Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Série US]Supernatural
Aller à la page: <  1, 2, 316, 17, 1832, 33, 34  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Fantastique & Fantasy
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 8 Nov 2012 - 21:29    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E06 - Southern Comfort

" Balls!!! "

Je voulais reviewer cette semaine en disant que c'était un épisode sympathique mais sans plus et qui permettait de bouger enfin un peu l'intrigue. Mais là, ça ne sera pas possible. Parce que même si cela est vrai et que je le pense, quand on fond en larme à la fin de l'épisode en gémissant "Noooon pas encore un flashbacks pourri noooooonn" on ne peut pas ensuite s'attaquer à une review positive de cet épisode.

Donc reprenons depuis le début. J'ai bien apprécié le retour de Garth (en Texas Ranger Laughing ) dans cet épisode. J'avais vraiment du mal avec ce personnage au début mais au fur et à mesure (et à petites doses) j'en viens à beaucoup l'apprécier. Il a aussi l'avantage ici de se présenter comme le seul bonhomme à se comporter de façon intelligente et altruiste en reprenant le sale boulot (et la sale casquette) de Bobby après sa mort. C'est sûr que ça a vachement plus de gueule que de passer son temps à pleurnicher sur son frère parce qu'il a préféré passer une année sabbatique à tourner des scènes mièvres avec une actrice aussi mauvaise que lui et les cameramen recalés du Fabuleux Destin d'Amélie Poulain. Et en plus il a trucidé la Petite Souris pendant sa première affaire. Donc Garth : 2 Winchester : 0

Bon, j'avoue aussi que le côté fantôme un peu oldschool m'a bien plu. On reprend un classique de la séries qu'on a laissé de côté pendant un moment et on l'upgrade de façon intelligente histoire de permettre enfin à Dean et Sam de se confronter. Sachant que je déteste depuis des années ce schéma du "un-frère-fait-un-truc-qui-plaît-pas-à-l'autre-et-ils-se-font-la-gueule-pendant-des-semaines-avant-de-se-réconcilier-suite-à-une-énième-discussion-métaphysique-à-bord-de-l'Impala" je commençais à en avoir vraiment marre du dernier sujet de bouderie à la mode chez les Winchester. Donc un grand merci à cet épisode qui permet à Dean d'enfin déverser sa bile (ou sa matière ectoblastique verte en l'occurrence) sur son frangin.

Par contre là, il est temps que cette histoire s'arrête. Vraiment. Parce que d'accord, l'intrigue sur le Purgatoire est intéressante, entre le rapport qu'entretiennent Dean et Benny, le mystère autour de Cass' et tout ce qui a pu se passer qui permette d'expliquer la situation actuelle. Mais j'ai l'impression que pour chaque piste intéressante et pour chaque très bon flashback du Purgatoire, nous sommes obligés de nous taper le double en flash-backs pitoyablement mielleux, et incroyablement mal joués. Pas étonnant que terminé les épisodes en larmes...

Bref, je pense qu'après cet épisode, il est temps de laisser tomber tout ça et d'avancer un peu. Sinon je vais devoir prévoir un stock d'antidépresseurs pour le prochain épisode…

Alors je préviens directement la CW. Si ce trailer est mensonger et qu'il n'y a pas : le retour de Castiel, l'apparition du perso' d'Amanda Tapping et que l'intrigue ne se recentre pas sur le prophète asiatique et le moyen de reprendre la tablette à Crowley comme cela est promis, moi je démissionne. Na. Tant pis si Tyr doit ensuite doubler la taille de ses reviews pour assurer un service minimum.

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 8 Nov 2012 - 21:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 699
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Ven 9 Nov 2012 - 11:21    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x06


Je pars fêter mon anniversaire à l'autre bout de mon île et je n'ai donc qu'une heure pour faire ma review... ce qui est environ 45 minutes de trop. Pas de Supernatural news cette semaine, ni de résumé humoristique : parce que quand Garth se retrouve être de très loin le meilleur personnage de l'épisode, je n'ai étrangement pas très envie de rire. Rolling Eyes Non pas que le résultat soit mauvais: je ne me suis pas ennuyée et, enfin, les choses avancent. Le problème est qu'elles auraient dû avancer depuis quelques temps déjà, voire, pour certaines, ne pas commencer. Laughing

L'épisode était nécessaire par bien des aspects: enfin, un personnage fait remarquer aux frangins qu'ils ont un grave problème de communication, enfin ce même personnage (qui mériterait la canonisation si les saints, anges et autres "gentils" de cette série n'étaient pas à peu près aussi salopards que les démons^^) fait remarquer à Dean qu'il est un con et, surtout, enfin Sam envoie balader son frère et lui met le nez dans sa propre hypocrisie. J'avoue avoir également apprécié que Dean fasse remarquer que Sam est quand même un peu celui qui attire les emmerdes deux saisons sur trois, ça méritait d'être mentionné. Smile

Oh, et nous avons même droit à une référence à Bobby, d'ailleurs très intéressante. Il est vrai que Dean n'avait pas eu le temps de faire réellement son deuil et sa réaction devant l'"usurpation" de Garth était franchement réaliste (il se comporte comme un con quoi^^). Enfin, on sait désormais comment Sam et sa véto se sont rencontrés (non pas que ça m'intéresse mais ça devrait maintenant réduire pas mal le nombre de flash back) et que Cas a laissé tomber Dean (du moins selon ce dernier).

Mais comme je le disais, le point fort de cet épisode restait Garth : c'est à la fois le seul à amener un minimum d'humour dans l'épisode (son fou rire au moment où la première meurtrière admet ne se souvenir que de "pieces and bits" de ce qu'elle a fait à son mari m'a fait éclater de rire, j'avoue^^) et l'élément permettant enfin aux deux frangins de communiquer un tantinet, ce qui n'était pas du luxe. Je n'apprécie pas en général les personnages de ce type, lourdingues et ridicules et dont le but avoué est de faire rire les spectateurs, mais j'admets que Garth est une bonne surprise (je m'étais déjà fait la réflexion la dernière fois d'ailleurs).

Je rejoins GMV sur son appréciation de l'intrigue de la semaine, ça fait plaisir de retrouver une intrigue "classique". L'idée de l'ectoplasme verdâtre, clairement un clin d'oeil à Ghostbuster, était assez amusante et j'avoue m'être fait avoir sur toute la ligne concernant l'objet maudit: je me disais bien qu'un inhalateur n'avait pas un gros rapport avec la guerre de sécession mais je n'ai même pas pensé qu'il pouvait s'agir d'une fausse piste. Laughing Oh, et encore une fois (ce comique de répétition m'amuse toujours autant) brûler le cadavre ne suffit pas à détruire le fantôme. Il me semble d'ailleurs que pour l'instant ça n'a JAMAIS marché du premier coup hein, faudrait peut-être que les Winchester arrêtent de crier victoire trop vite (j'avoue cependant avoir bien rigolé avec le "We won!" de Dean, comme eulogie ça se pose là^^).

Je viens de passer 4 paragraphes à exposer les points positifs de l'épisode mais, hélas, je ne peux néanmoins le considérer comme bon. Parce que quand on a envie de baffer les deux personnages principaux de la série pendant 45 minutes (pour Dean hein, seulement 44 pour Sam^^) on peut dire que quelque chose ne va pas. Ramener un Dean super-hunter tendance bourrin du purgatoire était une bonne idée, mais 6 épisodes à l'entendre systématiquement dénigrer son frère tout en refusant de jouer carte sur table était franchement usant. Quant aux flash back samiesques, je ne peux que réitérer mes accusations de la semaine dernière: il me semble évident que le nouveau showrunner déteste Sam et veut nous faire partager ce sentiment parce que je ne vois pas comment on peut systématiquement rater tous les flash back d'un personnage, et ce même si l'acteur est mauvais. Comme à peu près tout le monde je pense, j'ai passé mon temps à soupirer à chaque scène sur l'année sabbatique de Sam. Pitié, maintenant que nous savons comment ils se sont rencontrés, arrêtez ça! Heureusement, sa belle tirade finale rattrape un peu le début de saison ma foi sacrément décevant de ce personnage. Padalecki était même presque crédible, il a dû garder toute son énergie pour ce moment je pense. Smile

Bref, pour la suite, il serait bon de nous rendre un Dean un peu plus humain et un Sam un peu moins fadasse parce que là j'en suis à espérer un retour de Meg, dont je ne supporte pas l'actrice, juste histoire d’enlever un peu de temps d'écran aux Winchester. Pour une fois je ne râlerais même pas sur le fait que nous ayons trop de stand alone, nous n'avons après tout eu que deux épisodes purement "filler" pour l'instant : c'est juste que j'ai du mal à apprécier une série où les seuls personnages plaisants sont absents. Wink

Trailer :
Pitié, dieux de la CW, faites que Marshmallow ne nous ait pas trompé et qu'on ait vraiment droit à tout ça dans le prochain épisode! Je ne PEUX pas doubler la taille de mes reviews! Laughing

_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 699
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Jeu 15 Nov 2012 - 21:53    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x07 A little slice of the whole cast

Mme Tran: "You know the rules! Casual encounters means no question asked!"
Kevin: "No Mum, that's another part of Craiglist..."


Mesdames et Messieurs bonsoir et bienvenue sur Supernatural News, votre chaîne d’information sur les actualités fantastiques. Nous nous excusons pour l'arrêt des diffusions de ces dernières semaines, dû à une rupture de l’approvisionnement de drogue à la CW. Tout étant rentré dans l'ordre, nous reprenons l'antenne.

Immobilier : la crise économique s'aggrave et touche désormais les couches sociales les plus élevées. Notre envoyé spécial aux Enfers nous assure que les plus hautes sphères de la société démoniaque en sont réduites à revendre leurs domaines pour s'installer sur Terre, où le terrain reste nettement plus abordable. Bonne nouvelle pour notre dimension donc, même si certains habitants se plaignent de l'immigration démoniaque, jugeant leurs nouveaux voisins bruyants et parfois même indélicats. Le monde de l'immobilier humain se déclare néanmoins extrêmement satisfait de cette nouvelle tendance, d'autant plus que la mode infernale est aux immenses entrepôts isolés, marché extrêmement lucratif. Ne manquez pas l'interview exclusive d'un de nos nouveaux compatriotes, qui nous dévoile en exclusivité ses satisfactions mais aussi ses doléances, en particulier concernant les finitions et l'isolation sonore.

Technologie : notre ministre de la Technomancie s'est adressé cet après-midi à la nation afin de donner l'alarme. Sur le net, méfiez vous des contrefaçons! Ne commandez vos sortilèges, philtres, ingrédients et malédictions qu'auprès d'un fournisseur AOC, l'Association Occultisme et Chamanisme étant la seule habilitée à exercer dans notre pays.

Politique : Il semblerait que le monde angélique soit en train de se restructurer. peu de choses sont connues de l'organisation politique divine mais nos correspondants affirment qu'un nouveau management s'est enfin mis en place suite à la disparition toujours inexpliquée du PDG de la firme céleste. Le directeur général de la célèbre compagnie concurrente a décliné tout commentaire.

Santé-médecine : une grande campagne contre le mal-être a été lancée à l'échelle nationale afin de combattre l'afflux de décisions stupides et facilités scénaristiques dues à une dépression non diagnostiquée. Au coeur de cette action d'utilité publique, la lutte contre le sentiment de culpabilité.


Étrangement, durant une partie de l'épisode (entre le moment où je bavais devant Castiel tout propre et celui où je fangirlisais devant Crowley en mode über-méchant), j'ai eu comme une hallucination. Je me suis imaginée ce qui se serait passé si Marshmallow s'était foutu de notre gueule jusqu'au bout et, après le trailer plus qu'alléchant de la semaine dernière, nous avait ramené les Ghosfacers combattant un monstre sans intérêt durant un stand alone interrompu toutes les 5 minutes par un flash back de Sam. Internet n'ayant visiblement pas explosé pendant la nuit, c'était peu probable. J'aime me faire peur parfois. Laughing

Bon, que dire? Ben...c'est mieux hein? Étrangement, quand on nous remet l'intégralité des personnages secondaires de la saison (qui devaient se faire chier comme des rats morts à jouer à la belote depuis trois semaines dans l'arrière-boutique de la CW), le fil rouge, un scénario correct et qu'on nous enlève les flash back de Padalecki, ben ça va mieux. Bon, dans mon épisode rêvé, Kevin serait mort et aurait laissé sa place à un nouveau prophète un peu plus charismatique (je n'y peux rien, je n'accroche toujours pas au personnage ou à l'acteur) et, uniquement pour faire plaisir à Jalias et GMV bien sûr, Castiel serait revenu avec autant d'habits que Terminator 2. Mais bon, Marshmallow en a décidé autrement et nous a tout de même bien gâtés cette semaine alors ne pinaillons pas.

Pardon, je réalise que j'ai à peu près autant de facilité à ne pas pinailler que Padalecki à transmettre une émotion, je vais donc commencer par tout ce que je n'ai pas aimé. Alors déjà, et c'est un scandale incommensurable, Castiel se permet de jouer à cache-cache pendant une moitié d'épisode ET ne revient même pas tout nu, ce qui est pourtant la règle pour les personnages vénérés d'un fandom qui se retrouvent à traverser les dimensions! Bon, aussi, et un peu plus sérieusement, je trouve que cette histoire de flash back du purgatoire est un coup d'épée dans l'eau. Donc en fait, Dean est revenu en mode Terminator parce que c'est un brave gars qui ne supporte pas de perdre des amis et qui se sent tellement coupable de ne pas sauver tout le monde qu'il a halluciné une trahison inexistante? Waou... ben ça valait le coup de jouer avec nous au jeu du puzzle sur le thème de "mais kesskissépassé au purgatoire?"!!! Bon, que mes théories se révèlent fausses ne me fait même plus sourciller mais j'admets que je suis déçue par cette solution de facilité même si j'apprécie que Castiel se sente un tantinet coupable (je l'adore hein, mais il a sacrément merdé ces dernières saisons^^) et considère qu'il méritait le purgatoire. Le coup de la mémoire défaillante qui fait imaginer une fin alternative est un lieu commun des histoires de sci-fi fantastique et j'aurais quand même bien aimé que Dean ait fait un coup de pute à Castiel et se sente coupable : on sait que ce n'est pas un ange (oui, facile, je sais^^) et qu'il peut parfois prendre des décisions plus que discutables après tout.

Autre problème, et pour moi un peu plus gênant qu'une énième facilité scénaristique (c'est Supernatural, on ne va pas non plus s'arrêter à chaque ficelle un peu grosse)... Kevin et sa mère. Je l'ai dit, je ne suis pas fan de Kevin, et autant je trouvais sa mère marrante la première fois, autant elle m'a fatiguée cette fois ci. Du coup je me suis ennuyée devant pas mal de scènes avec ces deux personnages et ça m'a cassé le rythme de la première moitié de l'épisode. Je ne me pencherai même pas sur le cas de la super mummy jusqu'à présent bourgeoise gentillette mais qui parvient à capturer un démon assez haut placé pour servir de garde du corps au roi des Enfers : encore une fois, si on se met à regarder les ficelles... Wink

Allez, je passe au reste. Bon, vous savez bien ce qui m'a plu le plus dans l'épisode hein. Allez, un indice, les deux commencent par un C... Smile Chouette retour pour les deux d'ailleurs. Crowley, même s'il passe en gros tout l'épisode à torturer de braves gens (Alphiiiiiiiie! Sad ), est au top de sa forme. Mention spéciale à sa tête lorsqu'il se fait prendre pour un alien par ses victimes, j'ai honte de ne pas avoir réalisé de suite que c'était une conclusion "logique" (surtout que c'est après tout le seul intérêt de cette table ronde lumineuse autour de laquelle il place les prophètes). Crowley a une classe folle et, contrairement à 90 pourcent des big méchants de Supernatural, donne l'impression de bosser tout au long de la saison et pas seulement de s'attaquer à quelques bleds paumés d'Amérique un épisode sur six : en cette période de crise, c'est rassurant de constater que Supernatural donne l'exemple au plus haut de l'échelle sociale. Hors écran, ce brave garçon a donc recherché (et enfin trouvé) Kevin et kidnappé tous les intermittents du spectacle prêts à remplacer ce dernier au pied levé en cas de pépin : enfin un personnage qui pense sur le long terme!

Quant-à Castiel, il a pour une fois ressuscité avec un deus ex machina un peu plus subtil que l'habituel "God is back...and gone again" : j'ai néanmoins aimé l'allusion au fait que Chuck ait bien été Dieu et non pas un simple prophète, c'est en tout cas comme ça que j'ai pris la révélation comme quoi les prophètes, comme les Tueuses, doivent disparaître pour activer leur remplaçant. Nous avons aussi visiblement droit à un über-ange assez puissant pour transformer notre angelot favori en mouchard inconscient et diriger une bande de kamikazes ailés pour libérer du purgatoire celui qui doit quand même être le pire traître de toute la clique angélique depuis la disparition de Lulu : ça ne m'étonne pas de la part de quelqu'un qui a passé la porte des étoiles et fondé un Sanctuaire pour monstres en tout genre. Wink Théorie Tyriesque foireuse (pléonasme) de la semaine: Amanda Tapping est en fait le Métatron (comment écrire ce mot sans ricaner en pensant à Dogma?^^), qui est revenu après son touchant adieu en forme de post scriptum sur la dernière tablette. Parce que sinon, je ne vois pas trop l'intérêt de cette scène : après tout, on s'en doute qu'il y a d'autres tablettes, c'est un peu la chasse au trésor de la saison.

Bon, je digresse et m'éloigne de Castiel là : je disais donc, je suis contente de son retour et apprécie à sa juste valeur le fan service offert par Marshmallow avec la scène avant/après nettoyage (je savais bien que Cas avait le pouvoir de nettoyer son imper en quelques secondes!). Je suis bien sûre aussi absolument ravie à l'ide que Castiel soit visiblement désormais un membre à part entière de l'équipe "colmatons les enfers" : ça fait un peu 4 saisons que j'attends de le voir en personnage régulier. Embarassed Nous avons même droit à une petite scène de Cass en version super sayan, ça en jette! Le fait que son "mojo" soit visiblement en quantité limitée depuis son retour me donne bon espoir qu'on ne nous fasse pas disparaître le personnage trop vite, ce qui serait incontournable s'il était trop puissant et donc trop utile.. Ô grand Marshmallow, ne fais pas le con et résiste à la tentation de nous l'enlever au bout d'un ou deux épisodes! Petite digression (again!) totalement gratuite : suis je la seule à avoir l'impression que Misha Collins s'est pris un petit coup de vieux et a gagné quelques pattes d'oie autour des yeux cette saison? Cela dit, deux gosses en bas âge ça n'aide pas à paraître reposé. Bref, Castiel et Crowley miam miam, need more please! sans compter que ce défilé de personnages secondaires délicieux nous a permis de nous débarrasser des flash back dont on ne doit pas prononcer le nom et que la tension lourdingue entre les deux frangins est partie en même temps que la connerie bourrine de Dean! Le fait qu'on nous envoie Kevin et sa mère rejoindre Garth a été le bouquet final: j'hésite à demander Marshmallow en mariage.

Personnages mis à part, je tiens à signaler un aspect de l'épisode que j'ai adoré: les clins d'oeils au public en arrière plan : ça n'a rien de subtil mais j'ai bien rigolé. Mention spéciale aux panneaux durant l'infiltration de l'entrepôt de Crowley (j'aimerai savoir pourquoi il n'amène pas ses otages en Enfer mais bon...) : "Beware, sharp edges, keep fingers clear!" et "This site has had no accident for... days (numéro caché par la trace du cadavre d'un des démons)". Cela dit, le pistolet à eau bénite et l'ultra-habituel moment où le cercle de sel foire m'ont presque autant fait rire : pour l'instant cette méthode n'a JAMAIS marché sur tout un épisode hein....^^ Enfin, dans la catégorie "On a décidé qu'à la 8ème saison les Winchester allaient gagner un cerveau", après l'application iphone de traduction et le rétro-exorcisme en verlan, nous avons droit à l'exorcisme discret sous couvert de conversation téléphonique codée. Bravo les gars, d'ici une saison ou deux vous parviendrez peut être à brûler les os d'un fantôme du premier coup et à rester crédible plus de 10 minutes lorsque vous vous déguisez. Mr. Green

Pour conclure, je dirais que cet épisode tient les promesses de son trailer. J'ai passé un très bon moment et je suis ravie de revoir mon ange et mon démon favori, d'abandonner les flash back foireux et d'avancer un peu dans l'intrigue. La première partie manque toutefois un peu trop de rythme à mon goût et j'admets espérer une petite tripotée de quasi stand alone pour ne pas trop voir Kevin et sa mère. Après tout, un stand alone avec Castiel ça se mange sans faim.^^
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Ven 16 Nov 2012 - 20:56    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E07 - A Little Slice of Kevin

" Beware sharp edges keep fingers clear " (1)


Très bon épisode cette semaine, qui m'a donné tout ce que je demandais dans ma review précédente.
Le retour de Castiel = CHECK (2) ; l'apparition du perso' d'Amanda Tapping = CHECK (3) ; que l'intrigue se recentre sur le prophète asiatique et le moyen de reprendre la tablette à Crowley = CHECK. A croire que la CW a reçu une capture d'écran de ma dernière review avec une lettre d'une Tyr affolée par l'idée de devoir doubler la taille des siennes pour compenser après ma démission…
Je n'ai donc pas grand chose à dire de cet épisode qui répondait à toutes mes attentes. Un peu trop d'ailleurs vu que du coup, j'ai peu été surprise par la tournure des événements. Mais bon, pour une fois que Supernatural me contente, je ne vais pas trop râler non plus, c'est suffisamment rare pour rester appréciable.


J'aurai néanmoins quelques critiques à formuler ici, concernant certains points de l'intrigue.
Cela va faire depuis le début de la saison qu'on pense qu'il s'est passé quelque chose de vraiment horrible au Purgatoire qui expliquerait que Cass' ne soit pas revenu avec Dean et que ce dernier ait été traumatisé au point de gueuler partout que notre cher ange l'avait trahit. Et en fait non, l'ange en question a juste décidé de s'offrir une petite rédemption (après le bordel qu'il a causé dans la saison 6 et 7, ça peut se comprendre) et Dean complètement sous le choc a préféré s'inventer des souvenirs que d'accepter ça. Gosh, j'ai dû me planter et regarder le dernier épisode de 90210 à la place de Supernatural moi… On frise un peu le n'importe quoi quand même... Bon après j'avoue que dans les scènes précédentes je ne pouvais m'empêcher de pester dans ma moustache à propos du fait que Cass' n'était même pas foutu de tenir la main de Dean pendant une pauvre scène et qu'il se retrouvait à la lâcher comme un abruti. Comme quoi, aucune de ces deux versions ne m'auront véritablement plu.
Après bon, l'ange peut aussi avoir la capacité de modifier les souvenirs de Dean pour cacher un truc horrible qui se serait réellement passé à la place. Mais connaissant Marshmallow j'ai du mal à le croire.

Je ne critiquerais pas en détail le fait qu'on nous resserve encore le coup du "Cass' disparaît et revient mystérieusement, mais personne ne sait pourquoi". Au moins ici cela semble s'expliquer et visiblement les pertes de mémoires de Castiel vont devenir un motif récurrent cette saison.

Pour finir, je ne comprends pas trop le fait de s'embêter à ramener Cass' du Purgatoire. Bon je ne vois pas un intérêt autre que d'empêcher le fandom de pleurer continuellement le reste de la saison. Certes Cass' est un ange relativement important, mais c'est aussi un traître, qui a trucidé une bonne partie des siens et là, on sacrifie pas mal d'autres anges pour le ramener et… pour s'en servir pour espionner les Winchester. Sérieusement? Je ne suis pas contre un peu plus de Cass', voire un rôle régulier dans la saison (le pied! Mr. Green ) , mais on parle de s'embêter un max pour avoir des nouvelles de deux imbéciles qui gueulent sur le pallier des gens qu'ils interrogent à propos de dieux mayas et qui pourraient se laisser espionner par une gamine de CM2. Pas très futée la Naomi…


Heureusement qu'il y a un méchant qui lui reste toujours aussi futé. Même constat que Tyr, cela fait BEAUCOUP de bien de revoir Crowley. Et lui visiblement n'a pas perdu son temps à (au choix) : pleurnicher parce que son petit copain angélique a refusé de revenir sur Terre avec nous ou à faire des regards niais pitoyables à la première vétérinaire mono-expressive qui passait par là. Je vous jure, si c'était le personnage avec le plus de classe qui triomphait en fin de saison, les Winchester auraient du soucis à se faire…


Bref, un bon épisode dans l'ensemble, qui permet de revoir ENFIN mes personnages préférés de la série. Pas de grosses surprises ni d'épisode mythologique à mon avis, mais j'ai néanmoins passé un bon moment. Et puis avec Collins et Sheppard j'ai eu ma dose d'endorphines pour tenir jusqu'au prochain épisode.
Concernant la suite, le thème de la chasse aux tablettes est visiblement lancé et je pense qu'on aura des nouvelles de Metatron ( une allusion si poussée doit être justifiée par la suite ).


Dernier point que je ne sais pas où caser : cette fameuse allusion à Chuck. Bizarrement j'ai tendance à penser comme Tyr et à y voir une confirmation de sa très bonne théorie sur Chuck. Enfin, comme le propre des théories de Tyr est qu'elles sont systématiquement fausses… Mr. Green


Non mais SÉRIEUSEMENT? Laughing


____________________________________________________________________________________________


(1) Pas de très bonne citation qui m'a marqué cette semaine, mais je dois dire que ce panneau m'a bien fait rire. Encore une belle façon de briser le quatrième mur. Pour ce qu'il en reste après 8 saisons, on pourrait se dire que c'est plus la peine de le maltraiter mais bon…
(2) Même si je retire des points pour le nombre trop élevé de vêtements portés par l'ange et pour l'absence de miel.
(3) Pas grand chose à dire sur le personnage pour le moment, mais c'était néanmoins une apparition intéressante.

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 699
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Jeu 29 Nov 2012 - 21:53    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x08 Hunteri Heroici

Grotesques Villainus: "I've been dealing with this crazy for months... and you idiot bring a gun to a gag fight!"


Mesdames et Messieurs bonsoir et bienvenue sur Supernatural News, votre chaîne d’information sur les actualités fantastiques.

Chômage : la crise économique continue à sévir, dans les dimensions surnaturelles comme dans la nôtre. Une seule solution, la reconversion! Suite aux nombreuses apocalypses prévues ces prochaines décennies, les Chasseurs recrutent :expérience dans le domaine de la psychologie et de la pop culture humaine exigée.

Société : Les actes de violence ne cessent d'augmenter ces derniers temps. Une nouvelle étude financée par le gouvernement révèle que les jeux vidéos, souvent pointés du doigt ces dernières années, ne seraient pas le média le plus susceptible de générer des pulsions meurtrières. Nos sources nous informent que les ayant droits de Tex Avery auraient d'ores et déjà commandé une contre expertise.

Grève : les scénaristes de la CW, qui avaient repris le travail depuis que la direction de la chaîne était revenue sur le gel de l'approvisionnement en drogues et alcool, entament une nouvelle action. Leur leader syndical, nom de code Marshmallow, s'est exprimé sur ce sujet et a déclaré que tant que les doses ne seraient pas augmentées, ils persisteraient à recycler dans leur travail les flash back mielleux pastels des pubs Ariel et les scénarios de Eureka.



Bon, encore un épisode bien sympathique. On y trouve du délirant, du Castiel, un soupçon de mythologique (l'intrigue Castiel avance un peu et on fait référence au prophète, ça me suffit largement^^), un clin d'oeil à la saison précédente (la 2ème victime se suicide parce qu'il avait tout investi dans les entreprises de Dick Roman) et, surtout, une totale absence de tension Sam/Dean! Ce qui, en soit, n'est pas forcément très crédible (il n'y a pas le sentiment d'urgence de l'épisode précédent pour enterrer ladite tension et l'explication à coeur ouvert du 8x06 s'était conclue par un "je vais peut être buter ton pote" de Sam envers Dean) mais me fait bien plaisir. Preuve que Dean va mieux: il prend sa première gorgée d'alcool depuis le début de la saison, et avec Sam en plus (ils se prennent une bière sur le parking au début de l'épisode).

Allez, je commence par râler... pour changer^^ : comme je le sous-entendais dans mon intro, cet épisode souffre pour moi de deux défauts. Le premier est très pardonnable mais m'a néanmoins gênée parce que mon absence de concentration fait que j'ai un mal fou à apprécier une chose que j'ai déjà vue ailleurs. Or, le coup de l'épisode cartoon (quoi que très fun) a été traité dans Eureka récemment : ledit épisode ayant été encore plus délirant que celui ci, dur pour moi de ne pas faire la comparaison. Le 2ème problème, bien plus ennuyeux, est...oh, comme c'est original... Sam et ses flash back insipides! Non, mais sérieusement, ne me dites pas que quelqu'un doute encore que Marshmallow nous prépare une mort atroce pour Sam cette saison, il le hait visiblement! Ces flash back n'ont tout simplement AUCUN points positifs: ils sont mal introduits, n'ont parfois qu'un très vague rapport avec ce qui est censé les déclencher, sont fades au possible (sérieux? quatre flash back sur un p... de dîner???) et ne nous épargnent aucun cliché! Le beau père ultra protecteur? Check! La conversation à coeur ouvert pseudo psychologique entre papa et fifille débouchant sur une trêve? Check! Le "bonding" père-beau-fils autour de quelques bières? Check! Le mari mystérieusement disparu qui réapparaît soudain au moment où tout semblait s'arranger? Check! Si seulement cela signifiait que l'intrigue "véto" était conclue... Hélas, j'ai bien peur de me souvenir que Sam sort du lit qu'il partage avec elle en début de saison... Bref, encore 45 minutes sur ce thème et on aurait eu une comédie romantique américaine : manque de chance je suis allergique à ce genre, surtout quand deux acteurs sur les 3 protagonistes jouent comme des patates.

Je conclurai sur un petit détail qui m'ennuie, mais j'admets que je puisse être une des seules à trouver ça gênant. Castiel a changé cette saison: physiquement bien sûr, l'acteur ayant pris un léger coup de vieux, mais ça n'a franchement aucune importance. Par contre, en particulier au début de l'épisode, le coté quasi autiste du personnage a pas mal disparu du jeu d'acteur de Collins et de sa voix, même si les réactions du personnage restent souvent "inhumaines" (son I'll watch over you à Dean lorsque ce dernier lui dit qu'il veut dormir est d'ailleurs hilarant^^). Par exemple, au début, lorsque Castiel dit que "Cas" est l'abréviation de son nom, si la réplique est parfaitement dans le genre du personnage, sa manière de la prononcer ne l'est pas: il semble presque sarcastique. Cette impression que le ton n'est pas le bon s'estompe un peu en seconde partie d'épisode mais m'a vraiment titillée, d'autant plus que j'ai du mal à voir si le problème vient de moi et ma fatigue de ces derniers temps ou de l'acteur, qui peut lui aussi être lassé de jouer son rôle de la même manière. Et comme je suis une traditionaliste dans l'âme, je refuse que mon Castiel s'humanise trop! Smile

Voilà, j'ai fini de râler : je peux donc passer au positif, et cet épisode n'en manque pas. Alors non, ce n'est pas celui qui va beaucoup faire avancer le schmilblick concernant le fil rouge...mais franchement je m'en fiche parce que le fil rouge de cette saison est vraiment très lâche. Pas d'apocalypse imminente ou d'urgence surnaturelle, juste des portes des Enfers entrouvertes depuis sans doute la création de l'humanité et que les héros aimeraient bien fermer à double tour. Vu qu'en plus je ne suis pas fan du prophète, j'admets que les stand alones ne devraient pas me déranger tant qu'ils intègrent soit Castiel soit Benny soit de gros délires à la Supernatural (les 3 ce serait chouette aussi^^) soit un "monster of the week" classique genre premières saisons (à petite dose, c'est très appréciable). Bien sûr, Crowley est cordialement invité à pointer son nez de temps en temps. Wink

La seule chose qui m'intrigue un peu cette saison est ce qui se passe au paradis depuis que Castiel a décidé que les abeilles étaient plus fréquentables que les anges (je suis contente d'ailleurs qu'il admette enfin qu'il a surtout trop honte pour repointer le bout de ses petites ailes séraphines au paradis) : Le major Carter s'est elle réincarnée en Métatron? Dieu est-il toujours en vacances sur une tortilla? Qui doit-on sacrifier pour revoir Death le temps d'un épisode? Voilà des questions qui m'intéressent bien plus que la manière de refermer la bouche de l'enfer (je sais que la CW manque de fric mais embaucher Willow ne doit pas coûter si cher que ça). Le fait qu'on ait droit à notre petite scénette Castiel/Probable Métatron m'a donc suffi, d'autant plus que le fait qu'elle interdise formellement à Castiel de revenir au paradis est très intriguant: que s'y passe-t-il? Pourquoi ai-je la forte impression qu'elle a pris le pouvoir et installé un "ordre nouveau" pas forcément très paradisiaque? Ceci était la théorie Tyresque foireuse de la semaine.^^

Le point fort de l'épisode n'est pas non plus l'incroyable révélation de l'identité du coupable. Qui connait un peu la série peut deviner dès sa première apparition que le docteur dirigeant l'hospice est le méchant. D'abord parce que c'est très souvent le chef de l'entreprise/l'administration sur laquelle les frangins enquêtent qui est coupable (Supernatural a un coté très Scoobi Doo de ce coté là^^) et surtout parce qu'il était évident, dès que le thème de l'épisode était connu, que les scénaristes n'allaient pas pouvoir s'empêcher de faire le coup du "what's up doc?". Je m'y attendais depuis la première apparition du personnage à l'écran et ça ne m'a néanmoins pas empêché de rigoler. Mr. Green

Evidemment, l'intérêt principal de l'épisode est l'humour absurde, déjanté et bourré d'auto-dérision qui a pour moi toujours été le point fort de cette série. Je ne sais pas ce qui m'a le plus fait rire entre le "Dumbass!" du chat ou la mort du suicidé, qui ne nous épargne même pas le cliché de l'alarme de voiture qui se déclenche à l'impact. Mr. Green Hmm, si, je sais : le moment le plus délirant doit quand même être le combat cartoon entre Dean et le méchant. Mention spéciale au détail qui tue: les annotations en latin de cuisine sous les deux protagonistes pendant l’arrêt sur image sont écrites...en police Comic Sans. Les deux scènes gores sont également splendides, en particulier l'explosion de la petite vieille dans la maison de retraite.

En conclusion, nous avons ici le premier épisode "gros délire" de la saison et ce n'est pas trop tôt. Je deviens nerveuse quand j'ai l'impression que les scénaristes commencent à se prendre au sérieux et l'intrigue prise de tête Sam/Dean commençait à me donner cette idée. Ce n'était visiblement qu'un affreux cauchemar, me voilà rassurée. Plus qu'à nous larguer définitivement la véto (j'imagine qu'il faudra bien la subir au moins un épisode en "live", donc vivement qu'on nous l'expédie), à nous ramener Castiel (j'ai bon espoir que son départ ne dure pas vu que Probable Métatron le veut proche des Winchester et loin du paradis) et à faire débarquer Crowley de temps à autres et tout devrait bien se passer si personne ne confisque à nouveau la drogue des scénaristes.

That's all folks!^^
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 29 Nov 2012 - 22:26    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E08 - Hunteri Heroici

" No, I'll stay here - Oh okay yeah, we'll have a slumber party and braid Sam's hair. "

Il y a de ces séries délirantes où l'on passe quelques moments à se questionner sur la prise de drogues par les scénaristes. Et c'est normal, dans une série où l'on essaie de rester relativement sage il est compréhensible que de temps en temps les scénaristes veuillent se lâcher un peu. À l'inverse, dans des séries fantastiques ou SF, avec les immenses possibilités que ces genres offrent, il serait dur de leur demander de restreindre leur créativité.
Et il y a des séries comme Supernatural, où ce fléau de la consommation de stupéfiants par le pôle créatif de la série devient une réalité. Certes, il y avait déjà une bonne base mais au fil du temps la série a réussi à se démarquer et à nous offrir de beaux moments de n'importe quoi comme on a appris à les chérir.
Et après il y a ce genre d'épisode, avec un délire tellement énorme que, même en tant que fan de la série on se demande vraiment ce qui se passe dans la tête de ces gens-là… Bien joué, je n'ai pas eu un tel record de facepalm par épisode depuis le coup des licornes péteuses…. Mr. Green

Je ne dirais pas que je n'ai pas bien rigolé devant cet épisode, ça serait mentir. Le délire était plutôt sympathique, même si j'avoue être plus fan du comique de situation que des gros délires. Donc oui, Cass' qui joue le bad cop ou qui essaie d'interroger un chat, ça me fait ricaner pendant 10 minutes. Le coup de "PAN" qui sort du revolver de Dean ça me fait pouffer sur le moment mais sans plus. Bon il faut dire qu'une fois qu'on l'a vu dans le trailer cela gâche un peu le truc.
Néanmoins, j'ai trouvé que le rapport entre les dessins-animés et leur rôle d'échappatoire au monde réel et la réalité de la démence sénile, du repliement sur soi-même et des délires qu'elle entraîne vraiment bien trouvé. On pourrait même dire qu'il y avait une profonde réflexion là-dessous. Ou alors je suis juste particulièrement fatiguée ce soir.

Concernant Castiel, rien de plus que ce que je passe mon temps à écrire dans mes reviews. Une belle évolution, très juste et qui colle parfaitement au personnage. Bien entendu Castiel voudrait retourner au Paradis et que tout ce qui s'est passé en fin de saison 6 / début de saison 7 ne soit jamais arrivé (ça nous ramènerait Balthazar en plus Sad ) (1). Bien sûr les anges ne seraient pas franchement jouasses à l'idée de revoir un ancien collègue qui est parti en claquant la porte, insultant le paternel et trucidant quelques centaines de congénères. Et de toute façon retourner au Paradis pour quoi? Pour assumer ses crimes? Pour se mettre à la disposition du prochain patron ? Pas forcément évident de trouver sa place dans tout ça… Donc oui, tout le monde peut comprendre que Cass' essaie de trouver un nouveau "sens à sa vie" avant de se décider à repointer ses fesses emplumées à l'étage du dessus. Sauf Dean qui met les pieds dans le plat en essayant de se débarrasser discrètement de l'ange qui non seulement est un ami mais qui passe aussi les 3/4 de son temps à lui sauver la mise et à qui tout cela ne serait jamais arrivé s'il avait décidé de se faire porter pâle le jour où on lui a dit d'aller sauver Dean de l'enfer. Tout ça parce que monsieur n'a pas envie d'être surveillé pendant qu'il dort. Un peu ingrat tout ça je trouve. Surtout que franchement, tant qu'à choisir, je préfère avoir un ange naïf comme Cass' qu'un stalker flippant à la Pattisson. M'enfin, passons.

Pour les flashbacks de Sam je pense que je n'ai ici aussi pas grand chose à ajouter de plus que dans mes reviens précédentes. Oui les acteurs sont mauvais. Oui l'intrigue est nulle et même les couleurs sont dégueulasses. Certes, l'arrivée du paternel de miss Padalecki est COMPLÉTEMENT inutile (bon, on est plus à ça près…). Mais je tiens à les féliciter pour LE détail qui change tout et qui permet à ces flashbacks de monter à un tout nouveau niveau. LE twist tout pourri dont tout le monde s'en tape le citron comme quoi le fameux Don n'est pas mort. Pourquoi nous montrer une sous-histoire qui n'a aucune place dans l'intrigue, d'autant plus que tout le monde sait que Sam et * insérez son nom ici parce que j'ai oublié * étaient ensemble quand il est parti rejoindre son frère? Pourquoi en rajouter encore après l'épisode du paternel inutile? Pourquoi même Sam a presque l'air navré (ou navrant, je sais jamais bien différencier chez lui) pendant tout le long du repas, face à une intrigue aussi mauvaise? Mais pourquoi? Qu'avons-nous donc fait de mal pour être exposés à de telles démonstrations de haine?

Pour finir, un petit point qui m'a fait sourire: le type qui se suicide parce qu'il avait investi toute sa fortune dans … Roman Industries. Jolie ironie de faire enquêter les frères sur un suicide qu'ils ont donc involontairement causé.. J'aime toujours quand on montre un peu les dommages collatéraux que les Winchester laissent derrière eux…

Bref, épisode sympathique mais pas non plus mon préféré dans la catégorie "épisodes de Supernatural complètement délirants", qui aurait pu être plus apprécié sans les flashbacks de Sam (sérieusement, ce genre de torture n'est pas interdite depuis 1946 d'ailleurs?).


____________________________________________________________________________________________


(1) Tiens d'ailleurs, suis-je la seule à trouver que Cass' a vite fait de taper sur les Léviathans et de dire que c'est de leur faute alors qu'il a aussi une grosse part de responsabilité dans l'histoire et qu'il semble vouloir un peu minimiser ici? Bon après il expliquait bien sa responsabilité et son besoin de rédemption quand il était au Purgatoire et il semblait assumer ses actes donc on dira que ce n'est qu'une impression…

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 6 Déc 2012 - 23:53    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E09 - Citizen Fang

"You're out of pecan? Story of my life… "


Alors que dire sur cet épisode? Que cela fait du bien de revoir un peu Benny? Que le retrouver en train de jouer à la dinette avec son arrière petite fille n'est pas particulièrement passionnant mais permet de remplir notre quota de choupinitude pour l'épisode au point que personne ne prend plus au sérieux ce gros nounours qui nous sort d'un air triste "I know it's hard to believe but I haven't always been this cute and cuddly" ? Que Cass' me manque quand même terriblement? (sans parler de Crowley)
Que le jeu de Padalecki me permet enfin d'entrevoir de façon concrète la notion de néant?
Non, ça c'est facile et évident. Parlons plutôt d'autre chose.

Après être tombée sur cette interview dans le courant de la semaine j'en ai déduit que Jeremy Carver était une espèce de troll qui avait décidé de se moquer de nous. Sérieusement : "I'm very proud and very happy with the flashbacks, and I think it's a really interesting departure for the show to take" ?
J'ai pensé que type était un génie comique méconnu…
Ensuite j'ai vu cet épisode.
Non ce type n'est pas un génie comique. Il a juste un niveau de méchanceté rarement atteint par tous les plus grands criminels de l'Histoire. Même Crowley à côté a le potentiel démoniaque d'une vieille dame passionnée de jardinage…
Et un tel individu mérite que je me coiffe d'une perruque, prépare mes notes et vous expose tous les méfaits dont il s'est rendu coupable. C'est donc parti pour la plaidoirie.



Françaises, Français ; Belges, Belges ; Madame le Massif Réunionnais ; Mesdames et Messieurs les Jurés ; public chéri, mon amour ! (1)

Pièce à conviction n°1 - Les ignobles flashbacks de Sam
Nous sommes là en plein cas de récidive d'une infraction grave et ce bien que le sujet ait été mis au courant de la nature odieuse de ces scènes. En plus d'avoir été critiqués depuis le début de la saison, ces flashback prennent maintenant la place de la moitié de l'intrigue, sans jamais avoir été introduit de façon correcte (2), sabotant ainsi un épisode à début prometteur en l'amputant de la moitié du temps nécessaire à son bon développement. Ces flashbacks ne font que gagner en temps d'antenne, parasitant la série au point qu'aucun épisode correct ne peut plus se développer avec si peu de ressources à disposition. Non content d'empoisonner de pauvres épisodes innocents en les ôtant de toute substance avant même d'avoir pu les laisser croître un minimum, ces flashbacks se montrent de plus en plus dépourvus d'intérêt (3) et nous sont aussi servis en récapitulatif au début de l'épisode. Monstre!

Pièce à conviction n°2 - L'odieux développement de l'épisode
Celle-ci peut se résumer ainsi : chasseur timbré observe gentil vampire - chasseur timbré pense que gentil vampire est méchant - chasseur timbré téléphone à chasseur idiot - chasseur idiot pas content et se dispute avec frère ami avec gentil vampire - frère ami avec vampire prouve que vampire est gentil - chasseur idiot part retrouver copine idiote au premier coup de téléphone - frère et vampire règlent la situation - chasseur timbré menace gentil vampire - gentil vampire se défend et tue chasseur timbré - chasseur idiot pas content.
Voilà l'intrigue d'un épisode de 42 minutes et on a à peine assez de matière pour faire un livre destiné aux tout petits…
Je ne sais pas ce qui me choque le plus. La pauvreté de l'intrigue et le fait qu'elle soit particulièrement navrante, ou alors le retour à l'antagonisme débile entre les deux Winchester.
Oui, Dean accorde beaucoup de crédit à Benny et visiblement avec raison vu qu'il a passé du temps avec lui au Purgatoire et que Benny ne l'a, à ses dires, jamais laissé tomber. Oui, avoir une confiance aveugle en un vampire ce n'est pas très futé mais Dean a prévenu, à la première incartade de Benny, c'est décapitation sans sommation (ou alors avec une toute petite sommation). Oui, Sam se comporte comme une petite ado chiante qui viendrait tout juste de faire sa crise de la puberté et qui a décidé de rendre son entourage complètement fou en se montrant insupportable; sans doute parce qu'il est vexé que son frère ne le considère pas comme quelqu'un de 100% fiable, au point qu'il lui préfère maintenant son poto vampiresque. (4)
C'est tellement navrant que cela saute aux yeux sans que j'ai besoin de plus le développer. On croirait un vieux couple qui se dispute, mais pas pour une raison particulière, juste parce que cet antagonisme est la dernière chose qu'il leur reste et qu'ils s'accrochent donc désespérément à celui-ci. Ceux qui voulaient voir un développement intéressant de la relation fraternelle qui est quand même au centre de la série, vous repasserez la saison prochaine. Oh wait….

Pièce à conviction n°3 - Le sacrifice barbare de l'intrigue principale
Je pense Mesdames et Messieurs que la culpabilité de l'accusé n'est plus à démontrer, les faits présentés précédemment parlants d'eux-mêmes. Pourtant, il reste un crime qui n'a pas été évoqué ici, un crime qui ne saute peut-être pas aux yeux à première vue mais qui se trouve pourtant être le crime le plus odieux de tous. Je parle bien sûr des sévices subis par le fil rouge de cette saison.
Laissez moi vous rappeler les faits. Nous avions comme composants de l'intrigue : le retour de Dean et Cass' du Purgatoire, l'arrivée de la mystérieuse Naomi (5) et la course contre Crowley pour avoir à sa disposition et en même temps une tablette et un prophète bien frais et s'en servir pour fermer les portes de l'Enfer. Appétissant n'est-ce pas?
Et bien oui, on nous a fait baver et on nous a appâté avec une carotte alors qu'au final il ne se passe rien de très mythologique ni de très épique depuis le début de la saison. Certes, je dis ça à chaque saison ou presque, il nous reste encore une douzaine d'épisodes à faire tourner avant le final et j'ai comme tradition de râler continuellement que les trop nombreux stand alone cassent le rythme et empêchent à l'intrigue principale de se développer. Sauf que là, comme vous le prouve la pièce à conviction n°1, on ne nous troque pas un développement de l'intrigue principale contre un stand alone sympathique mais qui ne nous avance quand-même pas trop, mais contre un demi-épisode forcément insuffisamment développé saupoudré de flashbacks à vous rendre malade. Et là, je dis zut Mesdames et Messieurs. Zut de chez zut.

Sentence

Donc, l'accusé est coupable, mais ses épisodes vous en convaincront mieux que moi.


La vision de ce trailer est un peu près la seule chose qui a été capable de diminuer un peu mon niveau de méchanceté pour cette review (oui à la base c'était censé être pire, je vous laisse imaginer…). Par contre, si il n'y a pas, comme promis: Cass', Crowley et Naomi et qu'en prime on se tape de nouveau des flashbacks ou n'importe quoi centré sur la storyline navrante de Sam, je tue un chaton. Sérieusement. Alors déconnez pas!


____________________________________________________________________________________________

(1) J'en profite aussi pour passer le bonjour à ma colère et saluer ma hargne.
(2) Néanmoins j'ai tellement l'habitude que je peux maintenant "sentir" leur arrivée. Et je dois dire que j'ai dû me faire violence pour accepter de les regarder…
(3) La partie du "je joue tranquillement avec mon chienchien, j'ai une conversation complètement ringarde avec ma copine qui présente un handicap sévère car étant née sans le moindre charisme et je termine sur un "prends le temps qu'il te faut" d'une platitude sans nom" m'a juste scié. C'est tellement ignoble qu'on pourrait le faire passer sur TF1 un dimanche après-midi comme remake de 7 à la maison et personne ne s'en rendrait compte...
(4) Après le coup du "je trahis mon frère et boit du sang de démon dans son dos pendant que je me tape une démone et déclenche l'Apocalypse" je n'arrive pas à comprendre pourquoi Sam se comporte de façon si outrée à la remarque de Dean d'ailleurs… Au moins j'essaierais de comprendre pourquoi et à accorder un minimum de crédit à Benny pour voir si Dean a raison de lui faire confiance et ne pas passer pour un c*nnard d'office en menaçant de lui faire la peau alors que je ne connais le gus que depuis 5 minutes...
(5) facile de rester mystérieuse quand on apparaît vaguement pendant 30 secondes me direz-vous…

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 699
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Ven 7 Déc 2012 - 10:34    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Très jolie review GMV. Peut-être que boire le café du matin en te lisant n'était pas la chose la plus futée à faire par contre.

8x09 Citizen fang

Et non, pas de Supernatural News cette semaine. Ni d'introduction quelconque d'ailleurs. Si les scénaristes ne font pas l'effort de nous offrir un final de mi-saison qui donne envie de revenir en janvier je ne vois pas pourquoi moi je me creuserais la tête dans mon commentaire. Bon, cela dit, je n'ai pas passé un mauvais moment mais il faut dire que j'avais sur vous autres, pauvres fans de base, un avantage considérable : une dose massive d'anti-douleurs qui m'ont fait gentiment planer toute la soirée. Je pense que Marshmallow devrait sérieusement songer à cette méthode d'ailleurs : une distribution gratuite de pilules magiques le mercredi soir pour tous les abonnés de la CW et Supernatural raflera tous les emmy awards de l'an prochain.

Bref, l'épisode... Alors oui, de manière très originale, je commencerai par me plaindre de ces p... de flash back samiesques de m... Sérieusement, je suis sûre que Marshmallow a un plan parce que c'est impossible que ce mec, qui nous a écrit Changing Channels, ne se rende pas compte de la médiocrité de cette intrigue/ manière de filmer et d'introduire/l'intégralité du casting utilisé. J'ai donc plusieurs théories (et tout le monde sait combien je suis douée pour les théories^^).

1) Comme je l'ai dit depuis plusieurs reviews, la théorie la plus évidente est que Marshmallow déteste Sam et/ou Padalecki et veut que les quelques fans qui n'avaient pas encore réalisé que l'acteur joue comme une patate mal cuite et que le personnage attire les storylines foireuses ouvrent enfin les yeux, ce qui lui permettrait de faire mourir Sam définitivement et de le remplacer par Benny (j'aimerais bien Castiel mais ça ne marcherait pas, il est trop puissant et servirait de deus ex machina trop régulièrement). Je ne sais pas si ça fonctionnerait, la série est quand même basée sur le duo Winchester et je sais que Sam me manquerait même à moi qui aime tant me moquer de son acteur. Cela dit, j'en suis au point où j'accepterais que Dean fasse équipe avec le chien de Sam si ça pouvait nous éviter les flash back.

2) Autre possibilité, Marshmallow a réalisé qu'on lui avait refilé la responsabilité d'une série qui, malgré son noyau de fans très actifs, a une audience moyenne moins élevée que le QI de Michael Vendetta. Il s'est donc dit que puisque les soaps continuent de très bien marcher auprès du public il lui suffisait de déguiser la série en succédané de Amour Gloire et beauté pour faire monter en flèche le nombre de spectateurs. Puisque Padalecki a déjà le jeu habituel des personnages de soaps, il a donc centré cette storyline sur lui. Les spécialistes des audiences nous diront si ça a marché mais j'ai quelques doutes.^^


3) Nous arrivons enfin à ma théorie favorite, et je vous dis pas comme ça me ferait plaisir d'avoir raison. On sait que Marshmallow est très à l'aise avec le méta et que même dans ses épisodes "sérieux" il aime ébranler légèrement le 4ème mur : et s'il avait décidé de nous faire une intrigue principale intégralement méta? Ainsi, nous apprendrions en fin de saison que le big méchant n'était absolument pas Crowley mais un groupe de méchants scénaristes payés par la CW pour saboter la série afin de justifier son annulation. Pour être un tantinet discrets, ils n’auraient pas intégralement pris le contrôle de la série mais se seraient contentés de rajouter 5-10 minutes de cette storyline complètement foireuse par épisode afin d'empoisonner complètement les bonnes trouvailles de la saison. Marshmallow, surpris par les cris du fandoms, finirait par regarder les épisodes, réaliserait alors que les plaintes autour des flash back ne concernaient absolument pas, comme il le pensait, ceux qu'il avait réalisé autour du personnage de Dean mais les horreurs pastel ajoutées par les méchants (qui seraient sûrement de ligue avec les méchants cameramen dont GMV et moi avions dévoilé le plan machiavélique il y a quelques saisons^^).

Il demanderait alors l'aide des personnages et les Winchester, Crowley, Benny et Castiel s'uniraient pour botter les fesses des méchants scénaristes. On apprendrait au cours de la confrontation finale que les fameuses tablettes étaient en réalité des instructions cachées des méchants à leur taupe à l'intérieur du casting, Kevin : ce dernier finirait par avouer après une séance de torture Crowlienne et dirait "And I would have gotten away with it too, if it weren't for you meddling kids". Il enlèverait alors son masque et on réaliserait qu'il s'agissait en fait du directeur de la CW. La série se finirait sur une prochaine menace, plus grande que toutes les précédentes, une action en justice intentée par les scénaristes de Scoobi doo pour plagiat!

Oui, bon, je suis encore sous anti douleurs et ça se voit un peu. Embarassed N'empêche que j'applaudirais à deux mains un final de ce genre. Plus sérieusement, je vais ignorer superbement tout ce qui concerne les flash back pour le reste de ma review et me concentrer sur l'autre problème énorme de l'épisode/la saison/la série? la faille entre Sam et Dean. Je déteste cette intrigue qu'on nous ressort chaque saison et qui consiste à nous faire se comporter les deux frangins comme un couple d'ados amoureux bourrés d'hormones qui passent leur temps à s'engueuler et/ou bouder entre deux retrouvailles torrides. La série fonctionne sur un duo : ce serait quand même chouette que ledit duo ait enfin droit à une saison où il n'y a pas un énorme problème entre eux! Les pouvoirs mystérieux de Sam en saison 2, le pacte diabolique de Dean en saison 3, le sang de démon en saison 4-5, l'absence d'âme en saison 6, l'ultra dépression de Dean en saison 7... Ça suffit là non? Evidemment qu'une série à duo doit avoir un ou deux épisodes par saison où le couple s'engueule puis se rabiboche, mais pas plus! A cette dose, je trouve que ça nuit fortement à l'affection qu'on ressent pour les personnages principaux et en ce qui me concerne c'est la première cause qui me fait arrêter une série. Et puis bon, lorsque les deux personnages nous font une grosse engueulade, ça se traduit souvent par un ou deux épisodes où ils sont séparés et donc une moitié d'épisode nettement plus chiante que l'autre (je vous laisse deviner laquelle^^).

En plus, quel dommage d'utiliser un personnage aussi prometteur que Benny comme une vulgaire Amy juste bonne à servir d'excuse pour que les deux frangins s'engueulent. On avait là une super idée de départ: Dean se retrouve lié par des liens d'affection très forts à un monstre, ce qui bien sûr n'est pas super compatible avec son boulot de chasseur. Déjà, première déception, on nous a fait de ce monstre un gentil nounours qui avait arrêté le sang humain bien avant de passer à la case purgatoire et qui a décidé de passer sa vie à servir des cafés en gardant un oeil sur son arrière petite fille : j'aurais aimé qu'il ne soit pas du tout un vampire repenti, ne tente même pas de se faire passer pour tel et que Dean refuse néanmoins catégoriquement de le chasser : là Sam aurait eu des raisons de gueuler au moins. Il aurait pu apparaître de temps en temps donner un coup de main aux frangins, faire deux trois actions moralement douteuses à cette occasion mais les sauver néanmoins, échanger deux trois piques avec Sam et repartir sous les applaudissements des fans : ben non! A la rigueur, même si ça manque cruellement d'originalité, j'aurais accepté un Benny qui tente de ne pas craquer mais a du mal et replonge de temps en temps : cela dit c'est peut être ce que nous aurons maintenant qu'il a repris du sang humain.

Enfin bref, Benny est un gentil garçon (cela dit, même son nom ne fait pas vraiment super-vilain), admettons. Il reste un personnage bien sympathique, qui permet de donner à Dean une leçon plus qu'urgente en relativité et à lui rappeler que monstre=méchants/humains=gentil est un tantinet réducteur. Bon, j'ai du mal à comprendre pourquoi l'acteur (qui a une fort jolie voix au demeurant) a décidé de passer son temps à murmurer mais au point où on en est dans le scénario j'imagine que c'est le premier indice qui introduit une des grandes révélations de la saison, le fait que Benny soit Batman. Puis bon, vampires et chauve-souris, même combat hein. Ce que je n'admets pas, c'est qu'on nous l'utilise pour une intrigue aussi décevante. Je récapitule:

-Sam, qui a le numéro de Garth (qui connait tous les chasseurs), préfère envoyer sur les traces de Benny un mec totalement instable plutôt que de demander à Bobby II de lui conseiller un mec capable et pas trop borné qui ne penserait pas immédiatement à buter du vampire.

-Benny, qui risque d'être accusé de ces meurtres, décide de ne surtout pas répondre aux coups de fil de Dean lui demandant des explications parce que "c'est son combat". Ok mon gars, tu pouvais quand même au moins répondre histoire de dire à Dean que tu n'étais pas coupable et que tu t'occupais du problème.

-Le même Benny, alors qu'il y a déjà deux morts dans son bled à cause de lui et qu'il a dans ledit bled une descendante qu'il aime beaucoup, persiste à ne surtout pas demander un coup de main à Dean, pourtant dans le coin. Pas même pour lui demander de garder un oeil sur la fille d'ailleurs.

-Pendant le combat Dean/vampire inconnu dont le nom m'échappe, Benny est visiblement parti se faire un café vu le temps qu'il met à intervenir. J'ai d'ailleurs du mal à comprendre pourquoi Dean est rentré en premier dans l’entrepôt, c'est plutôt lui qui aurait du prendre le rôle du back up et attaquer par derrière vu que Benny était attendu par le méchant.

-Benny réalise que sa descendante est otage du chasseur taré mais il n'appelle pas Dean pour l'aider ou, au moins, pour lui expliquer pourquoi il s' apprête probablement à buter un chasseur.

-Benny disparaît après le meurtre pourtant justifié parce que bien sûr, régler un problème immédiatement en parlant avec Dean n'est pas dans le genre de la série.

-Sam raccroche avant d'écouter toutes les explications parce que bien sûr les problèmes de communications entre les deux frangins ne sont pas responsables de 80 pourcent des merdes qui leur tombe dessus...

Bon ben c'est officiel, avec des réactions comme ça Benny est très visiblement un Winchester: c'est sûr que c'est lui le futur remplaçant de Sam. Allez, je réalise que je viens de faire une review assassine pour un épisode qui n'était pas non plus merdique, c'est parti pour le positif.

Dean va mieux: alors oui, c'est pas très bon concernant la logique interne que son coté Terminator ait soudain disparu mais bon, on a maintenant un Dean qui n'est plus dépressif, a retrouvé son appétit, ne tente plus de boire l'intégralité de la production d'une distillerie de whisky à chaque épisode, a arrêté de blâmer Sam pour sa vie de famille (maintenant, ce sont les spectateurs qui s'en chargent à sa place^^) et n'a plus une vision manichéenne des monstres. Bref, Dean est redevenu sympathique et franchement ça fait plaisir. En plus, l'augmentation du qi des frangins depuis le début de la saison sur certains aspects se confirme : la ruse utilisée par Dean pour que Sam s'en aille est très bien trouvée.

La véto confronte sam. Alors non, ça ne me fait pas plaisir en soi et je sens que les 5 premières minutes du prochain épisode vont me gonfler mais c'est la première fois qu'elle n’apparaît pas comme souvenir mais en "live", ce qui devrait donc sonner la fin des flash back... j'espère! Tiens, si l'explication pouvait couvrir le fait qu'au premier épisode on ait vu Sam au lit avec ce qui semblait bien être la véto alors qu'il l'a laissée à son mari, ce serait pas mal.

Il y avait du Benny, et j'aime bien Benny même quand il se comporte comme un Winchester.^^


Arf, j'ai essayé hein, mais le positif se résume à une 10aine de lignes. Cet épisode n'était pas nul mais c'est néanmoins bien décevant pour un final de mi saison. En plus, le seul moment drôle en ce qui me concerne a été le moment où j'ai lu la review de GMV : je sais bien que Supernatural ne peut pas nous faire des épisodes hilarants chaque semaine (ce serait saoulant à la longue d'ailleurs) mais deux trois bonnes répliques n'auraient pas été de trop. Je suis d'ailleurs incapable de trouver une chouette citation pour introduire cette review. Allez, ce n'est pas bien grave : je suis toujours contente de passer une soirée avec les frangins et le prochain épisode s'annonce excellent. Carry on my wayward TV show!
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Sam 19 Jan 2013 - 13:38    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E010 - Torn and frayed

" Well I heard all I needed to hear.
- No, you hear what you wanted to hear. "


Pour une fois qu'une seule phrase prononcée par Dean résume parfaitement la relation stupidement antagoniste qu'il entretient avec son frère, je n'allais pas me priver de la mettre en début de review, d'autant plus que je fais partie de ces personnes qui désespèrent de voir encore les Winchester repartir dans le même schéma destructeur qu'ils entretiennent depuis 8 saison. Certes, Dean, bien qu'à l'origine de cette réplique, a souvent été à la place du "you hear what you wanted to hear" et cette phrase peut donc paraître un peu hypocrite dans sa bouche mais personnellement, ce moment de lucidité me plaît. La fin de l'épisode un peu moins mais nous y reviendrons par la suite.

Ayant été pas mal occupée ces derniers temps, je n'a pas vraiment eu l'occasion de me languir sur "l'interminable hiatus" (1) même si le dernier trailer avait attisé ma curiosité. Pourtant, quand je me suis retrouvée à regarder cet épisode de reprise, je me suis rendue compte à quel point cette série m'a manqué. Après cette pause, tout me semble comme exacerbé.
Cass' est encore plus sexy (2) et encore plus irrésistible que d'habitude à ne rien comprendre aux humains. Il a même réussi l'exploit de réveiller mon instinct maternel (quand on voit notre ange préféré recroquevillé dans un coin et littéralement mort de trouille, on a la confirmation que Naomi n'a pas l'air d'avoir été très gentille avec ce pauvre choupinou Sad )
Padalecki lui, semble au sommet de son art. Sérieusement, j'essaie de ne plus systématiquement faire la remarque mais son jeu si ridicule m'avait manqué et j'ai passé les dix premières minutes de l'épisode complètement morte de rire à essayer de me remettre de sa pathétique performance... Heureusement qu'on nous ressert un peu sa storyline ridicule avec Amelia, ça a permis de tempérer un peu les choses et de me faire verser quelques larmes de douleur. D'ailleurs je ne vois pas pourquoi Crowley s'amuse à planter des aiguilles dans le cerveau de Samandriel alors qu'il a ce genre de torture complètement innovante à disposition. Je ne le voyais pas comme quelqu'un de si conservateur. Ou alors a-t-il peut être trop d'humanité pour faire subir cela à quelqu'un.. Razz

A part les habituelles complaintes sur Padalecki, je dois dire que je n'ai pas beaucoup d'autres doléances concernant cet épisode. On avance dans l'histoire, on voit un peu près tous les protagonistes importants (3) (à une exception près, qu'est donc devenue la mère de Kevin? Grave erreur de laisser partir un personnage aussi sympathique!) et on termine sur une révélation pour ajouter un peu d'enjeu et de suspense à tout ça. Anges ou démons, qui seront donc les premiers à tomber? Les paris sont ouverts!
J'ai beaucoup apprécié le fait que l'intrigue de l'épisode (la recherche et le sauvetage de Samandriel) permette aussi d'expliquer mieux ce qu'il est arrivé à Castiel et pourquoi ce dernier obéit aveuglément à Naomi(4). Et puis les scènes de tortures de Samandriel permettent de faire revenir Mark Sheppard et personne n'oserait se plaindre de ça.. Rolling Eyes

Par contre, comme dit précédemment, certains aspects de l'intrigue ne me plaisent pas vraiment. Certes voir les frères arrêter de se disputer pour s'occuper un peu des problèmes de ce pauvre petit choupinet emplumé m'a beaucoup plu mais leur réconciliation de fin d'épisode n'en est pas vraiment une pour moi. Ils me semblent plus résignés que réconciliés et toute cette partie semble terriblement apathique. Je ne suis pas une grande fan de la tournure drama que prenait SPN mais trouver un juste milieu entre le drama ridicule et la manque total d'émotion ne semble pas impossible!
Il y a aussi l'aspect " je dois me débarrasser de Benny et l'abandonner à son triste sort si je veux me réconcilier avec mon frère" qui ne me ravit pas. On loupe l'occasion de se débarrasser de Sam en l'envoyant se marier à la campagne et on renvoie Benny alors qu'il est définitivement un personnage intéressant et plein de potentiel. Enfin, à vérifier car sa dernière scène sous-entend bien qu'on pourrait le revoir, et vraisemblablement en tant qu’antagoniste... Céder à cette facilité scénaristique ne me plairait pas trop je dois l'avouer...

Bref, un épisode pas forcément exceptionnel (malgré la très bonne performance de Misha Collins) mais quelque peu pauvre un humour (ou alors je suis peut être simplement trop fatiguée pour le percevoir). Néanmoins on avance dans l'intrigue et on en apprend énormément sur les relations entre personnages et tout commence enfin à doucement prendre forme... En espérant que tout cela soit développé de façon intéressante (et qu'on ait plein de scènes avec Crowley, Cass et Naomi Mr. Green )...


... FELICIA DAY! Un sympathique stand alone de ce type là risque de faire beaucoup de bien après un épisode aussi pesant!


____________________________________________________________________________________________

(1) J'aurais même oublié la date de la reprise si on ne me l'avait pas rappelé ^^"
(2) mais je dois faire partie des rares personnes qui ajoutent des points de charisme aux gens qui parlent en langage médical Mr. Green
(3) Et Kevin ne joue pas un grand rôle ce qui devrait ravir Tyr
(4) La vilaine.. Comment peut-elle torturer ce bout d'chou Sad

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 699
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mer 23 Jan 2013 - 12:47    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x10

Crowley: What on earth could you possibly need now, Viggor? I've given you every torture instrument known to man—short of a Neil Diamond album.

Où l'on apprend que Dieu est un programmateur, que Castiel est bugué, que Saint Pierre n'est pas celui qui a les clefs du paradis, que Crowley possède tous les entrepôts abandonnés des USA et que l'Enochien est apparenté au Judoon.


On ne peut pas enlever ça à Junior, il a visiblement potassé le chapitre "reprise de saison" du manuel du parfait petit showrunner :
frustrez votre public en partant en pause un mois et demi après un épisode peu satisfaisant, reprenez avec une bonne dose de mythologie en ramenant les forces en présence pour faire avancer le fil rouge, intégrez des personnages adorés du fandom et terminez par quelques révélations. Qu'il soit parvenu, avec un tel programme, à faire un épisode que j'ai trouvé seulement moyen est pour moi absolument incroyable. Il a même fait l'effort de nous enlever les flash-back pastels quoi! Alors qu'est-ce qui a bugué (à part Castiel bien sûr)? Cela m'attriste de faire ce constat vu qu'ils sont un tantinet important pour la série mais la réponse est pour moi évidente : le foirage vient presque intégralement des Winchester.

Commençons par Sam. Padalecki n'est objectivement pas pire que d'habitude même s'il n'a visiblement pas pris de cours pendant la pause, mais alors en duo avec la véto c'est juste insupportable! Je ne sais pas si c'est simplement que je me suis habituée au Moose mais je la trouve pire que lui. De plus, cerise sur le gâteau, on nous confirme que la storyline dont les flash back nous empoisonne la série depuis le début de la saison ne servait à rien du tout : Sam reste fidèle à la CW et refuse de demander sa mutation pour 30 millions d'Amis. On s'en doutait hein, mais quand même... Et bien sûr, avant de nous faire perdre 1/4 d'heures d'épisode sur ce qui doit être une des sous-intrigues les plus inintéressantes de la série, Sam nous en gâche 5 en crise de jalousie parce que grand frère préfère Benny... C'est vrai que la relation conflictuelle Sam/Dean sur le thème du "tu m'as abandonné/tu me fais pas confiance" est tellement originale et rafraîchissante, comment s'en priver?

Quant-à Dean, il n'est pas mieux. Déjà, c'est bien de répéter 20 fois à Sam que le chasseur que Benny a tué le méritait mais il aurait peut être été judicieux de dire clairement qu'il avait kidnappé une innocente. Ensuite, je suis ravie que Dean ait (soudainement d'ailleurs) cessé de se prendre pour Terminator mais se draper dans sa dignité offensée au point de penser attaquer un entrepôt bourré de démons avec la seule aide d'un ange qui, juste un an auparavant, se promenait à poil et couvert de miel...c'est très foireux, même pour un Winchester. Puis il tue un démon haut placé, proche de Crowley et prêt à coopérer, c'est très malin! Et, bien sûr il y a la fin.... Donc, bien qu'il admette parfaitement que Benny était dans son droit en tuant le chasseur, bien qu'il adore son vampirounet et bien qu'il réalise que ce dernier est en plein sevrage et visiblement sur le point de craquer... il l'appelle pour lui dire que tout est fini, nous donnant ainsi la quasi certitude que cette saison se finira sur Dean (au mieux Sam) embrochant un Benny qui n'aura jamais le temps de réaliser son potentiel de personnage secondaire sympathique! Tout ça pour récupérer un Sam qui serait de toute manière revenu vu la monstrueuse relation de codépendance de ces deux là! Que dire sinon bravo... Peut-être est-ce dans un souci d'égalité que Junior a décidé que son autre sous-intrigue à flash back devait elle aussi finir de manière totalement foireuse.

Autre déception, je trouve la "révélation" finale très décevante. Alors comme ça il y a une tablette pour fermer le paradis également? Waou, incroyable! Sachant que pour chaque faiblesse démoniaque on nous a systématiquement présenté un équivalent angélique (les sceaux qui brouillent leur radar, le signe qui les expulse, l'huile sainte qui les emprisonne, le pieu argenté qui les tue...) cela ne me semble pas particulièrement surprenant et je ne vois pas en quoi le fait que Crowley soit désormais au courant change tellement la donne : il était de toute manière déjà déterminé à rechercher le prophète/les tablettes pour éviter l'avis d'expulsion avec reconduite à la frontière que les frangins Winchester et Kevin tentent d'obtenir. Je ne vois donc pas en quoi la fuite de cette information panique Naomie : à sa place je serais plus inquiète du fait que Crowley soit désormais au courant de la présence du code source des anges.


Bon, il ne faut pas non plus être trop négatif : si on enlève tout ce qui est winchester-centric, l'épisode est très sympathique. Je suis ravie de revoir les anges et les démons (en particulier bien sûr Castiel et Crowley) et l'idée selon laquelle les anges ont un programme de base me plait assez, d'autant plus qu'elle colle très bien avec ce qu'on sait d'eux. On sait après tout depuis plusieurs saisons combien il leur est difficile d'avoir une volonté propre et de désobéir aux ordres et on a appris il y a quelques épisodes que les anges ont certains savoirs "innés" comme la liste des futurs prophètes. J'imagine du coup qu'il faut considérer que Lucifer, Anna, Castiel et tous les anges "rebelles" sont bugués au départ : c'est officiel, Dieu est plus PC que Mac.

Certains détails m'ont également bien amusée même si l'humour n'est clairement pas le point fort de l'épisode. La tendance de Castiel à tout prendre au premier degré reste toujours aussi drôle (il y a du mieux cela dit, il a enfin compris que la pornographie était quelque chose d'un peu gênant ^^) et voir les Winchester ouvrir la porte à Castiel en jouant les tagueurs m'a également bien plu. Mention spéciale surtout à une des spécialités de Supernatural qui m'amuse toujours autant, la reprise biblique. Déjà, le coup de programme de base des anges sur le thème de l'obéissance rappelle fort le mythe du golem, j'ai apprécié le rajeunissement de cette histoire version informatique. Mon favori reste le coup du buisson ardent provoqué par la souffrance d'un ange : j'ai passé 5 minutes à ricaner en réalisant que Moïse avait dû être inspiré par un ange qui s'était pris les ailes dans une porte. Ce genre de délire m'avait manqué depuis le coup des objets magiques/divins de la saison 6 et de la tour de Babel en boue et crottes de chameau.

Que dire d'autre sur cet épisode? Kevin se winchestérise de plus en plus en se refermant sur lui-même et laissant partir ceux qu'il aime, ce qui va immanquablement leur retomber sur le coin de la gueule à un moment ou un autre. Castiel a été piraté par Naomie mais les frangins se doutent de quelque chose, ce qui pourrait peut-être les rapprocher dans un but commun (surtout maintenant qu'ils se sont débarrassés de leur pomme de discorde respective). Crowley continue à estimer qu'un entrepôt abandonné est une meilleure solution que l'Enfer pour conserver les prisonniers importants et ce malgré le fait que ça n'ait pour l'instant jamais fonctionné. Il semblerait que même un démon assez importants pour côtoyer le maître de l'enfer n'a pas forcément pris énochien en première langue, ce qui me semble un tantinet crétin (Il a dû être recrutés par la même agence qui s'est occupé de fournir des gardes à Crowley). Alfie est mort car il est Ecrit que tout ange un tantinet sympathique doit mourir au plus vite à l'exception de Castiel (à la fin de la série, les anges ne seront plus assez nombreux pour se faire une belote je pense).

Bref, du bon et du moins bon à espérer/craindre pour le reste de la saison. Si on ne peut pas avoir d'excellents scénarios, j'espère au moins retrouver l'humour déjanté et les bonnes répliques. Le rapprochement des Winchester devrait alléger l'ambiance.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Sam 26 Jan 2013 - 13:05    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E011 - LARP and the Real Girl
" You saw the chainmail. This could be 50 Shades of Grey Fox for all we know. "


Étant de ceux qui adorent Felicia Day et qui pensent que n'importe quelle fiction est meilleure quand elle y fait une apparition j'étais vraiment impatiente de voir cet épisode. Et je n'ai pas été déçue.

Alors que l'épisode de la semaine dernière peinait à trouver un peu de légèreté et d'humour, on a eu droit cette semaine à un délicieux petit stand alone plein de références et des bonnes blagues, mais qui est malgré tout en continuité avec la saison 7. Personnellement, je dois avouer que le mélange savamment dosé entre références geek, costumes d'époque, scènes ridiculement gores et surnaturel un peu enfantin (amené par la fée) a très bien marché sur ma personne. La présence de madame la Reine des Geeks n'a fait que rajouter de gros points supplémentaires... Mr. Green

J'ai vraiment trouvé cette plongée dans l'univers du LARP très réussie et pas trop caricaturale, ce dont on a toujours peur quand une série "grand public" s'intéresse à ce genre d'univers culturel. Certes, le flic sur la première scène de crime blague à propos du fait que le jeune homme retrouvé mort était célibataire et sans enfant alors que son appartement était plein de "jouets" et les frères peuvent sembler au premier abord un peu réfractaires à cet univers mais, au final le fait que Dean s'intègre plutôt bien et trouve le LARP relativement cool permet de porter un regard un peu différent du "jeu pour les célibataires mâles de 30 ans pas foutus de trouver une copine" (1). Et puis j'aime bien qu'on montre d'autres facettes de la personnalité de Dean: ça permet de s'éloigner un peu du "gravure de magazine dopée à la testostérone qui traque les démons avec son frère qui doit passer un temps fou en salle de sport" que nous sert la CW depuis tout ce temps.

Que rajouter de plus dans cette review? (à part le fait que je vote pour que l'on remplace définitivement Sam par Charlie?) Sérieusement, après 8 saisons de relation malsaine et antagoniste, voir que Dean et Charlie sont sur la même longueur d'onde sur pas mal de choses (2) est vraiment rafraîchissant. J'espère que la trêve entre les 2 Winchester va continuer, tout est tout de suite plus intéressant quand ils ne passent pas la moitié de l'épisode à se faire la gueule.
Contente aussi de voir que les LARPers semblent plus intelligents et moins naïfs que la centaine de flics qui en 8 saisons n'a toujours pas remarqué les déguisements grossiers des deux frères...

Bref, un stand alone complètement barré comme on les aime dans Supernatural. Drôle et pourvu d'une intrigue intéressante et d'un bon casting (3), cet épisode a définitivement tout (ou presque) pour plaire. Il pourrait même nous faire oublier la torture à base de flashbacks pastels que nous a infligé en tout impunité la CW depuis le début de cette saison. En espérant que les épisodes suivants soient tous du même niveau.


Un épisode qui va visiblement être bien Timey-Wimey et se concentrer sur le côté de la famille que l'on a pas encore trop vu jusque là... Miam Mr. Green


____________________________________________________________________________________________

(1) Alors que paradoxalement il semblerait que ce genre d'événement soit le lieu idéal pour draguer...
(2) Et ils partagent visiblement la même passion pour le porno
(3) Exception faite du drôle de personnage avec un faciès assez proche de celui d'un élan et qui se trouve être l'un des plus mauvais acteurs que j'ai jamais vu. En plus ses cheveux c'est vraiment n'importe quoi...

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 699
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Sam 26 Jan 2013 - 17:40    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x11

“This episode is dedicated to the men, women, elves, demigods, magi, druids and chamber potservants who gave their lives fighting and winning for the Queen of Moons in the Battle of the Kingdoms. go bravely into the next world, fallen soldiers."

Mesdames et Messieurs bonsoir et bienvenue sur Supernatural News, votre chaîne d’information sur les actualités fantastiques.

Société : La crise continue de faire des ravages et plus personne n’est à l’abri. Notre reportage suivra un ancien agent du FBI obligé de se reconvertir en personnel de maison et un sorcier qui, pour payer ses dettes, a dû se résoudre à vendre ses possessions sur ebay.

politique inter-raciales : le roi Oberon, souverain du monde des fées, a envoyé une plainte officielle à l'Organisation des Dimensions Unies : une ressortissante de leur royaume aurait été kidnappée et réduite en esclavage sur notre territoire. On se souvient du dernier incident entre nos deux races qui avait failli aboutir à une guerre ouverte entre les humains, les fées, une race d'aliens accusée à tort de kidnapping et, étrangement, les associations militantes gays. Espérons que le fait que l'otage ait été libérée par un commandos d'humains suffira à apaiser les tensions.

Mode: Chez nos amies les fées justement, la mode subit une véritable révolution. En effet, les fées de type elfiques refusent de plus en plus de porter le costume traditionnel qu'elles jugent lourd, peu flatteur et même franchement sinistre. Quant-aux pixies, elles sont de moins en moins nombreuses à accepter le nu intégral même si les plus belliqueuses admettent y trouver un avantage stratégique lorsqu'elles s'attaquent à un homme. Les fées traditionalistes accusent les films importés du monde des humains de dénaturer leur culture ancestrale.



Je vois que je ne suis pas la seule à avoir pris le temps de faire un brin de ménage cette semaine. Marshmallow (que j’ai appelée Junior la semaine dernière, lapsus révélateur, ce que personne n’a relevé, tout autant révélateur) a visiblement enfin rangé son bureau. Il y a découvert, sous la pile de scripts dégoulinant de flash back pastels et de prises de tête winchesteriennes, la recette pour faire un épisode fun qu’il avait visiblement perdue depuis son accession au rôle de showrunner.

Pour sa défense, c’est un petit papier facile à égarer vu la simplicité de ladite recette : prenez un fandom facile à moquer et, si possible, auquel une partie des fans de Supernatural pourra s’identifier. Ajoutez-y un guest apprécié de votre propre fandom, un gros morceau de légèreté, un frangin Winchester affublé d’un costume à la fois ridicule et étrangement sexy, faite revenir le tout dans une bonne dose de gore gratuit et saupoudrez de références geeks et de moments absurdes. Bien sûr, ce genre de repas est assez gras et il ne faut pas en abuser par crainte d’indigestion mais Marshmallow nous avait mis au régime sec ces derniers temps.

Comme souvent lorsque Supernatural décide de se moquer d’un fandom, l’épisode n’est vraiment pas léger et bourré de clichés : les larpers masculins sont des loosers célibataires vivant au milieu de leurs goodies, mélangeant allègrement IRL et jeu et bavant sur la belle et inaccessible Félicia sans s’apercevoir qu’elle drague lourdement tout ce qui porte jupon. Les femmes, en revanche, sont toutes d’incroyables canons toujours prêtes à se laisser séduire. Mais le parti pris des épisodes parodiques de Supernatural a toujours été de forcer le trait au maximum (voir l’épisode sur la convention Supernatural ou sur Twilight) et on sent bien ici malgré tout une affection réelle pour le genre derrière toutes les moqueries (comme le dit Dean, « It’s kind of awesome ! »). Je parie n’importe quoi qu’une bonne partie des scénaristes de la série possède des dés à plus de 6 faces et quelques costumes pas faciles à porter en dehors d’une convention.

Qu’avons-nous donc ici ? Un stand alone total, qu’on prend tout de même le temps de nous justifier par le fait que Kevin n’arrive pas à déchiffrer la notice expliquant comment fermer la porte de l’enfer (je compatis, j’ai un vendeur de meubles de cuisine qui a visiblement le même fournisseur que lui). Etant donné que le fil rouge de cette saison est archi lâche (un jeu de piste contre les démons et une vague enquête sur Naomi la programmeuse angélique) cela ne me pose aucun problème, d’autant plus que l’épisode précédent était mythologique. Je regrette juste qu’il n’y ait pas eu moyen d’intégrer Crowley à cet épisode : je sens qu’il aurait eu des réflexions très drôles sur les larpers.

L’intrigue de la semaine n’a pas une grande importance et c’est tant mieux car il est difficile de rater le coupable vu qu’il s’agit du seul personnage secondaire qu’on voit tout au long de l’épisode. Mais qu’importe vu qu’il est de toute manière rendu totalement ridicule par son monologue final durant lequel, en bon méchant de série B, il dévoile son plan particulièrement mauvais en ricanant.

Bien sûr, l’intérêt principal de l’épisode et le comique, souvent très réussi, que ce soit dans les moments absurdes (Charlie qui tente d’attaquer une vraie fée en criant « dark magic »), délirants (« Belladonna »^^), les innombrables « geekismes » (je ne suis pas particulièrement fan de l’actrice mais il faut admettre que caster Felicia Day pour ce genre d’épisode est une excellente idée) et les nombreuses et diverses références. Bon, allez : suis-je la seule, lorsque Dean nous fait le discours de Braveheart, a avoir pensé une seconde que les scénaristes auraient dû aller jusqu’au bout, mettre l’acteur en kilt et lui faire faire la fameuse action qui a rendu ce film célèbre ? Vraiment les gars, je suis déçue !

Comme d’habitude dans ce genre d’épisode, la série ébranle un tantinet le 4ème mur, cette fois en pointant du doigt le fait que les Winchester et leurs accessoires sont aussi faux que les avatars des larpers et que leur activité peut après tout facilement se résumer à un jeu de rôle grandeur nature. Les interruptions du « jeu » (par exemple lorsque le fresbee atterrit juste avant la bataille), avec arrêt brutal de la musique de fond ainsi que d’autres jeux sur la bande son de l’épisode (Dean, la couronne sur la tête, annonçant « They are dead ! » sur fond de roulement de tonnerre) rappellent également au spectateur que la série entière est par définition un jeu de rôle.

Et pourtant, au milieu de ce gros délire, quelques éléments du fil rouge apparaissent ça et là. Déjà, et c’est la grosse surprise de l’épisode en ce qui me concerne, Dean et Sam ont soudain échangé leur caractère. Dean le bourrin (qui s’était, je le conçois, progressivement calmé) est désormais celui qui propose à son frère de lever le pied sur la chasse et de se prendre quelques heures de repos. C’est aussi celui qui préfère s’assurer de la sécurité du personnage secondaire plutôt que de le mettre en danger pour réussir la mission de la semaine, rôle traditionnellement dévolu à Sam : Dean est d’ailleurs le premier à en être surpris et à faire remarquer à son frangin qu’il y a échange de rôle. Vu la manière dont Padalecki joue le sien au bout de 8 ans ça me semble dangereux de lui demander soudain d’en changer mais mis à part ce détail d’ordre technique j’aime bien l’idée de découvrir un Dean plus doux et compatissant, Benny lui a fait du bien.^^

Parlant de Benny, je suis ravie qu’un personnage dise enfin tout haut ce que le fandom pense tout… nan, tout haut aussi, le fandom Supernatural a toujours été très vocal : sexe ou pas, Dean et Benny étaient un couple et leur rupture (par téléphone en plus, Dean est vraiment un beauf !) est toute aussi réelle et douloureuse que celle de Sam et de sa véto. Dommage que Dean ne l’admette pas lorsque Charlie lui fait remarquer qu’il semble dans le même état que Sam.

Sur le plus long terme (car oui, je sens qu’on aura droit à une saison 9 : je parie même sur 10 saisons), je trouve l’évolution de Garth en Bobby 2.0 excellente. Il est clair qu’il est plus doué comme organisateur que comme chasseur de terrain et son idée de traquer « ses » chasseurs par gps afin de leur assigner les missions locales est juste excellente. Je me suis toujours demandée durant les premières saisons pourquoi les chasseurs n’étaient pas plus organisés en tant que groupe : ils avaient juste le bar d’Ellen et le standardiste Bobby comme point de ralliement, ce qui est peu pour un « métier » ultra dangereux et nécessitant des compétences aussi diverses que la fraude, le tir, les sports de combat, la magie et la maitrise des langues anciennes. Garth a le potentiel pour créer une véritable organisation de chasseurs et j’espère que les scénaristes continueront de creuser cette idée.

Bref, LARP and the Real Girl était une bouffée d’oxygène après deux épisodes pesants (autant ou niveau du thème que dans leur réalisation) mais, surtout, permet de sceller la réconciliation des deux frangins, prêts désormais à se battre côte à côte cheveux au vent (le maquillage par contre, pas la peine de le garder^^) et désormais un tantinet plus équilibrés qu’avant : Sam ne semble plus sur le point de se suicider (GMV ! Je t’ai entendue dire « zut » ! C’est pas gentil !) et la période Terminator de Dean est apparemment derrière lui. Pitié, Marshmallow, ne retourne pas en arrière ! Ne ramène pas la véto, ne fais pas de la mort presque certaine de Benny un nouveau sujet de discorde entre frères (ou alors à la rigueur en toute fin de saison) et pense à nous offrir un petit délire de ce genre de temps à autres.

Oh, et… call me maybe ?
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 699
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Sam 2 Fév 2013 - 17:12    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x12

Pour une fois, je vais être (relativement) brève. Non pas que l'épisode soit mauvais, c'est juste que j'ai eu l'impression que la brigade d'intervention pour le développement durable a fait une descente dans la salle de réunion des scénaristes et obligé tout le staff à recycler à fond. en gros, voilà comment j'imagine le meeting autour de cet épisode.

Marshmallow : Bon, les gars, on a besoin de neuf parce que là on tourne en rond. On n'a pas eu de gros bouleversements mythologiques depuis l'arrivée des anges en saison 4 alors c'est le moment de se creuser les méninges! Tiens, si on faisait un épisode sur les voyages dans le temps? C'est très mode depuis que Dr Who est arrivé sur BBC America!

Scénariste 1: On l'a déjà fait lorsque les Winchester rencontrent leur grand père dans le passé. Et lorsque Zack les projette dans l'avenir. Et lorsque Balthazar empêche le Titanic de couler. Et lorsque Castiel les envoie dans le Far west. Et...

Marshmallow: Bon, ok, mais là ce serait un voyageur du passé qui viendrait dans leur époque, ce qui est totalement différent! Et puis ce serait en réalité leur grand père paternel, qu'ils auraient donc l'occasion de rencontrer!

Scénariste 2: On a quand même grosso modo sorti la même intrigue avec leur grand père maternel en saison 6 hein, ça va se voir...

Marshmallow: Non mais là les frangins apprendraient que leur famille est spéciale car héritière de savoirs secrets...

Scénariste 3: ... Comme leur famille maternelle, chasseurs de génération en génération.

Marshmallow : Oui..enfin non, car cette partie de la famille serait en réalité issue d' une société secrète composée de gens cultivés et chics, détenteurs de secrets qui permettraient potentiellement aux Winchester d'avoir de sacrés avantages sur leurs ennemis.

Scénariste 1 : Comme les Observateurs dans Buffy, les guetteurs dans Highlander, le Talamasca dans les romans de Anne Rice...

Marshmallow : Non, pas du tout pareil! Parce que ça permettrait de faire miroiter aux frangins la possibilité d'accéder à un lieu bourré d'armes magiques et objets mystérieux capables d'éradiquer les différentes menaces auxquels ils sont confrontés...

Scénariste 2: Warehouse 13 quoi...

Marshmallow : Mais non, pas du tout! Et puis sur le long terme, si ce lieu existe, il pourrait peut être leur servir de base!

Scénariste 3: Sanctuary...

Marshmallow: Bon, les gars, vous y mettez pas du vôtre là! Allez, j'introduis un mystérieux über-démon qu'on ne peut pas tuer avec le couteau des Winchester mais que les frangins trouveront le moyen d'emprisonner pour l'éternité!

Scénariste 1 : Ah oui, comme Lucifer!

Marshmallow : Mais cette menace sera une femme désirable habillée d'une belle robe de soirée...

Scénariste 2: Battlestar Galactica?

Marshmallow:... qu'on appelera Abbadon!

Scénariste 1: Torchwood...

Marshmallow : Et on tuera le grand père de manière héroïque et tragique afin de faire pleurer dans les chaumières.

Scénariste 3: Comme....heu...la quasi totalité des personnes ayant eu de près ou de loin un contact amical avec les Winchester?

Marshmallow : Oh zut! On verra les deux frères travailler ensemble sans s'engueuler une seule fois et Dean admettre à un parfait étranger combien il aime son petit frère!

Scénariste 1 : Ah, ça par contre je crois pas qu'on l'ait beaucoup fait.

Marshmallow: C'est réglé alors!


Bon, mis à part cette forte sensation de déjà vu du début à la fin, je n'ai pas trouvé l'épisode désagréable. Quelques passages étaient amusants (la remarque du grand père qui refuse de croire qu'un ordinateur puisse rentrer dans un local aussi "petit" Laughing ), l'acteur qui jouait grand papa était crédible dans le rôle du chic type avec un balai dans le cul, le plan pour se débarrasser d'Abbadon était malin et les deux frangins semblent enfin sur la même longueur d'onde. Cela dit, tout ça ne cassait pas des briques.

Le seul vrai intérêt de cet épisode est bien sûr le fait que les Winchester soient désormais en possession de la clé, des coordonnées de ce qu'elle est censée ouvrir et qu'ils se soient débarrassés du démon qui connaissait son existence. Potentiellement, ça pourrait sacrément changer les choses. Nouvelles armes, nouvelles solutions pour lutter contre les ennemis existants et, s'il s'agit réellement d'un lieu "habitable" et pas d'une sorte de dimension parallèle de stockage genre cloud mystique, possibilité de sédentariser un minimum les Winchester. Dans ce cas ils pourraient y inviter Garth et Kevin, mettant ainsi ce dernier en sécurité et permettant à Garth de diffuser toutes ces nouvelles connaissances aux chasseurs, créant ainsi un mix entre les chasseurs et les "legacies". J'avoue que tout ça ne me déplairait pas: il est vraiment temps qu'il y ait un gros changement dans la série, pourquoi pas celui-ci? Hélas je sens que tout cela est trop beau pour durer (ce qui pourrait être la devise de la série^^) et qu'en fin d'épisode prochain, voire de saison grand max, les Winchester vont perdre ce joli cadeau de grand papa et devoir le détruire. Réponse bientôt je suppose...
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Sam 2 Fév 2013 - 23:30    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E012 - As time goes by
" I'm quite certain this is all beyond your understanding, my alpha male monkey friend. "

L'excellente review de Tyr ci-dessus résumant bien ce que j'ai en grande partie pensé de l'épisode (1), je n'aurais pas grand chose à rajouter. Donc oui, tout cela n'était pas très original et ça sentait pas mal le remake de l'intrigue sur les Campbell. Sauf que pour le coup, quitte à choisir, j'aurais préféré me coltiner de potentiels cousins du côté Winchester qui auraient partagé l'élégance, les manières et l’intelligence d'Henri plutôt que de devoir supporter pendant plusieurs épisodes les Campbell et leur absence congénitale de charisme (trait génétique qu'ils partagent avec Sam). Bon après, je ne suis pas partiale, je suis en général très fan de l'esthétique des années 50.

Personnellement j'ai vraiment apprécié le personnage d'Henri, qui est assez différent des membres de la famille Winchester qu'on avait déjà vu et je pense qu'il aurait été intéressant de le voir plus, mais plus "tôt" dans la série. Oui je vais me répéter mais sérieusement, bien développer une intrigue là-dessus à la place de cette misérable storyline avec les Campbell ça aurait vraiment été plus que sympathique. En plus le "souless Sam" ce serait très bien mélangé avec un groupe de théoriciens un peu froids. Bon, je vais peut être arrêter de râler sur quelque chose qui a été fait il y a 3 saisons et qu'on ne peut changer. A moins que... Cass', vient donc ici j'aurais besoin d'une de tes plumes.. Mr. Green

Après cette transition très subtile parlons maintenant de quelque chose qui m'a ennuyé niveau intrigue. L'absence de Cass'. Oui oui, je vous entends déjà dire que je me plains constamment qu'il ni a pas assez de Castiel. Et c'est complètement faux. Je râle aussi sur le peu de scènes avec Crowley...
Certes je comprends que Cass' ne soit pas vraiment le type de personnage à faire apparaître dans ce genre d'épisode mais quand même. Sans pointer du doigt le fait que Cass' pourrait rechercher les ingrédients nécessaires à Henri très facilement, ou même rendre cette recherche inutile en ramenant l'aïeul directement à son époque; je trouve vraiment qu'appeler Cass' aurait été une idée plus que valable. Ils se retrouvent avec un démon "mythique" sur-puissant et une "arme" potentiellement très utile. Appeler un gus de leur connaissance qui est accoutumé à ce genre de choses n'aurait pas été du luxe. Il semblerait donc que la seule explication possible soit que les frères Winchester ont de plus lourds soupçons sur Cass' que ce que je pensais. Et que logiquement cet "héritage" d'Henri servira non pas contre les démons mais contre notre chère Naomi...

Bref, un épisode sympathique mais que j'aurais préféré voir intégré plus tôt dans la série (oui maintenant vous devez l'avoir compris, je n'aime VRAIMENT PAS les Campbell.. >< " ) qui ne sert pas seulement à nous confirmer que les Winchester évoluent à l'envers et finiront par regrimper dans les arbres à la fin de la saison (2) mais permet aussi de relancer une nouvelle intrigue. Si mes prédictions sont bonnes (3) la confrontation avec Naomi devrait avoir lieu sous peu...

mais... mais... mais... oO


____________________________________________________________________________________________

(1) Même si je suis surprise qu'elle ne cite pas non plus l'évidente comparaison avec "Time after Time" de la saison précédente.
(2) La coiffure de Padalecki et son évolution au cours des saisons nous l'indiquait déjà subtilement depuis un bon moment.
(3) Et elles sont bien meilleurs que celles des mayas ( qui ont été battus de peu par Tyr pour le prix de la théorie la plus foireuse de l'année ).

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 699
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 3 Fév 2013 - 10:34    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Citation:
(1) Même si je suis surprise qu'elle ne cite pas non plus l'évidente comparaison avec "Time after Time" de la saison précédente.

Damn... Je crois que j'ai fait un rejet de la majorité de la saison précédente en fait. Embarassed

Citation:
Oui je vais me répéter mais sérieusement, bien développer une intrigue là-dessus à la place de cette misérable storyline avec les Campbell ça aurait vraiment été plus que sympathique.

Tu m'étonnes. En plus, leurs nombreuses connaissances/objets magiques auraient fait un bon moyen de pression en "obligeant" Dean a bosser pour eux pour battre Raphael/sauver Sam. Belle occasion manquée...

Citation:
Il semblerait donc que la seule explication possible soit que les frères Winchester ont de plus lourds soupçons sur Cass' que ce que je pensais.

Alors là, pour le coup, je suis 100 pourcent d'accord avec les frangins: Castiel n'est visiblement pas stable et ils l'ont bien compris puisqu'ils ont fait en sorte que ce dernier ne puisse pas les entendre à la fin de l'épisode 10. Ne pas le mêler à une intrigue avec un enjeu aussi énorme est du bon sens (ce qui m'a du coup énormément surpris de leur part je dois dire^^).

Citation:
Et elles sont bien meilleurs que celles des mayas ( qui ont été battus de peu par Tyr pour le prix de la théorie la plus foireuse de l'année ).

YEEEEEEEEES! J'ai gagnéééééééééééé!
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:30    Sujet du message: [Série US]Supernatural

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Fantastique & Fantasy Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 316, 17, 1832, 33, 34  >
Page 17 sur 34

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com