Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


Bilan Saison 5
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 5
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gyld
Oncoming Storm

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2008
Messages: 448
Localisation: 78 - Yvelines
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 5 Juil 2010 - 22:24    Sujet du message: Bilan Saison 5 Répondre en citant

(bon, pour mon grand retour, j'inaugure ce sujet)

Alors, cette 5ème saison, saison du changement, qu'en tirons-nous ?


Tout d'abord, comment ne pas parler du changement le plus important : le Docteur, alias Matt Smith.
Que dire ? Pour ma part, pas de doutes, c'est le Docteur. Un Docteur bien différent de Ten, peut être plus proche de Nine.
La rupture avec Tennant est assez marquée : on passe d'un Docteur "super-héros", puissant, qui maîtrise l'Univers à un Eleven qui subit, qui est perdu dans cet univers, souvent dépassé par les évènements. Ainsi, Tennant avait des pouvoirs quasi-fantastiques, comme dans le final de la saison 3. Et il semblait même pouvoir ralentir sa régénération, comme dans son dernier épisode, où il semble avoir tout le temps de revoir ses compagnons...

Matt Smith, lui, est à l'opposé de cela. Tout d'abord, c'est le plus jeune acteur à jouer le Docteur. De ce fait, la plupart des acteurs sont plus âgés que lui, ou ont à peu près le même âge. On a ainsi un Docteur presque "ado". Il est largement dépassé par River Song, qui lui semble supérieure, il est même impuissant face à Amy, lorsqu'elle le viole (presque). Mr. Green Le Docteur "subit" même le TARDIS : il est impuissant face à ses imprécisions dans le premier épisode...

Ensuite, Matt Smith, jeune, est un Docteur un peu plus "gamin, enfant" que son prédécesseur. Ten, lui, était plutôt un peu fou. Eleven, lui, est juste un enfant. On le voit bien dans "The Big Bang" : il danse avec des enfants, il s'amuse vraiment au mariage, il porte un chapeau parce que c'est "cool", il joue même au foot !
Cependant, on retrouve une certaine part de maturité. Il a un coté obscur, qui, pour le coup, le rapprochera beaucoup plus de Nine...
Bref, voilà pour le Docteur : un gamin, qui semble dominé par ses adversaires, et même ses compagnons...


Mais cette saison, ce n'est pas que le Docteur. C'est aussi une toute nouvelle équipe à la tête de la série. Au delà des scénaristes, la réalisation est nouvelle, aussi.

Premier point évident : un retour à une ambiance sombre, dans des tons bleus. Cette couleur bleu prédominante, on la retrouve dans le générique, sur le logo, etc... Retour donc à une esthétique plus triste, mélancolique, comme la 1ère saison de Nine. Après, durant l'ère RTD, la série avait changé de couleur à chaque saison : rouge pour la seconde (pour un nouveau Docteur encore entre mélancolie, rage, et un peu de folie), puis orange (un couleur plus neutre, moins symbolique, mais plus "heureuse") avant de finir avec la saison 4 dans une atmosphère rose (qui correspond bien à cette saison, plus "drôle", sans doutes, avec Donna...).

Bref, retour à une esthétique bleu/vert, plus sombre.
Un retour à l'ancienne série avec un nouveau TARDIS proche de celui de l'ancienne série, des Daleks colorés, des Silluriens, un couple dans le TARDIS, un

Docteur habillé un peu "à l'ancienne", etc...
Et pourtant, une touche de modernité : des épisodes tournés à l'étranger (Prague), quelques effets novateurs (l'œil du Dcteur, dans le premier épisode, par exemple...à

Au niveau des scénarios, que dire si ce n'est que c'est très hétéroclites ?
On a des épisodes à la Moffat : paradoxes, retours en arrière, retours en avant, etc...
On a des épisodes à la RTD, avec l'épisode 2... Une critique peut-être un peu moins acerbe que celles de RTD, mais avec un p'tit peu plus d'horreur, de suspens...

Doctor Who semble retrouver l'expression "se cacher derrière le sofa". Oui, c'est sombre, oui, il y a des scènes assez flippantes, du moins pour des enfants...
Et en même temps, Moffat modernise aussi DW. Je ne saurais dire si c'est positif ou négatif, mais c'est indéniable. Il n'y a qu'à voir des épisodes comme "The Lodger", un épisode assez différent de ce que l'on attend de DW, où le Docteur semble étrangement assez... humain ! Ce Docteur plus humanisé, on l'a aussi à la scène du mariage d'Amy/Rory. On tire plus vers la comédie romantique que vers le science-fiction...

De même, Moffat rompt avec certaines traditions de RTD : plus de final "flamboyant". Je ne sais plus qui l'a déjà remarqué sur le forum, mais Moffat nous promet la fin du monde, avec un synopsis proche de celui du final de la saison 4, et pourtant, on ne voit Daleks, Cyberman, Sontarans que quelques minutes, et on ne voit ni explosions, ni effets spéciaux épatants, ni combats extraordinaires...

Après, Moffat construit sa saison comme ses épisodes. Ainsi, on peut la revoir différemment, la seconde fois, à l'image de cette réplique du Docteur à Amy, dans les épisodes avec les Anges... RTD se contentait d'introduire une phrase ou un objet récurent, Moffat reprend cette coutume (avec la faille) tout en multipliant les références au final dans toute la série (avec Amy, entres autres), mais aussi au futur de la série (River Song).


Bref, le renouveau attendu est bien là, mais pas toujours aussi important que ce que l'on croyait. Cette saison 1 de Moffat me rappelle étrangement la saison 1 de RTD (mêmes couleurs, un Docteur assez sombre dans les deux cas...).

Cependant, cela suffit, pour ma part, pour renouveler une série qui s'essoufflait : oui, je le pense. David Tennant était super, RTD aussi, mais les derniers épisodes de RTD donnaient aux fans ce qu'ils attendaient.

Ça nous plaisait, mais c'était parfois un peu facile. Rappeler pour chaque final les compagnons du Doc, l'humour de Ten, les clifhangers de RTD... Autant d'habitudes qu'on avaient pris, et auxquels on s'attendait (franchement, la saison 4, on l'avait vu venir l'épisode 13 ici ^^) . Moffat rompt avec cela. Oui, parfois on peut ne pas aimer. Mais quel plaisir de ne pas savoir ce qui va arriver dans un épisode, non ?

PS : Et excellent casting. Karen Gillan apporte un juste mélange entre l'humour (Donna ?) et un peu de sérieux, de tragique. Bill Nighy fut génial. Alex Kingston se révèle assez piquante. L'acteur de Rory est pas si mal, malgré un début un peu difficile...

PS2 : et bravo à Moffat qui, à la tête de DW, a su développer d'autres moyens pour découvrir la série. On a ainsi eu des "Adventures Games" très sympathiques, qui, sans être LE jeu vidéo qu'on attendait, restent divertissant, et bien supérieurs au jeu "Top Trumps" qui était sorti (et qui était payant, lui).

On a également "The History Hunt", un jeu interactif qui arrive bientôt. Ou encore le site internet officiel, très actif, avec de très bonnes idées, comme la visite interactive du TARDIS, ou encore le "cube", là, pour découvrir de ptits making-of sur l'épisode 1.


(bon, comme d'habitude, j'écris en direct, c'est sans doutes peu clait, j'ai oublié des trucs, et voilà. Mais bon, promis, la prochaine fois je vous fais un plan en 3 parties avec 3 sous-parties, avec un paragraphe par argument:D)
 

_________________


Dernière édition par Gyld le Jeu 5 Aoû 2010 - 15:33; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Juil 2010 - 22:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mar 6 Juil 2010 - 07:59    Sujet du message: Bilan Saison 5 Répondre en citant

Hmmm, métier de prof oblige, je vais faire mon bilan comme un bulletin. Et comme je suis...moi je sens que je vais faire un gros pavé (probablement un des derniers avant noël cela dit, rassurez vous^^).

Les "élèves":

Commençons par ce qui fâche. Même si je ne peux pas dire qu'elle m'horripile je ne suis pas tombée sous le charme d'Amy. C'est une compagne qui pour moi a un peu trop souvent la solution (alors oui, le final donne une explication mais ça reste un coté un peu énervant) et je trouve que son interprète exagère trop souvent les expressions au niveau des yeux. Après j'ai apprécié son jeu dans les moments de tristesse, j'ai trouvé la storyline autour de sa vie assez intéressante et, d'un point de vue plus pragmatique, il s'agit d'une très belle femme agréable à contempler. Smile Mais j'espère vraiment que le personnage évoluera dans la saison 6, ce qui devrait normalement être le cas vu que sa vie a désormais été très différente (elle a eu des parents).

Rory: La surprise de la saison en ce qui me concerne. Son histoire ressemblait tellement à cette de Mickey que je me suis rapidement désintéressée du personnage malgré quelques moments intrigants (comme quand il devine immédiatement dans le 5x06 pourquoi le TARDIS est bigger in the inside). Mais ce personnage s'est étoffé de plus en plus, aidé en cela par le jeu d'acteur d'Arthur Darvill, pour devenir un personnage très attachant que je suis ravie de revoir l'année prochaine. Et j'ai hâte de voir comment le Rory avec 2000 ans d'expériences sera traité par Moffat.

River: là encore une agréable surprise, mais pour ainsi dire moins surprenante. Il s'agit d'un personnage qui m'avait laissée assez froide dans la saison 4, ce pour pas mal de raison (la principale étant qu'après Rose et Martha j'en avais marre des compagnes amoureuses du Docteur et que de voir débarquer sa "femme" m'avait un peu énervée). Cela dit, ayant une grande confiance en Moffat, je sentais bien qu'il saurait me rendre ce personnage attachant. Et en effet je me suis complètement laissée prendre à cette histoire se déroulant en sens inverse pour les deux protagonistes, ce qui est quand même sacrément tragique. Jamais ils ne sont sur un pied d'égalité et pour l'instant River doit sacrément souffrir de voir Son Docteur si indifférent en ce qui la concerne (le retour de bâton pour le Docteur aura sans doute lieu dans la saison 6). Bref, elle est pour moi devenu un personnage presque aussi attachant que Jack et c'est un tour de force (j'ai en général un peu de mal avec les personnages féminins).

Eleven: Bon, ceux qui ont sub...lu mes reviews le savent, je suis sous le charme. Encore une fois ma confiance en Moffat m'avait fait croire en la pertinence de son choix de casting mais vu que j'adorais (et adore toujours) Tennant et que Matt Smith était un illustre inconnu pour moi, je n'étais pas entièrement rassurée bien que disposée à lui donner une chance. Au bout de 5 minutes de Eleventh Hour, je voyais le Docteur et non plus le "nouveau". A partir du deuxième épisode je commençais à être vraiment sur le charme. A partir du 4ème je prenais plaisir juste à le voir jouer, sans même prendre en compte le scénario. La performance de Matt Smith est pour moi franchement exceptionnelle et il est LA révélation de la saison en ce qui me concerne.

Quand au personnage d'Eleven, il me plait beaucoup. Ce mélange de puérilité et de génie, son coté vraiment "alien" (on dirait parfois qu'il n'a jamais vu un humain notre 11^^) et pourtant archi affectueux et tactile,le fait qu'il puisse être un moment sombre et menaçant et un autre complètement ridicule (Fez aren't cool^^), son horrible manque de savoir-vivre et de connaissances des conventions sociales joint à une distraction parfois presque absurde, quel mélange détonnant! Ten lui aussi était très bon pour passer soudain d'un genre à l'autre mais la palette d'Eleven est encore plus étendue. Et bien sûr, comme le dit Gyld avant moi, il y a le coté extrêmement faillible de ce Docteur, conséquence directe de son manque d'attention.^^ Adieu Lonely god, bonjour Gaston Lagaffe. Smile

Un petit bémol cependant: malgré mon admiration sans bornes à la fois pour Matt Smith et pour Eleven, je trouve Ten/Tennant toujours clairement meilleur dans le rôle de l'oncoming storm. Mais bon, Tennant est un excellent acteur et cela reste une performance impressionnante de me l'avoir presque fait oublier.^^

Moffat: Pour reprendre les mots d'Eleven dans "The Lodger", "I wasn't expecting this". Smile Qu'on ne se méprenne pas, j'adore RTD. Il est celui qui m'a fait découvrir Doctor Who et, en ce qui me concerne, un excellent scénariste capable de ma faire pleurer, moi qui n'ait vraiment pas la larme facile, puis hurler de rire 2 minutes plus tard. Mais cela étant j'étais ravie que Moffat prenne sa place puisqu'il avait fait un sans faute dans les quelques épisodes écrits pour l'ère RTD, mais surtout parce qu'il avait une certaine sobriété et une rigueur dans l'écriture qui, je trouve, manque à RTD (je m'appuyais aussi sur sa mini série Jekyll et pas seulement sur les 6 épisodes de Dr Who). Bref, je m'attendais à ce que cette saison 5 soit sombre, parfaitement ficelée, et assez éloignée de l'ère RTD. Et je n'ai aucune excuse puisque Moffat avait justement dit que ce ne serait pas le cas.^^

Résultat: nous avons une saison qui m'a fait rire plus que toute autre saison avant elle (mention spéciale à The Lodger, mes voisins ont dû me prendre pour une folle^^), qui pour la première fois depuis la reprise est totalement optimiste (certes le méchant n'est pas découvert mais tout le monde s'en sort, et bien en plus), qui nous offre un reboot final tellement énorme que même le Docteur l'appelle ainsi et qui n'est pas si bien ficelée que cela. Déjà et surtout bien sûr parce que l'arc est reconduit sur une deuxième saison (et là pour le coup je trouve ça très malin^^) mais aussi parce qu'il subsiste des Deus ex machina un peu gros et des facilités scénaristiques certaines. Je ne peux pas dire que je suis déçue, j'ai trop apprécié la saison pour ça, mais surprise oui, sans conteste! Cela dit, comme le dit très bien Gyld, on a tout de même ce coté sombre que j'attendais, mais dans l'atmosphère et les couleurs dominantes plus que dans les thèmes.

Les épisodes:
Je rappelle bien sûr que ces notes et commentaires sont parfaitement subjectifs même si je tente de les expliquer. Wink

5x01: The Eleventh hour
Une excellente reprise: rythmée, amusante, propre à présenter le nouveau Docteur, la nouvelle compagne et la nouvelle intrigue. Bémol: l'exagération très lourde sur la phrase répétée par le vaisseau Atraxi au prisonnier Zero, le pré générique un peu ridicule (quoi qu'amusant) avec le Docteur suspendu au TARDIS et la scène un peu longue (bien qu'encore une fois très drôle) du Docteur faisant connaissance avec la petite Amélia. 8.5/10

5x02: The beast below
Un épisode esthétiquement très réussi, avec une excellente scène pré-générique et une ambiance pesante mêlée à des moments très drôles. Bémol: de grosses facilités scénaristiques/incohérences déjà mentionnées souvent concernant cet épisode, une Reine/Wonderwoman qui ne m'a personnellement pas convaincue et une trop grosse insistance d'Amy sur la ressemblance entre le Docteur et la Starwhale. 8/10

5xo3: Victory of the Daleks
Episode pas mauvais mais peu passionnant malgré un excellent début (Churchill très crédible, Daleks-serveurs absolument cultes). Bémols: les nouveaux daleks version power rangers, les incohérences comme le cyborg désactivant sa bombe par la pensée ou équipant en quelques minutes des avions pour aller dans l'espace. Bonus pour la scène excellente du Docteur repoussant les Daleks à l'aide d'un biscuit. 6/10

5x04-1x05: The Time of Angels/ Flesh and Stone
Un très bon double épisode, esthétiquement superbe et bourré de phrases cultes. Bémol: les Anges pleureurs, à cause de leur nombre et à force de se voir rajouter des "options", en deviennent peu effrayants. Pas convaincue non plus par le fait qu'on ne puisse non seulement pas garder les yeux fermés devant eux...mais parfois même pas ouverts, et qu'ils hésitent lorsqu'ils ne savent pas s'ils sont regardés où non (même si la statue qui bouge est un très bel effet). Bonus pour Angel Bob, excellent personnage. 9/10

5x06: Vampires in Venice
Episode amusant mais moins passionnant. Encore une fois bénéficiant de très beaux décors mais souffrant d'effets spéciaux particulièrement mauvais vers la fin, il comporte aussi de nombreuses incohérences (comme la résistance au soleil plus qu'aléatoire des aliens). L'humour omniprésent sauve l'épisode mais ne parvient pas pour ma part à le rendre bon. 6.5/10

5x07 Amy's choice
Episode très atypique, que j'ai personnellement trouvé excellent. Il contient à la fois des répliques cultes, un personnage central charismatique et mystérieux et des moments d'émotions. Bémol: un certain manque de rythme et un déséquilibre entre les deux mondes proposés par le Dream lord. Bonus: l'excellent dream lord. 8.5/10

5x08: The Hungry earth
Un épisode assez sympathique bien qu'un peu lent à mon goût, sans doute le meilleur de Chibnall en ce qui me concerne (mais ça n'est pas un si beau compliment, je n'aime pas ses épisodes^^). De bonnes répliques, des Siluriens que je trouve esthétiquement très réussis bien que pas forcément crédibles, de beaux décors naturels et un excellent Matt Smith (pléonasme). Bémol: le fait de construire en quelques minutes une machine compliquée en récupérant des objets dans tout le village. Le rythme trop lent. Le fait qu'un forage censé battre un record mondial réunisse deux pelés et trois tondus.^^ 6.5/10

5x09:Cold blood
Le plus mauvais épisode de la saison pour moi, et en fait le seul "raté" et devant lequel je me sois ennuyée. Des personnages pas crédibles (mention spéciale au scientifique qui change de camp sans raison), des longueurs, un sonic screwdriver sur-utilisé, des moments absolument pas crédibles (Amy et un ingénieur comme ambassadeurs de la Terre???), la mort de Rory pour moi totalement gâchée par son coté inutile (le docteur avait très largement le temps de désarmer la siluriane). Bref, un épisode qui n'a absolument pas fonctionné pour moi. Bonus: le moment dans le TARDIS où 11 tente d'aider Amy à conserver la mémoire de Rory, franchement touchant. Le moment où ce taré d'Eleven met la main dans la faille, le fait que la faille contienne un bout du TARDIS (bref les 10 dernières minutes moins la mort de Kenny..heu...Rory). 4/10

5x10: Vincent and the Doctor
Un épisode qui doit sûrement être très bien mais qui représente tout ce qui ne m'intéresse pas (les épisodes historiques dans Dr Who, la peinture, le "larmoyant"). Bémol: le monstre le plus ridicule de la saison, non seulement physiquement (une dinde géante) mais au niveau de la caractérisation (il passe de "evil" a "pauvre bête" presque sans transitions). Bonus: l'acteur jouant Van Gogh, franchement bluffant, et la scène du musée à la fin, qui m'a arrachée des larmes. 6.5/10 (mais en admettant parfaitement que le problème vient surtout de mes goûts, opposés à ce genre, et non de la qualité de l'épisode)

5x11: The lodger
Mon chouchou de la saison. Celui qui m'a fait le plus rire de toute la série et qui a mis le Docteur dans les situations où j'ai personnellement toujours voulu le voir (non, je ne veux pas dire presque à poil^^). Et quelle chance que ce soit justement avec cet Eleven si alien et hermétique aux nuances sociales que cette aventure ait eu lieu! Bref, un superbe one man show de Matt Smith (qui a même convaincu ici des personnes qui jusqu'à présent ne l'appréciaient pas plus que ça) et un épisode très atypique, qui peut ne pas plaire du tout, assez proche dans son originalité du sympathique Love and Monster de la saison 2 mais, en ce qui me concerne, beaucoup plus drôle. Bémol: un scénario très léger (pour ma part pardonné car assumé), un Docteur étrangement prudent concernant la menace (au point de frôler le "Out of character"), l'histoire pas vraiment expliquée du vaisseau (mais j'espère toujours qu'on aura une réponse), quelques longueurs au début. Bonus: les innombrables moments qui m'ont fait éclater de rire, la scène cultissime qui a donné lieu à tant de gifs et Avatars (yeles et Celine, on vous a vu^^), la non utilisation ou presque du sonic screwdriver et bien sûr...Matt Smith. Smile 9.5/10

5x12: The Pandorica opens
Pour moi le meilleur épisode de la saison sur à peu près tous les plans. Un pré-générique à couper le souffle, de superbes décors/effets spéciaux (il était donc là le budget!^^), des scènes extrêmement drôles ("Look at me I'm a target" restant pour moi la meilleure réplique de cette saison malgré l'énorme concurrence), d'autres très flippantes (la cyber-tête) ou vraiment émouvantes (la fin...), une River et un Rory au top de leur forme (Matt Smith je n'en parle pas, j'ai épuisé mon budget superlatifs^^) et enfin le "cadeau" très RTDesque aux fans(l'accumulation d'ennemis). Bémols: des incohérences qui n'ont pas toutes été effacées par le final (ce qu'on ne pouvait bien sûr pas savoir à ce moment), trop de sonic screwdriver (pourtant assez inefficace dans l'épisode). 10/10 (oui il y a des défauts mais mon impression finale étant "Waou!" je ne peux pas mettre moins^^).

5x13: Big bang.
Un très bon final plein de points forts: le jeu brillant sur le timey wimey, l'excellente performance de tous les acteurs (même Amy dont je ne suis pourtant pas fan), le docteur avec Fez et balai (je VEUX ce poster!) et bien sûr les moments d'humour très nombreux alternant avec des séquences émotion que j'ai trouvées très réussies. Mention spéciale au moment où 11 s'apprête à décoller dans la Pandorica et (pour moi une des plus belles tirades de Doctor Who) à la scène où 11 parle à la petite Amélia endormie. Bémols: les incohérences et facilités déjà assez souvent relevées (mode flemme on^^) et, ce qui m'a le plus gênée, un problème de rythme à partir du pré-mariage d'Amy et jusqu'à la danse de 11 (plein de moments très réussis là dedans dont le superbe "Something old...", mais qui ne vont pas avec le reste de l'épisode et font un peu retomber le soufflé). 9/10

Bilan: Une saison que j'ai trouvée très belle visuellement parlant (les décors, les costumes, les couleurs dominantes...), bourrée d'humour et de phrases cultes (le gros point fort de la saison je trouve) et servie par un excellent jeu d'acteur pour presque tous les personnages même les secondaires (la petite Amélia ou Van Gogh par exemple): je réitère mes réserves sur Amy mais aussi sur Nasreen dans le double épisode avec les Silurians, seul guest qui ne m'a pas du tout convaincue.

Cette saison n'est pas non plus exempt d'incohérences, de ficelles scénaristiques lourdes et de moments deux ex machina/I'll explain later/"Oh ben ça ça tombe bien alors" et je trouve que les saisons précédentes parvenaient mieux à nous faire nous attacher aux personnages secondaires des épisodes, c'est là à mon avis un point sur lequel RTD est tout simplement meilleur que Moffat. Oh, et d'un point de vue purement personnel j'ai une envie pressante de faire bouffer le sonic screwdriver à 11...et sans crème anglaise! Smile

En revanche, à de rares exceptions près, j'ai trouvé le rythme assez endiablé de la saison très plaisant et certaines "trouvailles" vraiment géniales: le traitement du personnage de River, les Smilers, l'histoire de la faille -qui nous aura tant fait nous creuser la tête...pour ne pas être résolue dans le final (c'est une preuve d'humour tordu si ça m'a fait ricaner?^^)-, le fez, le dream lord... Il y en a trop pour tous les mentionner. Oh, et bien sûr, détail qui m'a "vendu" la saison en moins de deux... je vous ai dit ce que je pensais de Matt Smith/Eleven? Arf, je savais que j'aurais dû économiser quelques superlatifs pour la fin! Laughing Bref, une saison qui a ses défauts mais a vraiment très bien marché pour moi et me laisse dans un état de manque intense... Wink
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Nafoute
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 586
Localisation: Cornimont
Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mer 7 Juil 2010 - 13:03    Sujet du message: Bilan Saison 5 Répondre en citant

Bon, bilan de la saison 5... Par où commencer ?
On va faire un récapitulatif rapide des épisodes, tiens.

5x01 The Eleventh Hour : Très bon épisode d'intronisation du 11ème Docteur, un scénario pas mal du tout, de l'humour et des effets spéciaux, bref, du très bon Doctor Who.

5x02 The Beast Below : Là encore, très bon épisode, même si le coup de la bestiole transformée en vaisseau est un classique de la SF.

5x03 Victory of the Daleks : Le grand retour des Daleks ! Même s'ils ne sont pas mes ennemis préférés, j'aime beaucoup leur nouveau design plein de couleurs ! Un bémol, qu'on retrouvera dans les épisodes suivants : des facilités scénaristiques (la bombe se désamorce par la "pensée") et des grosses ellipses (les avions prêts à décoller dans l'espace en 5 minutes).

5x04-5 Time of Angels/Flesh and Stone : Des anges pleureurs et une River Song au mieux de sa forme ! Un bon double-épisode, un peu lent dans la réalisation, mais un très bon scénario qui sent le Doctor Who à plein nez !

5x06 Vampires of Venice : Un peu déçu par celui-ci. L'histoire est sympa, sans plus, et les effets spéciaux font très cheap, par moments.

5x07 Amy's Choice : Un petit coup de cœur de ma part pour cet épisode. Cela dit, même si le Dream Lord a la classe comme méchant, on ne peut pas en dire autant du "pollen psychique", qui fait un peu ridicule.

5x08-9 The Hungry Earth/Cold Blood : Un scénario sans trop de surprises (sauf peut-être la fin) et une réalisation correcte, sans plus. Pour un épisode qui joue beaucoup sur le côté psychologique des protagonistes, certains personnages auraient mérité à être plus approfondis. Mention spéciale pour les maquillages des Siluriens, superbement réalisés.

5x10 Vincent and the Doctor : Soyons clair, le scénario n'est qu'un prétexte pour faire se rencontrer Van Gogh et le Docteur. Le "monstre" est ridicule de par son design, de par sa quasi-non-présence à l'écran (ce n'est pas parce qu'on ne le voit pas qu'il parait plus effrayant) et de par sa nature (il passe de "monstre sanguinaire" à "pauvre créature apeurée"). De plus, la réalisation est très chaotique (par moments, on entend clairement que Matt Smith a ré-enregistré ses dialogues en post-prod). Cela dit, mention spéciale à Tony Curran, magistral.

5x11 The Lodger : Avec un scénario quasi-inexistant, cet épisode repose surtout sur le jeu d'acteur de Matt Smith, qui fait son one-doctor-show pendant 45 minutes. Les 5 dernières minutes de l'épisode, avec l'apparition d'un autre "TARDIS", sont vraiment palpitantes. Hormis ceci, ça ne ressemble pas à du Doctor Who.

5x12-13 The Pandorica Opens/The Big Bang :
Un épisode vraiment mitigé. Le scénario est bien mené, d'un bout à l'autre de l'épisode, mais là encore, beaucoup de facilités scénaristiques, une fin à la Deux Ex Machina, et un arc de saison qui ne se termine pas (ça, on aime ou pas). Un final loin de ceux de RTD, ce qui n'est pas forcément une mauvaise chose, mais l'ensemble laisse vraiment un arrière-goût de "pas fini", avec un dénouement trop simpliste.



Concernant ce 11ème Docteur, je trouve Matt Smith parfait. Il a bien saisi le personnage, l'interprète à sa façon, une manière très doctoresque qui me rappelle parfois le côté espiègle du 1er Docteur.
Amy, rien à dire, l'actrice est parfaite, tant au niveau du jeu d'acteur qu'au niveau physique (gggnn ! * bave *).
Et River Song... certainement le meilleur personnage que Moffat ait créé. Elle apporte une touche de mystère à cette saison et ses apparitions au compte-gouttes donnent envie de continuer à suivre la série (de la à ce que Moffat nous fasse le coup d'un arc de saison qui a débuté dans "Silence in the Library", il n'y a qu'un pas, et je trouverais ça absolument génial !)

Au final, la saison 5 parait très inégale, avec des épisodes fabuleux et d'autres vraiment fades. Je pense qu'il faut le temps à Steven Moffat de prendre le contrôle de la machine Doctor Who, et je suis certain que la saison 6 sera beaucoup mieux.
_________________
La Wibbly Wobbly Team recrute.
Si vous voulez aider à la création de sous-titres français pour les épisodes classiques, cliquez ci-dessous :
Revenir en haut
Penchour
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2010
Messages: 44
Localisation: France (Nancy)
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mer 7 Juil 2010 - 18:28    Sujet du message: Bilan Saison 5 Répondre en citant

mouais .... bon, j'avoue avoir adoré 10th, et par conséquent je ne suis pas totalement objectif, mais je ne suis pas transcendé par la S05. Les personnages sont intéressants, certes, mais les intrigues sont trop souvent limitées ... j'attends de voir la S06, en espérant que Moffat saura donner plus de profondeur à ses histoires (on peut pas dire que la saga manque de ressources en la matière !), et évitera de tomber dans le pièges de la loufoquerie exubérante qui cache souvent mal la platitude du propos ....

Bon, il y a des choses qui rachète le show (et donne à espérer pour la suite) : 11th hour était une excellente entrée en matière, Victory of the Daleks était plein de promesses (inabouties .... pas assez de budget pour monter une flotte Dalek digne de ce nom sur la S05 ?), Vampires of Venise avait le charme de la ville qui lui donne son nom (sans l'odeur .... ce qui est plutôt un avantage Smile ) et Vincent savait faire oublier le coté cheap des décors en studio par le coté touchant du personnage. Sorti de cela, il y a beaucoup d'épisodes que je trouve incomplets, inachevés (le dreamlord, le Tardis de Lodger, etc.), mais comme j'ai envie de finir sur une touche positive, je préfère croire que ces éléments seront exploités très bientôt comme ils se le doivent, et je m'arrêterai plutôt sur la prestation des interprètes principaux, que je trouve d'excellente qualité (même si je préférerai toujours le 10th de Tenant, na !)
Revenir en haut
allons-y !
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 37
Localisation: touraine
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 7 Juil 2010 - 21:41    Sujet du message: Bilan Saison 5 Répondre en citant

quant à moi, cette saison entière me laisse comme un sentiment d'inachevé. Un nouveau Docteur qui fait un peu neuneu comparé à ses deux précédentes incarnations -et puis son physique ne passe pas du tout, Amy qui semble être un personnage essentiel dans la trame de la saison mais qui en définitive ne l'est pas, Rory qui dont la mort m'a laissé carrément indifférent, restait l'excellentissime Dr River Song que je n'aurais pas regretté piquer la vedette à eleven (et, au passage, si je devais rencontrer Alex Kingston au bord d'une route de campagne je crois que je m'arrêterais net pour la prendre en stop, qu'elle le veuille ou non), des épisodes inutiles au possible, un final en demi-teinte auquel s'enchaîne direct un début de saison 6 comme s'il ne s'était rien passé de très anormal, même si on sait que le Big Bang a été rejoué, que Rory est maintenant un être de plastique vieux de 2000 ans et que Amy a côtoyé deux univers, etc etc...
bref je n'ai pas été transporté par cette saison.
J'ai eu l'impression de vivre une très très très longue mise en place pour la saion suivante. J'ai même été (presque) déçu de voir le trio rempiler. Quoi, Eleven a été le "noyau" du Big Bang II et n'en a pas gardé de séquelles ? Nine s'est régénéré pour moins que ça...
J'espère que la saison 6 sera d'une autre trempe. Ou alors j'ai été trop subjugué par Nine, par le final époustouflant  de la saison 3,  bref par ce que j'ai eu l'habitude de voir depuis 2005 que j'en suis devenu trop éxigeant.
On verra bien.

_________________
hello, sweetie !
Revenir en haut
ketheriel
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 182
Localisation: Côte d'Azur
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe

MessagePosté le: Mer 7 Juil 2010 - 23:31    Sujet du message: Bilan Saison 5 Répondre en citant

Allons-y es tu sur d'avoir bien compris la saison ?
Citation:

Amy qui semble être un personnage essentiel dans la trame de la saison mais qui en définitive ne l'est pas

Si Amy n'est pas essentiel pour la saison c'est qu'il y a un problème dans ta compréhension de la trame. Amy est la personne la plus importante de la trame, TOUT est lié à son personnage.

Citation:
Quoi, Eleven a été le "noyau" du Big Bang II et n'en a pas gardé de séquelles ? Nine s'est régénéré pour moins que ça...

Comment pourrait-il gardé des sequelles d'un évènement que le big bang 2 annule ? Le docteur a été comme tout le reste de l'univers "recréé" entièrement.
Citation:
que Rory est maintenant un être de plastique vieux de 2000 ans

Non normalement Rory n'est plus un être en plastique justement. Le big bang 2 est passé par là. Rory de chair et de sang a les souvenirs de lorsque son essence étaient dans la copie plastique mais c'est tout.

Après que tu ais été déçu par la saison, ok mais là j'ai vraiment l'impression que tu es passé à côté de pas mal de choses.
_________________
Mais moi qui suis pauvre et n'ai que mes rêves,
Sous tes pas je les ai déroulés.
Marche doucement car tu marches sur mes rêves.


Dernière édition par ketheriel le Jeu 8 Juil 2010 - 13:33; édité 1 fois
Revenir en haut
Dr Donna
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 1 641
Localisation: dans le Tardis avec Ten bis Oi!
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 8 Juil 2010 - 07:46    Sujet du message: Bilan Saison 5 Répondre en citant

Citation:

Au bout de 5 minutes de Eleventh Hour, je voyais le Docteur et non plus le "nouveau". A partir du deuxième épisode je commençais à être vraiment sur le charme. A partir du 4ème je prenais plaisir juste à le voir jouer, sans même prendre en compte le scénario.


Contrairement à toi Tyr, j'ai mis un peu plus de temps à adopter Eleven. Dans les premiers épisodes j'avais même l'impression que je regardais l'histoire d'un autre Time Lord mais pas celle du Docteur. L'épisode qui m'a enfin permis de faire le lien est celui des Anges Pleureurs. Nous avions enfin un fil conducteur, enfin un ancien personnage de retour. J'avais l'impression de voir Ten dans certaines de ses expressions face à River et là je me suis dit, "ok c'est bien le Docteur..."
Petit à petit ce personnage d'Eleven m'a conquise, par son blabla et son énergie (qui le rapproche de Ten), son côté sombre (qui me fait penser à Nine), ses mimiques, sa grande tendresse... J'avoue avoir parfois encore un peu de mal avec lui mais bon...
Amy, je l'ai adopté pratiquement dès le début. J'ai adoré son peps, son style, ses mimiques, son lien très fort avec le Docteur et le fait qu'elle ait un petit ami !! Je ne voulais pas d'une autre Rose et heureusement ce n'est pas le cas. Rory est un gars adorable, j'avais un peu peur qu'il ressemble trop à Mickey mais il en est rien...ouff
River est ma grande surprise de la saison. Autant je l'ai détesté dans la saison 4 (elle est arrivée un peu comme un cheveu sur la soupe alors qu'on attendait le retour de Rose), autant là je l'ai adoré. Personnage très énigmatique, mystérieux, on a envie d'en savoir plus sur elle et sa relation avec le Docteur, comment ils se sont rencontrés, etc... J'aime beaucoup ses "hello sweetie", "spoilers", ça semble beaucoup l'amuser de voir le Docteur se poser des questions.. un Docteur qui, petit à petit semble se prendre au jeu "hello Honey I'm back home" . Je trouve le concept de rencontres croisées, de Time Line inversées, très bien mais je me pose des questions sur leur avenir à ces deux là, vont-il vraiment pouvoir profiter de leur vie ensemble en se rencontrant à chaque fois dans le désordre?

Bon venons-en au sujet qui fache, la Saison 5. J'ai comme un gout d'inachevé en ce qui la concerne. Je suis un peu frustrée qu'il n'y ait pas eu plus d'épisodes dans le futur et dans l'espace style Impossible Planet/Satan Pit, Bad Wolf/Parting of the way, Midnight.... On a eu des épisodes dans le passé, beaucoup trop d'épisodes dans le présent sur  Terre et de futur trop proche. Je ne me suis pas assez évadée dans cette saison 5. J'espère qu'on en aura plus dans la Saison 6. Comme vous je trouve que le rythme était très inégal, je n'ai vraiment aimé que 3/5 épisodes ce qui ne fait pas la moitié de la saison...
_________________
Revenir en haut
allons-y !
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 37
Localisation: touraine
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 9 Juil 2010 - 10:48    Sujet du message: Bilan Saison 5 Répondre en citant

ketheriel a écrit:

Allons-y es tu sur d'avoir bien compris la saison ?
Citation:


Amy qui semble être un personnage essentiel dans la trame de la saison mais qui en définitive ne l'est pas

Si Amy n'est pas essentiel pour la saison c'est qu'il y a un problème dans ta compréhension de la trame. Amy est la personne la plus importante de la trame, TOUT est lié à son personnage.

Citation:

Quoi, Eleven a été le "noyau" du Big Bang II et n'en a pas gardé de séquelles ? Nine s'est régénéré pour moins que ça...

Comment pourrait-il gardé des sequelles d'un évènement que le big bang 2 annule ? Le docteur a été comme tout le reste de l'univers "recréé" entièrement.
Citation:

que Rory est maintenant un être de plastique vieux de 2000 ans

Non normalement Rory n'est plus un être en plastique justement. Le big bang 2 est passé par là. Rory de chair et de sang a les souvenirs de lorsque son essence étaient dans la copie plastique mais c'est tout.

Après que tu ais été déçu par la saison, ok mais là j'ai vraiment l'impression que tu es passé à côté de pas mal de choses.
apparemment je n'ai absolument rien compris à la trame de cette saison.
Du coup j'attendrai sa sortie en DVD/BR pour une seconde lecture.
_________________
hello, sweetie !
Revenir en haut
Tepec
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2008
Messages: 4
Localisation: Bordeaux
Masculin Lion (24juil-23aoû) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 9 Juil 2010 - 21:02    Sujet du message: Bilan Saison 5 Répondre en citant

Merci à Tyr pour cette analyse qui correspond (quasiment) en tout point avec ma "perception" de cette saison.

Je ne vais pas partir donc dans une analyse personnelle plus poussée, je dirais simplement que beaucoup de monde craignait le remplacement de David Tennant par Matt Smith, mais que finalement ce n'est pas ça qui m'a "horrifié" , mais plutôt cette nouvelle compagne à laquelle je n'accroche vraiment, mais vraiment pas (sauf en ce qui concerne la "petite Amy" , que je trouve bien plus crédible !).

Et du coup, ce simple fait m'a posé un véritable problème pour apprécier cette saison : en effet, comme dit par Tyr, ce n'est pas le Docteur qui mène l'intrigue (ce qui ne m'aurait posé aucun problème) ; à côté de ça, Amy a un rôle très, très important, et dans la mesure où je n'ai pas pu apprécier ce personnage, le trouver crédible, ça m'a un peu "gâché" la saison, en trouvant les épisodes souvent assez "plats" , voir "faciles" .

Des nouveautés au niveau de la réalisation m'ont tout simplement horripilés (la musique pop à la fin de "Vincent and the Doctor" AAh on dirait qu'on regarde Cold Case avec une vieille séquence émotion longuette, tellement facile et inutile quand on peut jouer sur la tragédie du destin, ça + les transitions kitchs à profusion + l'absence parfois d'un montage dynamique en corrélation avec l'action) , l'absence d'une bande originale aussi fraiche et importante que dans les précédentes saisons m'a un peu (beaucoup) dérangé également (musicien oblige, la richesse des compositions de Murray Gold avait en bonne partie contribué pour moi au charme de la nouvelle série) , bref!

Je suis assez déçu là où je ne m'y attendais pas (des facilités dans les scénarios de Moffat (où est passé le génie qu'on a pu voir s'exprimer avec Jekyll ?!) , une bande originale faiblarde qui a vraiment peu d'importance dans l'intensité ou la profondeur des séquences ) , et satisfait là où je craignais davantage (Matt Smith, qu'ils approfondissent sa personnalité car elle lui sied à merveille !) , ce qui reste pour moi ... plutôt étrange.


Tepec
Revenir en haut
MSN
JainaXF
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2010
Messages: 433
Localisation: Val de Marne
Féminin

MessagePosté le: Dim 1 Aoû 2010 - 12:27    Sujet du message: Bilan Saison 5 Répondre en citant

Vous avez fait des bilans hyper complets !!
Bon, mon post ne sera pas aussi long, juste quelques impressions générales, les épisodes adorés/détestés ...

Tout d'abord on sent clairement la différence de style entre Moffat et RTD ! Il y a des choses qui me plaisent plus, d'autres moins ... Commençons par les moins :
- je trouve que la musique n'est pas assez mise en valeur cette année ! La musique de la S5 est superbe comme d'habitude, mais à part le thème du Doctor qui revient, on entend moins les morceaux orchestraux, c'est vraiment dommage ! Moi qui adore la musique de la série, ça m'a bien déçu ! Le nouveau générique m'a fait bizarre au début, ensuite je m'y suis habitué et l'ai plus apprécié, mais j'ai une préférence pour l'ancienne version rock épique !

- je trouve RTD meilleur pour nous faire accrocher émotionnellement très vite aux personnages, Moffat est moins bon de ce point de vue. Bon, la fin de la saison justifie cependant la vie assez vide d'Amy et je me suis bien attaché à Amy et Rory (bien plus réussi que Mickey pour moi !), donc, peut-être qu'il est meilleur dans la longueur !

Les Points positifs maintenant :

- la construction de la saison ! Moffat prouve encore qu'il est le roi du timey-wimey, des paradoxes ... et il nous fait avancer l'arc en cours de saison (pas juste de vagues indices) tout en l'étalant sur au moins 2 saisons ! Je trouve d'ailleurs que la saison 5 gagne beaucoup au revisionnage (le final notamment ou le double épisode avec le Doctor du futur !) pour apprécier cet aspect !
Au contraire, RTD nous touche tout de suite, mais si on revoie les saisons, on voit plus les ficelles parfois un peu grosses dans sa construction/résolution de l'arc de la saison.

- Les personnages : Eleven en tête ! J'adore Ten et Tennant, Ten est encore un tout petit peu au-dessus, mais Eleven est un super Docteur ! Amy est très sympa aussi, pour l'instant je préfère encore Donna, mais elle est quand même bien mieux qur Martha (désolée pour les fans, je déteste le perso !) ! Elle a de la répartie et prend des initiatives ! Enfin, Rory a été une très bonne surprise : il aurait pu facilement faire un Mickey 2.0, mais il se développe très bien et ne se laisse pas faire par le Docteur ! J'ai hâte de voir ce que va donner le trio, et j'espère qu'il durera au moins le temps de la S6, ça fait une nouvelle dynamique intéressante ! Et je suis shippeuse Rory/Aùy, ils vont bien ensemble, Rory est adorable !

Voilà pour les impressions générales, maintenant pour les épisodes les moins bons :

- Victory of the Daleks avait de bons moments, mais l'épisode patinait un peu !
- Vampires of Venice : de bons moments d'humour, mais une intrigue vraiment trop mince et quelques incohérences !

Je trouve que The Beast below et Amy's Choice sont bien mais pas extraordinaires : résolutions un peu faciles et expédiées ! Bon le décors de Starship Uk était très bien par contre, et j'espère qu'on reverra le Dreamlord (Valeyard ?) !

Maintenant, les meilleurs épisodes de la saison :

- The Eleventh Hour : très bonne introduction des personnages, Amelia est adorable, on comprend le personnage du Docteur même si on a pas vu la série avant, le thème "I am the Doctor" est entendu pour la première fois ...
- Le double épisode The Time of Angels/Flesh and Stone : réintroduction du personnage de River, mystérieuse et cool, anges quand même flippants (même s'ils perdent un peu de leur mystère et aura par rapport à Blink ), l'intrigue de la saison avance, c'est le début de la théorie du Docteur du futur qui s'avèrera exacte ....
- The Lodger : très différent des épisodes habituels, mais hilarant ! J'ai adoré le match de foot avec la musique épique (moi qui n'aime pas du tout le foot pro et l'importance qu'on lui accorde !), la relation entre craig et Sophie, touchante de maladresse ...
- Vincent and The Doctor : La fin de la saison gère très bien l'émotion pour le coup ! L'acteur de Van Gogh est génial, même si le monstre est franchement moyennement réussi !
Mais la fin au musée d'Orsay vaut le coup d'oeil ! Et j'ai aimé que le Docteur essaye de consoler Amy d'un deuil qu'elle ne peut pas faire !

- Le final : la première partie promet de l'épique, nous offre de superbes retrouvailles ...et la deuxième partie est finalement assez intimiste/"low key" ! Comme je le disais, ça change des finales RTD, la première fois que j'ai vu The Big Bang, j'étais étonnée et en train de me dire "C'est tout ?!? Tout ça pour ça ?!?" ! Mais en le revoyant, j'ai mieux apprécié les jeux temporels, l'utilisation du dicton et l'aspect conte de fée ! Je trouve maintenant que c'est un très bon final !

Bref, une saison prometteuse pour la suite, très bien en elle-même, il y a eu quelques déception mais aussi de très bonnes surprises et c'est un bilan finalement très positif ! J'attends avec impatience la saison 6, les éclaircissements sur le personnage de River, la résolution de l'arc, la dynamique du trio ....
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Magic_Carpet
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2010
Messages: 28
Localisation: Sur une petite planète dans les confins de Bételgeuse.

MessagePosté le: Jeu 5 Aoû 2010 - 13:00    Sujet du message: Bilan Saison 5 Répondre en citant

Alors pour moi, l'un des changements majeurs, outre celui des acteurs dont je reviendrais plus bas, c'est avant tout l'image,

Si je compare avec RTD, Moffat fais des plans superbe avec vraiment une recherche dans les lumières, les cadrages (mention spécial a Vincent and the doctor) et surtout l'utilisation de la profondeur de champ a l'arrière et au premier plan. Du coup, je trouve les précédente saison bien fade visuellement.
Les effets spéciaux, j'ai trouvé ça dans l'ensemble assez inégal y'avait du bon comme du moyen (la bête dans Vincent and the doctor...) mais dans l'ensemble ça reste bien et en plus il bénéficie de la mise en scène de Moffat (Ôh joie).
Les décors étaient bon. J'ai juste eu un peu de mal avec Londres des années 45.

Bon ça s'était pour l'image, maintenant .................... les méchants !

Bin dans l'ensemble je suis assez déçu, y'en a des bons c'est sur, mais le prisonnier zero en mode serpent de mer ne pas convaincu du tout et les daleks shiny, j'hadere pas du tout au nouveau design. La figuration de fin ne compte pas non plus.

Et les ......... gentils (ouh que c'est manichéen ^^)

J'adore ce nouveau doctor. Certes il ne joue pas aussi bien que tennant, mais il reprend bien le flambeau et en ce qui me concerne, il la repris au dessus de londres. Je trouve qu'il a une très forte présence a l'écran. Et j'adore cette façon qu'il a de ce déplacer.

Amy j'aime et je suis convaincu. Elle joue bien et je trouve de façon moins "caricatural" que les précédente compagne (même si elle reste en dessous de Donna)

Rory sympa sans plus, l'acteur joue bien c'est pas le problème mais j'ai pas accroché au personnage, mais attention c'est loin d'être un Mickey 2.

Dans l'ensemble cette série m'a convaincu pour sont coté très actuelle dans la photographie, merci Moffat. Dans ses acteurs aussi, très bien choisi. Dans sont scenario plus centré sur deux ou trois personnage et plus sur la terre complète (même si on perd le coté épique que j'aimais beaucoup).
Bref la série est devenue plus intimiste, plus sur les sentiments d'ou peut etre ce petit gout d'inachevé que j'ai eu mais qui m'a rappeler le sentiment que j'ai eu sur une autre série qui sortait en même temps : Stargate Universe. Je m'attendais a plus de batailles spatial avec des centaines de vaisseaux Dalek mais non, du coup on a des gros plans super classe sur un Doctor a moitié mourant.
Bref j'attend avec impatience la suite, bon tournant de la série.
_________________
DON'T PANIC !
Revenir en haut
EXTERMINATE !
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2010
Messages: 19
Localisation: sous ma couette Dalek
Masculin Bélier (21mar-19avr) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 6 Aoû 2010 - 18:49    Sujet du message: Bilan Saison 5 Répondre en citant

C'était excellent !

J'ai ris, pleuré, crié et aimé.

Les épisodes :

tristes : big bang 1 et 2 un peu.
pas aimé : le temps des anges (sauf le Hello Sweetie) et la bête d'en dessous (sauf le weeeh du Docteur)
aimé : tout le reste

passages préférés : le Docteur qui va voir Rory dans le Big Bang, qui apparaît, qui disparaît, qui apparaît... Le Docteur et sa brosse à dents...

Les personnages :

Amy : Un peu comme Donna, un peu pas content , jolie mais un peu agaçante. Totalement différente des autres compagnes.

Le Docteur : il est excellent, je l'ai bien aimé. Il est tête en l'air, il a tendance a faire des grosses bêtises. Il parle un peu vite, bien habillé.

Rory : Il est tout simplement génial, drôle, sympathique, gentil. Je suis content qu'il reste.

River : Hum. Elle doit toujours avoir le mot de la fin. Elle est un peu prétentieuse. Je me demande si c'est pas l'amoureuse du Docteur en fait. J'espère qu'elle va revenir dans les prochaines saisons.

les méchants : des vrais méchants ! Qu'ils soient nouveaux ou anciens, ils sont vraiment cruels. Ils reviennent toujours ! Ils sont de retour pour jouer un mauvais tour au Docteur. Mes préférés sont surtout les new daleks. Les cybermen qui reviennent, ça ça m'a fait plaisir. J'étais un peu déçu parce qu'on n'a pas revu le Maître.

Une des meilleures saisons pour moi.
Revenir en haut
Your Majesty
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 77

MessagePosté le: Lun 16 Aoû 2010 - 10:41    Sujet du message: Bilan Saison 5 Répondre en citant

"Allons-y" je vais tenter de faire mon propre bilan, de cette saison, je vais en profiter aussi (si les Times agents n'y voient aucun inconvénient) pour synthétiser subrepticement ce que j'ai pensé des saisons précédentes.

Alors pour commencer, et je pense que c'est extrêmement important pour comprendre mon point de vue, j'ai découvert comme dit sur post de présentation : j'ai découvert doctor who en juin 2010, la saison 5 était déjà entamée, du coup, je me suis fait toute la nouvelle série d'une traite. Donc, je n'ai pas vraiment eu le temps de "digérer" et surtout de réfléchir à tête reposée sur les différents docteur par exemple. De même que je n'ai pas attendu un an comme vous, pour voir Eleven (donc du coup, pas d'anxiété d'appréhension, pour savoir si quelqu'un pourra jamais remplacer tenth)


Donc, venons en aux faits :

Le nouveau doctor :

Au départ, je trouvais son faciès étrange, pis j'avais adoré Ninth et Tenth, mais son mix entre le côté timbré de Tennant, et le côté calme, plus adulte d'Eccleston m'a convertit très, très vite. Cependant, après lecture de certains posts ici, il est vrai qu'il semble moins sûr de lui que Ten, ce que je ne comprends pas forcément, et que j'aurai tendance à attribuer la faute plus au scénario qu'à Smith lui même, qui est un très bon acteur.
Par contre, j'avoue préférer l'ancienne version du screwdriver, même si je me suis habitué à celle-ci. Mais ça, plus le changement de décor du tardis, plus d'autres choses, je pense avec d'autre derrière moi, que c'est du à la volonté de Moffat de rompre avec RTD, fin bref.
Ah oui, et aussi : le Geronimo de 11 ne passe pas. On ne remplace "Allons-y" !

Pour ce qui est du personnage de 11 en lui même, et bien, c'est le doctor, le mec bourré de contradiction qui font qu'il est totalement impossible à suivre. Genre le bonhomme qui craint énormément les daleks, mais qui va les affronter avec un biscuit ! ^^. bref avec Eleven, et peut être même plus qu'avec 10 et 9, on passe plus facilement du rire aux larmes.

Amy Pond, la nouvelle compagne.

j'ai accroché immédiatement. Tout d'abord parce qu'elle est plutôt pas mal. Mais aussi surtout, parce qu'au final, ce n'est pas la femme qui tooooooooombe amoureuse du doctor, comme Rose, et Martha. Amy c'est quand même la meuf qui veut se faire 11 façon "one night stand". Et j'aime beaucoup. Donna aussi n'était pas "amoureuse" de Ten, mais j'sais pas, l'impression qu'il y avait quand même une complicité un peu moindre qu'entre 11 et Amy. J'avais bien aimé Rose, surtout à cause de sa relation avec le doctor qui me semblait inachevé (normal dans deux dimensions différentes), donc tragique, donc affection. Martha aussi, très jolie femme, bonne actrice, mais la pauvre, totalement dépendante du doctor (du moins en tant que compagne), et Donna parce que chieuse, fort caractère mais au final, dans l'ombre de Tennant quand même (en même temps, dur de ne pas y être). Du coup, je pense qu'Amy est ma compagne préférée

Rory :
Au départ, je pensais que c'était un personnage presque figuratif (une sorte de Mikkey bis, expression que j'ai pu coller sur le sentiment informe que j'avais, après lecture de ce forum), mais bon, en fait non. J'ai bien aimé Rory, surtout l'épisode avec le Dream Lord, où l'ambition de sa vie c'est de vivre avec Amy dans un village de vieux, avec une queue de cheval. Un personnage comme je les aime, important, mais sans vouloir se mettre en avant et jouer le super-héros.

River Song :
Alors là, vraiment partagé. J'aime le mystère qu'elle engendre, j'aime bien aussi Alex Kingston (docteur Corday) mais j'aime pas vraiment quand quelqu'un d'autre que The Master, prend le Doctor de trop haut. Genre elle le prend quand même pour un mioche par moment, et j'avoue que je n'aime pas trop ça. Un peu oui, mais elle semble beaucoup trop sûre d'elle. Cependant, heureusement que c'est contrebalancé, par les moments où on voit qu'intellectuellement parlant, elle est inférieure au Dotcor (merde, c'est un Time Lord quoi !). Où on voit que même s'il est jeune par rapport à ce qu'il sera quand il la rencontrera, il reste quand même The Doctor. AH AH


Pour les épisodes : Je crois vraiment, que cette saison m'a le plus surpris. Dans le scénario. Le Finish par exemple est superbe. Jamais je n'aurai pensé, revoir le Doctor dès le début (ou quasi) de the Big Bang. Vraiment une énorme surprise, et j'aime être surpris.
Mes épisodes préférés : le premier (le passage où 11 goûte différent plats !!! génial) surtout pour l'ambiance une peu plus sombre, surtout dans la maison d'Amy.
Le 2 the beast bellow, j'ai aimé aussi l'ambiance malsaine des smilers, mais un peu déçu qu'ils n' aient pas une place plus importante dans l'intrigue).

l'épisode avec le dream lord, parce que le dream lord roxe, tout comme la queue de cheval de rory.

The lodger (je crois, celui où 11 est en coloc^^) Parce que dedans on a du très grand 11. Mais vraiment du très très grand. Comme quand il se met à cause de la moisissure de manière limite HS, mais tellement drôle, où encore le passage où après le Match de foot il réagit au mot "annihilate" avant de se rendre compte que ce pauvre type parler métaphoriquement. Ah ah!

L'épisode avec Van Gogh aussi, parce que la fin est totalement nian-nian, mais fonctionnant parfaitement. Bien qu'assez cliclé, ça m'a énormément ému de voir van Gogh confronté à son succès et d'entendre tous les éloges sur son oeuvre.

Et bien sûr The pendorica opens et the big bang. Parce que je n'ai jamais été aussi inquiet qu'à la fin de Pendorica, et jamais aussi surpris au début de Big Bang.


donc voilà, pour moi c'est une saison de doctor who. Donc une bonne saison de série. Au final Smith reprend avec brio le rôle de Tennant, y'a d'excellents épisodes, d'autres un peu inférieur, mais je ne me suis jamais ennuyé devant aucun épisode! !
Vivement la saison 6.
_________________
There's an old earth saying cap'tain, a phrase of great power and wisdom, and consolation to the soul in times of need : Allons-y !!!

http://www.youtube.com/watch?v=3IlJFNMAJ-k
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 16 Aoû 2010 - 11:39    Sujet du message: Bilan Saison 5 Répondre en citant

Il est des nôoooooootres/ Il fait des pavés comme les auuuuuutres! Laughing
Ta review m'intéresse bien car, comme tu le dis, tu as forcément une vision assez différente de cette saison que nous puisque tu n'as pas eu droit à la longue année d'attente entre Ten et Eleven. Du coup, ayant tout vu d'une traite, as-tu ressenti une grosse différence de ton dans cette nouvelle saison?

Assez d'accord pour River, personnage qui me plait beaucoup sur le papier mais qui au début m'avait un peu refroidie car trop "supérieure" au Docteur, ce que j'ai du mal à accepter. Mais ça va beaucoup mieux maintenant et j'ai hâte de la revoir. Par contre je n'ai pas accroché à Amy même si elle ne me gonfle pas non plus: je suis assez indifférente en fait, j'attends et espère être convaincue en saison 6. Quant à Matt Smith je n'en parlerai pas puisque j'ai épuisé mon stock de superlatifs depuis longtemps. Laughing Comme tu dis, vivement la saison 6^^
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Your Majesty
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2010
Messages: 77

MessagePosté le: Lun 16 Aoû 2010 - 12:01    Sujet du message: Bilan Saison 5 Répondre en citant

Oui parce que j'aime les pavés, de boeuf au barbecue c'est très bon.

Pour la différence de ton, je dirai, que mis à part les changements évidents : nouveau doctor=nouvel acteur = jeu différent. Le changement de ton principal que j'ai noté, c'est l'assombrissement des épisodes. Et la chose que je ne comprends pas trop, c'est 11 qui parait moins sûr de lui que 10. Est ce une bourde scénaristique ou de jeu d'acteur ? ou est ce quelque chose de propre au niveau de la régénration, le nouveau corps attribuant un "nouveau caractère" ?
_________________
There's an old earth saying cap'tain, a phrase of great power and wisdom, and consolation to the soul in times of need : Allons-y !!!

http://www.youtube.com/watch?v=3IlJFNMAJ-k
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:53    Sujet du message: Bilan Saison 5

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 5 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com