Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks
Aller à la page: <  1, 2, 35, 6, 716, 17, 18  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 7
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
pas_le_docteur
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2012
Messages: 40

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 18:18    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks Répondre en citant

Capt.Jack a écrit:
Bwaha ha. Je suis loin d'avoir vu tout les épisodes. Mais là tu t'arrête à la période RTD.


Et Moffat, oui, oui, tout à fait, j'ai oublié de préciser cela. Je suis nouveau dans le Whoniverse, sûrement que lorsque j'aurai approfondi ma connaissance de tout cela en visionnant plus de classiques, je tempèrerai mes ardeurs. Mais à ma décharge, j'ai le sentiment que nous sommes nombreux ici à n'avoir plongé que dans la nouvelle série. Ce n'est pas une excuse, cependant, et c'est bien que des vieux de la vieille (série ! ;-) ) modèrent ainsi les newbies comme moi ! ;-)

Sinon, un truc que j'avais oublié, que j'ai adoré aussi, concernant "The asylum of the Daleks", c'est le tout début de l'épisode, juste avant que l'on ne voit le docteur : la fille rousse lui parle, et on ne voit que son ombre sur le mur de la grotte. Juste son ombre. Et pourtant, on le reconnait entre mille, immédiatement. C'est vraiment bien trouvé, vraiment bien vu !

Pis j'ai une question, aussi : qui a enfermé Orwin dans son Dalek, qui l'a enchainée ainsi, et pourquoi ? Dans la zone de soins intensifs, il est supposé être des Daleks encore plus craignos (mais OK, c'est uniquement selon Oswin), mais la salle est délabrée, et les Daleks plutôt endormis. Pourquoi Oswin est-elle dans sa salle blanche ? Et pourquoi la maintenir dans la croyance de son état humain ? Les autres humains crashés, morts ou vivants, ont été "dalekisés", mais elle a été transformée en Dalek carrément, pourquoi ? Beaucoup de questions, peut-être pas de réponse. Et pourquoi, en Dalek face au docteur, parle t-elle avec une voix de Dalek, alors que dans les transmissions, elle avait toujours sa voix de Oswin ? Pourquoi, oui, pourquoi ? ;-)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 18:18    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Landraelle
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2011
Messages: 132
Localisation: In the Library

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 18:19    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks Répondre en citant

Le docteur peut tout simplement aller chercher Oswin dans le passé, à son époque, sans qu'elle ait conscience de ce qui va lui arriver plus tard. Dans le cas contraire, je ne vois pas trop comment elle peut devenir la nouvelle compagne après le départ d'Amy et rory...
Il va me manquer d'ailleurs Rory, il était empoté et c'est ce qui faisait son côté attachant!

_________________
Don't blink.
Don't even blink. Blink and you're dead.
They are fast. Faster than you could believe.
Don't turn you're back, don't look away and don't blink.
Good luck.
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 18:19    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks Répondre en citant

Bon, je n'ai pu voir l'épisode qu'aujourd'hui donc voilà ma review-pavé, un peu plus tardive que d'habitude.




7x01
Où l'on apprend qu'il est difficile de se faire passer pour mort quand on est l'être le plus connu de l'univers, que les daleks ne pondent pas d'oeufs et que savoir faire un bon soufflé est ce qui sépare l'humain de la machine (je dois être au niveau du cyberman de base moi...).


Et voilà : après 6 mois d'absence, le Docteur revient sur nos écrans pour sauver ses compagnons/la Terre/l'univers/les téléspectateurs ayant tendance à s'emmerder le week end/les audiences de la BBC. Etant une fan inconditionnelle de la série ET une moffatiste/eleveniste/mattsmithiste convaincue , j'ai évidemment passé l'épisode avec le sourire jusqu'aux oreilles et, vers la fin, des larmes pleins les yeux. Cela dit, je vais tenter de mettre mon coté fangirl histérique au placard le temps d'une critique "objective" de l'épisode (oui, enfin...je ferai ce que je peux quoi^^). Alors, le soufflé a-t-il été réussi? Voyons quels ingrédients le chef Moffat a employé ce coup-ci pour nous mitonner cet épisode.



1. Dépoussiérer le livre de recettes de grand-maman



Ce n'est peut être pas le cas de tout le monde mais j'ai trouvé qu' Asylum of the Daleks était la reprise la plus "classique " que Moffat nous ait proposée jusqu'à présent. Celle de la saison 5 nous faisait découvrir une toute nouvelle compagne, un tout nouveau TARDIS et, bien sûr, un tout nouveau Docteur qui trouvait néanmoins le temps de sauver la planète entre une dégustation de fishfingers et un essayage de vêtements. Celle de la saison 6 nous présentait un nouveau méchant bien flippant et intimement lié à à la saison précédente mais, surtout, nous tuait le personnage principal au bout de 5 minutes d'épisode. Même la seconde partie de la saison 6 avait un coté grand spectacle (rien que le titre, Let's kill Hitler, n'était pas commun^^). Ici... le Docteur parvient à échapper aux Daleks pour la 150ème fois environ et ce sans même nous faire le génocide habituel. Moffat a dit et répété qu'il comptait faire en sorte que la saison 7 soit composée de blockbusters mais nous offre paradoxalement la reprise la plus simple de ses trois débuts de saison.

De plus, et c'est assez rare chez Moffat pour mériter d'être mentionné, l'épisode commence par le début et finit par la fin avec un milieu qui se déroule entre les deux extrémités, ce qui renforce l'impression de simplicité voire de sobriété qui s'en dégage. Le fait que l'on nous saupoudre l'épisode de références à l'ancienne série (les guerres daleks, la destruction de Skaro...) n'est sans doute pas non plus étranger à cette impression de classicisme que j'ai ressentie. Ce n'est pas une critique (j'avais personnellement trouvé le début de la saison 6 un peu too much), juste une surprise en ce qui me concerne. Et puis bon, la simplicité est relative hein, on a quand même droit à tous les daleks de Dr Who au même endroit, du vaisseau spatial et des explosions! Wink


De même, là où les reprises de saisons 5 et 6 m'avaient donné l'impression de chercher à s'éloigner au maximum des saisons précédentes (rythme très rapide et nouveautés à gogo pour Eleventh hour, timey-wimey à grand spectacle pour The Impossible astronaut), cet épisode ne cesse de se raccrocher à la fin de la saison 6. Le Docteur réitère dès la première minute son envie de rester discret suite à sa fausse mort, Amy a repris son boulot de mannequin, on nous montre (enfin) les répercussions physiques et psychologiques qu'ont eues sur le couple de compagnons l'enlèvement d'Amy par le Silence et Rory mentionne même à nouveau ses 2000 ans d'attente devant la Pandorica. Bref, l'épisode aurait presque aussi bien pu se dérouler à la fin de la saison précédente.




2. Appliquer la recette de base

Quel que soit le showrunner, il se doit d'intégrer à Doctor Who certains ingrédients incontournables sous peine de se faire conspuer/menacer/cyber-lyncher par une partie des fans... Bon, d'accord, ce sera de toute manière le cas quel que soit le showrunner et quel que soit l'épisode mais quand même, autant ne pas tendre le baton pour se faire battre! Bref, la recette est formelle : Choisir un bon morceau d'action bien juteuse. Farcissez-le avec de bons acteurs et personnages. Faites-le rissoler avec une bonne cuillérée d'humour, quelques pincées de peur et de suspens, un zest de kitch et un soupçon d'effets spéciaux (attention à la date, l'effet spécial se périme très vite). N'oubliez pas d'arroser de larmes vers la fin de la cuisson.
Bravo au Moff, mon estomac ne s'est pas plaint de ce coté là. Je ne suis pas et n'ai jamais été une fan des daleks mais j'ai trouvé leur parlement, avec toutes ses "races" mélangées, au moins aussi majestueux que l'assemblée des time lords dans End of time. Bon, d'accord, cela revient à dire que j'ai trouvé un groupe de salières géantes de diverses couleurs aussi classe qu'un regroupement de types en robe et collerette mais j'ai bien précisé qu'une pointe de kitsch était essentielle hein. Smile Après, l'intrigue de base vaut ce qu'elle vaut mais bon, le prétexte de départ pour lancer l'action n'est pas très important en ce qui me concerne et j'ai beucoup aimé cette idée de planète asile pour daleks "endommagés".


De même, si je suis un peu déçue que les daleks de l'asile n'aient pas été plus fous (en gros nous n'avons vu que des daleks catatoniques ou, dans le cas d'Oswin, schizophrènes, j'espérais au moins voir un dalek qui se prend pour Napoléon^^), j'ai trouvé certaines scènes limite effrayantes : et faire peur avec des daleks quand le public a plus de 8 ans n'est pas donné à tout le monde! Mention spéciale à l'hallucination d'Amy, qui donnait une impression assez dérangeante, et aux daleks semi-catatoniques se réveillant lentement devant Rory.


L'humour était également au rendez-vous même si ce n'était certainement pas l'épisode le plus drôle qu'ait pu faire Moffat. J'ai particulièrement aimé Rory prenant les protubérances des daleks pour des oeufs (je me suis imaginée un dalek en train de couver), même si toute personne ayant déjà rencontré nos salières favorites se doutait bien de ce que le dalek tentait de dire. Les "nose jokes" et "chin jokes" étaient également sympathiques, de même qu'une bonne partie des répliques d'Oswin.


Je pense que niveau larmes, nous avons également été servi. Bon, je suis personnellement restée relativement insensible aux "je t'aime-moi non plus" du couple Rory-Amy, déjà parce que j'ai le romantisme d'une brique mais aussi parce que je n'ai pas cru un seul moment que ces deux là ne s'aimaient plus vu le nombre de preuves de leur amour que nous avons pu avoir en deux saisons. Dans tous les cas j'apprécie au moins que Moffat nous ait réglé ça vite fait et ne nous ait pas fait traîner ce faux rebondissement sur plusieurs épisodes.


En revanche, alors que j'avais pourtant deviné depuis un bon bout de temps qu'Oswin n'était plus humaine, j'avoue avoir pleurniché durant tout le moment où cette dernière réalise ce qu'elle est devenue et jusqu'à son sacrifice. Même si le coup du personnage qui n'est plus humain/vivant et ne le sait pas est un moffatisme trop fréquent pour être surprenant (en plus toute personne ayant vu quelques épisodes de Battlestar Galactica sait que toute femme sexy en robe dans les tons rouges est forcément un robot^^), je l'ai trouvé très bien réalisé. J'aime beaucoup le moment où Oswin se bouche les oreilles et monte le son pour ne pas entendre les daleks qui lui demandent de la laisser entrer : j'ai commencé par me dire que c'était assez ridicule qu'elle parvienne à empêcher des daleks de pénétrer quelques part à l'aide de simples planches de bois clouées avant de comprendre plus tard que c'était métaphorique. De même, la première fois qu'elle apparaît, elle fait pivoter un oeil/périscope dalek, ce qui est une action que nous avons vu faire d'innombrables fois par les salières géantes (juste avant un habituel VISION IMPAAAAARED" en général^^) et qui rétrospectivement donne un sacré indice sur ce qu'elle est devenue. Bref, Oswin a réussi à me tirer des larmes alors même que ce type de personnage ne me plait pas trop en général, ça augure bien pour la suite que la nouvelle compagne sache jouer correctement. Mention spéciale également à Matt Smith, qui joue particulièrement bien au moment où 11 réalise ce qu'est devenu Oswin.


Enfin, nous avons droit à un soupçon de mon ingrédient favori (petite veinarde que je suis, RTD et Moffat semblent l'aimer autant que moi) : le Dark Doctor. Le ton et l'attitude d'Eleven lorsque Rory lui demande qui a tué tous ces daleks et qu'il lui répond "Who do you think?" m'ont fait frissonner (et j'avais pourtant vu la bande annonce dans laquelle cette réplique apparaissait), de même que le moment où le Dalek en chef sous-entend qu'ils n'ont jamais réussi à tuer le Docteur parce qu'ils admiraient trop sa haine.




3. Ajouter les ingrédients fétiches du chef



Tout scénariste a ses petites manies mais il faut admettre que l'écriture de Moffat est franchement reconnaissable. Comme d'habitude nous avons droit ici à des "moffatismes" assez présents pour que l'on puisse deviner bien avant le défilement des crédits qui a écrit l'épisode. Ça énervera ceux qui n'apprécient pas Moffat comme showrunner ou qui commencent à trouver ces tics d'écriture un peu fatigants, ça amusera ceux qui aiment tenter de les relever et ça plongera dans un état proche du coma éthylique les fous qui ont tenté un drinking game sur ce sujet. Allez, c'est parti pour une rapide liste des principaux moffatismes de l'épisode:

-Le Docteur qui, par ses interventions, fait sur le long terme plus de mal que de bien (il a ainsi rendu les daleks plus forts) : cela dit RTD jouait aussi pas mal sur cet aspect du Docteur vers la fin de son ère avec son "Time lord victorious".

-Le jeu sur le titre de la série. Les "Doctor Who?" des daleks, repris par 11 dans son TARDIS et qui font bien sûr écho aux paroles de Dorium Maldovar à la fin de la saison précédente. Même le "Who do you think?" que répond 11 à Rory dans le dialogue que je mentionnais tout à l'heure joue sur le même thème.

- La transformation/le remplacement d'Amy : en ange dans la saison 5, en teselecta et ganger dans la saison 6, en dalek cette fois ci. Plus qu'une cyber-conversion et elle nous aura fait la totale. Rory, uniquement transformé en Auton, est un peu à la traîne de ce coté là. Smile

-Les morts qui parlent/ne savent pas qu'ils sont morts: après les victimes des Vashta Nerada, la petite fille de la Bibliothèque et Angel Bob, nous avons droit ici au "survivant" du crash qui met 10 minute à se souvenir de son décès... alors que je soupçonne la majorité des spectateurs de l'avoir compris en 10 secondes. Smile Sérieusement, même Amy et le Docteur lui adressent à peine la parole alors qu'il s'agit d'un humain sur une planète dalek, ce qui n'est pas commun. A mon avis ils se doutaient que c'était le redshirt de l'épisode. Rolling Eyes De même Oswin, bien que techniquement encore vivante quand elle s'adresse au Docteur et à ses compagnons, peut rentrer dans cette catégorie.

-La perte de mémoire. Après le Dr Moon, les Silents, la Faille et le reboot d'univers, Moffat vous présente le nouvel effaceur de mémoire du whoniverse, qui fera baver d'envie ces messieurs de MIB : la dalékisation. Ainsi la femme dalekisée oublie les détails de sa vie lorsqu'ils ne sont pas importants pour sa mission, le "Noir qui meurt avant la fin" (qu'on ne me dise pas que Moffat n'est pas un fan de films d'horreur) oublie qu'il est mort et Amy oublie les conversations (ce qui peut être assez utile lorsqu'on a une vie de couple cela dit^^). Enfin, bien sûr, nous avons le droit à l'effacement du Docteur de la mémoire collective des Daleks. Rétrospectivement, le conseil du Docteur à Amy et Rory devant le parlement des Daleks ("Make them remember you") est du coup assez amusant. Smile

-Les personnages féminins "wonder-woman" (merci Jalias pour l'expression, c'est tout à fait ça^^) : Je vois que ne suis pas la seule à avoir trouvé de nombreuses similitudes entre Oswin (sexy, ultra intelligente et maîtrisant des technologies avancées) et River Song, pour ne citer que cette dernière. On aime ou on n' aime pas ce type de personnages (j'ai souvent un peu de mal au début mais ça n'engage que moi) mais ne doute pas que miss Oswin vaudra encore une fois à Moffat des critiques sur sa soi-disant misogynie (et je n'ai aucune envie de rentrer dans ce débat que j'ai tendance à trouver un peu ridicule).

- La compagne rencontrée pour la première fois au moment de sa mort. Bon, ok, nous ne sommes pas totalement sûrs qu'il s'agit de la nouvelle compagne. D'autres avant moi ont également soupçonné qu'on puisse nous refaire le coup de l’ancêtre/la descendante/la cousine physiquement très proche (Gwineth par rapport à Gwen, la cousine de Martha...) mais s'il s'agit réellement d'elle, Moffat va devoir faire très fort pour faire passer le sentiment de déjà vu.


4. Avant de servir, saupoudrer généreusement de surprises diverses.


Un bon épisode de Doctor Who se doit de surprendre les spectateurs de temps à autre : et comme lesdits spectateurs sont parfois des fans de la première heure qui ont vus les 700 épisodes précédents, ce n'est pas toujours évident. Le Moff n'a pas réussi à mon avis à surprendre grand monde avec le fait qu'Oswin ne soit pas humaine (en règle générale, si j'ai deviné c'est que c'était fortement évident^^) ou que le "survivant" qu'Amy et 11 croisent au début ait été dalekisé : en revanche, il n'a pas raté son coup sur quelques autres aspects de l'épisode.

Déjà, je voudrais décerner une mention spéciale à la scène où les zombies dalékifiés attaquent Amy et 11. J'avoue ne pas du tout avoir réalisé que si les morts étaient des "esclaves daleks", les morts décomposés aussi (je suis naïve parfois) : j'ai donc évidemment sursauté au moment où ces derniers se réveillent. Cela dit, la surprise venait surtout du fait que la BBC ait autorisé ce genre de scènes dans une série familiale diffusée à 19h20 : j'entends déjà les commentaires outrés sur Gallifreybase. Smile

LA surprise de taille était aussi évidemment le fait que la nouvelle compagne (ou du moins son actrice), que l'on ne devait découvrir qu'à l'épisode de noël, fasse déjà son apparition. Et oui, the Moff lies! Smile Bien sûr, comme je le disais précédemment, rien ne prouve que ce soit réellement la compagne et non pas une de ses descendantes mais, quand on sait le mal qu'ont les scénaristes à étouffer les news casting et qu'on se souvient des problèmes de spoilers de l'an dernier, je me joins à Moffat pour féliciter les blogueurs et journalistes qui n'ont pas éventé la surprise.

Je terminerai par ce qui m'a le plus surpris personnellement, le traitement des Daleks. Que la race la plus fasciste de l'univers ait un parlement et un premier ministre, passe encore mais c'est en revanche une sacrée révolution de leur ajouter une conception de la beauté. Certes, ladite conception est l'inverse de la nôtre mais là n'est pas le sujet : c'est la première fois que j'ai l'impression que les daleks ne sont pas que des machines à tuer mais ont aussi une civilisation avec ses idéaux et sa vison de l'art. De même, le chef dalek nous dit au début n'avoir trouvé aucun volontaire pour la mission suicide, ce qui signifie 1) qu'ils ont assez d'individualité pour avoir un instinct de survie 2) Qu'un semblant de démocratie empêche le chef dalek de désigner les "volontaires". Mais bien sûr LA grosse surprise concernant les Daleks est le fait que le Docteur soit effacé de leur mémoire. Il faut voir si Moffat persiste là dessus ou s'ils compte s'en tirer par une pirouette scénaristique parce que cela change tout : les Daleks sont LES ennemis fétiches du Docteur. Même Oswin l'admet : ils se sont construits en partie grâce à lui, sont devenus plus forts grâce à la peur qu'il leur inspirait. En saison 5 ils sont même allés jusqu'à utiliser le Docteur pour prouver ce qu'ils étaient. Que va-t-il se passer pour cette race maintenant qu'ils ne connaissent plus le Docteur? Verra-t-on des changements? Je l'espère bien mais dans tous les cas c'est pour moi un changement de la mythologie de la série aussi important que la disparition des time lords.




5. Garnissez le plat de quelques questions en suspens : servez bien chaud.


Evidemment, une reprise de saison n'en serait pas une sans quelques questions sans réponse planant sur les épisodes à venir : les fans seraient bien malheureux s'ils ne pouvaient pas lancer 1000 théories (fausses en ce qui me concerne) sur ce qu'il va arriver. Comme je le disais au début de ma review (si si, souvenez-vous, il y a quelques pages...^^), Moffat a été relativement sobre avec cet épisode (rappelez-vous nos innombrables questions au début des deux saisons précédentes concernant la Faille et le Silence). On peut néanmoins soulever quelques interrogations:

-La plus évidente: Oswin est elle la nouvelle compagne ou une de ses descendantes? Si c'est elle, pourquoi ne se souvient-elle pas du Docteur? Parce que le temps a été réécrit? Parce que sa dalékisation a affecté sa mémoire? Parce que 11 lui a fait/lui fera la même chose qu'à Donna? Et 11 saura-t-il que sa compagne est destinée à être dalekisée? Après tout il n'a jamais vu sa véritable apparence dans l'épisode et un simple nom (surtout relativement commun) ne va pas forcément suffir à ce qu'il réalise qui elle est.

-Le "détail"...qui peut ne pas en être un : Qu'en est-il de la dalékisation de 11? S'il était réellement immunisé, pourquoi avoir mis autant de temps à donner son bracelet à Amy (et pourquoi les Daleks, qui le connaissent bien, lui ont-ils fourni un bracelet)? S'il ne l'est pas, va-t-il se dalékiser au fur et à mesure ou les nanorobots perdent ils leur efficacité une fois que le sujet est soustrait à l'atmosphère de la planète? Et Amy? Aura-t-elle des séquelles?




6. Mais...ça serait pas un peu trop cuit?

Et oui, c'est la partie "ralerie" que tout whovien aime faire, celle où l'on s'acharne sur les incohérences et maladresses de cette série...qui parle d'un alien voyageant dans une cabine téléphonique, oui, je sais... Smile Allez, c'est parti!

_ Comme dans The Beast Below (le moment où la baleine est comparée au Docteur), certains éléments pourtant bien trouvés sont franchement trop lourdement utilisés. Le coup du lait par exemple : autant la première fois on pouvait prendre ça pour une réplique absurde à la Docteur, mais la 2eme? Ceux qui n'avaient pas réalisé qu'Oswin était louche ont dû être fixé très vite...

-Je ne suis pas tellement surprise que les Daleks, qui connaissent très bien le Docteur et ont désormais à leur tête des "über-daleks" ultra spécialisés et évolués, n'aient pas été dupes de la mort de celui-ci mais j'ai un peu plus de mal à imaginer qu'ils aient eu vraiment besoin de lui et n'aient pas trouvé quelques volontaires parmi eux pour jouer les commandos suicide : après tout les Daleks, comme les cybermen, ne sont pas vraiment des individualistes et n'ont en général pas de scrupules à se sacrifier pour la victoire de leur race (la dernière fois que nous les avons vus, un groupe de daleks s'est même laissé exterminer juste parce qu'ils s'estimaient inférieurs à leurs camarades). Leur conscience collective les pousse à l'auto-destruction si cela peut entrainer la mort du Docteur mais pas si ça peut sauver leur race d'une attaque de daleks fous? Confused

-Les daleks peuvent convertir toute une planète en saturant l'atmosphère de nanorobots...et ne l'ont jamais fait sur Terre? S'ils avaient fait ça pour le final de la saison 4, l'affaire était réglée en 5mn!

-Amy et Rory s'aiment assez pour se sacrifier 1000 fois l'un pour l'autre...mais pas assez pour discuter 5 minutes à tête reposée de ce qui ne va pas dans leur couple?

-Amy, qui sait que son bracelet est la seule chose qui l'empêche de devenir un zombie esclave des daleks, met 5 bonnes minutes à réaliser qu'elle l'a perdu... et ne s'aperçoit pas que le Docteur lui a donné le sien. Etre compagne du Docteur c'est mauvais pour l'instinct de survie...

J'en ai sûrement oublié d'autres, n'hésitez pas à en rajouter. Smile



Conclusion de cet énormissime pavé : ai-je aimé l'épisode? Oui, sans aucun doute. Il a ses défauts et ses moffatismes mais j'ai passé 50 minutes à alterner rires et larmes, ce qui est mon but premier devant cette série. Ce n'est pas l'épisode du siècle, il y a quelques facilités et il ne faut pas trop regarder les détails du scénario mais quel plaisir de retrouver le Docteur dans une aventure sympathique et sans longueurs. De plus, on peut parfaitement ne pas aimer l'ère Moffat mais... niveau décors/effets spéciaux c'est quand même du beau spectacle! Bref, me voilà relancée et pleine d'impatience pour l'épisode prochain. Geronimooooooooo!
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques


Dernière édition par Tyr le Dim 2 Sep 2012 - 21:55; édité 3 fois
Revenir en haut
Capt.Jack
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 927
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 18:29    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks Répondre en citant

Tyr je suis halluciné par ta diatribe et j'adore lire tes critiques. J'avoue que si je traine ici et me spoil au passage c'est pour te lire ^^ (Je veux "fan de Tyr" à la place de "Headless Monk")
Bon sinon pour les anglophiles j'ai trouvé ça :
http://spinoff.comicbookresources.com/2012/09/02/doctor-who-season-7-5-ques…
Revenir en haut
pas_le_docteur
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2012
Messages: 40

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 18:34    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks Répondre en citant

Dans le pavé (à point ;-) de Tyr, j'ai pu lire :
Citation:
j'ai commencé par me dire que c'était assez ridicule qu'elle parvienne à empêcher des daleks de pénétrer quelques part à l'aide de simples planches de bois clouées avant de comprendre plus tard que c'était métaphorique


Merci, tu as éclairé un point sur lequel je n'avais pas assez réfléchi : si Oswin est enchainée ainsi, c'est que sa transformation en Dalek plein de haine n'a pas pu aboutir. Son corps est devenu un Dalek (mais pourquoi elle et pas les autres du vaisseau crashé, par contre ?...), mais son esprit est resté celui d'Oswin. Et repousse sans cesse la Dalekisation de celui-ci. D'où les Daleks qui essaient d'entrer, et elle qui met la musique à donf pour ne plus rien entendre (paradoxalement. Mais on a tous connu cela).
Mais alors, comment ce fait-ce que l'on puisse entendre "Carmen" au travers des moyens de communications, puisque cela se passe dans la tête d'Oswin ?
Revenir en haut
pas_le_docteur
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2012
Messages: 40

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 18:39    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks Répondre en citant

Capt.Jack a écrit:
Bon sinon pour les anglophiles j'ai trouvé ça :
http://spinoff.comicbookresources.com/2012/09/02/doctor-who-season-7-5-ques…


Merci Cap'taine, c'est super intéressant, et ça résume beaucoup de questions qu'on se posait. Finalement, comme avec le Docteur, la règle numéro 1 avec Moffat ne serait-elle pas:" Le Moffat ment tout le temps" ? ;-)
Revenir en haut
lina
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 2 922
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 18:41    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks Répondre en citant

Ouf!

Toujours aussi fan de tes pavés Tyr. Et tout lu en apnée.

Enfin un avis construit et bien ordonné c'est du bonbon. Je pense pareil pour beaucoup comme j'ai déjà dis, je vais pas en reparler Smile
_________________
Source
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 18:54    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks Répondre en citant

Capt.Jack a écrit:
Tyr je suis halluciné par ta diatribe et j'adore lire tes critiques. J'avoue que si je traine ici et me spoil au passage c'est pour te lire ^^ (Je veux "fan de Tyr" à la place de "Headless Monk")


lina a écrit:
Ouf!

Toujours aussi fan de tes pavés Tyr. Et tout lu en apnée.

Enfin un avis construit et bien ordonné c'est du bonbon. Je pense pareil pour beaucoup comme j'ai déjà dis, je vais pas en reparler Smile



Merci, merci. Embarassed Et bravo pour avoir tout lu. Smile

pas_le_docteur a écrit:
[b]
. Son corps est devenu un Dalek (mais pourquoi elle et pas les autres du vaisseau crashé, par contre ?...), mais son esprit est resté celui d'Oswin.


Le Docteur précise à la fin que les daleks recherchent les génies et que c'est pour ça qu'ils ont tenté de la transformer entièrement.


pas_le_docteur a écrit:
[b]
Mais alors, comment ce fait-ce que l'on puisse entendre "Carmen" au travers des moyens de communications, puisque cela se passe dans la tête d'Oswin ?


Pour la même raison qu'on entend la voix "normale" d'Oswin et non pas une voix dalek: elle doit inconsciemment utiliser sa mainmise sur la technologie de communication dalek et sur l'espèce d'équivalent d'internet qui leur sert de mémoire collective pour projeter tout ça. Enfin, c'est ce que j'ai compris.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
**Neptune**
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2012
Messages: 119
Localisation: Between Time and Space
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 19:12    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks Répondre en citant

Enfin réussi à le voir, je comptais les heures depuis hier soir! ^^

Réactions un peu en vrac:
Si je devais retenir une chose: "EEEgggsss...terminate!" Laughing c'était excellent!

Le nouveau générique est bien sympa, mieux que celui des saison 5 et 6! Et j'aime l'écriture "Doctor who" en doré avec des ronds qui rappelle les daleks!

Bon j'ai pas du tout été gênée par le divorce de Rory et Amy (pas tapeeeerrr!!!!!! XD) je sais pas, ça m'a fait ni chaud ni froid, par contre le fait qu'Amy ne puisse plus avoir d'enfants ça m'a limite fait versé une larmounette! Sad

La miss Oswin: mignonne, tout feu tout flamme, bien sympathique... euh ouai sauf que c'est un dalek, bon forcement y'avait anguille sous roche.
Outre le fait que je savais déjà que l'actrice serait Clara la future compagne du Doctor, ça m'intrigue beaucoup tout ces "remember" balancés dans l'épisode.


On a fait tout pleins de spéculations sur le passage avec Amy dans les bras du Doctor sur "qui a tué les daleks?" et finalement c'est retombé comme un soufflet (ouh le mauvais jeu de mots! ^^)

Le docteur gagne un nouveau surnom: le prédateur, c'est pas la classe ça? ^^ et les daleks aussi j'ai plus la phrase exacte mais un truc du genre "un dalek sans armes = tricycle avec un toit" (1er épisode et déjà des répliques qui en jettent!)
et aussi le "sur une échelle de 10...11" j'ai écouté l'épisode avec des écouteurs et j'ai balancé le "eleven" avant le Doc, ma mère m'a d'ailleurs regardé bizarement, mais bon elle a l'habitude, je fais souvent se genre de truc en regardant DW Razz
_________________
When you're a kid, they tell you it's all
"Grow up! Get a job! Get married! Get a house! Have a kid! And that's it!"
But the truth is, the world is so much stranger than that. It's so much darker. So much madder. And so much better...
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 19:55    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks Répondre en citant

Bon, je ne peux décidément pas m'empêcher de poster mon commentaire sur l'épisode. Ma review va vraiment ressembler à un soufflé raté si on en vient à la comparer au pavé de Tyr, qui possède définitivement une très bonne recette en la matière. (Comment ça cette blague était facile? Je ne vous permets pas! Mr. Green )


J'avoue ne pas avoir accroché à toutes les composantes de l'intrigue, mais globalement j'ai été plutôt satisfaite de cet épisode.


Le début ne le laissait pas forcément présager : le dalek/humain "piégeur" très moche, Amy en diva de la mode et le divorce des Ponds, pour moi, on frisait quand même le peu crédible. Je ne commenterai pas amplement ici le pourquoi du "Amy et Rory ne peuvent pas avoir sérieusement cessé de s'aimer" mais j'avoue que les daleks/humains ça ne colle pas du tout avec la conception des Daleks sur la pureté de leur race, servie depuis bientôt 50 ans et revue il y a peu avec leur scène de hara-kiri pendant la seconde guerre mondiale. Mais bon, passons sur ces détails.
J'ai trouvé cette idée d'asile vraiment très intéressante. Bon, il faut dire qu'à la base, j'aime les daleks. Et oui, ces petites salières armées de fouets (pour Eggs-terminer les gens Mr. Green) qui vouent leur existence à la haine me fascinent. Sans doute parce que je trouve leur psychologie pas si éloignée du pire que l'esprit humain peut donner et que du coup, ils ne me semblent que bien trop "probables" et donc forcément effrayants. Et là pour le coup, les plus dégénérés des daleks sur une même planète, gardés en vie par leurs frères qui admirent la beauté de leur haine, oui, je me dénonce, j'adore ce concept. Dommage qu'il n'ait pas assez été développé (je ne demandais pas à voir un Dalek Napoléon non plus Razz ), il y avait matière à faire quelque chose de vraiment exceptionnel là-dessus…


Revenons donc à cette fameuse histoire de divorce. J'avoue que la fin de Pond Life m'avait un peu brisé le coeur. Sans doute parce que j'aime les Ponds (oui, les daleks et maintenant eux, jetez moi des pierres! Laughing ) et que j'ai toujours été angoissée par l'idée que le Docteur finisse un jour par les briser. Bingo, c'était à prévoir, l'épisode Mélody a visiblement laissé des belles fissures dans leur couple. Après, j'avoue que c'est intéressant de montrer les faiblesses de leur relation, mais il n'y a pas vraiment de grosses rancoeurs insurmontables entre ces deux-là. Visiblement quand chacun est près à se sacrifier pour l'autre, c'est quand même fou de pas trouver une minute pour se poser devant une tasse de thé et discuter de cette histoire de maternité. Et puis l'adoption, ça existe quand même. Merci donc à Moffat (oui, j'aime les Daleks et les Ponds ET je remercie Moffat Mr. Green ) de ne pas avoir fait traîner ça plus que de raison, je ne me voyais pas non plus avec un épisode dramatique sur les mésaventures sentimentales peu crédibles des Ponds…


Malgré la bonne idée un peu loupée de l'asile et les allures de soap du début de l'épisode, Asylum of the Daleks est quand même bien fourni niveau scènes drôles et bonnes répliques. Le flirt rigolo entre Rory et Oswin, Rory qui se prend d'envie de cuisiner avec des daleks, le "I call him Nina, it's a personal thing!", les daleks qui en sont à supplier le Docteur de les sauver, Amy qui voit des daleks/ballerines et le fameux "DOCTOR WHO??" de la fin m'ont fait assez rire pour m'empêcher de me poser plus de questions sur les incohérences de l'épisode : le fait que pas un dalek ne se dévoue à aller dans l'asile faire le sale boulot, que ceux internés ne se soient pas entre-exterminé tout simplement et qu'ils se baladent tranquillement en bande quand ils ont fini leur sieste, ou la soudaine immunité du Docteur face à ces soi-disants dangereux nano-robots, pour ne faire que les citer brièvement. Néanmoins, ces scènes rigolotes ne sauveraient pas l'épisode à mes yeux sans un autre élément qui apporte vraiment de la saveur à cet épisode. Une saveur de soufflé pour être précise (comment ça cette transition est nulle? Razz )


Étant fermement anti-spoileriste (les mauvaises langues diront que je le suis quand ça m'arrange Razz) je ne savais pas grand chose et je ne me doutais pas du tout de l'apparition de Jenna-Louise dans cet épisode. Bon visiblement, je ne suis pas la seule à avoir eu un choc. Personnellement j'ai adoré son jeu et le caractère du personnage. Une jeune femme bien dans sa peau, drôle, intelligente avec une pointe de culot. Typiquement un personnage féminin que je peux apprécier (et Dieu sait que je radote souvent sur le manque de bons personnages féminins dans certaines séries).
Donc : personnage intéressant, très bon jeu de Miss Coleman et apparition réussie dans cet épisode (j'avoue que la fin n'a pas été appréciée par mes glandes lacrymales…). J'y vois personnellement une réponse de Moffat à tout ceux qui critiquaient JLC et son personnage avant même son premier épisode. J'ai hâte de voir cette première impression se confirmer, mais je pense qu'il y a définitivement du bon potentiel là-dessous!



Pour finir cette review déjà trop longue, une petite remarque, pas sur l'épisode mais sur vos commentaires. Déjà, je pense que le conversations sur les différents compagnons ne sont pas vraiment pertinentes ici.
Ensuite:
Sally_Sparrow a écrit:
Oh lala lala !
Je sens que les théories vont fuser concernant
Clara !

Cela n'a pas été modéré, mais c'est quand même un spoiler pour ceux qui n'ont pas voulu voir le nom du prochain compagnon et qui en sont maintenant à se poser des questions qu'ils ne voulaient pas se poser, notamment sur la signification de cette différence de prénom. Merci de faire plus attention la prochaine fois. Wink

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock


Dernière édition par GiveMeVicodine le Dim 2 Sep 2012 - 20:20; édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mornie
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2011
Messages: 392
Localisation: Nowhere, middle of

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 20:01    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks Répondre en citant

Joli pavé Tyr, revue très intéressante ! Tu fais des arrêts sur image toutes les 5 secondes pour prendre des notes quand tu regardes un épisode ? ^^

@Pas_le_docteur : effectivement, comme te l'a répondu Tyr, Oswin a été choisie par les Daleks, et pas bêtement infectée par le nuage. Lorsque le Docteur lui explique cela, elle se souvient partiellement de ce qui s'est passé, et on a droit à de nombreuses images rapides alternant sa transformation (on aperçoit distinctement un appareillage servant à la convertir), sa tentative de fuite du vaisseau...

D'ailleurs, à son sujet, si rien ne peut pénétrer le champ de la planète, comment se fait-il que le starliner Alaska ait pu s'y échouer ?

Ca m'étonne toujours de voir qu'il reste autant de questions sans réponse, ou de failles dans le scénario, que les fans sont capables de déceler, mais que l'équipe de production ne voit pas. Ou bien est-ce peut-être délibéré ? Pas assez de temps pour revoir plusieurs fois les épisodes et rajouter une ou deux scènes ? Ils devraient envoyer les épisodes à une poignée de fans avant leur décision pour validation ^^

Edit : et joli (plus petit) pavé aussi GiveMeVicodine. Assez d'accord avec toi en ce qui concerne les remarques sur le(s) personnage(s) interprêté(s) par Jenna Louise Coleman. Les discussions à son sujet ont commencé avec quelques balises spoilers de temps en temps, mais elles ont très vite été oubliées (en ce qui me concerne, surtout parce qu'au bout d'un 15aine de commentaire qui parlent d'elle, ça n'en valait plus trop la peine). Il est vrai que pour les personnes qui apprécient les surprises, et qui du coup tentent de ne rien savoir sur le casting, les titres et le nombre des futurs épisodes, etc... C'est assez frustrant !

_________________
WHO'S DA MAN ?
...sorry i'll never saying that again...


Dernière édition par Mornie le Dim 2 Sep 2012 - 20:12; édité 1 fois
Revenir en haut
Sally_Sparrow
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2012
Messages: 26
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 20:10    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks Répondre en citant

GiveMeVicodine > Modifié ! Plus qu'à changer la citation Wink
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 20:23    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks Répondre en citant

Sally_Sparrow a écrit:
GiveMeVicodine > Modifié ! Plus qu'à changer la citation Wink

Merci Wink
_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 20:47    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks Répondre en citant

GiveMeVicodine a écrit:
les daleks/humains ça ne colle pas du tout avec la conception des Daleks sur la pureté de leur race, servie depuis bientôt 50 ans et revue il y a peu avec leur scène de hara-kiri pendant la seconde guerre mondiale. Mais bon, passons sur ces détails.


Clair! Ce serait à rajouter à ma partie "trop cuit" ça. Si on peut même pas compter sur nos nazis de conserve pour préserver la pureté de leur race, où va le monde? Smile

GiveMeVicodine a écrit:

Donc : personnage intéressant, très bon jeu de Miss Coleman et apparition réussie dans cet épisode (j'avoue que la fin n'a pas été appréciée par mes glandes lacrymales…). J'y vois personnellement une réponse de Moffat à tout ceux qui critiquaient JLC et son personnage avant même son premier épisode.


Oui, rien de plus délicieux que de voir les meutes de ceux qui hurlent au loup avant d'en voir la queue d'un se ridiculiser. Smile J'ai eu la même délicieuse sensation durant Eleventh hour quand le pauvre Matt Smith, décrié par les fans de Tennant sur son seul physique, a fait une superbe prestation. Laughing Avant qu'on ne me tombe dessus je précise : on peut parfaitement ne pas aimer Matt Smith ou 11 hein, mais pas avant d'avoir vu le moindre épisode avec lui. Pareil pour miss Coleman du coup. Wink

_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
**Neptune**
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2012
Messages: 119
Localisation: Between Time and Space
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2012 - 21:17    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks Répondre en citant

Je sais pas si ça a déjà été posté quelque part mais voici la prequel d'Asylum of the Daleks

_________________
When you're a kid, they tell you it's all
"Grow up! Get a job! Get married! Get a house! Have a kid! And that's it!"
But the truth is, the world is so much stranger than that. It's so much darker. So much madder. And so much better...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:23    Sujet du message: [7x01] Asylum of the Daleks / L'Asile des Daleks

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 7 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 35, 6, 716, 17, 18  >
Page 6 sur 18

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com