Doctor Who Forum Index
 
 
 
Doctor Who Forum IndexFAQSearchRegisterLog in


New Torchwood [En cours]
Goto page: 1, 2  >
 
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Torchwood fan-fiction
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Emmessem
[Conquête du Cpt Jack]

Offline

Joined: 22 Feb 2011
Posts: 108
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien

PostPosted: Sun 6 Mar 2011 - 22:02    Post subject: New Torchwood [En cours] Reply with quote

Titre : New Torchwood

Rating : PG13

Résumé : La fondation d'un nouveau Torchwood suite à l'arrivée d'un personnage plus que mystérieux dans un bar où se trouve le capitaine Jack Harkness.

Spoilers : Doctor Who : Saisons 1 à 4, Episodes Spéciaux, Saison 5 ; Torchwood : Saison 1 à 3
Disclaimer : Les personnages de Torchwood et du Whoniverse appartiennent à leurs principaux créateurs et à la BBC, j'écirs pour le plaisir et ne reçoit pas encore de salaire de la part de cette chaine.

beta : Tessa.




Quote:
Tout commença en 2009 dans un bar extra-terrestre à l’autre bout de l’univers. Pour les terriens, c’était la nuit de Noël mais ce bar était le genre d’endroit où peu de gens se souciaient de Noël. Des adiposes buvaient de la bière à la paille, des Antraxis se battaient avec des Siluriens, l’ambiance semblait plutôt festive. Une musique classique de la Terre « Uprising » était diffusée en boucle.

Au milieu de tout cela se trouvaient deux humains, accoudés au comptoir, loin de la planète qui les avait vus naitre. Le premier homme, un brun avec une veste de militaire, se faisait appeler Jack Harkness et racontait son histoire au second : c’était l’ancien leader d’une organisation destinée à gérer les affaires paranormales et suite aux drames qu’il avait vécus il avait décidé de s’exiler dans l’espace pour passer à autre chose.

« Et toi, Alonso, qu’est-ce qui t’a mené ici ?
- Une croisière autour de la Terre qui a très mal tourné…J’ai été sauvé par cet homme, le Docteur et depuis je n’ai jamais réussi à reprendre une vie normale.
- Ah…c’est comme ça pour tous ceux qu’il rencontre…
- Tu le connais aussi ?
- Ouaip, c’est à cause de lui que je suis devenu une anomalie… »

Jack marqua une pause pour boire quelques gorgées de la boisson noire posée devant lui. Il reposa son verre en forme de crâne sur le comptoir avant de faire une grimace.

- Ah, je déteste vraiment ce truc. Mais bon, une fille que j’ai brièvement connue dirait que c’est toujours mieux que du Bubble Shock !

Alonso n’avait pas fait attention à sa remarque, son regard s’était noyé dans les yeux d’Harkness depuis la première minute où il lui avait adressé la parole. Au bout d’un moment il réagit quand même à une de ces précédentes remarques :

- Une anomalie ?
- Bah, ça n’a pas d’importance. »

Si, c’était important, très important, mais Harkness ne préférait pas en parler dès le premier soir. L’immortalité ne plaisait pas forcément à tout le monde. Les deux hommes se regardaient avec passion, Harkness était en manque et Alonso était séduit depuis le premier regard.

- Embrasse-moi. lâcha Jack.

Alors que leurs lèvres se rapprochaient, la musique se coupa soudainement et on entendit dans le bar comme un bruit sourd qui fit frémir tout le monde. Apparut alors une chose à l’apparence humaine dont le corps était recouvert d’une cape noire et dont le visage était caché par un masque de la même couleur avec des diamants rouges à la place des yeux.

Il prononça quelques mots dans une langue incompréhensible qui avait disparu de l’univers depuis bien longtemps, oubliée de tous, oubliée dans le temps. Sa voix était amplifiée et déformée, il était impossible de savoir si c’était un homme ou une femme.

La peur régnait dans le bar, les couards se cachaient désespérément, les plus téméraires tiraient au laser, Jack Harkness regardait la chose avec l’étrange impression de la connaitre.

« Je suis venu pour vous, capitaine… » Dit l’étrange chose en noir.

Jack se leva lentement, regarda la créature droit dans les yeux et dégaina un pistolet qu’il avait eu lors de son entrée chez les Agents du Temps(ou « qu’il possédait depuis son entrée… »). Il pointa son arme vers la créature pour bien montrer qu’il était prêt à se battre même s’il était conscient qu’elle était résistante aux armes : les lasers ricochaient sur elle.

« A qui ai-je l’honneur ? » demanda-t-il d’une voix pleine d’assurance.

Les tirs continuaient mais le monstre les ignorait toujours autant, il avança vers le brun à la veste militaire et pointa une lame sur la tempe de ce dernier.

- Tu n’as pas besoin de savoir qui je suis mais plutôt pourquoi je vais te tuer…
- Et c’est reparti pour un long monologue.
- Tu as laissé mourir énormément de gens dans ta longue vie, Jack…
- Et j’en ai sauvé encore plus ! »

Le chef de Torchwood rêvait ou cette chose venait de l’appeler par son prénom… ? Comment était-ce possible ?

- Là n’est pas la question !
- Venez-en au but ou tuez-moi, bordel ! »

Un Sontarien courageux se jeta sur la créature qui, pour riposter, déclencha une onde psionique qui réduisit en poussière d’atomes tous les êtres vivants de la salle exceptés Jack et Alonso.

« Et après vous venez vous plaindre que je laisse des gens mourir alors que j’essaye d’en sauver un maximum ?
- Cette bande d’alcooliques dépressifs n’avait pas d’importance. »

Alonso, qui était jusque là resté très discret, attrapa le bras de l’assassin et hurla :

« DE QUEL DROIT VOUS PERMETTEZ-VOUS DE JUGER QUI EST IMPORTANT ET QUI NE L’EST PAS ? »

D’un simple mouvement, l’être vêtu de noir repoussa Alonso, le faisant au passage tomber au sol. Cet homme qui avait été pilote sur le second Titanic n’aimait pas qu’on classe les gens par importance, car s’il avait compris quelque chose au cours de son périple c’est que tous les Hommes étaient égaux face à la Mort. Maintenant qu’il était au sol et apeuré, la chose ne le regarda même pas, gardant toute son attention sur Jack Harkness.

« Alors, qui a de l’importance d’après vous ? demanda Harkness.
- Laisse-moi finir.
- J’n’attends que ça.
- Tu t’es créé des responsabilités, Harkness, tu es devenu un enfant du temps…Mais après une dernière mission tu as fui la Terre…
- Vous êtes là pour me raconter ma vie ou vous allez conclure ?
- Tu as abandonné la Terre, tu as abandonné l’univers…au moment où IL avait le plus besoin de toi…

Jack releva le bras pour coller son arme à ce qui correspondait chez l’être humain à l’emplacement du cœur.

- L’univers n’a pas besoin de moi, je ne suis qu’un fou qui a espéré changer le monde ! L’univers a le Docteur !
- Justement, c’est lui qui avait besoin de toi…
- Hein ?
- Tu as été lâche, Harkness et le Docteur en a payé le prix fort !
- Mais…je l’ai vu tout à l’heure, il…
- Te faisait ses adieux…et tu ne t’es rendu compte de rien ! »

Jack Harkness n’en revenait pas. Alors si le Docteur était venu le voir ici c’est parce qu’il était sur le point de mourir ? Pourtant le Docteur était censé être immortel, comme lui, il changeait mais ne mourait jamais.

« Et la régénération dans tout ça ?
- Tu ne comprends rien, Face de Boe, le Dixième était le plus important de tous…la Onzième Heure a sonné et toi, tu ne mérites pas le titre d’Enfant du Temps ! »

Avant que Jack n’ait le temps de protester, la créature enfonça sa lame au plus profond de son crâne. Du sang gicla et l’immortel s’effondra au sol. Dans un bruit de machine à vapeur la créature disparut, laissant Alonso seul avec le cadavre de Jack.

Le blond se jeta en pleurant sur Harkness, il essaya de lui faire un massage cardiaque puis du bouche-à-bouche en vain. Au bout de cinq minutes il avait perdu tout espoir de le réanimer, il se dirigea vers la sortie du bar en sanglots.
Il entendit alors une grande inspiration derrière lui et se retourna, il put alors constater que Jack était debout derrière lui et affichait un grand sourire. Il comprit alors quelque chose :

« C’est ça qui fait que t’es une anomalie ?
- Et bien, faut croire que je peux plus te le cacher.
- Et on fait quoi maintenant ? »

Long moment de silence. Jack réfléchissait à ce qu’il venait de se passer et se dit qu’il aimerait enquêter là-dessus mais serait-il prêt à emmener quelqu’un d’autre avec lui dans cette aventure ? Suzie, Owen, Toshiko, Ianto…tant de gens étaient morts pour lui. Seule Gwen était une exception, peut-être qu’Alonso en serait une aussi… ? Il fallait l’espérer.

« J’ai besoin d’un docteur, mec ! Lâcha le capitaine au bout d’une minute.
- Tu veux dire DU Docteur ?
- Décidément, t’es brillant !
- Et ce n’est pas tout : je suis prêt à te suivre !
- Dans ce cas là… »

Pouvait-on qualifier cette équipe de Nouvelle Torchwood ? Leurs actes répondraient sans doute à cette question. Premier objectif : trouver le Docteur. Jack souriait, il rangea son arme et pointa son doigt vers la sortie du bar, il avançait d’un pas décidé vers son destin. Beaucoup de questions lui venaient en tête : qui était la chose en en noir ? Qu’était devenu le Docteur ? Où se cachait-il ? Quelle menace était venue à bout de lui ? Arriverait-il à racheter toutes ses fautes ? Et plus important encore : allait-il arriver à quelque chose d’intéressant avec Alonso ? Tant de questions, trop peu de temps, une seule phrase lui venait en tête, une phrase que seuls les grands hommes avaient le droit de prononcer avant de courir vers leur destin….

« Allons-y…Alonso ! »




Quote:
Le premier jour de janvier 2010, un vaisseau léger et rapide naviguait dans l’espace. Il était blanc, en forme de triangle avec des ailerons à droite et à gauche pour améliorer son aérodynamisme. Les moteurs étaient à pleine puissance et l’appareil se dirigeait vers l’extérieur du secteur 666. L’intérieur de l’appareil était sobre, recouvert de beaucoup de boutons et de technologie dont l’utilité était inconnue mais l’idée était d’avoir quelque chose de plus grand à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Aux commandes de ce vaisseau se trouvait Jack Harkness qui essayait d’arriver le plus vite possible à destination tout en élaborant toutes les solutions possibles pour trouver l’être sans véritable nom qu’il cherchait. A l’arrière du vaisseau, dans ce qu’on pourrait appeler une cuisine spatiale portative, Alonso préparait du thé, pressé de l’apporter à Jack et de pouvoir contempler ses yeux…mais son esprit était perturbé par autre chose, il parla suffisamment fort pour que le pilote puisse l’entendre :

« Jack, ça fait une semaine qu’on erre dans l’espace. Tu comptes retrouver le Docteur comment ?

L’ancien chef de Torchwood ne répondit pas tout de suite, même s’il avait déjà quelques idées en tête, son plan était encore en construction. Une seule chose était sûre, la trajectoire du vaisseau…

- On met le cap sur la Terre, Alonso.
- Et ensuite ?
- Il suffira d’attendre qu’il apparaisse, quitte à mettre sur le coup les agences « protégeant la Terre des extra-terrestres » comme l’U.N.I.T.

Le capitaine soupira alors que le survivant du Titanic arrivait derrière lui avec deux tasses de thé.

- C’était tellement plus pratique quand j’avais sa main…
- Parce que tu gardes les mains des hommes qui t’intéressent ?
- Seulement quand je ne peux pas avoir le reste ! »

Un sourire pervers se dessinait sur le visage de Jack Harkness, il saisit la tasse de thé dans la main droite d’Alonso qui souriait lui aussi. Harkness but une gorgée de thé et rapprocha ses lèvres de celle de Frame mais une situation similaire à ce qui s’était passé la semaine dernière quelque chose les empêcha de nouveau de faire ce dont ils avaient envie : l’alarme du vaisseau retentit. Jack se pencha immédiatement sur le tableau de bord et Alonso, déçu, s’installa dans le siège de copilote, aux commandes donc de la tourelle du vaisseau. Le radar avait détecté toute une flotte de vaisseaux hostiles qui encerclaient nos deux héros. La communication s’enclencha, une voix lourde et grave fit :

« Déclinez votre identité.
- Bonjour ! Je suis…oh et puis pourquoi je dévoilerais mon nom à quelqu’un que je ne connais pas ? provoqua le capitaine.
- Les Judoons n’ont pas à vous répondre. Déclinez votre identité.
- Ils se sont trahis. affirma Alonso, souriant.
- C’est l’une des espèces les plus stupides de l’univers. murmura Harkness. »

Martha Jones lui avait déjà parlé de cette espèce d’extra-terrestres, elle les avait rencontrés presque en même temps que le Docteur. Une espèce violente, pensant avec ses muscles et se prenant pour la police de l’espace. Ils étaient censés vivre dans un endroit reculé de l’espace, que faisaient-ils là ? Tant pis, le déserteur de la Terre n’avait d’autre choix que de compromette son identité tout en gardant un ton provocateur :

« Je suis Jack Harkness, agent du temps, combattant et acteur pornographique si vous me payez suffisamment bien…
- Jack, tu vas les énerver…
- Jack Harkness, que pouvez-vous nous dire sur le Docteur ? »

Le mot « Docteur » avait frémir l’agent du temps, il venait de perdre toute son arrogance. Maintenant il savait pourquoi ils étaient là mais le problème qui se posait maintenant était de comprendre pourquoi ils cherchaient eux aussi le Docteur ? Avaient-ils un lien avec la créature qui avait attaqué nos deux héros dans le bar ? Alonso de son côté était plus ou moins perplexe, il cherchait un moyen d’intervenir rapidement et de façon discrète tout en se posant la même question qu’Harkness. Voyant que son compagnon restait muet, il prit la parole :

« Le docteur qui ? Je connais un docteur sur Terre, il s’appelle Gregory, habite aux Etats-Unis et soigne les gens.
- Comment tu sais ça ? demanda Jack en souriant, remarquant la témérité de son ami.
- J’ai une grande culture en ce qui concerne la Terre. »

La communication se coupa soudainement et un vaisseau Judoon enclencha une rampe d’arrimage censée servir de passerelle entre le vaisseau blanc et celui de la milice spatiale. Jack commença à passer sur la rampe d’arrimage, suivi d’Alonso, inquiet.

« Et si c’était un piège ?
- Prends plutôt ça comme une invitation ! Ils veulent discuter entre gens civilisés et…
- Tu crois vraiment à ce que tu dis ?
- Prends ton arme, il va y avoir du sang. »

Jack sortit son pistolet et le chargea, décidé à tuer de sang froid si c’était nécessaire. Son compagnon fit de même. Ils pénétrèrent en territoire ennemi, accueillis par deux êtres humanoïdes portant de lourdes et volumineuses armures. Mais le plus choquant dans leur apparence était leur tête de rhinocéros. Jack avait vu pire dans sa vie et ne bougea pas un sourcil mais le blond eut un mouvement de recul. Les deux créatures avaient de gigantesques armes pointées sur les humains, leur regard était vide, eux aussi étaient prêts à tuer si nécessaire.

« Ainsi vous venez de la Terre.
- Pourquoi ? Parce que j’ai parlé de la Terre, vous êtes persuadés qu’on en vient ? demanda le blond.
- Raisonnement Judoon, cherche pas, Alonso. lâcha Face de Boe.
- La Terre est la planète de prédilection du Docteur. expliqua l’un des deux Judoons.
- C’est là aussi que se trouve Sarah Jane Smith. rajouta le second garde.
- Prévenez -nous quand vous aurez fini de parler. Amenez-nous à votre chef ! ordonna Harkness.
- L’humain a raison. Conduisons-les avant que le Capitaine ne s’impatiente. »

Les Judoons passèrent derrière leurs « invités », visant leur dos avec leurs armes pour les forcer à avancer. La traversée du vaisseau fut longue, Jack et Alonso prirent le temps d’observer plusieurs œuvres d’arts terriennes disposées sur les murs en contraste avec des morceaux de technologies extra-terrestre – et notamment le crâne d’un Cyberman – que les Judoons conservaient comme trophées pour se souvenir de leurs victoires et de ce qu’on pourrait appeler leur suprématie.

Nos héros conduits par les deux gardes arrivèrent bientôt dans la pièce centrale de l’arche Judoon, de là ils gravirent une s