Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins...
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> La Série
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Ven 11 Juin 2010 - 13:33    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins... Répondre en citant

La réflexion sur Rose est pas forcément gentille pour rose mais je ne pense pas qu'elle soit faite parce que Rose est une femme juste parce que Rose est Rose et que la relation ROse/Doctor semble ne pas lui plaire ....

RTD est est dans Doctor Who très romantique au sens classique du terme, ça plait, ou pas, mais on reste dans des schémas très conventionnels, là où ou Moffat est plus cynique ....

Moffat me semble-t-il ne présente que des femmes "hors-normes" au sens de la norme justement, et le fait sans les hyper-sexualisées physiquement comme le sont les Lara Croft...

Nancy : fille mère dans les années 40....

Sally : très indépendante, débrouillarde, la vedette de l'épisode

River : dans une relation d'égale à égale avec le Doctor, elle ne dépend pas de lui, et s'ils sont marié,s pour le moins ils ont une conjugalité hors norme (ils ne vivent pas ensemble) . S'ils sont mariés, on a là un nouveau modèle, comme Jack est pour moi un nouveau modèle de personnage... Elle en dépend pas non plus intellectuellement de lui, presque l'inverse....

Amy : a peur du modèle classique du mariage c'ets le moins qu'on puisse dire, indépendante, avec du caractère.

Liz Ten : bah sans commentaire, assez stéréotypée dans le modèle "aventurière".
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 11 Juin 2010 - 13:33    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Esiole
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 144
Féminin

MessagePosté le: Sam 2 Juin 2012 - 18:10    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins... Répondre en citant

Topic très intéressant que je ressors un peu des abîmes.

J'aimerai apporter mes sentiments personnels sur l'image des femmes dans les histoires de Moffat :
A plusieurs occasions, l'écriture du Moffat m'a un peu laissé perplexe. Mais je ne savais pas que c'était lui, et je me fichais des auteurs à l'époque donc je je n'ai fait le lien que récemment.
Le comportement de plusieurs personnages et notamment du docteur par moment m'a déçu, voir irrité. Même si j'adoooore tous ces épisodes, il y a toujours un moment de gène :

- Dans "The Girl in the Fireplace" (La Cheminée du temps) : J'ai pas compris pourquoi le docteur tombait amoureux de Mme de Pompadour. D'accord, le status facebook de Rose est sur "compliqué", d'accord il a "sauvé" reinette pendant son enfance, d'accord c'est une grande courtisane super belle-intelligente-charmante. Et il est près à abandonner Rose dans un vaisseau carnivore pour ça ? Rose qui lui à sauvé la vie un nombre incalculable de fois, qui aurait pu mourir pour lui en regardant le coeur du TARDIS, Rose qui à empêché l'univers d'être détruit par les Daleks. ça ne dérange pas Moffat de la remplacer par un claquement de doigt par une blonde en corset qui n'a presque pas peur des vilains monstres ? (monstres qui sont carréments stylés d'ailleurs). Quand j'ai vu cette épisode j'étais en mode "quoi ? Quoi ? QUOI ? What the fucking fuck ?"
Heureusement elle est morte en attendant le docteur toute sa vie (sympa l'ambiance, tu aimes bien faire attendre les petites filles en détresses Moffat !)


- Dans "Blink" (Les Anges pleureurs)
: Cet épisode fait partie de mes préférés donc j'ai pas trop envie de le démolir. Mais juste, si j'avais rencontré un Homme capable de voyager dans le temps, des Aliens, une Blue Box plus grande à l'intérieur, j'aurais pas envie de me marier et fonder une famille... J'aurais peut être envie d'en savoir un peu plus... Il y a des planètes pleines d'aliens autour de toi Sally, lève les yeux ...

- Dans "Silence in the Library/Forest of the Dead" (Bibliothèque des ombres)
: Je sais pas vous mais j'ai pas tellement envie, une fois morte, d'être ramenée à la "vie" dans un ordinateur à élever des enfant virtuels et à pouvoir lire tous les bouquins du monde. Mais bon après les goûts et les couleurs...

- Dans : "The Wedding of River Song" : j'ai déjà développé mon point de vue
D'ailleurs le mariage m'a vraiment choqué : Je crois que je finirai par détester quelqu'un qui préfère voire l'univers détruit que d'accepter de souffrir à cause de ma mort. J'ai vraiment trouvé que ça faisait caprice.
Rose a souffert mais elle n'a pas piqué sa crise quand elle à su qu'elle devrait être séparée à jamais du docteur... Son coeur était détruit mais elle n'a pas dit "aller viens dans mon univers parallèle, tan pis si une partie de l'espace temps implose, les milliers d'êtres qui seront détruits souffriront moins que moi si je dois ne jamais te revoir.
C'est ça l'amour pour moi.
Alors River, elle est cool, elle est badass, elles a toujours des déguisement géniaux, elle vanne le docteur à la Donna en le charmant en même temps, c'est distrayant, on se marre bien mais au fond c'est quand même une grosse capricieuse.

- Je ne parle pas d'Amy parce que j'ai pas le temps... ;-)
- Je n'ai rien à dire sur le double épisode "The Empty Child/The Doctor Dances", en plus ya Jack dedans ! :-)

==> Donc voilà, j'aime les histoire de Moffat, mais ses personnages feminins ou les relations qu'elle ont avec les hommes me déçoivent parfois...
_________________
Revenir en haut
krevette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2012
Messages: 480
Localisation: à bord du TARDIS
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 2 Juin 2012 - 19:51    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins... Répondre en citant

Bon alors j'ai à peu près lu tout ce qui s'est dit ici et je pense être en grande partie d'accord avec Sunjin.

Pour moi les personnages féminins de Moffat sont fortes, indépendantes et de ce fait modernes. River est en quelque sorte l'alter-ego du Docteur et je trouve ça génial ! Ça permet à la série d'aussi faire "briller" des femmes.
La vison de RTD était trop "classique" pour moi, avec des personnages trop dépendantes du Docteur, qui paraissaient plus fragiles et qui du coup étaient sans cesse dans l'ombre du Docteur. (excepté Donna mais je rejoint l'avis de Sunjin à ce sujet)

J'ai cité ce qui s'est dit avant moi parce que je ne vois pas l'intérêt de répéter les choses lorsqu'elles sont déjà bien formulées Wink



Sunjin a écrit:
Je trouve au contraire qu'il écrit des rôles féminins forts, et atypiques, pas parfaits, mais presque masculines dans leurs qualités justement, et c'ets rare, je trouve au contraire qu'ils sort de stéréotypes, pas qu'avec Amy, ce qu'il fait dans jekyll avec l'excellente bellman est époustouflant, entre autre...

il écrit des personnages féminins qui se prennent en main et vivent par et pur eux me^mes, et très très charismatiques, très modernes et réalistes et par ricochet des hommes qui ont du mal à trouver leur place (rory...) mais pas toujours (jekyll ^^)

RTD est plus classique de ce point de vue je trouve. (only sur les persos féminins j'entends où je le trouve très romantique)


Sunjin a écrit:
Nommer et identifier une, ou des peurs n'en fait pas un macho et il me semble vu l'image positive (mais sur des critères positifs habituellement masculins : le savoir, la prise de décision, la capacité à agir...) de ses héroines. Je veux dire il écrit des femmes qui sont égal ou vole le premier plan : river, Amy au héros habituel là où RTD n'a réussi pour cet équilibre qu'avec Tate (et je pense vraiment qu'elle l'a imposé de par ce qu'elle est lol) Rose était tout de même derrière le Doctor, avait besoin de lui, River et non non, elles sont indépendantes. Sally Sparrow aussi.


Sunjin a écrit:
Après on a la dimension de la sexualité chez moffat qui dérange je pense aussi. il est plu cru, plus réaliste, moins romantique c'ets clair.... mais cela rend les choses, et les personnages vivants aussi, leur donne chair....

_________________


+TEAM RORY+ "Everyone needs a Rory in their life." - Steven Moffat. Rejoignez le culte !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Patient 13
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2011
Messages: 79

MessagePosté le: Sam 2 Juin 2012 - 21:28    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins... Répondre en citant

Pour River, je ne crois pas qu'elle souhaitait la destruction de l'univers plutôt que de devoir faire face au deuil de son mari. C'est à mon avis bien plus complexe que ça. (Et, bon, spoilers fin de la saison 6, au cas où des spectateurs ne suivant que la diffusion française passeraient dans le coin...) Déjà, lorsque le temps s'arrête et qu'on a un genre d'univers parallèle, elle n'est pas n'importe qui. Je pense qu'elle essaie vraiment de trouver une autre solution pour ne pas avoir à tuer le Docteur, elle demande l'aide de l'univers entier pour ce faire. Ça prend un peu de temps et ça met un sacré désordre dans l'univers en attendant, mais je pense qu'elle cherche vraiment une solution pour ne pas avoir à faire ce qu'elle est a priori obligée de faire. C'est clairement pas fini pour elle, genre "C'est bon je ne l'ai pas tué, happy end maintenant on laisse tout comme ça". Et je ne pense pas que ça s'arrête au fait que le Docteur meure, mais au fait que c'est elle qui le tue, qui est physiquement obligée de le faire. River, qui est d'un caractère assez rebelle, sédatée, enfermée dans une combinaison d'astronaute au fond d'un lac, contrainte (par hypnose) par un Silence d'appuyer sur la gâchette et tuer le Docteur... On lui enlève l'homme qu'elle aime mais pas seulement, on lui enlève son libre-arbitre, le contrôle de ses propres mouvements. Et c'est pas la première fois, en plus. Toute sa vie jusque là a plus ou moins été contrôlée par le Silence. Ça fait bien plus à avaler qu'un simple deuil - ce qui est déjà pas simple. Évidemment qu'elle se révolte, et ce qui est colossal, c'est qu'elle y parvienne. Sa volonté est telle que le temps s'arrête.

Je pense pas qu'elle soit plus (ou moins) égoïste que Rose à ce sujet. Elles ont les deux un peu ce caractère de ne pas se laisser faire, de se battre voire de piquer une crise quand elles perdent ou croient perdre le Docteur. Pour River je pense que son côté battante est dans son caractère, tandis que Rose a besoin du Docteur pour prendre conscience de ses qualités et les développer. (Et le nom, Rose, est assez bien choisi, dans cette perspective.) Ma seule réserve par rapport à Rose c'est que je vois plus celle-ci dans l'ombre du Docteur, à essayer de lui ressembler, enfin ça semble moins naturel que pour River. C'est tout à son honneur, de se montrer moins fragile qu'elle est réellement, ça crée des relations complètement différentes avec le Docteur et je comprends les shippers des deux couples, mais j'ai ma préférence pour la relation Docteur-River, moins romantique mais plus cohérente à mon avis par rapport à ce que ça implique dans la vie du Docteur.
_________________
I wanted to see the universe, so I stole a Time Lord and I ran away.
Revenir en haut
Esiole
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 144
Féminin

MessagePosté le: Sam 2 Juin 2012 - 23:34    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins... Répondre en citant

C'est sympa de pouvoir discuter avec des gens qui ont des avis différents sans pour autant se taper dessus ^^
Bon j'avoue que j'y suis allée un peu fort sur River, mais c'était pour bien faire passer mon point de vue (j'aime son parcours mais elle m'énerve un peu vous l'aurez compris).

Par contre, pour revenir sur le sujet du topic, je comprends pas trop :
Sunjin a écrit:
Après on a la dimension de la sexualité chez moffat qui dérange je pense aussi. il est plu cru, plus réaliste, moins romantique c'ets clair.... mais cela rend les choses, et les personnages vivants aussi, leur donne chair....

Je trouve qu'au contraire avec Jack, par exemple, on était pas trop dans le romantisme (et il suffit de regarder torchwood pour cerner le côté plus "cru" du personnage) et niveau réalisme, on retrouve les divorces avec les parents de Martha et le premier mariage de Donna. Chez Moffat, l'amour à moins de limite, c'est plus "grandiose" non ? (Rory qui à suivi Amy toute sa vie et partout, River dont la vie tourne autour du docteur...)
_________________
Revenir en haut
iJayp
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2011
Messages: 29
Localisation: Strasbourg
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 25 Juin 2012 - 12:56    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins... Répondre en citant

Esiole a écrit:
- Dans "The Girl in the Fireplace" (La Cheminée du temps) : J'ai pas compris pourquoi le docteur tombait amoureux de Mme de Pompadour. D'accord, le status facebook de Rose est sur "compliqué", d'accord il a "sauvé" reinette pendant son enfance, d'accord c'est une grande courtisane super belle-intelligente-charmante. Et il est près à abandonner Rose dans un vaisseau carnivore pour ça ? Rose qui lui à sauvé la vie un nombre incalculable de fois, qui aurait pu mourir pour lui en regardant le coeur du TARDIS, Rose qui à empêché l'univers d'être détruit par les Daleks. ça ne dérange pas Moffat de la remplacer par un claquement de doigt par une blonde en corset qui n'a presque pas peur des vilains monstres ? (monstres qui sont carréments stylés d'ailleurs). Quand j'ai vu cette épisode j'étais en mode "quoi ? Quoi ? QUOI ? What the fucking fuck ?"
Heureusement elle est morte en attendant le docteur toute sa vie (sympa l'ambiance, tu aimes bien faire attendre les petites filles en détresses Moffat !)

Si je puis me permettre de simplement réagir à ce paragraphe...
Le lien entre Reinette et le Doctor est assez particulier. Il me semble que Ten est, dans un premier temps, fasciné par la jeune Reinette, par l'histoire du personnage et son aura... Il veut la préserver parce qu'elle est un personnage qu'il admire. Pour moi, le shift a lieu au moment où il rentre dans sa tête pour essayer de comprendre pourquoi ils n'arrêtent pas de courir après son cerveau. A ce moment-là, cette dernière rentre dans sa tête à lui aussi. Et c'est ça qui fait la différence avec Rose. Soudainement, Reinette connaît son histoire, ses émotions (selon moi, peut-être même son nom, mais c'est à discuter). Elle devient + qu'une compagne fascinée qui court dans l'univers avec son héros. Elle devient comme une partenaire. Et c'est là qu'il y a une différence. Le Doctor est prêt à sacrifier son existence pour l'aider et l'accompagner. Parce qu'il a trouvé quelqu'un avec qui il a un lien différent. Et à mes yeux, peut-être encore + profond que celui avec Rose (mais je dis ça pour provoquer un peu)... Wink
Mais, bon, ça n'a rien à voir avec le sujet de base, excusez-moi... Razz Je me devais juste de défendre un peu la relation Reinette/Doctor qui me touche beaucoup.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
krevette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2012
Messages: 480
Localisation: à bord du TARDIS
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 30 Juin 2012 - 18:11    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins... Répondre en citant

Non mais c'est une très bonne observation je trouve. Je pense aussi que c'est un moment clé dans la relation Reinette/Doctor. Surtout qu'il en dit si peu sur lui au final, il reste assez secret et là elle à put lire en lui donc il est comme mit à nu devant elle.

Esiole a écrit:
Par contre, pour revenir sur le sujet du topic, je comprends pas trop :
Sunjin a écrit:
Après on a la dimension de la sexualité chez moffat qui dérange je pense aussi. il est plu cru, plus réaliste, moins romantique c'ets clair.... mais cela rend les choses, et les personnages vivants aussi, leur donne chair....

Je trouve qu'au contraire avec Jack, par exemple, on était pas trop dans le romantisme (et il suffit de regarder torchwood pour cerner le côté plus "cru" du personnage) et niveau réalisme, on retrouve les divorces avec les parents de Martha et le premier mariage de Donna. Chez Moffat, l'amour à moins de limite, c'est plus "grandiose" non ? (Rory qui à suivi Amy toute sa vie et partout, River dont la vie tourne autour du docteur...)


Je pense que Sunjin fait référence par exemple au fait que lorsque qu'Amy se jette sur le docteur, elle ne lui propose pas une relation sérieuse pour toute une vie mais juste un coup du soir. (femme libérée encore) Contrairement à Rose et Martha qui sont dans le romantisme de la relation, de l'amour vrai et durable dans le temps (et l'espace ^^).
De même que le côté provocateur de River qui n'hésite pas à faire des allusions sexuelles comme dans l'épisode 1 de la saison 6 ou elle dit au docteur "De toute façon je n'ai jamais sût retenir mes cris"... en ajoutant "désolé ça c'était un gros c'est pas l'heure". Sans compter tous ces "beaux gosses", "sweetie" et compagnie qui ajoutent à son comportement un peu aguicheuse qu'elle a avec lui.
Les femmes de Moffat prennent les devant avec les hommes et n'ont pas de tabous.

Après je pense que ce que tu mets plus en évidence Esiole c'est qu'avec Moffat c'est l'amour mis à l'épreuve qui est récurrent Wink
_________________


+TEAM RORY+ "Everyone needs a Rory in their life." - Steven Moffat. Rejoignez le culte !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dame Eleusys
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2011
Messages: 613
Localisation: cascade de Méduse
Féminin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 7 Juin 2014 - 00:35    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins... Répondre en citant

je relance le débat suite à un article lu récemment sur le net. IL traite de manière plus généraliste des personnages moffatiens dans leur ensemble mais créer un nouveau topic pour traiter de ce sujet me paraissait redondant.

http://www.madmoizelle.com/steven-moffat-sexisme-230364

Ayant toujours trouvé les personnages féminins de Moffat désincarnés, sans véritable ancrage dans le réel, j'ai trouvé l'article pertinent lorsqu'il les qualifie de "concept". C'est une des raisons d'ailleurs qui fait que je n'ai jamais réussi à m'y attacher.
Certains ici taxeront sans doute cet article d'anti moffatisme mais ce n'est ici pas le propos.
_________________

Je l'aurai un jour, JE L'AURAI !!!

Pour suivre le marathon classique: http://baraqueafrites.xooit.com/index.php
Revenir en haut
Lennox
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2011
Messages: 2 829
Localisation: CIA Tower
Masculin

MessagePosté le: Sam 7 Juin 2014 - 01:05    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins... Répondre en citant

Bon c'est vrai que l'article est bien anti moffatien mais je suis bien d'accord sur les compagnes=concepts.
_________________
Revenir en haut
Galaxy-eyes
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 1 165
Localisation: Photon
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Sam 7 Juin 2014 - 01:49    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins... Répondre en citant

Je vais sans doute relancer le débat mais j'ai toujours pensé que c'est justement ceux qui réduisent les compagnes de 2010 à des concepts qui devraient sérieusement revoir le mot misogyne. On réduit Amy à son physique parce que le Docteur a fait deux-trois blagues dessus, on réduit Clara à un mystère dans une jupe parce que le Docteur a utilisé cette formule une fois. Alors qu'il y a tellement plus. Donc je ne suis pas d'accord avec l'article.

Puis que l'article entre clairement dans le conflit ère RTD VS ère Moffat, j'y mets les pieds dans le plat aussi : il y aurait en revanche beaucoup plus à dire sur Rose et son égoïsme en raison de son amour pour le Docteur, ainsi que de Martha qui tombe amoureuse dès le premier épisode. Et aussi le rôle de la mère de la compagne toujours réduit à la grande castratrice qui s'oppose (Heureusement qu'on a eu Donna + Wilfried derrière.) Et aussi Ten qui fait tomber toutes les femmes qu'il rencontre en deux secondes chrono (Pompadour, Lady Christina pour les plus marquantes) Niveau sexisme ya pas mieux pour le coup. Donc big LOL que l'auteur de l'article se plaigne plus de l'un que de l'autre en se déclarant de + en + nostalgique de l'ère RTD. Je sens qu'il y a une petite pointe de "c'est la mode de critiquer untel, donc je le fais". Moi, je vois encore des traces de sexisme (misogynie non, faut pas déconner) chez Moffat, notamment avec River Song, mais pour moi c'est en grand progrès.

River Song est un concept par contre. Ce n'est pas un personnage régulier et elle n'existe qu'avec le Docteur (c'est confirmé d'ailleurs dans la Saison 6 qu'elle a littéralement été créée pour lui). Là je peux comprendre les remarques de sexisme. Car on après toute une période où River Song menait la danse et avait le dessus, le Docteur (et nous) commençait à en savoir plus sur sa vie et en remontant sa timeline, il devenait forcément le dominant (il suffit de voir le final Saison 6). Sauf que l'article s'arrête-là. Il omet toute la suite. Oui, le Docteur finit par avoir le dessus et River Song devenir une fangirl, car c'est dans la continuité depuis le début : plus on avancera, moins River Song sera âgée et plus nous et le Docteur en sauront plus. De quoi s'étonne-t-on ? Sauf qu'une fois les deux mis sur un pied d'égalité, ça change tout. Dans The Angels Take Manhattan ils sont plus égaux que jamais. Globalement je trouve le pari "femme du Docteur" risqué mais réussi, je peux comprendre les critiques sur ce personnage qui ne peut pas plaire à tous. Par contre, il faudrait ne pas omettre les trois quarts du personnage où River a le dessus, juste à cause de grosso modo deux épisodes en Saison 6 qui montre la "naissance" de River Song.

Amy a le dessus dans le couple (l'article en fait mention... contradiction ?) et les quelques tentatives pour mettre en valeur Rory ont toujours été un échec au début, son statut de boulet s'efface progressivement, même à la fin il est effacé par l'Ange et qui doit encore prendre la décision pour bouleverser une... deux... trois... quatre vies ? Amy. Toujours Amy. Mais non, juste car il y avait une faille dans son mur et que le Docteur s'y intéresse, Moffat est un sexiste... whut ? Le Docteur n'est un homme si intéressé par les choses que ça. Il y a quand même un lien d'amitié forte quoi, c'est incroyable de ne pas le mentionner.

Bref, River oui, Amy et Clara, non. Sauf que vu que l'article a principalement parlé de Amy et Clara, pour moi il se plante. Prendre ce qu'on nous présente et faire une analyse dessus sans chercher à voir ce qu'il y a derrière, c'est juste pas intéressant pour moi.

Citation:
femme sexy avec un flingue et de la répartie qui n’existe pas en tant que personnage mais en tant qu’intrigue, et s’attache extrêmement vite au génie principal sans réelle justification

C'est drôle car la première partie de la phrase s'adresse parfaitement à River (pas à Amy et Clara, où alors j'ai du raté le flingue ?), en plus de présenter une contradiction (de la répartie ? Bah c'est censé être bien pour une femme face à un homme, ça prouve qu'elle peut prendre le dessus comme l'a fait Clara)...
alors que la deuxième partie s'adresse particulièrement bien aux compagnes RTD. Rose plaque tout du jour au lendemain sans vraie justification autre que "je m'ennuie", Martha pareil car elle est amoureuse avec un roulage de pelle. Seule Donna a eu l'intelligence de refuser en premier. Enfin bref, j'ai vu des articles plus pertinents malgré tout.

EDIT : C'est du HS vu que c'est Sherlock, mais je suis mort de rire de voir ça dans un article sur le sujet de l'homme et la femme dans l'univers télévisuel:
Citation:
Scandal in Belgravia () est mon épisode de Sherlock préféré. Je trouve que c’est le plus rythmé (.) et en prime, on voit les fesses de Benedict

Lol quoi. On fait ce genre de réaction et après on s'étonne de voir des femmes faites pour plaire aux hommes dans les séries TV ? Lol.

Puis après l'article commence à lancer des pics qu'on voit partout sur le net à Moffat, voilà quoi.
Revenir en haut
MSN Skype
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 586
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 7 Juin 2014 - 05:20    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins... Répondre en citant

J’ai lu l’article et je trouve qu’il est plutôt bien. Oui ces femme-concepts me semblent vides de sens. Je ne me suis pas attachée à ces compagnes que je trouve trop loin de la réalité trop « exceptionnelles ». Le personnage de Amy me rappelle les photos de mannequins sur les magazines de mode : tellement retouchées et perfectionnées qu’elles deviennent tout à fait irréelles, aucune femmes ne ressemblent à ça dans la vraie vie. Pour Amy c’est pareil, Moffat a tellement voulu la faire parfaite qu’elle est… vide. Ceci est subjectif bien sûr.

Clara commence en grand. Ce n’est pas une simple fille du 21e siècle, c’est carrément l’ange gardien du Docteur. Clara ne fait pas partie de l’intrigue elle EST l’intrigue. Elle n’a fait qu’une demi-saison donc je vais éviter de trop m’avancer à son sujet, mais c’est une première impression.

Il y a toujours aussi la même recette chez les personnages de Moffat. Des femmes qui, au départ semblent fortes, mais s’avèrent avoir une faiblesse très « féminine » : l’amour. River est quant à moi la plus grande déception. Je l’aimais au début, j’attendais beaucoup de ce personnage. Le fait que son existence entière tourne autour du Docteur et qu’elle a été « crée » pour lui est tout à fait sexiste.

L’article est peut-être un peu anti-moffat je l’admets et oui les personnages de RTD ont aussi des défauts. Par exemple je n’aime pas du tout cette romance soap opera de Rose/Ten. Mais Rose était humaine, on pouvait imaginer croiser une fille comme ça quelque part dans le voisinage, mais une Amy ? Une Clara ? Martha a un intérêt pour le Docteur, mais il s’estompe et elle passe à autre chose. De plus, Martha est une étudiante en médecine, ce qui est déjà un plus pour les féministes.

Les personnages féminins de RTD ne sont pas parfaits et on peut les détester, mais ils sont normaux, humains, accessibles, du moins, au départ. Tandis que ceux de Moffat sont justes trop… comme tu dis Dame Eleusys… désincarnés. Alors qu’il « humanise » de plus en plus le Docteur.


Dernière édition par Ithyl le Jeu 18 Aoû 2016 - 16:59; édité 2 fois
Revenir en haut
Dame Eleusys
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2011
Messages: 613
Localisation: cascade de Méduse
Féminin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 7 Juin 2014 - 15:28    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins... Répondre en citant

Permets-moi de rebondir sur ce que tu dis galaxy en restant focalisée sur l’écriture moffatienne des personnages féminins sans faire une comparaison avec ceux créés par RTD, il existe un autre topic pour ça (Moffat versus RTD)



Galaxy-eyes a écrit:
«  j'ai toujours pensé que c'est justement ceux qui réduisent les compagnes de 2010 à des concepts qui devraient sérieusement revoir le mot misogyne. On réduit Amy à son physique parce que le Docteur a fait deux-trois blagues dessus, on réduit Clara à un mystère dans une jupe parce que le Docteur a utilisé cette formule une fois. Alors qu'il y a tellement plus. Donc je ne suis pas d'accord avec l'article. »


La 1ere apparition à l’écran d’Amy Pond adulte est celle de l’image d’une kissy girl et elle devient plus tard mannequin...si ce n’est pas mettre en avant sa plastique avantageuse et la réduire à une femme objet, il faut m’expliquer . Et ne parlons pas de sa grossesse où étant privée de sa maternité, elle est réduite au statut de mère porteuse. (d’ailleurs la rapidité avec laquelle elle se remet de l’enlèvement de sa fille m’avait choquée et l’époque et je trouvais que là encore on avait décrédibilisé le personnage).
Si je voulais, je pourrais faire allusion à une remarque de Moffat lors du casting où il aurait préféré Karen Gillian pour ses longues jambes et son corps svelte et élancé à une actrice talentueuse mais beaucoup moins bien foutue. Bon je parle naturellement au conditionnel , je n’y étais pas et j’espère qu’il ne s’agit que de bruits de couloir, parce que ce genre de propos machos a le don de m’exaspérer au plus au point.

Galaxy-eyes a écrit:
« Par contre, il faudrait ne pas omettre les trois quarts du personnage où River a le dessus, juste à cause de grosso modo deux épisodes en Saison 6 qui montre la "naissance" de River Song. »


Là encore mon avis est tranché. J’ai beaucoup apprécié le personnage de River jusqu’à la moitié de la saison 6. Son côté badass et à la fois très féminin, sa manière de jouer avec le doctor en ayant le dessus, son intelligence, sa parfaite connaissance en matière de futur et de technologie lui donnait énormément d’assurance et d’avantage. Et puis est venue la révélation du GRAND MYSTERE….l’effet d’un grand vent glacial, balayant tous mes espoirs en ce personnage...Waterloo, morne plaine….Elle n’était que la fille des Ponds, manipulée pour briser le doctor. C’était fini de l’ensorcelante River qui maitrise la situation...si pendant un bons nombre d’épisodes effectivement elle incarne cette femme forte sa véritable identité la réduit à néant. On a beau apprécier un film au moment du visionnage, si sa chute est bâclée, on ne retiendra que cette dernière.

Clara maintenant...j’avoue qu’elle m’est complètement indifférente, une sorte de miss parfaite sans substance, je la trouve juste Mignonne….OMG!!!! Ne la réduirais-je qu’à un physique???!!!!! Mr. Green.
Bon, j’avoue avoir apprécié les parties lui étant consacrées dans « the time ». La voir avec sa famille, dans son quotidien, lui a donné un peu plus de corps...j’espère que Moffat continuera dans cette voie...à voir….

Je n’ai donné mon bref avis que sur les 3 personnages féminins les + récurrents….quand j’aurai le temps, j’essaierai de repasser par là.
_________________

Je l'aurai un jour, JE L'AURAI !!!

Pour suivre le marathon classique: http://baraqueafrites.xooit.com/index.php
Revenir en haut
Galaxy-eyes
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 1 165
Localisation: Photon
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Sam 7 Juin 2014 - 18:14    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins... Répondre en citant

Citation:
Permets-moi de rebondir sur ce que tu dis galaxy en restant focalisée sur l’écriture moffatienne des personnages féminins sans faire une comparaison avec ceux créés par RTD, il existe un autre topic pour ça (Moffat versus RTD)

Je m'étais permis la comparaison justement car l'article posté ici se le permet. Wink

Citation:
Alors qu’il « humanise » de plus en plus le Docteur.

Je reviens juste sur cette phrase : what ? Le Docteur plus humain chez Moffat ? On parle bien de Eleven qui passa les trois quarts de sa vie à voyager seul dans l'espace, qui s'est mariée à une alien, qui ne comprend rien à tout ce qui est humain et qui se braque dès qu'on mentionne le sexe ? Face à un Ten qui passa toute sa (courte) vie à revenir sur Terre, que ce soit à ses débuts ou à sa fin, qui a un cercle de connaissances d'humains énormes et qui a des romances avec des tas de terriennes ?

On peut dire que Moffat ne fait pas des compagnes très humaines au prime abord mais ça ne veut pas dire qu'on peut machinalement appliquer cet argument au Docteur en disant qu'il le fait plus humain.

Citation:
La 1ere apparition à l’écran d’Amy Pond adulte est celle de l’image d’une kissy girl et elle devient plus tard mannequin...si ce n’est pas mettre en avant sa plastique avantageuse et la réduire à une femme objet, il faut m’expliquer .

Mais tu prends UN épisode, qui plus est aux débuts de la compagne ? Où est l'intérêt ? On devrait donc s'arrêter à une présentation de personnage ?Clara nous est présenté comme un mystère, mais en fait elle est une banale fille qu'on trouve à tous les coins de rues, alors comment on peut encore dire qu'elle n'est qu'un concept ? Sinon, Rose n'est qu'une égoïste qui a quitté sa famille pour fuir avec un inconnu. Martha a fuit ses responsabilités le temps d'un voyage (même si l'on se doute qu'il y en aura plus) car elle est tombé amoureuse. Voilà, on réduit les compagnes à la manière dont elles nous sont présentées dans leurs premiers épisodes...

Citation:
Elle n’était que la fille des Ponds, manipulée pour briser le doctor. C’était fini de l’ensorcelante River qui maitrise la situation...si pendant un bons nombre d’épisodes effectivement elle incarne cette femme forte sa véritable identité la réduit à néant. On a beau apprécier un film au moment du visionnage, si sa chute est bâclée, on ne retiendra que cette dernière.

C'est drôle, alors pourquoi aucun mec ne s'est plaint de voir qu'un personnage féminin omniscient (River) a mené le personnage principal à la baguette pendant 2 saisons ? Ca marche dans les deux sens et leur relation fonctionne justement sur cette dualité et ce renversement des rapports de force qui devait s'opérer pour avoir la femme forte du début.

Le personnage n'est en apparence sexiste que car son histoire est inversée.
D'un point de vue chronologique pour elle, pour River, c'est au contraire un personnage qui a formidablement bien évolué en s'affirmant. Le fait que pour des raisons scénaristiques, Moffat a inversé la diffusion, on peut penser qu'il a créé un personnage sexiste, alors qu'encore une fois on est que dans la "présentation". En vrai, elle a évolué. Ca se voit à ses débuts en Saison 4 (c'est là que c'est paradoxal) mais aussi vers la fin, vu qu'on la revoit ensuite comme l'égal du Docteur en Saison 7 comme je l'ai dit dans mon précédent post. Ces quelques apparitions sont bien là pour montrer qu'il y a eu une évolution dans son personnage. On nous la présente comme forte pour ensuite nous révéler qu'elle est faible, on peut donc croire que son rôle a en fait été réduit... alors que non, l'évolution est toujours là, en démontre la troisième partie de son développement : le retour de la femme forte.

Quant aux autres figures féminines de Moffat dans ses standalones :
- Nancy : une mère célibataire adolescente qui s'est battue de toute ses forces dans la seconde guerre mondiale pour élever son enfant mais qui l'a tragiquement perdu. Elle le retrouve et leur amour sauve la terre.
- Pompadour : une femme forte qui ne vit que pour le Docteur, certes, mais avec l'âge, elle parvient à oublier l'image de l'ami imaginaire, et de devenir son égale en pénétrant elle-même son esprit avant de lui faire sacrifier une partie de sa vie juste pour la sauver (quelle femme a réussi à faire changer d'avis le Docteur aussi vite ? Donna)
- River Song dans la bibliothèque : une femme forte omnisciente, qui connait toute la vie du Docteur dans ses détails et qui le mène pendant tout l'épisode allant jusqu'à sauver la vie de milliers de personnes par son sacrifice.
- Liz 10 : plusieurs millénaires dans le futur, la royauté est toujours représentée par une Reine et cela a visiblement toujours été le cas depuis le XXème siècle, vu le nombre qu'elle a dans la dynastie (10), qui plus est est noire. Sinon, c'est une femme forte qui est d'apparence menée en bateau par tout son gouvernement mais qui est en fait à l'origine de toutes les opérations sur le Starship UK.
- Abigail : une femme qui s'est dévouée pour sauver toute sa famille. Notons aussi que même si sa mort est certaine, elle ne sera jamais montrée de près ou de loin à l'écran.
- Madge Arwell : dans cet épisode, le scénario se repose quand même sur un fondement essentiel : les hommes sont faibles et la femme est porteuse de vie, la mère étant la personne la plus puissante dans l'Univers. Ah oui, quel message sexiste envers les femmes x)
Revenir en haut
MSN Skype
Clara Oswin Oswald
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 1 705
Localisation: Chez Jenna !
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 7 Juin 2014 - 18:17    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins... Répondre en citant

Pourquoi quand une femme à de l'initiative, prend des décision, a du poid dans l'intrigue et est jolie physiquement on dit que le scénariste est sexiste ? Quand c'est un homme ça ne dérange personne (Parque bon, Ten entre parfaitement dans cette catégorie.)

A partir du moment ou l'article lance des pics à Moffat et n'est pas objectif et retient que ce qui ne l'arrange, sa lecture ne représente pas d’intérêt.
_________________
Revenir en haut
Skype
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 586
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 7 Juin 2014 - 19:38    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins... Répondre en citant

Dame Eleusys a écrit:
La 1ere apparition à l’écran d’Amy Pond adulte est celle de l’image d’une kissy girl et elle devient plus tard mannequin...si ce n’est pas mettre en avant sa plastique avantageuse et la réduire à une femme objet, il faut m’expliquer . Et ne parlons pas de sa grossesse où étant privée de sa maternité, elle est réduite au statut de mère porteuse. (d’ailleurs la rapidité avec laquelle elle se remet de l’enlèvement de sa fille m’avait choquée et l’époque et je trouvais que là encore on avait décrédibilisé le personnage).
Si je voulais, je pourrais faire allusion à une remarque de Moffat lors du casting où il aurait préféré Karen Gillian pour ses longues jambes et son corps svelte et élancé à une actrice talentueuse mais beaucoup moins bien foutue. Bon je parle naturellement au conditionnel , je n’y étais pas et j’espère qu’il ne s’agit que de bruits de couloir, parce que ce genre de propos machos a le don de m’exaspérer au plus au point.


Je suis tout à fait d'accord avec ça. Pour moi, Amy est l'image parfaite de la femme-objet moderne malgré son caractère. Personnellement je trouve qu'elle incarne surtout un fantasme.

Pour ce qui est du machisme de Moffat, je n'ai pas de difficulté à le croire. Il n'y a qu'à regarder son Docteur en fin de saison 7. En saison 5 et 6 il est mal à l'aise face à la sexualité (quand River l'embrasse, quand Amy lui saute dessus et quand Vastra lui parle de conception) et c'était très rigolo d'ailleurs. En saison 7 il change complètement, devenant même OOC (out of Character) par rapport aux saisons précédentes. Il passe des commentaires machistes sur la jupe de Clara, il lui donne même une tape sur les fesses. Il dévore Tasha Lem des yeux et se permet même d'embrasser Jenny sans son consentement tout en sachant qu'elle est homosexuelle et en couple (heureusement elle le frappe mais quand même). Je trouve cette attitude un peu trop "humain du 20-21e siècle" pour l'attribuer au Docteur. Du moins, c'est mon avis. ( Avant que quelqu'un le mentionne, oui je trouve aussi que Ten embrasse trop facilement et est parfois trop "humain", mais ce n'est pas le sujet de ce topic).

Je veux revenir sur River. Quand Moffat l’a reprise j’étais très heureuse, car je l’avais aimé dans la bibliothèque. Au début c’était bien, elle était une femme forte, courageuse, intelligente, rusée et l’égale du Docteur. Puis, Moffat a commencé à détruire le personnage. D’abord en nous apprenant qu’elle est la fille des Ponds. Ensuite, elle a + ou – été « fabriquée » par le TARDIS pour le Docteur. Finalement, elle passe sa vie à courir après le Docteur, d’abord pour le tuer et ensuite pour le marier et du coup elle devient dépendante affective de lui.


Dernière édition par Ithyl le Sam 7 Juin 2014 - 20:13; édité 3 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:48    Sujet du message: [Saison 1 à 5] Steven Moffat et les personnages féminins...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> La Série Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 2 sur 7

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com