Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9]
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Cross-over whoniverse
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dark Dragonne
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2009
Messages: 939
Localisation: Somewhere in the Universe
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2010 - 18:54    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9] Répondre en citant

De Drôle(s) de Rencontre(s)                
             
Cette fic ne suit pas la chronologie des Meeting the Doctor Wink  et fera intervenir des personnages d'autres univers...                
             
Disclaimer : Doctor Who appartient à la BBC, je n'ai écrit cette fic que pour m'amuser.                
             
Spoilers : allusions à End of time                
             
             
ah, et je tiens à m'excuser d'avance pour les bêtises que j'ai écrites                  
             
                
                  
Citation:
     C'était un mardi normal. Je marchais dans la rue, tête baissée, en marmonnant et en fouillant dans mes poches pour trouver mes clefs. Celles-ci avaient la désagréable habitude de se planquer.  "J'imagine que ça doit être pire avec des poches de Seigneur du Temps" pensais-je.  


     Je ne vis pas qu'en face de moi arrivait un grand brun aux cheveux ébouriffés, en costume, long manteau marron qui avait le regard fixé sur un objet bizarre qui faisait des bip-bip réguliers.                 
     Évidemment, ce qui devait arriver arriva, et je sentis un grand choc.                 
"Désolé" Lança l'homme à l'objet-bizarre-qui-faisait-bip-bip-à-intervalles-réguliers. 
- Non, c'est de ma faute, répondis-je abasourdie.    
Mais l'étranger à l'objet-bizarre-qui-faisait-bip-bip-à-intervalles-réguliers avait continué son chemin en maugréant "maudite machine", me laissant perplexe…


     La voix et l'allure me rappelèrent immédiatement… je restais plantée au milieu de la rue un instant puis repris mes esprits.                 
"Comme si le Docteur allait débarquer, reprends toi ma fille" me dis-je avant de reprendre ma route. Je sais, c'est particulièrement idiot de se surnommer "ma fille" mais bon, je ne suis pas très nette. 
             
     Je rentrais chez moi et m'installais devant mon ordinateur avec un verre de coca. Alors que je parcourais tranquillement le cyberespace, j'entendis frapper à la porte. Je me levais en soupirant, m'attendant à un démarcheur quelconque. J'ouvris l'une des petites fenêtres de la partie supérieure de la porte et vis qu'il ne s'agissait pas d'un "démarcheur quelconque" ni d'un "quelconque démarcheur".                
     Le démarcheur en question n'était autre que l'homme à l'objet-bizarre-qui-faisait-bip-bip-à-intervalles-réguliers, qui regardait l'objet bizarre.                 
                   
     Il releva la tête en entendant le fenêtre s'ouvrir. Je me retins de pousser un cri de surprise (ou un cri de fangirl ou tout autre cri d'ailleurs) en reconnaissant le Docteur. Celui-ci fronça les sourcils.                
"Eh, c'est la porte qu'il faut ouvrir !" S'exclama-t-il de sa voix familière.
- Euh, oui toute de suite ! " Dis-je en m'exécutant, les mains tremblantes.   
 Le Docteur se rua dans la maison sous mes yeux ébahis. Le Docteur. Chez moi. Pour de "vrai".
 "Vous… vous êtes…" Bégayais-je.
- Shhhhh !" Me coupa le Docteur, le doigt levé.


     J'étouffais mon "mais vous êtes réel" et toutes les questions qui me passaient par l'esprit, tout en fixant le Docteur, les yeux ronds, en me demandant si j'étais vraiment réveillée ou si c'était encore un de mes rêves débiles. Son objet-bizarre-qui-faisait-bip-bip-à-intervalles-réguliers, qui à la réflexion devait être un détecteur, bipait de plus en plus vite. Mon regard fut soudain attiré par un détail sur le mur…                
" C'est un changeur de forme que vous cherchez ?" Demandais-je sans quitter le mur des yeux.                
- Comment savez vous ça ? " Me demanda le Docteur.                
- Là ! " dis-je en pointant du doigt le mur.                
                    
     Il se retourna et vit notre collection de masques.                
" Oui intéressante collection, mais ça ne me dit pas pourquoi vous pensez que je cherche un changeur de forme… qui d'ailleurs porte le nom de Charméléonicon...          
   
- Ce que je voulais dire, c'est que… ce masque noir, là… il est nouveau ! " Repris-je.                


    
             
              
Citation:
 
    Je me réveillais alors en sursaut. Évidemment, ça n'était qu'un rêve, un rêve de plus dont je n'aurais pas la fin. Je me levais et allais prendre ma douche. Après m'être habillée, je me fis un bol de céréales et allais le manger devant mon ordinateur. La matinée se passa normalement, je déjeunais avec ma mère le midi et sortis chercher du pain.

    En revenant je sentis quelque chose de bizarre, une sensation de déjà vu… Cette fois-ci, j'oubliais totalement mes clés planquées dans un recoin de mes poches et je marchais en regardant autour de moi, cherchant le Tardis ou le Docteur, voire les deux. Rien.

    Je rentrais chez moi en me sentant idiote. Cette sensation de "déjà vu" je la ressentais souvent. Mais j'étais déçue. J'eus envie de me coller des baffes. Comme souvent.
    Arrivée à la maison, je me servis un verre de Coca et allumais l'ordinateur, exactement comme dans mon rêve. J'ouvris le logiciel de traitement de texte et écrivis mon rêve, juste comme ça, me grattant la tête pour lui trouver une suite. Il y avait certainement une raison pour que le Docteur vienne chez moi… un alien, planqué quelque part… chez nous… Je soupirais et abandonnais, laissant une part de mon esprit vagabonder sur une possible suite.

    Les jours passèrent, et j'avais presque oublié le rêve, quand un jour, je me retrouvais dans la rue à chercher mes clés tout en marchant...
 "Mais c'est vrai," pensais-je "que des poches de Seigneur du Temps, ça doit être une vraie galère !"

    Je souris en repensant à mon rêve, et en relevant la tête et j'évitais de justesse un homme grand et brun, portant un manteau marron, tenant à la main un objet bizarre qui faisait des bip-bip réguliers. Je restée plantée à le regarder, mon rêve me revenant totalement en mémoire. Vraiment étrange. J'eus envie de suivre l'inconnu, tout en me disant que c'était totalement stupide. Le fait que cet événement ressemble étrangement à mon rêve ne voulait pas dire que l'homme bizarre était le Docteur. Un personnage de fiction. Je devais vraiment arrêter de prendre mes rêves pour des réalités, faire une cure de désintox, consulter… faire quelque chose, quoi !

    Je retournais à la maison en me sentant encore plus idiote, essayant de trouver une explication rationnelle. La seule possible était que j'étais folle. Où que je refaisais le même rêve. Voire même les deux…
    Je m'installais devant mon ordinateur comme à mon habitude, pensive. Après tout j'avais peut-être inventé ce rêve… je cherchais à tout hasard le document word où j'avais peut-être noté mon rêve, sans me souvenir du titre que j'aurais pu employer. Au moment où je retrouvais "revedocbizarre.doc", j'entendis frapper à la porte, ce qui me fit sursauter. Je me levais et allais voir qui était à la porte, espérant bêtement que ça soit le Docteur.

    J'ouvris donc la fenêtre de la partie supérieure de la porte et me trouvais nez à nez avec le Docteur, qui tenait à la main un détecteur qui bipait. Il me fixa en fronçant les sourcils.
" Oï, ouvrez la porte !
- Hein ? Euh, oui, bien sûr !" Dis-je en attrapant les clés. Je les fis bêtement tomber tellement j'étais fébrile. Les émotions se succédaient par vagues... joie, surprise…

    Je réussis enfin à ouvrir la porte et le Docteur se précipita dans la maison.
    Je le fixais tandis qu'il essayait de savoir d'où venait le signal qu'il cherchait. J'eus du mal à détacher mes yeux de lui pour regarder le mur ou serait censé apparaître le masque.
" Excusez-moi..." Fit le Docteur.
Je me retournais et vit qu'il me regardait.
" Euh, oui, Docteur ?
- J'ai oublié de me présenter, je suis le… Quoi ?
- Ben vous êtes le Docteur, non ?" Dis-je en jetant un coup d'œil au mur pour vérifier que le masque ne soit pas apparu.
" Quoi ?
- Quoi, je sais…. Comme je sais que vous êtes un Seigneur du Temps qui a plus de 900 ans, Tardis, voyages dans le temps, aliens, et tout le toutim.
- QUOI ?" Dit-il en me regardant de son air vraiment abasourdi. " Comment pouvez-vous savoir qui je suis ? Les humains ne connaissent pas mon existence ! A part quelque uns…
- Eh, c'est à moi d'être étonnée !" Rétorquais-je. "Qu'est-ce que vous, un personnage de fiction, faites chez moi alors que je suis réveillée ! " (enfin, j'espère, pensais-je.)

   Le Docteur parut surpris.
" Personnage de….. oh ! Je suis dans le monde réel ! brillant ! Enfin pas vraiment…
- Pourquoi ?" Demandais-je.
- Plus tard… Il y a plus urgent : j'ai reçu un signal venant de chez vous… Quelque chose se cache chez vous… Reste à savoir où…
- Là !" Dis-je en pointant du doigt le mur où le masque noir venait d'apparaître. Le masque noir, là. Inconnu au bataillon.
   
 
   
    
Citation:




    Le Docteur me jeta un coup d'œil étonné.
"  Quoi ? "  Dis-je en haussant les épaules.
- Comment vous… "
    Je faillis dire que je le savais à cause d'un rêve, mais je me dis qu'il valait mieux attendre pour poser des questions nécessitant de longues réponses. En supposant que je ne rêvais pas encore, bien sûr.
" C'est un peu long à expliquer..." Répondis-je. On verra ça quand ce, euh….
- Un Charméléonicon, c'est un changeur de forme…" Me dit le Docteur en sortant son tournevis sonique avant de le pointer vers ledit masque
 " Oui, donc, on verra quand ce Charméléonicon ne sera plus sur mon mur…"

    Le Docteur eut un léger sourire avant de s'adresser à l'alien.
" Je suis le Docteur, dit celui-ci, je suis un Seigneur du Temps de la planète Gallifrey. Je ne sais pas ce que vous êtes venu faire ici, mais je peux vous aider si vous… Bouchez vous les oreilles !
- De quoi ? " Dis-je déconcertée par la tournure de phrase du Docteur.
- Pas lui, vous !' Expliqua le Docteur.
- Quoi ?" Dis-je.

A ce moment j'entendis un son strident qui me vrilla les tympans.
" Argh !" Dis-je en me bouchant les oreilles.
Il y eut un flash et le masque-qui-n'en-était-pas-un disparut. Ma tête tournait sous le coup du cri perçant du Charméléonicon, et j'étais aveuglée par le flash.
" Vous allez bien ?" Me demanda le Docteur
- Hmm..." Répondis-je en secouant la tête pour chasser l'étourdissement.
- Doucement !" Me prévint-il. "Leur cri est dangereux… Vous avez peut-être une commotion."

    Il se plaça devant moi et sortit une mini torche électrique.
" Ne bougez pas…"
Il me regarda dans les yeux un instant, puis vérifia à l'aide de la torche que je n'aie pas de commotion, comme je l'avais vu faire dans les séries médicales.
" Tout va bien." Dit-il. "L'étourdissement devrait passer rapidement… "

    Il ralluma son détecteur, qui semblait avoir quelques ratés.
- Vite, vite, vite ! le pressa-t-il en lui tapant dessus.
- Qu'est ce qu'il y a à l'étage, demanda finalement le Docteur.
- Nos chambres et un dressing, répondis-je
- Bien, allons-y !
- Alonso ! dis-je du tac au tac.
Le Docteur haussa un sourcil.
- Désolée, c'est un réflexe. Dis-je en rougissant. Ma mère dit toujours ça…
C'était plus ou moins vrai, d'ailleurs. Ma mère disait effectivement "Allons-y Alonso" mais le Docteur n'était pas étranger au fait que JE le dise.
- Ah les mères, marmonna le Docteur avant de se diriger en courant vers le couloir, moi sur ses talons.

    Il monta les marches quatre à quatre et, arrivé à l'étage, il regarda autour de lui en tapant sur son détecteur et en marmonnant "Mais vas-tu marcher !".
Je me souvins d'un coup que ma chambre était, comme à son habitude, dans un désordre indescriptible. J'espérais que ce que le Docteur cherchait ne s'y trouvait pas…

    Il se dirigea vers le fond du couloir où se situaient les chambres et se planta devant le dressing.
- Ça vient de là ! s'exclama-t-il.
Je ne pus m'empêcher de repenser au comportement étrange de mon chat, qui était devenu soudainement très méfiant envers le dressing. A vrai dire envers une bonne partie de la maison, et je plaisantais souvent en disant que "quelque chose" se cachait dans la maison et qu'un type bizarre (ou des types bizarres, j'hésitais entre le Docteur et les frères Winchester) allaient bien finir par frapper à la porte. Ce qui se révélait juste.
- Ah, ça explique tout alors ! ne pus-je m'empêcher de dire.
- Tout quoi ? me demanda le Docteur en plantant son regard dans le mien.
- Ben euh... répondis-je troublée par le regard brun du Docteur… c'est euh… mon chat…. Il réagit bizarrement depuis quelques temps ... il fixe le mur, le dressing comme si il y avait "quelque chose" de pas naturel…
- Il y A quelque chose ! Un alien ! corrigea le Docteur. Votre chat est brillant !
Je pouffais de rire. C'était bien la première fois que mon chat (quoique très mignon) était "brillant" pour dénicher autre chose que ses croquettes.
- Que fait-il ici demandais-je.
- Il doit se cacher pour attendre des renforts… et il a dû sortir de votre dressing en détectant la présence d'une technologie alien…

    Il ouvrit précautionneusement la porte du dressing et fronça les sourcils en voyant le bazar.
Je rougis en marmonnant "ben oui c'est pas plus grand à l'intérieur alors on fait comme on peut"
Le Docteur me fixa.
- Quoi ? dit-il.
- Ben oui comme le Tardis… répondis-je.
    Le Docteur eut un bref sourire, puis il scanna le dressing à l'aide de son tournevis sonique.
Je le regardais faire, pensive. Cette histoire de masque me troublait. Il était apparu exactement au même endroit que dans mon rêve, et avait la même apparence. J'avais failli percuter le Docteur, et il avait frappé chez moi quelques minutes plus tard, là encore comme dans mon rêve. Je n'étais pas certaine d'être réveillée, après tout, peut-être que mon rêve continuait…  Je fus tirée de ma réflexion par le Docteur, qui semblait troublé.
- Ah, nous y voilà … hem … il se gratta la tête.
-  Un problème Docteur ?
- Hem, oui je ne le trouve pas… je veux dire il est là je sais où il est mais .. je ne le vois pas … il n'y a pas quelque chose ici qui n'y était pas avant ? Enfin si vous arrivez à le voir avec tout ce… désordre…
- Oï ! dis-je avant de scanner le dressing avec… ben, mes yeux… vu que je n'avais que ça.
- Là ! Dis-je soudain. Je n'ai jamais vu ce cintre-là de ma vie.
- Vous êtes sûre ? parce que… reprit le Docteur.
- Je sais je sais, c'est bordélique, y'en a partout bla bla bla ! J'ai une bonne mémoire visuelle ! grommelais-je.
- Bien on sait où il est maintenant. Ne le quittez pas des yeux…
Il fouilla dans ses poches un moment avant de froncer les sourcils.
- Hem…
-Quoi ?
- j'ai un problème… je croyais l'avoir dans mes poches… il faut que je retourne au Tardis, restez là.
Il partit en courant me laissant plantée dans le couloir, me demandant ce que voulaient dire ses paroles. Sa tête réapparut quelques instants plus tard.
- Ça ne vous dérange pas que j'emprunte votre jardin pour garer le Tardis ?
- Non dis-je.
- OK merci, dit-il en revenant vers moi.
- Il est déjà dans le jardin ? dis-je en riant.
Sacré Docteur. Garer le Tardis d'abord, demander la permission ensuite.
- Oui, dit-il en souriant et en sortant un objet bizarre qui ressemblait à une télécommande.

 










          
 
 
 


Citation:






    Il la mit en marche et tripota quelques boutons, avant de la pointer dans le dressing. Il y eût une onde bleue. Le cintre devint trouble et bientôt, un alien blanc de petite taille avait pris sa place.
- J'ai bloqué les ondes qu'il utilise pour changer de forme, m'informa-t-il.
- Oh, dis-je en espérant que j'étais réveillée. C'était exactement le genre de moment où mes rêves s'arrêtaient, habituellement.
- Je suis le Docteur, dit-il. Que venez-vous faire ici ? Ce monde n'est pas le vôtre et la Proclamation des Ombres…
- Vous n'êtes pas dans le vôtre non plus, siffla la créature.
    Je vis immédiatement que le Docteur s'énervait.
- Ne jouez pas au plus malin avec moi, reprit le Docteur. Je suis un Seigneur du Temps, je suis venu parce que vous n'avez rien à faire ici !
- Seigneur du Temps ! Le dernier d'une race dégénérée !
- Je vous laisse une chance, dit-il d'une voix impérieuse. Je suis resté calme, très calme, très très calme jusqu'à maintenant.
- Susceptible ? railla la créature. Et qu'est ce que vous allez faire ? demanda l'alien.
- Vous renvoyer chez vous, répondit calmement le Docteur. Dans votre monde.
- J'aimerais bien voir ça, dit le Charmeleonicon en sortant un objet bizarre.
- Oh-oh, fit le Docteur.
Le Charmeleonicon appuya sur un bouton et je vis des cintres s'élever, faisant tomber les vêtements qu'ils contenaient au sol.
- Vous vous fichez de moi ?!? dis-je.
Le Docteur ne répondit pas et m'agrippa pour me pousser vers ma chambre.
- Euh je crois que je préfère me faire tuer par des cintres que de me faire couper en morceaux par ma mère à cause du désordre, protestais-je.

    Le Docteur ne m'écouta pas et me força à entrer dans ma chambre, puis il ferma la porte derrière lui. Les cintres cognaient contre la porte, tentant de la forcer. Le Docteur jeta un coup d'œil circulaire sur la pile de livres à côté de mon lit et les papiers en désordre de mon bureau. Il haussa un sourcil.
- Vous êtes vraiment désordonnée, dit-il.
Je haussais les épaules tandis que le Docteur jetait un coup d'œil à ma lucarne.
- Hmmm… trop exiguë.
- Vous cherchez quelque chose, marmonnais-je.
- Un moyen de sortir. Nous devons trouver le vaisseau Charméléonicon pour couper le signal. Je ne peux pas le faire d'ici…
- Oh, dis-je piteusement.
- A moins que… dit-il en fouillant frénétiquement dans ses poches.
- Oh oh, dis-je soudain.

    J'ouvris frénétiquement l'un de mes tiroirs à la recherche d'une "arme" alors qu'un cintre fin tentait de passer sous la porte. Je saisis une règle en métal et me mis à genoux pour lui taper dessus.
- Grouillez-vous, gémis-je, tandis que d'autres cintres venaient à la rescousse du premier.
- Je hais les cintres, maugréais-je. Le cintre agresse l'homme !
- Mais qu'est-ce que j'en ai fait marmonnait le Docteur. Oh ! il y a trois semaines ! Les égouts de Londres !
- Quoi dis-je en tapant comme une folle, visant à côté la moitié du temps.
- Je n'ai plus mon brouilleur gémit le Docteur.

    Je me retournais l'espace d'un instant pour voir le Docteur fouiller ma chambre des yeux. Il sembla avoir une brusque inspiration et saisit un carton à dessin. Il l'ouvrit, vida son contenu sur le sol de ma chambre.
- Bouclier dit-il avec un sourire devant mon regard interrogateur.
Il se saisit de son tournevis sonique, le réglant sur la bonne fréquence.
- Ça devrait juste les retenir un peu, m'expliqua-t-il. D'où le bouclier. Vous allez passer devant, avec ça.
Il me tendit son détecteur après l'avoir mis en marche.
- Prête ?
- Bof, répondis-je.
Il eut un grand sourire.
- Allons-y !







 
 
   

Citation:







 
    Il ouvrit violemment la porte en brandissant son tournevis sonique. Les cintres se figèrent pendant un moment tandis que je passais derrière le Docteur et partis en courant vers l'escalier, manquant de tomber à cause des pavés mal égalisés du couloir. Le Docteur me suivait, à reculons tenant le carton à dessin. Il ne se retourna que lorsqu'il fut arrivé à l'escalier.

    Arrivée en bas, je vis que le signal semblait venir de la pièce qui nous servait de bureau. J'entrais en trombe, faisant fuir le plus vieux de mes chats, pour découvrir que le signal venait de la remise à bois.
- Le jardin ! dis-je au Docteur en ressortant à toute vitesse, ouvrant violemment la porte qui menait à l'escalier qui menait au jardin. Je glissais malencontreusement arrivée en bas et me retrouvais sur les fesses. Je me relevais d 'un bond et allais tout droit au bûcher et me tins devant la porte, haletante.
- Là dis-je.

    Le Docteur me lança le carton à dessin que je réceptionnais difficilement. J'entendis le bruit familier du tournevis sonique. Je l'entendis marmonner.
- Quoi, dis-je en essayant de repousser les cintres qui nous avaient rattrapés.
- Je ne peux pas le stopper ! gémit le Docteur.
- Euh Docteur, dis-je.
- Il faut trouver un moyen de…
Je m'approchais de lui, lui pris le tournevis des mains et le remit dans le bon sens.
- Ah, euh… merci, marmonna le Docteur.

    Cette fois-ci, il put couper le signal et les cintres tombèrent par terre.
- Je vais me faire tuer, marmonnais-je, en commençant à récupérer les cintres.
Pendant ce temps-là le Docteur fit face au Charméléonicon.
- Partez d'ici.
L'alien passa devant le Docteur d'un air piteux.
- Non, attendez, dit-il avec un grand sourire. D'abord vous allez ranger ce bazar.
L'alien marmonna et me prit les cintres de mains.
- Vous les lavez avant, précisais-je.
- Oui, oui, ça va grogna l'alien.
- Je dis ça pour vous… ma mère traversera l'univers pour vous botter les fesses et vous ne voulez pas ça, croyez moi.

    Le Charméléonicon parti, le Docteur dit
- Bien. Je vais y aller. Mission accomplie.
Il se tourna pour partir.
- Oï ! Une minute ! J'ai quelques questions à vous poser !
Le Docteur se tourna vers moi et me fixa. Je sentis le rouge me monter aux joues.
- S'il vous plaît ? ajoutais-je d'une petite voix.
- Bien, je suppose que oui. D'autant que maintenant que j'y pense, vous ne m'avez pas expliqué comment vous saviez ou regarder pour trouver le Charméléonicon…
- Un thé ça vous va, dis-je en évitant son regard.
- Parfait ! s'exclama-t-il avec un grand sourire.
Nous remontâmes donc à l'étage, et je le fis entrer dans le salon. Plutôt que de s'asseoir sur le canapé, il regarda autour de lui.
- Ah vous avez des bananes. J'aime les bananes. C'est très bon.
- Je sais, dis-je de la cuisine.
- Oh ! des petits gâteaux ! s'exclama-t-il peu après. Avec des perles en sucre ! j'aime les perles en sucre. Ça me rappelle les jeux Olympiques à Londres… Vous saviez que les humains étaient les seuls à avoir inventé des perles en sucre comestibles ?
Je me retournais pour voir qu'il avait passé la tête à travers la porte et qu'il me regardait mettre de l'eau à chauffer.
- Oui je le savais, répondis-je.
- Oh, dit-il comme s'il était déçu.
Je pouffais de rire. Il aimait raconter ce genre d'anecdotes. Je lui avais cassé son coup.
- Allez vous asseoir, dis-je.
Je n'aimais pas qu'on me regarde faire, et le fait que cette fois-là, ce soit le Docteur me rendait bêtement fébrile.
Le Docteur retourna dans le salon, non sans avoir vérifié que l'alien accomplissait sa tâche correctement dans la salle de bain.

    Je mis l'eau à chauffer et retournais dans le salon. Le Docteur avait enlevé son manteau et s'était installé sur le canapé. Il grignotait un gâteau.
- Ils sont très bons, me dit-il. C'est vous qui les avez faits ?
- Euh, oui, dis-je, cachant mon rougissement en ouvrant le placard pour sortir les tasses et le sucrier que je posais sur la table basse, puis la théière que j'emmenais dans la cuisine.

    L'eau étant chaude, je mis le thé à infuser et en profitais pour réfléchir. Je n'était toujours pas convaincue d'être réveillée. Le Docteur était assis dans MON salon en chair et en os. Et pas n'importe quel Docteur. "Mon" Docteur. Ten, comme nous le surnommions. Alors qu'il était censé s'être régénéré. Et un alien venait de monter dans le dressing pour remettre en ordre le bazar qu'il avait causé. Sérieusement, comment ne pas se poser de questions ?
    J'entendis soudain la chatière. Je tournais la tête et vis le plus jeune de mes chats, Solembum, celui là même qui avait un comportement bizarre depuis l'arrivée de l'alien, se diriger droit vers le salon.
- Oh dit le Docteur. Alors, c'est toi le petit malin ?
Je pris la théière et entrais dans la pièce pour voir mon chat se frotter contre les jambes du Docteur avant de sauter sur ses genoux d'autorité et se rouler en boule. Le Docteur sourit et se mit à lui gratter la tête.
- Désolée, dis-je, me souvenant que le Docteur avait quelques petits problèmes avec les chats. Il fait toujours ça.
- Il ne me dérange pas, répondit le Docteur tandis que Solembum ronronnait comme un bienheureux.
- En fait, reprit-il, il me fait penser à un de mes amis. Brannigan…
- Ce bon vieux Brannigan, dis-je en servant le thé, ce qui me valut un regard étonné du Docteur.
Je m'assis dans un fauteuil pendant que le Docteur chantonnait en caressant mon chat.

    Il reporta soudain son attention sur moi et me jeta un regard intense, alors que je buvais une gorgée de thé. Je me brûlais la gorge et manquais de m'étouffer. Pitoyable.
- Alors, dit-il, les femmes d'abord, posez vos questions…
- Euh, oui, dis-je essayant de reprendre mes esprits et de retrouver les questions que je voulais poser.
Je me raclais la gorge et dis :
- De un, comment pouvez-vous être réel ? De deux, d'où venez-vous ? de quel monde, je veux dire… et troisièmement comment pouvez-vous être là sous cette apparence alors que vous vous êtes régénéré ?








 

      

Citation:






Le Docteur haussa un sourcil et je me souvins un peut tard de LA règle "Wibbly Wobbly, Timey Whimey". Oups !
- Spoilers ? demandais-je d'une voix timide.
- Non, non, me rassura-t-il.

Il fixa sa tasse d'un air pensif, tandis que j'attendais ses explications avec impatience. Il prit soudain une grande inspiration
- Toutes les créations de l'esprit, livres, séries télévisées, films, et autres, tout cela vit dans une autre dimension. J'en viens. Je ne sais comment j'ai pu passer de mon monde au vôtre sans m'en rendre compte, mais je sais une chose. Quelque chose s'est passé et nos deux mondes sont entrés en contact. Des personnages de mon monde arrivent dans le vôtre, et ça n'est pas une bonne nouvelle. Nos deux mondes sont en danger. Quant au fait que je sois ici sous cette incarnation, vous devez savoir que dans mon monde… nous ne mourrons pas… tant que le nom d'un d'entre nous est imprimé dans un livre, notre image gravée sur un support tel que le DVD par exemple, tant que nous vivons dans le cœur de nos… de nos fans, si je puis employer cette expression …(il me jeta un regard appuyé) nous ne disparaissons pas.
- Ouah, dis-je en réfléchissant aux tenants et aux aboutissants de cette "affaire".

- Ça veut dire que la maman de Bambi est encore en vie ? m'exclamais-je soudain en me souvenant de mon traumatisme de l'enfance. Et avant de me rendre compte que ce que je venais de dire était d'une stupidité sans égale.
- Euh, oui, je suppose dit le Docteur en me regardant comme s'il s'inquiétait pour ma santé mentale. Qui était plus inquiétante que d'habitude, je dois l'avouer. Et mon invité n'y était pas étranger.
- Ça veut également dire que les … "méchants de l'histoire" sont encore en vie dans notre monde.
Je frissonnais en pensant aux créatures et aux "Dark Lords" qui pourraient passer dans notre monde… araignées géantes par exemple, ou Dark Vador se promenant dans une petite ville de campagne.

Soudain, un détail me frappa.
- Que se passe-t-il quand… quand plusieurs personnages de fiction sont joués par un même acteur… Je veux dire, ont-ils l'apparence de l'acteur, ou…
- Ils ont l'apparence de l'acteur, répondit le Docteur.
- Oh, dis-je en m'imaginant un monde où mon acteur préféré serait en plusieurs "exemplaires". Et les biopics ?"
- Dans toute biographie, il y a une part de fiction, non ?
- Sans doute, dis-je. Et sinon…
- Vous en posez des questions !
- Oui ! dis-je. Je suis curieuse et vous adorez parler !
Le Docteur me regarda d'un air stupéfait, puis il éclata de rire.
- Ça n'est pas faux, dit-il. Que vouliez-vous savoir ?
- Vous dites que tant que l'image survit, le personnage survit, ça voudrait dire que plusieurs James Bond se baladent dans votre monde, puisque plusieurs acteurs l'ont joué…
Le Docteur acquiesça.
- … et onze Docteur également… et c'est vous qui êtes arrivé devant ma porte…
(Quelle chance, pensais-je à nouveau)
- Exact ! il y a un problème avec le fait que je sois ici ?
- Oh, ça non !
Je me rendis aussitôt compte que j'avais répondu trop vite et avec trop d'ardeur. Le Docteur me regarda d'un air pensif.
- Hem je veux dire… hem je connais votre neuvième incarnation aussi, les autres pas encore… enfin bref…
Je rougis, comme toujours et je regardais mes chaussons.
- Bref, dit-il, changeant de conversation, j'ai suivi le signal jusqu'ici, sans me rendre compte que je changeais de monde.
- Il venait d'où cet alien ? demandais-je, curieuse de savoir qui l'avait inventé.
- Aucune idée. Et ça n'est pas bon signe. En parlant du Charméléonicon, comment saviez-vous que vous deviez regarder le mur pour le trouver ?
- Euh… dis-je, gênée. J'en ai rêvé il y a plusieurs jours… presque le même rêve, mais vous frappiez chez moi, l'alien apparaissait sur le mur… exactement au même endroit, et avec exactement la même apparence. D'ailleurs je me demande si je suis bien réveillée…
- Hmmm, fit le Docteur. Je pense que vous l'êtes…

Il plongea dans la réflexion, et je finissais ma tasse de thé ne pouvant quitter le Docteur des yeux. Il se passa un assez long moment, et je remarquais soudain que la lumière avait baissé. Oh oh. Je jetais un coup d'œil à l'horloge. Re "oh oh". Ma mère allait rentrer d'une minute à l'autre. Et un "invité" était dans le salon. Je bondis soudain sur mes pieds. Mon chat sursauta et partit en courant, tandis que le Docteur sortit de sa réflexion et me fixa.
- Quoi ? me demanda-t-il.
- Ma mère va bientôt rentrer… dis-je.
C'est ce moment que choisit ma mère pour tourner la clé dans la porte.











 
Citation:





 Chapitre 7

- Planquez-vous ! dis-je.
- Pardon ??? fit le Docteur.
Le Charméléonicon avait dû comprendre, lui, car je le vis descendre à toute vitesse pour retourner dans son vaisseau.
- Planquez-vous, répétais-je.
- Mais… pourquoi … fit le Docteur en s'exécutant.

    Bon sang, qu'il pouvait être niais, parfois. Comme si ma mère allait penser qu'un alien se planquait dans le dressing en me voyant en plein après midi seule dans la maison avec un homme bizarre.
Je me souvins d'un coup que j'avais allumé l'ordinateur, et je me précipitais dans le bureau pour l'éteindre. J'entendis ma mère entrer.
- Tu n'as pas passé l'aspirateur !
Oups.
- Franchement, dit-elle, qu'est ce que tu as fichu cet après-midi ?
- Euh… des trucs…
Que pouvais-je répondre ? "Le Docteur est venu d'un autre monde et il y avait un alien dans le dressing" ?
Ma mère remarqua les tasses et la théière.
- On a eu de la visite ?
- Euh, oui…
- Qui ?

    Bonne question. Je ne pouvais citer personne de la famille, puisque ma mère leur en parlerait… Je pris un plateau et transportais les tasses et la théière dans la cuisine, me creusant la tête pour trouver une excuse.
- Alors, dit ma mère en allant ranger ses affaires, qui était-ce ?
- Ben…
- Bonjour chère madame, dit soudain la voix du Docteur. Vous devez être la mère de euh… votre fille…

    Ma mère fit volte face.
- Vous êtes qui, vous ? s'exclama-t-elle.
Bien sûr, elle n'avait pas reconnu le Docteur… pourtant ce n'était pas faute d'en parler… (et d'en avoir fait mon fond d'écran par la même occasion)
- Je suis le Docteur dit celui ci avec un grand sourire.
- Et à quoi vous jouez, "Docteur" ? répliqua celle-ci.
- Euh… fit le Docteur pris au dépourvu. Au squash ?
- Vous-vous croyez drôle ? Qu'est-ce que vous fabriquez avec ma fille ?
- Je ne fabrique rien, je suis venu d'un autre monde… j'ai capté un signal qui venait de chez vous et il s'est avéré qu'il y avait un alien dans votre dressing… un Charmeleonicon pour être plus précis. Il est parti quand vous êtes arrivée.
Aïe. Aïe. Aïe.
- Je vous demande pardon ? C'est ça votre excuse, espèce de pervers, dit elle en se plantant devant lui.
- Euh… excuse ? Pervers ? dit le Docteur, troublé.
- Vous profitez que ma fille soit un peu dans la lune pour lui faire croire que le Docteur existe ! continua-t-elle. Si vous êtes le Docteur, comment pouvez-vous parler français ?
- Ah, euh c'est mon vaisseau, le Tardis, qui traduit…
- Ben voyons !
Ma mère lui colla une baffe.
- Oh, toujours les mères. Enfin, sauf avec Donna, elle s'en chargeait elle-même. Oh … dit le Docteur qui semblait comprendre le problème. Excusez moi, chère madame, il y a erreur il ne s'est rien passé avec votre fille.
Le Docteur semblait vraiment gêné par la situation… comme d'habitude, d'ailleurs.
- Attendez, fit-il en se précipitant vers l'escalier qui menait au jardin.
- Eh ! où allez-vous ? s'écria ma mère en le suivant.
Je suivis le mouvement à mon rythme et sortis. J'eus à peine le temps de voir le Docteur disparaître dans le Tardis.
- Qu'est-ce que vous… protesta ma mère.

Je restais plantée à l'entrée du jardin, comprenant ce qui se passait. Le bruit habituel se fit entendre et le Tardis commença de disparaître. J'en avais le souffle coupé, et mon cœur battait la chamade. Le Tardis finit par complètement disparaître. Quelques secondes plus tard, il réapparut, et le Docteur en ressortit.
- Alors ?
Ma mère ne trouva rien à répondre, et se tourna vers moi, toujours plantée à l'entrée du jardin, les yeux brillants d'émotion.
- C'est. Trop. Génial. Dis-je d'une voix plus aiguë que d'ordinaire.

- Comment est-ce possible ? s'exclama ma mère.
- Oh, euh… c'est un peu long à expliquer.
- Vous restez dîner ? demanda-t-elle. Vous aurez tout le temps de m'expliquer ça. Et puis, ça lui fera très plaisir. Elle vous adore. Et le mot est faible….
- Euh, oui, ça va, je crois qu'il a compris dis-je d'une petite voix, en rougissant violemment.
Pourquoi devait-elle gaffer ?
- Avec plaisir, dit le Docteur avec un grand sourire.
Nous remontâmes et ma mère alla dans la cuisine pour préparer le dîner, ma laissant seule avec le Docteur, dans le salon. Le Docteur me fixait d'un air pensif.
- Je ne vous ai toujours pas demandé votre nom, dit-il soudain.
- Oh, euh… Laëtitia, dis-je.
- Comme la sœur de Martha Jones, s'exclama le Docteur. On la surnomme Tish ! Ça vous ennuie si je vous surnomme Tish ?
- Non, pas du tout, répondis-je.
Il replongea dans la réflexion.
- Je me demande pourquoi vous avez rêvé de ce qui s'est passé, dit-il. Ça n'est pas normal. Les rêves sont… eh bien des rêves… Ils ne sont pas censés, pardonnez moi l'expression, se réaliser…
Pendant le dîner, le Docteur expliqua calmement à ma mère ce qui c'était passé, et répondit aux nombreuses questions que j'avais à poser. Quand nous eûmes fini de manger, le Docteur dit
- Dites-moi, ça vous ennuie si je vous emprunte votre fille pour quelques temps ? J'aimerais qu'elle m'accompagne le temps de régler ce problème…
Ma mère me jeta un coup d'œil.
- Pas du tout, dit-elle, ça lui fera le plus grand bien.
- C'est vrai ? dis-je, éberluée.
- Bien sur, répondit le Docteur
Il avait un petit sourire malicieux, qui promettait des aventures formidables, mais il y avait quelques problèmes à prendre en compte. J'étais trouillarde, d'abord. Ça n'aide pas quand on accompagne le Docteur. Et en plus d'être légèrement maladroite, j'étais assez nulle en sport, autant dire la vérité : j'étais un mollusque. Mais bon, une aventure avec le Docteur… ça ne se refuse pas.
- Bien sûr, dis-je

 Le lendemain, je me réveillais et sentis quelque chose de poilu. La "chose" se mit à ronronner. Mon chat. Dans ma chambre. Bizarre. Ma mère avait dû le laisser entrer avant de partir travailler… Je soupirais et gardais les yeux fermés en essayant de me remémorer mon rêve - puisque ça ne pouvait être que ça - où le Docteur venait chez moi et me demandait de venir avec lui…
- Vous en avez mis du temps à vous réveiller, dit une voix. J'ai cru qu'à midi vous dormiriez encore.









Kaamelott est la propriété d'Alexandre Astier je n'ai fait qu'emprunter les personnages pour le fun



 
Citation:



 J'ouvris les yeux et vis le Docteur nonchalamment appuyé dans l'embrasure de ma porte de chambre, un léger sourire aux lèvres.
Je le fixais un instant, me demandant si je n'étais pas encore endormie.
- Vous êtes là ? dis-je ravie.
- Bien sur, répondit le Docteur, vous venez avec moi vous avez oublié ?
- Bien sûr que non dis-je, contente que la veille ne soit pas une invention de mon imagination.

Je sortis de mon lit comme une flèche. Mauvaise idée. D'une part j'avais oublié mon chat, qui dût se demander pourquoi il se retrouvait englouti par une couette, et de plus, ma hâte se retourna contre moi, me donnant le vertige.
- Oups, dis-je en me rattrapant à ma bibliothèque.
- Ca va ? demanda le Docteur.
- Oui, oui, répondis-je. Je me suis levée trop vite.

Nous descendîmes, et j'engloutissais mon petit déjeuner à toute vitesse, explosant mon record personnel.
- Pas de rêves bizarres, cette nuit, demanda le Docteur pendant que je débarrassais la table.
- Bof, je ne m'en souviens pas…
Quand j'eus fini, le Docteur me dit qu'il m'attendrait dans le jardin le temps que je finisse de me préparer.
Je pris donc une douche rapide, enfilais les premiers vêtements qui me tombaient sous la main, mes trainers, prenais mon manteau et je le rejoignis. Le Tardis était au même endroit que la veille, et le Docteur y était accoudé.
- Allons-y, dit-il en ouvrant la porte. Après vous.
J'entrais et fut d'office émerveillée par l'intérieur, que j'avais pourtant vu tant de fois à la télévision. En "vrai", cependant c'était juste… magique. La console trônait au centre de la pièce, et je m'approchais, essayant de graver tous les détails dans ma mémoire.
- C'est… balbutiais-je, c'est magnifique.
Le Docteur eut un petit sourire satisfait.
- Merci, repris-je, avant de lui sauter dans les bras.
- Euh, de rien, dit il.
- Oups, dis-je, gênée, désolée.
Le Docteur sembla amusé, puis il se tourna vers la console du Tardis pour le départ. Je le regardais faire, toujours aussi éblouie de voir ça pour de vrai. Je me souvins à temps que lorsque le Tardis disparaissait, il valait mieux s'accrocher. En effet, une seconde plus tard, une grande secousse fit trembler le vaisseau et le Tardis disparut de notre jardin.

Il se stabilisa enfin et je fus impatiente d'en sortir pour voir où il m'avait emmenée. Le Docteur récupéra son manteau et ouvrit la porte.
- Après vous, me dit-il.
Je sortis et me retrouvais dans une forêt. J'entendis soudain un cri et vis deux hommes en costume médiéval qui m'étaient familiers.
- Des démons ! dit l'un deux, ce sont des démons
Il partit en courant tandis que celui qui l'accompagnait, habillé de bleu, nous dévisageait.
- Il faut que j'aille prévenir le roi, dit-il, restez-là ne bougez pas.
Et il nous laissa. J'étouffais un rire.
- Je me demande de quel roi il s'agit, intervint le Docteur.
- Arthur, dis-je. Nous sommes à Kaamelott.
Le Docteur haussa un sourcil.
- Le roi Arthur ?
- Oui.
- Génial ! s'exclama-t-il. Allons le voir !
- Hem… si vous voulez…
Nous-nous mîmes en route, et ne tardâmes pas à arriver près du château. Les villageois nous regardaient d'un air intrigué, et c'était tout ce qu'il y a de plus normal au vu de notre tenue.
Nous entrâmes dans le château facilement, ce qui étonna le Docteur.
- Pas de gardes ? dit-il.
- Euh, oui, dis-je. Ça n'est pas étonnant.
- Quoi ? dit le Docteur. C'est la cour du roi Arthur !
- Oui, mais hem… ils ne sont pas exactement… enfin je veux dire il y a plein d'adaptations des légendes de la Table Ronde…
- Oui, dit le Docteur.
- Eh bien nous ne sommes pas tombés sur la bonne…
Le Docteur voulut poser une question, mais nous arrivions près de la salle du trône
- … des démons, Sire ! ils sont sortis de… de… dit la voix de Bohort, le chevalier peureux
- De quoi ? intervint la voix d'Arthur.
- D'une armoire en bois, mais bleue répondit la voix de Perceval. Avec une lanterne au dessus, qui s'allume et qui s'éteint.
- Et où sont-ils maintenant ? demanda Arthur.
- Ben, je leur ai dit de rester là bas pour nous attendre… répondit Perceval
- Et qui les garde ? reprit Arthur
- Ben… personne…
- Mais c'est pas vrai quelle bande d'abrutis ! s'exclama Arthur. Il fallait rester les surveiller !
- Je vois ce que vous vouliez dire, me dit le Docteur d'une voix amusée, avant d'entrer dans la salle du trône.
Tous les regards se tournèrent vers nous.
- Les démons ! s'exclama Bohort en se cachant derrière Arthur.
Le roi se leva et dégaina Excalibur.
- Qui êtes vous ? d'où venez vous ?
- Nous sommes des voyageurs, répondit le Docteur. Je suis le Docteur et voici Laëtitia. Nous venons de très loin pour effectuer une quête.
Le roi Arthur parut étonné.
- une quête ? quel genre de quête ?
Le Docteur parut hésiter un instant.
- Mon monde et celui de ma jeune amie sont en danger. Nous essayons de savoir d'ou vient le danger pour pouvoir le combattre. Aurez-vous vu des choses étranges ces derniers temps ?
- A part vous, non. Et si vous avez besoin d'aide, déclara Arthur, vous avez frappé à la mauvaise porte … s'habiller le matin est déjà une quête pour ceux-là
Il désigna ses chevaliers de la tête. Le Docteur haussa un sourcil.
- Ce ne sont pas des flèches, lui confiais-je, ce qui me valut un regard étonné de la part d'Arthur et du Docteur.
- C'est un peu ça dit prudemment Arthur.
A ce moment un chevalier arriva en courant
- Sire, sire ! Une sorcière, à nos portes !







Kaamelott est la propriété d'Alexandre Astier je n'ai fait qu'emprunter les personnages pour le fun


 

Citation:

 " Qu'est ce que c'est que ça encore !" Marmonna Arthur en passant devant nous pour sortir de la salle du trône.
Le Docteur me regarda avec un petit sourire, puis il suivit Arthur. Je suivis le mouvement, curieuse de voir la "sorcière". Si toutefois c'en était une.
" Lâchez moi, crétins ! Je suis la reine !" Hurlait une femme.
Je reconnus la voix de Guenièvre et levais les yeux aux ciel.
" Bande d'abrutis !" Vociférait Arthur. "C'est Guenièvre !"
- Elle parle bizarrement, la reine." Dit le chevalier qui était venu prévenir le roi.
- Lâchez moi !" Continuait-elle. "Je vais vous apprendre à vous attaquer à la personne royale ! Eux, là ! Ils m'ont ensorcelée ! "
Elle fit un signe de tête dans notre direction.
" Ben voyons !" Marmonnais-je.
Le Docteur haussa un sourcil.
" En effet." Dit Arthur. " Guenièvre n'emploierait pas ces mots-là. Vous l'auriez rendue plus intelligente… "
Je retins un fou rire.
"Guenièvre" se figea et regarda derrière nous.
" Oh génial, elles sont deux maintenant !" marmonna Arthur en voyant une autre Guenièvre venir vers nous. " Déjà qu'une est de trop… "
" Hmmm intéressant." Dit le Docteur. "Ce doit être un changeur de forme… "
Il s'approcha de la fausse reine toujours maintenue par les gardes.
" Oh, hello… regardez qui voilà…" S'exclama le Docteur en se tournant vers moi. "Une vieille connaissance…"
- Bien joué gros malin !" S'écria la fausse reine en disparaissant dans un flash.

Le Docteur se tourna vers Arthur.
" Ravi de vous avoir rencontré votre Majesté. Nous devons y aller…"
Sans attendre de réponse de la part d'Arthur, il me prit par la main et nous partîmes en courant.
" Nous devons retourner au Tardis pour tenter de capter le signal de son vaisseau." M'informa-t-il tout en courant. Nous courûmes quelques minutes, jusqu'à ce qu'il s'arrête d'un coup et qu'il me lâche la main. Je remarquais alors que les arbres étaient plus serrés et il faisait sombre.
" Etrange…" Dit le Docteur. "C'est comme si nous étions dans une autre forêt … Faisons demi-tour."

J'acquiesçais d'un signe de tête, pas très rassurée. Cette forêt-là me faisait froid dans le dos. Je marchais à côté du Docteur, regardant autour de moi de peur de voir une créature légendaire surgir devant nous. Je fis soudain un écart et me cognais contre le Docteur
" Pardon." M'excusais-je.
-  Un problème ?" Me demanda-t-il.
- Non rien…" répondis-je. "J'ai vu… hem… aucune importance."
Le Docteur haussa un sourcil et jeta un coup d'œil derrière lui.
" Oh, c'est l'araignée, c'est ça ?"
- Je suis arachnophobe…" Avouais-je piteusement.
Et cette araignée-là était aussi grosse que mon poing. Et pleine de poils. Et hideuse. Et certainement venimeuse.
" Elle ne vous fera pas de mal." Me rassura le Docteur.
- Si vous le dites. Les araignées de ce monde-ci sont tout sauf inoffensives…" Dis-je, repensant aux araignées géantes que l'ont trouvait dans pas mal de romans.
Je détournais les yeux de l'araignée et me figeais d'horreur…




_________________

Ten is my Doctor


Dernière édition par Dark Dragonne le Dim 18 Avr 2010 - 13:35; édité 14 fois
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Lun 22 Fév 2010 - 18:54    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2010 - 19:10    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9] Répondre en citant

Ba tu sais ce qu'il te reste à faire....Nous mettre la suite!
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
TenthDoctor
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 319
Localisation: Inside The Tardis
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2010 - 20:11    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9] Répondre en citant

Tu l'as ENFIN postée

Bon comme je l'ai promis je vais commenter cette fic qui m'a fait beaucoup rire Mr. Green

Citation:
Je ne vis pas qu'en face de moi arrivait un grand brun aux cheveux ébouriffés, en costume, long manteau marron qui avait le regard fixé sur un objet bizarre qui faisait des bip-bip réguliers.    

 Et ben ça commence bien...

    

Citation:
Évidemment, ce qui devait arriver arriva, et je sentis un grand choc.    
"Désolé" Lança l'homme à l'objet-bizarre-qui-faisait-bip-bip-à-intervalles-réguliers.  - Non, c'est de ma faute, répondis-je abasourdie.

QUOI ? Tu lui as pas sauté dessus? Tu me déçois là...  Quoique, sous le choc, ca peut se comprendre ==>

Citation:
Mais l'étranger à l'objet-bizarre-qui-faisait-bip-bip-à-intervalles-réguliers avait continué son chemin en maugréant "maudite machine", me laissant perplexe…

Je suis mdr pour l'objet-bizarre-qui-faisait-bip-bip-à-intervalles-réguliers Laughing  Est ce que ca ressemble à celui de la saison 4 dans le premier épisode  *oui je suis déjà très loin*

Citation:
La voix et l'allure me rappelèrent immédiatement… je restais plantée au milieu de la rue un instant puis repris mes esprits.   

Ah ben quand même....MAIS SI IL EST LA ! pas content  Cours le rattraper non mais...


Citation:
Le démarcheur en question n'était autre que l'homme à l'objet-bizarre-qui-faisait-bip-bip-à-intervalles-réguliers, qui regardait l'objet bizarre.
Surprised    Il est chez toi? Vite appelez une ambulance, DD ne va pas tenir le choc !
      
     
Citation:
Il releva la tête en entendant le fenêtre s'ouvrir. Je me retins de pousser un cri de surprise (ou un cri de fangirl ou tout autre cri d'ailleurs) en reconnaissant le Docteur.

Mr. Green  Voilàààààààà c'est la réaction à avoir  Non moi je crois que je me serais déjà évanouie soit...

Citation:
-Vous… vous êtes… bégayais-je.
- Shhhhh me coupa le Docteur, le doigt levé.

Et ben Doctor on t'a jamais appris la politesse ?  Non mais on dit "Bonjour" avant tout  Rolling Eyes

Citation:
J'étouffais mon "mais vous êtes réel" et toutes les questions qui me passaient par l'esprit, tout en fixant le Docteur, les yeux ronds, en me demandant si j'étais vraiment réveillée ou si c'était encore un de mes rêves débiles.

J'avoue il y a de quoi se poser des questions

Citation:
- Oui intéressante collection, mais ça ne me dit pas pourquoi vous pensez que je cherche un changeur de forme… qui d'ailleurs porte le nom de Charméléonicon..   

+1 pour le nom Mr. Green

Citation:
- Ce que je voulais dire, c'est que… ce masque noir, là… il est nouveau ! repris-je.   

Surprised  T'a un Alien chez toi? Surprised  (Enfin deux quand on compte le Doc' mais je me comprends...)


Bref j'ai adoré ta fic et hâte de voir le prochain chapitre
_________________

Membre du Groupe "Ten Forever" ♥
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dark Dragonne
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2009
Messages: 939
Localisation: Somewhere in the Universe
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2010 - 20:55    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9] Répondre en citant

Merci, persee Wink

Merci Tenth Mr. Green  j'adore ton commentaire
_________________

Ten is my Doctor
Revenir en haut
MSN
Dark Dragonne
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2009
Messages: 939
Localisation: Somewhere in the Universe
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 27 Fév 2010 - 20:35    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9] Répondre en citant

Chapitre 2 posté Mr. Green  

_________________

Ten is my Doctor
Revenir en haut
MSN
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Sam 27 Fév 2010 - 20:40    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9] Répondre en citant

"- Personnage de….. oh ! Je suis dans le monde réel ! brillant ! Enfin pas vraiment… "
enfin pas vraiment quoi????????????
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
TenthDoctor
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 319
Localisation: Inside The Tardis
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 27 Fév 2010 - 20:53    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9] Répondre en citant

Citation:
 Je me réveillais alors en sursaut. Évidemment, ça n'était qu'un rêve, un rêve de plus dont je n'aurais pas la fin. Je me levais et allais prendre ma douche.
 TU AS REVE? ... Je me disais bien que tes réactions n'étaient pas normales Mr. Green

Citation:
Après m'être habillée, je me fis un bol de céréales et allais le manger devant mon ordinateur.
BOT of course ! Du moins je suppose
Citation:
En revenant je sentis quelque chose de bizarre, une sensation de déjà vu… Cette fois-ci, j'oubliais totalement mes clés planquées dans un recoin de mes poches et je marchais en regardant autour de moi, cherchant le Tardis ou le Docteur voire les deux. Rien.
Tiens ca m'arrive aussi ça... Mr. Green


Citation:
 "Mais c'est vrai," pensais-je "que des poches de Seigneur du Temps, ça doit être une vraie galère !"
Ça doit être le bordel aussi là dedans...

Citation:
Je souris en repensant à mon rêve, et en relevant la tête et j'évitais de justesse un homme grand et brun, portant un manteau marron, tenant à la main un objet bizarre qui faisait des bip-bip réguliers.
 Comme quoi la fiction rejoint la réalité...Tiens il a encore son appareil étrange? Mr. Green

Citation:
J'eus envie de suivre l'inconnu, tout en me disant que c'était totalement stupide.
Je dois te lancer un caillou pour que tu le suives? Nan mais c'est pas vrai DD ca fait la deuxième fois que tu le suis pas

Citation:
Je devais vraiment arrêter de prendre mes rêves pour des réalités, faire une cure de désintox, consulter… faire quelque chose, quoi !
Mais tu n'es pas folle juste euh disons...Oui bon tout compte fait tu es folle

Citation:
Je retournais à la maison en me sentant encore plus idiote, essayant de trouver une explication rationnelle. La seule possible était que j'étais folle. Où que je refaisais le même rêve. Voire même les deux…
C'est marrant de faire le même rêve à chaque fois...Non?  Bon soit si la troisième fois, tu le rencontres dans la rue et que tu le suis pas je te lance VRAIMENT un caillou

Citation:
Au moment où je retrouvais "revedocbizarre.doc", j'entendis frapper à la porte, ce qui me fit sursauter. Je me levais et allais voir qui était à la porte, espérant bêtement que ça soit le Docteur.
Ah j'aime le titre ...QUOI?   J'ai une sensation de déjà vu aussi

Citation:
J'ouvris donc la fenêtre de la partie supérieure de la porte et me trouvais nez à nez avec le Docteur, qui tenait à la main un détecteur qui bipait. Il me fixa en fronçant les sourcils.
 IL EST LA ! APPELEZ L'AMBULANCE !...

Citation:
- Hein ? euh, oui, bien sûr, dis-je en attrapant les clés. Je les fis bêtement tomber tellement j'étais fébrile. Les émotions se succédaient par vagues, joie, surprise…
Tu vis encore? Surprised  Moi je serais déjà morte sur place Laughing

Citation:
Je réussis enfin à ouvrir la porte et le Docteur se précipita dans la maison.
DOC pour la deuxième fois dit BONJOUR    

Citation:
Je le fixais tandis qu'il essayait de savoir d'où venait le signal qu'il cherchait. J'eus du mal à détacher mes yeux de lui pour regarder le mur ou serait censé apparaître le masque.
Bassine? Non...D'accord  J'ai quand même apelez l'ambulance au cas où hein.p

Citation:
- J'ai oublié de me présenter, je suis le… Quoi ?
C'est bien tu t'excuses et tu vas te présenter...Sauf que DD a de l'avance sur toi Mr. Green

Citation:
- QUOI ? dit-il en me regardant de son air vraiment abasourdi. Comment pouvez-vous savoir qui je suis ? les humains ne connaissent pas mon existence ! A part quelque uns
Comme si tu ignorais que tu avais une horde de fans à tes trousses...Ah bon tu l'ignores?

Citation:
- eh, c'est à moi d'être étonnée, rétorquais-je. Qu'est-ce que vous, un personnage de fiction, faites chez moi alors que je suis réveillée ! (enfin, j'espère, pensais-je.)
C'est vrai ça? Surprised  Ah non DD pas un deuxième rêve demande au Doc' de te pincer Mr. Green

Citation:
- Personnage de….. oh ! Je suis dans le monde réel ! brillant ! Enfin pas vraiment…
Surprised Surprised Surprised  Là j'ai peur d'un coup Surprised

Citation:
- Plus tard… Il y a plus urgent : j'ai reçu un signal venant de chez vous… Quelque chose se cache chez vous… Reste à savoir où…
Mais je veux savoir  Tu es à baffer Doctor !


Citation:
- Là, dis-je en pointant du doigt le mur où le masque noir venait d'apparaître. Le masque noir, là. Inconnu au bataillon.
Comment elle le sait? Parce qu'elle l'a rêvé tiens Laughing


Quoi...C'est tout? Et tu me laisses dans le suspens Vivement le chapitre 3
_________________

Membre du Groupe "Ten Forever" ♥
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dark Dragonne
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2009
Messages: 939
Localisation: Somewhere in the Universe
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 28 Fév 2010 - 11:10    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9] Répondre en citant

persée : ça viendra avec la suite, l'explication du "pas vraiment" Mr. Green

Tenth : franchement tes commentaires et oui je te laisse dans le suspens Mr. Green (d'autant que comme j'ai modifié le chapitre 2 faut que je modifie le chapitre 3 du coup )
_________________

Ten is my Doctor
Revenir en haut
MSN
yeles
Time Agent
Time Agent

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 4 108
Localisation: les yeux dans les étoiles
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mer 3 Mar 2010 - 09:32    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9] Répondre en citant

Un beau déjà-vu que voilà ^^

Le Docteur qui débarque chez toi... Un étrange masque sur ton mur... Des ondes... Bien des mystères qui entourent cette rencontre pour le moins surprenante et incongrue. J'espère que tu as de bonnes chaussures. J'ai comme l'impression que tu vas bientôt devoir courir beaucoup Mr. Green

Début tout à fait intéressant en tout cas.
_________________
thx sis' pour avoir tenu la caméra Smile
Revenir en haut
MSN
Dark Dragonne
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2009
Messages: 939
Localisation: Somewhere in the Universe
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 3 Mar 2010 - 10:45    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9] Répondre en citant

Merci Yeles  Mr. Green voui j'ai de très bonnes chaussures Mr. Green
_________________

Ten is my Doctor
Revenir en haut
MSN
Dark Dragonne
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2009
Messages: 939
Localisation: Somewhere in the Universe
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 3 Mar 2010 - 12:36    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9] Répondre en citant

Chapitre 3 posté 

_________________

Ten is my Doctor
Revenir en haut
MSN
TenthDoctor
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 319
Localisation: Inside The Tardis
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 3 Mar 2010 - 15:54    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9] Répondre en citant

Citation:
En supposant que je ne rêvais pas encore, bien sûr.

Dois je te le rapeller (gentillement)...QUE TU N'AS PAS INTÉRÊT A ENCORE RÊVER?

Citation:
Un Charméléonicon, c'est un changeur de forme… me dit le Docteur en sortant son tournevis sonique puis le pointer vers ledit masque.

Allez saute lui dessus ...Il est à quelques mètres de toi bon sang

Citation:
Oui, donc, on verra quand ce Charméléonicon ne sera plus sur mon mur…

Oui bon, réglons d'abord ce problème....

Citation:
Je suis le Docteur, dit celui-ci, je suis un Seigneur du Temps de la planète Gallifrey. Je ne sais pas ce que vous êtes venu faire ici, mais je peux vous aider si vous… Bouchez vous les oreilles !

Moi c'est Tine, enchantée Mr. Green ...Ah quoi?  Ah oui il s'adressait à l'Alien...QUOI ?  POURQUOI


Citation:
De quoi ? dis-je déconcertée par la tournure de phrase du Docteur.

Ben oui pourquoi?

Citation:
Pas lui, vous ! expliqua le Docteur.

Mais elle avait compris Confused

Citation:
Quoi ? dis-je.

...Ou pas

Citation:
A ce moment j'entendis un son strident qui me vrilla les tympans.

Surprised Surprised Surprised Surprised  WHAT?

Citation:
Vous allez bien ? me demanda le Docteur

Elle est peut être SOURDE et tu lui demandes si ca va bien Rolling Eyes  Doc' quand même Rolling Eyes

Citation:
Il me regarda dans les yeux un instant, puis vérifia à l'aide de la torche que je n'aie pas de commotion

Tu imagines ses magnifiques yeux marrons dans les tiens? ...Nan nan DD pas d'évanouissement

Citation:
Il ralluma son détecteur, qui semblait avoir quelques ratés.

THE famous détecteur?

Citation:
Bien, allons-y !
Alonso ! dis-je du tac au tac.

Brave DD

Citation:
Désolée, c'est un réflexe. Dis-je en rougissant. Ma mère dit toujours ça…

Quelle excuse...Surtout qu'on sait qui dit ça !

Citation:
Ah les mères, marmonna le Docteur avant de se diriger en courant vers le couloir, moi sur ses talons.

Doc' a de l'expérience avec les mères de ces compagnes Laughing Laughing

Citation:
Je me souvins d'un coup que ma chambre était, comme à son habitude, dans un désordre indescriptible. J'espérais que ce que le Docteur cherchait ne s'y trouvait pas…

C'est pour ça qu'il faut toujours avoir une chambre en ordre maintenant j'ai compris ! C'est si le Doctor arrive un jour ! Mr. Green

Citation:
Je ne pus m'empêcher de repenser au comportement étrange de mon chat, qui était devenu soudainement très méfiant envers le dressing.

Brave chat Toujours à sentir ce qui ne va pas Mr. Green

Citation:
A vrai dire envers une bonne partie de la maison, et je plaisantais souvent en disant que "quelque chose" se cachait dans la maison et qu'un type bizarre (ou des types bizarres, j'hésitais entre le Docteur et les frères Winchester) allaient bien finir par frapper à la porte.

 WINCHESTERS POWER ....Et tu fais quoi si Dean & Sam débarquent chez toi maintenant hein? J'appele une deuxième ambulance?

Citation:
Ce qui se révélait juste.

Chanceuse

Citation:
Tout quoi ? me demanda le Docteur en plantant son regard dans le mien.

LE regard  Roooooh...T'en fait pas DD l'ambulance arrive dans quelques minutes !

Citation:
Ben euh.. répondis-je troublée par le regard brun du Docteur… c'est euh… mon chat…. Il réagit bizarrement depuis quelques temps .. il fixe le mur, le dressing comme si il y avait "quelque chose" de pas naturel…

Il y en a qui ce seraient retrouvées au sol à cause de ce regard  *Nan je parle pas de moi * QUOI T'A UN DEUXIEME ALIEN ?  C'est les ASDF chez toi? (Alien sans domicile fixe... )

Citation:
Il y a quelque chose ! Un alien ! corrigea le Docteur. Votre chat est brillant !



Citation:
Il ouvrit précautionneusement la porte du dressing et fronça les sourcils en voyant le bazar.

Parce que Doc' t'es ordonné toi peut être? Confused

Citation:
Je rougis en marmonnant "ben oui c'est pas plus grand à l'intérieur alors on fait comme on peut"



Citation:
J'avais failli percuter le Docteur, et il avait frappé chez moi quelques minutes plus tard, là encore comme dans mon rêve. Je n'étais pas certaine d'être réveillée, après tout, peut-être que mon rêve continuait… 

*Prépare son caillou au cas où*

Citation:
Ah, nous y voilà … hem … il se gratta la tête.

Quoi hem?


Citation:
Hem, oui je ne le trouve pas… je veux dire il est là je sais où il est mais .. je ne le vois pas … il n'y a pas quelque chose ici qui n'y était pas avant ? Enfin si vous arrivez à le voir avec tout ce… désordre…

Doc' t'as une technologie super avancée et tu n'es même pas fichu de retrouver un Alien dans une pile de vêtements...Bon d'accord certes c'est peut être mal rangé mais quand même...

Citation:
Ne le quitter pas des yeux

Don't blink

Citation:
j'ai un problème… je croyais l'avoir dans mes poches… il faut que je retourne au TARDIS, restez là.

Et tu dis que DD est pas ordonnée? Rolling Eyes  

Citation:
ça ne vous dérange pas que j'emprunte votre jardin pour garer le TARDIS ?

Mais non voyons bien sûr Mr. Green  Petite tasse de café aussi?

Citation:
OK merci, dit-il en revenant vers moi.

 Doc' le jardin n'est pas dans le dressing...Ah moins que t'e sois récupéré Ten Bis et qu'il gare le Tardis à ta place...Oula je m'emmêle

Citation:
Oui, dit-il en souriant et en sortant un objet bizarre qui ressemblait à une télécommande.

Et si elle avait dit "Oui ça me dérange"? Mr. Green  ... Ah tu fais bien de préciser à quoi ca  ressemble Laughing



Et c'est tout?  LA SUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIITE  Je suis accro Mr. Green
_________________

Membre du Groupe "Ten Forever" ♥
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Neph
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2010
Messages: 199
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 5 Mar 2010 - 17:54    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9] Répondre en citant

Bon on va la faire court là, mais efficacement...

LA SUITE ! °-°

J'aime ! C'est drôle, c'est frais ! \o/
_________________
x. Co-Fondatrice officielle du Club des Hommes-à-Lunettophile ~

Merci Enter ! Demandez pour être membre du Club. =3
Revenir en haut
Dark Dragonne
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2009
Messages: 939
Localisation: Somewhere in the Universe
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 5 Mar 2010 - 18:03    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9] Répondre en citant

Merci, Neph !  Smile

Chapitre 4 posté
 

_________________

Ten is my Doctor
Revenir en haut
MSN
Neph
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2010
Messages: 199
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 5 Mar 2010 - 18:22    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9] Répondre en citant

 
Citation:

 un alien blanc de petite taille avait pris sa place.
ADIPOSE !...Ah non merde c'est vrai, zut !

Citation:

- Oh, dis-je en espérant que j'étais réveillée. C'était exactement le genre de moment où mes rêves s'arrêtaient, habituellement.
Ah ouais, toi aussi...

Citation:

- Je suis le Docteur,
On commence à le savoir /VLAM/
 
Citation:

    Je vis immédiatement que le Docteur s'énervait.
Nooooon ?! Lui s'énerver ?! O.O

Citation:

- Seigneur du Temps ! le dernier d'une race dégénérée !
C'est vrai qu'à voir les autres...

Citation:

- Je vous laisse une chance,
Non là, c'est...c'est étonnant tout de même ! Lui laisser une chance ? Mais il neige au Kenya !
 
Citation:

- J'aimerais bien voir ça, dit le Charmeleonicon en sortant un objet bizarre.
La mode cet été, mes amis, sera aux objets bizarres...

Citation:

- oh-oh, fit le Docteur.
I'm Santa Claus ! Oh oh !
   
 
Citation:

Le Docteur ne m'écouta pas et me força à entrer dans ma chambre, puis il ferma la porte derrière lui.
Non, je ne dirais pas ce qui m'a traversé l'esprit...

Citation:

Je saisis une règle en métal et me mis à genoux pour lui taper dessus.
J'ai une règle ! Et j'hésiterais pas à m'en servir !

Citation:

- Je n'ai plus mon brouilleur gémit le Docteur.
A pas faire gaffe à ses affaires aussi ! è_é

Citation:

Il l'ouvrit, vida son contenu sur le sol de ma chambre.
Genre c'était déjà pas assez en désordre...

Citation:

- Allons-y !
Alonso ! Tout ça tout ça...

Encooooore ! @_____@
_________________
x. Co-Fondatrice officielle du Club des Hommes-à-Lunettophile ~

Merci Enter ! Demandez pour être membre du Club. =3
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:57    Sujet du message: De drôle(s) de rencontre(s) [Chapitre 9]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Cross-over whoniverse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com