Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 610, 11, 12  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> La Série
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Natiwan
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2012
Messages: 98
Féminin

MessagePosté le: Mar 10 Juil 2012 - 14:21    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Citation:
Par contre je maintiens que pour moi, RTD avait un côté sentimental trop bisounours. Il à quand même été jusqu’à créer un double de Ten qui comme par hasard n'avait qu'un coeur et pourrait donc vieillir comme un être humain aux côtés de Rose ! Si ça c'est pas du "happy end" méga romantique ?! Si il voulait torturer les personnages comme tu dis, on aurait dût en rester à ce que Rose et Ten soient séparés pour toujours quand elle est passée dans le monde parallèle.


Je rebondis juste sur ça parce que j'ai pas le temps et que ça m'a interpellé.


C'est marrant que toi tu le vois comme ça (c'est toujours intéressant d'échanger ce genre de point de vue !). Parce que oui, c'est une happy end énorme pour Rose, oui, c'est un peu too much à la façon RTD, mais moi ce que je retiens de l'histoire c'est le Docteur. Et je trouve ça terrible pour lui. Si ça c'est pas être sadique avec le perso... C'est juste horrible de le voir partir presque comme un voleur, en laissant la femme qu'il aime avec un double de lui-même, qui est lui pour elle, mais qui le laisse plus seul que jamais. Moi en tout cas je trouve ça éminemment sadique !

C'est, je sais pas, c'est une punition presque mythologique pour s'être attaché à une humaine.

Et pour le Moff', c'est pas tellement le fait que ce soit compliqué en fait qui m'agace parfois, plus le fait que ça ait tendance à retomber comme un soufflet... je sais pas, parfois j'ai l'impression que c'est beaucoup de mystères pour pas grand chose.
Et ce côté très cérébral met une distance qui fait que ça manque un peu d'âme, ça me laisse trop souvent de marbre au niveau émotionnel justement, c'est ça qui me manque par rapport à RTD, qui des fois oui, en faisait trop.

Je reprochais souvent à RTD son côté mélo, mais, après réflexion, je préférais. Ca me rend triste quand il se passe un truc triste à l'écran et que ça ne me fait rien. Surtout devant cette série que j'aime tant. Alors, je me plaignais de me transformer en bisounours plein de larmes devant l'ère RTD, mais finalement, j'avais beau me plaindre, une chose est sûre : ça marchait sur moi ! J'étais la première à me rouler dans mes litres de larmes de sang et à aimer ça... A un moment je dois l'admettre lol !

J'ai l'impression d'être pas claire du tout, ça me rend dingue !
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 10 Juil 2012 - 14:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dame Eleusys
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2011
Messages: 613
Localisation: cascade de Méduse
Féminin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mar 10 Juil 2012 - 14:22    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Citation:

Tu redis un peu ce que dis Patient 13 à propos de l'idée du seigneur du temps dernier de son espèce ^^
J'ai un peu répondu à cela plus haut.



On a réagi en même temps mais Patient13 m'a devancée de 2 mn pour le post d'où la redite! (dit la fille qui a toujours un train de retard!^^)

 krevette a écrit:

Citation:
Par contre je maintiens que pour moi, RTD avait un côté sentimental trop bisounours. Il à quand même été jusqu’à créer un double de Ten qui comme par hasard n'avait qu'un coeur et pourrait donc vieillir comme un être humain aux côtés de Rose ! Si ça c'est pas du "happy end" méga romantique ?! Si il voulait torturer les personnages comme tu dis, on aurait dût en rester à ce que Rose et Ten soient séparés pour toujours quand elle est passée dans le monde parallèle.Déjà que Rose se retrouvait à nouveau avec un père, qui lui aussi comme par hasard perd sa Jackie de son monde pour pouvoir se mettre avec la Jackie de Rose et refonder une belle famille toute neuve.




en fait, quand en gros il y a au moins un mort par épisode, une happy end (meme toute relative) ne fait pas de mal!^^. En fait RTD aime profondemment ses personnages meme si il les malmène, et du coup je trouve qu'il y a une telle sincerité dans son écriture que je lui pardonne son excès de sentimentalisme.

On ne sera je crois jamais d'accord Krevette, mais c'est pas grave!^^...Il en faut pour tout le monde! Mr. Green
_________________

Je l'aurai un jour, JE L'AURAI !!!

Pour suivre le marathon classique: http://baraqueafrites.xooit.com/index.php
Revenir en haut
Patient 13
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2011
Messages: 79

MessagePosté le: Mar 10 Juil 2012 - 15:09    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

J'acquiesce vigoureusement à tout ce qu'a écrit Natiwan plus haut.

Le "happy ending" Rose-TenToo est affreux et sadique. Pour Rose un peu moins, pour Ten c'est ouvertement difficile. (Il le dit dans The Next Doctor, dans la tirade sur "They left..."
Because they've got someone else fait référence à Rose, clairement. Et on voit que ça lui brise le coeur, il le dit cash d'ailleurs.

Point de vue de Rose, elle avait retrouvé son Docteur, et celui-ci la redébarque dans son monde parallèle forcée de s'occuper du metacrisis Docteur. Alors on peut trouver que c'est "close enough", qu'il a la même (adorable) figure donc c'est tout ce qui compte. Le metacrisis Docteur n'est pas son Docteur. Et pas uniquement parce qu'il est juste né et pas encore changé par Rose, mais parce qu'il est structurellement différent et la scène avec Donna, le "Oii, watch it Earthgirl!" montre bien que ce n'est pas le Docteur, qu'il est différent. C'est positif pour certaines choses (il vieillit et contrairement au Docteur, lui est capable de terminer le "Rose Tyler..."), mais sinon, l'arrivée de TenToo c'est plus une catastrophe qui vient détruire le plan Rose-Docteur réunis qu'une happy end.

Enfin, point de vue de Ten. Je l'ai déjà dit, pour lui Rose part avec quelqu'un d'autre, même si celui-ci est un genre de double. Et parce que les images valent plus que mille mots :






_________________
I wanted to see the universe, so I stole a Time Lord and I ran away.
Revenir en haut
Joe X
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2011
Messages: 146
Localisation: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mar 10 Juil 2012 - 15:11    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Punaise mais cette scène ! En une image on a la preuve du talent d'acteur de Tennnant.
_________________
Connu par toutes les races Aliens comme étant "Celui sur qui la pluie tombe, même en intérieur" .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Natiwan
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2012
Messages: 98
Féminin

MessagePosté le: Mar 10 Juil 2012 - 15:17    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

patient13, tu as résumé avec talent tout ce que j'ai essayé de bafouiller à ce sujet ! Voilà. les images parlent d'elles mêmes...

Et je te remercie pas de me prendre par surprise comme ça... !

(Ca me mouille les yeux... clairement, c'est pas une happy end ! Crying or Very sad )
_________________
Revenir en haut
Ahaimebété
[Bad Bad Beans]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 3 513
Localisation: Marseille
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Mar 10 Juil 2012 - 15:46    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Mais en fait le Docteur fait exprès de ne pas le dire, pour ne pas s'attacher Rose, pour la détacher de lui. Par contre, en effet, pour lui, c'est un déchirement et loin d'être une happy end.

Perso, je ne trouve pas que RdT soit trop sentimental. Il est très attaché à ses personnages, ça oui, mais il leur en fait voir de vertes et de pas mûres en même temps. Enfin, c'est comme ça qu'on voit qu'il les aime je suppose, vu que je fais pareil : j'aime bien torturer les perso que j'aime. Crying or Very sad
_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
krevette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2012
Messages: 480
Localisation: à bord du TARDIS
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mar 10 Juil 2012 - 16:20    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Je vous rejoins tous sur le fait que ce ne soit pas une happy end pour le Docteur (par rapport à Rose) mais ça c'est un peu inévitable... ça sera toujours comme ça pour lui.
Dans le fond il doit être quand même heureux pour elle, c'est tout de même mieux que la première fois où il l'a laissé ^^

Pas de soucis pour le retard Dame Eleusys, je précisais juste que j'avais répondu à ce que tu disais par le biais de Patient13 Wink



Natiwan a écrit:
Et pour le Moff', c'est pas tellement le fait que ce soit compliqué en fait qui m'agace parfois, plus le fait que ça ait tendance à retomber comme un soufflet... je sais pas, parfois j'ai l'impression que c'est beaucoup de mystères pour pas grand chose.
Et ce côté très cérébral met une distance qui fait que ça manque un peu d'âme, ça me laisse trop souvent de marbre au niveau émotionnel justement, c'est ça qui me manque par rapport à RTD, qui des fois oui, en faisait trop.

Je reprochais souvent à RTD son côté mélo, mais, après réflexion, je préférais. Ca me rend triste quand il se passe un truc triste à l'écran et que ça ne me fait rien. Surtout devant cette série que j'aime tant. Alors, je me plaignais de me transformer en bisounours plein de larmes devant l'ère RTD, mais finalement, j'avais beau me plaindre, une chose est sûre : ça marchait sur moi ! J'étais la première à me rouler dans mes litres de larmes de sang et à aimer ça... A un moment je dois l'admettre lol !

J'ai l'impression d'être pas claire du tout, ça me rend dingue !


Si, si tu es claire ^^

Ben si tu veux moi le côté très cérébral qui met une sorte de distance me plais beaucoup justement parce qu'on est placé dans la position du compagnon nous-même. On ne comprends pas toujours tout et ça nous rappelle que le Docteur est quelqu'un de très brillant, qui pense plus vite que son ombre. Il part dans des explications bancales et là je pense à l'épisode "The Doctor's Wife" ou il fait sa comparaison avec la bulle de savon :

The Doctor: Imagine a great big soap bubble with one of those tiny little bubbles on the outside.
Rory: Okay.
The Doctor: Well it's nothing like that.
[...]
Amy: Wait, so we're in a tiny bubble universe sticking to the side of the bigger bubble universe?
The Doctor: Yeah. No! But if it help, yes.

Ça donne des dialogues pleins d'humour ! Moi ce passage m'a fait me marrer comme une folle, je me sentais à la place d'Amy et Rory à essayer de comprendre les choses.

Après je vous trouve un peu radical, parce qu'en dehors des gros Wibbly Wobbly Timey Wimey Stuff de Moffat y'a quand même de l'émotionnel.
Surtout en cette saison 6 avec River qui se trouve très présente !


Imaginez le crève coeur dans l'épisode 1 :

River: You're going to have to trust us this time.
The Doctor: Trust you. Sure. But first of all, Doctor Song, just one thing. Who are you? You're someone from my future—getting that—but who? {silence}. Okay. Why are you in prison? Who did you kill? Hm? {silence} Now I love a bad girl, me. But trust you? Seriously?

Elle demande à l'homme qu'elle aime de lui faire confiance et en réponse elle à le droit à un "Trust you ? Seriously ?"
A ce moment Matt Smith la regarde presque avec dégoût, et il s'en remet à une autre femme.



Après c'est certain qu'en comparaison avec RTD l'ère Moff' parait plus froide XD
Mais comme vous dites, c'est une affaire de goût et on ne sera jamais d'accord je pense Laughing Mais il en faut pour tous les goûts, c'est bien que chacun trouve son compte à des moment différents de la série.
_________________


+TEAM RORY+ "Everyone needs a Rory in their life." - Steven Moffat. Rejoignez le culte !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Patient 13
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2011
Messages: 79

MessagePosté le: Mar 10 Juil 2012 - 17:55    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

krevette a écrit:
Après je vous trouve un peu radical, parce qu'en dehors des gros Wibbly Wobbly Timey Wimey Stuff de Moffat y'a quand même de l'émotionnel.


Tout à fait d'accord avec ça :)
Tout comme il y a aussi du cérébral avec RTD, le dosage est juste différent, mais il faut qu'il y ait les deux, sinon il manquerait quelque chose je pense.

Personnellement j'aime les deux. L'ère RTD comme l'ère Moffat, même si j'ai une préférence pour le côté moins "ouvertement sentimental" de Moffat (oui on ne dirait pas vu mes posts précédents, mais malgré cette préférence je reconnais et j'apprécie ce qu'a apporté RTD à la série et au final je suis assez du genre à me battre pour faire reconnaître les qualités de quelque chose même quand c'est pas ce que je préfère).

Je trouve que Moffat met moins en lumière les émotions de ses personnages, qu'il insiste moins dessus, mais au final je trouve Eleven plus sensible que Ten. Moins torturé, mais au fond plus sensible. C'est quelque chose que je ressentais depuis la saison 5 au niveau de la gestion de la colère particulièrement, mais que j'ai étendu à la gestion des émotions tout court après le dernier Christmas special. Ten était plus du genre à retenir ses émotions, jusqu'au moment où il craque, et ça en fait des scènes "spectaculaires". Des colères terribles à la "Human nature", des sanglots sur le corps du Maître en fin de saison 3.

Eleven, j'ai l'impression qu'il exprime ses émotions petit à petit (il est particulièrement impulsif au niveau de la colère), que c'est moins mémorable et que du coup c'est pas forcément ce qu'on retient de l'épisode voire même du passage. Mais vraiment quand on fait une liste de tous les moments où il pète les plombs, on arrive facilement à la dose de "The fury of the Time Lord". D'ailleurs ici j'ai une sorte de liste contenant un bon nombre des moments de colère d'Eleven, ça forme une courte fanfiction donc il y a aussi d'autres éléments mais en mettant ensemble tous ces petits moments où il s'énerve mais qu'on ne garde pas forcément en mémoire (la radio cassée dans Time of Angels par exemple) ça donne une assez bonne idée, spoiler fin de saison 6 : http://www.youtube.com/watch?v=ztZMNoqOIkA
Dans un autre registre, être au bord des larmes parce qu'il est heureux et touché par la place que lui réservent Amy et Rory chaque année à Noël juste au cas où, c'est à mon avis preuve d'une sensibilité que n'avait jamais démontré (ce qui ne veut pas non plus dire qu'elle n'existait pas) le Docteur auparavant.

En gros, je trouve RTD plus sentimental, plus romantique, pas du tout de manière Bisounours cela dit. Moffat lui insiste plus sur le côté timey-wimey. Mais je trouve que les deux ères ont un niveau émotionnel à peu près équivalent, peut-être que la différence que je fais dans le terme sentimental et émotionnel n'existe pas, mais je fais quand même cette différence-là parce que j'ai pas de moyens d'exprimer comment je ressens ça autrement. Pour moi la différence est plus dans l'importance et l'exposition de l'émotion, la manière de la traiter à l'écran et dans la storyline, que dans la présence ou non de l'émotion.
_________________
I wanted to see the universe, so I stole a Time Lord and I ran away.
Revenir en haut
krevette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2012
Messages: 480
Localisation: à bord du TARDIS
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mar 10 Juil 2012 - 19:39    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Ah ben on arrive à être s'entendre sur certaines choses ^^

Je suis assez d'accord par rapport à la prestation de Matt Smith. J'adore sa manière de jouer et sa colère dans l'épisode Time Of Angels dont tu parles, il est juste... waow ! Alex (aka River) à même dit qu'il était très impressionnant à ce moment du tournage. Même sorte d'émotion avec les messages des Time Lords dans The Doctor's Wife. J'adore particulièrement quand il est énervé.


_________________


+TEAM RORY+ "Everyone needs a Rory in their life." - Steven Moffat. Rejoignez le culte !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Matt181095
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2012
Messages: 474
Localisation: Bretagne, 102 ap. J.-C.
Masculin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 11 Juil 2012 - 09:55    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Je suis tout à fait d'accord avec ce que krevette et Patient 13 ont écrit jusque là. Wink

Je trouve que les passages émotionnels sous l'ère Moffat sont tout de même très bien menés : il suffit de regarder la scène où le Docteur parle à Amelia avant d'entrer dans la fissure, la fin de The Doctor's Wife et The God Complex, ou l'épisode The Girl Who Waited pour s'en convaincre. Alors, c'est sûr, on ne pleurera jamais autant que devant la régénération de Ten sous fond de Vale Decem : mais il faut tout de même reconnaître que certains passages sous Moffat sont très émouvants. Après, ça dépend vraiment de la façon dont on voit les choses : personnellement, depuis que je regarde Doctor Who, je pleure toujours pour rien. Du coup, des scènes qui ne sont pas forcément tristes vont me faire fondre en larmes (bon, peut-être pas, mais quand même... Mr. Green). En fait, si je suis ému devant des épisodes de Moffat, c'est probablement parce qu'Eleven a été mon tout premier Docteur : du coup, mon avis est totalement subjectif (c'est même le principe de l'avis, n'est-ce pas ?).

Je ne suis pas vraiment d'accord avec vous quand vous dites qu'il n'y a pas de passages émotionnels avec Moffat : il y en a moins que chez RTD, c'est vrai, mais ils sont formidables tout en étant modestes. Après, je ne sais pas si on peut parler de "sentimentalisme à la bisounours avec les oiseaux qui chantent et les rivières qui font glouglou" pour RTD, et de "côté cérébral qui nous éloigne des personnages et c'est n'importe quoi ça" pour Moffat. Ils ont juste une manière différente d'aborder les scènes émouvantes. Certains passages des épisodes du Moff' sont tout aussi intenses que ceux de RTD : seulement, ils utilisent une voie très différente pour le montrer. RTD, sans tomber dans le sentimentalisme pur qui te transforme en madeleine, donne à ces séquences un puissant côté mélodramatique qui, je pense, est vraiment exagéré parfois. D'ailleurs, je pense comme krevette que la séquence des adieux à ses anciens compagnons est quand même assez mal menée. Moffat préfère, au final, faire quelque chose d'assez simple. A la fin de The Big Bang, quand Eleven comprend qu'il doit partir dans le Void pour refermer la faille, il réagit très différement de Ten dans le manoir de Naismith dans End of Time. Il n'expulse pas sa rage en renversant la chambre d'Amelia du sol au plafond et en lui criant dessus qu'elle n'est pas importante et que c'est de sa faute s'il doit disparaître : il parle à la petite fille qui l'aura attendu pendant quatorze ans en lui racontant la légende d'un fou dans une boîte bleue. C'est très simple, mais ça reste absolument magnifique : en fait, je crois que les passages émouvants sont une des rares choses qui ne soient pas compliquées chez le Moff'. Si RTD avait filmé ça, le jeu de Matt Smith se serait basé sur l'exagération, et il se serait mis à brûler la maison d'Amelia pour expulser sa frustration, sa colère et son désespoir. Je ne dis pas que je n'aurais pas apprécié, mais je me serais quand même dit : "mais, il arrête de péter des câbles pour rien, le Docteur ?". En fait, je n'arrive pas à voir Tennant jouer cette scène : j'ai beau fouiller dans ma mémoire pour me souvenir de toutes ses expressions, il n'y en a pratiquement aucune qui conviendrait pour interpréter le Docteur en cet instant, comme Matt Smith le fait.

En ce qui concerne la colère du Docteur sous Moffat, j'abonde dans le sens de Patient 13 (comme d'habitude, remarque ^^). Eleven est vraiment très impulsif et s'énerve facilement, à tel point qu'on peut le considérer comme un enfant criard et impoli qui passe son temps à faire "na" aux adultes. Du coup, on le voit comme un personnage très infantile. Quand Ten entre dans une fureur noire, on a l'impression que l'Univers va plonger dans le Void : il devient un véritable dieu, cruel sans pitié (The Human Nature ou The Runaway Bride). Ten nous effraie, parce qu'on n'a pas l'habitude de le voir se mettre réellement en colère. Mais la rage du Docteur est tout aussi bien illustrée chez Eleven que chez Ten : d'ailleurs, je trouve que la furie d'Eleven est assez terrifiante dans Victory of the Daleks, quand il frappe le Dalek.

Personnellement, je trouve que Moffat torture autant ses personnages que RTD. Mais là encore, la manière de traiter ça à l'écran et notre façon de voir les choses diffèrent. Chez RTD, le Docteur, traumatisé par la Guerre du Temps, ne supporte plus la solitude et, surtout, il ne veut absolument pas "mourir" : ça donne des scènes d'anthologie (notamment la fin de End of Time avec le "I don't wanna go" de Tennant, qui restera pour moi le meilleur moment de Doctor Who). Avec Moffat, le Docteur semble se haïr lui-même : il paraît ne plus supporter l'image qu'il a de lui. Mais ils subissent tous deux une très grande affliction liée à la façon dont ils vivent et se voient : pour faire simple, Ten est le côté lumineux, héroïque et glorieux du Docteur, alors qu'Eleven en est la face sombre, violente et furieuse. Ten veut rester, Eleven semble vouloir partir. Mais il ne faut pas oublier que Ten et Eleven sont un seul et même Docteur : c'est-à-dire un Seigneur du Temps qui a anéanti sa propre espèce pour sauver l'Univers, et qui doit désormais en porter la responsabilité comme un fardeau ; et, sous RTD comme sous le Moff', le Docteur perd ses compagnons et voit des personnes prêtes à mourir pour lui. Ils éprouvent tous deux cette souffrance à chaque instant de leur vie. Du coup, dire que RTD torture plus ses personnages que Moffat n'est pas exact non plus. La mise en scène de la douleur d'Eleven est juste plus simple et moins voyante que chez RTD, je pense.

Au final, tout dépend vraiment de notre vision des choses et de la manière dont le tout est traité à l'écran.

Patient 13 a écrit:
Je trouve que Moffat met moins en lumière les émotions de ses personnages, qu'il insiste moins dessus, mais au final je trouve Eleven plus sensible que Ten. Moins torturé, mais au fond plus sensible. C'est quelque chose que je ressentais depuis la saison 5 au niveau de la gestion de la colère particulièrement, mais que j'ai étendu à la gestion des émotions tout court après le dernier Christmas special. Ten était plus du genre à retenir ses émotions, jusqu'au moment où il craque, et ça en fait des scènes "spectaculaires". Des colères terribles à la "Human nature", des sanglots sur le corps du Maître en fin de saison 3.

Eleven, j'ai l'impression qu'il exprime ses émotions petit à petit (il est particulièrement impulsif au niveau de la colère), que c'est moins mémorable et que du coup c'est pas forcément ce qu'on retient de l'épisode voire même du passage. Mais vraiment quand on fait une liste de tous les moments où il pète les plombs, on arrive facilement à la dose de "The fury of the Time Lord". [...]
Dans un autre registre, être au bord des larmes parce qu'il est heureux et touché par la place que lui réservent Amy et Rory chaque année à Noël juste au cas où, c'est à mon avis preuve d'une sensibilité que n'avait jamais démontré (ce qui ne veut pas non plus dire qu'elle n'existait pas) le Docteur auparavant.

En gros, je trouve RTD plus sentimental, plus romantique, pas du tout de manière Bisounours cela dit. Moffat lui insiste plus sur le côté timey-wimey. Mais je trouve que les deux ères ont un niveau émotionnel à peu près équivalent, peut-être que la différence que je fais dans le terme sentimental et émotionnel n'existe pas, mais je fais quand même cette différence-là parce que j'ai pas de moyens d'exprimer comment je ressens ça autrement. Pour moi la différence est plus dans l'importance et l'exposition de l'émotion, la manière de la traiter à l'écran et dans la storyline, que dans la présence ou non de l'émotion.

Patient 13, je te voue une vénération sans borne : tu réussis à résumer simplement ce qui prend chez moi une page entière Wink


krevette a écrit:
Natiwan a écrit:
Et pour le Moff', c'est pas tellement le fait que ce soit compliqué en fait qui m'agace parfois, plus le fait que ça ait tendance à retomber comme un soufflet... je sais pas, parfois j'ai l'impression que c'est beaucoup de mystères pour pas grand chose.
Et ce côté très cérébral met une distance qui fait que ça manque un peu d'âme, ça me laisse trop souvent de marbre au niveau émotionnel justement, c'est ça qui me manque par rapport à RTD, qui des fois oui, en faisait trop.

Je reprochais souvent à RTD son côté mélo, mais, après réflexion, je préférais. Ca me rend triste quand il se passe un truc triste à l'écran et que ça ne me fait rien. Surtout devant cette série que j'aime tant. Alors, je me plaignais de me transformer en bisounours plein de larmes devant l'ère RTD, mais finalement, j'avais beau me plaindre, une chose est sûre : ça marchait sur moi ! J'étais la première à me rouler dans mes litres de larmes de sang et à aimer ça... A un moment je dois l'admettre lol !

J'ai l'impression d'être pas claire du tout, ça me rend dingue !


Si, si tu es claire ^^

Ben si tu veux moi le côté très cérébral qui met une sorte de distance me plais beaucoup justement parce qu'on est placé dans la position du compagnon nous-même. On ne comprends pas toujours tout et ça nous rappelle que le Docteur est quelqu'un de très brillant, qui pense plus vite que son ombre. Il part dans des explications bancales et là je pense à l'épisode "The Doctor's Wife" ou il fait sa comparaison avec la bulle de savon :

The Doctor: Imagine a great big soap bubble with one of those tiny little bubbles on the outside.
Rory: Okay.
The Doctor: Well it's nothing like that.
[...]
Amy: Wait, so we're in a tiny bubble universe sticking to the side of the bigger bubble universe?
The Doctor: Yeah. No! But if it help, yes.

Ça donne des dialogues pleins d'humour ! Moi ce passage m'a fait me marrer comme une folle, je me sentais à la place d'Amy et Rory à essayer de comprendre les choses.

Voilà la véritable différence, je pense, entre l'ère RTD et l'ère Moffat, qui nous fait considérer les saisons 5 et 6 comme plus cérébrales que les quatre premières. De la saison 1 à 4 (+ Spéciaux), nous sommes surtout fixés sur le Docteur et ses émotions, et moins sur la manière dont les compagnons voient les choses : on comprend ce que Nine et Ten ont l'intention de faire. Comme nous savons ce qu'ils projettent, il n'y a pas besoin d'insister sur le côté théorique, puisque presque tout semble concret avec eux : on voit toujours une façon de se sortir d'une situation délicate avec eux, et on comprend toujours assez tôt leurs ambitions. Du coup, on a préféré miser sur les émotions ressenties et transmises aux spectateurs. Avec Eleven, nous n'avons pratiquement pas la moindre idée de ce qu'il veut faire, ni la façon dont il va agir, d'où le côté plus cérébral et moins "émotionnel" que vous reprochez si souvent. Mais au final, ce peut être un défaut comme une qualité : la preuve, le côté abstrait des épisodes de Moffat donne quelque chose de vraiment sympathique, notamment la scène citée par krevette.


Voilà mon avis, court et précis Mr. Green (punaise, ça faisait un moment que je n'avais plus écrit de pavé comme ça. Ah, ça fait du bien ^^)

_________________
"On oublie souvent de le dire, mais ne pas mourir est important." Knarf (http://www.knarfworld.net/)



Dernière édition par Matt181095 le Mar 9 Oct 2012 - 17:18; édité 1 fois
Revenir en haut
Natiwan
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2012
Messages: 98
Féminin

MessagePosté le: Mer 11 Juil 2012 - 11:09    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Ah ah, mode pavé on ! C'est impressionnant la quantité de mots qu'on peut aligner juste pour parler de cette série !

Je voudrais juste dire, pour ma défense Mr. Green , que j'ai un peu forcé le trait plus haut. J'aime bien l'ère Moffat aussi hein, je ne fais pas partie de ceux qui ne veulent plus regarder ou autre... C'est juste que pour faire ressortir les différences parfois on caricature un peu...

Et, je suis souvent assez d'accord avec vos arguments en plus Laughing

Je voulais juste rajouter deux trois trucs en vrac.

Par exemple sur le côté émotionnel sous Moffat, il est potentiellement là dans les scénars, dans ce qui arrive au Docteur et aux compagnons, ce que je voulais souligner, et qui, comme tu le dis Matt relève plus du traitement que du fond, c'est que ça me touche juste beaucoup moins. Et là, j'ai même pas vraiment d'arguments, je pourrais tenter de rationnaliser pendant des heures c'est un fait que je constate et qui est très personnel.

Ensuite, sur la gestion des émotions par Eleven, je suis encore une fois tout à fait d'accord ! Eleven distille plus, est plus émotif au quotidien si j'ose dire. Et c'est encore une fois une affaire de préférence toute personnelle, mais j'aimais beaucoup le fait que Ten soit autant dans le contrôle de ses émotions, et que ça fasse monter la pression jusqu'à l'explosion. Ca me scotchait à ma chaise quand ça arrivait et j'adorais ça. Finalement, le fait qu'Eleven se mette en colère plus souvent le rend un peu "gamin" comme tu dis Matt, et ça perd de son poids quand il se met en colère pour une "vraie" raison. Pour le coup ça rend Eleven très monsieur tout le monde. Et ça me rappelle ce que je disais sur ces deux Docteurs qui sont des extraterrestres de façon très différente. Eleven dans son comportement excentrique etc., et Ten dans son aura presque divine dans la colère ou la douleur, dans les moments forts.


Chez Moffat, il y a des choses que j'adore. Ce mec est un génie des histoires tordues ! L'idée de la timeline de River est énormissime par exemple, j'adore cette histoire, c'est vraiment du génie pour moi ! Les Silence, on est tous d'accord pour dire que ça aussi c'est une idée géniale ! Il a une imagination que j'admire, vraiment ! Le reboot de l'univers ça c'est du WTF comme je l'aime dans Doctor Who aussi ! Et me poser des questions, j'aime ça aussi, la seule chose c'est que j'aime bien après qu'on y réponde de façon convaincante, c'est un jeu dangereux ! Mr. Green

Je voudrais bien un croisement entre le traitement des émotions et de la psychologie des personnages par RTD et de l'intrigue en elle-même par le Moff' ! Ce serait énormissime !

Parce que oui, cette histoire d'émotion, je me demande si ça ne tient pas un peu de la psychologie "étrange" des persos de l'ère Moffat. Déjà, il y a très peu de personnages secondaires marquants, le monde autour du Docteur et de ses compagnons est flou, c'est l'impression que ça me donne en tout cas. Chez RTD je me suis attendue plus d'une fois à voir monter dans le TARDIS des persos d'un épisode parce que je les trouvais super approfondis par exemple. Je ne dirais pas que ce n'est plus du tout le cas, juste moins. Et même, Amy et Rory, River, j'ai parfois du mal avec leurs comportements, j'ai du mal à m'identifier à eux, je sais pas, ils ont des réactions très distanciées parfois qui me font un effet bizarre. Pas tout le temps hein Wink


Concernant la longueur d'avance d'Eleven des fois c'est vrai, et des fois j'ai juste l'impression qu'il n'en sait pas plus lui-même en fait ! Et concernant le fait qu'on est plus fixé sur les compagnons que sur les émotions du Docteur, je vous rejoins, mais je dois quand même préciser que quand je dis que je trouve Moffat plus détaché des émotions des personnages, je ne parle pas que du Docteur. C'est une impression très générale pour moi comme je le disais plus haut. Là où RTD en faisait des caisses (et soyons clairs, il m'a agacé à de nombreuses reprises !), le Moff' traite ça d'une façon qui parfois ne me touche pas et j'aime pas quand ça me fait ça, j'ai l'impression que ma série préférée m'échappe ! Sad

J'ai quand même pleuré un peu, je vous rassure ! Pour Van Gogh, épisode traité d'une façon hyper mélo quand on y pense... et peut-être pour Rory un peu. Mais par exemple, Eleven ne m'a jamais tiré une larme, on verra lors du marathon si ça arrive, j'aimerai bien (mon côté maso, je le redis !).

Bref, il y a une chose que j'aime par dessus tout dans la série, c'est le fait que ça change ! E je suis très heureuse que le Moff' change mon expérience de spectatrice devant Doctor Who, ça fait partie de la magie de la série ! Et j'attends la saison 7 avec impatience, en espérant qu'on égratigne un peu Eleven quand même, et surtout que ça se voit, oui, je suis sadique, j'assume.

_________________
Revenir en haut
Matt181095
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2012
Messages: 474
Localisation: Bretagne, 102 ap. J.-C.
Masculin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 11 Juil 2012 - 12:23    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Natiwan a écrit:
Ah ah, mode pavé on ! C'est impressionnant la quantité de mots qu'on peut aligner juste pour parler de cette série !

Pour avoir eu le courage de lire jusqu'au bout :

Natiwan a écrit:
Je voudrais juste dire, pour ma défense Mr. Green , que j'ai un peu forcé le trait plus haut. J'aime bien l'ère Moffat aussi hein, je ne fais pas partie de ceux qui ne veulent plus regarder ou autre... C'est juste que pour faire ressortir les différences parfois on caricature un peu...

Et, je suis souvent assez d'accord avec vos arguments en plus Laughing

Je ne t'agresse pas, ne t'inquiète pas. Je n'ai jamais écrit que ce que tu disais était faux ou que tu haïssais tellement la nouvelle ère que tu avais envie de vasectomiser le Moff'. Laughing Je parle à tous les Whoviens qui regardent mes posts, qu'ils apprécient ou non les dernières saisons (enfin, surtout aux plus pessimistes d'entre vous en ce qui concerne les séquences émouvantes de la saison 5 et 6... je ne cite personne ^^).

Natiwan a écrit:
Par exemple sur le côté émotionnel sous Moffat, il est potentiellement là dans les scénars, dans ce qui arrive au Docteur et aux compagnons, ce que je voulais souligner, et qui, comme tu le dis Matt relève plus du traitement que du fond, c'est que ça me touche juste beaucoup moins. Et là, j'ai même pas vraiment d'arguments, je pourrais tenter de rationnaliser pendant des heures c'est un fait que je constate et qui est très personnel.

Si tu ne peux pas exprimer clairement ta pensée ou avancer des arguments pour l'étayer, alors ne le fais pas. Wink Je pense que c'est mieux de s'abstenir que d'expliquer longuement ses théories pour au final répéter la même chose que les autres (comment ça, comme moi ? Non mais oh ! Mr. Green).

Si ton explication se fonde sur ton ressenti, aucun problème. Tu sais, l'admiration que je voue à Eleven (et à Amy, soyons honnêtes ^^) tient en grande partie de ça. Je n'arrive pas réellement à comprendre pourquoi je les adore à ce point : c'est pour ça que je ne l'explique pas. Tu as le droit d'aimer et être ému (ou l'inverse) par quelque chose sans raison particulière. Si tu aimes ou pas quelque chose sans pouvoir l'expliquer, c'est sans doute mieux que de l'apprécier un tout petit peu en donnant quelques pauvres arguments : généralement, les sentiments que tu éprouves pour quelqu'un/quelque chose sans que tu ne saches pourquoi sont plus forts et plus durables que ceux que tu peux justifier. Smile

Natiwan a écrit:
Chez Moffat, il y a des choses que j'adore. Ce mec est un génie des histoires tordues ! L'idée de la timeline de River est énormissime par exemple, j'adore cette histoire, c'est vraiment du génie pour moi ! Les Silence, on est tous d'accord pour dire que ça aussi c'est une idée géniale ! Il a une imagination que j'admire, vraiment ! Le reboot de l'univers ça c'est du WTF comme je l'aime dans Doctor Who aussi ! Et me poser des questions, j'aime ça aussi, la seule chose c'est que j'aime bien après qu'on y réponde de façon convaincante, c'est un jeu dangereux ! Mr. Green

C'est exactement ce que je pense. Wink

_________________
"On oublie souvent de le dire, mais ne pas mourir est important." Knarf (http://www.knarfworld.net/)



Dernière édition par Matt181095 le Mar 9 Oct 2012 - 17:24; édité 1 fois
Revenir en haut
krevette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2012
Messages: 480
Localisation: à bord du TARDIS
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mer 11 Juil 2012 - 12:48    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Matt arrêtes de venir poster avant moi XD

Bon sans grande surprise je suis presque entièrement d'accord sur le roman que nous a pondu le m'sieur au dessus ^^
C'est même souvent mieux exprimé que moi, lol.

Natiwan a écrit:
Chez Moffat, il y a des choses que j'adore. Ce mec est un génie des histoires tordues ! L'idée de la timeline de River est énormissime par exemple, j'adore cette histoire, c'est vraiment du génie pour moi ! Les Silence, on est tous d'accord pour dire que ça aussi c'est une idée géniale ! Il a une imagination que j'admire, vraiment ! Le reboot de l'univers ça c'est du WTF comme je l'aime dans Doctor Who aussi ! Et me poser des questions, j'aime ça aussi, la seule chose c'est que j'aime bien après qu'on y réponde de façon convaincante, c'est un jeu dangereux ! Mr. Green


Ah ben là j'ai envie de dire +1000000000 ! Wink
J'ai beaucoup complimenté Moff' jusqu'ici mais ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas parfois des choses à redire sur son travail. (même si oui je l'avoue j'admire son travaille jusqu'ici)

Mais par exemple j'ai été déçue sur certaines choses

La deuxième moitié de saison 6. C'est pour ça que je t'ai cité Natiwan sur ce passage, parce que je trouve que sur cette saison la partie "réponse" à moins bien été gérée. J'attend de voir si la 7 répondra à mes attentes mais je pense qu'il y avait des choses à mieux mettre en place dans la 6. Il y a eu des problèmes de rythmes dans plusieurs épisodes, avec parfois trop de choses à dire et d'autres ou justement on aurait pût en mettre d'avantage. La saison 5 n'avait pas ce problème pour moi, je l'ai trouvé parfaitement orchestrée dans sa narration.
La révélation de River me laisse aussi mitigée mais là c'est peut être le problème de s'en être fait tout un monde jusque là...


Sinon je pense que comme Matt je dois aussi être influencée par le fait d'avoir découvert DW avec l'ère Moffat et Matt Smith... mais je me soigne !
_________________


+TEAM RORY+ "Everyone needs a Rory in their life." - Steven Moffat. Rejoignez le culte !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Matt181095
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2012
Messages: 474
Localisation: Bretagne, 102 ap. J.-C.
Masculin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 11 Juil 2012 - 13:00    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

krevette a écrit:
Matt arrêtes de venir poster avant moi XD

Aïe ! Pardon, m'dame ! Ouille ! Pitié, arrête de me taper ! Aïe ! ouille !

krevette a écrit:
Bon sans grande surprise je suis presque entièrement d'accord sur le roman que nous a pondu le m'sieur au dessus ^^
C'est même souvent mieux exprimé que moi, lol.

pour avoir lu jusqu'au bout ! Mais en fait, je ne fais que compliquer ce qui a été dit simplement par Patient 13. Mr. Green

krevette a écrit:
Natiwan a écrit:
Chez Moffat, il y a des choses que j'adore. Ce mec est un génie des histoires tordues ! L'idée de la timeline de River est énormissime par exemple, j'adore cette histoire, c'est vraiment du génie pour moi ! Les Silence, on est tous d'accord pour dire que ça aussi c'est une idée géniale ! Il a une imagination que j'admire, vraiment ! Le reboot de l'univers ça c'est du WTF comme je l'aime dans Doctor Who aussi ! Et me poser des questions, j'aime ça aussi, la seule chose c'est que j'aime bien après qu'on y réponde de façon convaincante, c'est un jeu dangereux ! Mr. Green


Ah ben là j'ai envie de dire +1000000000 ! Wink
J'ai beaucoup complimenté Moff' jusqu'ici mais ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas parfois des choses à redire sur son travail. (même si oui je l'avoue j'admire son travaille jusqu'ici)

Mais par exemple j'ai été déçue sur certaines choses.

Ah ben là, j'ai envie de dire fois dix mille à vous deux ! Smile

_________________
"On oublie souvent de le dire, mais ne pas mourir est important." Knarf (http://www.knarfworld.net/)



Dernière édition par Matt181095 le Mar 9 Oct 2012 - 17:26; édité 1 fois
Revenir en haut
krevette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2012
Messages: 480
Localisation: à bord du TARDIS
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mer 11 Juil 2012 - 13:03    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis Répondre en citant

Bon ça va, pas de fessées pour cette fois alors Rolling Eyes

J'aime ce genre de débat en tout cas ^^
Et contrairement à d'autres forums ou ça peut partir en disputes, ici chacun s'écoute et personne ne se crêpe le chignon.
_________________


+TEAM RORY+ "Everyone needs a Rory in their life." - Steven Moffat. Rejoignez le culte !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:39    Sujet du message: [spoilers inside] DW RTD vs DW Moffat : vos avis

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> La Série Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 610, 11, 12  >
Page 5 sur 12

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com