Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Episode] 142: Timelash

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Les anciennes saisons et films -> Docteur 6
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 5 Juil 2010 - 20:44    Sujet du message: [Episode] 142: Timelash Répondre en citant

Vous avez aimé Vengeance On Varos? Vous aimerez Timelash. Comme dans celui-ci, Peri et le Docteur arrivent sur une planète qui n'a qu'une apparence de démocratie mais est en réalité une terrible dictature. Comme dans celui-ci, Six et Peri vont se retrouver à aider la faction rebelle très active et contenant même des membres très haut placés du gouvernement. Comme dans celui-ci, l'intrigue secondaire est une menace extra-terrestre s'apprêtant à attaquer la planète. Comme dans celui-ci (et The Two Doctors d'ailleurs), nous avons droit à une histoire de mutation génétique assez ridicule pour que même moi je crie au scandale. Il y a même une réplique parfaitement identique de Peri (non, je ne compte pas ses gémissements^^) sur le fait que les corridors traversés sont tous absolument identiques: c'était marrant la première fois mais là...

Bon, après nous avons tout de même quelques différences: au lieu du gentil gouverneur manipulé par les méchants aliens nous avons les gentils aliens manipulés par le méchant gouverneur. Oh, et on nous rajoute une autre intrigue secondaire avec des monstres habitant le sous sol de la planète (un peu comme dans Happiness Patrol mais en très méchants^^).

Je me moque mais... j'ai bien aimé cet épisode. Mis à part le coté copier-coller qui me fait penser, avec d'autres éléments sur lesquels je reviendrai plus tard, que les scénaristes ont fait grève et ont été remplacés au pied levé par un fan de passage. Il y a plein de bonnes trouvailles là dedans. Par exemple le Docteur qui retrouve son coté Mc Gyvver et nous bricole un petit engin temporel lui permettant de jouer les Houdini.

Et le personnage de Herbert, délicieusement horripilant mais je lui pardonne rien que pour la scène où il tente d'exorciser le Docteur avec une bible et un crucifix (en même temps, je verrais débarquer ce truc coloré dans mon salon, moi aussi je paniquerais). Je crois aussi que le fait que nous n'ayons pas le moindre doute qu'il parte à la fin de l'épisode aide beaucoup à le supporter, mais du coup j'avoue avoir souris à ses maladresses et à sa lourdeur. Et puis le twist final, où l'on apprend que Herbert est en réalité le jeune H. G. Wells, est très bien trouvé: car en effet l'épisode contient tous les éléments ayant pu inspirer La Guerre des Mondes, L'Homme invisible et bien sûr La machine à remonter dans le temps.

Mais on retrouve aussi ce qui me pose problème depuis le début de la saison, le Docteur Terminator qui tue (ou crois tuer puisqu'il s'est cloné) le Dictateur de ses propres mains. Pire encore, la tentative de justification me hérisse. Il absorbe le rayon d'énergie temporelle que lui jette le méchant à l'aide d'un cristal puis le rejette vers lui. Certes il le prévient, mais vu que tous les personnages de l'épisode (voire de la saison) semblent avoir les réflexes d'une tortue sous Lexomyl (cf la libération ridicule du Docteur au moment où il est sur le point d'être jeté dans le time lash) un compte à rebours de 5 seconde n'est pas suffisant. Et puis sa petite phrase devant le cadavre "You tricked yourself" est faux cul: certes il s'agit du rayon du méchant, mais le Docteur l'a délibérément visé pendant 5 longues secondes sans dévier son tir.

Le méchant est un monstre, sans rédemption possible, ce n'est donc pas sa mort qui me dérange: c'est le fait que le Docteur n'éprouve absolument pas le moindre regret, pas la moindre hésitation, mais au contraire se justifie immédiatement. Le Docteur a toujours tué (à très grande échelle parfois), en tout cas tous les Docteurs que je connais, mais jamais aussi froidement. Bon, j'avoue que le moment où le Docteur balance le méchant ressuscité dans le Timelash puis sous entend qu'on pourrait le voir apparaitre de temps en temps vers l'Ecosse (et donc qu'il s'agirait du monstre du Loch ness) m'a fait rire mais je n'ai pu m'empêcher d'avoir l'impression que l'on nous a sorti ça comme une justification rapide, encore une fois: "vous voyez, il n'est pas vraiment mort, donc tout va bien". Non, ça ne change rien. Ce Docteur reste un personnage qui tue sans regrets: même avec les meilleures raisons du monde ça me choque.

C'est bien dommage d'ailleurs car dans cet épisode Baker parvient épisodiquement à montrer qu'il est capable de jouer autre chose que le clown. Je pense au moment (ridicule par ailleurs dans son timing) où il doit convaincre Peri de quitter le TARDIS avant qu'il n'aille se faire exploser pour détruire les missiles. Le sourire crétin disparait, on voit là un Docteur fatigué, qui sait qu'il a de bonnes chances d'y passer mais ment à Peri de manière assez subtile pour que ça reste crédible mais que le public, lui, ne soit pas dupe. Cela me renforce dans l'idée que le problème ici n'est pas Baker mais bien Six.

Et Peri... Ah, Peri! Peri qui cette fois ci, c'est digne d'être mentionné, NE S'EVANOUIT PAS! Bon, en revanche elle se fait capturer deux fois et réussit à atteindre le niveau ultime de la cruchitude en... perdant le morceau de papier contenant l'adresse des rebelles en plein bastion ennemi! J'adore d'ailleurs le regard que lui jette un des rebelles capturés à ce moment là d'ailleurs...le même que je devais avoir en regardant cette scène... Vraiment, elle m'exaspère avec ses bêtises et ses gémissements continuels. D'ailleurs même le Docteur finit par lui jeter un "Is there ANYTHING that pleases you???" excédé. Laughing Bon, j'arrête là sinon je vais encore faire un pavé (oups, trop tard).

Autre problème, là plus typique des Old Who classiques que de cette saison ou ce Docteur particuliers, les facilités scénaristiques. Prenons le "I'll explain later "par exemple. Attention, je ne le rejette pas totalement. D'abord il est culte et ensuite il peut être amené de manière amusante. J'adore par exemple le moment que j'ai raconté dans ma review de l'épisode précédent, lorsque le Docteur l'utilise pour justifier le fait qu'il ait pu respirer tout en bouchant son système de respiration: il fait mine de commencer son explication "With great difficulties...", ce qui a aussi pour but de renforcer l'impossibilité de l'action, avant d'enchainer sur le "I'll explain later". Pour moi il s'agit là d'un clin d'oeil du scénariste conscient des défauts de la série au fan averti, comme lorsque Peri se plaint (pléonasme...hem, pardon) des corridors toujours identiques. Mais comme dans cet exemple, ce n'est pas drôle quand ça ressort tout le temps.

Et la manière dont il est amené ici me fait plus penser à un vrai foutage de gueule qu'à un clin d'oeil: le Docteur arrête le missile avec son TARDIS. Tout le monde voit l'explosion sur le vaisseau de contrôle, les aliens qui attaquaient confirment cette vision...et 5 minutes après le Docteur arrive comme une fleur, sans une égratignure, en sortant "I'll explain another day, something sonic..." Alors là non! D'abord on nous l'a fait trop souvent et ensuite, surtout, il s'agit là d'une explication concernant le moment le plus important de l'intrigue. Dans l'exemple précédent cela ne concernait que 5 minutes en première partie d'épisode, quelque chose de peu important qui ne nécessitait pas vraiment de réponses. Là c'est une facilité honteuse.

Autre problème, le coté scientifique. Je ne suis pas regardante: je suis absolument nulle en sciences et je suis prête à accepter n'importe quel techno babble, même la polarité inversée du flux de neutron tant qu'on ne nous la ressort pas trop souvent. Smile Mais là, non seulement c'est le troisième épisode de cette courte saison nous montrant des mutations génétiques, mais celles ci ne sont absolument pas crédibles! Ici nous avons le dictateur qui a fusionné avec un des monstres reptiles de la planète parce qu'il s'est accidentellement aspergé d'un liquide attirant le monstre, que ce dernier l'a attaqué et lui a explosé dessus (le liquide étant bien sur volatile). Rolling Eyes Heu... Non, désolée, j'adhère pas...Pas plus que Peri transformée en femme oiseau puis reprenant sa forme humaine en 10 secondes sans la moindre séquelle dans Vengeance on Varos.

Mais bon, honnêtement, c'est le reproche le moins important de toute ma liste: on le sait bien que le old who n'est pas très calé sur le plan scientifique, je veux bien l'accepter tant que je n'ai pas l'impression qu'on me prend pour une imbécile. Pour résumer:

-Le moment dans Mark of the Rani où quelqu'un lance une poulie avec un gros poids sur le Docteur penché vers l'eau, et qui ne peut donc absolument pas la voir. Nous avons un gros plan sur les pieds du Docteur qui décollent du sol (nous montrant donc qu'il saute). Puis, quelques secondes après, alors que Peri arrive paniquée et voit le Docteur indemne et ayant visiblement évité le piège, elle le regarde d'un air stupéfait et il lui répond "péripheral vision". Cette réplique m'a fait hurler de rire parce que 1) une vision, même périphérique , ne va pas lui faire voir derrière lui 2) Le fait de sauter n'aurait absolument pas pu lui faire éviter le poids de la poulie, qui arrivait vers le haut de son dos (sauf s'il sautait plus de deux mètres à la rigueur). L'excuse est donc lamentable mais tout, dans la manière dont s'est filmé (le gros plan sur les pieds, la tête peu convaincue de Peri...) montre qu'il s'agit d'un moment d'absurdité comique et non d'une erreur ou d'une facilité. 10/10

-Le moment où le Time lash, censé être un vortex spatio temporel assez puissant pour happer ceux que l'on jette dedans et les faire naviguer sans fin dans l'espace temps et assez fort pour dérouter le TARDIS se révèle, une fois que le Docteur rentre dedans...avec une simple corde (!!!), une sorte de mur d'escalade avec des gros cristaux qui dépassent et sans le moindre courant.... Pour moi c'est avant tout une erreur de continuité. Mais c'est aussi une trop grosse demande des scénaristes concernant ma capacité à rentrer dans l'épisode car je ne peux pas m'inquiéter pour le Docteur, comme me le demande la musique dramatique et les gros plans sur le visage terrifié de Six, lorsque je le voit à 1metre de la sortie du vortex, bien sécurisé par une corde et à califourchon sur un gros cristal qui me parait solide. 1/10

Bon, j'ai encore fait une digression. Je dirais pour conclure que cet épisode est sympathique mais souffre de nombreux défauts, hélas en majorité les mêmes que tous les épisodes de cette saison.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Juil 2010 - 20:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lennox
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2011
Messages: 2 829
Localisation: CIA Tower
Masculin

MessagePosté le: Lun 10 Juin 2013 - 22:11    Sujet du message: [Episode] 142: Timelash Répondre en citant

Tyr a écrit:
Vous avez aimé Vengeance On Varos? Vous aimerez Timelash. Comme dans celui-ci, Peri et le Docteur arrivent sur une planète qui n'a qu'une apparence de démocratie mais est en réalité une terrible dictature. Comme dans celui-ci, Six et Peri vont se retrouver à aider la faction rebelle très active et contenant même des membres très haut placés du gouvernement.


En fait ces points ne sont pas communs à seulement ces 2 épisodes mais à bien 1/3 de tous les épisodes classiques je dirai Mr. Green

J'ai plutôt bien apprécié cet épisode personnellement. J'aime beaucoup lorsque l'on nous parle d'un peuple qui a déjà reçu la visite du Docteur sans qu'on l'ai vu. Ça nous montre bien qu'on ne sait pas tout Smile En plus ici il s'agit de Three!!! Je vous explique pas le sourire que j'avais quand j'ai vu la photo de Jo dans le médaillon montré à Peri. En plus cette dernière la connait. Elle a du tomber sur l'album photo des anciennes compagnes du Docteur ^^ Et bien sûr un énorme moment de Surprised lorsque la fresque murale dévoilent une magnifique peinture du Pertwee Mr. Green

J'ai sinon beaucoup apprécié le perso de H.G Wells. En fait j'ai tilté immédiatement quand on nous parle des Morlox (=Morlock dans La Machine à Voyager dans le temps).
_________________
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Dim 16 Juin 2013 - 10:27    Sujet du message: [Episode] 142: Timelash Répondre en citant

Le problème de cet épisode, c'est qu'il n'est vraiment pas crédible. On a pour la énième fois un peuple qui cherche à se rebeller, un, tyran, des expériences génétiques... Bon, ça reste un épisode regardable, et le personnage de Herber George Wells est sympa.
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
Ledru Rollin
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2013
Messages: 600
Masculin

MessagePosté le: Dim 5 Jan 2014 - 12:22    Sujet du message: [Episode] 142: Timelash Répondre en citant

Bon, Timelash un épisode un peu en demi-teinte. Déjà, parce que l’on retrouve un décor que l’on a trop souvent vu avec l’ère de Tom Baker et que sinon beaucoup d’idées sembles reprisent de Vengance on Varos
Pour me citer : une créature a pris le contrôle politique d’une société. Le peuple est opprimé, le dirigeant est opprimé mais ne peut pas non plus changer les choses car il serait trahit par son second qui voudrait prendre sa place (ce qui fini pour arriver). Sauf qu’ici la créature n’est pas un extra-terrestre mais un scientifique qui s’est retrouvé muté à moitié en monstre à cause d’une mauvaise expérience.
Fait intéressant : le Troisième Docteur était déjà venu là avec Jo il y a fort longtemps, d’ailleurs les couloirs secrets où se cachent les rebelles et les créatures rappellent Peladon…

Enfin, ça reste drôle de voir Peri attachée en face du monstre. Encore une fois, la troisième, elle fait affaire à un défiguré qui tombe sous son charme !
J’ai trouvé le personnage de Herbert plutôt sympathique. Certes parfois un peu lourd, mais attachant car au final il voue une admiration au Docteur. Et donc, au final j’ai bien aimé comment c’était amené le fait qu’il s’agissait de HG Wells lorsque Peri s’inquiète de s’il va raconter ses aventures. Je ne connais malheureusement pas toutefois ses romans pour y voir les références dans cet épisode. Je pense qu’il aurait fait un bon compagnon pour quelques épisodes, et c’est toujours un peu dommage de voir ce genre de personnage introduit pour un unique épisode…
Concernant le Time Lash en lui-même, je ne vois pas d’incohérence à ce que le Docteur entre dedans avec une corde. Pour moi c’est une sorte de machine construite avec ces cristaux. Le vortex en lui-même devant être dans le fond, et il n’y a que en y tombant ou en y étant jeté que le Docteur aurai pu être en danger. Mais j’avoue que niveau suspense c’est plutôt foireux comme concept.
Là, où j’ai tiqué par contre, c’est la totale irresponsabilité du Docteur par rapport au Time Lash. On aurait pu croire que la première chose qu’il voulu faire serai de totalement détruire ce lien, qui ne sert qu’à punir des gens de toute façon, et qui serai contraire aux lois du temps. Mais là, au final le Docteur s’en sert pour y balancer le méchant. Et donc il nous l’envoie sur Terre, sans ce soucier, et en disant « bah, ce sera le monstre du Loch Ness ». Et si le type va tuer des gens, tant pis ! Alors que niveau taille, le bonhomme n’a quand même pas l’apparence d’un dinosaure, et puis on sait que le monstre était en fait dû aux Zygons
Bref, on comprend quand même pourquoi le Docteur (et la série ?) aura besoin d’un rappel à l’ordre !

La fin toute finale, aurai pu être superbe, mais effectivement le « I’ll explain later » ici est vraiment mal placé. Quand le Docteur doit justifier son comportement ou sa nature ce n’est pas grave, car nous spectateur savons qu’il est différent. Mais ici, on parle juste d’un truc où il a 0% de chance de s’en tirer et il s’en tire. Comment ?! En plus ce genre de fin, rappelle quand même un peu trop celle de Creature From The Pit.
Revenir en haut
Ahaimebété
[Bad Bad Beans]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 3 513
Localisation: Marseille
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Sam 21 Juin 2014 - 19:19    Sujet du message: [Episode] 142: Timelash Répondre en citant

Je n'avais pas du tout aimé Timelash aux premières visions. Je m'y étais ennuyée en fait, peut-être à cause de ce que dénoncent mes camarades ci-dessus : ça sent beaucoup le réchauffé avec des recettes trop souvent reprises dans la série classique.

J'y ai vu aussi pas mal d'incohérences. Comme bien entendu le fait que le Docteur entre tranquillement dans le fameux Timelash avec une simple corde. Mais pire encore : Herbert et un autre qui viennent le secourir SANS ÊTRE ATTACHÉS DU TOUT eux.

Sans parler du TARDIS qui explose... mais qui n'explose pas (là je peux imaginer un saut dans le temps à la dernière pico seconde juste avant l'impact, même si l'explication n'est pas donnée).

J'ai bien aimé l'allure du Borad avec son visage mi-humain, mi-tapir, mi-reptile (je me répète : je sais, ça fait trois demies, mais ça dépend de la taille des demies, hein ?). En fait, je le trouve bien foutu comme monstre de la série classique. Un des plus réussis. Dommage que l'histoire qui l'entoure ne soit pas à la hauteur.

Mais j'ai quand même regardé l'épisode avec moins de bâillements que les fois précédentes. Parmi les choses que j'ai apprécié : le Docteur qui essaye de se débarrasser de Peri lorsqu'il va arrêter le missile, puis tente de rendre Herbert (passager clandestin) utile. Ses petites piques sont jouissives notamment celle-ci : "You didn't think at all! That's half your problem. A characteristic you share with most of the people on your irritating planet." (Vous ne pensez pas du tout ! Là est votre problème. Une caractéristique que vous partagez avec bien des gens de votre irritante petite planète.)
_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
Mad_Dog
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2012
Messages: 722
Localisation: Rennes
Masculin Taureau (20avr-20mai) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 14 Juin 2015 - 00:09    Sujet du message: [Episode] 142: Timelash Répondre en citant

Le truc wikipédiable de l'épisode :
Vous savez, l'explosion du TARDIS que le Docteur n'explique pas durant l'épisode et arrête avec un "i'll explain later" ? Et bah, à la base, il l'expliquait (il a allumé le champs de force autour du TARDIS) mais lors de la réécriture de l'épisode, ce passage fut oté. Du reste, l'épisode fut beaucoup réécrit de sorte à en faire un épisode à petit budget : moins d'acteur, un épisode totalement en intérieur et les Bandrils remplacés par des chaussettes marionnettes !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Timelash

Ce que j'en ai pensé :
C'était nul.

J'ai pas trouvé ça aussi mauvais que "The Twin Dilemma" mais c'était pas non plus très folichon.

A force de faire des fiches wikipédias j'arrive à deviner ce qu'il s'est passé en coulisse rien qu'en regardant les épisodes. Ainsi, lorsqu'on est à la moitié de la deuxième partie, qu'il reste 20 minutes d'épisode que le grand méchant est mort et qu'il reste une intrigue secondaire autour de guerrier Bandrills à régler, je me dis "hoooo, ça sent le remplissage." Et la suite est 5 minutes du Docteur en train de dire à Peri qu'il faut qu'elle se barre du vaisseau, puis à Herbert exactement la même chose. Et ça papote. Et là, en lisant le site "A Brief History of time travel" pour faire la fiche wikipédia, j'apprends que la partie 2 était trop courte de 5 minutes et qu'ils ont dû écrire et tourner une scène supplémentaire. (BINGO !!)

Si l'histoire reste classique et offre des moments sympas (le Docteur qui fait de la bricole avec des cristaux) Colin Baker devient irritant à force d'être toujours râleur, à prendre tout le monde de haut et à avoir une attitude nonchalante face à la mort de ses ennemis, et Peri.... personne ne devait aimer ce personnage dans l'équipe de production pour qu'on lui offre des intrigues aussi débiles ("bouh, je suis attaché dans un tunnel face à un gros monstre vert qui fait "greu greu", j'ai une bombe attachée autour du cou et j'ai peur...") Elle se fait complètement remplacer par le personnage d'Herbert.

Bon, j'ai rien contre les méchants dictateurs assistés par des félons, mais faut qu'ils soient un minimum cohérent : expliquer à quelqu'un qu'on va se débarasser de lui en face de lui, c'est débile, tenter de viser un ennemi qui visiblement PEUT traverser vos rayons l'est aussi. Et le mec est super content de voir que le peuple servile qu'il gouverne et qui lui obéit aveuglément va mourir. Non, parce que c'est vrai qu'en fauteuil roulant ça va être génial si t'es le seul habitant de la planète avec des créatures vivant dans les égouts. Heureusement il gouverne un peuple d'imbécile : "Zut, alors, le leader que je défendais bec et ongle veut qu'on débranche l'énergie des hopitaux à son seul profit. Zut, ça veut dire que ma femme va mourir, car que puis-je faire contre lui ? Ok, certes, je possède un objet dont il a besoin et qui est vital pour son plan. Mais je ne vais pas me rebeller afin de sauver ma femme... j'attendrais plus tard. Tiens, le leader m'appelle ? Je pense qu'il n'est pas au courant de ma volonté de le trahir, donc, tout va bien se passer."

J'attends pas à ce que l'épisode soit complètement cohérent, mais un minimum de logique ça serait pas du luxe pour qu'on s'implique, nnon ?

Et je ne vous parle pas du retour du méchant au dernier moment, moment idiot qui peut se résumer par "j'avais oublié de vous dire que j'avais des clones... je suis potentiellement immortel... mais j'ai quand même envie de me reproduire... En choisissant une personne qui n'est même pas de la même espèce que la mienne. Mais elle est belle... tellement que j'ai envie de l'enlaidir pour qu'elle tombe amoureuse de moi..."

Bref, malgré ma sympathie pour le 6eme Docteur, je comprend pourquoi les gens ont commencés à dire que la série touchait le fond vers le milieu des années 1980.
_________________
Upgrading in progression :
Revenir en haut
Mikado
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mai 2015
Messages: 388
Localisation: France
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe

MessagePosté le: Jeu 13 Juil 2017 - 13:12    Sujet du message: [Episode] 142: Timelash Répondre en citant

Dans la première partie, il y a une scène où un androïde parle au Borad, et bah on dirait qu'il chante !!
(incroyable anecdote, je sais)

Moi j'ai bien aimé Timelash. Pas un des arcs les plus mémorables, certes, mais très sympa je trouve. Déjà pour le personnage de Herbert qui fait un peu pitié (On sent que le Docteur ne l'aime vraiment pas) mais aussi pour la critique de la dictature, et Peri qui dit, ENCORE UNE FOIS, que les couloirs se ressemblent (ce running gag me fait sourire à chaque fois !). Bon je me suis parfois ennuyé mais je n'ai pas trouvé cet arc mauvais.
_________________
Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:52    Sujet du message: [Episode] 142: Timelash

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Les anciennes saisons et films -> Docteur 6 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com