Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


Torchwood Reconstruction

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Torchwood fan-fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CptJackHarkness
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2010
Messages: 190
Localisation: Dans le Hub à Cardiff, ou en train de chasser les Weevils avec mon Capitaine !!!!
Féminin Lion (24juil-23aoû) 猴 Singe

MessagePosté le: Sam 7 Mai 2011 - 14:06    Sujet du message: Torchwood Reconstruction Répondre en citant

Titre: Torchwood Reconstruction

Résumé: Que se passe-t-il une fois que la Terre est revenue à sa place d'origine ?

Spoiler: Fin Saison 2 TW et fin saison 4 DW

Paring: Jack/Ianto, Gwen/Rhys, Martha, Mickey

Disclaimer: Torchwood et ses personnages ne m'appartiennent pas, ils appartiennent à la BBC et à Russel T. Davies.

Bêta: Aragone 17

Note: C'est ma première fanfiction de Torchwood, soyez indulgents, s'il vous plaît.

Note 2: Petite partie NC-17 dans le chapitre 2




Au Hub, l’ambiance était de routine : entre les activations de la faille et le fait que les Weevils sortaient des égouts pour aller semer la panique dans les rues de Cardiff, l’équipe du Capitaine Jack Harkness n’avait pas le temps de souffler, surtout depuis que l’organisation avait perdu deux de ses membres. Rhys Williams, le mari de Gwen Cooper, venait les aider, en s’occupant de l’office du tourisme, permettant ainsi aux trois agents de se rendre sur le terrain.

Un jour, alors que l’alarme anti-Weevils et la faille avaient décidé de rester calmes, toute la base se mit à trembler, Jack sortit de son bureau pour aller voir comment se portaient ses collègues et décida d’aller voir dehors ce qui se passait, pensant que c’était la faille qui faisait n’importe quoi. En arrivant sur la Roald Dahl Place, il se rendit compte qu’il faisait nuit, en levant les yeux, il aperçut quelque chose qu’il n’avait jamais vu tout au long de sa vie et dieu sait qu’elle est longue sa vie. Il y avait des planètes dans le ciel, il en reconnut une ou deux sur lesquelles il avait été quand il travaillait pour l’Agence du Temps ou lors de ses voyages avec le Docteur.

***

Alors que les membres suivaient la progression des vaisseaux spatiaux vers la planète Terre, le téléphone du Capitaine sonna. Il s’agissait de Martha Jones, ancienne compagne du Seigneur du Temps, qui lui demandait s’il avait des nouvelles de ce dernier. Lui répondant qu’il n’en avait pas eu, ils se mirent à parler du docteur Jones et de son travail à Unit New York, s’arrêtant d’un seul coup quand ils entendirent le message venant des extraterrestres, qui s’apprêtaient à envahir la Terre « Exterminer, exterminer, exterminer ».

À ces mots, l’immortel prit peur, car il avait encore en tête sa dernière rencontre avec les Daleks. Jack se demandait pourquoi et surtout comment ils étaient toujours en vie. Lors de sa dernière rencontre avec le Docteur, celui-ci lui avait affirmé qu’ils avaient été tous détruits par une Rose sous l’emprise du cœur du TARDIS.

Gwen Cooper et Ianto Jones ne savaient pas quoi faire depuis que Jack leur avait dit qu’il était désolé et qu’ils allaient mourir. Devant leur écran, ils pouvaient se rendre compte que les Daleks s’en prenaient aux bases militaires et que l’Unit de New York était la suivante. Les envahisseurs étaient en train de détruire le Valiant. Depuis que le docteur Jones avait utilisé le projet téléporteur des Sontaran, le Capitaine ne savait plus quoi faire, parce que, pour lui, l’appareil expérimental n’avait ni coordonnées, ni stabilisateur et donc il pensait que Martha était morte.

Ils restaient dans la base sans bouger, entendant les dirigeants des Nations Unies se rendre. Chacun restant dans son coin à penser à tout et rien, jusqu’à ce qu’un réseau à basse fréquence appelant le Capitaine Harkness les fasse sortir de leurs pensées.

La personne qui se trouvait derrière ceci est Harriet Jones, ex-premier ministre, elle permit à Torchwood et à Sarah Jane Smith de faire connaissance, et à Jack de constater qu’en réalité, le docteur Jones était toujours en vie.

Tous ensemble, ils essayaient de contacter le Docteur, qui de son côté cherchait les 27 planètes qui avaient disparu à cause des Daleks. Pour y arriver, ils se servirent de l’énergie de la faille de Cardiff, de l’ordinateur de Sarah Jane Smith et du numéro de portable du Seigneur du Temps que Martha leur avait transmis.

Une fois qu’ils arrivèrent à joindre le Gallifréen, celui-ci put poser le TARDIS à Londres, grâce à l’appel téléphonique, et par la même occasion lui permettre de retrouver les planètes volées. L’immortel récupéra la seule arme pouvant détruire un Dalek et se prépara pour aller retrouver le Docteur, et l’aider à détruire les envahisseurs.

Il programma son bracelet d’Agent du Temps, qui est un manipulateur de vortex, entra les coordonnées de localisation du TARDIS, salua ses collègues en leur promettant de revenir et se téléporta au cœur de Londres.

Lorsque Jack arriva près du Docteur, celui-ci était au sol, après s’être fait tirer dessus par un Dalek, que le leader de Torchwood détruisit. Le Capitaine demanda à Rose Tyler et Donna Noble de conduire le Docteur au vaisseau pendant qu’il récupérait les armes et couvrait leurs arrières, évitant ainsi d’autres mauvaises surprises.

À l’intérieur du TARDIS, Jack demanda aux deux femmes de s’écarter du Seigneur du Temps. La blonde avait les larmes aux yeux, disant qu’elle avait fait tout ce chemin pour le perdre à nouveau. La rousse, quant à elle, ne comprenait ni les propos de la jeune femme, ni ceux du Capitaine, elle réclama des explications et c’est la jeune femme en larmes qui lui répondit après que l’homme ait souhaité bonne chance au Gallifréen. Apprenant que celui-ci était en train de se régénérer, Donna se mit à pleurer, elle aussi.

Une lumière aveuglante apparut dans le vaisseau, et les trois occupants furent obligés de fermer les yeux, pour se protéger de l’intensité lumineuse.

Une fois la régénération terminée, le Docteur recouvra ses esprits et reprit là où il s’était arrêté sous le regard surpris des autres occupants. Il leur expliqua qu’il ne voulait pas changer d’apparence et qu’il s’était servi de l’énergie régénératrice présente dans le bocal contenant sa main, celle qu’il avait perdu le jour où les Sycorax voulaient envahir la Terre, pour guérir. Rose était contente de le retrouver et le prit dans ses bras.

Alors que le Docteur et ses compagnons cherchaient un moyen de se rendre au vaisseau Dalek, la lumière du vaisseau et de la colonne de la console centrale s’arrêta. Le Seigneur du Temps comprit qu’ils avaient été repérés par les Daleks et qu’ils étaient dirigés vers le Creuset, qui se situait au centre de toutes les planètes.

Alors que le TARDIS venait d’arriver à destination, le Dalek Suprême demanda au Docteur de choisir, soit il sortait du vaisseau soit il mourrait.

Celui-ci dit à ses amis, qu’ils allaient devoir sortir, sinon les Daleks entreraient. Rose pensait que rien ne pouvait entrer et Jack croyait que le TARDIS avait un bouclier de protection. Le Seigneur du Temps leur expliqua que les créatures pouvaient rentrer dans le vaisseau si elles le voulaient. Celles-ci n’avaient rien à voir par rapport à celles de leur dernier face à face, car il s’agissait d’hybrides mais là, elles étaient au summum de leur puissance. La porte du vaisseau Gallifréen ne tiendrait pas le coup, car ce n’était que du bois.

Alors qu’ils parlaient des aliens et du fait qu’ils devraient sortir, Donna était près de la console centrale, elle paraissait ailleurs ; en fait elle était concentrée sur le bruit qu’elle entendait et cherchait à l’identifier : un battement de cœur.

Le Docteur se rapprocha de Donna et la fit sortir de ses pensées en lui disant qu’il était désolé, qu’il n’y avait pas d’alternative, le Dalek Suprême se fit à nouveau entendre en redemandant au Gallifréen de sortir.

Ce dernier se retourna vers ses compagnons, leur disant qu’ils avaient passé de grands moments ensemble, vécus de grandes aventures, fait de grandes choses, qu’ils avaient été brillants et qu’il fallait sortir. Il quitta le vaisseau en premier, suivi de Rose, et de Jack, ne restait plus que Donna, qui s’engagea à la suite de l’immortel. Elle s’arrêta près de la porte, entendant encore ce son. Elle se retourna vers la main près de la console centrale, et alors qu’elle allait sortir, la porte du vaisseau se referma et elle se retrouva coincée à l’intérieur.

La femme supplia le Seigneur du Temps de lui ouvrir la porte, ce dernier ne pouvant pas, demanda au Dalek Suprême de la faire sortir de là, mais il lui répondit que ce n’était pas une action Dalek, que ceci était une traitrise de sa part, que le TARDIS étant une arme, il serait détruit avec la personne qui se trouvait à l’intérieur.

Le vaisseau fut envoyé dans le cœur du Creuset qui contenait une énergie Z-neutrino. Un écran apparut dans la pièce et tous virent la boîte bleue se faire aspirer par la lave en fusion. Le Gallifréen implora les ennemis de faire sortir Donna, en se proposant de prendre sa place, mais les Daleks ne changeaient pas d’avis.

Étant relié au TARDIS, le Docteur ressentait la mort de celui-ci, il était en colère contre les extraterrestres. Rose Tyler, espérant le soutenir, lui prit la main et vint se placer à ses côtés.

Une fois, le vaisseau détruit, le Dalek Suprême demanda au Seigneur du Temps les sentiments auxquels il pensait : colère, chagrin, désespoir. Répondant par la positive, l’alien déclara alors qu’il venait de l’améliorer, puisque les sentiments avaient une telle importance.
C’est un Capitaine furieux, qui se retourna et se mit à tirer sur le Dalek rouge, se faisant exterminer par celui-ci. Il s’écroula avec un cri de douleur, face contre terre, son arme toujours à la main.

La jeune femme blonde s’agenouilla à côté de lui, ne voulant pas croire que son ami était mort, lui aussi. Le Docteur se pencha vers Rose et lui demanda de se calmer et de le laisser, il était désolé que Jack soit mort. Ils se relevèrent et un Dalek les accompagna jusqu’au coffre où ils devaient retrouver Davros. Se retournant vers son ami, celui-ci lui fit un clin d’œil et continua de feindre la mort.

Alors que les deux prisonniers des Daleks étaient au coffre, il fallait évacuer le corps du Capitaine Harkness. Ce dernier fut déposé dans un conteneur en ferraille et fut dirigé vers l’incinérateur.

Quelques minutes plus tard, alors que les ennemis étaient partis, la porte de l’incinérateur s’ouvrit laissant sortir Jack qui commença à explorer le vaisseau pour retrouver ses amis.

¤¤¤¤¤

Le Capitaine Jack Harkness continuait de se déplacer dans le vaisseau des Daleks, et arriva dans une pièce par une trappe sur un des murs. L’immortel rechercha des signes de vie, enfin ceux du Docteur et de Rose Tyler, mais à la place, il tomba sur Mickey Smith. Ils étaient tous les deux contents de se revoir.

En effet, ils ne s’étaient plus vus depuis que le jeune homme avait été retrouvé son amie à Cardiff, avant que le Seigneur du Temps ne se régénère sous le regard perdu de sa compagne.

Ensuite, Jack vit Sarah-Jane Smith et lui fit le salut militaire puis reconnut la troisième personne ; Jackie Tyler, la maman de Rose. C’est à ce moment-là que Sarah-Jane lui expliqua qu’elle avait un fils sur Terre, et qu’un devin Veron lui avait donné un pendentif, lui disant que cela servirait pour la fin des temps.

L’objet en question était un prisme étoilé.

— Il s’agit d’un amalgame d’étoiles dans une capsule carbonique expansée, c’est explosif. Un explosif en attente d’exploser, expliqua Jack.

Après que le Capitaine Harkness ait branché le prisme aux commandes du Creuset, il chercha un moyen de joindre les Daleks, ce qu’il réussit à faire quelques minutes plus tard.

C’est à ce moment que Sarah-Jane intervint en disant qu’ils n’avaient pas eu le choix et qu’ils avaient vu le sort qui était arrivé aux prisonniers humains. Davros reconnut la femme et, celle-ci lui demanda, de relâcher le Docteur.

Le dilemme qui se posa alors aux Daleks fit que le Gallifréen baissa la tête. Davros parlait au Seigneur du Temps, il montra aux autres qui était le Docteur. Le Dalek Suprême enclencha le protocole de défense 0.5, Martha Jones, les deux Smith, Jackie Tyler et Jack furent transférés jusqu’au coffre du vaisseau, où le docteur Jones fut rattrapée par l’immortel.

Davros leur demanda de s’agenouiller et ils ne bougèrent pas, mais le Gallifréen leur dit de lui obéir.

Le moment était venu pour les Daleks, de devenir la seule espèce dans l’univers, le champ d’alignement des planètes s’amorça ainsi que le décompte avant le début de la bombe de réalité quand le doux bruit du moteur du TARDIS se mit à résonner dans la pièce. Les seuls qui ne comprenaient pas ce qui se passait étaient Davros, le Seigneur du Temps, Rose et le Capitaine Harkness. Le vaisseau apparut, et la porte s’entrouvrit laissant apparaître le double du Docteur, une arme à la main ; celui-ci sortit en courant de la cabine bleue et se dirigea vers Davros qui recula avant de le stopper d’une sorte de décharge électrique.

Tombant sur le sol, le maître Dalek activa une cellule et Donna sortit à son tour du vaisseau se précipitant vers l’arme au sol que le double ne pouvait plus atteindre. Elle la ramassa, mais elle ne savait pas quoi en faire et reçut à son tour, une décharge qui l’envoya aux pieds de la console se trouvant au milieu de la pièce. Un des extraterrestres détruisit l’arme avec son rayon.

Une seconde avant la fin du compte à rebours, l’écran affichant les 27 planètes disparut et tous les regards se tournèrent vers la rousse qui venait de stopper la bombe.

Elle arrêta la deuxième décharge en la retournant sur Davros puis bloqua l’armement des Daleks, évitant ainsi de se faire tirer dessus, puis déverrouilla les cellules et fit tourner les Daleks dans un sens puis dans l’autre faisant rigoler le Capitaine et les autres personnes présentes dans la salle. Ils réussirent à pousser les aliens et le Capitaine alla chercher les armes restées dans le TARDIS en donnant une à Mickey au passage, qui tenait Davros en joue.

Le Dalek Suprême descendit au coffre, comprenant que Davros les avait trahis, tirant sur les trois personnes présentes près du tableau de contrôle, en détruisant une partie, mais il fut stoppé par Jack qui le désintégra. Mais en réalité, le Dalek Kan avait tout manigancé depuis le début.

La seule planète qui restait à mettre en orbite était la Terre, mais avec le TARDIS cela serait plus facile de la tracter vers son point d’origine.

Pour que le retour de la planète puisse se faire, les deux Docteurs devaient faire quelques petits réglages tels que le maintien du bouclier atmosphérique, et garder la Terre stabilisée.

Le Dalek Kan qui avait vu la fin de tous les Daleks, demanda au double du Seigneur du Temps de réaliser cette prophétie alors que Davros lui dit de ne pas l’écouter, mais le Gallifréen savait qu’avec ou sans cette bombe, cette espèce pouvait à elle seule détruire le cosmos et le deuxième Docteur décida d’en finir avec eux.

Le vacarme que faisait cette destruction massive des aliens fit sortir l’original du TARDIS qui le regarda, médusé et son double répondit à sa question muette en lui parlant de l’accomplissement de la prophétie vu par le dernier du culte de Skaro.

Le docteur au costume marron demanda à ce que tout le monde aille à l’intérieur du vaisseau Gallifréen. Ce fut autour de la console centrale de la machine à voyager dans le temps, et prêts à ramener la Terre, que le Seigneur du Temps appela l’équipe Torchwood, et remarqua que la jeune femme qui travaillait pour Jack ressemblait à Gwyneth (épisode avec les Guelph, saison 1), puis demanda l’ouverture du manipulateur Rid et l’envoi de l’énergie de la faille.

Après ce fut autour de Luke et de Mr Smith d’aider le Docteur, à l’ordinateur de la journaliste Sarah-Jane Smith de relier l’énergie de la faille au vaisseau, mais celui-ci lui répondit que sans la base codée du TARDIS, il ne pouvait rien faire ; mais Sarah-Jane avait le robot K9 qui régla le problème et le remorquage de la planète commença.

Lorsque la Terre retrouva sa place d’origine, les occupants fêtèrent leur victoire, les humains pendant ce temps, fêtaient le retour de la planète avec des feux d’artifices.

Puis le vaisseau du Seigneur du Temps se posa dans un parc de Londres. Sarah-Jane Smith en sortit, dit au revoir au docteur et partit retrouver son fils.

Ce fut au tour de Martha Jones et du Capitaine Harkness de quitter le Gallifréen, avant d’être rejoint par Mickey Smith, alors qu’ils se dirigeaient vers la maison des Jones pour rassurer Francine Jones, qui se faisait du souci pour sa fille.




À Londres, nos trois amis se dirigeaient vers la gare où ils allaient prendre un train pour retourner à Cardiff ; en effet le Capitaine Jack Harkness voulait rentrer chez lui et retrouver son équipe, qui comprenait maintenant deux nouveaux membres, dont un médecin, le docteur Martha Jones et un nouvel agent de terrain Mickey Smith.

À Cardiff, sous la Roald Dahl Place, Gwen Cooper et Ianto Jones se remettaient doucement des derniers évènements. Rhys Williams, le mari de la jeune femme les aida à remettre de l’ordre dans la base, qui était dans un drôle d’état.

En quelques heures, le Hub se retrouva tel qu’il l’était avant que tout cela ne commence. Ensuite, Ianto se dirigea vers la cuisine et fit une tournée de café pour remercier tout le monde.

Pendant ce temps, à la gare Centrale de cette même ville, trois personnes descendaient du train, et se dirigeaient maintenant vers la Roald Dahl Place, pour aller vers l’office du tourisme. Mickey suivait simplement Martha et Jack, il ne comprenait pas pourquoi ils rentraient dans ce petit bureau ; le docteur Jones lui expliqua qu’il s’agissait de l’entrée de la base secrète de Torchwood.

Ianto, qui buvait son café sur le canapé de la station informatique, se mit à sourire. Gwen cherchait à comprendre ce qu’il se passait quand l’alarme du sas se mit à résonner, indiquant que leur leader était de retour.

Le Capitaine était bien content de retrouver son équipe et salua tout le monde. Gwen et Martha se dirent bonjour, puis Jack présenta Mickey aux deux Gallois, et à la jeune femme. Alors que le docteur Jones discutait avec l’agent Cooper et Rhys avec le nouveau venu, Ianto entreprit d’aller faire une autre tournée de café.

Préparant la boisson, il fut entouré par deux bras, et sentit un baiser sur sa nuque avant de se retourner pour pouvoir embrasser son amant qui lui avait manqué. Le baiser était tendre et passionné, lorsqu’ils se séparèrent, Jack le laissa finir de préparer le café et descendit retrouver les autres. Il fut rejoint par Ianto quelques minutes plus tard.

Vers 14h, Ianto les laissa pour aller commander à manger pour l’équipe. Une fois que le livreur fut passé porter la commande, il emprunta le couloir menant à la base et se dirigea vers la salle de réunion afin de tout préparer. Il les appela et une fois installés, les questions commencèrent à tomber, Gwen voulait savoir comment Jack et Mickey s’étaient connus, il faut dire que Martha, elle aussi, était curieuse de le savoir.

— J’ai rencontré Jack alors que je venais retrouver Rose et le Docteur, commença Mickey, c’était il y a quatre ans.

— Quatre ans pour Mickey, continua Jack, c’était à Cardiff. On était venu à Cardiff pour faire le plein pour le TARDIS.

— Attends tu as dis on ? demanda Gwen.

— Le Docteur, Rose et moi. Je voyageais avec eux, je n’étais pas encore à Torchwood.

— Oui, mais il y a quatre ans, tu étais bien ici, non ? Redemanda la jeune femme.

— Écoute, Gwen, j’étais à Torchwood, il y a quatre ans, mais quand on est venu pour faire le plein, j’étais aussi avec le Docteur, mais il s’agissait de mon passé.

C’était parti pour une journée sans alien et sans problème, mais cela ne s’est pas fini comme ça. Le maire de Cardiff était un alien qui voulait détruire la planète et vendre les morceaux de la Terre, ajouta le Capitaine, d’ailleurs leur planète avait un nom horrible et vraiment trop long.

— On peut connaître le nom, demanda Martha, je voudrais savoir si c’est une planète que j’aurais visitée avec le Docteur.

— C’était Raxacoricofallapatorius, répondit Jack, cela fait longtemps que je ne l’avais pas dit.

Ianto écoutait la conversation, voir son amant parler de ses souvenirs, le faisait sourire, Jack parlait rarement de son passé.

Le repas se termina par un café, la faille ne leur laissant pas une minute de répit, il était rare qu’ils puissent terminer par la boisson du Gallois et ils en profitèrent pour déguster le délicieux nectar.

Ianto et Rhys rangèrent la salle de réunion, Martha se rendit à la baie médicale pour ranger et faire une liste de tout le matériel dont elle avait besoin, Gwen fit visiter la base à Mickey et Jack s’enferma dans son bureau parce qu’il avait des coups de fil à passer.

Rhys et Ianto allèrent ensuite s’occuper de l’office du tourisme parce que le déplacement de la planète avait tout mis sans dessus dessous.

Une fois revenue de la visite de la base, Gwen montra à Mickey les programmes que Toshiko avait créés, car c’est lui qui allait s’occuper de l’informatique ; le Docteur avait prévenu le Capitaine que celui-ci se débrouillait bien avec les ordinateurs.

Dans son bureau, Jack Harkness était au téléphone avec le maire qui voulait savoir ce qui venait de se passer. Le Capitaine lui fit un rapide compte-rendu en lui disant que c’était bien fini. (Jack ne rend pas de compte au maire puisque l’organisation est au dessus des lois des autorités de la cité)

Après, il téléphona à ses contacts afin de trouver deux appartements pour les nouveaux membres et faire des papiers pour Mickey Smith.

Le docteur Jones quitta la baie médicale pour aller dans le bureau de son ami.

— Je viens te voir à propos des dossiers médicaux de l’équipe. Les derniers bilans remontent à avant la mort d’Owen, et il faudrait les mettre à jour.

— En tant que nouveau médecin de l’organisation, si tu penses que nous devons passer des bilans pour remettre les dossiers à jour, alors fais-le.

Martha le remercia, mais elle avait bien vu la lueur dans les yeux de Jack quand elle avait évoqué la mort du médecin. Elle prit congé et retourna à l’infirmerie.

— Attends Martha, l’interpella Jack, en se rapprochant de celle-ci avec un papier dans les mains.

— Qu’est ce que c’est ? lui demanda-t-elle en attrapant le document que celui-ci lui tendait.

— L’adresse de ton appartement, répondit-il

La jeune femme le remercia en l’embrassant sur la joue et le laissa pour retourner à son rangement.

L’alarme anti-Weevils se déclencha au moment où elle atteignait la porte de l’infirmerie. Jack sortit de son bureau et Ianto arriva des archives, d’où il était sorti quand il avait entendu l’alarme.

— Trois Weevils, déclara Gwen qui s’affairait devant son ordinateur.

— D’accord, Ianto et Gwen avec moi, déclara le Capitaine, Mickey, je te laisse avec Rhys pour que vous puissiez nous guider et que tu te familiarises avec tous les programmes.

La petite équipe se dirigea vers le SUV, les créatures avaient été repérées près des docks et vu l’heure, ils ne devraient trouver personne sur les lieux.

Ils se séparèrent une fois sur place, Ianto et Gwen partirent de leur côté pour faire le tour du bâtiment pendant que Jack allait les prendre de face.

— Gwen, ils sont à deux cents mètres sur votre gauche, leur signala Rhys par les oreillettes.

— Ok, répondit la jeune femme.

Ianto et Gwen se dirigeaient vers l’endroit que Rhys leur avait indiqué. Ils tombèrent sur une des trois créatures qui venait vers eux en courant, ayant repérer de nouvelles proies, ils tirèrent sur la bête pour se protéger.

Pendant ce temps, le Capitaine Harkness continuait d’avancer, il entendit les coups de feu et espéra qu’aucun de ses collègues n’avait été touché.

— Ianto, Gwen, est-ce que ça va ? demanda l’immortel.

— Oui, lui répondit le Gallois, nous avons dû le tuer.

Le Capitaine continua son chemin, il entendit Rhys donner les indications pour que ses deux collègues viennent l’aider. Au détour d’une allée, Jack tomba sur les deux Weevils restants qui apparemment devaient se cacher. Les créatures, entendant des pas venant vers elles, tournèrent la tête et croisèrent le regard de l’immortel.

Elles s’approchaient dangereusement du Capitaine et il ne lui fallut qu’une seconde pour se décider à tirer sur la créature la plus proche de lui.
De l’autre côté de l’entrepôt, les deux Gallois avaient entendu les coups de feu et accélérèrent le pas dans le but d’aider leur Capitaine. Le dernier alien continuait de se diriger vers Jack, nullement gêné par la mort de son congénère.

Alors que Jack reculait dans le seul but d’éloigner le Weevil qui était de plus en plus près, il ne vit pas la palette en bois qu’il avait évitée auparavant. Il perdit l’équilibre et se retrouva à terre.

La bête en profita pour lui sauter dessus et le mordre au niveau de sa veine jugulaire. Tandis que ce dernier se débattait pour empêcher le Weevil de le tuer, la bête lui griffa le torse en essayant d’atteindre le cou de sa victime.

Les deux membres de l’équipe arrivèrent au bon moment pour aider Jack, qui avait du mal à garder l’alien éloigné de sa gorge. Les bruits de pas des autres membres détourna le regard de l’animal et le Capitaine en profita pour reprendre le dessus, et tirer sur la créature avec son arme paralysante. Il se releva et chargea le Weevil sur son dos pour pouvoir le déposer dans le véhicule garait devant l’entrepôt. Ils retournèrent sur leurs pas pour aller chercher les corps des autres aliens, et rentrèrent à la base.

Gwen et Ianto se rendirent à la crypte pour y déposer les cadavres des créatures, et Jack amena le survivant dans les voûtes où il l’enferma dans une cellule.
Une fois, les différentes tâches accomplies, ils retournèrent dans la pièce principale du Hub, puis Ianto alla faire une tournée de café pour tout le monde.

Pendant ce temps-là, Jack monta dans son bureau pour aller changer de chemise, et en profita pour récupérer l’adresse de l’appartement de Mickey. Il redescendit et tendit le papier au nouveau membre qui le remercia, et récupéra sa tasse de café, tout en lui disant que des documents d’identité à son nom avaient été faits et que son contact avait dû les déposer dans la boîte aux lettres de l’office du tourisme.

Rhys se proposa pour aller chercher l’enveloppe, car il devait passer prendre quelque chose dans le petit bureau qui servait de couverture à l’Institut. Quand il revint, il tendit le pli à Mickey. Jack le remercia et lui fit une proposition.

— Rhys, cela fait quelque temps que tu nous aides à maintenir la couverture de nos activités par le biais de l’office.

Rhys le regardait, se demandant ce à quoi pensait le Capitaine. Gwen les surveillait du coin de l'œil, s’interrogeant sur ce que Jack allait proposer à son époux.

— Je pense que maintenant, nous pouvons te considérer désormais comme un membre de l’équipe, donc je te souhaite officiellement la bienvenue dans le groupe, finit Jack en lui serrant la main en signe de bienvenue.

— Merci, répondit simplement le Gallois.

Les autres membres avaient écouté la conversation, intéressés eux aussi par le sujet de la discussion entre les deux hommes. Quand ils comprirent que Jack venait de l’intégrer officiellement, ils vinrent le féliciter.

C’est à ce moment que Myfawny réclama sa pitance du soir en poussant un cri strident qui surprit Mickey qui ne la connaissait pas. Cela les fit sourire, Ianto partit chercher une tablette de chocolat dans la réserve, puis désactiva le champ de force qui retenait l’animal, et celui-ci attrapa sa friandise en vol, puis retourna dans son antre après un tour autour du château (je ne suis pas sûr que c’est un château, la tour serait mieux) d’eau, dans les hauteurs du Hub.

— C’est vraiment ce à quoi je pense ? demanda Mickey.

— Si tu penses à ptérodactyle, alors oui, lui répondit Jack.

— Myfawny est le chien de garde de la base quand on n’est pas là, continua Ianto.

— Tu en as d’autres des comme ça, Capitaine fracasse ?

— Non, Mickey l’idiot, dit l’immortel.

— Qu’est ce que c’est ces surnoms ? demanda Gwen, visiblement amusée.

— C’est le Docteur qui a trouvé ces surnoms, dit Mickey.

— Oh !, s’exclama Martha, ne pensant pas que c’était le Seigneur du Temps qui avait fait ça.

— Ce n’était pas lui, mais son autre lui, reprit Jack.

— Il a plusieurs Docteurs, questionna Ianto.

— Non, mais il se régénère, donc c’était son ancienne régénération, expliqua Jack.

— Je comprends mieux, acquiesça le docteur Jones.

C’est sur cette fin de conversation que le Capitaine Harkness décida de renvoyer ses collègues chez eux et proposa à Martha et à Mickey de les déposer à leur nouvelle adresse, ceux-ci acceptèrent. Tous les trois se dirigèrent vers le garage où se trouvait le SUV. Une fois les deux nouveaux agents à leur domicile, Jack retourna à la base pour retrouver son amant.

Pendant ce temps, Ianto était resté au Hub et réfléchissait à la décision de Jack de recruter deux membres supplémentaires. Il aimait bien que ce soit Martha Jones, leur médecin maintenant, même si Owen Harper et sa mauvaise humeur lui manquait. Toshiko, aussi lui manquait, car elle était devenue sa confidente depuis l’aventure dans la campagne galloise, et qu’elle était un vrai génie en informatique.

Si Jack avait engagé Mickey Smith pour reprendre toute la partie informatique, car eux-mêmes étaient un peu limités dans ce domaine, c’est qu’il devait être vraiment bon.

Ianto finit de ranger deux ou trois choses qui traînaient et monta dans le bureau de son Capitaine où il se saisit du bloc-notes pour lui laisser un petit message, puis il quitta la base pour rentrer chez lui.

Lorsque Jack passa le sas de la base, il la trouva bien silencieuse. Il monta dans son bureau, pensant y retrouver Ianto, mais au lieu de le voir, il trouva un mot et sourit quand il reconnut l’écriture. « Je suis rentré et je t’attends, IJ ».

L'immortel sortit de son bureau en vitesse, prit l’ascenseur invisible pour se retrouver sur la place et se rendit chez Ianto qui habitait à cinq minutes de leur lieu de travail. Une fois devant l’immeuble, il sonna à l’interphone et la porte s’ouvrit, puis il grimpa les escaliers et frappa à la porte.

Le Gallois lui ouvrit, et à peine le seuil franchi, le Capitaine se retrouva plaqué contre le mur de l’entrée par un Ianto apparemment en manque de son amant. Il l’embrassa et Jack ne mit pas longtemps à répondre au baiser. Les mains de Ianto n’étaient pas en reste et débarrassaient l’autre homme de son lourd manteau militaire qui tomba sur le sol.

Les mains du Capitaine s’accrochèrent à la nuque de son amant, qui était en train de retirer les bretelles des épaules larges de Jack. Ils continuèrent de s’embrasser, ne s’arrêtant que pour reprendre leurs souffles, quand l’air venait à manquer.

Les mains quittèrent sa nuque et virent se poser sur sa veste où des doigts impatients ôtèrent le vêtement qui rejoignit le manteau sur le sol. Ils relâchèrent leur étreinte le temps de se rendre dans la chambre du Gallois.

Une fois dans la pièce, Jack s’attaqua à la chemise de son amant, sortant l’étoffe du pantalon pour l'enlever alors qu’Ianto se débattait avec les boutons de celle de son compagnon. Ils se retrouvèrent vite torse nu, et tout en continuant de s’embrasser, ils s’attaquèrent aux ceintures des pantalons. Débarrassés de leurs tenues, Jack poussa Ianto sur le lit et ils firent l’amour tendrement, le plus tendrement qu’ils ne l’aient jamais fait auparavant.

Ils étaient tous les deux, heureux de s’être retrouvés, blottis l’un contre l’autre, quand leurs estomacs se rappelèrent à eux.

— Il reste du chinois de la dernière fois, dit Ianto.

— Ça me va, répondit Jack. Est-ce que je peux avoir un café ?

— J’allais en faire, je te connais, rétorqua le Gallois avec un sourire auquel l’autre homme répondit.

Ils mangèrent, en se regardant, les yeux dans les yeux ; on pouvait lire dans leur regard à quel point durant les deux jours d’absence de Jack, ils avaient manqué à l’autre. Ils parlèrent de ce qui s’était passé à bord du Creuset. Épuisés tous les deux, ils décidèrent d’aller se coucher. Ce fut, lové l’un contre l’autre, que nos deux amants tombèrent dans les bras de Morphée.


Martha venait de saluer Jack, et se dirigea vers la salle de bain. Tout ce que la jeune femme désirait, c’était de prendre une douche avant de préparer un petit dîner puis aller se coucher. La pièce, de marron foncé et turquoise, était vraiment bien décorée. L’eau chaude sur sa peau lui fit du bien.

Elle sortit de la douche, et elle entra dans la chambre où trônait un grand lit avec une parure bordeaux. Elle enfila un pyjama, dans les vêtements qu’elle avait pris lorsqu’elle était passée chez sa mère avant de partir pour le Pays de Galles et elle rangea les autres dans l’armoire.

Elle traversa la pièce à vivre vert anis et bleu puis pénétra dans la cuisine aux abords métalliques et violets, où elle se prépara un petit dîner qu’elle mangea devant la télévision, changeant de chaîne toutes les cinq minutes, car les programmes n’étaient pas intéressants.
¤¤¤¤¤
Dans un autre appartement, un jeune homme découvrait son nouveau logement où les couleurs étaient assemblées de façon très agréable. Il repensait aux dernières heures, où beaucoup de choses avaient changé pour lui. Il avait décidé de quitter le monde parallèle où il vivait avec Rose, et travaillait désormais sous les ordres du Capitaine Jack Harkness depuis que leur retour de Londres, où le Docteur les avait déposés.

Sortant de la salle de bain, une serviette autour des hanches, il se rendit à la cuisine, cherchant quelque chose à manger. Il mit la machine à café en route, mais il se doutait bien que même si celui-ci était buvable, il ne serait pas aussi bon que celui d’Ianto.

En repensant au Gallois, il se disait qu’il avait déjà vu le jeune homme quelque part, son visage lui était familier, mais il avait beau chercher, il ne se souvenait plus où il l’avait rencontré.

_ Peut-être que c’est son double du monde parallèle que j’ai déjà vu, pensa-t-il, mais il n’arrivait pas à s’en convaincre.

¤¤¤¤¤

Le lendemain matin, Ianto venait de se réveiller, il se sentait bien, il regarda Jack qui dormait à côté de lui. Doucement, il se leva et se rendit dans la cuisine pour préparer le café car il savait que son amant lui en demanderait au moment où il ouvrirait les yeux.

Alors qu’il était devant la cafetière, regardant le liquide couler dans la verseuse, il sentit deux bras s’enrouler autour de sa taille, et des lèvres se poser sur son cou. Il se retourna dans les bras de l’immortel pour l’embrasser.

Ils s’installèrent pour manger et burent leur premier café de la journée. Ensuite, ils se rendirent dans la chambre du jeune homme pour pouvoir prendre une douche, puis s’habillèrent en silence. Une fois prêts, ils quittèrent l’appartement et traversèrent la place pour se rendre à la base. En chemin, Ianto s’arrêta pour acheter le petit déjeuner de l’équipe, c’était une habitude qu’il avait prise quand Owen et Toshiko étaient encore avec eux.

A l’office du tourisme, le couple Williams venait d’arriver et apercevant leurs deux amis, ils les attendirent avant d’entrer dans le Hub. Pendant que le Gallois préparait la première tournée de café de la journée, les deux nouveaux membres de l’organisation passèrent le sas. Ils prirent chacun une tasse et s’installèrent dans la station principale pour la boire avec leurs collègues.

Rhys remonta ensuite ouvrir l’office de tourisme et accueillir les visiteurs, leur expliquant les différents trajets touristiques du sud du Pays de Galles. Martha se dirigea vers l’infirmerie, demandant à Mickey de l’y rejoindre pour établir son bilan de santé et collecter les réserves de sang en cas de blessure importante.
Après le jeune homme, c’est Gwen Cooper qui se rendit à la baie médicale, puis ce fut au tour de Jack et Ianto. Le médecin fit ses différentes analyses et compila les données dans les dossiers médicaux.

A midi, Rhys ferma le bureau et descendit avec le repas dans la salle de réunion et les membres s’y retrouvèrent pour le déjeuner. Le repas fut calme et put se terminer par une tasse de café d’Ianto. Chacun reprit ensuite ses occupations pendant que l’agent Williams finissait de ranger la pièce.

Dans l’après-midi, l’alarme anti-Weevils se déclencha, les images des caméras de surveillance montraient trois créatures se promenant près du parking du centre commercial.

_ Mickey, Ianto, vous venez avec moi, lança le Capitaine en prenant son manteau.

Ils se dirigèrent vers le parking où se trouvait le SUV. Jack prit le volant et traversa la ville à vive allure.

_ Ianto et Mickey, vous prendrez l’entrée principale du centre, je m’occupe de l’autre.

_ D’accord, lancèrent les deux agents.

Ils se rendirent vers leur lieu d’intervention et tombèrent sur une créature qui effrayait une femme et ses deux enfants. Ils la maîtrisèrent en peu de temps, puis Ianto rassura la mère de famille et leur donna des pilules de Retcon.

Pendant ce temps, l’immortel poursuivait un Weevil qui était parvenu à entrer dans le centre et qui courait dans les rayons. Celui-ci lui donnait du fil à retordre. Ianto et Mickey avaient chargé la créature dans le coffre du SUV.

_ Rhys ? Peux-tu nous donner la position du troisième ?

_ Il doit être avec l’autre dans le centre commercial, lui répondit l’homme resté à la base.

_ Jack doit être là-bas, remarqua Mickey, il faudrait aller l’aider.

_ On y va, fit le Gallois.

L’immortel avait réussi à maîtriser la bête et l’avait chargée sur ses épaules, il se dirigeait vers le véhicule d’intervention. Il évitait les rayons trop fréquentés, personne ne devait soupçonner qu’il s’agissait d’un alien.

Pendant ce temps, les deux hommes suivaient les indications sur la localisation de la troisième créature. Celle-ci avait perdu son congénère et le suivait grâce à son odorat, mais elle sentait une autre trace qu’elle ne connaissait pas. Se rapprochant, elle l’aperçut sur les épaules de l’humain devant elle.

Les deux autres membres, suivant les indications de Rhys, venaient d’entrer dans le centre et se rendirent compte que le leader était suivi par la créature qu’ils recherchaient.

_ Jack, le troisième te suit, l’informa Ianto.

_ Je viens de m’en apercevoir, elle doit vouloir récupérer son congénère, lui répondit l’immortel. Rhys, où se trouve la prochaine sortie de secours ?

_ A 100 mètres sur ta gauche.

Le Capitaine Harkness se hâtait pour atteindre la sortie parce qu’il ne voulait pas que l’alien s’attaque à quelqu’un d’autre. L’issue de secours donnait sur un lieu peu fréquenté, Ianto était parti récupérer le SUV, alors que Mickey se rapprochait de son supérieur, prêt à intervenir si la créature qui le suivait décidait de s’en prendre à lui.

L’immortel déposa le corps de l’alien sur le sol et s’en écarta afin de prendre le dernier par surprise. Celui-ci se pencha sur son congénère et l’observait, alors que le Capitaine se rapprochait de lui par-derrière. Sentant une présence dans son dos, le Weevil se retourna et se jeta sur son agresseur, crocs dehors, prêt à le mordre. Pris par surprise, Jack s’écroula au sol, la créature sur lui, cherchant à atteindre sa gorge.

Mickey regardait la scène, horrifié, incapable du moindre mouvement, le leader allait se faire tuer devant lui. Ianto savait que Jack ne craignait rien puisqu’il était immortel, mais il avait toujours peur que son amant ne se réveille pas. Quand il avait vu le Weevil se jeter sur Jack, il avait tiré de façon à tuer l’animal. La surprise passée, le Capitaine essayait de repousser l’assaillant comme il le pouvait et il se sentit soulagé, en entendant les coups de feu qui avait détourné l’attention de la créature.

_ Ça va, lui demanda l’agent Jones en l’aidant à se relever.

_ Oui merci, répondit-il en chargeant le Weevil sur ses épaules pour l’amener au véhicule. Mickey, comment cette première sortie sur le terrain s’est-elle passée ?

_ Bien, même si j’ai eu peur sur la fin. Il n’y avait pas de créatures dans le monde parallèle.

_ Quels genres d’aliens aviez-vous ? demanda Ianto qui arrivait avec la seconde bête.

_ Pas beaucoup de créatures hostiles. Elles venaient plus pour nos métaux, à Londres, on était chargé de la diplomatie en quelque sorte.

_ La diplomatie, soupira le Capitaine qui préférait largement les sorties sur le terrain, même si c’était dangereux. Allez, on rentre, ajouta-t-il.

Au centre, les deux nouveaux pensionnaires furent conduits dans les voûtes tandis que le corps du troisième rejoignit la crypte. La fin de la journée fut plutôt calme, laissant aux agents le temps de rédiger les rapports de mission. Vers 20h, les agents rentrèrent chez eux, laissant seuls le leader et Gallois. Ce dernier entra dans le bureau de son amant.

_ Tu viens, les rapports ne vont pas s’envoler, fit Ianto en s’asseyant sur le bord du bureau.

_ D’accord, acquiesça Jack, la Bayside Brasserie, ça te va ?

_ Parfait, sourit-il avant de déposer un baiser sur les lèvres de son amant.

Ils sortirent du bureau, verrouillèrent la base et se rendirent au restaurant. Quand ils arrivèrent sur place, ils furent accueillis par un serveur qui les conduisit à une table en extérieur, et leur laissa les cartes.

_ Tu devrais informer Mickey pour ton immortalité.

_ Je sais, c’est une personne de confiance. Il a changé, tout comme moi.

_ C’est vrai que tu as changé, tu m’as beaucoup apporté et soutenu après Lisa.

Les aveux du Gallois firent sourire l’immortel. Il posa sa main sur celle de son amant en signe de remerciement. Le serveur vint les voir pour la commande des plats. Après le restaurant, ils décidèrent de se promener le long de la baie de Cardiff. La fin de la soirée se fit un peu plus fraîche et ils rentrèrent chez le jeune homme.

_ Un café ?

_ Avec plaisir, répondit Jack qui regardait la Roald Dahl Place de la baie vitrée.

Ianto revint cinq minutes plus tard avec deux mugs de café brûlant. L’immortel récupéra sa boisson et le remercia. Ianto commença à boire la sienne, mais quelque chose le tracassait, Jack qui l’observait remarqua son trouble.

_ Quelque chose ne va pas, Ianto ?

_ Non, tout va bien, ne t’inquiètes pas, je réfléchissais.

_ D’accord, lâcha-t-il, en posant sa tasse.


Le Capitaine passa les bras autour de la taille de son amant, l’embrassant dans le cou. Le Gallois se retourna dans ses bras, lui faisant face, et déposa un baiser sur ses lèvres. Celui-ci s’enflamma et s’en suivit une série de baiser de plus en plus passionnés, ne s’arrêtant que pour reprendre leurs souffles.

Ianto s’attaqua aux bretelles de Jack, les faisant glisser de ses épaules alors que le leader s’attaquait au gilet du costume de son compagnon. Alors qu’il lui enlevait sa cravate, Ianto défaisait les boutons de la chemise de son homme, qui se retrouva rapidement par terre suivi par celle du Gallois. Tout en s’embrassant et en déshabillant l’autre, ils se rapprochaient de la chambre.

En arrivant dans la pièce, ils étaient tous les deux en boxer, Ianto poussa Jack sur le lit, parcourant son torse de sa langue pendant que l’immortel, les yeux clos et le souffle court, lui caressait les cheveux.

_ Ianto ?

_ Oui ?

_ J’ai envie de toi, fais-moi l’amour...

Pour la partie NC17 merci de Mp Duam78 !

À bout de souffle et en sueur, Jack se blottit contre le torse de son amant qui referma ses bras autour de lui et ils s’endormirent dans cette position.
Le lendemain matin, Jack se réveilla le premier. Il était bien dans les bras d’Ianto. Il voulait bien rester au lit, mais préférait que son amant dorme encore un peu. Il réussit à sortir de l’étreinte de son compagnon et quitta la chambre après s’être habillé. Il se rendit au salon et admira le lever de soleil sur la baie de Cardiff.

Le Gallois, en manque de la chaleur du corps de son amant, ouvrit les yeux. Il n’ignorait pas que Jack ne dormait pas beaucoup, et il savait que ce dernier avait quitté la pièce pour le laisser se reposer un peu plus longtemps. Il passa son bas de pyjama et sortit de la chambre pour le retrouver en pleine contemplation devant la baie vitrée.

_ Tu aurais dû me réveiller, dit-il en l’enlaçant.

_ Je ne voulais pas mon ange, répondit-il, tout en lui souriant avant de l’embrasser.

_ Jack, le café ne va pas se faire tout seul et tu dois parler à Mickey.

_ D’accord, répliqua-t-il en le lâchant.

Ianto se dirigea vers la cuisine et mit la cafetière en route, puis il prépara le petit-déjeuner pendant que le liquide coulait. Pendant que les œufs cuisaient avec le bacon, il repensait à ce qui le tracassait la veille : il voulait proposer à Jack de venir s’installer chez lui, qu’ils vivent tous les deux, comme un couple, mais cela lui faisait peur, et il n’osait pas lui demander.

Attiré par l’arôme du café et du petit-déjeuner, le Capitaine se rapprocha de la cuisine. En entrant, il vit que son amant était encore perdu dans ses pensées. Sentant une présence, Ianto oublia ses préoccupations.

_ Tu tombes bien, le repas est prêt.

Ils s’assirent et mangèrent en silence. Jack se demandait comment il allait dire à Mickey pour son immortalité, alors qu’Ianto se disait que c’était le meilleur moment pour lui demander s’il acceptait de vivre avec lui.

_ Ce soir, on pourrait ressembler à un couple. Jack ? fit-il anxieux.

_ Oui.

_ Je voudrais te demander quelque chose, mais... je ne sais pas comment le faire, hésita-t-il.

_ Vas-y, je t’écoute, lui répondit-il avec son sourire qui plaisait tant à Ianto.

_ Ça te dirait de venir t’installer ici, lui dit-il d’une seule traite après avoir pris une grande inspiration.

_ Bien sûr que cela me ferait plaisir, lui sourit-il. L’immortel se leva et vint s’accroupir à côté de lui. Vraiment très plaisir, ajouta-t-il en l’embrassant passionnément.

Ianto répondit au baiser, il était tellement heureux que le Capitaine ait accepté sa proposition qu’il laissa quelques larmes de joie couler sur son visage que l’immortel essuya du bout des doigts. Ils finirent leur petit-déjeuner, la main de Jack posée sur celle d’Ianto.

Ils se dirigèrent ensuite vers la chambre, et prirent un douche coquine, puis s’habillèrent en silence. Ianto sortit un costume et sa chemise rouge que son amant affectionnait tout particulièrement, alors que ce dernier décidait de prendre une tenue qui changeait de son quotidien : un jean avec une chemise blanche et des baskets, en gardant toujours son habituel manteau militaire.

Une fois prêts, ils sortirent de l’appartement et se dirigèrent vers le centre, main dans la main. Ils arrivèrent les premiers à l’institut, Ianto prépara la première tournée de café de la journée pendant que Jack consultait ses mails.

Mickey pénétra peu de temps après dans le Hub, le Gallois lui apporta une tasse pendant que le jeune homme allumait les ordinateurs et vérifiait les activités de la faille enregistrées pendant la nuit. Les Williams et Martha Jones arrivèrent en même temps, et eurent leur première tasse de café puis chacun s’installa à son poste de travail. Rhys avait vu beaucoup de monde avant de rentrer dans le petit bureau de l’office de tourisme.

_ As-tu besoin d’aide ? demanda le Gallois.

_ Oui, merci, répondit son collègue.

C’est ainsi que les deux hommes passèrent leur matinée à l’office, proposant des parcours pour visiter le Pays de Galles aux nombreux touristes qui se présentaient au bureau d’information.

Après un long début de journée, ils commandèrent le repas et attendirent le livreur et descendirent préparer la salle de réunion. Une fois le repas terminé, Jack demanda à Mickey de le suivre dans son bureau et l’invita à s’asseoir.

_ Mickey, j’ai quelque chose d’important à t’annoncer.

Le jeune homme l’observait, se demandant ce que le Capitaine allait bien pouvoir lui dire.

_ Il m’est arrivé quelque chose quand je voyageais avec le Docteur, juste avant qu’il ne change.

Mickey continuait de le regarder, mais lorsque le leader évoqua la régénération du Seigneur du Temps, il replaça ses souvenirs dans l’ordre. Il se rappelait que lorsqu’ils étaient revenus avec Rose, il avait remarqué que l’homme qui voyageait avec eux n’était plus présent. Il avait alors pensé que celui-ci était peut-être parti, mais cela lui avait semblé étrange sur le coup, parce qu’ils avaient l’air de bien s’entendre tous les trois, cependant il n’avait jamais posé de questions. Le Capitaine se doutait bien que Mickey se replaçait dans le contexte des évènements.

_ C’est vrai que cela m’a paru bizarre que tu ne sois pas avec eux, mais je pensais que tu étais parti.

_ Non, ce sont eux qui sont partis sans moi. Mais ce n’est pas de cela dont je voulais te parler. Je suis mort sur le Satellite 5 et quand Rose est revenue avec le TARDIS, elle avait regardé dans son cœur.

_ Elle pensait qu’elle pourrait vous aider de cette manière, se souvint-il, avant de tiquer sur le fait que Jack venait de lui dire qu’il était mort.

_ C’est ce qu’elle a fait. J’étais mort et Rose m’a ramené, elle m’a rendu immortel.

_ Tu... tu es immortel, et ça, grâce à elle.

_ Oui.

Ce souvenir était pénible pour les deux hommes. L’immortel se posait beaucoup de questions. Il avait été tué par les Daleks, mais il était en vie. Que s’était –il passé ? Pourquoi le Docteur l’avait-il abandonné sur cette plateforme de jeux ? Alors que le jeune homme, lui, avait compris que la jeune femme qu’il aimait, avait choisi entre lui et le Gallifréen, et qu’elle avait préféré voyager avec ce dernier, au lieu de continuer leur relation amoureuse.

Le leader laissa un peu de temps au jeune homme pour digérer la nouvelle. Le silence commençait à peser, l’informaticien sortit de ses pensées, s’excusant auprès du leader afin de quitter le bureau et retourner à son poste. L’après-midi se déroula dans le calme, chacun s’occupant de son travail.

Dans la soirée, après un dernier café, les agents quittèrent le centre, pendant que Jack et Ianto rassemblaient les effets du Capitaine pour les amener dans l’appartement du jeune homme. Trente minutes plus tard, les affaires étaient dans le SUV. Une autre demi-heure plus tard, elles étaient installées dans le logement du jeune homme : quelques photos et des vêtements.

Ils se commandèrent un repas chez un traiteur proche de l’appartement du Gallois. Ils mangèrent, puis s’installèrent devant la télévision. Jack était allongé de tout son long sur le canapé, reposant sa tête sur les genoux de son compagnon. Ianto commença à lui masser les épaules, ce dernier apprécier le geste et voulut lui rendre la pareille. Il se leva et l’entraîna vers la chambre. Il lui retira ses vêtements lentement, prenant tout son temps, il lui laissa son boxer et l’allongea sur son lit.

L’immortel commença le massage par le haut du dos, descendant doucement vers la chute de rein. Ianto était en train de s’endormir, suite au bien-être procuré par ses soins. Jack s’en aperçut, il l’aida à se glisser sous la couette et alla prendre une douche rapide. Il revint quelques minutes plus tard, une serviette autour de la taille, s’approcha du lit et s’y glissa, puis ouvrit les bras pour accueillir son ange Gallois.

¤¤¤¤¤

Cela faisait quatre semaines que Jack et Ianto vivaient ensemble. Les agents de Torchwood ne savaient pas que leur leader avait déménagé, le couple arrivait tôt le matin et repartait tard le soir. En un mois, ils avaient capturé d’autres créatures et avaient évité une invasion de poisson-lune.


Dernière édition par CptJackHarkness le Dim 4 Sep 2011 - 09:20; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 7 Mai 2011 - 14:06    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
CptJackHarkness
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2010
Messages: 190
Localisation: Dans le Hub à Cardiff, ou en train de chasser les Weevils avec mon Capitaine !!!!
Féminin Lion (24juil-23aoû) 猴 Singe

MessagePosté le: Dim 22 Mai 2011 - 16:49    Sujet du message: Torchwood Reconstruction Répondre en citant

CHAPITRE 1 POSTE !!!!!!!

BONNE LECTURE !!!!!!!!!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jack~Harkness.<3
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2011
Messages: 6
Localisation: Dans le hub!:D
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mar 30 Aoû 2011 - 16:13    Sujet du message: Torchwood Reconstruction Répondre en citant

J'adore!Vivement le chapitre 2!Smile
Revenir en haut
CptJackHarkness
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2010
Messages: 190
Localisation: Dans le Hub à Cardiff, ou en train de chasser les Weevils avec mon Capitaine !!!!
Féminin Lion (24juil-23aoû) 猴 Singe

MessagePosté le: Mar 30 Aoû 2011 - 22:20    Sujet du message: Torchwood Reconstruction Répondre en citant

Merci beaucoup Jack~Harkness.<3, c'est la première review qui fait le plus plaisir.

La suite bientôt, il faut que je bosse un peu sur la suite et j'ai pas trop le temps de m'y consacrer en ce moment.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jack~Harkness.<3
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2011
Messages: 6
Localisation: Dans le hub!:D
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2011 - 10:42    Sujet du message: Torchwood Reconstruction Répondre en citant

Franchement ta fic est géniale!J'attend la suite avec impatiente!:)Prend ton temps si c'est aussi génial!
Revenir en haut
CptJackHarkness
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2010
Messages: 190
Localisation: Dans le Hub à Cardiff, ou en train de chasser les Weevils avec mon Capitaine !!!!
Féminin Lion (24juil-23aoû) 猴 Singe

MessagePosté le: Dim 4 Sep 2011 - 09:21    Sujet du message: Torchwood Reconstruction Répondre en citant

CHAPITRE 2 POSTE !!!!!!!

BONNE LECTURE !!!!!!!!!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jack~Harkness.<3
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2011
Messages: 6
Localisation: Dans le hub!:D
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Dim 4 Sep 2011 - 15:15    Sujet du message: Torchwood Reconstruction Répondre en citant

Toujours aussi génial!Laughing
J'adhère!Chapitre 3?
Revenir en haut
terryjones
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 48
Localisation: Puy de dôme
Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

MessagePosté le: Sam 10 Sep 2011 - 11:40    Sujet du message: Torchwood Reconstruction Répondre en citant

Vraiment très sympa Smile

ça fait longtemps que je n'ai pas pu me connecter et je suis heureuse de lire une fic sur mon couple préféré. Okay

Smile

J'ai hâte de lire la suite Cute Pompom Smiley
Revenir en haut
CptJackHarkness
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2010
Messages: 190
Localisation: Dans le Hub à Cardiff, ou en train de chasser les Weevils avec mon Capitaine !!!!
Féminin Lion (24juil-23aoû) 猴 Singe

MessagePosté le: Sam 10 Sep 2011 - 11:47    Sujet du message: Torchwood Reconstruction Répondre en citant

Merci beaucoup pour ton commentaire terryjones
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:44    Sujet du message: Torchwood Reconstruction

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Torchwood fan-fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com