Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Terminée] Immortel vs Immortel
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Cross-over whoniverse
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mer 3 Fév 2010 - 17:02    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel Répondre en citant

« Immortel vs Immortel »

Par Pitchoune
Crossover Torchwood / Highlander


Résumé :
Et si Jack apprenait qu'il n'est pas le seul immortel sur Terre, comment réagirait-il ? Et si Methos apprenait qu'il existe un immortel quelque peu différent de lui, comment réagirait-il ? Histoire d'une rencontre atypique, sous fond de romance (Salsh PG-13 - Jack/Methos).

Disclaimer :
L'univers et les personnages d'Highlander ne nous appartiennent pas, nous n’en tirons aucun bénéfice. Ils sont la propriété exclusive de MM Widen, Ryscher, Panzer et Davis.
L'univers et les personnages de Torchwood ne m'appartiennent pas non plus, ils sont la propriété de Russell T. DAVIES et de la BBC.

Note Torchwood :
Attention, cette première partie fait allusion à l'équipe de TW en 1996, soit avec une équipe différente de celle de la série. Comme je ne me souviens plus exactement des membres de l'ancienne équipe j'ai un peu inventé, donc ne soyez pas choqué si les sexes des personnages ne correspondent pas à ce que vous avez l'habitude. Et rassurez-vous les deux autres parties se dérouleront en 2006 avec vos héros.

Note Highlander :
Synopsis : "Depuis la nuits des temps, il existe une poignée d'élus qui traverse le temps. Ce sont des immortels qui ne peuvent mourir que par décapitation. Des siècles durant, ils ont attendu l'heure de l'ultime combat au terme duquel l'épée qui tranche une tête libère le QUICKENING (la puissance de l'éclair) A la fin, un seul d'entre eux survivra."
Pour les non initié à l'univers d'Highlander, Methos, Adam Pierson, et Benjamin Adams, sont la même personne.

Remerciements :
A ma bêta, Atalante, pour ses conseils et sa relecture ^^



Citation:
Cardiff, 1996.

L’équipe Torchwood était en mission sur le terrain. L’alarme retentit, détectant une fois de plus une manifestation de la faille. Ils grimpèrent à bord du SUV et se dirigèrent directement vers le lieu indiqué, à savoir sur le port de la ville, désert à cette heure-ci. Malheureusement pour eux, un port était un endroit difficile à quadriller. Il fallait slalomer entre les différents chargements et la lune offrait bien peu de lumière pour s’orienter. Intercom à l’oreille, la communication se fit sans encombre entre les membres de l’équipe. Si bien qu’à force de patience et de détermination, ils se retrouvèrent tous en position, encerclant l’alien ou autre étrange créature provenant de la faille. Ils avancèrent prudemment sous les directives de leur Capitaine et découvrirent la raison de leur présence ici. Une étrange personne, avec une tête de poulpe, des tentacules qui faisaient office de barbe et un cordon ombilical reliant la bouche à une un cerveau précieusement gardé aux creux des mains. La bête semblait apeurée. Aussi Jack baissa son arme, s’approchant d’elle en lui parlant. La seule réponse qu’il obtînt fut une sorte de chant. Il se tourna vers ses co-équipiers en haussant les épaules.

- « Sûrement un moyen de communication. » Supposa Jack.
- « Le problème c’est qu’on a pas de traducteur. » Le second de Jack.
- « Alors qu’est-ce qu’on fait de … ça ? » Demanda l’informaticien.
- « On le ramène à la base. Hors de question qu’il effraye les pécheurs. » Jack.

Sans violence, ils entrainèrent leur trouvaille à l’extérieur du port mais furent rapidement stoppé par un étrange phénomène. Des éclairs illuminèrent le ciel sans l’ombre d’un nuage, ni du moindre coup du tonnerre. Ça n’avait rien d’une perturbation atmosphérique. Il se passait quelque chose d’inhabituel… d’inhumain. Cette pensée fit réagir le Capitaine au quart de tour.

- « Quoi ! Deux fois dans la même soirée… on n’a vraiment la poisse ce soir ! » S’indigna Jack.

Il se tourna vers l’informaticien qui pensait la même chose que lui. Il regarda l’écran de son ordinateur et fit un signe négatif de la tête.

- « Aucune activité de la faille. » L’informa l’informaticien.
- « Vérifie, c’est pas un orage ça. » Ordonna Jack.
- « C’est la troisième fois que je relance le programme. » Précisa l’informaticien.
- « Alors ton matos est HS. On reprend nos positions. Toi tu nous rejoins quand notre cher invité surprise ne risquera pas de s’échapper. » Jack.
- « Ok. » Répondit-il.

Ils se remirent à courir en suivant les points de chute de la foudre. Plus que quelques mètres avant d’avoir un contact visuel avec la cible, mais les éclairs cessèrent aussi subitement qu’ils étaient arrivés. Ils continuèrent à avancer à l’instinct. Au détour d’un container, la doctoresse vit un homme à terre. Son pardessus était encore fumant, comme s’il venait d’être foudroyé par lesdits éclairs. Il ne semblait pas mort bien que la faille ne lui ait laissé aucun répit.

- « Je l’ai. Il est blessé. » Annonça la doctoresse.
- « Attends, on arrive. » Jack.

Mais le médecin n’attendit pas le renfort et s’approcha pour lui venir en aide. Et à sa grande surprise, l’homme se releva tant bien que mal et elle se retrouva face à lui. Quelques secondes d’hésitation de la part du médecin, et l’inconnu aperçut son révolver attaché à sa ceinture. Une lueur de peur le traversa quand les autres membres de l’équipe entrèrent dans son champ de vision, arme à la main. Il fonça sur la doctoresse jusqu’au container pour déstabiliser le groupe et s’enfuit en courant.

- « Je le veux en vie. Patrouille par deux, interdiction de se séparer. » Jack en criant ses instructions.

Il fit signe aux autres de ne pas l’attendre et s’approcha du médecin. Le groupe s’élança à sa recherche, sans faire attention au cadavre en deux morceaux gisant entre les containers quelques mètres plus loin.

- « Ça va ? » Demanda Jack.
- « Un peu sonné. » Avoua-t-elle.
- « Ok. Sorts ton arme et debout. On va à l’entrée. » Jack en prenant les choses en mains.
- « Pourquoi, c’est à l’opposé ? » Protesta la doctoresse.
- « Parce que celui là n’avait pas une tête de poulpe et je doute fort qu’il s’échappe par la mer. » En déduit Jack.

Bien qu’elle n’ait pas à commenter les instructions de son Capitaine, c’était une bonne raison. Ils repartirent au pas de course, écoutant les communications de son équipe qui le retrouvait, le capturait et leur échappait à nouveau. Puis il entendit ce bruit. Il mit un doigt sur sa bouche pour faire signe à sa coéquipière de se taire, donna les directives en un mouvement de main et se cacha entre deux véhicules tandis que le médecin fit barrage à l’entrée du parking. Elle fit les sommations d’usage, tira un coup pour effrayer l’individu mais se fit doubler par celui-ci qui disparut dans le parking. Jack avait vu juste en le prenant à revers. L’inconnu n’avait pas d’autre choix que de se rendre. Il était dans sa ligne de mire, coincé dans une voix sans issue, ou du moins dont la seule issue possible était un contrebas mortel équivalent à quatre étages. Il s’avança vers lui et au fur et à mesure qu’il se rapprochait, Jack pouvait distinguer le visage de sa proie. Les coups de feu alertèrent ses collègues qui ne tardèrent pas à rappliquer. La situation était figée et le Capitaine semblait paralysé. Le second prit l’initiative et avant d’avoir pu faire quoi que se soit, l’homme se rua trois cent mètres plus bas, après avoir effectué un magnifique saut de l’Ange. Toute l’équipe s’était avancée pour le retenir, excepté leur Capitaine qui était resté immobile, malgré sa proximité.

- « Ça fait un alien de moins sur terre ! » L’informaticien sans grande compassion.
- « Faut récupérer le corps. » Pensa immédiatement le second de Jack.
- « Jack ? Tout va bien ? » S’inquiéta la doctoresse.

Jack s’avança à son tour, se pencha pour regarder plus bas. Il se tourna et marcha en direction de leur véhicule, plus blanc que jamais.

- « Il n’y a plus de corps. » Parvint à articuler Jack.
- « Tu crois qu’il s’est désintégré en mourant ? » Demanda le second à Jack.
- « Tu crois qu’il est vraiment mort ? » Lui répondit-il.
- « Ça veut dire qu’on va passer le reste de la nuit à le chercher ? » L’informaticien.
- « Il doit déjà être loin. » Pensa le second du Capitaine.


Citation:
Jack était resté particulièrement silencieux sur le chemin du retour, absorbé par ses pensées. En arrivant, tous savaient ce qu’ils avaient à faire : s’occuper de leur nouveau résident, réparer le matériel, soigner les blessures et retrouver une trace de ce type. Jack fonça directement à son bureau. Il se précipita vers un tiroir en particulier, l’ouvrit et en sortit un petit coffret. Il contenait les restes de ses précédentes vies. Il s’attarda sur quelques documents jusqu’à trouver ce qu’il cherchait. Il regarda la photo intensément. On y voyait Jack et un autre homme mais dans une toute autre époque, sûrement du siècle dernier. Quand aucun doute ne fut possible, il sortit de son bureau et alla rejoindre l’informaticien pour qu’il effectue quelques recherches.

- « Benjamin Adams. » Dit seulement Jack.
- « C’est lui qu’on recherche ? » Demanda le génie en informatique.

Le second qui n’avait rien loupé du manège de leur Capitaine intervint abruptement.

- « Tu espères qu’on va passer la nuit à faire des recherches sur un de tes ex ? Tu ne crois pas qu’on à mieux à faire ? » Le second.
- « Quoi tu t’es tapé un alien ? » L’informaticien en regardant son supérieur de travers.
- « Si je veux le retrouver c’est parce qu’il est mort dans mes bras. » Précisa Jack.
- « T’as peut-être cru qu’il était mort... comme ce soir… » Supposa la doctoresse.
- « C’était en 1889. » Jack en montrant la photo.
- « Fallait commencer par ça ! » Le second en abdiquant.

Flash-back.
Cardiff, 1889.
Jack avait très tôt intégré Torchwood. Il devait s’occuper en attendant les retrouvailles avec le Docteur, prévues deux siècles plus tard. Et puis en travaillant dans cette organisation secrète, il restait utile au Docteur. C’était d’ailleurs devenu toute sa vie, ça lui prenait tout son temps et toute son énergie. Enfin, jusqu’à ce qu’il rentre dans ce bar et fit la connaissance de ce Benjamin Adams. Et comble de tout, il était lui aussi médecin. Très vite, toutes ses pensées, surtout les plus inavouables lui étaient destinées. Et comme par enchantement, ses fantasmes se réalisèrent au-delà même de ses espérances. Jack ne voyait plus le temps pareil depuis sa première mort et le vit encore différemment auprès de ce Benjamin.
Ce jour là, il avait passé tout son temps à courir après une forme de vie extraterrestre sans parvenir à la coincée. Elle se sentait traquée et avait à son tour prit Jack en chasse. Elle n’avait aucun mal à se fondre dans le paysage vu que son allure ressemblait étrangement aux humains, si ce n’était cette queue qu’elle cachait dans son dos. Mais c’était là que résidait tout le danger, sa queue en forme de dar pouvait transpercer un homme de part en part. Jack abandonna sa traque de la journée et retrouva en soirée son amant dans ce bar, comme à l’accoutumé. Ils burent un coup avant de sortir et de choisir chez lequel des deux ils allaient finir la nuit. Ils traversèrent une étroite ruelle pavée et bien trop sombre pour distinguer les passants. C’était mieux ainsi, car deux hommes ensembles à cette époque là, ça aurait fait jaser. Pourtant ce soir là, ce fut une aubaine pour la créature qui arriva discrètement à hauteur de Jack. Methos tiqua, distinguant quelque chose de pointu dépasser de sa redingote, une arme banche, sans doute une épée. Pas de buzz, aussi il n’avait pas à s’inquiéter pour lui. Et le port d’une épée allait avec le costume des gentlemen de l’époque. Pourtant à voir le regard que cet individu posait sur Jack, Methos eut un mauvais pressentiment qui ne tarda pas à se vérifier. L’intrus se jeta sur Jack quand Methos s’interposa, dos à l’agresseur et face à Jack pour le repousser et ainsi le protéger. Une douleur le foudroya le long de sa colonne vertébrale. La queue de la créature venait de le transpercer, se logeant dans le dos pour finir sa course dans ses entrailles. Il baissa son regard sur son abdomen et ne vit qu’un bout métallique en sortir, maculé de son sang. Les bruits et les cris des passants alertèrent le taulier et ses clients qui sortirent se rendre compte de la situation. Devant tout ce monde, l’alien se retira du corps de Methos et s’échappa dans l’obscurité de la ruelle. Jack accourut auprès de Methos dont les jambes ne le portaient déjà plus. Il l’allongea à terre se plaçant derrière lui pour surélever sa tête. Methos suffoquait, et vivait déjà ses derniers instants.

- « Ça va aller. » L’encouragea Jack l’aidant à mourir dignement.
- « Je sais. » Haleta Methos avant de sombrer dans un sommeil infini.

Methos venait de mourir dans ses bras. Tout ça parce qu’il avait voulut le protéger, parce que lui n’avait pas fini son boulot. Il aurait voulu le pleurer mais il y avait bien trop de monde et s’il voulait se venger, il ne devait pas perdre la trace de l’alien. Et puis, il savait que Torchwood s’occuperait du corps. Il ne perdit pas plus de temps et s’élança dans la même direction que la bestiole.
Il l’avait pourchassé toute la nuit et l’avait eu au petit matin. Un petit accident et l’alien ne ferait plus jamais de mort. Maintenant que la tension était redescendue, il errait dans les ruelles principales de la ville, déambulant jusqu’à l’institut. Il demanda à ses supérieurs à voir le corps mais celles-ci lui apprirent qu’elles n’avaient pas pu le récupérer, la police étant passée avant elles. Torchwood avait bien essayé de leur voler le cadavre, mais personne ne savait ce qu’il était devenu, s’il avait été perdu, s’il avait été réclamé par la famille ou s’il avait rejoint la fosse commune. Jack n’avait ainsi jamais pu lui dire « Adieu ».
Fin du flash-back.


Ils passèrent la majeure partie de la nuit à chercher et regrouper des informations sans parvenir à quelque chose de bien concret. Une seule certitude, le type qui lui ressemblait le plus aujourd’hui s’appelait Adam Pierson et vivait en France. Jack les remercia et les laissa rentrer chez eux. Ils avaient fait du bon boulot et étaient fatigués, lui-même était exténué. Et maintenant, il avait un point de départ pour savoir où chercher… et la nuit pour savoir comment s’y prendre.

****


Methos était simplement caché par des palettes en attente d’être déplacée. Mais dans l’obscurité de la nuit cela suffisait pour échapper à ses opposants, d’autant plus qu’il était sensé avoir fait une chute mortelle. Sauf que l’un d’entre eux savait que ce n’était pas le cas. Lui aussi l’avait reconnu. C’était vraiment étrange. Il n’avait pourtant pas détecté sa pré-immortalité à l’époque et aujourd’hui non plus. Pourtant, il n’y avait aucune autre explication au fait, qu’un homme puisse vivre deux cents ans sans qu’il soit immortel. Un immortel sans buzz, c’était un avantage certain, et il ne voulait pas mourir si bêtement. Il devait en savoir plus. Aussi, en restant tapis dans l’ombre, il regagna le parking aérien, se faufila le plus discrètement possible et prit le groupe en filature, après avoir volé un véhicule non loin de là. Il les suivit jusqu’à une place puis il les vit disparaître dans un sous-sol. Methos leur avait laissé de l’avance, si bien qu’une fois en bas, il avait perdu leur trace. Il coupa le moteur, s’installa confortablement et attendit sagement dans la voiture. Par expérience, si la proie était rentrée dans son terrier, elle en ressortirait tôt ou tard. Il fallait juste être patient. Et Methos était très doué pour ça. Après de longues heures, un premier homme sortit d’un sas et regagna son véhicule dans le parking. Puis un second, suivit quelques instants plus tard des deux femmes. Il ne restait plus que Jack à l’intérieur et quelques secondes avant que le sas ne se referme. Il s’élança le plus vite possible, jusqu’à devoir se rouler parterre pour ne pas être embrocher par des barreaux. Mais il était rentré ! Il se releva et se dirigea un peu au hasard, guettant le moindre son ou la moindre lumière le renseignant sur sa destination.

****


Mais avant toute chose, une douche ne serait pas superflue. Jack pénétra dans la salle de bain puis finalement décida de prendre un bain. Il fit couler l’eau après avoir réglé la température. Et au moment de se glisser dans l’eau, il fit demi-tour pour poser son bracelet dans sa chambre. Il passa devant son bureau et remarqua que sa boîte à souvenir était grande ouverte. Il rentra pour la ranger quand il lui fit face. C’était bien lui, plus en vie que jamais. Son cœur se mit à battre de plus en plus fort dans sa poitrine. Il n’avait qu’une envie à ce moment là : le serrer dans ses bras. Mais il n’avait pas l’impression que c’était réciproque.

- « Tu m’as brisé le cœur. » Jack faussement sincère.
- « C’est ce que je vois. » Methos en agitant des photos devant lui.

Il le jaugea et aperçut la photo que Methos tenait dans ses mains : celle de sa défunte épouse, quelques années après la soi-disant mort de son amant.

- « Je… » Commença Jack en se cherchant des excuses.
- « J’ai déjà été marié. » Methos pour couper court au sentiment de culpabilité de son ex.
- « Plusieurs fois ? » Jack, curieux.
- « Soixante sept ou peut-être soixante huit fois. » Avoua Methos.
- « Et moi qui croyait être un bourreau des cœurs ! » Ironisa Jack.

Jack savait qu’ils devaient parler du fait qu’ils étaient encore en vie deux siècles après leur rencontre, mais il n’était pas vraiment d’humeur. Peut importe qu’il soit un alien ou un simple voyageur du temps, Jack voulait juste profiter de sa présence, comme dans ses souvenirs. Les explications viendraient ensuite. Et puis il ne parvenait pas à détacher son regard de lui. C’était l’une des personnes qui avait le plus compté dans sa vie et il l’avait perdu trop prématurément à son goût. Methos se tenait là devant lui, en piteux état, barbouillé de sang mélangé à de la boue. Jack s’avança vers lui, se rapprochant comme s’il voulait le prendre tendrement par le visage.
Methos recula d’un pas, gardant une certaine distance entre eux. Il devait savoir avant. Pourtant il ne voulait pas trop en dire, dans le cas improbable où Jack ne serait pas un immortel. Mais Jack était un sacré personnage. Il avait ce quelque chose qui faisait fondre n’importe qui et lui-même n’y était pas insensible. Après tout, il avait toujours son épée à porté de main, ce qui n’était visiblement pas le cas du Capitaine.

- « Alors qu’est-ce qu’il t’amène ici après tout ce temps, Ben, ou devrais-je dire Adam ? » Lui demanda Jack.
- « Parce que tu vas me faire croire que Jack est ton vrai prénom ? » Lui rétorqua Methos.

Cette réplique fit sourire Jack. C’était tellement le genre de réponse qu’il avait l’habitude de faire ! Et à présent, il lui rendait son sourire. Jack revint à la charge. Il s’approcha à nouveau, amena sa main droite sur ce familier visage et effaça les traces de sang sur le coin des lèvres. Il s’y attarda plus que nécessaire et devant la réception de son ami, il vint déposer un baiser sur sa bouche. Methos le laissa faire et prit l’initiative de resserrer leur étreinte avant d’arriver à articuler :

- « J’ai attendu qu’ils soient tous partis pour rentrer. Ils ne m’ont pas épargné, tu sais. » Expliqua Methos quant-à sa présence.
- « Tu ne t’ais pas laissé faire, non plus. » Jack en défendant son équipe.

Sans se décoller, Jack le repoussa jusqu’à la porte. Il voulait le garder pour lui, pour la nuit. Leurs langues ne se séparaient déjà plus et ils auraient bientôt besoin d’un corps à corps. Le lieu n’était pas indiqué pourtant c’est la seul chose qu’ils avaient à ce moment là. Methos leva les mains aux épaules du Capitaine, saisit chacune des bretelles de son partenaire et les fit glisser sur les bras pour finir retournées sur le pantalon. Puis il aida Jack à défaire les boutons de sa chemise et celui-ci se retrouva en marcel blanc avant que Methos ne le lui retire aussi. Il se dégagea de la porte et au moment où il fit mine de balayer le bureau de sa main, Jack l’en empêcha, une lueur coquine dans les yeux.

- « J’ai une chambre en bas. » Lui indiqua Jack.

Methos se détacha de lui, lui faisant signe d’ouvrir la marche. Jack se contenta de soulever la trappe au sol et descendit le long d’une échelle pour se retrouver dans une pièce, petite, mais tranquille et surtout avec une vraie literie. Sans plus attendre, ils se jetèrent l’un sur l’autre, s’affalant lourdement sur le matelas en contrebas.


Citation:
Methos était épuisé et à bout de souffle. Il se laissa retomber lourdement sur le matelas afin de reprendre ses esprits. Encore quelques secondes de plénitude pour profiter des dernières sensations de bien-être et une voix à côté de lui le fit sortir de ses pensées.

- « Wahou… c’était génial ! Où as-tu appris tout ca ? » S’exclama Jack enthousiaste.
- « Dans le passé. Et toi ? » Methos avec une pointe de fierté dans la voix.
- « Dans le futur. Donc t’es pas un alien. » En conclut Jack.

Methos s’apprêta à se moquer de la plaisanterie de son amant, quant il réalisa que Jack était on ne peut plus sérieux. La réponse l’intrigua suffisamment pour le faire se retourner vers Jack et lui adresser un regard rempli d’interrogation.

- « Je voyage dans le temps… et dans l’espace aussi. » Précisa Jack.

Un soulagement apparut sur le visage de Methos. Il se doutait bien que l’immortalité de Jack était impossible, mais il en avait le cœur net à présent. Sauf que la vérité dépassait largement son imagination. Mais il avait une explication, qui dans le fond tenait la route. Et si ce qu’avouait Jack était bien vrai, il ne fallait certainement pas l’ébruiter. Aussi, Methos apprécia cette révélation comme un signe de confiance de la part de son amant.

- « Je suis immortel. » Lui dévoila à sont tour Methos.
- « Hé ! Moi aussi je suis immortel ! » Se réjouit Jack.

Methos se rallongea sur le dos, les mains derrière la tête, n’observant que le plafond sans prêter attention à son amant.

- « Non, ça c’est impossible ! » Methos doucement.
- « Je ne peux pas mourir. » Certifia Jack.
- « Pas de buzz, pas d’épée, pas de quickening. T’es pas un immortel. » En conclut Methos.
- « Ok, je suis juste un type incapable de mourir mais qui vieillit à vu d’œil ! » Lâcha Jack.
- « Tu vas avoir des cheveux blancs ? » Methos en le regardant sous un autre œil.
- « Quoi tu ne vieillis pas toi ? » S’indigna Jack.
- « Toujours le même corps de rêve depuis cinq milles ans. » Se vanta alors Methos.
- « Je vais vieillir, perdre mes cheveux, gagner des rides, et je n’arriverais probablement pas perdre les kilos de mes futures grossesses. Dieu, que le monde est injuste ! » Se lamenta Jack.
- « Tu peux tomber enceinte ? » Methos en soulevant les sourcils.
- « Tu n’as jamais eu d’enfant ? » Jack surpris.
- « Les immortels sont stériles. » Lui confia Methos.
- « Alors t’avais raison, je ne suis pas immortel. » Reconnut Jack.
- « Comment est-ce possible ? » Methos sans abdiquer sur la grossesse.
- « Organisme génétiquement modifié. Je viens du futur, tu te souviens ? » Rappela Jack.
- « On n’arrête plus le progrès ! » Plaisanta Methos, sans chercher à avoir des détails.

Le silence prit place et le visage de Jack se tendit. Il paraissait réfléchir, chercher ses mots pour aborder un sujet plus sérieux. Methos sentit lui aussi ce soudain malaise, le même qu’il y avait eu entre eux quelques semaines avant sa mort officielle. Pourtant il ne fit rien pour encourager son partenaire. Au fond de lui, il se doutait des interrogations de son amant et n’avait rien à lui répondre.

- « Tu crois qu’on aurait pu avoir un avenir si… » Se lança Jack.
- « … si je n’étais pas mort ? » Methos en finissant sa phrase.
- « … si je t’avais avoué mon immortalité. » Le reprit Jack.
- « Tu n’es pas immortel. » Corrigea Methos.
- « Tu sais très bien ce que je veux dire ! Est-ce que ça aurait changé quelque chose ? » Demanda Jack, une lueur d’espoir dans la voix.
- « Je ne sais pas. » Methos sans trop s’avancer.
- « As-tu toujours une bonne raison de me quitter ? » Lui demanda Jack.

Et voila, ils arrivaient au point épineux de leur relation. Ils avaient l’éternité devant eux mais l’éternité ça pouvait vite devenir long. Ils devraient d’abord surmonter les penchants libertins de Jack. Et quand bien même celui-ci se serait assagi, ils devraient faire face aux attaques incessantes des nombreux autres immortels après sa tête.

- « Tu peux prendre des vacances ? » Methos sans vraiment répondre à la question.
- « De deux ou trois jours, oui c’est possible. » Jack.
- « Et d’un siècle ou deux ? » Tenta Methos.
- « Désolé, mais … je dois retrouver le Docteur… » S’excusa Jack.
- « J’ai été médecin tu sais, si ça peux t’aider. » Se proposa Methos.
- « Non pas ce genre de docteur là. Le genre Seigneur du temps qui puisse me ramener chez moi et me dire ce qui m’est arrivé. » Lui expliqua Jack.
- « Je comprends… » Mentit Methos.
- « Ça te dirais de voir l’avenir ? » Lui proposa alors Jack.
- « Proche ou lointain ? » S’interrogea Methos.
- « Le cinquante et unième siècle. » Annonça fièrement Jack.
- « Oh… Non merci. » Refusa Methos.
- « T’as peur ? » Jack intrigué.
- « … D’être déçu, oui ! » Avoua Methos.
- « Je vois… mais tu sais, tu devrais davantage t’inquiéter de ton avenir immédiat, car je ne réponds plus de moi quand j’ai un gars aussi sexy et dévêtu que toi dans mon lit. » Jack en affichant un sourire carnassier.
- « Pour ça, je te fais confiance… » Methos en lui rendant son sourire.

Methos n’eut pas le temps de finir sa phrase que déjà ses lèvres étaient emprisonnées par celles de Jack. Et sans plus attendre, le Capitaine prit les choses en mains, bien décidé à impressionner son « alter-égo ».

****


Le réveil fut sportif. L’alarme se mit à retentir insupportablement dans tout le HUB. Jack sauta du lit, s’habilla en quatrième vitesse et retransmit le signal d’alerte à toute son équipe pour se retrouver sur le terrain. Quand il rentra de la chasse, qu’il descendit dans ses appartements privés et qu’il n’y vit plus personne, il fut heureux de n’avoir pas pris le temps de dormir la nuit précédente. Il remonta en salle de conférence et demanda l’arrêt des recherches sur son ex-compagnon.


Citation:
Cardiff, 2006.

Ianto était à son poste de garde, derrière son bureau à l’office de tourisme. C’était l’une de ces périodes de l’année scolaire avec peu de touristes en ville. Aussi fut-il étonné quand un homme se présenta, et d’autant plus, quand il demanda à voir Jack Harkness.

- « Il n’est pas là. Je peux lui laisser un message si vous voulez. » Ianto poliment.
- « Dites-lui que Benjamin Adams est passé. » Répondit simplement Methos.

Puis l’étranger disparut sans se retourner. Quelques heures plus tard Jack rentra accompagné de Gwen. Puis ce fut l’heure du débriefing, qui ne dura pas très long vu que rien de spécial ne s’était passé aujourd’hui. Ianto avait servi le café à tout le monde et avait pris place comme les autres membres de l’équipe. Un rapide tour de table et Ianto mentionna juste la visite d’un certain Benjamin Adams. Mais quand il prononça son nom, Jack sembla s’étouffer avec le café et le recracha devant lui, en l’occurrence sur Owen. Celui-ci pesta contre son supérieur et disparut aux toilettes pour essayer de faire disparaître les tâches.

- « Tosh ! Les caméras de surveillance. Je veux voir les bandes. » Lança Jack animé.

Tosh quitta la salle de conférence suivi du reste de l’équipe, pour se retrouver devant l’interface centrale. Elle récupéra les images et Ianto la guida dans ses recherches pour trouver le passage en question. Elle passa la vidéo en lecture normale puis l’homme disparut du champ de l’écran. Jack avait retrouvé le sourire. Pourtant il partit s’enfermer dans son bureau sans donner plus d’explication à ses troupes.

- « Reviens en arrière. Là, arrête. » Ianto en scrutant la séquence. Il pointa le doigt sur l’écran. « Il fait un clin d’œil à la caméra, n’est-ce pas ? »
- « Jack devait avoir un RDV. » En déduisit Tosh.
- « Personnel ou professionnel ? » S’inquiéta Ianto.
- « Vu l’allure de ce type je dirais professionnel. » Supposa Gwen.
- « Je suis sûre que Jack ne va pas s’attarder à ce détail là. Il est sacrément craquant ce Benjamin ! » Commenta Tosh.

****


C’était une affaire personnelle et Jack ne voulait pas y mêler son équipe. Il se lança à sa recherche, fouilla les réservations, les cartes de crédit et même les caméras de surveillance… En vain. Il tomba juste sur la réservation d’un billet d’avion indiquant la présence d’Adam Pierson sur le territoire anglais. Retour au point de départ, il devait attendre que son ami se manifeste à nouveau. Il regarda l’heure et sortit de la serre pour laisser ses collègues rentrer chez eux. Comme à son habitude Ianto, resta un peu plus longtemps que les autres, le temps pour lui de finir ses corvées. Le ménage et le ravitaillement terminés, il monta voir son supérieur.

- « J’ai fini, Monsieur. Je vais rentrer. » Avertit Ianto avant de s’éclipser.
- « A demain. » Jack sans vraiment lui prêter d’attention.
- « Heu… Jack ? » Hésita Ianto.
- « Oui ? » Jack en relevant les yeux sur son subordonné.
- « Je suis désolé pour ton RDV… » S’excusa Ianto.

Mais déjà le Capitaine n’écoutait plus son subalterne. Il avait sous les yeux les caméras de surveillance donnant sur la place, et une silhouette familière fit son apparition.

- « La prochaine fois, promis je le retiens avec un bon café. » Insista Ianto en ironisant.
- « Ça ne sera pas utile Ianto. Mais merci quand même. Tu devrais y aller il est tard. Je fermerais derrière toi. » Jack en se débarrassant maladroitement de lui.

Ianto prit donc congé, soucieux de l’arrivé de cet intrus. Ce soir, Jack lui avait paru préoccupé. Il se demanda si ce Benjamin était là pour des raisons personnelles ou professionnelles. Dans les deux cas, Ianto était inquiet.
Jack ne perdit pas une minute pour fermer la base et emprunter l’ascenseur invisible pour se rendre sur la place centrale du Millenium Center, pratiquement déserte à cette heure-ci. Aussi n’eut-il pas trop de mal à le rattraper.

- « Ma parole t’es sorti de nulle part ! » S’exclama Methos.
- « Tu m’as brisé le cœur. Deux fois ! » Lui reprocha Jack, à nouveau faussement sincère.
- « Tu m’as manqué à moi aussi. » Methos sans plus de compassion.
- « Mouais… dis plutôt que tu n’as pas pu résister un an de plus sans mon charme et mon sourire dévastateur… ?! » Jack.
- « Disons plutôt tes prouesse au lit, mais je t’accorde ton sourire et tes bretelles ! » Methos enthousiaste.
- « Quoi ? T’aimes pas mes bretelles ? » Sembla s’offusquer Jack.
- « Au contraire, je les adore… quand elle ne sont pas sur toi ! » Précisa Methos.
- « T’as faim ? » Lui demanda Jack, plus sérieusement.
- « ... et très soif aussi. » Ajouta Methos en hochant la tête affirmativement.

Jack avait envisagé une autre faim que l’appétit culinaire mais il fit avec. Il fallait maintenant trouver une brasserie avec de la bière, beaucoup de bière en réserve.

****


Jack était rassasié et pas seulement gastronomiquement parlant. Les premières lueurs du jour pénétrèrent dans la chambre d’hôtel, l’invitant à surveiller l’heure. Methos se retourna vers son amant, tentant de soulever une de ses paupières.

- « Tu dois y aller ? » Demanda Methos.
- « Je suis déjà en retard. » Lui apprit Jack.
- « Tu peux me rendre un service ? » En profita Methos.
- « Tout ce que tu veux Ben. » Acquiesça Jack.

Methos se leva lentement et tira un tiroir de la commande dans la chambre. Il en sortit un paquet de documents solidement ficelés entre eux.

- « Au fait, c’est Adam en ce moment. » Rectifia Methos quant-à son identité actuelle.
- « Ok pour Adam. » Se contenta Jack sans plus de question.

Lui, mieux que personne savait que garder la même identité pendant des siècles amenaient pas mal de questions, et aussi de problèmes avec les autorités. La seule chose qui sauvait Jack de ses préoccupations c’était son appartenance à Torchwood et les prérogatives que ça entrainaient. Mais Methos, lui, n’était pas épargné de ses inquiétudes-là.

- « … et Methos en réalité. » Ajouta Methos en signe de confiance envers le Capitaine.
- « Cariad. » Lui répondit Jack avec tout autant de franchise.

Ils se sourirent. Pas besoin d’explication, ni de justification. Ils avaient juste confiance l’un en l’autre et c’était amplement suffisant.

- « J’ai besoin que tu me gardes ça… » Methos en lui tendant les dossiers en question.
- « Ça devrait être dans mes cordes. » Accepta Jack.

Jack prit quelques minutes pour faire sa toilette et s’habilla rapidement. Il s’approcha de Methos et déposa un tendre baiser sur ses lèvres. Il saisit le paquet et franchit le seuil le de la porte.


Citation:


Jack arriva en dernier à la base, sous les yeux intrigués de ses collaborateurs. Il ne tenta pas de se justifier et fila directement dans son bureau. Ianto se présenta à la porte, une tasse à la main.

- « Café, Monsieur ? » Ianto toujours aussi attentionné envers son supérieur.
- « Toujours. » Lui répondit Jack de bonne humeur.

Il s’avança pour poser la tasse sur le bureau et son regard ne se détacha pas que ce paquet de dossiers posé sur son bureau avec un tampon rouge marqué « confidentiel ». Jack remarqua l’attardement de Ianto et le remercia, n’omettant pas de faire disparaître ses dossiers de la vue de tous. Ianto prit congé et regagna son poste de garde à l’office de tourisme. Quelque chose le troubla quant-aux réactions de Jack vis-à-vis de ce mystérieux personnage. Il devait faire quelques recherches sur ce Monsieur Adams.

****


Ce fut encore une journée des plus banales pour l’équipe de Torchwood. L’alarme ne s’était pas déclenchée et chacun vaquait à ses projets personnels. En fin d’après-midi, Jack en mal de sensations fortes se lança dans une chasse aux weevils. Quand il revint, il était largement l’heure pour l’équipe de rentrer chez elle, laissant Jack seul au HUB. L’heure avançait et il tournait en rond. Methos ne lui avait rien promis, mais il espérait secrètement le revoir. Apparemment il était en ville pour affaire et devait rester quelques jours. Il décida d’en avoir le cœur net et se rendit à son hôtel, mais n’y trouva personne. Pas de trace de lutte malgré que la chambre soit en piteux état, comme si elle avait était fouillée de fond en comble. Les intrus n’avaient apparemment pas trouvé ce qu’ils étaient venus chercher. Et pour cause, c’est lui qui avait les documents en question. Methos devait avoir des ennuis, mais pas assez graves pour lui en parler. Il marcha le long de la baie, son regard se perdant dans les vagues venant s’échouer sur la rive sous la seule lumière des étoiles. Il leva les yeux, l’esprit plein de souvenirs. Quand il sentit une goutte lui tomber dessus, il se dit qu’il était tant de rentrer. Il traversa son lieu de travail pour constater une certaine présence. Methos était avachi sur le canapé, une bière à la main, devant la CCTV à regarder les caméras de surveillances extérieures, l’ayant filmé à observer les étoiles. L’immortel l’avait sans doute entendu rentrer car il se retourna à ce moment là, pour lui offrir sa plus belle moue.

- « Toujours pas retrouvé ton Docteur ? » S’intéressa Methos.
- « Non. Mais je sais comment faire. » Jack fier de lui.

Methos lui lança un regard lourd d’interrogation. Jack se contenta de désigner un bocal contenant une main. Methos jeta un succin coup d’œil et se passa de commentaire. Il ne désirait pas en savoir davantage.

- « T’as faim ? » Proposa Jack.
- « De toi ? Toujours ! » Methos en imitant Jack.

C’était une invitation à la luxure. Aussi les deux amants ne se firent pas prier pour descendre et entamer leurs ébats au sous-sol.

****


Methos ouvrit les yeux en premier. Il n’avait pas beaucoup dormi cette nuit. Pas qu’il avait lutté toute la nuit avec Jack, mais dès qu’il fermait les yeux son instinct le réveillait. Il était en ville pour récupérer des extraits de son journal et les mettre en sécurité. Maintenant qu’il était redevenu un immortel parmi d’autres, il devait coûte que coûte effacer sa véritable identité. Malheureusement pour lui, il ne se passait pas une semaine sans une rencontre inopinée. Comme s’il payait aujourd’hui toutes ces années passées dans l’ombre du Highlander. Et il savait que se faire prendre avec de tels documents sur lui n’était pas un bon point pour sa survie. Heureusement dans les bras de Jack, il pouvait lâcher sa garde. Plus que quelques jours et tout ça serait fini. Il regarda Jack paisiblement allongé. Il avait trop bougé pour ne pas avoir réveillé son partenaire. Pourtant celui-ci n’ouvrait pas les yeux.

- « J’ai débranché l’alarme. » Lui apprit Jack.
- « Du réveil ? » Demanda Methos.
- « De la faille. » Précisa Jack.
- « C’est ton jour de congé ? » Methos intrigué.
- « C’est pour que tu ne puisses pas t’évader en pleine nature ! » Jack en étouffant un bâillement.
- « Je ne risque pas de m’envoler quand j’ai un gars aussi sexy et dévêtu que toi dans un lit. » S’amusa Methos.
- « Je sais, je suis irrésistible. » Jack du haut de sa modestie.

Methos avait besoin d’évacuer ses peurs, de se sentir libre, de se sentir vivre et non plus seulement survivre. Il avait besoin de Jack et de toute son affection. Il se glissa sur lui, lui volant un baiser sur les lèvres avant de marquer son compagnon dans le cou, puis de descendre stratégiquement sur le torse et de s’occuper entièrement de Jack qui pour le coup était assurément bien éveillé.

****


- « Café ? » Proposa Jack.
- « Volontiers. » Accepta Methos.
- « T’as une machine en salle de conférence. » Lui indiqua Jack.
- « Tu m’obliges à me lever ? » Methos en espérant se faire offrir le petit déjeuner au lit.
- « Tu comprends vite ! » Répondit Jack.

Jack se glissa hors des draps et se revêtit d’un caleçon. Methos, davantage pudique se rhabilla entièrement avant d’aller s’abreuver. Il passa en premier par la trappe, traversa le bureau de Jack descendit les quelques marches et tomba nez-à-nez avec une énorme bestiole volante. Sans bouger ni perdre son sang froid, il parla assez fort pour que Jack l’entende.

- « L’oiseau préhistorique, c’est normal ? » Methos en déglutissant lentement.
- « Quoi, ce n’était pas ton animal de compagnie quand t’étais jeune !? » Plaisanta Jack.
- « Très drôle ! Pourquoi est-ce que j’ai l’impression qu’il veut me dévorer ? » Methos toujours pas rassuré.
- « J’ai peut-être oublié de lui donner à manger… » Se souvint Jack en haussant les épaules.

Jack disparut pour revenir avec quelques tablettes de chocolats pour nourrir Myfanwy. Methos entra dans la salle de débriefing et s’approcha de la machine quand le réceptionniste de l’office de tourisme fit son apparition. Il était bien habillé, bien peigné et surtout bien en avance. Sans un mot ce dernier s’avança vers la machine et prépara le café. Il lui tendit enfin une tasse avant d’entamer la discussion.

- « Vous couchez avec Jack ? » Demanda Ianto sans détour.
- « Pourquoi vous êtes jaloux ? » Methos du tac au tac.
- « J’ai peur pour mon job. » Répondit Ianto, à moitié sincère.
- « J’en toucherais deux mots à Jack. » Acquiesça Methos tout en jaugeant le jeune homme.
- « On parle de moi ? Ianto t’es en avance. » Jack en faisant une entrée remarquée.
- « Toujours, Monsieur. Café ? » Ianto.
- « Toujours. Je crois que je pourrais me damner pour en avoir jusqu’à la fin de ma vie. Qu’en dis-tu Ianto ? » Jack d’humeur taquine.
- « Que je vais vous laissez entre vous. » Ianto pour se dérober.
- « Il ne supporte pas la concurrence. » Indiqua Methos amusé.
- « Que veux-tu, je suis un homme très demandé. » Renchérit Jack.
- « Et qui plus est, modeste ! ». Methos.
- « Sentirais-je une pointe de jalousie ? » Jack sans quitter Ianto des yeux.
- « Il y a bien longtemps que j’ai rayé ce mot là de mon vocabulaire. » Methos.
- « Hum… voilà qui est intéressant ! » Jack en ne retenant que ce qu’il voulait bien retenir.
- « Mais que ça ne te donne pas des idées. » L’avertit Methos, connaissant le bougre.
- « Moi ? Toujours ! » Jack en affichant sa plus belle moue à en faire fondre plus d’un.


Citation:
Methos n’avait pas voulu rester dans la base prétextant qu’il devait réunir certaines de ses notes. Il disparut avant même l’arrivée des autres membres de Torchwood.
Ianto se sentait de plus en plus contrarié par la présence de ce Benjamin dans la base. Dans son esprit, ça ne faisait aucun doute que cet homme était là pour un poste à Torchwood. Le problème étant qu’il n’y avait pas de place vacante et si ce Benjamin, contrairement à Gwen et lui, s’était vendu corps et âme à Jack, l’un d’entre eux serait remercié. Et il avait peur d’en faire les frais. Il n’était pas totalement intégré à l’équipe, son travail n’était pas indispensable et depuis que Gwen avait fait son entrée, Jack ne flirtait plus avec lui. Il regretta de ne pas avoir davantage pris en comptes les propositions de son Capitaine. Il le savait volage et ne mettrait pas bien longtemps avant de se remettre de ses refus. Ce jour là était visiblement arrivé et le cœur de Ianto se serra bien malgré lui.
Jack lui s’enferma la matinée dans son bureau. Il avait ressorti les dossiers que lui avait confiés Methos pour les feuilleter. La visite de sa chambre d’hôtel la veille avait soulevé pas mal de questions. Methos ne semblait pas vouloir se confier, et paradoxalement il lui avait laissé indirectement de quoi s’informer. Il détacha les ficelles entourant le paquet et entreprit une longue lecture. Les dossiers étaient triés par ordre chronologiques. Certains étaient très récents, d’autres l’étaient beaucoup moins à en juger l’état des feuilles. Pourtant sa lecture fut plus courte qu’il n’y avait d’abord songé, puisqu’il n’arrivait pas à tout déchiffrer. La plupart des manuscrits étaient rédigés dans des langues qu’il ignorait, se demandant parfois si ce langage avait vraiment existé. Mais le peu qu’il lu suffit à comprendre son univers. Ça parlait de lui et d’autres immortels. Y était aussi abordé les combats à l’épée et les décapitations. La description d’un quickening, lui rappela étrangement ses retrouvailles avec Methos il y a une dizaine d’années de ça. Il lança rapidement une recherche pour vérifier si un cadavre n’avait pas été retrouvé sur le port ce soir là. L’affaire était classée sans suite, mais effectivement un corps en deux morceaux avait été retrouvé tenant un sabre vieux de cinq cent ans dans la main. Tout commençait à avoir un sens dans son esprit. Methos n’était pas comme lui. Plus loin, était abordée la question des règles : pas de témoins, pas d’intervention, pas de sol sacré, et juste en combat loyal d’un contre un. Son immortalité avait un prix : celui de la mort. Et puis les récits s’espacèrent abordant ses identités successives, ses sentiments, ses rencontres avec les mortels, ses amours. Il était curieux de savoir s’il avait réussit à impressionner un des plus vieux hommes sur Terre, mais nota qu’il n’y faisait pas partie. A la fois, ce n’était pas non plus la bonne période. Peut-être que le passage sur lui faisait parti des dossiers qu’il n’avait pas pu déchiffrer. Jack était arrivé à la dernière feuille et n’avait plus rien à se mettre sous la dent. Il referma le dossier, songeur.

****


C’était l’heure de la pose repas et Ianto s’était chargé de commander les pizzas. Toute l’équipe était en bas à déguster leur repas quand l’alarme de la porte se déclencha. Tous les yeux se tournèrent vers la CCTV pour apercevoir un homme se faufiler dans la base. L’individu s’arrêta net en tombant devant leur ravitaillement. Il les dévisagea un à un, passa rapidement sur Ianto et s’arrêta sur Jack.

- « Pizza ? » Proposa Ianto en lui tendant la boîte.
- « Je préfère largement cette équipe à l’ancienne. » Methos en mordant dans une part.
- « Forcément, elle te nourrit et ne te roue pas de coups. » Jack totalement détaché.

Les autres membres assistèrent à la scène sans rien dire. Ce type était visiblement là pour des raisons professionnelles que Jack leur avait cachées. Et apparemment, il n’était pas totalement inconnu à Ianto. Le réceptionniste devait être au courant du rendez-vous. Aussi sans en savoir davantage et de peur de faire une gaffe, ils préfèrent s’abstenir de commentaires et assistèrent en silence aux échanges, attendant d’êtres seuls avec Jack pour lui faire part de leur désapprobation.

- « Chasse aux weevils cet après-midi. Tu nous accompagnes ? » Proposa Jack à son invité.
- « Oh… Ta mère t’a jamais dit qu’il fallait arrêter de se battre après un certain âge ? » Refusa Mehtos dune façon détournée.
- « Non. Mais on pourrait avoir sacrément besoin de tes compétences sur le terrain. » Insista Jack pour convaincre son amant.
- « J’étais juste venu récupérer mes affaires. » Se déroba Methos.

Jack mordit à pleines dents dans son morceau de pizza alors que Mehtos lui, restait stoïque attendant quelque chose de sa part. Il fronça les sourcils et lui lança un regard noir ce qui fit réagir le Capitaine.

- « Oh… sous le lit. » Lui indiqua Jack.

Tous les yeux se posèrent sur Methos. Au moins, leurs relations intimes étaient clairement établies. C’était une des nombreuses conquêtes que comptait Jack, relayant Gwen et Ianto sur le banc de touche. Owen et Toshiko regardèrent leurs collègues, l’air de dire que s’ils ne s’étaient pas autant disputer les faveurs de leur Capitaine, Jack ne serait pas allé voir ailleurs et n’aurait pas ramené cet intrus dans leurs QG.
Jack lui, avait perdu de sa superbe. Il savait que Methos disparaîtrait à nouveau de sa vie et il trouvait qu’une fois encore, il n’en avait pas pleinement profité. Methos était un électron libre, un peu comme lui. Pourtant, malgré leur ressemblance, l’éternité ensemble n’était pas pour eux.
Methos amorça un déplacement vers les quartiers privés de Jack, se figea un instant en palissant, avant de se diriger vers le premier ordinateur lui donnant accès sur les caméras extérieures. Il les fit défiler rapidement les unes après les autres et se focalisa sur l’une d’entres elles. Puis il se tourna, cherchant visiblement quelque chose.

- « Un problème ? » Demanda Jack suite aux agissements de son aîné.
- « Une sortie de secours autre que l’office de tourisme ? » Se renseigna Methos.
- « Au pied de la tour du Millenium, par l’ascenseur invisible. » Répondit Jack.
- « Trop de monde, je préfère encore les égouts de la ville. Attends, t’as bien dit, ascenseur invisible ? » Releva Methos.
- « Oui. » Jack en hochant la tête, non sans cacher un sourire.
- « Faudra que je l’essaye à l’occasion. » Sourit rapidement Methos avant se s’élancer vers les égouts.
- « Non, pas les sous-sols… on a des… oh et puis tant pis ! » Jack sans insister sur la nature des occupants des étages inférieurs.
- « Jack !? » L’interpella Gwen.
- « Quoi ? » Jack en se retournant.
- « Il est poursuivi et toi tu le laisses partir, sans personne pour couvrir ses arrières. » Gwen, sur un ton de reproche.
- « On n’a pas à intervenir. » Se défendit seulement Jack.
- « Si c’est comme ça que tu protèges tes amants, je suis heureuse de ne pas faire partie de tes conquêtes ! Je suis flic, je m’en charge. » Gwen l’arme à la main, prête à intervenir.
- « Gwen ! On n’a pas le droit d’intervenir. » Jack en lui barrant le passage.

Vu le ton employé par son supérieur, Gwen n’insista pas. Aucun autre membre non plus d’ailleurs. Ils repartirent tous dans leurs coins, s’occupant de leurs projets particuliers. Sauf Jack. Il avait les yeux rivés sur les écrans à guetter un quelconque changement. Il s’avait que le détecteur de faille ne s’enclencherait pas à l’issu du combat. Pourtant, il était à l’affut du moindre éclair. Et plus le temps passait, plus il doutait.

****


Methos n’était pas rentré ce soir là, ni au HUB, ni à son hôtel. Il était quelque part dans la nature, en un seul morceau espérait-il. Pourtant quand il vit l’annonce d’un corps décapité et dont la tête n’avait toujours pas été retrouvée au JT, les battements de son cœur s’emballèrent. Ce n’était pas bon signe, et un mauvais pressentiment s’empara de lui. Il envoya Gwen sur le terrain. Elle était flic, et elle mieux que personne pourrait le renseigner. L’enquête était en cours, pourtant aucun élément ne la faisait avancer.
Methos ramassa le peu d’affaires qu’il lui restait à l’hôtel et les mit dans son sac. Il paya sa chambre et demanda qu’on lui mette un véhicule à disposition. Puis il se laissa conduire à travers la ville et ordonna finalement au chauffeur de changer de destination.

- « Vous êtes sûr ? C’est fermé l’office de tourisme à cette heure-ci. » Le chauffeur.
- « Je sais. » Répondit seulement Methos.

Il referma la portière derrière lui et se présenta à l’entrée. Il savait que Jack était à l’intérieur et qu’il finirait par le voir. Il s’assit sur le banc, sous le déluge de pluie et attendit. Après de longues minutes, Jack apparut devant lui, prenant place silencieusement à ses côtés.

- « Alors comme ça tu tiens un journal intime ? » Jack sans trop savoir quoi dire.
- « Jack… c’était confidentiel ! » Methos en faisant allusions à ses dossiers.
- « Tu ne me l’as pas dit. » Se justifia Jack.
- « C’était écrit dessus. » Lui fit remarquer Methos.
- « Je ne sais pas lire le français. » Tenta Jack.

Methos secoua la tête de dépit. Vu la pluie qui tombait, ses cheveux étaient trempés et secouait la tête par un temps pareil ne faisait qu’éclabousser davantage son voisin qui reçu tout dans les yeux.

- « J’imagine que t’as pas une vie facile toi non plus. » Methos pour éviter de se faire plaindre.
- « Je n’ai pas à me battre à tous les coins de rue pour rester en vie. » Lui précisa Jack.
- « Mais tu ignores ce qui t’attend... Le plus effrayant, c’est de ne pas savoir. » Confessa Methos silencieusement.
- « Le Docteur m’aidera. » Jack, confiant.
- « Quand ? » Methos pour savoir s’il avait une chance de le revoir dans les années à venir.
- « Bientôt. » Jack, sans en savoir plus.
- « Alors c’est la dernière fois qu’on se voit.... » Comprit alors Methos.
- « Tu sais, les avions pour Paris volent aussi demain. » Jack en l’invitant implicitement à repousser son départ.
- « C’est une invitation ? » Lui sourit Methos.
- « Un ordre du Capitaine Jack Harkness. » Jack au garde à vous.
- « Oui mon Capitaine ! » Methos en le saluant militairement, main droite à la tempe.

****


Jack commençait à s’éveiller, mais il n’avait pas assez de force pour soulever ses paupières. Il se rapprocha de son amant sans parvenir à le toucher. Il ouvrit les yeux pour se rendre compte qu’il était inexorablement seul sous ses draps. Methos n’aimait décidément pas les « au revoir ». Il se leva, moins touché que les fois précédentes. Au moins, il le savait en vie. Il s’attela à ranger son bureau quand Ianto se présenta. Il n’avait pas droit à son café matinal aujourd’hui, juste un porte-chemise avec de la paperasse à l’intérieur.

- « Benjamin Adam n’existe pas. Il s’appelle d’Adam Pierson et c’est un historien français. Il n’a pas sa place parmi nous, pas à Torchwood. » Ianto en commençant son exposé.
- « Tu t’inquiètes pour ta place Ianto Jones ? » Le toisa Jack.
- « Je m’inquiète pour vous Monsieur. » Rectifia Ianto.
- « Vraiment ? » Jack en soulevant les sourcils, surpris de la réponse.
- « C’est que… vous tombez facilement amoureux. » Se reprit Ianto. « Jack, il n’est pas celui que tu crois. » Insista-t-il encore.
- « Mon café Jones. » Jack, mettant fin à la discussion.
- « Oui Monsieur. » Abdiqua Ianto.

Ianto disparut pour préparer du café, laissant ses recherches bien en vue sur le bureau de son supérieur. Les paroles de Ianto faisaient, elles, peu à peu son chemin dans l’esprit de Jack. Ainsi donc, Ianto y voyait de l’amour entre lui et Methos… Il n’avait jamais voulu se poser cette question. Et maintenant c’était trop tard… ou au contraire ça tombait parfaitement bien. Ianto s’intéressait à lui. C’est ce qu’il venait de lui dire et de lui démontrer aussi. Il était jaloux de Methos. Un large sourire se dessina sur ses lèvres quand Ianto lui apporta sa tasse. Il le dévisagea, le déshabilla du regard et se leva jusqu’au bâillement de la porte où se trouvait son subordonné. A la fois si proche de lui sans avoir la possibilité de le toucher, il plongea son regard dans le regard bleu azur de son cadet, alors qu’il amenait sa tasse à ses lèvres. Ianto s’empourpra de cette si soudaine proximité, et surtout du regard de son Capitaine qui en disait long sur ses intentions. Il se défila dès que le téléphone sonna.

- « On n’a pas finit Monsieur Jones » Prononça Jack tout bas.


Fin.

_________________


Dernière édition par Lapitchounette le Mer 24 Fév 2010 - 11:40; édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 3 Fév 2010 - 17:02    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mar 9 Fév 2010 - 12:33    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel Répondre en citant

Bon j'ignore si quelqu'un est intéressé par mon histoire, mais comme elle est déjà écrite entièrement, je vais continuer à poster les chapitres restants (j'aime pas les fic inachevées !).
Surtout n'hésitez pas à donner votre avis (surtout si vous êtes pas emballé, histoire que je sache pour la prochaine fois !)


Chapitres 2 et 3 : EN LIGNE

_________________


Dernière édition par Lapitchounette le Mar 16 Fév 2010 - 12:45; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Mar 9 Fév 2010 - 15:31    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel Répondre en citant

J'aime pas trop higlander...Pas le temps de lire ta fic tout de suite mais je la lirais promis!
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mar 16 Fév 2010 - 12:44    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel Répondre en citant

Persee:
Je me doute bien que tu ne dois pas être la seule à pas à pas trop aimé et/ou pas trop connaître HL dans ce forum. Mais pour vous rassurer, l'action ne se passe qu'à TW et il n'y a que Methos qui apparait dans cette fic. Il n'y a pas besoin de savoir grand chose sur ce fandom pour comprendre cette fic, j'ai juste mis un petit rappel du générique dans mes "notes HL"

Sinon, il ne resta plus qu'un seul chapitre à poster. Si jamais certains suivent l'histoire n'hésitez pas à poster vos reviews...

Chapitres 4 et 5 : EN LIGNE

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Ven 19 Fév 2010 - 13:43    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel Répondre en citant

Deuxième chapitre de lu!! Moi qui n'aime pas trop les fics de torchwood parce que c'est plus une histoire d'amour sur fond d'alien , je trouve que c'est lisible.
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mer 24 Fév 2010 - 11:46    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel Répondre en citant

Mieux vaut avancer doucement mais surement ^^ Maintenant il ne te reste plus que 4 chapitres avant de voir arriver le mot fin. J'espère que malgré ta réticence au départ, j'arrive à te raccrocher à mon histoire.
Perso, même en slash, je n'aime pas écrire juste pour le lemon. Donc t'imagine bien qu'ici, et avec ce crossover, il y a une véritable histoire qui est relatée ici.


Dernier Chapitre : EN LIGNE

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Mer 24 Fév 2010 - 15:57    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel Répondre en citant

j'avais fais un commentaire mais j'ai tout effacé...
sinon , ta fic me plait bien.
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
CptJackHarkness
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2010
Messages: 190
Localisation: Dans le Hub à Cardiff, ou en train de chasser les Weevils avec mon Capitaine !!!!
Féminin Lion (24juil-23aoû) 猴 Singe

MessagePosté le: Jeu 15 Avr 2010 - 19:54    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel Répondre en citant

Pas mal, je ne connaîs pas Highlander mais j'aime bien ta fanfic !!!!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Sam 17 Avr 2010 - 10:47    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel Répondre en citant

Merchi d'avoir lu et laissé un commentaire. Pour Highlander c'était une série des années 90 diffusée sur M6. ya des rediffs sur W9 de temps en temps... 
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
PJavier
Captain X.

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 352
Localisation: Mars(eille)
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 28 Avr 2010 - 00:16    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel Répondre en citant

Ayé j'ai lu.

Je connais et aime Highlander (merci ma mère qui adorait cette série). Bon j'avoue que je n'ai pas reconnu le texte du générique VF, pourtant je suis sûr de le connaître par cœur au nombre de fois ou je l'ai répété sur Queen.

Methos : Je ne le voyais âs aussi "frivole" que Jack, mais je le reconnais bien !

Jack : C'est tout Jack. Le seul hic c'est que Jack ne devient chef de Torchwood 3 que la nuit du réveillon de l'an 2000 !

Par contre question générale : Comment ça se fait que vous ne connaissiez par Highlander ? Comme dirait un de nos amis, vous viviez sur une autre planète ?
Les films sortis en 86, 90, 94 et 2000 avec Christophe Lambert, Sean Connery, et Mario Van Peebles entre autres. Et la série débutée en 92 avec Adrian Paul et Alexandra Vandernoot (actrice française vue dans je ne sais quelle saga de l'été de TF1)
_________________
Revenir en haut
MSN
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Jeu 29 Avr 2010 - 16:18    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel Répondre en citant

PJavier:

- Pour ce qui est du générique, il y en a eu plusieurs selon les saisons de la série et celui-là en est bien extrait, je te le confirme.
- Pour Methos, c'est pas évident de l'imaginer effectivement d'autant plus que le sujet n'a jamais été abordé dans la série. Il fallait bien imaginer son comportement...
- Pour Jack.. ben en fait j'avais écrit la fic avant d'avoir vu la saison 3... Donc effectivement, ça ne coïncide pas vraiment.
- Et sur le fait que peu connaissent la série, je pense que c'est surtout un problème de génération. La série vieillit, et n'est plus diffusée. Et les jeunes ne sont pas intéressés, à la fois, vu les derniers films qu'ils ont fait avec la franchise, on ne va pas les blâmer.

- Et dernière chose, merci d'avoir lu et laisser un com's, je me sens un peu seule sur ce coup là. d'autant que j'en ai encore une du même genre sous la main... mais bon.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Jeu 29 Avr 2010 - 19:03    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel Répondre en citant

Super!!! C'est la première fois que je finis une fic de torchwood!
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
DarkDalek
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2010
Messages: 560
Localisation: Dans le vasseau dalek
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Lun 3 Mai 2010 - 23:24    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel Répondre en citant

Marrant comme coincidence, Highlander est justement la série que je suis en train de regarder en ce moment. Je suis en train de me faire l'intégrale et j'en suis à la fin de la saison 5.
j'avais envie de revoir cette série qui a marqué mon enfance, a l'époque j'étais accro, je jouais même avec une épée en bois^^ Ca a assez bien vieillit comme série.
Je lirais la fanfic quand j'aurais le temps Okay
Revenir en haut
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mar 4 Mai 2010 - 10:42    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel Répondre en citant

Persee:
Heureuse que tu ais choisi ma fic pour ta première lecture de TW. J'espère surtout qu'elle t'as plu, histoire de ne pas te dégouter!


DarkDaleck:
Ben écoute, coïncidence oblige !!! Moi aussi je me fais une session HL en ce moment. Par contre la saison 6 bof bof... Bon si j'ai bien compris, faut que j'attende que t'ai lu... alors attendons. Et j'en profite, si jamais tu veux des liens sur HL, fais-moi signe.


J'ai une OS un peu du même genre dans mes placards, si ça vous dit, je la posterai ici....
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
DarkDalek
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2010
Messages: 560
Localisation: Dans le vasseau dalek
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mar 4 Mai 2010 - 18:57    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel Répondre en citant

Oui la saison 6 n'est pas top mais qui dit intégrale dit intégrale ! Je lirais ta fic quand je serai moins overbooké. Là par exemple je suis encore au boulot
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:14    Sujet du message: [Terminée] Immortel vs Immortel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Cross-over whoniverse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com