Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


Stephen King

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Autres genres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pandora
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2008
Messages: 319
Localisation: Giléad ou Westeros
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 24 Juil 2011 - 11:17    Sujet du message: Stephen King Répondre en citant

C'est une vérité universellement reconnue que je ne peux pas être quelque part sans finir par parler de Stephen King.
Partant de ce postulat, voici donc un topic sur Stephen King.

Pour vous éviter une - certainement superbe mais - pathétique tentative de biographie de ma part (qui pourrait commencer par "Il était une fois le petit Stephen, qui naquit à Portland dans le Maine le 21 septembre 1947. Papa s'en va très tôt vers de nouveaux horizons, et maman doit travailler dur pour élever ses deux enfants...") évacuons tout de suite le problème de "mais qui es-tu Monsieur King" :

- Le Wikiwiki (qui débute par l'info essentielle de son deuxième prénom, Edwin, comme quoi on en apprend tous les jours)
- Un site en français qui lui est entièrement consacré
- Son site officiel, carrément, n'ayons peur de rien.

Stephen et moi ça remonte à loin, puisque je devais avoir 11 ou 12 ans quand j'ai lu mon premier, et histoire de ne pas faire les choses à moitié j'ai commencé par Simetierre.
Malgré une observation prudente et circonspecte du chat de la maison pendant plusieurs semaines après la lecture, je crois que je n'ai pas eu d'autres traumatismes à déplorer (enfin pas trop ^^)
J'ai lu ensuite une grosse partie de ses bouquins pendant mon adolescence avant de m'en éloigner pendant quelques années vers la fin des 90's (tout ceci ne nous rajeunit pas, merci de ne pas le noter)

Je m'y suis remise vers... 2007? 2006? 2008? enfin par là quoi, pour faire un constat très simple : je l'aime toujours

Soyons clairs, je ne vais pas tenter de prouver que TOUS ses bouquins sont géniaux (je suis toujours terriblement fâchée qu'il ait osé écrire un truc aussi naze qu'Insomnie, mais je suis censée redonner une chance à ce bouquin un jour) (peut-être).
Par contre King n'est pas qu'un écrivain d'horreur, mais un écrivain tout court, et un sacrément bon. Pour moi c'est un des meilleurs écrivains américains contemporains, et comme Bret Easton Ellis est d'accord avec moi, même si on est que nous deux à le penser, je m'en contenterai, na)

(Je développe certains titres et pas d'autres tout simplement quand j'en ai déjà parlé ailleurs, le reste serait dans l'idéal à compléter au fur et à mesure)

Commençons par le plus simple, ses essais :



Citation:
Paru en 2 tomes chez nous. Un livre indispensable pour qui s'intéresse au genre du fantastique et, oui, de l'horreur.
Dans le premier volume, entre de petites tranches autobiographiques délicieuses à lire, King dissèque les archétypes de la littérature de genre (le Vampire, le Loup-Garou, la Chose Sans Nom et le Fantôme), "l'affrontement de l'apollinien et du dionysiaque" (je le place parce que c'est pas facile à mettre dans une conversation et que j'ai encore jamais trouvé l'occasion de le faire Razz), avec les grands classiques que sont Dracula, Frankenstein et Jekyll & Hyde, puis s'intéresse à la radio et au cinéma (le livre ayant été publié dans les années 80, ça ne va pas plus loin, mais c'est déjà impressionnant).

Dans le volume 2, il aborde la télévision, et notamment La Quatrième Dimension, et ensuite la littérature contemporaine, au travers d'un certain nombre de livres et d'auteurs dont :

- Ghost Story de Peter Straub (à qui je dois une magnifique chute dans un escalier un jour, dans une maison louée pour les vacances et où j'avais l'étage pour moi toute seule, je me suis fait flipper moi-même en imaginant entendre un bruit derrière moi et bref... ouais bon, j'avais BEAUCOUP d'imagination... hum) (faudrait que je le relise tiens, voir si ça marche toujours...) ;

- Maison Hantée de Shirley Jackson, un véritable petit bijou, qui a été adapté par Robert Wise en 1963 sous le titre La maison du diable - à ne pas confondre avec Amityville, parce que aucun rapport fils unique - et je vous supplie de ne même pas accorder un seul instant d'attention au remake qui en a été fait en 1998 par Jan de Bont, parce que c'est une bouse innommable pleine d'effets spéciaux ridicules... bref... ;

- La maison d'à côté d'Anne Rivers Siddons, dont je me dit régulièrement que je devrais le lire un de ces jours, rien que pour la manière dont King parle du "gothique sudiste", ça fait fichtrement envie ^^ ;

- Un bébé pour Rosemary d'Ira Levin ;

- L'invasion des profanateurs de Jack Finney ;

- La foire des ténèbres de Ray Bradbury ;

- L'homme qui rétrécit de Richard Matheson ;

Logiquement, arrivé au bout du tome 2, on se retrouve avec une pàv et une pàl assez impressionnante Razz



Citation:
"Quand Stephen King se décide à écrire sur son métier et sur sa vie, un brutal accident de la route met en péril l'un et l'autre. Durant sa convalescence, le romancier découvre les liens toujours plus forts entre l'écriture et la vie. Résultat : ce livre hors normes et génial, tout à la fois essai sur la création littéraire et récit autobiographique. Mais plus encore révélation de cette alchimie qu'est l'inspiration.
Une fois encore Stephen King montre qu'il est bien plus qu'un maître du thriller : un immense écrivain. "


Citation:
King, qui a été professeur, donne ses tuyaux à toi le jeune auteur débutant qui se demande si il y a une formule magique pour écrire (la réponse est oui : il faut bosser Razz).

Mais il parle aussi de son rapport à l'écriture, et nous offre une bonne dose d'autobiographie, comment il a commencé, comment il a failli tout fiche en l'air pour cause de drogue et d'alcool, comment il s'est remis de l'accident qui a failli le tuer en 99... Et il y a même de l'amour dedans, parce que le monsieur est marié depuis le début des années 70 avec la même femme, sans qui je crois bien qu'il ne serait plus là aujourd'hui (merci Tabitha donc).

C'est tout simplement passionnant, parce que son style l'est, très simple, très vivant, il s'adresse au lecteur comme à un vieil ami, un vieux complice, ce qui rend ce livre non seulement drôle et utile (après tout il y a de vrais bons conseils sur l'écriture) mais aussi très attachant.

Ce livre m'en a d'ailleurs fait redécouvrir d'autres comme Shining, écrit au plus fort de sa dépendance à l'alcoolisme, et quand on sait ça, on ne regarde plus le personnage de Jack Torrance de la même manière, et le sujet du livre n'est plus vraiment une histoire d'hôtel hanté, mais plutôt comment la dépendance détruit petit à petit une personne, ou Misery, qui, comme La part des Ténèbres, sont des livres d'écrivains au sens le plus primaire du terme. En eux-mêmes ces livres sont parmi ses meilleurs, et replacés dans le contexte, prennent encore une dimension différente, sachant à quelle période de la vie de l'auteur ils ont été écrits.
Et puis vous ne regarderez plus jamais un adverbe de la même façon ensuite ;D



Ensuite les recueils de nouvelles ou courts romans :

- Danse Macabre / Night Shift (1978)

Citation:
Un innocent condamné à perpétuité cherche à s'évader (Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank) ; un jeune garçon démasque un ancien nazi dans une petite ville de Californie (Un élève doué) ; des gamins partent à la recherche d'un cadavre (Le corps) ; un médecin raconte l'histoire d'une jeune femme célibataire et enceinte dans les années 30 (La méthode respiratoire)...
Rien de commun, en apparence, entre ces quatre thèmes. Mais derrière ces héros d'âges et de milieu très différents, c'est la société américaine que dissèque SK, avec le soucis du détail et du mot juste, le sens de l'observation, du suspens et de l'humour noir qui le caractérise.


Citation:
Les 3 premières nouvelles ont été adaptés au cinéma : Les evadés, de Frank Darabont, avec Tim Robbins et Morgan Freeman, Un élève doué, de Bryan Singer, avec Ian McKellen et Brad Renfro, Stand by me, de Rob Reiner, avec River Phoenix.
Mon gros coup de coeur c'est la première, une histoire vraiment magnifique et qui tient en haleine jusqu'au bout. 120 pages de bonheur ^^
La seconde est très dérangeante avec le phénomène de fascination/attraction/répulsion qui se crée entre les personnages. Très très forte, mais éprouvante.
J'ai assez peu de souvenirs de la troisième nouvelle shame on me, mais King a une manière de parler du monde de l'enfance que j'aime beaucoup, il faudrait donc que je la relise mais je crois pouvoir dire sans me tromper qu'elle vaut la lecture.
La dernière est la plus courte, et pour clore ses saisons, quoi de mieux qu'un petit conte de Noël un peu macabre? ^^ Pas horrifique hein, juste une pointe de macabre à la fin.

- Brume (paranoïa et la faucheuse) / Skeleton Crew (1985)
- Minuit 2 et Minuit 4 / Four past midnight (1990)
- Rêves et cauchemars / Nightmares and dreamscapes (1993)
- Coeurs perdus en Atlantide / Hearts in Atlantis (1999)
- Tout est fatal / Everything's eventual (2002)
- Juste avant le crépuscule / Just after sunset (2008)
- Full Dark, No Stars (2010)


Et les romans :

(avec un *, ceux écrit sous le pseudonyme de Richard Bachman)
(je laisse de côté le Cycle de la Tour Sombre, pour cause de topic spécifique dès que j'ai le courage aujourd'hui ou demain ^^)

- Carrie (1974)
- Salem / Salem's lot (1975)
- Shining / The Shining (1977)
- Rage (1977)*
- Le Fléau / The Stand - unabriged (1978) - 1ère édition
- Dead Zone (1979)
- Marche ou crève / The Long Walk (1979)*
- Charlie / The Firestarter (1980)
- Cujo (1981)
- Chantier / Roadwork (1981)*
- Running Man (1982)*
- Christine (1983)
- L'année du loup-garou / Cycle of the Werewolf (1983)
- Simetierre / Pet Semetary (1983)
- Les Yeux du Dragon / The Eyes of the Dragon (1984)
- Le Talisman / The Talisman (1984) - Avec Peter Straub
- La peau sur les os / Thinner (1984)*
- Ça / It (1986)
Citation:
Ténèbres, puis douleur et brume... Quand il reprend conscience, c'est pour sentir l'haleine empuantie de la femme qui le ramène à la vie.
Au premier regard, Paul Sheldon comprend qu'il est dans un sacré pétrin. Certes, elle l'a tiré de l'épave de sa voiture alors qu'il avait les jambes en miettes mais - il l'a vu à son air absent - Annie Wilkes est folle à lier.
Et maintenant elle le séquestre. Lui ! Paul Sheldon. L'auteur à succès. L'homme qui a crée le personnage de Misery Chastain, son héroïne favorite. Qu'exige cette cinglée en échange de la dose de calmant dont il a besoin? Qu'il ressuscite Misery, tuée dans le dernier volume ! S'il refuse? Ou s'il n'y parvient pas? Elle le tuera...


Citation:
Encore un bouquin adapté en film, encore par Rob Reiner, avec James Caan, et Kathy Bates (qui a reçu à cette occasion l'oscar et le golden globe de la meilleure actrice pour ce rôle)

On a droit à un vrai huis-clos très stressant avec celui-là, et de grands moment de yeurk parce que la Annie, elle est vraiment vraiment givrée, et elle n'a pas peur d'employer les grands moyens quand elle veut quelque chose.
Encore une fois c'est un livre que j'ai lu il y a longtemps maintenant, mais j'ai toujours certaines scènes très présentes en tête.
Un très très bon King, qui prend une dimension supplémentaire également vu qu'il a été écrit dans une période assez spéciale où King n'était pas encore sorti de ses *soucis d'addictions* dirons-nous. Paul Sheldon doit continuer à écrire pour survivre et se battre contre ses démons, et c'est exactement ce que lui-même a fait.


- Les Tommyknockers (1987)
- La Part des Ténèbres / The Dark Half (1989)
- Le Fléau / The Stand : the complete & uncut edition (1990) - édition intégrale révisée par l'auteur
- Bazaar / Needful things (1991)
- Jessie / Gerald's game (1992)
Citation:
A Little Tall, on ne sait toujours pas exactement ce qui s'est passé il y a trente ans, et si l'accident qui, le jour de l'éclipse, a coûté la vie au mari de Dolores Claiborne était vraiment un accident...
Aujourd'hui, la vieille dame indigne est à nouveau soupçonnée : la riche et sénile Véra Donovan, dont elle est la gouvernante depuis des décennies, vient d'être découverte morte dans sa demeure.
Seule témoin et riche héritière, Dolores fait figure de coupable idéale. Elle n'a désormais plus le choix : elle doit passer aux aveux.
Raconter les étranges phobies qui habitaient sa maîtresse, se souvenir de l'horreur qu'elle a vécut il y a trente ans. Dire toute la vérité, une vérité terrifiante.


Citation:
Encore une adaptation pour ce livre, par Taylor Hackford cette fois, avec à nouveau Kathy Bates, ainsi que Jennifer Jason Leigh, Jason Strathairn, John C. Reilly et Christopher Plummer.

Le tour de force de celui-ci, c'est que toute l'histoire est racontée à la première personne, par Dolores elle-même ; en fait on assiste à son interrogatoire par la police, comme si on était dans la même pièce en temps que spectateur, et devant nous se déroule l'histoire de la vie de Dolores Claiborne, tragique et malheureusement assez banale dans certains de ses aspects, une histoire touchante et très prenante, qui vous reste longtemps dans la tête après et si je puis me permettre un spoiler, ouf ça finit joliment.

- Insomnie / Insomnia (1994)
- Rose Madder (1995)
- La ligne verte / The green mile (1996)
- Désolation / Desperation (1996)
- Les Régulateurs / The Regulators (1996)*
- Sac d'Os / Bag of Bones (1998)
Citation:
C'est exprès que Trisha s'est laissée distancer par sa mère et son frère, ce jour-là, au cours d'une excursion sur la piste des Appalaches. Lassée de leurs sempiternelles disputes depuis que Papa n'est plus là.

Ce qu'elle n'imaginait pas, c'est que quelques minutes plus tard elle serait réellement perdue dans ces forêts marécageuses. Qu'elle affronterait le froid, la faim, la nuit, les bruits et les rumeurs de la nature. Et deux personnages terrifiants acharnés à sa perte : la Teigne et la Chose. Il lui reste son baladeur, sur lequel elle peut suivre les exploits de son idole, Tom Gordon, le joueur de base-ball. Le seul qui peut l'aider, la sauver.

Après Sac d'os et La Tempête du siècle, le roi de l'épouvante offre à ses millions de fans une surprise. Un magnifique personnage de petite fille drôle, futée, énergique, capable de désespoir autant que de courage. Et puis une histoire très simple.

Une terreur très simple.

Citation:
Celui-là il fait partie de ceux qui sont parus il y a un bout de temps, mais pendant la période où j'avais un peu lâché King, donc il ne m'a pas tenté plus que ça à sa sortie.

Après avoir enfin découvert la Tour Sombre, j'avais décidé de me remettre aussi à ses autres livres, et celui-ci notamment avait donc finit par croiser mon chemin, et je ne le regrette pas.

Comme le dit bien la quatrième de couv', c'est une histoire tout simple. Simple, mais assez foutrement efficace ^^

Parmi ce que je préfère chez King en règle générale, je place tout en haut ses personnages enfants, et pas loin derrière ses personnages féminins... forcément là avec une petite fille héroine, pour moi c'est bingo Mr. Green

Et puis elle est attachante cette petite Trisha ! Ayant été le genre de gamine a ne jamais laisser dépasser les pieds du lit pour ne pas se les faire attraper par les monstres qui pourraient vivre en dessous - (qui a dit que je le faisais encore?) (oui bon ok c'est pas faux xD) - à traverser le couloir en courant la nuit parce que je savais pas si y avait pas quelqu'un derrière moi - (j'avais plein d'imagination pour me faire peur quand j'étais petite Razz), pensez bien qu'une gamine perdue toute seule dans la fôret ça pouvait que me parler xD

Elle a peut-être quelques réactions ou une manière de s'exprimer un peu trop mûres pour son âge, mais ça ne m'a pas dérangée, c'est une Héroine, elle doit bien avoir un petit quelque chose en plus Smile Y compris la débrouillardise, ce que je ne trouve pas si impossible que ça...

Surtout une petite fille qui réagit si courageusement. Bien sûr elle a la trouille mais elle a son walkman avec Tom Gordon dedans alors ça va Wink C'est über important les talismans ^^

Et pourtant King ne lui épargne rien... y compris ce truc habituel chez lui, hyper rageant mais toujours efficace, où il nous annonce tranquillement que c'est bien dommage, elle aurait pris tel chemin une demi heure après elle était sauvée... pas de bol, elle a pris l'autre, et qui sait ce qui va bien pouvoir se passer maintenant... (en général dans ses moments je parle à mon bouquin en grognant un truc du style *salauuuuuuud*).

Et puis il a parfaitement choisi son décor... la forêt ça fait flipper, la forêt la nuit avec des bruits bizarres, ça fait encore plus flipper... et si en plus on a la sensation d'être observé, eh bien... peut-être qu'il y a en plus vraiment quelque chose de dangereux qui y habite...

C'est plus psychologique que réellement de l'horreur, et dans l'absolu, ça n'a pas grande importance qu'il y ait réellement un monstre ou pas dans la forêt, la peur elle est bien réelle... dans mon trip *tous les chemins mènent à la Tour Sombre*, j'ai vu un clin d'oeil et un rapport entre ce que croise Trisha à la fin et le Gardien au début de Terres Perdues ^^

Voilà donc un BON Stephen King, pas un GRAND, mais un bon et efficace Wink Une fois arrivé à la fin, c'est un peu rapide, mais eh, les contes de fées non plus ne perdent pas de temps à la fin ^^

Si vous vous sentez l'envie de rejoindre Trisha dans la forêt, je ne peux que vous y encourager, c'est un voyage éprouvant parfois, mais éminemment satisfaisant ! Mr. Green

- Dreamcatcher (2001)
- Territoires / Black House (2001) - suite du Talisman, écrit avec Peter Straub
- Roadmaster / From a Buick 8 (2002)
- Colorado Kid (2005)
- Cellulaire / Cell (2006)
- Histoire de Lisey / Lisey's story (2006)
- Blaze (2007)*
- Duma Key (2008)

Citation:
Le résumé de la quatrième de couverture se résume à "Personne n'y entre, personne n'en sort", ce qui est fort succinct, nous en conviendrons, mais c'est bien là l'essence du problème ^^

Imaginez une petite ville (du Maine, bien entendu, nous sommes chez King), qui un beau jour se trouve séparée du reste du monde par une barrière invisible, suivant exactement les contours et les limites du territoire de la ville en question, barrière invisible qui l'entoure donc absolument parfaitement.

Comme cette barrière est invisible, et se met en place subitement, sans aucune annonce d'aucune sorte, imaginez un petit avion qui décide de survoler la ville au même moment, des oiseaux qui font pareil, des gens qui jardinent tranquillement aussi par exemple, sauf que pas de bol si son jardin se trouve pile sur la limite hein, et qu'au moment où le Dôme se met en place on se retrouve un peu coupé en deux...

C'est exactement ce qu'il se passe dans les premiers chapitres, où personne ne comprend vraiment ce qui leur arrive, les implications de l'isolation de la ville ne sont pas encore bien définies, et la nouvelle réalité frappe brutalement...

Le début est du grand King, avec ses moments parfois dégueu, tragiques pour toutes ces premières victimes, et où on fait yeurk mais où on tourne les pages très très vite parce que c'est foutrement fascinant.

Et si j'ai au final été un peu déçue par l'explication du pourquoi du comment du Dôme (d'une simplicité assez cruelle finalement, mais j'aurai peut-être préféré rester sur un grand mystère - c'est une loi de l'existence, on n'est jamais content de ce qu'on a Razz), je n'ai pas été déçue par le reste, qui est finalement le plus important : qu'est ce qu'il va se passer à ce moment là dans cette petite ville totalement isolée, qui compte bien entendu son lot de dictateur en puissance, de psychopathes et d'enfoirés en devenir, de fanatiques religieux et autres personnages tout aussi sympathiques ^^ (y a aussi un gentil dont le surnom est Barbie, des gamins débrouillards et des toubibs courageux pour équilibrer les forces je vous rassure)

Finalement le pourquoi du comment, on s'en fout un peu au final, parce que ce sont les personnages qui sont important, savoir jusqu'où certains vont aller, et combien de temps les gentils vont tenir Wink Et sur ce plan là, aucune déception pour moi, le King s'en donne à coeur joie et c'est un vrai carnage xD

Et même si bien sûr, certaines conditions sont évidemment réunies spécialement pour qu'un certain nombre de choses qui pourraient mal tourner finissent effectivement par le faire, on se demande tout de même si les choses se passeraient d'une manière si différente que ça dans l'esprit si une merde pareille arrivait quelque par o_O

- Blockade Billy (2010)
- 11/22/63 (2011)


Il a également participé à une partie de l'histoire du Comics American Vampire, je vous mets le lien vers mon billet pour un avis plus complet (faut que je m'achète le volume 2 d'ailleurs il est sorti) mais je vous mets ici un bout de la préface écrite par King :

Citation:
Voici quelques exemples de ce qu'un vampire ne devrait jamais être : un détective pâlichon qui boit des bloody mary et ne travaille que la nuit ; un giton mélancolique de la Nouvelle-Orléans ; une adolescente anorexique ; un éphèbe diaphane aux yeux de biche.
Alors, que devrait-il être?
Un tueur ma poule. Un tueur de sang-froid assoifé de sang chaud.
Un méchant ou une méchante. Un chasseur. En d'autres termes, un Américain noctambule.
Bleu, blanc, rouge, et surtout rouge. Mais nos vampires se sont englués dans le flou romantique (...).

L'idée initiale, c'est avant tout de rendre à ces chers suceurs de sang le mordant qu'ils ont perdu avec la mode des "vampires pour midinettes". Il est temps qu'il fassent peur à nouveau. J'ai la chance d'avoir contribué à cela. Skinner Sweet ne se satisfait pas de raconter sa vie aux nenettes. Il les suce. Et c'est ça qui est bon


Sur ce, considérant la longueur de ce post alors que je n'ai même pas véritablement parlé des adaptations, je pense que je vais m'arrêter là pour le moment
_________________


La Boîte de Pandora
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Dim 24 Juil 2011 - 11:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nanou
Time Lord

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 3 558
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 24 Juil 2011 - 17:07    Sujet du message: Stephen King Répondre en citant

merci pour ce topic

j'attend impatiemment que tu ouvres celui de la Tour Sombre

je me rend compte que j'en ai pas lu énormément de ses bouquins... j'ai commencé avec Shining moi, ça doit être le premier "pavé" que j'ai lu en temps record tellement j'avais trop de la peur, je lisais super vite ensuite Carrie et Rage que j'ai beaucoup aimé... et après rien, pour venir à la Tour Sombre récemment Mr. Green

mais il y en a plusieurs sur ma liste à lire ^^

je me rattrape comme je peux en disant que j'ai vu pas mal d'adaptations films/téléfilms
_________________

*a-Matt-Smith-pour-son-birthD-et-est-sur-David*
des bananes dans le void
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 24 Juil 2011 - 17:54    Sujet du message: Stephen King Répondre en citant

Perso', j'adore Stephen King, donc j'adhère totalement à ce topic Smile
J'ai lu Cellulaire, Blaze, Shining (qui reste un grand classique et que j'adore), Carrie, Charlie, Simetierre, Msery, la Ligne Verte, Dead Zone et Différentes saisons (recueil dont j'ai beaucoup apprécié le principe des 4 histoires, et les 2 première à savoir la Redemption de Shawshank et l'été de corruption sont quand même drôlement bien foutues)
J'ai commencé la Tour Sombre, que j'aime beaucoup, surtout à cause du mélange des styles mais j'ai momentanément mis sa lecture entre parenthèses autour du tome 5 ou 6, en attendant d'être de nouveau dans l'humeur pour continuer ^^
Je trouve que Mr. King est quand même un génie pour tout ce qui relève de la peur et du suspense, après il n'est peut être pas considéré par certains comme "un grand auteur", mais sa carrière est quand même impressionnante.
_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Dim 24 Juil 2011 - 18:03    Sujet du message: Stephen King Répondre en citant

pour ce topic :pandora

J'ai lu moi aussi Stephen King quand j'étais ado et j'aimais mais sans plus. J'ai ainsi lu Carrie, Dead Zone. puis un petit retour dans mes années fac où j'ai vu Simetierre au cinéma (et détesté, une des rares fois où je suis allée en groupe au cinéma et où tu peux pas choisir le film que tu veux) et vu aussi Misery que j'ai trouvé excellent même si ce n'ai pas le genre d'histoires que je préfère. J'ai lu Ça (suspens bien tenu). Par ailleurs, King commençait à peine être traduit quand j'étais ado (1980-10990) je suis passée à côté également d'un point de vue générationnel je dirais.

J'ai lu deux autre livre que j'ai plus apprécié : Dolorès Claiborne d'une part qui m'avait surpris de par son côté réaliste : rien de fantastique ou d'horrible là, mais une très belle histoire, et quel fond....

Et puis Shining que j'ai trouvé excellent

Pour être honnête, je trouve que Steven King a, plus qu'un style et/ou un univers, un talent de conteur, il raconte des histoires et j'ai une vision de lui que je le qualifierais "d'entertainment writer" (mais writer nous sommes d'accord Wink.

Et je n'ai pas trouvé ce que j'ai lu autrement que correctement écrit mais très bien voire génialement raconté. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre là Confused

De plus, le propos de ses histoires pour la plupart ne me parle pas : l'horrifique, le fantastique voire la fantasy sans compter les histoires de meurtres et d'enquêtes qui, en général m'indiffèrent particulièrement sont globalement des genres avec lesquels je n'ai guère d’affinités. le summum du type d'histoire qui ne m’intéresse pas : simetierre^^ .

Spontanément j'irai vers des romans comme Virus, Globe Dolorès Claiborne, ou Rose Madder (j(aime beaucoup les portraits).

La Tour Sombre de par son côté "saga" me tente aussi, je le prendrais ainsi que Dome lorsqu'ils seront disponibles à ma bibliothèque Wink

Enfin Dome à voir, le pitch me rappelant furieusement l'excellent "Le village des damnés" du génial John Wyndham, j'ai peur du "moins bien" et j'ai lu mal d'avis mitigés aussi...
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
fadiese
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2010
Messages: 66
Localisation: devant l'ordi
Féminin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Dim 24 Juil 2011 - 22:38    Sujet du message: Stephen King Répondre en citant

haa, stephen king...

Je suis aussi tombé dedans à l'adolescence, je lisais frénétiquement tous les livres que je pouvais trouver!!
A l'époque j'étais une trouillarde invétéré et j'avais trop envie de les lire; mais peur d'avoir peur je me mettais un frein!!
Puis n'ayant plus de livre à lire, je me suis acheter Charlie que j'ai littéralement dévoré et ne me suis plus arrêté jusqu'en 2008, Où j'avais rattrapé mon retard et un peu perdu l'envie aussi.

A un moment donné j'étais tellement immergé dedans que lorsque je finissais un livre quelques semaine plus tard il passais à la télé! (c'est là que j'ai vue que je préférais les livres à leurs adaptation tv, sauf exception ;o)

Mon préféré reste la saga de la tour sombre.
J'ai adoré Simetierre, le fléau et marche ou crève et détesté sac d'os (j'ai jamais réussi à le finir)
Celui qui m'a vraiment fais peur c'est Shining, je refermais le livre de temps en temps pour m'en remettre!!

En ce moment je me suis remis à la tour sombre et à relire quelques livres de lui.
_________________
"L' ennui, voilà l'ennemi!
L'aventure est la seule réponse"
Oscar Wilde
Revenir en haut
Pandora
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2008
Messages: 319
Localisation: Giléad ou Westeros
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 25 Juil 2011 - 10:23    Sujet du message: Stephen King Répondre en citant

Merci pour vos réactions ! (je devrais faire le topic de présentation de la Tour Sombre dans la journée, on pourra en reparler là-bas Okay

@Sunjin : je suis tout à fait d'accord, il a un vrai talent pour raconter les histoires, et je rajouterai également créer des personnages attachants, et toujours très humains, avec des failles et des comportements réalistes. Je crois que je n'aime jamais autant les personnages de gosses que dans ses bouquins (et que dire de ses personnages féminins je pense bien sûr à Susannah dans la Tour Sombre, mais également par exemple à Lisey dans l'Histoire de Lisey, qui est un très beau portrait de femme par exemple).

Pour Dôme, aucun rapport avec le Village des Damnés Wink (à la limite il a ptêt piqué l'idée dans le film des Simpsons ).
Moi je l'ai apprécié vraiment pour les personnages, et la manière dont il présente l'évolution des choses en huis clos. Après j'ai été déçue par l'explication du comment du pourquoi (je pense que j'aurai préféré rester sur une interrogation à la limite), mais j'ai trouvé touta la situation à l'intérieur du Dôme et la manière dont les choses dégénèrent plutôt chouettes Smile

Sac d'os fait partie de ceux que je n'ai pas lus (oups ^^) mais je pense que je vais m'y mettre bientôt, surtout que la nouvelle de son adaptation prochaine est sortie ces derniers jours Arrow et que finalement l'histoire me tente assez !
_________________


La Boîte de Pandora
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 25 Juil 2011 - 22:29    Sujet du message: Stephen King Répondre en citant

Laughing je l'ai vu cet épisode des simpsons, et j'y avais pensé mais j'ai pas osé l'écrire

L'histoire de la bulle invisible infranchissable m'a fait penser au village aux damnés, même si après ça n'a rien voir vu les pitch des 2 histoires.

Je note pour l’histoire de Lisey, merci Mr. Green
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
onill
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mai 2012
Messages: 86

MessagePosté le: Mar 10 Juil 2012 - 08:12    Sujet du message: Stephen King Répondre en citant

j'ai vu Simetierre et j'ai bien aimer
Revenir en haut
DonnaNoble
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2012
Messages: 187
Localisation: Belgique
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mar 10 Juil 2012 - 08:50    Sujet du message: Stephen King Répondre en citant

Stephen King !!!!! Mon Dieu (après le Docteur à présent) !!!! J'ai toujours un de ses livres sur ma table de nuit (à côté de ma Bible et du dernier bouquin de cuisine que j'ai acheté mdr) ...
_________________
Le Docteur, cet "homme" de feu et de glace qui a marché parmis les dieux ....

Revenir en haut
Eternien
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mai 2010
Messages: 135
Localisation: Dans l'espace
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Juil 2012 - 19:06    Sujet du message: Stephen King Répondre en citant

J'ai lus Dôme il y a 3 mois (d'ailleurs le pitch m'a fait tout de suite penser à celui de "Les Simpson le Film") et c'est un de ses meilleurs depuis longtemps, on ne lit pas Dôme, on le vie, l'attachement aux personnages, ou ceux qu'on aiment pas et qui nous font dire "mais il vas pas crever cette enflure !" ou "argh l’enfoiré comment il ose !", bref on est coincé avec tout ce petit monde à se demander ce qui vas se passer et à être triste à chaque mort d'un protagoniste qu'on aimait bien, bref que du bonheur.


edit Nanou : merci de respecter notre charte et de ne pas écrire en gras et en couleurs Wink
Revenir en haut
DonnaNoble
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2012
Messages: 187
Localisation: Belgique
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mar 10 Juil 2012 - 19:13    Sujet du message: Stephen King Répondre en citant

Comment pourrait-on ne pas vivre sa lecture ? C'est intense !
_________________
Le Docteur, cet "homme" de feu et de glace qui a marché parmis les dieux ....

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:41    Sujet du message: Stephen King

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Autres genres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com