Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Terminée] Âme perdue
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Doctor Who fan-fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Ven 11 Déc 2009 - 10:05    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue Répondre en citant

Titre: Ame perdue

Disclaimer: Malheureusement doctor who ne m'appartient pas mais appartient à ce sadique de RTD! (XD) Je vais jamais finir auto-stoppeur si ça continue !!!!

Situation: Les docteurs tentent de détruire la Terre sous les yeux de Martha impuissante. Ça aurait pu être un crossover avec Torchwood mais il reste plus que Martha alors…

Spoiler: Jusqu'à la fin de la saison 4 de doctor who et la saison 4 de Torchwood.
Sauf qu’ici les gars de Torchwood n'ont pas réussi à sauver les enfants (ça serait pas drôle sinon). Avec le même nombre de morts et la disparition de Jack.




Citation:
Des murs blancs. En carrelage. Un bruit, lent, régulier. Du brouillard, beaucoup de brouillard. Une lumière éblouissante. Et des éclats de voix. Ce qu’elles disent ? Incompréhensible…La frayeur qui monte et commence à dévorer le cerveau. Il fallait se calmer. Il y a toujours une solution à tout. A situation désespérée, solution désespérée. Les yeux se baissent et font une découverte effrayante. Des tuyaux partout. Qui sortaient, qui rentraient. Une porte claque et résonne douloureusement. Un vieil homme hideux de cinquante ans s’approche. Une aiguille aux dimensions irréelles. Un liquide bleu profond. Une peur immense au moment où l’aiguille se plante dans un bras. Le feu qui dévore le cerveau. A situation désespérée, solution désespérée. Il fit la seule chose qu’il pouvait faire.


Citation:
C’était une belle journée ensoleillée. Martha retournait travailler. Deux jours après que 10°/° des enfants de chaque pays de la Terre et que ses meilleurs amis aient disparu. Pourtant tout était normal. A l’U.N.I.T , institution traquant les extra-terrestres , normal était une utopie. Mais voila ils n’avaient pas prévu que la menace viendrait des terriens. Qui avaient livré des enfants à une chose/fin atroce. Et qu’elle, particulièrement elle et ses amis n’avaient rien pu faire. Le seul homme qui pouvait tout arranger, le Docteur, n’était pas venu. Mais après tout, c’était de la faute des humains. Ils n’avaient qu’à pas élire des représentants aussi …corrompus ? Martha regarda son ordinateur. Elle pouvait ainsi avoir un aperçu de ce qui se passait dans le monde entier. Tout est sous contrôle. Et c’est très étrange. Le monde était peut-être en état de choc ? La jeune femme sembla revenir de ses rêveries. Ses collègues étaient dans la même pièce. On aurait pu entendre une mouche faire une crise d’asthme. La jeune femme regarda la salle pleine d’ordinateurs d’un air absent. Son esprit partait très loin. En voyage avec le Docteur. Loin dans l’espace. Mais son esprit revint sur Terre. Et sur sa bague de mariage. Ah. C’était bête. Lorsqu’elle releva la tête, Martha se demanda plein de choses. Si elle ne s’était pas mise à la cocaïne par exemple. Parce qu’IL était là. Son TARDIS, son vaisseau spatial était là. La jeune médecin ralentit les battements de son cœur, afin de ne pas faire un infarctus. Et attendit qu’il sorte, le sourire aux lèvres. Cinq minutes passèrent. Le Docteur avait peut-être un problème ? Martha se dirigea vers la cabine téléphonique bleue et entra à l’intérieur. La salle de commande était vide. Non content d’en mettre plein la vue, le TARDIS était aussi plus grand à l’intérieur qu’a l’extérieur.
« -Docteur ? » appela Martha.
Elle eût alors l’impression que quelque chose flottait dans l’air. Le Docteur adorait son TARDIS. Il disait qu’il avait une âme. La médecin se décida à fouiller le vaisseau entièrement. Le Gallifréen était peut-être en danger de mort dans une des nombreuses pièces.
Elles et les soldats de l’UNIT fouillèrent le vaisseau pendant trois jours.


Citation:
Ils avaient entièrement fouillé le TARDIS pendant trois jours. Martha , en plus de se poser des questions , devenait paranoïaque. Elle avait l'impression que quelque chose la suivait dans le vaisseau. Elle se tenait devant la console de commande.
« -Qu'est-ce qui se passe Docteur ? -demanda-t-elle tout haut , à bout.
La lumière s'éteignit brutalement. Puis se ralluma lentement. Le TARDIS pouvait-il avoir des courts-circuits? Martha essaya de se souvenir des recommandations que le Docteur lui avait laissées quand il s'était transformé en humain. Il lui avait dit être relié à son vaisseau. Donc si lui ou le TARDIS était blessé , l'autre le ressentait. Est-ce que ça avait un rapport ? Dans ce cas où était le Docteur ? Des étincelles explosèrent sur la console de commande , effrayant Martha. Une lumière bleue apparut devant la jeune femme et disparut aussitôt. Puis plus rien.
Le téléphone de Martha sonna. C'était le service de surveillance des failles.
« -Martha Jones?
-Oui !
-La faille de Torchwood est active. Ainsi que les trois autres grandes failles du monde.
-Et ?
-C'est le Docteur qui les a ouvertes. Mais il n'a pas pu les ouvrir tout seul.
-Ah !
-Il y en a quatre.
-Quatre Docteur ?
-Oui. ».


Citation:
Il flottait. Quelque part , dans du blanc. Un petit rire enfantin résonnait. Là il se rendit compte qu'il avait des jambes et un corps. Fantomatique mais c'était mieux que rien.
« -C'est mieux comme ça non ? -demanda l'enfant qui n'était nulle part.
-Euh...-hésita-t-il
-Il y a des gens chez nous. Martha t'as appelé, Docteur.
-Moi ?
-Oui.
-Qu'est-ce que je fais là...-le Docteur ne se sentait pas très bien
-C'est le choc. Ne t'inquiète pas. N'hurle plus par pitié pour mes oreilles.
-Je vais essayer. Alors...Hum... Mon dernier voyage s'est mal terminé...-avança-t-il
-Oui... Et moi je suis l'âme du TARDIS.
-La situation était désespérée...
-Entre autre. Ton corps n'allait plus t'appartenir. Rester à l'intérieur leur aurait permis de faire sauter tout l'Univers. Alors tu as envoyé ta conscience se fixer à ton TARDIS et à côté de son âme , moi.
-Quelle horreur.
-Mais tu ne peux pas resté là. Comment te sens-tu ?
-J'ai l'impression que je vais mourir.
-...Ce n'est pas qu'une impression. Tu ne devrais même pas être là. Tu dois trouvé une solution.

Citation:
Martha se précipita hors du vaisseau. Il lui fallait se rendre au secteur 5 quelques kilomètres plus loin. Elle prit sa trottinette électrique et la lança à fond dans les longs couloirs. Elle n’allait pas très vite mais c’était toujours plus rapide qu’à pied. La jeune femme mit un quart d’heure pour arriver au service de surveillance des failles. Lorsqu’elle ouvrit la porte elle demanda :
« -Alors qu’est-ce qui se passe ?
-Ils sont en train d’ouvrir les failles.- dit le chercheur
-Les Docteurs ?!
-Oui la puissance monte. Ils vont tous nous tuer ! ».
L’homme regardait un écran divisé en trois montrant trois Docteurs identiques, avec un drôle d’appareil dans la main et devant une lueur rouge.
« -Vous aviez dit qu’il y en avait quatre ?-demanda Martha
-Je ne pense pas que ce soit vraiment le Docteur, le vrai. Il doit être autre part.
-Comment on les arrête ?
-Aucune idée.
-Les appareils bizarres sont reliés à quoi ?
-Rien. On a déjà envoyé une équipe à la faille de Torchwood. Mais pour les autres failles elles sont à quatre heures de décalage horaire !
-Qu’est-ce qu’on fait ?
- Je ne sais pas ! ».
Tout à coup ils entendirent le bruit de matérialisation du TARDIS. Le vaisseau apparut devant Martha et le Colonel puis les Docteurs disparurent.
« -Qu’est-ce que...-murmura le chercheur. »
Martha ouvrit la porte du vaisseau. Mais il n’y avait personne à l’intérieur. Et la lumière de la colonne centrale faiblissait. Martha avait l’impression que le TARDIS avait de moins en moins d’énergie. La jeune femme sortit du vaisseau. Le chercheur, seul dans la pièce lui dit :
« -Le TARDIS a eu la solution. Les Docteurs ne sont plus là.
-Est-ce qu’on pourrait redonner de l’énergie au vaisseau sans la faille ?-demanda Martha
-Oui. Un peu d’électricité ne fera pas de mal. Je vais chercher un générateur et j’arrive. »
Le chercheur sortit de la salle.
Pendant ce temps, le Gallifréen exterminait ses clones. Il se demandait dans quel état était son corps maintenant. Rien qu’essayer de l’imaginer le rendait malade. Et son statut d’âme perdue faisait qu’il faiblissait de plus en plus. Et le Gallifréen qui n’arrivait déjà pas à contacter Martha... Il lui fallait un point d’ancrage génétiquement proche. Mais pas ses clones corrompus. Et il n’avait pas de frère caché.
Martha et un chercheur pénétrèrent dans la salle de commande.
« -Qu’est-ce qu’ils veulent faire ?-demanda le Docteur
-Ils veulent nous redonner de l’énergie. C’est super !-s’exclama la voix d’enfant
-Avec de l’électricité ?-demanda-t-il paniqué
-Oui pourquoi ? Un problème ?
-Aaaaaaahhh !!!! ».
Le chercheur plaça un petit boitier sur une prise qu’il avait trouvée sous le tableau de bord. Il ne se passa rien.
« -C’est tout ?-demanda Martha ».
Le chercheur haussa les épaules. Il ne pouvait rien faire de plus.
Soudain la lumière bleue réapparut. Le faisceau lumineux se dirigea à gauche de la console. Il commença à prendre des formes pour faire apparaître l’image du Gallifréen en bleu. Ses cheveux en bataille étaient chargés d’électricité et son visage était recouvert de traces bleues foncées.
« -Arrêtez ça !-cria-t-il-C’est pas agréable de se faire foudroyer !
-C’est vide...-murmura le chercheur, surpris.
-Vous me voyez ! Vous m’entendez ?!-s’exclama le Docteur
-Oui. Qu’est-ce qui vous arrive ?-demanda Martha ».
L’image du Docteur bondit de joie. Mais il dû s’asseoir, pris de vertige.
« -Bon j’ai plus beaucoup de temps. Vous-dit-il au chercheur- Allez ranger votre machin ! ».
Le chercheur obéît et sortit du TARDIS.
« -Je me suis fait capturer par...euh... Ils m’ont eu et veulent me cloner pour recréer Gallifrey. J’ai dû détacher ma conscience de mon corps et la fixer au TARDIS ! S’ils avaient cloné ma conscience ils auraient détruit tout l’Univers.
-Woah.
-Je suis une âme perdue maintenant. Il me faut un point d’ancrage génétiquement proche de moi mais comme il n’y a rien, quelqu’un qui puisse supporter une âme en plus. Quelqu’un d’immortel. Où est Jack ?
-Je ne sais pas. Il s’est passé quelque chose de terrible sur Terre. Des aliens sont venus et sous le chantage les gouvernements leurs ont livré 10°/° des enfants de chaque pays. Torchwood n’a rien pu faire. Gwen et Jack sont les seuls survivants. Mais Jack à dû sacrifier son petit fils. Il n’est plus sur Terre. ».
Le Docteur était horrifié.
« -Vous savez des choses sur ces aliens ?
-On les appelle les 4-5-6 à cause d’une fréquence. Les enfants sont une drogue pour eux ! ».
Un éclair traversa les yeux du Gallifréen. Il avait déjà été confronté aux « 4-5-6 ».
« -Je vois. J’arrangerai ça. J’ai plus qu’à envoyer un message de détresse à Jack. Je dois vous en dire plus sur les âmes perdues mais j’ai plus le temps. Suivez les couloirs éclairés. –dit-il avant de disparaître.
La lumière du vaisseau faiblit. Mais une porte restait éclairée. Martha l’ouvrit et suivit la lumière. Elle marchait dans un couloir qui menait à plusieurs portes. L’une d’elle était éclairée et Martha l’ouvrit. C’était une bibliothèque. La jeune femme ramassa le livre qui était tombé à une page précise. Le titre du chapitre portait sur les âmes perdues.
Les âmes perdues sont des âmes détachées de leur corps. Elles ont besoin d’un point d’ancrage sous peine d’être effacées. Ces âmes erreront d’ancrage à ancrage jusqu’à disparaître à jamais si elles ne retrouvent pas leur corps...

Le reste était illisible. Mais Martha comprenait mieux la situation. Il fallait retrouver Jack.

Citation:
Jack ne comprenait pas ce qui se passait. Un homme avait engagé un tueur d’élite pour le tuer ! Et le pire est qu’après interrogatoire du tireur par Jack (plutôt un défonçage de gueule...) il s’avéra que c’était le Docteur qui avait payé ce tueur ! Hallucinant. Pourtant le Docteur savait qu’il était immortel. Donc ce n’était pas le vrai Docteur. Ça ne pouvait pas être son Docteur. Quoique...Son Docteur n’était pas venu quand les 4-5-6 étaient arrivés... Il fallait creuser... Savoir pourquoi. Jack se rendait bien compte qu’il se passait quelque chose d’anormal. Parce que son Docteur tenait aux humains. Si le Docteur n’était pas venu sauver les humains c’est qu’il avait un problème autre part. Puis Jack pourrait toujours disparaître après. Mais pas pour l’instant. Le tueur avait fait beaucoup de dégâts. Sa cible était tombée dans un couloir et reposait les tripes à l’air. Foutue mitraillette... Son bracelet qui faisait aussi communicateur était quelques années lumières plus loin. En fait il était juste devant sa main mais il ne pouvait pas l’attraper. Zut ! Le Capitaine ne pouvait pas s’occuper en attendant de se recoudre tout seul. Il n’avait même pas pensé à prendre un magazine ! Remarque, il était plus beau à voir que son tueur dispersé aux quatre vents. Ne plus utiliser de fusil à pompes. Un poing américain ferait amplement l’affaire... Jack ferma les yeux parce qu’il avait envie de vomir. Et ça n’arrangerait pas son cas. Son communicateur sonna :
« -Jack !-appela Martha-Où est tu ? On a besoin de ton aide ! ».
Grand silence. Jack n’avait pas réussi à les aider la dernière fois. Hors de question que ça recommence.
« -Le Docteur a besoin de ton aide !
-Quoi !?-s’exclama-t-il
-C’est une âme perdue.
-C’est pas vrai !? Oh l’idiot !!
-Si. Tu sais ce que c’est ?
-Oui oui...
-...Moi aussi. Il a besoin de ton aide ! Où est tu ?
-Pourquoi moi ?-demanda Jack
-Parce qu’il veut se servir de toi comme point d’ancrage. Parce que tu es immortel.
-Ah. Et tout de suite ?
-Non , quand il se sera effacé...
-Ah mais c’est que là...
-Pourquoi ?-demanda Martha
-T’as du fil à coudre et une aiguille ?
-Non ! ».
Son appareil se mit à grésiller et bourdonner. On aurait même dit qu’il allait exploser.
« -Jack !-appela le Gallifréen -Dans quel pétrin vous êtes vous mis ? Martha m’a raconté pour les 4-5-6 ... ».
Pas de réponse.
« -Jack si c’est vraiment ce que je pense... On est entre hommes... J’en ai fait des pires en 900 ans d’existence...
-Un Docteur m’a envoyé un tueur d’élite. Et il y a eu un bain de sang...
-Je vois... Un petit tour dans mon infirmerie peut-être ?
-Ah. Je ne suis pas contre.
-Quand vous serez soigné, suivez les couloirs éclairés. Puis envoyez-moi vos coordonnées.
-012.7789-825.
-Okay j’arrive... ».
Aussitôt dit, aussitôt fait. Les contours de la cabine bleue apparurent autour de lui. Puis vient une pièce blanche et une lumière bleue éblouissante. Et Jack était soigné. Tout était revenu à sa place. Alors il se leva et suivit les couloirs éclairés. Jack se retrouva face à Martha inquiète et l’image bleue du Docteur.
« -Alors Docteur, qu’est-ce que vous avez encore fait ? ».

Citation:
« -Je retournais voir un vieil ami dans la constellation d’Orion...-murmura le Gallifréen-Je n’ai pas trop compris ce qu’il s’est passé. Je crois qu’il y avait un autre Seigneur du temps.
-Il aurait survécu à la guerre ?-demanda Jack
-Impossible. Il aurait fui la guerre. Ils veulent casser la bulle temporelle et faire revenir Gallifrey.
-Le Maître a fui la guerre.-remarqua Jack
-Oui mais lui il veut juste dominer l’Univers.-dit le Docteur
-Mais pourquoi faire revenir Gallifrey ?-demanda Martha
-Aucune idée. Par contre c’est moi qui ai enfermé la guerre dans une bulle. Parce que j’étais le dernier. Alors ils m’ont cloné pour la rouvrir.
-Pourquoi un des clones a-t'il voulu me tuer ?-demanda Jack
-Même si ma conscience n’était plus dans mon corps il restait quelques résidus. Ils voulaient éliminer les obstacles. Et je suis fier de vous deux. Vous ne vous êtes pas faits avoir. Et puis Jack pour répondre à votre question muette pendant que vous étiez avec les 4-5-6, je me faisais charcuter.
-Peu réjouissant. »
L’image du Docteur devient plus transparente.
« -Combien de temps il vous reste ?-demanda Martha
-Je ne sais pas.-mentit-il-Jack, mettez le circuit caméléon sur votre tête. Ça fera pas mal. »
Jack s’exécuta. Martha serra les dents. La dernière fois que le Docteur avait utilisé cette machine, il avait hurlé de douleur pendant de longues minutes. Mais là, c’était différent. Presque beau. Des sphères bleues tourbillonnaient autour de Jack. Et son regard changea. C’était le même que celui du Docteur. Faisant semblant d’être heureux et cachant sa tristesse. Puis Jack retira le casque.
« -Oh la vache !-s’exclama-t-il
-Jack?-demanda Martha
-Ah ah! Nan mais vous déconnez!-s’esclaffa-t-il
-...Non mais à chaque fois qu’on me met une gifle, je fais un vol plané de trente mètres. Si je me régénérais comme vous il faudrait y aller au fusil !
-Docteur ?-demanda Martha
-On est là !-répondit une seule voix
-Woh !-s’exclama Martha
-Jack ! Mais qu’est-ce que vous aviez en tête ?!-s’exclama le Docteur/Jack ».
Le Gallifréen voyait les pensées de Jack. Il souffrait d’avoir tout perdu. Et de vivre encore des milliards d’années pour tout perdre. Il ne pouvait pas mourir mais voulait en finir... En se jetant dans un trou noir.
« -Jack ! Vous jeter dans un trou noir ne vous aurait pas détruit ! Vous seriez continuellement en train de mourir, continuellement en train de vous reconstruire ! Souffrir, toujours, tout le temps. Sans possibilités de s’échapper ».
Jack frissonna. Le Docteur illustrait ses paroles avec des images horribles...
« -Je sais bien qu’il ne me reste qu’un peu plus de 24 heures mais je ne peux pas vous laisser dans cet état. Vous pensez être au fond du trou... Mais il y a beaucoup plus bas... Et je le sais.-dit-il les yeux dans le vague- Vous avez choisit pour la vie de votre petit-fils, j’ai dû choisir pour la vie de mon peuple. C’est moi qui ai arrêté la guerre du temps. Ils sont tous morts par ma faute. On peut s’en sortir Jack...-visualisant l’explosion
-Vous avez voulu en finir.-dit Jack, visualisant le suicide du Docteur

Pas en finir. Tuer le tueur. Changer. Mais j’ai été aidé. Rose qui m’a fait prendre conscience que je devais changer, Martha , mon docteur personnel , Donna mon amie... Vous n’êtes pas seul Jack.

-... Merci Doc... ».

Martha avait assisté au dialogue, interdite. Ce qu’elle avait appris confirmait l’idée qu’elle se faisait du Gallifréen. Il était dangereux. Mais c’était son ami. Et il avait besoin de son aide. Le Docteur pourrait toujours compter sur elle. Mais elle ne voyagerait plus avec lui.

Citation:

« -Bon, qu’est-ce qu’on fait ? Vous n’avez plus que 24 heures.-rappela Martha
-On va aller me chercher ! Direction Orion !-s’exclama le Docteur/Jack ».
Il tourna autour de la console de commande en effectuant quelques réglages. Puis s’arrêta tout à coup.
« -Jack ça c’est ma vie privée.
-J’avais jamais vu l’Univers de cette façon.
-Sortez ! Ou je fouille dans la votre !
-Vous pouvez y aller !-répondit Jack avec un grand sourire
-Au risque de casser le mythe et de perdre votre innocence humaine vous feriez mieux de sortir ! ».
Jack tomba sur un souvenir étrange. Il faisait noir et il y avait juste un petit rayon de lumière. On aurait dit un cachot car le sol était en briques. Les barreaux étaient au plafond et l’ouverture était petite. Comment avait-il pu passer par là ? Des gens marchaient en haut. Donc le cachot était dans le sol...
« -Arrêtez ça. S’il-vous-plaît.-implora le Docteur ».
Celui-ci tomba à genoux, la tête contre la console. Le souvenir s’arrêta. Jack avait honte. Il pensait juste taquiner le Docteur qui ne leur disait rien sur sa vie.
« -Oui. Vous pensiez juste rire. Ce n’est pas grave. ».
Le Docteur eut soudain une idée géniale. S’il ne pouvait pas voir dans ses souvenirs à cause de son état, Jack pouvait. Peut-être quand regardant la scène de l’extérieur il comprendrait ce qu’il s’est passé. Et il ne referait pas la même erreur.
« -Jack, vous êtes un génie.
-Je suis d’accord.-répondit Jack
-D’accord sur quoi ? Que vous êtes un génie ou pour le plan ?
-On va dire pour le plan...-répondit Jack
-Quel plan ?-demanda Martha
-Je veux que Jack fouille dans mes souvenirs pour voir ce qui s’est passé. Je suis tombé dans un piège. Et ça serait un peu bête de retomber dedans. Vous voulez regarder aussi ? Vous trouverez peut-être ? –demanda le Docteur
-Oui. Je veux aider. »
Le Docteur/ Jack prit la main de Martha.
« -Vous étiez censé être déprimé Jack... -sermonna légèrement le Docteur.-Martha, c’est comme pour l’hypnose... Fermez les yeux , videz votre esprit... Ne pensez qu’à ma voix...En fait celle de Jack... N’ayez pas peur... ».
Premier souvenir. Dans un couloir aux murs de briques avec une lumière tamisée orange, deux enfants. L’un des enfants avait les cheveux chocolat et le regard perçant. L’autre était blond et les yeux d’un bleu-azur avec des petites tâches vertes. Ils fixaient intensément une porte qui disparaissait...
« -Pas là, encore 887 ans et vous y êtes.-dit le Docteur
-Vous êtes vieux !!-s’exclama Jack
-Un peu de respect pour vos aînés...Surtout ceux qui n’ont plus que vingt quatre heures à vivre... ».
Un autre souvenir. Le Docteur numéro dix, seul dans son TARDIS, le regard perdu dans la colonne centrale. Si une personne ne savait pas que c’était un être vivant, il aurait pu le prendre pour une statue. Puis son bras reprit vie pour fouiller dans une poche interne de son manteau. Il en sortit son papier psychique et lut le message : »Viens me voir sur Orion. »Le message n’était pas signé. C’était son vieil ami humain. Vu son âge, il ne s’intéressait que peu aux nouvelles technologies. Le fait qu’il savait utiliser le papier psychique était déjà impressionnant
« -Qu’est-ce que tu en pense ?-demanda-t-il au TARDIS. Puis comme s'il avait eu une réponse- Il faut que je le vois. Mais... La décadence de la chair... Hautement philosophique... ».*Le vaisseau se mit en route tout seul puis atterrit.
« -Je suppose que tu veux que j’y aille. Alors j’y vais. ».
Il sortit sa combinaison de spatien de sous la console de commande. Le Gallifréen sourit en repensant à ce qu’il pouvait cacher en dessous. Puis le Docteur mit son obturateur nasal (= pince-nez), lunettes 3D anti-radiations avec GPS et radar ( et de couleur chromé s’il-vous-plaît !) , casque ultra-fin et ultra-résistant qui ne couvrait que les cheveux( pour se protéger des chutes de pierres) , ses bottes anti-gravité ( il pouvait garder ses converse !) et du répulsif pour ces enfoirés... de gentilles autruches élevées en batteries et qui avaient gouté à la chair humaine. Le Docteur sortit dehors. L’air semblait chargé de poussières et le ciel changeait de couleur toutes les minutes, passant du bleu pâle au violet fluorescent car Orion était proche d’un pulsar (imaginez la lumière d’un phare qui tourne). Le Docteur avança. Il fallait qu’il soit chez son ami avant la tombée de la nuit. Sinon ces stupides autruches, effrayées par la nuit mauve, l’attaqueraient. Son ami était zoologue. Mieux valait ne pas trainer. Le Docteur détestait particulièrement les mammouths laineux. Il remarque qu’il y avait un éboulis sur le chemin, qui serpentait dans une chaine de montagnes sans neige. Il s’arrêta pour reprendre son souffle. L’air d’Orion était à une pression de 2 bars. Et l’air était toxique pour les humains à 1,6 bar. Pour les humains... Tandis qu’il reprenait son souffle , il entendit des bruits de pas derrière lui. Des gros pas avec des petits grattements.
« -Glou , glou ?! »
Le Gallifréen força ses cœurs à battre moins vite. Il se retourna très lentement ... Le monstre était derrière lui. Les autruches terriennes avaient dû s’adapter à leur nouveau monde. Et il avait là un très beau spécimen d’autruche femelle , deux fois plus grosse qu’un mâle. Pour un ordre de grandeur , la tête de la bête était à la hauteur de deux Docteur. Ses yeux paraissaient énormes par rapport à sa tête (est-ce que ça cache un plus gros cerveau ?). Et son bec... Puis ses pattes ! Avec des cuisses démesurément puissantes , ses griffes démesurément longues... Est-ce que le Docteur survivrait ? Pourrait-il se régénérer si sa tête n’est plus rattachée à son corps ?
« -La suite après la pub.-pensa-t-il nerveusement
-Kwaaik !-cria l’autruche »
La bête plongea son bec à l’endroit où se tenait le Docteur. Celui-ci esquiva sur le côté droit. La tête de l’autruche s’enfonça dans le sable. Le Gallifréen ne pourrait pas la battre à la course . Alors il profita qu’elle était coincée pour grimper sur son dos. L’autruche se dégagea et poussa un cri strident. Le Docteur agrippa le cou écailleux de la bête pour qu’elle ne puisse pas tourner la tête. Elle était furieuse. Il donna de violents coups avec ses pieds dans les flancs de la bête qui partit au quart de tour. Elle atteignit en une seconde les 100 km/h. Alors qu’elle avait déjà parcouru la moitié de l’éboulis en sautant par-dessus, le Docteur ne pu s’empêcher de pousser un petit cri de frayeur. L’autruche, qui avait parcouru maintenant toute la largeur de l’éboulis , atterrit sur le sol. Puis elle fit un truc totalement idiot. Elle cacha sa tête sous le sable , avec la ferme intention de rester comme ça. Le Docteur se retrouvait donc dans une position inconfortable , la tête en bas , car il était accroché au cou de la bête. Puis , s'il descendait de l’autruche , elle le saurait et l’attaquerait. Si il ne descendait pas , il resterait là jusqu’à qu’il fasse nuit.
Effrayant.
« -Eh bas mon vieux...T’es pas dans la merde...

[quote=Chez l'ami]
Le Docteur avança le long du cou. Heureusement qu'il avait une assiette de cavalier parfaite. Le Gallifréen devait atteindre la tête de l'autruche. Il enfonça sa main dans le sable et trouva la tête. Puis chanta:
"-Revolutionnaries wait , for my head on a silver plate , just a puppet on a lonely string , who want ever to be king...".
L'autruche tomba , endormie. Il sauta de l'autruche, soulagé. La maison de son ami n'était pas très loin. Il y fut en cinq minutes de marche. Arrivé devant le sas , il composa le code d'accès. Puis il passa tranquillement dans le sas de décompression.Il fallait faire une décompression lente et par palier. Sinon le Docteur risquait une embolie pulmonaire ou l'explosion des alvéoles de ses poumons. Dans tout les cas , une décompression rapide n'était pas belle à voir. Une fois terminée , il passa dans le hall et enleva son équipement de spatien. Et il se rendit dans le salon , ses chaussures s'enfonçant dans l'épaisse moquette. Son vieil ami était dans son fauteuil , dos à la cheminée allumée. Cet humain devait avoir une centaine d'années. Dire que le Docteur ressemblerait à ça si il avait voulu être humain... Pendant un an , il avait vécu la déchéance de la chair. Plutôt le suicide que vieillir comme il l'avait été. Le Gallifréen s'assit devant son grand-père de cœur.
"-Alors?-demanda-t-il heureux
-Je suis désolé. Tellement désolé...-murmura le vieil homme".
Le sourire du Docteur s'éteignit. Qu'est-ce qui se passe ? Il sentit le métal froid du canon d'un pistolet contre son cou. Il se leva lentement et se retourna doucement pour faire face à son agresseur. C'était un vieil homme d'environ cinquante ans.
Jack sentit que le souvenir allait disparaître. Comme si le Docteur s'éteignait.
"-Docteur ! Partez pas !-s'exclama Jack
-Oups.-dit-il ,comme en écho".
Le souvenir revint.
"-Je ne suis qu'un vieillard.-murmura l'ami du Docteur
-Et c'est lâche de s'en prendre aux plus vieux !-s'exclama le Docteur , dont la voix tremblait de colère contre son agresseur
-Vous allez venir avec moi.
-Non ! -rétorqua le Docteur".
Alors le vieil homme tira. Le Gallifréen se concentra. Tout à coup sa vision changea. Devant lui s'étalait un monde de molécules. Il déplaça les molécules d'air d'un geste de la main. Les molécules formèrent un mur. Le Docteur réadapta sa vision pour voir la balle s'encastrer dans le vide. Puis elle tomba au sol. Le vieillard considéra la balle un instant.
"-Je vois. Je vais donc passer à la manière forte.-murmura l'homme
-Parce que c'était la douce ?!-répondit le Docteur".
Le Gallifréen vérifia les lignes du temps. Elles consistaient en des filins dorées avec des nœuds sur fond noir. Les nœuds étaient les éléments impossible à modifier/ démêler. Il trouva très vite son fil , proche du gros câble représentant les habitants de la Terre. Et sa ligne de vie s'arrêtait aujourd'hui. Il devait utiliser ses pouvoirs. Le problème était le contrecoup de leurs utilisation. Le Docteur rouvrit les yeux un centième de secondes plus tard. Il fonça vers le mur en écartant les molécules du mur. Il n'allait pas attendre de voir la manière forte. Le Gallifréen écarta plusieurs murs de sa trajectoire et traversa plusieurs couloirs. Puis "Bam". Un des murs refusa de s'écarter et il s'assomma à moitié. Le Docteur tomba au sol. Il voyait des étoiles. Puis il se releva lentement. Quelque chose d'étrange était dans l'air. Il le sentait. Le Seigneur du temps réadapta sa vision. Toutes les molécules d'air étaient en train de l'encercler. Elles allaient le comprimer comme dans un étau ! Le Docteur commençait à avoir peur. De plus , son agresseur avançait avec un fouet neuronique. C'était un simple humain ! Le Docteur allait se défendre. Il adapta sa vision et enflamma tout l'air. Puis s'écroula en poussant un cri de douleur. C'était dans sa tête que ça brûlait ! Il
réussit à se calmer en contrôlant sa douleur. Mais le fouet neuronique était déjà devant ses yeux...
Des murs blancs. En carrelage. Un bruit , lent , régulier. Sa respiration. Du brouillard. Mais la force de Jack l'aidait à le dissiper. Des tas de tubes sortaient de son corps. Deux autres infirmiers se trouvaient dans la salle , avec le vieil homme. Ils allaient le cloner par gamètogénèse imparfaite."-...pour Gallifrey...-marmonna un infirmier".Le souvenir s'arrêta. Puis les trois amis reprirent leurs esprits."-Woah!-s'exclama Martha-Vous avez le même en 3D?-demanda Jack-Vous avez déjà essayer les claques mentales?-rétorqua le Docteur-Docteur , ils vous ont cloné par gamètogénèse imparfaite.-dit Martha
-Et?
-Ils vous ont "pris" des gamètes!
-Et?
-J'ai pas la prétention d'être médecin pour alien mais vous les fabriquez où vos gamètes?-demanda Martha , ménageant son effet
-AAAAHHH!!-cria-t-il
-J'espère pour vous que c'est pas dans le cerveau...-dit Martha
-NON!! Dans quel état va être mon corps maintenant! Il doit être en rigidité cadavérique!! C'est fichu!!!".
Le Docteur pensa rejoindre Astrid. Arrêter toute cette souffrance...
"-Doc vous faites ça , je vous met une claque mentale !-s'exclama Jack
-Quoi ?-demanda Martha
-On va récupérer votre corps. Si il est fichu vous le cloner. Je sais que vos dernières minutes seront un supplice mais je suis là. Vous n'êtes pas seul.
-Merci...
-C'est pas fichu. Arrêtez de penser ça."
[/quote]
[quote=Mission de sauvetage]

« -Je ne pense pas que ce soit fait par un Seigneur du Temps. J’étais en vous. Je l’ai senti. Vous étiez seul.-dit Martha
-Une machine ?-demanda le Docteur , surpris
-ça existe.-dit Jack
-Je sais.-répondit le Docteur-Il faudrait la neutraliser.
-Que vous fait cette machine au juste ?-demanda Jack
-C’est... Hum... Comme si c’était un Seigneur du Temps plus fort que moi.-répondit le Docteur
-Comment marche votre pouvoir , en simplifiant ? demanda Jack , ayant une petite idée
-Très grossièrement , j’ai mis de côté pendant huit-cent ans de la force vitale. Quand j’utilise mes pouvoirs j’utilise cette force. La machine a fait que je ne puisse plus utiliser cette force. Et l'a retournée contre moi. C’est pour ça que ça brûlait dans ma tête. Puis dépasser un certain seuil dans la force me cause des dommages.
-Et moi? J’en ai de la force vitale ?-demanda Jack
-Vous seriez le Dark Vador des Seigneurs du Temps.
-Puisez en moi alors.
-Je ne veux pas être un Dark Vador. Déjà, sans vous, j’ai fait beaucoup de mal.
-Je vous contrôlerai.
-Vous rigolez !? Je préfèrerais Martha! Puis soyez sérieux Jack...
-Vous n’avez pas le choix.
-On a toujours le choix.-rétorqua le Docteur
-Choisissez : vivre ou mourir. »
Silence.
« -En fait , c’est tout choisit. Vivez Doc. On y va, que vous vouliez ou non. Si vous n’êtes pas plus fort que la machine , Martha et moi mourrons. Enfin , juste Martha.
-C’est ce qu’on appelle la manière Jack.-dit le Docteur , cynique
-Yep. En attendant c’est pas moi qui suis en train de mourir. »
Silence.
« -Je considère ça comme un « allons-y ».-dit Jack-Alors faites démarrer votre vaisseau ou je pioche dans vos souvenirs. »
Le Docteur/Jack , résigné, pilota le vaisseau. Quelques secondes plus tard :
« -On y est. Allons-y gaiement.-dit le Docteur dont la voix était reconnaissable par rapport à celle de Jack- Par contre , je ne comprends pas. Pourquoi mettre Martha là-dedans?
-Parce que Jack me kidnappe.-répondit l’intéressée pour coincer le Gallifréen
-Yep !-ajouta Jack. »
Ils allèrent ouvrir la porte. Cette fois ils étaient directement dans le sas de décompression. Le Docteur avait pensé à Martha juste avant qu’elle ne le coince.
Comme ils n’avaient pas besoin de décompression , ils allèrent directement dans le salon. L’ami du Docteur , assis dans son fauteuil, repéra tout de suite que Jack était aussi le Docteur. Son sourire s’illumina mais Jack lui intima de se taire. L’ami leur dit:
« -Ils sont dans le labo. Avec votre corps. Comment avez-vous fait ?!
-Je suis une âme perdue. J’adore ! Personne ne s’est fait avoir par mes clones et vous me reconnaissez de suite. Bon. On y va.
-Attendez.-dit Martha- Il faut mettre votre ami en sécurité. Je l’emmène au TARDIS et je vous rejoins.
-Ok. Soyez prudente Martha.
-Vous aussi. ».
Martha s’occupa du vieil ami tandis que le Docteur disparaissait à travers les murs. Il devait en traverser quatre avant de tomber sur le mur contre lequel il s’était assommé.
« -J’adore votre façon de voir les choses Doc. C’est fascinant.
-Pour une fois que vous dites ça sans arrière-pensée ! Ah. Et il va falloir que je vous précise quelque chose.
-Oui je sais. Votre âme va s’effilocher. Vous allez disparaître peu à peu et délirer. Pas de problème.
-Ok.
-N’hésitez pas à vous servir de ma force vitale. ».
Le Docteur pensa pour Jack , une fois devant le bon mur :
« -Ouvrez votre esprit. Le moindre son, la moindre lumière, la moindre particule... Imaginez pourquoi la chose est là. ».
Jack suivit les conseils. Et effectivement, il entendait des bruits.
« -Bip bip-bip bip-bip bip... »
« -Un électrocardiogramme. On entend deux cœurs.-précisa le Docteur-Allez dans leur direction.
-Comment je fais pour pas me tromper?
-Vous ne vous tromperez pas. Il n’y a pas cinquante couloirs. ».
Le Capitaine continua de suivre ses conseils. Au bout de quelques minutes il arriva devant une grande salle d’opération. Le corps du Docteur était sur un brancard, au milieu de la salle. Il y avait divers appareils de mesure sur des tables contre un mur. Mais personne d’autre que le Docteur. Ils devaient être en train de manipuler ses gènes dans un autre laboratoire. Jack s’approcha du corps. Plus il s’approchait et plus il était horrifié par l’apparence de son ami. C’était un cadavre. Recouvert par un linceul comme avant l’enterrement. Un tas d’aiguilles et de perfusions sortaient du cadavre qui bleuissait par endroit. Jack dû retenir l’esprit du Gallifréen , qui dérivait. Ce qui était compréhensible.
« -Doc , à vous de jouer. Je ne suis pas médecin.
-Coupez tout. Il y a une caisse à outils sous la machine à ECG. S’il-vous-plaît.
-Aucun risque pour vous?
-Aucun. Déjà mort. ».
Jack fouilla dans la boite à outils. Il y trouva une tenaille et entreprit de couper tous les tubes. Le Docteur se repassait un vieux feuilleton télé que Jack avait regardé il y a longtemps. Mais après avoir fini de couper tout ce qui dépassait , le Capitaine avait besoin de l’aide du Gallifréen. Le corps avait un gros tube dans la gorge , censé aider à respirer. Le Docteur, comprit et l’arracha sans ménagement. Jack rabattit le reste du drap sur le corps car son ami était perturbé. Puis ils retournèrent au TARDIS sans ennuis.
[/quote]

Citation:

Une fois dans le TARDIS:
« -Vous l'avez ?-demanda Martha inquiète
-C'est un cadavre.-répondit Jack aussi inquiet
-Oh mon Dieu !-s'exclama le vieil homme
-Il faut aller à l'infirmerie.-dit le Docteur ».

Ils allèrent donc à l'infirmerie. C'était une grande pièce aux couleurs chatoyantes, au matériel de pointe, avec tout ce dont un médecin avait besoin. Il y avait un grand cube, qui faisait scanner, des armoires à pharmacies immenses, dix lits et une colonne en verre au milieu de la pièce. Cette colonne apportait , par le biais d'un petit ascenseur , les remèdes que fabriquait le vaisseau. En effet , c'est dans cette pièce que l'âme du TARDIS était la plus réceptive à ses hôtes. Jack installa le brancard à côté d'un lit. Puis, avec l'aide de Martha, ils y installèrent le corps enveloppé de ses draps. Martha découvrit le corps et l'examina, perplexe.

« -Je ne suis pas experte en biologie alien, mais vous êtes mort. -conclut Martha
-Je sais.-répondit le Docteur-Mais c'est une défense. Quand j'y retournerai il reviendra à la vie. Mais... Il ne faut pas qu'il y ait de rejet. Sinon je suis mal.
-Rejet ?-demanda Martha
-Si mon corps ne revient pas à la vie , je meurs aussi. Et sans régénération possible.
-Vous ne pouvez pas vous cloner ?-demanda Jack
-Non ça aurait le même effet...
-Ah.
-Je tente le coup quand même.
-Oui. Je vous aiderai après... Pour vous soigner.-dit Martha
-C'est pas de refus... Adieu les amis... ».

Un halo bleu clair entoura le cadavre du Gallifréen et Jack. Un faisceau lumineux les lia. Martha regardait la lumière fascinée. Le halo resta visible deux minutes puis disparut. Jack s'évanouit.
Martha attendit. Deux longues minutes qui semblaient s'éterniser... Rien ne se passait pour le Docteur. Comment allait-il ? Jack ne se réveillait pas. Ce qui signifiait qu'il était mort et qu'il allait « revivre ».Et le Docteur ? Son âme avait-elle été rejetée comme un vulgaire greffon de foie ? Martha plaça deux doigts sur les tempes de son ami. Elle sentit un pouls. Mais il était trop faible par rapport au fait qu'il avait deux cœurs. Son état était donc critique. Elle se dirigea vers les placards et les fouilla méthodiquement pour chercher de la morphine ou un autre anti-douleurs. De plus, elle avait remarqué qu'il restait encore des piques en métal dans le corps du Docteur. Et à des endroits mal-placés. Il fallait les enlever et ça gênerait moins son ami si Jack « dormait ». Une sonnerie stridente retentit , interrompant ses recherches et ses réflexions. Elle venait de la colonne centrale. Il y avait une boîte en carton dans l'étrange boîte en verre. Martha saisit ce qui semblait être un médicament. Elle l'ouvrit et lue attentivement la notice. C'était une seringue d'anti-douleurs!
Elle s'empressa de l'injecter au Gallifréen. Puis, le jeune médecin entreprit d'enlever toutes les piques en métal du corps du Docteur, en commençant par la partie basse. Cette tâche se révélait beaucoup plus ardue que Martha ne l'imaginait... Plus elle en enlevait et plus il y avait de piques. Les piques en métal, normalement, servaient à stimuler la croissance des muscles. Mais là...Elles étaient profondément enfoncées dans la chair jusqu'à transpercer la jambe... Martha n'allait pas tarder à faire un malaise. C'était impossible d'avoir autant de métal dans le corps!! Et en plus elle était dans la partie basse!! Dans la partie haute qui comprend les organes vitaux, il y en avait alors deux fois plus!!

« -Oh lala...-soupira-t-elle sentant le malaise pointer »
Point positif , il n'y avait pas de sang. A moins que ce ne soit négatif.
-Nan , c'est mieux...
-RAAAAHHH- râla Jack, revenant à la vie »

Martha venait juste de finir le bas. Au haut maintenant. Jack s'approcha. Dès qu'il vit tout le métal jeté à terre:

« -Attend il avait pas tout ça dans ....-s'exclama-t-il ahuri
-Un peu de respect quand même... J'ai profité du fait que t'étais mort pour tout enlever dans la partie basse.-dit-elle en tirant violemment sur une pique-Ah. Je viens de trouver le foie je crois...
-Martha , re-tue moi s'il-te-plaît...-dit Jack qui ne se sentait pas bien
-A mains nues ou avec les piques ?-demanda-t-elle amusée
-Nan je crois que je vais rester en vie finalement... Comment tu fais pour faire ça !! C'est dégeu !!
-Il faut un certain détachement c'est sûr... La partie mécanique du cerveau est là, elle soigne et la partie émotion se ballade à Hawaï...-expliqua-t-elle en tâtant entre deux côtes
-J'ai vu des choses dans sa tête...J'ai...Il endure toute la misère du monde...Parce qu'il est presque immortel...
-Presque?
-Quand il aura épuisé ses treize vies il mourra.-expliqua Jack
-Et tu l'envies?
-Oui.-répondit Jack
-Tu mourras un jour...
-Comment tu le sais ?
-Secret professionnel...C'est pas l'heure.
-OK. Je lui proposerai mon aide... Il n'y a pas de raison qu'il se tape tout tout seul...Je ne le sens plus dans mon esprit...C'est vide...Il ne me parle plus.
-Voila j'ai fini! ».

Les deux amis regardèrent toutes les piques que Martha avait jetées au sol. Il y avait au moins cinq kilos de métal.

« -Sans commentaire.-murmura Jack
-Oui. Ce cube au fond est un scanner. Tu m'aide à le mettre dedans ?
-D'accord. Rassure-toi , je n'en profiterai pas... Solidarité masculine. J'ai mal partout pour lui... ».

Martha rit. Ils firent rouler le brancard jusqu'au scanner. Jack ouvrit la petite porte ronde et Martha referma les draps sur le corps.

« -Tu prends les bouts de drap et à trois tu soulève.1...2...3! ».

Le Docteur fut glisser dans le tube et Martha referma la porte pour se protéger des radiations. Puis elle alluma l'ordinateur du scanner et commença les réglages.

« -Dis-donc , tu es douée! -s'exclama Jack , flatteur
-Le Docteur a légué un de ses scanners à UNIT. Tu as l'air d'aller mieux Jack?
-J'aiderai le Docteur. Je deviendrai comme lui. Voilà ma façon de me régénérer. ».

Le résultat du scanner apparut à l'écran. Martha fut prise de vertiges. Heureusement qu'elle était assise...
Jack remarqua son trouble :

« -Qu'est-ce qui se passe?
-Il... Mon Dieu... Plus grand à l'intérieur qu'à l'extérieur!! -s'exclama Martha, choquée »

Jack éclata de rire et regarda le scanner. Mais il n'y comprenait rien. Il y avait tout un tas d'organes que Jack ne connaissait même pas et il avait pourtant déjà vu des scanners! Et il se demandait comment la jeune femme avait deviné pour la taille.

« -A part ça comment il va ?-demanda le Capitaine »

La jeune femme se releva et regarda l'écran du scanner.

« -Bah euh... Plusieurs sténoses, au pif, quelques ulcères, une phlébite, des caillots...Qui ne font que confirmer qu'il est mort. Même si je me répète. Mais c'est le seul truc normal chez lui. Mais techniquement il est encore vivant. J'ai sentit son pouls. Faible mais il y est.
-Woah. Comment on fait pour ressusciter les morts? Tu peux le soigner?
-Aucune idée. Je peux réparer la tuyauterie mais... Normalement on est censé faire des expériences pour voir comment ça marche. Donc ouvrir et voir ce qu'il y a à l'intérieur. Mais ça revient au même problème.
-Lequel ?-demanda Jack
-Je ne saurai toujours pas ce qu'il y a dedans. Puis imagine qu'il soit allergique à l'aspirine. Je fais comment pour l'empêcher de coaguler?
-J'ai rien compris.-répondit le pauvre Jack
-Moi non plus je ne comprends rien.-dit Martha en regardant l'écran
-Tu saurais soigner ce qu'il a ?-demanda Jack
-Il faudrait des soins sans médicaments. A moins que le TARDIS m'en donne. Je peux tout soigner sauf le caillot, par chirurgie douce.
-Tant mieux. Par contre je ne suis pas médecin!
-Angioplastie transluminale!!-s'exclama Martha – Et que je rattrape le caillot pour qu'il ne bouche le système lymphatique!
-Tu auras besoin d'aide ?-demanda Jack, anxieux tout d'un coup
-Oui.-répondit Martha. »





« Toum-Ta-Toum-Ta-Toum-Ta-Toum-Ta-Toum-Ta »

Des battements de cœur très lents. Le Docteur se dit qu'ils étaient en bradycardie. « Ils ? » Les siens ? Non ! Il n'y en a qu'un ! A qui est ce cœur ?
Un seul, ça laisse plus de possibilités. Jack ? Martha ? Martha va bien finir par devenir son Docteur personnel... Il devrait peut-être se faire un scanner et lui laisser... Ah non... La dernière fois qu'il avait montré son pancréas à Susan, il n'avait plus jamais revu la jeune fille. Puis qu'est-ce que c'est que cette manie de toujours frôler la mort ?! Un jour, il n'aurait pas cette chance.

Pendant que le Docteur divaguait, il faisait de plus en plus froid. Un froid de mort... Et quelque chose appelait le Gallifréen. Mais il ne l'entendait pas car il était occupé par ses pensées. Alors la voix se fit plus forte :
- « Docteur ! »
- « Hein ? »
- « Besoin de votre aide ! »
- « Quoi ?! Qui êtes-vous ? »
- « La Mort. Je meurs, il faut que vous m'aidiez. »
- « Ah. », répondit-il, légèrement décontenancé.
- « Vous êtes peu réactif décidément ! Retournez dans votre corps ! »
- « Je n'y suis pas déjà ? », demanda le Docteur.
- « Non. Sinon vous n'auriez plus mal. Je vais vous aider. »

****

- « Voila. », dit la Mort.
- « Je n'ai pas mal. Que faut-il que je fasse ? »
- « Grâce à moi, vous n'avez pas mal. Je vous redonne de l'énergie. Il faut que je meurs par votre faute. », répondit la Mort.
- « Vous rendez-vous compte de ce que vous me demandez ?! », s'exclama le Docteur dans son esprit.
- « Vous rendez-vous compte de ce que je vous demande ?! Je meurs ! Vos kidnappeurs m'ont tuée ! Voulez-vous vraiment leur laisser le pouvoir de vie et de mort ? »
- « C'est pour ça qu'ils m'ont capturé... Pour vous attirer en me tuant ! Et ils en ont profité pour faire quelques expériences au passage… Mais je croyais qu'ils voulaient faire revenir Gallifrey ? »
- « Pour Gallifrey... Quand on à la chance d'avoir un Seigneur du Temps à portée de scalpel... Me concernant, j'ai cru que vous étiez mort ! Je venais vous chercher ! »
- « HA ! », s'exclama-t-il.
- « Hum... Mais non, vous étiez une âme perdue. Au sens propre. »
- « Bon, où êtes-vous? » demanda le Docteur.
- « Au même endroit que vous... S'il-vous-plaît... Aidez-moi... S'il-vous-plaît... Aidez-moi... »

Whoooooosssssshhhhhh... Réveil...

Le Docteur était dans l'infirmerie de son vaisseau. Dans un lit et sans vêtements. Il enroula sa couette autour de lui et fouilla dans la salle. Il n'y avait aucun habit. Encore un coup de Jack ! Il n'aurait pas dû lui remonter le moral !
- « Ah ah! Le déshabilleur de Jack ! », s'exclama-t-il.

C'était avec ce « pistolet » que Jack se faisait déshabiller par deux femmes aliens pendant que Rose jouait au Maillon Faible au péril de sa vie et que lui jouait dans un remix de Loft Story en plus sadique.
Le Gallifréen régla la machine sur déshabillage et tira. La couette disparut. Jusque là ça marche ! Il régla sur habillage et tira. Le Gallifréen regarda ses vêtements avec horreur et tâta son visage. Un gros nez rouge, un nœud papillon... Quelle horreur ! Il est habillé en clown ! Le Docteur déteste les clowns. Et les nœuds papillon. Alors il se dépêcha de changer de vêtements. Puis poussa un soupir exaspéré. Le voilà en mannequin avec une tenue moulante ! Et comme il courait beaucoup il n'était pas gras...
- « On dirait le mannequin de la pub Paco Rabanne... Jack, espèce de gros pervers... »

Le Docteur alla au centre de la pièce. Il mit la main dans la colonne de verre puis demanda les yeux fermés : « Tu peux m'envoyer des vêtements, s'il-te-plaît ? »
Quand il les rouvrit, sa main était recouverte par une pile de vêtement tous chauds et sortant du lavage. Il les retira, remis sa main et dit : « Merci. »

Pile au moment où il ouvrit la porte de l'infirmerie pour sortir (habillé bien sûr), apparurent Jack et Martha.
- « Jack !!! Conspirateur ! Mais pas le temps de se venger ! Il reste une personne dans les souterrains. On va la chercher ! », s'exclama-t-il.

Martha et Jack n'eurent pas le temps de protester qu'ils étaient déjà à l'extérieur du TARDIS.
- « Ne vous inquiétez pas, je vais bien et pour vous le prouver, petit tour de passe-passe de Seigneur du Temps en direct ! », s'exclama-t-il avec une vitesse folle.

Il s'élança en courant vers le mur comme pour le traverser. Jack eût un mauvais pressentiment.
- « Doc, non !! », cria-t-il.

Mais trop tard. Le Docteur s'écrasa lamentablement contre le mur et tomba face contre terre.
- « Ça recommence... » dit-il d'une voix étranglée.

Jack et Martha essayèrent de s'approcher du Docteur. Mais il y avait comme un mur d'air qui les séparait. Le Docteur roula sur le dos, ferma les yeux et se concentra. Mais il n'avait pas réussi la première fois et il n'y arriva pas non plus maintenant. C'est Jack qui, prit d'une inspiration, se jeta contre le mur d'air. Les molécules, désordonnées, s'enfuirent dans tous les sens. Le Docteur se releva et aida Jack à faire de même.

- « Bon, on va prendre le chemin le plus long... » dit le Docteur.

Ils se dirigèrent dans le couloir en silence.
- « Il n'y a personne... » murmura Martha.
- « Nan... La machine... Ils n'ont que moi comme prisonnier, donc que la machine pour me garder. »
- « Mais vous n'êtes quand même pas seul... », dit une voix hachée.

Les trois amis se retournèrent. C'était un robot qui avait parlé. Un petit robot avec des bras et des jambes humanoïdes et une tête ronde.

- « Les amis... Voici le robot soit disant humanoïde RZ3.0. Et... Cerise sur le gâteau... C'est moi qui l'ai fabriqué... »
- « Doc, là, franchement... », dit Jack en riant.
- « Je ne referai pas ça tous les jours, Docteur ! », s'exclama Martha.
- « Moi non plus. », rétorqua l'intéressé. « Alors, comment vas-tu ? »
- « J'ai été reprogrammé. », annonça-t-il.
- « A quoi ? Nan en fait, je n'ai pas trop le temps... »
- « A vous combattre... » répondit-il.
- « Non. Parce que, maintenant que je sais que c'est toi, je sais comment te désactiver ! », s'exclama-t-il.

Le Gallifréen pointa son tournevis sonique sur le robot puis dit : « 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 ».
La tête du robot explosa.
- « Le 1 est une erreur dans son code de fonctionnement. », expliqua le Docteur. « Maintenant, si on pouvait courir et se dépêcher... Ils ont peut-être été avertis de la destruction du robot ! »

Ils se mirent à courir pour rejoindre cette mystérieuse personne à sauver. Jack et Martha n'auraient jamais pensé devoir « sauver » la Mort... Quand ils se retrouvèrent devant une femme dans une grande robe noire, allongée par terre, ils se dirent que c'était une personne normale.

- « Jack, Martha, voici la Mort. Et, ironie du sort, c'est à moi de la tuer... »
- « Vous en avez mis du temps... J'ai... Le robot et le vieux m'ont tiré dessus pendant que je vous examinai... », murmura-t-elle.
- « Je peux peut-être vous soigner ! »
- « Nan... Trop tard ! Tuez-moi... »

Le Docteur resta immobile, horrifié.
- « Qu'est-ce qui se passe ? », demanda Martha.
- « C'est la « Mort », celle qui vient chercher les âmes... Et non Jack, pas de Ianto. Les personnes qui tuent la mort la remplacent... Et moi je sauve des vies... Je ne peux pas... », murmura-t-il, horrifié.
- « Vous préférez que ce soit le vieillard qui veut faire revenir Gallifrey qui ait le pouvoir de vie et de mort sur tout l'Univers, Docteur ? Vous avez déjà le pouvoir de vie en sauvant autant de gens... Pourquoi pas le pouvoir de mort ?! Imaginez-vous face aux Daleks... Vos ennemis ancestraux... Vous pourriez les éliminer une fois pour toutes... »
- « Je peux le faire, Docteur ? », proposa Jack.

Le Docteur sortit de sa torpeur. Jack, un immortel, allant chercher toutes les âmes pour les accompagner vers « on-ne-sait-où » ? Non.
- « Vous rigolez ?! Vous êtes un immortel ! », s'exclama le Docteur.

Il se pencha sur la Mort, de plus en plus faible. Le Gallifréen mit ses doigts sur les tempes de la femme puis se concentra en fermant les yeux.
- « Bonne nuit, Françoise... », murmura-t-il.

La Mort mourut. Mais il ne se passa rien dans la tête du Docteur. Pas ce déclic familier qui signifiait qu'il avait de nouvelles possibilités dans son esprit.

- « Docteur, il fait de plus en plus froid... », se plaignit Martha.

Jack la prit immédiatement dans ses bras, ce qui arracha un petit rire au Docteur. Mais un rire nerveux. Jack n'avait pas l'air à l'aise. Il faisait un froid mortel dans le cachot. On pouvait même entendre le vent... Mais il n'y avait pas de vent sur cette planète !

- « Jack, Martha, mettez-vous derrière moi. », ordonna le Docteur, anxieux.

Les deux obéirent. Le Docteur sentait que quelque chose venait. Il savait même QUI venait. Le début d'un mythe... C'est lui qui l'avait créé. S’il avait été moins idiot, s’il s'était libéré à temps, s’il était armé, en bref s’il n'avait pas écouté sa nature soit disant pacifiste, il ne l'aurait pas créé !
Et il apparut... Chevauchant le vent... C'était toujours comme ça qu'il apparaissait dans les histoires que sa mère lui racontait quand il était petit. Si sa mère avait su...
Les yeux de Jack et Martha s'agrandirent de surprise. Il y avait deux Docteurs ! Ils étaient derrière un Docteur aux cheveux et aux yeux marrons et, face à eux, il y avait un Docteur tout en noir avec un air sombre.

- « Le Valeyard... », murmura le Docteur.
- « Je crois que l'on va être d'accord sur un point. Pas de Gallifrey. Il faut empêcher le retour des Seigneurs du temps. », dit le Valeyard.
- « Oui, mais pas sur le moyen d'atteindre cet objectif. », dit le Docteur.
- « Entre autres. Mais pour te faire changer d'avis, tu tiens la vie de Rose entre tes mains. », rétorqua le Valeyard.
- « Pourquoi ? », demanda le Docteur en restant stoïque. « Ne jamais montrer ses faiblesses », pensa-t-il.
- « Parce qu’ils vont amener la Gallifrey de sa dimension pour l'amener ici. Mais la planète est d'une taille tellement colossale que ça va détruire son Univers ! »
- « Ah. Mais tu sais toujours ce que j'en pense... », murmura le Docteur.
- « Que la vie de Rose Tyler ne vaut pas la peine d'éliminer deux personnes ? »
- « Qu'il n'y a pas besoin d'être aussi bête qu'eux et de commettre un meurtre ! », s'exclama le Gallifréen.
- « Mais l'idée de transférer Gallifrey dans cet Univers a été reprise par une de tes connaissances... L'univers de ta Rose est si fragile... Une proie parfaite... En ce moment, deux âmes « sœurs » se battent pour sauver Gallifrey... S’ils savaient... Tu ne sais pas ce que tu rates non plus... », murmura perfidement le Valeyard.
- « Quoi qu'il en soit, je t'ai créé. Tu viens de moi. Je meurs, tu meurs... », menaça le Gallifréen en sortant un poignard de sa poche et le brandissant au dessus de son cœur.
- « Si tu savais ce que je pense de la vie... Je suis toi, rappelle-toi ! Mais j'ai envie de voir comment tu vas faire pour sauver tous ceux à qui tu tiens le plus. Je suis sadique, tu es sadique. Allons mettre « hors d'état de nuire » les deux hommes de la façon que tu souhaites... C'est par ici... Je te signale que si tu n'avais pas créé ce robot, rien de ceci ne serait arrivé... »

Le Valeyard les guida jusqu'à une petite salle informatique où un vieil homme et un jeune homme travaillaient.
- « Je les transforme en pierre ? », proposa le Valeyard.
- « Pour trois ans. », nuança le Docteur.

Le Valeyard ferma les yeux et ouvrit la main. Jack et Martha observèrent avec stupeur les deux hommes se changer en pierre.

- « Bon. Moi je m'en vais préparer un siège et du pop-corn pour le futur spectacle de la destruction de l'univers... Allez les enfants, profitez de la vie ! », s'exclama le Valeyard.

Puis il disparut.

- « Bon. Martha je vous ramène chez vous... Jack, vous voulez toujours rester ? » demanda le Docteur.
- « Oui. » répondit Jack.

FIN

_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com


Dernière édition par persee2 le Lun 16 Aoû 2010 - 19:16; édité 29 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 11 Déc 2009 - 10:05    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Sam 12 Déc 2009 - 18:10    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue Répondre en citant

Chapitre 1 et Chapitre 2

Bon bon, pas trop grand-chose à dire pour l’instant. L’intrigue se met en place. Le Tardis serait-elle revenue seule sur Terre ? Cela signifie-t-il que le Docteur est mort ou que le Tardis a reprit les commandes ?

Citation:
Situation: Les docteurs tentent de détruire la Terre sous les yeux de Martha impuissante.
Les docteurs ? Mais de qui parles-tu ?
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Sam 12 Déc 2009 - 19:25    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue Répondre en citant

je sais pas.Amnésie partielle...
On verra à la suite de l'épisode...
XD
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Swissgirl
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2009
Messages: 514
Localisation: Captive d'Omega! Au secours!
Féminin

MessagePosté le: Lun 14 Déc 2009 - 18:23    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue Répondre en citant

pas mal comme début! Wink
chapitre 1 et déja

la suite, la suiiiiiiite!
_________________
je ne suis pas superstitieuse: ça porte malheur

merci dalek clyde!
Revenir en haut
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Mar 15 Déc 2009 - 08:15    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue Répondre en citant

cette aprem la suite ^^contente que ça plaise.

Voila.Deux autres chapitres. C'est court par contre il faudrait que j'essaye de faire plus long.
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Jeu 17 Déc 2009 - 16:39    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue Répondre en citant

Chapitre3 : A situation désespérée...
Effectivement, ya de quoi se poser des questions. Et puis 4 docteurs… ça veut dire 4 incarnations différentes ou 4 gallifeyens différents ?

Chapitre 4:Apparement pas de solution
Ahah un peu d’explication qui nous laisse quand même dans l’expectative ! Bref, vite, vite fait marcher tes méninges Doc !
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Mer 23 Déc 2009 - 19:33    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue Répondre en citant

Chapitre suivant!!
En tout cas lapitchounette merci je ne connaissais pas le mot expectative.
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Dim 27 Déc 2009 - 23:18    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue Répondre en citant

Chapitre 5 : L’invasion des Docteurs
Les trois docteurs + le quatrième sont... terrifiants! On ne sait pas vraiment d'où ils sortent ni ce qu'il veulent ! J'adore ce chapitre, très intriguant et à la fois avec une partie des réponses. J'ai hâte de connaître la suite ^^

Citation:
« -Arrêtez ça !-cria-t-il-C’est pas agréable de se faire foudroyer !



Hum... effectivement ça doit pas être terrible !
Citation:
« -Je vois. J’arrangerais ça. J’ai plus qu’à envoyé un message de détresse à Jack. Je dois vous en dire plus sur les âmes perdues mais j’ai plus le temps. Suivez les couloirs éclairés. –dit-il avant de disparaître.

Oh il va arranger le problème des 456? Il peut pas revenir en arrière quand même! Juste s'arranger pour que ça ne se reproduise plus, nan?


Pour une fois c'est le doc qui se met à la recherche de Jack pour lui demander de l'aide... ça change !
Le coup des âmes perdues, c'est sympa... maintenant reste à savoir combien de temps il peut tenir avec les points d'ancrage avant de retrouver son corps ou de mourir.
Dernière chose, Martha va embarquer avec lui ?
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Lun 28 Déc 2009 - 16:56    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue Répondre en citant

"les points d'ancrage avant de retrouver son corps ou de mourir."

ah oui...Effectivement ça risque d'être légèrement problématique...Je vais devoir limiter certaines scènes...

"
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Mar 29 Déc 2009 - 18:57    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue Répondre en citant

Chapitre 6 posté!!! Bon appétit.
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Sam 9 Jan 2010 - 19:16    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue Répondre en citant

Chapitre 6 : Capitaine Jack Harkness
Pas mal les dialogues un peu décalés entre Jack, le doc et Martha !
Sinon, Jack qui s’en aperçoit bien vite de la supercherie des Docteurs… (au moins, on sait qu’il le connaît bien son docteur à lui !).
Bon, toujours autant envie de connaître la suite…
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Dim 10 Jan 2010 - 17:39    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue Répondre en citant

chapitre  7 posté!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Note à moi même : copier-coller le texte dans le bloc-note avant de le mettre içi. Il sera en blanc comme ça.
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Jeu 14 Jan 2010 - 16:05    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue Répondre en citant

Chapitre 7 : Explications et incompréhension
Citation:

Et puis Jack pour répondre à votre question muette pendant que vous étiez avec les 4-5-6, je me faisais charcuter.

A la fois, il a une machine à remonter le temps, donc peu importe ou il était à ce moment, s’il voulait vraiment empêcher ça, il pourrait le faire et n’aurait pas besoin d’excuse… Mais c’est quand même sympa de l’avoir glissé dans la conversation.

2 consciences dans un même corps.. wahou, j’imagine déjà les scènes comiques. Jack enlaçant Martha et le doc à le réprimander en même temps ! Et les conversations impossibles auxquelles Martha va assister ^^^

Citation:
Le Gallifréen voyait les pensées de Jack. Il souffrait d’avoir tout perdu. Et de vivre encore des milliards d’années pour tout perdre. Il ne pouvait pas mourir mais voulait en finir… En se jetant dans un trou noir.

Ha oui, le coup des pensées, j’y avais pas pensé ! LOL !

Citation:
Vous avez choisit pour la vie de votre petit-fils, j’ai dû choisir pour la vie de mon peuple. C’est moi qui aie arrêté la guerre du temps. Ils sont tous mort par ma faute.

J’ai toujours imaginé cette réplique là moi aussi ^^
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mar 2 Fév 2010 - 18:02    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue Répondre en citant

Chapitre 8 : 24 heures chrono


Citation:
« -Jack ça c’est ma vie privée.
-J’avais jamais vu l’Univers de cette façon.
-Sortez ! Ou je fouille dans la votre !
-Vous pouvez y aller !-répondit Jack avec un grand sourire
Jack, jamais pudique, j’adooooore ^^

Citation:
« -Jack, vous êtes un génie.
-Je suis d’accord.-répondit Jack
-D’accord sur quoi ? Que vous êtes un génie ou pour le plan ?
-On va dire pour le plan…-répondit Jack
-Quel plan ?-demanda Martha
Trop fort ! Evidement si le Doc pense à un truc, Jack y pense aussi ^^


Citation:
Fermez les yeux , videz votre esprit… Ne pensez qu’à ma voix…En fait celle de Jack…
Excellent ! C’est le Doc qui fait l’hypnose, mais c’est la voix de Jack dans le corps de Jack ^^

Citation:
Il sortit sa combinaison de spatien de sous la console de commande.
Spationaute tu voulais dire nan ?
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Mer 3 Fév 2010 - 19:41    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue Répondre en citant

"Spationaute tu voulais dire nan ?"
Clin d'oeil à issac azimov.
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:01    Sujet du message: [Terminée] Âme perdue

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Doctor Who fan-fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com