Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


Le monde dans lequel nous vivons...
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Inside the Tardis
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Jeu 15 Nov 2007 - 14:48    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons... Répondre en citant

Voici un film que je trouve très ... percutant...




Non, je n'accepte pas !

Par contre, il y a un oubli dans cette belle et juste analyse des divers rapports de domination...

je rappele que en anglais on dit "human rights" car 52% des gens sur la planète sont des femmes et qu'elles subissent des oppressions spécifiques... dont aucune n'est abordée dans le film... et que toutes découlent et sont liés à ce qui dit dans ce film...

pour rappel :

- Les 2/3 des 300 000 000 d'enfants qui n'ont pas accès à l'éducation sont des filles et les 2/3 des 880 000 000 d'analphabètes sont des femmes.

- 2 000 000 de fillettes âgées de 5 à 15 ans sont livrées chaque année à la prostitution.

- - Au moins 60 000 000 de filles meurent chaque année du fait d'avortements, d'infanticides ou d'absence de soins en raison de leur sexe

- D'après la banque mondiale, dans les pays industrialisés, agressions et violences sexuelles privent les femmes de 15 à 44 ans de près d'une année de vie en bonne santé sur 5.

- Les femmes représentent 13% des parlementaires du monde entier, contre 7% en 1975. Dans 9 pays seulement la proportion de femmes au parlement national atteint au moins 30% (objectif fixé par la quatrième Conférence mondiale sur les femmes). C'est pays sont : Afrique du sud, Allemagne, Danemark, Érythrée, Finlande, Islande, Norvège, Pays-Bas et Suède (avec plus de 40 %).

Source avec d'autres chiffres :
http://www.eurowrc.org/01.eurowrc/06.eurowrc_fr/14fr_ewrc.htm
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 15 Nov 2007 - 14:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Ven 10 Avr 2009 - 09:52    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons... Répondre en citant

1 - Parce que les clips sont énormes



et les dialogues


2 et parce que sérieusement : « pour la 1ère fois en France aura lieu le 15 avril sur le Parvis de La Défense « l’Equal Pay Day », la « journée internationale pour l’égalité professionnelle », initiée par l‘ONG BPW (Business & Professionnal Women) il ya plus de 20 ans… et plus que jamais d’actualité ! ».

BPW explique dans son communiqué que « la date de l’Equal Pay Day correspond au nombre de jours supplémentaires qu’une femme doit travailler à la fin d’une année pour atteindre le même salaire annuel que ses collègues masculins. En France, les femmes gagnent en moyenne 27 % de moins que les hommes.

Concrètement, une femme doit donc travailler 71 jours de plus, soit jusqu’au 15 avril 2009 pour atteindre le même salaire annuel qu’un homme a perçu fin 2008 »

PLus d'infos ici :
http://bpw-france.org/site/index.php


et 3 une perle...
Citation:
On notera que ce même 1er avril, nous avions hésité à passer une brève sur la déclaration, malheureusement bien réelle elle aussi, rapportée par Courrier international cette semaine, du Premier ministre tchèque à qui un journaliste faisait remarquer que « tous les responsables européens présents à la conférence de presse qui a suivi le sommet européen du 20 mars étaient des hommes ». Le Président en exercice de l’Union européenne, Mirek Topolanek, a en effet répondu : « Pourquoi, vous attendiez des martiens ? ».



_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
king doctor
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 569
Localisation: dans le tardis
Masculin Taureau (20avr-20mai) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 10 Avr 2009 - 21:33    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons... Répondre en citant

27 % de moins que les hommes Un quart en moins de salaire si je ne me trompe pas ,Ça fais peu comme salaire non ?  
]Quoi que c'est pas tellement grave ( si on ne Se préoccupe pas du préjudice misogyne )
Moi je suis du bâtiment le salaire est deux à trois fois moins payer qu'un fonctionnaire
( bon évidemment c'est une question de compétences intellectuelles, je ne dis pas que c'est injuste (au niveau fonctionnaire/ouvrier pas homme/femme les femme sont plus intelligentes) ) Je veux juste dire par là que ce n'est pas catastrophique si on ne tient compte de tous le reste.


Citation:
- Les 2/3 des 300 000 000 d'enfants qui n'ont pas accès à l'éducation sont des filles et les 2/3 des 880 000 000 d'analphabètes sont des femmes.- 2 000 000 de fillettes âgées de 5 à 15 ans sont livrées chaque année à la prostitution.

- - Au moins 60 000 000 de filles meurent chaque année du fait d'avortements, d'infanticides ou d'absence de soins en raison de leur sexe

- D'après la banque mondiale, dans les pays industrialisés, agressions et violences sexuelles privent les femmes de 15 à 44 ans de près d'une année de vie en bonne santé sur 5.

- Les femmes représentent 13% des parlementaires du monde entier, contre 7% en 1975. Dans 9 pays seulement la proportion de femmes au parlement national atteint au moins 30% (objectif fixé par la quatrième Conférence mondiale sur les femmes). C'est pays sont : Afrique du sud, Allemagne, Danemark, Érythrée, Finlande, Islande, Norvège, Pays-Bas et Suède (avec plus de 40 %).




Là vraiment c'est terrible.
Pour info, j'ai des collègues, elles sont payées comme les homme ( voir même plus grâce aux primes de rendement qu'a bénéficié une de mes collègue ( super bosseuse ) encore heureux ça ferait trop peu comme salaire .
_________________


Dernière édition par king doctor le Ven 10 Avr 2009 - 23:14; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mordax
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 883
Localisation: Somewhere with Matt Smith
Féminin

MessagePosté le: Ven 10 Avr 2009 - 22:11    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons... Répondre en citant

king doctor a écrit:

Quoi que c'est pas tellement grave ( si on ne Se préoccupe pas du préjudice misogyne )

[...]

Je veux juste dire par là que ce n'est pas catastrophique si on ne tient compte de tous le reste.



Confused

Ce n'est pas catastrophique si on tient pas compte de tout le reste car nous sommes privilégiés d'avoir un toit et de quoi manger tous les jours - certes . Mais dans la vie quotidienne, c'est tout de même profondément injuste !

Si ça ne te parait pas anormal, pourquoi ne pas donner un quart de ton salaire chaque mois à une association par exemple ? Après tout ce ne serait pas "tellement grave", tu serais juste payé comme une femme.


Merci Sunjin pour ces vidéos, elles sont très percutantes ! Okay
_________________

... Angels have the Phone Box ...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
king doctor
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 569
Localisation: dans le tardis
Masculin Taureau (20avr-20mai) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 10 Avr 2009 - 22:36    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons... Répondre en citant

 Comme d'habitude je me fait toujours mal comprendre Sad Sad Crying or Very sad je dis pas que ce n'est pas injuste Wink .
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Ven 24 Avr 2009 - 12:40    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons... Répondre en citant

Entre l'argent des grands groupes et plus encore d eprofiys et les individus, qui l'état choisit-il...?

Citation:
L'UMP écarte une loi sur l'inceste pour faire revoter Hadopi (mis à jour)
Mardi 14 avril, 08h01

L'ire présidentielle a été telle après le rejet jeudi du projet de loi Hadopi, qu'il a été fait place nette au plus vite dans un calendrier parlementaire surchargé pour le faire revoter. Et c'est Jean-François Copé, président du groupe UMP, qui a tranché : il a « proposé de renoncer au texte sur l'inceste qui était prévu dans la semaine d'initiative parlementaire, à partir du 28 avril ».

C'est Roger Karoutchi, secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, qui l'affirme à la fin de son entretien ce lundi dans Le Monde : « On pourrait donc y inscrire le texte Internet pour une nouvelle lecture. »

Un texte Internet rejeté jeudi à la surprise générale, par une Assemblée nationale vide (21 voix contre 14). « C'est excellent », avaient alors exulté les députés UMP opposés au projet de loi. Sans compter la joie des élus de l'opposition… qui aura été de courte durée puisque le gouvernement annonçait aussitôt la représentation dudit projet de loi dès la rentrée des vacances parlementaires de Pâques.

« Il s'agit clairement d'une nouvelle atteinte à la démocratie », ont aussitôt tonné les représentants de l'opposition, comme la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot. L'exécutif, par la voix de Roger Karoutchi, s'est justifié de ce recours à un point peu utilisé du droit, en dénonçant « le coup de flibuste monté par le groupe socialiste », dont des députés se seraient cachés, avant de débarquer brusquement pour créer le surnombre.

« Il y a quand même des priorités, mais que voulez-vous… »

La décision de refaire passer le projet de loi Hadopi devant le Parlement prise, restait à enlever un texte du calendrier parlementaire. Exit donc la proposition de loi de lutte contre l'inceste sur les mineurs, « visant à identifier, prévenir, détecter et lutter contre l'inceste sur les mineurs et à améliorer l'accompagnement médical et social des victimes ».

Contactée par Rue89, la députée UMP Arlettre Grosskost, cosignataire de cette proposition de loi repoussée à une date ultérieure, ne cache pas son étonnement, qui confine à l'agacement :

« Ça me surprend, vous me l'apprenez. C'est quand même étonnant parce que Jean-François Copé a encore parlé du texte sur l'inceste mardi en réunion de groupe, en disant qu'il était intéressant. Je suppose qu'il a dû avoir des instruction du chef… Je pense qu'il y a ...


Deux scandales pour le prix d'1 ...
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Ven 24 Avr 2009 - 13:33    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons... Répondre en citant

sorry pour le double-post et coupage de la "poire" en deux...

Citation:

L'Assemblée ne remplacera pas la loi sur l'inceste par Hadopi

Par Julien Martin | Rue89 | 15/04/2009 | 20H25

Devant l'émotion suscitée par le report annoncé du texte sur l'inceste, la majorité a reculé, tout en rognant son temps d'examen.


Rue89 avait levé un lièvre lundi, à la fin d'une interview de Roger Karoutchi accordée au Monde sur le rejet du projet de loi Hadopi à l'Assemblée nationale. Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement glissait :

« Jean-François Copé a proposé de renoncer au texte sur l'inceste qui était prévu dans la semaine d'initiative parlementaire, à partir du 28 avril. On pourrait donc y inscrire le texte Internet pour une nouvelle lecture. »

Mais, comme le président du groupe UMP, celui qui est devenu l'un des membres les plus contestés du gouvernement vient de subir un nouveau camouflet : la Conférence des présidents, qui détermine l'ordre du jour de l'Assemblée nationale, a décidé ce mercredi après-midi que la proposition de loi de lutte contre l'inceste sur les mineurs serait bien examinée mardi 28 avril, dès la rentrée parlementaire, et le projet de loi Hadopi mercredi 29.

Des menaces de manifestations


L'émotion suscitée par ce remplacement annoncé n'aura certainement pas été étrangère à cette décision. Contactée par Rue89, Arlettre Grosskost, députée UMP et cosignataire de cette proposition de loi, ne cachait pas son agacement :

« Ça me surprend, vous me l'apprenez. C'est quand même étonnant parce que Jean-François Copé a encore parlé du texte sur l'inceste mardi en réunion de groupe, en disant qu'il était intéressant. Je suppose qu'il a dû avoir des instruction du chef… Je pense qu'il y a quand même des priorités, mais que voulez-vous… »

Quant à Isabelle Aubry, présidente de l'Association internationale des victimes de l'inceste, elle menaçait dans un communiqué de « descendre dans la rue si la loi n'est pas remise au vote le 28 » :

« Pour les victimes d'inceste c'est comme depuis leur enfance : au placard et surtout tais-toi ! Victimes, proches, professionnels concernés, citoyens, vivent très mal cette mise à l'écart, symbole suprême du mépris de Nicolas Sarkozy pour ces victimes “qu'il veut mettre au cœur de sa politique”. On se passerait bien de cette politique.

« La première réaction de tous : un enfant violé compte moins au yeux de notre Président qu'un téléchargement improductif pour l'industrie du disque. Comment réagir autrement ? »

Une durée d'examen divisée par deux

A noter tout de même que la victoire n'est pas totale. L'examen de la proposition de loi de lutte contre l'inceste sur les mineurs pouvait initialement durer deux jours, le 28 et éventuellement le 29. Cette éventuelle prolongation a été supprimée. Les députés devront une nouvelle fois se hâter pour voter le texte sur l'inceste comme celui sur Hadopi.

Une précipitation qu'a déplorée Bernard Accoyer, président de l'Assemblée nationale, dans une déclaration à la presse rapportée par AP, à l'issue de la Conférence des présidents :

« J'aurais préféré que les délais eussent été plus long », estimant que « plusieurs semaines » de délai auraient été souhaitables pour éviter la « précipitation ». « On a toujours intérêt à laisser s'écouler quelques jours, quelques semaines entre un événement et la suite qui lui est donnée. »

Ce calendrier modifié ne sera cependant définitif qu'après son approbation par les députés, qui devront le voter avant le début de leurs travaux, le 28 avril prochain.

source : http://www.rue89.com/2009/04/15/lassemblee-ne-remplacera-pas-la-loi-sur-linceste-par-hadopi

_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nafoute
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 586
Localisation: Cornimont
Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Lun 27 Avr 2009 - 13:37    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons... Répondre en citant

Bravo, la démocratie est vraiment exemplaire dans ce pays !

Enfin une administration qui ne se laisse pas berner par les histoires souvent touchantes et larmoyantes de pauvres petites filles qui se font abuser par leur vilain papa, et qui a compris que le crime fait à l'industrie du disque est bien plus grave.
Non, mais franchement, c'est vrai : arrêtez de télécharger les disques de Christophe Maé et de SuperBus ! Achetez-les, donnez un peu de sous aux artistes qui ont sué sans et eau pour vous offrir - moyennant 21 € - un disque de qualité !

C'est pour ça que la loi Hadopi doit passer à tout prix. Elle n'a pas été votée ? C'est pas grave, soumettons-la à un nouveau vote, jusqu'à ce qu'enfin, les députés UMP soient présents lors du vote et non pas devant leur PC en train de rédiger des lois contre le port de la cagoule, et que, enfin, on puisse punir le petit Kevin, 13 ans, qui a téléchargé "Papillon de lumière" sur son MP3 pour ne plus entendre son père battre sa petite soeur.

Bravo ! Prenez-en de la graine, messieurs les dirigeants des pays étrangers, ça, c'est une vraie démocratie !
_________________
La Wibbly Wobbly Team recrute.
Si vous voulez aider à la création de sous-titres français pour les épisodes classiques, cliquez ci-dessous :
Revenir en haut
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Mar 23 Juin 2009 - 14:42    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons... Répondre en citant

Sur la question de l'égalité, voici de quoi vous éclairer et/ou vos donner des éléments, c'ets très très bien, et le site est agréable, ce sont les passionnants comptes rendus des Assises des l'institut Emilie du Châtelet, intitulées

"Résistances à l'égalité femmes-hommes"'


http://www.iec-assises.fr/




5 thèmes ont été développées :

- Sport, corps et identités sexués

Citation:
: Pourquoi, malgré la généralisation des pratiques physiques et sportives comme fait culturel, malgré l’ouverture réglementaire de tous les sports aux femmes et surtout, malgré une apparente mixité de ces activités (par exemple dans le cours d’EPS à l’école), observe-t-on une durable sexuation des pratiques sportives et corporelles ?

Pourquoi les filles demeurent-elles très majoritairement assignées (orientées, poussées) à des pratiques correspondant aux normes dominantes de la féminité et pourquoi, du même coup, sont-elles inégalement traitées (en termes de considération, d’importance, voire soupçonnées quant à leur identité sexuée….)?

Pourquoi la socialisation demeure-t-elle toujours aussi prescriptive en matière d’attitudes corporelles sexuées ?


- Système éducatif :
Citation:
Les membres de l’Education nationale sont très préoccupés par les inégalités sociales d’éducation, mais très peu par les inégalités sexuées d’éducation.

Les media répétant à l’envi que les filles réussissent mieux que les garçons à l’école, ce discours occulte les inégalités d’orientation et de socialisation qui peuvent s’observer dans le système scolaire, et tout le monde veut croire qu’ “il n’y a plus de problème”.


Pourquoi ces textes sont-ils si peu appliqués et même si peu connus ? S’agit-il d’une ignorance générale des textes du Bulletin Officiel de l’Éducation nationale ou y a-t-il un phénomène particulier lié à ces textes précis ?

Le pouvoir politique se dédouane-t-il en publiant des textes dont il sait qu’ils auront peu d’applications concrètes ?

Y a-t-il des résistances dans l’Éducation nationale ? Qui résiste ? La haute fonction publique (administration centrale, recteurs et rectrices, inspecteurs et inspectrices) ? Les formateur et formatrice-s des IUFM ? les chef-fe-s d’établissement ? Les enseignant-e-s ? Les autres corps de l’EN ?


- Travail et emploi (on est toutes concernées ^^) :
Citation:
n partant du constat de la récurrence des inégalités entre hommes et femmes sur le marché du travail, il s’agira de repérer les “noyaux durs” de l’inégalité, de cerner ceux qui persistent et résistent.

La moindre reconnaissance de la qualification des emplois occupés majoritairement par les femmes constitue l’une des sources éminentes des inégalités salariales femmes/hommes. Or les recherches sur l’évaluation des emplois permettent de montrer comment les métiers de soin, de services, d’éducation sont systématiquement dévalorisés, tandis que l’on constate une survalorisation des emplois masculins.


- Pouvoir politique et économique

Citation:
Cette demi-journée, consacrée à la résistible ascension des femmes aux échelons élevés du pouvoir économique et politique, se donne pour objet de faire surgir les obstacles qui subsistent, aujourd’hui en France, face à l’accès des femmes au pouvoir.

Pour pointer et analyser les principales résistances qui se dressent sur la voie du partage du pouvoir entre les sexes, deux tables rondes se succéderont. La première donnera la parole à des chercheur-e-s ayant récemment enquêté sur le sujet, tant dans la sphère économique que politique.


- Résistances intellectuelles

Citation:

En ce qui concerne les disciplines scientifiques et les théories, deux grandes postures anti-égalitaires se détachent, qui avancent généralement masquées. Il y a les théories fondées sur la prééminence d’un sujet neutre, presque toujours implicitement masculin (sujet philosophique, homo economicus, homo politicus, etc), et qui conduisent à invisibiliser les femmes ou la réalité de leur exclusion.

Il y a en second lieu des théories différentialistes, qui enferment les sexes dans des essences radicalement différentes, et qui les hiérarchisent ainsi, plus ou moins subtilement (psychologie des différences, théories des cerveaux masculin et féminin).

Dans le monde intellectuel et culturel plus largement, la résistance à l’égalité se manifeste par la représentation stéréotypée des rôles de sexe dans les productions culturelles ou dans la vulgarisation (les images de la complémentarité par exemple, qui se substitue à l’égalité) ; mais aussi dans les tendances à la dévalorisation ou à la marginalisation des productions culturelles, artistiques et intellectuelles des femmes (le maintien d’une certaine condescendance à leur égard pourrait-on dire) et enfin plus fondamentalement dans les résistances du langage, lequel continue à être politiquement utilisé contre l’égalité.


Que des pointures pour éclairer ces sujets !!!


_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ketheriel
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 182
Localisation: Côte d'Azur
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe

MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 - 01:52    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons... Répondre en citant

 
Citation:




Pourquoi, malgré la généralisation des pratiques physiques et sportives comme fait culturel, malgré l’ouverture réglementaire de tous les sports aux femmes et surtout, malgré une apparente mixité de ces activités (par exemple dans le cours d’EPS à l’école), observe-t-on une durable sexuation des pratiques sportives et corporelles ?




Juste cela montre un certain manque de sérieux dans ces débats...Il va falloir peut être leur expliquer que la mixité sportive n'est applicable que rarement voir jamais en fait. Je prends l'exemple du handball pratiqué dans la plupart des écoles primaires, collèges, lycées et universités. Il est impossible dans les faits d'appliquer une stricte égalité. Pas besoin d'avoir fait 40 ans d'étude pour se rendre compte que si les "mâles" et les "femelles" étaient notés de manière égalitaire donc sur le même barème, le deuxième groupe aurait une moyenne d'environ 6/20...De même que cela est même dangereux. Ma génération a vu cette mixité forcée à l'oeuvre en EPS c'était risible. A la fac, où la mixité est imposée, on se retrouvait avec des gars de 70 a 100 kg cotoiyant des femmes qui oscillait entre 50 et 65 kg voir un peu plus avec 15 a 30 cm de moins en taille...de base le différentiel est important et on rajoute qu'une femme a 30% de masse musculaire en moins. De vécu, j'ai vu l'équipe de france féminine de handball (celle qui allait devenir championne du monde, 1 an plus tard) se faire atomiser (le mot est faible) par l'une des dernières équipes de N3 masculine (soit 5 eme division ...).
Personnellement, s'ils veulent trouver de résistance où il n'y en a pas, ça ne me dérange pas vraiment...ils passent juste pour des idiots. Mais bon il faut choisir s'il y a mixité, il y aura confrontation sportive en homme et femme. C'est obligatoire dès qu'il y a l'idée de performances (soit 100% des sports). Il n'est pas illogique qu'avec cela, les filles s'orientent vers des pratiques où il y a une chance de pouvoir participer (et d'avoir une note potable, déjà que les profs notent différemment (surnote) pour cause de "frêles jeunes filles"). Et de même pour les profs, il serait imbécile de traiter chacun de façon identique...là on va à la boucherie, au massacre et j'en passe. Dans ma fac, ils ont tenté quelques temps l'expérience...ils ont vite fait marche arrière vu les accidents et les notes en chutes libres.

Nous ne sommes pas égaux physiquement, là on ne peut pas y faire grand chose donc parler de résistance en éducation sportive c'est d'une débilité sans nom. Autant, le fait d'une prépondérance en nombre des hommes dans les matières de "sciences dures" et la prépondérance en nombre des femmes dans les sciences humaines amènent un véritable questionnement sur les résistances (mais pas seulement chez les femmes) autant sur les pratiques sportives c'est n'importe quoi.
Franchement j'espère que les autres thèmes sont plus pertinents (car il y a de quoi faire en plus).

.........J'ai rien dit c'est même assez risible pourtan le thème sur l'inégalité salariale semble très pertinent autant celui sur la résistance intellectuelle est une honte aussi bien pour les femmes que pour toute personne se disant rationnelle.

 
Citation:




Il y a les théories fondées sur la prééminence d’un sujet neutre, presque toujours implicitement masculin (sujet philosophique, homo economicus, homo politicus, etc), et qui conduisent à invisibiliser les femmes ou la réalité de leur exclusion.




Le terme homo economicus et homo politicus ont été inventé à l'image biologique d'homo sapiens, l'implicitement masculin c'est seulement les incultes qui peuvent sortir cela vu que la première chose qu'on apprend en définissant l'homo economicus c'est que c'est un modèle théorique de caractéristiques approximatives applicables à une structure et en aucun cas être humain seul. Idem pour l'homo politicus. Si c'est le terme "homo" qui pose problème c'est assez risible...

 
Citation:





Il y a en second lieu des théories différentialistes, qui enferment les sexes dans des essences radicalement différentes, et qui les hiérarchisent ainsi, plus ou moins subtilement (psychologie des différences, théories des cerveaux masculin et féminin).

Dans le monde intellectuel et culturel plus largement, la résistance à l’égalité se manifeste par la représentation stéréotypée des rôles de sexe dans les productions culturelles ou dans la vulgarisation (les images de la complémentarité par exemple, qui se substitue à l’égalité) ; mais aussi dans les tendances à la dévalorisation ou à la marginalisation des productions culturelles, artistiques et intellectuelles des femmes (le maintien d’une certaine condescendance à leur égard pourrait-on dire) et enfin plus fondamentalement dans les résistances du langage, lequel continue à être politiquement utilisé contre l’égalité.




Ici c'est quand même énorme, la lie intellectuelle, le nouvel obscurantisme ; comment peut-on balancer ce genre de truc sans être géné de passer pour un crétin ? C'est quand même fort de dire que ces théories sont sexistes (en substance) alors que ces mêmes détracteurs sont incapables scientifiquement parlant d'avancer une contradiction construite réfutant définitivement ces théories...
Pour rappel, deux systèmes distincts n'ayant pas le même schéma de construction ne fonctionneront pas de la même façon (même si les différences en définitive peuvent être quasi imperceptibles). C'est exactement la même chose chez les humains. Les femmes et les hommes sont différents biologiquement et même si d'autres aspects extérieurs ont plus d'influence comportementaux, il y a aura toujours des différences intrinsèques. Donc par définition les théories seront obligatoirement différentialistes (les théories universalistes n'existent pas et n'existeront jamais sauf peut être en physique unificatrice mais ce n'est pas sur que ça soit possible).

A force de tomber dans le quasi extrêmisme intellectuel, on se trouve en face de paresse intellectuelle affligeante cotoyant de véritables travaux de fonds...malheureusement la bêtise occulte souvent l'effort sincère. Ici j'ai vu les énormités et quasiment pas parlé des choses pertinentes comme le débat sur l'égalité salariale ou le pouvoir politique...Et surtout sortir de cette idéologie de l'universalisme qui est idiot et a fait tant de mal à la Science et par corollaire aux individus.

EDIT :


 
Citation:


Que des pointures pour éclairer ces sujets !!!


Pas pour tout car déjà sur le sport et toutes les bêtises dites, on le comprend après coup après avoir vu qui sont les responsables.

Michèle ferrand, sociologue oui mais Presidente de l'ANEF, Association nationale des études féministes.
Le truc hyper radical, quasi sectaire qui n'accepte en son sein que des femmes et d'ailleurs dont le but est de

 
Citation:


développer les études féministes et d'en favoriser la diffusion en France et à l'étranger. L'ANEF regroupe des enseignantes, des chercheuses, des étudiantes et d'autres femmes qui effectuent, dans diverses disciplines, des recherches et des enseignements féministes dans et hors institution.




Comprendre ici, les disciplines dans l'éducation sont sexistes donc on enseigne les mêmes disciplines mais autrement, de façon plus féministe... ça doit être vachement féministe la WW2 avec elles plutôt que dans l'enseignement classique...bizarre je pensais que la science se basait sur des faits.
Merci le parti pris...et la fameuse objectivité scientifique.
_________________
Mais moi qui suis pauvre et n'ai que mes rêves,
Sous tes pas je les ai déroulés.
Marche doucement car tu marches sur mes rêves.
Revenir en haut
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 - 10:46    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons... Répondre en citant

Pour le sport, j'ai une pratique différente, je me suis toujours entrainée avec les garçons, et on était quelques filles, et ça n'était pas déséquilibrée, enfin si car une copine qui venait nous entrainer était meneuse de l'équipe de France (en + de faire 1m81) et il n'y avait personne de ce niveau , ni fille ni garçon....

Après, pour rebondir sur ton exemple Ketheriel, je n'ai jamais vu de match de filles versus garçons de haut niveau, j'ai vu les matchs de façon séparés et là tu pouvais constater que les styles de jeu était très différent : très physique et basée sur la puissance et l'exploit individuel du coté des garçons, basée sur la rapidité et les passes, donc le collectif du côté des filles, avec un jeu à ce niveau que je n'ai pas vu chez les garçons ^^

Alors je ne sais pas si la différence est un frein à ce point, un des meneurs hommes de l'équipe de France (Valery Demory) ne faisait qu'1m78 et on revient de la course aux géants das ce sport. Lol durant un moment, l'équipe féminine d'Aix en Provence, un des meilleures de france avait 2 joueuses au dessus des 2 mètres (2.01 et 2.04) mais c'était les plus mauvaises ^^

Après, tu pointes le noeud de tout cela, c'est-à-dire que nous sommes dans une pratique et une conception de la compétition sportives basés sur la notion de performances.... performance physique et individuelle avant tout... avec en arrière plan cette distinction que celle des hommes est la meilleure, la plus intéressante et on a là un des pistes de pourquoi le sport masculin est aussi mis en avant^^

Les Gay-Games (le nom serait à changer, mais là c'est lié à leur histoire bref) ont tenté d'aborder le sport différemment, c'ets intéressant et vraiment je me demande si avec du tout mixte, on aurait pas des choses certes différentes mais néanmoins très chouettes ^^

Un de strucs que je ne comprends pas par exemple, et j'en reviens à "mon" sport, le basket. Quand j'ai repris il ya 4 ans (et j'ai re-arrêté lol, je fais du badminton, loisir, mixte), je me suis retrouvée avec un petit ballon entre le mais *gnéée* Shocked mais qu'est-ce que c'est ???

Parce que aintenat, il ya un "ballon de fille" : plus petit et plus léger , lorsque j'ai contacté la fédération (dans le cadre de la rédaction d'un papier sur genre et sport, papier que je vais essayer de sortir cet été du coup, je suis motivée d'un coup), le mec m'explique que c'ets génial ce ballon, qu'il a essayé, et que c'ets drôlement mieux !

Oki, je le crois, mais lorsque je lui demande si c'ets si bien pourquoi alors ne l'avoir pas mis AUSSI pour les garçons : là c'est..... euh... bref, là je n'ai pas obtenu de réponse ! Ce que je sais, c'est que pour un sport de précisions, un rapport taille/poids (poids surtout) différent change beaucoup de choses et à mon avis va renforcer la séparation des sexes y compris à l'entrainement.... Sad

Sans compter l'imagerie "plus petit, plus léger" lol... A la fac, en basket, on était deux filles à l'entrainement "haut niveau" , pour cause de niveaux, avec les filles, l'écart de niveau était trop disproportionnée...

Bref, pour moi tout de même, cet réalité physique est à nuancée, toutes les filles et les garçons ne sont pas tous-toutes pareil....

et arrête d'éditer au fur et à mesure que je réponds

Pour l'ANEF, tout est clairement énoncé dans le titre Wink

Après, quand je dis que des pointures, j'ai pas passé tous les noms et CV au peine fin, j'en connais la plupart, mais tous-toutes Wink

SUr la question du sport (et sport et genre et pas sport et féminisme hein^^), moi j'ai beaucoup lu THierry Terret et Christine Mennesson.

Je dirais 2 choses : une approche "étude féministe" n'empêche pas une démarche scientifique et une production de haut niveau. Après clairement, je ne m'inscris pas là, mais c'est autre chose Wink

Mais je me positionne du côté des queer studies (peu encore en france) et donc je suis proche ++ des courant des "études de genre" apparues il ya peu dans les cursus universitaire, mais de très bon niveau...

POur faire un parallèle je dirai que le féminisme est l'équivalent de l'ethnologie pour l'anthropologie.
C'est un recueil des faits, etc, mais une fois cette étape faite, l'analyse passe par les prisme du genre, et du queer pour moi.
On avait besoin de cette collecte, de ce recueil des inégalités et autres, et il y avait (a encore) des choses à changer : le droit de vote, le droit de choisir, mais après, tu dois remettre le tout dans la société globale et arrête de le construire dans l'opposition hommes/femmes...

Sur la notion de différentialiste, je suis en désaccord avec toi, qu'il ya ait des différences physiques n'entraine pas des socialisation aussi sexuée, d'autant que bon, les constructions sociales du masculin et du féminin, de la virilité et de la féminité sont parfois très différentes, voires opposées selon les sociétés alors que hommes et femmes ont bien partout les mêmes corps....

Bref, en gros actuellement et notamment sur les questions du voile ou de la prostitution je suis en complète contradiction avec ces féministes là ^^ car bon, il ya aussi plusieurs courants dans le féminisme... et là tu peux lire de schoses invraisemblables, comme tu le pointes ^^

Le différentialisme en tant que réalité biologique : bien sur mais de là à l'ériger comme "justification-légitimation" à des constructions sociales, toujours questionnables, là je dis non Wink

Je rappelle que certains stéréotypes ont la vie : un femme c'ets moins résistant, ça travaille moins... entre autre...

Je serais donc là plus nuancée que toi^^

Citation:
Et surtout sortir de cette idéologie de l'universalisme qui est idiot et a fait tant de mal à la Science et par corolaire aux individus.


tout à fait d'accord - je rajouterai que cette façon penser avec 1 chose qui serait la bonne et en miroir une chose qui serait son opposé, donc la "mauvaise" est du même ordre et ne correspond pas aux réalités par ailleurs donc tout ce qui est hommes/femmes, Blanc/noirs, c'est pratique comme logique mais ne s'appliquent aux modèles humains et aux individus...
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ketheriel
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 182
Localisation: Côte d'Azur
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe

MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 - 12:09    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons... Répondre en citant

 
Citation:


Pour le sport, j'ai une pratique différente, je me suis toujours entrainée avec les garçons, et on était quelques filles, et ça n'était pas déséquilibrée, enfin si car une copine qui venait nous entrainer était meneuse de l'équipe de France (en + de faire 1m81) et il n'y avait personne de ce niveau , ni fille ni garçon....



Il n'y avait personne de son niveau parce qu'il n'y avait personne qui faisait ce même sport à un niveau correct.
Je peux te donner 2 exemples :
L'équipe de france féminine de handball se fait atomiser par des N3 masculin mal classé.
Une certaine Amélie mauresmo a perdu contre un simple junior de milieu de tableau en match d'entrainement (d'ailleurs ce junior une fois passé pro n'est même pas dans le top 400...)
Une certaine Justine hénin (pourtant numéro 1 mondial à l'époque) a perdu contre un certain yannick noah qui pourtant avait arrêté sa carrière 10 ans avant à plus de 40 ans (et on peut pas dire qu'il s'entrainait vu qu'il faisait une carrière de chanteur).

Je ne parle même pas de la meilleur performance au 100 m féminine de l'année qui est à 2 dixième ma propre vitesse de course d'il y a 2 ans (et on peut pas dire que j'étais une exception, il y a des dizaines voir centaines de millions d'hommes bien plus rapides dans le monde). Donc 0 égalité la dedans et y en aura jamais sauf dans un seul sport qui reste à inventer (une sorte de double marathon car là les performances féminines se rapproche de celle des hommes voir peut être passe devant mais bon 100 km quoi...). Cela pose d'ailleurs le problème de la mixité en sport associée à l'égalité.

Si on fait des cours de sport mixtes et qu'on applique l'égalité parfaite, il va y avoir des notes catastrophiques chez beaucoup de filles.
Si on admet cette différence biologique, on peut faire la mixité mais d'un autre côté en vire l'égalité de notation pour que les filles aient des notes avec un barème spécifique (on risque toujours des accidents selon les sports).

Ou alors comme dans certains établissements, tous les cours sont mixtes sauf les sports collectifs où même si garçons et filles se côtoient, ils ne pratiquent pas ensemble ce sport. Match garçons vs garçons et match filles vs filles en alternance. C'est ce que j'ai eu au collège avec chacun son barème. Le problème c'est ça pose pas mal de contraintes.

 
Citation:


Alors je ne sais pas si la différence est un frein à ce point, un des meneurs hommes de l'équipe de France (Valery Demory) ne faisait qu'1m78 et on revient de la course aux géants das ce sport. Lol durant un moment, l'équipe féminine d'Aix en Provence, un des meilleures de france avait 2 joueuses au dessus des 2 mètres (2.01 et 2.04) mais c'était les plus mauvaises ^^


Au basket 1 m 78 en basket, tu ne verras quasiment QUE des meneurs de jeu, seul réel post qui accepte des tailles moyennes. Rares sont les gens de tailles moyennes à d'autres postes car peu ont l'extension pour compenser la différence biologique. Sinon les très grands chez les hommes genre + de 2 m 15 et chez les femmes + de 2 m sont les plus mauvais techniquement (et ça s'explique très bien physiologiquement, centre de gravité haut, musculature problématique, appuis limités etc).

 
Citation:



Après, tu pointes le noeud de tout cela, c'est-à-dire que nous sommes dans une pratique et une conception de la compétition sportives basés sur la notion de performances....



Tu n'as pas trop le choix soit tu en fais de l'amusement pur et là aucune note, aucune comparaison, aucune note à faire soit c'est une compétition et là forcement c'est la performance. Un match quelqu'il soit c'est pour le gagner pas pour autre chose.


 
Citation:


Les Gay-Games (le nom serait à changer, mais là c'est lié à leur histoire bref) ont tenté d'aborder le sport différemment, c'ets intéressant et vraiment je me demande si avec du tout mixte, on aurait pas des choses certes différentes mais néanmoins très chouettes ^^


Le tout mixte implique de ne pas pratiquer une bonne partie des sports existants comme tous ceux qui sont collectifs mais aussi ceux à base de compétition donc la plupart des sports en fait. Plus réducteurs c'est quand même difficile à faire. En revanche en faire une sorte de jeux olympiques c'est quand même intrinsèquement contradictoire avec l'idée de départ vu ce que l'on sait de ce que sont les juex olympiques à l'origine...
 

 
Citation:


Parce que aintenat, il ya un "ballon de fille" : plus petit et plus léger , lorsque j'ai contacté la fédération (dans le cadre de la rédaction d'un papier sur genre et sport, papier que je vais essayer de sortir cet été du coup, je suis motivée d'un coup), le mec m'explique que c'ets génial ce ballon, qu'il a essayé, et que c'ets drôlement mieux !

Oki, je le crois, mais lorsque je lui demande si c'ets si bien pourquoi alors ne l'avoir pas mis AUSSI pour les garçons : là c'est..... euh... bref, là je n'ai pas obtenu de réponse ! Ce que je sais, c'est que pour un sport de précisions, un rapport taille/poids (poids surtout) différent change beaucoup de choses et à mon avis va renforcer la séparation des sexes y compris à l'entrainement.... Sad

Sans compter l'imagerie "plus petit, plus léger" lol... A la fac, en basket, on était deux filles à l'entrainement "haut niveau" , pour cause de niveaux, avec les filles, l'écart de niveau était trop disproportionnée...

Bref, pour moi tout de même, cet réalité physique est à nuancée, toutes les filles et les garçons ne sont pas tous-toutes pareil....


Alors je vais te donner un exemple de ce que je connais. En handball, il y a un ballon garçon et un ballon fille plus petit et léger. A la base, en moyenne, les filles ont une main plus petite que les hommes, il leur est donc difficile de tenir la balle (déjà que chez les hommes on met de la "colle").
Avec un ballon taille 1 (homme), le tir d'un joueur monte à environ 150-160 km/h...si tu files un ballon taille 2 (femme) j'ai peur que le gardien en face n'apprécie pas de voir arriver la balle 20-30 km/h plus rapide et encore plus difficile a stopper vu la plus petite taille. Avec un taille 2, un joueur pourrait tirer facilement de 15-18 mètres et avoir ses chances (alors qu'avec un taille 1, hormis tomber sur un gardien passoire à 15 mètres tu en cales pas une)

 
Citation:


Je dirais 2 choses : une approche "étude féministe" n'empêche pas une démarche scientifique et une production de haut niveau. Après clairement, je ne m'inscris pas là, mais c'est autre chose Wink


Bah si parce que tout simplement on se coupe en tant que chercheur de l'objectivité que l'on doit théoriquement avoir lorsqu'on traite un sujet. Normalement, tu dois utiliser une approche purement rationnelle dans ta démarche scientifique. Tu dois épurer toute considération idéologique, morale et partisane (difficile mais il faut tendre à cela).
A partir du moment où on se réclame comme étude féministe c'est qu'on a pris l'optique de ne pas faire de l'objectif et donc oriente les travaux dans un sens. Je n'ai pas que tout était mauvais loin de là mais avec ce parti pris tu te coupes du recul nécessaire à toute bonne recherche.

 
Citation:




Mais je me positionne du côté des queer studies (peu encore en france) et donc je suis proche ++ des courant des "études de genre" apparues il ya peu dans les cursus universitaire, mais de très bon niveau...


C'est différent là. Tu es dans une optique purement objective théoriquement. Tu prends les faits, tu en tires/prends des études et tu agis rationnellement sans parti pris (toujours la théorie). Ici le recul est réel. Tu n'orientes pas tes recherches sur un sujet autrement que par les faits et non pas à cause de l'idéologie. Qu'est-ce qui différentie étude dite féministe et étude scientifique classique ? l'orientation idéologique. La première est orientée la seconde est théoriquement neutre.

 
Citation:



POur faire un parallèle je dirai que le féminisme est l'équivalent de l'ethnologie pour l'anthropologie.


Aie..la comparaison ne me plait pas du tout^^


 
Citation:



On avait besoin de cette collecte, de ce recueil des inégalités et autres, et il y avait (a encore) des choses à changer : le droit de vote, le droit de choisir, mais après, tu dois remettre le tout dans la société globale et arrête de le construire dans l'opposition hommes/femmes...


Ce n'est pas une approche féministe comme l'ANEF le fait mais simplement une approche scientifique ou rationnelle voir même si tu veux vraiment faire un parallèle idéologique, un socle emprunt des lumières qui passe par le prisme de la rationalité (et en aucun cas une approche féministe, du moins au niveau des sciences).


 
Citation:


Sur la notion de différentialiste, je suis en désaccord avec toi, qu'il ya ait des différences physiques n'entraine pas des socialisation aussi sexuée, d'autant que bon, les constructions sociales du masculin et du féminin, de la virilité et de la féminité sont parfois très différentes, voires opposées selon les sociétés alors que hommes et femmes ont bien partout les mêmes corps....


Non je n'ai pas dit que cela entrainé une socialisation précise mais simplement que contrairement à ce qui était dit, il y a toujours une interaction QUI EST A DEFINIR dans son importance. Peut être qu'elle est globalement négligeable ou peut être qu'elle ne l'est pas autant. Le tout est de le prouver scientifiquement et ne pas partir dans l'optique idéologique d'universalisme alors que même entre 2 groupes de populations distinctes de quelques milliers de kilomètres, il y a des différences biologiques (faibles mais réels (me sortez pas le racisme c'est juste une question d'évolution dans un milieu différentmais réel)). Actuellement au lieu de démontrer la négligeance biologique sur les comportements, on nous assène l'universalisme sans concession (ce qui n'est de base pas possible alors qu'au mieux ça serait du différentialisme négligeable)

 
Citation:



Bref, en gros actuellement et notamment sur les questions du voile ou de la prostitution je suis en complète contradiction avec ces féministes là ^^ car bon, il ya aussi plusieurs courants dans le féminisme... et là tu peux lire de schoses invraisemblables, comme tu le pointes ^^


Oui le coup du voile et la prostitution c'est quand même aberrant.


 
Citation:


Le différentialisme en tant que réalité biologique : bien sur mais de là à l'ériger comme "justification-légitimation" à des constructions sociales, toujours questionnables, là je dis non


Oui mais là ce n'est pas une synthèse scientifique lorsqu'on avance cela comme justification-légitimation, c'est un peu comme justifier le meutre car l'assassin à un cerveau "spécifique" prépondérant à cela. C'est idiot surtout lorsqu'on montre une personne dans le même cas qui n'a rien fait... (Défense véridique lors d'un procès aux USA...)


 
Citation:



Je rappelle que certains stéréotypes ont la vie : un femme c'ets moins résistant, ça travaille moins... entre autre...

Je serais donc là plus nuancée que toi^^


ça c'est un cliché et comme tout cliché continuera a exister. Mais le combattre ne se fait pas à travers les pseudo études scientifiques ou même les véritables études scientifiques, ni même au niveau politique. Cela ne passe que dans l'éducation. L'école mais là normalement c'est assez neutre mais surtout au sein du foyer...et là les deux parties sont en cause.
_________________
Mais moi qui suis pauvre et n'ai que mes rêves,
Sous tes pas je les ai déroulés.
Marche doucement car tu marches sur mes rêves.
Revenir en haut
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 - 12:34    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons... Répondre en citant

quelle réponse ^^ merci !

Pour le sport, je voudrais quand même voir ce que donne une réelle mixité donc avec des entrainements à l'identique....

Sachant qu'en plus sur le sport de haut niveau dont l'athlétisme, les femmes ont un retard de pratique (commencer pus tard avec ces techniques et objectifs de performances)

Le ballon de basket et de hand, on s'en sers tellement différement.... ceci dit là encore certaines filles doivent être plus fortes que certains garçons, sauf si et h"las c'est la logique tu ne dois prendre que le splus forts (physiquement) ...

L'apport du basket féminin est de ce point spectaculaire, tu as des match tellement différents, tellement plus rapide/circulation du ballon mais là encore, je trouve que les deux façons de jouer sont intéressantes et les combiner me plairait ^^

Le ricochet (logique) de tout cela est d'induire des normes de femmes et d'hommes "sportifs" très calibrés et excluantes même si il ya aussi des problèmes réels (au dessus de 2m effectivement, mobilité, appui plus difficiles Wink et là aussi mon "gabarit" en danse classique est "hors-norme" par exemple....

je ne vais pas répondre à tout maintenant, mais l'école n'est pas neutre partout Wink les manuels essaient aujourd'hui de proposer des modèles pas trop stéréotypés sur les rôles hommes-femmes mais... et les outils qui existent quant à ces questions ne sont pas utilisés partout, plus que des outils c'est une façon de voir les choses et il y a encore des enseignants pour penser filles et garçons c'ets différent sans pousser plus loin . Et même au sein de la famille, à toi d'offir un lecture critique du monde qui t'entoure, télé incluse ^^

Pour exemple, cette année ma fille en CE2 a eu initialisation au hand-ball, l'instit a séparé filles et garçons et chacun dans son coin, pourquoi pas, mais qu'on me dise pourquoi. Oki pour les choix, mais j'aime bien qu'on me les explique. Quant à Ylan qui fait du kung fu, je ne te dis pas le nombre de parents qui me sortent que c'est bien, mais pas féminin

D'ailleurs Ylan est la seule fille régulière sur la tranche d'âge 6-15 ans.... (il n'y a pas tous ces âges ensemble) mais partir des ados, il ya un plus de filles - femmes Wink

Je reviendrai Wink
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Ven 21 Aoû 2009 - 13:09    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons... Répondre en citant

Parce que ça touche à un sujet qui me passionne (et qui ets mon travail lol,), un bel article, avec une conclusion qui pose bien les choses, et leurs limites... !

Citation:
A la recherche du sexe de Caster Semenya
 



 

Le feuilleton dont la Sud-Africaine Caster Semenya est à l’origine pourrait s’intituler : "L’or et le sexe". Le titre de championne du monde sur 800 m, raflé mercredi soir à Berlin, lui vaut d’avoir à justifier sa féminité, visuellement discutable, selon la Fédération internationale d’athlétisme, ses concurrentes et certains de ses compatriotes.
 

Ils s’interrogent tous sur son sexe. Et la médaille d’or décrochée par Caster Semenya sur 800 m mercredi soir, à Berlin lors des championnats du monde, porte l’incertitude à son paroxysme. D’autant qu’elle les a parcourus en 1’55’’45’, établissant ainsi une nouvelle performance mondiale. Peu après sa victoire, la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a annoncé que la Sud-Africaine de 18 ans, native de Polokwane (province du Limpopo), serait soumise à des tests de féminité. En réalité, l’organisation ne faisait que poursuivre une procédure déjà enclenchée. Des tests, Caster Semenya en avait déjà subi avant la finale à cause de ses performances en qualifications et en demi-finales. Une commission de l’IAAF s’était réunie mardi soir pour statuer sur son cas.

 « Il n’y a pas de preuves qu’elle ne soit pas une femme, il y a juste un doute visuel. »,
a expliqué Pierre Weiss, le secrétaire général de l’IAAF. La fédération accorde pour l’instant le bénéfice du doute à la championne et précise que des enquêtes sont également en cours en Afrique du Sud. « Ces examens de vérification de sa féminité sont une procédure extrêmement complexe », a indiqué Nick Davies, le porte-parole de l’IAAF.


Une nation et une famille derrière Semenya
Les résultats des investigations ne seront disponibles que dans plusieurs semaines. Cependant, le genre de la nouvelle championne du monde ne fait aucun doute pour sa famille et les autorités sportives et politiques sud-africaines. Certains parlent de complot fomenté par l’Australie dont la presse a fait, la première, état des suspicions qui pesaient sur la féminité de l’athlète. « La presse australienne essaie toujours de ternir l’image de l’Afrique du Sud, s’est indigné Molatelo Malehopo, le directeur exécutif de la Fédération sud-africaine d’athlétisme (ASA). Rappelez-vous comme elle s’est acharnée sur nous pour récupérer la Coupe du monde de football 2010 en clamant que nous ne serions jamais prêts à temps » A la veille de la finale, il avait déclaré à propos de Caster Semenya : « C’est une femme. Nous en sommes absolument certains. Nous l’aurions pas inscrite en tant que femme si nous avions des doutes ». Leonard Chuene, le président de l’ASA est également monté au créneau ce jeudi. « Je continuerai de défendre cette fille (...). Je ne laisserai pas cette fille se faire humilier comme elle l’a été (...). Son seul crime est d’être née comme elle est née. »


Le Congrès national africain (ANC, au pouvoir) a appelé, quant à lui, les Sud-Africains jeudi à se « rallier derrière (leur) fille en or » par la voix de son porte-parole, Brian Sokutu. « Caster n’est pas la seule athlète femme à avoir une constitution masculine et l’IAAF le sait mieux que quiconque », a-t-il ajouté. Dans un communiqué publié jeudi, la Jeune ligue communiste parle de « racisme ». La requête de l’IAAF se fonderait sur une référence à la morphologie de « la femme blanche ». La polémique laisse néanmoins indifférente Maputhi Sekgala, la grand-mère de l’athlète. « La controverse ne me gêne pas tant que cela parce que je sais que c’est une femme. Je l’ai élevée moi-même », rapporte le quotidien sud-africain Mail & guardian. C’est Dieu qui l’a fait comme elle est », conclut-elle. Même son de cloche chez le père de Caster Semenya. « Je veux qu’on laisse ma fille tranquille. C’est ma petite fille, je l’ai élevée et je n’ai aucun doute sur son sexe ». Sa famille a néanmoins confirmé que son aspect physique lui avait valu des moqueries et, qu’enfant, elle aimait jouer au football.


Chronique d’un « doute visuel »
Caster Semenya doit pourtant, depuis son apparition remarquée dans le monde de l’athlétisme, « prouver » sa féminité. Son allure masculine sème le doute dans l’esprit de ses concurrents. « Selon moi, c’est clair, c’est un homme », confiait l’Italienne d’Elisa Cusma à la Rai après la finale du 800 m. Depuis les 9e Championnats d’Afrique juniors, qui se sont achevés début août à Maurice et qui l’ont révélé, la rumeur court. « Elle avait déjà subi des tests en Afrique du Sud avant de participer à ces championnats et il semblait qu’elle n’avait pas beaucoup d’amis dans la délégation sud-africaine, se souvient le journaliste mauricien Cavin Tapesar, qui couvre les championnats du monde pour Canal France international (CFI), diffuseur en Afrique de l’évènement. Pour l’avoir interviewé, je peux dire que sa carrure est assez impressionnante. Sa voix est également assez masculine. Mais cela ne suffit pas pour se prononcer sur son genre ».


Le 800 m, la discipline des femmes-hommes
Le 800 m semble être la discipline où les suspicions sur le sexe des athlètes sont les plus courantes. L’Indienne Santhi Soundarajan a été ainsi privée de sa médaille d’argent remportée lors des Jeux asiatiques de Doha en 2006. Elle avait échoué aux tests de féminité. Plus tard, elle tentera de se suicider avant de s’offrir une carrière d’entraîneur. La Mozambicaine Maria Mutola et la Kényane Palema Jelimo ont également fait l’objet d’interrogations. « C’est parce qu’elles ressemblaient à des hommes », note le journaliste kényan Bernard Otieno, membre de l’équipe éditoriale de CFI à Berlin. « Cependant Maria Mutola et Palema Jelimo n’ont jamais été soumises à des tests de féminité. Jelimo est d’ailleurs mariée. »


Pour Caster Semenya, l’IAAF renoue avec une pratique tombée en désuétude depuis 1992 pour son manque de fiabilité. Dans les années 60, les pays de l’Est, qui présentaient des transsexuels, voire des hermaphrodites aux compétitions avaient obligé la fédération à recourir à des tests salivaires. Cela en plus de l’examen des parties génitales qui ne suffisent pas à définir le genre, selon le docteur Ross Tucker, spécialiste du sport interrogé par Mail & Guardian. Ces tests seront abandonnés dans les années 80 au profit d’examens chromosomiques. Les femmes possèdent deux chromosomes X (XX), et les hommes un chromosome X et un chromosome Y (XY). Mais dans certains cas, la femme peut se retrouver avec un seul chromosome X (X) et l’homme avec un de plus (XXY). Ce qui confirme bien les mystères de la nature et les contradictions morphologiques de Caster Semenya.



http://www.afrik.com/article17371.html

_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hachiko
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2008
Messages: 876
Localisation: Dans le TARDIS
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 25 Sep 2009 - 19:28    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons... Répondre en citant

Nelson, fauché par des policiers: un an avec sursis requis, la famille en colère


http://actu.orange.fr/articles/france/Nelson-fauche-par-des-policiers-un-an…

Pffffff !!! Vive la justice en France !! Nous avons ici un bel exemple de justice à plusieurs vitesses....

Je suis vraiment dégoutée !!! Non mais c'est quoi ça ?? Dans le pays des droits de l'homme !! Ah on fait bonne figure avec ça !! Avec ce genre de choses j'ai honte d'être française, ah non mais vraiment !!

Et puis l'avocate de la défense je l'ai entendue au 20h de Fr2 qui dit que le gamin aurait du porter un casque, ne pas se trouver avec son vélo sur le passage piéton...

Tout ça on le réfute rien qu'avec la loi Badinter sur les mineurs de moins de 16 ans : protection des piétons et des moins de 16 ans. Ce qui fait que des moins de 16 ans, même si ils sont en tort sont protégés et pas poursuit pour se genre d'accident (je connais bien mon frère en a bénéficié il y a quelques années....)

Et même on peut prendre chaque point et le réfuter sans problème :
- Pas de casque : Le casque n'est (malheureusement) pas obligatoire à vélo
- Ne pas être sur un passage piéton avec le vélo : Il n'était pas SUR son vélo mais A COTE du vélo, il était donc considéré comme piéton et pouvait donc circuler sur les trottoirs et les passages piétons.

Tout ça pour dire que je suis révoltée de ce pays où je vis et où la justice est toujours à plusieurs vitesses.....
_________________

Merci Neph
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:06    Sujet du message: Le monde dans lequel nous vivons...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Inside the Tardis Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com