Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


New Torchwood [En cours]
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Torchwood fan-fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Emmessem
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2011
Messages: 91
Localisation: Terre, 2011
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien

MessagePosté le: Dim 6 Mar 2011 - 22:02    Sujet du message: New Torchwood [En cours] Répondre en citant

Titre : New Torchwood

Rating : PG13

Résumé : La fondation d'un nouveau Torchwood suite à l'arrivée d'un personnage plus que mystérieux dans un bar où se trouve le capitaine Jack Harkness.

Spoilers : Doctor Who : Saisons 1 à 4, Episodes Spéciaux, Saison 5 ; Torchwood : Saison 1 à 3
Disclaimer : Les personnages de Torchwood et du Whoniverse appartiennent à leurs principaux créateurs et à la BBC, j'écirs pour le plaisir et ne reçoit pas encore de salaire de la part de cette chaine.

beta : Tessa.




Citation:
Tout commença en 2009 dans un bar extra-terrestre à l’autre bout de l’univers. Pour les terriens, c’était la nuit de Noël mais ce bar était le genre d’endroit où peu de gens se souciaient de Noël. Des adiposes buvaient de la bière à la paille, des Antraxis se battaient avec des Siluriens, l’ambiance semblait plutôt festive. Une musique classique de la Terre « Uprising » était diffusée en boucle.

Au milieu de tout cela se trouvaient deux humains, accoudés au comptoir, loin de la planète qui les avait vus naitre. Le premier homme, un brun avec une veste de militaire, se faisait appeler Jack Harkness et racontait son histoire au second : c’était l’ancien leader d’une organisation destinée à gérer les affaires paranormales et suite aux drames qu’il avait vécus il avait décidé de s’exiler dans l’espace pour passer à autre chose.

« Et toi, Alonso, qu’est-ce qui t’a mené ici ?
- Une croisière autour de la Terre qui a très mal tourné…J’ai été sauvé par cet homme, le Docteur et depuis je n’ai jamais réussi à reprendre une vie normale.
- Ah…c’est comme ça pour tous ceux qu’il rencontre…
- Tu le connais aussi ?
- Ouaip, c’est à cause de lui que je suis devenu une anomalie… »

Jack marqua une pause pour boire quelques gorgées de la boisson noire posée devant lui. Il reposa son verre en forme de crâne sur le comptoir avant de faire une grimace.

- Ah, je déteste vraiment ce truc. Mais bon, une fille que j’ai brièvement connue dirait que c’est toujours mieux que du Bubble Shock !

Alonso n’avait pas fait attention à sa remarque, son regard s’était noyé dans les yeux d’Harkness depuis la première minute où il lui avait adressé la parole. Au bout d’un moment il réagit quand même à une de ces précédentes remarques :

- Une anomalie ?
- Bah, ça n’a pas d’importance. »

Si, c’était important, très important, mais Harkness ne préférait pas en parler dès le premier soir. L’immortalité ne plaisait pas forcément à tout le monde. Les deux hommes se regardaient avec passion, Harkness était en manque et Alonso était séduit depuis le premier regard.

- Embrasse-moi. lâcha Jack.

Alors que leurs lèvres se rapprochaient, la musique se coupa soudainement et on entendit dans le bar comme un bruit sourd qui fit frémir tout le monde. Apparut alors une chose à l’apparence humaine dont le corps était recouvert d’une cape noire et dont le visage était caché par un masque de la même couleur avec des diamants rouges à la place des yeux.

Il prononça quelques mots dans une langue incompréhensible qui avait disparu de l’univers depuis bien longtemps, oubliée de tous, oubliée dans le temps. Sa voix était amplifiée et déformée, il était impossible de savoir si c’était un homme ou une femme.

La peur régnait dans le bar, les couards se cachaient désespérément, les plus téméraires tiraient au laser, Jack Harkness regardait la chose avec l’étrange impression de la connaitre.

« Je suis venu pour vous, capitaine… » Dit l’étrange chose en noir.

Jack se leva lentement, regarda la créature droit dans les yeux et dégaina un pistolet qu’il avait eu lors de son entrée chez les Agents du Temps(ou « qu’il possédait depuis son entrée… »). Il pointa son arme vers la créature pour bien montrer qu’il était prêt à se battre même s’il était conscient qu’elle était résistante aux armes : les lasers ricochaient sur elle.

« A qui ai-je l’honneur ? » demanda-t-il d’une voix pleine d’assurance.

Les tirs continuaient mais le monstre les ignorait toujours autant, il avança vers le brun à la veste militaire et pointa une lame sur la tempe de ce dernier.

- Tu n’as pas besoin de savoir qui je suis mais plutôt pourquoi je vais te tuer…
- Et c’est reparti pour un long monologue.
- Tu as laissé mourir énormément de gens dans ta longue vie, Jack…
- Et j’en ai sauvé encore plus ! »

Le chef de Torchwood rêvait ou cette chose venait de l’appeler par son prénom… ? Comment était-ce possible ?

- Là n’est pas la question !
- Venez-en au but ou tuez-moi, bordel ! »

Un Sontarien courageux se jeta sur la créature qui, pour riposter, déclencha une onde psionique qui réduisit en poussière d’atomes tous les êtres vivants de la salle exceptés Jack et Alonso.

« Et après vous venez vous plaindre que je laisse des gens mourir alors que j’essaye d’en sauver un maximum ?
- Cette bande d’alcooliques dépressifs n’avait pas d’importance. »

Alonso, qui était jusque là resté très discret, attrapa le bras de l’assassin et hurla :

« DE QUEL DROIT VOUS PERMETTEZ-VOUS DE JUGER QUI EST IMPORTANT ET QUI NE L’EST PAS ? »

D’un simple mouvement, l’être vêtu de noir repoussa Alonso, le faisant au passage tomber au sol. Cet homme qui avait été pilote sur le second Titanic n’aimait pas qu’on classe les gens par importance, car s’il avait compris quelque chose au cours de son périple c’est que tous les Hommes étaient égaux face à la Mort. Maintenant qu’il était au sol et apeuré, la chose ne le regarda même pas, gardant toute son attention sur Jack Harkness.

« Alors, qui a de l’importance d’après vous ? demanda Harkness.
- Laisse-moi finir.
- J’n’attends que ça.
- Tu t’es créé des responsabilités, Harkness, tu es devenu un enfant du temps…Mais après une dernière mission tu as fui la Terre…
- Vous êtes là pour me raconter ma vie ou vous allez conclure ?
- Tu as abandonné la Terre, tu as abandonné l’univers…au moment où IL avait le plus besoin de toi…

Jack releva le bras pour coller son arme à ce qui correspondait chez l’être humain à l’emplacement du cœur.

- L’univers n’a pas besoin de moi, je ne suis qu’un fou qui a espéré changer le monde ! L’univers a le Docteur !
- Justement, c’est lui qui avait besoin de toi…
- Hein ?
- Tu as été lâche, Harkness et le Docteur en a payé le prix fort !
- Mais…je l’ai vu tout à l’heure, il…
- Te faisait ses adieux…et tu ne t’es rendu compte de rien ! »

Jack Harkness n’en revenait pas. Alors si le Docteur était venu le voir ici c’est parce qu’il était sur le point de mourir ? Pourtant le Docteur était censé être immortel, comme lui, il changeait mais ne mourait jamais.

« Et la régénération dans tout ça ?
- Tu ne comprends rien, Face de Boe, le Dixième était le plus important de tous…la Onzième Heure a sonné et toi, tu ne mérites pas le titre d’Enfant du Temps ! »

Avant que Jack n’ait le temps de protester, la créature enfonça sa lame au plus profond de son crâne. Du sang gicla et l’immortel s’effondra au sol. Dans un bruit de machine à vapeur la créature disparut, laissant Alonso seul avec le cadavre de Jack.

Le blond se jeta en pleurant sur Harkness, il essaya de lui faire un massage cardiaque puis du bouche-à-bouche en vain. Au bout de cinq minutes il avait perdu tout espoir de le réanimer, il se dirigea vers la sortie du bar en sanglots.
Il entendit alors une grande inspiration derrière lui et se retourna, il put alors constater que Jack était debout derrière lui et affichait un grand sourire. Il comprit alors quelque chose :

« C’est ça qui fait que t’es une anomalie ?
- Et bien, faut croire que je peux plus te le cacher.
- Et on fait quoi maintenant ? »

Long moment de silence. Jack réfléchissait à ce qu’il venait de se passer et se dit qu’il aimerait enquêter là-dessus mais serait-il prêt à emmener quelqu’un d’autre avec lui dans cette aventure ? Suzie, Owen, Toshiko, Ianto…tant de gens étaient morts pour lui. Seule Gwen était une exception, peut-être qu’Alonso en serait une aussi… ? Il fallait l’espérer.

« J’ai besoin d’un docteur, mec ! Lâcha le capitaine au bout d’une minute.
- Tu veux dire DU Docteur ?
- Décidément, t’es brillant !
- Et ce n’est pas tout : je suis prêt à te suivre !
- Dans ce cas là… »

Pouvait-on qualifier cette équipe de Nouvelle Torchwood ? Leurs actes répondraient sans doute à cette question. Premier objectif : trouver le Docteur. Jack souriait, il rangea son arme et pointa son doigt vers la sortie du bar, il avançait d’un pas décidé vers son destin. Beaucoup de questions lui venaient en tête : qui était la chose en en noir ? Qu’était devenu le Docteur ? Où se cachait-il ? Quelle menace était venue à bout de lui ? Arriverait-il à racheter toutes ses fautes ? Et plus important encore : allait-il arriver à quelque chose d’intéressant avec Alonso ? Tant de questions, trop peu de temps, une seule phrase lui venait en tête, une phrase que seuls les grands hommes avaient le droit de prononcer avant de courir vers leur destin….

« Allons-y…Alonso ! »




Citation:
Le premier jour de janvier 2010, un vaisseau léger et rapide naviguait dans l’espace. Il était blanc, en forme de triangle avec des ailerons à droite et à gauche pour améliorer son aérodynamisme. Les moteurs étaient à pleine puissance et l’appareil se dirigeait vers l’extérieur du secteur 666. L’intérieur de l’appareil était sobre, recouvert de beaucoup de boutons et de technologie dont l’utilité était inconnue mais l’idée était d’avoir quelque chose de plus grand à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Aux commandes de ce vaisseau se trouvait Jack Harkness qui essayait d’arriver le plus vite possible à destination tout en élaborant toutes les solutions possibles pour trouver l’être sans véritable nom qu’il cherchait. A l’arrière du vaisseau, dans ce qu’on pourrait appeler une cuisine spatiale portative, Alonso préparait du thé, pressé de l’apporter à Jack et de pouvoir contempler ses yeux…mais son esprit était perturbé par autre chose, il parla suffisamment fort pour que le pilote puisse l’entendre :

« Jack, ça fait une semaine qu’on erre dans l’espace. Tu comptes retrouver le Docteur comment ?

L’ancien chef de Torchwood ne répondit pas tout de suite, même s’il avait déjà quelques idées en tête, son plan était encore en construction. Une seule chose était sûre, la trajectoire du vaisseau…

- On met le cap sur la Terre, Alonso.
- Et ensuite ?
- Il suffira d’attendre qu’il apparaisse, quitte à mettre sur le coup les agences « protégeant la Terre des extra-terrestres » comme l’U.N.I.T.

Le capitaine soupira alors que le survivant du Titanic arrivait derrière lui avec deux tasses de thé.

- C’était tellement plus pratique quand j’avais sa main…
- Parce que tu gardes les mains des hommes qui t’intéressent ?
- Seulement quand je ne peux pas avoir le reste ! »

Un sourire pervers se dessinait sur le visage de Jack Harkness, il saisit la tasse de thé dans la main droite d’Alonso qui souriait lui aussi. Harkness but une gorgée de thé et rapprocha ses lèvres de celle de Frame mais une situation similaire à ce qui s’était passé la semaine dernière quelque chose les empêcha de nouveau de faire ce dont ils avaient envie : l’alarme du vaisseau retentit. Jack se pencha immédiatement sur le tableau de bord et Alonso, déçu, s’installa dans le siège de copilote, aux commandes donc de la tourelle du vaisseau. Le radar avait détecté toute une flotte de vaisseaux hostiles qui encerclaient nos deux héros. La communication s’enclencha, une voix lourde et grave fit :

« Déclinez votre identité.
- Bonjour ! Je suis…oh et puis pourquoi je dévoilerais mon nom à quelqu’un que je ne connais pas ? provoqua le capitaine.
- Les Judoons n’ont pas à vous répondre. Déclinez votre identité.
- Ils se sont trahis. affirma Alonso, souriant.
- C’est l’une des espèces les plus stupides de l’univers. murmura Harkness. »

Martha Jones lui avait déjà parlé de cette espèce d’extra-terrestres, elle les avait rencontrés presque en même temps que le Docteur. Une espèce violente, pensant avec ses muscles et se prenant pour la police de l’espace. Ils étaient censés vivre dans un endroit reculé de l’espace, que faisaient-ils là ? Tant pis, le déserteur de la Terre n’avait d’autre choix que de compromette son identité tout en gardant un ton provocateur :

« Je suis Jack Harkness, agent du temps, combattant et acteur pornographique si vous me payez suffisamment bien…
- Jack, tu vas les énerver…
- Jack Harkness, que pouvez-vous nous dire sur le Docteur ? »

Le mot « Docteur » avait frémir l’agent du temps, il venait de perdre toute son arrogance. Maintenant il savait pourquoi ils étaient là mais le problème qui se posait maintenant était de comprendre pourquoi ils cherchaient eux aussi le Docteur ? Avaient-ils un lien avec la créature qui avait attaqué nos deux héros dans le bar ? Alonso de son côté était plus ou moins perplexe, il cherchait un moyen d’intervenir rapidement et de façon discrète tout en se posant la même question qu’Harkness. Voyant que son compagnon restait muet, il prit la parole :

« Le docteur qui ? Je connais un docteur sur Terre, il s’appelle Gregory, habite aux Etats-Unis et soigne les gens.
- Comment tu sais ça ? demanda Jack en souriant, remarquant la témérité de son ami.
- J’ai une grande culture en ce qui concerne la Terre. »

La communication se coupa soudainement et un vaisseau Judoon enclencha une rampe d’arrimage censée servir de passerelle entre le vaisseau blanc et celui de la milice spatiale. Jack commença à passer sur la rampe d’arrimage, suivi d’Alonso, inquiet.

« Et si c’était un piège ?
- Prends plutôt ça comme une invitation ! Ils veulent discuter entre gens civilisés et…
- Tu crois vraiment à ce que tu dis ?
- Prends ton arme, il va y avoir du sang. »

Jack sortit son pistolet et le chargea, décidé à tuer de sang froid si c’était nécessaire. Son compagnon fit de même. Ils pénétrèrent en territoire ennemi, accueillis par deux êtres humanoïdes portant de lourdes et volumineuses armures. Mais le plus choquant dans leur apparence était leur tête de rhinocéros. Jack avait vu pire dans sa vie et ne bougea pas un sourcil mais le blond eut un mouvement de recul. Les deux créatures avaient de gigantesques armes pointées sur les humains, leur regard était vide, eux aussi étaient prêts à tuer si nécessaire.

« Ainsi vous venez de la Terre.
- Pourquoi ? Parce que j’ai parlé de la Terre, vous êtes persuadés qu’on en vient ? demanda le blond.
- Raisonnement Judoon, cherche pas, Alonso. lâcha Face de Boe.
- La Terre est la planète de prédilection du Docteur. expliqua l’un des deux Judoons.
- C’est là aussi que se trouve Sarah Jane Smith. rajouta le second garde.
- Prévenez -nous quand vous aurez fini de parler. Amenez-nous à votre chef ! ordonna Harkness.
- L’humain a raison. Conduisons-les avant que le Capitaine ne s’impatiente. »

Les Judoons passèrent derrière leurs « invités », visant leur dos avec leurs armes pour les forcer à avancer. La traversée du vaisseau fut longue, Jack et Alonso prirent le temps d’observer plusieurs œuvres d’arts terriennes disposées sur les murs en contraste avec des morceaux de technologies extra-terrestre – et notamment le crâne d’un Cyberman – que les Judoons conservaient comme trophées pour se souvenir de leurs victoires et de ce qu’on pourrait appeler leur suprématie.

Nos héros conduits par les deux gardes arrivèrent bientôt dans la pièce centrale de l’arche Judoon, de là ils gravirent une soixantaine de marches avant d’arriver enfin devant un énorme rhinocéros humanoïde portant divers symboles pour son armure qui montraient bien qu’il était le plus haut gradé en ces lieux. Jack s’en fichait, lui avait une veste militaire datant de la Seconde Guerre Mondiale et ça lui suffisait amplement. Alonso non plus n’était pas impressionné.

« Bonjour, humains…
- Bonjour…empereur Judoon ? fit Harkness, quelque peu hésitant.
- Appelez-moi Kal.
- D’accord Kal, enchanté. Et donc pourquoi tant d’agressivité et de méfiance à l’égard de simples touristes ? demanda Frame plein d’assurance.

Jack remarqua que son compère mentait extraordinairement bien et il se dit que c’était bien de l’avoir de son côté. Intérieurement il sourit puis ajouta aux paroles de son acolyte :

- De plus, ce que vous faites est contraire à la Proclamation des Ombres, je me trompe ?
- La…la…Proclamation des Ombres ?

Kal et les autres Judoons éclatèrent de rire. Le regard d’incompréhension de leur prisonnier devant leur amusement était encore plus drôle que la phrase qu’il avait prononcée, montrant qu’il cherchait à participer à un défi auquel il ne comprenait strictement rien.

- Vous riez de votre propre stupidité ? provoqua le capitaine.
- Non de la vôtre, misérable humain. Nous sommes la milice de la Proclamation…C’EST EUX QUI NOUS DONNENT LES ORDRES ! s’exclama le chef des rhino.
- Et nous avons ordre d’arrêter et l’autorisation d’exécuter toute personne que nous croisons dans l’infinité de l’espace jusqu’à ce que nous ayons trouvé le Docteur, compléta l’un des gardes. »

Harkness hésitait, il avait longtemps été un compagnon du dernier Seigneur du Temps et avait croisé de nombreuses menaces capables de détruire la totalité de l’espace-temps mais la seule et unique fois qu’il avait vu la Proclamation des Ombres se réunir, c’était quand les Daleks avaient volé la Terre…soit le Docteur était devenu méchant après sa « mort », soit il avait engendré quelque chose qu’il était incapable de contrôler, soit c’était un coup monté contre lui. Quoi qu’il en soit, Jack devait le découvrir par lui-même et ne devait pas laisser ces créatures étranges s’en prendre à son vieil ami…

« Jack, excuse-moi de te sortir de tes pensées mais…ça sent le roussi. dit Alonso légèrement inquiet.
- Et ça va bientôt sentir le rhinocéros humanoïde grillé ! dit sarcastiquement Harkness. »

Sur ces mots, Jack dégaina son arme et visa le crâne de Kal, prêt à en découdre. Alonso l’imita et alla se positionner dos à lui pour tenir en joug les deux gardes qui eux-mêmes avaient préparé leurs armes pour le viser.

« Bon, on va la faire simple. Si je vois un seul faire le moindre mouvement, ne serait-ce que cligner des yeux, je tire et votre chef a quatre-vingt-dix-neuf pourcents de chance de mourir, chose qui serait assez gênante en soi.
- Nous pouvons dire la même chose pour le blondinet, Jack Harkness, affirma l’un des gardes.
- Dans ce cas, je propose qu’on règle ça de façon diplomatique. Une question du premier camp suivie d’une réponse du second puis le second camp pose une question auquel le premier camp répond et ainsi de suite.
- Cela me va. approuva Kal. Je commence…Répondez-moi franchement Jack…un tel changement d’attitude juste après que ce que j’ai dit du Docteur me surprend. Quels sont vos liens avec lui ?

Harkness n’avait pas envie de répondre au rhinocéros, il ne pouvait plus supporter ce qui était en train de se passer. Il devait savoir, quitte à payer le prix fort. En temps normal il aurait foncé dans le tas, après tout il n’avait plus peur de la mort, au contraire, tous les jours il se demandait si un être suffisamment puissant serait enfin capable d’en finir avec sa longue existence. Néanmoins il avait peur pour la vie d’Alonso et allait coopérer…

« Eh bien mon cher Kal, le Docteur et moi c’est une longue histoire. On a gagné une guerre ensemble, on a sauvé le monde des Daleks, on a assisté à la fin de l’univers, on a mis fin aux jours d’un Seigneur du Temps et plus récemment on a sauvé l’univers des Daleks. Non, nos relations ne tournent pas autour des Daleks. A mon tour : quel est le crime du Docteur pour que toute l’armada de la plus grande puissance de l’univers le pourchasse ?
- Il a déclenché une catastrophe qui va mettre fin au temps et à l’univers.
- Pourquoi je me doutais que vous alliez me répondre ça ?
- C’est une question ?
- Non, de l’ironie.
- Ah…nouvelle quest… »

Avant que le Judoon n’ait le temps de finir sa phrase, le temps se stoppa net, seul Jack et son complice pouvaient encore bouger, les autres étaient comme pétrifiés. Les deux hommes surpris observèrent la pièce et aperçurent du coin de l’œil la chose tapie dans l’ombre qui les avait attaqués au bar.

« Encore vous ? s’étonna Alonso.
- Oui et je vous ordonne de fuir.
- Pourquoi ? demanda Harkness, énervé.
- Ces créatures immondes ont enclenché l’autodestruction du vaisseau. Une fois vos corps anéantis ils analyseront vos restes dans le but de retrouver le Docteur.
- Ca n’a aucun sens ! s’exclama Frame.
- Ce sont les créatures les plus stupides de l’univers…
- Il y a plus important que ça : pourquoi nous sauver ? interrogea Jack.
- Je vous aime bien dans le fond.
- Dit la créature qui a tenté de me tuer.
- La vie, la mort, l’immortalité, tout ça n’est qu’une question de point de vue. Fuyez maintenant avant que je ne lâche prise, le temps est capricieux et je ne pourrais pas le retenir bien longtemps. »

Alonso et Jack hochèrent la tête et coururent se réfugier vers leur vaisseau tout en se posant plein de questions. Où se trouvait le Docteur ? Qu’avait-il fait ? Qu’allaient devenir les Judoons ? Quel lien cette créature étrange avait-elle avec tout ça ? Une fois à l’intérieur du vaisseau, Jack mit le cap sur la Terre et commença :

« Sacré journée, hein ?
- Ouaip. On forme une bonne équipe.
- C’aurait fait un super scénario de comics je trouve : Batman et Robin seuls face à l’adversité, pris au piège, ne savent pas comment s’en sortir et doivent coopérer malgré eux tout en ignorant qu’ils sont condamnés…jusqu’à ce qu’un type venu d’on ne sait où leur sauve la mise…haha ! »

Jack reprit un ton sérieux mais Alonso ne l’écoutait plus, il avait été perturbé par le fait d’être comparé à Robin.

« Il faut trouver le Docteur et lui demander ce qu’il a fait. »



Citation:
« Là-haut, là-haut, très loin dans l’espace, entre la Terre et Skaro, le ciel garde encore la trace de Jack et d’Alonso Ils cherchaient le vieux Docteur, dans sa cabine bleue qui inspirait la terreur à cent mille lieux. »

Cette musique chantée initialement par les peuples de la constellation où se trouvait l’armada Judoon, transmise de générations en générations, allait constituer les premiers mots de la légende de « ceux qui ont retrouvé le Dernier Seigneur du Temps ». Mais quelle est finalement la véritable suite de cette légende ? L’épopée terrienne commença le 5 avril 2010 dans un quartier de Londres…

Apartment « Smith & Jones », 7h58, 221A Baker Street.

Un couple de jeunes Afro-britanniques vivait ici. Aux yeux de tout le monde, ils avaient une vie normale : des jeunes mariés sans enfant s’aimant l’un comme l’autre, la jeune fille était docteur alors que le jeune homme était au chômage comme beaucoup de gens à cause de la crise. C’était des gens normaux qui n’avaient jamais eu de problèmes avec leurs voisins ou n’importe quels habitants de la ville d’ailleurs. En fait juste une chose faisait d’eux des anomalies en fait : leurs noms.

En effet, ils s’appelaient respectivement Mickey Smith et Martha Smith-Jones, anciens compagnons du Docteur et, malgré tout ce qu’ils avaient pu faire et dire, ils n’avaient pas pu supporter le fait de retrouver une vie normale. En parallèle à leur vie civile ils œuvraient comme chasseurs d’aliens free-lance ce qui n’était pas sans poser de problème. C’est ainsi qu’au matin du 5 Avril 2010, alors qu’ils étaient encore au lit, s’embrassant langoureusement et s’apprêtant à aller plus loin – après tout ils avaient le temps, aujourd’hui était un jour férié –un vaisseau spatial vint s’écraser sur le toit de leur appartement.

« Qu’est-ce que c’est ? » demanda Smith perturbé tout en se levant pour aller voir ce qui se passait.

Martha se releva pour enfiler une combinaison de mercenaire qui la protégerait des lasers et se colla contre un mur, une arme à la main, prête à tirer si c’était nécessaire. Mickey pointa son arme en direction du vaisseau. Il ne tremblait pas. Les premières fois qu’il avait fait ça, il avait tremblé mais beaucoup de choses avaient changé depuis le temps. Les portes du vaisseau s’ouvrirent et là, le jeune homme laissa tomber son arme au sol. Il n’en croyait pas ses yeux, la dernière fois qu’il avait vu l’homme en train de sortir de ce vaisseau, il avait participé au sauvetage de plusieurs dimensions et il n’avait plus eu de nouvelles de lui depuis. Pourtant il avait rencontré des membres de son ancienne équipe qui lui avaient dit qu’il était parti… Ça ne pouvait pas être lui, pourtant ce manteau militaire, ces yeux, cette attitude, cette détermination dans son regard…Aucun doute n’était possible.

« Jack…Jack Harkness ?!
- Tu ne croyais pas t’être débarrassé de moi si facilement, Mickey Mouse ?! En plus je ne suis pas seul ! »

Mickey souriait tout comme Jack. Ils étaient heureux de se revoir. Ça faisait presque deux ans que leurs chemins s’étaient séparés. L’émotion de Jack était toute aussi forte à l’égard de la compagne de Mickey qui était venue voir ce qui se passait. Martha, la brillante Martha avec qui il avait collaboré à la belle époque de Torchwood, celle où tous ses équipiers ne s’étaient pas sacrifiés pour lui. Alonso sortit du vaisseau et alla saluer les jeunes mariés. Toute l’attention de la seconde compagne du Docteur depuis la Guerre du Temps était cependant portée sur le capitaine. Elle n’en revenait pas.

« Vous pouvez pas imaginer comme ça me fait plaisir de vous revoir, les amis.
- Nous de même, Jack mais où t’étais passé ? demanda Martha.
- Tout de suite les questions qui fâchent ?
- C’est pas ça Jack, c’est que…
- QUOI ?!
- Tu ferais mieux de t’assoir.

L’ancien chef de Torchwood était perturbé par ce qu’avait essayé de lui annoncer Martha. Que s’était-il passé durant son absence ? Finalement avait-il bien fait de prendre du recul par rapport à la Terre ? Autre question : avait-il bien fait de revenir même si c’était pour retrouver le Docteur ? Dans sa réflexion et suivi par Frame le Boeshanien s’assit dans le salon des Smith qui firent de même. A l’extérieur, la foule commençait à s’inquiéter en voyant le vaisseau même si de toute façon c’était devenu habituel.

« Racontez- moi tout, implora le capitaine extrêmement inquiet.
- Cela ne va pas te plaire, Jack… expliqua Mickey
- Dis quand même Mickey. Je peux encaisser.
- T’es sûr ? demanda la compagne de Mickey.
- Tu vas parler ou il faut que je retourne à Torchwood ? s’énerva Jack.
- Justement, Jack, il n’y a plus de Torchwood. affirma Smith d’un ton grave.
- Quoi ?!
- Après la destruction de Torchwood 3 par les 456, le Premier Ministre britannique, par choix mais aussi sous la pression des Etats-Unis, a décidé d’effacer toutes traces du projet. Faisant de l’ U.N.I.T la seule équipe capable de défendre la Terre contre les extra-terrestres. C’est pour ça que Martha et moi bossons en free-lance.

Harkness resta silencieux un long moment. Les paroles de son ami résonnaient dans tête comme des tambours qui lui donnaient envie de hurler sans réellement savoir ce qu’il devait faire. Il se sentait perdu et c’est finalement son propre compagnon qui prit la parole :

- D’après ce que j’ai compris c’était une organisation extrêmement importante. Comment une telle erreur a pu être commise ?
- Tiens, tu sais parler toi ? Remarque pertinente, petit, mais je pense que Jack ne t’a pas tout dit : Torchwood a fait l’objet de plusieurs scandales, après que leur leader soit parti il n’y avait plus qu’un membre actif et pas mal d’ombres au tableau.

Face de Boe avait apprécié l’initiative de Frame et il regardait Mick’ bizarrement même si ce qu’il avait dit était juste. Torchwood et ses membres avaient fait beaucoup de choses glauques dans leur courte vie et dans un sens ça paraissait presque logique que sans personne pour défendre la cause de l’Institut, le gouvernement décide de le fermer. Et puis Cooper ne pouvait rien faire toute seule…

- Et Gwen, Mickey ? Elle va bien ?!
- Il parait, oui. Ça fait un moment qu’on n’a plus eu de nouvelles. »

Le ton de Mickey était hésitant mais Jack ne l’avait pas remarqué, il était trop perturbé par tant de révélations pour remarquer quoi que ce soit. Il se leva puis se rapprocha de la fenêtre, regardant tous les badauds attroupés autour de l’immeuble et apeurés par le vaisseau. Il les regardait sans vraiment y faire attention, ses yeux étaient vides de toute émotion, il était psychologiquement détruit et regrettait de plus en plus ce qu’il avait fait. S’il s’était approché de cette fenêtre en fait c’était pour ne pas se montrer tel qu’il était à ses hôtes. Il prit une grande inspiration et tenta de se calmer.

Sous les yeux de Martha et d’Alonso, l’ancien petit ami de Rose Tyler se leva et se rapprocha d’Harkness. C’était un ami de longue date, il voulait comprendre ce qui lui était arrivé.

« Mais quelque chose me perturbe profondément, Jack. J’étais euphorique à l’idée te revoir, je t’ai dit tout ce que tu voulais savoir mais maintenant la vraie question est : pourquoi es-tu de retour ?
- Eh bien moi non plus, je n’ai pas d’excellentes nouvelles pour vous, les amis. Mais d’abord concernant le vaisseau qui a percuté votre toit, c’est parce que j’ai été comment dire… « distrait » pendant l’atterrissage. répondit l’Agent du Temps en adressant un sourire à Alonso.
- Tu essayes de changer de sujet pour ne pas avoir à répondre à ma question, Jack mais ça ne marchera pas.
- Bon sang, Jack, tu vas nous dire ce qui se passe ?! demanda Martha énervée. »

L’ancien chef de Torchwood resta à nouveau silencieux. Il n’avait pas la force d’expliquer ce qui s’était passé, pourtant c’était pour ça qu’il était là. Il avait besoin de soldats pour partir en guerre, de gens courageux pour partir à la recherche du plus grand héros de l’univers. Alonso voyant que son ami était incapable de parler se leva et expliqua d’un ton grave :

« On était à l’autre bout de l’univers et une…chose est venue nous chercher. Le Docteur s’est régénéré et la Proclamation de l’Ombre en a après lui. »

Harkness fixa longtemps Frame en souriant. La façon dont il avait expliqué les choses lui plaisait. C’était toujours mieux que de dire qu’il était mort. Il se tourna ensuite vers Mickey et Martha.

« C’est dangereux, violent et le sort de l’univers est en jeu.
- Et t’es venu nous chercher, pensant que Martha et moi serions d’accord pour te rejoindre ?
- Oui.
- Et bien t’as raison ! On commençait à s’ennuyer et on doit bien ça au Docteur ! »

Les trois anciens compagnons du Seigneur du Temps étaient heureux de pouvoir à nouveau travailler ensemble. Et le couple sentait qu’il allait bien s’entendre avec Frame. Mais les réjouissances furent de courte durée. En un instant les troupes de U.N.I.T s’étaient rassemblées autour de l’immeuble « Smith & Jones » et tenaient en joug le vaisseau.

« Qui que vous soyez, sortez les mains en l’air et rendez-vous. Ordre du Premier Ministre de Grande-Bretagne, G…WAAAA ! »

Sans avoir le temps de finir sa phrase, l’officier de l’U.N.I.T fut décapité par une sorte de loup géant qui était apparu là comme par magie.

« Alonso…
- Oui Jack ?
- Tu crois que ça a un lien avec le Docteur ? »

To be continuéd…



Citation:
5 avril 2010, en plein cœur de Londres.

L’appartement de Martha Jones-Smith et de Mickey Smith était encerclé par des agents de U.N.I.T. Prisonniers de leur propre maison aux côtés de Jack Harkness et d’Alonso Frame, ils observaient sans un mot la scène. En fait, même, depuis que le loup avait dévoré leur collègue, les soldats ne tenaient plus en joug que l’animal et ne se préoccupaient plus de l’appartement. C’était la première mission des agents Nathan et Barclay, ils étaient terrorisés et il y avait de quoi. En comptant la morte et les deux nouveaux soldats, ils étaient six.

« On fait quoi, Jack ? On ne va pas rester les bras croisés à attendre qu’ils se fassent tous descendre ? demanda Alonso.
- Bien sûr que non, ils sont là pour nous capturer mais on ne va pas les laisser se faire bouffer par un loup, ça me parait évident ! Mickey, Martha donnez-moi tout ce que vous avez.
- Pas de problème, capitaine, on va le fracasser. »

Sur ces mots, l’ancien petit ami de Rose et la seconde compagne du Dixième Docteur allèrent chercher une caisse remplie d’armes extra-terrestres qui pourraient servir à mener une véritable guerre contre tout un empire. Jack saisit un lance-roquettes et Alonso un blaster géant. Mickey préféra une mitraillette à particules tandis que Martha prenait un sabre laser. Un nouveau soldat se fit exécuter par le loup mais d’une autre manière cette fois : la bête s’était jetée sur lui, le plaquant au sol avant de l’éventrer et de dévorer ses organes. Les membres d’U.N.I.T vidaient leur chargeur sur lui mais ça ne fonctionnait pas : les balles « normales » n’étaient d’aucun secours face à ce type de créature.

« Allons-y ! fit Harkness pour sonner le début de la guerre.
- Tu parles comme Lui ! remarqua Martha.
- Je sais. Ce n’est pas volontaire. C’est juste que, comme Lui, je trouve que c’est un excellent cri de guerre. »

Le capitaine se mit à couvert et visa la gueule du loup avec son lance-roquette tandis que son « commandant en second » sortait de l’appartement avec Martha et Mickey. Les voyant sortir, Nathan se rapprocha d’eux et visa Alonso de sa mitraillette. Derrière, le loup attrapait un de ses collègues et l’aurait dévoré si Smith ne lui avait pas tiré dessus.

Le monstre jeta sa victime en grognant, se rapprochant doucement du groupe, arrivant juste derrière Nathan et regardant Mickey avec les crocs sortis. Le but de cette manœuvre était de se rapprocher des hommes pour empêcher Jack de tirer sous peine d’en blesser un. Le problème c’était que la créature semblait dotée d’intelligence : elle s’arrangeait toujours pour se trouver près de quelqu’un, or Jack s’était promis de ne plus sacrifier de gens dans sa quête. Nathan tremblait sans regarder la bête, il continuait de viser Frame, après tout on lui avait dit que sa mission était de capturer ceux qui disposaient d’un matériel capable de rivaliser avec l’Organisation.

« Ne fais rien que tu pourrais regretter, petit, si tu tires et que tu me tues non seulement tu devras vivre avec ce souvenir mais en plus mes collègues ne chercheront plus à te défendre de la chose derrière toi, expliqua Alonso tout en tremblant légèrement.
- Je te propose même une alliance, mec, le temps qu’on comprenne ce que cette créature nous veut, rajouta Mickey.

Nathan tourna les yeux pour voir la réaction des autres agents de U.N.I.T. Barclay pointait son arme vers le dos de la créature et hocha la tête. Les autres encore vivants semblaient ne pas approuver mais de toute façon la question ne devait même pas se poser.

- C’est d’accord.
- Parfait, maintenant essayons de comprendre ce que veut nous dire cette créature.
- Tu penses qu’elle nous parle, Mickey ? demanda sa femme.
- Je pense, oui. Sinon elle nous aurait déjà tués.
- Ok. »

La jeune femme prit alors le communicateur de Torchwood qu’elle avait toujours gardé juste au cas où et contacta Jack Harkness.

« Quel est l’intérêt de faire ça alors que nous sommes à faible distance l’un de l’autre, chère collègue ?
- Je n’ai pas envie de crier ni de perturber la discussion de Mickey et de cette chose.
- Une discussion ? Ah oui, ça parait logique, les Weevils cherchaient eux aussi à parler.
- Oui, donc évite de tirer dès que l’occasion se présente.
- Je suis comme ça, moi ?
- Franchement ?
- C’est bon, laisse tomber, je connais la réponse.
- Bref, que peux-tu nous dire sur les loups garous ?
- Pas grand-chose. Tout ce que je sais c’est que c’est un loup-garou qui a poussé la Reine à fonder Torchwood. Ça et sa rencontre avec le Docteur, bien sûr.
- Tu te moques de moi ?
- Non.
- Tu essayes de refonder TORCHWOOD pour retrouver le DOCTEUR et un LOUP-GAROU se pointe ! Tu trouves que c’est une coïncidence ?!
- Martha, avant que je raccroche…tu es brillante ! »

Martha rangea le communicateur le sourire aux lèvres. De son côté Jack aussi souriait et gardait la bête dans le viseur au cas où ça tournerait mal. La créature et Mickey se regardaient droit dans les yeux. Smith avait l’impression de l’avoir déjà vu quelque part sans être capable de se rappeler où, même chose pour Martha.

« T’as raison, il veut nous dire quelque chose mais je ne vois pas quoi, glissa Martha à son mari.

Nathan fit l’erreur de se rapprocher du groupe, il avait entendu la conversation des deux membres de Torchwood.
- Excusez-moi, vous avez parlé du Docteur ?

Un agent de U.N.I.T un peu trop zélé tira dans le tas ce qui eut le don d’énerver la créature qui, sans doute par peur, tua le premier humain qu’elle pouvait atteindre : Nathan. Il périt en s’effondrant au sol, son sang éclaboussant la veste de Mickey et les griffes du monstre. La discussion avec ce dernier était devenue impossible, il était devenu totalement fou. Barclay courut pour tenter de sauver son coéquipier et ami mais finit par être tué à son tour tandis que les autres membres de l’Organisation allaient se cacher pour appeler des renforts.

Le Loup se jeta alors sur Martha qui n’eut d’autre choix que de se défendre avec son sabre laser, éventrant de ce fait la créature. La femme de Mickey regarda sa victime dans les yeux en pleurant, elle avait touché un organe vital mais le loup n’était pas encore totalement mort. Martha lâcha le sabre et il s’effondra au sol et plutôt que de regarder Mickey il fixa Alonso qui eut le même « déclic » que ses deux collègues sans comprendre pourquoi. Le survivant du Titanic s’avança alors d’un pas décidé vers la créature agonisante.

« Alonso, non ! hurla Jack Harkness du haut de sa fenêtre en pointant son arme vers la créature.
- Ça fait moins de quatre mois qu’on est ensemble Jack et tu ne m’as jamais laissé prouver ma valeur. Je peux être chose que ton « Robin ».
- Ce que je t’ai dit l’autre jour…
- Oui ! J’y ai beaucoup réfléchi.
- Mais c’était sans importance ! J’y pensais pas vraiment.
- Ecoute Jack, on veut des pistes pour retrouver le Docteur ? Les deux seuls types qui pouvaient nous aider sont morts ! Le Loup est notre seule solution !
- Je refuse catégoriquement de te laisser te sacrifier !
- Tu connais un meilleur moyen ? »

Jack ne répondit pas. Même s’il n’approuvait pas, il savait que c’était la meilleure solution et de toute façon, son compagnon était trop déterminé pour qu’il puisse l’arrêter. Martha et Mickey n’avaient pas réagi car ils savaient que de toute façon, quoi qu’ils tentent, cela n’arrêterait pas le jeune Frame. Alonso toucha le loup et prononça des paroles dans un langage incompréhensible qui ressemblait à des rugissements canins mais c’était quelque chose d’autre, quelque chose d’encore plus profond. Il approcha son bras de la gueule de la créature agonisante puis fit d’un ton assuré :

« Transmets-moi un dernier message. Mords-moi sans hésitation ! »

Le loup s’exécuta et dans un dernier soupir mordit donc notre héros qui serait condamné à avoir une trace de crocs sur son bras pendant un certain temps. La bête n’était plus qu’un cadavre, alors qu’Alonso, les yeux exorbités, hurlait son immense douleur. Le capitaine de Torchwood qui le regardait du haut de sa fenêtre avait peur pour lui. D’un coup ses dents devinrent des crocs et des poils de la même couleur que ses cheveux poussèrent sur la totalité de son corps. Il regarda les trois autres enfants du temps et entra en lévitation.

« Je vois l’infinité du temps. Je vois ce qui est arrivé. Je vois ce qui est en train de se dérouler. Je vois ce qui pourrait se passer et ce qui arrivera quel que soit le chemin emprunté. Je suis le dieu redouté par la Proclamation de l’Ombre, le côté obscur du Docteur libéré pour la première fois pendant la Guerre du Temps mais vaincu par Torchwood. J’ai ensuite été à nouveau libéré lors de la dernière guerre menée par le Docteur, je suis le Méchant Loup ! »

Alonso s’effondra au sol et reprit forme humaine.

« Non, je suis beaucoup plus que ça. Je suis le réceptacle d’une créature unique. Je suis Alonso Frame et je maitrise le Méchant Loup ! »

Harkness sortit de l’immeuble pour aller prendre son petit ami dans ses bras. Les jeunes mariés s’avancèrent également vers lui, inquiets.²

« Je sais où est le Docteur, j’ai un lien télépathique avec lui. Il reviendra le 26 juin 2010 c’est un point fixe. Mais ce n’est pas là qu’il causera la fin du multivers.
- Alonso, ça va ?
- Beaucoup de choses à assimiler, je suis le réceptacle de la créature la plus redoutée de l’univers. Un peu comme dans un manga sauf qu’il n’y a que le démon et rien d’autre qui est scellé en moi. T’as un plan pour la suite ?
- On avisera après s’être débarrassé de nos ennemis. »

En effet entre temps des renforts de U.N.I.T étaient arrivés et encerclaient le petit groupe. Ils étaient bons pour la prison spatiale, la mort ou la dissection. Pour Jack ça ne changeait pas grand-chose mais pour les autres…

« Si je me rends maintenant, vous laissez partir mes coéquipiers ?
- Nous devons prendre le loup, vous ne nous intéressez pas.
- On va donc devoir se battre. C’est vraiment dommage. »

Harkness sortit de sa poche un pistolet laser qu’il pointa sur le premier soldat qu’il put trouver. Il était prêt à tirer pour sauver la vie de ses amis. Alonso était mal en point, épuisé par sa métamorphose, Martha et Mickey s’occupaient de lui. La tension était à son comble, le capitaine savait que seul, il ne pourrait jamais défendre tout le monde, quand, soudainement, un bus rouge tomba littéralement du ciel et les portières s’ouvrirent. Une femme le était au volant, une jolie brune au regard perçant :

« Restez pas plantés là, montez ! »

Les Jones prirent Alonso sur leurs épaules et montèrent avec lui dans le bus, couverts par l’immortel qui monta à son tour après avoir blessé grièvement un agent. Le véhicule prit son envol et Jack alla saluer la conductrice.

« Enchanté, je suis le capitaine Jack Harkness. Et vous êtes ?
- La séduisante Lady Christina, et je viens vous sauver. »


Citation:
25 décembre 2010.

Les enfants, comme les adolescents et les adultes – pour les races disposant de ces différentes phases de la vie, sinon l’ensemble de la population – de toutes les galaxies connaissaient la terrifiante mais néanmoins fascinante légende d’un bus magique ayant traversé la totalité de l’univers, sans même prendre le temps d’admirer les plaines aux mille soleils ou la nébuleuse de Platon. Même si à cause des différents écarts de langues existants dans l’espace, il y avait une erreur de traduction : en effet, l’expression « bus magique » est plus que ridicule et l’idéal serait de parler de bus psionique, ou de quelque chose de similaire.

Mais aujourd’hui, en ce jour où les rêves devenaient réalité, où les mythes s’avéraient vrais durant vingt-quatre heures, la légende allait prendre fin. De la même façon qu’elle avait commencé, pour la même raison mais ailleurs, dans un endroit tout aussi lointain, très lointain. Le point A n’était plus qu’un souvenir et après de multiples détours, le point B était atteint.

Cette nuit étoilée, le Bus dont certaines parties avaient perdu leur peinture rouge, se posa sur une planète inconnue, dévastée, brûlée de toute part. La première à sortir fût la ravissante conductrice, choquée par cette désolation. Le couple de mariés descendit à sa suite et était dans le même état de choc. Laissant le Loup seul, au moins pour un temps, le beau capitaine Jack Harkness fut le dernier à contempler le chaos de l’environnement qui l’entourait. Son corps tout entier tremblait à la fois d’effroi et d’excitation.

« On y est. La planète des Weevils. »


Pendant ce temps, sur Terre.

Au 10 Downing Street, siégeait une femme, seule au centre d’une Table Ronde. Elle était fatiguée et, machinalement, elle enlevait ses escarpins, espérant qu’un homme vienne s’agenouiller devant elle et lui masse les pieds. Caressant ses cheveux bruns, elle se rappelait pourquoi elle était seule ce soir. Elle se rappelait qu’elle avait donné l’ordre à tous ses collègues de partir, de fêter Noël avec leurs proches. Elle ne pouvait pas le faire, car elle avait une fonction trop importante pour se permettre d’avoir des proches, elle ne pouvait qu’empêcher les larmes de couler le long de son visage, assez joli d’ailleurs mais marqué par les guerres et la perte d’êtres chers.

Ces dernières années avaient été longues, douloureuses, et celle-ci l’avait été encore plus que les autres. Elle l’avait passée à traquer une chimère, elle était épuisée, à la limite de la dépression et désespérément seule. Elle sursauta en entendant la voix sombre d’un homme qui était mystérieusement entré dans ce bureau qui était le sien et, en théorie, verrouillé au niveau de toutes les issues.

« Mademoiselle Cooper. »



Dans d’autres cieux, une tête de Weevil s’envolait, déchirée par les griffes d’un loup-garou enragé. La bataille faisait rage et les habitants de cette planète faisaient tout ce qui était en leur pouvoir pour repousser les extra-terrestres qui venaient les envahir, centrant leurs attaques sur le Monstre. Mais ce dernier était couvert par des tirs venant de l’ensemble de son équipe, c’était un élément essentiel du Plan, ce fameux Plan qui avait conduit tout le monde jusqu’ici.

« Allons-y, Alonso ! »

Tel était le cri de guerre poussé par le Capitaine Jack Harkness en sautant sur son compagnon poilu, exécutant les ennemis avec son blaster, en rythme avec ses autres coéquipiers, et aidé par les griffes et mâchoires acérées de sa monture. Il n’aimait pas faire ça, il savait que les Weevils étaient pleins de rage mais ils ne méritaient pas de se faire massacrer, ils étaient manipulés par une puissance supérieure et le Héros était contraint de les exterminer. Il était le meilleur quand il s’agissait de commettre des génocides, mais il se détestait quand il le faisait.

Pour Martha Jones et son mari, c’était plus compliqué. Toute leur vie, ils n’avaient été que des seconds couteaux, une main d’œuvre de remplacement et depuis que cette Lady Christina avait rejoint Jack, cette impression s’était renforcée. Abattre ces Weevils leur redonnait confiance en eux, leur donnait le sentiment d’être utile. Sans oublier ce qu’il y avait à la clef, la finalité de tous ces combats…

Christina de Souza, quant à elle, n’avait rien d’une guerrière, d’un soldat…C’était une voleuse qui en cherchait un autre, celui qui avait fait d’elle ce qu’elle était aujourd’hui. Motivée par sa quête, elle excellait dans l’annihilation de ces choses.


« C’est Madame le Premier Ministre ! répondit Gwen Elizabeth Cooper à l’homme au long manteau noir, aux yeux et cheveux dissimulés par un couvre-chef étrange.
- Pardon, je ne prête pas attention au protocole d’usage lors d’une situation de crise. D’ailleurs, le protocole voudrait que vous me proposiez un thé, il me semble. Même si ce serait plutôt à moi de vous en proposer un, étant donné votre état.
- Le protocole voudrait aussi qu’un intrus aussi insolent que vous prenne au moins le temps de se présenter.
- Mon nom n’a pas grand intérêt et seule la raison de ma présence ici vous importe : il semblerait que le beau Capitaine Jack Harkness à qui vous aviez en un autre temps confié toute votre confiance soit parti chasser l’oie sauvage dans l’Himalaya avec une nouvelle bande de ploucs. Vous abandonnant. Une fois de plus, une fois de trop. Ne serait-il pas temps de penser à le remplacer ? »

Malgré le ton hautain de cet homme face à une Femme de son rang, le Premier Ministre de Grande-Bretagne ne pouvait s’empêcher de le regarder pleine d’admiration et d’espoir, comme le chevalier servant qu’elle avait tant attendu. Reprenant ses esprits, se mordillant la lèvre, souriante et avec les yeux d’une conquérante, elle lui ordonna tout en montrant le sol :

« A genoux. »


« Quoi de neuf, Docteur ? »

La voix haineuse de Jack Harkness qui s’élevait devant un rassemblement de cadavre, chevauchant le jeune Alonso Frame s’adressait à l’être au long pardessus marron clair qui lui tournait le dos pour mener quelques expériences dans le cœur de cette planète chaotique. Laissant régner un silence pesant, absorbé par son Ultime Œuvre, il finit par se retourner, dévoilant son visage en apparence jeune mais pourtant si vieux, ne détournant en aucun cas ses yeux de ceux du Capitaine, même pas pour constater que le reste de sa reconstitution d’un Torchwood, se remémorant des combats titanesques, des sauvetages épiques de l’univers…

- Alors, c’est ça les Plus Grands Héros de la Terre ? L’Aberration, son amant, et les laissés pour compte ? C’est vous qu’on a envoyés pour me récupérer ?

Les grognements d’Alonso n’empêchèrent pas Harkness de garder son sang-froid et de faire un geste intimant l’ordre à ses coéquipiers de ne pas intervenir. Il avait réuni les principaux Enfants du Temps, il les avait conduits jusqu’ici et les avait transformés en assassins. Le reste du fardeau était à lui, il allait affronter seul le retour à la réalité, subir seul la chute de tous ses espoirs concernant l’innocence du Docteur.

- Je vous épargnerai les blagues sur la chirurgie esthétique car je suis venu ici de mon plein gré, Docteur. L’ensemble de l’univers veut vous tuer, j’aimerais comprendre pourquoi et vous sauver. »

Un portail orange commençait à s’ouvrir derrière le Docteur. Il touchait enfin au but.

- Il est trop tard pour me sauver. Moi comme le reste de l’univers. Tout ça n’a plus d’importance.
- Explique-leur, Père.

L’homme entièrement recouvert de noir, celui qui avait poussé Jack et Alonso à réunir une équipe pour trouver le nouveau Docteur venait d’apparaitre derrière celui-ci, lui saisissant la gorge, armé d’un sabre sonique. Mais la même énergie sonique émanant du Docteur lui-même le projeta contre une paroi qui brisa son casque, dévoilant un visage connu de toutes les personnes présentes, déchainant le Loup qui courut vers lui faisant au passage tomber son ami.

- Deux Docteurs ? interrogea Harkness en essayant de se relever.
- Non. Enfin oui… Mais non. C’est le Docteur Donna, mon clone. Le Méchant Loup, qui a donné une partie de son énergie à Alonso pour que vous puissiez me retrouver et me tuer. Libre à vous de le faire. Ou au moins d’essayer. Mais ayez au moins suffisamment d’esprit pour voir qui est le psychopathe.

Le Docteur Donna s’était relevé et se rapprochait de son créateur, tremblant, souffrant depuis toutes les parties de son corps.

- Face de Boe a affronté les Judoons, est devenu un hors-la-loi chassé sur sa Terre d’accueil, s’est allié aux principales familles de Raxacoricofallapatorius, a écouté chanter les Oods, s’est servi d’enfants Adipose comme informateurs….Tout ça pour te retrouver. Et te sauver de la Proclamation de l’Ombre, qui veut ta Fin.
- C’est tout ?
- …Rose.
- Quoi, Rose ?
- Elle a encore un peu d’énergie temporelle en elle. Elle a vu ce que tu allais faire. Si tu passes ce portail, l’univers tel qu’on le connait brûlera. Et les autres univers aussi.

Le Gallifréen regarda en l’air, pensif avant de projeter une charge d’énergie sonique depuis son tournevis jusqu’à son « fils », transperçant cette fois son torse. Il n’allait pas mourir, Martha était médecin après tout, elle le soignerait. Mais il laisserait tout le monde tranquille un moment. Tout ça était si…

- Absurde. Rose Tyler n’est qu’une enfant gâtée persuadée d’avoir toujours raison, parce qu’elle était aussi stupide qu’amoureuse ! »

Même s’il n’avait qu’un seul cœur, celui d’Harkness battait de plus en plus vite. Perdu par autant de révélations et autant de tension en même temps, il était incapable de garder son calme et fit la première chose qui lui passait par la tête : sauter sur le Docteur et passer à travers le portail.

En une fraction de seconde, celui-ci avait disparu, tout comme une quelconque trace du Docteur et du Capitaine. L’univers était-il perdu ?


Le lendemain sur les ruines du Valiant se tenait une armée. Une armée dirigée par un futur colonel qui la veille était venu rendre visite au Premier Ministre et qui aujourd’hui s’apprêtait à lancer l’opération la plus importante de toute l’Histoire britannique.

« Mesdames, Messieurs. Suite aux différents échecs de U.N.I.T pour capturer l’Ennemi Universel Numéro Un et ses compagnons, nous ne pouvons plus nous permettre de faire confiance à l’O.N.U. Le Royaume-Uni doit gérer cette crise seul, quitte à s’attirer les foudres des autres grandes puissances mondiales, comme les Etats-Unis. Ceux qui veulent partir ne seront pas retenus. Ceux qui veulent rester : reconstruisez cette machine, utilisez tout l’arsenal nécessaire et trouvez-moi les alliés du Docteur. Puis exécutez-les. Il finira seul, alors que nous avons le soutien de notre gouvernement. Qui est avec moi ? »

L’homme, qui hier n’était qu’un illustre inconnu, avait été adoubé - chose qui lui paraissait étrange, persuadé que seule la Reine en était capable, même si de toute façon il n'en voyait pas l'intérêt - et était acclamé par toute une foule. Un Nouveau Torchwood était en place. Les choses sérieuses allaient pouvoir commencer.


_________________
Et si...Jack Harkness partait à la recherche du Docteur ?

"Allons-y Alonso !"


Dernière édition par Emmessem le Lun 11 Nov 2013 - 20:26; édité 10 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Dim 6 Mar 2011 - 22:02    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
aviva94
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2009
Messages: 51
Localisation: Dans les bras de mon Capitaine...
Féminin Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 12:40    Sujet du message: New Torchwood [En cours] Répondre en citant

Ouh là, ça commence fort ! Mais qui est donc cet homme qui a "tué" le Capitaine ?
_________________
Revenir en haut
Tessa
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2009
Messages: 100

MessagePosté le: Mer 9 Mar 2011 - 15:21    Sujet du message: New Torchwood [En cours] Répondre en citant

J'aime beaucoup la phrase finale: elle rappelle bien des souvenirs aux"amis" du Docteur et, en même temps, elle signe, dans la fic, le début d'une nouvelle ère pour Jack Harkness. Bien sûr, on se pose beaucoup de questions: qui est cette ombre en noir ? Que veut-elle ? Mais c'est le propre des bonnes histoires: susciter des interrogations ! Tout ce qu'on espère c'est que la suite ne nous fera pas trop attendre et qu'elle nous permettra de répondre à ces questions. Un début très réussi !
Revenir en haut
Emmessem
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2011
Messages: 91
Localisation: Terre, 2011
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien

MessagePosté le: Mer 9 Mar 2011 - 15:45    Sujet du message: New Torchwood [En cours] Répondre en citant

Merci pour ces compliments, content que ça vous ai plus Smile

Ce premier a eu l'effet estompé, à savoir mettre en place la nouvelle vie de Jack, plaire et faire en sorte que le lecteur se pose énormément de questions^^. Je promets pas de répondre à tout dans le chapitre suivant mais ce qui est sûr c'est qu'il y en aura un ! En espérant qu'il vous plaise aussi Smile

PS : Au niveau du rythme de publicaton, j'avais pensé faire un chapitre par mois, voir deux quand j'ai vraiment beaucoup de temps, vous en pensez quoi ?
_________________
Et si...Jack Harkness partait à la recherche du Docteur ?

"Allons-y Alonso !"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Tessa
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2009
Messages: 100

MessagePosté le: Mer 9 Mar 2011 - 16:12    Sujet du message: New Torchwood [En cours] Répondre en citant

Deux chapitres par mois serait bien, mais tout dépend du temps dont tu disposes. Écrire doit venir spontanément, donc il ne faut pas te forcer à suivre absolument un rythme que tu as du mal à suivre. Le mieux est de suivre ton inspiration et les lecteurs que nous sommes s'adapteront à ton rythme. Au pire, nous relirons les chapitres précédents. Fais comme tu le sens et comme tu le peux. Certains métiers ou certaines études sont très astreignants et tout le monde comprendra que tu as besoin de temps. Ne t'en fais pas! Nous serons patients !
Revenir en haut
Emmessem
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2011
Messages: 91
Localisation: Terre, 2011
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien

MessagePosté le: Mar 26 Avr 2011 - 09:12    Sujet du message: New Torchwood [En cours] Répondre en citant

Chapitre 2 enfin en ligne !
_________________
Et si...Jack Harkness partait à la recherche du Docteur ?

"Allons-y Alonso !"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
CptJackHarkness
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2010
Messages: 190
Localisation: Dans le Hub à Cardiff, ou en train de chasser les Weevils avec mon Capitaine !!!!
Féminin Lion (24juil-23aoû) 猴 Singe

MessagePosté le: Jeu 28 Avr 2011 - 13:05    Sujet du message: New Torchwood [En cours] Répondre en citant

Je viens de découvrir cette fanfiction et je dois dire que le début me plaît beaucoup.

Vivement la suite !!!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Emmessem
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2011
Messages: 91
Localisation: Terre, 2011
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien

MessagePosté le: Jeu 28 Avr 2011 - 13:49    Sujet du message: New Torchwood [En cours] Répondre en citant

Merci de ce compliment Cpt ! Ca fait plaisir !

La suite viendra bientôt en théorie ! En attendant j'ai rajouté une bannière-couverture pour décorer !
_________________
Et si...Jack Harkness partait à la recherche du Docteur ?

"Allons-y Alonso !"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
CptJackHarkness
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2010
Messages: 190
Localisation: Dans le Hub à Cardiff, ou en train de chasser les Weevils avec mon Capitaine !!!!
Féminin Lion (24juil-23aoû) 猴 Singe

MessagePosté le: Ven 6 Mai 2011 - 10:45    Sujet du message: New Torchwood [En cours] Répondre en citant

D'accord, je vais attendre la suite avec impatience alors, ^^.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Emmessem
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2011
Messages: 91
Localisation: Terre, 2011
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien

MessagePosté le: Jeu 2 Juin 2011 - 17:05    Sujet du message: New Torchwood [En cours] Répondre en citant

Bon j'ai été dans l'incapacité d'écrire pendant 2 semaines à cause d'un problème d'ordinateur mais je suis redevenu opérationnel et je suis rempli d'idées Smile

Bientôt la suite donc !
_________________
Et si...Jack Harkness partait à la recherche du Docteur ?

"Allons-y Alonso !"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Tessa
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2009
Messages: 100

MessagePosté le: Jeu 2 Juin 2011 - 17:48    Sujet du message: New Torchwood [En cours] Répondre en citant

Chouette ! la suite bientôt ! Tant mieux: on l'attend avec impatience! Bon courage !
Revenir en haut
Emmessem
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2011
Messages: 91
Localisation: Terre, 2011
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien

MessagePosté le: Ven 15 Juil 2011 - 08:08    Sujet du message: New Torchwood [En cours] Répondre en citant

Il a mis beaucoup de temps à arriver (l'espace c'pas la porte à côté^^) mais il est là ! Le chapitre 3 !
_________________
Et si...Jack Harkness partait à la recherche du Docteur ?

"Allons-y Alonso !"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
CptJackHarkness
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2010
Messages: 190
Localisation: Dans le Hub à Cardiff, ou en train de chasser les Weevils avec mon Capitaine !!!!
Féminin Lion (24juil-23aoû) 猴 Singe

MessagePosté le: Ven 15 Juil 2011 - 20:24    Sujet du message: New Torchwood [En cours] Répondre en citant

Nouveau chapitre très intéressant. Qu'est ce que c'est que ce loup géant ???

Vivement la suite !!!!!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Emmessem
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2011
Messages: 91
Localisation: Terre, 2011
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien

MessagePosté le: Jeu 4 Aoû 2011 - 09:40    Sujet du message: New Torchwood [En cours] Répondre en citant

Content que ça te plaise Captain, merci.

La suite est en ligne !
_________________
Et si...Jack Harkness partait à la recherche du Docteur ?

"Allons-y Alonso !"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
CptJackHarkness
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2010
Messages: 190
Localisation: Dans le Hub à Cardiff, ou en train de chasser les Weevils avec mon Capitaine !!!!
Féminin Lion (24juil-23aoû) 猴 Singe

MessagePosté le: Jeu 4 Aoû 2011 - 10:22    Sujet du message: New Torchwood [En cours] Répondre en citant

Lady Christina, c'est la voleuse dans Planet of the Dead ????????????

Joli chapitre, la suite, stp.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:57    Sujet du message: New Torchwood [En cours]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Torchwood fan-fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com