Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[terminé] sortis des ténebres

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Torchwood fan-fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
athenalix18
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 34
Localisation: toulouse
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 15 Fév 2010 - 10:46    Sujet du message: [terminé] sortis des ténebres Répondre en citant

Spoilers : avant l'épisode 12 saison 1. In Tenebis-Maxime Chattam
Disclaimer : Les personnages ne m'appartiennent pas, je ne fais que les emprunter. Merci à Russel T Davies et à la BBC de les avoir créés.Par ailleurs tout ce qui concerne les personnage et l'histoire de In Tenbris appartiennent a Maxime Chattam.
Résumé : après une activté de la faille, d'étranges tueurs sévissent a Cardiff.
Un très grand merci a Tessa pour toutes les corrections qu'elle a apporté ainsi que pour ses encouragements.

Dans un terrain vague, mercredi, aux alentours de 9h45… L’équipe enquêtait sur un meurtre. La victime avait été retrouvée nue et scalpée dans un terrain vague à l’entrée de la ville. Si Torchwood travaillait sur cette affaire, c’est qu’une activité de la faille avait été détectée à la même heure et au même endroit. Mais pour l’instant, rien ne semblait montrer que quelque chose d’alien soit responsable du meurtre. Ianto s’ennuyait ferme et il avait froid, il était seulement 9h49, et cela faisait plus d’une heure qu’ils étaient sur le terrain, et jusqu’alors, ils n’avaient rien trouvé, même pas le plus petit indice. Owen était toujours en train d’examiner le corps, Jack continuait à faire le tour du terrain, presque de manière désespérée et Tosh était restée au hub pour visionner les caméras à la recherche du tueur. -Comme je le disais, nous…
Ianto sursauta, il rêvassait et avait oublié la présence de l’officier de police à ses cotés.
-Excusez moi, dit il, je n’ai pas compris ce que vous venez de dire.
-Je disais que nous aimerions pouvoir emporter le corps, répéta l’officier, vous comprenez, pour pouvoir commencer l’enquête…
Il semblait mal à l’aise et hésitant. Ianto retint tant bien que mal un soupir, d’habitude, c’était Gwen qui s’occupait du lien avec la police, mais elle avait téléphoné la veille pour dire qu’elle était malade et ne viendrait pas les prochains jours et il s’était retrouvé sur le terrain, à prendre la place de la jeune femme.
-Attendez ici un instant, je vais me renseigner auprès de mon chef.
Il laissa l’officier pour rejoindre Jack à l’autre bout du terrain.
-Ah Ianto! s’exclama ce dernier, alors comment ça se passe?
Le Gallois leva les yeux au ciel en souriant.
-Je ne sais pas comment Gwen peut faire, fit il mine de se plaindre, ces policiers sont vraiment…. Il ne finit pas sa phrase mais son air exprimait sa pensée. Enfin toujours est- il que notre ami veut ``emporter le corps pour commencer l’enquête``. Je lui dis quoi?
Jack passa un bras sur les épaules du Gallois qui contrairement à son habitude ne se déroba pas, ce qui étonna Jack, et ils se rendirent ensemble auprès de l’officier chargé de l’enquête. Jack prit la parole après avoir lâché Ianto.
-Bonjour commissaire…
-Heu …en fait c’est seulement sergent, le coupa l’homme.
-Pardon sergent, Torchwood va s’occuper de ce corps, ainsi que de l’enquête qui va suivre.
Le sergent était de plus en plus mal à l’aise, se tordant les mains sans arrêt.
-C’est que.., il s’agit d’un meurtre, et celui-ci n’a rien à voir avec le genre de crimes sur lequel vous travaillez normalement, bredouilla-t-il.
-Ne cherchez pas , sergent, dit le capitaine commençant lui aussi à s’impatienter, Torchwood reprend cette affaire. Un point c’est tout. Au fait pourrais-je savoir votre nom?
-Heu …sergent Ethan Jenkins, répondit l’homme , surpris.
-Bien , sergent Jenkins, renseignez- vous la prochaine fois, vous saurez que Torchwood a la priorité, martela Jack, ne cachant pas un certain mépris. Jack planta là le sergent et ses hommes, entraînant Ianto avec lui. Tous deux se rendirent auprès du médecin.
-Alors Owen, tu peux nous en dire plus?
Le médecin leva la tête. Il se leva en retirant ses gants blancs.
-C’est une femme, commença-t- il, je dirai dans les 25, 30 ans, pas plus. J’ai bien peur que ce que j’ai découvert ne soit pas beau à entendre. Je ne sais pas si ce qui lui a fait ça est alien ou non, mais en tout cas c’est un meurtre des plus barbares. Je préfèrerais faire plus d’examens à la base avant d’en dire plus.
-D’accord, on rembarque tout, conclut Jack. Ianto , préviens- les ,ajouta-t-il en montrant de la main les policiers qui attendaient toujours.
Pendant qu’Owen et Jack mettaient le corps dans le SUV, Ianto précisa aux hommes qu’ils pouvaient disposer. Il prévint ensuite Tosh qu’ils étaient en route.
-Ianto! cria Jack depuis le véhicule, tu viens ou on te laisse ici?
Ianto se précipita dans le SUV et prit place à l’arrière. Il n’avait pas encore fermé la portière que le capitaine démarrait. Décidément, cet immortel avait beau avoir la vie devant lui, il était toujours pressé.
Plus tard au hub.
-Bon , Owen tu vas nous dire ce qui a tué cette fille? s’impatienta le capitaine.
Le médecin avait passé presque deux heures à examiner la jeune femme et tout ce qu’ils avaient pu récolter aux alentours, mais il n’avait toujours pas fait de rapport au reste de l’équipe qui tournait en rond en attendant.
Finalement, il remonta avec plusieurs feuilles de papier dans les mains et rejoignit les autres en salle de réunion.
-Bien, dit-il après s’être assis, elle n’est pas dans les fichiers des personnes disparues, mais je continue les recherches de ce côté là.
-Tu as la cause de la mort? demanda Jack.
-Il y a plusieurs causes, enfin, c’est une accumulation de choses : elle a été violée, battue, brûlée, celui qui lui a fait ça l’a ``scalpée`` alors qu’elle était toujours en vie, expliqua le médecin, elle est restée dans cet état pendant deux jours, je dirais, au vu de la cicatrisation des blessures, pendant ce temps, il a continué à la maltraiter et… enfin vous comprenez. Puis il l’a abandonnée dans ce terrain vague, elle était encore en vie à ce moment là, mais à bout de force, elle avait une hémorragie interne, elle est morte à peine quelques minutes avant que nous n’arrivions sur place.
-Celui qui lui a fait ça était alien? demanda le capitaine.
-Je ne pense pas, dit Owen, par contre j’ai retrouvé pas mal de trace d’énergie de la faille sur elle. Et puis… enfin, elle avait dans les mains des cheveux, j’ai d’abord pensé que c’était les siens, mais après analyses, il s’avère que ce sont ceux d’une autre femme.
La nouvelle laissa les autres bouche bée, Tosh poussa même un petit cri.
-Tu veux dire qu’il y a une autre femme dans son état quelque part? demanda-t-elle.
-J’en ai bien peur, confirma Owen, mais il y a quelque chose que je ne comprends pas, je… enfin, d’après moi et c’est presque confirmé par les analyses, le tueur est tout ce qu’il y a d’humain, pourtant, cette fille semble sortir de la faille, j’avoue que, là, je suis perdu.
Le reste de l’équipe resta silencieuse pendant quelques minutes.
-Bon , Owen, tu finis les analyses, Tosh ,regardes s’il n’y a pas en d’activités suspectes de la faille quand cette fille a été enlevée. Ianto , tu viens avec moi, on a repéré quelques weevils pas loin. Si vous avez le moindre indice de plus, vous me prévenez immédiatement.
Il quitta la pièce, suivi de Ianto, puis de Tosh et Owen.
Ianto attrapa en passant le manteau du capitaine et les deux hommes rejoignirent le SUV. Le Gallois n’avait toujours rien dit, il semblait troublé, ce dont se rendit compte le capitaine, mais il n’eut pas l’occasion de poser de questions, la chasse se révélant plus ardue qu’il ne le pensait.
Quand ils rentrèrent au hub deux heures plus tard, Ianto n’avait toujours pas dit un mot.
Pendant 3 jours, ils n’eurent aucune nouvelle activation de la faille semblable à celles qui s’étaient produites pour l’apparition du squelette et de la fille.
-Jack! appela Tosh alors qu’ils passaient la porte, on a un nouveau cadavre. Même chose que la première, scalpée.
Le capitaine jura.
-Où ça?
-A l’est de Bute Park, du coté de l’A470.
-Ok, comme ce matin donc. Tosh, tu restes ici, Owen, Ianto, au SUV. Tosh, essaie de trouver un point commun entre ces cadavres et la faille.
L’informaticienne acquiesça et les trois hommes partirent.
L’entrée du parc avait été fermée et elle grouillait de voitures de police.
-Oh flûte! pesta Ianto, personne ne les a prévenus que c’est Torchwood qui s’occupe de cette affaire
-Bah ! ne t’en fais pas Ianto, je me charge de me débarrasser d’eux, dit Jack en souriant.
-C’est vrai? s’exclama le Gallois, visiblement inquiet
-Je plaisantais, Ianto! Non mais, franchement, ces flics ont le don de me rendre cinglé.
Le pauvre Gallois soupira.
Vivement que Gwen se rétablisse, pensa-t- il en observant d’un œil noir l’attroupement d’hommes en uniforme.
Le simple mot Torchwood empêcha les policiers de leur poser des questions. Pendant que Ianto s’occupait de leur faire quitter les lieux, Owen s’agenouilla à côté du cadavre et Jack commença à chercher aux alentours, mais le parc était vaste et très fréquenté, il y avait peu de chances pour que les traces du tueur n’aient pas été piétinées ou souillées par les promeneurs, les passants… cependant, Jack se mit à la tache avec attention.
Au bout d’une heure environ, Ianto le rejoignit comme il l’avait fait le matin même.
-C’est bon, ils sont en train de partir, dit le jeune homme, par contre ils ne m’ont pas l’air très doués, ceux là, ils n’ont même pas été capables d’établir un périmètre de sécurité convenable et ils ont laissé des traces partout sans chercher le moindre indice…
Jack ne put s’empêcher de rire devant l’air horrifié du Gallois.
-Tu sais parfaitement que les flics locaux n’ont pas l’habitude des meurtres, dit- il en lui donnant une tape sur l’épaule, les seuls à répertorier sont ceux causés par les weevils… et là encore c’est nous qui reprenons les affaires.
Ianto continua à grommeler, mais pour la forme. Owen finit par revenir à son tour vers eux.
-Même chose que pour notre première victime, mais il me faudra plus d’analyses pour en être sûr, dit il. On peut y aller.
Ils emportèrent le corps et les quelques échantillons qu’avait ramassés Jack et rentrèrent au hub.
Sitôt à la base, Owen s’enferma dans la salle d’examen, Ianto prépara du café pendant que Jack faisait le point avec Tosh. La jeune femme avait découvert quelque chose susceptible d’être utile.
-Je me suis rendue compte, commença-t- elle, que le signal de la faille était sensiblement différent de celui de d’habitude : enfin quand elle rejette quelques weevils ou ce genre de choses C’est quelque chose de vraiment petit, j’ai presque failli passer à coté, mais cela s’est reproduit.
-Comment ça?
-En fait, c’était il y a une semaine et demi, du coté du boulevard de Nantes, pas loin du New Théâtre, nous y étions allés, mais la seule chose que nous y avions trouvée c’était un squelette complètement nettoyé… Et bien… le signal est le même que lorsque la victime a été découverte.
-Et pour celle de tout à l’heure? demanda Ianto qui arrivait.
-En fait la faille ne s’est pas activée, avoua Tosh. Peut-être que la victime n’a rien à voir avec cette affaire.
Jack allait protester quand Owen remonta.
-Elle a bien été victime du même tueur, dit il sans préambule, mêmes sévices que pour notre précédente victime, elle a aussi été scalpée, par contre elle n’avait pas de cheveux dans la main, et ceux qui étaient avec notre inconnue n°1 ne sont pas les siens, ce qui fait que nous avons au moins une autre victime potentielle. En outre, elle a, elle aussi, des traces d’énergie de la faille.
-Tu as son nom? demanda Ianto.
-Janice Baker, elle faisait partie des personnes disparues, depuis une semaine. Par contre, aucune nouvelle de la première fille, c’est presque comme si elle n’avait jamais existé.
-Ok. Tu as fini les analyses sur le squelette de la semaine dernière? demanda Jack.
-Non, je n’ai même pas eu le temps de commencer la moindre recherche.
-Alors commence immédiatement, ordonna Jack, d’après Tosh, il y a un point commun entre ce squelette et ces meurtres.
-Je m’y mets tout de suite, je vous préviens si j’ai des nouvelles.
-Ah… et les deux filles, est-ce qu’elles ont des points communs? Âge, race… demanda Ianto.
-Pas vraiment, enfin, la première a dans les 25, 30 ans, Janice Baker en avait 17, et notre première victime était plutôt de type hispanique alors que Janice a des origines africaines. J’avoue qu’il n’y a aucune logique dans le choix des victimes si c’est ce que tu veux savoir, dit le médecin. Je vais m’occuper de ce squelette.
Il redescendit dans la salle d’autopsie.
-Tosh, lance une recherche dans le fichier des personnes disparues, il faut répertorier les disparus depuis une semaine et demi.
L’informaticienne s’attela à la tache, Ianto alla préparer un peu plus de café, il était toujours aussi silencieux, aussi Jack l’accompagna.
-Ianto, qu’y a-t-il? demanda le capitaine lorsqu’ils furent seuls.
Le Gallois le regarda sans comprendre.
-Il n’y a rien, monsieur, pourquoi?
Jack secoua la tête, Ianto souriait, pourtant ses yeux fuyaient les siens, ce qui chez lui était un signe évident qu’il cachait quelque chose.
-Tu n’as pas décroché un mot depuis un long moment, tu es comme perdu dans tes pensées, et à la tête que tu fais, elles ne sont pas gaies.
Le Gallois lui tourna le dos, faisant mine de s’occuper de la machine à café, mais il tremblait et cela l’empêchait de faire quoi que ce soit de correct. Jack s’en aperçut et il s’approcha de lui, se collant contre son dos et l’enserrant par la taille. Collant sa joue contre celle de Ianto, Jack demanda:
-Qu’est-ce qui t’arrives?
Il sentit des larmes couler le long des joues de son ami.
-Je ne sais pas, dit ce dernier en sentant ses jambes se dérober. Je…
Il chancela, heureusement pour lui, Jack le tenait et il lui évita de se cogner la tête contre le coin de la table.. Doucement, le capitaine le soutint jusqu’au sofa où il attendit qu’il se reprenne…
Lorsque le Gallois ouvrit les yeux, le visage de Jack fut la première chose qu’il vit.
-Ça va pas de me faire des peurs pareilles? se plaignit le capitaine. Tu vas me dire ce que tu as à la fin?!
Ianto se redressa malgré les protestations de son chef, il semblait de plus en plus inquiet.
-Jack , dis- moi que les cheveux retrouvés sur la première victime n’étaient pas roux.
Surpris de la question, le capitaine ne sut que dire.
-je n’en sais rien, attends je vais demander à Owen.
Il revint quelques minutes plus tard.
-Ils étaient roux, confirma Jack, comment tu le savais?
Ianto se laissa aller en arrière en fermant les yeux.
-Tu sais quelque chose à propos de cette affaire? interrogea Jack.
-Je n’en suis pas sûr, commença Ianto, c’est tellement étrange, voir même impossible, je ne suis même pas sûr que ce soit vrai.
-Explique!
Jack commençait à s’impatienter.
-En fait je pense que notre tueur est sorti d’un livre, ne me regarde pas comme ça! ajouta le Gallois en voyant l’air sceptique de Jack, c’était après l’épisode des cannibales, je… j’avais besoin de comprendre pourquoi ils faisaient ça, je sais que Gwen a parlé avec leur chef, et que ce type faisait ça parce que ``ça lui faisait plaisir``, mais à mes yeux ce n’était pas une explication suffisante. En faisant quelques recherches, j’ai trouvé un livre dont le thème s’en approchait, enfin, tu comprends…
Se souvenir de cette histoire, même plus d’un an et demi après rendait le jeune Gallois extrêmement nerveux, malgré la présence de Jack à ses coté et ses bras protecteurs autour de ses épaules, Ianto tremblait de plus belle.
-Quel est le rapport entre le livre et cette histoire? demanda doucement le capitaine.
-Le livre s’appelle « In Tenebris », l’histoire commence par la découverte d’une fille courant nue à travers Manhattan, elle avait été scalpée, et tenait dans sa main le scalp d’une autre fille, des cheveux roux.







   Jack commençait à comprendre où voulait en venir son compagnon, mais il devait y avoir une autre explication.
-Il se peut aussi que le tueur se soit inspiré du livre, argumenta-t-il.
-Jack, cette fille ne semble pas exister, elle n’apparait dans aucun fichier quel qu’il soit, elle est apparue en même temps qu’une ouverture de la faille, et surtout, le signal de cette apparition est le même que celui de l’apparition d’un squelette entièrement nettoyé. Et puis dans ce bouquin, il y avait quatre tueurs, le premier, celui qui a scalpé les fille les battait, les violait, enfin… tout ce qui est arrivé, il était en train de s’initier à une sorte de secte, le second tueur travaillait dans une usine de découpe de viande, lui et sa sœur tuaient hommes et femmes, il… enfin peu importe ce qu’il faisait, le plus important c’est le troisième, Bob, je crois, il avait des dizaines de victimes à son actif, il…enfin, il les enlevait, les séquestrait pendant quelque temps, et il les tuait pour…
Ianto fit une pause :
- Jack ! C’était des cannibales, ils sélectionnaient les victimes en fonction de leurs envies, de ce qu’ils voulaient sur le moment, et avec l’aide du second tueur, ils faisaient passer de la viande humaine pour de la viande animale ; enfin, ils la mettaient sur le marché, dans les grandes surfaces, ce genre de magasins, mais le plus important, c’est que la seule chose que l’on a retrouvée des victimes mortes, ce sont des squelettes parfaitement nettoyés, puis il y a le dernier, leur chef, il est le pire de tous, c’est sa folie qui a poussé les autres à ce genre d’actes. A mes yeux, ça fait un peu trop de points communs, le squelette, la fille avec le scalp roux, et cette autre victime sur laquelle on a retrouvé des traces d’énergie de la faille, comme si son tueur sortait de celle ci…
Jack gardait le silence, ce que disait Ianto était vraisemblable, mais cela n’était jamais arrivé : ne sortait de la faille que quelque chose ou quelqu’un ayant une existence réelle, jamais la faille n’avait donné vie à quelque chose d’inexistant.
-Je vais demander à Owen de vérifier.
Le Gallois baissa les