Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


Doctor Note [PG 13]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Cross-over whoniverse
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Angel
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2012
Messages: 653
Localisation: Au find fond de mon pot de Nutella
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猪 Cochon

MessagePosté le: Ven 13 Jan 2012 - 21:15    Sujet du message: Doctor Note [PG 13] Répondre en citant

Titre : Doctor Note (autre titre : l'Ange de la mort)

Rating : Par chapitre, parce que tous mes chapitres n'auront peut-être pas le même rating :
Chapitre 1 : Angel Price (G)
Chapitre 2 : Kira (G)
Chapitre 3 : Cahier (G)
Chapitre 4 : Fuite (G)
Résumé :
Le Docteur pensait enfin prendre un peu de repos après ses aventures à bord du Titanic en se réfugiant sur Terre, en 2011. Mais bientôt, des évènements étranges secouent la planète : un mystérieux criminel nommé Kira se prend pour un dieu et décide d'éradiquer les criminels de la surface de la Terre. Le Docteur décide d'arrêter cet homme, mais c'est sans compter la présence de L, un détéctive génial, qui pense qu'il veut lui mettre des bâtons dans les roues. Coincé entre deux élus s'affrontant à mort, le Docteur va devoir faire des choix qu'ils n'avait pas prévu, et il n'aura pas trop de sa mystérieuse compagne, Angel, et de l'équipe Torchwood, pour découvrir ce qui se trame derrière cette affaire. Docteur, docteur, attention : les dieux de la mort ne sont pas loin, et sait-tu s'ils peuvent voir ton nom ?

Spoilers : au moins les trois premières saisons de Doctor Who, ainsi que Death note, au moins les tomes 1 à 7 sur 12.


Disclaimer : Les personnages des séries Doctor Who et Torchwood appartiennent à la BBC Corporation, à Russell T.Davies et Stefen Moffat. La série Death Note appartient à Takeshi Obata et Tsugumi Ohba, ainsi qu'au Shônen Weekly Jump. Aucun de ces personnages ne sont ma propriété.

Beta : Keysapocalypses

Note(s) de l'auteur :
Une petite liste des personnages (non exhaustive) : Les personnages en gras sont les personnages que j'ai créés. Il se pourrait que certains personnages cités ne soient que mentionnés et non pas présents.

Le Docteur : Seigneur du Temps de 903 ans (n°10) et de 908 ans (n°11)
Angel Price : humaine de 21 ans, compagne du Docteur
Captain Jack Harckness : humain, âge inconnu, chef de Torchwood
Le Maître : Seigneur du temps, âge inconnu, pire ennemi du Docteur
L'Ange : Seigneure du Temps, 101 ans.
Martha Jones : 22 ans, étudiante en médecine, ex-compagne du Docteur

Light Yagami : humain, 19 ans, possesseur du Death Note n°1, Kira n°1
Ryuku : dieu de la mort, possesseur du Death note n°4
Misa Amane : humaine, 20 ans, possesseur du Death Note n°2, Kira n°2
Remu : déesse de la mort, posseseur du Death note n°3
L, dit Ryusaki ou Ryuga : meilleur détective du monde
Soichiro Yagami : Chef du bureau d'enquête sur Kira, père de Light
Totâ Matsuda : Jeune inspecteur de police membre du bureau d'enquête
Suichi Aizawa : second de Soichiro Yagami
Matu : dieu de la mort, possesseur du Death note n°0
Le roi des Shinigamis

Le chapitre 1 et suivants sont avec le docteur Tennant. Je vous le dirais quand Eleven apparaîtra ^^




Chapitre 1 : Angel Price

Citation:
Au milieu de Piccadilly Circus noire de monde, une tache blanche se détache dans la foule. Grande, mince, un peu maladive, avec des cheveux fins et courts comme un petit enfant. Une peau si claire qu'elle est presque transparente. Elle marche, traverse la place d'un pas aérien. Elle se retourne, et de grands yeux gris tristes, si tristes le contemplent sans le voir. Elle s'empêtre dans son manteau trop large, et son écharpe s'envole au dessus de la foule. Elle court, essaie en vain de la rattrapper... Le froid lui prend soudain la gorge, elle s'arrête pour tousser et perd de vue son foulard. Quand soudain...

L'homme a surgi de nulle part, sauté en l'air et rattrapé l'écharpe. Leurs regards se croisent. Le Docteur et elle se font face un instant. Il est si différent d'elle, si... fort. Il est comme le feu, et la glace, et la colère. Il est comme la nuit et l'orage au coeur du soleil. Il est âgé et éternel. Il brûle au milieu des temps et il peut voir l'histoire de l'univers. Et il est magnifique*. Ses yeux bruns chaud la fixent et c'est comme si le monde s'arrêtait de tourner.
Il lui rend sont écharpe, et sa main entre en contact avec celle d'Angel. Elle est si froide qu'elle sursaute. Elle s'était attendue à une main bouillante, comme la flamme qui brûlait dans ses yeux.
C'est comme s'ils s'étaient reconnus. Comme si plus rien d'autre n'existait, que le Docteur et l'Ange.

Il se sent tellement seul. Il n'y a plus personne à ses côtés, elle le sent, elle le sait, il est seul. Elle sait la reconnaître, cette solitude, elle l'a tellement vécue... Quant à lui, il a cet étrange sentiment de plénitude, de douceur. Ce n'est pas comme les autres, qu'il a croisé au cours d'une aventure, et qui fait route avec lui. Celle-ci fait route avec lui avant qu'ils y ait des aventures. Mais tout est si loin, si insaisissable...

Brutalement, un son les ramène à la réalité. Tous les écrans de Piccadilly, qui grouillaient de couleurs et de formes un instant auparavant, affichaient à présent la même image, des centaines de fois : un gigantesque K majuscule, dans une élégante police d'aspect ancien, noir sur fond blanc. En même temps que des millions de personnes sur des millions de télévisions dans le monde, le Docteur et Angel se tournent vers un des écrans. Pendant une seconde, la plus longue seconde de l'histoire, le monde entier s'arrête et retient son souffle. Puis, une voix, comme sortie des profondeurs de l'Univers, une voix mécanique, qui n'a plus rien d'humain, déclare :

-Bonjour a tous, habitants du monde. Je suis Kira, et je vous souhaite la bienvenue dans une nouvelle ère !


Chapitre 2 : Kira

Citation:
-Je suis Kira. Bienvenue dans une nouvelle ère.

A ces mots, la foule est secouée d'un mouvement de frayeur. Le Docteur fronce les sourcils. Mais qu'est-ce que c'était que ça encore ?

-Comme vous l'avez peut-être remarqué pendant ces derniers mois, de plus en plus de criminels décèdent de crise cardiaque dans leur prison. Eh bien, c'est à cause de moi. Ou plutôt grâce à moi. Oui, c'est grâce à moi que vos routes sont de plus en plus sûres, vos maisons de plus en plus protégées et vos vies de plus en plus belles ! Car je peux tuer n'importe quelle être sur cette planète. Oh, ne vous inquiétez pas, si vous êtes d'honnêtes gens, vous ne craindrez rien du tout. Mais si vous êtes un méchant garçon ou une méchante fille, alors... BANG !

La foule sursaute. Le regard du Docteur croise celui d'Angel. Elle aussi est abasourdie. Mais l'homme continue, de plus en plus hystérique :

-Vous pensez sans doute que je suis un menteur, un imposteur; Eh bien je vais vous prouvez mon pouvoir en tuant quelqu'un, maintenant, sous vos yeux !

A ces mots, l'écran zappe sur une chaîne de télévision brittanique, comme par hasard. Il s'agissait d'un vague talk-show présenté par un acteur dont il ne connaissait le nom que parce que ce dernier lui ressemblait et que Jackie Tyler lui en avait parlé. L'homme porte un magnifique costume bordeaux et rit aux éclats à la plaisanterie d'une journaliste. Il se tourne vers Angel, dubitatif :

-Vous pensez qu'il va tuer ce type, ce... Daniel Tevant ?

Angel hausse les épaules et lui fait signe de regarder, l'air terrifié. Le présentateur continue de rire, indifférent au fait que les trois quarts de la planète le regardent, terrifié. Les secondes défilent, interminables, quand soudain l'homme passe du rire à l'étouffement, les mains pressées sur sa poitrine. Il tire la langue d'un air pitoyable et s'écroule avant que quiconque sur le plateau n'ait eu le temps d'intervenir. L'image du K revient, mais le Docteur n'écoute plus ce qu'il dit. A la vue de cet homme mourrant, il ressent comme une nausée monter en lui.
Il déteste les tueurs. Il déteste ceux qui massacrent leur propre espèce presque plus que les autres.
Voilà pourquoi il se déteste.
Il porte la main à sa poitrine. Sensation humaine, trop humaine. Il a un haut-le-coeur. Il s'agenouille face au K et retient le flux au bord de ses lèvres. Une forme noire troue alors le ciel, et le cahier fend l'air comme la fatalité. Un simple cahier noir, comme un cahier d'étudiant. Avec cette question : Pourquoi maintenant ? Pourquoi cette chose comme seul remède au dégoût qu'il a de lui-même et de cet homme à la télévision et de toute cette populace qui regardait subjugée un homme en tuer d'autres en direct ? Soudain, l'idée. Il ne peut pas retracer le signal, mais il pouvait... Mais oui !
Il range le cahier dans une des poches de son long manteau et se relève. La nausée a disparu, remplacée par une soudaine détermination. Grave, il dégaine son tournevis sonique et...
BANG !
Les télévisions du monde entier s'éteignent brusquement. Le Docteur a bloqué le signal et grâce à son tournevis s'apprête à lui lancer une réplique dont il se souviendra. L'ensemble des personnes sur Piccadilly Circus regarde le Docteur. Il leur jette un regard glacial, puis il mumure :

-Angel, baissez-vous.
-Comment ça baissez-v...

Sa voix est étouffée par le Docteur, qui lui enfonce la tête d'autorité. Il pointe ensuite son tournevis sonique sur une caméra de surveillance. Le tournevis siffle un moment, et un autre BANG retentit. Le visage du Docteur apparaît sur tous les écrans.
La foule pousse un cri de stupeur. Il murmure à l'attention d'Angel :

-Et maintenant, regardez bien. Parce qu'à présent, plus rien ne pourra m'arrêter.

Il regarde droit dans les yeux l'oeil rouge de la caméra. Sur son visage est inscrite la colère, la colère du Seigneur du Temps. S'il y avait quelqu'un de l'autre côté de l'écran, il devait trembler de tous ses membres.

-Alors, Kira, c'est bien cela ? Vous avez dit que vous pouviez tuer n'importe quel être humain. Alors allez-y. Tuez-moi ! Allez, fait-le ! FAIT LE !

Il frappe sa poitrine, hystérique. Quelques secondes, quelques horribles secondes s'écoulent pendant lesquelles l'humanité entière retient son souffle, mais à l'autre bout, Kira reste silencieux. Le Docteur se met à rire, un rire presque fou, et hurle :

-Je vois ! Alors comme cela, vous ne pouvez me tuer. Très bien. Alors écoutez-moi bien, "Kira" : j'ignore combien d'êtres humains vous avez tué, et j'ignore combien vous avez l'intention d'en tuer mais sachez une chose : je suis le Docteur. Et je vais tous faire pour vous arrêter. Tout. Tant que je serais en vie, je vous traquerais, et je n'arrêterais pas tant que vous n'aurez pas cessé. Parce que je suis la justice !

Les écrans s'éteignent tous d'un même mouvement. Dans chacunes des places, tous le monde regarde autour de lui, persuadés d'avoir rêvé. Sur Piccadilly Circus, le Docteur, sous l'oeil ébahi de la foule range son tournevis et relève Angel, toujours assise à côté de lui.
-Venez avec moi, Angel. Venez et fuyez.
Il lui prend la main, et tous deux s'enfuient sans se retourner.

***

Quelque part dans New York, un jeune homme fulmine dans son fauteuil à roulettes de directeur d'entreprise. Le cheveu noir, polo blanc et jean troué, accroupi sur son siège comme un crapaud, il n'a pas vraiment l'aspect d'un PDG. Et pourtant, ce jeune homme, cet enfant dirige la Police. Pas une police, toute la Police. Et ce qu'il venait d'arriver l'avait mis dans tous ses états. Il tapote un numéro sur le clavier de son portable et porte le téléphone à son oreille du bout des doigts.

-Inspecteur Aizawa, ici L, dit-il en japonais.
-Ah, bonjour L ! répond Yagami d'une voix chaleureuse. Vous avez vu ce qui s'est passé ?
-Oui, j'ai vu.
-Et ça ne vous suffit pas pour innocenter le fils de monsieur Yagami ?
-Non.
-Allons, Ryusaki ! Nous l'avons surveillé pendant des semaines ! Il n'aurait jamais pu envoyer cette vidéo !
-Non, en effet. Mais il reste une infime probabilité. Enfin... Avez-vous des informations à propos de cet homme ? Ce... Docteur ?
-Non, aucune monsieur, réplique Aizawa d'une voix gênée. Seulement l'enregistrement de sa réponse à Kira.
-Je vois. Continuez tout de même à chercher. J'aimerais bien savoir comment ce Docteur à fait pour échapper à la mort alors qu'apparement le deuxième Kira pouvait tuer seulement avec le visage. Ah oui et essayez de retrouver d'où son signal à été envoyé.
-Ah, ça, nous le savons, monsieur Ryusaki, fit la voix enthousiaste de Matsuda dans l'appareil. Apparement, le Docteur aurait émis de Londres, Angleterre.
-Bon, très bien. Je vais prendre les mesures nécessaires.
Il raccroche et jette le téléphone sur un coussin d'un geste négligé. D'une main, il attrappe un cookie dans un bocal, et le l'autre, il pianote sur son ordinateur. Mais il n'y a rien. Ce "Docteur" n'existe pas. Tout ce dont il dispose est un misérable site amateur sur lequel les photos sont floues et ou le visage n'est jamais le même.
Cet homme n'a ni nom, ni visage. Soit cet homme est comme lui. Soit cet homme n'existe pas. Soit cet homme est mort. Soit, et cette dernière possibilité l'effrayait, il n'est pas humain.
L murmure alors pour lui-même :
"Docteur, Docteur, Docteur qui ?"


Chapitre 3 : Cahier

Citation:
-Venez et fuyez.
Elle lui prend la main. Comme ça, naturellement. Mais quand leurs paumes se touchent, elle sent... des images. C'est confus, si confus... Elle se dégage et s'arrête, alors qu'il ont quitté la place Piccadilly depuis un moment. Il se retourne, inquiet :

-Qu'est-ce qu'il y a ? Ca ne vas pas ?
-Non, c'est juste... Je ne sais même pas pourquoi je vous suis, fait-elle avec un petit rire gêné, presque triste.

Il y a des sanglots dans sa voix. Il trouve ça tellement mignon, et en même temps, quelque chose dans son attitude lui dit qu'il doit se méfier d'elle. Il murmure :

-Pourquoi ? Vous ne voulez pas venir avec moi ?
-Si mais... J'ai du travail.
-Comment ça du travail ? Demande le Docteur, éberlué. Vous n'êtes pas... Tu n'es pas... au lycée ?
-Non ! s'esclaffe Angel. Pourquoi, vous avez cru ? Non, non, je travaille moi.
-Mais... mais quel âge tu as ? Et dans quoi tu travaille ?
-J'ai 21 ans, et je travaille chez Google comme ingénieur en informatique.
-Mon Dieu !
-Il n'y a pas de mon dieu qui tienne ! Mais je dois y aller, j'ai du travail je vous ai dit.

Le Docteur reste sur sa surprise un instant et toise Angel de haut en bas. Elle n'a pas vraiment l'air d'un ingénieur. En vérité, se dit-il, elle n'a pas l'air de grand-chose. Juste d'une... le mot "ange pointe dans son esprit, mais il a l'impression de se répéter. Car elle lui fait penser à quelqu'un. Mais qui ? Il fait les cent pas en réfléchissant. Mais Angel ne peut pas l'attendre. Elle a du travail, et elle doit y aller.

-Au revoir, monsieur, et au plaisir de vous revoir.
-Quoi ? Mais attendez ! Une minute seulement...

Elle a déjà disparu au fond de la rue déserte. Le Docteur papillonne des yeux. Il avait à peine eu le temps de la rencontrer, et soudain...C'était comme si elle avait tout simplement disparu de sa vie.
Un ange peut-être, mais un ange qui passe.


***


-Ianto, tu me ferais un café ?
Jack se jette dans son siège et part d'un grand rire à la vue du visage déconfit de Ianto. Il se sentait heureux. Il y avait longtemps qu'aucun évenement étrange, aucun extraterrestre bizarre n'était venu troubler la douce quiétude des bureaux de Torchwood. L'équipe était toujours aussi soudée et tout le monde était presque heureux de ce calme mais Jack sentait comme du découragement dans l'air. Désoeuvrée, la brigade avait perdu sa raison de vivre.
Soudain, le téléphone de la ligne fixe de Torchwood sonne, sortant Jack de sa légère rêverie. Les cinq membres du bureau se précipitent en même temps sur le téléphone, mais après une très brève bataille, Jack parvient à décrocher et met immédiatement le haut-parleur.

-Allô ? Ici le capitaine Jack Harckness, de l'équipe Torchwood.

Au bout du fil, il y a un bref silence, comme une respiration. Avec un peu de recul, Jack vient à se demander : mais qui donc pouvait bien les appeller ? Seuls les Nations Unies avaient le numéro. Les Nations Unies et...

-Bonjour, ici L.

A ces mots, Jack retient une exclamation de surprise. L ? Le L ? Il ne se mêlait jamais de leurs affaires ! Eux s'occupaient des aliens, lui des criminels, chacun chez soi, couché, terminé. Qu'est-ce qui pouvait l'amener à prendre contact avec eux ? Après un instant de réflexion, le capitaine répond :

-Bonjour, L. Que ce passe-t-il ?
-Capitaine... avez-vous vu ce qui c'est passé ce matin, a la télévision londonienne ?
-Oh... - Le capitaine étouffe un rire – ce matin, j'étais... j'avais de la compagnie, si vous voulez savoir. J'avais pas vraiment le temps de regarder la télévision. Mais vous pourriez m'expliquer, non ?
-Peut importe, rétorque L, d'une voix qu'on sentait exaspérée derrière le brouilleur. Vous le saurez bien assez tôt. Pour l'instant, j'ai besoin de toutes les informations que la brigade Torchwood détient au sujet du Docteur.


***


-Ah... quelle belle soirée ! N'est-ce pas... Tom ?

Le Docteur s'étire sur une chaise de bar dans un obscur pub de Kilburn Road et fait un clin d'oeil au responsable du bar. Celui-ci lui jette un regard ahuri et balbutie :

-Hem... oui, vous avez raison. Il fait très beau. Mais comment vous connaissez mon nom ?
-Oh, j'ai entendu un type vous appelez comme ça tout à l'heure. Une espèce d'ivrogne avec un nez comme une tomate qui marmonnait des choses incompréhensibles. Personne ne fait attention aux ivrognes, mais ce sont parfois de vraies mines d'informations. Enfin ! Passons !

Il a débité toutes ces paroles d'un seul trait, les sourcils du fameux Tom se levant de plus en plus haut à mesure qu'il parlait, prêts à atteindre l'autre bout de son crâne chauve. Il secoue la tête pour reprendre ses esprits, encore un peu étonné, et annonce d'un ton très professionnel :
-Je vous sers un petit quelque chose ?
-Oui ! Un milkshake à la banane, si vous en avez. Sinon, rien. Au fait... Tom ?
-Oui monsieur ? Réplique l'autre alors qu'il s'active pour préparer le milkshake.
-Auriez-vous remarqué ces derniers temps quelque chose de bizarre, d'étrange... enfin, je veux dire, je viens de rentrer au pays, et tout le monde me semble un peu... stressé.
-Ah ça, c'est tout le temps à Londres, monsieur, s'exclame l'homme en appuyant sur le bouton du blender. Mais peut-être que vous avez raison. Après tout, tout le monde est à cran depuis l'affaire Kira.
-L'affaire Kira ? Pourriez-vous m'en dire un peu plus ?
-Vous ne savez pas ? Mai d'où rentrez-vous monsieur ? S'eclaffe Tom.
-Oh, je viens de loin, réplique le Docteur d'un ton théâtral. De très loin. Mais servez-moi donc ce milkshake – non, pas de rondelle de citron, juste le parasol, merci – et racontez-moi tout.

Le serveur lui pose un verre rempli d'un liquide épais et jaune et plante une paille dedans. Le Docteur se penche, pose ses lèvres sur la paille et commence à aspirer d'un air concentré, sans pour autant perdre une miette du récit de Tom.

-Ca a commencé il y a environ trois mois. Au début personne n'y prêtait attention, c'était tellement... enfin, des criminels meurent dans leur cellule tous les jours, alors... mais il y a quelque mois, de plus en plus de malfrats, à un rythme de plus en plus soutenu, décédaient subitement, en prison ou en cavale. Et à chaque fois, la cause de la mort était la même : une crise cardiaque sans raison apparente. Ca apparaissait comme le châtiment divin. Et celui qui causait ces morts, ce dieu fou ou magnifique, a été surnommé... Kira.
-Les dieux, ça n'existe pas, murmure le Docteur plus pour lui-même.
-En effet, réplique Tom. Kira n'était pas un dieu. Aussi fou que ça puisse paraître, Interpol à décrété que la seule explication possible était qu'il s'agissait... d'un meurtrier. Dès cet instant, le détective L à voulu s'emparer de l'affaire... depuis, il a établi l'impensable : Kira était japonais, il vivait dans la région du Kantô, il pouvait tuer n'importe quel être humain sans utiliser ses mains, au moyen seul d'un visage... et d'un nom.

Tom avait prononcé ce dernier mot d'un ton si théâtral que le Docteur ne put s'empêcher de sursauter. Un nom... Docteur qui ? Il ne devait pas y penser... D'une voix un peu nerveuse, il relance :

-Et puis ? Qu'est-il arrivé à ce Kira ?
-On en sait pas beaucoup plus, malheureusement. Le reste de l'affaire est conservé top-secret par L. C'est ce que disent les médias.
-Eh bien, soupire le Docteur. Ca doit être un sacré bonnet, ce L. J'aimerais bien le rencontrer.
-Rencontrer L ? Enfin, c'est bien la chose la plus impossible à faire ! Personne ne sait qui il est. On ne connaît ni son nom, ni son visage.
-Ce qui fait de lui la personne parfaite pour partir à la recherche de Kira... Impossible de le connaître, impossible de le tuer... Bien. Merci, Tom, je crois que je vais y aller.

Il dépose quelques pièces sur le comptoir et aspire une dernière fois un coup de jus de banane avant de claquer la porte du pub derrière lui. La nuit tombe sur Kilburn, mais son Tardis n'est pas loin, garé dans un petit terrain vague à l'écart de la route. Silencieux comme un chat, le Docteur enjambe une barrière et atterit au milieu d'une étendue herbeuse, fermée par des palissades et encadrée par de multiples maisons. Au milieu se dresse son Tardis, sa boîte bleue, son compagnon de toujours. Il s'aprête à tourner la clef dans la porte pour consulter ses instruments quand une voix retentit derrière lui.

-Pas si vite, Seigneur du Temps.

La sensation de nausée, la même que sur Piccadilly, cette sorte de dégoût de soit-même et des autres, l'envahit immédiatement. Il porte une main à sa poitrine et sent une chaleur l'envahir du côté droit. Le cahier lui brûle la peau. Il l'extirpe de sa poche et se jette à genoux devant la créature, le livre bouillant entre ses mains. Le Shinigami est immense, tout en longueur et en os, avec une peau grisâtre d'aspect fantomatique et de longues ailes déchiquetés. Ses deux yeux brillent d'un regard rouge et vide. Il jette un regard au visage du Docteur et sourit, si tant soit peu qu'il puisse sourire.

-Que me voulez-vous ? hurle-t-il d'une voix désespérée. Quel est votre désir ?
-Je suis un Matu, Dieu de la Mort. Et je crois que tu as quelque chose qui m'appartiens.


Chapitre 4 : Fuite

Citation:
-Je suis Matu, un Dieu de la mort. Et je crois que tu as quelque chose qui m'appartient. 

Chaque parcelle de son corps est en feu. Tout en cette chose le dégoûte, comme si quelqu'un hurlait dans sa tête "Vas-y, donne-lui, donne lui le cahier... débarrasse-toi du cahier, et oublie cette horreur... Donne-lui le cahier, et qu'elle parte, qu'elle parte le plus loin possible". Mais au fond, tout au fond, une autre voix s'élève. "Pourquoi je lui donnerais le cahier ? Je veux en savoir plus ! Et s'il faisait quelque chose de mal ?". Mais l'autre continue et assène "Allez, donne le-lui, qu'on en finisse..." "Non, je ne lui donnerais jamais" "DONNE-LE LUI !" "NON !"

-Comment-ça, "non" ? Non quoi ? 

Il avait crié ces derniers mots sans s'en rendre compte. Matu éclate de rire et dresse son ombre au-dessus du corps perclus de douleur du Docteur. Celui-ci gémit : 

-Pourquoi vous me faites ça ? Arrêtez ça ! S'il vous plaît... 
-Je ne fais rien du tout, réplique le Shinigami avec un sourire mystérieux. Absolument rien. 
-Alors pourquoi... Comment... 
-Tu le sauras bien assez tôt, Seigneur du temps. Mais en attendant, rends-moi le cahier. Tu fais vraiment pitié, dans cet état. Ce cahier t'es inutile, toi qui prétend ne vouloir tuer personne. Je ne veux que t'aider, Seigneur du Temps. C'est tout ce que je peux faire. Allez, donne-le moi, maintenant ! 

Le Docteur relève la tête et tend le Death Note au Shinigami. Mais alors que le monstre allait toucher le cahier, le Docteur craque et sort soudain un briquet. 

-Que fais-tu, Seigneur du Temps ? Demande Matu, pris au dépourvu. 
-Qu'allez-vous faire de cette chose ? Réplique le Docteur d'une voix glaciale. Quand je vous l'aurais rendue, que ce passera-t-il ? 
-.... 
-Réponds-moi. Réponds-moi ou je brûle cette chose comme si elle n'était que du papier ! 

Une lueur de peur passe dans les yeux du Dieu de la Mort, et le Docteur sent qu'il a touché juste. Il fait mine de mettre sa menace à exécution et approche le briquet du cahier. Soudain, le Shinigami hurle : 

-Ne brûle pas ce cahier, je t'en supplie ! 
-Dans ce cas arrête de me faire souffrir ! 
-Je ne peux pas ! Je te dis que je ne peux pas ! 
-Pourquoi ? Pourquoi ne peux-tu pas arrêter le feu qui brûle en moi dès l'instant ou je te vois, ou tu es près de moi ? 
-Parce que c'est contre-nature ! 

Le Shinigami sent qu'il a dit un mot de trop. Il pose involontairement les mains sur sa bouche, comme pour cacher ce qu'il venait de dire. Agacé, il tourne le dos au Docteur. Ce dernier hurle :

-Tu vas repartir ? Je croyais que tu voulais récupérer ton cahier. J'étais à ta merci ! Pourquoi ne viens-tu pas le prendre ? Hurle-t-il avec de la folie dans la voix. 
-Parce que le Dieu de la Mort ne peux reprendre le cahier de son possesseur que si celui-ci le décide ou décède et doit rester en sa compagnie dans l'attente de ce moment. 
-Donc, malgré les tortures de cinglé que tu peux m'infliger uniquement par ta présence, tu ne peux reprendre le cahier que si je le désire. Et ce cahier peut tuer des gens. Intéressant... Je crois que je commence à comprendre... Dis-moi, j'ai une question, une toute dernière : Est-ce que cet objet à un rapport avec l'affaire Kira ? 

Le Shinigami reste silencieux. Le Docteur à un mauvais sourire. 

-C'est bien ce que je pensais. Maintenant... Je suis vraiment désolé, Matu. Mais je vais garder le cahier encore un peu. 
-Alors prépare-toi à souffrir. 

***

-Monsieur Ryusaki, êtes-vous bien sûr de ce que vous faites ? Demande Aizawa d'une voix inquiète pendant que L s'occupe à empiler des Jamie Dodger. 

Le bureau d'enquête sur Kira est en pleine effervescence. Raito et Misa avaient quittés leurs cellules, déculpabilisés par la présence d'un troisième Kira, mais L conservait Raito en sécurité auprès de lui grâce à un système inédit : leur mains étaient menottées ensemble vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Misa... Il aurait préféré la laisser, mais elle avait tellement insisté

-Ne vous inquiétez pas, Monsieur Aizawa. Vous serez rentré pour revoir votre femme et votre fille d'ici quelques jours, je vous le promet, répondit L d'une voix rêveuse. 
-Mais tout de même, Ryusaki, est-ce bien prudent ? 
-La probabilité que Kira soit en Angleterre à été mulitipliée par 1000 et celle que ce Docteur y soit est d'environ 99.9%. C'est en Grande-Bretagne que ça se passe, et il est hors de question de laisser les branquinoles de Torchwood gérer l'affaire Kira tous seuls sous prétexte que le Docteur est sous leur juridiction. 

Il prend le Jamie Dodger du haut de la pile entre ses doigts et commence à le déguster avec fougue. Aizawa hausse un sourcil. Il ne savaient pas à quoi ressemblaient les agents de Torchwood, mais il était prêt à parier qu'ils avaient l'air d'être moins "branquinoles" que L, assis en crapaud et prêt à avaler ses doigts pour quelques gâteaux à la confiture. Soudain, Ryusaki bondit sur ses pieds. 

-Qu'y a-t-il, Ryusaki ? Demande Raito avec un sourire bienveillant. 

L jette un regard presque compatissant au jeune homme. Condamné à rester attaché à lui par des menottes jour et nuit, Raito ne dormait presque plus et n'avait qu'un seul rêve : que cette affaire cesse le plus tôt possible. Ryusaki éprouvait un pincement au coeur à l'idée de ne pouvoir exposer son idée à son seul... ami. Il pousse un soupir désolé et murmure : 

-Je viens de penser à quelque chose... Quelque chose d'important... Mais je ne peux t'en parler, Raito. Désolé. 
-Mais pourquoi ? 
-C'est entre le capitaine Jack Harckness et moi-même. 


***


Le vent caressait les herbes dans le jardin de la maison d'Angel. Elle s'assoit un instant sur le sol, caressant le tapis de verdure, perdue dans ses pensées. 

-Alors, ma chérie, déjà rentrée ? 

Sa mère. La voix la fait sursauter. Elle se retourne et répond, désinvolte : 

-Oh... C'était le bazar, au bureau, aujourd'hui, alors ils m'ont autorisée à rentrer. Tu sais, ils sont assez laxistes, chez Marks&Spencer... Et puis, mon patron est plutôt cool... 

La pensée de son "patron" fit frissonner Angel. Elle revoit un instant ce visage, avec ses yeux bleus magnifiques et ce sourire qui faisait pâlir d'envie n'importe quel publicitaire pour dentifrice. Lui pourrait être son patron. Elle l'avait vu en photo sur des documents confidentiels. Bien entendu, elle ne pouvait pas parler à sa mère de ces documents confidentiels... Elle préférait qu'elle croie qu'elle travaillait chez Mark&Spencer.
La sonnerie d'un téléphone fait éclater la bulle de rêve qui se forme autour d'elle. Elle jette un oeil au correspondant et devient encore plus pâle que d'habitude. Elle décroche. L'échange est bref, mais tendu. Soudain, elle raccroche et bondit sur ses pieds. 

-Mais... qu'y a-t-il, ma chérie ? 
-Je... j'ai du travail maman. Désolée. 

Sur ses mots, elle courre vers la voiture et démarre en trombe. Derrière elle, sa mère murmure sans qu'elle ne puisse l'entendre : 

-Fais attention, quand même, ma chérie. 


***


-Alors, vous l'avez localisé ? 

L'équipe Torchwood avait quitté son bureau de Cardiff depuis quelques heures et arrivait en banlieue londonienne à la vitesse de l'éclair. A l'intérieur de la voiture de l'équipe, c'était l'effervescence. Tosh pianotait sur son ordinateur afin de localiser le Docteur pendant que Gwen passait en revue tous les visus des caméras de surveillance installées sur Piccadilly, à Londres. Soudain, Jack s'exclame : 

-Bon, alors, on en est où ? 
-J'ai réussi à retracer son parcours du Tardis à Piccadilly, mais apparement, cette partie du trajet est inintéressante, réplique Gwen. Une fois sur Piccadilly, le visuel est trop difficile à interpréter, mais je dirais qu'il n'est pas seul pendant son speech. Il y a cette fille – elle montre Angel sur la vidéo – qui le suis jusqu'en dehors de Piccadilly. Après, ils se séparent vers Kilburn Road. 
-Attends, fait voir la fille de plus près, pour voir, s'exclame Jack. 
Gwen lui fait un zoom et lui passe plusieurs images. 
-On a déterminé qu'il s'agissait d'Angela Price, 19 ans, habitant chez ses parents sur Franklin Street. 
-19 ans ? Tu es sûre ? 
-En tout cas, c'est ce qu'il y a écrit sur la fiche de renseignements. 
-Et elle fait quoi dans la vie, cette Angel ? 
-Officiellement, rien. 
-Vous parlez d'Angela Price ? S'exclame soudain Tosh, habituellement si timide que tous sursautent. La Angela Price ? 
-Quoi, pourquoi, tu connais ? Répondent Gwen et Jack en choeur. 
-Oh oui, je connais. Enfin, je la connais plutôt son son nom de code. Angel, c'est comme ça qu'on l'appelle dans notre milieu. 
-Quand tu dis "notre milieu", fait Jack, c'est bien ce à quoi je pense... 
-Oui. Angel est une hackeuse professionnelle. Une surdouée des langues et langages de programmation. Pas un seul code ne lui résiste. Sainte de nom, mais démon de l'informatique. 

Soudain, un homme apparaît devant le pare-brise de la voiture Torchwood. Ianto pousse un hurlement de terreur et parvient à piler au bon moment. Jack sort de la voiture pour aider l'homme. Celui-ci se relève avec difficulté et tourne son visage vers Jack. Une expression de douleur extrême passe sur son visage. Jack fronce les sourcils. 

-Docteur ? 

Il est méconnaissable. Le visage griffé, le pardessus taché, on avait l'impression qu'il s'était roulé sur le bitume pendant des heures. Il se saisit des mains de Jack et se relève avec difficulté. 

-J'ai... j'ai fait... une bêtise... Je...Laissez-moi... Je dois... 

Il pose ses mains sur les tempes de Jack sans plus de cérémonie. Le cahier tombe sur le sol. Timidement, Ianto le ramasse et le donne à Owen, qui à son tour le montre à Gwen et Tosh. Jack regarde le Docteur sans comprendre. 
Les souvenirs du Seigneur du Temps déferlent sur lui telle une tempête. Le Docteur n'a pas le temps de doser, il lui lance toute la scène en pleine figure avant de murmurer cette unique phrase : 

-Shinigami... J'en sais assez. J'y renonce. 


***


Quelque part ailleurs dans Londres... 
-Miss Angela Price ? 
La voix est mécanique, inhumaine, mais différente de celle de Kira. 
-Qui est à l'appareil ? Murmure-t-elle d'une voix mal assurée.
-Ici le détective L. 
-Que me voulez-vous, L ? 
-J'aurais besoin de vos services. 
-Quels services ? 
-J'ai besoin de vos talents linguistiques face à Torchwood. 
-Quoi ? Je suis une hackeuse, pas un guide touristique. 
-Oh, mais je ne parlais pas de vos compétences en japonais. Je parlais de vos compétences d'infiltration. 
-Et qu'est-ce que vous voulez que je fasse ? 
-Infiltrer Torchwood. 
-Et si je refuse ? 
-Alors, je révelerais au monde entier ce que vous êtes vraiment.


Chapitre 5 : Montre-toi

Citation:
Bidibidip. Bidibidip. Bidibidip.

-Comment va-t-il ? Murmure Gwen, inquiète.

Jack ne répond pas. Toute sa personne est plongée dans la contemplation de cet être qui respire faiblement, un éléctrode sur la poitrine. L'hôpital avait accepté leur venue sans poser de questions, mais il sentait aux regards en coin des infirmières que ça n'allait pas tarder. Ne pouvait-elle pas simplement laisser tranquille ce pauvre hère solitaire ? Il attrape distraitement la main du Docteur, et sens son pouls battre dans les veines de son poignet. Le rythme régulier des tambours.

-Il en a bavé, murmure Jack. Il m'a fait voir ses souvenirs.

Gwen fronce les sourcils, interloquée, mais ne bronche pas. Elle avait vu trop de choses étranges à Torchwood pour en tenir compte. Elle se contente de balbutier :

-Mais... Le cahier... qu'en fait-on ?
-Pour l'instant, c'est Ianto qui a été désigné comme propriétaire. Il est en route vers l'aéroport, où nous devrons rejoindre L et sa bande.
-Et il sait que...
-Etant donné les circonstances, nous avons préféré jouer carte sur table.
-C'est à dire...
-Tout lui dire. Il ne nous crois pas, et je pense qu'il a déjà mis quelqu'un sur la piste pour récupérer les vraies infos. Mais il n'y a rien d'autre que ce que nous lui avons dit.
-Mais... Dans quel but lui dire la vérité ?
-A ton avis Gwen ? Il a déjà mis quelqu'un sur notre dossier. Et je te parie cent contre un que cette fille, là, cette Angel, est déjà sur notre piste. Elle ne devrait pas tarder à se pointer ici, à l'heure qu'il est.

Il éclate de rire. Soudain, le tranquille cardiogramme du Docteur s'emballe. Jack entend des pas sourds dans le couloir de l'hôpital. Quelqu'un venait, le seigneur du temps le sentait, mais pourquoi est-ce qu'il pouvait le sentir ?
Soudain, la porte de la chambre claque comme un coup de tonnerre. Un groupe d'hommes entrent dans la chambre déjà surpeuplée. A leur tête, un inspecteur japonais d'une quarantaine d'années, à la moustache imposante, fixe Jack comme s'il était un saltimbanque au sourire dentifrice. Derrière lui, trois policiers japonais en costumes prennent instinctivement la même posture que leur chef. Mais malgré tout le spectaculaire de leur entrée, une seconde équipée, plus dicrète mais plus étonnante encore : un jeune homme châtain en costume marron et une jeune japonaise gothic lolita poussant un brancard au bout duquel est accroupi un adolecent maigrichon aux yeux de panda. Sur le brancard est étendue une jeune fille blonde à la peau blanche comme du lait.

-Capitaine, nous avons un grave problème, annonce Soichiro Yagami.

***

Quelques temps, années, heures auparavant...

-Maman, tu crois qu'un jour j'aurais un petit ami ?

Angela, seize ans, allongée sur le canapé. Ses immenses lunettes lui mangent la moitié du visage. Ses cheveux sont à peine plus clairs, et un peu plus longs qu'à dix-neuf ans. Mais c'est toujours le même corps, si petit, si maigre, si faible... Elle porte des pulls géants pour cacher sa peau d'ivoire. Elle se met dans le fond de la classe même si elle ne voit rien. Elle se sent idiote et inutile au monde. Le seul moment ou elle se sent heureuse, c'est devant un ordinateur. Elle manipule les codes plutôt pas mal, elle n'est pas une crack mais elle progresse doucement. Son attitude geek est peut-être la cause de ce manque d'amis.
Sa mère jette un regard désolé à son moineau de fille. Une boule se serre quelque part dans son ventre. Elle ne supporte pas de voir sa... sa fille si malheureuse. Elle se demande... Peut-être que le temps est venu. Oui, sans doute que le temps est venu. Dans un geste inexplicable, elle attrappe un objet sur le rebord de la cheminée. Les larmes coulent sur ses joues... elle ne veut pas voir son bébé partir mais, au fond, elle sait qu'Angela ne sera jamais heureuse comme elle est. Elle murmure :

-Ma chérie...
-Oui maman ?
-Prend ça avec toi.
-Qu'est-ce que c'est ?
-Je... Tu verras. Prends, c'est tout. Garde-le toujours avec toi. Et quand tu seras seule, perdue dans le noir, quand tu n'auras plus aucun moyen d'échapper à ton destin, alors tu pourras l'ouvrir, mais seulement à ce moment précis. Tu as compris, mon ange ?

Elle lui met l'objet autour du cou, et l'embrasse sur le front dans un élan de triste affection. Elle regarde son enfant retourner à ses occupations le coeur libéré d'un énorme poids, mais, en même temps, une question la taraude : qu'allait-il se passer le jour ou Angela ouvrirait la chose ?


***


Angel roulait à toute allure à travers Londres. Les liens entre les évenements restaient flous dans sa mémoire, mais une voix dans son coeur semblait lui hurler la direction à prendre. Mais sa pauvre conscience d'humaine peinait à tout rassembler. Cependant, elle était sûre de trois choses : premièrement, l'affaire Kira n'était pas une affaire criminelle comme les autres, car elle impliquait Torchwood, et que Torchwood était une agence spécialisée dans la recherche de phénomènes extraterrestres. Donc, le pouvoir de tuer de Kira était extraterrestre. Deuxième élément, le Docteur. Elle se sentait connectée au Docteur, et elle sentait que c'était en lui que se tenait la clé de sa vie. Troisième chose... L. Le détective avait fait appel à elle, c'était donc qu'il ne pouvait résoudre le problème par lui-même. Et que donc elle détenait un quelque chose de crucial. Le cahier ! Le cahier qu'il avait ramassé pendant son discours à Kira !
Et elle qui foncait à travers la ville, suivant la voix de son pendentif.

Soudain, une voiture surgit devant elle. Ianto Jones, de retour de l'aéroport, l'ensemble du bureau d'enquête dans sa grosse voiture noire. Et cette femme qui apparaît devant eux... Il tente de freiner, mais il est trop tard. Les deux bolides sont lancés à grandes vitesse, la collision est inévitable. Il n'y a aucun moyen d'échapper à son destin.

Angel est éjectée de son siège. Elle vole à travers la rue et atterit deux mètres plus loin. Dans sa chute, l'objet qu'elle porte autour du cou, petite chose ronde qu'elle n'a jamais ouverte, se perd et se brise sur le bitume à côté d'elle.
Une intense lumière jaillit alors de l'objet. Ianto quitte la voiture, affolé, suivi de près par le Shinigami Matu, hilare. Patiemment, la lumière s'approche d'Angel, et pénètre en elle. Une intense douleur envahit alors le corps d'Angel, et elle se sent immédiatement tomber dans un trou noir.

_________________


Loony and proud yeah !

http://baraqueafrites.xooit.com/index.php


Dernière édition par Angel le Dim 29 Jan 2012 - 13:06; édité 11 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 13 Jan 2012 - 21:15    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Joe X
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2011
Messages: 146
Localisation: France
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Ven 13 Jan 2012 - 23:16    Sujet du message: Doctor Note [PG 13] Répondre en citant

Je n'ai pas encore lu, mais je tiens a dire que l'idée de mélanger les deux est excellente (compte tenu qu'on ne connais pas le nom du Doc).
_________________
Connu par toutes les races Aliens comme étant "Celui sur qui la pluie tombe, même en intérieur" .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Keysapocalypses
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2012
Messages: 105
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Ven 13 Jan 2012 - 23:17    Sujet du message: Doctor Note [PG 13] Répondre en citant

Jolie mise en bouche.

Un style intéressant également. Raconter l'histoire de cette façon est vraiment bien, cela permet de mieux se mettre à la place des personnages.

Et ton intrigue est vraiment unique. Mettre en scène l'histoire de Death Note afin de confronter les esprits les plus brillants des deux séries... Sublime !!!
_________________

Revenir en haut
Angel
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2012
Messages: 653
Localisation: Au find fond de mon pot de Nutella
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猪 Cochon

MessagePosté le: Lun 16 Jan 2012 - 22:09    Sujet du message: Doctor Note [PG 13] Répondre en citant

Chapitre 2 posté. Là l'histoire commence vraiment... Je n'introduis pas tout, on va y aller petit à petit parce que ce que j'ai en tête est assez complexe... chapitre 3 en cours.
_________________


Loony and proud yeah !

http://baraqueafrites.xooit.com/index.php
Revenir en haut
Keysapocalypses
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2012
Messages: 105
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Lun 16 Jan 2012 - 22:39    Sujet du message: Doctor Note [PG 13] Répondre en citant

GNAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH (hystérie totale)

Trop hilarant. J'adore vraiment.

Vite vite vite, la suite.

Je n'en peux déjà plus d'attendre, alors que j'ai lu le chapitre il y a 20 secondes.

En tout cas, chapeau bas. Excellente entrée en matière.
_________________

Revenir en haut
Angel
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2012
Messages: 653
Localisation: Au find fond de mon pot de Nutella
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猪 Cochon

MessagePosté le: Lun 16 Jan 2012 - 23:10    Sujet du message: Doctor Note [PG 13] Répondre en citant

Contente que ça te plaise, je vais essayer de poster le troisième chapitre le plus tôt possible. En fait les 4 premiers chapitres sont déjà écrits (lol je sens que je vais me faire assassiner) mais il faut que je les corrige. Mais j'essaierais de mettre ça, à défaut de demain, au moins après-demain ou jeudi.

PS : pour ceux qui ne seraient pas au clair avec Death note (parce que je viens de voir que tout ça n'est pas super-clair du point de vue de Death note) : les évenements ont lieu quand Light est enfermé et que Rem va donner un cahier à un autre Kira (le Kira n°3).
_________________


Loony and proud yeah !

http://baraqueafrites.xooit.com/index.php
Revenir en haut
Keysapocalypses
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2012
Messages: 105
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Lun 16 Jan 2012 - 23:20    Sujet du message: Doctor Note [PG 13] Répondre en citant

Non il n'y a pas de raison de te massacrer.

C'est important de bien soigner son écriture, car ça donne plus de plaisir aux gens qui lisent ta fic.

Par exemple, moi dans la mienne je corrige bien tout comme ça on comprend plus facilement.

Par contre la différence avec toi c'est que j'ai jamais de chapitre d'avance, quand j'en finis un, je suis pas souviens certain de ce que je mettrais dans le suivant.

Du coup j'improvise au fur et à mesure, et j'aime beaucoup faire ça.

Mais ton style est génial aussi. Sérieux et pourtant drôle (je trouve)
_________________

Revenir en haut
Angel
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2012
Messages: 653
Localisation: Au find fond de mon pot de Nutella
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 18 Jan 2012 - 00:05    Sujet du message: Doctor Note [PG 13] Répondre en citant

Chapter 3 online !

Voilà, un petit chapitre mignon tout plein... J'essaie de faire de mon mieux pour que l'histoire ne s'essoufle pas mais j'avais besoin qu'il y ai un minimum d'explications... Ceux qui on déjà lu Death note connaîtront sans doute tout ça par coeur, mais attendez de voir un peu la suite... héhé
_________________


Loony and proud yeah !

http://baraqueafrites.xooit.com/index.php
Revenir en haut
Keysapocalypses
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2012
Messages: 105
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Mer 18 Jan 2012 - 00:23    Sujet du message: Doctor Note [PG 13] Répondre en citant

Dois-je li dire, ou non ???

Bon je ne le dit pas.


Oh et puis si:


- Trop Biennnnnnnnnnnnnnnnnnnn !!!

La suite, la suite... When the next ?
_________________

Revenir en haut
Angel
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2012
Messages: 653
Localisation: Au find fond de mon pot de Nutella
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mar 24 Jan 2012 - 22:46    Sujet du message: Doctor Note [PG 13] Répondre en citant

Nouveau chapitre édité !

Voilà, je m'éloigne un peu de l'affaire Kira pour mieux me recentrer sur Angel et Torchwood... Mais ne vous inquiétez pas, nous repartirons à la recherche du troisième Kira un peu plus tard, et les fans de Raito pourront s'en donner à coeur joie...
_________________


Loony and proud yeah !

http://baraqueafrites.xooit.com/index.php
Revenir en haut
Keysapocalypses
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2012
Messages: 105
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Jeu 26 Jan 2012 - 01:03    Sujet du message: Doctor Note [PG 13] Répondre en citant

Pour ma part je tiens à dire que je suis devenu le bêta de cette fan-fiction à partir de ce chapitre.

Au fait Angel, tu avais pas besoin de mettre des majuscules en plein milieu de mon pseudo. Vu comme tu l'a écrit, on croirait que je suis une entité (divinité ?).

Sinon que dire de plus ??? J'adore ton travail, et c'est cette raison qui m'a poussé à vouloir te venir en aide.

Je suis toujours aussi impatient de découvrir la suite de ton histoire.
_________________

Revenir en haut
Angel
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2012
Messages: 653
Localisation: Au find fond de mon pot de Nutella
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猪 Cochon

MessagePosté le: Dim 29 Jan 2012 - 12:54    Sujet du message: Doctor Note [PG 13] Répondre en citant

Nouveau chapitre sorti !

Le chapitre 5 est plus centré sur Angel, mais le chapitre 6 sera plus proche de Death note ^^

Enfin, cette fic est plus doctor que note...
_________________


Loony and proud yeah !

http://baraqueafrites.xooit.com/index.php
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:04    Sujet du message: Doctor Note [PG 13]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Cross-over whoniverse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com