Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Film US] The Man from Earth
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Science-Fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lennox
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2011
Messages: 2 829
Localisation: CIA Tower
Masculin

MessagePosté le: Mar 20 Mar 2012 - 12:44    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth Répondre en citant

The Man from Earth : 2007
Scénario : Jerome Bixby
Réalisateur : Richard Schenkman
Acteurs : David Lee Smith, John Billingsley, Ellen Crawford, William Katt, Annika Peterson, Richard Riehle, Alexis Thorpe, Tony Todd
Disponible en DVD et VoD




Je souhaite aujourd'hui ouvrir ce topic pour vous parler d'un des films qui m'a le plus marqué au cours de ces derniers mois, voir de ces dernières années. Pour résumé brièvement l'histoire de The Man form Earth, c'est l'histoire d'un homme, John Oldman, un trentenaire (en apparence) professeur d'histoire à l'université qui décide du jour au lendemain de quitter son poste et de déménager. Sur ce, ses collègues viennent le voir chez lui pour fêter son départ et essayer de comprendre ses motivations. Très rapidement John leur avoue qu'il est âgé de 14 000 ans.

Voici ce sur quoi le film repose : un homme racontant sa longue vie hors du commun à ses amis. Si lorsque l'on lit un bref résumé de ce film on s'attend à une succession de flashback retraçant les moments forts de la vie de John, on se rend rapidement compte qu'il ne s'agit pas de ce genre de film. En effet The Man from Earth est un film beaucoup plus intimiste puisque 95% du film prend place dans le salon du héros autour de la cheminée, le film n'étant qu'une longue conversation entre les personnages. Un fait inhabituel où l'action laisse place à la narration pure. Un élément qui peut en rebouter plus d'un mais ce serait une erreur car il s'agit ici d'un film fondamentalement profond qui nous pousse à nous interroger sur la nature de l'Homme, la création de l'Univers, la religion et bien d'autres choses encore.

On suit alors ce personnage nous raconter sa vie : le début de sa vie comme Homme des cavernes, son ressenti par rapport à l'ère glacière, au déplacement des continents, sa rencontre avec des personnages historiques tel que Van Gogh, Christophe Colomb ou encore Boudha.

L'excellente idée qu'a eu ici l'auteur de cette histoire c'est de constituer l'audience du héros d'universitaires. Ainsi on retrouve un anthropologue, un archéologue, un biologiste et un psychiatre qui tour à tour tenteront d'expliquer ou de réfuter les dires du héros. Ce qui fait ici la force de ce film s'est sans aucun doute les réactions des personnages face à l'histoire de John. Certains l'accepteront, la rejeteront ou plaisanteront. Mais tous seront profondément touchés par cette histoire, s'inquiétant pour la santé mentale de leur ami ou voyant leurs croyances scientifiques voler en éclat.



Mais c'est vers la moitié du film que celui prend une tournure inattendu.

À la question de ses amis : As-tu été un personnage historique ? John leur avoue qu'il n'a été nul autre que Jésus. S'il ne prêtant pas avoir jamais été le fils de Dieu et avoir accompli des miracles il raconte qu'à la suite de sa rencontre avec Boudha il partit au Moyen-Orient pour tenter de transmettre l'idéologie boudhiste. Ce fût l'église par la suite qui déforma son message en créant tout un mythe autour du héros. Cette révélation mettra en branle encore d'avantage toutes les croyances du groupe, certains inquiets d'autres hurlant au blasphème. À la suite de quoi s'en suit une longue réflexion sur la religion : comment beaucoup d'histoires religieuses proviennent en réalité de contes païens, comment le message d'un homme peut être déformé pour servir l'intérêt d'une institution.


Je vous conseille donc fortement ce film qui pour moi n'a pas rencontré le succès qu'il mérite. Si vous n'avez pas peur de remettre en question ce que vous savez sur notre monde, la nature de l'Homme ou la religion, n'hésitez pas. Mais n'oubliez pas qu'il ne s'agit ici que d'une œuvre de fiction.Smile
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 20 Mar 2012 - 12:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lina
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 2 922
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mar 20 Mar 2012 - 14:38    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth Répondre en citant

O_O *MODE amazon fureteur ON*
_________________
Source
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
lina
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 2 922
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mar 20 Mar 2012 - 17:06    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth Répondre en citant

Bon après avoir vu le trailer qui m'a spoilé tout le film et avoir commandé sur amazon, je viens de le voir quand même sur internet. Et j'ai adoré...
Le passage biblique est énorme. Quant au black qui dit "bon je vais me faire un star trek pour checker ma santé mentale" ça clôture bien l'affaire.
Merci pour cette découverte... Aujourd'hui donc à part avoir regardé la saison 11 en entier de DW, le documentaire et ce film. J'ai rien foutu. Tu parles d'une journée productive xD
_________________
Source
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lennox
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2011
Messages: 2 829
Localisation: CIA Tower
Masculin

MessagePosté le: Mar 20 Mar 2012 - 17:10    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth Répondre en citant

Tu as trouvé la saison 11 de DW?! Tu me dira où? ^^ J'imagine que tu voulais dire la saison 1. C'est pas très fin ça alors que y'a le marathon sur la saison 1 en ce moment...

Pour revenir sur le film, j'aurai trouvé ça énorme si le mec à la fin disait "je vais regarder Doctor Who pour me changer les idées". Mais on peut pas tout avoir ^^
_________________
Revenir en haut
lina
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 2 922
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mar 20 Mar 2012 - 17:12    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth Répondre en citant

Saison 11 des classiques ^^

Ouais une façon de le narguer "t'as peut être vu van gogh, t'as peut être été Jésus, t'as 14 000 ans mais tu peux pas aller dans les étoiles TOI"
_________________
Source
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
lina
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 2 922
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mar 20 Mar 2012 - 17:16    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth Répondre en citant

Silence "Lennox" Will fall and be exterminated a écrit:
C'est pas très fin ça alors que y'a le marathon sur la saison 1 en ce moment...



Alors là... Déjà que je dois me frapper les 3 premières saisons en VF ça serait du pur masochisme de me faire des diffusions en plus xD surtout pour la voix de Rose et des Daleks que je peux juste pas supporter.
Moi, trahir le marathon? Come on. Même si demain je pourrai pas être la pour la diffusion x_x
_________________
Source
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Matt181095
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2012
Messages: 474
Localisation: Bretagne, 102 ap. J.-C.
Masculin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 28 Nov 2012 - 02:37    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth Répondre en citant

Je ne sais pas ce que les critiques en pensaient au moment de sa sortie, et ça m'importe peu. Je ne connais pas non plus l'avis des spectateurs (à part vous deux). Tout ce que je peux dire, c'est qu'il s'agit du plus beau film que j'ai eu l'occasion de voir dans ma vie (ou plutôt "mon début de vie"). Je te remercie de me l'avoir conseillé, Lennox.

Au départ, j'ai eu du mal à l'apprécier. Non pas à cause d'une faille dans l'histoire (quoique, déjà, un homme des cavernes de 14 000 ans, on ne demande qu'à en jaser ^^), mais dans sa manière de la mettre en scène : je m'imaginais, comme tu le dis dans ton résumé, qu'il s'agirait d'une succession de flashbacks racontant la vie du héros (dans l'ordre ou pas), entrecoupée de scènes intimistes où chaque personnage commenterait ce qu'il dirait, poserait des questions... Mais, finalement, j'ai réussi à surpasser cet "obstacle" et compris que la narration rendait l'histoire plus riche et émouvante que si les scènes racontées étaient montrées aux spectateurs, pour plusieurs raisons.

1. Tout comme les amis de John Oldman, nous ignorons si ce qu'il raconte est la vérité ou non.

Tout semble corroborer ce que dit John Oldman... et le problème vient de là, justement. Comme l'affirme Karl Popper, toute science - et par là, j'entends également "toute vérité" - demande à être, au moins une fois, réfutée pour être plausible : ce qui ne peut être infirmé d'une quelconque manière (comme la psychanalyse de Freud, qui prétend analyser l'inconscient) est donc suspect et ne doit pas être cru. Appliquons alors cette affirmation à l'histoire d'Oldman : aucune preuve ne permet de vraiment confirmer qu'Oldman dit la vérité, de même qu'il n'existe aucune preuve infirmant ce qu'il dit. C'est d'ailleurs ce que dit Art, l'archéologue, dans les premières minutes du film : on ne peut pas prouver la véracité de ses propos par des preuves. Mais, si on prend le raisonnement inverse, quels éléments nous permettent de dire qu'il ment ? Aucun.

Je pense que c'est une des raisons pour laquelle le scénariste a choisi la narration pour son film, plutôt que l'action : nous doutons, tout comme les scientifiques réunis dans la maison de John ; nous réfléchissons à ses paroles tout au long du film, en passant d'un questionnement à un autre, et en croyant ou en niant ce qu'il dit... Des flashbacks qui nous auraient montré des moments de sa vie auraient prouvé qu'il avait bien vécu ce qu'il prétend avoir vécu : nous aurions ainsi été dans une logique de "John doit prouver aux autres qu'il dit vrai", et nous aurions été au courant de la vérité. Nous aurions alors attendu que le "héros" (John Oldman) batte les "opposants" (ses amis) de cette histoire grâce à des "adjuvants" (les flashbacks), en se demandant avec mépris et agacement "mais pourquoi ne reconnaissent-ils pas la vérité ? Ils sont idiots ou quoi ?" Or, ce n'est pas du tout ce qu'on a voulu dire dans ce film : le but n'était pas de montrer, mais de suggérer afin de faire réfléchir tous les spectateurs (fictifs et réels) autour des notions abordées, comme la religion, la création, l'histoire du monde... Tout le monde affirme que ce que raconte John Oldman est improbable... mais tout le monde demande à y croire, et c'est pourquoi la narration a une place si importante : sans elle, pas de questionnement possible. Le film s'en serait retrouvé amoindri.

2. Ce choix rend l'histoire plus agréable et permet de voir les réactions des personnages de manière directe.

Un scénario construit sur une alternance entre scènes de narration et scènes d'action aurait eu plus de chances d'être bâclé, car ces deux types de scène s'en seraient trouvées fortement dégradées, notamment les scènes de narration. L'interruption de n'importe quelle scène entraîne la frustration : on se plaint que la narration ait coupée l'action alors que tout semblait être sur le point de s'accomplir, ou que l'action ne nous permette pas d'entendre la narration jusqu'à la fin et brise le suspense, et j'en passe. En ne choisissant exclusivement que la narration, en alternant avec des scènes plus "terre-à-terre" mais qui restent cependant dans cette thématique (les personnages qui s'interrogent dans le dos de John pour savoir s'il ment, le psychologue qui part parce que sa femme est morte et que John parle de sa résistance aux maladies les plus graves...), le scénariste a écrit une histoire au rythme continu, sans interruptions ni saccades qui auraient ralenties le film et auraient dérangées les spectateurs.

De plus, voir les mêmes personnages tout le long du film et les entendre parler, plaisanter, nier ou poser des questions sans être interrompus permet de mieux voir chacune de leurs réactions : celle d'Edith qui est bouleversée par la révélation de John mais continue à ne pas y croire, celle du psychologue qui désespère d'entendre ces "élucubrations" parce qu'il vient de perdre sa femme, celle d'Art qui s'énerve facilement lorsqu'il ne trouve pas rapidement une réponse, celle du biologiste qui plaisante sur tout ce que John dit... Nous réussissons à mieux voir la "logique" des réactions, et celles-ci nous révèlent beaucoup de choses sur les personnages en eux-mêmes.

3. La narration a permis d'aborder des notions difficiles d'une très belle manière.

Parler de choses aussi complexes que la vie, la mort, le temps, l'espace, la culture, la religion... est très dure, surtout en philosophie. Ce film n'est pas censé apporter la lumière sur ces questionnements qui découlent de notre essence (je vous mets au défi de me trouver une personne qui ne s'est JAMAIS posé ces questions ! Bien sûr, vous ne pourrez pas, car l'humain est essentiellement en quête de savoir y répondre), mais nous amener à y réfléchir d'un point de vue autre que celui fourni par des manuels scolaires, en nous montrant la manière dont pouvait vivre un être quatorze fois millénaire : comment voit-il le monde et son évolution ? A-t-il la même définition de la réalité que nous ? Peut-il affirmer, de but en blanc, qu'il est quelqu'un d'autre que ce qu'il paraît être ?...

La manière dont John Oldman raconte l'histoire est très émouvante. Bien qu'il soit vieux de 14 000, il ne s'y connaît pas plus que les autres : il semble pratiquement aussi ignorant de la période à laquelle il vivait que ses amis, tout simplement parce qu'il a toujours évolué en même temps que le monde et les hommes et, qu'à cette époque, il n'avait aucun référentiel sur lequel s'appuyer (les livres, les découvertes scientifiques...). Il n'est pas un être immortel dotée d'une connaissance infinie (l'être parfait si on considère ça d'un point de vue platonicien), mais simplement un homme des cavernes qui a eu de grandes difficultés à s'adapter au monde parce que celui-ci est en perpétuel changement (il doit donc réactualiser ses connaissances à chaque fois, et il ne peut le faire qu'en étudiant : comprendre le monde, c'est donc à la fois sentir ET utiliser son esprit de différentes manières) et ne l'accepte pas pour ce qu'il est (rejeté par les siens parce qu'ils pensaient qu'il volait leur force vitale, crucifié pour avoir voulu apporté le savoir du Bouddha en Occident, insulté par ses propres amis qui pensent qu'il est un menteur ou un cinglé pendant la majorité du film...). Tout ce qu'il a vécu - les désastres, les maladies, la mort de proches - ne l'a pas rendu insensible, mais j'ai tout de même senti une forme de détachement qui m'a fait mal au coeur (notamment à la fin du film, mais je n'en dis pas plus...) : comme il se sait à la fois toujours et jamais vieillissant, tel le Capitaine Jack, il sait également qu'il ne peut pas s'attacher facilement à des personnes, sous peine d'être sans cesse brisé.

Pour moi, la scène la plus triste du film est le moment où il affirme que tout ce qu'il a raconté n'était qu'une histoire inventée pour voir combien de temps passerait avant qu'ils ne se rendent compte de la supercherie. En vérité, s'il nie ce qu'il a vécu et oublie ainsi sa propre identité, c'est pour éviter de causer plus de mal à ses amis et de finir en internat. Il a donc dû oublier tout ce qu'il était, l'espace de quelques minutes, pour "sauver sa vie", en quelque sorte. C'est vraiment triste, car il n'y a pas plus cruel de la part de quelqu'un que de faire oublier à autrui ce qu'il est.


En résumé (pour ceux qui n'ont pas eu le courage de lire jusqu'à la fin) : je vous conseille fortement ce film. Il vous amènera à aborder les choses de manière moins pragmatique et terre-à-terre, et à considérer que chacun a sa propre vision des choses.

_________________
"On oublie souvent de le dire, mais ne pas mourir est important." Knarf (http://www.knarfworld.net/)

Revenir en haut
lina
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 2 922
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mer 28 Nov 2012 - 03:03    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth Répondre en citant

Ça c'est de la critique qui torche!!

Je propose qu'on élise notre Lennox en conseiller cinéma ^^
Faut que je revois ce film. À force qu'on en parle je vais devoir déballer mes cartons juste pour attraper le DVD.

Critique super mon matou.

Pour résumer, oui c'est que du raconté. Parce qu'on a quand même cette sensation à la fin du "bon... Je suppose qu'il dit ça pour qu'on laisse tomber le sujet... Mais... Et si... Tout était faux?"
Et ce moment de flottement là où t'es juste tiraillé c'est trop bon.
La fin finale me tue à chaque fois lorsqu'on comprend vraiment si oui ou non il a bien 14000 ans.
Oh yes, prochain soir DVD ça va être ça avec tout le monde! Vous êtes invités.
_________________
Source
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lennox
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2011
Messages: 2 829
Localisation: CIA Tower
Masculin

MessagePosté le: Mer 28 Nov 2012 - 12:41    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth Répondre en citant

Et bah dis donc en en voilà une critique qui torche son ood comme dirait Lina Mr. Green

Je suis ravi que ça t'ai plu Matt (même si je ne suis pas vraiment surpris). En ce qui me concerne la 1ere fois que j'ai regardé le film je n'ai jamais douté une seconde des propos de John Oldman. Sans doute parce que je voulais vraiment y croire. A mon avis si le film se serait terminé réellement sur l'aveu qu'il s'agissait d'une plaisanterie ou d'un test sociologique je ne vous aurai pas recommandé ce film ^^ (enfin peut être quand même).

En ce qui concerne les critiques sur le film Matt, j'ai vu un peu de tout je t'avoue : des gens qui ont adoré, qui se sont ennuyés (oui faut aimer le style quand même) et d'autres qui ont hurlé au blasphème...

D'ailleurs sur ce point du blasphème tu n'as pas dit en détail ce que tu pensais de la "révélation" (après tout c'était une des raisons pour laquelle je t'ai conseillé le film Mr. Green ).
_________________
Revenir en haut
lina
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 2 922
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mer 28 Nov 2012 - 13:24    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth Répondre en citant

Certains s'endorment même. On a été plusieurs à tester ça xD

Ils savent juste pas apprécier les bonnes choses mdr
_________________
Source
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Matt181095
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2012
Messages: 474
Localisation: Bretagne, 102 ap. J.-C.
Masculin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 28 Nov 2012 - 16:38    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth Répondre en citant

Personnellement, j'ai moi-même cru ce qu'il disait, du début jusqu'à la fin : moi qui suis habituellement aussi méfiant qu'un ancien membre du KGB dont la tête a été mise à prix, j'ai placé toute ma confiance en John Oldman. Je savais qu'il ne mentait pas, même lorsqu'il a dit avoir menti : j'ai trouvé la narration tellement réussie, les sentiments du personnage tellement bien exprimés, que j'y ai cru dès le début (même si ton synopsis m'a aidé pour cela, Lennox Mr. Green).


Tout ce que je peux dire, c'est que ça correspond un peu à ma vision des choses : les paroles de John Oldman ont été totalement modifiées par la religion. Ce film est, en somme, une confirmation de mes idées : je ne dis pas que Dieu n'existe pas ; je dis que Dieu n'est pas Dieu tel qu'il est décrit par la religion. Dieu n'appartient pas au monde, car il vit à l'extérieur de celui-ci : il est donc, par extension, indéfinissable - du moins avec des termes et des normes humaines. La description religieuse d'un être suprême, aimant et protecteur en fait un simple objet, puisque le fait de s'interroger sur la nature d'un être nous oblige à la définir et, par conséquent, à en faire une chose utile pour servir nos desseins : si on définit Dieu comme puissance infinie et amour inconditionnel, c'est parce qu'on a voulu prouvé son existence afin, sans doute, de justifier certains méfaits perpétrés en son nom. C'est ce qu'il explique tout au long du film.

Quant à la réaction dogmatique d'Edith, je dirai que j'aurais fait pareil en entendant ça si j'avais vu le film plus jeune. Avec ma petite expérience de la vie, du monde et de la religion, je suis désormais en mesure de différencier la vraie foi, qui est non seulement fondé sur l'amour mais aussi la capacité à remettre en cause les prédicats afin d'en retirer une plus grande sagesse, de la croyance aveugle et irraisonnée que semble illustrer Edith. Je ne dis pas qu'elle même est dogmatique, loin de là : je n'ai vu qu'une partie de ce qu'elle est - si les actes définissaient les personnes, tout serait noir ou blanc - et elle semble apte à reconnaître que certains éléments de la religion sont à mettre de côté.

Je sais que je pars un peu loin, mais c'est ce que j'ai ressenti au cours de cette révélation. Smile

_________________
"On oublie souvent de le dire, mais ne pas mourir est important." Knarf (http://www.knarfworld.net/)

Revenir en haut
lina
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 2 922
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mer 28 Nov 2012 - 17:49    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth Répondre en citant

Non mais imagine si est un fake.

Et ça finissait comme ça. Juste John qui part. Tu peux tout aussi bien considérer qu'il a voulu mener une enquête psychologique à des fins scientifiques ou quoi.
Là ça m'aurait bien énarvé xD mais la fin est géniale. ^^
_________________
Source
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lennox
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2011
Messages: 2 829
Localisation: CIA Tower
Masculin

MessagePosté le: Sam 20 Avr 2013 - 00:52    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth Répondre en citant

Bon je viens de revoir ce film pour la énième fois et y'a rien à faire je suis toujours autant tournechambouchiffoné (si si c'est un vrai mot) à chaque visionnage. Pour vous raconter un peu ma vie j'avais lancé le film aux alentours de minuit (oui c'est le film qu'il fait bon de voir la nuit tombée au lit sous la couette avec la lumière tamisée) mais j'ai été interrompu par un coup. de fil et je n'ai pu reprendre la film qu'à 1h30. N'importe quel autre film j'aurai reporté le visionnage mais pas ce film-là, ce film-là tu peux simplement pas arrêter en cours, ce film-là tu n'as pas envie qu'il s'arrête, ce film-là tu as l'impression de passer 14 000 ans dessus et en même ça passe en une fraction de seconde.

Alors oui je n'ai rien de bien nouveau à dire sur film, mais son quasi anonymat me chagrine quand personnellement je le considère comme l'un des meilleurs films que j'ai vu ces dernières année.

Donc si vous tombez sur ce topic vous connaissez votre programme télé de ce soir!
_________________
Revenir en haut
lina
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 2 922
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Sam 20 Avr 2013 - 00:53    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth Répondre en citant

tant d'ignorance dans ce bas monde...


Ça me chagrine...
*fuis*
_________________
Source
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lennox
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2011
Messages: 2 829
Localisation: CIA Tower
Masculin

MessagePosté le: Sam 20 Avr 2013 - 01:00    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth Répondre en citant

En même temps le fait qu'il soit peu connu c'est aussi ce qui fait son charme. La découverte de ce film me fait l'impression d'avoir trouvé une pépite dans une rivière fréquentée par des pêcheurs ignorant ce qu'ils avaient sous le pied ^^.

Ce qui chagrine vraiment c'est peut être plus les gens qui l'ont vu et qui n'ont pas su l'apprécier... Chacun ses goûts d'accord mais... Nom de Boudha c'est trop con!
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:10    Sujet du message: [Film US] The Man from Earth

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Science-Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com