Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Episode] 158: The curse of Fenric

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Les anciennes saisons et films -> Docteur 7
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Jeu 10 Juin 2010 - 19:58    Sujet du message: [Episode] 158: The curse of Fenric Répondre en citant

Hmmm, intéressant épisode, plein de passages cultes et de rebondissements, mais je n'ai pourtant pas été enthousiaste.
Il faut dire que je ne suis pas fan des épisodes où le méchant est Evil (Satan pit....aaaargh!^^), et j'ai de plus trouvé l'épisode assez longuet par moment: on aurait par exemple pu se passer de la petite amourette entre Ace et le soldat Russe, ou des problèmes relationnels entre les futures vampirettes et la vieille dame coincée.

De plus, encore une fois, le 7eme Docteur semble tout savoir et être tout puissant... Heureusement que sa durée de vie a été relativement courte car je pense que ça m'aurait assez vite lassé. J'aime quand mon Docteur rame un peu pour trouver la solution. Smile Là sa "perfection" m'a gâché quelques excellentes scènes. Par exemple, j'ai trouvé génial que Ace soit en réalité un "pion" de Fenric et que c'est lui qui l'avait mis sur le chemin du Docteur: je craignais vraiment qu'on ne nous dise jamais comment une simple explosion avait pu projeter Ace sur une autre planète. Mais pourquoi faut-il que le Docteur ait été au courant depuis le début? Pourquoi faut-il qu'il sache que c'est Fenric qui tire les ficelles dès le moment où il arrive dans la base? Comment sait-il où se diriger au moment où ils arrivent d'ailleurs?

Et le fait qu'il ait enfermé ce Fenric il y a quelques siècles par le biais d'une partie d'échec: non seulement le coup de la partie d'échec entre le Bien et le Mal est un sacré cliché mais ça nous montre encore une fois un Docteur quasi-divin. J'ai la nette impression, vu qu'on ne précise pas de quelle incarnation il s'agissait alors, que c'est encore une référence au moment où il était The Other... Et puis bon, j'adore Ace (qui continue à ne pas crier lorsqu'elle est en danger, Dieu merci), mais depuis quand est-elle aussi géniale? Elle découvre immédiatement ce que veut dire le dessin sur le tableau du professeur, lui explique même comment décoder les runes, et trouve en quelques minutes la solution à la partie d'échec qui bloquait Fenric depuis des millénaires? Je veux bien mais alors il aurait fallu voir ce coté petit génie dans les autres épisodes.

Contrairement aux autres Docteurs, qui se laissent "porter" par le TARDIS et arrivent au milieu des ennuis sans le vouloir, Seven semble délibérément retourner là où il a laissé des ennemis afin de leur remettre une raclée. C'est une bonne idée de changer ce principe mais l'improvisation Doctoresque me manque! Crying or Very sad

Néanmoins certains points sont excellents. J'ai en particulier adoré l'explication sur le fait que les Haemovores soient repoussés par la foi (cela crée une barrière psychique): belle réécriture du mythe du vampire! Cela permet en plus la scène délicieuse du soldat russe repoussant les vampires avec son insigne de la Faucille et du Marteau et sa foi en la révolution alors que le curé et sa bible échouent! Laughing Quand on pense que le mur de Berlin n'était même pas encore tombé au moment où l'épisode a été tourné... Et puis le moment où le Docteur les repousse en récitant le nom de ses anciens compagnons est touchant: j'aime ce mélange de manipulation et de profond attachement à ceux qu'il aime dans le caractère de ce Docteur: quel dommage qu'il soit aussi tout-puissant. Oh, et un bon point pour l'hommage au film Fog. Smile

J'ai également adoré le fait que le bébé que Ace sauve soit en réalité sa propre mère, même si c'est un grand classique,mais il faut dire que le coté Timey wimey de ces saisons avec Seven me plait beaucoup. Dans le même thème, le chef Haemovore dernier survivant d'un futur détruit par la pollution et qui réalise grâce au Docteur que c'est le fait d'obéir à Fenric qui créera ce futur d'où il vient est très bien trouvé. Et le moment où Ace est sauvé du chef Haemovore par sa foi en son Docteur est très touchant, comme le moment où Seven doit briser cette foi pour que son plan fonctionne et raconte donc des horreurs sur Ace.

Enfin, très bon jeu d'acteurs: c'est d'ailleurs généralement le cas cette saison. Le chef anglais en particulier est excellent, de même que le professeur/Fenric. Et les Haemovores, en particulier les vampirettes, ne sont pas trop ridicules. La grand-mère de Ace est également assez émouvante.

Bref, plein de points positifs dans cet épisode mais malheureusement le coté surpuissant du 7eme Docteur commence à me lasser un tantinet: s'il pouvait se contenter d'être un manipulateur de première... Smile
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 10 Juin 2010 - 19:58    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rangil
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 38

MessagePosté le: Mer 15 Fév 2012 - 16:44    Sujet du message: [Episode] 158: The curse of Fenric Répondre en citant

Parmi les quelques épisodes classiques que j'ai vus, celui-ci remporte ma préférence. Déjà, parce qu'au contraire de Tyr, cette facette du Docteur tout-puissant ne me déplaît pas, bien au contraire. Ici en tout cas, je la trouve bien exploitée : elle met vraiment en valeur un côté manipulateur et sombre, et même Ace n'en peut plus de le suivre à l'aveuglette. C'est plaisant de voir le Docteur toujours calculer avec plusieurs coups d'avance.

Cet épisode m'a également fait la bonne surprise de se révéler très rythmé. Certes, il y a quelques moments un peu lourds avec les amourettes d'Ace, mais c'est vraiment secondaire. Les 3/4 du contenu de chaque épisode sont très vivants et réussis, et le rythme va crescendo d'épisode en épisode, avec un final épique, riche en révélations et en émotions.

Les personnages sont tous très réussis : le prêtre se révèle très touchant, le chef anglais s'en sort très bien dans un rôle qui aurait pu être caricatural (et les méchants de la série classique semblent souvent tout droit sortis d'un épisode de Merlin...), mais qu'il joue avec beaucoup d'émotion et de mélancolie. Le professeur, très drôle, devient un Fenric qui fait froid dans le dos, avec un sourire de psychopathe que n'aurait pas renié Jack Nicholson ^^

Comme l'a fait remarqué Tyr, la cerise sur le gâteau, c'est que les monstres et les effets spéciaux ne font pas trop ridicules. J'avais très peur au début, quand on voit le bras dans l'eau, mais c'était une fausse piste habilement exploitée, puisque finalement Fenrir est très sobre et que même le premier Haemovore se révèle réussi.

D'ailleurs, en parlant de l'aspect ridicule, je salue aussi le scénariste qui s'est creusé la tête pour trouver de vrais cliffhangers, au contraire des running-gags de la plupart des autres épisodes ^^ Au début c'est drôle, mais rapidement, on finit par être dégoûtés des cliffhangers de la série classique, qui se résolvent en 30 secondes montre en main dans l'épisode suivant, si ce n'est pas moins. Ou dont ne comprend carrément pas ce qu'ils font là, comme celui du premier épisode de Dragonfire, qui arrive comme un cheveu sur la soupe ("Hum, une falaise qui n'en finit jamais. Si je m'accrochais à la rambarde qui donne sur le vide, pour regarder un peu le paysage ? Oups, je suis coincé, pourtant que je pensais que je trouverais des choses intéressantes en regardant le rien !").

La révélation sur Ace était très amenée, l'intelligence du personnage dans cet épisode ne m'a pas paru trop illogique : il me semble normal qu'une adolescente du futur soit capable de résoudre plus facilement les problèmes mathématiques ou informatiques qui bloquaient le milieu du XXème siècle. Après, je ne l'ai pas vue très souvent, si évidemment dans d'autres épisodes de son passé, il y a des problèmes de ce genre qu'elle ne comprend pas, c'est incohérent, mais en l'état, ça ne m'a pas choqué.

Par contre, WTF sur le problème d'échec : qu'est-ce que c'est que cette solution ? Parce que je ne sais pas si quelqu'un a mieux compris que moi, mais "les Noirs et les Blancs s'allient", c'est pas franchement un mouvement autorisé, ça...

Enfin bref, un épisode qui m'a énormément plu et qui, différemment à beaucoup d'autres, n'a pas trop mal vieilli. Le 7ème Docteur s'impose définitivement comme mon préféré de la série classique, et l'intrigue vaut vraiment le coup.


Dernière édition par Rangil le Mar 27 Mar 2012 - 08:23; édité 1 fois
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Jeu 16 Fév 2012 - 13:47    Sujet du message: [Episode] 158: The curse of Fenric Répondre en citant

JonTom, Capt Jack! Nous ne sommes plus seuls sur le topic! Gloire au Docteur! Bienvenue parmi nous Rangil, c'est un plaisir d’accueillir un nouveau revieweur (en plus option pavé^^) dans cette partie hélas peu fréquentée du forum. N'hésite pas à commenter les autres anciens épisodes que tu as vus.

Et tout comme toi j'apprécie beaucoup 7 même si comme je le dis son coté trop puissant m'énerve un peu (son coté manipulateur en revanche, j'adore^^) mais bon: je n'ai vu intégralement que le 6ème et le 7ème Docteur pour l'instant et forcément Colin Baker ne peut pas trop rivaliser vu le costume impossible et les scénarios archi faiblards qu'il a dû subir. Du coup je vais attendre un peu avant de déclarer qui est mon favori parmi les anciens. Smile
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Kein
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2012
Messages: 87
Localisation: Jougne
Masculin

MessagePosté le: Jeu 4 Oct 2012 - 20:09    Sujet du message: [Episode] 158: The curse of Fenric Répondre en citant

Actuellement si je devais choisir un seul DVD de Doctor Who à prendre sur une Île déserte, ce serait celui-ci.
Ce qui est étonnant, c'est que cet épisode est un des premiers classiques que j'avais commencé à regarder, et le rythme un peu lent du début m'avait à l'époque fait laisser tomber le visionnage.
Puis je l'ai repris 6 mois après, cette fois la version Film du DVD. Et là je suis resté scotché d'un bout à l'autre. Il y a tellement de subplots qui se déroulent en même temps qu'on ne sait plus où donner de la tête. Le 7ème Doctor est exactement comme je l'aime : manipulateur à fond. Sa relation avec Ace est à son top. Au passage le duo Ace/Seven est mon duo préféré de tout Doctor Who. J'aime cette relation "Professeur" et "Élève" et toute la complicité que l'on ressent entre eux.
C'est cet épisode qui a fait monter Seven la deuxième place de mon podium des Doctors et depuis ça n'a pas changé !
_________________
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Sam 21 Déc 2013 - 13:32    Sujet du message: [Episode] 158: The curse of Fenric Répondre en citant

OO Wouaow! J'ai tellement adoré cet épisode!

En fait j'ai pas l'impression d'avoir regardé un épisode de Doctor Who, mais dans le bon sens: Un intrigue si dense, si intéressante, des personnages parfaitement caractérisés et tous ambigus, le Doc au sommet de sa forme (manipulateur et compatissant), et c'est sombre à souhait. Franchement, c'est mon épisode préféré de toute la série ou en tout cas il est sur le podium. Diantre que c'était bien. Même la musique est géniale!
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
PsyX
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2009
Messages: 143
Localisation: Paris
Masculin Taureau (20avr-20mai) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 5 Jan 2014 - 18:39    Sujet du message: [Episode] 158: The curse of Fenric Répondre en citant

C'est ce genre d'épisode qui me fait dire que Doctor Who n'aurait jamais du être arrêter. Il est juste sublime.

Seul petit bémol c'est -comme les 3/4 des épisodes de cette période- encore une histoire du super Docteur qui à tout préparer à l'avance. Les traces du Cartmel Masterplan sont visible. Dommage que ça n'ait pas suffit à relancer la machine parce que des trucs comme ça j'en veux plus x_x
_________________
Revenir en haut
Ledru Rollin
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2013
Messages: 600
Masculin

MessagePosté le: Dim 19 Jan 2014 - 14:35    Sujet du message: [Episode] 158: The curse of Fenric Répondre en citant

Un épisode effectivement intéressant. L’intrigue au début est tellement bien amenée (quelque chose de mystérieux dans l’océan, et le Docteur qui s’intéresse à la machine de Judson et les inscriptions Viking. On ne sait toutefois pas pourquoi à la base la motivation du Docteur à aller sur les lieux.
Tellement captivant donc que j’en avais oublié qu’on allait bientôt avoir des explications sur Ace, et le jeu d’échec dans le bureau fac-similé d’Hitler nous le signale. D’ailleurs cet épisode présente pas mal de similitudes avec Silver Nemesis. Ici un trouve Russe est à la recherche de quelque chose, et le méchant est un personnage que le Docteur avait déjà rencontré avant.
Après ça part quand même dans un léger n’importe quoi quand on découvre le passage secret dans la crypte qui mène à une usine où Millington récupère un produit toxique. Et là sans sous titre j’étais un peu largué sur comment le Docteur arrivait à mettre Millington dans la confidence, et le lien avec la machine ULTIMA. Le coup des inscriptions qui apparaissent est aussi tiré par les cheveux.
Les vampires étaient certes pas mal sur certain points, mais un peu caricaturaux sur d’autre. Le principal bémol est qu’ils sont sensé être une évolution future de l’espèce humaine (en fait le futur que souhaitait créer Fenric) mais ils disposent de capacité psychiques très avancées. Après, le coup du prêtre qui a perdu la foi avec la guerre et qui ne peut résister tandis que Sorin lui croit au régime est plutôt pas mal (bien que la mort du prêtre fait de la peine).
Les histoires un peu secondaires sur Ace avec Sorin, et avec Kathleen ne m’ont pas déplu. J’avais vu le coup venir que c’était sa grand-mère et j’étais même surpris qu’elle ne l’avait pas compris elle-même !
Je n’avais pas trop compris le coup de la potiche, et ce n’est qu’après coup que je comprend mieux en lisant qu’il s’agissait en faire de Fenric qui était dedans.

Finalement les explications sont donné à la fin, que Fenric avait manipulé tout les personnages, descendant des vikings, depuis le début. Mais c’est dommage que pas plus d’explications ne soient données (on sait que c’est comme ça que Ace s’est retrouvé dans Dragonfire, mais ça reste très flou).
L’idée de Ace qui doit perdre sa foi en le Docteur pour finalement faire que Fenric perde ne sera pas sans rappeler la fin de God Complex.
Un petit carton jaune au Docteur qui finalement va quitter les lieux comme ça en laissant derrière lieu toutes les bonbonnes du produit chimique toxique avec lequel Fenric allait transformer l’humanité. Nan, sérieusement, il a du les détruire, mais ils auraient pu glisser ça dans les dialogues finaux.
Revenir en haut
Gérard
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2010
Messages: 2 887
Localisation: Bois d'Arcy
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 19 Jan 2014 - 14:45    Sujet du message: [Episode] 158: The curse of Fenric Répondre en citant

A noter que la rubrique "The Facts of Fiction" dans DWM fait une analyse de cet épisode dans le dernier numéro en date.
_________________
"Kentoc'h Mervel!"

Revenir en haut
Ahaimebété
[Bad Bad Beans]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 3 513
Localisation: Marseille
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Sam 20 Sep 2014 - 16:33    Sujet du message: [Episode] 158: The curse of Fenric Répondre en citant

J'aime beaucoup cet épisode à cause de plein de références (la machine à décoder, les runes, tout le bazar sur les Vikings, le Timey Wimey avec la grand-mère et la mère de Ace qu'elle envoie elle-même à Perivale, créant son propre futur, etc.), cependant il y a des tas de trucs et de machins que j'ai moins aimé.

Le coup des Russes qui débarquent sur les côtes anglaises pour voler la machine, j'ai pas trop compris (est-ce quelque chose qui s'est réellement passé ou un truc similaire ?)
Les deux filles qui tournent vampires non plus. J'ai trouvé ça de trop en plus (bon, je suis pas fan des histoires de vampires, déjà).

Par contre, le scientifique paralytique qui sert de corps emprunté au méchant, et qui du coup se venge de sa nurse qui l'a fait ch*** toute sa vie, j'ai bien aimé (ouais, mon sadisme qui ressort de temps en temps).
Et puis la façon qu'a le Docteur de manipuler Ace, une fois de plus, pour son bien toujours, bien entendu.

Dernier truc : les personnages qui sortent de l'eau et qui m'ont fait penser à l'équipage du capitaine Davy Jones dans Pirates de Caraïbes. Je ne sais pas si c'est un hasard ou si les gens qui ont inventé les costumes ont eu des réminiscences conscientes ou pas de cet épisode, mais c'est vraiment le même genre de tronche de moule.
_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
Mad_Dog
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2012
Messages: 722
Localisation: Rennes
Masculin Taureau (20avr-20mai) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 10 Oct 2015 - 00:53    Sujet du message: [Episode] 158: The curse of Fenric Répondre en citant

Citation:
Le coup des Russes qui débarquent sur les côtes anglaises pour voler la machine, j'ai pas trop compris (est-ce quelque chose qui s'est réellement passé ou un truc similaire ?)


Bah, c'est, je pense, un clin d'oeil à la machine d'Alan Turing qui a décrypté les messages des allemands.

Les petits trucs wikipédiables de l'épisode :
A l'origine, l'épisode devait être tourné à la fois en studio et hors studio (comme souvent) pour finalement être tourné hors studio. Deux des enfants de Sylvester Mc Coy jouent des Haemovores (mais on ne les voit que dans la version longue) créatures qui ont été créées spécialement pour ne pas dire "vampire" (Haemovores signifie en latin tout simplement "mangeur de sang.")

https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Curse_of_Fenric

Mon avis :
Arrivé à la première moitié de la partie 4, j'avais comme avis que l'épisode était sympa, avec une histoire d'anciens, un docteur manipulateur, des monstres un peu craignos (les longues griffes ça m'a un peu fait rigoler... même si certaines scènes sont bien effrayantes) et de militaires. J'étais prêt à rendre un avis positif "sans plus" mais ce qui m'a retourné la tête c'est cette fin où le Docteur révèle qu'il savait qu'Ace avait été envoyée par Fenric depuis le début. WHAM. Et le Docteur qui "bouscule" Ace en la traitant de tous les noms afin de la libérer de sa foi.

Je ne m'attendais pas à un truc comme ça. C'était vraiment bon, vraiment noir, vraiment bien écrit. Je savais qu'Andrew Cartmel s'inspirait d'Alan Moore et voulait poser des jalons avec une histoire un peu plus complexe, mais là, c'est vraiment réussi. D'autant plus que je soupçonne cette histoire de partie d'échec en arrière plan d'être l'origine de l'inspiration de Russel T. Davies pour le mot "Bad Wolf" et autre "vote saxon" : un élément anodin sur plusieurs épisodes qui révèle finalement son sens.

Les personnages sont bons (et encore meilleure dans la version que Ian Briggs avait en tête, notamment au sujet de l'homosexualité...) l'intrigue est géniale, et j'aime beaucoup l'utilisation de la foi que ce soit pour le Russe qui a foi dans la révolution (chose marrante, le mur de Berlin allait tomber quelques semaines après la diffusion de cet épisode) mais aussi pour le Docteur dont les mots de la foi sont "Susan, Barbara, Ian, Steven" : Le Docteur a foi en ses compagnons. Un élément qui passe inaperçu et qui complète un peu la réflexion autour d'Ace ayant la foi en le Docteur.

SINON : Ca y est, il y a officiellement une fiche pour chaque épisode de la série sur wikipédia ! Bon, elles ne sont pas encore totalement remplies et j'estime que le ne boulot sera fini que lorsque j'aurais complétés toutes les choses se trouvant avant la nouvelle série (donc, les spécials, le téléfilm, les vidéocast, etc....) Mais c'est enfin la lumière qui apparaît au bout du tunnel.
_________________
Upgrading in progression :
Revenir en haut
Mikado
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mai 2015
Messages: 388
Localisation: France
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe

MessagePosté le: Lun 24 Juil 2017 - 14:55    Sujet du message: [Episode] 158: The curse of Fenric Répondre en citant

J'ai adoré ! Cet arc est une véritable prouesse scénaristique ! C'est tellement bien pensé, j'ai pas tout compris mais déjà le rythme est excellent, Ace est excellente, le Docteur est excellent (Sylvester McCoy dans cet épisode !! )

Merci Ian Briggs pour ce super scénario
Les révélations sur Ace m'ont vraiment choqué, vraiment un très très bon arc ! Smile
_________________
Revenir en haut
Skype
Uranium
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2017
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Ven 18 Aoû 2017 - 22:39    Sujet du message: [Episode] 158: The curse of Fenric Répondre en citant

A cette époque le TARDIS ne traduisait pas encore le russe et le viking. Cette épisode passerait sûrement moins bien dans le New Who, maintenant que Le Docteur a affirmé que le TARDIS pouvait tout traduire.

Sinon, je suis mitigé sur cet épisode. J'ai aimé beaucoup d’éléments: les cliffhangers, l'aspect des Haemovores bien que je trouve leurs comportements trop zombiesques, la foi qui les arrête, Ace qui rencontre et sauve sa mère, Ace qui reproche au Docteur de cacher des informations, l'alliance entre le Docteur et le Russe, le fait que Ace gaffe en relevant ce qu'est le code ou la solution de la partie d'échec,...
Mais la révélation que Le Docteur savait tout depuis Dragonfire le rend trop surpuissant. Et je n'ai pas compris comment les blancs et les noirs peuvent s'allier dans une partie d'échec à 2 joueurs, ni pourquoi la perte de foi de Ace pousse le Haemovore à se suicider avec Fenric ?
Il y a aussi la relation amoureuse de Ace qui n'a pas grande utilité et est mal amenée. Je n'ai compris pas qu'il avait une romance entre Ace et le Russe avant qu'il ne lui donne son écharpe, alors que Ace avait fait une remarque sur le mariage plus tôt dans l'épisode.

Finalement j'ai aimé les 3 premières parties mais la conclusion ne m'a pas convaincu.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:52    Sujet du message: [Episode] 158: The curse of Fenric

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Les anciennes saisons et films -> Docteur 7 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com