Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Série US]Supernatural
Aller à la page: <  1, 2, 324, 25, 2632, 33, 34  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Fantastique & Fantasy
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
booster
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2010
Messages: 1 171
Localisation: Dans un camp d'entraînement romain
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 21 Mar 2014 - 07:54    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Après revoyure, c'est vrai que c'est plus du Samley. Mon mon côté Deanboy m'embrouille un peu l'esprit. Mais bon, Dean ne peut pas les avoir tous...

PS: Misha dirige l'épisode de la semaine prochaine. Et d'ailleurs, on voit déjà qu'il sait se faire respecter en tant que réalisateur, quoi qu'en dise son tshirt: https://www.youtube.com/watch?v=9INsWgGRd4g
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 21 Mar 2014 - 07:54    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Amandier
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2013
Messages: 181
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Dim 23 Mar 2014 - 16:26    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Bon ben voilà, suis arrivée à 9X16.

Que dire de cette saison 9? Je l'aime bien bien que je trouve que des choses soient sous exploitée pour le moment.
Avec l'arrivée des anges sur terre, je m'attendais un peu à un combat ange/démon. Mais non au fait, les anges préfèrent s'entretuer et les démons aussi XD.

D'ailleurs l'intrigue la plus intéressante est pour le moment celle avec les démon: Abbadon, Crowley, la marque de Cain, les épisodes me tiennent en haleine.

Je suis un peu moins intéressé par le personnage Castiel durant cette saison bien que j'ai grandement apprécié qu'il ne se fasse pas manipuler par Bartholomey, je pense que cette fois en leader d'une nouvelle faction, il peut donner quelques chose de sympa.

Concernant Sam et Dean, on se rends compte qu'ils ont beaucoup évoluer par rapport aux premières saisons. Avant ils essayaient de sauver des innocents, à présent ils tuent tout ce qui est mauvais, humain compris. Leurs notions de bien et de mal est devenue assez Flou. J'ai du mal à m’intéresser à Sam aussi depuis quelques temps.

Bon maintenant que je vous ai rattraper, je vais pouvoir faire des rewiews par épisode XD
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mer 26 Mar 2014 - 23:23    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural - S09E17 - Mother's Little Helper
Crowley: " You're lying to Sam like he's your wife. Which kind of makes me your mistress..."


Et bien je dois dire que je suis agréablement surprise par la tournure qu'a pris l'épisode. Chapeau donc à Misha Collins. Ce qui semblait n'être qu'un monster of the week où Sam part chasser seul pendant que Dean va écumer les bars avec Crowley comme les deux Besties qu'ils sont (faire des infidélités à Sam comme ça! C'est du Crowley tout craché ça! X) ) s'est révélé être un épisode plutôt intéressant au final.

Bon, je dois l'avouer, quand j'ai compris que l'épisode allait tourner en grande partie sur l'enquête de Sam, j'ai râlé. Puis hurlé. Puis imploré le ciel. Puis pleuré. Longtemps. Mais, mauvaise langue que je suis, cette partie de l'épisode a le mérite de nous offrir quelque chose que je demande depuis fort longtemps : un peu plus de background sur ces trop peu développés Men Of Letters. Et qui avons-nous le plaisir de voir débarquer dans l'épisode? Henri et cette chère Josie, qui viennent transformer ce supposé stand alone en découvrant que le démon derrière tous ces événements n'est autre qu'Abaddon! Sympathique retour au fil rouge!
Bref, j'ai apprécié ce retour du grand-père Winchester et Josie. Je trouve l'actrice relativement bonne et la voir jouer dans un autre registre est plutôt intéressant. Je suis vraiment surprise d'avoir autant apprécié un épisode qui tourne autant autour de Sam. Était-ce l'intrigue relativement bien trouvée et cohérente? Le fait que Sam fasse preuve d’ingéniosité (cf l'exorcisme pré-enregistré sur son téléphone)? Ou alors de le voir se faire tabasser par une nonne? Je ne saurais dire....

Concernant le reste de l'épisode: Crowley est magistral, comme à son habitude et je dévore chacune de ses apparitions...
Pour ce qui est de Dean, j'ai quelques réserves. Certes, le voir enfin envoyer son frère au diable alors que ce dernier semble ENFIN s’inquiéter de l'état de celui-ci est très rafraîchissant, j'avais envie de baffer Sam pour son manque total d'empathie depuis un moment. Néanmoins, j'ai vraiment du mal avec ce "Dean qui ressent un quelconque effet de la Lame". Au final, on ne sait pas vraiment le comment ni le pourquoi de ce comportement. En attente d'en voir un peu plus à ce sujet...

Pour finir : SÉRIEUSEMENT? Pas d'épisode avant le 15 avril? Pffff... Sad
_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
booster
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2010
Messages: 1 171
Localisation: Dans un camp d'entraînement romain
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 27 Mar 2014 - 16:54    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

917
Mother's Little Helper
Ou
"God Director : Misha Collins"


Eh bien eh bien, Misha, tu as fait du bon boulot ! J'ai trouvé tout cet épisode bien assaisonné comme il faut : un petit peu de Crowley, un poignée de Men of Letters, moitié stand-alone/ moitié mythologique, des persos secondaires intéressants, le tout coupé à la Première Lame, accompagné d'un petit peu de Sam et Dean. Tout ça aurait pu donné un plat indigeste, il n'en fut rien. Comme quoi, Misha est un aussi bon director que cuisinier avec son scénariste.

1) Dean et Sam : Originalité
Je ne me souviens pas d'un épisode ou les deux frères se parlent à peine et ou ils ne sont pas en froid. Et je dois dire que c'était très agréable. Chacun a fait sa vie de son côté, et ça change ! (Serai-ce la fin de leur codépendance affective ???) Les gars, si vous réutlisez cette formule, je suis preneur !
Je suis d'accord avec GMV sur l'empathie tardive de Sam. Enfin il est un peu moins (insérer l'adjectif péjoratif de votre choix ici) que d'habitude. Il a mené son enquête tout seul comme un grand. Tu vois que tu n'as besoin de personne pour résoudre des affaires ! 20/20 !
Pour Dean, je suis un peu moins enthousiaste. L'addiction au pouvoir est un thème récurrent dans la série, on savait tous que ça engendrerait ce genre de comportement. Cependant, j'attends avec impatience ce que Crowley a mijoté pour sa bestah préférée.

2) Men of Letters : Origins
Comme on l'a évoqué la semaine dernière avec Tyr, ça manquait de background sur les Mens of Letters. Nous avons été servi par l'intermédiaire de GrandPa Winchester et Josie (une actrice que j'aime beaucoup, je suis d'accord vec GMV aussi). Rien à dire, si ce n'est que ça a été très bien géré et que j'en veux comme ça fréquemment. De plus, l'actrice qui joue l'ancienne nonne me dit quelque chose...

3) L'Enfer : Théorie
Jamais une situation politique ne m'a autant intéressé. Abaddon qui soulève une armée pour finir son coup d'Etat est un cas typique du gros barbare bourrin. Mais elle a néanmoins raison de bousculer l'administration de Crowley, qui est en train de faire son coup à la Ocean's Eleven... Vivement les prochaines péripéties !

En conclusion un épisode très agréable qui garde les mêmes éléments propres à la série mais arrangés différemmment sans que ce soit brouillon. Bravo Misha !

PS: Maintenant, j''aimerai avoir des nouvelles de notre Cass' national. Il me manque un peu quand même. Et vous savez ce que j'attends pour le final ? Une alliance Angel's Cass Team avec le Great Crowley pour endiguer l'invasion d'Abaddon. Mais on peut rêver ^^
_________________
Revenir en haut
Amandier
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2013
Messages: 181
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 27 Mar 2014 - 21:40    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

J'ai bien aimé cet épisode.

*Retour des hommes de lettres avec le comment Abaddon s'est retrouvée dans le corps de Josie

*La mamie ex nonne et Sam (un grand bravo pour le coup du téléphone)

*Crowley avec ses sous entendu en dessous de laa ceinture et ses manipulations.

*La découverte qu'Abaddon vole des âmes pour en faire une armée. Gros plus sur l'esthétique des âmes.

Par contre, j'ai été assez mitigé sur Dean.

Parlant d'effet esthétique (oui j'ai une âme d'artiste), j'aimais beaucoup le design d'ailes au sol lors de la mort d'un ange. Or depuis 2saisons, ça a complétement disparue, c'est dommage, ça enlève un certain charme.
Revenir en haut
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 325
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 28 Mar 2014 - 01:05    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

booster a écrit:


PS: Maintenant, j''aimerai avoir des nouvelles de notre Cass' national. Il me manque un peu quand même. Et vous savez ce que j'attends pour le final ? Une alliance Angel's Cass Team avec le Great Crowley pour endiguer l'invasion d'Abaddon. Mais on peut rêver ^^

entièrement d'accord avec ça Smile

J'ai aimé cet épisode, Misha tu es un excellent director.
Pour une fois dans cet épisode Sam est très bien. Il se débrouille seul pour faire avancer l'enquête sur Abbandon. Dean n'est pas à son meilleur mais bon, ce n'est pas trop grave ça fait changement. je trouve que les différents éléments de l'histoire sont très bien gérés.

J'ai aimé en savoir un peu plus sur les hommes de lettres et les retour en arrière étaient bien faits. Crowley toujours aussi intéressant. Le personnage de l'ex-nonne était plutôt touchant pour un personnage secondaire.

Le fait que les démons enlèvent des âmes pour se créer une armée je trouve ça très bien trouvé (et les âmes dans un flacon c'est tout cute). Abbandon n'est pas bête du tout. Bref, je n'étais pas sûre pour cet épisode et j'ai été agréablement surprise.


Selon le trailer, le prochain épisode on aura droit enfin à Cass !!! et métatron


vivement le prochain épisode même si c'est le 15 avril!!!
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 700
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mar 15 Avr 2014 - 18:52    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

9x17 (en retard? moi??? naaan!)

Crowley: You’re nothing like Cain? What's in that bottle? Delusion?

Bonne surprise. Cet épisode qui avait toutes les caractéristiques du parfait stand alone avec frangins séparés (le pire en ce qui me concerne) s’est révélé être bien plus mythologique que prévu et bien sympathique. Nous avons en plus le droit à pas mal d’humour et de scènes jouissives, en grande partie grâce à Crowley, chouchou assumé des scénaristes. Cela dit, si j’ai passé un bon moment, le scénario a quand même encore plus de failles que la saison 5 de Doctor who


Sans surprise, je m’attarderai peu sur l’intrigue Sam. Comme le dit GMV, elle a le bon goût d’être en grande partie mythologique puisqu’elle nous raconte comment Abaddon s’est retrouvée dans ce corps actuel et comment elle est parvenue à se débarrasser des Men of Letters. Ce n’est pas forcément la plus grande question que je me posais sur le personnage mais il fallait bien nous le raconter un jour : c’est fait et c’était plutôt sympathique. Les nombreux flash back permettent en plus de réduire au minimum syndical les apparitions de Sam et son alliance avec l’ex nonne fonctionne plutôt bien.

Bien plus intéressant est la révélation qu’Abaddon est en pleine pêche aux âmes… enfin, plus ou moins. On savait déjà qu’elle était sans scrupules et prête à partir récolter les âmes vendues sans attendre la fin des contrats mais il est intéressant de voir qu’elle n’est en fait pas intéressée par le fait de récupérer l’énergie de ces âmes mais veut juste sa propre légion démoniaque. Déjà cela me frustre puisque du coup ça ne répond pas à la question que je me posais précédemment (les âmes destinées à l’enfer sont elles aussi coincées dans l’entre-deux avec les âmes destinées au paradis ? Le fait que miss Abaddon les prenne avant la mort du sujet fait tout tomber à l’eau). Mais surtout… Alors oui, j’aime l’idée qu’Abaddon gagne en puissance, cela rend les enjeux un peu plus dramatiques, mais là les détails me font franchement tiquer.

Sérieusement, s’il était possible de piquer l’âme d’un humain sans qu’il y ait le moindre deal, je pense que Raphael ne se serait pas gêné lors de la course à l’armement de la saison 6 et que certains démons comme Lilith auraient certainement tenté leur chance même si Crowley, avec son respect tout bureaucratique des règles, se serait probablement abstenu. En fait, vu la simplicité apparente de la manœuvre (2 démons dans un van le font sans problèmes en 10 secondes), je me demande pourquoi les anges perdent leur temps à demander la permission des vessels (la saison 5 aurait été résolue en 5 minutes pour Lucifer s’il avait utilisé cette technique) et pourquoi les démons s’embêtent à faire des possessions plutôt qu’à carrément éjecter le propriétaire précédent.

De plus, je me permets de rappeler que pour faire un démon il faut torturer l’âme d’un humain en enfer pendant des siècles : je doute que les laisser décanter dans un bocal suffise (cela peut en revanche faire un excellent rhum arrangé que je suis parfaitement prête à tester). Allez, je suis prête à accepter aussi que « sœur Agnes » se contentait de stocker les dernières âmes récupérées dans ces fioles et s’apprêtaient à envoyer tout cela en enfer afin de les torturer correctement. Sauf que…

Puisque, de l’aveu de sœur Agnes elle-même, ce petit business dure depuis 60 ans, il est fort intriguant que les problèmes de folie dans le bled n’aient commencé que maintenant. Je veux bien admettre que le retour d’Abaddon ait accéléré la cadence mais les ordres de celle-ci dans le flash back étaient clair : continuer ! Or, le sheriff est très surpris de ces problèmes soudain alors qu’Agnes elle-même admet avoir continué le travail demandé avec des gens du coin et pendant toutes ces décennies.


De même, j’apprécie que les scénaristes aient pensé à expliquer pourquoi les victimes sont aussi agressives et ne sont pas, comme l’était soulless Sam, vides mais sans méchanceté gratuite : je trouve néanmoins l’explication absolument foireuse ! « Maybe everyone has a different reaction to losing their soul”? Moui, sauf que tous sauf toi se sont transformés en machine à tuer sadiques et ont utilisé leur sang pour refaire la déco de la pièce hein… Parlant de ça, le shérif est quand même fort blasé de discuter tranquillement avec Sam des derniers évènements… devant la cellule où une des victimes, saignant encore abondamment des poignets, a tagué toute la pièce avec son sang. Sachant qu’il y a eu un suicide dans la cellule d’à coté quelques heures avant, je me permets de lui conseiller d’appeler un médecin et d’envoyer le type à l’asile avec une camisole s’il ne veut pas avoir de gros ennuis avec ses supérieurs.

Oh, et puisqu’on parle des tags des victimes… ceux de la bonne sœur dans le flash back, celle dont les meurtres et le suicide ont nécessité l’enquête de Henry Winchester et sa partenaire, seraient d’après cette dernière issus d’un langage « pre-Enochian »… Pardon ? Pre-Enochian ??? Sachant que l’Enochian est la langue des anges et qu’on ne cesse de nous marteler que les anges ont été les premières créations divines après les Leviathans (très vite jetés au purgatoire)? Ce pre-Enochian est la langue de qui alors? En tout cas, toutes mes félicitations à miss Woman of letter, capable sans problèmes de traduire « knight of hell » à partir de ce mystérieux langage prédatant le plus vieux langage du monde. Plus jamais je ne ferai la maligne juste parce que j’arrive à traduire quelques citations latines.

Bref, les trous dans le scénario sont assez gros pour que tous les anges survivants viennent y danser un tango mais ce n’est pas la première fois que la série sacrifie le fond au fun. Et le fun est bien là, encore une fois grâce à notre démon favori.


Le duo Dean/Crowley est bien entendu sans surprise la partie la plus chouette de l’épisode et je ne peux que saluer ce dernier qui, dans le souci d’égalité qui le caractérise, drague aussi lourdement Dean dans cet épisode que Sam dans l’épisode 14. Si ses nombreux mots tendres envers Dean ne m’avaient pas déjà fait fondre, son « I’m going to water the lily, care to cross streams ? » à l’entrée des toilettes m’aurait achevée.^^ Crowley show mis à part, qu’apprend-on dans cette partie? Ben pas tant que ça en fait vu que cette partie se résume en fait en une conversation entre deux potes…heu…ennemis dans un bar.

En fait, on se contente de nous réaffirmer que la marque de Cain et la lame ont un effet addictif violent et dangereux sur Dean (Quelle surprise !), que ce dernier est bien plus proche de la psychologie de Cain qu’il ne veut l’admettre et à nous rassurer sur le fait qu’il est prêt à honorer sa part du contrat et à ne pas tuer Crowley, voire à le protéger, ce qui me réjouit fort : certes on peut penser que c’est uniquement pour pouvoir récupérer la lame mais je persiste à penser que Dean ne voulait déjà plus vraiment le tuer cette saison. Et pourquoi le voudrait-il ? Après tout, l’épisode nous apprend également que Crowley continue à se shooter au sang (bon, il peut mentir à Dean je suppose mais j’en doute) et qu’il garde donc les traits humains qu’il a gagné ces derniers temps et qui le rendent ma foi fort…heu…sympathique n’est pas forcément le mot mais vous voyez ce que je veux dire.^^ Bref, la partie Dean Crowley ne fait franchement pas avancer le schmilblick et consiste en fait en une simple discussion entre les deux protagonistes mais reste pour moi le point fort de l’épisode : il faut se rendre à l’évidence, Crowley est pour moi le meilleur atout de la série et je ne suis une fangirl invétérée.^^

Pour conclure, un épisode bien sympathique et faussement stand alone qui parvient à éviter avec talent les défauts habituels des épisodes où les frères sont séparés. Je regretterai néanmoins le fait que les scénaristes, dans leur but fort louable de faire avancer l’intrigue, aient touché à des détails de la mythologie de la série de manière peu pertinente
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
gael wright
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2013
Messages: 691
Localisation: Dans le tardis , autour d'un café avec le Docteur et Donna .
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mer 16 Avr 2014 - 21:47    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

La j'en suis à l'épisode 5 de la saison 1 , ''La légende de Bloody Mary'' , quelqu'un peut me confirmer qu'il ne fait pas trop peur , car étant très virile ( BIG LOL ) , je flippe pour un rien , disons que j'ai peur d'avoir peur Laughing . Ne vous moquez pas Smile .
_________________
Salut , je suis le docteur ! ... Allons y !

Revenir en haut
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 325
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 16 Avr 2014 - 22:04    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

gael wright@ tu n'as pas fini d'avoir peur d'avoir peur Laughing c'est ce qui est bien dans les premières saisons de SPN, c'est gore et ça peu faire peur et c'est original.
Revenir en haut
gael wright
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2013
Messages: 691
Localisation: Dans le tardis , autour d'un café avec le Docteur et Donna .
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mer 16 Avr 2014 - 22:16    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Ithyl a écrit:
gael wright@ tu n'as pas fini d'avoir peur d'avoir peur Laughing c'est ce qui est bien dans les premières saisons de SPN, c'est gore et ça peu faire peur et c'est original.


En plus sur l'armoire de ma chambre j'ai un miroir , alors je stresse pas du tout ... juste un peu beaucoup Smile Mes plus grandes peurs c'est tout ce qui est paranormal mais le gore dans le genre , on voit le sang , ça me fait pas peur , au pire ça écoeure mais pour la peur , ce qui est bien c'est que ça met dans l'ambiance , on est dedans , impossible de mettre pause quand tu y est . Pour le moment je suis vraiment fan en tout cas . Je prend mon courage à deux mains , et !!!!
_________________
Salut , je suis le docteur ! ... Allons y !

Revenir en haut
booster
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2010
Messages: 1 171
Localisation: Dans un camp d'entraînement romain
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 16 Avr 2014 - 23:13    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

918
Meta fiction
Ou
Gné ? J'ai rien compris


Je ne ferai pas une vraie review ce soir, ou même plus tard je pense. Il faut que je le revoie, et je ne sais pas si j'en aurai l'envie.
C'est un épisode assez fouillis pour moi, beaucoup de choses d'un coup, pas forcément logique logique... Et même la réalisation m'a gêné. Ce devait être en référence à un film que je ne connais pas sûrement.
Metatron est un enfoiré, et pas du genre à chanter faux pour récolter des sous. Le coup de la superpuissance m'a un peu beaucoup gêné, ça m'étonne qu'une seule tablette puisse lui donner autant de pouvoir. Et on le voit partout, dans tout les sens... trop fouillis pour moi.
On a aussi Gadriel, que j'avais complètement oublié.
Réapparition de Gabriel, ou le terme "WTF" est un euphémisme à ma réaction horrifiée quand je l'ai vu.
Castiel's back, enfin. Mais la encore, on a tout vu. Le fait que sa grâce de remplacement ne soit pas éternelle, j'ai pas aimé.
Dean qui pète un câble.
Sam qui pète un câble.

En résumé pour ce soir, un épisode en dessous de la moyenne, que je ne reverrai pas avec plaisir. Dommage
_________________
Revenir en haut
Amandier
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2013
Messages: 181
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 17 Avr 2014 - 15:18    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

L'intro, quand Metatron te regarde droit dans les yeux et te parle à toi le spectateur, j'ai trop trippé. ça m'a surprise et j'aime les surprises XD
A priori Cass maitrise bien les technologies humaines même si ça m'a fait bizarre de le voir prendre une photo et l'envoyer.
Lumière qui clignote dans l'hotel, je me dis "oh lala, barre toi Castiel, ça sens pas bon et là oh 2ème surprise: Gabriel?? Je me demande si c'est une illusion d'optique de Castiel ou vraiment LE Gabriel qui a simulé sa mort.
Puis sachant que Metatron est le narrateur, je me méfie du truc...Et dansle mille XD j'me disais bien que c'était trop beau Gaby de retour XD
Par contre Castiel attaché devant Metatron c'est trop cliché XD
Après comme d'hab, Meta qui propose un deal à Cas, cas qui refuse.
J'ai bien aimé que Méta insère ses références culturelles à Cass même si le soucis c'est que ça enlève encore un peu plus de l'innocence de ce dernier.
Je ne comprends pas trop en quoi Gadriel est important pour Méta. Que les frêres le tue n'aurais rien changé. Bon enfin si c'est une excuse pour rendre Castiel.
Sentiment de lassitude quand Gadriel dit tout ce que Sam a au fond de lui et l'éternel: tu es sur que ça va Dean? Oui oui (ou pas).
J'aime bien le coté joueur et sur de soi de Méta: je laisse mes ennemis en vie car c'est marrant de les voir essayer de me détruire XD.
J'ai soupiré par contre en voyant Cass devenir finalement le leader d'ange qui vont probablement tous mourir (et encore l'histoire qui se répéte)
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 700
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Jeu 17 Avr 2014 - 17:32    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Eh ben... pour le coup, je suis d'un avis complètement contraire à Booster. Laughing

9x18

Metatron: What makes a story work? It is the plot, the characters, the text? The subtext? And who gives a story meaning? Is it the writer? Or you? Tonight, I thought I would tell you a little story and let you decide.

Les courageux parmi vous qui lisent mes reviews depuis le début se souviennent peut-être que le final de la saison 5 fut pour moi une terrible déception. La fan de méta que je suis s’était réjouie de découvrir Chuck, que j’aimais déjà beaucoup en tant que prophète, en narrateur/scénariste/Dieu expliquant la difficulté de finir correctement un arc scénaristique. Hélas l’épisode, qui promettait d’être épique, s’était révélé à mon avis être un coup d’épée dans l’eau farci de deus ex machina foireux : les paroles de Chuck se sont donc pour moi transformées en excuses de Kripke sur la difficulté de son boulot (réelles, je le conçois) et la méchanceté des fans qui ne cessent de juger, rendant ainsi l’épisode encore plus décevant.

Pourquoi ce rappel ? Parce que cet épisode rend très clairement hommage à ce final dès ses premières secondes. Marshmallow/Métatron, comme il n’a cessé de le sous-entendre depuis le début de la saison, prend désormais officiellement la place de Dieu/scénariste que seul Kripke/Chuck avait osé assumer jusqu’à présent (même si je respecte la tentative très honorable de Sara Gamble de tuer Dieu le Père dans The French Mistake^^). La réplique d’introduction, que je cite au début de la review et qui apparait deux fois dans l’épisode, est très proche des interrogations de Chuck dans le final de la saison 5 et la posture de Metatron à ce moment là est presque identique à celle de Chuck.

Bref, j’ai personnellement pris les premières secondes de l’épisode comme un challenge de Marshmallow et son équipe à Kripke le Créateur : la rébellion contre le père est après tout un thème récurrent de la série, encore mainte fois répété dans cet épisode, et il fallait bien que Marshmallow prouve à son public qu’il avait fait ses devoirs. J’avoue, ayant vu le teaser avant la pause, que j’espérais très peu de cette tentative : je m’attendais à un épisode amusant dans son coté méta mais lourdingue et maladroit, (comme le fut pour moi le final de la saison 5), ce qui aurait fait de cet épisode une pâle copie d’une grosse déception. Vous pouvez vous imaginer ma joie lorsque j’ai réalisé relativement vite que la team Marshmallow avait clairement mis tout son talent (et son budget guests^^) dans l’épisode. J’aurais dû me douter de quelque chose, sachant que le scénariste de la semaine est responsable des meilleurs moments méta de ces dernières saisons, mais je ne m’attendais pas du tout à prendre un tel plaisir devant l’épisode.

Je ne sais franchement pas par quel bout prendre commencer pour construire une review cohérente. Devant un tel étalage de fan service, d’humour méta, de mythologique et de drama, je suis comme Dean dans un magasin proposant du whisky, des tartes, des intégrales de Casa Erotica et des vendeuses dénudées. En bonne prof de français, je vais donc me contenter de faire une étude des talents littéraires de Métatron.

I Plagiats et maladresses

It didn't quite turn out as I planned, but that is why we rewrite. That was God's problem, you know. He published the first draft.

Je prends cette réplique comme une petite pique à la fois concernant la qualité littéraire de la Bible et celle des scénarios de Kripke (d’autant plus qu’il n’hésite pas à qualifier l’œuvre de ce dernier de « pulpy fiction ») mais j’admets avoir parfois tendance à la sur-analyse. Dans tous les cas, Métatron n’a pas tort : son style littéraire est en effet très différent de celui de son père et prédécesseur. Dieu/Chuck semblait parfaitement satisfait de laisser ses personnages lui dicter leur propre histoire et n’intervenait que pour quelques résurrections de fin de saison (il faut admettre que s’il y a quelqu’un qui a le droit d’ajouter des deus ex machina c’est bien lui^^) mais Métatron est clairement plus directif et veut écrire chaque ligne du scénario.

Il a un petit côté vieux jeu notre scribe angélique, ça se sent dans son style. Ce n’est d’ailleurs à mon avis pas un hasard s’il utilise une machine à écrire quand Chuck se servait d’un ordinateur. Pour un tel traditionaliste, il est impensable de ne pas contrôler la totalité de l’intrigue et il n’est pas prêt d’autoriser cet empêcheur d’écrire en rond de Castiel à venir l’embêter avec ses doutes existentiels sur ses qualités de leader. En bon traditionaliste, il est du coup attaché au bon vieux cliché du gentil contre les méchants. « Every hero needs a villain » (c’est pas beau de plagier Incassable Smile ) et il est bien sûr impensable pour lui que l’auteur lui-même soit du mauvais côté. Malgré tous ses défauts, en particulier dans ce fameux final de la saison 5, Kripke/Chuck était plus souple dans la distribution des rôles.

Je ne vais pas tarir d’éloges sur cet épisode et donc, pas ricochet, sur les talents d’écrivain de Métatron le scénariste, mais je ne peux m’empêcher de trouver qu’il a tendance à se contredire un tantinet. Déjà, pour un « jeune » auteur qui souhaite se détacher au maximum de l’œuvre imposante de son père disparu, je trouve fort dommage qu’il récupère une des intrigues principales du best seller de ce dernier : les anges rebelles menés par un leader charismatiques et s’attaquant au Ciel, ça me rappelle tout de même quelque chose hein.

De même, lorsqu’il affirme à Gadreel “My job is to set up interesting characters and see where they lead me.”, il devrait peut être vérifier dans un dictionnaire la définition de “lead” parce qu’il fait clairement le contraire de ce qu’il prêche. Enfin, il va falloir qu’il apprenne que le « retcon » est un truc scénaristique franchement éculé et souvent décevant, il n’y a vraiment pas de quoi être fier ! Oser donner une pop culture étendue à Castiel est juste criminel, son incompréhension devant toutes les références des frangins fait partie de son charme. Heureusement que la compréhension de ces références n’était pas fournie avec le pack, cela limite les dégâts.

Mais la plus grande erreur de Metatron est d’avoir oublié, dans son hubris d’auteur, qu’il n’est pas le créateur original de l’œuvre. Ayant récupéré un univers et des personnages inventés par son prédécesseur, son travail est au mieux une fanfiction. J’adore les fanfictions, je ne me permettrai donc pas de les dénigrer mais tous les lecteurs assidus de celles-ci vous diront combien il est fréquent que leurs auteurs, qu’ils le fassent exprès ou pas, prêtent aux personnages des caractéristiques et des mentalités complètement différentes de celle de l’œuvre originale.

C’est en particulier le cas lorsque l’auteur ne maîtrise pas assez l’œuvre de départ et c’est clairement le cas ici : "Sorry... didn't read the whole script, just skimmed for my parts" admet-il sous les traits de Gabriel, renforçant encore cette impression lorsqu’il brûle le livre Supernatural sans l’avoir terminé. Ce n’est pas très sérieux et ça se ressent sacrément dans son boulot ! Parce que je pense que tous les fans de la série ont gentiment ricané lorsqu’il annonce à Castiel « you're gonna have to follow my script. ». Heu…mon gars… tu as entendu parler de la team free will ? Laughing

Du coup sa réplique finale aux frangins lorsqu’il les laisse partir sans profiter de l’occasion pour s’en débarrasser est assez jouissive : “You and your little brother and your fine feathered friend and all those secrets you've got locked away in your bunker can't stop me. But I am gonna enjoy watching you try.” Outre le fait qu’il s’agisse d’une répliques de méchant tellement caricaturale que même les scénaristes de James Bond n’osent plus l’utiliser (je rappelle à notre gentil scribe qu’il s’est casté dans le rôle du GENTIL), n’importe qui ayant vu ne serait-ce qu’une saison complète de Supernatural sait que parvenir à battre un ennemi largement plus fort qu’eux est la spécialité du trio. Du coup on ne peut que partager son sentiment : en effet, nous allons beaucoup apprécier cette tentative. Lui en revanche…


II. Un auteur plein de promesses

Bon, je me moque, je me moque mais je dois bien l’admettre : malgré ces maladresses de débutants qui vont hélas très certainement lui couter la vie, Métatron a beaucoup de talent. Déjà, malgré sa paresse concernant les recherches sur les personnages et sa tendance très « chuckienne » à taper un peu trop dans la bouteille de whisky lorsqu’il écrit, il a une bonne éthique de travail.

Il se montre très exigeant envers lui-même, comme le montre son « I hate continuity errors » (bon, là par contre tu as peut être choisi le mauvais show mon pauvre ami^^) et il respecte la règles de base d’un bon auteur : « no spoiler ! ». J’en profite d’ailleurs pour féliciter mes contacts twitters, qui ont parfaitement gardé le silence sur le guest de l’épisode : même le cast a joué le jeu pendant le live-tweet en ne le nommant pas directement et l’équipe a également eu l’intelligence de ne pas le créditer dans le générique du début.

Metatron sait également ce qui plait au public et nous offre ici une accumulation de fan service qui m’a je l’avoue bien fait plaisir. Dean sous la douche (même si pas mal de fans ont dû regretter les choix de cadrage), références à gogo (quand je pense que Metatron n’a même pas vu Downton abbey, quelle honte !) et bien sûr…le guest !

J’avoue avoir poussé un cri franchement ridicule à l’apparition de notre archange favori et même s’il m’a fallu environ 1 minute pour comprendre que c’était un piège (cher Métatron, tu surjouais un tantinet le personnage durant la scène de la voiture^^). Et puis quel festival, on peut dire qu’il n’est pas revenu pour rien ! Son « I used most of my juice to get back into porn. That came out wrong. So did that! » m’a achevée. Laughing Sans compter que le plan de Métatron n’était pas con du tout : si quelqu’un pouvait persuader Castiel de prendre sa place de leader c’était bien Gabriel. J’en profite pour féliciter Marshmallow pour ce haut niveau de trollage : le public de Supernatural étant profondément masochiste, je suis persuadé qu’il a en grande partie adoré le petit jeu du « on vous ressuscite un de vos chouchous/nan mais on déconne/mais on dit pas s’il est mort ou pas ». Gabriel, mon chéri, tu reviens quand tu veux !

Et puis il y a le méta. Ce n’est pas particulièrement rare dans cette série (sans blagues !) et le titre donnait une « légère » indication sur le contenu (j’avoue d’ailleurs que malgré le fait que la majorité des titres de la saison soient à double sens je n’avais pas du tout pensé que « méta fiction » pouvait également faire références aux fictions écrites par Métatron) mais il faut admettre que l’entrée en matière va loin dans le délire. Il faut quand même oser proposer un personnage qui regarde droit dans la caméra pour nous parler de la difficulté de trouver quel élément est essentiel à une bonne histoire (et ce sans oublier le « subtext », très important dans ce fandom^^), sous-entend que c’est peut-être nous, le public, qui lui donnons du sens (prends des notes Kripke, ça passe beaucoup mieux que d’accuser le spectateur d’être un chieur s’il n’aime pas ta fin^^) et finit par nous dire qu’il va nous raconter une petite histoire. Le fait qu’on réalise à la moitié de l’épisode qu’il ne nous parlait pas à nous mais à Castiel n’enlève rien à la réussite de cette scène. Je ne vais pas lister ici les innombrables références méta (surtout que je ne me suis déjà pas gênée dans le reste de la review) mais je les ai en tout cas trouvées à la fois drôle et bien amenées.

Enfin, dans cette avalanche de fan service et de délires méta, le scénariste nous glisse discrètement des éléments ma foi relativement importants. Non, je ne parle pas du fait que Dean soit visiblement contrôlé par la marque, on l’ a maintenant bien compris et il faut de toute manière obligatoirement qu’au moins un des deux frères soit atteint d’une condition incurable en fin de saison, c’est la tradition. En revanche, j’apprécie d’apprendre que non, la greffe de grâce n’est pas une science exacte et que les rejets sont hélas certains même s’il est apparemment possible de survivre en remplaçant le greffon régulièrement. Pauvre Castiel : toi qui voulais cesser le massacre des anges, te voilà obligé de continuer à les tuer si tu veux survivre.

Il est également très intéressant d’avoir enfin un aperçu du pouvoir réel de Métatron vu qu’on l’a pour l’instant surtout vu en manipulateur. Sam le résume bien : niveau pouvoir il EST Dieu. Ca ne devrait cela dit pas poser de problèmes aux frangins qui ont à leur tableau de chasse le Diable, une collection de démons mythiques, Eve et le génocide des Leviathan ( la race de monstres la plus puissante de la création tout de même). Sans compter qu’ils sont aidés par celui qui, de l’aveu même de Métatron/Gabriel, « has been God more often than dad has. ». Nous apprenons aussi que Gadreel veut mourir, ce qui m’indiffère parfaitement vu que ce personnage plein de promesse a hélas basculé dans le camp des méchants ratés mais semble renforcer ma théorie comme quoi il va finir au dernier moment par se sacrifier pour aider les frangins à combattre Métatron.

Pour conclure nous avons là un auteur plein de talent mais qui gagnerait à admettre sa dette envers son père et à ne pas tenter désespérément de rejeter son influence, d’autant plus qu’il utilise après tous l’œuvre de son géniteur comme base. Il faudrait également qu’il fasse un travail sur soi et soigne sa jalousie maladive : ce n’est pas très chic d’accuser son prédécesseur d’écrire comme un pied, de tuer les auteurs concurrents (pourquoi croyez-vous réellement qu’il se soit débarrassé des prophètes hein ?^^) et d’interdire à ses personnages de tenter d’écrire leur propre script. J’ai bien peur que cette obsession pour son œuvre ne s’avère très néfaste à court terme : il en est à se définir comme « an entity of my word », il faut se trouver un autre hobby là ! Ces considérations mises à part, j’ai trouvé cet épisode vraiment excellent, c’est même je pense pour moi le meilleur depuis Changing Channel (oui, j’aime le méta^^). Je ne peux donc que rejoindre notre nouveau Dieu dans son affirmation finale, « it’s gonna be a hell of a show » !
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 17 Avr 2014 - 21:13    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

Supernatural - S09E18 - Meta Fiction
" It's gonna be a hell of a show..."

Et bien je dois dire que cet épisode m'a agréablement surprise. Ce qui se présentait comme un épisode gentiment méta et rigolo a été beaucoup plus réussi que j'aurais pu l'imaginer.

Nous savions déjà que cette série n'avait aucun respect pour les murs quels qu'ils soient mais j'ai encore trouvé irrésistible la façon dont ils pulvérisent avec enthousiasme ce qu'il reste du quatrième.
Par où commencer donc? Et bien il faut bien l'avouer, entre toutes ces perles de fanservice et de méta, il est bien difficile de choisir de quoi parler. Du générique? Du retour de la Casa Erotica? Du guest surprise de l'épisode? ...
Bref, j'ai vraiment apprécié ce monument d'autodérision que les scénaristes nous ont offert. J'avais toujours trouvé le personnage de Chuck très intéressant et son absence a laissé pour moi un vide dans la série. Du coup, j'ai complètement été charmée par cette reprise de la métaphore sur Dieu/l'écrivain et les difficultés de gérer les personnages ou le déroulement des intrigues (" Ah crap! I really hate continuity errors! " X) ). D'ailleurs, Tyr a déjà expliqué tout ça bien mieux que moi alors je ne développerais pas plus. Razz

Pour le reste de l'intrigue, et bien je dois dire que je suis un peu sceptique. La partie sur la relation Sam/Dean est encore une fois trop lourde et inutile à mon goût. Que Gadreel ait envie de mourir ne suscite aucune émotion chez moi, le personnage a perdu à mon avis tout son potentiel depuis un moment et les laquais sans personnalité ne m'intéressent pas particulièrement.
Enfin, concernant Cass', et bien je dois dire que je ne sais pas quoi penser ( à part que lui offrir sur un plateau la capacité de comprendre toutes les références possibles est un blasphème Sad ). J'espère vraiment que cette histoire de leader ne va pas encore une fois être un fulgurant échec comme l'ont été presque toutes les tentatives de l'ange de changer les choses. A voir donc...
_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
booster
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2010
Messages: 1 171
Localisation: Dans un camp d'entraînement romain
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 17 Avr 2014 - 21:56    Sujet du message: [Série US]Supernatural Répondre en citant

A la lumière de ta review (Si God-Metatron est un écrivain de fan fiction, tu es une fidèle apôtre-revieweuse ^^), j'ai compris ce qui me gênait dans cet épisode. Et en fait, c'est simple : j'aime pas Metatron, et je ne comprends pas tellement son personnage.
C'est un méchant assez caricatural, arrogant, persuadé de détenir la vérité alors qu'il sait que ce qu'il fait est mal (Le massacre d'anges ? sérieusement ? Pour quelqu'un qui veut refaire une armée, tuer ces soldats alors qu'apparemment il a une belle tablette pour les reprogrammer, c'est idiot)
D'ailleurs, comment peut-il être l'égal de Dieu ? Je ne sais plus si il est archange ou simple secrétaire... le secrétaire de Dieu doit-il être puissant ? Il est dit dans l'épisode par un des frères que ce serait grâce à la tablette des anges... Elle serait si puissante que ça ?

Je voudrais aussi revenir sur Gabriel. Je n'ai pas compris non plus si il est vraiment vivant et qu'il a joué un rôle avec ses pouvoirs de Trickster, ou si c'est juste une illusion de Metatron.
En fait quand je l'ai vu, ça m'a tellement surpris que je l'ai pas cru dès le début. Pour moi son cas a été réglé, brûlé et enterré depuis plusieurs saisons. Alors que j'adorais le personnage, là il m'a laissé de glace.

Dernière question : tu utilises souvent le mot "méta" dans ta review. Ca veut dire quoi ? Smile
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:54    Sujet du message: [Série US]Supernatural

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Fantastique & Fantasy Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 324, 25, 2632, 33, 34  >
Page 25 sur 34

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com