Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Série UK] Sherlock
Aller à la page: <  1, 2, 324, 25, 2632, 33, 34  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Investigation & Policier & Thriller
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gael wright
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2013
Messages: 691
Localisation: Dans le tardis , autour d'un café avec le Docteur et Donna .
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 牛 Buffle

MessagePosté le: Ven 3 Jan 2014 - 21:45    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Je vient de voir l'épisode de la 3ème saison , très bon épisode . Mais la moustache de John , WTF !
Comme dit plus haut les enquêtes sont un peu mise de coté pour développer les personnages , ce qui est une bonne idée pour bien faire le point et partir de bon pied sur la suite de la saison .
_________________
Salut , je suis le docteur ! ... Allons y !

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 3 Jan 2014 - 21:45    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dr Donna
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 1 641
Localisation: dans le Tardis avec Ten bis Oi!
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Ven 3 Jan 2014 - 22:40    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Tyr a écrit:
Elementary est un cop show à consultants très sympathique et bien joué mais qui n'a pas grand chose à voir avec Sherlock (ni même la version de Conan Doyle) à part le nom des personnages et quelques clins d'oeil. Si tu veux l'apprécier, il faut éviter toute comparaison. On est plus proche de Monk ou Mentalist (en mieux je trouve) que de Sherlock BBC.

Raté, j'arrive pas à apprécier car je ne peux m'empêcher de comparer. Je pense finalement que ce n'est pas le bon moment pour découvrir cette série, en même temps que la diffusion UK de Sherlock..
_________________
Revenir en haut
Roxy
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 184
Féminin

MessagePosté le: Sam 4 Jan 2014 - 09:36    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Ce sont deux séries qui n'ont pas grand chose à voir à part l'idée de Sherlock et Watson.
Quand Elementary est sorti, je me suis dit "mais ils s'emmerdent pas chez CBS, ça a l'air ridicule" parce que j'adore Sherlock.
Puis j'ai regardé, et j'apprécie vraiment cette série.

Apple and Orange...
_________________
Stuck between a girl and a box. Story of your life, ain' it Doctor ?
Revenir en haut
Dr Donna
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 1 641
Localisation: dans le Tardis avec Ten bis Oi!
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 4 Jan 2014 - 14:16    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Mon fils aime, il a voulu voir la suite (que j'ai enregistré et qu'on a vu ce matin), j'ai regardé avec lui et je commence à m'y faire... (bref dsl pour le HS )
_________________
Revenir en haut
Lexxie
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 72
Localisation: Ile de France
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin

MessagePosté le: Sam 4 Jan 2014 - 23:32    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Enfin Sherlock de retour. Bon, même si Moffat/Gatiss ont fleurté entre le récompenssage et le foutage de gueule de la fanbase

(non et puis le coup du "you should put that on a shirt" ON SENT PAS DU TOUT CE QUE VOUS ESSAYEZ DE FAIRE LES MECS !)

Contente que ça tourne autour du Gun Power Treason Plot, j'aime bien ce sujet. J'ai entendu certains traiter Sherlock de gros gamin connard, perso je trouve que ça lui va bien, même si un peu trop impliqué émotionnement pour que ça soit 100% crédible (faire flipper John pour obtenir des doux mots de lui c'est quand même un peu out of character je trouve, mais bon, ça passe bien quand même).
J'ai eu du mal à me rappeler qui était Anderson tellement il lui ressemblait peu (n'est-ce point un Tardis sur son mur de théories, au passage ?). Et j'ai bien ri de savoir que l'actrice qui joue Mary est la vraie copine de Freeman et que les parents de Sherlock sont les vrais parents de Cumberbatch.


Bref, un vrai petit plaisir, même si faudrait que Moffat et Gatiss se calment un peu en auto-flattage (pour rester polis). Oui, ils sont bons, oui, la fanbase est plutôt du genre accro et investie, mais faut pas prendre trop la grosse tête non plus, on voit ce que ça peut donner avec DW.

Anyway, hâte de voir le suivant !
_________________
"You want weapons? We're in a library. Books are the best weapon in the world. This room's the greatest arsenal we could have. Arm yourself!"


Dernière édition par Lexxie le Lun 6 Jan 2014 - 19:55; édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Monsieur Tanuki
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2012
Messages: 1 053
Localisation: Ici et un peu là-bas aussi...
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 4 Jan 2014 - 23:48    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Lexxie a écrit:
(non et puis le coup du "you should put that on a shirt" ON SENT PAS DU TOUT CE QUE VOUS ESSAYEZ DE FAIRE LES MECS !)








En somme un épisode que j'ai aimé , un bon pied de nez aux fans théoriciens qui accumulent les hypothèses parfois peu crédibles. Une belle métaphore filée donc qui permet de très belles scènes. Le seul reproche que j'aurais à faire c'est l'aspect enquête qui passe au second plan , mais vu l'objectif de l'épisode c'est compréhensible ( mais ça me laisse un goût amère quant à un certain Lord Moran) . Et au final ne pas avoir de résolution définitive sur le comment de la survie de Sherlock n'est pas désagréable , on évite l'écueil que Conan Doyle n'a pas su surmonter de manière convaincante pour faire revenir son personnage. Cela dit la solution apportée est suffisamment élégante pour qu'en l'état je m'en contente si ça s'avérait au final vérifié. Un visionnage très satisfaisant au vue des attentes suscitées par l'attente donc.
_________________
Merci à la grande Dame Eleusys pour ce magnifique avatar .

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lexxie
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 72
Localisation: Ile de France
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin

MessagePosté le: Dim 5 Jan 2014 - 00:18    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Ouais, et puis les fans se sont empressés d'en produire aussi sous toutes les formes possibles et inimaginables ^^

Assez d'accord pour l'aspect pas désagréable de pas vraiment être certains de ce qu'il s'est vraiment passé. Smile
_________________
"You want weapons? We're in a library. Books are the best weapon in the world. This room's the greatest arsenal we could have. Arm yourself!"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Clara Oswin Oswald
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 1 705
Localisation: Chez Jenna !
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 6 Jan 2014 - 03:17    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Super episode !
Un épisode un peu hors série c'était cool ^^
J'ai toujours voulu voir Sherlock réglé plusieurs petites affaires et c'était le cas dans cet épisode et au final on se rend compte que tout est lié à la fin ^^
J'ai vraiment adoré les passage dans l'esprit de Sherlock avec en plus un caméro de Lara Pulver aka Irène Adler !! Ça faisait plaisir de la revoir et j'ai bien aimé la variation de son thème.
Watson qui va être père !!!

_________________
Revenir en haut
Skype
Zut
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2013
Messages: 1 202
Localisation: Montréal
Féminin

MessagePosté le: Lun 6 Jan 2014 - 04:22    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Ce ne serait pas mieux de mettre tout ça en spoilers?

J'ai beaucoup ri en regardant cet épisode. La chimie entre Watson/Mary et Sherlock, et entre Cumberbatch et Freeman est vraiment extraordinaire. On découvre encore un peu plus le visage humain de Sherlock dans cet épisode, qui, comme tu le soulignes, Clara, est encore un peu hors série.

Et là, je vais me montrer critique, mais je trouve étrange qu'on ait jusqu'à présent deux épisodes un peu "hors série" alors que la saison ne compte que... trois épisodes. Contrairement aux autres saisons, il ne semble pas y avoir de fil commun. Est-ce à dire que ce sera aussi le cas du dernier épisode?

Ça laisse peu de temps pour faire entrer en jeu le méchant qu'on nous a promis et qu'on a à peine vu pour le moment.

J'ai positivement adoré la beuverie des deux comparses et l'enquête qui a suivi, avec Sherlock aux facultés complètement affaiblies. Une chaise identifiée comme une "sitty thing", vraiment? Ha ha!



Cela dit, l'écriture du scénario est vraiment bonne, les blagues (encore des références à la "gaieté" de Sherlock et Watson) particulièrement bien intégrées. Mais pour ce qui est de l'intrigue principale, je l'ai trouvée encore plus faible que dans le premier épisode. Bizarre. Du coup, jusqu'à la toute fin, j'ai eu l'impression qu'il manquait quelque chose à l'histoire pour que ce soit vraiment bon, comme si en étirant le mariage pendant tout l'épisode, on en diluait le propos. Un épisode qui, à mon avis, manquait de mordant.

Puis bon, deux points de détail : un, j'ai du mal à me soucier de l'éventuelle mort d'un personnage que je ne connais pas (aka le militaire) et je n'ai pas compris pourquoi le photographe avait testé son engin sur un innocent garde avant de procéder. Tester, je veux bien, mais pourquoi ce garde-là, et pourquoi passer autant de temps à l'espionner au risque de susciter des soupçons?


Bon, reste qu'on prend vraiment son pied en regardant la saison jusqu'à présent.

Sherlock protégeant les intérêts du couple Mary-John


_________________


Signature par TheLongFall

Avatar par Oswin's Turn
Revenir en haut
yeles
Time Agent
Time Agent

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 4 108
Localisation: les yeux dans les étoiles
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 牛 Buffle

MessagePosté le: Lun 6 Jan 2014 - 12:02    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Zut a écrit:


Balises ajoutées Wink et mon Dieu que j'ai pu rire à la scène que tu mets en fin de post

Je te rejoins un peu sur le sentiment évoqué vis-à-vis de cette saison. Et j'avoue appréhender fortement la semaine prochaine

d'autant plus s'ils restent fidèles au canon de l'univers sherlockien... Sad

_________________
thx sis' pour avoir tenu la caméra Smile
Revenir en haut
MSN
Clara Oswin Oswald
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 1 705
Localisation: Chez Jenna !
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 6 Jan 2014 - 23:33    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Ah oui mince j'ai tellement l'habitude de poster dans les avis des épisodes que j'ai oublié les spoilers ^^
Désolé Mr. Green
_________________
Revenir en haut
Skype
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 768
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mar 7 Jan 2014 - 02:44    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

3x02 The sign of three



If I burden myself with a little helpmate during my adventures, this is not out of sentiment or caprice, it is that he has many fine qualities of his own that he has overlooked in his obsession with me. Indeed, any reputation I have for mental acuity and sharpness comes, in truth, from the extraordinary contrast John so selflessly provides. It is a fact, I believe, that brides tend to favour exceptionally plain bridesmaids for their big day. There is a certain analogy there, I feel. And contrast is, after all, God's own plan to enhance the beauty of his creation. Or it would be if God were not a ludicrous fantasy designed to provide a career opportunity for the family idiot

C’est parti pour la review de ce nouvel épisode de Sherlock, cette fois écrit par les trois scénaristes en même temps en une fusion que je nommerai donc Mofftisson (sérieux les gars, ne rajoutez pas de scénaristes, ça va finir par être plus long qu’un nom malgache). Traditionnellement (et oui, je réalise combien il est ridicule de parler de tradition pour une série qui ne compte que 8 épisode diffusés), l’épisode 2 de Sherlock est l’occasion pour les scénaristes de tester quelque chose de nouveau. Là où les épisodes 1 et 3 ont un rythme trépidant et contiennent presque toutes les pistes concernant le fil rouge de la saison, cet épisode tampon est un quasi stand alone cherchant à s’éloigner du schéma cop show en flirtant avec une autre esthétique, voire carrément un autre genre : ainsi le 1x02 jouait sur l’exotisme et le 2x02 misait sur l’ambiance fantastique.

Pour les deux premières saisons, l’épisode 2 fut aussi celui que les fans ont en général le moins apprécié, que ce soit (comme moi) à cause du rythme nettement plus lent ou du côté traditionaliste de tout fandom qui a du mal à accepter que l’on prenne trop de liberté avec SA série ou enfin pour toute autre raison que vous pouvez insérer ici si vous faites partie des insatisfaits (cette review est interactive^^). Cet épisode ne brise clairement pas la tendance à l’originalité, je pense même qu’il s’agit du plus différent de tous. Parvient-il en revanche à éviter la malédiction de l’épisode qui déçoit ? Si j’en crois twitter, une bonne partie des blogs spécialisés en reviews (mais pas ce topic en tout cas, tant mieux^^) et même en partie mon impression personnelle… hélas non. En ce qui me concerne en revanche, le problème principal ne vient pas tant d’une quelconque erreur des scénaristes que de ma profonde allergie au genre influençant l’épisode : la comédie romantique.


I. Mary à tout prix

Dès le trailer, j’avais ressenti une certaine appréhension. En effet, un mariage est le cadre rêvé pour introduire un épisode de type comédie romantique et je sais bien que les Anglais sont friands de ce genre qu’ hélas, je ne supporte pas. Je ne suis déjà pas très fan des comédies (j’adore l’humour à petite dose dans les films et séries mais je décroche vite lorsqu’il s’agit de l’objectif principal) mais j’ai en plus un romantisme digne de celui des frères Holmes qui me fait zapper compulsivement lorsqu’une œuvre se focalise sur une histoire d’amour. Mes craintes se sont avérées parfaitement fondées (pour une fois qu’une de mes théories tombe juste…).

Non seulement nous avons droit à l’habituel scénario du mariage menacé par une série d’évènements absurdes mais même les gags de l’épisode sont clairement influencée par le genre. Je ne ferai pas un récapitulatif de ceux-ci mais je pense en particulier au moment où Mary manipule à la fois Watson et Sherlock pour que chacun amène l’autre prendre l’air, à l‘enterrement de vie de garçon qui tourne au ridicule malgré les précautions de l’organisateur, à la scène où les personnages sont saouls et, bien sûr, au classique discours du personnage qui ne correspond absolument pas à ce que le flash-back montre au spectateur (ici lorsque Sherlock évoque le moment où Watson lui demande d’être son témoin). La scène est très drôle, je n’en disconviens pas, beaucoup de moments de l’épisode le sont aussi, mais l’accumulation de ceux-ci et la forte dose de bons sentiments m’ont parfois fait un peu grincer les dents.

Ah oui, les flash back (là encore un élément classique des comédies romantiques). Souvent très sympathiques, ils ont néanmoins le défaut de faire les ¾ de l’épisode. Ils sont en général assez longs pour qu’on puisse s’impliquer dedans mais l’alternance entre le moment du mariage et ces réminiscences pose néanmoins un gros problème de rythme pour le poisson rouge que je suis. Il faut en tout cas admettre que l’épisode assume complètement son emprunt au genre. Pour ceux qui ne l’auraient pas remarqué, Sherlock rappelle d’ailleurs au public du mariage combien Watson est un « romantique » ; de même ce dernier, lorsque Sherlock et lui sont sur un banc devant le palais royal, commence une phrase, qu’il laisse en suspens un instant, par « The thing about Mary », clin d’œil à mon avis au titre original de Mary à tout prix (There’s something about Mary).Bref, ce que je reproche en priorité à l’épisode est de respecter avec fidélité les codes du genre qu’il imite. Injuste, j’admets, mais on ne contrôle pas son ressenti.

Même si ce n’est clairement pas ma tasse de thé, je respecte néanmoins le choix des scénaristes ; il est à la fois logique (le public qu’ils visent en priorité est britannique et habitué aux comédies romantiques) et sacrément courageux puisque malgré la tendance du fandom (qu’ils connaissent forcément) à ne pas trop apprécier ces prises de risque de l’épisode 2 ils choisissent de traiter ici un genre qui est à l’exact opposé de ce que la série a proposé jusqu’alors. Je trouve également la fin de l’épisode très couillue : déjà qu’une partie du fandom a grommelé devant le fait que Watson se marie alors que cela fait pourtant partie du canon des romans, elle a dû hurler à l’annonce finale de l’heureux évènement, pourtant logique dans le cadre d'une comédie romantique.

J’admire aussi le superbe trollage de Mofftisson : le titre de l’épisode, The sign of Three, était visiblement une référence à la nouvelle de Sherlock Holmes The Sign of Four puis se révèle être un clin d’œil au fait que les 3 scénaristes l’aient écrit ensemble, puis donne l'impression qu'on parle en fait du triangle Sherlock-Watson-Mary avant que l’on ne comprenne que tout ceci n’était qu’un moyen de cacher la révélation finale que le titre annonçait. Bref, je n’ai pas été transportée par l’histoire mais je ne peux pas en vouloir aux scénaristes sur ce point. Je peux néanmoins formuler une critique plus objective qui découle de ce choix de la comédie romantique : Sherlock est ici à l’extrême limite d’être hors-caractère.

Alors oui, je sais, un personnage est la propriété de son créateur et Mofftisson ont le droit de faire évoluer leur version de Sherlock comme ils le désirent sans tenir compte de mon avis mais je trouve néanmoins que Sherlock passe bien trop vite du statut de quasi-sociopathe à celui de... Darcy quoi! Vous savez, ce type tant repris après Austen du beau ténébreux glacial mais qui cache une âme romantique, un humain blessé mais gentil au fond? Lors de l'épisode précédent, Sherlock, je l'avais remarqué, faisait en effet quelques légers progrès au niveau humain. Mais de là à avouer devant plusieurs centaines de personne qu'il est un parfait salopard qui n'arrive pas à la cheville de John? Lui qui a déjà du mal à admettre lorsqu'il a visiblement tort sinon à demi-mots? L'épisode, comme TOUS les précédents, nous rappelle combien Sherlock aime le "showing off"; son affection et sa loyauté pour Watson sont indéniables mais cette toute nouvelle humilité, si jouissive soit-elle, me semble peu crédible. Depuis quand aussi annonce-t-il si ouvertement son affection ou son respect? Il nous avait fallu deux saisons pour un petit "I don't have many friends...just one" et il passe ici son temps à crier publiquement son admiration pour le couple. Il leur dit même à la fin qu'ils seront de bons parents parce qu'il arrive déjà à gérer le gosse qu'il est souvent: depuis quand est-il si honnête sur ses défauts?

L'épisode se rattrape avec la scène d’incompréhension totale de Sherlock devant les larmes de son public mais le tout m'a semblé néanmoins étrange. De même la scène où Sherlock est ivre, quoi qu'amusante et expliquée par le piège que lui tend Watson en ajoutant de l'alcool fort aux bières, participe un peu trop à cette soudaine "humanisation" de Sherlock à mon goût. Je l'aurais adorée dans un autre épisode plus sobre, là je l'ai trouvée amusante mais un peu dérangeante dans cette accumulation de normalité que son quasi flirt avec la demoiselle d’honneur renforce encore. Bon, la démonstration de danse qui s’ensuit permet au moins de comparer les talents de Cumberbatch avec ceux d’ Hiddleston; je ne suis pas encore retournée sur TumblR mais j’imagine que les gifs doivent abonder.^^

De même, l’immense loyauté de Sherlock pour Mary est trop immédiate. Alors oui, l'épisode se déroule plusieurs mois après le précédent et nous avons quelques scènes de flash-back nous montrant que cette affection n'est pas soudaine mais je regrette que certains de ces flash back n'aient pas montré l'adaptation de Sherlock à cette nouvelle dynamique. Parce que là on passe du type qui cherchait clairement à foutre en l'air toute relation amoureuse de Watson à celui qui jure qu'il fera tout pour protéger l'heureux couple. Même si la culpabilité que Sherlock ressent envers Watson suite à sa fausse mort peut expliquer qu'il se restreigne, cette acceptation totale (nous n'avons JAMAIS vu Sherlock aussi fréquemment gentil et peu cassant avec qui que ce soit, Watson compris) me semble sortie de nul part.

Dernière critique, je pense que le timing de cet épisode n'est pas le meilleur. Nous n'avons droit qu'à trois épisodes tous les deux ans : le premier sacrifiait déjà le scénario à l'humour (et je ne le regrette pas), celui-ci est encore plus tourné vers le comique que le précédent. L'épisode 3 sera bien sûr certainement plus sombre mais cela reste pour moi une erreur de dosage de privilégier à ce point le comique sur le policier durant deux épisodes d'affilée. Après, je le répète, j'ai peu de tolérance pour le comique pur, mon opinion reste donc assez subjective.



II. The universe is rarely so lazy

Bon, je râle encore et encore (je suis prof, j'adore ça^^) mais j'ai néanmoins passé un très bon moment. Ainsi les scènes d’humour, quoi que trop nombreuses à mon goût, faisaient souvent mouche. Mention spéciale au moment à la fois hilarant et touchant où Watson retrouve Sherlock devant une montagne de serviettes artistiquement pliées que ce dernier ne peut expliquer que par un « That just sort of happened » tout gêné. J’apprécie aussi le fait que Mary soit plus développée que dans l’épisode précédent (heureusement) et qu’on commence à découvrir une interaction efficace et amusante quoi qu’un peu trop soudaine dans le trio. La présence, plus appuyée qu’à l’épisode précédent de Mme Hudson et de Lestrade, est également toujours appréciée.

De même, si je persiste à trouver Sherlock assez hors caractère dans ce rôle de personnage de comédie romantique, Mofftisson prennent néanmoins soin de nous donner assez de moments plus typiques du personnage. Ainsi il admet sans vergogne devant tous les invités avoir un jour drogué Watson une journée entière pour le fun et s’amuser régulièrement à imaginer comment il assassinerait ses proches (on sent la tentation lorsqu’il parle d’étrangler Mycroft^^). Sa manière de gérer l’ex de Mary est également délicieuse, de même que sa façon de traiter le gosse (qui lui ressemble d’ailleurs de manière flippante Smile ).

Son choix pour l’enterrement de vie de garçon est également assez typique : trop peu au fait des conventions sociales (et trop jaloux sans doute) pour inviter les autres amis de Watson mais vaguement au courant qu’ une grosse quantité d’alcool est attendue à cette occasion, il choisit la solution facile du pub Crawl : je parie d’ailleurs que c’est un clin d’œil au film The World’s end, sur le même thème, et dans lequel joue Freeman ; le « don’t panick ! » que Sherlock lui assène à la fin lorsqu’il lui apprend qu’il va être papa me rappelle d’ailleurs un autre rôle fort connu de Freeman. Il ne lui manquait que la serviette... Smile

J’apprécie aussi que malgré l’impression dominante de gros bordel durant la quasi-totalité de l’épisode, l’intrigue policière se tienne en fait plutôt bien (nettement mieux que la semaine dernière en tout cas). L’arme du crime ne vient pas de nulle part : nous avions en effet dès le début un gros plan du major serrant sa ceinture auquel faisait écho peu après un gros plan sur celle du garde. L’idée du Mayfly man est également très chouette et s’imbrique bien avec ce qui semblait être plusieurs mini-enquêtes sans rapport. Enfin, si le plan du méchant est comme toujours bien trop alambiqué (c’est un trait de l’œuvre originale après tout), lui-même finit par admettre qu’il aurait mieux fait de ne pas chercher à se montrer malin.

Bon, ce n’est pas waterproof hein. L’histoire autour de ces femmes travaillant ensemble et ayant toutes subi la même expérience étrange est un peu bête quand on y pense. Elles ne discutent jamais entre-elles au boulot ? Soit c’est le cas et le fait de ne pas avoir révélé cette coïncidence troublante à leur patron qu’elles savent menacé (elles ont signé un contrat de confidentialité) est criminel, soit ça ne l’est pas et elles ignorent que leurs collègues sont dans le même cas… mais se sont comme par hasard toutes inscrites sur le même tchat. Cela dit, ce genre de ficelle un peu grosse est également typique de l’œuvre de Conan Doyle et n’est pas plus choquante que la manière inexpliquée et inexplicable dont Sherlock parvient à éliminer les autres femmes du tchat ou lorsqu’il réussit à deviner un trouble de l’érection à partir d’une paire de chaussures. Ce genre d’énormités est un peu l’éléphant dans la pièce de chaque épisode, au moins nous avons eu ici la chance de l’entrapercevoir. Laughing

Comme d’habitude, le tout est extrêmement bien joué. Malgré mes réserves concernant le genre de l’épisode, je ne peux qu’applaudir la prestation de Cumberbatch dans ces situations pourtant assez hors caractère pour son personnage (la scène où Watson lui demande d’être son témoin restant ma favorite niveau expressions) et le reste du cast est toujours au niveau. Les costumes sont superbes et l’épisode est toujours aussi beau ; j’aime particulièrement la manière de filmer la représentation mentale du tchat par Sherlock en une sorte d’amphithéâtre (j’avoue avoir mis un peu de temps à comprendre que ce n’était pas réel) et la version alcoolisée et trouble des indices que perçoit Sherlock est hilarante (« sitty thing » ? Laughing ).

J’aime d’ailleurs toujours autant les jeux sur le cadrage et la réalisation : ainsi les premières minutes du mariage sont filmées comme une succession de photos, ce qui est non seulement esthétiquement très réussi mais donne déjà une indication sur le coupable (que je n’ai bien sûr pas du tout comprise Rolling Eyes ). De même le cadrage lors de la scène où Watson et Sherlock discutent sur le banc devant les gardes n’est pas innocent : Watson est en train de réfuter le terme « previous comander », qui suggère qu’il en a un actuel, ce qu’il nie. Sherlock abonde dans son sens mais la caméra les filme de manière à ce que Sherlock paraisse avoir une bonne tête de plus que Watson (le fait que ce dernier soit un peu penché en direction de Sherlock aide aussi), réfutant ainsi les dénégations. Enfin nous avons droit à une petite pichenette au 4ème mur : lorsque Sherlock, qui vient de se faire passer pour un garde, enlève le bonnet, il se recoiffe clairement en se mirant…dans la caméra !

Enfin, je ne peux que féliciter les scénaristes d’avoir enfin décidé d’utiliser Mycroft comme il le mérite. Outre le fait que j’aime beaucoup le personnage et l’acteur, je trouve le rapprochement des deux frères très chouette. Oh, ils continuent à s’envoyer de vilaines petites piques mais il n’empêche que Sherlock appelle spontanément Mycroft pour lui proposer de venir au mariage (et sous-entend que ce n’est pas la première fois qu’il essaie), qu’il a la clé de chez lui et, surtout … qu’il a un Mycroft intérieur ! Un Mycroft intérieur qui le conseille ! Un Mycroft intérieur qui le conseille et qui est placé en position dominante dans son paysage mental ! Je vous jure que même l’apparition surprise d’Adler dans ladite représentation mentale m’a moins surprise que ça ! ^^ L’épisode précédent était déjà très intéressant concernant la relation entre les deux frères, j’espère que le suivant poursuivra sur sa lancée.



III. I prefer to see it at the beginning of a new chapter

Je rappelais dans mon introduction (oui, je sais, c’est loin^^) que l’épisode 2 était jusqu’à présent le plus léger de chaque saison concernant l’intrigue principale. Si The Sign of Three a l’apparence d’une bonne grosse blague, j’ai néanmoins la très nette impression que certains détails négligemment lancés par Mofftisson vont revenir violemment durant le prochain épisode. Je peux me tromper (j’ai même un sacré entrainement sur ce sujet^^) mais je soupçonne même cet épisode de na pas du tout être un stand alone.

Certains de ces éléments ne sont pas cruciaux même s’ils font avancer le schmilblick. Ainsi, nous avons la confirmation (je n’en doutais pas trop) que Molly n’est pas réellement attachée à Tom et que leur relation n’est qu’un moyen de donner l’impression qu’elle a tourné la page . Tom semble très mal à l’aise quand Molly l’embrasse (elle ne le fait d’ailleurs que devant l’appareil photo) et celle-ci est plusieurs fois embarrassée par Tom (elle le reprend d’ailleurs assez vertement quand il fait mine de critiquer Sherlock). Pas besoin de grands talents de détective pour comprendre que ce couple ne devrait pas durer, ce qui je dois l’admettre m’indiffère.

Plus intéressant est le fait que Sherlock, malgré ses énormes (et, je persiste, assez hors caractère) efforts pour accepter totalement le fait que Watson soit marié, semble comme Molly donner le change, voire parfois se mentir à lui-même. Je suis d’ailleurs assez intriguée par le « Do you remember Redbeard ?» de Mycroft lorsque ce dernier tente de faire admettre à Sherlock qu’il est trop impliqué. J’imagine que nous en saurons plus la semaine prochaine mais que ce Redbeard explique pourquoi les frères Holmes sont si détachés du monde extérieur. Dans tous les cas cette phrase fait mouche et Sherlock semble à partir de là au moins s’avouer à lui-même que oui, le mariage va changer quelque chose à sa relation à John. Cela explique sans doute son comportement en fin d’épisode.

« His last Vow » donc (joli jeu de mots mais déjà un tantinet utilisé dans Doctor Who, Moffat on t’a reconnu !). Soyons honnête, ce serment sort complètement de nulle part ; Sherlock a déjà montré son affection et son respect à Watson et Mary pendant le discours (et reçu en échange un gros câlin que je reverrais sans doute souvent sur TumblR^^) et n’a donc aucun besoin d’annoncer ainsi solennellement qu’il fera tout pour protéger la petite famille. Le seul intérêt de cette scène est de donner une tonalité inquiétante pour la suite des évènements : l’utilisation de l’adjectif « last » donne déjà l’impression qu’il n’aura plus l’occasion d’en faire d’autres mais sa promesse de les protéger « whatever it takes » enlève tous les doutes possibles : le 3ème épisode sera sombre et Sherlock sent (ou sait) que les ennuis arrivent. La dernière image, son départ du mariage alors que la fête ne fait que commencer, introduit déjà le changement de ton : « who leaves a wedding early ?So sad ! ».

Et je pense que pour une fois j’ai deviné d’où allait arriver l’orage : je mise donc toute ma crédibilité de théoricienne (oui, je sais, inutile de me rappeler mon taux de réussite^^) sur Mary ! A l’épisode précédent, Watson demandait à Sherlock qui aurait pu tenter de le faire brûler vif et si cela avait un rapport avec leur amitié : Sherlock répondait alors qu’il n’en savait rien, que ce n’était pas encore assez clair (et on sait tous combien il déteste dire ça^^). Je pense que sa difficulté à découvrir le coupable vient du fait que pour une fois le problème ne vienne pas de ses nombreux ennemis mais de ceux de Mary. Déjà, Sherlock et Watson ne se sont plus parlés depuis des mois lorsque l’incident se produit alors qu’il vit avec Mary et qu’ils sont sur le point de se fiancer et, surtout, c’est elle et non Sherlock qui reçoit les messages énigmatiques du méchant.

Cet épisode a renforcé mes suspicions à ce sujet à cause d’un détail qui revient trop souvent pour être innocent : le fait que Mary soit orpheline. On en parle durant la planification du mariage avec le fait que son coté de l’Eglise est dépeuplé, elle admet elle-même être orpheline et un des télégrammes contient la phrase « "Wish your family could have seen this.». Je sens que le méchant a un rapport direct avec la perte de sa famille ou alors, à la rigueur, qu’il est de sa famille et qu’elle l’a renié parce qu’il est un criminel. Dans tous les cas je pense que Sherlock se doute un peu de quelque chose et que c’est ce qui a motivé son étrange serment. Du coup je m’interroge : Mofftisson oseront-ils briser le canon en tuant Mary ou en la faisant partir ? Oseraient-ils s’attaquer à l’enfant à naître ?



Pour conclure, j’ai trouvé The Sign of Three très agréable à regarder grâce à son humour et son esthétisme et pas dénué d’intérêt pour l’intrigue principale mais j’ai néanmoins eu du mal à le voir d’une traite, déjà parce que le rythme étrange dû aux flash back à répétition m’a parfois fait sortir de l’épisode et surtout parce que ce n’est pas DU TOUT mon type d’histoire. Je suis du coup un peu déçue par rapport à l’excellent moment que j’avais passé devant le précédent mais je suis persuadée que le final va nous éblouir. Je finirai, juste pour le plaisir, par cette affirmation de Sheerlock si véridique que même ce brave Watson n’a pu s’empêcher d’acquiescer en l’entendant : « The point I'm trying to make is that I am the most unpleasant, rude,ignorant and all-round obnoxious arsehole that anyone could possibly have the misfortune to meet.”

_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Zut
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2013
Messages: 1 202
Localisation: Montréal
Féminin

MessagePosté le: Mar 7 Jan 2014 - 02:56    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Je n'ai jamais vu un spoiler aussi long. Félicitations, Tyr! :

Tu te montres en tout cas beaucoup plus critique que moi, mais je dois admettre être parfaitement d'accord avec chacune de tes remarques, hélas (hélas parce qu'on aurait tous aimé adorer l'épisode).

Pour ce qui est de tes suspicions concernant le dernier épisode de la saison (noooooooooooooooooooooooooooooon!):

L'un des télégrammes lus par Sherlock se terminait sur un "Wish your parents were here to see this. -CAM" (ou quelque chose d'approchant). Sachant que le vilain du prochain épisode s'appelle Charles Augustus Magnussen, pourrait-on faire un lien? En tout cas, cela aurait tendance à aller dans le sens de tes soupçons...

_________________


Signature par TheLongFall

Avatar par Oswin's Turn


Dernière édition par Zut le Mar 7 Jan 2014 - 21:01; édité 1 fois
Revenir en haut
Zut
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2013
Messages: 1 202
Localisation: Montréal
Féminin

MessagePosté le: Mar 7 Jan 2014 - 18:19    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Bon, un doublé pour vous inviter à lire la nouvelle note sur le blogue de Watson. Elle est vraiment drôle, et lisez les commentaires, surtout les 5-6 derniers : ils sont hilarants!

http://www.johnwatsonblog.co.uk/blog/11august
_________________


Signature par TheLongFall

Avatar par Oswin's Turn
Revenir en haut
Shikazu
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2013
Messages: 60
Localisation: Protège la Pandorica ^^
Masculin

MessagePosté le: Mar 7 Jan 2014 - 20:10    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Je comptais justement commencer à regarder la série , est-ce que la version FR est convenable ou c'est mieux de regarder en VO ?
j'ai vu qu'il y avait seulement 3 épisodes dans la Saison 1 , ca va être rapide Mr. Green j'espère qu'il feront plus d'épisodes parce que sinon je reste sur ma faim
surtout que je suis un grand fan de Sherlock et des séries type investigations/Policier en général
_________________
I'll Always Remeber When The Doctor Was Me

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:11    Sujet du message: [Série UK] Sherlock

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Investigation & Policier & Thriller Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 324, 25, 2632, 33, 34  >
Page 25 sur 34

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com