Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 7
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lina
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 2 922
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 13:37    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace Répondre en citant

note: 3.5 sur 10.

mauvais points:
-les jokes lourdes à propos des balles de golf... la grosse arme de randell, ...."shut up and shoot".... pas drôles. Et franchement poussif. ET ÇA ÇA PASSE TRÈS TRÈS MAL!
-Nefertiti, victime elle aussi des rôles féminins foireux qui flirtent, à la: River, Amy, Oswin...
-Amy qui s'est acheté un cerveau quand elle est dans l'ordinateur? C'est nouveau autant d'ingéniosité...?
-Les trois guests gâchés!
-Les deux robots avec des dialogues vraiment prévisibles passé la surprise de 5 secondes.
-la fin avec Graves? WTF? Bon-Voyage-Avec-Les-Missiles chose... que le Docteur soit dark, je veux bien, par le passé il s'est montré plusieurs fois de même (et je parle pas de Eleven mais des 10 précédents), quand bien même... c'est toujours amené. WTF???
-le thème "I am the Doctor" qui commence à les ........., j'ai pas voulu compter combien de fois on l'entend...


bons points
-Tricey. Un peu pointless par moment... mais ils nous font le syndrome de l'animal qu'on tue et qu'on se révolte etc. Chu rentrée dedans, parce que je rentre toujours dedans... mais c'était facile et prévisible. Mais j'ai kiffé Tricey anyway.
-effets spéciaux... au détriment du reste.



Conclusion:
J'ai reconnu aucun des personnages...
L'histoire quant à elle est un gros b*rdel pas possible.
Je me suis ennuyée au bout de 15 minutes, à regarder l'avancement toutes les 5 minutes en général...


Les trois points et demi:
2 points pour les acteurs qui ont clairement du fun et que ça arrive que ça soit communicatif.
1 point pour la présentation (on a toujours ce point gratuit dans les examens...)
0.5 point pour le fait que c'est pas Moffat (le pauvre ahem) qui a écrit l'histoire mais qu'il s'en prend plein la gue*le sur internet pareil....

Et voilà.
_________________
Source


Dernière édition par lina le Dim 9 Sep 2012 - 14:00; édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 13:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
pas_le_docteur
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2012
Messages: 40

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 13:41    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace Répondre en citant

J'ai donc vu moi aussi ce second épisode. Cet avis sera à chaud, mais vraiment, la chose que j'ai vraiment aimé et que j'ai envie de citer en premier, c'est : le rythme ! je l'ai trouvé excellent, les cinq premières minutes, tout va à 500 à l'heure, puis s'installe un rythme " de croisière". Cet épisode aurait facilement pu être un double, comme "Asylum of the Daleks", mais au final, condenser pleins de choses ainsi n'est pas un si mauvaise idée (Ah, s'ils avaient pu faire la même chose pour "The hungry Earth /Cold Blood"....).

J'ai aimé l'histoire, même si j'avais espéré un peu plus de dinos dans le vaisseau. Un peu comme dans "Asylul of the Daleks", où j'ai trouvé les Daleks sous-exploités, les dinos sont ici relégués au second plan. Mais après tout, tant pis, cela laisse un peu plus d'espace aux personnages.
Salomon, je l'ai trouvé parfait. Un vrai méchant, cupide, sans-coeur, et pourtant éduqué, qu'on imaginerait presque raffiné. Mais méchant, cependant, au point que le Docteur le laisse mourir dans l'explosion de son vaisseau. Le Docteur laisse toujours une chance, cependant, donne une leçon. Mais là, rien, c'en était troublant...
Nefertiti était parfaite, même si juste entrevue, au final, et Riddell, pareil, on l'aurait aimé peut-être un peu plus exploité. Mais quel bonne idée que donner un "gang d'un jour" au Docteur... Quant au père de Rory, il a aussi permis de mettre en valeur le personnage de son fils, le laissant respirer un peu sans Amy autour.

Sous une trame somme toute classique, il y avait au final un vraiment bon épisode, bien écrit, bien rythmé, bien joué. Et peut-être encore quelques traces d'un hypothétique fil rouge, pourtant démenti par Moffat, mais qu'on pourrait entrevoir avec "Asylum of the Daleks" et la fin de la saison 6

Cette question qui doit être posée, ce "Docteur Who ?" qui venait à la fin de la saison 6, qui revenait à la fin d"Asylum of The Daleks", où le Docteur, réalisant que les Daleks pouvaient l'oublier, tournait et retournait cette question en bouche, comme la savourant... Et Salomon, interrogeant sa base de données, qui ne trouve aucune trace du Docteur... Celui-ci semble presque anxieux, lorsque Salomon interroge sa base de données, puis soulagé, lorsqu'il ne trouve rien... Et si, durant son temps sans les Ponds, après "Asylum of the Daleks", le Docteur s'était occupé de "disparaitre" des bases de données, des mémoires? Pas complètement, puisque beaucoup de gens savent encore qui il est, mais s'il avait commencé cela ?
On peut même pousser plus loin ce "délire" en se demandant si la phase finale de son action ne va pas être de faire disparaitre sa présence de la mémoires des Ponds, bouclant la boucle dans le 5ème épisode, expliquant pourquoi les Ponds ne reviendront pas après, et l'émotion qui s'en suivrait pour nous ? "Doctor Who ?", la question sera posée, par tous, et le silence (autour de l'existence du docteur) s'abattra...

Oui, je sais, ce ne sont qu'élucubrations et extrapolations, mais ce passage, lorsque Salomon interroge sa base de données, plus le regard final qu'a le Docteur sur Amy et Rory, lorsqu'ils contemplent la Terre du TARDIS, un regard qui laisse à supposer que le Docteur sait des choses que le couple ne sait pas, des choses qui lui donnent un fugace instant l'air triste, vieux, fatigué, résigné ; ces deux petites scènes peuvent laisser à penser que le Docteur est en plein milieu de quelque chose, entre les épisodes, quelque chose qui aboutira à cette fameuse question, "Doctor Who ?"


Ah ! Pis j'ai failli oublier : le baiser du Docteur à Rory ! La tête de Rory ! Et le sérieux des deux acteurs dans la suite de la scène ! Vraiment drôle ! Vraiment, c'est en voyant cela que je regrette les Confidentials...

Lina lassée a écrit:
-le thème "I am the Doctor" qui commence à les ........., j'ai pas voulu compter combien de fois on l'entend...

Ah, celui-là, moi, je ne m'en lasse vraiment jamais... Je l'ai beaucoup remarqué, dans l'épisode, mais au contraire, c'était pour moi le bonheur.... :-)


Dernière édition par pas_le_docteur le Dim 9 Sep 2012 - 13:58; édité 1 fois
Revenir en haut
Dame Eleusys
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2011
Messages: 613
Localisation: cascade de Méduse
Féminin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 13:56    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace Répondre en citant

Ah oui, une chose que je voulais évoquer et que j'ai zappé plus haut c'est la téléportation sur la plage....

Je n'ai pas compris la justification de ce lieu si ce n'est le prétexte à les voir fuir des ptérodactyles avec un sol facile à creuser. Là encore, c'est l'introduction d'une situation sans véritable intérêt. Et puis revoir ENCORE bad wolf bay m'a lassée. Bon sang, y'a pas d'autres lieux de tournage au pays de Galle! Je comprends qu'on exploite cet endroit pour limiter certainement les coûts de production, comme la fameuse carrière que l'on voit de façon récurrente dans les classiques , mais dans ces cas là, par pitié, qu'ils changent les cadrages et les angles de vue, qu'on ait l'impression de voyager et qu'on ne reconnaisse pas ce bord de mer du 1er coup....
_________________

Je l'aurai un jour, JE L'AURAI !!!

Pour suivre le marathon classique: http://baraqueafrites.xooit.com/index.php
Revenir en haut
lina
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 2 922
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 14:03    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace Répondre en citant

encore une chance qu'il y a pas eu l'erreur classique de dire que les ptérodactyles sont des dinosaures...


mais allé, j'avoue que la pillule a du mal à passer chez moi aussi... ><
_________________
Source
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
pas_le_docteur
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2012
Messages: 40

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 14:04    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace Répondre en citant

Dame Eleusys lassée elle aussi a écrit:
Et puis revoir ENCORE bad wolf bay m'a lassée.


Ah ? Heu, ben moi, au contraire, j'ai pris ça comme un clin d'oeil, je suis assez basique, j'aime quand on abuse des bonnes choses, comme ce fameux thème issue de "I'm the Doctor"...

Pis c'était marrant de le regarder avec les enfants, et que tous s'écrient en voyant la plage "La baie du grand méchant loup ! " :-)

Après, par contre, même si ce passage était assez fun, il semble effectivement un peu "gratuit" vis-à-vis du reste de l'épisode... Mais l'important reste le plaisir qu'on a à regarder tout cela, sans forcément chercher la logique à tout ce qui se passe, même en terme de production... Je ne me suis pas ennuyé, j'ai pris plaisir aux dialogues, et voilà ! Basique, je vous l'ai dit, je suis ! ;-)
Revenir en haut
PJavier
Captain X.

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 352
Localisation: Mars(eille)
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 14:05    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace Répondre en citant

7.02 Dinosaurs on a Spaceship


J'ai regardé cette épisode hier soir, et comme il y avait l'appel du lit je suis allez dormir un peu (ou plus exactement l'appel de mon meilleurs pote hétéro, mais ça c'est une autre histoire) et après l'avoir revisionné à l'instant. Je dois dire que même en l'ayant vue 2 fois en moins de 8/10h je ne me suis pas ennuyé. En tout cas pas autant que devant Asylum of The Daleks.

Cet épisode respect les promesses de son titre et de ses teasers. Il n'y a pour moi pas grand chose à lui reprocher, en tout cas ça ne me vient pas pour le moment.

Comme je l'ai dit hier soir dans le petit fil rouge que j'ai posté après avoir regardé l'épisode, je me suis bien marré voir le Docteur et les Ponds père/fils faire du Tricey m'a donné envie de m'acheter tricey-cle (bad joke je sais mais j'avais envie de la faire) pour en faire.

Il y a cependant (à chaque fois que j'utilise ce mots je pense à Dumbledore, vous pouvez m'expliquer ?) quelques petites choses qui me turlupine quand même, même si cet épisode est très bon.

La relation entre les Ponds et le Docteur est très étrange, je n'arrive pour l'instant pas à mettre le doigt sur ce qui coince, mais mon avis est que cela aurait un rapport avec les 10 mois que je ne serais pas surpris. Avec un petit en prime un petit mensonge derrière les oreilles. Je l'ai vu dans les yeux du Docteur, biens que la situation s'y prête il été un peu trop enjoué.

Autre point de détails : Néfertiti qui finit sous la tente de Riddel, non mais sérieux quoi ! C'est un personnage historique il faut pas abuser. En plus est-ce que Chibnall a pensé au fait qu'ils ne parlent pas la même langue ? Hého pour l'une égypte -1334 avant JC et pour l'autre plaine d'Afrique 1902 après JC, quasiment 11 siècles de différence... Merci le circuit de traduction du Tardis.
Le fait qu'il y ai 11 siècles de différence m'amuse.

Et dernière chose Arthur Weasley et Argus Russard dans le même épisode de Doctor Who, et même pas une petite référence à Harry Potter. C'est pô'drole Crying or Very sad
Cependant (oui je fait référence à Dumby et alors ? :angry: ) je suis content de voir que pour une fois Russard a mené la danse, qu'il ne se soit pas fait marcher sur les pieds (même s'il s'est fait mâcher par des raptors).

Je vais peut-être dire une connerie mais les 2 robots m'ont fait penser à Amy et Rory, je trouvais d'ailleurs que l'un des deux robots avait la même voix que Rory.

'fin bref tous ça pour dire que je me suis bien amusé devant cet épisode, les 2 fois ... je lui mettrais donc un 5/10. La note pourra évoluer selon la performance des autres épisodes.

Mais rassurez-vous une chose à pas changer, je me demande toujours ou compte nous conduire Moffat ?

_________________


Dernière édition par PJavier le Dim 9 Sep 2012 - 14:08; édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 14:07    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace Répondre en citant

Tout d'abord, un bref (si si, je sais faire^^) avertissement avant de commencer : je n'ai pas tellement aimé l'épisode. Je n'aime que très rarement l'écriture de Chibnall mais j'espérais être agréablement surprise ce soir (pas mal de rumeurs circulent comme quoi il serait le prochain showrunner alors juré, je veux VRAIMENT apprendre à l'apprécier^^) : ce ne fut pas tout à fait le cas. Ce n'est pas non plus un mauvais épisode : je l'ai suivi d'une traite et il contient pas mal d'éléments très intéressants que je ne manquerai pas de relever mais je n'ai pas ressenti la forte émotion qui me prend normalement devant tout épisode de Doctor Who que j'estime réussi. Tant pis pour moi, ça fera donc partie de mes rares reviews en majorité négatives de la saison (j'en fais en moyenne deux ou trois sur les 14, nous sommes donc en partie débarrassés^^). Sur ce, Géronimooooooo!



7x02 Dinosaurs on a spaceship



Où l'on apprend qu'Amy peut remplacer le Docteur, que le Docteur peut remplacer un docteur... mais que Rory est incapable de remplacer une ampoule sans son papa.


Parfois, j'ai la nette impression que les scénaristes font exprès de faciliter le travail des reviewers en intégrant toujours LE parfait élément pour faire de notre commentaire une jolie métaphore filée. La semaine dernière, Moffat m'offrait le thème de la cuisine sur un plateau (oui, facile, je sais) grâce à son soufflé mais Chibnall me mâche encore plus le travail (bon, promis j'arrête^^) cette fois-ci et résume parfaitement ma pensée avec l' élément principal de son script : un gros vaisseau à la dérive avec plein de chouettes options en majorité défaillantes.



I. Pilotage automatique enclenché

Sur le papier, cet épisode contient le plan de route du parfait épisode de Doctor Who : manque de chance, comme pour le double épisode de Chibnall en saison 5, j'ai l'impression que ce dernier se contente de fournir les coordonnées et d'espérer que le vaisseau arrive à bon port: tous les fans le savent, dans Doctor Who c'est peu probable. Smile

Comme je le disais, tous les éléments clés semblent réunis : du fun, de l'absurde, du Docteur déjanté, du Docteur sombre, des robots qui parlent (Ten a tort, ils peuvent être marrants!), des références à gogo aux anciens épisodes, des effets spéciaux pas mauvais, des personnages secondaires à bon potentiel, du beau casting, un compte à rebours et un vilain très méchant. Oh, et des dinosaures! Dans un vaisseau spatial! Pour moi qui adore 1) le rythme rapide 2) le grand n'importe quoi, c'est l'épisode de rêve. Mais là où A good man goes to war, qui fonctionne pas mal sur le même principe du too much, m'avait transportée, je suis ici restée sur le quai. J'ai eu l'impression qu'une bonne partie de ces éléments semblaient forcés, ajoutés à la liste juste parce qu'ils étaient dans le cahier des charges mais tellement peu approfondis ou, au contraire, exagérés qu'ils ont provoqué chez moi l'effet inverse.

Le Docteur déjanté/limite bouffon par exemple. Matt Smith le joue très bien (soyons honnête, il a le physique pour^^) et, à dose correcte, c'est un aspect du Docteur tout à fait agréable, surtout quand il est mis en opposition avec son coté sombre dans le même épisode. Mais là j'ai trouvé cet aspect si exagéré qu'il en perdait sa force comique. Par exemple : le Docteur en mode "hyper" qui explore le vaisseau dans le pré-générique, répondant de manière à moitié absurde à Amy parce qu'il est trop absorbé par ce qu'il voit et qui est heureux comme un gosse lorsque les dinosaures apparaissent, j'adhère! Le Docteur, à 10m de distance, qui se mêle soudain à la conversation de Rory et Brian pour crier qu'il a toujours une liste de noël, ça m'amuse. Le Docteur qui pince la joue de Rory, l'embrasse et le gifle à quelques minutes d'intervalle ça m’afflige un peu, surtout après 5 minutes de Docteur déjanté sur la plage/salle des machines. Ce n'est pas un problème d'acteur mais purement de dosage : j'ai du mal lorsqu'un personnage aussi complexe et changeant que le Docteur reste trop longtemps dans un même mode.

A l'inverse, certains éléments sont si peu exploités qu'ils alourdissent l'intrigue sans l'enrichir : Nefertiti par exemple. Je suis consciente que son rôle de femme forte et sexy est volontairement caricatural : il permet de nous ressortir la vieille blague du Docteur qui fait tourner la tête de toutes les reines et de nous fournir un tas de phrases clichés rigolotes. Le problème est que ce personnage fait double emploi avec celui de Riddell, dont le coté caricature assumée est je trouve bien mieux réussi (j'y reviendrai dans les points positifs). Amy aurait été largement suffisante pour servir d'objet d'admiration/récepteur à blagues sexistes à Riddell, elle joue d'ailleurs ce rôle plusieurs fois au cours de l'épisode (par exemple lors de la scène d'attaque des dinosaures). Je n'ai pas non plus été transportée par l'actrice jouant Nefertiti mais j'admets pour sa défense qu'il est très difficile de briller dans un rôle aussi lisse.

Cette impression de lourdeur apportée par cet ensemble de caricatures sur pattes est en plus renforcée par l'humour parfois vraiment pas fin de l'épisode. Attention, je suis une grande fan de l'humour lourdingue en règle général (j'adore la 7eme compagnie, si c'est pas une preuve!^^) mais, encore une fois, tout est question de dosage. Prenons pour exemple l' "attaque" du triceratops : la position de sa corne pile aux parties "délicates" de Brian, le tout agrémenté du m mouvement de caméra qui va bien, était à mon avis fortement suffisant pour qu'on comprenne la blague: je me serais personnellement passée du "only my balls" (j'ai d'ailleurs fait exactement le même facepalm que Rory devant cette réplique^^). Cette réponse serait mieux passée si elle n'était pas accompagnée d'un répertoire de répliques lourdingues du "walking innuendo" et de la reine mais là j'avoue que j'ai un peu saturé.

Enfin, il y a le scénario. Alors oui, je suis parfaitement consciente que quand le titre de l'épisode est "Dinosaur on a spaceship" il faut s'attendre à du gros n'importe quoi mais (et là le problème vient plus de moi que du scénariste) j'aime que mon n'importe quoi ait néanmoins une certaine cohérence interne. Le début du final de la saison 6 m'allait très bien par exemple: certes c'est un immense foutoir spatio-temporel mais c'est "normal" puisque le temps s'est écroulé. Ici, on ignore pourquoi le Docteur amène Nefertiti (lui qui est en général si terrifié lorsqu'on flirte avec lui) et a comme par hasard choisi le compagnon spécialiste de la chasse avant même de savoir ce que contenait le vaisseau, pourquoi il décide plus tard de fuir sur le tricératops plutôt qu'à pied, ce qui aurait été sacrément moins risqué (allez, je retire cette objection pour le coté totalement WTF de cette scène et l'expression du tricératops lorsque le Docteur lui saute dessus^^), pourquoi il ne tente même pas de désactiver les robots d'un coup de sonic screwdriver avant de tenter cette fuite, comment Amy devient soudain une experte en machinerie siluriaine, pourquoi Solomon ne demande pas également au Docteur de le suivre en plus de Nefertiti (une espèce inconnue, ça doit avoir une sacrée valeur!)...

Je ne vais pas relever ici toutes les incohérences et facilités scénaristiques (dont beaucoup auraient pu être évitées s'il y avait eu un peu moins d'éléments dans l'épisode) mais leur accumulation, jointe aux lourdeurs dont je parlais précédemment, font que je n'ai pas pu apprécier l'épisode de la manière dont Chibnall le souhaitait manifestement : en laissant sa logique au vestiaire pour se contenter d'admirer le spectacle. A mon avis, ce n'est tout simplement pas mon type d'humour et vu que l'épisode est clairement à tonalité comique malgré ses cotés sombres je ne pouvais pas accrocher.




2. Il est beau mon vaisseau!

Critiques mises à part, cet épisode est probablement un de mes favoris de Chibnall (oui, ce n'est pas très difficile pour moi^^). Déjà, s'il m'a rappelé par certains cotés le terrible Curse of the black spot, il ne souffre pas du manque de budget criant de ce dernier. Les dinosaures sont franchement bien mieux réussis que je ne le craignais (assez pour que la mort du tricératops me touche) et les décors sont beaux (bon, faut aimer le vert hein^^), avec quelques trouvailles inspirées: la mer comme salle des machines, bien que fort similaire à la forêt intérieure du Byzantium en saison 5, est une chouette petite touche par exemple.

Ensuite, je mets un solide 18/20 au casting de cet épisode. Matt Smith et Arthur Darvil sont comme d'habitude excellent et j'ai adoré la prestation de papa Wesley, Argus Filch et Lestrade (j'ai la flemme d'aller chercher le vrai nom des acteurs et j'assume^^) de même que le choix du duo Mitchell/Webb pour les voix des robots (la fan de panel shows que je suis est heureuse^^). Je suis plus dubitative concernant Nefertiti et, alors que je l'appréciais bien depuis une saison, Karen Gillian (je trouve que pas mal de scènes avec elle sonnaient un peu faux) ; mais j'admets que les deux personnages n'ont pas un rôle facile (comme je le disais, Nefertiti est un personnage complètement lisse et Gillian se retrouve ici à devoir jouer le Docteur pendant un bon moment), donc rien de catastrophique. Bref : du beau décor, de bons effets spécaux et le who's who (oui, j'ai honte^^) des acteurs anglais : les blockbusters promis par Moffat pour cette saison sont pour l'instant au rendez-vous!

De même, si une bonne majorité de l'humour de l'épisode n'a pas fait mouche avec moi, j'ai néanmoins ricané plusieurs fois. D'abord, mention spéciale à l'aventure pré-épisode résumée en 10 secondes par le Docteur : le coup de la sauterelle géante alien qui attaque l'Egypte, il fallait oser le faire! Laughing. J'ai aussi apprécié pêle-mêle la nouvelle option sonore du psychic paper, le Docteur qui continue sa carrière de musicien, le "What sort of man doesn't carry a trowel?" de papa Williams (suis-je la seul à avoir pris ça pour une référence à H2G2 et à la "towel" qu'il faut toujours emporter?) et le "daisy daisy" des deux robots au moment de leur désactivation (référence renforcée par la mention d'Arthur C. Clarke par Brian). D'ailleurs j'ai beaucoup aimé ces deux robots, j'aurais apprécié qu'ils apparaissent un peu plus (si possible à la place de Nefertiti par exemple) : je suis apparemment plus sensible aux robots qui parlent qu'aux dinosaures, question de génération peut être.

Quelques belles surprises au niveau des personnages secondaires également. J'ai souvent beaucoup de mal avec la caractérisation (que je trouve souvent quasi inexistante) chez Chibnall mais il nous offre ici un papa Williams que j'aimerais bien revoir. C'est dû en partie à la prestation de l'acteur mais aussi à quelques scènes bien trouvées comme le moment où il admire la terre en buvant son café avec les Pond et le Docteur derrière lui. Dans un genre très différent, j'ai aussi bien aimé ce qu'il a fait du personnage de Riddell : cette caricature totalement assumée de l'aventurier macho et lourdingue a dû ravir les nostalgiques d'Alan Quaterman, Crocodile Dundy et autres films de ce genre. La dernière scène de ce personnage m'a d'ailleurs fait rigoler tant elle est typique de ce genre de héros: il finit avec la fille qui l'a métaphoriquement castré tout au long de l'épisode. Smile Je suis d'ailleurs assez fascinée par la prestation de Rupert Graves, qui parvient à rendre son personnage bien plus jeune que son Lestrade.

J'ai aussi trouvé l'idée de récupérer les Silurians très judicieuse. Ca explique de manière relativement crédible le fait qu'il y ait des dinosaures sur le vaisseau mais aussi ce qui aurait autrement été une grosse facilité scénaristique, le fait qu'il faille deux pilotes aux mêmes gènes pour faire fonctionner le vaisseau (on se souvient dans le double épisode de la saison 5 que les Silurians fonctionnent en "famille"). J'avoue que je ne m'attendais pas du tout à réentendre parler d'eux durant l'épisode mais c'est une bonne surprise très bien amenée.

Nous avons droit aussi à la séquence émotion avec Amy qui admet sa crainte d'être remplacée dans le rôle de compagne et que le Docteur disparaisse un jour, le tout accompagné d'une remarque "en l'air" comme quoi il pourrait bien assister à sa fin. J'avoue cela dit ne pas être très bon public pour cela: j'aime beaucoup Rory et j'apprécie bien plus Amy depuis la saison 6 mais je suis prête à les laisser partir et à découvrir de nouveaux compagnons maintenant, on a déjà eu assez de "faux départs" les concernant.



3. System failure!


Mais un gros intérêt de cet épisode, en ce qui me concerne, est son coté ultra sombre (oui, j'assume, je suis fan de cet aspect de la série^^) : et là j'en veux vraiment à Chibnall de nous avoir mis ce qui a le potentiel d'être un des moments les plus choquants de la série... en plein milieu d'un épisode "gros délire"! J'aime le mélange des genres mais pas à de tels extrêmes : là je trouve que ça a en grande partie gâché quelques scènes qui sont pour moi les meilleures réalisées par ce scénariste.

Ainsi, il nous crée un méchant vraiment méchant : et ils sont rares dans Dr Who, où les adversaires sont en général cruels par ignorance, par nature/programmation ou parce qu'ils sont fous. Ici le seul mobile de Solomon est le profit et sa cruauté n'a aucune excuse sans pour autant être totalement gratuite, ce qui rend le personnage encore plus glaçant : il tue les Silurians non par sadisme mais parce qu'ils n'ont pas été "raisonnables" et il ordonne à ses robots de blesser papa Williams et de tuer le triceratops simplement pour montrer qu'il est prêt à tout pour atteindre son but. Ajoutez à cela un acteur très crédible (dont l'habillement m'a mis le générique de Game Of Thrones en tête pendant une bonne partie de l'épisode^^) et nous avons là un vilain très réussi...mais qui est un peu gâché dans un épisode de ce genre, dont le ton dominant est le comique et qui est beaucoup trop "fouillis" pour permettre d' apprécier ce personnage à sa juste valeur..

Et j'ai eu d'autant plus le sentiment d'une belle occasion gâchée que Chibnall ne nous épargne vraiment rien niveau moment glauque et choquant, en particulier durant la scène où le Docteur soigne Solomon : le moment où ce dernier, sur le ton de la conversation, raconte qu'il a ordonné à ses robots de réveiller les Siluriains les uns après les autres pour les expulser du vaisseau est déjà assez dur mais alors sa conclusion, "We must have left a trail of dust and bones", est sacrément glauque pour une série familiale! De même, le fait de tuer le triceratops juste après une scène très sympathique avec lui et alors qu'il venait de recevoir un surnom, ce qui le rend bien sûr immédiatement attachant, a dû faire pleurer pas mal de petits Britanniques (bon, ça c'est de bonne guerre, un peu de larmoyant dans Doctor who ne fait jamais de mal^^). Enfin, sa remarque à Nefertiti comme quoi il aime que ses "possessions" aient du caractère car il peut ainsi prendre plaisir à les briser est franchement dérangeante... et il nous colle tout ça dans ce qui donne l'impression d'être l' épisode "pour enfant" de la série!

Et bien sûr, il y a la mort de Solomon. Non seulement le Docteur ne tente pas de le sauver, ce qui n'aurait pas été difficile (sans ses robots il ne s'agit que d'un infirme facile à emprisonner) mais il le tue tout aussi directement que s'il l'avait exécuté de ses propres mains. Pire encore, il le nargue longuement avant de le laisser mourir en lui expliquant bien ce qui l'attend, en le laissant supplier avant de lui refuser sa grâce et en le quittant avec un relativement sadique "enjoy your bounty". Heu...OK... Surprised Je ne vais pas immédiatement hurler au "out of character" car nous avons déjà vu le Docteur avoir quelques accès de cruauté (voir Family of blood), en particulier quand il voyage seul depuis longtemps (ça fait 10 mois pour les Pond mais on ne sait combien de temps pour le Docteur). Et puis, surtout, j'ai la suspicion qu'il peut s'agir là d'un effet de la dalékisation qu'il a pu subir dans l'épisode précédent (absolument rien ne prouve qu'il n'avait pas besoin du bracelet pour combattre les nanogènes). Mais dans tous les cas on ne balance pas ce qui me semble être une des actions les plus moralement douteuses du Docteur dans un épisode de ce genre. Une grande partie du choc ressenti suite à cette scène est à mon avis fortement atténuée par les gros délires avant et après! Pour l'amoureuse du dark doctor que je suis, gâcher un tel moment est bien dommage!


Conclusion (enfin^^) : nous avons là un épisode qui, sans être ennuyeux, ne m'a tout simplement pas fait vibrer. C'est bien dommage car il contient pas mal d'éléments qui, dans un autre épisode, m'auraient complètement scotchée. Je suis néanmoins rassurée de voir que Chibnall est capable de créer des personnages intéressants et d'écrire du très sombre réussi : plus qu'à apprendre à doser tout ça et à mélanger les genres plus subtilement. Wink Et n'oubliez pas bien sûr la morale de l'épisode : "Pterodactyls are Vermin. DO NOT FEED!" Wink
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques


Dernière édition par Tyr le Dim 9 Sep 2012 - 19:00; édité 1 fois
Revenir en haut
Mornie
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2011
Messages: 392
Localisation: Nowhere, middle of

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 14:14    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace Répondre en citant

Je voulais poster mon avis sur l'épisode hier soir, mais j'ai préféré attendre de le revoir une seconde fois, pour me concentrer davantage sur les détails de l'épisode, les relations entre les personnages... Et comme je ne suis pas très bon en compréhension orale de l'anglais (l'écrit passe sans trop de problème, mais l'oral, c'est pas mon fort !), je me focalise pas mal sur les sous-titres lors du premier visionnage. Et comme ceux-ci sont réalisés d'après le texte anglais, sans les images comme support, l’ambiguïté de certains termes entraine de mauvaises traductions (ce qui n'est pas du tout une critique des quelques personnes qui fournissent beaucoup d'efforts pour que nous puissions avoir les sous-titres avant l'épisode, votre travail reste très bon ! Merci à vous !) qui gênent la compréhension.

Bref, je viens de revoir l'épisode à l'instant, et mon avis est moins négatif qu'hier soir, mais il reste mitigé.

Dinosaurs... on a spaceship !

Des dinosaures. D'accord, des dinosaures. On aurait pu avoir n'importe quelle autre cargaison de valeur, mais ils présentent deux avantages :
  • Les enfants aiment les dinosaures, et sans doute certains adultes aussi. Ce sont des créatures d'un temps passé, énormes, mystérieuses, qui peuvent donner l'impression que la nature est douée de conscience, comme si elle avait sciemment décidé de créer des êtres gigantesques, puis par la suite était revenu sur son choix en se disant "trop gros, ça ne fonctionne pas, je vais tester plus petit, et en plus grand nombre !". Ces créatures peuvent aisément créer une certaine fascination, que n'auraient pas des créatures extraterrestres purement inventées. Donc bref, les dinosaures permettent d'attirer un public plus jeune, de le faire accrocher à l'histoire. De plus, cela permet de voir un Docteur qui se comporte comme un gamin. J'aime tout de même beaucoup la scène, vue dans le 3e trailer, où le Docteur demande à tout le monde de courir, mais reste planté devant les sauriens qui commencent à charger. Un vrai gosse à ses heures !
  • Une espèce éteinte comme cargaison justifie qu'elle soit précieuse aux yeux de notre Docteur, et qu'il souhaite tout faire pour la préserver. Ceci étant, je n'ai pas bien saisi où ils ont été déposés à la fin ? Sur une autre planète, rebaptisée Siluria, servant de réserve naturelle ? Ou bien ont-ils été ramenés à leur époque... afin de disparaitre naturellement ? Dans le premier cas, le Docteur va peut-être créer une nouvelle civilisation, si ces créatures survivent sur une autre planète et évoluent, dans le second cas, il les condamne tout de même à disparaitre, mais par voie naturelle (mais après tout, quand il sauve des humains, il en va de même : ils devront bien mourir un jour tout de même !)

En somme, le choix des dinosaures parait surtout être fait pour attirer le public, les familles. On renoue avec le coté familial du show, qui à mon gout s'était légèrement perdu lors de la saison 6, plus sombre, plus complexe à suivre, avec 6 épisodes si je compte bien directement liés à l'histoire principale.

A gang... on a spaceship !

Chouette, le docteur a un gang ! It's new ! Certes ceci présente des intérêts, mais n'est pas vraiment justifié au départ, si ce n'est parce que le Docteur n'a jamais eu de "gang", et qu'il trouve cela amusant. Il aurait été bien embêté sans toute sa clique, pour résoudre le problème !
  • Nefertiti : l'histoire débute alors que le Docteur vient de sauver la reine égyptienne et son peuple de l'attaque d'une sauterelle géante, si j'ai bien suivi... Forcément, elle lui saute dessus, et pour une obscure raison, le Docteur l'emmène avec lui dans son Tardis. Tout va bien, le Docteur s'amuse à sortir des personnages historiques de leur époque pour les faire voyager dans l'espace, les emmener vers des destinations inconnues, risquer de les voir mourir bêtement... Le seul rôle qu'elle a est de défendre Amy lorsque Riddell doute d'elle, et de servir de cible au "méchant" de l'histoire.
  • Riddel : Là non plus, je ne comprends pas ce qu'il vient faire dans l'histoire. Il a attendu des mois que le Docteur aille chercher de la réglisse, et ce dernier semble avoir besoin de lui... Pourquoi ? Il ne l'explique pas, et pour cause : rien ne justifie à ce moment de l'histoire qu'un chasseur de gros gibier se joigne à l'aventure, puisque personne ne sait encore que le vaisseau transporte des dinosaures ! Seulement qu'un engin spatial immense s'approche de la Terre, et qu'il reste à peine plus de 6 heures avant qu'il ne se fasse pulvériser par des missiles. Alors certes, on pourrait se dire que le Docteur a reconnu la forme du vaisseau, mais il semble étonné lorsque plus tard, Amy lui annonce qu'il s'agit d'une arche Silurienne... Donc pourquoi recruter un chasseur à ce moment de l'histoire ? Il aurait suffit que notre Docteur reprenne son Tardis APRES avoir vu les dinosaures et aille le chercher pour que ce soit plus crédible !
    Macho de l'équipe, il se contente principalement de critiquer les femmes (mais comme ce n'est pas Moffat qui a écrit l'épisode, on ne reprochera pas d'avoir encore des commentaires misogynes à tours de bras !) mais par ce biais, il permet de mettre en valeur Amy, soutenue par Neffy, et ses compétences.
  • Brian Pond Williams : donc lui, il vient chez Amy et Rory pour un problème électrique qu'il trouve complexe, alors que Rory explique qu'il faut uniquement changer l'ampoule... Mais Rory, si tu sais qu'il n'est question que d'une ampoule grillée, pourquoi appeler Papa ?? A 31 ans, tu ne sais pas faire ça tout seul ?? Hormis ce détail, il permet, tout comme Nefertiti et Riddel pour Amy, de mettre en avant les compétences de Rory, que ce soit au niveau médical, ou en ce qui concerne sa connaissance et sa compréhension de ce qui est extraterrestre ou technologique.
  • Amy et Rory : curieusement, dans Asylum of the Daleks et Pond Life, on sentait une gêne dans leur relation avec le Docteur : celui-ci semblait prendre conscience de sa place dans leur vie, cherchait à prendre et donner des nouvelles, et ceci avait été aussi montré vis à vis de Craig en fin de saison 6 : le Docteur développait son coté social. Et là, pouf, il les embarque sans même dire bonjour après 10 mois d'absence... Heureusement, à plusieurs moments de l'épisode, des réflexions sont faites à ce sujet ("vous êtes partis pendant 10 mois", "alors ce sont les nouveaux 'nous'", "vous pourriez téléphonez comme une personne normale", "On pensait retourner chez nous... juste une paire de mois", "je regarde souvent dehors en m'attendant à vous voir venir"), mais je trouve que cette arrivée chez eux manque de logique. Un prétexte un petit peu bancal pour amener ces discussions sur leurs relations sociales.


Sidekicks... on a spaceship !

Pour une fois, ce ne sont pas les Ponds qui sont les faire-valoir du Docteur, mais les nouveaux venus, qui deviennent faire-valoir d'Amy et Rory. Couramment intimidés par le Docteur, ou semblant être loin d'avoir son génie, ils prouvent cette fois qu'ils apprennent beaucoup à ses cotés, qu'ils sont tout à fait capables, et peuvent faire preuve de bon sens, de sang froid (normal avec tous ces reptiles à bord !) et de débrouillardise. Ils forment réellement une équipe avec le Docteur, et c'est une des premières fois, si ce n'est la première, que cette impression ressort vraiment.

La question que Neffy pose à Amy quant à savoir si elle a un roi m'a quelque peu dérange. Lorsqu'elle répond qu'elle est la reine de Rory, puis se rattrape en disant "sa femme", cela montre que leurs histoires se sont arrangées, mais sans doute un peu trop rapidement pour moi, téléspectateur. D'accord, il s'est passé 10 mois pour le couple depuis la dernière fois que nous les avons vus, mais cela donne l'impression qu'il n'y a jamais eu de difficultés dans leur couple. Si elle avait plutôt dit "Rory est mon roi", cela aurait pu contrebalancer les paroles de Rory dans l'épisode précédent, lorsqu'il disait "On sait tous les deux que dans notre couple, c'est moi qui suis le plus amoureux" (je n'ai pas la phrase exacte en tête). Elle aurait montré qu'elle est très attachée à son Rory, mais non, avec cette phrase, j'ai plus le sentiment que Rory idolâtre Amy comme sa reine, et que ce n'est pas forcément réciproque.

Sheriff... on a spaceship !

Le Docteur, le justicier, le shérif... Là ça me pose un problème. Dans les indices diffusés au sujet de l'épisode, l'un d'eux disait que Dinosaurs nous rappelerait à la fois Beast Below et Partners in Crime. Vraisemblablement, il s'agit de l'extermination possible d'une espèce, et des choix difficiles à faire pour la sauver. Dans ces deux épisodes, il était difficile de savoir quel choix était bon ou mauvais (libérer la baleine ou préserver la population du vaisseau ? Tuer les Adiposes ou les laisser vivre ? Empêcher la nourrice de préserver cette espèce pour sauver des humains ?).

Ici nous avons un méchant très caricatural, qui n'a absolument aucune morale, aucune reconnaissance : pour se faire soigner, il tire sur Brian, une fois rétabli, il continue son chantage plutôt que de remercier le Docteur. Il propose ensuite d'échanger les dinosaures, voués à l'extermination, contre Nefertiti, et pour qu'on n'oublie pas qu'il est vraiment très très méchant, il se vante de pouvoir la briser.

On peut comprendre que ce personnage dégoute le Docteur, mais on a eu l'habitude de le voir laisser une chance à ses adversaires, tenter de les changer... Ici non... Même si on sent bien que ce personnage stéréotypé restera mauvais, aucune tentative n'a lieu. S'il n'y avait aucune autre solution au problème que d'envoyer la balise hors de l'arche à l'aide du vaisseau de Solomon, je comprendrais... si celui-ci devait être piloté par quelqu'un ! Hors, le vaisseau part alors que Solomon est en train de crier, il semble donc sur un système de pilotage automatique... Qu'est-ce qui empêchait le Docteur de prendre Solomon avec lui, et de le remettre aux autorités. Ses activités semblant illégales, il aurait sans doute pu être remis à la proclamation de l'Ombre, ou au pire, être exilé sur une planète primitive, où Solomon aurait dû tenter de survivre par lui-même, avec sa piètre condition physique. Ce dernier cas de figure aurait montré un Docteur vengeur, mais qui laisse toujours une chance à ses adversaires.

Ici, non. Il reste un "vengeur", un justicier, qui n'hésite pas à appliquer la peine de mort. On commençait à sortir du coté "guerrier" du Docteur, évoque dans la saison 6, et on a droit à un bourreau à la place... Pas très Doctor Who tout ça ! Encore moins dans un épisode qui, pour les raisons mentionnées 4 827 lignes plus haut, semble s'adresser à un public plus jeune.

Le Docteur semble avoir un rôle de shérif dans le prochain épisode, j'espère qu'il ne s'agit pas là du début d'une longue lignée d'épisodes dans lesquels le Docteur jouera les justiciers, tuant sans remords les personnes qu'il condamne lui-même !


Robots... on a spaceship !

Et eux, que font-ils là ? Il a été fait tout un battage sur la présence de deux comiques britanniques pour doubler les deux robots, mais sérieusement... Qui leur a programmé un sens de l'humour désastreux ? Ce sont apparemment des robots garde du corps, ou de défense, ou de je ne sais quoi, mais équipés pour blesser et tuer, et on en fait des pantins à peine dignes d'un spectacle de Guignol ?? Niveau lourdeur, ils m'évoquent le mélange improbable entre C3-PO et Jar Jar Binks...

Bref, j'ai vu des dinosaures sur un vaisseau spatial...

Malgré tout, j'ai quand même pris du bon temps devant cet épisode. Je ne l'ai pas trouvé exceptionnel, sans doute parce que j'attends plus de l'intrigue, plus d'évolution chez les personnages, plus de questionnement, plus de "mais comment vont-ils bien pouvoir s'en sortir ?". Pour autant, je n'ai pas trop vu le temps passer, j'ai même eu la sensation qu'il était plus court que d'autres, alors qu'il fait bien ses 45 minutes.

J'ai trouvé l'action bien menée, sans temps morts, sans scènes inutiles. L'humour de certaines scènes m'a parfois fait sourire (je n'ai compris qu'au deuxième visionnage la phrase du docteur, lorsqu'il dit "même des singes pourraient conduire ce vaisseau... Ça tombe bien, c'est ce que vous êtes !" et regrette l'absence d'un public silurien...). Je craignais un épisode très tape-à-l'oeil, qui n'apporterait rien d'autre que du divertissement (mais après tout, c'est la raison première d'une série, non ?), rien sur l'histoire des personnages, mais j'ai été tout de même agréablement surpris de voir Amy et Rory sous un autre angle.

Bref, je craignais un épisode dans la lignée de Curse of the Black Spot, et ce fut le cas : pas mauvais, mais ne répond pas à mes attentes.
J'ai le sentiment que le prochain sera de la même trempe, même si j'attendais plus A Town Called Mercy que Dinosaurs... Vivement des épisodes plus centrés sur la trame principale !


Edition après lecture du post de Pas_le_docteur : j'oubliais un point positif : les sous-entendu visuels sur la suite de l'histoire d'Amy et Rory. On n'en sait pas grand chose, mais les coups d'oeil à la fin, lorsqu'ils observent la Terre, le regard du Docteur lorsqu'Amy et lui discutent de la vie des Ponds, que le Docteur dit qu'il sera toujours là pour eux, et qu'Amy répond "et vice versa"... On imagine bien que le Docteur sait des choses qu'ils ignorent, tout comme le spectateur. Ca me rappelle ces regards lorsqu'il avait découvert qu'Amy avait été remplacée.

Et oui, le thème du Docteur, ils en ont abusé dans cet épisode, je m'étais aussi fait la réflexion en le regardant la première fois. En général, on entend cette musique lors d'un coup de génie, lors de la résolution de l'histoire, mais là... Même quand les Ponds déballent leur courrier, on y a droit !!
_________________
WHO'S DA MAN ?
...sorry i'll never saying that again...
Revenir en haut
Magestik
[En Rehab' avec John Hart]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2010
Messages: 296
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 14:31    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace Répondre en citant

Je viens (seulement) de regarder l'épisode et je dois dire que j'ai bien rigolé. Plusieurs scènes bien marrantes et des nouveaux personnages assez sympa.

Et quand même on a eu quelques éléments par rapport à la trame principale : quand le chasseur de prime scan le docteur et découvre qu'il ne vaut rien alors qu'il connait Nefertiti ! Et aussi un autre petit truc, quand le docteur dit à Amy : "Tu seras là jusqu'à ma fin". Bizarre que le Docteur dise ça non ? Amy répond "ou vice versa" et le Docteur prend même pas la peine de répondre et fait une drôle de tête. Il a conscience de sa fin, "the fall of the 11th" ... Comme dans la saison 6 il avait conscience de sa mort (il avait même la date et le lieu).

Pour en revenir à l'épisode en lui-même rien à redire, c'est une épisode sans grand lien avec la trame principale mais au final ça rejoint ce qu'était Doctor Who jusqu'à la saison 4 (je parle pas de l'ancienne série là). Donc pourquoi pas. Un ou deux épisodes comme ça de temps en temps c'est très bien. L'année prochaine ce sera surement différent donc autant en profiter cette année Mr. Green
Revenir en haut
maided
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2008
Messages: 612

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 15:01    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace Répondre en citant

Un épisode très sympa qui n'a d'autre but que d'être fun.

Le Doctor qui se crée un Scooby Gang avec un chasseur au grand coeur et une Néphertiti aux relents de Lara Croft.
Des méchants de dessin animé ,et des dinosaures dans un vaisseau spatial.

Bref ,un épisode totalement libéré de trame Whoesque ça fait du bien de temps en temps surtout quand c'est joliment réalisé.
_________________


"Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait." - M. Audiard - Les Tontons Flingueurs -
Revenir en haut
Landraelle
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2011
Messages: 132
Localisation: In the Library

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 17:40    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace Répondre en citant

Personnellement, je suis déçue par cet épisode, c'est un fourre tout. Je ne vois pas ce que Néfertiti fout la, j'aurais préféré qu'il y ait un vrai épisode sur l'Egypte antique, l’ersatz d'Indiana Jones ne sert à rien, les guests non plus... Les dino auraient pu être un super sujets mais ça aussi je l'ai trouvé gâché... Et trop d'effets spéciaux à mon gout. Vous allez surement me trouver dure, mais même les jokes ne m'ont pas fait rire, j'ai du esquissé un ou deux sourires tout au plus.
Je pense qu'ils auraient pu faire un super épisode et qu'au final il est creux et sans intérêt...
Et le Docteur... bah je le reconnais pas, d'ou il est cruel et limite sournois? Et depuis quand c'est Amy qui prône le "sans arme"?
J'espère juste que ce sera le seul épisode dans ce genre la :/
_________________
Don't blink.
Don't even blink. Blink and you're dead.
They are fast. Faster than you could believe.
Don't turn you're back, don't look away and don't blink.
Good luck.
Revenir en haut
**Neptune**
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2012
Messages: 119
Localisation: Between Time and Space
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 19:15    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace Répondre en citant

Je vais pas m'étaler, en vrac:

Les + :
-le papa de Rory changeur d'ampoule qu'on embarque à son insu dans le TARDIS
-le Doctor qui tire la langue pour "goûter" l'air, pas mal il l'avait encore jamais fait celle là
-on apprend qu'a 31 ans Rory ne fait plus de liste au Papa Noel , contrairement au Doctor ("I do!!!!" qu'il s'écrit tout sourire Laughing )
-petit clin d'oeil à Ten quand le Doctor dit aux robots "take us to yours leader"
-le bisous Doctor/Rory, juste énorme! avec le Doctor qui le remercie ironiquement de lui avoir fait perdre du temps!

Les - :
-inutile de précisez que les robots étaient pitoyables, vraiment
-le tricératops-chiens, bon pas terrible (ça me fait penser à la nuit au musée avec le squelette du T-rex) par contre c'était ignoble de le tuer! Crying or Very sad

En gros, encore une fois on se rend compte qu'il faut pas énerver le Doctor, mais de là à laisser les missiles exploser le vaisseaux de Salomon, ça m'a un peu choqué!

A la fin j'ai bien compris: le Doctor amène les dinosaures sur une planète appelait Silluria et laisse les Ponds chez eux mais accorde quelques voyages au père de Rory, pas mal! ^^
La fin des Ponds est proche: "vous serez là jusqu'a ma mort" "ou vice versa".
_________________
When you're a kid, they tell you it's all
"Grow up! Get a job! Get married! Get a house! Have a kid! And that's it!"
But the truth is, the world is so much stranger than that. It's so much darker. So much madder. And so much better...
Revenir en haut
Michoi-Rider
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2011
Messages: 4
Localisation: louvres 95
Masculin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 19:48    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace Répondre en citant

La fiche de l'épisode "Dinosaurs on a Spaceship" est consultable sur le site Gallifrance. Au programme : résumé, fiche technique et toutes les anecdotes de l'épisode.

C'est ici : http://www.gallifrance.fr/dw.php?p=fiche-doctorwho&id=253

edit Nanou : bonjour, merci de poster un commentaire un peu plus constructif qu'un lien vers Gallifrance, où BOT ne pas va y mettre ses propres liens (soit dit en passant...)
Revenir en haut
DarkDalek
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2010
Messages: 560
Localisation: Dans le vasseau dalek
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 19:53    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace Répondre en citant

Bon épisode, sympathique. Un peu d'humour parfois lourd, histoire indépendante sans fil rouge pour une fois.
Le docteur qui prend deux nouveaux compagnons, on voit qu'il se sent seul et surtout que les Pond vont bientôt partir. Je pense que le docteur se sent coupable de ce qui est arrivé au Pond (perte de leur bébé, couple au bord de la rupture, pas de vie normale) et viens les voir moins souvent pour qu'ils puissent avoir une vie normale mais le docteur a du mal à s'en séparer.
En ce qui concerne Salomon, la réaction du Docteur n'est pas habituel mais je pense qu'il a senti qu'il n'avait rien de bien dans cet homme (n'hésite pas à tuer de sang froid, même une espèce entière) et que donc le laisser en vie représenterait un danger pour d'autres gens. Je pense qu'une réaction plus doctoresque aurait été de vider le vaisseau et de laisser Salomon dedans avec ses deux robots. Il ne pourrait pas aller bien loin puisqu'il ne peut pas le piloter.
Le père de Rory, sympa de voir la famille des Ponds, un peu coincé au début il se lâche a la fin. Nefertiti est utile à l'histoire a la fin mais l'autre ne sert à rien.
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 20:11    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace Répondre en citant

"Dinosaurs ahead, lady at my side, about to be blown up. Not sure I've ever been happier!"

Avec un épisode intitulé sobrement "Dinosaurs on a Spaceship", la BBC nous a facilité notre travail de review en exposant clairement son cahier des charges. "Dinosaures mignons et attendrissants mais potentiellement dangereux" : CHECK, "situation improbable et références classiques à la Science-fiction" : CHECK, "bonne dose de fun " : CHECK CHECK et re-CHECK.
Et pourtant, même si j'ai globalement apprécié l'épisode, cette impression de cahier des charges à remplir m'empêchera de classer cet épisode parmi mes préférés de la saison. Tout semblait coller sur le papier, mais au final le manque de subtilité plombe un peu l'épisode.

Et pourtant, Dinosaurs on a Spaceship avait beaucoup de raisons de me plaire. Les dinosaures, je les ai toujours adorés (même si ici ils ne sont qu'une partie minime de l'intrigue); le casting est impeccable (à part peut être Nerfertiti qui ne m'a pas complètement convaincue) et l'entrée en matière à la A Good Man Goes To War (un de mes épisodes préférés de la saison précédente) avec la constitution d'une équipe tout aussi improbable avait tout pour me séduire. Ensuite, l'épisode présente un bon équilibre entre histoire, action et humour, ce qui est toujours appréciable et pas forcément ce à quoi je m'attendais venant de Chris Chibnall (faudra penser à arrêter de lui taper dessus, visiblement le pauvre petit commence à s'améliorer… Mr. Green ).
Le casting, lui, avait tendance à sur-activer mes glandes salivaires à l'avance et je dois dire que j'ai vraiment beaucoup apprécié la prestation de Rupert Graves malgré un rôle très "macho" (1) et celle de David Bradley en trafiquant amoral et juste détestable qui lui convenait à merveille .
Le scénario était plutôt intéressant et j'ai même regretté d'avoir râlé à l'avance à l'apparition des siluriens qui sont bien intégrés dans l'histoire et pas envahissants pour un sou.

Mais voilà. Déjà, l'équipe n'est pas aussi improbable que ça et tous trouvent une justification à leur présence. Le père de Rory est utile pour pouvoir manipuler le vaisseau. Riddell justifie sa présence dès le début et je soupçonnerais presque le Docteur d'avoir jeté un coup d'oeil à la situation avant de partir à la recherche d'un chasseur de fauves… Nerfertiti (2) quant à elle fait carrément partie à part entière de l'histoire car c'est elle qu'il va falloir sauver dans la dernière partie, du fait de son statut unique de Reine d'Egypte… Niveau subtilité sur le choix des personnages on repassera…
Ensuite, l'humour est certes présent mais un peu potache. Le passage à dos de Tricératops était obligatoire à mon avis (beaucoup de fans auraient râlé si on y avait pas eu droit) et n'est pas si mal réussi au final. La réaction du Docteur criant qu'il préparait bien sa liste pour le Père-Noël chaque année m'a bien fait rigolé, ainsi que le passage où il finit par embrasser Rory et qui était digne d'une fanfiction, mais ce n'était pas non plus une preuve d'humour très fin (comme un certain passage que ma pudeur m'empêchera de nommer…). Mention spéciale par contre au "Well thank you, Arthur C. Clarke" et autres allusions voulues ou non à Douglas Adams. Comme Tyr, j'ai cru un instant que Brian disant à son fils "What kind of man doesn't carry a towel?" Laughing et le côté légèrement sarcastique des robots m'a donné envie de les appeler "Marvin 1" et "Marvin 2" par hommage au Maître.

Bref, l'épisode est pour moi un mélange sympathique mais un peu lourd entre A Good Man Goes To War et Army Of Ghosts (pour le côté désinvolte du Docteur qui embarque encore le parent d'un de ses compagnons sans y prêter attention) avec une touche de Siluriens en rappel de la saison 5.
Un peu trop d'idées traitées de façon pas tout à fait parfaite certes, mais l'épisode arrive quand même à son but, nous faire passer un moment fun et pas trop prise de tête pour une série qui est, je vous le rappelle, familiale à la base. Tous les épisodes de Doctor Who ne sont pas transcendants et chargés d'un intérêt psychologique comme certains semblent le sous-entendre ici.. Enfin, je ne rentrerai pas dans ce débat perdu d'avance…
Je comparerai donc cet épisode aux dinosaures qui lui donne une partie de son titre : Sympathiques, amusants, mais après coup on se dit que ce n'est pas si mal qu'ils soient éteints et qu'une autre espèce ait pris leur place. En espérant que le prochain épisode soit plus évolué!

Par contre, un point qui m'a le plus dérangé concerne la fin. La "disparition" de Solomon est assez logique au vu de son comportement. On a quand même ici un personnage dont on ne peut plus faire grand chose (pardonnez-moi l'expression) et qu'on ne peut pas non plus laisser dans la nature, au risque de la voir encore blesser d'autres personnes par pur intérêt financier (ou pure méchanceté, comme le montre bien son discours sur le fait qu'il aime briser ses "possessions"), mais la réaction du Docteur me glace quand même le sang… Conséquences d'une potentielle dalekisation à l'épisode précédent? Évolution choisie par Moffat? Résultat du manque de compagnons "stables" depuis le début de la saison sur la santé mentale de Eleven? Ou tout simplement réaction spécifique à une situation sans véritable autre issue? À voir...




____________________________________________________________________________________________

(1) et sérieusement, qui pourra encore dire que Moffat est sexiste après tout ce que Riddell se prend dans la tronche niveau remarques sur sa vision de la femme? ^^
(2) Concernant cette chère Neffy, il y a une petite faute historique que je me dois de faire remarquer mais que je place ici vu que tout le monde s'en fiche de mes notes en bas de page Razz . Amenhotep IV a été à l'origine d'un changement de culte en Égypte ancienne ce qui s'est traduit notamment par un changement de son nom. Je pense que son épouse aurait été au courant et l'aurait appelé par son "nouveau nom" et donc " ‪Akhénaton‬" et non Amenhotep comme cela est dit ici... Si elle en vient à se tromper sur le nom de son mari, normal que son couple ne batte pas de l'aile... ^^

_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock


Dernière édition par GiveMeVicodine le Dim 9 Sep 2012 - 20:19; édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:02    Sujet du message: [7x02] Dinosaurs on a Spaceship / Des Dinosaures dans l'Espace

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 7 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 2 sur 8

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com