Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis
Aller à la page: <  1, 2, 3, … 10, 11, 12  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> La Série
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sylar
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2010
Messages: 635
Localisation: Lyon
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 18:17    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Personnellement, l'au revoir de Ten à ses derniers compagnons avant sa régénération dans End of Times, je n'ai pas trouvé cela trop "trop", se sont ses amis, c'est logique qu'ils leur disent un adieu, et émouvant personnellement.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 18:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 18:32    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Logique oui...mais ça cassait totalement le rythme. La tirade de Ten à Wilf avant qu'il ne le libère en se sacrifiant est tout simplement superbe, j'en avais les larmes aux yeux... Ce héros qui sauve l'humanité encore et encore, qui a tant sacrifié et qui malgré tout réussi à survivre un immense danger... tout ça pour "devoir" donner sa vie à un vieillard, waou! Et là on nous montre un mourant qui a le temps de dire au revoir à tout plein de gens pendant plus de 12 minutes... pour ma capacité d'attention plus que moyenne, c'était 12 minutes de trop! J'aurais nettement préféré une sorte de clip musical avec des "souvenirs" de ses différents amis juste avant de mourir, ça aurait été à mon avis bien plus touchant: là, franchement, je me suis ennuyée et du coup le "I don't want to go" ne m'a pas touché alors que cette réplique était superbe.

Après ça n'engage que moi, je connais plein de gens qui ont trouvé ce final grandiose. Mais pour moi c'est un peu un gâchis : des choses formidables noyées dans du too much.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Tenebrae
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2010
Messages: 21
Localisation: là où je suis et serais hier
Masculin Cancer (21juin-23juil) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 18:45    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Well, well, well...

Je commencerais, sans trop me mouiller, par cette phrase toute bête: aucuns des deux est meilleur que l'autre, ils sont simplement différents dans leur approche de Doctor Who. Bon ça, c'est fait.
Non, je rigole mon avis est quand même plus tranché. Désolé pour le pavé, les familles toussa toussa....

J'ai adoré l'ère RTD, pas de doutes là dessus; je ne le remercierais jamais assez d'avoir ramené DW sur le devant de la scène cependant, j'étais ravi et soulagé de le voir partir. Je n'en pouvais plus de son Docteur... L'émotion patente, prégnante durant tout son run ayant fini par basculer dans la grandiloquence larmoyante (heureusement que Tennant, en grand acteur qu'il est, a su faire passer la pilule avec son jeu).

L'arrivée de Moffat allait apporter un souffle nouveau, nécessaire, sur le show. Très vite, The Moff' nous a fait comprendre que la série ne serait plus la même: nouveau Docteur, nouveau thème musical, nouveau générique etc... Pourquoi? Problème d'égo? Pourquoi donc Moffat, dont les talents d'écriture ne sont plus à prouver, habitué à conduire un show, ne s'est-il pas contenter de reprendre la formule Davies, en y injectant de sa personnalité afin d'éviter un simple décalque de ce qui a été fait auparavant? Cela aurait pu donner de très bonnes choses. Moins risqué aussi au vu de la réussite des saisons 1 à 4 (plus les spéciaux de 2009 aka la saison 4 prime).
Mais Moffat, à l'instar de son prédécesseur, est un fan-boy. Et tout comme bon fan-boy, il s'est construit sa vison du Docteur et du show; différente de RTD même si elle s'inscrit dans la même mouvance: toujours être en mouvement, rien n'est acquis avec une bonne dose d'émotions, de rires et d'aventures... Il y a néanmoins des points de divergences fondamentaux. Ce sont ses points qui me font adhérer plus encore aux choix de Moffat que ceux fait par Davies (dont j'attends avec impatience la saison 4 de Torchwood tant « Children of Earth » m'avait positivement estomaqué).

Voyons voir de quoi il retourne:

La conduite de saison

Je n'apprendrais aux personnes qui parcourent ce forum en disant qu'à la base, Doctor Who était une manière de « sérial ». Format qui - d'une façon générale dans le domaine audiovisuel - s'est dilué dans le temps dont le plus proche parent est le feuilleton plus ou moins à suivre, soit composé d'une arche narrative globale courant sur plusieurs saisons (X-files ou Lost par exemple) soit segmenté en arches narratives successives (Buffy). Il est difficile à faire accepter aux spectateurs modernes le concept de sérial et c'est tout logiquement que Davies s'est tourné vers un compromis: le fameux fil rouge.

J'y vois deux inconvénients (le terme est un peu fort mais soyons fou!).

    Comme le notait Pouic, il existe un aspect rendez-vous familial hebdomadaire qui, à mon avis, s'est étiolé voire est inexistant chez DW 2005. On me rétorquera que non mais nous, nous sommes des fans, le RDV est acquis. N'ayant nul nostalgie amère, je ne me lancerais pas dans le célèbre « C'était mieux avant » (à prononcer avec l'accent de Toulouse pour faire mieux) parce que c'est faux, parce que cela serait renier un aspect encore plus fondamental de la série c'est-à-dire de toujours innover. Cependant, l'aspect « à suivre » - qui ne gênait pas autant auparavant alors que le show était clairement plus destiné aux enfants – devrait être, un minimum, présent pour retranscrire l'esprit aventureux de DW. Le fil rouge, cher à RTD, peut servir à cela, c'est vrai encore faut-il qu'il soit un tant soit peu évoqué tout au long de la série et pas « artificiellement ».

    Lors des seasons finales des saisons 1 à 4, il y avait une espèce de Whaou effect lorsqu'on découvrait que tout était lié depuis le début! Vraiment? Pour ma part, j'y vois plus un clin d'œil aux spectateurs réguliers plutôt qu'une véritable arche narrative qui se structure au fur et à mesure de l'écoulement de la série. De fait, si on enlève les allusions au Bad Wolf, à Saxon, aux abeilles, aux épisodes composant la saison en cours, les finaux deviennent des épisodes comme les autres qui se distinguent uniquement par l'épique et le grandiose qui les animent. Excitant à voir d'accord mais il manque la notion de montée en puissance de l'histoire (voilà le deuxième inconvénient).


A l'inverse, Moffat a choisi d'écrire - ou de conduire - le show comme une seule et même histoire au risque de parfois perdre le spectateur occasionnel qui n'aurait pas tous les tenants et aboutissements de l'intrigue mais être largués dans une histoire n'a jamais, jamais, empêché de suivre une série (et encore moins de nos jours). Peut-être de l'estimer à sa juste valeur mais pas de la regarder.
L'autre risque, plus gênant selon moi, est de raccrocher inutilement et vaguement des stand-alones aux wagons du story-arc ou de proposer des épisodes moins bons. Clairement, le reproche le plus récurrent que l'on fait à Moffat (j'ai beau adoré The Moff', mais« The curse of the black spot » me reste en travers) . Défaut moins présent dans la saison 5 car c'était une mise en jambes, un galop d'essai diablement réussi malgré des fausses notes. Mais c'est un risque nécessaire, pas toujours relever de la meilleure des manières je l'accorde, pour nous proposer une grande histoire, vague écho des sérials du passé (ceci étant dit, les Classics pouvaient aussi proposer un fil rouge ténu; par exemple les problèmes de navigation du TARDIS lors de la première saison de Tom Baker). L'intensité dramatique s'en trouve renforcée et permet d'étoffer tant l'univers que l'intrigue en elle-même quitte à perdre des éléments en route, du moins en apparence. Le plaisir de retrouver Doctor Who en devient plus fort, un vrai RDV télévisuel dont on a hâte de voir la suite.
Moffat fait le tour de force, peu évident, d'intégrer cette notion de feuilleton tout en continuant le principe de base posé par Davies; multiplier les possibilités d'histoires pour chaque épisode. (Indubitablement, le plus de l'ère Davies). On peut apprécier à niveau égal un épisode pour ce qu'il est (« The Doctor's Wife », « Vincent and the Doctor » et d'autres encore) tout comme la part élégante d'un tout plus vaste. Indubitablement, le plus de l'ère Moffat. J'adore!(l'argument le plus définitif du monde, non? Non? Bon d'accord...)

sylar69100 a écrit:

A mon sens, c'est ce que je préfère, il y a trois sortes de spectateurs, le sérimaniaque fan à fond de sa série dont il ne peut pas manquer un épisode, se serait un crime pour lui, celui qui regarde occasionnellement peut-être une fois toutes les 3 semaines, ou alors celui qui ne connait pas et qui regarde son premier épisode....

L'ère Davies était pratique pour chaque catégorie de spectateurs, l'ère Moffat par contre, en privilégie un seul, et handicape les 2 autres....


Je vais être direct mais c'est faux. A première vue, on pourrait croire que Moffat, Doctor Who addict lui même, n'écrit que pour les Doctor Who addicts ou au pire (ou au mieux, c'est selon^^) pour les sériemaniaques en règle générale. Les épisodes sont denses en situations, en personnages, en mystères, en pré-requis etc... Effrayant? Perturbant pour un zappeur qui ne connait pas la série? Oui et alors?
Nous sommes tous tombé, un jour en zappant, sur un film dont on n'avait pas le début ou un épisode de série dont on n'avait pas vu le pilote, cela nous a-t-il empêché de regarder? Non. Si la matière de ce que l'on regarde nous parle, nous interpelle,que se soit le jeu des acteurs, l'univers proposé, la réalisation, l'intrigue, on regarde et tant pis si on a perdu des morceaux. Et si on accroche, on décide de regarder la semaine suivante. C'est comme ça que j'ai découvert Buffy, en plein milieu de la saison 2. En ce sens, Moffat assure et assume une densité suffisante pour satisfaire le fan consciencieux mais aussi offre au spectateur occasionnel une matière riche dans laquelle, si l'enrobage est bien fait, il peut plonger. Et je crois qu'on ne pourra maintenir la qualité de la série et continuer à y intéresser de nouvelles personnes qu'à cette condition. Parce que je crains qu'à force de vouloir faire que chaque épisode soit une porte d'entrée, on aboutisse à une série plus aseptisée, répétitive. Typiquement, le Doctor face à une menace extraterrestre pour la Terre avec régulièrement les mêmes ennemis (les Daleks, toujours les Daleks). Petit bémol par contre, j''ai bien conscience du travers auquel on peut tendre; l'opposé: faire une série qui ne s'adresse qu'aux initiés. En vérité, la mort du show.
Je pense que Moffat le sait parfaitement d'où les loners et un season premiere comme « The Eleventh Hour ». Et des viewers-friendly, il y en aura d'autres, soyez en sûr!


Pouic a écrit:
Mais, il est vrai que cet aspect là -comme pour les failles- est fort bancal car justement la série hésite encore entre la vieille formule et une narration continue plus complexe. C'est là, à mon sens, le gros point noir de l'ère Moffat que d'avoir le fessier entre deux chaises. La courte durée des saisons n'aide pour diluer tout ça, ce qui exacerbe rapidement les défauts.


C'est pas faux.
En ce qui me concerne, si Moffat, à l'image de Davies avec Torchwood, propose une histoire complète par saison (soit 13 épisodes pour une grande histoire bien épique), je signe direct. Je pense même que cela réconcilierait l'écossais avec certains forumeurs de Beans On Toast. Par contre, fini la multiplicité, fini les histoires dans le passé, puis sur Terre, puis dans l'espace et retour dans la passé avec chaque fois un thème différent. Pas sur que la BBC et certains fans l'acceptent. Ok pour un spin-off mais sur la série mère? Plus difficile à faire avaler, non? Moi, cela ne me dérangerait pas. Et vous?

Mais cela reste, pour moi, un défaut dont on peut facilement mettre de côté tant le plaisir de visionnage reste intense. Je dirais, d'ailleurs que le maitre-mot de Moffat est intensité. Il inscrit plus le show dans une dimension nettement plus « pulp », plus aventureuse (plus complexe aussi) que Davies qui mettait l'emphase sur la psyché des héros parfois au détriment de tout le reste, comblant ce déficit par du bigger than life (voire le too much et trop de much tue le much).
Je précise que Moffat ne néglige pas pour autant la caractérisation des personnages, au contraire, c'est juste qu'elle est moins mise en avant.

Les tics d'écriture

Là, pour le coup, on peut renvoyer dos à dos Moffat et Davies. C'est énoncer une lapalissade que de dire que chaque auteur possède ses tics, ses obsessions, ses marottes, ses thèmes de prédilection. Moffat et Davies n'y échappent pas. Encore heureux d'ailleurs, c'est ce qui distingue le faiseur de l'artiste.
Davies a construit son propre univers, jouant avec les mêmes personnages (parfois en dépit du bon sens). Moffat en fait de même. Davies avait Rose, Jack, Mickey et les Daleks (les Daleks, toujours les Daleks). Moffat a River Song, les cosmonautes et les « corners of the eye ».
Cela reste une question de goût. Chacun est libre d'aimer ou pas l'un et l'autre. Moffat a peut-être ce désavantage de le faire de façon plus ostentatoire au point que cela devient un gimmick. Cela peut devenir irritant, je le concède. Personnellement, j'aime beaucoup sa manière d'écrire, de raconter une histoire. En jouant sur les mystères et les rebondissements, la complexité, il rend l'histoire plus palpitante à suivre. En terme de construction narrative, il m'apparait plus complet aussi que Davies dont le point fort, ainsi que le notait Tyr, se situe dans la peinture psychologique des personnages. Mais ce n'est que mon avis.
Ils ont néanmoins un point commun: avoir inscrit Doctor Who dans une écriture moderne mais l'approche ou plutôt le but final est bel et bien divergeant (voir la troisième et dernière partie de mon post right here, right now!!).

Mais au final c'est quoi Doctor Who? (ou la dernière ligne droite de ce message qui n'en finit pas)

Je le répète mais Moffat et Davies sont des fan-boys; par conséquent, ils ont bâti leur vision de Doctor Who en tant que projet artistique. Et bien entendu, elles différent.

Davies a eu pour but de relancer la série,. De fait, il devait réintroduire auprès du public le personnage, son univers, ses ennemis dans des versions « modernes ». Challenge relevé haut la main et avec brio. Il a saupoudré le tout de son univers à lui.
Et là premier couac. Doctor Who a changé de statut. De série pour enfants regardée par des adultes, on bascule à série pour adultes que les enfants peuvent regarder. Un distinguo très important à mes yeux mais, au bout du compte, DW reste un show pour toute la famille avec divers degrés de lectures qui satisfassent les petits comme les grands.
Deuxième couac: l'enferment dans un schéma de Davies, poussant ce dernier à répéter toujours la même chose, agrémentant le tout de ses jouets favoris, n'hésitant pas non plus sur l'hyperbolique. Sur ses quatre saisons, trois mettent en scène les Daleks. Quand c'est pas les poubelles de l'espace, c'est le Maitre. L'originalité de RTD est une pure vue de l'esprit. (mais qu'on ne fasse pas dire ce que je n'ai pas écrit, j'ai quand même kiffé à mort). Moffat tente, lui, plus de choses. « Et la mort des Time lords – élément fondateur du relaunch – c'est pas de Davies peut-être? Comme morceau de mythologie, cela se pose là. » crierez vous en chœur. « Et les Oods, c'est du pipi de chat? » rajouterez vous. On est d'accord. Je voulais signifier par là que l'impression que me donne Moffat est plus celui d'un showrunner qui va bouleverser Doctor Who (déjà - mais que - en inventant de nouvelles vrais menaces qui ne sont pas des redites des Classics même si cela viendra )plus que n'a pu ou voulu le faire RTD. En cela, je suis assez d'accord avec la review du Village, voir lien ci après: http://www.a-suivre.org/levillage/doctor-who-6x07-a-good-man-goes-to-war.ht…

Le gros point de divergence entre les deux reste sur: qu'est le Docteur?
Clairement, Moffat et Davies ne sont pas d'accord sur la notion même du personnage du Docteur.

Par choix, Davies a mis l’emphase, comme dit plus haut, sur la psychologie. En l’occurrence, la figure lumineuse des Classics s'est peu à peu tournée vers un vernis sombre; le Docteur est torturé, émotif, bien plus humain et plus, par extension, proche de nous que durant les incarnations passées (la régénération de Nine à Ten n'est qu'une étape dans ce processus). Signe de maturité de l’œuvre estampillée DW? Oui et non. Oui car ouvrant une nouvelle grille de lecture aux spectateurs adultes. Non car je fais parti de ceux qui ne pensent pas que la noirceur rend une œuvre plus adulte (et encore moins la noirceur pour la noirceur mais là, je m'éloigne du sujet puisque ce ne fut pas le cas dans Doctor Who 2005). L'effet négatif fut que le Docteur a perdu peu à peu de sa nature strictement héroïque, sa nature d’aventurier. Et comme souvent, avec RTD, cela a fini par devenir trop (ex: les adieux interminables de Ten à tous ses compagnons dans "The End of time" ou les regards humides de petit poney que se tapent régulièrement Tennant et les autres acteurs). En parallèle, et paradoxalement, Davies rend les exploits du Docteur plus légendaires, plus improbables aussi. Le personnage acquiert une nouvelle dimension quasi divine. Et là, moi, je n’accroche plus.
Moffat va s'en servir de pour bâtir à son tour son Docteur, bien plus proche de mes attentes sur le personnage, aidé en cela par l'arrivée de Smith (la régénération a ça de bon, permettre de nouvelles orientations). Il réoriente le perso vers l'aventure, le rend plus clownesque, plus fou et étrange, plus tendre aussi (du coup à distinguer du plus émotif). Mais plutôt que de le faire "brutalement", il distille au cours de la saison 5 ces changements, cette relecture. Mieux, il l'inscrit dans la trame même de son histoire. Rebondissant sur le mythe vivant conçu par RTD (en rajoutant une couche par ce que, dans le genre exploit divin, le rebootage de l'univers ça pose là), il remet en question ce développement récent du personnage de brillante façon. Petit à petit, je - on - retrouve le Docteur tel qu'il a toujours été: un très vieil alien à figure humaine qui a choisi une vie de bohème et d'aventure, oscillant entre sagesse et insouciance, propageant par son discours, et plus souvent par ses actes, une certaine idée humaniste. Et là, moi, j’accroche bien plus.

On me rétorquera que c'est vouloir figer le Docteur et la série alors que même, quelques paragraphes plus haut, je vantais la nature toujours en mouvement du show. Mais ce n'est pas antinomique. Le Docteur, en tant que personnage, est un archétype (non un stéréotype, on est clair là-dessus) avec lequel on peut jouer (et cela a été fait par la passé avec plus ou moins de bonheur d'ailleurs), rajouter des couches etc... il y a des tas de choses différentes à faire. Mais changer sa nature intrinsèque, c'est risquer de pervertir l'archétype, l’essence de la série.

En conclusion: vive Moffat! Mais RTD c'était bien bien aussi. Quoi? ça pue le consensus mou? Bon, je céde J'AIME MOFFAT!

Merci de m'avoir lu (et bravo à vous si vous avez tenu le choc)

Ah mince GaladanWingfield et Sylar69100 ont posté avant moi, je me dois de leur répondre (comment ça c'est pas obligé?)

GaladanWingfield a écrit:

Honnêtement je trouvais les Bad Wolf et surtout les Vote Saxon beaucoup plus discret. La faille était presque accompagnée d'un panneau lumineux avec écrit en caractère fluorescent « Attention la faille est ici !!! ». La femme borgne on en parle pas (un truc aussi visible il aurait du le faire apparaitre beaucoup moins souvent) ... Pareil pour le test de grossesses d'Amy qu'on nous réservait à chaque fin d'épisode. Parfois je m'attendais presque à ce que l'épisode soit mis en pause et qu'une voix off commente : « Attention ceci est un élément clé de cette saison notez le bien dans votre carnet ! »

J'ai trouvé ça vraiment dommage car chercher ce genre de détails est réservé au initié qui vu les saisons précédentes on un minimum d’entrainement.


Deux choses: c'est parce que, habitué à la formule Davies, tu trouves cela lourd, peu subtil mais c'est oublier que la démarche narrative n'est pas la même. Ta dernière phrase me laisse perplexe. C'est moi ou tu insinues que pour pleinement apprécier il faut être initié et que supprimer la recherche d'indices par les fans et les exposer au plus grand public c'est pas bien? Et il faut pourtant achalander le spectateur occasionnel, je ne vois pas la logique.

@Sylar émouvant oui, larmoyant aussi, (limite gnangnan aussi d'où trop long). De plus Tyr, qui a donc posté avant moi (faut que je tape plus vite nom de nom), a parfaitement résumé ce que je pense.

J'en profite pour rajouter que Moffat n'a pas abandonné l'émotion. Je la trouve plus subtilement intégrée au corps de l'épisode.

May The Force be with you!! ah crotte, c'est pas la bonne tirade
_________________
Elle riait comme quelqu'un qui avait sérieusement réfléchi à la vie et qui avait compris la blague.
Neil Gaiman (Neverwhere)
Revenir en haut
Lioru95
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2011
Messages: 17
Localisation: Terre 2011
Masculin Bélier (21mar-19avr) 猪 Cochon

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 18:50    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Il ya autre chose qu'il ne faut pas oublier : RTD a rebooté la série et la faire connaître à de nouveaux spectateurs qui ne connaissaient pas Doctor Who. Il a dut réintroduire les TimeLord, Galifrey (même si on ne les a vu que peu de temps), les Daleks, les Cibermen, Davros... etc
Comme beaucoup je fait partie de ceux qui ont découvert Doctor Who grâce à lui et c'était son rôle de remettre les pendules à l'heure pour tout le monde en rajoutant sa sauce.

Surtout qu'en 2005 le Reboot était plus que nécessaire : Pas tout le monde n'a la force (et le temps et surtout car il est très difficile de se les procurer) de voir les 600 premier épisodes (je viens juste de commencer la Saison 1 avec le 1er Docteur )
Et c'est pour cette raison que l'ère Davies est 10x plus accessible au téléspectateur lambda : c'était pour le convertir au Whoïsme Mr. Green

Moffat lui a 1 avantage de taille : Il y a beaucoup plus de spectateurs devenus accro à Doctor Who qu'avant grâce au travail de RTD !

En arrivant aux commandes, Moffat se met à étoffer plus que quiconque le Docteur et se permet de créer des épisodes plus Timey Wimey et complexe.
Après une saison 5 magique bien qu'un peu moyenne sur pas mal de point qui à mon avis à servit d'abord à présenter le 11eme Doctor et de mettre en place les bases du futur de la série : Moffat nous sort la Saison 6 (qui pour moi est la meilleur saison) ou il peut mettre enfin toutes ces idées même les plus tordues pour le grand plaisirs des fans qui sont de plus en plus nombreux !

J'espère que c'est clair car ca me parait quand même très bordélique ^^'
_________________
ALLONS-Y !!!!
Bow ties are Cool !
Revenir en haut
Tenebrae
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2010
Messages: 21
Localisation: là où je suis et serais hier
Masculin Cancer (21juin-23juil) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 18:55    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Lioru95 et tu le dis d'une façon bien plus simple que moi.
_________________
Elle riait comme quelqu'un qui avait sérieusement réfléchi à la vie et qui avait compris la blague.
Neil Gaiman (Neverwhere)
Revenir en haut
Lioru95
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2011
Messages: 17
Localisation: Terre 2011
Masculin Bélier (21mar-19avr) 猪 Cochon

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 19:04    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Merci, c'est un grand honneur Embarassed *trop ému*
J'allais justement dire que tu le disais 10x mieux et 10x plus complet que moi Mr. Green mdrrrr
_________________
ALLONS-Y !!!!
Bow ties are Cool !
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 19:23    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Tenebrae a écrit:
voir la troisième et dernière partie de mon post right here, right now!!).


Il est des nôoooooootres/il a fait un pavé en trois parties comme les auuuuuuutres (comment ça juste comme moi?^^)

Plus sérieusement, entièrement d'accord avec ton analyse encore une fois. Wink

Je rebondirais sur ce que tu dis du 10ème Docteur, dont la caractérisation et les regards larmoyants t'insupportaient de plus en plus malgré ton admiration pour le jeu de Tennant (je résume hein, mais il me semble que c'est à peu près ça).

J'adore David Tennant en tant qu'acteur (je l'ai vu dans de nombreux rôles et il m'a toujours enchanté) et j'adore le 10ème Docteur car il a apporté une touche que 9 (que j'aimais beaucoup aussi) n'avait pas: un coté obscur à couper au couteau. J'adore les personnages ambigus et dès la première apparition de Ten, qui n'hésite pas à ruiner la carrière d'Harriet Jones d'une simple phrase parce qu'elle ne s'est pas rangée à SON opinion, j'étais conquise! Je ne remercierai jamais assez RTD d'avoir rendu au Docteur ce coté ambigu que l'on trouvait parfois dans l'ancienne série (seven est un sacré manipulateur par exemple) mais pas de manière aussi claire. Sans compter que son aspect geek chic et son humour en font un cocktail détonnant.

Cela dit, durant les épisodes spéciaux de 2009, je me suis surprise à me fatiguer de plus en plus de Ten: ce qui était d'ailleurs tout à fait en accord avec les épisodes puisqu'on y découvrait un Ten de plus en plus déséquilibré (voir son "pétage de plomb" dans Waters of Mars) et près de la mort. Moi qui, comme tous les fans je pense, avait eu un gros pincement de coeur à l'annonce du départ de Tennant, je me suis surprise à ne plus l'appréhender mais à attendre avec impatience le remplaçant: pas parce que Ten m'insupportait hein, j'aimais toujours le personnage et je reste persuadée que Tennant pourrait rendre passionnante la lecture d'un annuaire téléphonique, mais parce que je voulais du nouveau.

Et, au risque de tomber dans le cliché, je dirais que c'est ce qui caractérise Doctor Who : le nouveau. Nous avons là une série qui peut changer INTEGRALEMENT son casting sans perdre de sa logique interne, c'est personnellement le seul exemple que je connais de séries pouvant se permettre une telle chose et c'est sa grande force, qu'il ne faut surtout pas hésiter à utiliser. Car je reste persuadée que cette série non seulement peut supporter mais a besoin de changements fréquents. J'adorais RTD mais il m'aurait sans doute lassé s'il était resté plus longtemps. J'adorais Ten mais je commençais à vouloir un nouveau Docteur.

Pour rester dans cette logique, j'adore Moffat et je vénère 11/Smith (au point, de temps en temps, de me repasser quelques scènes avec lui juste pour le plaisir de le voir jouer^^)...mais je souhaite sincèrement découvrir un nouveau Docteur et un nouveau showrunner d'ici 2-3 ans maximum. Parce que ce qui me ferait vraiment mal au coeur, bien plus que de voir partir Moffat et Matt Smith...c'est de commencer à les trouver ennuyeux. C'est pourquoi je dis à tous ceux parmi vous qui n'apprécient pas la direction que Moffat donne à la série : prenez patience, le prochain devrait vous plaire. Et je vous le souhaite de tout coeur. Wink
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques


Dernière édition par Tyr le Jeu 9 Juin 2011 - 19:36; édité 1 fois
Revenir en haut
Pouic
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2011
Messages: 3
Localisation: Pouetland
Masculin Taureau (20avr-20mai) 牛 Buffle

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 19:30    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Bon, Tenebrae "résume" parfaitement ma pensée. Smile

Tenebrae a écrit:
Deux choses: c'est parce que, habitué à la formule Davies, tu trouves cela lourd, peu subtil mais c'est oublier que la démarche narrative n'est pas la même. Ta dernière phrase me laisse perplexe. C'est moi ou tu insinues que pour pleinement apprécier il faut être initié et que supprimer la recherche d'indices par les fans et les exposer au plus grand public c'est pas bien? Et il faut pourtant achalander le spectateur occasionnel, je ne vois pas la logique


J'allais répondre quasiment mot pour mot la même chose. Laughing Il ne faut pas assimiler les failles, Amy enceinte et Lady Kovarian à Bad Wolf/Torchwood/Saxon qui n'étaient que des indices sans incidence aucune sur la trame du final. Ca faisait gadget pour fans alors que les failles et Kovarian s'entremêlent pleinement dans la narration, normal que ça soit plus visible. Le problème vient surtout du fait que ça ne va pas jusqu'au bout de l'idée : il y aurait du y avoir une gradation, que chacune de ses apparitions nous apprenne un petit truc en plus, aussi infime soit-il. En l'état, ça faisait très "on le met à chaque épisode pour les....spectateurs occasionnels", justement.

Il faudra pour Moffat trouver soit un meilleur équilibre entre loners et fil rouge (mais encore une fois, sur seulement 13 épisode il n'est pas facile d'atteindre l'harmonie que les séries US de 22 épisodes comme Buffy, Supernatural, X-Files, etc. ont réussi à trouver. La s6 de Dr Who suit cette même ossature "Season premiere - double central - dernière ligne droite & season finale" et des stand-alones pour vertèbres.) soit aller vers ce que souhaite Tenebrae, c'est-à-dire une seule et longue aventure - ce que Moffat peut parfaitement réussir mais qui est en effet largement plus risqué.
_________________
Pouic ?
Revenir en haut
Tenebrae
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2010
Messages: 21
Localisation: là où je suis et serais hier
Masculin Cancer (21juin-23juil) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 19:46    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Lioru95 a écrit:
Merci, c'est un grand honneur Embarassed *trop ému*


Faut pas. C'est moi qui suis ému de voir qu'on me lit malgré la longueur, qu'on apprécie ce que j'écris (qu'on soit d'accord ou pas avec le fond).


Tyr a écrit:

Je rebondirais sur ce que tu dis du 10ème Docteur, dont la caractérisation et les regards larmoyants t'insupportaient de plus en plus malgré ton admiration pour le jeu de Tennant (je résume hein, mais il me semble que c'est à peu près ça).


C'est même exactement ça! Vive les pavés boys and girls


Tyr a écrit:

Et, au risque de tomber dans le cliché, je dirais que c'est ce qui caractérise Doctor Who : le nouveau. Nous avons là une série qui peut changer INTEGRALEMENT son casting sans perdre de sa logique interne, c'est personnellement le seul exemple que je connais de séries pouvant se permettre une telle chose et c'est sa grande force, qu'il ne faut surtout pas hésiter à utiliser. Car je reste persuadée que cette série non seulement peut supporter mais a besoin de changements fréquents. J'adorais RTD mais il m'aurait sans doute lassé s'il était resté plus longtemps. J'adorais Ten mais je commençais à vouloir un nouveau Docteur.

Pour rester dans cette logique, j'adore Moffat et je vénère 11/Smith (au point, de temps en temps, de me repasser quelques scènes avec lui juste pour le plaisir de le voir jouer^^)...mais je souhaite sincèrement découvrir un nouveau Docteur et un nouveau showrunner d'ici 2-3 ans maximum. Parce que ce qui me ferait vraiment mal au coeur, bien plus que de voir partir Moffat et Matt Smith...c'est de commencer à les trouver ennuyeux. C'est pourquoi je dis à tous ceux parmi vous qui n'apprécient pas la direction que Moffat donne à la série : prenez patience, le prochain devrait vous plaire. Et je vous le souhaite de tout coeur. Wink


Que dire si ce n'est +1!


Pouic a écrit:
Bon, Tenebrae "résume" parfaitement ma pensée. Smile




Vive les pavés boys and girls


Pouic a écrit:

Il faudra pour Moffat trouver soit un meilleur équilibre entre loners et fil rouge (mais encore une fois, sur seulement 13 épisode il n'est pas facile d'atteindre l'harmonie que les séries US de 22 épisodes comme Buffy, Supernatural, X-Files, etc. ont réussi à trouver. La s6 de Dr Who suit cette même ossature "Season premiere - double central - dernière ligne droite & season finale" et des stand-alones pour vertèbres.) soit aller vers ce que souhaite Tenebrae, c'est-à-dire une seule et longue aventure - ce que Moffat peut parfaitement réussir mais qui est en effet largement plus risqué.


Encore faut-il que le public l'accepte...
_________________
Elle riait comme quelqu'un qui avait sérieusement réfléchi à la vie et qui avait compris la blague.
Neil Gaiman (Neverwhere)
Revenir en haut
sylar
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2010
Messages: 635
Localisation: Lyon
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 20:26    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Au final, chacun à son point de vue, mais aucun camps n'arrivera à convaincre l'autre...

Personnellement, moi les 12 dernières minutes de End of Time, j'avais les larmes aux yeux, et contrairement à "Tyr", le "I don't want to go", bah j'ai pleuré... Davies mettait fin à 4 années passé avec Ten, ces 12 minutes était la moindre des choses pour moi, elles étaient absolument nécessaires, elles n'ont pas cassé le rythme, puisse l'intrigue principale était résolu à ce moment là.

Oui Davies aimait beaucoup les Daleks, les Cybermens et son Master, et alors...

Moffat dans les Saisons 3 et 4 a eu ses Weeping Angel, puis il a eu sa River Song et ses squelettes en tenu de cosmonaute qui continue de parler après leur mort, et dès qu'il a un double épisode de disponible en saison 5, cette fois il fait un mix du tout, des Anges, River Song et des morts qui parlent après leur mort... Et en Saison 6, il te remet du cosmonaute...

Donc au final, c'est kifkif je dirai, mais je préfère quand même voir les Daleks, je trouve cela bien qu'il y en est pas dans la saison 6, cela pourra les refaire venir en force dans la Saison 7, et découvrir le but de ce mystérieux Dalek Eternal....

Enfin bon, Davies durant son ère a eu 2 Docteurs, j'espère que Moffat raccrochera à la fin de la Saison 7, mais que Matt Smith restera pour la Saison 8, comme cela nous pourrons voir la différence avec un même Docteur sous 2 showrunner différent...

A ce Jour, mes Saisons préféré vont dans ce sens :

1 - Saison 4
2 - Saison 2
3 - Saison 3
4 - Saison 5
5 - Saison "2009"
6 - Saisons 1 et 6 Egalité (Voir le Résultat Final quand la Saison 6 sera fini)

Car en Bref, "The Impossible Astronaut" et "Day of the Moon" sont sympathiques mais sans plus, j'ai préféré The Eleventh Hour à titre comparatif pour l'ère Moffat

"The Curse of the Black Spot" est relativement chiant, quitte à avoir un épisode avec des pirates, j'aurai aimé voir du "grandguinolesque" à la Capitaine Jack Sparrow.

"The Doctor's Wife" est le seul gros + de la Saison 6, mais pour un non initié à Doctor Who, c'est dur à suivre....

"The Rebel Flesh" est mou, qui fini sur un cliffanger avec Doctor-Ganger, ce qui pouvait présager une seconde partie terrible, mais "The Almost People" retombe comme un soufflé, pour re-finir avec un cliffanger qui te casse l'entre-deux fesse, et avec une troisième partie tout aussi faible qui fini avec une révélation de la mort... On nous colle des compagnons de route sortie de nul part, j'admets que Vastra et Jenny je suis fan, mais le Sontarian sert à rien, on voit un Judoon 8 secondes, des Cybermens 30 secondes, un Pirate et son fils qui ne sont là que pour faire croire que le 6x03 était un épisode utile, et Danny Boy qui on ne sait pas trop comment à fait rentré son avion dans le Tardis pour aller dans le futur...


Cette Saison 6, aurait pu être mieux avec un Traitement différent, je m'explique...

Moffat aurait du faire du 6x01 et 6x02, un seul épisode plus condensé, au lieu de 2 épisodes de 45 minutes, un seul de 1h10 comme pour "The Eleventh Hour", et inclure le "Prequel 6x01" qu'on a eu sur le net au tout début de l'épisode, mettre l'ellipse au milieu et effectivement mettre la femme borgne et sa trappe dans la seconde partie de l'épisode.

Ensuite, ayant gagné un épisode, faire du 6x02 l'histoire de la Silurienne dans le vieux Londres quand elle était enfant et qu'elle a rencontré le Docteur, et ne mettre aucune référence à la femme borgne, mais tout de même au maximum, le test de grosse de Amy sur la console. (De cette manière, elle ne sort pas de nul part dans le 6x07, surtout qu'elle est celle qui est le plus développé)

Pour le 6x03 sur les Pirates, inclure le "Prequel 6x03" aussi, rendre l'épisode plus dynamiques car il a beaucoup de longueur, ne pas mettre le test de grossesse de Amy en fin d'épisode, mais dans celui-ci, pourquoi pas notre bonne borgne, on précise aussi que le Pirate se trouve au 51ème siècle en utilisant le vaisseau.

Pour le 6x04, il n'y a absolument rien à changer...

Pour les 6x05 et 6x06, là c'est pareil, il aurait été préférables de nous mettre un Loner, nous présentant l'histoire de ce Sontarian (Car finalement, j'ai vérifié, il n'est ni de Poison Sky, ni de SJA) pour le 6x05, et faire de The Rebel Flesh et Almost People, un seul épisode plus condensé de 45 minutes, car beaucoup de longueurs inutiles pour le 6x06.

Et enfin pour le 6x07, mettre le "Prequel 6x07" en début d'épisode, voir le Docteur recruté Le Sontarian et Vastra, avec une vrai discussion, qu'on aura au préalable appris à connaitre, mettre une scène où le Docteur va à la Proclamation de l'Ombre du 51ème Siècle pour être appuyé par une armée de Judoons, qui ont bien leur places contrairement à l'armée de Siluriens, on garde bien sûre la scène Rory/River, Dorium the Fat Blue, et la destruction de la flotte cybermen, on montre plus la maitrise des clercs par les Judoons, on n'ellipse pas le combat Moines Sans Têtes contre le petit groupe aussi, voir Rory The Last centurion montré sa bravoure à l'épée aurait été un plus. On vire Danny Boy qui n'a rien à faire là, et on laisse l'attaque spatiale au vaisseau des pirates.

Pas grave si l'épisode dur 10 minutes de plus...
_________________
Revenir en haut
DarkDalek
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2010
Messages: 560
Localisation: Dans le vasseau dalek
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 21:07    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

RTD ou Moffat? Bonne question enfin non pourquoi chercher à les opposer, c'est comme demander de choisir entre Ten et Eleven, on peut aimer les deux ou en préférer un sans détester l'autre. Ils ont tous les deux leur qualités et leurs défauts.

RTD est celui qui a fait revivre la série après 26 saisons de la première et un téléfilm franchement moisi. Il a fait en sorte qu'on puisse suivre la nouvelle série sans avoir vu la première. Il a aussi intégré une nouvelle donnée de taille : le docteur est le dernier des Time Lords. Il a du aussi composer avec les "caprices' de ses docteurs : le départ d'Eccleston au bout d'un an puis la vonlonté de Tennant de faire une pause d'ou l'année 2009 avec seulement des spéciaux. Si le passage de Nine à Ten a été bien geré, Ten étant excellent, les spéciaux 2009 ont pour moi nuit à la qualité du travail de RTD jusque la. A part The End of Time , qui a de nombreux défauts comme le maitre squelette qui lance des éclairs, je n'ai pas franchement aimé les spéciaux.
Pour la construction de la saison je prefère la méthode RTD, un fil rouge caché qui amène certaines questions mais pas trop (bad Wolf écrit partout, l'évocation de Torchwood, d'Harold Saxon, et enfin Rose qui apparait de temps en temps.) et une résolution explosive à la fin.
RTD a aussi eu l'avantage d'exprimer son talent dans d'autres séries de la franchise notamment Torchwood. Moffat n'a que DW pour s'éxprimer.

Moffat justement a été l'origine des meilleurs épisodes de DW lorsqu'il n'était que scénariste. En tant que showrunner, il a débuté comme RTD avec un nouveau docteur mais avec la lourde tâche de passer derrière Tennant parce que bon RTD ne pouvait pas faire pire que le téléfilm. Donc il a imposé son style c'est a dire vouloir revenir aux anciennes valeurs et se rapprocher de l'ancienne série. Vouloir tirer un trait sur la continuité était très risqué et certaines choses auraient du rester comme avant notamment les Daleks multicolores. Autre chose qui m'exaspère, on nous dit que le temps peut être réecrit d'un coté et de l'autre on abuse des "paradoxes de l'écrivain" à gogo comme facilité scénaristique. Ce qu'on peut lui reprocher (comme a RTD dans ses derniers épisodes) c'est de vouloir faire trop faire des trucs pour les fans. Alors que RTD aimait bien ressortir les anciens compagnons du placard, Moffat lui réutilise des anciens ennemis comme les Anges qu'il a dénaturé au passage, grace au succès de Blink, et il réutilise certains procédés des anciennes saisons (le Flesh qui ressemble a la technologie sontarienne, la gamine qui fait parler les téléphones comme dans The Empty Child et d'autres).
Du coté des mystères et des révélations, c'est très bien, mais il ne faut pas en abuser comme dans Lost. D'ailleurs si moffat nous fait un final aussi pourri que celui de Lost je crois qu'il ne pourra jamais remettre les pieds au Royaume Uni Mr. Green
A cause de tout ça j'ai un peu de mal avec Moffat, j'ai moins apprécié la saison 5 que les autres même si mon estime remonte avec la saison 6 qui semble pour le moment meilleure. On a eu 5 ans pour juger RTD, laissons donc plus de temps à Moffat pour faire son boulot et voir si il sera a la hauteur ou non.
Revenir en haut
Lioru95
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2011
Messages: 17
Localisation: Terre 2011
Masculin Bélier (21mar-19avr) 猪 Cochon

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 21:12    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Sylar> Je suis d'accord sur le fait que "The Curse of the Black Spot" était nul même si qq fois je trouve qu'il y avait des moments sympa (comme quand le docteur change d'idée toutes les 10 sec ^^ )

Par contre je ne peux te laisser dire du mal de mon épisode préféré : A Good Man Goes To War !!!
Le début on le ne voit pas le Docteur ou juste son ombre permet de montrer que le Docteur est une légende : voir presque un dieu vivant qui à la seul mention de son nom peut soulever une armée (cf : de River Song) !
Ne pas le voir tout de suite est peut être troublant mais rajoute 10x plus de tension et de suspens !

Ce moment est CAPITAL dans l'épisode !! Surtout si on compare avec ce que dit le commandant qui démystifie le docteur et le rend pour les soldats comme un homme comme les autres. Et le Docteur leur prouve le contraire en sortant de son chapeau une armée entière qui apparait comme par magie alors que tous le monde est désarmé !!
_________________
ALLONS-Y !!!!
Bow ties are Cool !
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 21:28    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Quand je vous entends toujours râler sur le Black Spot, j'ai juste envie de dire "Love and Monsters"... xD
_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lioru95
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2011
Messages: 17
Localisation: Terre 2011
Masculin Bélier (21mar-19avr) 猪 Cochon

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 21:32    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Il était pas si mal que ca non plus Confused mais il fait pas partis de mes préférés ca c'est sûr !

Les plus gros problèmes de Black Spot c'est surtout l'histoire du mec qui disparait mais aussi la fin complètement inutile !!
_________________
ALLONS-Y !!!!
Bow ties are Cool !
Revenir en haut
sylar
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2010
Messages: 635
Localisation: Lyon
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 9 Juin 2011 - 21:36    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Oui, alors le mec qui disparait, c'est fort, mais quitte à partir dans les délires de Moffat, il pourra bien dire qu'en faites, un Silence l'a désintégré, et que les autres ont tout simplement oublier qu'ils l'ont vu se faire zaté ^^^
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:21    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> La Série Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, … 10, 11, 12  >
Page 2 sur 12

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com