Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Episode] 157: Ghost Light

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Les anciennes saisons et films -> Docteur 7
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 7 Juin 2010 - 15:09    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light Répondre en citant

"Gwendoline: I think Mr. Matthews is confused.
The Doctor: Never mind. I'll have him completely bewildered by the time I'm finished."

Je trouve que cet échange résume parfaitement l'épisode (et le 7eme Docteur d'ailleurs^^). En 15 minutes, et ce pour la première fois dans toute la série, je me suis retrouvée complètement larguée! A ma grande honte j'ai même dû faire une pause et me rabattre sur Wikipédia pour avoir des explications. Embarassed Cela dit, je n'aurais peut-être pas dû: l'explication arrive, mais en fin d'épisode. Cela dit, cela reste l'intrigue la plus alambiquée du whoniverse pour l'instant, et un très bon épisode par ailleurs.

L'ambiance de l'épisode est franchement unique: toute l'intrigue se déroule à l'intérieur d'une maison victorienne à la fin du 19ème siècle, une maison particulièrement sombre et glauque aux mystérieux occupants: cela donne un sentiment assez oppressant très bien réussi. Les costumes sont également superbes et Ace en robe victorienne vaut vraiment le coup d'oeil. Smile D'ailleurs j'ai été stupéfaite de réaliser que le moment où Rose, dans Tooth and claw, est accusée par la reine d'être "naked" alors qu'elle est en salopette est en fait presque mot à mot repris de cet épisode où le révérend est choqué par l'accoutrement (pourtant très décent) de Ace a son arrivée.

Le début de l'épisode est compréhensible et mystérieux à souhait, un des meilleurs débuts de l'ancienne série je trouve: le propriétaire de cette maison, M. Smith, un mystérieux gentleman partisan de l'"hérésie darwinienne" de l'évolution, semble avoir un contrôle absolu sur tout le reste de la maisonnée: une étrange fille qui l'appelle "Oncle" et lui semble parfaitement dévouée, une gouvernante tout de noir vêtue et franchement effrayante qui semble sans la moindre émotion, des soubrettes impassibles et armées jusqu'aux dents, un étrange explorateur visiblement fou à lier et un majordome Neandertalien. Ace et le Docteur débarquent au milieu de ce beau monde en même temps qu'un révérend venu confronter le propriétaire sur ses théories de l'évolution et Ace ne tarde pas à réaliser qu'il s'agit de la maison abandonnée à laquelle elle avait mis le feu dans les années 80 car elle avait ressenti une présence maléfique. S'ensuit la première (et bien méritée) explosion de Ace contre le Docteur lorsqu'elle réalise qu'il a fait exprès de l'amener dans cette maison alors qu'elle lui avait dit précédemment ne jamais vouloir y retourner.

C'est après que tout se complique: une mystérieuse lumière semble être la cause de la folie de l'explorateur, lumière visiblement vénérée par le Néandertalien. Un vaisseau spatial se trouve dans la cave et une mystérieuse présence semble l'habiter, présence que M. Smith cherche à tout prix à confiner. Rajoutez-y des extra-terrestres étranges enfermés dans le vaisseau et des animaux empaillés dont les yeux brillent, dispersés dans toute la maison... C'est là que l'épisode m'a perdu en fait. Smile Bref, le Docteur libère la mystérieuse présence, un être humanoïde nommé "Control" qui prend une forme féminine et à son tour réveille un espèce d'Être de lumière, "Light", qui semble être la fameuse lumière qui rendait fou l'explorateur. Pendant ce temps, le Docteur fouille dans la maison et retrouve dans un tiroir un policier en animation suspendue, qui menait une enquête sur cette maison il y a deux ans et a été visiblement capturé par Smith. Il le réveille et les deux mènent l'enquête. Parallèlement, on s'aperçoit que M. Smith a transformé le révérend anti-darwiniste en orang outang. Bref, je pense avoir une bonne excuse pour n'avoir rien pigé du tout, mis à part que l'intrigue portait visiblement sur l'évolution! Laughing

Heureusement la fin (et wikipedia) explique tout: Light est un alien venu il y a des millions d'années faire un classement de toutes les espèces sur Terre : c'est là qu'il a récupéré le majordome, qui était en fait un échantillon de la race dominante de l'époque, le néandertalien. Mais à peine avait-il fini de cataloguer qu'il s'est aperçu que tout était à refaire car les espèces n'arrêtaient pas d'évoluer! C'est alors qu'il est tombé dans une sorte de coma. M. Smith était son bras droit, il s'est réveillé avant lui et a décidé de vivre sa vie: pour cela il a évolué en l'espèce dominante du lieu et du temps où il se trouvait, le gentleman Victorien! Laughing Il a alors occupé cette maison en faisant un lavage de cerveau à toute la maisonnée. "Control", quant-à elle, est apparemment une autre aide de Light: lorsque le Docteur la libère elle évolue immédiatement en une espèce dominante, la lady victorienne. Mais contrairement à Smith elle a gardé sa dévotion envers son chef, c'est pourquoi elle réveille Light. Bon, ben me voila rassurée: c'est pas que de ma faute si je n'avais rien compris. Laughing

Le Docteur parvient à inverser le lavage de cerveau des habitants: la jeune fille se souvient que Smith n'est pas son oncle, la gouvernante se souvient qu'elle est en fait la mère de la jeune fille et les soubrettes se souviennent qu'elles n'ont pas à se balader armées jusqu'aux dents afin d'exécuter ceux que M. Smith leur désigne. Smile On apprend alors le plan de M. Smith: profiter du fait que l'explorateur connaisse la reine Victoria afin de s'approcher d'elle, l'assassiner et prendre sa place pour devenir roi (mais bien sûr...).

La fin est particulièrement glauque. Light est apparemment dégoutée par cette évolution constante qui n'arrête pas de déranger son travail: il transforme donc la mère et la fille, qui viennent de se retrouver, en statues. Puis, lors d'un dîner réunissant toute la maisonnée, il sert une soupe qui est en réalité le policier qu'il a "liquidé" au sens propre du terme (heureusement que personne ne s'était servi...) avant d'annoncer qu'il va détruire le monde pour stopper toute évolution. Mais le Docteur, dans un dialogue superbe, réussit à lui faire réaliser que lui même a évolué: Light s'auto-détruit alors mais sa présence flotte encore dans la maison, c'est ce qui dans le futur rendra Ace si mal à l'aise qu'elle y mettra le feu. Control, désormais une vraie lady, prend le "contrôle" de Smith, qui régresse en une sorte d'animal. Ils s'apprêtent alors à repartir avec leur vaisseau spatial, amenant le Néandertalien avec eux.

Outre l'ambiance très réussie, les beaux costumes et l'intrigue tordue, cet épisode comporte de superbes dialogues très drôles. De plus, Ace a beau se retrouver dans des situation très dangereuses, pas une fois elle ne crie: je l'aime!!! Smile Bon, du coup le Docteur passe parfois à quelques mètres d'elle sans s'apercevoir qu'elle est en danger mais vu qu'elle parvient en général à se débrouiller seule tout va bien. Quant-au Docteur, il continue à tout savoir avant tout le monde et à manipuler à tout va mais au moins il ne nous a pas sorti de super-pouvoirs incroyables durant cet épisode et il s'est bien fait remonter les bretelles par Ace. De plus, ses attentions envers elles (comme quand il la met au lit quand elle s'endort) sont vraiment touchantes. Bref, un chouette épisode même si j'ai eu beaucoup de mal à le déchiffrer. En tout cas, pour le coup, pas de longueurs (et même beaucoup d'ellipses et de sous-entendus^^).
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 7 Juin 2010 - 15:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gyld
Oncoming Storm

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2008
Messages: 448
Localisation: 78 - Yvelines
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 7 Juil 2010 - 22:37    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light Répondre en citant

Bon, bin, tiens, vu que je connais relativement peu Seven, ta critique m'avait bien donné envie de voir cet épisode.

Pffffiou. Et C'est vrai qu'en effet, c'est pas simple Mr. Green Et pourtant, l'idée en elle-même n'est pas si compliquée. Mais les évènements s'enchaînent à une telle vitesse qu'on a pas le temps d'assimiler les dernières infos... Au moins;, l'épisode ne manque pas de rythme. Mais à force d'enchainer actions sur actions, moi j'ai trouvé qu'il manquait un peu de suspens. Avec une intrigue sur 4 épisodes, l'ambiance de la maison aurait peut-être été mieux utilisée, pour créer plus de suspens, en distillant un peu l'action. Là, on voit bien le décor (magnifique !), mais il n'est pas utilisé à 100%.

A part ça, la réalisation est en effet très bonne. L'épisode est un très bon huit-clos, assez glauque. Beaux costumes, etc...

L'histoire... Mhm... Je confirme : c'est alambiqué. En général, j'apprécie les intrigues complexes, mais là... Je ne sais pas. Un rythme trop rapide me donne l'impression que les intrigues secondaires n'ont pas été totalement développées (mais au mois, l'épisode ne manque pas d'intrigues qui se coupent et se recoupent !). Enfin, n'en demeure pas moins que le scénario est bon. Et puis pour une fois (dans l'ancienne série), on développe un peu l'histoire d'un compagnon (Ace, en l'occurrence), ce qui rajoute une autre intrigue secondaire.

Ensuite, je n'ai pas autant aimé les dialogues que Tyr. Je l'avoue, j'étais concentré sur l'intrigue. Mais le 7ème Docteur m'a paru bien fade. Pas inintéressant. Mais pas au mieux de sa forme. Autant dans "The Curse of Fenric" je lui avais trouvé une certaine classe et un certain charisme, autant je n'ai retrouvé ni l'un, ni l'autre ici. De temps à autre, il apparait bien comme étant LE Docteur. La scène où il menace le Smith avec le détecteur faisait bien Doctoresque. Ou bien ses p'tites répliques qui font souvent mouche. Mais McCoy manque sérieusement d'entrain dans cet épisode.
Par contre, il est aidé d'un excellent scénario qui fait du Docteur un personnage ambigüe, très sombre, qui utilise Ace, et se rend volontairement là où elle ne veut pas... Si je n'ai pas été marqué par le jeu de McCoy, j'ai beaucoup aimé le rôle et la personnalité du Docteur dans cet épisode. Et finalement, toute cette retenue est peut-être bien volontaire...

Bref, un très bon épisode malgré tout, très (trop ?) dynamique, un huit-clos très prenant, avec un scénario complexe, mais néanmoins solide, malgré un Docteur qui m'a semblé un peu trop effacé. Pour moi, il manquait la petite touche de charme et d'humour de DW, que je n'ai pas autant retrouvé que dans d'autres épisodes...
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Jeu 8 Juil 2010 - 19:41    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light Répondre en citant

Ohhhh, je ne suis plus seule sur ce topic!!! Smile

En effet Seven semble un peu éteint mais c'est en fait relativement souvent le cas je trouve: il est plutôt calme, assez impassible (surtout par rapport à Six) et ses habits assez sobres (là encore, surtout comparé à Six^^) renforcent cette impression d'effacement. C'est pour ça qu' il me fait beaucoup penser à Columbo: un sacré manipulateur sous une apparence complètement anodine. Smile
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Capt.Jack
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 927
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Ven 29 Avr 2011 - 17:36    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light Répondre en citant

Moi j'ai cru vraiment au début que je n'aimerais pas cette épisode. Et puis je ne saurais dire quand. Y'a un déclencheur qui se met à nous prendre et à ne pas nous lâcher avant la fin.
Certes je trouve le Dr très dur à laisser les deux femmes statufier sans les aider. Certes je lui trouve un coté cruel qui préfigure le neuvième docteur. Mais quel répartit lorsqu'il se fait passer pour le maître de maison par exemple.
J'ai pas trop comprit pourquoi y'en avait deux d'ailleurs sur la fin. Celui qui a évoluer, et l'autre qui capture le constable.
Par contre cet épisode me fait définitivement aimer Ace/Alice ^^ (Comme s'il y en avait besoin)
L'épisode qui respecte le temps (Ace a brulé la maison, le dr veut savoir pourquoi, light explose a cause des actions du Dr, ace brulera la maison ...)
Revenir en haut
Kwack
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2013
Messages: 527
Localisation: Magic Bus
Féminin

MessagePosté le: Ven 17 Mai 2013 - 08:14    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light Répondre en citant

Ourf ! Merci Tyr d'avoir écrit ce résumé. Je crois que je n'avais compris que la moitié des tenants et aboutissants de cet épisode. Au début tout allait bien et puis j'ai été de plus en plus lâchée.
Restait le sentiment que ce que je ne comprenais pas était tout de même très intéressant. Je regardais donc les évènements se passer dans une sorte de fascination étonnée, allant de "WTF" en "WTF" (et cet épisode en est particulièrement rempli ^^).
En définitive j'estime qu'il s'agit tout de même d'un très bon épisode, ne serait-ce que pour l'ambiance et l'atmosphère qu'il insufle tout du long.
Ace est absolument géniale dans cet épisode. Elle est badass, et si on la laissait faire, elle botterait l'arrière-train de tout le monde (Doctor y compris).
Il me reste des petits détails que je n'ai pas encore très bien saisis, mais un second (voire troisième) visionnage devrait arranger ça Mr. Green
_________________

John Hurt c'est pas du jeu.
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Sam 16 Nov 2013 - 22:33    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light Répondre en citant

Ouah. C'est la première fois qu'un épisode classique me scotche autant. Je l'ai regardé en une seule soirée lors que je comptais regarder qu'une partie ce soir, tellement j'étais impatient de voir la suite (et de comprendre l'épisode). Sinon les critiques au-dessus résument bien. J'ai deux choses à ajouter : Ace est géniale (et cette fois elle n'explose rien) et gagne encore en développement, et ça c'est cool. Et les musiques de cet épisode, particulièrement dans la 1ère partie, sont sublime.
Et c'est creepy à souhait. J'ai été limite horrifié à deux reprises : le coup de la soupe, et le moment où Light dit "je voulais savoir comment ça marchait alors je l'ai démonté" en tenant un bras arraché. Cet épisode est génial !
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
Ledru Rollin
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2013
Messages: 600
Masculin

MessagePosté le: Sam 18 Jan 2014 - 14:03    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light Répondre en citant

Un autre bon épisode de la saison 26 (ils le sont tous en fait). Effectivement dès le début l’ambiance sombre est bien construite et l’on sait alors que ce sera un bon épisode.
Toutefois, on peu regretter une fois de plus, que comme beaucoup d’épisodes avec McCoy, ça manque clairement d’explications et on est rapidement largué. Parfois la réponse vient à la fin, parfois il faut juste faire de déductions… J’ai d’ailleurs lu que la crew n’avait pas elle-même tout compris à l’épisode au bout du compte…
Le Docteur poursuit donc ses manipulations, puisqu’il a amené Ace dans une maison dont elle lui avait parlé, mais sans lui dire. La raison pour laquelle le Docteur est intéressé par Ace sera expliquée dans l’épisode suivant.
Au début les choses vont plutôt bien, un peu de mystère mais on pense garder le cap. Et puis, c’est avec les bébêtes dans le vaisseau souterrain que j’ai commencé à être perdu. Car en fait, ce ne sont pas des créatures, mais les anciens corps de Smith.
Smith est effectivement difficile à saisir, car dès le début les relations entre les personnages sont ambigües.
Lorsqu’ensuite on trouve un inspecteur en animation suspendue, on est encore plus paumé… Déjà qu’on a eut du mal à comprendre le coup de l’explorateur (type de personnage un peu récurrent avec Cook dans Greatest Show Of The Galaxy) et l’objet radioactif dont on ne sait pas ce que c’est au final.
Finalement les explications arrivent à la fin avec l’arrivée de Light. Du fait que Smith est le méchant et Control plutôt du côté des gentils, on pourrait penser que Light serai gentil, mais en fait non. Malheureusement le caractère du personnage manque un peu de crédibilité. Sa mission qui consistait à faire un classement des espèces est donc à refaire. Et plutôt que de s’atteler à la tache de son métier passionnant le type préfère tout détruire (dans ce cas pourquoi l’aurai-t-il pas fait dès le départ pour ne pas faire ce travail déjà avant ?). Et pour couronner le tout, le Docteur lui dit alors que lui aussi évolue. Et le type ne s’en était jamais rendu compte, alors qu’il est d’une espèce qui évolue vachement vite (puisque c’est le cas de Smith et de Control) ou de faire évoluer des sujets. Et donc, il décide alors de se détruire lui-même. Je veux bien que parfois les méchants doivent être un peu incohérents dans leur stratégie, mais là c’est juste un peu trop gros. C’est un peu dommage que se fini comme ça alors que le personnage de Light aurai pu être mieux exploité…
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Sam 18 Jan 2014 - 19:28    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light Répondre en citant

Le problème avec cet épisode, c'est qu'il y a des tas de scènes coupées pour qu'il tienne en 3 parties. Et comme par hasard elle n'existe qu'avec le bandeau moche du temps en plein milieu donc pas d'édition spéciale possible Sad
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
Ledru Rollin
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2013
Messages: 600
Masculin

MessagePosté le: Dim 19 Jan 2014 - 12:35    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light Répondre en citant

Que veux-tu dire avec le bandeau moche du temps ?

Est-ce que cela signifie que les bandes originale complètes ont été perdues ?

J'aimerai pouvoir espérer que comme pour Silver Nemesis, un jour enfin ces épisodes voient le jour en version complète !
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Dim 19 Jan 2014 - 13:53    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light Répondre en citant

Le Bandeau noir en plein milieux avec le décompte du temps, du style: 12:02:73 en plein milieux de l'image, et d'après ce que j'ai compris, oui, les bandes originales n'existent plus. Je sais plus où j'ai vu ça mais à priori, pas de version complète possible...
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
Ledru Rollin
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2013
Messages: 600
Masculin

MessagePosté le: Dim 19 Jan 2014 - 14:51    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light Répondre en citant

http://www.doctorwhoreviews.co.uk/7Q.htm

Citation:
The DVD boasts a large selection of deleted and extended scenes, but these can only be enjoyed in isolation. It’s such a pity that a special edition couldn’t have been cobbled together as was the case with The Curse of Fenric last year; it certainly would’ve lifted Ghost Light up from being an average story to a great one as many of these deleted scenes really help to make sense of the perplexing narrative. Unfortunately, the deleted scenes are all time-coded so that wasn’t ever on the cards. Nevertheless, despite no special edition being possible, a 5.1 surround mix for the story has been painstakingly crafted which enhances the viewing experience no end.


Visiblement les scènes coupées existent bien, mais ce sont elles qui ont le bandeau (je ne les ai pas vu)..

Bon, espérons qu'un jour ils arrivent quand même à nous faire une édition 'extended' restaurée pour cet épisode ainsi que pour Silver Nemsis...
Revenir en haut
Ahaimebété
[Bad Bad Beans]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 3 513
Localisation: Marseille
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Sam 20 Sep 2014 - 15:58    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light Répondre en citant

Ghost Light


Date de publication: 1990 par les éditions Target Books, W.H. Allen


Septième Docteur


Compagnon du Doctor : Dorothy "Ace" MacShane

Autres personnages : Josiah Samuel Smith ; Mrs Pritchard ; Gwendoline ; Reverend Ernest Matthews ; Redvers Fenn-Cooper ; Control ; Light ; inspecteur Mackensie


Auteur : Terrance Dicks

Résumé : Le même que celui de l'épisode évidemment, c'est à dire : Ace et le Docteur arrivent dans une maison victorienne où les habitants, sous la coupe du propriétaire Josiah Samuel Smith, ont un comportement étrange, et à vrai dire effrayant.




Ce que j'en pense :

Pour comprendre plus clairement l'histoire, prière de se reporter au résumé fait par Tyr dans le premier message de ce sujet. Il est parfait et tout à fait clair.

Que dire de cette histoire, sinon que l’idée de base était très intéressante, mais qu’elle convient peut-être mieux à l’écriture qu’à un épisode télé. Ou alors, il aurait fallu les quatre parties initiales qui étaient prévues. Ou bien, c’est la réalisation qui pèche et rend incompréhensible et compliquée une histoire qui ne l’est pas tant que ça.

En tout cas, après avoir lu la novelisation, c’est un peu l’impression que j’ai.

Il y a plusieurs choses que je n’avais pas du tout captées dans l’épisode, et qui sont parfaitement claires dans le roman :
La créature enfermée du début est libérée par le Docteur et c’est Control qu’on voit à la fin.
Les monstres qui font peur à Ace (un qui a une forme d’insecte et l’autre de reptile) ne sont que des coques vides (les restes de la première forme de Control et Josiah) animées par Control.
Josiah est un membre de l’équipage de Light qui a « fait sécession », retient celui-ci dans un état de coma et souhaite se transformer en « gentleman victorien », puis tuer la Reine pour prendre le pouvoir en Grande-Bretagne.

Ce sont quand même des éléments essentiels de l’histoire, mais c’est tellement embrouillé dans l’épisode que ça ne se comprend pas du tout.

Sinon, étant donné que j'avais vu l'épisode juste avant, je n'ai pas lu le roman de façon "passionné". Certes, j'ai apprécié de comprendre enfin ce qui se passait, mais deux fois la même histoire en peu de temps, c'était un peu trop (j'ai fait la même bêtise avec The Ghosts of N-Space). Enfin, voilà qui est fait, je peux partir vers de nouvelles aventures (AKA : lire des livres originaux et non plus des novellisations).
_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
Mad_Dog
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2012
Messages: 722
Localisation: Rennes
Masculin Taureau (20avr-20mai) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 8 Oct 2015 - 14:19    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light Répondre en citant

Le truc wikipédiable de l'épisode :
C'est le dernier épisode de Doctor Who "classic" à avoir été filmé ! (Le film et les spécials mis à part....) Ironiquement, la dernière scène à avoir été tournée de la série représente une mère et une fille changée en statue de pierre ! Triste métaphore.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ghost_Light

Mon avis :
Le même que tout le monde : Ca va trop vite (chose que j'aurais jamais cru dire d'un épisode de la série classique) et déjà qu'il y a bien quatre ou cinq intrigues qui se croisent, mais en plus, apparemment, des tonnes de choses ne sont pas expliquées car coupées au montage. J'ai vraiment été paumé et j'ai remis deux ou trois fois certains passage, persuadé que j'étais de me dire "j'ai pas suivis certains trucs, c'est ça ?"

Ce qui est marrant, c'est que j'ai maté cet épisode quelque jour après la première partie du double épisode "Under the Lake"/"Before the Flood" et ça me permet de me dire que oui "Under he Lake" est bien écrit puisqu'il pose un mystère sans nous perdre.

Du reste, si l'on ôte la confusion, il y a vraiment du potentiel, notamment avec les décors, l'ambiance... mais je suis assez frustré tant certains personnages pourtant intéressant sont évacués ce qui rend difficile de s'attacher à eux (Gwendoline, Mackenzie, Control...) J'adore le majordome Néanderthalien qui se trouve être le personnage le plus gentil de l'épisode.

Voilà mon avis... purée, j'ai vu 99% de la série selon mon compteur Harton !!
_________________
Upgrading in progression :
Revenir en haut
Mikado
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mai 2015
Messages: 388
Localisation: France
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe

MessagePosté le: Dim 23 Juil 2017 - 12:03    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light Répondre en citant

Je n'ai pas aimé Ghost Light. J'ai rien compris, d'où vient le Ghost Light et quel est son but ? Je me suis ennuyé, pas parce que c'était lent, mais parce que je comprenais pas ce qu'il se passait à l'écran.. par contre Ace est sympa dans cet arc (mais ça je peux le dire pour tous les arcs).
_________________
Revenir en haut
Skype
Uranium
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2017
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Mer 16 Aoû 2017 - 21:03    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light Répondre en citant

Très bon épisode.
Beaucoup d'intrigues qui se croisent le rendant confus pendant les 2 premières parties mais la troisième apporte beaucoup d'éclaircissement. On sait comment Nimrod s'est retrouvé au XIXème siècle. Ce qui est arrivé à l'explorateur, ce qu'est le Gosth Light, ect...
Il y a juste les femmes qui sortent du placard à 18 heures, je n'ai pas compris si c'était des humaines ou des aides de Light ?

Ambiance maison hanté est très réussie. L'idée d'utiliser la théorie de l'évolution est bien amenée. C'est une idée originale que Light considère que l'évolution rende son travail de classification inutile au point qu'il veuille la stopper en détruisant la Terre. C'était amusant quand il démonte un humain pour comprendre comment ça marche.

On retrouve Le Docteur manipulateur emmenant Ace contre sa volonté dans une maison qu'elle brûlée en 1983 afin de comprendre pourquoi. Par contre par la suite il a l'air de déjà tout savoir sur la maison, Light, Contrôle....
Ace, malgré son désir de partir au début, se montre tout de même géniale. Bien que qu'elle ne fasse rien exploser cette fois.

J'ai apprécié cet épisode.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:22    Sujet du message: [Episode] 157: Ghost Light

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Les anciennes saisons et films -> Docteur 7 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com