Doctor Who Forum Index
 
 
 
Doctor Who Forum IndexFAQSearchRegisterLog in


[Audiosode] The Girl who never was (Alan Barnes)

 
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Doctor Who -> Les anciennes saisons et films -> Docteur 8
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Melyssa
BOT Saver
BOT Saver

Offline

Joined: 26 Sep 2009
Posts: 658
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 牛 Buffle

PostPosted: Tue 19 Feb 2013 - 18:06    Post subject: [Audiosode] The Girl who never was (Alan Barnes) Reply with quote

~ The Girl who Never Was ~

Big Finish Audio Monthly Series n°103
Publié en 2007

Avec le 8e Docteur & Charley Pollard





~ Synopsis:

'Dot dot dot, dash dash dash, dot dot dot. Someone's listening. Somewhere.'

A ghost ship. A girl with no memory, adrift in time. An old enemy. This could be Charlotte Pollard's finest hour - or her last.

Set course for Singapore, 1931. Journey's end.



¤¤¤


~ Production:
Auteur: Alan Barnes / Directeur: Barnaby Edwards


¤¤¤


~ Casting:
Paul McGann (The Doctor); India Fisher (Charley Pollard); Danny Webb (Byron); Anna Massey (Miss Pollard); Amanda Root (Madeleine Fairweather); David Yip (Curly); Robert Duncan (Borthwick); Natalie Mendoza (Receptionist); Tim Sutton (Colville)Jake McGann (Young Man); Nicholas Briggs (Soldier)


¤¤¤


~ Notes sur la continuité:

Cet épisode conclut l'histoire de Charley et de Eight. Il est utile d'avoir écouté Storm Warning et Absolution avant de s'y lancer.

_________________
Back to top
Visit poster’s website Skype
Publicité






PostPosted: Tue 19 Feb 2013 - 18:06    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Melyssa
BOT Saver
BOT Saver

Offline

Joined: 26 Sep 2009
Posts: 658
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 牛 Buffle

PostPosted: Tue 19 Feb 2013 - 18:09    Post subject: [Audiosode] The Girl who never was (Alan Barnes) Reply with quote

"Journey's end, as requested..."



Gnii!! Le Docteur utilise sa fob watch pour contenir la personnalité de quelqu'un!! (du coup ça me fait squeezer à l'envers, pas grave).

J'ai vécu cette aventure avec la chair de poule. C'est là qu'il me faut dire au revoir à la paire Eight/Charley, qui n'a peut-être pas existé en image mais ça ne l'a pas empêchée de devenir l'une de mes 3 paires préférées de toute la série, et je devais être dans un état assez proche de ceux qui se sont approchés de Doomsday ou de The Angels Take Manhattan à reculons.
Et j'ai adoré ce final, qui se pose juste au milieu entre le bazardage de compagnons à la j'en-ai-rien-à-foutre assez fréquent dans l'ancienne série et le surdosage parfois équeurant de la nouvelle. De l'émotion mais pas trop pour un départ déjà annoncé mais différé le temps d'une dernière aventure. On sait - ils savent - dès le départ que ce sera la dernière, et plutôt que de s’apitoyer sur ce fait on décide ici d'en profiter à fond. Et de glisser sur la fin un joli petit trick pas vraiment utile au scénario mais qui permet de survoler dans un flash toutes nos aventures avec Charley....


"- Some things are just too good to be forgotten."

"- Charley, don't forget .... "


Mais au delà du départ de Charley, il y a une histoire qui implique deux zones temporelles, un vaisseau, des cybermen et une vieille dame amnésique qui ne se souvient que de son nom: Charlotte Pollard... pleine de rebondissements et très bien ficelée, cette aventure sait aussi se poser parfois pour quelques instants de réflexions. Dosage parfait.

Bien sûr, y a des cybermen, que je les aime rarement ceux-là, mais ils arrivent tard et parlent comme dans the Tenth Planet (et moi j'ai un peu 4 ans et demi pour ce genre de truc: je ricane bêtement dès qu'ils causent) donc c'est cool. J'ai momentanément arrêté d'écouter pendant le quart d'heure qui leur est presque uniquement consacré, et ça ne m'a pas empêché de reprendre le train en route ensuite Embarassed

"A long time ago now I said you were the oddest man I'd ever met. You're that still. You're the best man I've ever met too.
But we've chanced our luck once too often I think... "


Et alors, la fin. Ca m'a mise dans tous mes états. J'ai eu mon petit passage larmichette à l'oeil, et la lettre de Charley... et j'étais là, à écouter le générique de fin de Eight, dans mes premières secondes de snif-snif post départ-d'un-compagnon-qu'on-aime, quand arrive la petite coda post générique. Dot-Dot-Dot. Dash-Dash-Dash. Dot-Dot-Dot. Charley qui ...
toque à la porte du TARDIS. Et... le générique de Six!!! Et une folle envie de me mettre à courir et à sauter partout (ce qui n'est pas pratique, dans une smart). C'est juste troooooooooooooooooooop excitant comme fin!!! (et le pire c'est que ça m'a mise dans cet état alors que je le savais déjà. J'ose à peine imaginer ce que ça aurait donné si j'avais écouté ça à l'époque, sans rien savoir de la suite...)


"Remember me. I'll remember you. Always.

With love,
The Girl who never was."

_________________
Back to top
Visit poster’s website Skype
Lennox
[Dark Lord of All]

Offline

Joined: 22 Apr 2011
Posts: 2,854
Localisation: CIA Tower
Masculin

PostPosted: Sat 1 Feb 2014 - 23:50    Post subject: [Audiosode] The Girl who never was (Alan Barnes) Reply with quote

Au revoir Charley, tu vas me manquer :'(

Je ne saurai mieux dire ce que Melyssa a déjà dit. Je plussoie notamment sur le fait qu'on ne tombe pas trop dans le pathos pendant tout l'épisode alors qu'on sait que c'est la dernière aventure de notre Aventurière Edwardienne. Bon c'est vrai qu'on a pas trop l'impression que Charley fait encore la tête au Docteur quand ils arrivent à Singapour mais bon c'est pas très grave.

Après je sais pas si c'est moi mais j'ai noter énormement de similitude entre cet épisode de 2007 et des épisodes plus récent de la nouvelle série :

- La fob watch qui rend amnésique
- Le Docteur obligé de rendre amnésique sa compagne pour qu'elle survive (bon sur ce coup, Charley s'en sort 1000 fois mieux que Donna puisque par miracle son amnésie doit durer quelque chose comme 30 secondes).
- Le Cyberplanner dans l'esprit de quelqu'un (Nightmare in silver)
- Le mot de Charley à la fin (Angles take Manhattan)


Il ne s'agit peut être de coïncidence pour certain mais ça fait quand même bizarre.

Pour ce qui est de toute l'histoire de Cybermen j'ai été pleinement satisfait puisqu'on ne nous sert un scénario trop bizarre comme ça arrive avec Eight où on doit attendre la moitié de l'épisode pour qu'on explique ce qu'il se passe. Une simple intrigue sur deux temporalités qui s'imbriquent très bien l'une dans l'autre sans qu'on soit là à se demander "mais attends, alors si il a fait ça en 1942; ça veut dire qu'en 2008...". Et puis j'aime beaucoup les Cybermen (enfin plus exactement j'aime revoir les méchants emblématiques de la série se frotter au Docteur) surtout qu'ils ont leur voix de Tenth Planet qui est juste excellente ^^

Et puis cette fin post-générique. Je regrette pas d'avoir checker le timing pour voir si il restait du temps sur l'audio après le générique tiens Smile
Je savais aussi que Six entrait en scène quelque part dans la chronologie de Charley mais sur le moment j'avais complétement oublié et j'étais persuadé que c'était Eight qui revenait la chercher. Et cette phrase de Charley...

Charley wrote:
Sorry, I was expecting someone else.


...n'est pas sans rappeler la toute première phrase de Six ^^

Donc j'ai vraiment hâte d'écouter la suite.

_________________
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 12:15    Post subject: [Audiosode] The Girl who never was (Alan Barnes)

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Doctor Who -> Les anciennes saisons et films -> Docteur 8 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group