bon, plus sérieusement je vais être extrêmement succincte sur cet épisode (enfin,aussi succincte que je peux l'être quoi^^) parce que je n'ai vraiment pas grand chose à en dire. Nous avons là un épisode tout à fait correct mais qui pourrait servir d' illustration à la définition du mot "stand alone" dans le dictionnaire de Supernatural qu'il faudra bien que les scénaristes nous publient un jour. Il aurait également parfaitement sa place dans les articles "filler" et "Sam's worse haircuts" (ledit article ayant la particularité d'être un des plus longs du dictionnaire après "Crowley's awesomeness" et Castiel's perfection", "Padalecki's acting skills" étant le plus court). Kevin est mentionné au détour d'une phrase afin de nous annoncer qu'il n'y a aucune piste le concernant, Dean reproche une énième fois à Sam sa petite année sabbatique et proclame encore une fois combien il aime être un guerrier. C'est là tout le rapport entre l'épisode et les intrigues de la saison. Ah, si, on a aussi quelques références à la vie de Sam pendant son année sabbatique mais je me refuse catégoriquement à considérer cela comme une intrigue principale alors même que je considère l'année au purgatoire de Dean comme tel : je n'ai jamais dit que j'étais objective hein!

Bref, on peut parfaitement faire l'impasse sur cet épisode mais c'est de bonne guerre : après deux épisodes très mythologiques, il était évident que nous aurions droit à un stand alone et pour être franche ça ne me dérange pas. L'intrigue, sans être d'une grande originalité (le coup du greffon tueur est un classique de l'horreur) est plutôt prenante et je n'ai pas ressenti de longueurs. On retrouve un nouveau dieu païen, cette fois ci maya, et j'aime assez ce type de monstres (d'autant plus que pour une fois nos deux grands dadais ne le massacrent pas). De plus le déroulement de l'enquête est bien géré dans le sens où il s'agit d'une vraie enquête et non d'un commencement d'investigation miraculeusement débloqué par un deus ex machina/un coup de main de Bobby). Nous avons droit à un peu de gore (pour info, la scène où l'ancien flic se transperce l'oeil a été filmée mais coupée parce que trop choquante, j'imagine qu'on y aura droit dans les bonus dvd), de l'humour crasse SPN (le moment où Dean, d'un regard vers le lit double, suggère une histoire d'inceste), une petite référence aux saisons précédentes (le spécialiste des langues anciennes utilisé en saison 7 dans un épisode que j'essaie d'oublier et l'intérêt de Sam pour la nourriture saine depuis...heu...toujours) et, surtout, un épisode où les deux frangins ne sont pas séparés une minute! Vu que le trailer laissait croire à un épisode centré sur Sam, je ne vous cache pas que j'ai éprouvé un certain soulagement.^^

Quelques remarques pèle-mêle pour finir, et je commencera par le négatif. Je trouve que les piques de Dean sur l'année sabbatique de Sam deviennent longuettes mais surtout parce que ce dernier persiste à ne pas l'envoyer bouler alors qu'il a l'argument rêvé pour cela : Dean a fait exactement la même chose il y a deux saisons et dans des conditions exactement identiques (en pensant que son frère avait définitivement disparu dans une dimension surnaturelle). Je tiens également à dire que le flash back final est pour moi le plus mauvais depuis le début de la série, et pourtant il y en a eu des ratés! Non, ce n'est pas parce qu'il est centré sur Sam, juré, mais parce qu'il est amené avec la subtilité et la finesse d'un éléphant bourré (sans compter que le gros plan sur la mono-expression de Sam a ce moment là n'arrange rien^^). Après le très bon flash back de la semaine dernière, ça craint un tantinet!

Pour finir sur le positif, je note que les frangins Winchester ont quelques éclairs d'intelligence cette année. La semaine dernière c'était Sam qui avait la brillante idée de faire l'exorcisme à l'envers pour en inverser les effets (logique tellement absurde qu'elle est parfaitement adaptée à la série^^), cette semaine c'est Dean qui pense à intégrer une app de traduction puisque leur traducteur officiel n'a pas survécu à la saison précédente (RIP Bobby). Je conclurai en félicitant Dean qui, pour la 3eme semaine consécutive (sans compter son temps au purgatoire bien sûr), n'a pas touché à une goutte d'alcool! J'aimerai quand même que Sam finisse par remarquer que c'est un tantinet louche mais bon... En tout cas les stocks d'alcool de la CW, hélas touchés par la crise, pourront désormais être intégralement consacrés à Vampire diaries : ça va être la fiesta à Mystic falls!^^
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Sam 20 Oct 2012 - 19:56    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E03 - Heartache

J'avais des réticences à regarder cet épisode, et je dois dire que mon instinct ne m'a pas trompé. Certes, je m'attendais à la base à un épisode insupportable centré sur Sam et j'ai été assez surprise de me retrouver avec un stand alone en remplacement. Après, à voir ce qui est le mieux: un épisode centré sur Sam ou un stand alone typique, assez ennuyeux et pas très drôle?
L'histoire de Brick était assez sympathique dans le principe mais cet épisode a définitivement eu du mal à me captiver. Le reste est très typique des très redoutés stand-alone supernaturaliens : un énième message de santé publique pour la promotion du sport et d'une alimentation bio riche en fruits et légumes; ainsi qu'une démonstration du talent inné des jeunes filles vêtues de cuir à retirer le coeur de la poitrine de quelqu'un en défonçant la sternum et les côtes et en réussissant à garder le bordel plutôt présentable. En prime, on a aussi droit à une petite allusion à un Marvel (non sérieusement, ça va devenir un running gag ou quoi? ) et à une confirmation qu'un an s'est bien écoulé et que les frangins on décidé de se moderniser un peu (bon, après je comprends, une application pour smartphone c'est définitivement plus facile à transporter que le fantôme d'un vieil alcoolique, mais faut dire que ça manque de charme).

Pour le reste… Non il n'y a pas de reste en fait, je pense que la review va s'arrêter là, je n'ai vraiment rien d'autre à rajouter. Le fil rouge est brièvement mentionné au début de l'épisode pour être mieux abandonné par la suite et on nous remplace nos bons flashbacks de la semaine dernière par les pique-niques idylliques de Sam et de son âme-soeur (niveau manque de charisme, ces deux-là étaient définitivement faits l'un pour l'autre...).
Pourtant, une petite apparition de (au choix) Cass', Crowley ou Benny en fin d'épisode aurait suffi à me faire encore reviewer pendant encore 20 minutes ou au moins théoriser en vain. Mais bon, visiblement ce n'est pas pour cette semaine… Sad

En somme, un épisode pas mauvais, mais pas assez bon pour attirer mon attention. Je sais qu'on ne peut pas faire que des épisodes mythologiques, mais faudrait penser à pas trop systématiser ça!
_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 701
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Ven 26 Oct 2012 - 20:27    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x04

Mesdames et Messieurs bonsoir et bienvenue sur Supernatural News, votre chaîne d’information sur les actualités fantastiques.

Zoologie : les scientifiques spécialisés dans la polymorphie se frottent les mains. En effet il semblerait qu'un nombre conséquent de lycanthropes pure race, pourtant considérés comme en voie d'extinction, ait récemment été observé aux états unis. Le parti Chasse, Exorcisme, Surnature et rituels Traditionnels a aussitôt demandé à ce qu'ils soient retirés de la liste des espèces protégées par la Convention de Transylvanie, demande appuyée à la surprise générale par l'union des Cardiologues. Cette proposition provoque l'indignation de l'association Lupus Homini Amicus, qui parle de catastrophe écologique.

Santé-Médecine : Une étrange épidémie semble s'être déclarée cette semaine. De nombreux patients ont en effet été admis à l’hôpital mercredi soir, se plaignant de troubles de l'équilibre, nausées et douleurs oculaires. La mystérieuse maladie semble avoir disparu aussi soudainement qu'elle était apparue. Le ministre de la santé déclare n'avoir pas été confronté à un tel mystère depuis la sortie en salle du Projet Blair Witch.

Mouvement social : L'équipe de Supernatural, la très populaire émission de télé-réalité suivant deux chasseurs dans leur quotidien mouvementé, est en grève surprise. Ce mouvement social inopiné serait dû à la confiscation des stocks d'alcool jadis conséquents de l'équipe. Sommée d'expliquer sa décision drastique, la CW cite des raisons financières ainsi que leur obligation contractuelle d'abreuver l'équipe de leur célèbre documentaire sur la faune nocturne de la ville de Mystic Falls : cependant un haut responsable, sous couvert d'anonymat, nous a assuré qu'il s'agissait d'une sanction. Supernatural aurait largement dépassé son quota autorisé de drogues hallucinogènes, hamburgers, remarques déplacées sur les années sabbatiques et, étrangement, capillarité. La grève a été suivie à 100% par les cameramen, scénaristes, dialoguistes et guests mais la chaîne promet à son public que le prochain épisode sortira néanmoins, les deux acteurs principaux ayant une obligation de service minimum.



Nous avons là typiquement le genre d'épisode que l'on aime ou déteste mais qui ne laisse pas indifférent. Je ne ferai pas durer le suspens, j'ai détesté.


Je sais que presque toutes les séries fantastiques/sci-fi décident de faire une ou deux fois un épisode centré sur des personnages secondaires, ultra-secondaires ou même inconnus. Je les trouve rarement très bons mais je comprends l'intérêt de la chose. Cela permet déjà d'obtenir un épisode moins onéreux, les acteurs principaux ne faisant en général qu'une courte apparition, et procure surtout un point de vue extérieur sur les personnages principaux et leurs relations avec les autres qui, bien réussi, peut s'avérer très intéressant. Sauf que Supernatural nous a déjà proposé trois épisodes de ce type: Ghostfacers, Week end at Bobby's et The Man who would be king. Je tente de toutes mes forces d'oublier le premier mais le second était une réussite et le troisième bien sympathique (enfin, pour les fans de Castiel surtout mais j'en fait partie^^). Alors pourquoi ne pas être resté sur ces succès? J'admets qu'aucun de ces épisodes ne se centrait sur des personnages totalement inconnus mais ce n'est pas non plus une obligation contractuelle.

Vraiment, j'ai du mal à pointer un seul point fort à cet épisode. D'abord, je l'ai trouvé lent et sans rythme. La vie quotidienne de la bande de potes, les tensions du triangle amoureux que deux des protagonistes ne réalisent pas, les moments où les premiers symptômes apparaissent... tout cela m'a semblé non seulement déjà vu mille fois (c'est cela dit un des principes de Supernatural^^) mais surtout terriblement ennuyeux. Le rythme ne s'accélère qu'à partir du moment où Brian confronte le professeur...soit 10 minutes avant la fin. C'est trop tard pour moi. De plus, même si j'admets que les Winchester peuvent parfois atteindre des degrés de crétinismes assez effrayants, le fait que le Super-hunter revenu d'un stage commando d'un an au Purgatoire ne réalise pas qu'ils sont observés avec la discrétion d'un élève de 6eme en train de tricher est affligeant. Enfin, et ce n'est vraiment pas le problème principal, je ne me souviens pas avoir vu un épisode aussi visiblement cheap depuis Love and Monster de Doctor Who : mais contrairement à ce dernier, je ne me suis pas amusée. Rajoutez-y le fait que les tremblotements de caméra m'aient fichu mal au crane en environ 10 minutes et vous imaginez ma joie devant l'épisode.

Je sais combien Supernatural aime le méta (moi aussi d'ailleurs) et je comprends bien que les scénaristes n'aient pas pu résister à la jolie mise en abyme consistant à montrer les frères winchester regarder un épisode de Supernatural mais c'est déjà fait! On a eu The French Mistake, qui allait nettement plus loin dans le genre. Et pour le clin d'oeil à Blair Witch on a déjà eu droit à Ghostfa... heu, à l''Episode dont on ne doit pas prononcer le nom. Bref, il serait temps de lever le pied là. Même la référence au wincest, amusante la première fois, est répétée un quart d'heure après. Rolling Eyes Bon, j'admets néanmoins avoir trouvé futé l'idée de faire défiler les crédits non pas après le générique mais lorsque les frangins finissent de regarder le film : là c'est un jeu avec les codes de l'épisode un tantinet plus subtil je trouve.

Bon, j'ai déversé ma déception et ça va beaucoup mieux. Je peux désormais me souvenir de deux autres détails qui m'ont plu. D'abord, la littéraire que je suis a bien sûr apprécié la constante référence à Sa Majesté des Mouches tout au long de l'épisode. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est l'histoire d'un groupe de jeunes garçons britanniques rescapés d'un accident d'avion et qui se retrouvent seuls sur une île déserte. Obligés de s'organiser, ils élisent le plus mature d'entre eux, Ralph, pour être leur chef. Piggy, un garçon peu populaire, est le souffre douleur de ses camarades mais est protégé par Ralph. Au fur et à mesure que le temps s'écoule, les enfants s'ennuient et commencent à refuser les contraintes "civilisées" que leur impose Ralph. Ils sont de plus terrifiés par une mystérieuse bête qui roderait sur l'île. Dans ce contexte de peur et d'ennui un nouveau leader surgit, Jack :très violent, il prend le pouvoir et transforme petit à petit ceux qui le suivent et lui même en véritables sauvages. Je ne vous dit pas la fin, c'est un excellent livre que je ne veux pas spoiler.

Il s'agit de l'oeuvre étudiée dans le cours du prof loup-garou. Brian compare Michael à Ralph et déclare plusieurs fois ne plus vouloir être Piggy. Mais il tente tellement fort de changer son personnage qu'il devient non pas Ralph, comme il le souhaitait, mais Jack, transformant ainsi en monstre d'abord lui même puis la dernière innocente : comme le disait le professeur, "we don't get to chose who we are". J'ai apprécié ce petit écho littéraire. J'ai également trouvé intéressante la décision de Dean de laisser une chance à Kate. Pour l'instant nous n'avions vu que les aspects négatifs du purgatoire sur sa personnalité mais il semble que paradoxalement à son coté Terminator, il ait développé (sans doute grâce à sa bromance avec Benny) une plus tolérance vis à vis des monstres "réformés". Il était temps de nous rendre Dean un tantinet plus sympathique. En parlant de monstre, je me demande si cette histoire de "pureblood", qui désigne visiblement les alphas, est un signe que ces derniers vont bientôt revenir (en particulier l'alpha vampire puisqu'il nous l'a promis la saison dernière^^).

Ah oui, dernier point positif! Je tiens tout de même à féliciter Padalecki, dont le talent est juste exceptionnel. Durant l'épisode, je me disais que pour une fois je ne pourrai pas taper sur le jeu d'acteur de mon punching ball favori vu qu'il n’apparaît pas assez pour vraiment mal jouer. Puis est arrivée la fin et le moment où Dean propose de laisser partir Kate : et là, Padalecki nous surjoue tellement la surprise puis la trépidation que je n'ai pu m'empêcher de rigoler. Ça fait longtemps que je pense que Supernatural perdrait beaucoup de son charme si Padalecki était remplacé/apprenait à jouer et en voilà la preuve : le seul moment que j'ai trouvé réellement drôle était dû à son incroyable talent.

Bref, un épisode que les fans inconditionnels de méta à l'oreille interne peu sensible pourront apprécier mais qui m'a dans l'ensemble profondément ennuyé. Ce n'est pas un drame et j'ai de bons espoirs pour l'épisode prochain, qui tombe juste le soir d'Halloween... Sinon, GMV, j'ai une théorie juste pour toi expliquant l'épisode. Les Winchester ont découvert le complot des Cameramen, qui ont donc été massacrés et remplacés au pied levé. J'imagine que les scénaristes trempaient également dans l'affaire et ont été virés. J'ai bon? Smile
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Ven 26 Oct 2012 - 23:00    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E04 - Bitten

" Is it just me, or are you getting a 'workplace romance' vibe from those two...? "


Alors visiblement les mayas avaient raison et l'apocalypse est bien prévue pour cette fin d'année, car l'inimaginable est finalement arrivé. Tyr et moi sommes en complet désaccord sur un épisode. Dammit, c'est pas le genre de chose qui arrive tous les jours… Laughing (1)

Alors, bien qu'on ne soit pas non plus du niveau des autres ( et pour la plupart très bons ) épisodes non-centrés sur les Winchester auxquels nous avons eu droit par le passé ( The Man Who Would be KIng et le sublime Weekend at Bobby's pour ne citer que les plus emblématiques ) j'ai trouvé l'épisode vraiment sympathique. J'ai tendance à trouver le concept "film d'amateur" potentiellement très intéressant, pour peu que l'on ne se casse pas les dents dessus et je n'ai pas particulièrement été dérangée par les constantes trémulations de la caméra. Certes, l'intrigue était plutôt basique, et les personnages caricaturaux (entre le geek jaloux et demandeur d'attention et le héros ténébreux, seule Kate se démarquait et paraissait bien sympathique à côté des deux autres personnages un peu fades) et le tout a déjà été plus ou moins traîté dans Being Human de façon moins maladroite; mais j'ai trouvé plusieurs points positifs à cet épisode qui m'ont permis de pardonner ces points un peu faibles.

Déjà, et ce n'est pas un aspect souvent d'abordé dans SPN, on a l'occasion de voir un peu le point de vue des "monstres" que les frères chassent et qui sont parfois, eux aussi des victimes. La dernière fois que ce genre d'empathie avec les créatures surnaturelles chassées m'avait autant frappée, c'était dans Time After Time (S07E12) (3). Avec l'apparition cette saison du personnage de Benny, on aura peut être l'occasion de voir plus d'épisodes de ce genre. À voir…
J'ai aussi bien aimé le côté "petit film d'amateur que l'on va passer en introduction à l'épisode" et qui en fait se trouve être l'épisode (la petite touche avec la présence des crédits à la fin, quand les Winchester ont fini le visionnage du film était plutôt bien trouvée). Comme l'a dit Tyr, ce côté mise en abîme, avec les deux frères qui se retrouvent à littéralement devoir regarder un épisode de Supernatural avait déjà été exploré dans certains très bons épisodes méta (l'excellent The French Mistake … ) mais j'ai trouvé que s'éloigner un peu des frangins était quand même un peu rafraîchissant après 8 saisons et cela m'a fait du bien.
De plus, j'ai vraiment apprécié la comparaison constante à Sa Majesté des Mouches. Mais tout ça a très bien été expliqué par Tyr (merci Tyr!) et donc je ne reviendrai pas là-dessus… Mr. Green
Pour finir, j'ai vraiment moi aussi été agréablement surprise par la décision, de Dean en particulier (j'ai essayé d'éviter de regarder Padalecki pour ne pas devoir encore lui dédier un paragraphe de cette review) de laisser une chance à Kate. Venant de quelqu'un qui se met à considérer ses alliés comme des dommages collatéraux acceptables, c'est un développement assez intéressant. Encore une fois, Benny n'est sans doute pas étranger à un tel changement de point de vue…

Petite critique néanmoins sur certains points de l'intrigue qui sont particulièrement ridicules (je dois bien essayer de rajouter un paragraphe vu que j'ai délibérément laissé tomber celui sur Padalecki par flemme de me répéter encore et toujours). Un bravo donc à Dean et Sam, chasseurs depuis leur plus jeune âge, colosses aux réflexes affutés ayant survécus aux pires épreuves et qui se laissent filmer et suivre par une bande d'ado à la discrétion visiblement impressionnante; et qui discutent tranquillement devant les fenêtres ouvertes des gens qu'ils viennent d'interroger de dieux mayas et autres sujets typiques abordés dans toute conversation entre deux agents supposés appartenir au FBI… Rien de plus à ajouter… Bravo les gars...
Le côté "continuer de filmer malgré tout alors qu'il m'arrive de plus en plus de trucs atroces et que je n'ai vraiment pas que ça à faire visiblement" me laisse aussi un peu perplexe. Mais bon, visiblement ça ne choque pas le grand public même après 4 Paranormal Activity sortis au cinéma. Donc qu'est-ce que je pourrais redire à ça?

En conclusion, un épisode à l'intrigue vue et revue mais qui se trouve être plutôt sympathique et qui a le double avantage de nous éloigner un peu des Winchester (je ne leur pardonne toujours pas le mauvais épisode de la semaine dernière) en nous montrant un peu l'autre côté du combat des frères contre les forces surnaturelles. Cet épisode permet aussi d'introduire un personnage féminin relativement intéressant dont le futur est laissé en suspends et qui pourrait éventuellement revenir par la suite… Moi j'ai bien aimé, mais je comprends aussi que l'on puisse détester cet épisode du fait de sa lenteur, de son manque de budget et de ses personnages, pas tous très intéressants.





Tyr a écrit:
Sinon, GMV, j'ai une théorie juste pour toi expliquant l'épisode. Les Winchester ont découvert le complot des Cameramen, qui ont donc été massacrés et remplacés au pied levé. J'imagine que les scénaristes trempaient également dans l'affaire et ont été virés. J'ai bon? Smile

J'ai pensé exactement la même chose en regardant l'épisode Laughing



____________________________________________________________________________________________
(1) sachant qu'elle aime Love and Monsters qui est pour moi le moins bon des épisodes de Doctor Who et dont je tente en vain d'oublier l'existence depuis des années, je pense que ce genre d'événement risque de se répéter
(2) mais cela pourrait s'expliquer par ma plus grande résistance à la nausée
(3) Pour rappel, c'était dans cet épisode que Dean et Sam tuaient Chronos, le dieu grec du temps qui devait sacrifier régulièrement des personnes pour pouvoir retrouver la fille dont il était tombé amoureux. Oui j'avoue, j'ai un côté fleur-bleue et ça m'avait émue. Je vous zute… Razz


_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 701
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2012 - 19:04    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Pour info, je mets le planning de diffusion des prochains épisodes

8x05 : 31 Octobre
8x06 : 7 Novembre
8x07 : 14 Novembre PAUSE
8x08 : 28 Novembre
8x09 : 5 Décembre PAUSE
8x10 : 9 Janvier 2013
8x11 : 16 Janvier 2013
8x12 : 23 Janvier 2013

Restera donc 10 épisodes pour les 4 mois suivants.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 701
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Jeu 1 Nov 2012 - 13:24    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x05

Castiel: It does present a curious curl in the metaphysics, doesn't it? If you murder a monster in monster heaven, where does it go?
Benny: And this is the crazy aunt I want to take on the road?
Castiel: I am not your aunt.
Benny: What? Really?
Castiel: I have no possible relationship to your sibling offspring.
Benny: Now you're kidding me.
Dean: Oh, you two are killing me



Où l'on apprend que Supernatural est sponsorisé par Nokia, que les anges qui retrouvent leur esprit perdent à nouveau leur sens du sarcasme et que décapiter quelqu'un est nettement plus simple que de réparer un évier.

J'avais quelques suspicions depuis le début de la saison mais je pense que le doute n'est plus permis. S'il y a une grande différence entre l'ère Kripke/Gamble et celle de Marshmallow, c'est celle-ci : notre tout nouveau showrunner n'aime pas Sam Winchester, mais alors pas du tout. Si ce n'était pas une décision très dangereuse qui lui mettrait la majorité du fandom à dos (pas forcément moi je dois dire^^), je le soupçonnerais même de préparer la mort définitive du personnage ou au moins sa retraite. Comme je ne pense pas qu'il osera aller jusque là, je le soupçonne juste de nous préparer un "divorce" d'une saison avec pas mal d'épisodes où les frangins sont séparés; et puisque Dean a son nouveau sidekick et qu'il est évident que Castiel va revenir et ne va pas avoir une relation très cordiale avec Dean, je me demande si on n' est pas tout doucement en train de se rapprocher d'une équipe Sam-Castiel... Shocked Enfin, je garde l'esprit ouvert, ça pourrait après tout relancer l'intérêt du personnage (de Sam hein, Castiel n'en a pas besoin^^).

Sérieusement, j'ai l'habitude de m'ennuyer pendant la partie "Sam-centered" à chaque fois que les frangins sont séparés mais là j'étais juste trop occupée à avoir pitié du personnage pour ressentir l'ennui. Pendant que Dean part nettoyer un nid de vampirates à l'aide d'une machette, d'un iphone et du mystérieux Benny que le fandom voulait revoir au plus vite, Sam... joue les voyeurs en hackant les données de sa nana, répare la clim d'un motel miteux puis conduit jusqu'à un port en rêvassant à sa véto et à son chien. Et ne me dites pas que c'est un hasard si les deux parties sont aussi déséquilibrées, il suffit de regarder l'aspect des deux styles de flash-backs : ceux de Dean sont stylés, introduits de manière brutale, ont un rythme très rapide et contiennent en plus du Castiel en grande forme, ceux de Sam son introduits très lourdement (après un gros plan sur un objet du quotidien qui bien sûr lui rappelle forcément une scène de sa belle histoire d'amour) et, esthétiquement parlant, ressemblent à une pub pour lessive : il y fait toujours beau, les couleurs sont dans les tons pastels et tous les acteurs sourient de toutes leurs parfaites dents blanches. Quant-au contenu, on serait plus proche d'un croisement entre et 30 millions d'amis et 7 à la maison.

Alors oui, on me dira qu'il s'agit simplement de souligner la différence entre l'année au purgatoire de Dean, représentée en gris-sombre saccadé pour accentuer le coté violent et sombre, et la parfaite année sabbatique de Sam, et ce afin de nous en rajouter une couche sur le pourquoi du changement de mentalité de nos deux héros. Mais franchement, en choisissant de nous mettre ces deux histoires en parallèle, il me semble évident que le but de Marshmallow est de nous montrer combien le duo Benny-Dean fonctionne mieux que celui des deux frangins. Ce qui est triste c'est qu'il n'a pas tort d'ailleurs : j'aime bien Sam (le personnage hein, parce que l'acteur...^^) mais une bonne partie du scénario de Supernatural repose justement sur le fait que les deux frangins ne sont jamais sur la même longueur d'onde. Quand l'un va bien l'autre va mal et quand l'un pense blanc l'autre pense noir; et si les premières saisons parvenaient à compenser cela en y ajoutant de la bromance et de l'humour, il faut admettre qu'il est plutôt rare ces dernières années de voir les deux frères rire ensemble ou même simplement chasser ensemble sans que l'on ne sente une grosse tension due à l' "éléphant in the room" du moment (non, toujours pas Ganesh^^). Je l'ai déjà dit et je le répète, je commence à trouver ça lourd : peut-être après tout qu'une semi-séparation, même d'une seule saison, pourrait faire du bien à leur couple.

Spéculations mises à part, que dire de cet épisode? Je l'ai bien aimé, surtout parce qu'on en sait enfin plus sur Benny. Bon, ce n'est pas forcément lui qui va rendre à Dean sa joie de vivre hein, il nous couve une grosse dépression post-résurrection le vampirate repenti (on peut le comprendre, ça doit être difficile de se réadapter après 50 ans d'absence). Mais le personnage a du potentiel et, comme je le disais, fonctionne bien avec Dean : la partie nettoyage de nid, bien que souvent très prévisible (qui n'avait pas deviné que 1) la nana de Benny était encore en vie 2) qu'il allait devoir la tuer ou laisser Dean le faire?) , m'a donc bien plu. Mention spéciale à toute la partie dans le manoir : Dean qui nous bute 4 vampires les doigts dans le nez en prenant le temps de répondre au téléphone sans même réellement chuchoter, c'était très fun. Y'a pas à dire, le stage commando purgatoire est super efficace. J'aime aussi beaucoup la décoration du bureau de papa vampire mais il faudra m'expliquer la fascination de ces créatures pour les vitraux, l'alpha avait la même si je me souviens bien. Bon, par contre je trouve que la police locale manque légèrement d'efficacité : Benny a tué 3 personnes dans un port visiblement en activité (laissant certainement les cadavres en évidence vu son état) puis rampé jusqu'à la cachette la plus proche, laissant sans doute une belle trace de sang derrière lui. Dean arrive plusieurs heures après et en plein jour et visiblement personne n'a rien remarqué entre temps. Confused

Autre intérêt évident de l'épisode, nous avons droit à du Castiel en grande forme. Et on sait désormais que c'est un séraphin, je ne crois pas qu'on nous l'avait déjà dit : il a donc 6 ailes et est censé passer son temps à voleter autour du trône de Dieu en glorifiant Son nom, pas étonnant que le pauvre gars ait eu quelques difficultés à s'adapter aux humains.^^. En tout cas sa totale incompréhension de l'ironie la plus basique et ses interrogations métaphysiques (je suis ravie que quelqu'un se pose enfin la question qui me taraude depuis plusieurs épisodes : où vont les monstres tués au purgatoire?^^) m'avaient manqué. Laughing Plus subtils, nous avons aussi quelques jeux du scénariste avec le 4ème mur lors de la confrontation de Benny avec son père, ce dernier l'appelant "my wayward son" et rappelant qu'il s'agit de SON histoire et que c'est donc à lui d'en choisir le déroulement. Parlant du papa à Benny, est-on vraiment sûr qu'il soit mort? Après tout, Benny n'avait pas très envie d'endosser le rôle d'exécuteur que ce dernier voulait lui faire assumer et nous n'avons pour seule preuve qu'une lame ensanglantée. Confused Sinon, je pense que maintenant que l'élection américaine est presque bouclée, les scénaristes ont décidé d'abandonner leur guerre contre les Républicains pour s'attaquer sérieusement à Apple : ça fait déjà deux fois qu'on nous montre en gros plan combien un Iphone est fragile et, deux épisodes avant, on nous soulignait l'inutilité des "apps" pour les chasseurs.

Je ne vais pas m’appesantir sur les flashback de Sam, je crois que j'ai déjà légèrement sous entendu ce que j'en pensais. Wink Ça avait au moins le mérite de ne pas être trop long et nous savons désormais que Sam, en plus d'être un génie du hacking et un grand intellectuel qui était sur le point d'être accepté dans une prestigieuse école de droit au début de la série, est aussi la réincarnation de Mac Gyver. J'aimerais dire que ça rend le personnage plus intéressant mais vu sa storyline de l'année, le pauvre pourrait avoir une super-vision et le pouvoir de se téléporter que ça ne rendrait pas ses scènes plus passionnantes. Laughing Je commence vraiment à appréhender le moment où on va nous faire débarquer la véto : mais qu'est-ce qu'elle est soporifique! Le pauvre Sam a dû s'emmerder sec cette année!

Bref, un sympathique épisode de transition qui permet à mon avis de nous faire doucement accepter l'idée d'une saison où Sam et Dean ne seront pas forcément très proches. J'espère juste que l'épisode prochain ne sera pas 40 minutes de Sam faisant la gueule à Dean parce qu'il lui a caché sa nouvelle bromance (quoi que...entre Sam qui fait la gueule et Sam qui est content, la différence d'expression est de toute manière subtile^^). Par contre, encore une fois, le trailer était un tantinet menteur: il nous faisait croire à un épisode Halloween, ce qui n'était absolument pas le cas. Et sinon...il revient quand Castiel? Et Crowley?
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 1 Nov 2012 - 23:43    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E05 - Blood Brother

" - It does present a curious curl in the metaphysics, doesn't it? If you murder a monster in monster heaven, where does it go?
- And this is the crazy aunt I want to take on the road?
- I am not your aunt.
- What? Really?
- I have no possible relationship to your sibling offspring.
- Now you're kidding me.
- Oh, you two are killing me. "


____________________________________________________________________________________________

Mesdames et Messieurs bonsoir et bienvenue sur Supernatural News, votre chaîne d’information sur les actualités fantastiques.

Critiques télévisuelles : Après l'annonce plus tôt dans la journée de Tyr qui a décidé de laisser tomber ses intro et de piquer la citation que je voulais mettre en début de review, une plainte pour infraction à la propriété intellectuelle vient d'être déposée. Un jugement devrait sous peu être rendu.

Justice :La Cour Internationale décide de donner enfin suite à la plainte déposée par des fans contre la CW et ses trailers et les récapitulatifs de début d'épisode mensongers, après qu'une centaine de jeunes filles ait été encore une fois mortellement déçue par l'absence de Mark Sheppard dans cet épisode. La CW pourrait être forcée, si elle persiste dans cette campagne de désinformation, à produire un spin-off entièrement basé sur les personnages de Crowley et de Castiel pour enfin contenter les fans, fatigués de regarder chaque semaine les épisodes avec la promesse fausse qu'un de ces deux personnage va apparaître.

Fashion : Visiblement, les pattes semblent toujours être la coiffure à la mode chez les hommes à tout faire et chez les mauvais acteurs, bien qu'elles soient considérées par toute femme digne de ce nom comme un signe infaillible permettant de reconnaître les hommes louches. Les habits en provenance des surplus de l'armée semblent également perdre de leur popularité auprès des individus de sexe féminin, sans qu'aucune des intéressées ne puissent néanmoins donner une raison valable à cela.


____________________________________________________________________________________________

Épisode sympathique mais sans plus, qui a l'avantage de passer relativement vite. Il faut dire aussi qu'il ne dure qu'une vingtaine de minutes. Quoi comment ça il est plus long que ça et la moitié tourne autour de Sam, de son envie de remplacer Sam Delfino dans Desperate Housewives (le charme en moins j'avoue) et de ses storyline ridicules et pas crédibles pour un sou? Dammit, j'ai vraiment une mémoire sélective moi…
Non content de nous servir donc un Sam qui espérait continuer sa carrière télévisuelle dans une fameuse série sur les mères de famille américaines, la CW a donc visiblement décidé de récupérer aussi tous les cameramen travaillant dessus et qui se sont récemment retrouvés au chômage à cause de l'arrêt de la série, pour filmer les flashbacks de Sam. Luminosité écoeurante, clichés et sourires éblouissants; on se croirait définitivement dans un mauvais remake…

J'avoue que cet épisode a été un espèce de yoyo émotionnel avec moi : d'un côté j'attendais impatiemment chaque flashback en guettant ceux bien écrits, diablement intéressants et magnifiquement tournés qui nous montraient enfin un peu plus de ce qui s'était passé au Purgatoire et de la dynamique entre Dean, Cass' et Benny et de l'autre côté je devais lutter contre les plaintes de mon estomac qui voulait rendre son dernier repas à la vue des scènes indigestement idylliques auxquelles nous avons eu droit à chaque fois que Sam regardait lascivement un objet. Autant dire que je peux facilement gagner si je dépose une plainte contre la CW pour harcèlement moral…

Je dois avouer sinon que j'aime pas mal le fait que Sam soit 1) en retrait 2) systématiquement associé à une storyline ridicule qui n'intéresse personne. Cela laisse la voie à une potentielle séparation des deux frères; Dean pouvant éventuellement partir chasser avec Benny et Sam pouvant… retourner faire le gars bizarre qui suit son ex d'une façon pas du tout inquiétante… Avec de la chance, il pourra même trouver une photocopieuse à réparer et ils pourront faire un épisode spécial là-dessus...
J'ai assez apprécié le personnage de Benny dans cet épisode mais je trouve que son histoire a peut-être été révélée top vite. Espérons que ça ne soit pas signe de sa disparition prochaine, il a du potentiel le petit… Je ne suis pas trop fan de ce côté "vampire gentil qui tombe dans des histoires à l'eau de rose vues et revues" mais bon; l'acteur est plutôt bon et je ne l'ai pas encore vu scintiller au soleil, donc je ne râlerai qu'un peu pour le coup. Et puis bon c'est un vampire pirate… AWESOME ! Mr. Green

Bref, un épisode qui nous en révèle un peu plus sur le personnage de Benjamin et sur les fameux événements du Purgatoire qui nous intriguent tous depuis le début de la saison. Il reste encore beaucoup d'interrogations là-dessus, mais on avance au moins un petit peu là-dessus. Quant aux apparitions de Sam, je n'en dirai pas grand chose sachant que j'ai fait le pari avec moi-même d'écrire mes reviews cette année sans mentionner le mauvais jeu de Padalecki et mon amour pour Crowley et Cass' (1). D'ailleurs, ils reviennent quand mes chouchous? Mr. Green

____________________________________________________________________________________________
(1) Dammit! Perdu! ><"


_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:47    Sujet du message: [Série US]Supernatural

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Fantastique & Fantasy Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 315, 16, 1732, 33, 34  >
Page 16 sur 34

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com