Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[6x11] The God Complex
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 6
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rufilla
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2011
Messages: 5
Localisation: Tourcoing
Féminin Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 11:57    Sujet du message: [6x11] The God Complex Répondre en citant

Oh ^^'. A vrai dire j'ai tenté un moment de mettre en pause pour être certaine de ce que j'avais vus, mais je n'ai jamais réussi à voir clairement. N'ayant vu qu'un visage de petite fille avec des longs cheveux blonds foncés, j'ai un peu sauté aux conclusions -_-. Désolé \o/
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 11:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kinglypuff
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2011
Messages: 38

MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 11:58    Sujet du message: [6x11] The God Complex Répondre en citant

Personnellement, je n'ai pas spécialement aimé cet épisode. Même si l'intrigue en elle même est bien, sympathique, tout ce qui est émotion ne m'a pas bouleversé tant que ça (contrairement à l'épisode précédent).

Et puis bon, Rory qui accepte le départ de leur enfant comme ça, même si ça dure depuis Let's Kill Hitler (sauf que là c'est vraiment confirmé), bah ça me gonfle au plus haut point.
Revenir en haut
TimeyWimey
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2011
Messages: 11
Féminin

MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 12:05    Sujet du message: [6x11] The God Complex Répondre en citant

Code Arc a écrit:
Surtout que quand il meurt, il envoie les lettres à Amy et Rory, donc ça m'incite à croire qu'il n'a eu d'autres compagnons entre temps (du moins, pas d'importants. Ou alors, ils sont morts).
Je pense qu'il va voyager seul, retrouver de temps en temps River, mais s'ils veulent boucler la saison, on risque d'avoir droit à une grosse ellipse, non?

Ah oui, c'est vrai, je n'avais pas pensé à ça ! Du coup j'ai encore plus envie de voir la suite, je n'ai vraiment aucune idée de ce qui va se passer. (Ce qui est tellement agréable ;P)

Par contre j'aurai besoin d'un peu d'aide en ce qui concerne une réplique de Rory dont je ne suis pas certaine de saisir le sens. C'est au moment où le Docteur parle avec Rita, le couple en chef a un court dialogue et M. Williams dit ça :
"Everytime the Doctor gets pally with someone, I have this overwhelming urge to notify their next of kin."
La première partie c'est bon, c'est juste le morceau avec "next of kin" qui me pose problème. Je ne connaissais pas cette expression, après recherche je découvre qu'elle souligne un lien de parenté, du coup j'ai interprété ça comme une blague se référant à River, mais en même temps il me semble que le "their" porte sur le Docteur et ses pals, du coup je suis un peu perdue.
Confused
Quelqu'un pourrait-il m'éclairer ? Merci d'avance !
_________________
Tosh : Who are you ?
Jack : Nobody. And for a man with my charisma, that's quite an achievement.
Revenir en haut
Rufilla
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2011
Messages: 5
Localisation: Tourcoing
Féminin Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 12:08    Sujet du message: [6x11] The God Complex Répondre en citant

"A chaque fois que le docteur se rapproche de quelqu'un, j'ai cette envie pressante de prévenir leurs plus proches parents"
Revenir en haut
lobotomised
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 8

MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 12:11    Sujet du message: [6x11] The God Complex Répondre en citant

TimeyWimey a écrit:
"Everytime the Doctor gets pally with someone, I have this overwhelming urge to notify their next of kin."


Je traduis ça par « A chaque fois que le Docteur se rapproche de quelqu'un, j'ai une envie irrésistible de prévenir ses proches.»

Une référence au faite que ça a une tendance à mal se passer pour les proches du Docteur et de leurs familles/amis
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 12:39    Sujet du message: [6x11] The God Complex Répondre en citant

sirius a écrit:
AU SECOURS NON!! Smile


Siiiiiiiii! Le voilà! Mwahahaha!


The God complex

Malgré l’alléchante bande annonce de la semaine dernière j’avoue que j’appréhendais un peu cet épisode. Whithouse n’est pas mon scénariste favori : sa dernière contribution au whonivers est The Vampires of Venice, pour moi un des plus faiblards de la saison 5 et, si j’ai beaucoup d’affection pour sa série being Human, le rythme très lent de celle-ci a souvent failli me faire abandonner. Je profite donc de ce forum pour me repentir publiquement de ce manque de foi : Whithouse is my god ! praise him !

L’épisode n’est pas parfait, loin de là : même pour du Doctor Who certains aspects de l’épisode sont sacrément tirés par les cheveux et d’autres manquent beaucoup de subtilité. Mais je l’ai trouvé extrêmement efficace : émouvant, drôle, parfois même effrayant (je précise tout de même que je l’ai vu alors que j’avais de la fièvre, ce qui a pu légèrement altérer mes perceptions et donc augmenter l’effet film d’horreur) : bref, tout ce que j’aime dans Doctor Who.

Commençons par les défauts. Le plus évident est pour moi l’explication de l’intrigue principale. Je récapitule : nous avons donc une civilisation, visiblement issue de la Terre (soit des colons terriens installés ailleurs soit des Terriens du futurs) qui réalise qu’une bande de faux dieux mangeurs d’émotions l’ont parasitée pendant des siècles. Déjà, au lieu de les massacrer (et il suffit de les priver de nourriture, donc la prison dans l’espace aurait suffi à s’en débarrasser)) ils les enferment dans une prison volante et les nourrissent : bon, admettons. Je ne sais pas quelles seront les lois sur la protection des anciennes races aliens en voie d’extinction dans le futur après tout. Leur prison ressemble à un hôtel terrien des années 80 : là encore pourquoi pas. Après tout le rétro revient régulièrement à la mode et il y aura peut être une grande affection pour cette période dans le futur (Cassandra avait bien récupéré un Jukebox dans End of the World).

Mais alors que ladite civilisation avancée crée un programme pour enlever au hasard des personnes qui ont la foi afin de nourrir les monstres dont elle s’est débarrassée ??? Comme le dit si bien le Docteur, «appart from anything else, that’s just rude ! ». En gros, nous avons là à l’échelle galactique un exemple de voisin indélicat qui jette ses ordures dans la poubelle des autres quand la sienne est pleine, bravo ! Et puis quitte à être aussi grossière, pourquoi une civilisation d’origine terrienne n’aurait-elle pas au moins programmé le vaisseau pour ne pas s’attaquer à la Terre ? Pourquoi même ne pas le lancer sur ses ennemis ? Parce que là une bonne partie des victimes est d’origine humaines et dans les victimes aliens sur les murs nous n’avons que le Sontoran et le Silurian qui font partie d’une race agressive : la sœur de la plénitude et le Tritovore n’ont pas dû demander grand-chose, les pauvres. Enfin bon, ce n’est pas la première incohérence rencontrée dans Dr who, loin de là, et il faut admettre que la résolution de cette intrigue n’est pas l’intérêt de l’épisode de toute manière.

Sur un tout autre registre j’ai trouvé également que Whithouse enfonçait un peu trop le clou sur des thèmes déjà très exploités sous l’ère Moffat, en particulier concernant le Docteur. Ainsi, lorsque le Docteur et le monstre communiquent pour la première fois et que ce dernier dit qu’il est si vieux que même son nom s’est perdu, je pense que tout le monde a fait immédiatement le rapprochement avec notre alien favori (quoi que…nous connaissons tout de même maintenant son deuxième prénom : bad penny^^). Du coup quand le minotaure parle durant son agonie d’une « ancient creature drenched in the blood of the innocent drifting in space through an endless shifting maze” il était inutile d’expliquer qu’il ne parlait pas de lui : c’était évident et j’aurais préféré un regard du docteur montrant qu’il avait compris que c’était à lui que cette définition correspondait. Là, cela avait à peu près la subtilité de l’analogie entre le Docteur et la baleine géante dans The beast below, jolie mais expliquée lourdement deux fois par Amy au cas où l’on n’aurait pas compris seul.

De plus l’expression utilisée par le monstre est très belle mais elle ressemble à un mix entre la définition de ladite baleine et celle du monstre de la Pandorica. J’aime bien mais là je crois qu’on a compris : le Docteur est ancien et a dû faire des choses atroces qui lui pèsent énormément, c’est bon. D’ailleurs, pauvre garçon, quand on y pense : il a été comparé sous l’ère Moffat a une baleine géante, un gobelin, un trickster (ceux qui regardent Sarah Jane Adventures savent que ce n’est pas le plus joli des monstres) et maintenant un minotaure. Je sais que Matt Smith n’a pas le physique de Tennant m’enfin quand même.^^

Enfin, je trouve également que la foi inconditionnelle d’Amy envers le Docteur est un peu facilement détruite par ce dernier mais on peut s’imaginer que c’est également dû au fait qu’il n’ait pas réellement pu sauver Melodie. Le message qu’Amy demande au Docteur de faire passer à celle-ci à la fin de l’épisode pointe aussi vers cette idée et ça aurait au moins le mérite de montrer que non, la disparition de sa fille n’est pas passée comme une lettre à la poste. Mais il aurait fallu à mon avis insister un peu plus là-dessus, par exemple lorsque le Docteur détruit la foi d’Amy.

Bon, le coup de la foi de la compagne qui lie cette dernière à un monstre et que le Docteur doit détruire est également tout droit sorti de l’épisode du 7ème Docteur « Curse of Fenric » mais les auto-emprunts dans Doctor Who sont innombrables et, pour être honnête, pas désagréables : les fans de l’ancienne série peuvent ainsi, grâce à Curse of Fenric, répondre à la question qu’Amy pose au Docteur : à quoi ce dernier croit-il ? Il est d’ailleurs logique qu’il ne lui donne pas la réponse (Curse of fenric nous apprenait qu’il croit en ses compagnons) puisqu’il cherche à la détacher de lui.

Passons maintenant à ce qui m’a plu : tout le reste donc.^^ D’abord, j’ai trouvé l’épisode idéalement placé. Je sais que Night Terror devait normalement être diffusé bien avant mais les mettre si proches l’un de l’autre était une très bonne idée car leurs analogies (un épisode centré sur les peurs classiques, un huis-clôt), renforcées par le rubix cube que le Docteur sort négligemment au début de l’épisode et la comptine effrayante que la première victime chantonne (Here comes a candle to light you to bed/here comes a chopper to chop off you head) nous met d’amblée sur une fausse piste.

Devant ces ressemblances je m’attendais encore une fois à un stand alone dont le but est de faire peur (peut-être à un public plus âgé que le précédent) et non à un épisode mythologique qui voit le départ des compagnons. Et pourtant on a des indices dès le début avec le lapsus de Rory qui parle des aventures avec le Docteur au passé, sans compter que l’épisode précédent lançait vraiment de grosses pistes sur un départ prochain d’Amy et Rory, mais j’admets ne pas l’avoir vu venir vu que traditionnellement les compagnons partent en fin de saison. Je ne suis d’ailleurs pas du tout convaincue que le départ soit définitif et c’est presque dommage car ce serait une jolie fin pour ces deux personnages, et pour une fois pas trop tragique. Mais Amy et Rory restent à mon avis liés à trop de questions en suspens (River Song, les Silents, la mort du Docteur…) pour disparaître maintenant. Peut-être est-ce pour cela que le Docteur leur offre une maison dont la porte rappelle fortement la couleur du TARDIS : il doit savoir qu’il va revenir les chercher un jour.


J’ai également adoré les personnages secondaires. Le geek est un peu le maillon faible, trop caricatural même si sa peur était très drôle (« Comment dit-on looser en Klingon alors ?^^) mais les deux autres étaient excellents. Mention spéciale à Gibbis et à sa race de lâches : je crois que le moment où il parle de leur hymne national, « Glory to Insert name here », est à l’origine d’un de mes plus beaux fou rires de la saison, de même que sa réflexion sur les arbres qu’ils plantent sur le bord des routes pour que les envahisseurs puissent profiter de l’ombre (surtout grâce à la réaction très blasée des autres personnages). Les fans de Terry Pratchett ont peut-être comme moi fait l’analogie avec les habitants d’Ankh Morpok, qui ouvrent grand les portes de leur ville aux envahisseurs barbares, ces derniers se retrouvant bien vite sans un sou et assimilés à la ville, simple minorité ethnique parmi tant d’autres.

La pauvre Rita n’avait pas la moindre chance à partir du moment où le Docteur semble la considérer comme une campagne potentielle. Comme Linda à la fin de la saison 1, comme Astrid dans Voyage of the Damned, le simple fait qu’elle ait les qualités pour suivre le Docteur mais que ce dernier ne soit actuellement pas à la recherche d’un compagnon la condamne à mort. Rory le résume parfaitement quoi que d’une manière sacrément cynique (je ne vois pas trop ce qui fait rire Amy à ce moment là) : “Every time the Doctor gets pally with someone I get this overwhelming urge to notify their next of kin." Cela dit, malgré le manque de surprise devant sa fin tragique, j’ai trouvé le personnage très sympathique : intelligente (j’adore le moment où le Docteur annonce à Amy qu’elle est virée), sarcastique et extrêmement touchante lorsqu’elle utilise ses dernières forces pour supplier le Docteur de la laisser seule au moment où on lui volera sa foi afin de lui laisser au moins sa dignité. Le fait que son sourire de démente devant la caméra (juste avant qu’elle ne dise son premier « praise him ») soit pour moi une des scènes les plus flippantes de l’épisode ne gâche rien.

Et puis il y a le Docteur, encore. Même si, comme je l’ai dit tout à l’heure, je trouve que l’ensemble aurait pu être plus subtil, il n’empêche que j’ai adoré cette plongée dans le coté obscur du Docteur. Ca devient apparemment le fil conducteur de la saison et j’aime beaucoup. D’ailleurs, comme sûrement beaucoup d’autres parmi vous, je suis persuadée que la plus grande peur du Docteur est tout simplement lui-même : son « of course, WHO else » lorsqu’il referme la porte est assez clair et le « Do not disturb » qu’il accroche à la porte m’a donné l’impression d’une menace du même genre que celle qu’il profère à la borgne dans A good man goes to war : ne réveillez pas mon coté obscur, vous n’aimerez pas les conséquences. Quant-à la cloche, il me semble que c’est celle du TARDIS lorsqu’il y a un danger immédiat : le fait que son propre TARDIS le considère comme dangereux doit faire partie de ses pires cauchemars.

Ses paroles lorsqu’il dit au revoir à Amy sont aussi particulièrement sombres pour une série familiale : l’image du Docteur se penchant sur son corps brisé, sur sa tombe où sur celle de Rory fait assez froid dans le dos. Bref, cet épisode nous présente le Docteur comme un danger pour tous ceux qu’il côtoie (ça n’a rien de nouveau) qui se rend parfaitement compte de cela mais qui, tel un drogué, est incapable d’arrêter (le moment où il explique ça à Rita puis, quelques secondes après, lui propose à demi-mot d’être sa compagne est assez effrayant) et se tient pour seul responsable du choix de ses compagnons (je m’en veux d’ailleurs beaucoup de ne pas avoir réalisé immédiatement que le « god complex » était celui du Docteur). Cela dit, quand on sait ce dont le Docteur est capable lorsqu’il est seul on se dit que le jeu en vaut peut-être la chandelle.

J’ai également adoré un ensemble de petits détails peu importants pour l’intrigue mais bien trouvés, comme par exemple l’utilisation du tournevis sonique : loin de la baguette magique habituelle il sert ici de micro pour diffuser la superbe tirade du geek afin d’attirer le monstre et de sifflet pour calmer l’assistance au moment où ledit geek commence à montrer des symptomes de possession et que l’assistance fait mine de se comporter comme dans Midnight (et oui Ten, un bon sifflement strident et tu aurais peut être pu t’éviter bien des ennuis dans ce wagon^^). Les différentes peurs sont également bien choisies et j’ai aimé que l’on voit bien combien elles sont propres à un individu (Rita et Amy ne sont pas du tout affectées par le clown, qui personnellement m’aurait terrifiée, et le coup du professeur de sport m’a personnellement fait éclater de rire). Les répliques sont également excellentes (je veux un épisode sur le « goblin who feeds on indecision »^^) et même la zappeuse compulsive que je suis n’a eu aucun problème avec le rythme de l’épisode.

Conclusion, j’ai vraiment beaucoup aimé cet épisode. Moi qui ais dans l’ensemble adoré cette saison 6 je mettrais sans doute The God complex dans mon top 3 : non pas parce qu’il est sans défaut, ce n’est clairement pas le cas, mais parce qu’il a vraiment extrêmement bien fonctionné pour moi. Je regrette néanmoins certaines incohérences et facilités ainsi que le fait que la très émouvante scène où le Docteur abandonne ses compagnons soit un peu contrariée par le fait qu’il est très peu probable que cette séparation dure. Je conclurais sur la théorie farfelue de la semaine : le Docteur est en réalité l’avatar de flesh ! La preuve, au début de l’épisode il dévore une pomme avec appétit alors qu’on sait qu’il ne les aime pas. On sait que les avatars en flesh peuvent prendre une certaine indépendance vis-à-vis de leur modèle, c’est donc une possibilité non ?

Je finis sur cette très jolie tirade du Docteur à Amy Pond :

"I can’t save you from this; there’s nothing I can do to stop this. I stole your childhood and now I’ve lead you by the hand to your death. But the worst thing is I knew. I knew this would happen, this is what always happens. Forget your faith in me. I took you with me because I was vain. Because I wanted to be adored. Look at you. Glorious Pond. The Girl Who Waited for me. I’m not a hero. I really am just a mad man in a box. And it’s time we saw each other as we really are. Amy Williams. It’s time to stop waiting."
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
sirius
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2011
Messages: 29

MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 12:40    Sujet du message: [6x11] The God Complex Répondre en citant

Y a un truc qui me fait sourire et qui m'ennuye c'est qu'il y a certaines personnes qui sont saoulées de pas voir plus d'intérêts de la part du couple Amy-Rory pour leur bébé ce sont en général les femmes...je voulais juste dire que bon scénaristiquement parlant Amy et Rory ont pas vécu une grossesse comme tout le monde ils se sont retrouvés avec le bébé dans les bras presque instantanément. Je pense qu'on peut imaginer qu'on peut pas réellement nourrir un affect pour un truc qu'on a pas vécu....

De l'autre côté c'est une série de SF fantastique tout ce que vous voulez....PARCE QUE c'est une fiction et qui plus est une fiction projetée sur l'imaginaire: qu'est ce que vous voulez regarder comme série ??? Une série posant un problème sur la maternité et ses enjeux? Mais stop quoi !! Changez de chaine , regardez des trucs terre à terre genre Plus belle la vie, Clem.... je ne sais quoi ...Sortez un peu les doigts du c....

Autre point de vue : lorsque les gens s'imaginent à la place des protagonistes, ou vivent par procuration leurs aventures, quand Amy est danger et que vous vous dites :" Ah pourvu qu'elle s'en sorte...etc" Les scénaristes ont gagné! Ils ont réussi à vous faire vibrer bandes de moules!!!
Lorsque vous vous inquiétez de l’invraisemblable relation d'Amy/Melody et que vous vous dites :" Mais purée Amy pense pas à sa fille ou quoi ?!"
Les scénaristes ont encore gagné.

Moi ce que j'attends d'une série, ou d'un film c'est ce que ça me fasse vibrer bref mon coup de gueule d'aujourd'hui.

Edit Sunjin : merci d'être plus poli . La prochaine fois je supprime, tu peux dire la même chose autrement!
Revenir en haut
Smaarties
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2011
Messages: 105
Localisation: Au coeur du Tardis
Féminin Taureau (20avr-20mai) 狗 Chien

MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 12:42    Sujet du message: [6x11] The God Complex Répondre en citant

Bon je viens de finir l'épisode et encore une fois avec des larmes sur les joues.

J'ai vite fait lu les commentaires (très vite fait hein) pour vérifier si personne n'avait eu la même idée que moi pour la peur du Docteur. Selon moi, je crois qu'il a peur de sa propre mort. Du temps qui s'écoule jusqu'au jour fatidique où il n'existera plus. Je m'explique : dans certains épisode, je ne me rappelle plus lesquels, ils font référence à ce laps de temps avant la mort du Docteur avec des bruits de cloche, et de tic-tac. Dans cet épisode il dit : "Oui bien sûr, quoi d'autre ?" (un truc comme ça), il sait bien que c'est sa mort qu'il redoute le plus. Tel Ten dans les saisons précédentes. J'ai aimé le clin d'oeil d'ailleurs au fait que Matt Smith soit Eleven : sa porte porte le numéro 11. Quant à Amy, c'est le 7, why ? (question presque futile quand on y pense xD)

L'épisode en lui-même m'a bien plus et j'ai eu quelques frissons pour certaines peurs : les pantins, qui m'ont toujours inquiété, et le clown, que je n'apprécie pas particulièrement. Et bien sûr les Anges... Automatiquement, j'ai pensé que c'était la peur de Amy, mais cela aurait été trop simple. Et lorsque j'ai vu la vraie peur de Pond, je me suis dis "Oh. Oui. Ça." Et j'ai vraiment aimé le fait qu'on retombe sur cette question de l'attente qui a été déjà abordé la semaine dernière. Cet épisode met un point final à la petite fille qui attendait son héros. J'ai trouvé la scène entre lui Amy grande/petite très belle dans la manière de filmer mais aussi dans le discours du Docteur. Lui qui portait beaucoup d'importance à ce lien entre eux, à cet attachement que sa compagne lui portait, a dû en quelque sorte renoncer.

D'où son départ à la fin, qui m'a fait pleurer. Non pas parce que je pense qu'ils ne se reverront plus (je suis sûre que la fin les réuniront à nouveau) mais parce son "au revoir" est fait avec une très belle simplicité et un beau message. On ressent cette culpabilité du Docteur à voir ses amis mourir (comme dans le 6x8, où il voit les images de ses ex-compagnes), et pour une fois, il veut avoir la chance de les laisser en vie. Comme dit Amy : "Il nous sauve". Et il n'y a aucune rancoeur, juste une sorte de gratitude. Il pense à eux, à leur bonheur, quitte à être de nouveau seul. Encore.

Je ne connais pas grand chose des manières de filmer, mais j'ai beaucoup apprécié comment cet épisode a, justement, été filmé. Les profondeurs des plans, ou au contraire les gros plans sur les visages ou oeil, ect... cela rapportait une ambiance encore un peu plus inquiétante. L'hôtel m'a fait un peu penser à la maison de "Rose Red" de Stephen King (que je n'ai pas pu voir en entier, car j'étais toute seule dans le noir et qu'il dure 3 heures) : elle s'agrandit et bouge les pièces toute seul.

La trame de l'histoire avec la créature qui se sert des peurs et de la foie (je m'en doutais !) est vraiment une bonne idée. Je ne développerais pas, mais c'est quelque chose d'originale et j'aime ça.

Quant au personnage de Rita (je pensais à Rita Sketter (les fans de HP reconnaitront) quand j'entendais son prénom), il était intéressant. Le Docteur qui dit "Amy, je te vire" m'a bien fait sourire ! Il est toujours fasciné par les filles intelligente.

Bref' un bon épisode que je préfère même à celui de la semaine dernière.

Et vivement le prochain ! Revoir Greg et quelques Cyber-Men me fera du bien :DDD !
_________________
Revenir en haut
YAS
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2011
Messages: 77
Localisation: paris
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 12:48    Sujet du message: [6x11] The God Complex Répondre en citant

sirius a écrit:
Y a un truc qui me fait sourire et qui m'ennuye c'est qu'il y a certaines personnes qui sont saoulées de pas voir plus d'intérêts de la part du couple Amy-Rory pour leur bébé ce sont en général les femmes...je voulais juste dire que bon scénaristiquement parlant Amy et Rory ont pas vécu une grossesse comme tout le monde ils se sont retrouvés avec le bébé dans les bras presque instantanément. Je pense qu'on peut imaginer qu'on peut pas réellement nourrir un affect pour un truc qu'on a pas vécu....

De l'autre côté c'est une série de SF fantastique tout ce que vous voulez....PARCE QUE c'est une fiction et qui plus est une fiction projetée sur l'imaginaire: qu'est ce que vous voulez regarder comme série ??? Une série posant un problème sur la maternité et ses enjeux? Mais stop quoi !! Changez de chaine , regardez des trucs terre à terre genre Plus belle la vie, Clem.... je ne sais quoi ...Sortez un peu les doigts du c....

Autre point de vue : lorsque les gens s'imaginent à la place des protagonistes, ou vivent par procuration leurs aventures, quand Amy est danger et que vous vous dites :" Ah pourvu qu'elle s'en sorte...etc" Les scénaristes ont gagné! Ils ont réussi à vous faire vibrer bandes de moules!!!
Lorsque vous vous inquiétez de l’invraisemblable relation d'Amy/Melody et que vous vous dites :" Mais purée Amy pense pas à sa fille ou quoi ?!"
Les scénaristes ont encore gagné.

Moi ce que j'attends d'une série, ou d'un film c'est ce que ça me fasse vibrer bref mon coup de gueule d'aujourd'hui.


Tout a fait d'accord avec vous
Revenir en haut
Smaarties
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2011
Messages: 105
Localisation: Au coeur du Tardis
Féminin Taureau (20avr-20mai) 狗 Chien

MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 12:56    Sujet du message: [6x11] The God Complex Répondre en citant

sirius a écrit:
Y a un truc qui me fait sourire et qui m'ennuye c'est qu'il y a certaines personnes qui sont saoulées de pas voir plus d'intérêts de la part du couple Amy-Rory pour leur bébé ce sont en général les femmes...je voulais juste dire que bon scénaristiquement parlant Amy et Rory ont pas vécu une grossesse comme tout le monde ils se sont retrouvés avec le bébé dans les bras presque instantanément. Je pense qu'on peut imaginer qu'on peut pas réellement nourrir un affect pour un truc qu'on a pas vécu....

De l'autre côté c'est une série de SF fantastique tout ce que vous voulez....PARCE QUE c'est une fiction et qui plus est une fiction projetée sur l'imaginaire: qu'est ce que vous voulez regarder comme série ??? Une série posant un problème sur la maternité et ses enjeux? Mais stop quoi !! Changez de chaine , regardez des trucs terre à terre genre Plus belle la vie, Clem.... je ne sais quoi ...******

Autre point de vue : lorsque les gens s'imaginent à la place des protagonistes, ou vivent par procuration leurs aventures, quand Amy est danger et que vous vous dites :" Ah pourvu qu'elle s'en sorte...etc" Les scénaristes ont gagné! Ils ont réussi à vous faire vibrer *****
Lorsque vous vous inquiétez de l’invraisemblable relation d'Amy/Melody et que vous vous dites :" Mais purée Amy pense pas à sa fille ou quoi ?!"
Les scénaristes ont encore gagné.

Moi ce que j'attends d'une série, ou d'un film c'est ce que ça me fasse vibrer bref mon coup de gueule d'aujourd'hui.

EDIT Sunjin : langage agressif, merci de dire la même chose d'une autre façon la prochaine fois.


Coup de gueule quelque peu vulgaire, mais bon... Je suis partagée par ce sujet : c'est vrai que Amy a l'air de peu se soucier de son enfant, et justement comme elle l'a peu eu avec elle, elle devrait avoir cette envie de l'avoir au près d'elle. Mais en même temps, comme tu le dis, elle n'a réellement vécu sa grossesse, et ces 9 mois d'attente permettent de créer un lien avec son futur enfant, donc peut-être que cela a brisé quelque chose (je n'ai que 17ans, je ne me base que sur mon point de vue, je sais pas ce que ça fait d'être réellement mère).
_________________
Revenir en haut
TimeyWimey
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2011
Messages: 11
Féminin

MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 13:08    Sujet du message: [6x11] The God Complex Répondre en citant

Rufilla a écrit:
"A chaque fois que le docteur se rapproche de quelqu'un, j'ai cette envie pressante de prévenir leurs plus proches parents"



lobotomised a écrit:

Je traduis ça par « A chaque fois que le Docteur se rapproche de quelqu'un, j'ai une envie irrésistible de prévenir ses proches.»

Une référence au faite que ça a une tendance à mal se passer pour les proches du Docteur et de leurs familles/amis


Ah, merci ! C'est tout de suite beaucoup plus clair ;P
_________________
Tosh : Who are you ?
Jack : Nobody. And for a man with my charisma, that's quite an achievement.
Revenir en haut
TurCirith
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2011
Messages: 24

MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 13:13    Sujet du message: [6x11] The God Complex Répondre en citant

Tyr a écrit:
Mais alors que ladite civilisation avancée crée un programme pour enlever au hasard des personnes qui ont la foi afin de nourrir les monstres dont elle s’est débarrassée ??? Comme le dit si bien le Docteur, «appart from anything else, that’s just rude ! ». En gros, nous avons là à l’échelle galactique un exemple de voisin indélicat qui jette ses ordures dans la poubelle des autres quand la sienne est pleine, bravo !


Peut-être que cette civilisation considère la foi comme une tare incurable et que les individus qui la cultivent doivent être enfermés pour le bien de l'univers...

Tyr a écrit:
Ainsi, lorsque le Docteur et le monstre communiquent pour la première fois [...]


Ce qui me rappelle : la fonction traduction de TARDIS est encore détraqué dans cet épisode...


Citation:
"I really am just a mad man in a box."

C'est ce qu'il lui a dit quand elle a embarqué non ? En précisant que ça pourrait lui sauver la vie un jour...
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 13:17    Sujet du message: [6x11] The God Complex Répondre en citant

@ Timeywimey L'expression "next of kin" est d'ailleurs surtout employée dans le vocabulaire légal, pour les testaments et héritages en particulier, ce qui donne une dimension encore plus sombre aux paroles de Rory.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
NicolasWho
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2010
Messages: 142

MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 13:57    Sujet du message: [6x11] The God Complex Répondre en citant

Praise him... Praise them ! Oui ! Scénariste, réalisateur, acteurs ! Voici mon nouvel épisode préféré de la saison 6.

Je ne vais pas changer d'avis sur la qualité générale de cette saison, qui aura été plus que moyenne pour moi, mais un épisode comme ce "God Complex" fait plaisir à voir, donne même envie de me faire le confidential rien que pour voir l'intensité émotionnelle derrière la caméra entre le trio lors de la dernière scène.

Finalement, et j'ai envie de dire encore une fois, les épisodes qui m'auront le plus plu cette saison n'auront pas été signés de la main de Moffat, alors que cela était le cas de la 1 à la 5, mais par ceux qui avaient rédigés des épisodes un peu moyen dans le passé et se "rachètent" cette année. L'épisode d'il y a deux semaines, aussi sur les peurs d'un enfant, celui cette semaine.

C'était vraiment The Shinning X Doctor Who et sa bande.

Et Rory... dommage, que ça se finisse maintenant alors que ce personnage devenait plus intéressant que le Doctor lui-même par moment.

La surprise du final joue beaucoup, le Docteur tape son speech, on se dit "non pas possible, faut faire ça mieux que ça, que le départ soit réservé pour le tout dernier épisode, dans deux semaines mais pas maintenant" et hop il le fait quand même.

GOD COMPLEX ! Mais cela l'a été depuis le début, Ten en souffrait aussi, il se sentait seul, a pris un compagnon et a répèté la même erreur avec Donna alors quid du futur ? Des compagnons à usage unique comme Craig la semaine prochaine, genre Doctor à domicile, un problème une visite ? Faire de River sa récurrente dès la saison 7 ?

Limite, ce God Complex était MON épisode final de cette saison 6 parce que ce Doctor sans Amy et Rory ne sera plus vraiment le Doctor 11, comme le départ de Rose pour 9 et 10, après c'est fade et le temps qu'on s'habitue de nouveau à un visage c'est déjà le temps de lui dire au revoir. Du coup, oui, ça serait bien de repenser cette histoire de compagnon.

Plus que deux semaines... Un marrant la semaine prochaine, semble-t-il, et après celui de fin par Moffat, c'est lui qui fait le plus peur en fait... 42 minutes pour nous expliquer ce qu'il a voulu faire cette saison avec son fil rouge, et sans, donc, le départ d'Amy et Rory pour sauver les meubles. Oui, un épisode qui fait déjà peur.

Sur ce direction le Confidential
Revenir en haut
Ann Haüzermann
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 85

MessagePosté le: Dim 18 Sep 2011 - 14:28    Sujet du message: [6x11] The God Complex Répondre en citant

Sur la question de l'appartenance des salles, personne n'a pensé à la possibilité que la chambre de la petite Amy était celle du Docteur ? Le Cloister Bell, on l'entend juste avant qu'il l'abandonne à son sort, et le Do Not Disturb pourrait être un truc pour ne pas la réveiller.

Parce que bon, pourquoi Amy adulte aurait peur de sa version enfant ? Le Docteur a bien plus à se reprocher à ce niveau.

Et je pense que la salle aux Weeping Angels était bien celle d'Amy, et pour cause : Après leur passage dans cette salle, c'est Amy qui commence à perdre les pédales, pas l'autre alien froussard.

Sinon, herm, très bon épisode. En fait, Let's Kill Hitler mis à part, cette seconde partie de saison est bien mieux que la première, on sent que Moffat commence à trouver son rythme (il était temps, au bout de deux saisons, quand même).
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:07    Sujet du message: [6x11] The God Complex

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 6 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
Page 3 sur 9

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com