Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


Bilan global saison 6
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 6
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jalias
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2009
Messages: 237
Localisation: Saint Cloud
Masculin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 19 Nov 2011 - 15:13    Sujet du message: Bilan global saison 6 Répondre en citant

Bonjour, j'ai eu beau cherché sur le fofo je n'ai pas vu de sujet sur un bilan sur l'ensemble de la saison. Et comme j'ai trouvé très intéressant le topic lancé par Emma a la mi-saison (http://doctorwho.xooit.fr/t2349-Vos-points-de-vue-a-la-mi-saison-SANS-spoiler.htm), je me suis dit (maintenant qu'on a tous un peu (voire beaucoup) de recul par rapport à la saison) que ça serait intéressant d'en faire de même avec la seconde partie et d'en dresser un bilan général.

Je propose de reprendre la structure proposée par Emma a la mi-saison:

- impression sur la première mi-saison (synthétiser en 2-3 phrases les impressions laissées à la coupure de juillet, pour voir l'état d'esprit avec lequel vous avez abordé la seconde partie)
- La seconde partie, qu'en avez-vous pensé?
- Quel est votre épisode préféré ? (seconde partie + global)
- Que pensez-vous des révélations ?
- La résolution de l'intrigue, satisfaisante ou non?
- Moffat, génie ou imposteur ? (je trouve la question un peu violente, mais ça permet de donner ses impressions sur le showrun du sieur)

- bilan général sur la saison 6
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 19 Nov 2011 - 15:13    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jalias
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2009
Messages: 237
Localisation: Saint Cloud
Masculin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 19 Nov 2011 - 16:13    Sujet du message: Bilan global saison 6 Répondre en citant

Et je me lance

J'étais mitigé. Un gros problème de rythme, entre des épisodes mythologiques élevés et des stand-alone fades et creux. L'ambiance, beaucoup trop sombre, manquait d'épisodes un peu plus lumineux.


Bien meilleure à mon avis! Il n'y a objectivement aucun mauvais épisode, et les loners sont très réussis. Réussite liée non seulement au talent des scénaristes mais aussi au fait que ceux-ci participent à la construction émotionnelle et psychologique des personnages. Contrairement à la première partie (même si Nights Terrors est un peu à part mais j'y reviendrai plus bas), ces loners ont clairement une raison d'être, ce ne sont pas de vastes bouches-trous en attendant le prochaine épisode Moffatien!
Bref, plus encore que l'intrigue principale (qui avance bien elle aussi du reste), c'est l'avancée des personnages d'Amy, Rory et du Docteur que j'ai trouvé très riche et très belle.

Cette mi-saison est donc clairement placée sous le signe des personnages selon moi, mais ceci s'accompagne de deux petits bémols.
Le premier, c'est que finalement toutes les intrigues (à l'exception de Night Terrors) sont charactero-centré. Associé au fait que bon nombres d'histoires se déroulent dans des environnements clos (HLM, hotel/labyrinthe etc...), et bien on a moins le sentiment de voyager qu'avant (alors que paradoxalement il y a beaucoup moins d'histoires qui se passent sur Terre que les années précédentes). Le tout fait parfois un peu artificiel, et ça manque un peu d'astuces pour nous faire croire que l'on est sur d'autres planètes.
Le second, c'est quand justement certains sentiments ne sont pas dit à haute voix. Je parle bien entendu de ce que ressentent Amy et Rory après la perte définitive de Melody dans Let's Kill Hitler. Il est évident au revisionnage de l'épisode que celui-ci a aussi pour vocation pour nos deux héros de faire le deuil de leur petite fille. Le problème, c'est comme il se passe tellement d'autres événements (la "naissance" de River, le Teselecta, la mort du Docteur qui est définie comme un point fixe etc...), le spectateur ne ressort pas de l'épisode avec l'impression que cet arc est totalement achevé. Soyons clairs, c'est le plus gros défaut d'un épisode de reprise de très haut niveau, mais il est très grave, car il empoisonne la vision des spectateurs sur le comportement d'Amy et Rory sur l'ensemble de la mi-saison. Bref, il aurait fallu une scène supplémentaire (genre un "meanwhile in the Tardis" sur les DVD?) qui permette aux deux de verbaliser leurs émotions et de dire "ok, officiellement on ne verra jamais notre fille grandir. Mais au moins, elle va bien, elle est heureuse et ne veut pas qu'on change son histoire. Et qui sait? En continuant à voyager avec le Docteur, on pourra la voir et la connaitre un peu?"ça, ça manquait vraiment, et ça n'aurait pris que deux minutes en plus.

En mi-saison je souhaitais voir des épisodes plus lumineux...
Je crois que je peux encore attendre! lol
Néanmoins, si l'ambiance est toujours sombre, celle-ci est bien plus prenante que dans la première partie, car thématiquement la seconde moitié de saison est plus logique.

En effet, après le fiasco Melody, la thématique se recentre sur les dangers du voyage avec le Docteur, et sur la prochaine mort de celui-ci. A l'exception de Night Terrors, tous les épisodes participent à cette thématique. Let's Kill Hitler recentre l'intrigue sur la mort du Docteur, et commence à mettre à mal (forcément) son lien avec Amy et Rory. The Girl Who Waited montre comment ceux-ci peuvent être affectés par tout ce qu'ils ont vécu, et montre que la situation NE PEUT PAS rester ainsi (Rory qui se "rebelle" contre le Docteur, toute la fin de l'épisode). God Complex vient donc de façon tout à fait naturelle mettre un terme à la situation (avec le magnifique discours du Docteur en fin d'épisode). ça me fait penser, une amie me disait juste avant de le voir qu'elle avait besoin de renouveau, de changer de compagnons... C'est marrant de voir à quel point elle était au diapason de l'intrigue! Enfin, Closing Time permet de voir où en est le Docteur par rapport à son destin, son acceptation. Mais aussi de redonner un peu de lumière à travers le discours de Craig à l'intrigue et au personnage du Docteur. Et bien entendu, The Wedding of River Song, répond de façon plus ou moins satisfaisante à toutes les questions et à tous les enjeux thématiques de la saison.

Je mets Night Terrors à part. Pourtant, l'épisode n'est pas mauvais (au contraire). Ni creux ou sans intérêt pour l'intrigue. C'est juste qu'il n'est pas à sa place. On le sait tous (ou presque), à la base cet épisode était prévu pour la première partie de saison, et il a été au dernier moment échangé avec the Curse of the Black Spot. Soyons honnêtes, cet échange est la plus grande conn**** que Moffat ait faite depuis qu'il a pris les rênes de la série!!!!
Pourquoi? Parce que thématiquement, Night Terrors est CLAIREMENT inscrit dans la première partie de saison!!

L'histoire fait furieusement écho à celle de Melody. Et si c'est tout à fait justifié de présenter un enfant différent et de montrer l'amour parental quand le but est de faire comprendre que River/melody est une enfant différente, et qu'Amy et Rory sont des parents, ça devient très malheureux quand on cherche justement après Let's Kill Hitler à clore cette intrigue. ça ne fait qu'un écho assez gênant de la situation de l'avant pause! Qui plus est, le Docteur, Amy et Rory répondent à un appelle de détresse d'un enfant. ça aurait pu venir de la petite fille? Donc scénaristiquement, c'était cohérent de le mettre à ce moment là où le Docteur Amy et Rory "ont perdu une petite fille". Et ça aurait évité l'aspect totalement abscons du début de saison où alors qu'une gamine a été enlevée par des monstres, nos héros vont aller faire les pirates!
Et je ne parle même pas de la référence à la Flesh, qui en a fait cogité plus d'un, et qui est juste une preuve supplémentaire que l'épisode n'était pas à sa place (comme le pirate disparu de Curse of the Black Spot!^^)
Sérieusement, si Night Terrors était resté là où il aurait toujours du être, après le double-épisode d'ouverture le docteur aurait : suivi le mail du Corsaire, puis répondu au message de détresse de l'enfant avant de localiser la Flesh pour sauver Amy. Bref, on aurait cru qu'il cherchait quand même à comprendre ce qu'il se passait, et non juste à "batifoler" à travers le temps et l'espace!

Mais le constat est encore pire quand on se rend compte que The Curse of The Black Spot est thématiquement attaché à la seconde partie!!! (quand je vous dis que cette interversion c'est n'importe quoi!). Une intrigue légère, sur un bateau pirate, pour oublier ses soucis... n'est-ce pas ce dont Amy, Rory et le Docteur ont besoin après avoir vécu A good man goes to war et Let's Kill Hitler??? Comme si on cherchait à dire, "bon après tous les problèmes qu'on a eu, essayons de nous amuser" (même si The Girl Who Waited montre la limite de ce genre de comportement).

Bref, le défaut le PLUS GRAVE de cette saison selon moi réside dans cet échange absurde, totalement incohérent thématiquement, et absolument pas maitrisé par le showrunner (et ce n'est pas la petite comptine avec le rappel de la mort du Doc dans NT, ou l'eyed-patch lady dans CotBS qui vont me faire changer d'avis!).


Difficile à dire, il y a quand même de très beaux épisodes! Je pense que c'est clair que j'ai beaucoup d'affection pour les loners dans cette seconde partie, et puisque je pense que ni The Wedding of River Song (cf plus bas), ni Let's Kill Hitler (la fameuse scène manquante entre Amy et Rory dont je parlais plus haut) sont exempts de défauts, c'est donc vers eux que je vais me tourner. Closing Time est très touchant, mais reste une variation de the Lodger. Night Terrors, malgré toute l'affection que j'ai pour cet épisode manque un petit peu d'ambition. Reste The Girl Who Waited et the God Complex, tous deux magistraux selon moi. Allez, pour le discours du Docteur, ainsi que pour les très bons personnages décrits dans God Complex, c'est celui-ci qui aura ma préférence!^^

Sur l'ensemble de la saison, c'est encore plus tricky. Objectivement, le plus maitrisé est the Doctor's Wife. Mais j'avais voté pour l'épisode double d'ouverture, car il participait plus à l'intrigue (et qu'il avait un rythme assez formidable). Néanmoins, si je le compare à God Complex, ma préférence va à ce dernier, car il est émotionnellement plus riche! Un vote coup de coeur donc, car je reconnais qu'objectivement je devrais répondre the Doctor's Wife.


Comme dans la première partie très bonnes! Par contre, ce qui est drôle, c'est que dans la première partie, plus story-centré j'ai trouvé, les révélations étaient surtout d'ordre émotionnelles, et là, c'est totalement l'inverse!^^

Celles-ci sont très condensées dans Let's Kill Hitler et the Wedding of River Song (à tel point que comme l'ont fait remarqué certains, c'est limite ridicule que le Docteur attende son dernier jour pour se renseigner sur l'ordre des Silence) mais sont plutôt bien amenées.

Certaines choses restent flous, comme d'où viennent les Silences? (les créatures) et comment sont-ils réellement lié au Silence (le groupe religieux)?
Mais globalement, on connait : le but des Silences. Leur plan (que j'ai trouvé très intelligent, cf mes posts de the Wedding of River Song). Leurs alliés (Mme Kovarian, les moines, les clercs). On ne connait pas trop leur structure hiérarchique cela dit (qui commande vraiment? Je parie pour les Silence (les créatures! ça devient compliqué tous ces Silence!^^)

Le principe de la question m'intrigue (surtout que ça semble lié à la mort d'Eleven, et à Valeyard, donc ça m'intéresse). Certes, la question a un côté "blague" pour les 50 ans de la série l'an prochain, mais en fait l'identité du docteur est la ligne directrice de Moffat depuis qu'il a lancé son intrigue (et non, je ne parle pas de The Eleventh Hour, mais bien de Silence in the Library/Forest of the Dead, où encore une fois tout est lié au nom du Docteur). Bref, ça me plait beaucoup de voir que Moffat a une ligne directrice cohérente.

J'aime aussi beaucoup le fait que Moffat considère ses spectateurs comme intelligents, et capables de raccrocher les wagons tout seuls. Même si parfois ça demande beaucoup de réflexion de notre part, et que certaines choses auraient mérité une certaine verbalisation.
En effet, si le plan des Silence cette année est si astucieux, c'est qu'il n'a jamais été question de créer une arme de destruction massive anti Time Lord (River) mais bien de "créer" une femme que le Docteur aimera de tout son coeur, qui sera forcée de le tuer et de faire de cet événement un point fixe. (et ça, c'est une phrase dans Let's Kill Hitler où on apprend que la mort du docteur est fixe dans le temps, et les événements de the Wedding qui montre que le Docteur est censé accepté de se faire tuer par River). je renvoie à mes posts sur l'épisode pour une explication plus poussée.

Mais de l'autre côté, Moffat a répondu à l'ensemble des questions de la saison 5 aussi. Sauf qu'il ne l'a pas dit!^^
En effet, le premier plan des Silence était la destruction du Tardis. Quitte à détruire l'univers au passage? A moins que le but n'était que de forcer le Docteur à se sacrifier lors du reboot de l'univers? Ils n'avaient sans doute pas prévu l'aspect spécial d'Amy qui permettrait au Docteur de revenir! Pour mettre ce plan à execution, ils ont parasité la société des Time Lords, juste pour créer et comprendre les Tardis, et pouvoir prendre possession de celui du Docteur. Ils ont plus ou moins été connecté à l'alliance qui s'est mise en place pour contrer le Docteur en fin de saison 5 afin de créer la Pandorica et de laisser un moyen au Docteur de sauver l'univers tout en disparaissant dans le Big Bang 2.0. Une fois ce plan mis en échec, le Docteur finit par découvrir la cachette des Silence en 69 (et c'est pour ça qu'il invite Canton III à ses funérailles, pour forcer l'équipe à découvrir les Silence) et le Tardis volé/construit par les Silence. Quand ceux-ci commencent à se faire éradiquer par les terriens, on peut supposer que le tardis des Silence s'échappe et se perd... dans le Londres des années 2010 (The Lodger)!
Pour moi, la seule inconnue reste donc la photo de Rory dans la maison d'Amy en fin de saison 5. Je ne pense pas qu'on puisse y voir l'oeuvre des Silence. Quel est leur intérêt à faire ressusciter Rory?
Voilà à mon avis ce qu'il s'est passé en saison 5. Mais avouez que tout ça n'est pas dit dans la série, et qu'il faut se triturer la tête pour comprendre!^^ (en espérant que je ne sois pas parti trop loin dans mon délire lol)



Oui, plutôt. Alors, certes le coup de la copie pour remplacer le Docteur, ça c'est déjà vu mille fois! Mais, déjà, l'idée du Teselecta était bien trouvée, vu que tout le monde pensait à un Flesh (idée induite volontairement (le Doc qui aime les pommes et le rubix cube dans God Complex) ou non (Night Terrors)). Quand bien même ça se voyait venir à trois kilomètres (Moffat à même fait dire au Doc dans Let's Kill Hitler : "un robot de forme humaine dirigé par des humains miniatures, même moi je ne l'avais pas vu venir!" (et c'était évidemment un clin d'oeil au series finale), on s'est (quasiment) tous fait avoir, donc ça marche. En plus, le Docteur n'est pas sauvé par un futur lui-même comme Moffat l'a si souvent fait, donc au moins ça évite la redite.

Le mariage de River et du Docteur (décidément, toutes les fins de saisons de Moffat doivent avoir un mariage ma parole!^^) est anti-romantique au possible, ça me plait beaucoup!

L'intrigue est bien relancée pour l'an prochain (avec la fameuse question), mais de façon moins enthousiasmante que l'an passé (j'avais vraiment beaucoup aimé les dernières minutes du finale.

Néanmoins, de part son aspect redite avec le finale de l'an dernier, et son rythme totalement effréné, the Wedding of River Song laisse un léger arrière-goût selon moi.



Encore une fois, ni l'un ni l'autre. Un très bon scénariste, qui peine un peu à renouveler certains de ses schéma narratifs. Très bon pour proposer une intrigue intelligente, et pour écrire ses histoires, l'incident avec Night Terrors et Curse of the Black Spot montre qu'il fait encore de graves erreurs de showrun.


(j'envoie au fur et à mesure, pour éviter de perdre mon texte (je vais beaucoup éditer donc ;-) )
Le bilan global (et court promis) je l'écrirai plus tard, là ça fait beaucoup pour moi^^. N'hésitez pas à donner vos avis, et désolé pour le méga pavé que j'ai pondu.
_________________
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Sam 19 Nov 2011 - 20:33    Sujet du message: Bilan global saison 6 Répondre en citant

C'est donc là que tu t'étais planqué pour ne pas avoir à reviewer Supernatural, Jalias? Mr. Green

Globalement d'accord avec toi même si personnellement l'échange Night Terror/ Curse of the Black spot ne m'a pas tellement choquée (par contre, l’existence d'un épisode aussi médiocre que Curse of the Black spot dans une saison que je trouve excellente m'a beaucoup plus dérangée^^). Je ferai mon pavé plus tard vu que là une grosse semaine m'attend mais je commence à y réfléchir, promis. Smile


EDIT : J'ai un créneau de libre auquel je ne m'attendais pas. Et c'est parti pour ma réponse! Smile


impression sur la première mi-saison:

J'avais beaucoup aimé, à l'exception de Curse of the Black spot que j'avais vraiment trouvé TRES mauvais. Le double épisode sur la flesh avait aussi de gros défauts mais j'avais néanmoins passé un moment agréable devant, ce qui est l'essentiel.^^ J'étais en revanche inquiète concernant toute cette histoire de cosmonaute, de Silence et de River fille des Pond, très agréable à regarder sur le coup mais qui me paraissait avoir un très fort potentiel de pétard mouillé. J'avais aussi découvert avec une joie non dissimulée que Karen Gillian, dont j'aimais bien le personnage mais que je trouvais assez mauvaise actrice, avait appris à jouer pendant les vacances.^^ Enfin, A good man goes to war m'avait énormément plu, me laissant donc sur une très bonne impression.


- La seconde partie, qu'en avez-vous pensé?

J'ai adoré. Contrairement à la première partie, la 2ème n'a pour moi aucun mauvais épisode. Night terror est celui qui m'a le moins transporté, non pas parce qu'il était mauvais mais parce qu'il s'adresse en priorité à un public un peu plus jeune que moi : j'avais néanmoins passé un très bon moment devant. Closing times est à mon avis un cran en dessous des autres niveau qualité, trop proche de The Lodger dans son scénario et avec quelques grosses incohérences: mais Stormaggedon était tellement marrant que je pardonne.^^


-Quel est votre épisode préféré?

Je mettrais presque à égalité Let's kill Hitler et The God Complex. J'ai vraiment adoré les deux mais pour des raisons très différentes et les deux ont des défauts. Allez, je vote pour Let's kill Hitler, même si l'agonie du Doc est trois fois trop longue, parce qu'il m'a fait énormément rire et que c'est ce que je cherche en priorité devant Doctor Who : mais God Complex était un épisode vraiment très prenant. Sur l'ensemble de la saison je crois que je voterais pour A good man goes to war mais là encore le choix est dur.


-Que pensez-vous des révélations?

Hmmm... difficile de répondre à cette question. Dans l'absolu elles sont bonnes, très bonnes parfois... pour le spectateur "normal" qui n'a pas passé sa semaine sur les forums à disséquer les épisodes ou même simplement à y penser dans son coin. Ce n'est pas mon cas, les révélations n'ont donc quasiment jamais été surprenantes pour moi : la seule exception aurait pu être l'utilisation du Tesselecta si ces abrutis n'avaient pas fait un previously en début d'épisode qui nous rappelle son existence! Et une surprise gâchée, une!

Pour résumer je dirais qu'elles sont satisfaisantes dans le sens où les plus grosses facilités ont été évitées (le coup d'un futur Docteur venant aider "notre" Docteur serait en effet très mal passé ce coup ci^^) et où on nous ménage quelques belles fausses pistes dans lesquelles nous sommes souvent allègrement tombés (adieu Docteur flesh^^). Néanmoins je ne peut m'empêcher d'être un peu déçue de ne pas être surprise, même si c'est en grande partie ma faute comme peuvent le prouver les réactions de ma meilleure amie qui elle ne fait pas de théories et ne fréquente pas le fandom. Oh, j'oubliais: la révélation concernant la fameuse question, "Doctor Who?", est à l'origine d'un de mes plus beaux fou-rires devant la série. Faut oser nous faire un coup pareil quand même! Laughing


- la résolution de l'intrigue, satisfaisante?

Quelle résolution? Comme l'an dernier, le final résout la question "pressante" (en saison 5 comment empêcher la destruction de l'univers, en saison 6 comment sauver le Docteur) et nous accorde une poignée de réponses aux innombrables questions subsidiaires mais comme l'an dernier on ne peut pas vraiment parler de résolution quand le message principal est "A l'année prochaine pour la VRAIE réponse". Bref, on sait désormais à peu près ce qu'est le Silence (et encore, c'est un peu flou) et on comprend vaguement leur but même si, comme Jalias, j'ai du mal à comprendre en quoi ils ont pu croire que c'était une bonne idée de faire exploser le TARDIS en saison 5 si tout ce qu'ils veulent est protéger l'univers (tiens d'ailleurs, on ne sait toujours pas à qui appartient la voix flippante qui dit "Silence will fall" en toute fin de saison 5). On nous remplace donc cette interrogation par une autre, le coup de la mystérieuse question.

J'ai déjà donné mes théories là dessus dans le topic qui va bien donc je n'y retournerai pas mais j'espère que cette fois çi le plan des méchants sera un tantinet moins ridiculeusement alambiqué : entre l'union des ennemis du Docteur qui s'amuse à recréer tout un camp romain et le Silence qui nous fait tout ce pataques autour d'un costume d'astronaute ça me donne presque envie de retourner au bon vieux EXTERMINATE. Laughing Enfin, c'est pas plus too much que 90 pourcent des plans du Master, ancienne comme nouvelle série après tout. Wink

Plus sérieusement, je trouve la résolution un tantinet décevante vu que Moffat, comme il l'avait promis, répond en effet à la plupart de ses questions mais en laissant la plus importante de coté : comme l'an dernier quoi. C'est sa manière de faire et je la respecte, rien ne l'oblige à faire des saisons indépendantes comme RTD, j'espère juste qu'il ne va pas se perdre en route vu qu'il laisse à chaque fois de coté des multitudes de bizarreries (comme par exemple le fait que le Docteur de The God Complex ait changé de goût concernant les pommes et les rubix cubes) et que je doute qu'il les prenne toutes en compte au final. Enfin, ce petit malin a tout de même a sa disposition une gomme magique : puisque les Silents peuvent faire oublier des moments aux personnages, Moffat a la possibilité de rajouter autant de scènes qu'il le souhaite aux anciens épisodes pour corriger les incohérences. Petit malin va! Laughing

Bref, là encore je dirais que le problème vient plus de moi que de lui: je voulais une fin plus fermée et il a choisi de continuer son arc sur une troisième saison. Et comme, manque de chance, ce n'est pas moi le show runner, c'est donc lui qui a raison. Smile

Bilan

Malgré ces deux déceptions (le fait d'avoir deviné pas mal de choses et le fait que l'arc ne soit pas fini du tout) j'ai adoré cette saison 6. Je fais encore et toujours partie de ces petits veinards qui aiment chaque saison plus que la précédente et même si je ne suis pas aveugle aux défauts certains qu'elle comporte ils ne m'ont pas gâché mon plaisir. Cette saison m'a fait rire, m'a émue, m'en a mis plein les yeux (je trouve vraiment que l'ère Moffat est la plus belle d'un point de vue purement esthétique) et a renforcé mon affection pour 11, Docteur que j'apprécie énormément, tout en me réconciliant avec Amy. De plus un des gros défauts de la saison précédente, les personnages secondaires trop creux, est nettement corrigé aussi : les personnages de A good man goes to war ou de The God Complex par exemple sont clairement plus fouillés et, pour certains, immédiatement très appréciables.

Je comprends parfaitement cela dit ce qui peut rebuter certains dans les choix de Moffat et je ne peux que leur souhaiter plus de chance avec le prochain showrunner vu qu'il est peu probable que la saison 7 soit très différente de la six dans sa structure : nous avons la chance d'aimer une série qui peut se renouveler du tout au tout donc j'espère bien que vous resterez avec nous jusqu'au moment où vous retrouverez "votre" série. Wink

Je conclurai en félicitant Moffat/la BBC/les dieux du Whovisme et tous ceux qui sont à l'origine de la décision de couper les saisons en deux : je trouve ce format très agréable.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Emma
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2011
Messages: 209

MessagePosté le: Lun 21 Nov 2011 - 16:36    Sujet du message: Re: Bilan global saison 6 Répondre en citant

Ah ah, alors je vais répondre rapidement et un peu à l'arrache, je reviendrai ultérieurement pour compléter si j'ai le temps, mais il faut partir du postulat que je n'aime pas Moffat showrunner (alors que je l'aimais beaucoup simple scénariste sous RTD)

- impression sur la première mi-saison (synthétiser en 2-3 phrases les impressions laissées à la coupure de juillet, pour voir l'état d'esprit avec lequel vous avez abordé la seconde partie)
J'ai pas aimé "a good man goes to war", trop star wars (que j'ai jamais vraiment vu parce que ça me fais toujours autant chier quand j'essaie et j'arrête toujours avant la fin), trop abacradabresque. Saison un peu lente, avec beaucoup de questionnements sur le pourquoi on en est arrivé là ? Qui est qui ? (questions que j'aime pas, je préférais l'ère RTD où on connaissait les pourquoi et on se demandait COMMENT ils allaient faire pour s'en sortir et les solutions étaient toujours très bien trouvées et à mille lieues de ce qu'on imaginait) Chez Moffat, les solutions sont super simples (on sait que de toutes façons y'aura du timey winey et que l'univers va être rebooté et que c pas la peine de chercher à trop comprendre parce que Moffat lui même ne maitrise pas bien les time line. Et en plus, pour moi, je souffre avec toutes ces questions de qui est qui et de pourquoi parce que j'aime les choses carrées et bien simples).
- La seconde partie, qu'en avez-vous pensé?
J'ai trouvé les loners plutôt bons mais pas si extraordinaires que ça avec le recul. La trame générale sans grand intérêt. Même si on me dit que non, j'en suis arrivée à un point où je suis quasiment sûre que Moffat va faire en sorte que River et le docteur soient les parents d'Amelia, c'est dire à quel point je suis blasée. C'est un peu comme si j'en avais plus rien à foutre.
- Quel est votre épisode préféré ? (seconde partie + global)
Seconde partie, je dirai "the girl who waited", parce que j'ai trouvé que l'actrice qui joue Amelia avait été plutôt bonne dans le rôle d'amelia vieille, puis le décors épuré m'a bien plus. Peu de souvenirs du reste, c'est dire mon intérêt.
Pour la saison globale, "doctor's wife" est pour moi le meilleur épisode, c'est même un des meilleurs épisodes toutes saisons confondues (pour les 6 dernières saisons). De même que pour la saison 5, je ne retiens que l'épisode avec van gogh et j'ai quasiment oublié le reste...
- Que pensez-vous des révélations ?
Sans intérêt pour moi. C'est vraiment pas dans cette direction que j'appréciais la série. J'attend avec impatience que Moffat se tire.
- La résolution de l'intrigue, satisfaisante ou non?
Quelle intrigue ? Vraiment je n'ai rien trouvé de vraiment intrigant, ces pseudos intrigues sont surtout très chiantes et le reste est rarement intéressant. Mais je l'ai dit, je n'aime pas Moffat showrunner.
- Moffat, génie ou imposteur ? (je trouve la question un peu violente, mais ça permet de donner ses impressions sur le showrun du sieur)
J'ai pas changé d'avis. Bon scénariste, mauvais showrunner. Le dernier épisode aurait été par exemple un bon épisode dans la série s'il ne concluait pas une saison chiante et sans intérêt.
- bilan général sur la saison 6[/quote]
J'attend que Moffat se casse.
Revenir en haut
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 21 Nov 2011 - 17:00    Sujet du message: Bilan global saison 6 Répondre en citant

Laughing Emma. Ca *me* fait écho ce que tu écrit, particulièrement avec le recul puisque la difusion est terminée depuis un petit moment...

Par contre, et c'est positif j'adore Eleven et River!

Les deux persos et acteurs sont au top
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kinglypuff
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2011
Messages: 38

MessagePosté le: Lun 21 Nov 2011 - 19:32    Sujet du message: Bilan global saison 6 Répondre en citant

- impression sur la première mi-saison : La saison avait démarré sur les chapeaux de roues avec le double épisode The Impossible Astronaut / The day of The Moon : le meilleur season premier de la série à mes yeux : aventure, humour, concept intéressant et qui lance l'intrigue de la saison parfaitement bien. La semi déception est donc logique pour The Curse of The Black Spot, mais qui avec le recul n'est pas spécialement mauvais et fait passer 45 minutés agréables et divertissantes. The Doctor's Wife est un des meilleurs épisodes de la nouvelle série, un classique à mes yeux, aucun problème là-dessus, non. Le problème, c'est le dyptique sur la Flesh que j'ai trouvé incroyablement mauvais, car lent, avec des personnages sans charismes dont le camp change toutes les 5 minutes, inintéressant, avec les passages intéressants totalement éclipsés par le réalisateur, des facilités scénaristiques évident, un méchant à l'apparence tellement peu crédible. Berk. Ce que j'en retiendrai sera bien sûr le cliffhanger qui sauve le tout en relançant totalement mon intérêt, attendant donc avec impatience A Good Man Goes To War. Un épisode spécial dans la forme, ce qui m'a plutôt plu, les personnages secondaires ayant été bien caractérisés avec très peu de temps d'antenne (comment ridiculiser encore plus les guest de The Rebel Flesh). La révélation, même si elle était devinable, a été très bien amenée à mes yeux dans une scène de qualité rare où Alex Kingston nous prouve l'étendue de son jeu d'acteur. Je suis d'ailleurs plutôt content de cette révélation en question, car elle n'est ni tirée par les cheveux, ni trop facile à comprendre pour un téléspectateur lambda. Une pièce de puzzle qui s'emboîte sans être grossièrement taillé ou trop simple à assembler.
- La seconde partie, qu'en avez-vous pensé? : Là où la première partie avait quelques épisodes de qualité inférieure, cette seconde brille à mes yeux par la constante qualité de ses épisodes. Aucun n'était vraiment faible, certains moins forts que d'autres (Night Terrors) mais en auucn cas faible. Let's Kill Hitler montre une nouvelle fois les nombreuses qualités du personnage de River Song qui est certainement la plus grande réussite du New Who. J'ai énormément apprécié The Girl Who Waited (qui constitue la meilleure prestation de Karen Gillan dans le rôle des deux Amys) ainsi que les deux épisodes qui l'ont suivies, qui décrivent avec une justesse étonnante l'évolution des personnages et nous préparent à l'inévitable : le Docteur va mourir. On termine Closing Time sur un cliffhanger : River Song est l'astronaute. Un cliffhanger qui montre également à quel point la vie de cette pauvre River n'a aucun sens, pantin d'une machination de grande ampleur, la mémoire totalement déformée par Kovarian, élevée sans vraiment de parents, et condamnée à tuer l'homme dont elle vient tout juste de tomber amoureuse. Donc, River Song est l'astronaute et va tuer le Docteur. Ou pas. Car comme on s'en doute, il ne va pas vraiment mourir, n'est-ce pas ? Car River Song n'est pas qu'un pantin, et le Docteur est plein de ressources qu'on lui connaît.
C'est sur ces bases que se tient The Wedding of River Song, qui malgré sa limite de 45 minutes réussit à clôturer la saison admirablement sous fond d'univers parallèle au visuel impressionnant (j'aurais aimé en voir plus !). On donne de nombreuses questions, et, j'en suis persuadé, de nombreux indices pour la saison 7. On élucide la mort du Docteur, d'une manière pas trop alambiqué (mais qui est, là encore, tangible) et on relance le tout avec la Question : Doctor Who ? Un peu moins d'un an à attendre. Arf. Vivement. (en espérant en apprendre plus sur Kovarian, aussi. Elle mérite un approfondissement.)
Le mystère River Song est presque entièrement révélé : et en revisionnant la scène du mariage, on ne cesse de se remémorer son passage à la Bibliothèque. River Song me fait penser aux tragédies grecques.
- Quel est votre épisode préféré ? Comme je l'ai dit, cette saison m'a surprise par la grande qualité de la majorité de ces épisodes : c'est celle qui en comporte le moins de faibles, et c'est une des raisons pour laquelle elle est désormais ma favorite. Néanmoins, 2 épisodes se dégagent à mes yeux : The Doctor's Wife et The Girl Who Waited. Deux histoires très bien écrites capables de mettre en valeur le jeu des acteurs comme jamais ( The Doctor's Wife est la meilleure prestation de Matt Smith tandis que TGWW verra brillier Karen et Arthur). L'enjeu émotionnel est fort dans ces deux épisodes et on y trouve de très grandes scènes.
- Que pensez-vous des révélations ? Comme je l'ai dit, ce sont des révélations satisfaisantes, dans le sens où du début à la fin, elles gardent une certaines cohérences et ne sont pas tirées par les cheveux. Certaines personnes se plaignent de la du côté "prévisible", mais je préfère ça qu'à quelque chose de décousu, qui part dans tous les sens, à la Lost.
- La résolution de l'intrigue, satisfaisante ou non? Etant donné que l'intrigue est loin d'en être à sa conclusion, je ne me prononcerai pas encore là-dessus même si pour l'instant, je l'apprécie dans sa qualité globale.
- Moffat, génie ou imposteur ? Un très bon showrunner, à mes yeux. J'avais eu un peu de mal avec la saison 5 qui avait plusieurs épisodes au dessous, mais je suis maintenant convaincu que Moffat est un digne successeur à RTD (qui commençait à décliner, donc tant mieux)

- bilan général sur la saison 6 : Pour moi, c'est la meilleure saison depuis 2005, avec peut-être la saison 4 (si on exclut sa conclusion). Je suis pleinement satisfait par la tournure que prend le show et je suis on-ne-peut-plus impatient de voir la suite.
Revenir en haut
l.
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 3
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Lun 2 Jan 2012 - 12:53    Sujet du message: Bilan global saison 6 Répondre en citant

Emma a écrit:
J'attend que Moffat se casse.


Exactement pareil. Je me suis inscrit sur ce forum pour venir râler Laughing
Non mais, bref, pour moi bilan tout simplement mauvais, à vrai dire je n'arrive pas à comprendre comment des gens ayant vu les 5 (mais en fait, surtout les 4 premières...) autres saisons peuvent préférer celle-ci, ou même la mettre au même niveau, ca me dépasse.....
Je suis Dr Who depuis la saison 2, en gros, et fait parti des rares acheteurs des coffrets DVD tout nazes des trois premières, et la je ne retrouve absolument pas ce qui pouvait me plaire......
C'est beaucoup moins inventif dans les lieux et les personnages, beaucoup moins de nouvelles planètes ou nouvelles races étranges, la structure des épisodes est ultra-répétitive, combien de fois dans combien d'épisodes le Docteur perd Amy ou Rory ou les deux ?!?
Emma a écrit:
Saison un peu lente, avec beaucoup de questionnements sur le pourquoi on en est arrivé là ? Qui est qui ?

La encore, entièrement d'accord. Ce genre de questions ne me dérange pas forcément, mais la je trouve ça pas clair, dans les unités de temps et de distance, ou on est ? ca se situe ou par rapport à l'endroit ou on était avant ? etc etc etc.
Plus un certains nombres de bons concepts pas exploités, de trucs carrément "étrange" (pour pas dire pas logique ou autre...) etc.
On a le droit de spoiler ici ? La j'exemplifie pas pour être sur de pas faire de bêtise....
Et excusez mon ton qui peut peut-être paraître un peu vif, c'est juste que j'essaie de comprendre ceux qui trouvent cette saison super, car en tant que "fan" des 4 premières, je "souffre" depuis la cinquième et ca me désespère un peu.
Revenir en haut
Chryss
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2012
Messages: 20
Localisation: Paris
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2012 - 19:50    Sujet du message: Bilan global saison 6 Répondre en citant

Salut Tous,

Je viens de finir la saison 6, je vais pas faire un longue discours mais globalement j'ai pas été satisfait. pas autant que les saisons précédentes, particulièrement de la 1 à la 4, qui avaient vraiment un/des univers vraiment très riches. Les saisons 5 et 6 donnent moins complète....

En revanche ce que j'ai apprécié, c'est qu'on a quand pas mal de réponses à pas mal de questions, même si c'est souvent un peu tordu, mais Doctor Who c'est tordu de toute façon c'est pour ça qu'on aime lol .....

J'avais de bon espoir pour le Doctor 11, mais finalement pas à la hauteur de David Tenant, je trouve... !!!

Mais bon je reste quand même Fan j'espère que la saison 7 sera le début d'un nouvel aire Doctor Who. (du coup j'essaie de trouver les tout premiers Dr Who pour l'es regarder....).
_________________
Sound & Music Design
http://www.sound-designing.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ahaimebété
[Bad Bad Beans]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 3 513
Localisation: Marseille
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2012 - 20:46    Sujet du message: Bilan global saison 6 Répondre en citant

Chryss a écrit:

J'avais de bon espoir pour le Doctor 11, mais finalement pas à la hauteur de David Tenant, je trouve... !!!


C'était aussi ce que je pensais, mais en regardant plusieurs fois les épisodes, je suis de plus en plus séduite par Matt Smith en Doctor. Il ne détrônera pas Tennant comme mon Doctor préféré, mais je peux maintenant comprendre celles et ceux qui le préfèrent.
Il faut aller au delà de son apparence de clown sautillant et on a un Doctor beaucoup plus sombre et nuancé qu'il y parait.
_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
Rangil
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 38

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2012 - 21:00    Sujet du message: Bilan global saison 6 Répondre en citant

Citation:
C'était aussi ce que je pensais, mais en regardant plusieurs fois les épisodes, je suis de plus en plus séduite par Matt Smith en Doctor. Il ne détrônera pas Tennant comme mon Doctor préféré, mais je peux maintenant comprendre celles et ceux qui le préfèrent.
Il faut aller au delà de son apparence de clown sautillant et on a un Doctor beaucoup plus sombre et nuancé qu'il y parait.

En tant qu'acteur, je trouve que Matt Smith s'en tire honorablement. Certes, je préfère David Tennant, mais Matt Smith est très doué et interprète le Docteur d'une façon très personnelle. Peut-être a-t-il de temps en temps quelques soucis à communiquer sa rage (il est très bon dans la colère froide, mais il a un peu de mal avec la colère plus "chaude", je trouve), mais c'est tout.

En revanche, le personnage du 11ème Docteur manque justement, à mon goût, de nuance, et cette saison 6 le montre bien : on a un Docteur qui est soit un clown génial, soit le plus sombre manipulateur de la galaxie. Et il n'y a pas d'entre deux. On peut tout à fait comprendre que le Docteur, après ce qu'il a vécu, soit au fond de lui un sombre manipulateur et qu'il le camoufle par une apparence facétieuse. On peut comprendre qu'après tous ses traumatismes, le Docteur joyeux et sautillant n'attende que le plus petit prétexte pour révéler son génie machiavélique.

Sauf qu'ici, on se contente de sauter de l'un à l'autre, sans réelle cohérence, sans réelle évolution et surtout, sans qu'aucun personnage autre que le Docteur ne semble le remarquer. Le Docteur a beau commettre les pires crasses sur Amy et Rory, ils ne semblent jamais lui en tenir rigueur l'épisode suivant, à tel point que c'est le Docteur lui-même qui va devoir les chasser avant de commettre l'irréparable.

Dans le 6x10, c'était quand même extraordinaire : lorsque Rory demande au Docteur si old Amy pourrait survivre dans le TARDIS, le Docteur planifie la mort de cette version d'Amy tout en lançant une plaisanterie sur la piscine qu'il faudra supprimer. Quelle genre d'ordure plaisante au moment où il planifie la mort d'une de ses amies les plus proches ? Et pourtant, dans le 6x11, Rory et Amy continuent leur ballade intergalactique avec lui comme si de rien n'était.

Ce genre de manque de cohérence d'un épisode à l'autre et ce qui a, pour moi, tué la saison 6. Indépendamment, je trouve la plupart des épisodes sympathiques (voire bons voire géniaux), mais dans l'ensemble, ça manque de souffle et de continuité. Sans aller jusqu'à traiter Moffat d'imposteur, je trouve qu'il est loin d'avoir donné tout son génie sur cette saison.
Revenir en haut
9/10-4EVER
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2009
Messages: 515
Localisation: Lyon
Féminin Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 25 Mai 2012 - 09:52    Sujet du message: Bilan global saison 6 Répondre en citant

Perso, j'ai beaucoup aimé cette saison. C'était frustrant de devoir attendre si longtemps pour la suite. Surtout avec la révélation finale qui clôturait cette mi-saison. Une saison finalement très riche en révélations. On peut se faire une idée du destin de 11 et se douter de l'arrivée de 12 dans The Wedding of River Song. Moffat réponds à certaines questions sans doute pour mieux développer son intrigue sur les futures saisons. J'espère qu'il ne fera pas comme Chris Carter avec X-Files ou comme JJ Abrams avec Lost (deux de mes séries préférées au demeurant), à savoir ne plus savoir à la fin où il en est et laisser des blancs !

Globalement les épisodes sont de bonnes qualités. J'ai beaucoup aimé The Doctor's Wife où enfin le Tardis a pu enfin exprimer au Docteur ce qu'elle ressentait. Car le Tardis est un personnage à part entière, et le Docteur a compris (il était bien le seul à ne pas le voir) que si le Tardis semblait dérailler, c'était juste pour le faire atterrir là où on avait réellement besoin de lui.

Mon regret : la mort de Nicholas Courtney qui empêche toutes retrouvailles entre le Docteur et son plus vieux compagnion, à savoir le Brigadier Lethebridge Stewart ! Mais, petit clin d'oeil au personnage que j'avais adoré retrouvé dans SJA et qui, pendant un temps, m'avais fait espérer son retour dans un épisode de DW.
_________________
People have traveled with me and I've lost them... lost them all... never again...
Revenir en haut
Joe X
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2011
Messages: 146
Localisation: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Ven 25 Mai 2012 - 11:35    Sujet du message: Bilan global saison 6 Répondre en citant

impression sur la première mi-saison
La re-iconisation du docteur ammorcé par la saison 5 continue, avec l'intrigue autour de Amy, la proximité avec un comic book se fait vraiment sentir.

- La seconde partie, qu'en avez-vous pensé?

Pas mauvaise, du tout, mais on a plus l'impression d'avoir a faire a nouveau a une moitié de moitié de saison puice que toutes les questions n'ont pas de réponses

- Quel est votre épisode préféré ? (seconde partie + global)
Le final, pour ses 5 dernieres minutes, iconique a souhat
- Que pensez-vous des révélations ?
Pas complete, mais pas mauvaise, comme dit tres "comic book"
- La résolution de l'intrigue, satisfaisante ou non?
Oui, pas de doute, je suis satisfait du final.
- Moffat, génie ou imposteur ? (je trouve la question un peu violente, mais ça permet de donner ses impressions sur le showrun du sieur)
Génie, mais statut a confirmer avec la suite
- bilan général sur la saison 6
Le docteur re-devient une icone, l'americanisation est pour le moment pas trop génante, mais on sens que la saison fait un peu office de transition entre la tres bonne saison 5 et ses amorces de "grosses histoires"' et la 7 qui esperons le confirme le talent de Moffat.
_________________
Connu par toutes les races Aliens comme étant "Celui sur qui la pluie tombe, même en intérieur" .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Matt181095
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2012
Messages: 474
Localisation: Bretagne, 102 ap. J.-C.
Masculin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 - 22:19    Sujet du message: Bilan global saison 6 Répondre en citant

Impression sur la première mi-saison

Bon, je n'étais pas inscrit l'an dernier, donc je n'ai pas laissé d'impression. Mais je vais synthétiser, sinon vous allez avoir mal aux yeux à force de me lire Laughing Donc, cette première mi-saison me semblait bien parti : bon, on a eu notre petit Razzie Award du pire épisode avec The Curse of the Black Spot, et le diptyque The Rebel Flesh/The Almost People n'en est pas passé loin (la révélation de la fin et le pétage de plombs du Docteur sauvent les meubles). Mais globalement j'en suis assez content. De bonnes intrigues, des personnages que j'adore (même s'il manque le Maître, et je suis sûr qu'Ahaim l'aura remarqué Wink ) et un nouveau fil conducteur qui me semblait, bien que complexe, très captivant. De grandes espérances donc pour la seconde partie, surtout après des perles comme the Doctor's Wife ou A Good Man Goes to War Smile

La seconde partie, qu'en avez-vous pensé ?

Sincèrement ?

Disons que si j'avais une immense bibliothèque qui contiendrait tous les épisodes de DW existants classés selon leur qualité, j'hésiterais entre placer une grande partie des épisodes dans la partie Passable ou Déception. Non pas que ce soit vraiment mauvais, j'ai même assez aimé. Mais disons que j'ai été habitué à mieux, surtout avec la première partie que j'avais globalement aimé (même le diptyque The Rebel Flesh/The Almost People). Du coup, je risque d'être un peu violent.

Tout d'abord, l'intrigue part à vau-l'eau et ne mène presque nulle part. Et ce qui me paraissait génial au début - la vraie mort du Docteur, ça n'arrive pas tous les jours - m'a ensuite semblé d'une platitude, d'un ennui absolu parce qu'au final, c'est toujours la même chose... On finit même par oublier que la mort du Docteur est programmée tellement c'est tout le temps la même chose, et la fin est juste le plus gros WTF de l'Univers. J'ai même cru, un moment, qu'Amy serait la fille du Docteur et de River - ce qui aurait fait du baiser entre Eleven et Amy dans Flesh and Stone un gros truc incestueux qui va à l'encontre de l'esprit d'une série familiale comme DW.
C'est vraiment dommage parce que l'idée de base était vraiment cool. Mais bon, je pense que c'était beaucoup trop compliqué à résoudre, donc ils ont voulu se simplifier la vie... Bon, ça va, ce n'est pas la pire intrigue qu'on ait eu, elle tient encore à peu près la route.

Ensuite, la plupart des épisodes sont ennuyeux, malgré les tentatives désespérées des scénaristes de faire des trucs bien : le mélange de toutes les périodes pour le dernier épisode ; l'apparition de Hitler - d'ailleurs, le titre de l'épisode est stupide, il n'apparaît que trois secondes et il finit dans un placard...
Je n'ai regardé The Girl Who Waited que parce qu'on y voyait Rory déchiré entre deux Amy ; je n'ai vraiment apprécié de Let's Kill Hitler que le personnage de River et la façon dont elle évoluait ; les francs moments de rigolade dans Closing Time l'ont sauvé de la noyade... bref, des épisodes qui parviennent à rester dans la catégorie "regardable" grâce à quelques qualités indéniables. Mais malheureusement, ce n'est pas assez, je pense, pour faire un bon épisode... Je sais, je suis dur et cruel Mr. Green
Bon, il y a quand même un épisode que je trouve presque totalement parfait : The God Complex. J'avoue ne pas avoir trop apprécié le changement de théorie du Docteur à propos du Minotaure, que je trouve illogique, mais à part ça, je l'ai trouvé génial : la psychologie des personnages, le lieu, l'intrigue, l'impuissance du Docteur, la musique et Amy en minijupe (évidemment Laughing ), tout me plaît dans cet épisode. C'est d'ailleurs bien le seul auquel je voue autant d'estime, ce qui est regrettable.

Bon, au niveau des personnages, je suis tout de même assez content. Tous évoluent d'une façon ou d'une autre, en bien ou en mal.
J'avais quitté une Amy qui détestait la Chair et qui avait failli tuer sa propre fille parce qu'elle était grave vénère ; je retrouve une Amy touchante, notamment dans The Girl Who Waited (sa meilleure prestation) et The God Complex (avec les adieux).
On est passé du Rory pas trop débrouillard de la S5 à un Rory qui ne se laisse plus impressionner (ce qu'il dit au Docteur dans The Girl Who Waited) et qui fait des choix impossibles avec courage (toujours le même épisode).
On découvre un peu plus River au fil des épisodes, cette femme qui a pour mission de tuer l'homme qu'elle aime.
Enfin, on assiste à l'apparition d'un Docteur beaucoup plus sombre et "mauvais" que les précédents (peut-être une prémonition quant à sa supposée réincarnation en Valeyard), mais qui agit pour sauver Amy et Rory, notamment à la fin de The Girl Who Waited et The God Complex, et qui comprend qu'il n'est ni immortel ni omnipotent... bref, qu'il n'est pas un dieu.
Même les personnages secondaires sont très réussis pour moi : que ce soient les prisonniers du Minotaure dans The God Complex, George et son père Alex dans Night Terrors ou tout simplement Craig Owens et Alfie (qui ne fait pas grand-chose, soi-dit en passant ^^) dans Closing Time, ils sont tous très charismatiques et attachants. Donc, au niveau des personnages, aucun problème Smile

Jalias a écrit:
Je mets Night Terrors à part. Pourtant, l'épisode n'est pas mauvais (au contraire). Ni creux ou sans intérêt pour l'intrigue. C'est juste qu'il n'est pas à sa place. On le sait tous (ou presque), à la base cet épisode était prévu pour la première partie de saison, et il a été au dernier moment échangé avec the Curse of the Black Spot. Soyons honnêtes, cet échange est la plus grande conn**** que Moffat ait faite depuis qu'il a pris les rênes de la série!!!!
Pourquoi? Parce que thématiquement, Night Terrors est CLAIREMENT inscrit dans la première partie de saison!!

L'histoire fait furieusement écho à celle de Melody. Et si c'est tout à fait justifié de présenter un enfant différent et de montrer l'amour parental quand le but est de faire comprendre que River/melody est une enfant différente, et qu'Amy et Rory sont des parents, ça devient très malheureux quand on cherche justement après Let's Kill Hitler à clore cette intrigue. ça ne fait qu'un écho assez gênant de la situation de l'avant pause! Qui plus est, le Docteur, Amy et Rory répondent à un appelle de détresse d'un enfant. ça aurait pu venir de la petite fille? Donc scénaristiquement, c'était cohérent de le mettre à ce moment là où le Docteur Amy et Rory "ont perdu une petite fille". Et ça aurait évité l'aspect totalement abscons du début de saison où alors qu'une gamine a été enlevée par des monstres, nos héros vont aller faire les pirates!
Et je ne parle même pas de la référence à la Flesh, qui en a fait cogité plus d'un, et qui est juste une preuve supplémentaire que l'épisode n'était pas à sa place (comme le pirate disparu de Curse of the Black Spot!^^)
Sérieusement, si Night Terrors était resté là où il aurait toujours du être, après le double-épisode d'ouverture le docteur aurait : suivi le mail du Corsaire, puis répondu au message de détresse de l'enfant avant de localiser la Flesh pour sauver Amy. Bref, on aurait cru qu'il cherchait quand même à comprendre ce qu'il se passait, et non juste à "batifoler" à travers le temps et l'espace!

Mais le constat est encore pire quand on se rend compte que The Curse of The Black Spot est thématiquement attaché à la seconde partie!!! (quand je vous dis que cette interversion c'est n'importe quoi!). Une intrigue légère, sur un bateau pirate, pour oublier ses soucis... n'est-ce pas ce dont Amy, Rory et le Docteur ont besoin après avoir vécu A good man goes to war et Let's Kill Hitler??? Comme si on cherchait à dire, "bon après tous les problèmes qu'on a eu, essayons de nous amuser" (même si The Girl Who Waited montre la limite de ce genre de comportement).

Bref, le défaut le PLUS GRAVE de cette saison selon moi réside dans cet échange absurde, totalement incohérent thématiquement, et absolument pas maitrisé par le showrunner

En fait, le problème ne vient pas tant des épisodes, comme l'a écrit Jalias, mais plutôt de l'organisation de la deuxième partie - et de la saison en général.

Quel est votre épisode préféré ?

The God Complex, sans hésitation. Pourquoi ? Tout d'abord une intrigue qui, même si elle ne casse pas vingt-cinq pattes à un canard mutant, est assez plaisante : on a affaire à une créature extra-terrestre qui se nourrit des peurs découlant de la foi de ses victimes, une foi qui se retourne contre eux. Ensuite, le lieu de l'intrigue : un hôtel qui semble tout à fait banal mais qui est en réalité un véritable dédale mouvant, avec uniquement quelques "points fixes" dans lesquels nous pouvons nous réfugier, et des chambres qui contiennent les peurs des prisonniers, des plus ridicules aux plus terrifiantes. Suivent les personnages (notamment secondaires) : du petit geek qu'est Howie (qui m'a fait beaucoup de peine car je me suis vraiment reconnu en lui) à la talentueuse et intelligente Rita, en passant par le veule et méprisable Gibbis, tous sont attachants. Enfin, le discours du Docteur et ses décisions poignantes : celle de détruire la foi d'Amy en lui (d'ailleurs, ça aurait été bien que ça continue, ça aurait pu constituer une petite intrigue pour la fin de la saison) et d'abandonner les Williams pour les sauver. Donc un épisode vraiment réussi, comme je les aime. Seul hic : j'ai l'impression que le changement de théorie du Docteur (peur --> foi) est un peu trop rapide. A part, j'ai adoré cet épisode !

Globalement, j'hésite vraiment entre The Doctor's Wife et The God Complex. Ce sont mes deux petits chouchous dans cette saison, et j'ai réellement du mal. The God Complex est l'épisode qui me fait penser que la deuxième partie est quand même sympa à regarder malgré ses défauts ; The Doctor's Wife est quasiment parfait. Donc, je vais les mettre à égalité (oh, c'est pas du jeu, ça ^^).

Que pensez-vous des révélations ?

Un peu difficiles à saisir, selon moi. Déjà, le fait que le Docteur qui soit mort soit en réalité le Tesselecta, je trouve ça assez gros à digérer : comment une machine peut-elle recréer à la perfection une régénération de Seigneur du Temps ? Certains sur ce forum ont suggéré que le Docteur l'aurait trafiquée pour renforcer l'illusion, mais je ne suis même pas sûr que les scénaristes y ont pensé eux-mêmes.
Ensuite, dans Let's Kill Hitler, je trouve que l'explication concernant le Silence est un peu trop rapide. Le Tesselecta révèle trop d'informations en un coup, alors que je pense que certaines auraient pu être distillées dans d'autres épisodes. Et le fait que le Silence ne soit pas une race mais un ordre religieux m'a beaucoup déçu.
Enfin, le coup de "Je n'avais pas réalisé qu'il s'agissait de MON silence" est beaucoup trop perché. Alors quoi ? Pour tuer le Docteur et que le silence s'abatte, il faut détruire le TARDIS et, du coup, l'Univers ? Au début, je me suis dit "non, ils n'ont pas dû faire exprès de détruire la réalité, ce n'était pas prévu par le Silence". Mais en y réfléchissant, comment auraient-ils pu être stupides à ce point ? Ils possèdent la plus grosse secte du monde et ils sont infiltrés partout : ils peuvent utiliser des milliers de créatures pour assassiner le Docteur, qui a quand même plein d'ennemis à qui sa mort profiterait. Ils auraient pu capturer Amy ou/et Rory et les manipuler, les induire en erreur pour que le Docteur se fasse tuer par un de ses proches ; ils auraient pu servir de plan B si jamais le plan A (River Song à Berlin) échouait. Au lieu de ça, ils préfèrent s'auto-détruire : les gars du Silence sont remarquablement intelligents, et ils n'auraient même pas pris la peine de réfléchir aux conséquences de la destruction du TARDIS ? Un peu trop tordu, quand même... Du coup, quand on compare "c'est MON silence" à la destruction de l'Univers, vous ne trouvez pas qu'il y a exagération ? Je sais qu'on est prêt à tout pour détruire ses ennemis, mais de là à s'atomiser, faut être complètement targe Laughing

Jalias a écrit:
En effet, le premier plan des Silence était la destruction du Tardis. Quitte à détruire l'univers au passage? A moins que le but n'était que de forcer le Docteur à se sacrifier lors du reboot de l'univers? Ils n'avaient sans doute pas prévu l'aspect spécial d'Amy qui permettrait au Docteur de revenir! Pour mettre ce plan à execution, ils ont parasité la société des Time Lords, juste pour créer et comprendre les Tardis, et pouvoir prendre possession de celui du Docteur. Ils ont plus ou moins été connecté à l'alliance qui s'est mise en place pour contrer le Docteur en fin de saison 5 afin de créer la Pandorica et de laisser un moyen au Docteur de sauver l'univers tout en disparaissant dans le Big Bang 2.0. Une fois ce plan mis en échec, le Docteur finit par découvrir la cachette des Silence en 69 (et c'est pour ça qu'il invite Canton III à ses funérailles, pour forcer l'équipe à découvrir les Silence) et le Tardis volé/construit par les Silence. Quand ceux-ci commencent à se faire éradiquer par les terriens, on peut supposer que le tardis des Silence s'échappe et se perd... dans le Londres des années 2010 (The Lodger)!

C'est vrai que ça se tient Smile J'ai également pensé à ça, et c'est un raisonnement tout à fait logique.

La résolution de l'intrigue, satisfaisante ou non ?

Oui et non. Disons que la résolution de l'intrigue répond à une grande partie des questions, mais elle en met d'autres en suspens et en rajoute même. On ne sait toujours pas vraiment comment le Silence a pu faire exploser le TARDIS, qui ils sont réellement... même si je pense que Jalias a raison Wink

En ce qui concerne l'épisode The Wedding of River Song, je le trouve un peu médiocre : certes, l'épisode commence bien avec tous ces effets spéciaux de fou. Mais il y a des incohérences et des inutilités qui gâchent malheureusement cet épisode. Le chose la plus inutile pour moi est l'émetteur : quel est son intérêt, je me le demande (et je ne suis pas du tout objectif, pour le coup ^^). Et la fameuse interrogation : "Doctor Who?"... S'ils répondent à cette question, je vous jure que je fais brûler ma maison, Londres et le Royaume-Uni !

Moffat, génie ou imposteur ?

Je ne pense pas que Moffat soit un génie, ou un imposteur. Il est un très bon scénariste (d'ailleurs, mes épisodes préférés dans les anciennes saisons sont ses stand-alones), mais un showrunner moyen. Le véritable problème de Moffat est qu'il fait des promesses qu'il ne tient jamais, ou du moins pas autant qu'on le voudrait : et non content de ne pas les tenir, il en rajoute à chaque épisode. Et puis il veut toujours faire compliqué et gigantesque, alors qu'il pourrait écrire un scénario plus modeste mais qui serait plus compréhensible et de meilleure qualité : du coup, il se perd dans les méandres de son imagination, et nous aussi, on finit par se paumer Mr. Green

Mais jusque là, il ne m'a jamais vraiment déçu, et seul l'avenir dira s'il mérite que je le vénère... ou que je lui lance des pierres à la figure.

Bilan général sur la saison 6

Pour résumer : une saison qui n'est pas décevante, mais dont la seconde partie aurait mérité plus d'attention. Je suis tout de même assez content du travail fourni par l'équipe de DW Smile

Voilà voilà. Et encore désolé pour la longueur du post Smile
_________________
"On oublie souvent de le dire, mais ne pas mourir est important." Knarf (http://www.knarfworld.net/)

Revenir en haut
krevette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2012
Messages: 480
Localisation: à bord du TARDIS
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre

MessagePosté le: Ven 1 Juin 2012 - 19:49    Sujet du message: Bilan global saison 6 Répondre en citant

Bon alors j'ai ENFIN vu la saison 6 au complet !
J'étais toute excitée de pouvoir entrer dans la section dédiée à cette saison qui ne cessait de s'allumer depuis mon inscription.


Je vais donc reprendre votre schéma de départ, ça me parait plus simple pour organiser ses pensées.


1. impression sur la première mi-saison :

Alors après une saison 5 quasiment parfaite et très bien rythmée du début à la fin (avec un premier épisode et un double épisode final excellents) j'appréhendais un peu de commencer la saison 6...
D'un côté j'étais hyper enthousiaste, pressée et excitée et de l'autre j'avais horriblement peur d'être déçue du fait que la saison précédente était pour moi la meilleure de toutes les saison Doctor Who !


Commence donc la saison avec ce MAGIQUE double épisode "The Impossible Astronaut" /"Day of the Moon" ! Rien que visuellement : le fait de changer de décors, de pays, et ces couleurs chaudes sable orangée, c'est une bouffée d'oxygène !
Ensuite on met enfin un "visage" sur les Silences. Et quel visage ! Je suis comme Matt Smith (dans les confidentials) je trouve ce "méchant" impressionnant et terrifiant ! (Merci Doctor Who je suis encore plus parano maintenant)
Ensuite démarrer la saison sur la mort du Docteur je dis BRAVO ! C'est une sacrée accroche même si on se doute que quelque chose se cache dans ce qu'on vient de voir parce que le Docteur ne peut pas être mort vu qu'une saison 7 se prépare On se doute alors que la fin de saison nous ramènera à ce jour et on se doute aussi qu'on nous dévoilera qui se cache dans la combinaison d'astronaute. (Même si la réponse était évidente)

Démarrage en grande pompes de ce fait, avec des personnages secondaires très intéressants.
La suite se fait donc attendre avec encore plus d'impatience et on est pas déçu lorsqu'arrive : "The Doctor's Wife" ! Le duo Docteur/TARDIS personnifié fonctionne à merveille et ne surprend personne au niveau de ses dialogues qui sonnent comme des chamailleries et du flirt. C'est un peu comme ça que le Docteur à toujours traité son TARDIS qui ne l'amène pas toujours là où il veut (mais plutôt là où il doit être) mais qu'il adore plus que tout.

Puis le double épisode "The Rebel Flesh" / "The Almost People" nous embrouille la cervelle encore un peu plus avec l'arrivé d'un double docteur ! Lequel des deux est réellement le Docteur, est ce le faux Docteur qui se fait tuer en Amérique ?
Un épisode très excitant, qui entre bien dans l'intrigue principale tout en nous proposant une histoire à part entière. Le docteur parle d'une deuxième venue ici alors qu'Amy et Rory disent venir pour la première fois du coup on se pose beaucoup de question.
Je suis ravie de voir que les personnages ne se contentent pas d'être soit méchants tout court, soit gentils. On peut ainsi se mettre dans les deux position et comprendre la colère des uns et l'agissement des autres. J'ai adoré cet épisode, sa toute fin est grandiose.

Et enfin, "A Good Man Goes to War". L'épisode en lui même est intéressant, mais malheureusement je trouve son rythme un peu bancal. Ça part dans tous les sens et du coup la révélation de l'identité de River me laisse mitigée. Je m'attendais à la possibilité qu'elle soit la fille d'Amy et je me suis sentie bête de ne pas avoir remarqué le jeu de mot "Melodie Pond -> Song River" plus tôt Rolling Eyes mais j'attendais une révélation différente.
Mais ça je pense que c'est dût au fait que j'attendais ce moment depuis très longtemps et que je m'étais imaginé un tas de choses.
Enfin l'épisode aurait pût être mieux construit, on nous donne trop de chose à voir, trop d'informations d'un coup.

Le gros bémol de cette première partie de saison c'est bien sûr : "The Curse of the Black Spot". L'épisode ne sert pas à grand chose au final.


- Première mi-saison GENIALISSIME pour moi donc ! Qui m'a donné plus qu'envie de voir la suite mais aussi m'a donné l'espoir qu'elle surpasse la saison précédente !




2. La seconde partie, qu'en avez-vous pensé :

Bon alors là j'étais partie en me disant que la première moitié ne m'avais pas du tout déçue bien au contraire, du coup j'en attendais pas moins pour la suite.
Hélas en dehors des épisodes "Let's Kill Hitler" et "The Girl Who Waited"... je n'ai pas vu grand chose de bon.

Je trouve cette deuxième moitié vraiment gâchée ! La complexité de la saison était surement trop grande pour tenir bon et l'intrigue de départ très ambitieuse s'en retrouve "bidouillée" maladroitement à la fin de la saison !
Je m'attendais à un double épisode final qui reviendrais plus en profondeur sur le premier épisode mais à la place on à l'épisode 12 "Closing Time" qui ne sert à RIEN ! On nous raconte rien de plus sur l'intrigue principale de la saison alors qu'on est à la fin.
Je pensais en revoyant Craig et en ayant vu que les Silences avait le même vaisseau que celui qui se trouvait au dessus de sa maison (dans la saison 5) qu'on nous reparlerait de ça et qu'il y aurait un rapport ? Le vaisseau est tout de même identique, c'est étrange ?
Mais rien du tout. Le Docteur joue les nounous et les vendeurs... WTF ?

Du coup, "The Wedding of River Song" arrive après une parenthèse biberons et couches culottes... bon okay, regardons ça quand même.
Alors là GROSSE DÉCEPTION ! Ça ne colle pas.
Les plans sur fond vert entre River et le Docteur qui sont censés nous rejouer l'épisode 1 je trouve ça vraiment dommage. Du coup les plans sont très ressérés sur eux, s'en est presque ridicule. Le docteur Tesselecta ne tiens qu'a moitié la route. Jusqu'ici ils ont toujours été très robotique dans leur manière de bouger et leurs expressions de visage (comme quand ils prennent l'apparence d'Amy) alors qu'avec le Docteur on sent une réelle tristesse sur son visage et une résignation... c'est un peu facile.
J'aurais aimé en apprendre plus sur les Silence et que leur rôle soit plus important, mais a part faire trempette dans l'eau...
Bref, je ne pensais pas être aussi déçue après un commencement d'enfer et une saison 5 excellente ! Tout s’écroule bêtement.

Les bémols : "Night Terrors" que j'ai trouvé plat et dont la fin était trop caricaturale. Pas très intéressant et prévisible. (A part que le papa à joué dans Mr. Nobody ^^)
"The God Complex" qui commençait plutôt bien et dont certaines idées étaient intéressante n'est pas vraiment poussé jusqu'au bout. La fin est merdique. Le meilleur passage reste le discours du Docteur à Amy que j'ai été ravie d'entendre enfin ! C'était vraiment bien construit et on s'attendait tous à voir la petite Amélia Pond avec ses bottes rouges ^^



3. Quels sont vos épisodes préférés :

- Episode préféré de la 1ere partie : Le double premier "The Impossible Astronaut" & "Day of the Moon"
- Episode préféré de la 2eme partie : "The Girl Who Waited". J'ai adoré le fait qu'Amy plus âgée ne fasse plus confiance au Docteur et qu'elle lui en veuille beaucoup. La culpabilité du Doteur encore plus forte et la colère de Rory qui se retrouve à devoir faire un choix impossible pour lui.
- Episode préféré de la saison 6 : Toujours le double premier "The Impossible Astronaut" & "Day of the Moon".



4. Que pensez-vous des révélations :

Je pense qu'il en manque beaucoup Mr. Green
J'attends de voir la saison 7 pour juger plus en profondeur. Je reste quand même sur ma faim par rapport à cette fin de saison. La 5 aussi était complexe mais je trouve qu'on sortait de là avec les choses plus aplanies et plus organisées pour la suite.
Là c'est déjà le foutoir alors j'espère qu'ils ne vont pas oublier certaines choses et qu'ils vont nous remettre le cerveau à l'endroit ^^



5. La résolution de l'intrigue, satisfaisante ou non :

Je pense que ça rejoint mon sentiment sur la 2eme partie de saison que j'ai trouvée ratée. L'intrigue de départ était peut être trop ambitieuse pour être menée à bien. Il y a de la facilité et des maladresses que je trouve dommage Sad



6. Moffat, génie ou imposteur :

GÉNIE ! Malgré ma déception finale sur la saison 6 elle reste quand même (dans son ensemble) fidèle à l'ère Moffat. C'est quelqu'un qui adore joué sur le temporel, il à fait de la série Doctor Who ce qu'elle aurait toujours dû être ! C'est grâce à lui si je suis devenue une fana, au point de me faire peur XD


7. bilan général sur la saison 6 :


Bilan mitigé. Une première moitié de saison extraordinaire avec des épisodes qui deviendrons mythiques comme "The Impossible Astronaut", "Day of the Moon" et "The Doctor's Wife", mais une fin de saison qui n'est pas à la hauteur de l'intrigue de départ.
J'attends la saison 7 pour répondre à plusieurs questions qu'il me reste.
_________________


+TEAM RORY+ "Everyone needs a Rory in their life." - Steven Moffat. Rejoignez le culte !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MiniMary
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2011
Messages: 13
Localisation: ici ou ailleurs
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 1 Juin 2012 - 23:14    Sujet du message: Bilan global saison 6 Répondre en citant

Excusez-moi de ne pas utiliser la structure de départ, mais je n'ai pas l'impression d'avoir autant de choses à dire...
En fait mon bilan de cette saison se résume à : cette saison était (beaucoup) plus prenante que la précédente c'est certain, effectivement les acteurs ont approfondi leur façon de jouer ces personnages que je trouvais plats dans la saison 5 (surtout Amy et le Docteur), en gros j'ai réussi à la regarder en entier et même à vouloir savoir la suite après chaque épisode ce qui n'était pas du tout le cas pour la saison 5...

Mais (oui il y a un mais) je pense que Moffat est très fort pour ouvrir des portes mais beaucoup moins pour les refermer... En gros (pour filer la métaphore) il ouvre des portes blindées et referme des rideaux!
La déception a commencé avec Let's Kill Hitler, où après avoir ouvert tout un questionnement sur les sentiments entre River et le Docteur il règle ça en 3 secondes genre : "je t'aime pas!... ...oh! bah en fait maintenant si!" mais ce revirement ne s'explique pas...
Et le final, alors j'ai beaucoup aimé cet épisode en soi, mais les réponses données étaient évidentes, que ce soit le "robot" (j'ai un trou sur le nom là ^^) remplaçant ou la question première "Doctor who?" (perso j'avais envie de le dire déjà 2 ou 3 épisodes avant)

Alors pour moi soit Moffat est quand même un peu un imposteur, soit c'est effectivement un génie mais du coup je le suis au moins autant que lui!! hahaha!!

Après, cette saison, contrairement à la précédente, m'a donné envie de voir la suivante, je suis même plutôt impatiente!! Du coup ça en fait un bilan critique mais positif... ^^

bonne fin de soirée à tous Smile
_________________

I never land on Sundays. Sundays are boring.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:31    Sujet du message: Bilan global saison 6

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 6 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com