Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Série UK] Sherlock
Aller à la page: <  1, 2, 327, 28, 2932, 33, 34  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Investigation & Policier & Thriller
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Zut
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2013
Messages: 1 202
Localisation: Montréal
Féminin

MessagePosté le: Mer 15 Jan 2014 - 21:24    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

C'est Dean Thomas. Mr. Green

(Quoi? Qu'est-ce qu'elles ont mes références?)
_________________


Signature par TheLongFall

Avatar par Oswin's Turn
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 15 Jan 2014 - 21:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gael wright
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2013
Messages: 691
Localisation: Dans le tardis , autour d'un café avec le Docteur et Donna .
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mer 15 Jan 2014 - 21:29    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Zut a écrit:
C'est Dean Thomas. Mr. Green

(Quoi? Qu'est-ce qu'elles ont mes références?)


De Harry Potter Smile
_________________
Salut , je suis le docteur ! ... Allons y !

Revenir en haut
Amandier
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2013
Messages: 189
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mer 15 Jan 2014 - 23:05    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Voilà une semaine que je dévore les sherlocks.

Alors un petit résumé.

1x1 A Study In Pink :

Les premières minutes, je me suis demandés si je ne m'étais pas trompé de lien. Non c'était bien une intro de sherlock.
Quand j'ai vu Watson: Ohhhhhh Bilbo <3.
Quand Sherlock a ouvert la bouche: *-* <3 <3
Ensuite, lorsque j'ai vu le manteau rose, avec chaussures rose, je me suis dis "tiens il manque plus que le sac rose". Ben ça a pas loupé mdr.
L'entrée de Mycroft que j'ai fortement cru être Moriaty.
Le tir de Watson: Whaou, t'a géré la fougère mec! J'adore après quand il fait mine, "oh je viens juste d'arriver, qu'est ce qui se passe?"


1x2 The Blind Banker :

Quand Watson a prit en photo le mur "bien jouer mon gars".
ça m'a fait sourire qu'Holmes "casse" toute les tentatives de john à avoir une copine. Pauvre fille, un premier rendez vous mouvementé mdr.


1x3: The Great Game :

J'ai adoré! Toutes ces minis intrigues qui s'enchaine. La découverte du méchant à la fin qui m'a fait pensé fortement au "maitre" (un frère jumeau peut être XD). Surtout quand John et Sherlock pensent que c'est fini, la tension se relâche...et non le revoilà!
J'aime comme Mycroft se sert de Watson.


2x1: "A Scandal in Belgravia"

La sonnerie de téléphone et le retournement de situation m'a vendu du rêve XD
Sherlock en peignoir à Buckingham palace.
La femme, je suis mitigée. D'une part, j'aime le fait qu'elle tienne tête à Sherlock et le perturbe. Mais de l'autre j'aime pas le coté "romantique" qui n'est pas trop mon genre, ça ne lui va pas à sherlock de deprimer à cause de la mort d'une inconnu qui lui a fait de l'effet. J'adore le mot de passe, sublime pour faire cette superbe phrase "I'm sherlocked". (Et puis, j'ai pas aimé aussi qu'à cause de sa faiblesse pour une femme, il fasse capoter tout le plan de Mycroft)
J'ai bien aimé aussi que 2 toutes petits scènes du débuts (les 2fillettes et le type avec les cendres de sa tante) ont une importance pour la fin.
Bonne description des américains avec leur méthodes bourrines XD (CIA). J'aime aussi la réaction de sherlock face à la torture de sa logeuse. Conclusion: Mieux vaut ne pas toucher aux "amis" de Holmes.


2x2:The Hounds of Baskerville

Un semblant de surnaturelle. Holmes qui pert tout ses moyens à un moment donné.
Sherlock utilisant son ami comme cobaye en le drogant, j'étais partagé entre le rire et le traiter d'enfoiré mais au fait en tant que spectatrice j'adore. (Par contre, à la place de John, je l'aurais étranglé en apprenant ça XD)
Je me disais bien, qu'il y avait un truc pas net dans ce cratère qui provoquait les visions, mais je n'avais pas pensé au brouillard.
Très beau plan sur Holmes qui domine la lande sur son rocher.


2x3: The Reichenbach Fall

Introduction qui donne le ton (en même temps le titre spoile pour ce qui connaisse un minimum les bouquins). Belle montée en gloire pour une belle descente aux enfers tout comme les stars à la mode.
J'adore la scène où Moriaty est assis sur le trône avec bijoux et couronne. Il m'a vendu du rêve aussi quand il a fait croire qu'il était un acteur embauché par sherlock holmes.
J'ai eu un moment d’incompréhension pour la scène du toit, dans mes souvenirs Holmes se jette avec Moriaty dans les chutes d'eau. Or là Moriaty se suicide, j'ai pas super bien suivit pourquoi (en plus quel dommage, je l'adorais ce méchant).


3x1: The Empty Hearse

Sherlock se fait torturer sous les yeux de son frère qui lui annonce calmement qu'il a besoin de lui en Angleterre. Ah.
J'adore la réaction de John, j'aurais eu la même je crois. Fou rire à chaque fois XD
J'ai bien aimé aussi toute les hypothèses sur le comment Sherlock a survécu XD
Moment culte quand sherlock fait croire qu'il n'y a rien affaire, que tout va exploser alors que non, il a juste appuyé sur un interrupteur (d'ailleurs, c'est la première fois qu'on me fait le coup de l'interrupteur sur une bombe Ôo).
Pas compris pourquoi John a failli être brulé mais bon, je verrais bien au dernier épisode.


3x2: The Sign of Three

Assez ennuyeux dans le sens où le discours de Sherlock est interminable. Par contre, l'enterrement de vie de garçon, m'a vendu du rêve. J'étais plié de rire du début à la fin. J'ai bien rigolé aussi avec le décalage entre sherlock qui raconte sa réaction à l'annonce qu'il va être témoin de mariage et sa vrai réaction au moment des faits.
Le fait d'appendre que Marie est enceinte me laisse froide.


3x3: à suivre....


Voilà où j'en suis. Sherlock réussi là où docteur Who échoue: Me faire vraiment exploser de rire devant des situations incongrus. (DW me procure d'autres sensations comme l'excitation d'aventure sinon je ne serais pas sur ce forum et le docteur me fait souvent sourire XD)
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 768
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Jeu 16 Jan 2014 - 16:15    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Eh ben, joli marathon Sherlock Amandier.^^ Bienvenue parmi nous; tu verras, on ne mord pas...trop.^^

Mieux vaut tard que jamais... ma review de l'épisode final.
Et voilà, notre bref rendez-vous avec Sherlock est terminé pour au moins un an, voire plus selon les disponibilités des trop populaires acteurs de la série (quelle idée aussi de développer une carrière internationale !). Les critiques « officielles » (Den of Geek, le Guardian, Cultbox…) que j’ai pu consulter sont unanimement ravies et il faut admettre que l’épisode a fort peu de défaut. Pas d’enquête ultra légère comme pour l’épisode 1 ou de fan-service et gags à gogo comme dans l’épisode 2. Comme pour chaque final de Sherlock jusqu’à présent, nous avons droit à une menace directe et inquiétante contrée suite à quelques rebondissements par un Sherlock qui doit sacrifier quelque chose en échange.

Et pourtant, si j’estime que la saison dans son ensemble est une des meilleures d’une série qui fait partie de mes grandes favorites, ce final pourtant fort sympathique est pour moi le moins prenant des trois que Mofftiss nous a proposé jusqu’alors. J’admets cependant que c’est en partie de ma faute vu que ce que je lui reproche est assez subjectif et cette trop courte saison reste néanmoins pour moi le plus grand moment de mon année télévisuelle (année scolaire hein, pour l’année civile ça n’a pas trop de mérite^^). Je vais donc tenter de faire une review à la fois de l’épisode et de la saison tout en essayant de rester vaguement structurée. Comme d’habitude pour mes séries favorites, je commencerai par parler de ce qui m’a gênée avant de pouvoir rejoindre le chœur des fangirls/boys heureus(es) quoique frustré(e)s (1 an d’attente minimum quoi !)



I. -You got that from a book!
-Everybody got that from a book!

Après avoir découvert cette série il y a 3 ans, j’ai comme beaucoup décidé de me (re)plonger dans les romans et nouvelles de Conan Doyle afin de mieux comprendre les nombreuses allusions au « canon”. Pour la saison 2, cette toute nouvelle connaissance m’a surtout permis de ricaner aux très nombreuses private jokes que les scénaristes ne cessaient de semer mais ne m’a en aucun cas gâché le plaisir vu que Mofftiss s’éloignait largement de l’œuvre originale. Pour cet épisode, je dois admettre hélas que j’ai regretté ma relecture.

La présence de Sherlock parmi les drogués lorsque Watson part rechercher le fils de sa voisine ne m’a même pas vaguement surprise vu qu’il s’agit presque textuellement du début de The Man with the twisted lips ; c’est sans grande importance et je pense que ceux d’entre vous qui n’ont jamais lu les nouvelles originales n’ont pas été beaucoup plus surpris, il faut bien réintroduire le héros de la série avant la fin des 15 premières minutes. Plus ennuyeux en revanche, si comme d’habitude l’épisode est principalement inspiré par une nouvelle précise (ici The Adventure of Charles Augustus Milverton), il se trouve que l’adaptation est ici curieusement fidèle. Etant donné que ladite nouvelle est une de mes favorites de l’auteur, je l’ai hélas gardée en mémoire et cela m’a un tantinet gâché la surprise.

Le fait que la relation amoureuse de Sherlock , fiançailles comprises, soit en réalité une ruse est textuellement tirée de la nouvelle (même si la magistrale revanche de la demoiselle est en revanche une invention) mais je me doute bien que personne n’a réellement cru à un coup de foudre de Sherlock, la déception n’est donc pas bien méchante. En revanche, comme pour la nouvelle originale, le méchant se fait tuer avec la complicité de Holmes : dans la nouvelle, il est témoin du meurtre du méchant (que je nommerai « Cam » par flemmardise) par une de ses victimes mais se refuse à intervenir. Ici, il intervient (et se fait tirer dessus pour sa peine) mais finit encore une fois par se substituer à la justice en devenant carrément le meurtrier, ce que j’avais du coup sans difficulté deviné.

Le fait que Sherlock puisse tuer a pu peut-être en choquer certains mais je trouve cela complètement logique : comme dans la nouvelle (il faudrait que je vérifie mais je croie qu’il emploie quasiment les mêmes mots), Sherlock admet à Watson être profondément écœuré par Cam. Comme dans l’œuvre de Conan Doyle, Sherlock n’hésite pas à employer la violence et flirter avec l’inégalité lorsque c’est nécessaire. Plus encore que dans l’œuvre original, ce Sherlock est immoral ; qu’il aille jusqu’à utiliser l’arme dont on nous a très lourdement rappelé l’existence 5 minutes avant ne m’a donc franchement pas surprise.
Certes, le fait que la meurtrière potentielle que Sherlock interrompt soit Mary est un rebondissement (j’ai, je l’admets, cru à la fausse piste de lady Lindsay Duncan) mais même la théoricienne hasardeuse que je suis avait deviné que Mary et son passé inexistant était très louche et que celui qui avait tenté de cramer Watson la visait elle plus que Sherlock ; ladite surprise fut donc très limitée en ce qui me concerne. Ce n’est pour le coup pas la faute de Mofftiss mais même la très sympathique utilisation de la fausse façade de Leincester Garden, miroir de la fausse façade qu’est Mary Watson, n’a pas été une surprise : le panel show QI en avait parlé dans un de ses épisodes que j’ai hélas vu récemment.

Enfin, et ce n’est vraiment pas de bol vu mon peu de réussite concernant les théories, il se trouve que j’avais deviné très vite que les fameux coffres de Cam n’existaient que dans son Mind Palace. Déjà parce que je trouvais juste incroyable qu’un homme si intelligent laisse tous ses documents dans un même endroit connu de tous, et ce quelle que soit la sécurité, mais aussi parce que les indications des lunettes me semblaient fort proches des indices que Sherlock « voit ». Enfin, dès le début, j’avais été alertée par le côté très vieillot des dossiers consultés.

Même des dossiers « récents » étaient apparemment sauvegardé dans de vieux dossiers jaunis, entièrement papier, alors même que Sherlock avait dit que ces derniers étaient probablement sauvegardés sur disque dur (le fait qu’ils ne soient pas en ligne se justifiant par une peur du hacking). J’avais aussi gardé en mémoire le fait que l’on ait beaucoup vu le mind palace de Sherlock et son fonctionnement dans l’épisode précédent et le début de celui-ci et que ce n’était peut-être pas juste pour le fun et le plaisir de voir un peu plus de Mycroft .

Bref, concernant le fil rouge, j’avais deviné qui tuerait Cam, avec quelle arme, pourquoi les documents que Cam étaient censés garder n’avaient aucune importance et le fait que Mary était profondément impliquée : il faut admettre qu’il restait peu de surprise. Outre ce coté étonnamment proche du canon, je trouve le fil rouge étrangement simple par rapport au festival qu’étaient les épisodes 1x03 et 2x03 : une seule intrigue avec un seul méchant et une seule « victime », Mary (lady Lindsay Duncan est quasi inexistante). Du coup même le fait que l’ ex de Sherlock parte s’installer dans un cottage du Sussex avec des ruches, qui était pourtant objectivement un amusant clin d’œil à la « retraite » de Sherlock dans les nouvelles , m’a moins amusé que les références habituelles tant il y en avait beaucoup dans l’épisode.

Autre problème, et je suis pourtant quelqu’un qui apprécie beaucoup et Doctor Who et l’écriture de Moffat, je trouve que certains clin d’œil entre les deux séries sont clairement trop appuyés. J’ai ricané au fait que, comme le 11ème Docteur, Sherlock ait tendance à se gifler quand une déduction évidente lui échappe. J’ai souri au retour du gag de l’inscription du t-shirt qui vient tout droit de Blink. J’ai applaudi au dessin du TARDIS sur le mur où Anderson expose les théories des fans sur la survie de Sherlock … Bref, j’ai aimé les allusions « légères » et sans prétention. J’ai un peu plus de mal avec le fait que Mary Watson soit une parfaite « Moffat girl ».

Je l’ai longuement dit dans mes reviews Doctor Who, je trouve que le tic d’écriture de Moffat le plus énervant est sa propension à nous proposer des « super-femmes » vraiment très proches les unes des autres : ultra-compétentes, assez amorales et aimant flirter. Mme Jackman de Jekyll, Liz 10, Mme Vastra, la chef de la Church of Papal Frame et bien sûr ce qui semble être la principale inspiration pour Mary Watson, River Song. Nous avons donc là un personnage que Sherlock appelle textuellement dans cet épisode « The Doctor’s wife », une blonde au nom d’emprunt, à la 40aine bien tapée et au passé très sombre, bien plus dangereuse que son mari pourtant parfois peu commode, qui « tue » le héros de la série mais en réalité le sauve durant le même épisode, ce que ce dernier résume avec humour en admettant que c’est un « mixed message ». Etrangement, ça me rappelle un truc… J’aime bien le personnage de Mary (et de River d’ailleurs), j’aimerais juste un peu plus de nouveauté.

Bref, et c’est la première fois que j’éprouve ce sentiment devant la série, j’ai trouvé le fil rouge et certaines caractérisations très prévisibles. Le fait que contrairement aux saisons précédentes l’intrigue soit relativement simple ralentit également le rythme là où les deux autres « finals » étaient extrêmement rapides ; le poisson rouge que je suis regrette ce ralentissement même si je suis consciente que le fait que cet épisode ait été si encensé par les médias vient en grande partie de cette simplification de l’intrigue. On ne peut pas plaire à tout le monde et hélas, si honteux que ce soit, Mofftiss n’écrit pas que pour moi.



II. « Your loss would break my heart »

Bon, promis, j’ai fini de râler et je passe au positif. Et oui, il y en a plein. Je compte bien sûr comme positif les nombreux moments où j’ai éclaté de rire (c’est ma faute, je sais qu’il ne faut pas boire de rhum devant Sherlock mais le gros titre du tabloïd où la copine de Sherlock avoue « he made me wear the deerstalker » a détruit mes narines^^) mais j’aime surtout combien cet épisode s’est attaché à approfondir les personnages.

C’est en fait le point fort de la saison dans son ensemble. Outre le fait que, contrairement aux deux précédentes, celle-ci propose un épisode médian vraiment appréciable et ne perde donc pas le rythme en milieu de saison, je trouve que Mofftiss a eu beaucoup de flair en insistant enfin sur la caractérisation et le background de ses personnages. On ne peut pas rester éternellement fasciné par des personnages dont on ne comprend ni les motivations ni le passé et la saison dans son ensemble et cet épisode en particulier a fait un gros effort là-dessus.


On savait depuis le milieu de l’épisode 1 (et même avant pour ceux qui connaissent l’œuvre originale) que Sherlock avait quelques ennuis avec la drogue, c’est cependant la première fois que nous le voyons réellement sous influence. Pas de larmoyant ni d’exagéré dans ce traitement du héros drogué : à l’exception du (très réussi) maquillage, il reste quasiment le même. Tout aussi vif que d’habitude pour détecter que Mary a rompu ses fiançailles (quelle surprise…^^) ou pour manipuler sa « petite amie », apparemment capable de s’arrêter par la seule force de sa volonté et ce alors qu’il en a réellement besoin (il stoppe la morphine alors qu’il est gravement blessé pour mieux réfléchir et s’évader), il se montre néanmoins pour la première fois gratuitement violent lorsque Mycroft, pourtant pour une fois dans son droit, tente de lui faire la morale. J’ai partagé l’inquiétude de Watson à ce moment là ; Sherlock semblait bien près de lui casser le bras.

Vu que Mycroft évoque juste avant les moments où il a dû s’occuper de Sherlock drogué, j’avoue avoir ressenti une pointe de pitié pour lui à ce moment-là. Sherlock a beau dire que Mycroft était un « rubbish big brother » (et en effet, j’admets qu’il est contre-indiqué de répéter tout le temps à son petit frère qu’il est un imbécile que le vent d’est va emporter^^), ce n’est clairement pas le cas. J’ai déjà évoqué la semaine dernière combien j’étais ravie que la relation Mycroft-Sherlock soit exploitée, j’ai été encore servie cette semaine.

Alors oui, Mycroft était visiblement prêt à envoyer Sherlock dans une mission suicide à la fin de l’épisode. Cela dit, il n’avait pas tellement le choix : Sherlock n’aurait jamais supporté la prison (et vice versa^^) et il est en effet un meurtrier. Je lui pardonne rien que pour le fait qu’il voit encore apparemment Sherlock comme un enfant à protéger (la scène où il est dans l’hélicoptère est très choupie) ; même le nom qu’il donne au fichier des planques supposées de Sherlock (ugly duckling ) montre ce mélange de mépris, d’affection réelle et de sentiments protecteurs qu’il éprouve envers son frère. Il finit même par le lui avouer dans une scène qui surprend autant Sherlock que le spectateur (je pense que la drogue du punch y est pour quelque chose^^). Cam ne s’y trompe d’ailleurs pas : Sherlock est le point faible de Mycroft.

Quant-à Sherlock… bon, il reste Sherlock hein ! Prêt à séduire une femme jusqu’aux fiançailles, risquer sa vie alors qu’il est blessé, droguer sa famille et risquer des secrets d’état pour atteindre son but et toujours aussi détaché de certains besoins primaires (les fangirls peuvent se détendre, il ne s’est rien passé entre Janine et lui^^). Et pourtant l’humanisation que j’avais constatée durant les deux épisodes précédents continue : il montre pour la première fois une affection réelle et ouverte envers quelqu’un d’autre que Mme Hudson et Watson (son « That’s my girl » à Mary est bien mignon^^)et un dégoût envers un méchant qui n’est motivé que par sa morale (il ne supporte pas qu’on s’attaque à ceux qui sont différents). Il prend même soin de tenter de faire rire Watson au moment des adieux (Sherock is a girl’s name ») alors qu’il pense partir pour une mission suicide. Cette « ouverture » aux autres se remarque d’ailleurs clairement dans son mind palace, désormais très peuplé, ce qui est encore plus visible par contraste avec celui totalement vide de Cam. Enfin, on commence à comprendre pourquoi Sherlock est devenu Sherlock.

L’hérédité a clairement joué (maman est donc bien un génie) et nous savons désormais que Redbeard est un chien dont la mort a visiblement conduit Sherlock à refuser de se laisser à nouveau conduire par ses sentiments, le renfermant sur lui-même. Cela dit, Mycroft semble bien être le responsable principal du caractère de Sherlock. Le Mind palace de l’épisode précédent (où il occupait une place dominante, voire étouffante) et le moment où il rappelle dans le 1er épisode de la saison qu’il pensait que Sherlock était idiot avant de découvrir d’autres enfants étaient déjà de gros indice. Celui où Sherlock l’hallucine en train de le rudoyer dans son mind palace et l’évocation de cette histoire de « east wind » qu’il lui racontait lorsqu’il était enfant ne font que renforcer cette impression : Mycroft est le véritable génie asocial et Sherlock est le dommage collatéral que Mycroft a indirectement créé.

Pas étonnant que Sherlock pense le détester mais régresse néanmoins au statut de gamin dès qu’il est dans les parages (le « It was Mycroft ! » au moment où leur mère les surprend à fumer est juste énorme^^) ou que Mycroft veuille réellement le protéger malgré son mépris affiché. Leur relation est clairement complexe et profondément inégale. Là encore, Cam ne s’y trompe pas en disant que Sherlock cherche à rendre son frère fier de lui : c’est visiblement une de ses motivations, si inconsciente soit-elle, et je reste d’ailleurs assez persuadée que la raison pour laquelle Sherlock a soudain compris le mot de passe d’Irène dans le 2x01 est autant pour l’impressionner lui que elle.

Watson aussi a droit à son approfondissement. Si l’on sait depuis l’épisode 1 qu’il aime le danger et l’action tout autant que Sherlock, on voit ici que ce besoin est franchement maladif. Un mois sans action et le voilà prêt à foncer seul dans un squat rempli de drogués armé d’un simple cric. Et ce n’est clairement pas par compassion pour sa voisine, il ne se souvenait même pas que le drogué était son fils. Sa manière d’appeler ceui-ci « The drug’s one » devant sa mère est d’ailleurs digne de Sherlock, l’influence entre les deux n’est vraiment pas à sens unique. Bref, alors que Sherlock s’est un peu plus ouvert aux autres, Watson est devenu plus direct, moins poli et complètement inconscient ; « an addict in need of a fix » comme le fait remarquer Sherlock. C’est ça les vieux couples, ils finissent pas déteindre l’un sur l’autre. ^^



III. “There's an East Wind coming.”

Si le développement des personnages est pour moi la grande réussite de la saison, il ne s’agit néanmoins pas de la seule bonne trouvaille de l’épisode.

J’aime le fait que malgré les années séparant les différentes saisons, les scénaristes aient pris soin d’introduire une continuité dans les détails. Ainsi nous apprenons cette saison que le chien adoré de Sherlock enfant s’appelait Redbeard, ce qui n’est pas surprenant puisque nous savions par Mycroft depuis le 2x01 que Sherlock voulait être pirate quand il était petit. De même, l’énumération par Sherlock de ses différents prénoms pour inspirer le nom du futur enfant des Watson fait écho à la scène du 2x01 où Watson faisait de même pour Irène et Sherlock. Mon favori du genre reste tout de même la révélation du passé de danseuse exotique de Mme Hudson… qui explique sans doute pourquoi elle se plaint régulièrement de douleurs à la hanche depuis le pilote de la série.^^

Le méchant est également bien trouvé (et l’acteur est très bon mais je n’en doutais pas). Mofftiss devait nous proposer un ennemi très différent de Moriarty afin de ne pas tomber dans la répétition et c’est réussi. Il est en fait, ironiquement, assez proche de la vision que le public avait de Moriarty avant de rencontrer la version de la série ; un criminel sans scrupules ayant toutes les apparences d’un gentleman.

Contrairement à « notre »Moriarty cependant, il est caractérisé de manière à ce que le public n’ait aucune affection pour lui. Ce n’est visiblement pas un hasard si Cam ressemble beaucoup à Rupert Murdoch, le propriétaire du Sun et de tant d’autres journaux qu’une bonne partie du public fidèle de la BBC considère avec le même mépris affiché par Watson (« Owns some newspapers. Ones I don't read). Comme Murdoch, Cam est un étranger contrôlant une grande partie des médias britanniques et prêt à tout pour obtenir des informations (Murdoch est mouillé dans une grosse affaire de hacking).

Bref, les similitudes ne sont pas subtiles, rappellent le mépris des scénaristes (déjà affiché dans le final de la saison 2) pour certains types de journaux et de journalistes dont le « I don’t have to prove it, I just have to print it » de Cam pourrait être le slogan et permettent au spectateur britannique de mépriser un peu plus le personnage. Et puis bon, pisser dans les cheminées des gens et ruiner leur vie, passe encore, mais personne ne lèche Lindsay Duncan sans son autorisation non mais ! Pas de danger que le fandom le regrette donc, alors qu’il est clair que le « Did you miss Me ? » final de Moriarty a dû faire crier « ouiiiiiiiiiiii » a des millions de fans à travers le monde.

Et puis bien sûr il y a la surprise finale, très bien introduite par la fausse fin (le décollage de l’avion de Sherlock avec les premières notes du générique) ; Moriarty est vivant…ou pas ! J’ai donc l’honneur et la joie de vous resservir sans scrupules ma théorie de la saison 2, que je croyais encore une fois fausse mais qui a désormais une nouvelle chance de s’avérer exacte : Moriarty n’existe pas. Il s’agit en fait d’une organisation de criminels qui sacrifient leur identité pour prendre celle-ci. J’avais développé cette théorie pour expliquer pourquoi « notre » Moriarty » s’amuse à détruire intégralement la réputation de Sherlock dans le 2x03 : il s’agissait pour moi d’une tentative de le recruter en effaçant ce qui faisait de lui Sherlock Holmes afin qu’il accepte d’endosser le manteau Moriarty.

Bref, pour moi, la vidéo finale est un message du groupe Moriarty (que ce soit une organisation ou une dynastie dans laquelle chaque Moriarty se prépare un successeur) mais notre Moriarty est bel et bien mort : je refuse de croire que Sherlock puisse se faire avoir par un « magical trick » alors qu’il est le spécialiste de ce genre de choses et qu’il était à deux mètres du cadavre.

Je suis en fait bien plus intéressée par le sous-entendu de Mycroft à ses collègues lorsqu’il nie être mu par l’amour fraternel ; « You know what happened to the other one ». Quoi ? Un 3ème frère Homes, qui a apparemment mal fini et dont on ne nous a pas parlé ? Je veux tout savoir ! Allez, puisque je ne peux pas finir cette review sans vous offrir au moins une théorie foireuse et que ma précédente est du réchauffé d’une review précédente, je me lance : Mycroft le croit mort mais le mystérieux 3eme Holmes est en fait lié au groupe Moriarty dont je parlais précédemment, il en est peut être même le chef. Peut être d’ailleurs que notre Morarty a tenté de recruter Sherlock sur ordre de ce mystérieux frère. Réponse dans 1 an ou 2, peut-être que cette fois je tomberai juste…


Pour conclure, j’ai beaucoup apprécié l’épisode en tant qu’épisode mais un peu moins en tant que final. J’ai trouvé que le 1x03 et 2x03 étaient plus prenants, plus rythmés et que leur cliffhanger était meilleur. J’ai en revanche beaucoup apprécié la saison dans son ensemble, au niveau plus égal que les précédentes, ainsi que le choix de Mofftiss de développer enfin les personnages principaux. Bref, encore un grand moment de télévision et encore des mois et des mois d’attente pour notre prochaine dose… Bon hiatus à tous, rendez-vous sur TumblR, fanfiction.net et les forums en attendant.


_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Zut
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2013
Messages: 1 202
Localisation: Montréal
Féminin

MessagePosté le: Jeu 16 Jan 2014 - 16:37    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Ah Tyr, Tyr, te lire est un plaisir. Tes critiques me font revivre les épisodes, ce qui dans le cas d'un épisode comme celui-ci, est un double plaisir. ^^

Je vois que ta curiosité est piquée par la même citation que moi. Je ne trouve pas ta théorie fumeuse du tout, peut-être que pour une fois, tu auras visé dans le mille! Ta théorie sur Moriarty de la saison 2 se tient toujours...

Pour la morphine que Sherlock monte et baisse, j'avais ressenti la dernière baisse, après le départ de sa "petite amie" comme une façon de se punir pour avoir causé du tort à quelqu'un, mais c'est vrai qu'à bien y penser, ça ne fait pas tellement Sherlock comme réaction, mais je me disais que comme il avait évolué...

_________________


Signature par TheLongFall

Avatar par Oswin's Turn
Revenir en haut
gael wright
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2013
Messages: 691
Localisation: Dans le tardis , autour d'un café avec le Docteur et Donna .
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 牛 Buffle

MessagePosté le: Jeu 16 Jan 2014 - 17:08    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Très bonne critique Tyr ,
_________________
Salut , je suis le docteur ! ... Allons y !

Revenir en haut
Clara Oswin Oswald
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 1 705
Localisation: Chez Jenna !
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 16 Jan 2014 - 17:29    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Toujours un plaisir de te lire Tyr ! Je suis en partie d'accord avec toi et j'aime beaucoup ta théorie !
Par contre ci n'est pas vraiment lui ce serait pas sympa de la part des scénariste de faire ça...
_________________
Revenir en haut
Skype
Zut
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2013
Messages: 1 202
Localisation: Montréal
Féminin

MessagePosté le: Jeu 16 Jan 2014 - 18:11    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Au sujet "the other one", voici ce que Gatiss a troll... dit:

Citation:
Who can say whether that’s an idea or just yet another of our throwaway bits of mischief? It may be the thread of a rug. It’s fun, isn’t it? It’s fun.


D'autres réponses aussi intéressantes (et parfois un peu plus substantielles Razz ) ici: http://www.empireonline.com/features/sherlock-series-3-secrets SPOILERS des trois saisons!
_________________


Signature par TheLongFall

Avatar par Oswin's Turn
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 768
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Ven 17 Jan 2014 - 11:28    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Merci à tous. Heureusement que Mofftiss est gentil avec moi et diffuse systématiquement Sherlock pendant mes vacances et alors que Dr Who est en pause, ce serait un peu difficile de pavétiser à ce point sinon.^^

Très chouette ton lien, Zut. Et je suis d'accord avec Moffat pour l'épisode 3x1, l'explication du milieu est la plus crédible. Laughing
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Shikazu
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2013
Messages: 60
Localisation: Protège la Pandorica ^^
Masculin

MessagePosté le: Ven 17 Jan 2014 - 14:36    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Tyr a écrit:
Merci à tous. Heureusement que Mofftiss est gentil avec moi et diffuse systématiquement Sherlock pendant mes vacances et alors que Dr Who est en pause, ce serait un peu difficile de pavétiser à ce point sinon.^^

Très chouette ton lien, Zut. Et je suis d'accord avec Moffat pour l'épisode 3x1, l'explication du milieu est la plus crédible. Laughing





J'ai déjà beaucoup apprécier l'épisode 1 tellement que j'en parle un peu partout Mr. Green et quand je lis vos rewiews j'ai vraiment envie de voir la suite , il est tant que je regarde le 2ème épisode ^^ 
_________________
I'll Always Remeber When The Doctor Was Me

Revenir en haut
Amandier
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2013
Messages: 189
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 18 Jan 2014 - 13:49    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Argh...Après avoir enchainé la saison 1, 2 et 3, me voilà en manque.

3X3: Je suis un peu déçu, je l'ai trouvé longué.

Watson qui violente le jeune drogué, j'ai trop kiffé. J'ai bien aimé aussi le méchant qui pisse dans la cheminée pendant que les deux gugusses subissent sans rien dire.
Je continue à être fan de Mycroft.
Par contre, Mary me laisse totalement de marbre. Je suis presque déçu qu'elle soit une ancienne de la CIA. J'aurais préféré une fille "normal".
Je n'ai pas bien compris quand Mycroft sous entendais avoir un autre frêre, j'ai pas souvenir que dans l’œuvre original ça soit le cas.
Sherlock qui s'en va en avion puis revient 5minutes plus tard, j'avais envie de chanter "ça s'en va et ça revient..."
Pour Moriaty, je pense à des frères jumeaux ou "un clone" (quelqu'un qui à l'aide de la chirurgie esthétique est devenu Moriaty) qui s'était fait tué à sa place.
Revenir en haut
Zut
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2013
Messages: 1 202
Localisation: Montréal
Féminin

MessagePosté le: Mar 21 Jan 2014 - 00:45    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Je viens de voir que le coffret DVD de la saison 3 paraître en zone 1 le 11 février. Je garde espoir pour un coffret regroupant les trois saisons, même s'il n'y a rien de rien en ligne nulle part où j'ai regardé. Sad

Andrew Scott en entrevue au Late late show. Il a l'air tellement sympathique! Mais genre, vraiment, vraiment! Attention, spoilers.


_________________


Signature par TheLongFall

Avatar par Oswin's Turn
Revenir en haut
Zut
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2013
Messages: 1 202
Localisation: Montréal
Féminin

MessagePosté le: Mer 22 Jan 2014 - 04:45    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Double-message et je me permets même un petit hors sujet, vous avez vu comme je suis délinquante ce soir?

Bref, je ne suis habituellement pas fan des fanfictions, mais celle-ci a le grand mérite de s'éloigner du banal "pairage" de personnages ET de se présenter sous la forme d'une bande-dessinée de qualité. Je vous invite donc à découvrir "Teen Sherlock".

Et pour vous allécher, voici la couverture:



Ou en couleur (mais j'aime moins, et sa BD n'est pas en couleur):



Il y a un gros spoiler de la saison 2 (l'identité du grand ennemi de Sherlock), mais sinon, il s'agit de clins d'oeil à la série. Bonne lecture!



Ordre de lecture que je vous suggère:

La rencontre
Un

La dépendance
Deux
Trois

Le boomerang
Quatre
Cinq
Six
Sept
Huit

Irene
Neuf
Dix
Onze
Douze
Intermède
Treize
Quatorze (chronologiquement, c'est une de ses premières planches, mais après avoir lu la treizième, je suis certaine qu'elle s'insère ici)



ÉDIT : bon, je ne vais pas tripler quand même (j'suis toute seuuuuuuuule), alors j'ajoute ça ici:

Bravo à Benedict Cumberbatch pour son titre de Meilleur détective à la télé reçu hier au gala National TV. Amplement mérité! Et son discours de remerciements est bien marrant:


_________________


Signature par TheLongFall

Avatar par Oswin's Turn
Revenir en haut
Shikazu
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2013
Messages: 60
Localisation: Protège la Pandorica ^^
Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Jan 2014 - 22:17    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

J'ai enfin trouver le temps de regarder l'épisode 2 Saison 1 , et j'ai adoré cette épisode ! Smile
Très bonne intrigue , un mystère avec des codes chiffrée , des caractère chinois ancien et un mouvement religieux bouddhiste avec un nom de gang chinois ^^ En résumé , tous ce qui est appréciable dans une bonne enquête avec quelques combats en prime pour montrer un autre talent de ce chère Holmes. Une bonne recette pour faire un très bon épisode , ni plus ni moins...

Et bien sur , pour conclure , les acteurs sont tout juste magnifique ^^ (ça je l'ai déjà dit ^^)
_________________
I'll Always Remeber When The Doctor Was Me

Revenir en haut
Monsieur Tanuki
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2012
Messages: 1 053
Localisation: Ici et un peu là-bas aussi...
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 28 Jan 2014 - 11:41    Sujet du message: [Série UK] Sherlock Répondre en citant

Quelques photos de l'édition collector du coffret saisons 1-3 de Sherlock que je viens de recevoir (cliquez sur les images pour les voir en taille normale) :

-le coffret vu de l'extérieur :



-l'intérieur du coffret ( notez l'autocollant I am Sherlocked qui indique le numéro du coffret , cette édition étant limitée à 1500 exemplaires et j'ai le numéro 526) :



- le contenu en dehors des bluray :



- la première page du script :


_________________
Merci à la grande Dame Eleusys pour ce magnifique avatar .

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:08    Sujet du message: [Série UK] Sherlock

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Investigation & Policier & Thriller Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 327, 28, 2932, 33, 34  >
Page 28 sur 34

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com