Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Série US]Supernatural
Aller à la page: <  1, 2, 318, 19, 2032, 33, 34  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Fantastique & Fantasy
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Sam 6 Avr 2013 - 21:19    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural S08E019 - Taxi Driver
"You're trying my non-patience..."

Un épisode comme on en attendait plus. Il y a du rythme, des personnages secondaires croustillants à gogo et l'intrigue est vraiment intéressante. Au point que le jeu de Sam en est presque tolérable. C'est à se demander si je n'ai pris un coup sur la tête avant de voir l'épisode...

Je n'ai pas grand chose à rajouter sur l'épisode, certes on fait dans la récup' en recyclant les décors du purgatoire (1) et l'enfer se trouve être un lieu un peu miteux et définitivement trop petit (sérieusement, pour un endroit censé contenir un grand nombre d'âmes on croise pas grand monde et on y trouve très facilement son chemin... ) et oui, le roi des démons se trouve être une grosse truffe qui laisse encore les Winchesters s'en tirer alors qu'il possédait un avantage sur le terrain juste insolent. Mais au final l'épisode reste plutôt sympathique malgré ces quelques points négatifs.

J'ai trouvé les interventions de Naomi très intéressantes et j'espère que son intrigue va continuer d'être développée. Ce double jeu auquel elle se livre mérite définitivement plus de temps d'antenne...
Je suis plus mitigée sur le départ de Benny. Certes, ce n'est pas forcément un départ définitif mais le fait que ce dernier se sacrifie pour Sam par loyauté pour Dean et par fatigue face à sa condition de vampire ne me plaît pas trop. Je ne peux m'empêcher de voir ici un personnage qui aurait pu être mieux développé...
Bien entendu, j'ai adoré revoir un peu Bobby. Ce coming back était juste bien dosé et cela reste intéressant et sympathique sans virer au retour ridicule et poussif. Et puis je dois dire que je n'étais pas du tout au courant et que je me suis fait complètement avoir Mr. Green
Pour finir, je ne sais pas trop quoi penser du départ de Kevin. Certes, il est visiblement en train de basculer vers la folie mais je ne préfère pas trop me prononcer ni théoriser là-dessus et attendre d'en voir un peu plus.

En conclusion, un épisode de plutôt bonne qualité mais qui n'a absolument rien à faire à un tel niveau de la saison. Je ne vois vraiment pas ce qui a empêché les scénaristes de nous proposer cet épisode avant et de décaler vers la fin de saison certains des stand alone auxquels nous avons eu droit. J'attendrais la fin de saison pour juger convenablement de l'équilibre de celle-ci mais il semble à première vue complètement foiré ( comme c'est malheureusement souvent le cas avec SPN). Enfin, je ne me plains pas trop vu le stand alone auquel on va avoir droit prochainement... Mr. Green
____________________________________________________________________________________________

(1) Je prie d'ailleurs pour qu'on nous épargne des scènes avec Dean, piégé dans les décors pastels dégueulasses des flashbacks de Sam... brrrrr


_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Avr 2013 - 21:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 25 Avr 2013 - 19:28    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural - S08E20 - Pac-Men Fever
""That is some meta-madness""


Je dois dire que j'ai relativement été déçue par cet épisode. Mon appartement était censé avoir une porte de sécurité pour empêcher tout cambriolage mais visiblement, Marshmallow a trouvé le moyen de rentrer et a décidé de lire le contenu de mon journal contenant mes souhaits concernant Supernatural. Car oui, nous avons là, tout ce que j'attendais en vain d'un épisode de Supernatural cette saison. C'est parti pour une critique de l'épisode.

La partie réellement "critique" sera plutôt courte et ne comportera qu'une question : comment réussir à faire un épisode si parfait, intéressant, drôle et émouvant en très peu de temps alors que la saison elle-même souffre de gros problèmes d'équilibre et nous sert des scènes inutiles et pathétiques depuis 19 épisodes? C'est à se demander ce qui est arrivé aux scénaristes pour qu'ils décident de nous offrir cette perle...

Donc oui, je n'aurais rien à redire sur l'épisode.
Je suis très fan de Felicia Day et du personnage de Charlie et la voir revenir m'a vraiment fait plaisir. D'autant qu'elle vient armée de bonnes répliques et de scènes drôles (1) après avoir potassé un peu dans son coin et lu tous les livres de Carver qu'elle a pu trouver. Certes pour quelqu'un habitué à lire du Tolkien, ça doit faire un choc...
L'intrigue de base est assez chouette. Sam étant sur la touche pour cause de mauvais-jeusite aiguë, Charlie se retrouve donc à prendre la place encore occupée il y a peu par Castiel du "sidekick maladroit". Cela est plutôt rafraîchissant car la dynamique entre Dean et Charlie reste assez intéressante et cela permet en prime de réduire un peu le temps d'antenne de Padalecki, ce qui est toujours une bonne chose. La partie où Dean et Charlie se retrouvent dans un rêve basé sur un jeu vidéo (j'aime beaucoup le concept de FPS où l'on combat une armée de super soldats vampires dans les années 50 d'ailleurs) est délicieuse à souhait et pleine de références succulentes.

Nous avons donc un sans-faute pour le moment. C'est déjà pas mal me direz-vous. Et pourtant il y a mieux. C'est aussi le premier épisode de la saison qui réussit en plus à me toucher. Le background du personnage de Charlie est vraiment très bien écrit. C'est touchant, sans être mièvre et cela s'intègre bien dans l'épisode, sans être le genre de truc gratuit qu'on balance pour rien dans l'épisode pour combler du temps d'antenne.


Bref, un épisode que j'ai adoré. On blague sur la coupe de cheveux de Sam (2), on envoie les Winchester au diable parce qu'ils n'ont pas signé le bon formulaire, on réintègre un personnage que j'aime beaucoup, dans une intrigue intéressante, bien écrite, qui réussit à allier super-soldats vampires et intrigues émouvantes de façon très subtile. C'est à se demander ce qui est arrivé aux scénaristes pour qu'ils décident de nous gâter autant... J'espère que ce genre de très bonne surprise se renouvelera encore cette saison et que l'on se basera un peu plus sur les idées que je consigne dans mon journal pour l'écriture des prochains épisodes. D'ailleurs je vous laisse, je dois aller noter ma dernière idée concernant une scène où Castiel débarque seulement recouvert de miel...

____________________________________________________________________________________________

(1) "What about, uh, Castiel? He seems hepful and dreamy." , "Charlie, why don't you go talk to the witnesses? - But I don't wanna miss the "Bro-ment"! " , "I'm sorry, I froze! I couldn't control-alt-delete my way out" et autres scènes d'essayages...
(2) Qui n'a jamais pensé comme Dean... ( "Man i'm telling you, give me 5 minutes with some clippers and..." )


_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Artahe
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 123
Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 01:30    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Pac-Man fever fut un excellent épisode, bourré de références geek toutes aussi savoureuses les unes que les autres. Ainsi on a eu droit au fameux level 256 de Pac-Man, au (I love you - I know - de Star Wars ESB)... D'ailleurs, pour info, Charlie Bradbury est un rôle totalement créé pour Felicia Day, peu connue en France mais très populaire aux USA parmi les geeks et les nerds, où elle est souvent considérée comme la reine des nerds, s'étant bâtie grâce au net une très solide réputation dans le milieu. Je vous conseille de vous pencher un peu plus sur ses travaux, ça pourrait vous intéresser.
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 700
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 29 Avr 2013 - 21:19    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x20 Meta fever

Dean: Why don't you go and talk to the witnesses?
Charlie: But I don't want to miss the broment!



Il y a peu de temps, je me plaignais (oui, je sais, c'est mon sport favori devant Supernatural) du fait que le coté "meta/wtf/quel 4ème mur?" de cette série ait fortement décliné depuis la fin de la saison 6. Certes nous avons eu quelques efforts de temps à autres (je pense en particulier à des licornes pétomanes, des caractères de cartoons et des LARPers ) mais aucun n'arrivant à mon avis au niveau d'épisodes comme The French Mistake, Changing Channel ou The monster at the end of the book, qui parvenaient à mêler un bon scénario, du mythologique, du touchant et (surtout) du gros délire.

Sans arriver à ce niveau, cet épisode est pour moi la plus belle tentative que nous ayons eu depuis longtemps. J'en suis d'autant plus contente que j'attendais très peu de Pac man fever : d'abord parce que je n'ai jamais été une fan de Felicia Day même si je la trouve sympathique, ensuite parce que la bande annonce ne me disait rien et enfin parce que Supernatural a le don de foirer ses reprises de saison.

Sans aller jusqu'au délire total d'un French Mistake (heureusement cela dit, un seul suffit^^), l'épisode se défend très correctement sur l'aspect méta. Je félicite le scénariste qui a eu l'idée brillante de faire découvrir les livres de Chuck à Charlie, nous offrant ainsi un festival de clin d’œil plus ou moins subtils allant de la parfaite incapacité de Sam a être heureux en amour au fait qu'il oublie de temps à autres de fournir Dean en tartes en passant par le "helpful and dreamy" Castiel. Les scénaristes de Supernatural, on ne peut pas leur enlever ça, ont toujours eu une oreille qui traînait du coté du fandom online : ils en ont donc bien sûr profité pour intégrer à l'épisode certaines de nos marottes comme notre fascination pour la coupe de cheveux atroce de Sam ou notre inextensible soif de bromance (Dean huuuuuuuuuugs!^^). Quant au fait de mettre Dean en uniforme, si ce n'est pas une basse forme de fan service! C'est absolument...heu...honteux... (*soupir rêveur).

Références aux livres de Chuck mis à part, c'est cette fois ci la musique qui sert le plus à ébranler le 4ème mur de l'épisode. On commence très fort avec le moment où Dean, qui se réveille dans le jeu vidéo, éteint le tourne-disque sans parvenir pour autant à stopper le fond sonore et on continue dans l'autre sens lors du passage très prettywomanesque où Charlie tente de se relooker en agent du FBI crédible et que la musique de fond s'avère en réalité être celle de son iphone. Un jour, j'en suis sûr, les frangins se mettront à chanter à tue-tête "Carry on my wayward son" dans l'impala au début d'un final de saison, je n'arrive pas à croire que ça ne se soit pas encore produit. Smile

Ajoutez à cela (Felicia Day oblige) des références geeks/gamers à gogo, de son incapacité à "control-alt-delete" ses sorties aux trois questions qui devraient lui permettre de pénétrer le donjon Winchester (c'est vrai que Sam ressemble de plus en plus à Rapunzel cela dit). Je ne ferai pas un relevé exhaustif mais j'ai en revanche beaucoup aimé la scène de rêve/jeu vidéo. D'abord parce qu'elle n'était pas trop longue : vu qu'on nous faisait le coup du "24h plus tôt" en fin d'intro j'ai cru qu'on était bon pour une moitié d'épisode jeu vidéo, ce qui m'aurait je pense vite lassée. Mais, surtout, parce qu'elle est franchement très crédible, du début "in medias res" où le personnage se réveille dans un décors cauchemardesque au journal couvert de sang donnant les premiers indices.

L'épisode parvient à mêler à ce charmant délire geek une petite dose de fil rouge. Kevin et sa tablette ne sont pas oubliés (Dean a mis les chasseurs sur le coup) et la dernière épreuve a sacrément amoché Sam, qui n'en avait pas besoin : le voilà qui se met à dormir encore plus que moi le week end...bon, ok, autant que moi. J'avoue m'intéresser autant à la situation physique de Sam qu'à la situation politique de l’Ouzbékistan mais cela permet de le mettre sur la touche assez longtemps pour nous offrir un duo Charlie/Dean ma foi fort sympathique, je suis donc ravie de cette évolution.

Enfin, et je ne m'y attendais franchement pas vu que comme je le disais précédemment je ne suis pas particulièrement fan de Felicia Day, cette dernière est vraiment parvenue à me toucher avec sa prestation: j'ai même versé ma petite larme lorsqu'elle lit pour la dernière fois à sa mère, ce qui ne m'était pas arrivé devant cette série depuis au moins 3 saisons (sauf si on compte toutes les fois où j'ai pleuré de rire devant le jeu de Padalecki). Pour la première fois j'en viens à souhaiter que le personnage de Charlie revienne régulièrement et non pas juste une fois par saison pour la petite dose de références geeks obligatoire (sans compter que sa relation fraternelle avec Dean est assez crédible). en plus je suis au moins aussi jalouse que Sam de son app spécial hunter : transformez là vite en woman of letter officielle! Enfin, j'ai bon espoir de la revoir: elle est après tout la première des persos secondaires à être invitée dans le bunker.

L'intrigue de la semaine est parfaitement simpliste et le monstre de la semaine très basique. Il était évident que la légiste était le monstre (soyons honnête, c'est le cas TRES souvent et là c'était le seul personnage qu'on voyait régulièrement^^) et les djinns, même (surtout) avec des yeux fluo, sont toujours des méchants assez ridicules. Cela m'aurait horripilé dans d'autres circonstances mais dans ce genre d'épisode où l'intrigue n'est qu'un simple prétexte cela ne m'a pas du tout dérangé.

Bref, cet épisode et le précédent se rangent sans problème dans mon top 3 de la saison. C'est gentil à Marshmallow de se réveiller enfin mais je me permets de lui faire remarquer que la saison est presque finie. J'attends mieux l'an prochain (et aussi bien que ces derniers épisodes la semaine prochaine).
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 700
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Ven 10 Mai 2013 - 07:24    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x21 The great escapist

Crowley: Remember, I want two distinct, authentic characterizations... I was born to direct!

Et voilà, le staff de Supernatural a encore abusé de substances illicites! Résultat : Crowley se prend pour le réalisateur, le scénariste se prend pour Dieu, les Winchester pensent être des gens connus et Castiel et Metatron sont en compétition pour le titre du meilleur joueur de cache-cache (même si le titre de "greatest escapist ever" est sans conteste décerné à Dieu), c'est malin! Bonne nouvelle, il semblerait qu'en effet secondaire Marshmallow se prenne pour le showrunner de la saison et commence à se souvenir qu'il a un fil rouge a caser avant la fin.

Et c'est encore une fois un bon épisode, très bon même. Trois à la suite, qui l'eut cru? Cela fait bien longtemps que la série n'avait pas accompli cet exploit et j'admets que je n'aurais certainement pas parié sur cette saison si on m'avait dit que Supernatural en était encore capable. Et pourtant la recette n'est pas si compliquée hein : du mythologique, de bonnes répliques, des personnages secondaires appréciés du fandom et l'introduction d'un nouveau joueur potentiellement important. Ça nous ferait presque oublier les flash back pastel et vétos fadasses du début de la saison hein? Je ne pourrai hélas faire qu'une review "rapide" de l'épisode (5 jours hors net et me voilà avec une pile de choses à rattraper) mais le coeur y est!

J'apprécie déjà que les personnages aient visiblement eu droit à une greffe du cerveau généralisée, j'ose dire qu'il était temps! Castiel, qui, malgré toute l'affection que je lui porte, ne m'a jamais semblé particulièrement malin, trouve cette fabuleuse idée du téléportage express dans d'innombrables Biggerson et cette non moins bonne cachette à tablette angélique. Naomi, qui jusqu'à présent n'avait utilisé ses immenses ressources que pour reprogrammer à moitié Castiel et faire un trop rapide numéro de charme aux Winchester (j'aurais aimé plus d'essais de ce type) montre enfin ses griffes. La paranoïa de Kevin sert enfin à quelque chose et ce dernier parvient à remonter en flèche dans mon estime grâce à son élégant foutage de gueule. Enfin Crowley trouve une idée ma foi très futée pour faire parler Kevin, même si celle-ci échoue, et pense enfin à rechercher d'autres méthodes pour tuer les anges. Il a même réussi à soudoyer un ange! Bon, d'accord, il ne pense pas à récupérer les balles angéliques après les avoir utilisées (ce qui est peu crédible vu qu'elles doivent être très rares) et il continue à utiliser des endroits isolés sur Terre plutôt que l'Enfer comme base de ses opérations et ce malgré le taux d'échec de 100% mais il y a quand même du mieux.

J'apprécie également qu'on nous approfondisse enfin le rôle de Naomi dans la hiérarchie. Elle est donc à la tête de l'équivalant angélique de la CIA et ces vilains ont joué les reprogrammateurs angéliques depuis que Papa est parti (ou peut être avant après tout, la date de départ du paternel est assez floue). Cela dit, même si j'aime le fait qu'on nous donne enfin des réponses, je ne suis pas très chaude concernant cette storyline : elle a le potentiel pour être assez foireuse et surtout n'est pas très logique avec le reste. Pourquoi par exemple avoir déchu Anna plutôt que de la reprogrammer? Pourquoi avoir torturé Castiel pour le faire rentrer dans le rang fin saison 4 plutôt que de le reprogrammer pour qu'il ne connaisse plus les Winchester? Parce qu'il est plus ou moins résistant au lavage de cerveau, comme semble le sous-entendre Naomi? C'est toujours plus efficace que de le torturer non? Après tout, il n'avait aucun souvenir de son implication dans le massacre des nouveaux nés en Egypte et était sous l’influence de Naomi avant de toucher la tablette, ce qui prouve bien que cette méthode marche au moins partiellement. Je suis également assez déçue que les anges n'aient en réalité pas eu vraiment le choix de leurs actions: j'aimais l'idée qu'Uriel, Zack et les autres salopards angéliques le soient de leur propre chef et maintenant il est possible que ce soit juste du fait de leur programmation! Sad

Je me demande aussi ce qu'il en est des archanges? Contrôlent-ils cette CIA ou peuvent ils aussi être victime de reprogrammation? Dans tous les cas, j'espère qu'on nous expliquera quels étaient les agissements de ce groupe durant les dernières guerres civiles du paradis qui ont coûté la vie à énormément d'anges : s'ils se sont juste tournés les pouces pendant le massacre, ce serait illogique. S'ils ont été impliqués ça le serait aussi parce qu'il est difficile d'avoir deux camps adverses lorsqu'un 3ème pouvoir a la possibilité de faire changer d'avis n'importe qui. La seule explication logique serait qu'ils ont laissé faire, voire envenimé le conflit pour des raisons encore inconnues et lesdites raisons ont intérêt à être excellentes.

Et puis nous avons le Métatron qui, en bon personnage biblique supernaturalien, est ridiculement humain. La Voix de Dieu se retrouve donc reléguée au rang de secrétaire obscur qui a préféré prendre la poudre d'escampette lorsqu'il a senti le vent tourner, j'aime bien! Métatron rejoint donc dans la désacralisation systématique de la série Chuck le prophète/Dieu alcoolique amateur de call girls, Gabriel l'archange fan de porno au sens de l'humour douteux, Lucifer l'enfant gâté au complexe d’œdipe mal résolu et tant d'autres. Je me demande tout de même depuis quand les archanges ont des velléités de pouvoir vu qu'en saison 5 seul Lucifer était en rébellion et que Dieu était encore présent puisqu'il parlait à Joshua l'ange jardinier (qui a d'ailleurs disparu depuis, c'est bien dommage). Métatron a pourtant forcément fui bien avant puisqu'il n'a jamais entendu parler des Winchester ni des différentes guerres civiles angéliques, alors quels étaient les archanges qui lui faisaient si peur? Sûrement pas Michael le parfait fiston, ni Gabriel le blagueur occupé à draguer Kali en se goinfrant de sucreries, ni même Lucifer qui n'avait pas accès au paradis. Raphael? Il semblait être la parfaite machine à tuer obéissante en saison 5 lorsque son seul boulot semblait être la protection du prophète, il n'a réellement cherché le pouvoir qu'en saison 6. Les archanges étaient ils en réalité en train de comploter dans leur coin? Existe-t-il donc d'autres archanges que nous n'avons pas encore découvert? Naomi est-elle un archange? J'espère que nous aurons des réponses et que ce n'est pas une énième incohérence.

Dans tous les cas le personnage du Métatron est bien sympathique même si son goût en matière de pulls laisse à désirer. Et puis bon, il sert, tout comme Chuck avant lui, à rappeler aux humbles fans que nous sommes que Marshmallow et ses comparses sont Dieu et que douter de leur sainte Parole est sacrilège : "When you create stories, you become gods of tiny intricate dimensions unto themselves." Autrement dit, c'est moi qui raconte donc vos gueules! Mr. Green Il devrait revenir de temps à autres vu que, tout comme Gabriel avant lui, il semble avoir été convaincu par le speech winchesterien sur le thème du "c'est vous les anges qui avez foutu le bordel sur Terre donc à vous de faire le ménage". J'ai bien peur que cette décision ne signe son arrêt de mort cela dit.

Et enfin nous connaissons la dernière épreuve : soigner un démon. Ben ils sont pas dans la merde vu que je doute que cela consiste à offrir un strepsil au prochain démon enroué qu'ils croiseront. Ils peuvent peut-être envoyer à Crowley la liste "The Top 100 Things I'd Do If I Ever Became An Evil Overlord" afin qu'il cesse enfin de foutre en l'air ses propres plans à cause d'une fascination malsaine pour les entrepôts abandonnés, ça compterait sûrement comme un soin. Plus sérieusement, j'imagine que l'épreuve consiste à rendre son âme à un démon, ce qui peut être intéressant vu qu'on ne sait pas trop où est l'âme des démons. Je croyais jusqu'à cette année que les démons avaient une âme mais que cette dernière, à force de tortures, avait été complètement "noircie" (c'est ce que les saisons 4 et 5, en particulier grâce au personnage de Ruby, nous laissaient croire) mais l'épisode de la vente aux enchères en début de saison nous apprend que Crowley n'a pas d'âme. J'imagine en tout cas que le démon choisi sera Crowley, ce serait un moyen de s'en débarrasser. Meg aurait été également un bon choix, peut être après tout n'est-elle pas morte.

Bref, un épisode très riche et bourré de bonnes idées qui fait bien avancer le schmilblick et pose presque autant de question qu'il n'offre de réponses. De plus, bonus non négligeable, Castiel is back!^^J'espère juste que tous les points obscurs que j'ai relevés (et tous ceux que j'ai dû rater) auront une explication valable et, surtout, que Marshmallow continue sur sa lancée et ne nous rate pas les deux dernier épisodes.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 700
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mar 14 Mai 2013 - 10:24    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x22 Clip Show

Crowley: About now, you'll be thinking of ways to stop me. You won't be able to. But you'll try - because that's what you do. You try.

Quelle tristesse! Quelle déception! Quel échec! Et pourtant j'étais si heureuse lors du dernier épisode! Mais hélas il faut se faire une raison... Malgré des débuts prometteurs, la greffe de cerveau généralisée de la semaine dernière n'a pas fonctionné chez la majorité des personnages et le rejet a été violent! Heureusement que nous sommes dans une série de la CW où il est tout à fait optionnel d'avoir un cerveau en état de marche.

Hein? Quoi? L'épisode? Et bien c'est encore une fois très bon! Ce qui fait donc un incroyable (et franchement inespéré) 4 à la suite pour Marshmallow! Mon gars, si tu ne foires pas le final je te promets d'essayer très fort d'oublier les flash back pastels et les vétos mono-expressives! Commençons donc par les choses qui fâchent, en particulier cette brutale chute du quotient intellectuel des personnages.

De ce coté là, je pense que nous sommes tous d'accord: les gagnants toute catégorie de la crétinerie congénitale sont, comme très souvent il faut l'admettre, nos frangins favoris! Permettez moi de récapituler le tout, parce que là c'est du grand art! Dean commence par envoyer promener Castiel alors que celui ci est désormais débarrassé des trifouillages de Naomi, plein de remords (et donc de bonne volonté) et fermement de leur coté. Alors oui, je comprends, le pauvre chou se sent trahi. Mais outre le fait qu'ils ne sont pas en mesure de faire les fines bouches vu le peu d'alliés qu'ils ont, on sait tous et Dean le premier qu'il va finir par pardonner. On a enfin une pause dans la sempiternelle relation Je t'aime/moi non plus des deux frères, c'est pas la peine de nous faire rebelote avec Dean/Castiel hein!

Après avoir donc décidé qu'il était plus malin de faire équipe avec son frangin mourant qu'avec un ange convalescent, Dean part enquêter avec cousin machin...heu...Sam. Ils découvrent enfin ce qu'ils cherchaient : un super exorcisme, presque identique au précédent à l'exception de quelques mots de mauvais latin en plus et une douche de sang pur à l'arrivée, exorcisme qui nettoie l'âme démoniaque plus blanc que blanc et fait disparaître les tâches de péchés les plus tenaces (j'imagine que les deux précédentes épreuves ont justement servi à purifier le sang de Sam mais quel dommage, j'aurais adoré l'entendre en confession^^). Voyant que cet exorcisme a un fort taux d'échec et que le prêtre qui l'a inventé est mort peu de temps après avoir "réussi" (on n'a même pas de preuve de cette réussite sur le long terme) dans des circonstances louches et bien gores, ils décident donc de choisir comme cobaye le démon le plus dangereux qu'ils aient jamais rencontré. Heu...quoi??? Non mais sérieux les gars, c'est pas parce que comme par hasard la "meatsuit" d'Abbadon apparaît dans la vidéo du premier exorcisme que vous êtes obligés de le choisir comme victime hein!

Mais tout ça n'était qu'un échauffement. Après avoir recousu en partie Abbadon, über-démon aux pouvoirs immenses qu'ils ne connaissent qu'imparfaitement, nos deux génies le réveillent donc...dans un entrepôt abandonné! Alors déjà c'est pas très sympa de piquer les plans foireux de Crowley, je suis à peu près sûre qu'il a un copyright là dessus, mais surtout... ça fait 25 putain de minutes qu'ils s' auto-congratulent parce qu'ils ont hérité d'un super donjon demonproof!!! Ils ont peur de l'abîmer ou quoi? Et ces deux sinistres crétins n'ont même pas consacré le terrain auparavant, ni même tracé un pentacle par mesure de sécurité (alors qu'on sait que ça fonctionne sur lui en plus). Sincèrement, au moment où les deux quittent l'entrepôt histoire de pouvoir papoter tranquillement avec leur pire ennemi (sans doute que la présence d'Abbadon cause de la friture sur la ligne) et laissent leur prisonnier sans surveillance je n'ai même pas réagi : je me doutais bien qu'ils allaient aller jusqu'au bout de leur stupidité!

Bref : plus de démons accessibles, Abbadon dans la nature, Crowley qui les tient par les... heu... sentiments et Castiel en train de faire le con parce qu'il est en mode repentir. Bravo les gars, vous avez tout gagné!

En effet, bien que n'arrivant pas à la cheville des Winchester pour ce qui est de la bêtise pure, Castiel fait quand même de louables efforts pour atteindre leur niveau. Il commençait pourtant bien hein : il est tellement chou avec ses airs de chiot battu lorsque Dean lui dit qu'il refuse de lui pardonner. Et quand il prend le vendeur par le col! " You don't understand. I. Need. Pie!" Crying or Very sad Et quand il mâchonne devant le film d'exorcisme comme un spectateur indélicat au ciné? Hélas, à partir du moment où Metatron débarque, c'est la catastrophe.

Castiel, mon petit, je vais t'expliquer en 10 commandements pourquoi il ne faut pas suivre aveuglément les conseils du scribe divin.
1) Metatron est un ange! Les seuls anges que nous ayons rencontré jusqu'à présent et qui n'ont pas au moins une fois tenté un sale coup contre les Winchester sont...heu... ben je ne vois que Alphie hein, et il meurt à sa 2eme apparition.

2) Metatron s'est planqué depuis des lustres pour échapper aux ennuis et voilà qu'il s'intéresse soudain à la situation politique au paradis... hmmm...

3) Ledit planqué a, en l'espace d'un épisode, non seulement rattrapé ses lacunes sur l'état du paradis mais réuni plus d'infos que Castiel lui-même... sans se faire repérer. Et il n'est pas non plus d'une discrétion exemplaire pendant cet épisode hein!

4) Il a TOUTES les cartes en main et tu n'en as aucune puisqu'il a en tête le contenu de toutes les tablettes divines et en sait plus que toi sur la situation au paradis.


5)Il faut TOUJOURS se méfier du type qui commence une conversation par "on a beaucoup de choses en commun"!

6) Il faut TOUJOURS se méfier du type qui dit "Moi je suis un gratte papier mais toi t'es un dur à cuir : vas-y, je t'encourage à distance!"

7) Il faut TOUJOURS se méfier d'un type qui, au premier rancart, te dit de tuer une innocente.

8 ) Metatron est visiblement beaucoup plus intéressé par la qualité d'une histoire que par sa morale. Tu n'étais pas là à l'épisode précédent, c'est vrai, mais il le prouve encore ici en résumant son plan "We ride for the rescue, save the day... make a great story!" et son manque de compassion se voit sacrément dans la manière dont il traite la nephilim alors qu'il admet qu'elle est innocente.

9) Metatron a un intérêt personnel à ce que les portes du paradis se ferment puisqu'il est recherché par les anges. Il a beau sous-entendre qu'il veut aussi qu'elles se referment sur toi et lui, rien ne le prouve!

10) Il ne t'a pas parlé des deux autres épreuves ni des conséquences qu'elles auront sur toi, ni des conséquences sur le monde si le paradis fermait ses portes ... ET TU NE LUI AS RIEN DEMANDé, GRAND CRETIN!!!

Peut-être après tout que Metatron dit la vérité hein, mais peut-être aussi qu'il est en train de manipuler Castiel par le bout du nez, qu'il est payé par Crowley (on sait que c'est possible), qu'il est reprogrammé par Naomi et n'est pas du tout en train de fermer la porte du paradis, qu'il agit pour le compte d'une des autres factions ou même qu'il a créé la sienne. Dans tous les cas, il est évident que Castiel, qui vient de se faire encore une fois sérieusement remonter les bretelles après avoir encore une fois tout foiré après avoir encore une fois cru bien faire, aurait dû aller demander conseil aux Winchester. Sa réaction n'est pas du tout hors caractère, cette naïveté désarmante et épuisante c'est tout lui! Mais franchement, quel abruti! Heureusement qu'on l'aime hein...


Fort heureusement, la greffe de cerveau a visiblement fonctionné sur un personnage : je veux bien sûr parler de notre roi des enfers favoris. Cet épisode est clairement le Crowley show et j'adore! Déjà, il semble enfin avoir réalisé que les Winchester ont la discrétion d'un éléphant bourré, qu'il est le roi des enfers avec d'énormes moyens et qu'il peut donc sans problèmes les localiser et les contacter (d'ailleurs, j'adore son numéro en 666, la grande classe! Mr. Green ). Sérieusement, il lui aura fallu du temps, trop de temps peut-être, mais bravo. Il pense enfin à utiliser les livres de Chuck et sa connaissance personnelle de la psychologie des Winchester pour leur faire un superbe chantage, nous offrant par la même occasion un chouette rappel des précédentes saisons (oh mon Dieu, la tête de sam en saison 1! Laughing ). L'idée de mettre le sort dans le téléphone est géniale : non seulement il est sûr que tant qu'il parlera les frangins n'essaieront pas d'abîmer ce qui est leur seul lien avec celui qui sait où est le sort mais il peut aussi raisonnablement deviner que Dean brisera le téléphone dans sa rage après la mort de Sarah et réalisera donc qu'il avait au sens propre , le remède entre les mains. Psychologiquement c'est un sacré coup dur! En plus de ses ressources, Crowley utilise également ses neurones lorsqu'il réalise que les 2 premières épreuves ont un rapport avec l'enfer, que la 3eme sera probablement sur le même thème et décide donc de rameuter toute la smala démoniaque.

En parlant de Crowley, l'épisode nous offre pas mal d'informations le concernant: enfin, plus que d'habitude quoi. Nous savons par la réaction d'Abbadon, "the salesman?" qu'il est connu comme un simple démon des carrefours et que s'il est réellement plus que ça comme certains (n'est-ce pas Fila?^^) semblent le penser c'était il y a fort longtemps et c'est un sacré acteur. Après tout Abbadon est un des premiers démons. A mon avis, le petit "plus" de Crowley vient du fait qu'il ait eu une mère sorcière et a donc les pouvoirs de celles-ci en plus du package traditionnel des démons. Oh, et contrairement à la majorité de ses semblables, il a aussi un cerveau (sauf lorsqu'il passe devant un entrepôt abandonné, là il perd tout contrôle^^), ça aide.

Cela dit, je dois admettre qu'un détail me turlupine: l'épisode confirme que les démons ont bien une âme mais toute tordue et noircie par les tortures de l'enfer, or le vendeur de l'épisode de la vente aux enchères en début de saison dit bien que Crowley n'en a pas. Le roi des enfers perd-il son âme en accédant au trône ou Crowley est-il autre chose? Après tout, on sait depuis la saison 6 qu'au moins une créature n'a pas d'âme... les anges! C'est parti pour les spéculations diverses sur Crowley l'ange déchu qui a connu Naomi lorsqu'il avait encore une paire d'ailes. :tong:

Conclusion, bravo au scénariste qui nous a offert dans le même épisode du Castiel choupinet, du Crowley formidable, de chouettes répliques ("Castiel! Put the virgin down!" m'a fait éclater de rire Mr. Green ), du gore (la scène d'intro et le puzzle Abbadon en particulier) et quelques bons coups de pied au 4eme mur entre le moment où Crowley cite le "Saving people, hunting things. The family business." et le titre même de l'épisode. Contrairement à Jump the Shark qui, clin d’œil sympathique mis à part, méritait hélas bien son nom, celui-ci est clairement plus qu'un banal clip show même s'il suit bien la recette de base en intégrant plusieurs flash back d'épisodes précédents : la seule différence étant que l'ensemble de ses flash back doit durer 10 secondes au maximum. Mr. Green Heureusement d'ailleurs parce que proposer un clipshow comme pénultième épisode serait quand même sacrément gonflé. Notre Marshmallow qui êtes aux commandes, faites donc que le final de saison soit à la hauteur de ces derniers épisodes! Allez, je vous quitte avec la superbe tirade finale de Crowley (à imaginer avec sa voix grave si sexy^^).

What's the line? "Saving people, hunting things. The family business." Well I think, the people you save, they're how you justify your pathetic little lives. The alcoholism, the collateral damage, the pain you've caused... The one thing that allows you to sleep at night - the one thing is knowing these folks are out there. Still out there. Happy and healthy because of you. You great big bloody heroes. They're your life's work and I am going to rip it apart. Piece by piece. Because I can. Because you can't stop me. Because when they're all gone, what will you have left?
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mar 14 Mai 2013 - 13:28    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural - S08E21 - The Great Escapist

"In the words of a good friend : "Bite me".

"This is not good...
- Well i'm not good. And i'm not going to be good."
(Jensen Ackles et Jared Padalecki à propos du jeu de ce dernier )




En premier lieu, avant de commencer cette review j'aimerais préciser que mon retard pour reviewer est le fruit de mon emploi du temps chaotique où se superposent journées de stage, gardes et révisions de partiels et ne constitue pas une confirmation de l'hypothèse selon laquelle je serais un multi-compte de Tyr. Ce point là éclairci, passons donc à la review! Mr. Green

SPN confirme avec cet épisode que Marshmallow a enfin retrouvé le plan pour faire plusieurs bons épisodes d'affilés, tout en ramenant des personnages secondaires appréciés et en ressortant le fil rouge de la saison, trop longtemps oublié, d'on ne sait pas trop où.
Bien entendu, j'ai adoré revoir Crowley, notamment dans ce pseudo rôle de directeur dans lequel il est si à l'aise. On savait déjà que les scénaristes aimaient le genre de parallèle "écrivain/prophète" et les délires en tout genre sur l'importance de la création littéraire mais avec notre metteur en scène démoniaque et l'ange scribe bibliophile de la semaine, ils ont fait fort. Il n'empêche que cela me déçoit un peu. Les anges sont censé connaître le nom de tous les prophètes à venir (dixit Cass) et Metatron n'a pas jugé utile de lire une série de livres écrite par l'un d'entre eux alors qu'il n'avait littéralement rien d'autre à faire que bouquiner? Ou alors les anges sont allergiques à la bit-lit?

En parlant d'anges, j'ai (et tout le monde l'a sans doute deviné) ADORÉ revoir Cass. Surtout que notre cher choupinou emplumé revient avec des nouvelles stratégies très intelligentes pour protéger la tablette et un petit côté provocateur assez craquant. Concernant Naomi, je suis un peu déçue : j'aime bien le personnage, mais j'aurais préféré qu'elle soit beaucoup plus manipulatrice. A part une tentative pas très inspirée pour essayer de convaincre les Winchester, elle s'est beaucoup contenté du rôle du méchant pas très subtil et je trouve que c'est un peu dommage pour ce genre de personnage.

De plus, cette histoire de reprogrammation me laisse perplexe. J'ai l'impression qu'on a le même coup que plus tôt dans la saison avec Crowley, Naomi et leur rencontre en Mésopotamie. C'est très joli, ça s'articulerait bien dans l'axe de la saison et ça permettrait de faire un twist intéressant mais cela ne tient absolument pas compte des 7 saisons précédentes. Même si j'avoue être une obsédée de la continuité scénaristique, je trouve que ce n'est objectivement pas supportable. Bien sûr que l'idée de découvrir que Crowley est un ange déchu serait alléchante mais cela nie tout ce qu'on sait du personnage : de sa peur que Lucifer ne supprime tous les démons car au final "ils ne sont qu'une création de Lucifer qui les méprise" et qui l'a poussé à s'allier aux Winchester en saison 5; à la récupération de l'âme de Bobby via le chantage sur ses ossements et la conversation avec son fils. De même, quel est l'intérêt d'avoir créé une telle mythologie sur les anges et d'avoir développé autant de personnages hauts en couleur (Zachary, Gabriel, Balthazar et bien sûr Castiel) si c'est pour nous révéler que toutes leur action sont vides de sens puisque les anges sont tous manipulés à un moment ou l'autre?


Bref, un bon épisode, qui mêle gore et humour tout en nous ramenant nos personnages secondaires préférés avec, en prime, le fil rouge de la saison.
Même Kevin est assez intéressant dans l'épisode et se moque ouvertement de Crowley pour les erreurs énormes qu'il continue de faire.
J'ai néanmoins un peu de mal à croire que Sam puisse se souvenir aussi précisément d'un truc vu vaguement à Standford alors que je ne me souviens même plus des cours que j'ai bossé ce weekend, mais je ne râlerais pas trop sur cette faiblesse scénaristique...
Maintenant que la dernière épreuve a été révélée, il ne nous reste donc plus qu'à trouver un démon à soigner. Et pourquoi pas nous ramener Meg' en prime? J'ai du mal à croire qu'on puisse vouloir soigner Crowley qui est définitivement parfait, même si un cours sur la gestion de la colère ne lui ferait définitivement pas de mal et si son addiction aux entrepôts terrestres lugubres et très peu discrets commence à devenir vraiment handicapante comme l'a si bien fait remarquer Tyr. Mr. Green En espérant que l'épisode suivant soit sans la lignée de ce que nous a déjà offert cette fin de saison!
_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 16 Mai 2013 - 12:14    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural - S08E22 - Crowley Show
" What's the line? "Saving people, hunting things. The family business." Well I think, the people you saved, they're how you justify your pathetic little lives. The alcoholism, the collateral damage, the pain you've caused... The one thing that allows you to sleep at night - the one thing - is knowing these folks are out there. Still out there. Happy and healthy because of you. You great big bloody heroes. They're your life's work and I am going to rip it apart. Piece by piece. Because I can. Because you can't stop me. Because when they're all gone, what will you have left? "



Disons que j'ai un avis plutôt mitigé sur cet épisode. D'un côté je l'adore réellement et de l'autre, je suis terrifiée par l'idée que le final soit loupé et brise la série de bons épisodes que Marshmallow nous a offert depuis quelques temps. Sérieusement, c'est dur d'imaginer que tout ça vient de la même personne qui considérait que les flashbacks pastels ennuyeux de Sam et de sa véto étaient le top du top niveau intrigue.... Croisons donc les doigts pour l'épisode final...

Au niveau de l'intrigue, on ramène sur le devant de la scène Abbadon qui retrouve ici sa tête tandis que le reste du cast semble parallèlement perdre l'esprit.
Appréciant globalement ce démon, je suis plutôt contente qu'on ait décidé d'un peu plus développer le personnage mais je ne peux m'empêcher de hurler mentalement sur les Winchesters qui ont décidé de faire les pires choix possibles. Renvoyer à son panier avec un bon coup de pied dans les côtes le labrador qui est l'un de leur amis les plus fidèles (même s'il a tendance à faire des conneries un peu plus dures à nettoyer que la fameuse tâche sur le tapis) : CHECK. Oublier qu'on vient de découvrir une pièce extra pour retenir un démon et réveiller l'un des démons les plus puissants jamais vu dans un endroit absolument pas préparé pour, afin de suivre une mode lancée par le Roi de l'Enfer consistant à craquer pour tous les entrepôts abandonnés des États-Unis : CHECK. Tomber la tête la première dans le piège, bien que totalement awesome, tendu par notre ennemi de toujours : CHECK.

Bon pour le dernier point, bien entendu, c'est difficile de critiquer objectivement. Crowley est juste parfaitement démoniaque dans cet épisode et particulièrement intelligent et vicieux. Se servir des livres de Chuck pour traquer ainsi tous (enfin le peu de) survivants de la série étaitt une idée géniale. Toutes ses actions semblent minutieusement réfléchies (contrairement au reste du cast') et diaboliques à souhait. Jouer ainsi sur le côté émotionnel des Winchesters, c'est juste du génie et sa fameuse tirade prouve bien à quel point il a appris à connaître les Winchesters et qu'il va enfin se servir de ces informations contre eux. De plus, il a compris l'importance pour les Winchesters de se servir d'un démon pour terminer la troisième épreuve et décide donc de rappeler tout le monde bien au chaud en enfer jusqu'à nouvel ordre. Un pur génie machiavélique. Espérons que ça dure!

Dans l'autre camp, nous avons aussi de beaux exemples de manipulation avec Métatron et Castiel. Certes, ce dernier est émotionnellement vulnérable et se promène comme un chien ayant fait une bêtise et essayant de se faire pardonner (oui, j'aime mon analogie, et en plus, il fait autant de bordel dans un magasin qu'un gros chien lâché sans surveillance donc je la garde) et décide de faire les courses pour Dean pour se faire pardonner. Et j'insiste bien sur le "POUR DEAN" parce que sa liste de course vise de toute évidence à faire plaisir spécialement à ce dernier. D'ailleurs son " You don't understand. I Need Pie!" était criant de détresse. Mr. Green
Mais, même si notre ange préféré vient d'avoir une grosse dispute de couple avec Dean (oh come on, ça y ressemble CARRÉMENT) ce n'est pas une raison pour que ce dernier se montre aussi naïf et décide de suivre aveuglément Métatron... Si les anges sont bien "like a big dysfonctional familly" Castiel a sûrement écopé de la place du petit dernier qui ne fait qu'empirer la situation en essayant paradoxalement d'arranger les choses et dont on utilise la naïveté touchante pour le manipuler effrontément... Dommage qu'il n'apprécie pas l'ironie, se voir refaire les mêmes erreurs dont Dean l'accusait moins de 5 minutes avant aurait pu le faire sourire...


Pour conclure, un épisode très sympathique qui sera suivi, je l'espère d'un aussi bon final. L'humour était assez présent ( ma réplique préférée restera sans doute le "Put the virgin down Castiel!"), les personnages se sont encore une fois moqué de la coupe de cheveux de Sam et, même si les personnages ne brillaient pas par leur activité neuronale, Crowley se montre ici parfaitement à la hauteur de son rôle d'antagoniste principal de la saison. Que demander de plus? A part que cela dure encore le temps d'un épisode...
_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 700
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Ven 17 Mai 2013 - 12:51    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

8x23 Sacrifice

Castiel: “Do you really think it’s wise to be drinking on the job?”
Dean: “What show you been watching?”


Je n'ai vraiment pas de bol mais pour ce final si attendu je suis tombée sur un fichier corrompu de l'épisode, parasité par des extraits tirés de sources diverses. Le recap contenait un mélange de scènes de Tex Avery et de passages de Highlander, le milieu de l'épisode a été remplacé par une embarrassante scène de bondage SM, une tirade de Crowley a été interrompue par une publicité appuyée pour HBO et la fin a été remplacée par un remix de "It's raining men Hallelujah". Comment? Ah... au temps pour moi... Embarassed

Bon, je l'avais promis sur skype et donc je me lance car je suis une Tyr de parole. Ô grand Marshmallow, toi qui a eu la lourde tâche de remplacer Dieu/Kripke et Junior à la tête d'une série qui s’essoufflait fort et de gérer l'absence abyssale de jeu de Padalecki ainsi que l'addiction aux drogues hallucinogènes d'une bonne partie des scénaristes. Toi que j'ai raillé pour ton affection fascinante et inexplicable pour les flash back pastels et les vétérinaires inexpressives. Toi dont j'ai douté lorsque tu t'es fourvoyé dans une caractérisation de Dean sans intérêt et un énième conflit stupide entre Winchester. Je me repens de tout...non, quand même pas, ces critiques étaient très justifiées, mais je m'excuse humblement d'avoir douté de tes capacités à nous offrir, mieux vaut tard que jamais, une excellente fin de saison et j'attends avec hâte de te retrouver l'an prochain pour de nouvelles aventures. Ainsi soit-il pour des saisons et des saison.

Je ne suis pas une fan des finals en règle générale, et ce quelle que soit la série: j'ai tendance à en vouloir toujours trop, à élaborer des théories alambiquées qui se révèlent complètement fausses et donc à être déçue. Ce final m'a plu. Beaucoup. En fait je ne crois pas avoir autant apprécié un final de Supernatural depuis celui de la saison 4 et je pense qu'objectivement celui-ci est meilleur. Quand les moments les moins passionnants de l'épisode se trouvent comporter Castiel, un ange énigmatique et une quête pour fermer les portes du paradis, on se dit quand même que l'épisode contient du lourd.

Pourquoi moins passionnants? Principalement parce que même moi, qui ai un record en théories ratées qui n'est plus à, prouver, j'avais réussi à deviner une bonne partie de cette sous-intrigue. A la surprise de...heu...quasiment personne à part Castiel et Naomie, Métatron avait donc son propre plan et manipulait notre ange favori. Tout n'était pas devinable cela dit, j'avoue n'avoir pas pensé un instant que son plan était de foutre tous les frangins à la porte pour garder la maison familiale et j'applaudis à deux mains cette idée à la fois pleine de potentiel pour la prochaine saison et d'une élégante symétrie avec le passé de la série (le final de la saison 2 nous montrant des milliers de démons se déversant sur Terre avant que les frangins Winchester ne parviennent enfin à fermer temporairement la porte de l'enfer. Reste à savoir si ces nouveaux anges déchus ont gardé la totalité de leur pouvoir (c'était le cas de Lucifer après tout) : si oui, disons que je ne parierai pas sur Abbadon comme pire méchant de la saison 9. Les anges sont au moins aussi vicieux que les démons et nettement plus puissants en moyenne.

A ma grande surprise, j'avais deviné autre chose. Ok, je ne crois pas l'avoir marqué dans mes reviews (d'un autre coté je n'ai aucune envie de toutes les relire vu que je compte dormir cette nuit^^) mais j'avais en tout cas pas plus tard que la veille de l'épisode dit sur skype que j'étais sûre que Castiel perdrait ses pouvoirs angéliques en fin de saison. Mon raisonnement était que puisqu'il est annoncé comme régulier en saison 9, il ne pouvait pas rester à plein pouvoirs vu que sinon ce serait un peu facile pour les Winchester, qui n'auraient qu'à utiliser le cheat code super-ange pour battre le boss/monstre de la semaine. En plein dans le mille! Je n'arrive pas à croire que je sois tombée si juste... Surprised

Quand je dis que la sous-intrigue Métatron-Castiel était moins passionnante, je ne dis certainement pas qu'elle était mauvaise. Les deux acteurs jouent très bien: Métatron est excellent dans son rôle de quasi humain confronté presque pour la première fois au coté très obtus et littéral de Castiel ("not the most subtle tool in the shed" en effet Mr. Green ) et j'avoue avoir même douté de sa duplicité lors de sa séance de torture par Naomi (j'ai cru un moment qu'il s'était laissé kidnappé parce que son sacrifice était la 3eme épreuve). Castiel quant-à lui est toujours aussi drôle dans sa naïveté et sa parfaite méconnaissance des comportements humains : son "Would you say that you're looking for, uh, a partner in crime... or someone who's into nurse role-play and light domination?" m'a fait pouffer, et pourtant je m'attendais à une ânerie de ce genre. Le coup de foudre homosexuel de la "victime" du cupidon, qu'on pouvait deviner sans surprise (simplement par manque d'autres prétendants), est également réalisé et joué de manière très drôle, j'adore en particulier la tête de Dean^^). Je suis par contre déçue que tous les cupidons ne soient pas en couches, j'aimais bien cette idée.

Enfin, j'apprécie le fait que Métatron ne soit pas directement passé de gentil rat de bibliothèque à gros vilain mégalomaniaque. J'ai cru qu'un instant que Marshmallow allait nous faire le coup mais non, Métatron ne tue que Naomi (on peut le comprendre hein) et se venge de manière élégante. En fait il n'a même pas menti sur toute la ligne : c'est vrai que sa méthode consiste à rassembler tous les anges au même endroit même s'il a peut être omis de préciser que ce serait sur terre. Mr. Green Qui sait, peut-être même que cette chute forcée les réconciliera. J'aime le fait que même s'il utilise Castiel il ne lui veut pas de mal: il est clair qu'il pense même lui offrir un beau cadeau en le rendant mortel puis en l'accueillant plus tard au paradis en tant qu'âme défunte.

Bref, si l'intrigue angélique m'a un peu moins passionnée que l'intrigue démoniaque, elle est néanmoins très réussie, très bien jouée et sa fin est pour moi une des meilleures clôture de saison de la série. Cela dit, tout comme la semaine dernière, cet épisode est encore une fois le Crowley show. Il est gâté notre démon favori, je me demande s'il n'a pas récupéré l'âme de Marshmallow vers la fin de la saison... Confused

Sa scène d'intro est tout simplement superbe. On voit combien sa vendetta contre les Winchester est devenue de plus en plus personnelle au fil des épisodes (et des défaites cuisantes) : le voilà qui prend le temps de draguer miss shérif sur le net et de passer avec elle une petite soirée aux chandelles juste pour savourer de plus près sa vengeance. En plus, en parfait gentleman, il a attendu que sa victime ait fini son repas avant de chercher à la faire mourir dans d'atroces souffrances : quelle classe! J'aime beaucoup les double sens durant le dîner, entre la shérif qui s’extasie sur le fait que Crowley ait une "fancy career" (c'est vrai que niveau promotion fulgurante il se pose là^^) et ce dernier qui dit que tous deux ont en commun d'avoir subi des pertes (celle de Crowley étant visiblement... la tablette Mr. Green ). Bref, Crowley et son acteur sont dans une forme éblouissante en ce début d'épisode (même si je n'irais pas jusqu'à "attractive" et "hot", miss Shérif ^^) et on est presque content pour lui en le voyant jubiler lorsque les Winchester se rendent.

Bon, Crowley ne serait pas Crowley s'il ne faisait pas quelques erreurs stupides hein. La première, laisser Dean s'approcher BEAUCOUP trop près, est néanmoins pardonnable. Il croit avoir gagné, a humilié les Winchester en les forçant à reconnaître leur défaite et enfonce le clou en s’apprêtant à leur faire signer l'armistice (sympa le retour du contrat à rallonge^^) dans l'ancien terrain vague de Bobby : c'est néanmoins pas malin. J'adore le fait que ce grand naïf s'imagine pouvoir battre Dean à coup de poings sans l'aide de ses pouvoirs : cher Crowley, j'ai bien peur que ton acteur, si délicieux soit-il, n'a pas le physique pour ça. Mr. Green Mais sa plus grande ânerie, et là je ne lui trouve pas d'excuses, est d'avoir cru qu'il pouvait se permettre de donner des ordres à Abbadon alors qu'il est dans une telle position de faiblesse : il sait ce qu'est un démon et que la loyauté n'est pas leur première vertu, il sait qu'Abbadon est un "knight of hell" et donc extrêmement puissant... et il croit pouvoir lui parler ainsi? Je ne dis pas qu'un peu de politesse aurait suffi à ce qu'Abbadon le libère mais il aurait au moins évité quelques coups je pense. Allez, je lui pardonne pour l'idée brillante de mordre Sam et d'utiliser son sang pour appeler les secours.

Le retour progressif de sa conscience, que Sheppard joue avec brio, offre aussi un superbe spectacle. Bon, on voit bien que ledit retour s'accompagne de graves problèmes mentaux vu qu'il se met soudain à vouloir nouer une bromance avec Sam (les jeux d'acteurs extrêmes s'attirent?^^) mais on lui pardonne pour sa superbe déclaration d'amour parfum HBO. Mr. Green Plus sérieusement, sa réplique finale sur la confession et le pardon, en plus d'être parfaitement jouée, est franchement touchante : j'espère bien qu'on verra plus de ce nouveau Crowley en saison 9 (pas trop non plus, je ne veux pas qu'il passe la saison à pleurer sur ses péchés).

Que dire de la chute de cette intrigue? Pendant une merveilleuse seconde j'ai imaginé que Sam allait aller jusqu'au bout, laissant Dean désespéré. Ce dernier se raccrocherait alors à Crowley 2.0 et en ferait son nouveau partenaire et la saison 9 serait formidable. Oui, je sais, c'est ridicule d'être aussi naïve à mon âge. Embarassed Plus sérieusement, même si j'avais un tantinet envie de dire à Dean de la fermer il faut bien admettre que cette scène est totalement dans son caractère: évidemment qu'il est prêt à tout pour sauver son frère, il a déjà vendu son âme pour le sauver. Laisser la porte de l'enfer ouverte et donc préserver un statu quo qui dure depuis la nuit des temps est un bien petit prix à payer s'il peut garder son grand dadais chevelu en échange.

Sam est également très intéressant et l'acteur presque crédible (sérieusement, je n'arrive pas à croire que j'ai écrit cela!!!). On sent la connivence qui se forme entre lui et Crowley lorsque ce dernier est presque humain et Sam presque mort et l'interruption de Dean à ce moment précis m'a donc encore plus fait rager. Le moment où Dean lui annonce qu'il va mourir s'il conclut l'exorcisme et que Sam le regarde comme s'il débarquait de la lune et lui répond "...So?" est probablement la meilleure prestation de Padalecki depuis le début de sa carrière. Mr. Green Il faut dire que Dean est quand même un tantinet naïf : il sait depuis plusieurs épisodes que les épreuves ont complètement modifié Sam intérieurement au détriment de sa santé et il pensait qu’une fois le rituel terminé tout rentrerait dans l’ordre ? Une fin heureuse pour les Winchester ? Pour reprendre ses mots, what show he’s been watching ?

J'apprécie aussi beaucoup la tirade de Sam sur le fait qu'il est persuadé de ne jamais être à la hauteur, de toujours décevoir son frère et de pousser ce dernier à chercher des alliés ailleurs. Cela explique un peu plus sa réaction très agressive envers Benny, ce n'était donc pas uniquement dû au fait qu'il soit un vampire. J'aime aussi qu'il sous-entende une certaine jalousie envers Castiel, qu'il range lui-aussi dans la case "succédané de frère que Dean a dû se trouver pour me remplacer." Cette tirade m'a presque donné honte (bon, pas trop quand même^^) d'avoir éclaté de rire lorsque Dean, pour l' "aider" à se confesser, rappelle à Sam toutes les conneries qu'il a faites ces dernières saisons. Mr. Green Le fait qu'elle donne lieu à une jolie déclaration d'amour fraternel de la part de Dean (le tout livré avec un bon gros hug de fin de saison) est un plus qui ravira les fans.

Conclusion de cette année passée à tenter de fermer des portes? Et bien comme très souvent dans Supernatural, c'est un bon gros fail pour tous nos héros! Les portes de l'enfer ne sont pas fermées et Abbadon semble désormais parfaitement placé pour prendre le pouvoir vu la position actuelle de leur vénéré roi. On pouvait reprocher bien des choses à Crowley mais c'était avant tout un démon raisonnable qui ne souhaitait pas la destruction totale de l'humanité ou autres apocalypses de ce genre, pas sûre qu'Abbadon soit du même type. Et si, pour une fois, aucun des Winchester n’est mort, Sam est néanmoins en train d’agoniser un tantinet pour cause de radiations divines non évacuées. Dean, mon garçon, je crois que tu as un peu déconné même si on peut te comprendre.

Coté céleste, non seulement les portes du paradis ne sont pas fermées mais TOUS les anges à l'exception de Métatron sont désormais sur Terre, libres de mettre un bazar terrible dans la prochaine saison même si l'ampleur dudit bazar dépendra des pouvoirs qu'ils ont gardé après leur chute : s' ils les ont encore dans leur intégralité, les Winchester vont devoir embaucher du monde pour gérer tout ça. Et, encore une fois, nous devons ce désastre à... Castiel, qui n'a pas un instant pris le temps de se demander si pour une fois Naomi ne disait pas la vérité alors même que Kevin semblait confirmer ses dires! Ca lui coûtait quoi de mettre l'arc de Cupidon en sécurité avant de courir aux trousses du Métatron au juste? S'il y en avait encore qui n'avaient pas compris que Castiel est en réalité le 3ème frère Winchester, je pense que ce final les a convaincus: seule cette famille est capable de foirer à répétition avec une telle détermination et un tel entrain. Pour reprendre l'excellent conseil de Métatron, "Castiel, I want you to stop thinking about master plans!"

Tout n'est pas néanmoins un échec pour les Winchester. Déjà, ils ont "apprivoisé" Crowley (même si rien ne nous dit que cela durera) : plus qu'à savoir ce que Marshmallow en fera l'an prochain. Il est déjà plus que probable qu'il ait perdu son trône de roi de l'enfer mais ce n'est pas forcément un mal. Dans mes rêves les plus fous, Crowley est coincé à un stade "ni bon ni mauvais" où il n'est plus assez démoniaque pour poser un réel danger aux frangins mais pas non plus un pauvre gars écrasé par le remord qui les aidera pour se racheter. J'aimerais que Marshmallow fasse de Crowley le type de personnage cynique mais pas mauvais au fond sur lequel on peut compter en cas de gros coup dur mais qui le reste du temps n'est pas recommandable: Balthazar me manque, j'y peux rien. Mr. Green Il est possible aussi que Crowley redevienne graduellement mauvais, ce pourrait également être intéressant.

Les Winchester ont aussi gardé leur batcave et le prophète ainsi que la tablette angélique mais je ne vois vraiment pas à quoi cet objet pourrait leur servir maintenant que le paradis ne contient plus qu'un seul ange, qui n'est en plus pas vraiment leur ennemi : il est même possible après tout que Métatron accepte de les aider de temps à autres en saison prochaine (après tout le problème angélique est de sa faute) même si je pense qu'il va surtout regarder l'histoire sans intervenir, c'est après tout ce qu'il adore faire (c'est quand même le digne fils de son père celui là^^).

Bref, résumons pour conclure les buts des Winchester pour la saison prochaine:
-Vaincre Abbadon
-Gérer l'immigration angélique massive (rhalala, on en accueille un à bras ouverts et voilà ce qui arrive!), certains d'entre eux sans doute étant les charmants comparses de Naomi. J'avoue d'ailleurs être surprise qu'il reste autant d'anges vivants, je pensais vraiment qu'ils n'étaient plus qu'une poignée.
-Persuader Métatron d'arrêter de bouder derrière les "pearly gates" et de récupérer ses frangins
-Aider Castiel à retrouver sa Grace (je doute fort que sur le long terme il apprécie de devenir humain même si cela lui permettrait de retrouver la femme qu'il a abandonné sans un mot depuis une saison cette espèce de...Winchester!)
Les frangins ont donc du pain sur la planche : ils auront bien besoin de Castiel, même humain (et peut être Crowley) pour leur donner un coup de main. Ce serait également une bonne idée de donner la clé de la batcave à Garth et Charlie histoire de recréer les Men of Letters, y'a sans doute aussi moyen d'intéresser Kevin à ce projet.

Il y aurait sans doute encore à dire sur cet épisode mais je vais prendre pitié des lecteurs courageux qui ont tenu jusque là et m'arrêter enfin. J'espère que Marshmallow continuera sur sa lancée l'année prochaine et n'attendra pas les quatre derniers épisodes pour se réveiller, les 5 mois d'attente vont en tout cas me paraître bien longs. Je conclurai sur cette bien sympathique description du Grand Absent, offerte par notre ami Métatron, qui contribue à ajouter une nouvelle victimes aux grandes figures mythologiques un tantinet désacralisées par Supernatural : "God? Pretty much like you’d expect: larger than life, gruff, a bit of a sexist, but fair!"
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Ven 17 Mai 2013 - 13:04    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural - S08E23 - Sacrifice
" This is the Battle for Season 8. Supernatural's darkest hour. It'll fall so much further and then rise higher than ever before." (1)



Et bien, quelle fin de saison... Après des débuts plus que douteux et une saison qui traînait en longueur on termine finalement sur une suite de très bons épisodes et un final de qualité. C'est à se demander ce qui a bien pu se passer dans la tête des scénaristes. Le niveau de cette saison est-il un rappel du thème "Rise and Fall" prédominant dans cet épisode avec un début de saison nous entrainant dans les tréfonds scénaristiques qui est une image de la chute de ces anges chassés du Paradis? Est-ce que cet épisode a totalement grillé mes neurones? Impossible de savoir mais cet épisode vaut vraiment le coup d'oeil.



Après une introduction sur notre fameux "Carry on my Wayward Son", l'épisode nous introduit donc deux intrigues en parallèle. Au premier abord, cela semble plutôt ambitieux pour une série qui a tendance à se casser la gueule après s'être emmêlée dans son propre fil rouge mais le tout est parfaitement maîtrisé.



On a donc d'un côté les deux frères, qui décident de prendre Crowley en otage de façon plutôt intelligente (les efforts neuronaux de la semaine dernière ont dû épuiser le Roi des Enfers) pour s'en servir pour réaliser la troisième épreuve. Les frères, puis ensuite Sam tout seul se retrouvent donc à essayer de rendre son humanité à notre démon préféré.
Et il faut bien dire que dans cet épisode, Mark Sheppard est juste parfait, à tel point que les scénaristes l'avouent d'eux même ( "He's attractive though, right?... He’s hot! " ) Et il faut dire que cela fait un bien fou de voir un aussi bon acteur/personnage sur le devant de la scène! Tout le monde ici aura sans doute compris que son interprétation de Crowley est l'une des raison pour lesquelles j'aime autant cette série. Néanmoins le personnage n'avait pas connu beaucoup d'évolution depuis le début de la série avant cet épisode. Voir le traitement miracle qui nettoie l'âme des démons via de vieux enregistrements est une chose, mais le voir se produire doucement sur l'un des personnages les plus démoniaque de la série est autre chose.
On passe en moins de 30 minutes du Crowley que nous connaissons et à qui Dean répond et à juste titre, lors de leur négociation : "On the grounds that you are a douche bag and no douche bag should have that much power" à un Crowley beaucoup plus en nuances.
J'ai vraiment cru à une autre manipulation de Crowley quand il commence à parler à Sam en citant des séries d'HBO (sérieusement, le type est un vrai scénariste dans l'âme je crois Mr. Green ), mais il y a une véritable montée en intensité qui se termine sur ce prodigieux : "You're my Marnie Moose. And Hannah, she just.. she NEEDS to be loved. She deserves it. Don't we all? You, me, we deserve to be loved. I DESERVE TO BE LOVED! I just want to be loved..." qui m'a littéralement couper le souffle. Il faut vraiment un acteur aussi doué que Mark Sheppard pour réussir à jouer autant dans les nuances. Et puis ce petit regard perdu à la fin, quand il comprend ce qu'il vient de dire, avait fini de m'achever. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à une ruse jusqu'à ce regard désespéré à la fin de la réplique...
La scène où Crowley demande à Sam comment il pourrait commencer à se faire pardonner pour tout ce qu'il a fait et accepte le traitement n'était plus nécessaire pour me convaincre que le personnage avait retrouvé une partie de son humanité. Maintenant, il ne reste plus que des interrogations face à la fin de l'épisode : Ont-ils durablement rendu Crowley plus humain? Les effets vont-ils durer? Que va-t-il lui arriver après cela? Sam et lui vont ils continuer à être BFF et vont ils s'amuser à tresser les cheveux de Sam (avant de définitivement raser le tout)?

Personnellement, je serais pour continuer cette association Crowley et Sam. Et je ne suis même pas ironique. J'ai VRAIMENT trouvé Sam plus intéressant comme personnage et Padalecki moins mauvais qu'à son habitude. Sans blague. Non, VRAIMENT. Le charisme de Sheppard est sans doute tellement contagieux qu'il a frappé aussi Padalecki dans la foulée.
J'ai beaucoup aimés leurs interactions et le côté "amour vache" de Crowley envers "Moose", renforcé par la récente humanisation du personnage. Et puis Sam et Crowley se ressemblent assez dans le fond. Deux personnages "mauvais" par leur nature qui ici montrent un besoin impulsif de se racheter. Après, ce n'est que le début pour Crowley et on ne sait même pas ce qu'il va lui arriver ensuite mais je trouve les point communs entre les personnages assez intéressants. On a vraiment l'impression ici, comme dans l'épisode précédents, que les scénaristes aiment vraiment Crowley et le récompensent de tout ce temps perdu à chercher des entrepôts abandonnés à squatter en lui offrant les intrigues les plus sympathiques qu'on a pu voir dernièrement. Et j'espère que cela va continuer.



Parallèlement à cette intrigue où un démon se voit rendre son humanité, Dean se retrouve à devoir aider Castiel à fermer les portes du Paradis. Bien entendu, Castiel, toujours aussi naïf et voulant désespérément se racheter, se fait manipuler par Metatron, et ce même après l'apparition de Naomi qui aurait fait douter n'importe quelle personne bien cortiquée. Mais bon, disons que la reprogrammation des anges passe par quelques dégâts cérébraux et que cela explique la crédulité du personnage... Et là où j'insulterais n'importe quel personnage pour son manque de discernement, je me retrouve piégée par mon impossibilité à considérer Castiel comme vraiment responsable de tous les événements qu'il déclenche. Et puis regardez sa façon naïve de demander au barman s'il préfère les femmes déguisées en infirmière. Nope, impossible d'en vouloir à Cass pour tout cela.
La faute se retrouve donc partagé entre Dean, qui envoie promener consciemment son ami pas très malin et Metatron, qui l'épisode dernier se démarquait déjà en tant que super vilain de la saison.
Au final, la vengeance de ce dernier est accomplie : les anges sont enfin chassés du Paradis, comme il en avait été chassé par Naomi et ses acolytes. Cette dernière meurt (dommage, j'aurais bien aimé voir encore un peu plus le personnage) après avoir essayé d'informer Castiel de son erreur, dans une scène où son honnêteté ne fait aucun doute (ah, j'avais précisé que j'adorais Amanda Tapping?) et le reste des anges s'écrasent sur Terre.

Ais-je besoin d'expliquer en détail pourquoi j'adore ce retournement de situation? Bon d'accord, je vais résumer ça en quelques mots. Castiel en personnage RÉGULIER. Quand j'avais entendu cette nouvelle, j'avais sauté de joie mais ce choix ne pouvait signifier qu'une chose : Castiel devait perdre ses pouvoirs. Pour moi, la seule explication rationnelle expliquant qu'on ne voit pas plus le personnage dans la série est que sa nature empêche de l'utiliser régulièrement, par risque de ne plus avoir grand chose à développer après un " Castiel a sauvé la situation grâce à ses pouvoirs angéliques, allons tous boire une bière!". Premièrement, je ne suis pas convaincue que plus de bière soit bon pour Dean et ensuite je ne pense pas que des épisodes de 10 minutes soient bons pour la série, et je pense que les scénaristes sont sur la même longueur d'ondes. La perte des pouvoir de Cass' est donc paradoxalement une formidable nouvelle pour tous ses fans, moi la première.



Que nous réserve donc la prochaine saison? Je pense que l'on peut se rendre à l'évidence, Sam ne se sacrifie pas et Dean, après un bref deuil, ne se retrouve pas à sillonner les États-Unis avec une team formée de Castiel et de Crowley fraîchement "humanisés". Merci encore Dean d'avoir sauvé ton frère avec un autre de ses "bro'ments" auxquels on est si habitués... Bon ok, c'était un chouette bro'ment mais quand même...
L'avenir de Crowley semble plutôt incertain suite à cet épisode mais je ne m'inquiète pas plus que cela, même si risque de se faire destituer et de se retrouver en très mauvais situation.
Le sort de Castiel lui, m'inquiète un peu plus. Celui-ci se retrouve sans pouvoirs, mais a aussi perdu bien plus que cela dans cette fin de saison. Sa relation avec Dean s'est vraiment détériorée et les nouvelles erreurs récentes du personnage ne semblent pas aller dans le sens d'une réconciliation immédiate et facile. En espérant que l'on ne termine pas sur un divorce entre les deux personnages...



Pour conclure. J'ai vraiment adoré cet épisode. C'est drôle, ça tacle encore une fois la religion (cf le "What was he like? -Who? God? Pretty much like you'd expect. Larger than life. Gruff. A bit of a sexist. But fair. Eminently Fair. ou la scène où l'on découvre que Cupidon s'occupe aussi de former les couples homosexuels à qui l'église refuse toujours toute crédibilité) en se moquant de ses travers, c'est bien écrit, émouvant et pas radin niveau mythologie.
Mais cet épisode m'a aussi vraiment perturbée. Comment après un si mauvais début de saison peut-on arriver une fin aussi travaillée et pleine de symétrie scénaristique? Après nous avoir abreuvé de flashbacks miteux avec la véto de Sam? Non, il faut se rendre à l'évidence, les indices étaient sous notre nez depuis le début. La véto de Sam et ses flashbacks étaient les épreuves que nous devions passer dans le but de nous purifier, et maintenant, les portes du Paradis Scénaristique sont ouvertes devant nous. Espérons seulement qu'elles resteront ouvertes en saison 9 et que la déception ne nous écrase pas cruellement au sol, coupés de nos ailes. ( quoi, elle est pas belle mon analogie? Razz )

____________________________________________________________________________________________

(1) Oui, maintenant je détourne même des phrases qui ne sont même pas dans la bonne série Razz

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 325
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 29 Mai 2013 - 23:04    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

J'ai finalement réussi à lire vos longues critiques Tyr et Givemevicodine, fort intéressantes je dois dire, la mienne sera plus courte. La saison 8 en général m'a déçu surtout c'est horrible soap amoureux Sam/Amelia., mais la finale m'a sidérée et à chaque fois c'est pareil avec cette série je me dit: Vous allez pas nous laisser comme ça!!! J'aurais aimé voir plus longtemps Naomi (moi aussi j'aime cette actrice) elle fini par comprendre ses erreurs à la fin. Sachant d'avance que Castiel sera à plein temps dans la saison 9, je n'étais pas surprise qu'il perde sa grâce moi non plus et ça m'a attristé que sa relation avec Dean soit revenue la même qu'en saison 6 (pauvre Cass, i essaie tellement de lui plaire)! J'ai aimé la scène des anges qui tombent du ciel, mais ce qui m'a vraiment touché dans cette finale c'est Crowley qui redevient progressivement humain, il est incroyable cet acteur c'était tellement bien joué et déjà Crowley est un personnage que j'adore (j'aime les méchants comme le Maître). Avec cet scène ça rend le perso ecore plus attachant et j'espère voir en saison 9 un Crowley différent (pas gentil non non je l'aime mauvais) mais plus nuancé.
Revenir en haut
Cassandre
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2013
Messages: 63

MessagePosté le: Jeu 30 Mai 2013 - 13:06    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

En trois mots : J'adore cette série.

J'ai hâte de voir la saison 9. ^^ Je redoute de plus en plus la fin de cette excellente série. Mais à mon avis ça ne va pas tarder.

Je me dit toujours que, à force les histoires vont devenir redondantes, mais non. A chaque fois, ils nous resservent à peu prés la même trame de fond, avec un des deux frangin qui revient d'un endroit pas possible (et que même, il a beaucoup souffert) et ils s'affrontent, un des deux ne faisans plus confiance à l'autre. Et bien, ça fonctionne quand même et on en redemande en plus. Rhalalala.

Le mélange, situation vraiment dramatique-Horifique (mais pas trop) (que-même-si-c'était-dans-la-vie-réel-tu-flipperais-ta-race) servie tantôt sauce humour, tantôt sauce dramatique. Tu rigole, tu pleure, tu te demande....What the fuck !!!!!!!

Et ces chansons de l’épisode de début et fin saison avec le petit résumé qui va bien. gniiiiiiii

Non décidément, une de mes séries préféré.

(La présentation du début du post est super bien, dommage qu'elle ne soit pas édité ???)
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 700
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mer 9 Oct 2013 - 17:17    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

-And unless you're telling me you have a direct line to those angels that you were looking for...
-Guess I don't. But I might have something better. I got the king of Hell in my trunk.

9x01 I think I'm gonna like this season

Où Dean redécouvre que la prière ne résout pas tout, Castiel réalise que les laveries sont moins efficaces et plus chères que les grâces angéliques, Crowley se fait mettre en boîte et Death subit une nouvelle Near Sam Experience (1) .

Même si j'ai à peu près autant de talent en cuisine que Padalecki en art dramatique, je sais néanmoins qu'une même recette peut donner des résultats totalement différents. Je ne sais pas si Marshmallow a changé de fournisseur ou s'il a enfin appris à doser correctement les ingrédients mais il est clair que je me régale sacrément plus depuis quelques temps. Et pourtant, il faut bien admettre que cet épisode est presque entièrement composé d’événements vus et revus, certains ayant en plus généralement tendance à m'horripiler.

Episode se déroulant en grande partie dans la tête d'un personnage? Check. Frangin mourant sauvé in extremis par le second suite à un deal à l'indéniable potentiel foireux? Check. Secret pesant entre les deux frères qui n'attend que le pire moment pour leur exploser à la figure? Check. Castiel qui se retrouve à faire du mal à un ange alors qu'il ne veut que les aider? Check. Pire que tout, Marshmallow applique ici LA recette ayant le plus grand potentiel de ratage de toute la série... un épisode centré sur Sam! Et pourtant ça marche.

Il faut dire que Marshmallow a cette fois pris ses précautions. Je le soupçonne d'avoir revisionné ses épisodes "flash back pastels" de la saison précédente, cette fois ci sans prendre de LSD, et réalisé que Padalecki doit être entouré de bons acteurs dans chacune de ses scènes. C'est en tout cas la seule explication que j'ai trouvée au fait qu'en 45 minutes d'un épisode se déroulant pour une bonne moitié dans la tête de Sam, ce dernier se retrouve seul exactement 4 secondes et qu'on ait même ramené Bobby et Death pour lui tenir la main. Bon, je suis méchante (mais c'est si facile aussi^^) : Padalecki n'est franchement pas mauvais quand il joue les mourants (je l'avais remarqué dans le final) et j'ajouterais même qu'il est pour l'instant crédible en vessel d'ange pour le peu qu'on ait pu voir.

Quant aux autres fortes sensations de déjà-vu, elles sont tellement assumées que la plupart passent toutes seules. Sam mourant dans l’hôpital et Dean prêt à faire un deal avec une puissance supérieure est tellement proche du premier épisode de la saison 2 qu'on peut difficilement ignorer le clin d'oeil, Dean et Bobby se chargent de rappeler au spectateur distrait combien de fois les deals se sont révélés foireux dans les saisons précédentes et le petit voyage mental de Sam est calqué étape par étape sur celui de Bobby au moment de sa mort (sauf que Death a quand même plus de classe qu'un vulgaire reaper, il faut bien qu'il y ait des avantages à être le héros de la série). Même la possession angélique de Sam avec la complicité de dean est un rappel à la saison 5, au scénario contraire.

Même le sempiternel secret entre les deux frères me semble pour une fois nettement mieux amené que d'habitude. Déjà parce que contrairement à...heu... toutes les autres occurrences, la raison n'est pas foireuse. L'an dernier, Sam cachait à Dean l'existence de "Véto dont le nom m'échappe" non pas parce qu'il avait honte de sa mono-expression mais parce que... heu...il ne voulait pas en parler? Non parce que bon, Dean savait déjà qu'il avait passé un an de vacances au lieu de chasser/tenter l'habituelle récupération de frangin, lui dire qu'il avait aussi trouvé une nana n'aurait pas changé grand chose. Quant-à Dean, il cache l'existence de Benny alors que Sam est quand même celui des deux qui est le plus à même d'admettre que tous les monstres ne sont pas monstrueux. Je préfère ne même pas parler du meurtre d'Amy le monstre en saison précédente, j'essaie d'oublier cet arc fadasse au possible.

Ici, je dois admettre que pour la première fois depuis très longtemps, je comprends le choix du frangin responsable du secret. C'est le seul moyen de sauver Sam et Castiel a lui-même affirmé qu' Ezekiel était un type bien (bon, après, le jugement de Castiel vaut ce qu'il vaut...^^) : je ne doute pas que cette possession a mi-temps ait un énorme degré de foiritude potentielle mais cela me semble la meilleure solution à un problème insoluble. Et puis franchement, toute solution qui permet de faire de temps en temps changer d'expression à Padalecki est bonne à prendre : je veux croire que sa version angélique sera aussi bonne que sa version soulless. J'espère en tout cas qu Ezekiel s’avérera être un gentil, ça fait quand même un bon bout de temps qu'on n'a pas eu un ange vraiment sympathique en dehors de Castiel.

Allez, parce que je sais que ça vous avait manqué au moins autant que la série, je vous offre une petite théorie foireuse : Ezekiel est effectivement un ange sympathique...sauf que l'ange dans le corps de sam n'est pas Ezekiel. Nous n'avons après tout que sa parole qu'il s'agisse de son vrai nom : pour autant qu'on sache, ce pourrait être un ancien de la CIA angélique de Naomie en mode infiltation, ou Joshua venu aider les frangins sur ordre de Dieu qui s'est enfin réveillé (j'y crois moins). Castiel n'ayant plus sa grâce, il ne pourra pas le savoir à moins de penser à vérifier en lui posant une question sur quelque chose qu'eux seuls connaissent. Probabilité pour que Castiel soit assez malin pour y penser? Hmmm... Mr. Green

Que dire d'autre? L'humour est également au rendez-vous même, en particulier le comique visuel: je pense surtout à Crowley dans son coffre (whoviens, avez-vous comme moi pensé à un certain passage de Let's Kill Hitler?^^) et Bobby entre Sam et Dean dans la voiture. J'apprécie aussi que la tendance que j'avais repérée en saison précédente se confirme: les personnages sont plus malins dans le sens où ils pensent à réutiliser les "trucs" qui fonctionnent : Dean qui se laisse casser la figure afin de saigner assez pour expulser les anges est un bon exemple. D'ailleurs, sa question m'intéresse: où vont les anges expulsés? J'ai aussi aimé le fait que Dean ne pense pas un instant à prier Dieu mais utilise uniquement la chapelle comme une sorte d'amplificateur pour accéder à la radio angélique : c'est tout lui. Mr. Green

Allez, je termine tout de même sur quelques remarques légèrement négatives afin qu'on ne m'accuse pas d'être dopée au sympatox (2). Déjà j'aimerais qu'on nous clarifie cette histoire de vessel parce qu'il me semblait bien qu'en saison 5 on nous avait expliqué que les anges ne pouvaient pas choisir n'importe qui et qu'il fallait une famille qui leur soit adapté personnellement (le vessel de la kidnappeuse est en train de se désagréger d'ailleurs) : or Ezekiel, pourtant lui-même très diminué, peut néanmoins non seulement posséder Sam mais contribuer à le guérir? Et les hiéroglyphes énochiens qui étaient censés dissimuler Sam et Dean au regard des anges ne fonctionnent-ils plus? Il ne s'agit pas forcément là d'erreurs de scénario, ces paradoxes sont explicables : peut-être que taper dans la radio angélique annule l'effet de dissimulation et peut être qu'un même vessel peut-être utilisé par plusieurs anges mais pas par tous les anges, un peu comme le sang selon les différents groupes sanguins. J'aimerais juste un éclaircissement un de ces quatre épisodes. BIEN PLUS GRAVE, et ne croyez pas que je l'ai oublié, est le lâche abandon par Castiel de son fidèle imperméable! Même le quasi strip tease de l'acteur ne suffit pas à me le faire accepter! J'espère bien qu'ils iront le récupérer vite fait non mais! pas content

Bref, un très bon retour pour Supernatural. Carry on my Marshmallow et pense à nous faire sortir Crowley du plac...heu...du coffre.


(1) Oui, je vole les expressions de Pratchett et j'assume.
(2) Et les idées d'Usul aussi! je suis incorrigible.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 325
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 10 Oct 2013 - 00:18    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

J'ai aimé ce premier épisode. Je trouve qu'il annonce bien la saison et j'espère que ce sera mieux que la précédente, car à part certains épisodes, c'était moyen, surtout cette histoire d'amour de Sam/Amelia dont tout le monde se fiche. Dean, fidèle à lui-même, fera tout encore pour sauver Sam, même permettre à un ange de prendre le corps de son frère. Il lui ment, comme d'habitude, mais il n'a pas d'autres options. J'adore Castiel maintenant livré à lui-même, ne sachant pas trop comment vivre en humain. Je trouve que c'est un aspect intéressant à exploiter (récurant dans plusieurs fics), voir comment l'ex-ange va se débrouiller avec toutes ces faiblesses humaines qu'il n'avait pas auparavant. Je dois avouer aussi, comme Tyr, que l'abandon de l'imperméable est un blasphème! Bref, je suis plutôt enthousiaste pour cette saison.
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Sam 12 Oct 2013 - 22:36    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural - S09E01 - I Think I'm Gonna Like It Here
" Angels aren't our problem right now, okay? Or demons or Metatron, or whatever the hell happened to Cass.
- Why? Because we hugged it out in that church and now we're gonna go to Disneyland? "



Voici donc enfin le début de saison que nous attendions tous avec impatience. Et pour le moment je dois avouer que tout cela me plaît bien. Certes, l'intrigue sent vraiment le réchauffé mais les scénaristes ont réussi à très bien se débrouiller avec cet épisode de reprise.

Donc que s'est-il passé depuis la fameuse chute des anges? Et bien Sam risque de finir sous peu à six pieds sous terre, Dean se lance dans les appels désespérés et pactes foireux pour sauver son frangin, Castiel fait preuve d'une naïveté dangereuse et un nouveau personnage à qui on ne peut pas forcément se fier fait son apparition. Du vu et revu donc. Néanmoins, certains ajouts rendent le tout très sympathique. Et je ne parle pas du strip tease de Cass'. Enfin, je ne parle pas QUE du strip tease de Cass'... Mr. Green

Déjà, je dois dire que réussir à rendre les scènes d'introspection de Sam intéressantes en y ajoutant la présence de Bobby, puis de Death était vraiment bien joué. Après la tendance de Marshmallow à nous servir des flashbacks aux couleurs dégueulasses à tous les épisodes la saison précédente, il y avait de quoi craindre le pire avec cet épisode.
J'ai beaucoup apprécié le personnage de Hael, tout en dualité, entre la fragilité qu'elle affiche au début et son côté manipulateur qui se révèle ensuite. Et bien entendu, j'aime beaucoup l'ironie qui fait que Castiel lui explique qu'il veut se racheter auprès de tous les anges pour ses erreurs et soit... obligé de la tuer au final. Un grand classique de notre petit Castiel, qui passe son temps à nous démontrer que toutes les bonnes intensions du monde ne nous empêcherons jamais de faire une connerie plus grosse que nous...
En parlant de classiques castelliens, je pense que cette saison risque fort d'être riche en scènes cultes. Castiel, qui se trouve toujours être en complet décallage avec le mode des humains a toujours été un des ressorts comiques principaux de la série. Et ce dernier est à présent mortel. Je pense que ce serait une faute de ne pas essayer d'explorer cette intrigue là au maximum... Et puis ça serait criminel de nous priver de toutes ces hypothétiques scènes à mourir de rire... Razz
En ce qui conerne Ezekiel, je n'ai pas encore d'avis arrêté sur la question. Même si Castiel avoue que le gus est sympathique, je pense que personne dans le public avec deux neurones en état de marche ne soit capable de lui faire totalement confiance. A voir donc.

Premier épisode très prometteur selon moi. Il ne reste plus qu'à développer tout ça, ne pas se perdre avec trop de stand alone ennuyeux et à ressortir Crowley du coffre de l'Impala!

Tyr a écrit:

(1) Oui, je vole les expressions de Pratchett et j'assume.

Et tu voles aussi ma manie de rajouter des notes en bas de review... Vilaine Sad
_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:54    Sujet du message: [Série US]Supernatural

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Fantastique & Fantasy Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 318, 19, 2032, 33, 34  >
Page 19 sur 34

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com