Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 7
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nanou
Time Lord

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 3 558
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 15:56    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde Répondre en citant

A Town Called Mercy


- Scénariste : Toby Whithouse - Réalisateur : Saul Metzstein


Le Docteur trouve un stetson (et une arme) et se voit nommé, contre son gré, Shérif d'une petite ville assiégée par un Cyborg implacable, qui se fait appelé "le Pistolero". mais qui est-il et que veut-il ?




Diffusion le Samedi 15 Septembre à 19h20 (UK) sur BBC 1

PS : L'épisode va être diffusé simultanément sur BBC America



Ce topic est consacré à l'épisode 7.03 uniquement.

Pour parler de la bande annonce du 7.04 c'est en section spoiler!

_________________

*a-Matt-Smith-pour-son-birthD-et-est-sur-David*
des bananes dans le void


Dernière édition par Nanou le Sam 25 Mai 2013 - 21:08; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 9 Sep 2012 - 15:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gérard
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2010
Messages: 2 887
Localisation: Bois d'Arcy
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Sam 15 Sep 2012 - 20:32    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde Répondre en citant

Si vous aimez les westerns, vous allez aimer cet épisode, c'est moi qui vous le dit.

Beau dilemne moral pour le Docteur, de bons personnages secondaires (vous avez reconnu Ben Browder ? Dommage que Claudia Black n'ait pas été là, elle aussi), tous les codes du western revus à la sauce Who (surtout le cheval, qui aurait plu à Russell T. Davis, je crois). Bref, un bon épisode, et plus profond que le popcorn de la semaine dernière. Je dirais 8/10.
_________________
"Kentoc'h Mervel!"

Revenir en haut
Jim The Fish
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mai 2011
Messages: 29
Localisation: Easter Island

MessagePosté le: Sam 15 Sep 2012 - 21:02    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde Répondre en citant

Gérard a écrit:
Si vous aimez les westerns, vous allez aimer cet épisode, c'est moi qui vous le dit.


Tout à fait du même avis Smile

C'est vrai que moi aussi j'ai trouvé cet épisode bien plus profond, plus rythmé, plus mature et moins "pop-corn" que Dinosaurs On A Spaceship ! Wink
Vivement la semaine prochaine ! Le "next time" m'a intrigué.
Je me demande bien ce qui peut se cacher derrière le chiffre 3 !

_________________


Dernière édition par Jim The Fish le Sam 15 Sep 2012 - 21:09; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kinglypuff
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2011
Messages: 38

MessagePosté le: Sam 15 Sep 2012 - 21:09    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde Répondre en citant

Je pense à peu pareil, un épisode plus posé et calme que les deux précédents, avec une profondeur qu'il n'y avait pas dans le précédent (ce qui n'est pas un reproche, ce n'était pas son but). J'ai trouvé aussi que c'était très bien joué Mr. Green
Revenir en haut
Oner_shin
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 7
Masculin

MessagePosté le: Sam 15 Sep 2012 - 21:12    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde Répondre en citant

Et bas voila, comme tous les épisodes depuis le début de cette saison, je n'ai que une seul réaction: il est génial (ou au moins bien)...Mais tous ça pour ça?!
Je m’explique: Dans Asylum of the Daleks, avec le "Who killed all the daleks?" finalement pour une toute petite scène avec une dizaines de Daleks, Pour le deuxième, les dinosaures n'était pas si présent, et ici, le docteur sombre que laissait croire les trailer et la dispute avec Amy ne dure que 2-3 minutes.

Alors cet épisode est vraiment pas mal du tout, mais bien sur il n'est pas parfait: Déjà il soufre pour moi d'un rythme assé particulier, lent et rapide à la fois, c'est très étrange, parfois je me suis dit que il aurait mérité 2 parties, et à d'autres moments je me dit que sa serait complément inutile. L’ambiance comme c'est trois derniers épisodes n'est pas au rendez-vous, et le coté wester est vraiment sous exploité(c'est la qu'il aurait pu avoir deux épisodes).L'histoire pas très original, avec des méchants qui se repentissent à la fin et patati et pattat...La seul "originalité" est le fait que les deux méchants n'en soit pas vraiment et battent.

Passons aux bons points:
Jeu d'acteur très bon, comme toujours avec DW.Le docteur qui ne passe pas de "je te déteste" à "vient mon ami", il se contente juste de respecté son étique...Une fois que Amy lui à rappelé Mr. Green. Le couple Amy/rory qui est stable, même si déjà normal dans le second épisode c'est confirmé et tant mieux, leur problème de couple était plus chiant que autres chose...L'humour pas trop lourd et présent est aussi un bon points de cet épisode.Et LE bon points de cet épisode, celui qui l'a fait passé de moyen à bon c'est son OST: Sérieusement enfin un épisode sans "I am the doctor" et en plus elle magnifiquement bien remplacé!Chaque scéne à une musique qui la rend unique, notamment le lendemain à midi(Non, je ne savais pas comment l'appelé autrement Mr. Green)

Bref un bon épisode que je re-regarderais avec plaisir, un bon 14/20.


Dernière édition par Oner_shin le Dim 16 Sep 2012 - 08:43; édité 1 fois
Revenir en haut
babao
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2012
Messages: 17
Localisation: anywere in time and space
Masculin

MessagePosté le: Sam 15 Sep 2012 - 21:17    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde Répondre en citant

Bon épisode ! Meilleur que Dinosaurs en tous cas ! Les personnages (surtout le Docteur) sont plus humains, les méchants sont pas vraiment méchants, les gentils pas vraiment gentils, il y a très peu d'effets spéciaux (pas pour me déplaire) et beaucoup de scène de dialogues bien faites ! Je regrette juste que Rory perde de sa clémence et de son humanité juste pour servir d'antithèse à Amy (lisez La chasse au mirages  pour voir à quel point Rory est humain Wink ) et que la civilisation Kahler ne soit pas plus développée dans le scénario. Bref, ça reste un très bonne épisode, je lui met aisément la note de 8/10 !!
Revenir en haut
DOCTOREQUILIBRE
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2011
Messages: 106
Masculin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 15 Sep 2012 - 21:23    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde Répondre en citant

J'ai trouvé l'épisode excellent, malgré quelques clichés sur le western, et j'ai l'impression que la saison monte en crescendo dans la qualité des scénarios. (Mille merci à la Team qui traduit les sous-titres aussi vite)
J'ai particulièrement apprécié le parallèle entre les deux Docteur.Les personnages était tous bien exploité. J'ai trouvé Matt Smith excellent dans cette épisode, pour moi il incarne mieux le Docteur sombre et seul que le Docteur déjanté.
Concernant Amy et Rory, plus particulièrement Amy, j'ai l'impression que Moffatt et ses collègue rattrape leur erreurs la concernant en lui donnant plus de profondeur (cf le passage entre Jex et Amy a propos de River).

Dernier point (je serai plus précis dans 1 ou 2 jours) on apprend que le Docteur à vieillit de plus de 90 ans pour atteindre l'âge de 1200 ans, pour ceux qui critiquerons le fait que Moffatt le fasse veillir aussi vite (je dis ça car j'ai lu sur ce forum et d'autre la critique de l'ellipse des presque 200 ans de la saison précédente) je pense que c'est volontaire. Mon hypothèse est que sachant que physiquement le Docteur vieillit moins vite que les humains Moffatt lui fait prendre quelque dizaine voir centaine d'année afin que Eleven est les cheveux grisonnant dans le but de clore l'histoire River Song. Je m'explique lors de sa première apparition lors du double épisode de la saison 4 et juste avant de mourir River le décrit lors de leur dernier rencontre avec des cheveux grisonnant.
Revenir en haut
Hassan
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2010
Messages: 739
Localisation: Suisse
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat

MessagePosté le: Sam 15 Sep 2012 - 22:38    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde Répondre en citant

Mouais j'ai trouvé cet épisode plus que décevant. Alors je ne vais pas hurler sur Moffat ou Matt comme certains mais il y a toujours deux ou trois épisodes qu'on aime moins. Pourtant tout y était. Peut être qu'en fait il manque River? Encore une fois il semblerait que le fil rouge concerne le Docteur
et particulièrement son coté sombre de plus en plus accentué
. Mais même si le parallèle avec l'autre Docteur est facile il manque quelque chose.

DOCTOREQUILIBRE n'oublie pas la saison 6 qui donne l'indice que
le Docteur ne vieillit pas vraiment mais le fait croire pour manipuler ses ennemis qui tentent de le tuer. Comme ça, tout en manipulant sa propre mort, il peut encore courir dans la galaxie sans trop de risques

_________________
Don't drop the banana!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Patient 13
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2011
Messages: 79

MessagePosté le: Sam 15 Sep 2012 - 23:40    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde Répondre en citant

Hassan a écrit:
le Docteur ne vieillit pas vraiment mais le fait croire pour manipuler ses ennemis qui tentent de le tuer. Comme ça, tout en manipulant sa propre mort, il peut encore courir dans la galaxie sans trop de risques

C'était simplement une spéculation, et après cet épisode elle semble clairement erronée.

J'ai bien aimé cet épisode, mais je ne ferai pas une review complète. A la limite je reviendrai plus tard sur certains passages.

Et, j'en avais parlé dans le sujet des spoilers et spéculations, mais maintenant que ça concerne des épisodes diffusés et plus des trailers, je note que le mot "Christmas" est revenu dans chacun des trois épisodes.

Brace yourselves, Christmas is coming.

Ce qui me semble être un fil rouge (c'est le cas de le dire) lié au prochain compagnon, ou en tout cas au Christmas special.

_________________
I wanted to see the universe, so I stole a Time Lord and I ran away.
Revenir en haut
Sleven
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2011
Messages: 215
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Dim 16 Sep 2012 - 06:32    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde Répondre en citant

Je colle ici mon petit texte sur l'épisode.

A Town called Mercy

Dire que "A Town called Mercy" était attendu relèverait de l'euphémisme. Plusieurs raisons ont fait que ce troisième épisode tiendrait un rôle primordial au coeur de cette première partie de saison. Premièrement, l'épisode se situe au milieu du run actuel, il marque ainsi, inconsciemment ou pas, le début de la fin pour les Ponds. Il représente la coupure, après un épisode plus léger comme "Dinosaurs on a Spaceship", et amorce un évènement que l'on sait inévitable. Le spectateur sait qu'après "A Town called Mercy", il ne restera plus qu'un seul épisode avant de dire adieu à Amy et Rory. Deuxièmement, l'épisode était attendu pour son cadre. La campagne de promotion de la BBC a longtemps présenté ce chapitre comme un vibrant hommage aux westerns, l'ensemble étant sublimé par un tournage en extérieur dans des décors absolument magnifiques. Après le côté claustrophobique des deux premiers épisodes (qui prenaient place dans un asile souterrain et un vaisseau à la dérive), "A Town called Mercy" transpire la liberté et offre au spectateur des paysages vastes et lumineux. Revigorant. Enfin, l'épisode était attendu car il est signé de la main de Toby Whithouse, à qui l'on doit quelques jolis morceaux whoviens, tels que le nostalgique "School Reunion" (Saison 2) ou dernièrement le paranoïaque mais non moins sublime "God Complex" (Saison 6). Grâce à tous ces éléments, "A Town called Mercy" partait avec des bases solides. Alors, pari réussi ?



Alors que le trio composé d'Amy, de Rory et du Docteur voyageait en direction du Mexique, la maladresse de Rory conduit l'équipage vers Mercy, une petite bourgade isolée au milieu d'un désert étouffant. Le détour ne serait pas alarmant si les habitants de cette ville ne vivaient pas sous la menace d'un mystérieux individu, surnommé le Gunslinger. Véritable brute colossale, le Gunslinger est un individu mi-homme mi-machine qui recherche inlassablement un "Docteur extra-terrestre", afin de l'éliminer. A partir de ce simple postulat, l'épisode mêle habilement des scènes traditionnelles issues du western classique à des éléments propres à la science-fiction, tout en développant un thème commun: la vengeance. "A Town called Mercy" se présente ainsi comme la suite logique de la conclusion alarmante qui fermait "Dinosaurs on a Spaceship". On découvre, dans ce troisième épisode, un Docteur rongé par la colère. Le spectateur sera surpris de voir le Seigneur du Temps cracher des ordres à l'encontre d'une créature sur laquelle il aura droit de vie ou de mort. Aussi, il est rare de voir le Docteur user de sa force physique pour obtenir ce qu'il désire, c'est donc avec stupeur que l'on assiste à une scène durant laquelle il agrippe littéralement le même personnage cité précédemment pour, quasiment, l'exécuter. Cet acte, et les différents regards jetés aux Ponds dans l'épisode précédent, annonce clairement que quelque chose est différent chez le Docteur.

A l'opposé, l'épisode amuse et implique le spectateur grâce à une tripotée de scènes hommages aux plus grands westerns du cinéma. Le scénariste n'épargne rien au spectateur, et on retrouve dans "A Town called Mercy" des grands classiques, comme l'arrivée en ville, sous le regard des citadins, l'entrée dans le saloon et le silence qui s'en suit, une chevauchée grisante et, bien entendu, un duel aux douze coups de midi. Bizarrement, la présence de ses scènes ressemble à un respect envers un cahier des charges strict, mais nous n'aurons pas l'occasion de revoir un épisode western de sitôt, alors le scénariste fait en sorte de satisfaire son public. De plus, l'écriture permet des envolées loufoques propres à l'univers de Doctor Who, qui en plus se permet de s'inscrire dans la continuité des épisodes précédents (ainsi, nous découvrons que le Docteur parle le cheval, tout comme il parle le bébé dans d'autres épisodes). Parfois même, le côté décalé de la situation rappelle fortement (volontairement ou non), le cultissime "Retour vers le Futur - Partie III". Enfin, il est pertinent de souligner que la réalisation se met elle aussi en "mode western", en adoptant une mise en scène propre à ce genre cinématographique. Le plan sur l'horloge de la ville tandis qu'un duel au pistolet (au tournevis ?) s'installe, la caméra qui se place entre les jambes de l'adversaire, ou bien qui monte au dessus du "portail" d'entrée de la ville, etc... Tout est là pour faire de Doctor Who un bon vieux western.



D'ailleurs, le contraire est vrai aussi, tout est là pour faire de cette histoire de western un bon vieil épisode de Doctor Who. Toby Whithouse nous parle, dans cet épisode, de manipulations génétiques, d'expériences scientifiques, de guerre éternelle, de cyborg, de vaisseau en forme d'oeuf, mais aussi et surtout de vengeance. La grande force de "A Town called Mercy" repose, pour moi, sur deux points. Le premier, ce sont ses personnages. Les seconds rôles sont nombreux mais, malgré leur temps d'apparition écourté, permettent de donner vie à la ville de Mercy. On retrouve des personnages clichés caractéristiques, comme le croque-mort, le pasteur ou le marshal. Mais la vedette revient bien sûr au trio principal, non pas le Docteur, Amy et Rory, mais plutôt le Docteur, l'autre docteur et le Gunslinger. Contrairement aux épisodes précédents, il n'y a pas de véritable méchant dans celui-ci. Les personnages sont réalistes, la thématique de l'épisode est loin d'être manichéenne. L'un des aspects les plus intéressants du Docteur, à savoir son ambiguïté, se retrouve transposée sur les deux nouveaux personnages avec maestria. Peut-on juger un homme sur un seul de ces crimes et occulter le bien qu'il a apporté à d'autres gens ? L'épisode n'apporte finalement pas de réponse à cette grande question morale, mais diffuse plutôt un message de tolérance.

A chaque fois, l'intrigue se délie grâce à des actes de tolérance. Le marshal de la ville refuse de condamner le Docteur, tout comme Amy rappelle à celui-ci certaines de ses valeurs. Face à ça, les personnages de l'épisode assument leurs actes. Le Docteur, bien sûr, assume son geste qui a mis fin à la Guerre du Temps (Saison 1), tandis que, lors d'une scène intimiste, Kahler-Jex partage la croyance de son peuple. Selon les gens de sa planète, l'esprit d'un mort doit gravir une montagne en portant l'ensemble des âmes qu'il a lésé au cours de sa vie. Chacun de ses actes a une conséquence. Appelons ça le karma, ou ce que vous voulez, mais tel est le message que cherche à faire passer Toby Whithouse: nos gestes sont gravés en nous à tout jamais. Ils nous hantent et nous restons enfermés auprès d'eux ad vitam. Ainsi, paradoxalement, l'épisode qui propose les paysages les plus vastes est aussi celui qui parle d'enfermement, ou d'une liberté illusoire. Le parallèle est fulgurant d'efficacité.

La seconde grande force de "A Town called Mercy" reste sa soundtrack. Dès les premières minutes, Gold Murray écrase le spectateur par son talent. Le compositeur est un grand artiste, capable de dépeindre une variété d'ambiances et d'émotions. Déjà, dans l'épisode "The Curse of the Black Spot" (Saison 6), Murray dépeignait un monde de piraterie dont les accents sonores lorgnaient du côté d'un Hans Zimmer très "Pirates des Caraïbes". Pour cette septième saison, le compositeur n'hésite pas à chercher son inspiration vers l'intouchable Ennio Morricone, bruits d'éperons et choeurs de l'ouest à l'appui. Ceux-ci sont d'ailleurs, lors du sacrifice final, tétanisants de beauté. Le résultat est absolument splendide. On ne le redira jamais assez, l'ambiance musicale de Doctor Who est un très grand point fort de la série.

Après le film de suspense et le blockbuster spatial, l'équipe de Doctor Who nous offre un western salvateur. Salvateur car il revient à l'essence même de la série, son personnage principal, et nous montre un développement de sa psyché toujours plus poussé. L'épisode, chiche en action, n'en reste pas moins diaboliquement rythmé, grâce à un humour bien calibré et des dialogues aiguisés. Avec "A Town called Mercy", Toby Whithouse prouve qu'il est définitivement un grand conteur, capable de réunir en un seul épisode tout ce qui fait la réussite de Doctor Who.

Enfin, j'ai noté des éléments récurrents depuis le premier épisode (je vais copier cette partie dans la section "spoilers", pour pouvoir en parler librement).

Le Jour de Noël (clin d'oeil évident à l'épisode de Noël):
1) Asylum of the Daleks: le Docteur dit aux Daleks qu'ils l'ont enfin attrapé, que c'est Noël pour eux.
2) Dinosaurs on a Spaceship: le Docteur dit qu'il fait une liste au Père Noël.
3) A Town called Mercy: le Docteur parle encore de sa liste de Noël.

Les oeufs (là je pense que c'est plus anecdotique, mais bon, on n'est jamais sûrs de rien):
1) Asylum of the Daleks: "Eggs 'terminate".
2) Dinosaurs on a Spaceship: les oeufs de dinosaure, évidemment.
3) A Town called mercy: le vaisseau-oeuf.

Là par contre, je pense que ça a un lien avec l'épisode 5, les ampoules qui défaillent:
1) Asylum of the Daleks: un ampoule clignote quand Amy est devant son miroir, au travail.
2) Dinosaurs on a Spaceship: le père de Rory change une ampoule.
3) A Town called Mercy: les ampoules ne fonctionnent pas vraiment !

Revenir en haut
Sovead
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2010
Messages: 180
Localisation: Rennes
Masculin

MessagePosté le: Dim 16 Sep 2012 - 06:46    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde Répondre en citant

Jamais trois sans l'oeuf !

Ah vous n'allez pas me dire qu'il n'y en a pas un cette fois ?! Le vaisseau !!!

Oui ça commence avec la liste pour Noël certes mais mon easter egg à moi n'a pas tardé à se présenter.

Le Docteur a 1200 ans cette fois...

Un faux rythme qui reprend un peu de tout, une marque de la saison. Les bonnes idées du conte de la saison une tout en semblant répondre aux interrogations sur le Docteur qui encourage l'usage d'armes à partir de la saison 2.

Apparemment on peut être méchant et gentil à la fois et en tant de guerre on peut arriver à des extrémités extrêmes... hm, on justifie autant la saison passée que la carrière du Docteur mais tout ça n'avance pas.

On sait que les Ponds vieillissent et ça devient donc urgent de trouver un remplacement pour la fin de la saison...

Après un épisode ou le Docteur est oublié par ses ennemis, un épisode où un pirate l'évalue à rien du tout au marché noir on a un Docteur qui n'est pas le docteur de l'épisode... docteur qui porte une vie bien similaire au Docteur.

L'heure d'un nouveau départ ou d'à nouveau relancer les sempiternels tourments du passé ?

Cet épisode pouvait aborder des choses intéressantes, dommage qu'elles n'y étaient pas. A la hauteur des deux précédents, le drôle en moins.
Revenir en haut
maided
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2008
Messages: 612

MessagePosté le: Dim 16 Sep 2012 - 08:27    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde Répondre en citant

Pour moi qui ne suis pas trop westerns ,là j'ai vraiment aimé.
L'humour très enfantin, les codes du genre respectés à 200%, deux ou trois références à la série (le nom du cheval Laughing ).

Comme noté plus haut, le thème de Noël est récurrent car le Doctor le cite mais aussi :

- Les Daleks sont les méchants les plus aimés des enfants
- Les dinosaures sont aimés par les enfants
- Les cow boys sont aimés par les enfants

Je n'ai pas lu de synopsis pour les épisodes suivants mais il me semble que les enfants sont le fil rouge de la saison (du moins le début).

Et puis n'oublions pas que les Pond ont un enfant sans en avoir un...

Bref hâte de voir la suite.
_________________


"Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait." - M. Audiard - Les Tontons Flingueurs -
Revenir en haut
pas_le_docteur
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2012
Messages: 40

MessagePosté le: Dim 16 Sep 2012 - 09:45    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde Répondre en citant

Une nouvelle fois, merci à la Team pour les sous-titres aussi rapides ! Vous êtes super !

L'épisode en lui-même, maintenant. Bien, vraiment bien. très bien écrit. Respectant les codes narratifs du Docteur, les codes visuels du western. Ces champs/contre-champs à la Sergio Leone, ces contre-plongées vers le ciel bleu et nuageux, cela donne des plans superbes (marrant, ces contre-plongées sur ce ciel bleu et nuageux qui rend vachement bien, on en voit dans "the impossible astronaut", sur la plage dans "dinosaurs on a spaceship", mais aussi dans "planet of the dead", et régulièrement au long des saisons. C'est un aparté, mais ça donne une patte très chouette à l'épisode, à chaque fois), et les codes de duels dans la grande rue, ben ça créé super bien l'atmosphère. La scène d'affrontement entre le cyborg et le Docteur, elle est visuellement sublime.

Dans une ville appelée Mercy, y a forcément des histoires de rédemption. Celles de Jex, celle du cyborg, celle du Docteur, aussi, quelque part. Où chacun trouve une façon de s'aligner avec qui il est vraiment, et où chacun ne peut le faire en réalisant qu'il n'est pas seul.

Le Docteur sombre tel qu'il avait été poussé à son paroxysme dans l'épisode précédent n'était pas dû à la Dalekisation ou quoi que ce soit dans ce genre, mais simplement au fait qu'il voyageait un peu trop seul. Je ne parlerai pas ici pour l'ancienne série, dont je n'ai pas vu assez d'épisode, mais déjà, dans les épisodes spéciaux de la saison 4, la solitude du Docteur exacerbait sa propension à se laisser déborder par qui il était, et par manquer de recul sur ses actes, sur son auto-justification.
On le voyait aussi dans "The beast below", où Amy Pond pondérait son jugement, en lui indiquant qu'il y avait forcément une troisième voie. Les Compagnons, pour le Docteur, ce ne sont pas juste des bibelots pour faire joli, ils lui sont nécessaires, et le Docteur le sait, au fond de lui. Ils sont le ventilateur du processeur, ils sont la cuve de refroidissement du coeur en fusion.
Le problème, auquel le Docteur a fini par être confronté, le vrai dilemme, c'est que la vie de ses compagnons est régulièrement mise en péril, et que cela lui pèse de les exposer sans cesse. Mais que sans eux, il porte tout seul sa propre prison, et ne parvient pas à avoir un recul suffisant sur ses actes, ses décisions, et leurs conséquences. Il ne veut plus vivre accompagné, mais il ne peut pas vivre seul.

Alors, quand il est sur le point de livrer Jex au cyborg, bien loin du Docteur intelligent qu'il sait pourtant si bien être (la suite de l'épisode nous montrant cela), Amy sait être là, exactement comme dans "the beast below". Le "Oh, Amy Pond !..." du Docteur à ce moment est super révélateur: pendant tout ce temps où il a voyagé seul, il a oublié à quel point il avait besoin d'Amy.

Et c'est là où le schisme se créé : il a toujours besoin d'Amy, pour ne pas devenir ce Docteur sans recul, mais Amy, elle a fini par ne plus avoir besoin de lui. Elle l'a attendu, petite (lorsqu'il y avait la fissure), elle était bancale parce que l'absence du Docteur prenait tout, mais il est revenu, il l'a entrainé dans des dizaines d'aventures, il y a entrainé Rory, et Amy a fini par mettre des morceaux en elle là où il en manquait, par se compléter, et par lâcher la main du docteur dépenaillé de son enfance, pour vivre sa vie sans lui, un peu forcée au début par les absences plus où moins longues du Docteur.
Elle a eu un choix à faire dans la saison 5, entre une vie rêvée à Leadsworth, et une vie dans le Tardis (ok, qui s'est aussi avérée rêvée ! :-) ) . Et le trailer du prochain épisode laisse à penser qu'elle va de nouveau devoir faire un choix, entre une vie avec le Docteur, de plus en plus entrecoupées, et une vie en vraie avec Rory, avec qui elle a pu tout mettre à plat. Au fil du temps, elle a fini par faire la paix avec elle-même. Et quelque part, le choix d'Amy, son choix à venir, il nous semble évident.
Mais le Docteur, lui, il ne semble jamais pouvoir arriver à faire la paix avec lui. Il semble sans cesse en conflit avec ce qu'il a été, ce qu'il est.

Le Docteur, lui, semble toujours est à la limite de sa ville de Mercy à lui sans jamais pouvoir y entrer complètement.

Or, comme le cyborg, un jour, il lui faudra franchir réellement la barrière de bois et de pierre qu'il y a mis autour, et faire face à ses démons. Pour de bon. Il ne pourra le faire que seul, mais il lui faudra quand même des compagnons pour le maintenir dans la bonne direction.

Et en tout cela, l'épisode est vraiment bon. On cherche sans cesse à trouver des théories, des complots, et on oublie à la fin la personnalité du Docteur telle qu'on la connait depuis toujours : sans compagnon, le Docteur manque de recul.

Après, il y a des petits clins d'oeil que les autres avant moi ont relevé : les oeufs, la liste de Noël, mais ce sont plus des clins d'oeil (à mon humble avis) qu'un fil rouge. S'il y a un fil rouge, cela devrait tourner autour de cette question "Doctor Who?" puisque c'est ce qui est suggéré à la fin de la saison 6 (et dans les deux précédents épisodes. Après, il n'y a rien concernant cela dans cet épisode, mais il ne faut pas oublier que les précédents fils rouge - Bad Wolf, Torchwood, la fissure, etc. - ne se retrouvaient pas non plus dans chaque épisode des saisons).

Mais je pense qu'il faut simplement prendre cet épisode pour ce qu'il est, et goûter le retour du Docteur, qui avait fini par s'égarer à force de solitude.
Et le retour d'Amy, aussi : ça faisait un petit moment qu'elle n'avait pas été prise en otage ! :-)
Et le retour de Rory à sa place de "fella", également. ;-) C'est vrai que Rory, dans cet épisode, il était plus figuratif d'exécutif !

Au final, un épisode très "grande époque" du Docteur, Amy et Rory, où chacun retrouvait sa place d'antan (je fais cette réflexion ni positivement, ni négativement, c'est juste un constat),
et qui ressemble un peu au bouquet final d'une aventure qui se termine, comme le laisse présager le trailer de l'épisode suivant.

Et une histoire de rédemption pour clore un chapitre, ce n'est pas si mal... :-)
Revenir en haut
Galaxy-eyes
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 1 165
Localisation: Photon
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Dim 16 Sep 2012 - 10:26    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde Répondre en citant

Citation:
et dans les deux précédents épisodes. Après, il n'y a rien concernant cela dans cet épisode, mais il ne faut pas oublier que les précédents fils rouge - Bad Wolf, Torchwood, la fissure, etc. - ne se retrouvaient pas non plus dans chaque épisode des saisons.

Dans cet épisode, il y a quand même un autre Dr alien ce qui montre que le Docteur n'est pas tout de suite mis au premier plan = qu'on ne pense plus à lui dans l'univers dès qu'on entend "The doctor". Wink
Pour Bad Wolf et la Fissure, ben, si...

Pour Noël ça semble évident tellement c'est gros de dire ça à chaque fois, pour les Oeufs et les Ampoules, j'attends de voir le 4ème pour être sûr.

Sinon pour l'épisode je vais attendre de le re-regarder, pasque j'ai pas vraiment tout compris des sous-titres... Ce qui m'a un peu gâché l'histoire.

Enfin, la BA, elle m'a l'air bien, mais bon j'ai été déçu avant alors je préfère pas me prononcer.
Le seul truc que j'espère c'est que pour la fin de l'épisode il y ait un truc-de-ouf-qui-te-laisse-sur-ton-canapé comme la saison 6 avec Amy Flesh, genre Amy qui dit "Je vous rejoins" et là BAM la statue près de l'endroit où s'était garé le TARDIS est en fait un Ange qui envoit Amy à Manathan en 1900 et Le Docteur et Rory vont appeler River pour la délivrée ! Pas mal hein ? Mr. Green
Revenir en haut
MSN Skype
Qui?
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2011
Messages: 118
Masculin

MessagePosté le: Dim 16 Sep 2012 - 10:40    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde Répondre en citant

Je ne suis pas fan de western en général, mais je dois dire que j'ai beaucoup aimé cet épisode contrairement au précédent.

L'histoire mélange intelligemment SF et Western, et elle réserve malgré tout quelques surprise.

Je suis encore plus persuadé que le comportement du docteur vu dans l'épisode précédent fait parti de l'intrigue de cette saison. On ne sait pas s'il y aurait une raison particulière à ce coté sombre, mais on sait maintenant que l'"éxécution" de Salomon dans le précédent n'était pas quelque chose d'anodin. Le coté sombre, le Docteur qui refuse d'éprouver de la pitié a été reconnu dans cet épisode, avant qu'il ne soit ramené à la raison par Amy.

Je pense que cela fait parti de l'évolution logique de la saison, l'épisode précédent montrait cet aspect aux spectateurs, celui-ci le montre à ces compagnons.

Le prochain épisode semble interessant.
Si je ne me trompe pas, on semble se diriger vers un évènement planétaire contemporain, le premier à ma connaissance depuis que Moffat a repris la direction de la série...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:26    Sujet du message: [7x03] A Town Called Mercy / La Ville de la Miséricorde

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 7 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 1 sur 7

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com