Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[6x10] The Girl Who Waited
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 6
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
TheBlueBox
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2011
Messages: 71
Localisation: Québec (Québec)
Féminin Bélier (21mar-19avr) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 17:12    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited Répondre en citant

Ce que j'ai apprécié dans cet épisode, c'est qu'on met de côté le Docteur plein de bons sentiments, et qu'on laisse vraiment la place au Mad Man in a Box. On nous montre bien que le Docteur à changé depuis le reboot de la saison 5 et je pense que c'était clairement à ça que faisait allusion l'épisode "When a Good Men Goes to War" et la petite ritournelle :

Friendship dies and true love lies
Night will fall and the dark will rise
When a good man goes to war


J'ai donc assez hâte de voir la fin de cette saison. (Enfin pas trop non plus, parce que ça veut dire que plus de docteur avant un moment après)

Sinon, si l'épisode ne fait pas mention de Melody/River, on sent bien que la colère et la frustration monte du coté de Rory et Amy à l'encontre du Docteur. Je pense que dans la fin de saison, un truc va lui exploser à la figure et que finalement, on pourrait bien avoir une petite surprise concernant l'identité de l'Impossible Astronaute du première épisode de cette saisons sauce "rollercoaster" (ça monte et ça descend, y a des moments on s'éclate et des moments pas vraiment.)

Personnellement, j'aime beaucoup cet épisode avec une véritable mise en avant de Rory, personnage que j'affectionne de plus en plus avec cette saison 6, il a enfin le droit d'être sur le dévant de la scène et d'affirmer sa personnalité, ce qu'il n'a jamais vraiment fait depuis qu'il est là.
Je m'attendais pas du tout à ce dénouement là (plus à un genre de fusion ou un truc du style entre Amy et Old Amy), et donc pour moi ce fût une très bonne surprise, si on met de côté le fait que c'est le 2e épisode qui ne fait pas spécialement avancé l'intrigue principale concernant la "mort" du Docteur et l'histoire de River.

Je présage de fortes tensions dans le Tardis dans les prochains épisodes. (C'est la petite phrase d'Amy concernant Old Amy à la fin qui me fait pensé ça)
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 17:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 17:31    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited Répondre en citant

The girl who waited…again

En regardant l’épisode, je n’ai pas pu m’empêcher d’imaginer la conversation entre MacRae (le scénariste de l’épisode) et Steven Moffat: « Alors voilà, c’est l’histoire d’une planète à multiples lignes temporelles qui ne se déroulent pas à la même vitesse, et Amy se retrouve coincée dans une ligne temporelle plus rapide. Il y a aussi des gentils robots tueurs très polis, un quasi Blinovitch limitation effect et, curieusement, une démonstration de macarena ». Moffat a dû être sacrément jaloux de ne pas être le papa de cet épisode, on empiète bien dans ses plate-bandes là! Pour être honnête j’ai même dû me repasser certaines scènes d’explication concernant les multiples lignes temporelles pour comprendre ce qui se passait (oui, bon, je suis une littéraire hein, c’est facile de me perdre sur ce sujet^^) : comme le dit le Docteur à Rory, « It’s hardly rocket science… It’s quantum physic ». J’ai en tout cas du mal à croire que ce soit le même scénariste qui nous ait pondu le à mon avis assez médiocre et en tout cas parfaitement linéaire double-épisode sur les cybermen en saison 2. Qu’est-ce qui nous attend d’autre ? Moffat nous faisant un épisode qui commence par le début et se termine par la fin ?

The Girl who waited n’est pas mon favori de la saison, il ne rentre même pas dans mon top 3, mais c’est surtout dû au fait que je trouve cette saison 6 vraiment excellente et que ça se bouscule pas mal du coté des premières places. De plus, comme The Doctor’s wife avant lui, il a été desservi par l’avalanche de commentaires ultra positifs que j’ai reçus via Twitter et Facebook avant d’avoir pu le voir, ce qui bien sûr crée une plus grande attente et en général une certaine déception. Et bien sûr il y a le fait que j’ai le romantisme d’un bloc de granit, ce qui ne m’aide pas à rentrer dans ce genre d’épisode émotionnel. Mais objectivement je pense qu’il s’agit d’un bon, voire très bon épisode, en particulier parce qu’il aborde des thèmes très intéressants que je vais bien sûr développer (trop) longuement. Comme d’habitude je vais commencer par ce qui m’a dérangé afin de finir sur la touche positive que cet épisode mérite.

Je ne m’étendrai pas sur les petites incohérences du style «mais comment Amy parvient-elle à garder le même pantalon pendant 36 ans alors que je suis obligée de changer les miens tous les deux ans maximum ? » ou « Mais pourquoi Amy n’a pas l’air plus en colère d’avoir poiroté pendant une semaine ? » Je trouve déjà bien plus étrange qu’Amy se soit transformée en génie mais admettons : elle a eu 36 ans à ne faire que ça (à part jouer à cache-cache avec des robots taquins) et a pu utiliser l’Interface pour s’instruire : celle-ci a bien dit qu’elle serait son professeur après tout et les Apal apucians semblent très évolués.

En revanche je trouve tout de même bien plus surprenant qu’une race justement aussi évoluée que les Apalapucians n’ait pas prévu que des étrangers pourraient débarquer sans être au courant de la situation : un petit panneau du genre « Non, pas le bouton rouge espèce d’abruti ! » aurait été sympathique (c’est typique d’Amy d’appuyer sur le bouton rouge, représentant l’interdit, plutôt que sur le vert d’ailleurs). En fait, le simple fait que le bouton pour accéder à la zone de quarantaine soit aussi accessible est suicidaire. De même, il est étrange qu’ils n’aient pas programmé leurs robots à accepter le fait que des aliens ayant pénétré dans la zone de quarantaine ne doivent pas être traités comme des Apalapucians. Après tout, ce n’est pas comme s’ils n’en rencontraient jamais : c’est la 2ème planète la plus touristique ! Enfin bref, j’ai deux mots à dire au responsable de la sécurité de la planète : ce doit être le croisement entre le Docteur et un lemming dépressif.

Bon, cela dit, ces incohérences ne m’ont pas tellement gênée (c’est du Doctor who hein). En revanche j’ai eu un plus de mal avec le rythme relativement lent de la première partie de l’épisode : je sais que j’ai un net problème d’attention et que dès que le rythme n’est pas très rapide je décroche (c’est aussi pour cela que j’aime beaucoup les épisodes de Moffat, le rythme est en général effréné) mais il me semble quand même que toute la partie avant la rencontre entre Rory et la vieille Amy est longuette bien que pas dénuée d’intérêt.

Enfin, dernier problème, il faut admettre qu’il y avait beaucoup de déjà vu dans cet épisode. Amy qui se retrouve à attendre le Docteur pendant des années (trois fois qu’il lui fait le coup, je comprends que là elle en ait marre), deux Amy d’âge différent interagissant, des robots qui vous tuent poliment (voir Voyage of the damned ou, plus récemment, les robots globules blancs de Let’s kill Hitler), l’ennemi qui répète toujours la même phrase (« this is a kindness »), le personnage du futur qui aide son « moi » du passé, le personnage qui a vieilli seul et qui se retrouve plein de haine (Rory dans The Doctor’s wife)… Mais là encore, si on se met à faire le compte de tout ce qui est repris de classiques de la science fiction ou d’épisodes précédents dans Doctor Who, on n’a pas fini : c’est juste que parfois je trouve ça un peu plus visible que d’habitude et c’était le cas ici.

Bon, ça c’est fait : passons aux points positifs. D’abord je trouve qu’esthétiquement parlant il s’agit d’un très bel épisode qui allie de nombreux styles de manière fort réussie. Le coté minimaliste qu’on retrouve souvent dans la science-fiction (grandes pièces blanches, robots très simples sans visages…), l’aspect merveilleux un peu effrayant (le jardin ressemblant à celui d’Alice au Pays des Merveilles) et le steampunk (les machines qui évacuent la fumée temporelle, la loupe, la console du TARDIS que l’on voit en détail…). On a aussi un coté jeu vidéo assez prononcé lorsque Samouraï Amy attaque puis sauve Rory par exemple. Toujours dans l’esthétique, bravo aussi aux maquilleurs qui ont vieilli Amy de manière sacrément convaincante : alors oui, les cheveux et les bras sont un peu oubliés mais ça reste un travail remarquable. La BO est également parfaitement réussie, avec de nombreuses reprises de thèmes souvent entendus dans la série mais très bien arrangés.

Et puis il y a l’humour. Alors oui, ce n’est pas le festival de répliques croustillantes de Let’s Kill Hitler ou de The Doctor’s wife mais les nombreuses blagues autour des deux Amy étaient très sympas. Mention spéciale à celle qui m’a le plus fait rire, surtout grâce au ton du Docteur d’ailleurs :
Rory: "two Amy's... Doctor, would that work?"
Doctor: " I don't know Rory it's your marriage!"
J’ai aussi beaucoup ri en imaginant les habitants de Clom (pour rappel, l’Abzorbaloff de Love and Monster en est un) hurler en levant les bras dans un grand huit à Disneyland : je pense que ça vaudrait le coup d’œil. A quand un épisode sur Clom ? J’ai également beaucoup aimé les petites références : à Dr Who bien sûr (Clom le retour), à Alice au Pays des Merveilles et surtout à H2G2 avec le « top ten greatest destinations for the discerning intergalactic traveller » (je trouve d’ailleurs que le robot Rory a un petit air de famille avec Marvin)

Mais ce qui est pour moi un des point fort de l’épisode est le jeu d’acteur. Et pour une fois ce n’est pas Arthur Darvill et Matt Smith que je vais encenser. Si vous m’aviez dit l’an dernier que je pourrais apprécier un épisode centré sur Amy Pond, je ne vous aurais pas cru. Si vous m’aviez dit qu’en plus il contenait DEUX Amy Pond je vous aurais ri au nez. Et franchement, dans cet épisode où un ancien centurion en plastique se promène avec des lunettes hideuses et une loupe géante pour récupérer une ancienne kissogram devenue mystérieusement un croisement entre un samourai, Lara Croft et Einstein, c’est de loin ce qui m’a le plus surpris : la performance de Karen Gillian. Je n’ai rien contre le personnage d’Amy Pond mais j’ai passé la saison 5 à trouver que Karen Gillian était le maillon faible chez les acteurs. J’ai été agréablement surprise tout au long de la saison 6 devant les progrès de cette dernière mais c’est la première fois que je suis impressionnée. C’est que je vais finir par la regretter quand elle partira (bon, surtout parce qu’elle partira sûrement avec son mari mais quand même).

Sinon, comme toujours, rien à dire sur la performance de Arthur Darvill et Matt Smith, toujours irréprochable. Et surtout j’ai particulièrement aimé ce que l’épisode a fait de leur personnage. Dans cet épisode le Docteur est sacrément en retrait puisqu’il se contente de commander Rory via son joystick…heu…ses lunettes, ce qui donne à ce dernier un des rôles principaux. Je ne suis en général pas fan des épisodes où le Docteur est presque absent (mis à part Blink bien sûr) mais lorsque c’est au bénéfice de Rory je veux bien faire une exception.

Ce dernier, même s’il s’affirme de plus en plus, a paradoxalement suivi le Docteur comme un bon petit soldat toute cette saison. Là où l’an dernier il n’hésitait pas à sonner les cloches au Docteur (comme dans The Vampires of Venice par exemple), voire à lui donner un coup de poing magistral, il n’a pas vraiment remis en doute les actions de celui-ci durant la saison 6 (à l’exception peut-être d’un regard en colère à la fin de A good man goes to war lorsque Melody se transforme en flesh). Lorsque sa femme s’est révélée être une copie il n’a pas (du moins pas à l’écran) blâmé le Docteur. Lorsque ce dernier leur a demandé à sa femme et lui d’abandonner l’idée de retrouver leur fille bébé sous prétexte que ça mettrait le bordel dans l’espace temps (enfin, encore plus que d’habitude quoi) il a là encore obtempéré.

Pour moi ce n’est pas normal : ça ne va pas du tout avec le fait qu’il soit désormais bien plus mature (il a passé 2000 ans à attendre quand même) et responsable que l’an dernier, et il faut admettre que le Docteur a bien souvent mérité un bon coup de poing cette année. Je suis donc ravie que l’on retrouve enfin le Rory rebelle, qui crie sur le Docteur parce que son timing est toujours aussi mauvais (j’adore la réaction du Docteur, qui met le doigt sur sa bouche comme pour le faire taire alors que Rory ne le voit pas^^) et, surtout, qui dénonce son inconscience.

"Why don't you ever check a planet's history of plagues before landing?” En effet il n’y a aucune raison pour que le Docteur ne vérifie pas que l’époque et le lieu où il atterrit ne soient pas dangereux (à part bien sûr pour faciliter le travail des scénaristes bien sûr) : sa justification, « that’s not how I do it ! » est d’ailleurs totalement nulle et nous avons plus ou moins indirectement la preuve qu’il abandonnera cette manière de procéder lorsqu’il sera plus mature (River, dans The Time of Angels, est très surpris que le Docteur ne vérifie pas les conditions extérieures avant de sortir du TARDIS).

Bon, après, il faut admettre que Rory est un peu hypocrite vu que lui et Amy sont bien contents de suivre le Docteur lorsqu’il fonce tête baissée : rien ne les empêcherait de demander à ce que ce dernier vérifie qu’il n’y a pas de risques immédiats avant de sortir du TARDIS. Sa remarque (bien méchante d’ailleurs) lorsque le Docteur lui demande de choisir entre les deux Amy (« That’s not fair, you’re turning me into you ! ») montre d’ailleurs bien qu’il est plus ou moins conscient de laisser toujours les décisions au Docteur… et peut être aussi que cette situation est sur le point de changer. Combien de temps avant qu’Arthur et Amy ne réalisent vraiment que suivre le Docteur n’est pas un plan de carrière particulièrement sûr et qu’après avoir fait de leur passé et de leur présent un incroyable fouillis timey-wimesque il pourrait bien faire de leur futur un véritable enfer ?

Ah, le Docteur… C’est décidément sa fête cette semaine. Lui qui ne supporte pas l’inaction, le voilà confiné dans le TARDIS. Sa compagne lui annonce froidement qu’elle le hait, ce qui doit être dans le top 5 de ses pires cauchemars, son compagnon lui rappelle plusieurs fois que tout est sa faute et, pour couronner le tout, il doit claquer la porte au nez d’alternate Amy après lui avoir menti. Quelqu’un est passé sous une échelle récemment ? Et malgré toute mon affection pour Eleven je ne peux m’empêcher d’applaudir car là où Tennant était formidable dans le registre de la colère froide, Matt Smith est à son apogée dans celui de la culpabilité et du désespoir. La scène entre lui et Rory dans le TARDIS au moment où il trahit alternate Amy en fermant la porte est ma favorite de l’épisode, d’autant plus qu’elle touche à un élément très important du caractère d’Eleven.

Cette incarnation du Docteur n’a visiblement pas du tout le respect craintif pour les timelines de ses prédécesseurs : time can be rewritten pourrait être son slogan et il est parfois très limite de ce coté là, en particulier sur le sujet de la réécriture de la vie des gens. L’épisode de noël par exemple montre qu’il semble ne pas trouver gênant de changer totalement le caractère d’une personne en changeant les circonstances qui ont fait d’elle ce qu’elle est, chose que je trouve personnellement discutable moralement. Je suis donc ravie qu’une de ses « victimes » le confronte sur ce sujet car pour moi alternate Amy a raison : elle ne va pas juste disparaître, en ce qui la concerne elle va mourir. Ce n’est donc pas une simple réécriture de scénario, c’est un meurtre. Le Docteur aussi commence à en prendre conscience je pense, son « She ‘s not real ! » me parait un peu trop désespéré pour être honnête.

Quelles que soient les conséquences de cette prise de conscience sur le long terme je suis en tout cas contente que le problème ait été posé car 11, en seulement 2 ans, a totalement bouleversé le passé d’Amy, de Rory, de River et de Kazran et ne semble pas toujours en mesurer les conséquences. Enfin, vu la réplique d’11 concernant le fait que connaître son futur peut aider à le changer (je pense qu’on a tous pensés au fil rouge de la saison à ce moment là) je doute qu’il change profondément sa façon de mettre le bazar dans les lignes temporelles. Et puis, que deviendrait Moffat sans ses paradoxes timey-wimesques? Dans tous les cas nous avons droit à une bonne dose de « dark Doctor » dans cet épisode : le Docteur ment (et franchement, si j’avais évidemment compris qu’alternate Amy ne s’en sortirait pas, je n’avais pas du tout vu arriver cette trahison) et personnellement j’adore ça.

Conclusion de cette trop longue review : j’ai trouvé que cet épisode était bon, voire très bon malgré quelques défauts de rythme et de logique interne. Contrairement à certains parmi vous je n’ai pas du tout été gênée qu’il s’agisse d’un stand alone vu le nombre d’épisodes mythologiques que l’on a eu cette saison, d’autant plus que pour moi The Girl who waited aborde des thèmes importants pour la suite de l’histoire : le début d’une certaine prise de conscience de Rory (et peut être d’Amy) de la dangerosité du Docteur, prélude possible à leur futur départ, ainsi que les conséquences des manipulations de celui-ci sur les timelines. De même il a le mérite de renforcer considérablement le couple Amy-Rory, ce que cette saison a très bien réussi. Je n’aborderai pas vraiment le coté émotionnel vu que ce n’est pas vraiment mon point fort: cela dit, j’avoue avoir versé ma petite larme même si j’ai trouvé la tirade finale d’alternate Amy un peu longuette (bon, je fais aussi partie de ceux qui ont trouvé la fin de End of time beaucoup trop longue hein^^). Dans tous les cas, cette saison 6 continue à me ravir de plus en plus : je commence déjà à avoir le cafard à l’idée de quitter le TARDIS dans quelques semaines…
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques


Dernière édition par Tyr le Lun 12 Sep 2011 - 19:30; édité 4 fois
Revenir en haut
TurCirith
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2011
Messages: 24

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 18:52    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited Répondre en citant

Hum, à la réflexion... Pourquoi TARDIS essaie-t-elle de tuer le Docteur ?

"Un petit panneau du genre « Non, pas le bouton rouge espèce d’abruti ! » aurait été sympathique" ; mais il suffis de savoir lire, tout est écrit sur les boutons... Pourquoi TARDIS ne les traduit-elle pas ?

"Why don't you ever check a planet's history of plagues before landing?” Parce qu'il laisse TARDIS le mener "là où il doit aller", comme elle le souligne dans son épisode... Pourquoi viser aussi précisément un espace-temps mortel pour les espèces à deux cœurs ?
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 19:16    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited Répondre en citant

Laughing Mais c'est bien sûr! En fait le TARDIS ne s'est jamais remise des manipulations du Master: depuis son seul but est de tuer le Docteur et ce grand naïf n'a rien remarqué!
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
LEleventh
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2011
Messages: 82
Localisation: On some lost planet
Féminin

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 19:19    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited Répondre en citant

Deux petites remarques sur cette épisode (j’espère qu'elle n'ont pas déjà été faites, je n'ai pas tout lu).

- C'est juste moi ou il y a une scène où Amy et Amy (mais principalement Amy Mr. Green) se battent avec des bâtons sur une musique dramatique au ralenti Surprised . Je me ferai jamais à toute cette dramatisation...

-Sinon j'ai adoré les décors, surtout de la première moitié de l'épi qui me rappelaient énormément ceux de Tim Burton (que j'adore) donc un petit plus de ce côté là.
_________________
Trust me...I'm the Doctor


(Merci à Hachiko de gracieusement me "prêter" sa magnifique bannière.)
Revenir en haut
Pocayu
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2011
Messages: 69

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 19:41    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited Répondre en citant

Tyr a écrit:
Laughing Mais c'est bien sûr! En fait le TARDIS ne s'est jamais remise des manipulations du Master: depuis son seul but est de tuer le Docteur et ce grand naïf n'a rien remarqué!


Tyr ...

TARDIS (Idriss) est super attachée au docteur comme on l'a vu dans l'épi "the doctor's wife", donc qu'elle veuille tuer le Docteur me paraît des plus absurdes mais bon.
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 19:50    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited Répondre en citant

Plus sérieusement, je ne trouve pas qu'il y ait quoi que ce soit d'écrit sur ces boutons: juste des symboles et des couleurs, qui varient selon les civilisations et ne sont pas traduits par le TARDIS (dans le 1x09 par exemple, le TARDIS n'affiche pas "danger" en montrant le vaisseau mauve, c'est le Docteur qui doit expliquer à Rose que le mauve est la couleur du danger dans d'autres civilisations que la sienne).
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 19:54    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited Répondre en citant

Pocayu a écrit:
Tyr a écrit:
Laughing Mais c'est bien sûr! En fait le TARDIS ne s'est jamais remise des manipulations du Master: depuis son seul but est de tuer le Docteur et ce grand naïf n'a rien remarqué!


Tyr ...

TARDIS (Idriss) est super attachée au docteur comme on l'a vu dans l'épi "the doctor's wife", donc qu'elle veuille tuer le Docteur me paraît des plus absurdes mais bon.


Quand on y pense ce n'est pas totalement incohérent que le TARDIS emmène délibérément le Docteur et ses compagnons sur une planète aussi dangereuse, mais je ne pense pas que ceci soit de la faute du Master (pourquoi tout est toujours de la faute du Master hein? Wink )
Bref, pour moi, l'explication la plus simple est que le TARDIS cherche tout simplement à se débarrasser d'Amy. Cela explique pourquoi les personnages se retrouvent sur une planète où le Docteur ne peut sortir du TARDIS sous peine de mourir (donc il ne peut pas aider Amy), pourquoi le paradoxe est soudainement impossible à maintenir et de plus, c'est tout à fait dans la logique de The Doctor's Wife où Idris a prouvée qu'elle préférait Rory à Amy (elle l'appelle même "the pretty one").
Conclusion : le TARDIS veut Rory Williams pour elle seule, explication tout à fait rationnelle (et on la comprend en plus Wink )
_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 19:58    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited Répondre en citant

Ah ben oui, ça se tient! et puis j'ai presque vu le sourire du TARDIS quand la porte se claque au nez d'alternate Amy! Quel monstre ce vaisseau! Surprised
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Pocayu
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2011
Messages: 69

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 20:06    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited Répondre en citant

Non, je penche plutôt pour qu'en fait River ait saboter délibérément TARDIS dans "let's kill Hitler", au moment où elle met du temps à en sortir alors qu'il est plein de fumée et que le Doc essaye de la presser (en vain) ! Confused
Ce n'est pas TARDIS qui veut se débarrasser de Amy, mais Melody/River qui veut son papounet rien que pour elle. Maintenant qu'elle a été conçu et est venue au monde, plus besoin de maman. Complexe d’Œdipe.
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 20:11    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited Répondre en citant

Dans un autre registre... Suis-je la seule à avoir regretté, lorsqu' alternate Amy reproche à Rory de ne pas l'avoir sauvée, la condamnant ainsi à 36 ans de solitude, que Rory ne lui fasse pas remarquer que lui l'a attendue 2000 ans? Toujours à râler cette Amy. Rolling Eyes
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Sovead
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2010
Messages: 180
Localisation: Rennes
Masculin

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 20:22    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited Répondre en citant

Il me semble avoir regretté que justement on nous avait déjà fait le coup une fois avec Rory, le refaire avec Amy était dispensable... et donc heureusement qu'il n'en rajoute pas une couche en le faisant remarquer lui-même.

C'est d'autant plus heureux qu'il frise le charisme d'une huitre sur cet épisode... comparé à tout ce qu'on a pu lui faire faire ou dire avant.

A mon avis c'est plutôt que le TARDIS cherche à se suicider.
Revenir en haut
Jay
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2011
Messages: 5
Masculin

MessagePosté le: Lun 12 Sep 2011 - 22:35    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited Répondre en citant

J'ai pour ma part trouvé cette épisode excellent, bien mieux que celui de la semaine dernière dans lequel je me suis ennuyé ferme.

En fait j'ai même été ému et c'est la première fois que je ressent vraiment de l'amour dans le couple Amy/Rory (l'amélioration du jeu d'acteur de la rouquine y est surement pour quelque chose).

J'ai même de la peine à l'idée d'un départ tragique du couple de la série (mais il faut bien passer à autre chose un jour). Car je suis de plus en plus convaincu que l'un des deux( ou même les deux) va mal finir. Et ce n'est pas illogique, intensifier l'aspect émotionnel pour qu'on s'attache un peu plus aux personnages et PAF nous les enlevés de façon brutale.

Pour revenir un peu plus en détail sur l'épisode, j'ai beaucoup aimé l'attitude contradictoire du Docteur même si elle clairement odieuse, je m'explique :
-dans 6.05 et 6.06 il nous fait de longs discours sur le fait que les clones de chair sont identiques à leurs originaux et qu'il ne faut pas les rejeter qu'il ont droit de vivre etc... et là quand il se retrouve face à une version plus âgée de sa meilleure amie il n'hésite pas à lui mentir, à la trahir, à dire qu'elle n'est pas réelle et au final à provoquer sa mort.
En fait je crois que sa décision de ne pas la sauver (outre le fait que ça aurait pu déchirer l'univers mais nombre d'entre vous ont formulé des idées très intéressantes à ce sujet) est qu'il préfère une Amy qui ne lui fait aucun reproche et qui n'a (pour le moment) aucune raison de le haïr à une Amy qui par sa rancœur pourrait le mettre devant ses failles et ses faiblesses. Car il en a un paquet depuis qu'il fait fi du temps et que son leitmotiv est devenu "le temps peut être réécrit". Là où Ten avait réaliser son erreur dans The water of Mars (j'ai toujours des frissons quand je repense à cette scène), Eleven semble avoir perdu la leçon dans la régénération.
Pour enfoncer le clou, il prononce cette phrase que tout le monde a retenu et qui nous évoque 6.01, "connaitre son futur peut aider à le changer".
A ce rythme là, la prochaine fois qu'il verra River, qu'il lui prenne son journal et qu'il le lise en entier.

Pour conclure, je pense que même si cet épisode est un stand alone il apporte beaucoup sur les relations entre les persos et probablement aussi pour le season final.
Revenir en haut
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Mar 13 Sep 2011 - 07:19    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited Répondre en citant

Oui cet épisode apporte beaucoup, enfin pas mal sur Eleven, qui lui tout court même, et par extension sur son rapport aux autres....

Il a des mines graves, très graves le Doctor dans cet épisode, et des petites phrases....

Pour Amy et Rory, ça n'apporte pas autant je trouve ça rabâche un peu pour les "je t'ai attendu moi plus mais je t'aimeee" mais c'était touchant -bien qu'un peu long j'ai trouvé...
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
montana
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2011
Messages: 15
Localisation: faille temporelle
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mer 14 Sep 2011 - 10:32    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited Répondre en citant

Je vais faire court puisque tout, ou presque, a été dit sur cet épisode.

J'ai beaucoup aimé. Des relations entres personnages bien faites, un bon jeu d'acteurs, un bon découpage du temps.

Enfin bref cette saison c'est un bon vin de garde, plus le temps passe, plus elle se bonifie. Je n'ai pas hâte d'être au final....
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:56    Sujet du message: [6x10] The Girl Who Waited

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 6 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 4 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com