Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Série US]Supernatural
Aller à la page: <  1, 2, 317, 18, 1932, 33, 34  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Fantastique & Fantasy
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 700
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Ven 8 Fév 2013 - 19:43    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x13 Let's kill... heu... everybody hates Hitler

Dean : "Well, now we know; paper beats golem, fire beats undead Nazi Zombie freaks."


Mesdames et Messieurs bonsoir et bienvenue sur Supernatural News, votre chaîne d’information sur les actualités fantastiques.

Economie: Enfin de bonnes nouvelles! Le pire de la crise semble derrière nous et la situation des plus démunis s'améliore. Nous suivrons dans ce reportage le bonheur poignant de deux frères, SDF depuis des années, qui ont enfin trouvé un logement décent.

Politique: Effet pervers de la paupérisation de la population, les partis extrémismes sont en pleine ascension. Plus inquiétant encore, ces idées semblent se répandre également aux couches les plus aisées : la guilde des Nécromanciens a admis procéder à une enquête interne pour endiguer ce fléau entachant actuellement leur respectable profession.

Société: Pour conclure ce journal, nous diffuserons le message de rappel du ministère de la régulation des créatures et objets magiques. Toute création de nature ésotérique doit être enregistrée officiellement et rester sous le plein contrôle de son propriétaire, qui est responsable de tout dégât matériel ou moral occasionné par ladite création.




Bon, c'est officiel, les Winchester sont désormais sédentaires : et j'avoue être jalouse de leur bat-cave même s'il faut admettre qu'ils l'ont sacrément méritée. Je ne peux m'empêcher de penser que le whisky qu'ils se sont servis doit être une petite merveille vu le reste du cadre. Bref, je comprends tout à fait qu'ils se soient accordés 15 jours de vacances dans ce petit paradis et qu'ils aient voulu garder un peu pour eux ce joli héritage familial mais il va falloir songer vite fait à inviter Garth. Après tout ce dernier est le mieux placé pour faire de cet endroit ce qu'il est censé être : un lieu de recherche plein de savoirs précieux à dispatcher aux hunters dignes de confiance . Oh, et peut être qu'inviter Kevin dans ce qui doit désormais être l'endroit le plus sûr au monde ne serait pas une mauvaise idée... Rolling Eyes

Par contre il faut absolument qu'ils trouvent un moyen de planquer l'Impala parce que franchement, à la place de Crowley/Naomi/l'Alpha Vampire/ les différents big boss de fin de saison, ça ferait un sacré bout de temps que j'aurais collé à la bagnole un quelconque mojo magique (un mouchard électronique aussi d'ailleurs) pour les traquer. Après tout, elle n'est pas recouverte de sigles magiques empêchant les démons et anges d'espionner (Dean piquerait une crise si l'on parlait de taguer son bébé je pense^^) alors comment se fait-il qu'ils n'en profitent pas? Dans tous les cas, l'Impala garée devant le bunker abandonné ça fait sacrément louche, même pour les humains du coin qui passeraient innocemment se promener : faites quelque chose les gars!

Voilà, ces deux paragraphes (dont un de spéculations) recouvrent tout ce qui touche au fil rouge dans l'épisode: le reste est un sympathique stand alone qui est néanmoins bien passé chez moi malgré la cruelle absence de notre ange bugué et de notre roi des Enfers squatteur d'entrepôts (ça m'étonne qu'il ne soit pas tombé lui-même sur cet endroit à force de s'installer dans tous les vieux locaux vides et isolés des USA). Ce qui fait à mon avis de cet épisode un passe-temps tout à fait convenable tient au fait que le scénariste se soit clairement inspiré de la recette de base de Supernatural, si souvent oubliée ces dernières saisons: du clin d'oeil pop culture, du léger et une bonne dose d'humour de mauvais goût. Ce cocktail ne suffit pas à faire une bonne saison, ni même un épisode exceptionnel, mais permet en tout cas de contenter ceux à qui l'ambiance des premières saisons manque de temps à autres.

Donc nous avons droit au bon vieux cliché des nazis "sorciers" (voir Captain America, Indiana Jones et les nombreux films de zombies nazis) : il fallait bien que ça débarque un jour. Coupler ce lieu commun avec le mythe du golem est je trouve une bonne idée, d'autant plus que ce dernier était intéressant et que son acteur jouait bien. J'ai bien aimé la manière dont le scénariste a repris les légendes autour de ce monstre pour les accommoder à la sauce Supernatural: le golem, traditionnellement en argile, ressemble ici parfaitement à un humain mais saigne de la terre. Comme dans le mythe d'origine, il ne s'arrête jamais si on ne lui en donne pas l'ordre mais cela se traduit ici non pas par l'habituelle catastrophe due au rabbin tête en l'air qui oublie de donner ledit ordre mais par le fait qu'il ne s'arrête jamais de marcher, d'un pas très lourd et bruyant à souhait.

Quant au rabbin dont la foi et la sagesse permet de créer cet être incroyable, il est ici incarné par un Aaron ma foi fort sympathique mais environ aussi pieu que moi (everybody loves bacon!" Mr. Green ) et qui ne peut pas contrôler l'héritage de grand papa parce qu'il a fumé le manuel d'utilisation! Ca sent le vécu, messieurs les scénaristes... Je crois qu'on a compris ce qui est arrivé aux scripts des intrigues principales de ces dernières saisons! Rolling Eyes En tout cas j'espère qu'on reverra Aaron et le Golem: ça fait longtemps que je n'ai pas trouvé un personnage occasionnel aussi immédiatement sympathique.

Et puis il y a l'humour lourd et glauque qui m'avait manqué ces derniers temps sans même que je m'en aperçoive. C'est vrai que ça fait plusieurs saisons que mes meilleurs fou rires devant Supernatural viennent du méta, du Castiel/Crowley show et de l'absurde, j'avais oublié qu'ils étaient aussi relativement doués dans la catégorie "c'est pas fin mais on assume". J'ai bien sûr apprécié, entre autre, la réplique de Dean lorsque le nazi crie "Long Live the Thule" avant de se faire briser le coup (..."Or not!" Mr. Green ), digne d'un bon vieux blockbuster américain, mais la palme revient sans aucun doute à Sam (si si, ça arrive^^) au moment où, visiblement sans y prendre garde, il profite du feu provoqué par l'incinération des cadavres des nazis pour se réchauffer les mains sous les yeux horrifiés d'Aaron. Mr. Green

Mais je pense que ce qui fait réellement fonctionner cet épisode est en fait un élément tout simple : les frangins Winchester sont en accord! Pas seulement associés mais vraiment ensemble, comme le montrent leurs actions parfaitement synchrones, que ce soit lorsqu'ils tirent sur le vilain nazi en chef ou lorsqu'ils font un méchoui avec les cadavres. Le seul sujet de dissension (et il était léger), le fait que Dean se moque un tantinet de l'envie de Sam de reprendre le flambeau des Men of letter, disparaît à la fin lorsque Dean donne officiellement sa bénédiction à son petit frère. Plus qu'à espérer que Sam le prenne au mot et décide de vivre dans le bunker pendant que dean et Castiel parcourent le pays en...hein? Trop de fanfics? Oui, peut être.... Embarassed

Bref, un épisode qui n'est en rien mémorable mais qui m'a fait passer un bon moment et a titillé une petite pointe de nostalgie chez moi : il n'aurait pas dépareillé dans les 3 premières saisons. Sur le long terme, je persiste à penser que cette idée de bat cave a un potentiel fou : plus qu'à espérer que Marshmallow concrétise l'essai et n'ajoute pas cette "legacy" au cimetière des brillantes idées avortées de la série.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Fév 2013 - 19:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Sam 9 Fév 2013 - 19:40    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E013 - Everybody hates Hitler
Sammy,I think we found the bat-cave...


Je tiens en premier lieu avant de reviewer correctement cet épisode à féliciter Supernatural de suivre la vague du " et si on allait frapper quelques nazis? " qu'on avait pu voir dans certaines séries anglaises la saison dernière. Certes, on est pas au niveau des très bons épisodes que nous ont offert Misfits ou Doctor Who, mais la CW réussi quand même à faire un stand alone assez fun sans être pourtant complètement dépourvu de matériel mythologique potentiel.

Comme notre golem revieweuse l'a déjà dit avant moi, cet épisode aurait une place parfaite dans les premières saisons, les nécromanciens nazis étant de parfaits "monster of the week" et les scénaristes auront sans doute touché la fibre nostalgique de plus d'un fan avec un tel rappel.
On retourne aussi à la traditionnelle campagne de sensibilisation qui avait frappé la CW la saison dernière. Entre l'enseignement à ses plus jeunes fans des différentes utilisations récréatives possibles des livres, le message vaguement moralisateur pour que les propriétaires prennent un peu leurs responsabilités en élevant leurs golems correctement et le merveilleux exemple d'entente fraternelle entre les Winchester (qu'on avait pas vus aussi soudés depuis... Jamais? ) il y a de quoi faire.

Comme nombre d'entre vous, je me demande quand même pourquoi Cass reste aux abonnés absents dans cet épisode. Étant censé rester au courant des actions des Winchester, il fait preuve depuis quelques temps d'un laxisme dans son travail assez anormal. Et ce n'est pas les Winchesters; qui n'essaient même pas vraiment de se rendre vaguement invisibles, qui pourraient lui donner du fil à retordre.
Concernant le bunker, je dois dire que je suis très fan. ça fait vraiment du bien de voir les frères se poser enfin quelque part, en particulier dans un endroit aussi classe et potentiellement intéressant. j'espère vraiment en voir plus de cet endroit (un petit épisode façon Warehouse 13 serait sympa Laughing ) et que Marshmallow ne décide pas comme à son habitude d'expédier encore un élément sympathique et plein de potentiel trop vite(1)... N'empêche, j'espère que par la suite les frères vont faire de cet endroit leur QG officiel et y ramener Garth et Kevin. J'aimerais beaucoup les voir développer une confrérie de nouveaux chasseurs bien documentés et organisés en mixant ce qu'il y a de plus intéressant chez les Hommes de lettres et les Chasseurs.(2)

Pour résumer: un stand alone bien sympathique mais qui n'exploite pas aussi bien le côté Troisième Reich comme certaines séries outre-atlantique avaient été capable de le faire. Le personnage d'Aaron et de son Golem restent néanmoins assez intéressants et on pourrait peut être être amenés à les revoir. Le nouveau repaire des Winchester reste un ajout à l'intrigue qu'il ne faudrait pas négliger par la suite.

____________________________________________________________________________________________

(1) Et qui sait, peut être qu'ils trouveront la tablette sur les anges tant recherchée quelque part dans tout ce fatras Laughing
(2) Qu'on pourra appeler les "Chasseurs de Lettres". Comment ça c'est un nom nul? Sad

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 700
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Sam 16 Fév 2013 - 21:56    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x14


Kevin : -God built a series of tests and when you've done all three, you can slam the gates.
Dean : -So, what --God wants us to take the SATs?




Où l'on apprend que Crowley est très doué pour le porte à porte, que Supernatural est un univers impitoyaaaaaaable, que les scénaristes n'ont pas abandonné le projet de convaincre les spectateurs des bienfaits des fruits et légumes, que Dieu est un prof et que les frères Winchester savent très bien remuer la merde.


Une fois n'est pas coutume, c'est cette semaine Sam qui a droit a la réplique la plus importante de l'épisode. Non, je ne parle pas de son joli petit discours final sur le thème du "tant qu' y'a de la vie y'a de l'espoir" mais du conseil qu'il donne à Kevin et qui résume parfaitement la série dans son ensemble : "This whole saving the world thing, it's a marathon, not a sprint!" Et c'est sûr qu'après 8 saisons (et une 9ème confirmée) à chasser des monstres qui reviennent encore et encore, les frangins sont bien placés pour le savoir. En fait, je suis sûre que cette réplique vient directement de Marshmallow pour expliquer à ses fans le coté décevant de la première partie de saison : Supernatural étant une course d'endurance, les scénaristes ont économisé leur cerveau pour le sprint final et se sont reposés sur des flash back mielleux et des sous intrigues avortées pour mieux nous éblouir sur les 100 derniers mètres.

Non parce que bon, on savait déjà que l'intrigue "Sam a une meuf" n'avait au final servi à rien (sinon à nous faire découvrir une actrice jouant aussi mal que Padalecki, ce qui est assez impressionnant). La storyline "Dean est revenu changé du purgatoire" a également disparu sans trop d'explications (j'en suis ravie cela dit, ça commençait à bien faire). Le mystère "Qu'est-il arrivé à Castiel" s'est avéré être un simple moment de dépression suicidaire de la part de notre ange favori et d'aveuglement dû à la culpabilité de la part de Dean... Ça fait donc plaisir qu'au 14ème épisode on nous annonce enfin une avancée importante dans la seule intrigue qui est lancée depuis le début et ne s'est pas encore transformée en eau de boudin. Pour fermer les enfers, il faut réussir des épreuves qui sont, ô surprise, au nombre de trois! Bon, Dieu est par définition un traditionaliste (et dans le monde de Supernatural un sacré sadique), ça n'a rien d'incroyable. La première épreuve étant de se baigner dans le sang de l'ennemi pris par la force, j'en déduis qu'ils vont avoir ensuite besoin de la chair d'un serviteur volontaire et et des ossements de leur père... ah non, mauvais fandom.

Bon, mis à part que cette révélation arrive un peu tard, l'épisode était sympa. très sympa même. J'aime toujours autant voir Padalecki patauger dans la merde et je dois admettre que cette semaine il était même presque pas trop mauvais. L’interaction entre les différents membres de la famille (en particulier le père et la soeur alcoolique) était assez jouissive et je n'avais pas deviné qu'il y avait trois personnes qui avaient vendu leur âme en même temps: du coup j'ai imaginé Crowley organisant une sorte de réunion tupperware au ranch pour vanter les mérites du pacte démoniaque (en zappant les 10 ans de garanties, petit sacripant), ce qui m'a fait ricaner un bon moment. Il faut dire que la tête de Padalecki lorsque toute la famille cherche à se souvenir du nom de ce charmant vendeur (Co...Cro... ) ne m'a pas aidée à garder mon sérieux.

Rajoutez-y une petite dose de pur fan-service de la part des scénaristes, qui affublent les deux frangins de lunettes bien geeks (faudra m'expliquer comment ils ont ENCORE de l'huile sainte, censée être ultra rare: Castiel a refait les stocks?) et le tout donne un épisode bien sympathique. Nous avons même droit à une fausse piste assez bien fichue avec l'employée du ranch : j'étais personnellement sûre qu'il s'agissait d'un démon venu collecter la dette à la place du boss vu que cet abruti de Dean prend soin d'enlever les lunettes à chaque fois qu'elle approche (ces lunettes devraient logiquement permettre aussi de voir les démons sous leur vraie forme, j'espère qu'ils vont les garder sous la main). Parlant de lunettes, je décerne à Dean la palme de l'idée la plus stupide pour le moment où, apprenant comment faire en sorte qu'une surface transparente montre les chiens de l'enfer, il propose immédiatement...une fenêtre! Je l'imagine bien se baladant derrière son carreau pour chasser le toutou tiens. Mr. Green

Comme la semaine dernière, je persiste à penser qu'une grande partie du succès de l'épisode vient du fait que les deux frangins ont cessé de se tirer dans les pattes. Certes, Dean nous refait son numéro de grand frère prêt à se sacrifier sans demander l'avis du petit frère mais je préfère infiniment ça au mélange de mépris et de méfiance de Dean envers Sam auquel on a droit bien trop souvent depuis la fin de la saison 4. Sans compter que les scénaristes ont le bon goût de nous conclure ce moment de mélo en un épisode. L'idée de donner une base fixe (et donc une chambre à eux) aux Winchester se révèle également payante et la joie infantile de Dean lorsqu'il décore SA chambre est ma foi assez touchante. Bon, par contre, l'idée que la tâche de fermer la porte des Enfers repose désormais exclusivement sur Sam m'inquiète un tantinet, je ne le cacherai pas... Mr. Green

Pour conclure, j'ai passé un bon moment devant cet épisode à la fois fun et mythologique mais je ne peut m'empêcher de regretter que toutes ces chouettes storylines soient abordées seulement en mi saison (je compte aussi Naomi et cyber-Castiel dans le lot) et qu'on se soit coltiné pour rien certaines intrigues qui se sont avérées sans intérêt. Allez Marshmallow, tu as jusqu'à la fin de la saison pour nous épater!
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Sam 16 Fév 2013 - 22:06    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E014 - Trial and Error

Épisode sympathique mais pas transcendant, Trial and Error a au moins le mérite de nous faire retourner encore au format "Monster of the week" qu'on avait commencé à revoir apparaître dernièrement tout en nous avançant un peu niveau fil rouge. Kevin ayant découvert que fermer les portes de l'enfer tenait plus d'un triathlon surnaturel rigolard que de la tâche mythique et au premier abord impossible, les frères semblent être partis pour quelques épisodes du même acabit. Enfin, quand on parle d'épreuve "rigolarde", il suffit juste ici de reprendre un élément déjà vu dans la série, de rajouter quelques clins d’œil à quelque chose de contemporain et dont on peut potentiellement se moquer sans remords ( ici les lunettes façon hipster) et de présenter le tout façon Supernatural. Ce qui signifie : à grand renforts de gorge coupées, de tripes à l'air et de ketchup. Pas très original mais cela reste une recette traditionnelle et efficace.

Voir Dean s'installer confortablement dans sa chambre m'a pas mal émue. C'est la première fois qu'on le voit se poser ainsi, sortir ses vinyles préférés et installer la photo de sa mère bien en évidence. Bien entendu, il s'était installé avec Lisa, mais là c'est différent, il s'installe "pour de vrai" et ne cache pas ce qu'il est au fond du garage. Il affiche vraiment sa personnalité, sa vie dans un endroit qui est "le sien". Et cela m'a d'autant plus émue que je ne pensais pas le voir si à l'aise dans autre endroit que dans l'Impala.

Ais-je vraiment besoin de dire que son "je veux régler les choses par moi-même, voire en mourir pour que mon frère vive sa petite vie tranquille " me fatigue? Ok, ça cadre avec le personnage de Dean mais 1) J'en avais marre du Dean dépressif et il semble ressortir un peu 2) Dean serait parfaitement capable de refaire sa vie et de passer ses journée à cuire de la viande et boire des bières comme n'importe quel américain moyen (mode préjugé OFF) 3) C'est le truc parfait à dire quand on veut encore refaire une intrigue centrée sur Sam (car les choses vont forcément ne pas se passer comme prévu) 4) Imaginer Padalecki en seul survivant. Non. Juste Non.

Pas grand chose de plus à dire sur cet épisode. Les scènes avec Kevin me font penser à mon planning de révisions pré-partiels, ce qui est pas vraiment la meilleure chose à me montrer en ce moment. Et en plus y a pas de Cass', ni de Crowley, ni même de Naomi. Et je n'ai pas trouvé de grosse perle d'humour dans l'épisode. Je mets donc une note d'encouragement, mais la prochaine fois, je ne serais peut être pas si conciliante.
_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yeles
Time Agent
Time Agent

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 4 102
Localisation: les yeux dans les étoiles
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mer 20 Fév 2013 - 13:20    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Note : j'ai bien aimé Cuistot Dean et finalement... tu dois être rassurée de voir que c'est le petit Sam qui s'y colle dans les épreuves non ? Mr. Green
_________________
thx sis' pour avoir tenu la caméra Smile
Revenir en haut
MSN
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 21 Fév 2013 - 17:11    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

yeles a écrit:
tu dois être rassurée de voir que c'est le petit Sam qui s'y colle dans les épreuves non ? Mr. Green

Si seulement il y restait, ça serait la cerise sur le pompon! Mr. Green
_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 700
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Ven 22 Fév 2013 - 17:21    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

A mon avis GMV, le seul moyen de voir ça est de lire des fanfictions.^^


8x15

Bon, l'épisode n'était pas particulièrement mauvais mais c'était un pur stand alone sans la moindre des qualités qui peut faire de ces fillers de chouettes épisodes.

- Quasiment pas d'humour sinon quelques petits sous-entendu sur la zoophilie et le quiproquo de départ avec Sam qui pense que c'est un chien qui est allongé sur le lit alors que Dean voit que c'est une superbe femme (franchement facile à deviner en plus)

- Un méchant qui serait à peine moins discret s'il se baladait avec une pancarte "false friend/real bad guy here!"

- Pas la moindre référence à l'intrigue Castiel, à Kevin, à Crowley, aux hommes de Lettre... Une petite allusion m'aurait suffi hein.

- Pire que tout : le seul rapport avec le fil rouge, et j'aurais VRAIMENT aimé qu'on n'ait pas à subir un épisode entier sur ça, est le fait que Dean prenne très mal le fait que Sam soit l'Elu. On sait depuis le premier épisode de la saison 1 que Dean se considère au fond comme le meilleur chasseur des deux (soyons honnête, je suis d'accord avec lui et en général Sam aussi) et qu'il a du mal à faire confiance, surtout à Sam qui, volontairement ou non, est à deux doigts du coté obscur 2 saisons sur 3... mais on sait déjà tout ça! Sérieusement, j'imagine que je ne suis pas la seule à avoir pu deviner en gros l'intégralité du dialogue Dean/Sam sur ce sujet.

Allez, je le résume pour ceux qui ont oublié les 7 saisons précédentes et le début de celle-ci (je suis jalouse, j'aimerai oublier certains morceaux moi aussi^^). Je suis persuadée que le plan qui va suivre est accroché quelque part dans la salle de réunion des scénaristes et entouré en rouge avec obligation de le placer au moins une fois par saison.


Conversation s'étalant sur un épisode ou plus (maximum, une demi saison) mais commençant et/ou se concluant forcément dans l'Impala:

Acte I: Le problème

Sam: -Dean! Ton silence lourd de sous-entendus entrecoupé uniquement de petites réflexions sur la difficulté du boulot qui m'attend/le fait que je ne sois pas digne de confiance ainsi que tes regards en coin, ce n'est pas discret pour deux sous et ça commence même à ennuyer les spectateurs les plus fans! Tu ne me fais pas confiance alors que pourtant j'ai [insérer le haut fait le plus récent du frangin chevelu]. Ton manque de confiance me blesse, il faut en parler!

Dean: -Mais non, même pas vrai, tout va bien, n'en parlons plus [insérer un "whatever" à un moment dans la réplique/ lui faire boire une gorgée d'alcool fort s'il ne conduit pas à ce moment là]. Au fait, figure toi que [insérer de quoi changer le sujet de manière vraiment très visible]
Sam : [soupir, regard de chien battu montrant qu'il n'est pas dupe, acceptation du changement de sujet] -This is not over, Dean!


Acte II The fight (uniquement dans les demi-saisons où la tension entre les deux frères est forte: dans les moments de réconciliation, passez directement à l'acte III, si possible après avoir répété l'acte 1 plusieurs fois sous une forme différente).

Sam: -Dean, je t'ai laissé éviter le sujet tout à l'heure/dans l'épisode précédent/depuis une demi-saison mais ce qui vient de se passer à l'instant dans l'épisode montre que ton manque de confiance en moi est dangereux/que je suis pas un gros nullard. Tu dois me faire confiance pour [insérer le truc ultra difficile que Sam doit faire et qui le tuera surement en fin de saison]

Dean: -Je te fais pas confiance? Et ben oui, tu as raison! Et c'est normal vu que tu as été manipulé par le yed pour être le parfait jouet à démon/ pas vénéré papa comme il le fallait alors qu'il a seulement foutu notre vie en l'air dans sa quête de vengeance, ce qui arrive à tout le monde/été responsable de l'ouverture de l'enfer fin saison 2/fait confiance à un démon plus qu'à moi/bu du sang de démon sans m'en parler/été responsable de l'arrivée de Lucifer/ pas dit que tu avais perdu ton âme/abandonné les recherches pour me retrouver afin de mener ta petite vie avec quelqu'un qui joue encore plus mal que toi/mis de la musique merdique dans l'auto-radio de l'Impala....

Sam: [regard de chien battu précédent suivi de froncement de sourcil montrant la colère] - Et tout ça ne serait pas arrivé si on avait parlé/tu m'avais fait confiance précédemment. Et puis toi tu as vendu ton âme sans m'en parler/été responsable du retour de Lucifer en détruisant le premier sceau/tué ma copine Amy Pond sans me le dire alors que dans cette série là elle ne peut pas ressusciter grâce à un timey wimey quelconque/aggravé un problème précédent en gardant tout pour toi/fait confiance à un vampire plus qu'à moi/bu tout le whisky en me laissant seulement un fond de Johny Walker dégueulasse!

NOTE : Entre l'accusation de Dean et la dernière réplique de Sam, il est possible et même préférable de laisser passer plusieurs moments où Sam se contente d'encaisser en faisant la grimace. Pour les plus belles grimaces de culpabilité, reculez de 3 cases et revoyez le début de la saison 5.


Acte III La réconciliation

Action vers la fin d'un épisode montrant que Sam, parfois, n'est pas un gros nullard et peut servir

Dean: -Sam, tu as raison. J'ai revu les épisodes précédents en rediff sur m6 et je me suis comporté comme un con, sans compter que je fais en fait presque autant de conneries que toi même si je joue mieux et que ma coiffure craint moins. Tu peux le faire, je te fais confiance. Tu sais, au fond, le problème n'est pas que je te prenne pour une sombre merde, c'est juste que je veux te protéger parce que tu es mon petit frère, que je t'aime et qu'on a une relation de codépendance tellement malsaine que même les fanfictions "wincest" sont moins glauques.

Sam: [regard ému se caractérisant par un très léger froncement de sourcil et un regard fixe dirigé vers son frangin] -Dean, je suis touché et je comprends que tu veuilles me protéger mais je fais une tête et demi de plus que toi et je suis de toute manière rebooté en fin de saison vu que je suis en CDI. Je peux le faire, je ne t'abandonnerai pas, mais j'ai besoin de toi. Ne nous cachons plus rien et travaillons ensemble.

Dean: - Tu as raison, Sam! [Insérer ici une petite réplique légère pour dédramatiser le tout parce que Dean est un homme, un vrai, et qu'il est donc bien sûr incapable d'exprimer complètement ce qu'il ressent]

Plan final montrant que l'un des frères est actuellement en train de cacher un problème à l'autre. Générique de fin.


Bref, ce type de conversations, ultra revu dans la série, me gonfle assez et je suis au moins ravie que ce soit réglé. Bon, maintenant que j'ai encore une fois passé les 3/4 de ma review à imaginer ce qui se passe chez les scénaristes de la CW, plus qu'à trouver un point positif pour conclure. Hmmm... heu... le guest est mignon? Embarassed Ah, oui, je sais : on nous enrichit malgré tout un tantinet la mythologie supernaturalienne dans le chapitre Sorciers. Nous savons désormais que ces derniers ont un familier mi humain-mi animal qu'ils ne sont pas censés inviter dans leur lit (tous les sorciers précédents avaient sans doute laissé le leur chez le véto du coin pendant leur épisode) et qu'ils n'ont apparemment pas besoin de faire un pacte avec le diable pour avoir des pouvoirs (rien ne le prouve cela dit mais je pense que ce point aurait été abordé dans l'épisode s'il y avait eu pacte). Oh, et ils peuvent se "sentir" les uns les autres mais pas les wiccans (ce qui sous-entend sans doute que ces derniers n'ont pas de pouvoirs réels). Bon ben....c'est toujours ça j'imagine.

J'espère que l'épisode de la semaine prochaine sera meilleur: j'accepte tout à fait un stand alone à condition qu'il soit marrant/bien prenant, c'est quand même pas trop demander. Sad
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 24 Fév 2013 - 21:59    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E015 - Man's Best Friend with Benefits
" Dean, a witch can go to a place without having to go to a place.
- What? Like phone sex?"



J'avais une petite appréhension en commençant cet épisode, et ce à cause du titre. Heureusement, tout à été réglé très vite. Humour composé presque uniquement de sous-entendus zoophiles, tacle facile à Twilight (1), intrigue pas très inspirée et méchant qui ne se démarque que par son manque de subtilité et de charisme (2), l'épisode reprend tous les codes du stand alone médiocre et réussit en plus à y rajouter tous les clichés lourdingues que les scénaristes nous sortent périodiquement sur la relation entre les deux frères. Les engueulades sur le manque de confiance et autres qui finissent sur une énième conversation à cœur ouvert dans l'Impala, qui règle miraculeusement le problème, mais seulement de façon temporaire (et quand je dis temporaire, c'est de l'ordre de la minute), la frustration de Dean face à la "dernière merde" de Sam... tout ça me fatiguait déjà en saison 1. Mais se taper le même schéma chaque saison, en sachant que les scénaristes sont bien au courant que le fandom s'épuise devant ce genre de scènes, ça commence à se ressembler à une forme sophistiquée de torture.

Parlons un peu de l'intrigue de l'épisode. Donc, oui, je fais partie de ceux qui auront trouvé la relation James/Portia, carrément awkward. Et je pense que c'est essentiellement parce que tout ça n'est pas vraiment bien développé. James avait, tout comme son familier, un certain potentiel et l'épisode est passé complètement à côté. Certes, replonger dans le monde des sorciers était sympathique (j'aime les retours aux sources) mais le tout n'est pas très bien amené et au final, cette histoire de familier reste aussi trouble qu'au début de l'épisode, ce qui est dommage vu que c'était censé être le point central de l'intrigue.

Concernant les points positifs? Ah si si, je dois pouvoir en trouver quelques uns... J'ai aimé le retour des formules en mauvais latin et maintenant j'imagine très bien Tyr étant convaincue que sa machine à café est son familier. Ah et sa review m'a bien fait rire ! Mr. Green Vous voyez, 3 points positifs! C'est pas si mal!

Conclusion : Après le succès mitigé de l'épisode de la semaine précédente, nous avons ici la confirmation que l'élève semble désintéressé par tout travail scénaristique développé et s'enlise dans les intrigues toutes faites. Il y a nécessité de se ressaisir avant que cette dégradation se confirme. Un retour au fil rouge serait conseillé, ainsi que l'utilisation de personnages intéressants et aimés du fandom. Et pensez aussi à couper les cheveux de Padalecki. Il semblerait que l'abomination capillaire arborée par un des acteurs principaux commence à contaminer aussi les guests.

____________________________________________________________________________________________

(1) Franchement, à ce point là, c'est comme frapper une vieille dame dans la rue...
(2) Que celui qui n'a pas deviné que Spencer était derrière tout cela lève la patte et se dénonce!


_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2013 - 22:23    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E016 - Remember the Titans
"What do we know of that has Jason Bourne fighting skills, dies a lot and has a history with violent women?
- I don't know... You?"




Commençons cette review par un petit problème mathématique. Une route X est déserte sur Y kilomètres, à part une voiture qui roule en moyenne à 90 km/h et un homme qui se déplace tout au plus à la vitesse de 6 km/h. Ces deux objets se déplacent dans le même sens et se rencontreront au point Z. Quelle est la probabilité que la voiture heurte le piéton sachant que la largeur moyenne d'une route est de 8 mètres? Et oui si vous avez répondu autre chose que: "toute logique est inapplicable à une série où les licornes pètent des arcs en ciel" vous avez faux.

Après ce petit exercice destiné à réveiller un peu vos neurones, retournons à cet épisode, qui est un sympathique stand alone, mais qui est aussi bien symptomatique du fléau qui touche cette saison: les bonnes idées ratées. Après les sorciers et compagnons de la semaine dernière qui avait été introduits comme prétextes à une dispute de lycéens amoureux, Benny, Cass, Crowley, Naomi, l'alpha vampire, les Hommes de Lettres... nous avons aussi droit à notre déception hebdomadaire avec cette histoire de Prométhée (1) qui sert juste de prétexte à un monster of the week décidément trop banal. Je ne m'attendais pas à ce que Prométhée se transforme à la fin en Gabriel et que celui-ci parte avec deux blondes pulpeuses en sortant un "je vous ai bien eu les mecs!" mais un peu de peps manquait quand même à l'épisode. Bon, après, vu le carnage de la semaine dernière, n'importe quel épisode un tant soit peu sympathique me convient.

Chose qui nous manquait la semaine dernière, l'humour est de retour à petites doses. Pas de morts très drôles (2), cela a été déjà fait dans the Mystery Spot, mais quelques scènes qui prêtent néanmoins à sourire(3) et j'avoue avoir bien rigolé au classique "Boys, aim for the head" du sheriff (après plus d'une semaine passée sur le dernier Dead Space, ça me manquait ce genre de remarques).
J'ai aussi trouvé sympathique de voir Dean si fier d'être "un legacy" des Hommes de Lettres (et ça n'a rien à voir avec le fait que ce sourire un peu naif de Dean me fait craquer à chaque fois...).

Les Dieux n'ont finalement que peu d'intérêt. Zeus est le méchant classique qui ne veut que se venger (la raison aurait mérité d'être un peu plus expliquée au lieu de rester sur le " à cause de nous les hommes ne respectent plus les dieux" (4) ) et est expédié en dix minutes.

Concernant les frères, on a le droit ici à une belle démonstration de fainéantise scénaristique. Ils ne veulent pas reprendre la trame habituelle du " Frère 1 cache quelque chose à Frère 2 pendant une demi-saison, puis grosse dispute et conversation à cœur ouvert dans l'Impala" mais sont trop feignants pour faire évoluer correctement les frangins en les amenant à discuter VRAIMENT de leurs problèmes. Du coup on se retrouve avec deux Winchester léthargiques. Dean sait que Sam a un problème, Sam n'explique rien à Dean et Dean lui, s'en tape complètement. Magistral. On dirait que les personnages sont aussi blasé que moi face à la situation...

Pour finir parlons du cliff. Enfin de l'absence de cliff. Alors je sais qu'ils sous-entendent pendant tout l'épisode que Cass ne répond mystérieusement pas mais je ne m'attendais pas à cette absence complète du personnage. Pas un signe ou une petite scène du type "à ce moment là, au paradis", rien. Alors je sais que ce genre de scène est un classique et qu'il faut un peu innover mais se retrouver à attendre jusqu'au 20 mars sans rien dans le ventre, ben ça me plaît pas... Bon, y a de quoi se mettre sous la dent avec le trailer du prochain épisode mais mon estomac n'arrivera jamais à tenir si longtemps...

____________________________________________________________________________________________

(1) D'ailleurs, regardez un peu le titre des épisodes avant de dire à d'autres personnes que vous trouvez la mort du personnage "un peu typée mythologie grecque" ça vous évitera de passer pour une abrutie Mr. Green
(2) Et Dieu sait que j'avais vraiment envie de voir un ours débouler en pleine nuit dans la chambre de Shane pour le tuer...
(3) Suis-je la seule à avoir gueulé "Who you gonna call? Winchesters!" après la remarque d'Halyey? Mr. Green
(4) D'un autre côté, je suis incapable de respecter quelqu'un qui est encore moins doué que les Winchesters pour retrouver quelqu'un...

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 700
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Sam 2 Mar 2013 - 18:01    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Dean: Yeah, well, you promised, okay? You promised to live a long, Clark Griswold life full of prostate exams and colonoscopies, all right?


Mesdames et Messieurs bonsoir et bienvenue sur Supernatural News, votre chaîne d’information sur les actualités fantastiques.

Sécurité routière : Un chauffard a été appréhendé après avoir fauché un piéton sous l’influence de l'alcool et pris la fuite. L'inspecteur chargé de l'enquête a refusé d'expliquer comment son équipe a réussi a retrouver le coupable malgré l'absence totale de témoins, se contentant de sourire mystérieusement et d'invoquer la protection des sources policières. Nos enquêteurs ont néanmoins découvert que son commissariat serait lié à l'origine du mystérieux projet de loi déposé hier pour demander la création d'un nouveau crime, l'homicide temporaire, projet également soutenu par les association de défense des zombies, mort-vivants, vampires et revenants corporels.

Santé-médecine. Le ministère des afflictions mystiques a dévoilé aujourd'hui avoir débloqué des fonds pour financer la recherche contre les malédictions héréditaires. Rappelons que ces malédictions fort rares s'attaquant aux gênes touchent environ 0.00005 % de la population, ce qui explique le peu de financement des laboratoires travaillant à leur éradication. Le ministre a annoncé qu'il était intolérable de ne rien faire pour aider les victimes de ces malédictions orphelines alors que des milliards sont débloqués chaque année pour lutter contre les épidémies de vampirisme et lycantropisme.

Environnement/politique : la Société Protectrice des Divinités tire la sonnette d'alarme. Déjà fortement fragilisées par la concurrence, jugée déloyale, des grandes religions monothéistes et la montée de l'athéisme, les divinités païennes sont actuellement à la limite de l'extinction. En effet elles sont chassées sans relâche pour leurs artefacts, qui peuvent valoir une véritable fortune sur le marché noir, et même parfois pour le sport par les amateurs de sensations extrêmes. Certains Chasseurs indélicats utilisent également l'argument des meurtres rituels, malédictions sanglantes et massacres traditionnels que ces fascinantes créatures sont en droit d'accomplir de temps à autres par décret de la Convention de Transylvanie pour les ajouter à leur tableau de chasse. Les dernières statistiques sont effrayantes : les dieux de certains panthéons, en particulier grecs et germaniques, seraient moins nombreux que les anges!

La SPD demande l'introduction de mesures énergiques pour lutter contre ce massacre, en particulier l'interdiction de la vente libre de fulgurite. Le parti Chasse, Exorcisme, Surnature et rituels Traditionnels s'est joint à l'Association Occultisme et Chamanisme, seule organisation habilitée à vendre les fournitures magiques, pour protester contre cette demande au nom du second amendement. "Les gens ont le droit de se défendre! Le seul moyen de stopper un mauvais dieu avec un artefact est de lui opposer un bon Chasseur avec un artefact!" a déclaré leur porte parole.


Un stand alone ma foi bien sympathique mais qui ne restera pas dans les mémoires. Pour résumer : les frangins croient partir à la chasse aux zombies mais se retrouvent à s'attaquer à Pikatchu, qui a recruté la fille cachée de Hawkeye et de la veuve noire comme garde du corps. Parallèlement, Sam devient tuberculeux au dernier degré, ce qui le pousse à se souvenir soudain que niveau chasse il est nettement plus mauvais que son frangin et qu'il a peut être fait une connerie en se désignant comme champion. Quant- à Dean, même lui ne peut ignorer qu'une intrigue basée sur les performances de Sam est mal partie et il part donc pleurer dans les jupes de Castiel, malheureusement indisponible comme en chaque 2ème partie de saison. Allez, comme d'habitude, je commence par le pire pour finir par le meilleur.

Déjà, comme le souligne GMV, cet épisode est un cimetière de bonnes idées mortes trop tôt. Je comprend parfaitement que les scénaristes doivent mettre un certain nombre de stand alone dans des saisons aussi longues mais ça n'empêche pas d'être ambitieux! Nous avions ici trois personnages au très chouette potentiel : Prométhée, dieu lui-même (enfin Titan quoi) mais qui sacrifie tout pour les humains et se retrouve à payer le prix fort (un peu l’ancêtre des Chasseurs quoi), Artemis, déesse des chasseurs et enfin Zeus, dieu des dieux d'un des panthéons antiques les plus connus. Et qu'en fait-on?

Prométhée d'abord : c'était l'occasion d'introduire un "monstre" que les frangins pouvaient réellement respecter, un membre d'une race qui à l'exception de Gabriel (et encore...) ne leur a jusqu'à présent posé que des ennuis mais qui représente toutes les valeurs des chasseurs. Bref, une petite leçon de relativité pour les frangins qui a de très rares exceptions prêt ont une nette tendance à associer pas humain à méchant à buter. Et ben non, non seulement Prométhée ne survit pas mais il meurt amnésique, perdant ainsi l'occasion de déclamer de chouettes dernières paroles sur le thème du "Go team Humanity!". Pour ce qu'on en sait, il a peut-être volé le feu aux dieux juste pour se faire un kebab avec sa nana de l'époque, on n'en saura jamais plus. Mais le pire est que ce thème du monstre pas forcément méchant est visiblement quelque chose que Marshmallow aime traiter: on a eu Benny, la nana loup-garou qui fait la vidéo pour expliquer le carnage aux frangins, le pote devenu sorcier... Alors pourquoi ne pas aller jusqu'au bout avec Prométhée?

Et puis il y a Artemis. Bon, niveau introduction on repassera vu que Sam n'aurait jamais du deviner qui c'était simplement par association avec Prométhée (elle n’apparaît pas dans ce mythe) et en la voyant combattre (vu son arme à ce moment là, j'avais personnellement parié sur Athéna, en plus beaucoup plus "fille à papa" dans la mythologie grecque). Mais, ce petit détail peu important mis à part, j'ai trouvé l'idée de faire elle non seulement la déesse de la chasse mais celle des Chasseurs franchement excellente : alors là encore, pourquoi ne pas être allée jusqu'au bout? Pourquoi avoir inventé cette histoire d'amour improbable entre elle et Prométhée (surtout que bon, y'a que trois déesses grecques vierges et franchement pas intéressées par la gaudriole et elle en fait partie) alors qu'on aurait pu là aussi en faire un personnage qui décide de faire le bien malgré sa nature? Le discours de Sam sur le thème du "Eh Dean, regarde, c'est notre déesse! Elle devrait nous protéger et célébrer notre courage mais elle préfère obéir à papa!" était très bien trouvé et aurait pu la pousser à se révolter contre Zeus par conviction et non pour sauver son Roméo. Elle aurait pu aussi avoir décidé de détacher Prométhée et de faire semblant de ne pas le retrouver toutes ces années non par amour mais, là encore, par conviction (si elle est la déesse des Chasseurs, lui mérite franchement être leur héros). Eh non, raté! Artemis reste une fifille obéissante et seules ses hormones finissent par la pousser à aider les Winchester. Quel gâchis! Enfin, elle n'est pas morte alors qui sait? Un jour peut-être...

Et enfin, il y a Zeus, à la fois le plus raté et, paradoxalement, le plus pardonnable. C'est dur de représenter un dieu des dieux, d'innombrables péplums se sont plantés avant eux et la plupart avaient un budget nettement plus conséquent que celui de la CW. Mais purée, qu'il est ridicule. Le type même du méchant de série b qui torture le héros en ricanant. Comme le dit GMV, il aurait au moins pu développer un tantinet les raisons de sa haine, d'autant plus que ça n'aurait pas coûté plus cher. Là il m'a fait penser à Dixon, le méchant dans Le Rebelle, mais en moins charismatique. Bref, le dieu des dieux meurt bêtement, facilement et, ironie du sort, avant Prométhée alors que la flèche l'a traversé après : même un proto-dieu amnésique est plus fort que lui. En tant que prof de langues anciennes, je m'insurge sur la décision des scénaristes de faire de mes dieux favoris de gros nullards (je n'ai pas encore digéré Mercure).

Je finirai mes critiques par une petite gueulante sur la parité. Alors oui, on sait bien que les scénaristes de Supernatural ont toujours eu du mal à développer des personnages féminins intéressants ou, lorsqu'ils y parvenaient, à les garder en vie plus d'une saison. Mais fallait-il nous imposer cette année un tel ramassis de gourdes??? Parce que bon, déjà que Mme Véto (personnage féminin qui a eu de loin le plus de temps d'écran cette saison) était à la limite du supportable, la mère du fils de Prométhée semble tout droit sorti d'un très mauvais film d'horreur. Incapacité à accepter l'inexplicable malgré les preuves innombrables (dont le fait que son propre fils ne soit pas super normal à la base)? Check. Gémir et se plaindre toutes les 5 minutes alors que c'est elle qui est venue se mettre sous la protection des héros? Check. Faire la plus grosse connerie de l'épisode en libérant le méchant qui ne fait même pas semblant d'être un gentil? Check! Je suis surprise qu'elle ne soit ni blonde ni morte, ce qui est normalement le cas pour ce type de personnages dans les films d'horreur. Heureusement qu'on a eu maman Kevin et qu'on a encore l'espoir d'avoir une Naomi intéressante parce que sinon j'accuserais Marshmallow d'un certain sexisme.

Voilà, fin de ma gueulante. et je m'aperçois que là encore, je passe plus de la moitié de ma review à déblatérer sur un épisode que j'ai en plus trouvé sympa. J'y peux rien, j'adore gueuler sur Supernatural, c'est mon vice! Mr. Green Bref, passons aux choses plus agréables, les louanges.

Déjà, j'ai rigolé plusieurs fois. Au festival de références "culturelles" (du tiger blood à Kenny). Au "Boys, aim for the head" du sheriff (j'aurais été TRES déçue si une série aussi branchée culture populaire que Supernatural n'y avait pas fait allusion). Au vent que Dean se prend lorsqu'il annonce fièrement que lui et Sam sont des "legacies" et que Prométhée et la mère le regardent sans comprendre. Et, bien sûr, à l'excellente réplique que j'aurais aimé utiliser en accroche de review si GMV n'avait pas été plus rapide : What do we know of that has Jason Bourne fighting skills, dies a lot and has a history with violent women? - I don't know... You?" Bon, c'est gonflé de la part de Dean de répondre ça parce que ça lui correspond au moins autant mais j'ai bien ri.

Outre l'humour, j'ai trouvé certaines trouvailles intéressantes. L'idée de faire d'Artemis la déesse des Chasseurs, la reprise du mythe de Prométhée (j'ai bien ri quand on apprend qu'il a été retrouvé par des alpinistes après ce qui semblait être un accident de montagne en Europe, Prométhée étant censé être attaché au Caucase) et l'acceptation grandissante par Dean de son héritage de man of letter : je vous ai dit récemment combien j'adorais l'idée de leur base secrète?^^ Par contre ils n'ont toujours pas trouvé un moyen discret de garer l'Impala. J'ai aussi trouvé la prière finale de Dean vraiment touchante, non pas dans le texte (on y a eu droit presque texto au moins deux trois fois dans les saisons précédentes) mais dans la manière de jouer de Dean. C'est la première fois de la saison, et nous sommes à l'épisode 16, que Dean est touchant. Et vu qu'on ne peut pas conter sur le deuxième acteur du duo pour faire partager une émotion, ce n'est pas trop tôt!

J'avoue commencer aussi vaguement à être intriguée par les effets secondaires de la première épreuve sur Sam. On sait déjà qu'il crache du sang (merci aux scénaristes de nous épargner les cachotteries interminables inter-frangins même si, comme le remarque GMV, c'est traité de manière un tantinet bâclé) mais cela semble également booster son cerveau (qui a dit que ce n'était pas du luxe?). Il devine/déduit les relations entre Prométhée et Artmis et parvient à manipuler cette dernière en beauté. Si ça pouvait lui permettre de trouver presto un moyen de libérer Castiel de l'emprise de Naomi, ce serait sympa.

Bref, un épisode sympa mais pas très ambitieux, ce qui est dommage puisque la série part en pause quelques semaines. Un petit cliff n'aurait pas été de trop. Je conclurai sur une question de philosophie pour répondre au problème de maths de GMV (en tant que prof je sais qu'il faut toujours donner des devoirs avant les pauses), question inspirée de la prestation de Padalecki dans la scène de début où il tente de faire croire à Dean qu'il ne vient pas de cracher du sang. Si un mauvais acteur joue mal une scène où son personnage est censé mal mentir, cela signifie-t-il qu'il joue bien? Vous avez 3 semaines.

Citation:
D'ailleurs, regardez un peu le titre des épisodes avant de dire à d'autres personnes que vous trouvez la mort du personnage "un peu typée mythologie grecque" ça vous évitera de passer pour une abrutie

Rhooo, j'ai à peine ricané... :tong:
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 700
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Jeu 21 Mar 2013 - 21:37    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x17


Meg: You hit a dog and stopped. Why?
Sam: That whole story, and that's your takeaway?
Meg: Oh, I heard the rest. You fell in love with a unicorn. It was beautiful, then sad, then sadder. I laughed, I cried, I puked in my mouth a little. And honestly, I kind of get it.


Où l'on apprend que quelle que soit son identité du moment Castiel ment toujours comme un pied, que les scénaristes ont lu trop de fanfictions et que toutes les licornes ne pètent pas des arc en ciels[/i]

Tout d’abord je tiens à féliciter Marshmallow qui a visiblement retrouvé les clefs du cellier où il avait enfermé la quasi totalité des personnages secondaires. Au nom de Naomie, Castiel, Meg et Crowley, qui commençaient à ne plus supporter les inlassables parties de tarot (il faut dire que c'est plus drôle à cinq) et de I spy with my little eye, merci! Alors oui, bien sûr, Crowley ne sert à rien du tout et le scénariste ne peut pas s'empêcher de tuer un des derniers personnages féminins récurrents encore vivants et nous fait re-disparaitre Castiel dès la fin de l'épisode mais c'est le geste qui compte.

Sinon, chouette épisode dans l'ensemble malgré les défauts typiques du show : comme d'habitude, je commencerai par ceux-ci. Déjà, et je suis consciente de combien je me répète, Padalecki joue mal. Je me souviens du bonus dvd de je ne sais quelle saison où Ackles éclate de rire après une réplique de sa co-star et lui dit "You were so bad you made ME seem bad" mais c'est exactement ça. Ackles est un acteur tout à fait correct mais il semble ridicule à chaque fois qu'il interagit avec Sam durant l'épisode. Je l'ai également franchement trouvé mauvais (et c'est rare) dans la scène où il supplie Castiel en lui disant qu'ils sont de la même famille. Cela n'aide pas non plus que nous ayons droit à la sempiternelle (et désormais quasi injouable de manière crédible) sous-intrigue du "Tu m'as caché des choses/ fais moi confiance!", heureusement terminée. Bref, sachant que je n'ai jamais apprécié l'actrice jouant Meg (meilleure durant cet épisode cela dit), que Padalecki est ce qu'il est, que Ackles est en mode automatique cette semaine et que Misha Collins joue (correctement il faut dire) la machine à tuer quasi sans émotions, ce n'est pas l'épisode qu'il faut regarder pour se délecter des jeux d'acteurs. Mr. Green Mention spéciale à Sheppard qui, avec un rôle minime et caricatural, arrive néanmoins à dégager une classe folle. J'ai beau avoir beaucoup d'affection pour cette série, je me dis parfois que Supernatural ne le mérite pas. Mr. Green

Autre problème là encore hélas récurrent, les personnages ont des réactions stupides... et la palme revient hélas à ce pauvre Crowley! Après avoir passé une demi saison à squatter des entrepôts, il se transforme ici en big boss caricatural qui tue son subordonné en se plaignant de son incompétence...puis fait preuve d'une incompétence bien plus affligeante en perdant du temps à se battre SEUL contre Meg (c'est vrai qu'une légion infernale c'est trop facile...), laissant galamment Sam rejoindre Dean dans l'entrepôt puis laissant les deux frangins repartir en Impala sous son nez sous prétexte que la tablette n'est pas avec eux (c'est vrai qu'il n'a après tout aucune autre raison de les tuer vu qu'ils n'interfèrent jamais dans ses plans...). Pour sa défense, il faut néanmoins admettre que ses subordonnés sont sacrément mauvais (on ne saura jamais pourquoi ils se sont amusés à collecter des petits sacs de terre à mettre sur la maquette) et que les démons en général semblent avoir de sérieux problèmes cognitifs. Parce que bon, je résume... Yellow eyes et Lucifer savaient où était la tablette angélique mais n'ont jamais pensé à...je sais pas moi... chercher un prophète pour l'utiliser et fermer la porte du paradis en saison 4-5? Y'a pas à dire, ils sont fair play ces démons! Je passe le moment où Dean, pourtant un chasseur expérimenté censé avoir de superbes réflexes, n'a pas celui de se jeter sur la tablette pour la protéger de Castiel : c'est beau de dire qu'il est prêt à mourir pour la protéger, mais vu qu'il est à un bon mètre de distance...

Bref, bêtise chronique et jeu aléatoire mis à part, l'épisode a de nombreuses qualités. Déjà, il clôture certaines mauvaises intrigues qui traînaient encore dans le coin comme les cachotteries entre frangins et (j'ESPERE) la vie amoureuse de Sam. On sait également enfin ce que Meg est devenue : je n'aime pas l'actrice mais j'apprécie le personnage et sa relation avec Castiel, sa mort m'ennuie donc un tantinet même si après tout on n'en a pas la preuve (on a vu à deux occasions dans l'épisode qu'un démon peut être blessé par le couteau anti démons sans en mourir et elle est blessée à l'estomac, pas au coeur). La storyline Castiel avance aussi a grand pas, notre ange favori ayant redémarré en mode sans échec après avoir touché le deus ex machina de la semaine. Je ne sais pas trop où il veut en venir en disant qu'il doit aussi protéger la tablette de Dean : croit-il que ce dernier peut être corrompu, ou qu'il serait en tout cas tenté de refermer la porte du Ciel vu les emmerdes que les anges ont apportées (on pourrait le comprendre hein)? Dans tous les cas, j'ai hélas pris ça comme une manière de faire re-disparaître Castiel.

Mais surtout, l'épisode est bourré de clins d'oeil au fandom. Cette fois ci, ce sont les fanfictions qui sont mises à l'honneur et leur "légère" tendance à "shipper" (mettre en couple quoi) différents personnages de la série. Nous avons donc un Naomi/Crowley sous-entendu qui sort complètement de nul part (et qui n'est pas logique d'ailleurs : on sait depuis Wekend at Bobby's que Crowley n'a que 500 ans, il n'a pas pu rencontrer Naomi en Mésopotamie) mais qui est néanmoins bien drôle et la série se paye même le luxe de ressortir le thème "officiel" de Megstiel pour extrapoler sur une future relation Meg/Castiel. Enfin, la scène très physique entre Dean et Castiel devant la tablette a du ravir le fandom "Destiel". Mr. Green Rajoutez-y une petite dose d'humour jouant sur les codes de la série (Dean obsédée par les "babes" asiatiques, quelques références geeks genre Star wars et Tolkien) et le quota d'auto-dérision est atteint.

Résultat des courses : la tablette angélique est désormais aux mains d'un electron libre vu qu'on ne sait pas trop ce qu'est Castiel depuis la dernière mise à jour (pour ce qu'on en sait il peut être le nouveau Métatron hein) mais qu'importe vu que cette sous intrigue est relativement tardive. Naomi a perdu le contrôle sur Cass, ce qui est une bonne nouvelle à condition que Cass ne soit pas désormais sous le contrôle de la tablette. Crowley n'est pas plus avancé et Sam a visiblement changé intérieurement (hélas, cela n'a pas influé sur son jeu d'acteur). Benny, quant-à lui, a pris la place de Meg dans le cellier dans lequel Marshmallow range les personnages récurrents. En fait, pour un épisode au rythme plutôt soutenu, c'est peu. Enfin, au moins on a avancé tout en passant un moment ma foi bien sympathique : pour une reprise de mi-saison (souvent le point faible de la série), c'est une bonne surprise. Reste à savoir si Marshmallow sait où il va...
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 21 Mar 2013 - 22:39    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E017 - Goodbye Stranger
" Well, he puts the ass in Cass huh? "

Pour une reprise de mi-saison, on peut dire que nous n'avons pas été trompés. Le trailer n'était pas mensonger et les scénaristes ont donc bien ressortis un peu les personnages qu'ils gardaient dans leurs placards depuis trop longtemps.

Bien entendu, j'ai adoré revoir enfin Cass' (1). Au final l'endoctrinement de Naomi n'a pas fonctionné et après avoir passé les 30 premières minutes de l'épisode en mode terminator, notre petit chouchou angélique reprend ses esprits et se sauve avec la tablette. Cass disparaît donc à nouveau pour le moment et on ne sait pas trop pourquoi. Visiblement la tablette aurait besoin d'être protégée de Dean... Je sais que monsieur n'est pas très respectueux vis à vis des antiquités qu'il trouve dans son nouveau repaire mais quand même, je trouve ça exagéré de se comporter ainsi Razz. J'espère vraiment que le passage la saison prochaine de Collins comme acteur récurrent va brider un peu les scénaristes avec leurs intigues forcées pour faire disparaître Cass', parce que ça devient un peu ridicule de faire repartir le personnage à chaque fois pour n'importe quel prétexte...

Cet épisode signe aussi le retour de Meg. N'étant pas fan de l'actrice à la base, je dois dire que je l'ai quand même bien appréciée pendant l'épisode. Sans doute parce que Meg' est vraiment très forte ici. Ses interractions avec Castiel sont à mourir de rire et j'ai adoré son "Wait, that's how you spent your last year? With a chick? Lame!" et son fameux "Oh, I heard the rest. You fell in love with a unicorn. It was beautiful, then sad, then sadder. I laughed, I cried, I puked in my mouth a little. And honestly, I kind of get it." qui réussissent si bien à résumer mon opinion sur la vie amoureuse de Sam. J'ai même trouvé son aveu à la fin sur l'affection qu'elle porte visiblement à Cass' (en l'appelant "my unicorn") et sa discussion avec ce dernier, parsemé de drague un peu lourde (il faut quand même que Castiel comprenne et c'est pas gagné..) assez intéressants. Donc sa mort ne m'a pas étonné. Ce n'est pas comme si tout personnage féminin qui commence à se montrer intéressant n'était pas immédiatement éliminé... Razz

J'ai beaucoup aimé le début de l'épisode (2) et le tout était bien rythmé, assez informatif pour qu'on ne râle pas trop et assez saupoudré de références sympathiques (3) pour qu'on ne regarde pas trop la grossièreté de certaines intrigues. Mais quand même, il faudrait ne pas nous prendre pour des imbéciles...
Même si j'aime beaucoup Mark Sheppard et que j'aimerais cuisiner Crowley à toutes les sauces, ce n'est pas une raison pour faire des erreurs de continuité énormes. Crowley n'est donc plus un écossais mort au 17ème siècle et se voit vieillir d'un bon millier d'années pour pouvoir expliquer le fait qu'il connait (et bibliquement en plus) Naomi. Mouais. On voit quand même le scotch et les ficelles qui tiennent en place cette intrigue...

Enfin, le tout est plutôt cohérent et même les erreurs semblent visiblement assumées. L'expression dit bien "faute avouée est à moitié pardonnée" non? Et puis les remarques sur la coiffure de Padalecki, la nouvelle couleur de Meg et le fait qu'ils appellent plusieurs fois Sam "moose" dans l'épisode m'ont fait suffisamment ricaner pour que je passe l'éponge temporairement sur certains points.


Tyr a écrit:
Je me souviens du bonus dvd de je ne sais quelle saison où Ackles éclate de rire après une réplique de sa co-star et lui dit "You were so bad you made ME seem bad" mais c'est exactement ça.

Bloopers Supernatural Saison 6 vers 2 minutes (oui, je connais cette scène par coeur) Mr. Green

Tyr a écrit:
Pour sa défense, il faut néanmoins admettre que ses subordonnés sont sacrément mauvais (on ne saura jamais pourquoi ils se sont amusés à collecter des petits sacs de terre à mettre sur la maquette).

Sérieusement j'y pense encore... C'est juste nul d'insister autant sur un point et finir par abandonner totalement toute tentative d'explication...

Tyr a écrit:
Yellow eyes et Lucifer savaient où était la tablette angélique mais n'ont jamais pensé à...je sais pas moi... chercher un prophète pour l'utiliser et fermer la porte du paradis en saison 4-5?

Après, on ne sait pas si la tablette ferme réellement les portes du Paradis ou si elle ne parle pas directement d'une façon de "tuer" les anges. Lucifer étant quand même un ange à la base, je comprendrais qu'il ne soit pas particulièrement ravi de voir un objet qui pourrait éventuellement se retourner contre lui trainer dans la nature. De plus, je ne sais pas vraiment si fermer complètement les portes du Paradis aurait été le but final de Lucifer. Lulu' n'était au final qu'un gosse jaloux de l'attention que portait son père à sa dernière création. Les anges sont quand même "les siens" et je ne pense pas qu'une fois l'humanité détruite il aurait voulu rester avec pour seule compagnie les démons qu'il méprisait tant, quitte à rester en opposition constante avec les forces du Paradis... Donc personnellement cette partie là ne m'a pas dérangé. Qu'il dise explicitement à ses lieutenants, mêmes fidèles, que ses cryptes contiennent ce genre d'armes par contre... Oui c'est vraiment pas malin...


Pour conclure: un bon épisode de reprise, qui nous fait un peu revenir au fil rouge, qui se moque de Sam et qui permet de ressortir un peu tous les bons acteurs qu'on ne voit décidément jamais assez dans la série. Certains points mériteraient néanmoins d'être éclaircis parce que toute cette intrigue, bien que jolie, ne semble pas très solide quand on regarde de plus près...

____________________________________________________________________________________________

(1) Misha Collins est toujours aussi à l'aise avec le personnage et je trouve que réussir à faire mentir à chaque fois Castiel aussi mal est juste prodigieux... X)
(2) Sans doute parce que j'étais persuadée que Cass allait enfin tuer les Winchesters pour avoir son propre show...
(3) Références à certains magazines de charmes déjà vus, à Star Wars et au Seigneur des Anneaux, il y en a pour tous les goûts!

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 700
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Ven 29 Mar 2013 - 19:16    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x18 Freaks and sleeps

Je tiens à débuter cette review en remerciant chaleureusement Marshmallow : cette semaine a été assez difficile pour moi (pas mal de boulot, conseils de classe tardifs...bref, les joies de fin de trimestre) et j'ai comme souvent tendance dans ces cas là à très mal dormir la nuit. Là, j'ai non seulement passé l'épisode à bailler à m'en décrocher la mâchoire mais je suis allée directement me coucher à la fin de l'épisode et me suis endormie d'une traite. La joie d'avoir enfin profité d'une nuit complète éclipse donc complètement pour moi l'impression d'avoir quand même perdu une heure de ma vie pour pas grand chose.

Ce n'est pas que l'épisode était mauvais hein, nous avons eu franchement bien pire et l'idée de départ est plutôt sympathique. Ce n'est pas non plus le fait qu'il s'agisse d'un stand alone qui me dérange: nous avons eu droit à un épisode très mythologique la semaine dernière, c'est de bonne guerre de nous proposer un filler la semaine suivante. Ce n'est pas non plus que le jeu d'acteur était mauvais (bon, à part Sam hein^^) : les gamins étaient convaincants, Krissy est un personnage pas trop tête à claque pour une ado (même si la pauvre apparaît dans deux épisodes aussi fadasses l'un que l'autre) et même le méchant de la semaine n'était pas trop ridicule (sauf le vampire hein, lui jouait comme une patate mal cuite).

Le problème principal est le coté terriblement prévisible de l'épisode : quand quelqu'un qui a mon triste record concernant les théories ratées est capable de deviner intégralement et en 5 minutes tout le déroulement de l'épisode, ce n'est pas normal. Il est évident dès qu'on entend le jeune vampire que ce n'est pas lui qui a tué les parents de la jeune black, l'insistance portée au le van bleu nous fait tout de suite comprendre que quelqu'un d'autre est dans le coup et le moment où Victor montre à Sam la photo de sa petite famille bouffée par les wendigos nous explique immédiatement les raisons de ses actions.

Et quel dommage d'ailleurs, parce que comme je le disais l'idée avait du potentiel : il aurait suffi que les deux frères ne soient pas immédiatement en mode "on flaire un truc louche", que l'un des deux au moins (Dean plutôt) estime que cette "école" est une chouette idée pour que des gosses qui sont de toute manière destinés à devenir chasseurs aient néanmoins une chance d'avoir une vie pas trop pourrie...bref, il aurait suffi qu'on ne nous présente pas immédiatement Victor et son école avec un gros panneau lumineux marqué "PIEGE" derrière. Avec un peu de subtilité, on aurait pu nous faire croire que le "débat" de l'épisode portait uniquement sur le thème "peut-on entraîner des ados à tuer, même si ces derniers sont consentants et déterminés à buter du vampire de toute manière?" et rendre ainsi la trahison de Victor surprenante. Hélas, comme trop souvent cette année, l'épisode rejoindra le placard des bonnes idées avortées que Marshmallow ne cesse d'engendrer.

Dernière critique, l'épisode manquait franchement d'humour/de gore/ de moments angoissants. C'est embêtant pour un stand alone, qui est censé bien s'appuyer sur au moins un de ces éléments pour compenser l'absence de mythologie. On nous propose en échange une énième piqûre de rappel sur le thème "les humains peuvent être monstrueux et les monstres très humains", cheval de bataille de Marshmallow cette saison : en soi ce n'est pas un thème inintéressant, bien au contraire, mais c'est à la fois trop appuyé (je crois que c'est la 6ème fois en 18 épisodes) et trop mal traité (la subtilité n'est pas le point fort de Marshmallow) pour fonctionner sur moi. Meg reste le seul essai réussi sur ce thème et venant de moi qui ne supporte pas l'actrice, ça veut tout dire. Mr. Green

Bon, après, même si l'humour n'était clairement pas le point fort de l'épisode, j'avoue tout de même avoir éclaté de rire à un moment. Il est clair que Sam n'a que 3 expressions : 1) je suis très fâché (ou horriblement constipé ou en pleine crise d'hémoroïdes, c'est selon), 2) je porte tous les malheurs du monde/compatis avec l'humanité entière (regard de chien battu, voix douce et distribution d' "herbal tee" virtuel) et 3) mode impassible. Et bien il parvient, à ma grande surprise, à se planter d'expression à un moment. Au lieu d'utiliser la numéro 2 lorsque la petite jeune sanglote après avoir tué celui qu'elle croyait responsable de la mort de sa famille, il utilise la numéro 1 et donne donc l'impression d'être très fâché de perdre son temps à servir de support moral (je le comprends hein, j'étais à ce moment là très fâchée de réaliser que j'avais deviné l'intégralité du scénario) : j'ai l'habitude de voir Padalecki mal jouer mais là on atteint un niveau tellement élevé que je n'ai pas pu m'empêcher de rigoler. Allez, j'avoue, j'ai souri aussi à la grimace d'acquiescement de Sam lorsque Victor dit aux frangins qu'ils doivent bien admettre que Garth a été bercé trop près du mur étant gamin (c'est vrai que c'est dur de le nier quoi^^).

Bref, un stand alone pas mauvais mais fade et qui aurait pu être nettement mieux avec un minimum d'effort. Marshmallow, réveille toi!
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Sam 30 Mar 2013 - 09:33    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E018 - Freaks and geeks
" Are you okay?
- Me?
- Yeah. Cass' dinged you up pretty good
- And?
- And I just wanted to make sure you're okay.
- What? Like my feelings??? "



Après l'épisode de la semaine dernière, et ayant commencé à comprendre les règles du karma supernaturalien, j'avais déjà une petite appréhension quant à la qualité de cet épisode.
Pourtant, le sujet se trouve être au final assez intéressant et cette dream team de chasseurs adolescents est relativement sympathique, ce qui n'est vraiment pas souvent le cas pour les personnages secondaires dans cette série. Nous avons donc là un stand alone plutôt modeste mais assez sympathique me direz-vous? et bien non, vous êtes loin de la vérité...

Ce qui pouvait sembler une bonne idée au départ se trouve intégré à un épisode particulièrement ennuyeux et prévisible : le personnage de Xavier (1) se voit contraint de révéler ses motivations de vilain juste 5 minutes après sa première apparition, alors que le premier vampire braillait un instant plus tôt qu'il était innocent, pendant que Dean faisait remarquer par des allusions plus que subtiles que " LE VAN BLEU SUSPECT QUI ÉTAIT LA A DISPARU!".
La subtilité n'étant pas non plus une des caractéristiques primaires de SPN, d'autres pourraient peut-être passer l'éponge; mais le manque total de rythme et de dynamisme de cet épisode ne me permettent pas de rejoindre leurs avis. Je serais néanmoins moins catégorique que Tyr sur l'absence d'humour dans cet épisode. J'ai moi même beaucoup rigolé en lisant son exposé sur les expressions de Padalecki dans cet épisode. Criant de vérité, bien écrit et drôle. Comme quoi cet épisode avait quand même certains points positifs (comment ça, ça ne peut pas compter comme point positif de l'épisode?).

Au final, Marshmallow réussi encore à nous présenter un beau concept tout neuf qui serait drôlement chouette et à le briser sous la lourdeur de son scénario... ça commence à devenir un peu trop habituel... En espérant qu'il ne réussisse pas à foirer le prochain épisode qui semble juste appétissant à souhait....


____________________________________________________________________________________________

(1) Je l'appelle comme le professeur X à cause de la référence aux X-Men et parce que j'ai complètement oublié son nom alors que je viens juste de terminer l'épisode (c'est généralement mauvais signe)


_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 700
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Jeu 4 Avr 2013 - 18:50    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x19 Taxi driver

Dean : - No, no, no, 'cause, see, Bobby was on the good side of things, and good guys go to the penthouse.
Ajay : -Usually, mostly. Depends on who you know, what palms get greased. If you're on the King of Hell's no-fly list, no way you cruise the friendly skies.


J'ai envie de secouer Marshmallow et sa bande comme un prunier! Oui, je sais, ce n'est pas nouveau, mais pour une fois la raison est différente. Franchement quoi! Après 18 épisodes qui, à de rares exceptions près, oscillaient entre pas mal et mauvais en ne passant que trop rarement par la case gros délire, voilà que l'équipe nous pond cette perle... à 4 épisodes de la fin??? pas content M'enfin les gars! Si vous êtes encore capables d'écrire comme ça, vous foutiez quoi le reste de l'année? RTT à rattraper? Grève? Pari avec le reste du staff de la CW pour savoir qui pouvait atteindre la plus mauvaise audience? Bon, je sais, mieux vaut tard que jamais mais quand même!

Sincèrement, je n'ai que peu de choses à reprocher à cet épisode. Il est même assez dense et bien fichu pour rendre intéressants des passages où Sam est séparé de Dean, ce qui déjà en soi mérite un BAFTA voire la canonisation immédiate des scénaristes. Je remarquerai néanmoins qu'encore une fois Crowley se comporte comme le dernier des imbéciles, ce qui m'attriste. Il a donc l'heure exacte à laquelle Sam doit revenir et aurait pu torturer Ajay pour qu'il lui montre par quel passage il l'a fait rentrer en enfer mais non, il ne tend pas d'embuscades dans son propre royaume et attend qu'ils soit sur Terre et avec Dean pour cela. De même, il prend soin d'arriver tout seul car utiliser l'armée de démons à sa disposition serait sans doute trop mesquin. J'espère vraiment que Crowley a un über-plan nécessitant de ne surtout pas toucher à un cheveu des Winchester parce que là c'est ridicule: heureusement que l'acteur est excellent, ce qui sauve les meubles. Heureusement aussi que les frangins sont tout aussi incompétents : alors qu'ils prouvent encore ici qu'ils maîtrisent parfaitement la technique "invoquons un démon dans un pentacle", ils n'ont toujours pas pensé à essayer sur Crowley. Rolling Eyes

On ne peut pas dire non plus que le passage en enfer soit particulièrement impressionnant, on se croirait dans Doctor Who classic : deux corridors, trois cellules, une porte (bien sûr ouverte) et vlan, Sam tombe immédiatement sur Bobby. Je saurai qui appeler la prochaine fois que je perds mes clefs en tout cas. Quant aux hordes démoniaques censées torturer les damnés et, éventuellement, vérifier qu'il n'y ait pas d'évasion, elles sont visiblement parties se faire un tournoi de paint ball avec les Leviathans du purgatoire. J'aimerai aussi qu'on m'explique pourquoi Sam a laissé sa montre à un moment: c'est probablement l'outil le plus important qu'il a sur lui avec son couteau vu que le rendez-vous est à la minute près : s'il voulait juste une indication pour retrouver son chemin, un lambeau de vêtement aurait été plus futé. Allez, j'admets néanmoins que la nana enfermée au regard vide qui répète en boucle la même phrase était assez flippante et cette petite incursion au royaume des coupes budgétaires de la CW... heu, de l'enfer, nous aura au moins permis de comprendre pourquoi Crowley passe son temps dans les entrepôts abandonnés. Ça lui rappelle chez lui mais avec un meilleur éclairage et moins de boucan et la sécurité est de toute manière aussi merdique. Wink


Et sinon? Ben que du bon! Déjà, même si la bande annonce m'avait fait comprendre que l'histoire de la semaine serait mythologique, je ne m'attendais pas à ce que les scénaristes nous ressortent tant de personnages secondaires si peu de temps après le 8x17, déjà très riche à ce niveau. Kevin, Naomi, Crowley, Benny, les reapers... et Bobby! Alors là, je tiens à féliciter non seulement la CW, qui a parfaitement gardé le secret, mais le fandom dans son ensemble : j'ai vu l'épisode plus de 12h après sa diffusion US, je n'ai évité ni facebook ni twitter durant ce temps et... pas un murmure sur ce retour! J'aimerais que la BBC et le fandom Doctor Who en prenne de la graine! Le secret a été si bien gardé que jusqu'au moment où Bobby se retourne j'étais persuadée que c'était un piège tendu par le reaper, que notre alcoolique favori était au paradis et que nous ne reverrions pas l'acteur. Et puis franchement, faire en sorte que la première action de Bobby soit d'envoyer un bon coup de poing à Sam, si c'est pas du fan service... Mr. Green Nous avons même droit à un beau "idjit", à une références à certains petits secrets de Bobby découverts en saison 6 et à une scène très réussie où il poignarde un Sam, hélas le faux. Wink Bref, un chouette retour surprise qui a en plus le mérite de ne pas s'éterniser : j'aime beaucoup Bobby mais trop de retours affadiraient sa mort.

Quant-à Benny, J'étais persuadée qu'il avait replongé et se ferait tuer par Dean en fin de saison... j'avais à moitié raison mais pas pour ce que je croyais. Laughing Bon, les scénaristes auraient clairement pu faire mieux sur sa storyline cette saison mais au moins le fait qu'il ait été fait nettement trop gentillet à mon goût se justifie : parce que purée, difficultés à se réadapter ou pas, faut vraiment être une bonne poire pour accepter de se sacrifier pour le frère d'un gars qui l'a laissé tomber comme une merde après lui avoir juré une fidélité éternelle... surtout alors que ledit frère voulait le tuer pour des raisons presque aussi foireuses que son jeu d'acteur. Enfin, au moins Dean se rend compte qu'il s'est comporté comme un salopard et s'écrase un peu, ça peut pas lui faire de mal. Wink Et la porte n'est pas refermée sur ce personnage, ce qui me fait bien plaisir: allez les gars, faites nous une chouette storyline sur Benny en saison 9 : il l'a mérité!

Que dire d'autre? Dean prend moins d'une minute à se laisser convaincre de faire confiance à son frangin et de le laisser partir seul, c'est bien! On nous fait enfin rencontrer Naomi et les Winchester, le tout avec une possibilité d'alliance ma foi fort alléchante bien que forcément foireuse, c'est très bien. On nous fait disparaître notre prophète, pourquoi pas? Je me demande si ses hallucinations (il est clairement parti seul et n'a pas été enlevé par Crowley comme il l'a cru, les vitres sont intactes quand Dean revient) viennent de son épuisement ou (c'est le plus probable à mon avis) d'un effet secondaire de la tablette. peut-être que Crowley n'a pas eu que les notes de bas de page comme il le pensait mais l'antivirus empêchant le cerveau du lecteur de se transformer en béchamel. Ou peut être qu'il a reçu la partie avertissant que tout lecteur assidu se transformerait en avatar du Métatron après avoir perdu la raison (oui, je soupçonne tout le monde d'être le futur Métatron, c'est ma marotte de l'année^^). Dans tous les cas, bravo Dean: quand un gamin épuisé qui a tout sacrifié pour t'aider te demande une petite dose d'espoir, lui sortir que rien ne va jamais s'arranger et qu'il n'a plus qu'à la fermer et retourner au boulot est un grand moment de psychologie! On n'en attendait pas moins de toi... Rolling Eyes

Mais, plus que tout, je suis ravie de retrouver un aspect de Supernatural qui m'avait vraiment manqué: le pessimisme profond de l'univers de la série. Alors oui, bien sûr, les personnages secondaires sympas continuent de tomber comme des mouches chaque saison et les héros continuent de perdre tous ceux à qui ils tiennent mais ça faisait longtemps qu'on n'avait pas eu droit à la preuve que dans cet univers, le Bien n'existe pas vraiment : en fait, la dernière vraie piqûre de rappel sur ce sujet avait été l'annonce de la démission de Dieu. Ici nous apprenons que même une vie de sacrifices ne garantit pas le paradis pour peu qu'on se soit fait des ennemis trop puissants et qu'un bon pot de vin permet d'aiguiller une âme où on le désire. Même Dieu l'a toujours su et visiblement s'en moque puisqu'il en a fait une de ses épreuves pour fermer l'Enfer. L'idée des reapers corrompus est typique de ce Supernatural sombre et grinçant que j'aimais tant et qui a pas mal disparu depuis le départ de Kripke, ça m'a vraiment fait plaisir de retrouver cet aspect.


La disparition de Kevin en plus de Castiel semble renforcer la probabilité d'une alliance Naomi-Winchester, ne serait-ce que parce que ces derniers n'ont pas vraiment des masses de possibilité pour retrouver la trace de la tablette et de son prophète portable. C'est évident qu'elle tentera de leur faire un coup en traître mais je ne vois pas trop comment ils peuvent éviter de bosser un minimum ensemble. Je suis plus dubitative sur l'intérêt de la nana que Crowley engage pour retrouver Kevin: c'est un peu tard dans la saison pour nous introduire un nouveau méchant de manière intéressante: à moins qu'on ne nous pose les bases pour la saison 9...ou que ce soit le Métatron (non, je déconne...quoi que...^^).

Bref, malgré quelques défauts, cet épisode était excellent, sans hésiter le meilleur de la saison Pour être honnête, je n'y croyais plus. Si vous m'aviez dit que durant cette semaine, qui a vu le retour de Doctor Who et Game of thrones, ma meilleure surprise serait Supernatural, je vous aurais ri au nez. Marshmallow et ses copains ont vraiment intérêt à ne pas faire retomber le soufflé, ce serait trop bête!
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:55    Sujet du message: [Série US]Supernatural

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Fantastique & Fantasy Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 317, 18, 1932, 33, 34  >
Page 18 sur 34

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com