Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 6
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jalias
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2009
Messages: 237
Localisation: Saint Cloud
Masculin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 12 Avr 2011 - 22:50    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat Répondre en citant

Et oui, moi aussi j'y vais de mon petit commentaire (pour une fois que j'ai un peu le temps!). Pour... ne pas rajouter grand chose de nouveau à ce qui a déjà été dit (et là, tout de suite, mon post fait utile!)

Bref, un double épisode bien sympathique, drôle, rythmé, mais qui souffre d'utiliser tous les poncifs habituels du sieur Moffat ; qui, même si je l'adore toujours autant et des épisodes comme Time of Angels/Flesh & Stone me rappelle à quel point il est brillant, devrait vraiment faire attention à se renouveler. Sur le timey-wimey stuff bien sûr, mais pas que : je sais que la réplique d'Amy reprise du final de la s5 en a fait sourire beaucoup, moi ça m'a gonflé. J'aime bien les gags récurrents mais là je sais pas c'est trop.
J'en vois trop de répliques récurrentes comme ça dans la série en ce moment. Enfin, comme le dit Tyr, ce n'est qu'un petit en cas, sensé parodier un peu la série, et donc force est de reconnaitre que ça remplit bien son office. Et puis Moffat sait toujours aussi bien gérer ses personnages!

Mais c'est moins brillant que Time Crash, et indispensable que le children in need entre la saison 1 et la 2.

Par contre, petite remarque pour la présentation Embarassed . Si le premier épisode s'appelle bien "Space", le second lui s'intitule "Time" (si je me trompe pas Mr. Green )
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 12 Avr 2011 - 22:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Emma
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2011
Messages: 209

MessagePosté le: Mar 19 Avr 2011 - 09:45    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat Répondre en citant

Perso j'ai pas trouvé ça brillant, je déteste de plus en plus ces histoires qui tournent en boucle sans réelles explications valables (le coup du "ton futur toi me l'a dit dans le passé et c'est pour ça que tu dois faire ça" finit par me hérisser le poil), je ne pense pas qu'il fallait en faire plus après "Time crash".

La saison 5 repose en parti sur ça (j'ai pas aimé du tout), maintenant ce truc et puis quoi après ? Toute la saison 6 ne va être qu'un énorme "la poule ou l'œuf" ?

Perso je préférait Steven Moffat encadré par RTD. Seul il est moins bon.

Et le coup de focaliser sur la jupe d'Amy, c'est tout simplement lamentable, on est en 2011 et cette série qui se veut d'avant garde focalise 10 mn sur la jupe d'une fille à faire culpabiliser toutes les femmes de se mettre en jupe. On est pas très loin du "je l'ai pas violé, elle l'a bien cherché, elle était en jupe", quand on fait dire à Rory qu'il a été distrait par Amy. C'est la faute à la femme en jupe si j'ai appuyé sur le mauvais bouton. Vraiment j'ai pas aimé du tout !
Revenir en haut
Ricardo
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2010
Messages: 119

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2011 - 10:34    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat Répondre en citant

Je trouve normal qu'une série sur les voyages temporels joue avec le temps, non ?
Reprocher à la série ces boucles temporels c'est un peu comme si on regardait un western en disant "Oh non, pas encore le coup du duel au révolver sur une place déserte".
Le TARDIS ne pouvant pas revenir dans le fil des événements, ce genre de boucle sera de toute façon limitée.

Surtout qu'en plus des boucles temporels, il y a aussi un jeu sur l'espace dans cet épisode : "L'extérieur est l'intérieur", ça fait penser à la fameuse bouteille de Klein.
_________________
Doctor Who : Un MacGyver avec un tournevis sonique Wink
Revenir en haut
Emma
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2011
Messages: 209

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2011 - 13:01    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat Répondre en citant

J'ai fait une réponse sur le topic consacré à River Song, mais ça marche aussi pour ici. Perso, je ne pense pas qu'une série qui voyage dans le temps doit jouer avec les paradoxes temporels, ça n'a rien à voir. Ton exemple sur les western ne marche pas. Moffat tourne toujours en rond sans rien expliquer.
Jouer avec le temps OUI, jouer avec les paradoxes temporels NON. C'est casse gueule, dangereux, et qu'on le veuille ou non il n'est pas du tout doué la dedans, il ne donne jamais d'explication, reste toujours dans le flou et à chaque téléspectateur de s'en accommoder. Même LOST (que je n'ai pas aimé) a fait mieux dans les paradoxes temporels, ils étaient plutôt doués là dedans, ils ont quasi fait un sans faute. Pas Moffat.

A partir de là je copie colle :

Bon, j'ai fait la liste de tous les épisodes dont Moffat avait signé le scénario, et en fait même si la plupart de ces épisodes sont grandioses, c'est quand même lui qui adore foutre la merde dans les timeline depuis le début.

On commence avec la saison 1 et le double épisode "the empty child" et "the doctor dances" où Moffat n'introduit pas moins qu'un Agent du Temps né au 51ème siècle. Jusque là seul le docteur pouvait se déplacer dans le temps et l'espace, y'avait bien des télétransporteurs (cassandra qui s'enfuit par télétransportation dans le 101 par exemple) mais pas de voyages dans le temps.

Ensuite dans la saison 2 Moffat écrit un des meilleurs épisodes ("The Girl in the Fireplace") qui met en scène une cheminée magique qui peut amener les gens du 51ème siècle à bord d'un vaiseau spatial au 18ème siècle dans la vie de madame de pompadour, et vice versa. Même si c'est un de mes épisodes préféré, faut quand même avouer que l'idée est très très con et que la fin est très (trop ?) simpliste, et les explications très moyennes. Là encore voyage dans le temps, du 51ème siècle vers le passé, introduit par Moffat.

Passons à la saison 3 avec l'épisode "Blink", excellent épisode au premier abord mais qui m'a toujours chiffoné dans l'utilisation, là encore du voyage dans le temps. Pourquoi certains revenaient vieux au présent et pourquoi le docteur restait bloqué dans les 60's ? Et puis pour la première fois Moffat introduit des paradoxes temporels (que j'appelle personnellement qui de l'œuf ou de la poule, ou plus communément bullshit). Ainsi, à la fin de l'épisode, "la scène finale se passe un an plus tard. Alors que Sally s'interroge sur la façon dont la transcription du dialogue (qu'elle a en main) a été remise au Docteur, elle l'aperçoit soudain dans la rue, sortant d'un taxi avec Martha, armés d'arc et de flèches. Elle accourt vers lui et l'appelle, mais il ne la reconnaît pas. Elle comprend alors que, pour le Docteur qu'elle rencontre, les événements n'ont pas encore eu lieu. Réalisant tout, elle lui donne tous les documents qui permettront au docteur de se sortir de 1969, en lui disant qu'il en aura besoin dans le futur." (merci wikipedia ). Donc pour Moffat, c'est là que commence son obsession du paradoxe, et personnellement, étant assez réfléchie, je trouve ça très bancal. Ca passe sur quelques épisodes très bons au demeurant, mais pas sur des arcs de saison.

Ensuite vient le minizode "Time Crash", de Moffat également. Et oui, que se passe t-il si deux docteurs à bord de deux différents tardis entrent en collision ? Trop simple, comme ça s'est déjà produit pour le plus âgé, il n'a qu'a appuyer sur le bon bouton directement, sommes nous bête ? Très sympa en minizode pour rire et se détendre, sauf que visiblement Moffat prend les paradoxes temporels très au sérieux.

Vient ensuite la saison 4 et le double épisode signé Moffat encore "Silence in the Library" et "Forest of the Dead", et l'introduction d'un nouveau personnage (River Song) qui pourrait venir du 51ème ou 52ème siècle, ou tout du moins, avec ce qu'on connait de la saison 5, en aurait la technologie. Beaucoup de questions de timeline et de possibilités, pas encore de réponse, mais jusqu'à présent, les réponses de Moffat n'ont pas été à la hauteur de mes attentes. Je pense qu'il n'a pas les compétences pour jouer avec le temps comme il s'y emploie.

Puis la saison 5 où Moffat passe carrément aux commandes, et tout l'arc de la saison repose sur un énorme paradoxe temporel ET spatial, dont les clés de compréhension restent quand même un peu bancales.

L'épisode de Noël, "A Christmas Carol", est très réussi mais reste bancal au niveau du paradoxe temporel.
Et le double minizode "space" et "time" est un grandiose foutage de gueule. Très bien fait, mais reposant sur un nuage de vent faut le reconnaitre.


Conclusion : Moffat a une passion pour le 51ème siècle (tous les épisodes se passant au 51ème siècle ont été écrit par Moffat), il a introduit l'Agence du Temps, Jack Harckness, les statues de pierre et River Song. River peut se déplacer dans le temps, donc il y a de fortes chances qu'elle bosse pour l'Agence du Temps.

Je ne sais pas comment c'était la première série, mais pour la seconde, c'est Moffat qui a introduit tous ces problèmes et paradoxes temporels. Je trouve qu'il les gère trop simplement. Avant j'étais justement hyper impressionnée par les solutions/réponses apportées à cette série qui étaient toujours très intelligentes et humanistes, jamais complaisantes. La saison 5 m'a déçue sur ce plan là, et je crois que si Moffat s'obstine dans ses paradoxes temporels, j'ai peur que la série attire de moins en moins de public et que personne ne veuille la reprendre tellement Moffat aura foutu le bordel dans tous les siècles.
Revenir en haut
Elrique
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2011
Messages: 153

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2011 - 13:46    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat Répondre en citant

Je comprends assez ton raisonnement sauf que je ne vois pas trop ton soucis avec les "paradoxes temporelles" car il y a trop de définition là-dessus, pourrais-tu d'écrire ce que c'est pour toi pour que je comprenne mieux ce qui te chiffonne avec ça ? Car c'est souvent pour ça qu'on aime la S-F et que c'est souvent autour de ça que les scénarios sont tournés.

Par contre, je te trouve un peu trop dur à charger "Moffat" sur tous ces problèmes que tu fais remarquer car pour beaucoup de choses qu'il a créé, c'était surtout sur commande de "Russell T Davies" comme "River" et même "Jack" ou même l'Agence du temps. Mais "Russell T Davies", en lui demandant tout ça, il fait bien comprendre qu'il n'avait pas d'idées réelles en tête mais que ce serait pour plus tard et permettre des rebondissements (sauf pour "Jack" puisque c'était pour produire le spin-off "Torchwood").

"Moffat" n'était qu'un scénariste parmi d'autres et n'avait aucun pouvoir sur la série et son histoire.

Moi, je pense que "Moffat" ayant reprit le "bébé" avant la fin de ce que voulait "Russell T Davies", il a du justement faire tout un travail de fond pour essayer que tout ce qu'on lui a commandé au départ et sans savoir ce qu'il allait en advenir de tout ça, devienne cohérent au fur et à mesure. Je pense même que c'est un beau "challenge" pour lui et effectivement, on verra par la suite si c'est gagné ou gâché.
_________________
Revenir en haut
Emma
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2011
Messages: 209

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2011 - 14:36    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat Répondre en citant

Ce que j'appelle "paradoxe temporel" dans ce cas précis, c'est quand il n'y a pas de début et pas de fin, que l'un ne peut exister sans l'autre et vice versa (l'œuf ou la poule quoi).

Si je prend l'exemple de l'épisode "Blink", "la scène finale se passe un an plus tard. Alors que Sally s'interroge sur la façon dont la transcription du dialogue (qu'elle a en main) a été remise au Docteur, elle l'aperçoit soudain dans la rue, sortant d'un taxi avec Martha, armés d'arc et de flèches. Elle accourt vers lui et l'appelle, mais il ne la reconnaît pas. Elle comprend alors que, pour le Docteur qu'elle rencontre, les événements n'ont pas encore eu lieu. Réalisant tout, elle lui donne tous les documents qui permettront au docteur de se sortir de 1969, en lui disant qu'il en aura besoin dans le futur." (merci wikipedia )
Si Sally n'avait pas pas remis la transcription au docteur, il n'aurait pas pu l'aider, et s'il ne l'avait pas aidée, elle n'aurait pas pu lui remettre de transcription : ça n'a pas de sens. On peut dire "boucle temporelle" plutôt que "paradoxe temporel" peut être, mais la boucle est baclée (j'ai pas pu m'en empêcher, ah ah)

Je ne vais pas tout détailler, mais je trouve que dès que Moffat touche au temps il se plante, parce qu'il n'est pas assez rigoureux et qu'il n'entrevoit pas tout. C'est un bon scénariste, il invente des histoires et des personnages sympas, mais dès qu'on creuse on se rend compte que les fondations ne sont pas très solides.

Et la saison 5, on peut crier au génie, c'est quand même une énorme boucle temporelle bancale :
- si le docteur du musée ne donne pas son tournevis à Rory dans le passé, il ne peut pas réouvrir le Pandorica et en faire sortir le docteur. Et si le docteur n'est pas sorti du Pandorica, il ne peut pas se retrouver au musée pour partir dans le passé donner son tournevis à Rory. C'est quand même couillu comme scénario. Il est prisonnier, et alors que c'est quand même grandiose le plan de tous les ennemis réunis, il s'en sort par une pirouette de boucle temporelle. Et comme c'est déjà pas suffisant, c'est le Rory du présent qui dit au docteur dans le musée qu'il lui a donné son tournevis après la mort d'Amy dans le passé.
Je ne vais pas détailler toutes les boucles de la saison 5, mais franchement je ne les trouve pas à la hauteur de la série, qui mérite mieux. C'est pour ça que je dis que Moffat est entrain de tout foutre en l'air avec les boucles temporelles (ou paradoxe temporel).
Revenir en haut
Nafoute
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 586
Localisation: Cornimont
Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2011 - 23:58    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat Répondre en citant

Emma a écrit:
si le docteur du musée ne donne pas son tournevis à Rory dans le passé, il ne peut pas réouvrir le Pandorica et en faire sortir le docteur. Et si le docteur n'est pas sorti du Pandorica, il ne peut pas se retrouver au musée pour partir dans le passé donner son tournevis à Rory. C'est quand même couillu comme scénario. Il est prisonnier, et alors que c'est quand même grandiose le plan de tous les ennemis réunis, il s'en sort par une pirouette de boucle temporelle. Et comme c'est déjà pas suffisant, c'est le Rory du présent qui dit au docteur dans le musée qu'il lui a donné son tournevis après la mort d'Amy dans le passé.
Je ne vais pas détailler toutes les boucles de la saison 5, mais franchement je ne les trouve pas à la hauteur de la série, qui mérite mieux. C'est pour ça que je dis que Moffat est entrain de tout foutre en l'air avec les boucles temporelles (ou paradoxe temporel).

Concernant les boucles temporelles et les paradoxes qu'elles engendrent, quand la conséquence provoque la cause et inversement (le principe "bullshit" comme tu l'appelles - j'adore !), je suis d'accord avec toi, Moffat en est le roi, il aime ça et il ne se fait pas prier pour le montrer (ça se voyait déjà avec "The Curse of Fatal Death"). Mais bon, sérieusement, est-ce qu'il l'a utilisé tant de fois que ça ? Faisons les comptes :

- "Blink" : rien de tout ça ne se serait passé si Sally n'avait pas donné le script au Docteur (d'ailleurs, si elle n'avait pas donné le script au Docteur, elle n'aurait pas eu de script à donner au Docteur). Ici, tout l'épisode repose sur le principe "bullshit", et c'était nouveau pour pas mal de spectateurs (à part les fans de Harry Potter).

- Le minizode "Time Crash" : là, c'est du bullshit pur et dur, on est d'accord : le Doc se souvient avoir été lui en plus jeune qui se regardait trouver la solution au problème, solution qu'il connaissait parce qu'il se souvenait s'être vu etc. Bref, le serpent qui se bouffe la queue. Mais bon, c'est un minizode, qui n'a rien à voir avec les arcs narratifs des saisons suivante et précédente, donc ça passe.

- "The Big Bang" : OK, là, je suis d'accord, ya plein de bullshit de partout, mais en même temps, ce n'est visible qu'au début de l'épisode, et mis à part l'exemple du screwdriver, tous les autres (le prospectus pour Amelia, sa boisson, etc) sont plutôt là pour le côté humoristique. Donc de là à dire qu'il "y en a plein" et que "ça fout tout en l'air"...

- Le minizode "Space & Time" : bon bah comme je l'ai dit dans un autre post, c'est du Time Crash réchauffé, rien d'autre. Et comme c'est un stand-alone, ça n'a eu et n'aura aucune incidence sur les arcs narratifs.



Et c'est tout. Toute l'histoire avec River, on peut pas dire que ce soit du bullshit, puisqu'on ne connait pas encore le fin mot de l'histoire. Et l'épisode "The Girl in the Fireplace" n'utilisait aucun paradoxe, juste une (simple) histoire de voyage temporel.

Donc même si je suis d'accord avec toi pour dire que Moffat use et abuse des paradoxes bullshit, rares sont les fois où ces paradoxes ont réellement mal servi l'histoire ou facilité une ellipse scénaristique. À mon sens, ce qui a fait le plus de mal à la saison 5, c'est le final capillotracté qui fait que le Docteur revient d'entre les morts parce qu'une gamine se souvient de lui...
_________________
La Wibbly Wobbly Team recrute.
Si vous voulez aider à la création de sous-titres français pour les épisodes classiques, cliquez ci-dessous :


Dernière édition par Nafoute le Ven 22 Avr 2011 - 05:56; édité 1 fois
Revenir en haut
Ricardo
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2010
Messages: 119

MessagePosté le: Jeu 21 Avr 2011 - 21:23    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat Répondre en citant

Pour répondre à Emma, je pense juste totalement le contraire (sur les paradoxes, la "rigueur" de Moffat, ...).

D'abord, les "boucles temporelles" ne créaient pas des paradoxes, elles les résolvent.
Un paradoxe temporel, c'est par exemple quand un homme remonte dans le temps pour tuer son père : quand tu repasses le "film" plusieurs fois, tu vois qu'il y a plusieurs versions :
* L'homme remonte le temps et tue son père
* Son père étant mort, l'homme ne naît pas
* L'homme ne naissant pas, il ne remonte pas dans le temps tuer son père
* Son père n'étant pas mort, il donne naissance à l'homme
* L'homme peut donc remonter le temps et tuer son père

Dans une boucle temporelle à la Moffat (mais aussi dans Harry Potter), il n'y a qu'une seule version du "film" même si on le rejoue plusieurs fois donc les paradoxes sont impossibles.

Dans la boucle, la causalité tourne en rond (l'événement futur provoque l'événement passé qui provoque l'événement futur), la question de la poule ou de l'œuf n'est du coup plus du tout pertinente.
Ce n'est pas l'explication (de Moffat) qui pose problème mais la question (comme c'est le cas par exemple des questions "Quel est le bout de ce cerceau ?" et "Où se trouvent les coins de ce cercle ?")

Dans les retours dans le temps "à l'ancienne" (dans les premières saisons, dans les "Retour vers le futur"), il y a au contraire des paradoxes plus ou moins cachés si on rejoue le "film" plusieurs fois, c'est d'ailleurs pour ça qu'ont été introduits les "points fixes" temporels (pour que l'histoire ne change pas trop).
Même si c'est plus facile à comprendre pour le spectateur, c'est moins rigoureux (le comble pour moi a été l'épisode où Rose sauve son père et où des monstres arrivent pour manger l'espace-temps).

D'ailleurs, les boucles temporelles à la Moffat s'observent en physique quand des couples particule - antiparticule apparaissent dans le vide.
Sur un dessin, ce sera plus clair : Le temps s'écoule de gauche à droite, les vagues correspondent au vide, la particule du dessus avance dans le temps, celle du dessous recule dans le temps et s'interprète comme une antiparticule quand on considère le temps dans le sens normal.

Du coup, quand on prends le temps dans le sens normal, il n'y a rien, apparaissent subitement une particule et son antiparticule qui s'éloignent puis se rapprochent et s'annihilent ... et il n'y a plus rien.
Pour la particule, elle remonte le temps puis "attend" que le temps passe pour revenir à son point de départ avant de reculer de nouveau dans le temps (et la boucle est bouclée)

Emma a écrit:
- si le docteur du musée ne donne pas son tournevis à Rory dans le passé, il ne peut pas réouvrir le Pandorica et en faire sortir le docteur. Et si le docteur n'est pas sorti du Pandorica, il ne peut pas se retrouver au musée pour partir dans le passé donner son tournevis à Rory. C'est quand même couillu comme scénario. Il est prisonnier, et alors que c'est quand même grandiose le plan de tous les ennemis réunis, il s'en sort par une pirouette de boucle temporelle. Et comme c'est déjà pas suffisant, c'est le Rory du présent qui dit au docteur dans le musée qu'il lui a donné son tournevis après la mort d'Amy dans le passé.

Avec tes "si", tu essaies de chercher le début de la boucle alors qu'il n'y en a pas (puisque c'est une boucle justement). D'ailleurs, tu montres qu'elle est cohérente globalement puisque que le retrait d'un détail la détruit.

Nafoute a écrit:
Et c'est tout. Toute l'histoire avec River, on peut pas dire que ce soit du bullshit, puisqu'on ne connait pas encore le fin mot de l'histoire. Et l'épisode "The Girl in the Library" n'utilisait aucun paradoxe, juste une (simple) histoire de voyage temporel.

Je ne suis pas d'accord, il est clair que l'histoire de River est une boucle temporelle qui intervient dans "The Girl in the Library", l'épisode des Anges et celui de la Pandorica : c'est une énorme boucle qui devrait se "boucler" à la saison 6.
D'ailleurs, pour le docteur, la boucle commence dans "The Girl in the Library" (c'est sa première rencontre) alors que pour River, c'est là qu'elle se termine (puisqu'elle y meurt). Du point de vue de River, les épisodes successifs remontent le temps (Elle en sait de moins en moins sur le docteur et inversement) ^^

PS : On avait aussi évoqué ces problèmes dans ce topic
_________________
Doctor Who : Un MacGyver avec un tournevis sonique Wink
Revenir en haut
Elrique
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2011
Messages: 153

MessagePosté le: Jeu 21 Avr 2011 - 22:26    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat Répondre en citant

Je n'aurai pas fait mieux (et j'en avais la flemme).^^

Juste pour précision :
Ricardo a écrit:
Pour répondre à Emma, je pense juste totalement le contraire (sur les paradoxes, la "rigueur" de Moffat, ...).

D'abord, les "boucles temporelles" ne créaient pas des paradoxes, elles les résolvent.
Un paradoxe temporel, c'est par exemple quand un homme remonte dans le temps pour tuer son père : quand tu repasses le "film" plusieurs fois, tu vois qu'il y a plusieurs versions :
* L'homme remonte le temps et tue son père
* Son père étant mort, l'homme ne naît pas
* L'homme ne naissant pas, il ne remonte pas dans le temps tuer son père
* Son père n'étant pas mort, il donne naissance à l'homme
* L'homme peut donc remonter le temps et tuer son père


Juste pour compléter pour des accros comme moi, quand on parle du "paradoxe du grand-père" (c'est son nom) et qu'on fait cette boucle temporelle, c'est en introduisant un "multivers" (une superposition ou un ensemble de plusieurs univers possibles dont le notre). On peut considérer cette technique presque vitalle pour les scénaristes en général sur les voyages temporelles. De mémoire, c'est ce qu'utilisaient, comme exemple connu, les scénaristes de SG1, il me semble.
Un bon exemple de "paradoxe du grand-père" sans l'introduction du "multivers" est le premier "Retour vers le future" où le héros (Mc Fly, Marty) et sa famille sur sa photo disparaissent de toute existence au fur et à mesure que ses parents ne s'embrassent pas.

Et pour le fait que "Moffat" fasse des "boucles" dans une "boucle" qu'on aura la fin plus tard (je caricature, bien sur) pour en comprendre tout son sens, j'adhère volontiers et c'est très fort de sa part.

Belle analyse et explication, Ricardo.
_________________
Revenir en haut
shu
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2011
Messages: 90
Localisation: Paris - France - 2011
Féminin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Mer 27 Avr 2011 - 05:22    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat Répondre en citant

ça fait plusieurs jours que je tente de donner un nom à ce qui déplait dans la saison 5, merci merci !
Moi aussi je trouve que trop de "bon alors je te donne le screwdriver dans le passé afin que tu me sauves" etc c'est un peu trop, mais j'ai l'impression que (et j'espère) Moffat a prévu quelque chose sur plusieurs saisons (voire toute la période de 11) où là on aura enfin une grosse explications. J'espère juste que ça ne viendra pas trop tard, parce que là, la fin de la saison 5 ne donne absolument AUCUNE réponse.

Pour ce petit épisode ça fonctionne, mais pourquoi ça l'a pas fait quand le Docteur est passé la première fois ? YA aucune logique. Et pourquoi les envoyer quelques secondes dans le passé changerait quelque chose (à par pour quel levier activer).
Le coup de la jupe moi ça m'a fait rire, elle n'a pas de tenue trop vulgaire, c'est assez branché comme style non ? Court, mais branché Mr. Green
_________________
Revenir en haut
GTalk/Jabber
Zarbi
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2011
Messages: 86
Localisation: Toulouse
Masculin

MessagePosté le: Mer 27 Avr 2011 - 10:21    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat Répondre en citant

Ça s’appelle juste de l'absurde en fait.
J'ai l'impression que l'esprit cartésien Français a un peu de mal avec.

Ça peut s'apparenter a de la facilité scénariste, personnellement tant que le tout est drôle et bien rythmé, ça ne me pose aucun problème.
C'est une composante qui fait aussi partie de l'univers du Docteur et qui c'est vrai n'avait pas été utilisé par Davis auparavant.
_________________
Revenir en haut
YAS
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2011
Messages: 77
Localisation: paris
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 27 Avr 2011 - 10:57    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat Répondre en citant

Donc même si je suis d'accord avec toi pour dire que Moffat use et abuse des paradoxes bullshit, rares sont les fois où ces paradoxes ont réellement mal servi l'histoire ou facilité une ellipse scénaristique. À mon sens, ce qui a fait le plus de mal à la saison 5, c'est le final capillotracté qui fait que le Docteur revient d'entre les morts parce qu'une gamine se souvient de lui...

Justement c'est se qui me plait dans la saison 5 c'est grace a une gamine qui doit se souvenir du Docteur c'est une idée assez romantique ...
Sa fait penser au final de la saison 3 quand tout le monde doit répéter le mot Docteur pour qu'il revienne
Revenir en haut
arkeos17
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2008
Messages: 1 016
Localisation: Lot-et-Gallifrey
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 猴 Singe

MessagePosté le: Mer 27 Avr 2011 - 17:34    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat Répondre en citant

Ouhla , grand débat par ici , permettez-moi de l'éviter soi-gneu-se-ment *enjambe doucement la conversation*

Space & Time ! Plus Space que Time , je cherche encore un bon jeu de mots avec Time , ça viendra en temps voulu. Reste que ce double mini-épisode (Moffat nous aura tout fait Mr. Green ) était bien sympathique selon mon point de vue , des dialogues amusants et un pitch qui m'a plu (le TARDIS dans le TARDIS fallait y penser Wink ) Bon , une grosse incohérence au niveau temporelle , mais bon , c'était pour le Children in need , alors faisons l'impasse. L'épisode était là pour faire rire et moi j'ai ri donc bon =)

THE WIBBLEY LEVER !!!
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
shu
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2011
Messages: 90
Localisation: Paris - France - 2011
Féminin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Jeu 28 Avr 2011 - 14:59    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat Répondre en citant

Citation:
Ça s’appelle juste de l'absurde en fait.
J'ai l'impression que l'esprit cartésien Français a un peu de mal avec.

Pour ça que je dis "Pour ce petit épisode ça fonctionne", c'est un épisode spécial, donc ça va, même si c'est absurde et qu'il y a aucune réponse Smile c'est juste le côté boucle temporel de la saison 5 que je n'ai pas aimé (Docteur libéré car Rory a eu le screwdriver que le Docteur libéré lui a donné).
Par contre je préfère le spécial children in need 1 car il s'inscrit dans la continuité, là ça n'apporte pas grand chose, hormis l'humour Smile (même time crash est logique dans l'histoire à cause des boucliers baissés et du titanic)
_________________
Revenir en haut
GTalk/Jabber
Elrique
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2011
Messages: 153

MessagePosté le: Ven 29 Avr 2011 - 10:18    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat Répondre en citant

shu a écrit:
Citation:
Ça s’appelle juste de l'absurde en fait.
J'ai l'impression que l'esprit cartésien Français a un peu de mal avec.

Pour ça que je dis "Pour ce petit épisode ça fonctionne", c'est un épisode spécial, donc ça va, même si c'est absurde et qu'il y a aucune réponse Smile c'est juste le côté boucle temporel de la saison 5 que je n'ai pas aimé (Docteur libéré car Rory a eu le screwdriver que le Docteur libéré lui a donné).
Par contre je préfère le spécial children in need 1 car il s'inscrit dans la continuité, là ça n'apporte pas grand chose, hormis l'humour Smile (même time crash est logique dans l'histoire à cause des boucliers baissés et du titanic)


Pourquoi tous ceux qui n'ont pas aimé le côté "boucle temporelle" de la saison 5 (qui est inévitable un minimum dans toutes bonnes histoires de voyage temporel) alors que, de mémoire, cette boucle n'est que dans le dernier épisode ? Ca en fait juste 1 sur 13... Où est l'abus ?
C'est juste pour mieux vous comprendre, bien sur.
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:59    Sujet du message: [Minizode Red Nose Day 2011] Space by Steven Moffat

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 6 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com