Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Terminée] Elie
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Doctor Who fan-fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Emlyn
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2010
Messages: 14
Localisation: Rennes
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 30 Aoû 2010 - 13:11    Sujet du message: [Terminée] Elie Répondre en citant


Auteur
: Emlyn

Disclaimer : Doctor Who appartient à la BBC et à Russell T.Davies.

Spoiler: y'en a pas.

Note de l'auteur : Une petite envie d'écrire quelque chose mettant en scène le Doctor... mais lequel? Je n'ai pas encore choisi. J'attends de revoir les premiers épisodes (je veux d'abord finir la saison 5^^)
Comme j'aime bien inventer des personnages, j'ai créé Elie...
Pour le moment, je ne sais pas dans quelle époque ça se situe, mais je finirai par le découvrir, au fil de l'écriture.
C'est ma première fiction sur Doctor Who, et ça fait assez longtemps que je n'écris plus. De plus, je ne connais pas parfaitement toutes les saisons et épisodes (c'est pour ça que je me replonge dedans petit à petit) je vous prie donc d'être indulgents ^^ merci beaucoup.



Elisa



Citation:
Je m'appelle Elisa. Je préfère être appelée Elie, c'est plus joli, et puis ça donne un petit côté masculin. Un peu mystérieux aussi. Ben oui, quand on parle de moi, en disant « Elie » on ne peut pas savoir si je suis un garçon ou une fille.
Et puis, quand je l'ai rencontré pour la première fois...
« C'est un prénom qui coule dans la bouche... aussi doux qu'une peau de pêche. »
Ensuite, il a disparu.

Finalement, c'est sa description qui me reste, et qui me convient peut-être le mieux. Cependant, où est-il aujourd'hui pour me redonner confiance en moi? Quelque part dans un monde en colère, ou bien en train de découvrir des choses merveilleuses... ou encore à courir comme il semble le faire depuis toujours, comme s'il fuyait quelque chose ou quelqu'un. Sûrement avec une de ses compagnes de voyage. Je ne me souviens pas de leurs noms, j'étais trop petite pour y prêter attention.
En grandissant, j'ai songé plusieurs fois qu'il était sûrement temps de l'oublier, de refermer la boîte bleue achetée pour cacher mes secrets. Une boite qui n'a rien à voir avec « sa » boite. Mais elle est bleue. Et puis, sur mes cahiers d'école, je ne pouvais pas m'empêcher de dessiner cette machine incroyable... ou ce qu'il en restait dans mes souvenirs. Ma mère me disait que c'était dans ma tête, que j'avais rêvé, comme on rêve la nuit, et que j'avais tout simplement transposé mon rêve dans la réalité. Mouais, trop peu pour moi, ça ne m'a jamais été comme explication.
Il ne m'a jamais dit qu'on se reverrait, il est parti comme ça, avec un signe de la main, et le bruit si particulier de sa boite bleue. Mais au fond de moi, j'ai toujours gardé espoir... un espoir si vain, et si enfantin.

Citation:
Ce regard. Je crois qu'il restera à jamais gravé dans ma mémoire. Elle avait si peur... elle était si petite...
Et je me sentais irrémédiablement attiré par cette petite fille au prénom si doux. Si je le voulais, je pourrais retourner la voir, arriver cinq minutes après l'avoir quittée. Mais, sans pouvoir l'expliquer, je n'y arrivais pas. Chaque fois que l'envie me prenait d'être à nouveau à ses côtés, le Tardis en décidait autrement et m'emmenait dans une époque lointaine. Et à chaque nouvelle époque, je calculais l'âge qu'elle aurait...

A nouveau, je voyageais seul. L'esprit emprisonné à son époque. Et rivé sur son regard...
Mes coeurs battaient à tout rompre à chaque pensée d'elle... et puis je me demandais, l'aurai-je déjà rencontrée plus âgée, par hasard?
Et la réponse arrivait aussitôt, non elle se serait souvenue de moi.
Et puis, une autre question, celle ci sans réponse, et si cela s'était passé entre deux régénérations? Elle ne m'aurait pas reconnu...

Et puis les élucubrations reprenaient de plus belle, alors que je savais au fond de moi que je devais oublier cette petite pêche.
Je me croyais devenir fou. Tellement fou que j'envoyais le Tardis dans des galaxies perdues. Dans des endroits où il m'était impossible de la rencontrer. C'était la seule solution pour l'oublier.
Comment un Seigneur du Temps aussi âgé que moi pouvait il tomber amoureux d'une humaine aussi jeune? C'était complètement idiot! Enfin, si c'était réellement cela qui me liait à elle... l'amour?
Seul, devant la porte bleue, je riai bêtement en haussant les épaules. Comme si un Seigneur du Temps pouvait être amoureux d'une humaine!

Et puis, Rose.

Souvenir lointain. Encore plus lointain que ma Pêche. Cela avait été possible avec elle. L'amour nous avait pourtant liés tous les deux. Et si Donna n'avait pas été là...
Oublions! C'est idiot!

Nouvel atterrissage, nouvelle planète? J'avais laissé le Tardis décider de lui même...

Citation:
Comme je n'avais pas envie de fêter mon anniversaire, et me sentir un peu plus vieille comme chaque année, je suis partie de Londres, pour me perdre dans un endroit paumé de campagne, à proximité de Henlow, au nord de la capitale. J'avais besoin de prendre l'air, et de souffler un peu.
25 ans. Et rien fait de ma vie. Célibataire, j'avais réussi à me trouver un joli petit appartement londonien à pas trop cher. Ma mère désespérait de me voir un jour mariée, et moi je n'avais jamais songé à me mettre sérieusement avec quelqu'un. J'illustrais des livres pour enfants, et ne sortais que rarement de chez moi, à part pour me rendre chez l'éditeur, alors comment aurai-je pu me trouver quelqu'un? Mes amis essayaient en vain de m'emmener faire la fête, mais j'avais du mal avec le monde de la nuit.
Mes amis, d'ailleurs, ils étaient là depuis le lycée, et heureusement qu'ils étaient là pour me remettre les pieds sur terre, car sinon je resterais plongée dans le boulot sans m'en sortir.

Mes anniversaires étaient généralement synonymes de déprime. Je me sentais vieille et ne voyais pas le temps passer. Quinze ans auparavant, j'avais été éblouie par cet homme complètement loufoque, et aujourd'hui, je n'étais plus étonnée de rien. C'était quinze années plus tôt, et pourtant le temps avait filé à une vitesse incroyable, j'avais l'impression que c'était hier...
Une journée. Rien qu'une journée avec « lui » avait changé ma vie de petite fille. Je reste persuadée que s' « il » n'avait pas été là, je n'aurais jamais fait le métier que j'exerce aujourd'hui. Et parfois, je me demandais sérieusement si je n'avais vraiment pas rêvé comme le soutenait ma mère. Chaque fois que ça arrivait, je ressortais la veste de costume qu' « il » m'avait posée sur les épaules ce jour là. Alors, j'étais certaine de ne pas avoir rêvé. Ma mère avait essayé plusieurs fois de me la prendre et de la mettre à laver pour la donner ensuite à quelqu'un. Impossible! Y'avait encore son odeur rassurante imprégnée dans le tissu. Je l'ai longtemps cachée pour qu'elle ne me la prenne pas. Et puis elle a fini par l'oublier. Pas moi... il suffisait que je sois triste ou que j'aie peur de quelque chose pour que le tissu marron se retrouve serré contre ma poitrine, le nez plongé dans le col.

Après autant de temps, je n'arrivais pas à oublier une simple journée. En même temps, elle avait été riche en émotions.

Je ne pu m'empêcher de soupirer de nostalgie. Le paysage était beau et calme. Les oiseaux pépiaient et je marchais tranquillement, les mains dans les poches, le regard perdu dans l'horizon. La nature semblait compatir à ma nostalgie, comme si elle comprenait pourquoi je me sentais différente. « Il » m'avait montré des choses fabuleuses ce jour là, alors comment apprécier la normalité de notre monde après ça, quand on a dix ans? Je n'y arrivais pas.

Citation:
Bon, visiblement, le Tardis m'a ramené en Angleterre. Le paysage vert et paisible. Une nature saine qui prend le dessus sur les humains. On peut voir quelques toits rouges par ci par là, et des vaches et des moutons partout. Des chevaux aussi. Rien de très excitant, juste de la beauté simple. Pas d'aventures extraordinaires pour aujourd'hui, un bon p'tit jour de vacances sur la planète Terre.
Le Tardis fermé à double tours, me voilà sur un joli chemin de campagne, les mains dans les poches et un petit air de chanson Ood dans la tête. Quel belle journée pour se promener!

Citation:
Un ronronnement familier... le coeur qui bat la chamade. Impossible. Sans m'en rendre compte, mes jambes étaient déjà en train de courir. Bon, en bottes à talons, c'est pas ce qu'il y'a de plus facile sur un chemin de campagne.
Et puis le silence.
Alors je me suis arrêtée, et tout comme je m'étais mise à courir, j'ai commencé à pleurer. Me recroquevillant sur moi même, je regrettai ne pas avoir pris mon « calmant » avec moi. Mes sanglots s'amplifiaient au fur et à mesure que les secondes s'écoulaient, ne parvenant pas à me calmer.
Deux chaussures noires apparurent sous mon nez et leur propriétaire s'agenouilla devant moi. Un visage de gamin et un sourire d'ange. Et des yeux bleus d'une sagesse étrange.


A partir de maintenant ce sera un point de vue omniscient, à la place du point de vue interne utilisé jusqu'à maintenant.
Citation:
La jeune femme reniflait, gênée par l'inconnu qui la fixait sans ciller. Au bout de deux minutes, les larmes ne coulaient même plus, mais elle fronçait les sourcils.
_ Quoi? Fit-elle agacée.
L'inconnu fit un petit sourire en coin, et se releva pour regarder autour de lui, l'air de rien.
_ En quelle année sommes nous? Demanda-t-il en sortant un curieux crayon de sa poche.
_ 2010, bien sûr, vous êtes tombé sur la tête?

L'homme marmonna quelque chose d'inaudible pour les oreilles d'Elie. Elle le dévisagea de la tête aux pieds. Quel hurluberlu, songea-t-elle. Il était vêtu d'une veste en tweed marron, d'un pantalon noir trop court, et sous la veste une simple chemise blanche affublée d'un papillon rouge.
Elie se releva et s'essuya les yeux avec la manche de sa veste en jean.
_ Qu'est-ce que vous faites? C'est quoi votre machin, là?
_ Hein? Euh, un tournevis.
Elle leva un sourcil et fit volte face, se persuadant que ce type était complètement cinglé. Un tournevis, n'importe quoi.
L'homme la suivit en courant.
_ Hey! Vous allez où?
_ Fêter mon anniversaire, ça vaut mieux que de tomber sur des dingues!
Il s'arrêta, pencha la tête sur le côté, et sembla réfléchir un instant.
_ Je crois que sur Terre, dans ces circonstances, on dit « Joyeux anniversaire ».
_ Ouais, on dit ça... sur Terre! Sur Terre?!
Elle éclata d'un rire nerveux.
_ Je ne vois pas ce qu'il y'a de si drôle, nous sommes sur Terre, n'est-ce pas?
Le rire de la jeune femme redoubla d'intensité.
_ Vous venez d'où pour parler ainsi?
_ Gallifrey, pourquoi?
Blasée qu'elle était. Qui était donc cet individu pour se moquer d'elle de la sorte?
_ Et ça se situe où?
_ Très loin d'ici.
_ D'accord, donc vous n'êtes pas anglais, c'est pour ça que vous dites des choses bizarres.
_ Je ne dis pas des choses bizarres!
_ Si!
Elie reprit sa route d'un pas pressé.
_ Je vous fais peur? Demanda l'autre qui continuait de la suivre.
_ Non, vous me faites pitié.
Elle s'en voulu aussitôt d'avoir été aussi cinglante.
_ Pardon, fit elle en s'arrêtant d'un coup. C'est méchant, je n'aurais pas dû.
L'homme avait baissé la tête et levé les yeux. Son sourire en coin reprit sa place, marquant une légère fossette sur sa joue. Il semblait à la fois si jeune et si vieux. Elie en resta bouche bée.
_ Ce n'est rien, dit il, je suis habitué à ce genre de réflexions.
_ Non, ça ne se fait pas, je suis désolée.
Et puis, comme si une lumière venait de s'allumer dans son esprit, elle s'exclama:
_ Ca vous dit de boire un verre pour fêter mon anniversaire?
Un grand sourire lui releva la tête, et il s'écria en français:
_ Allons-y!!

Citation:
Arrivés au centre de Henlow, ils entrèrent dans un pub traditionnel. Assis à la terrasse, ils se dévisageaient en silence. L'inconnu donnait l'impression de n'être jamais sorti de sa campagne profonde, et Elie s'amusait de tant d'étonnement.
_ Vous êtes seul, demanda-t-elle finalement.
_ Ouais, cela vaut mieux.
_ Pourquoi? Personne ne mérite d'être seul...
_ C'est trop dangereux de me côtoyer trop longtemps. Vous prenez quoi?
_ Euh... une menthe à l'eau.
_ C'est comme ça que vous fêtez votre anniversaire? Logiquement, à votre âge on se saoule à l'alcool pour marquer le coup, non?
La jeune femme ne put s'empêcher de sourire. Elle avait un visage rond et doux, ses joues marquées de deux belles fossettes. Comme il y'avait du vent, ses longs cheveux noirs voletaient dans son dos. Elle resta pensive un instant, puis:
_ Les gens de mon âges sont idiots et disent profiter de la vie, mais ils ne font que la détruire. Je n'aime pas m'enivrer. Ca me fait perdre pieds, et je n'en ai pas besoin.
_ Je peux vous demander votre âge?
_ 25 ans.
Il parut encore plus étonné. Son visage témoignait une étrange stupéfaction. D'un côté, tout semblait étrange chez cet homme; sa façon de parler, son drôle de « tournevis », ses vêtements très british, sa coiffure, sa manière de se tenir et de tout regarder autour de lui...
_ J'ai dit quelque chose de mal?
Un silence lui répondit.
_ Hou hou!
_ Hein? Non, ce n'est rien. Un vieux souvenir...
_ Ah.
Et dans un soupir, il tapota sur la table, comme impatient que le serveur vienne prendre leur commande.
_ Vous allez prendre quoi, vous?
_ Comme vous. Je ne connais pas la menthe à l'eau.
Il tapotait toujours sur la table en regardant autour de lui. Au bout d'un instant, il ressortit son « tournevis ». Le regard d'Elie fut irrémédiablement attiré par l'objet, et elle voulut le prendre à son propriétaire qui le retira aussitôt de sa portée.
_ Mais c'est...
Bouche bée. Les yeux écarquillés, elle ne le lâchait pas du regard. Avalant difficilement sa salive, elle murmura:
_ Il était bleu...

Citation:
_ Il y'a quelque chose de bizarre ici...
La jeune femme ne quittait pas le tournevis des yeux. Elle se retrouvait devant l'objet fétiche de l'homme qu'elle avait toujours admiré et désiré au fond d'elle. Depuis son enfance, elle avait espéré tant de fois entendre à nouveau le grésillement du tournevis sonique. Tant espéré... et alors qu'elle s'y attendait le moins, elle était de nouveau face à cet objet.
_ Docteur?
_ Il y'a quelque chose de bizarre, mais qu'est-ce que...
_ Docteur?!
_ Oui?
Elle leva les yeux vers ce visage si différent de ses souvenirs. Plus jeune, plus poupon... ce n'était pas l'homme qu'elle avait connu dans son enfance... c'était impossible qu'il change autant en quinze années... mais peut-être qu'il avait vécu plus que quinze ans depuis leur rencontre?
_ Oui?? insista-t-il.
_ Non, ce n'est rien. Qu'y'a-t-il de bizarre?
Il ne pouvait pas se souvenir d'elle. Entre une journée dans les étoiles avec une petite fille de dix ans, et des centaines d'années de voyage dans toutes les galaxies possibles et inimaginables... c'était facile de savoir quelle partie de son histoire il allait retenir. Certainement pas les étoiles avec la petite fille.

_ On dirait... on dirait que quelqu'un ou... quelque chose, réclame à manger.
_ Et il veut manger quoi?
_ Je ne sais pas, comment le saurai-je?
_ Vous savez qu'il a faim...
Le Docteur s'était levé et avait recommencé son manège.
_ Arrêtez de regarder partout comme ça, bon sang! Grogna Elie.
_ Pourquoi?
_ On dirait un fou sorti de l'asile.
Un nouveau sourire du Docteur, et un nouveau coup au coeur de la jeune femme. Comment était il déjà, à cette époque? Grand, mince, séduisant, châtain comme aujourd'hui... complètement allumé aussi! Mais ses yeux étaient marron. Et puis, il ne portait pas ces vêtements... étriqués.

_ Au fait? Je ne vous ai pas dit mon nom.
_ Non.
_ Alors, comment le connaissez vous?
LA question existentielle qu'il n'avait pas pu s'empêcher de poser, évidemment.
_ Euh... je ne sais pas, j'ai dit « Docteur » au hasard.
_ On n'appelle pas quelqu'un « Docteur » par hasard...
Suspicieux en plus.
Elie leva les yeux au ciel et entra dans le pub d'un air déterminé. C'était peut-être pas la peine de se rappeler du passé maintenant. Et puis, si lui ne l'avait pas reconnue, c'était bien la preuve qu'il ne se souvenait pas d'elle, car en quinze ans elle n'avait pas changé autant que lui.

Citation:
A l'intérieur de l'établissement, les gens semblaient différents, comme dénués de toute personnalité, et étrangement calmes. Le barman essuyait ses verres avec un torchon à carreaux tout en fixant le vide, une vieille dame avait le nez plongé dans une énorme chope de bière, un petit garçon jouait aux dominos sur une table et chuchotait des choses qu'aucune oreille humaine n'aurait pu comprendre. Cela suffit au Docteur pour se persuader que la chose qui avait faim n'était pas humaine.
Elie évoluait dans la pièce avec précaution et semblait quelque peu effrayée par cette ambiance glauque. Le Docteur ne lui avait pas demandé son nom comme lorsqu'elle était enfant, et ça lui laissait le doute... Se souvient il de moi ou pas? Se demandait elle incessamment. Imagine-t-il lui même que c'est moi qui l'ai oublié, ou bien ne s'est il pas rendu compte que c'est moi? Ou bien... serait ce une rencontre avant notre véritable rencontre quand j'étais petite?
Que de questions, toutes plus ou moins tordues. Au final, elle ne connaissait pas la réponse, mais se disait que c'était peut-être mieux ainsi.
Le Docteur avait ressorti son tournevis sonique, et sondait le pub. Que pouvait il bien y'avoir de caché ici? Qu'est-ce qui absorbait la conscience de ces pauvres gens? Il fixa le dos de sa compagne d'aventures... pas de vacances aujourd'hui! Songea-t-il. Une impression bizarre lui tordit l'estomac. Sa respiration s'accéléra et ses deux coeurs se mirent à battre la chamade. Pourquoi? Que se passe-il?
_ Docteur? Tout va bien?
Il s'était effondré sur une chaise devant le bar. Et semblait reprendre sa respiration.
_ Oui... oui, tout va pour... le mieux.
Il se releva sous les sourcils froncés de la jeune femme. Et il ne sait plus mentir en plus! Son regard se voila et elle soupira pour se donner du courage avant d'ouvrir une porte « réservée au personnel ».
_ Non! S'écria le Docteur. Ne rentrez pas là dedans!
Sous ses yeux écarquillés se tenait une étrange créature flasque, mauve, avec trois yeux globuleux, et des membres riquiqui.
Elie avala difficilement sa salive et se tourna vers le Docteur. Elle le regarda en plissant les yeux, et secouait la tête.
_ Mais... qu'est-ce que...
_ Un Mangeur.
_ Et que...
_ Shht! Taisez vous maintenant, et sortez d'ici!
La jeune femme eut une expression terrible sur le visage. Ses yeux – gris – s'agrandirent d'un coup, sa bouche se crispa, ses narines se dilatèrent et elle lança un regard furibond au Docteur.
_ Non! Je ne vous laisserai pas filer une seconde fois et m'abandonner après...
Elle porta ses mains à sa bouche, oups!
L'homme qui se trouvait face à elle la contemplait avec une tendresse indicible.
_ J'ai refoulé ce sentiment pendant tellement d'années. Maintenant que je t'ai retrouvée je ne pourrais plus te laisser, Elisa.
Sa gorge se serra, des larmes commencèrent à perler à ses yeux, et quand son corps eut un soubresaut de chagrin elles s'échappèrent malgré elle pour glisser sur ses joues blanches.
_ Sors, maintenant. Sors.

Citation:
Son regard. Jamais il n'aurait pu l'oublier. Et voilà qu'il le croisait à nouveau, après autant de temps sans elle. Si elle savait comme il avait pensé à elle, comme il l'avait secrètement désirée tout au long de ses voyages en solitaire.
Mais ce n'était pas le moment de penser à tout ça. L'important pour l'instant était débarrasser la Terre de ce « Mangeur ».
Il s'avança avec précaution vers la créature, et tenta le dialogue.
_ Mmh Bonjour, cher Mangeur...
_ …
_ Auriez vous l'amabilité de retourner d'où vous venez?
_ …
_ Bon, d'accord. Je vais être moins cool alors...
Le Seigneur du Temps dégaina son tournevis sonique et essaya un réglage de circonstance. L'alien grogna un instant puis reprit sa concentration sur sa dégustation de consciences.
_ Ah... bon... mmh...
Une planche – semblant plutôt lourde – s'écrasa sur la tête de la créature qui hurla si fort que le son vrilla les tympans du Docteur et de son acolyte. Elie, les mains sur les oreilles, jetait un oeil au Docteur, attendant la sentence pour ne pas lui avoir obéit.
_ Toujours têtue à ce que je vois, se contenta-t- il de grincher.
Elie essaya de récupérer sa planche, mais la créature bougeait tellement que ce fut mission impossible. Quant au Docteur, il restait accroché à son tournevis tout en cherchant une idée lumineuse. C'est quand l'alien commença a gonfler que la perspective de prendre les jambes à leur cou leur grattouilla le cerveau.
_ Cours!
_ Mais?
_ Ne discute pas, cours!!!
Finalement, la jeune femme lâcha son « arme » et suivit le Docteur dans sa course folle.
_ Et pour tous ces gens?
_ Ils n'ont plus de conscience.
Outrée, Elisa s'arrêta net de courir.
_ Quoi?!
_ Quoi, « quoi? »?
Elle fit volte face et retourna vers les personnes inconscientes.
_ Il va exploser, va-t-en!!! cria le Docteur.
_ Je ne les laisserai pas!
Elle s'était accrochée au bras de la vieille dame dans sa chope de bière et essayait de la faire bouger pour l'attirer dehors. Sans succès, elle tenta la même chose sur le petit garçon. Le Docteur la regardait s'agiter en restant impuissant.
_ Ca sert à rien, ils ne bougeront pas, et le Mangeur va exploser. Viens!
Il lui tendait une main salvatrice, mais elle détourna la tête et se précipita sur le barman.
Le Docteur se laissa porter par l'élan de bonté de sa compagne, et la suivit dans son plan de rescousse impossible. Il se hasarda à sonder les gens pour les débloquer, et curieusement le tournevis sonique eut l'avantage. Le barman cligna des yeux et à l'instant même un hurlement - de douleur ? - retentit derrière la porte « réservée au personnel ».
Elie et le Docteur se consultèrent. Après un hochement de tête, la jeune femme fit sortir le barman pendant que son ami s'occupait du petit garçon et de la vieille dame. Ces derniers s'échappèrent de l'établissement plus vite que possible, et quelques secondes plus tard, Un bruit de gelée qui s'écrase au sol se fit entendre.
_ Eurk c'est dégueulasse!
Elie passa une main dans ses longs cheveux noirs, et en retira une substance gluante et dégoulinante. Le regard horrifié elle se tourna vers le Docteur qui restait figé, les bras le long du corps tout en fixant l'origine de l'explosion gluante.
_ J'avais pas prévu ça, dit-il.

Citation:
Elie se précipita dehors, furibonde, les poings serrés et couverte d'une espèce de gélatine rosâtre. Le Docteur la suivait, tentant tant bien que mal de s'excuser.
_ Vous n'aviez pas prévu qu'il... que... et moi qui croyais qu'on risquait tous d'y rester!!
_ Mais, on risquait tous d'y rester!
Elle s'arrêta pour le fusiller du regard. Montrant les résidus sur son épaule, elle cria:
_ Ah ouais? Avec ça pour nous étouffer peut-être!
_ Euh... en fait...
Le Docteur fixait son épaule, les yeux écarquillés et la bouche bée.
_ Quoi?
_ Ben justement, c'est comme ça qu'on risque d'y rester!
La substance gluante commençait à se mouvoir sur leur corps, se rapprochant petit à petit de leur cou dans l'espoir, probablement, de les étrangler.
La jeune femme était si effrayée qu'elle n'arrivait même plus à crier. Son corps se mit à trembler violemment, la peur lui serrant les entrailles.
Le Docteur, comme à son habitude, restait étrangement calme et posé. Il réfléchissait semble-t-il.
_ Docteur!
_ Shht
_ Docteur!
_ Shht! Je réfléchis, ne me parle pas quand je réfléchis!
Puis:
_ Dans le Tardis, immédiatement!
_ Dans le quoi?
Il commençait à l'entrainer avec lui quand elle l'interrompit pour poser cette question stupide.
_ Le Tardis, mon engin...
_ Non, mais ça va pas la tête!
_ Elisa, c'est pas le moment! Il faut nous mettre en sécurité, le Mangeur ne pourra pas entrer dans le vaisseau.
_ Ah! La boîte bleue, quoi!
_ Oui, oui, c'est ça! Allez!
Il l'entraina sur le chemin de campagne où ils s'étaient rencontrés pour rejoindre la cabine de Police Secours. Une course effrénée pour avoir le dessus sur l'alien.
Leur parcours s'avéra plus rapide qu'ils ne le pensaient, et en deux minutes ils étaient en sécurité.
Adossé à la porte du Tardis, côté intérieur, le Docteur haletait, les méninges en ébullition, pendant qu'Elie retirait avec dégoûts les restes du Mangeur.
_ C'est trop facile.

Citation:
Ses yeux bleus se posèrent sur sa compagne. La petite fille avait bien changé. Autrefois, elle avait les cheveux d'un blond vénitien magnifique...
_ Pourquoi tu t'es coloré les cheveux?
Elie le scruta d'un air las.
_ Pour t'oublier.
_ Ca a marché?
_ Non.
Il se redressa sans la quitter des yeux. Les mains dans le dos, il s'avança lentement vers elle, à la fois sage et timide. Les lèvres scellées, la respiration saccadée, les coeurs battant la chamade si fort... l'attirance était toujours présente, après tout ce temps, cela n'avait pas changé. C'était même pire maintenant qu'elle était adulte.
Elisa détourna son regard pour observer l'intérieur du Tardis. Dans ses souvenirs, c'était plus grand.
_ Elie...
Elle fit mine de ne pas l'entendre, trop occupée à se retenir de lui sauter dans les bras.
_ Elisa.
_ …
_ Elisa, regarde moi, murmura-t-il en prenant son visage dans ses mains pour qu'elle pose ses yeux sur lui.
Une douceur comme elle n'avait jamais connu auparavant. La tendresse qui émanait de lui en aurait surprit plus d'un.
Le Docteur avait plongé son regard dans ses pupilles grises et ne semblait plus pouvoir s'en détacher. Lentement, il lui retira ses fines lunettes rondes et les posa soigneusement sur la console du Tardis. Elie ne savait plus où elle était, rêve ou réalité. Où était sa veste avec son odeur rassurante pour qu'elle puisse se persuadée que tout cela avait existé? Le Seigneur du Temps la fixait toujours et semblait pouvoir lire dans tout son être.

Le Tardis s'ébranla en émettant son ronflement habituel. Dans la secousse, Elisa fut littéralement propulsée dans les bras du Docteur qui la serra fort contre lui, à défaut d'avoir pu l'embrasser. La jeune femme fourra son nez dans son cou et ressentit comme un parfum familier... un parfum agréable et rassurant... elle se laissa aller dans ses bras, et se mit à pleurer en silence. Après quinze années à se croire folle, elle ne savait plus vraiment où elle en était. Mais « il » était là à présent, et il ne la quitterait pas, c'est lui qui l'avait dit. Mais fallait il le croire? Nous connaissons toutes les belles paroles des hommes... mais ce n'est pas un homme, c'est un Seigneur du Temps.
_ Elie, va t'asseoir, je vais essayer de nous sortir de là, souffla-t-il.

Citation:
La jeune femme obéit en silence, et s'installa dans le siège près de la console centrale du Tardis. Elle observait son ami avec attention, comme envoûtée par son être si spécial. Elle aurait aimé que cela ne se termine jamais, qu'elle puisse rester l'éternité auprès de lui. Et puis, elle le trouvait beau, fallait le dire. Attirant, avec un sourire à en tomber par terre. Ses yeux bleus... elle s'y serait noyée. C'était une sensation étrange, elle qui avait toujours eu en souvenir un Docteur différent de celui qu'elle côtoyait aujourd'hui.
_ Où va-t-on, finit-elle par demander.
_ Je ne sais pas, le Tardis fait des caprices ces temps ci.
Il était occupé à taper sur la console à coups de marteaux, à lever des manettes et en baisser d'autres, à courir partout... comme d'habitude.
Quand enfin, la boîte bleue décida qu'ils étaient arrivés, le Docteur souffla un instant et rejoignit son invitée. Il lui passa un bras sur les épaules et l'embrassa sur le front.
_ Nous voici quinze ans en arrière, petite Pêche.
A l'évocation de ce surnom, Elie rougit légèrement et sourit jusqu'aux oreilles.
_ Quinze ans plus tôt? Pourquoi nous a-t-il ramenés là?
Le Docteur haussa les épaules en fermant les yeux. Puis, il se leva et se dirigea vers l'entrée du Tardis.
_ On y va.
Elie ne se fit pas prier, et le suivit aussitôt.

Dehors, il faisait nuit et on entendait des voix chuchotées. Face à eux, un second Tardis... celui du Dixième Docteur. Celui ci les croisa et leur sourit tristement.
_ Donc ce n'est pas fini, murmura-t-il.
Elie avait envie de le serrer dans ses bras, mais elle remarqua qu'elle y était déjà, à l'âge de dix ans.
_ Nous venons de visiter la planète avec une sublime cascade... se souvint la jeune femme.
Le Dixième Docteur la ramenait pour la coucher dans son lit et lui laisser de beaux souvenirs en guise d'au-revoir. Il l'avait emmitouflée dans sa veste de costume marron, celle qu'elle avait toujours gardée. Il se tourna vers la jeune femme.
_ Je ne peux pas, Elisa, tu es trop jeune pour m'accompagner, ma vie est trop dissipée pour une petite fille de dix ans. Comprends moi, je ne veux pas que tu risques ta vie aussi jeune.
Elie le fixait avec des yeux remplis de larmes.
_ Merci, souffla-t-elle simplement.
Et ils se séparèrent. L'un pour recoucher l'enfant, les deux autres pour rentrer au Tardis.

A l'intérieur de la machine, le Seigneur du Temps interrogea son amie du regard.
_ Quoi? Râla-t-elle.
_ Pourquoi « merci », je ne comprends pas.
_ Tu as ce souvenir là? Tu savais qu'on se retrouverait un jour?
_ Non. Nous avons changé une partie de l'histoire, alors que je me l'interdis toujours...
Elisa s'assit sur les marches menant à la console. Le menton dans les mains, accoudée sur ses genoux elle réfléchissait.
_ Parce que tu m'as offert une belle vie en me permettant de vivre mon enfance à fond. Certes, j'avais toujours le souvenir de toi et de ce voyage extraordinaire, mais j'ai pu être une enfant avec des rêves. D'ailleurs, je me suis toujours demandée si j'avais rêvé...
_ Et ma veste?
Un sourire lui répondit. Et il comprit qu'elle ne l'avait jamais quittée. Incapable d'en dire plus, il s'assit à côté d'elle et posa une main chaude sur sa cuisse. Sa tête se logea dans le cou de la jeune femme et il ferma les yeux, dégustant cet instant de tendresse.
Les trois coeurs de leurs deux êtres battaient à l'unisson. Elie joignit ses doigts à ceux du Docteur et l'embrassa sur son front à son tour.
_ Ne me quitte plus, murmura-t-elle. Ne me quitte plus, ou je mourrais.
Pour seule réponse, il l'enlaça et posa son oreille contre sa poitrine pour écouter son unique coeur danser comme un dingue.
_ Comme j'aimerais être humain... c'est toi qui me quittera, ma jolie Pêche.
Les larmes ruisselaient sur les joues d'Elie dont la gorge était nouée.
_ Par-pardonne moi alors...

Leurs lèvres se scellèrent en un baiser passionné, marquant le début d'une longue histoire et de nouvelles aventures trépidantes.



FIN


Deux illustrations pour le moment, d'autres viendront probablement par la suite (j'adore illustrer ce que j'écris, ou au moins dessiner les personnages)
Si vous souhaitez utiliser ces illustrations pour telle ou telle raison, merci de m'en demander l'autorisation


_________________
"What?!"


Dernière édition par Emlyn le Dim 5 Sep 2010 - 16:53; édité 19 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 30 Aoû 2010 - 13:11    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Emlyn
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2010
Messages: 14
Localisation: Rennes
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 31 Aoû 2010 - 21:46    Sujet du message: [Terminée] Elie Répondre en citant

nouveau chapitre ^^ enfin, je ne sais pas si ça intéresse beaucoup de monde en fait, mais je vais tout de même la finir.
J'écris au fur et à mesure, je ne sais donc pas trop où je vais en fait, j'espère que ce n'est pas trop décousu. Désolée, ça fait longtemps que je n'ai pas écrit.
_________________
"What?!"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
duam78
Lady Of The Tardis
Lady Of The Tardis

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2008
Messages: 4 205
Localisation: Entre le Hub, le Tardis et sa maison avec son mari... épuisant ...
Féminin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 1 Sep 2010 - 08:26    Sujet du message: [Terminée] Elie Répondre en citant

Ne t'inquiètes pas pour les coms, ils sont parfois longs à venir ... Wink vu la production botienne de fanfics en ce moment
_________________

http://drolededuam.hautetfort.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Emlyn
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2010
Messages: 14
Localisation: Rennes
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 1 Sep 2010 - 10:39    Sujet du message: [Terminée] Elie Répondre en citant

Ah d'accord ^^ je suis nouvelle aussi, donc les gens ne sont ptet pas attirés s'ils ne me connaissent pas.
J'avais envie d'écrire une fanfic, mais sans lecteurs, je laisse toujours tomber...
Smile
_________________
"What?!"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yeles
Time Agent
Time Agent

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 4 108
Localisation: les yeux dans les étoiles
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mer 1 Sep 2010 - 10:43    Sujet du message: [Terminée] Elie Répondre en citant

Faut pas laisser tomber surtout... Laisse le temps aux membres (dont moi ^^) de lire et réagir. Je suis la première à guetter les coms sur mes fics mais faut pas arrêter en si bon chemin Wink.

*réalise qu'elle est à la bourre dans ses coms*
_________________
thx sis' pour avoir tenu la caméra Smile
Revenir en haut
MSN
Emlyn
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2010
Messages: 14
Localisation: Rennes
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 1 Sep 2010 - 11:09    Sujet du message: [Terminée] Elie Répondre en citant

Si tu dis "en si bon chemin" c'est que ce n'est pas si nul que ça alors ^^ enfin, j'espère ^^
Je vais continuer pour le moment, car moi même j'ai envie de connaitre la suite XD
_________________
"What?!"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yeles
Time Agent
Time Agent

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 4 108
Localisation: les yeux dans les étoiles
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mer 1 Sep 2010 - 11:34    Sujet du message: [Terminée] Elie Répondre en citant

J'ai fini de lire ce que tu as écrit et j'ai bien l'impression qu'après avoir vu Ten, Elie va rencontrer Eleven. C'est très joliement écrit et plein d'émotion. Je me demande bien quelle sera la réaction d'Elie devant ces "retrouvailles"
_________________
thx sis' pour avoir tenu la caméra Smile
Revenir en haut
MSN
Emlyn
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2010
Messages: 14
Localisation: Rennes
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 1 Sep 2010 - 11:45    Sujet du message: [Terminée] Elie Répondre en citant

hihi ^^ elle va arriver de suite, je termine mon court chapitre intitulé "retrouvailles" justement, et je le mets en ligne ^^
une question, si je mets des dessins en rapport avec ma fic, je peux les mettre ici, ou y'a un autre sujet pour ça??
_________________
"What?!"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yeles
Time Agent
Time Agent

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 4 108
Localisation: les yeux dans les étoiles
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mer 1 Sep 2010 - 11:49    Sujet du message: [Terminée] Elie Répondre en citant

Si tu as des illustrations, tu peux tout à fait les incorporer à ta fic en mettant les balises spoiler. Aucun soucis Wink
_________________
thx sis' pour avoir tenu la caméra Smile
Revenir en haut
MSN
Emlyn
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2010
Messages: 14
Localisation: Rennes
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 1 Sep 2010 - 11:57    Sujet du message: [Terminée] Elie Répondre en citant

Chouette !! j'aime beaucoup illustrer ce que j'écris ^^
nouveau chapitre posté ^^
_________________
"What?!"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
duam78
Lady Of The Tardis
Lady Of The Tardis

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2008
Messages: 4 205
Localisation: Entre le Hub, le Tardis et sa maison avec son mari... épuisant ...
Féminin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 1 Sep 2010 - 12:29    Sujet du message: [Terminée] Elie Répondre en citant

Bon, alors je n'ai pas encore lu ta fic mais je peux te dire que j'aime beaucoup tes dessins !!!
_________________

http://drolededuam.hautetfort.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Emlyn
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2010
Messages: 14
Localisation: Rennes
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 1 Sep 2010 - 12:41    Sujet du message: [Terminée] Elie Répondre en citant

hihi merci. Si tu veux voir ce que je fais d'autres, mon blog est noté dans mon profil

j'espère que la fic te plaira autant que les dessins.

Encore un nouveau petit chapitre posté ^^
_________________
"What?!"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Emlyn
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2010
Messages: 14
Localisation: Rennes
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 2 Sep 2010 - 12:51    Sujet du message: [Terminée] Elie Répondre en citant

Nouveau chapitre en ligne =) On ne m'arrête plus XD
En espérant que cela vous plaise
_________________
"What?!"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Emlyn
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2010
Messages: 14
Localisation: Rennes
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 5 Sep 2010 - 16:54    Sujet du message: [Terminée] Elie Répondre en citant

Et voilà, c'est terminé. J'espère que cela vous aura plu.
13 chapitres, comme le nombres d'épisodes dans une saison ^^ peut-être que si je trouve de l'inspiration il y'aura des chapitres "spéciaux" ^^
_________________
"What?!"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Lun 6 Sep 2010 - 07:06    Sujet du message: [Terminée] Elie Répondre en citant

hihihi!! La suite la suite!!
Avec plus de description quand même!
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:26    Sujet du message: [Terminée] Elie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Doctor Who fan-fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com