Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[7x08] The Rings of Akhaten
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 7
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nanou
Time Lord

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 3 558
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 3 Avr 2013 - 18:47    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten Répondre en citant


- Scénariste : Neil Cross - Réalisateur : Farren Blackburn


Clara souhaite voir quelque chose de génial alors le Docteur l'emmène voir le cercle de planètes d'Akhaten, où le Festival des Offrandes bat son plein. Clara y rencontre la jeune Reine des Années, pendant que les pélerins se préparent pour la cérémonie. Mais quelque chose vibre dans la Pyramide et un sacrifice est demandé...




Diffusion le samedi 6 avril sur BBC 1

PS : L'épisode va être diffusé simultanément sur BBC America
_________________

*a-Matt-Smith-pour-son-birthD-et-est-sur-David*
des bananes dans le void
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 3 Avr 2013 - 18:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Clara Oswin Oswald
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 1 705
Localisation: Chez Jenna !
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 6 Avr 2013 - 19:13    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten Répondre en citant

Un bon épisode ! On retrouve l'image Anglaise et non américaine contrairement à l'épisode précédent.

L'histoire était plutôt pas mal, bien que l'on n'est pas d'explication sur le "Dieu"
L'explication de la feuille était très bien ! Dommage que Clara la perde cela devait être triste pour elle.

J'avais peur que le Docteur ne fasse plus allusion aux autres Clara(s ?) avant la fin de la saison mais non, il est revenu dessus et c'est très bien.
Ça faisait du bien d'avoir des compositions originales pas comme l'épisode d'avant, bien que seulement une seul (avec les chant final) m'est vraiment plus.

Niveau effets spéciaux c'était très beau, on voit que la série à de plus en plus de moyens.
Les méchants étaient charismatiques (pas comme cette fichue Great Inteligence qui à l'air d'être l'ennemie de la saison) et la résolution n'était pas bâclé pour une fois.
La petite fille jouait bien ce qui est assez rare chez les enfants.

Par contre l'utilisation des flashback était un peu trop présente, mais bon ce n'est pas bien grave.
J'ai trouvé que la scène où le Docteur et Clara arrivent sur Arhaten avec tout les aliens ressemblait beaucoup au passage dans la cantina de Star Wars IV
( http://www.criticalcommons.org/Members/ccphanson/clips/the-cantina-scene-fr… )

Pour résumé les +
Les méchants.
Le jeu de Jenna-Louise Coleman toujours aussi fabuleux, c'est mon actrice préférée, définitivement !
Les effets spéciaux.
La musique.
La feuille.
Pas d'adieu avec Merry, les adieux auraient étaient niés , c'est bien qu'ils ne sont pas passés par la case "Adieux, je voulais rester avec toi, merci beaucoup" ect..
Le file rouge de la saison.
Le next time (Le prochain à vraiment l'air géniale !!)
L'image redevenue "normal".

Les -
Les coup des aliens qui veulent redonner la bague à Clara, mhouais ça fait un peu clichés et pas très plausible.
Trop de flashback


Donc un bon épisode, pour moi ce sera un 16/20

Cette saison est vraiment bien.
On peut aussi remarque le "Il ne m'aime pas" quand le Tardis ne s'ouvre pas.
Mais bon d'un côté c'est normal elle n'utilise pas la clé.
_________________


Dernière édition par Clara Oswin Oswald le Sam 6 Avr 2013 - 19:34; édité 1 fois
Revenir en haut
Skype
loelia1977
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2013
Messages: 84
Localisation: Belgique - Hainaut
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Sam 6 Avr 2013 - 19:17    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten Répondre en citant

Un épisode génial, au premier visonnage, mais j'attends la VOSTFR pour mieux comprendre l'histoire... La seule scene qui m'a vraiment émue (je pense l'avoir regardé 3 fois de suite) c'est le docteur qui pleure... Mais bon j'ai rien compris de ce qu'il disait... j'en suis encore toute retournée
_________________
Trust me, I'm the doctor!
Revenir en haut
Gwiizmo
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2011
Messages: 53
Localisation: In the TARDIS with the Doctor
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 6 Avr 2013 - 19:49    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten Répondre en citant

Très bon épisode. Je pense que ce qu'on retiendra de l'épisode dans l'Histoire de la série, c'est le speech incroyablement joué par Matt Smith face au parasite!
Revenir en haut
Clara Oswin Oswald
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 1 705
Localisation: Chez Jenna !
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 6 Avr 2013 - 21:14    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten Répondre en citant

loelia1977 a écrit:
Un épisode génial, au premier visonnage, mais j'attends la VOSTFR pour mieux comprendre l'histoire... La seule scene qui m'a vraiment émue (je pense l'avoir regardé 3 fois de suite) c'est le docteur qui pleure... Mais bon j'ai rien compris de ce qu'il disait... j'en suis encore toute retournée


Tu sais que les sous titre étaient dispo avant la sortie de l'épisode en français !
_________________
Revenir en haut
Skype
loelia1977
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2013
Messages: 84
Localisation: Belgique - Hainaut
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Sam 6 Avr 2013 - 21:32    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten Répondre en citant

Pas grave j'attendrai demain... j'irai sur mon site habituel pour le regarder... comme c'est pas mon pc mais celui de ma mère, je tiens pas à me coltiner des problèmes....
_________________
Trust me, I'm the doctor!
Revenir en haut
PeterH41200
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 382
Localisation: 41200 Pruniers-en-Sologne, Loir-et-Cher, Centre, France, UE, Europe, Eurasie, Terre, Système Solaire
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Dim 7 Avr 2013 - 01:55    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten Répondre en citant

Je vais vous dire franchement, j'ai moyennement aimé cet épisode. Déjà, le coup de l'étoile vivante, c'était moyen (après la planète vivante, l'étoile vivante; What's next??) puis le speech de Eleven, même si c'était émouvant, c'était trop, de plus j'ai pas pu m'empêcher de mettre en parallèle avec le moment où Ten est en face du Diable sur l'astéroïde. J'ai aussi trouver qu'il n'y avait pas assez d'action et les méchants finalement peu intéressant à la limite de l'inutilité. Bref j'attend le prochain épisode.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sleven
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2011
Messages: 215
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Avr 2013 - 02:14    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten Répondre en citant

J'ai, pour ma part, adoré !

Citation:
Pour son premier épisode diffusé, Neil Cross s'en sort très bien, grâce à un mélange subtil entre dépaysement, tendresse, humour et gravité. La direction artistique, visuelle ou musicale, confère à The Rings of Akhaten une saveur toute particulière, mélange d'exotisme et de grandeur. Avec ce premier épisode entièrement consacré aux voyage du Docteur et de Clara, ces derniers nous prouvent qu'ils constituent un excellent duo, la nouvelle compagne se dévoilant comme le résultat d'un savant mélange entre Amy et Donna Noble. Il ne me reste plus qu'à prendre mon mal en patience, comme toujours, et d'attendre fébrilement le prochain épisode de Neil Cross, Hide, ainsi que la suite des aventures du Docteur, dès la semaine prochaine, avec Cold War de Mark Gatiss.




La critique entière sur le blog avec les images: ICI

Ou bien sous spoiler ci-dessous, au format texte:

La rencontre entre le Docteur et Clara ouvre à cette dernière tout un champ de destinations aussi insolites qu'exotiques. Devant les possibilités infinies offertes par le TARDIS, la jeune Clara hésite, telle une enfant à qui l'on proposerait un vaste choix de confiseries. C'est finalement vers un système stellaire éloigné que le Docteur va mener sa nouvelle compagne, et plus précisément vers les Anneaux D'Akhaten, un ensemble de sept planètes qui gravitent autour d'une gigantesque étoile. Bien vite, le duo rencontre la jeune Merry, une enfant sur qui repose l'avenir des Anneaux D'Akhaten.

L'épisode est signé Neil Cross, connu pour être le créateur de la série policière Luther, une création jouissant d'un succès critique et commercial honorable. C'est la première fois que Cross travaille sur Doctor Who, pour qui il signe deux épisodes cette saison: Hide, diffusé plus tard, et ce Rings of Akhaten. Ce chapitre s'ouvre sur quelques scènes décrivant la jeunesse de Clara Oswald, ainsi que la rencontre de ses parents. Rapidement, la feuille aperçue dans l'épisode précédent, The Bells of Saint John, prend une importance considérable (même si les feuilles des deux épisodes ne sont pas exactement identiques). Cette feuille symbolise Clara, sa naissance et l'histoire d'amour qui unissait ses parents. Une histoire qui s'achève dans la douleur, via le décès de sa mère. Toute cette séquence permet de donner un background, un passé et une personnalité à cette version de Clara, qui n'est plus seulement un mystère aux yeux du spectateur, mais qui devient un personnage à part entière. C'est très bien vu, dans le sens où construire le personnage seulement autour de l'énigme qu'il représente aurait été bien creux et vain. Etant donné que cette version de la demoiselle sera la compagne permanente du Docteur, contrairement aux deux autres versions aperçues dans Asylum of the Daleks et The Snowmen, cela aurait constitué une erreur de ne pas la développer. On découvre alors un personnage hanté par le souvenir de sa mère, mais optimiste et positif. Voilà qui devrait faire du bien au Seigneur du Temps.

En arrivant sur les Anneaux D'Akhaten, le TARDIS se pose dans ce qui semble être un marché animé. Un évènement de taille est sur le point de se produire, une cérémonie visant à maintenir le dieu local endormi, aussi des célébrations sont pour l'occasion mises en place. Pour fêter l'évènement, des centaines de touristes ont fait le trajet jusqu'à Akhaten, l'occasion de croiser des dizaines de races aliens aux designs travaillés et réussis. La quasi-totalité des races présentes sont inédites, ce qui n'est pas pour déplaire au spectateur en manque d'exotisme. Il ressort de cet endroit une ambiance très "cantina", semblable à ce que l'on peut trouver dans un film comme Star Wars. Les maquillages, costumes et designs sont très variés, le Docteur croise des créatures robotiques, des monstres à l'aspect marin ou simiesque, et certains looks font regretter de ne pas côtoyer davantage ces créatures. Quelques spécimens sont très originaux, comme cette espèce de créature sans yeux, ou bien les extraterrestres qui possèdent un masque dans lequel se reflètent une infinité de lumières. L'auteur de l'épisode se permet même quelques débordements comiques, via la présence d'un alien qui salue le Docteur via un code gestuel hilarant, ou bien le marchand qui ne communique qu'en aboyant.

Rapidement, le spectateur découvre que les souvenirs et les liens affectifs sont très importants dans ce système stellaire. Le principe allant même jusqu'à servir de monnaie. Une fois encore dans la série, le thème de la mémoire et des souvenirs revient, en revêtant ici une importance capitale. Car finalement, ce sont les souvenirs et les expériences des personnages qui construisent les personnages. C'est notre passé qui fait de nous ce que nous sommes. Cette thématique servira de point d'orgue dans le développement du scénario. The Rings of Akhaten possède des airs de The Beast Below, dans le sens où le duo principal va se mettre en tête d'aider un enfant. L'épisode partage d'ailleurs d'autres points de similitudes, comme le contexte ou la construction narrative. Tout comme lorsque le Docteur rencontrait Amelia Pond et l'emmenait avec lui dans l'espace, il répète le même schéma avec Clara. Et dans les deux cas, une menace pèse sur eux. Sur Akhaten, la menace revêt en premier lieu l'apparence des Vigiles, un trio de créature humanoïdes effrayantes. Ces gardes, manifestations de la volonté d'un ennemi plus haut placé, jouissent d'un design vraiment réussi. Le trio se meut la plupart du temps de manière synchronisée, tout en parlant via un murmure tétanisant. Malheureusement, leur rôle de faire valoir ne leur permet pas de disposer d'un temps de présence à l'écran assez développé. Bientôt, leur chef fait son apparition, une momie enfermée dans une cage en verre, endormie depuis des millénaires. Présentée comme la grande menace de l'épisode, cette momie fait bientôt davantage rire que peur, étant donné que dès son réveil celle-ci s'agite dans tous les sens comme une banale créature sans cervelle. Mais c'est alors que survient un coup de théâtre, la fameuse momie ne faisant office que de réveil, destiné à appeler le véritable antagoniste de The Rings of Akhaten: une immense étoile dévoreuse d'âme. Tout l'épisode, jusqu'à la révélation de la vraie nature de l'étoile, est un jeu de piste qui n'a pour but que de duper le spectateur. Au début du scénario, les gardes humanoïdes habillés de rouge semblent être des ennemis, avant que l'on ne comprenne qu'il ne s'agit que de maîtres "à chanter". Viennent ensuite les Vigiles, effrayants mais trop mécaniques, qui ne sont finalement que de simples soldats sans âmes. Puis la momie, qui se révèle plus impressionnante et sauvage que dangereuse. Mais lorsque l'étoile se réveille, le spectateur comprend qu'il a été berné.

L'épisode est construit comme un film d'aventure, avec la jeune fille en détresse, des ennemis inconnus, et même la présence d'un temple aux passages secrets ! La sortie dissimulée du temple en question ne s'ouvre que lorsqu'un petit chant particulier retentit dans son enceinte. A ce sujet, la musique et les chants sont clairement au centre du récit. Le compositeur, Gold Murray n'avait pas le droit à l'erreur sur cet épisode. Une fois de plus, il ne déçoit pas. Avant même l'arrivée sur Akhaten, plusieurs thèmes inédits retentissent. Lorsque Clara part en voyage avec le Docteur, on peut même entendre quelques notes du thème du Docteur, mais diffusées en boucle, et sur lesquelles se glisse une nouvelle mélodie. Idéal pour retranscrire musicalement la transition entre l'ancienne et la nouvelle compagne du Docteur. Les compositions possèdent même un ton oriental, notamment lors de l'ouverture de l'épisode. Les musiques d'ambiance sur Akhaten sont plus légères, et illustrent le choc des cultures entre Clara et ce nouveau monde qui s'offre à elle. Mais ce que l'on retiendra surtout des compositions de l'épisode, ce sont les chants. Deux voix se mêlent au cours de l'opus. La voix d'un homme, un gardien dont le chant doit maintenir la divinité locale (et usurpatrice) endormie, et la voix de la petite Merry, nouvelle voix sur qui tout repose. Les passages chantés interviennent régulièrement dès la seconde moitié de l'épisode, des passages accompagnés par des choeurs presque religieux. Et alors qu'on ne s'y attendait pas, l'épisode nous balance au visage l'une des scènes les plus réussies de Doctor Who.

Il y a des passages qui, dans la série, sont considérés comme cultes. Des petits instants, un peu à part, qui prennent une place particulière dans nos coeurs. Dans The Rings of Akhaten, il y a un de ces moments uniques. Vers la fin de l'épisode, le Docteur découvre que l'étoile dévore les âmes, ou plutôt les souvenirs des gens. En tant que créature millénaire, le Docteur à de quoi nourrir ce Soleil maléfique. Alors qu'il sacrifie ses souvenirs personnels, engloutis par son ennemi dévoreur de mondes, le Docteur dévoile un monologue magnifique d'intensité. Ou plutôt, comme il le dit si bien, il raconte une histoire. Ainsi, pendant quelques secondes, le Seigneur du Temps partage l'intégralité de sa vie avec l'étoile. Le Docteur parle de choses simples mais tellement évidentes. Il parle d'amour, de mort, de joie et de douleur. Il parle de la Grande Guerre du Temps. Il parle de la naissance de l'univers, de la fin des temps, de sa solitude. Il parle d'univers dans lesquels les lois de la physique sont élaborées par des esprits déments. Il parle de ses secrets. De ce qu'il a perdu. Et pendant son discours affolant de beauté, résonne l'une des plus belles pièces musicales de Gold Murray, chanté par Merry et l'ensemble des races aliens, unies en une seule voix. Enfin, tandis que le monologue s'achève, et que l'étoile n'est pas rassasiée par les souvenirs volés, Clara rejoint son compagnon. La jeune femme sacrifie alors ce qu'elle a de plus cher, la feuille la plus importante de toute l'humanité. La feuille qui symbolise un futur infini qui n'a jamais eu lieu. Une scène bouleversante et magnifique, du très grand Doctor Who.

Bien entendu, si cette scène est la plus réussie de l'épisode, d'autres éléments et références viennent briller durant l'opus. Toujours dans l'optique de la continuité, pour préparer les cinquante ans de la série, on retrouve plusieurs allusions à toute la vie du Seigneur du Temps. Dans le discours cité précédemment, bien sûr, avec l'évocation des secrets tabous que détient le Docteur (la finalité de tout le run actuel), ou la Guerre du Temps, emblématique des quatre premières saisons, mais aussi dans les scènes d'exposition. Ainsi, le Docteur parle rapidement de sa petite fille, Susan, présente dans le tout premier épisode de la série, de 1963. Et puis il parle de ce qu'il a perdu, tous ces compagnons, le Brigadier, Amy, Rory, Sarah Jane, Rose... Heureusement, tout l'épisode n'est pas aussi sérieux, et quelques touches humoristiques viennent alléger le récit, comme la fameuse discussion en aboiements, ou un évident clin d'oeil à la saga Indiana Jones. Tout comme Indy ramassait de justesse son chapeau, avant que celui-ci ne finisse écrasé par une porte qui se refermait, le Docteur récupère à temps son tournevis sonique. Bien vu, en plus de rester dans le ton aventurier de l'épisode (et ce n'est pas le poster promotionnel qui va me contredire). Enfin, l'intrigue principale n'est pas mise de côté, étant donné que le Docteur voyage avec Clara seulement parce qu'elle constitue pour lui un mystère, et qu'une scène nous montre que le TARDIS à vraiment quelque chose contre elle, en refusant de s'ouvrir et en émettant un son similaire à celui entendu dans The Snowmen.

Pour son premier épisode diffusé, Neil Cross s'en sort très bien, grâce à un mélange subtil entre dépaysement, tendresse, humour et gravité. La direction artistique, visuelle ou musicale, confère à The Rings of Akhaten une saveur toute particulière, mélange d'exotisme et de grandeur. Avec ce premier épisode entièrement consacré aux voyage du Docteur et de Clara, ces derniers nous prouvent qu'ils constituent un excellent duo, la nouvelle compagne se dévoilant comme le résultat d'un savant mélange entre Amy et Donna Noble. Il ne me reste plus qu'à prendre mon mal en patience, comme toujours, et d'attendre fébrilement le prochain épisode de Neil Cross, Hide, ainsi que la suite des aventures du Docteur, dès la semaine prochaine, avec Cold War de Mark Gatiss.
Revenir en haut
Clara Oswin Oswald
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 1 705
Localisation: Chez Jenna !
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 7 Avr 2013 - 02:26    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten Répondre en citant

Par contre je suis le seul à avoir remarqué que le TARDIS n'a pas traduit les langues aliens autre que celle des humains ?
_________________
Revenir en haut
Skype
Zut
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2013
Messages: 1 202
Localisation: Montréal
Féminin

MessagePosté le: Dim 7 Avr 2013 - 04:28    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten Répondre en citant

Tu n'es pas la seule, Clara, je me suis posé exactement la même question...

J'ai bien aimé dans l'ensemble, même s'il était beaucoup moins rythmé que le précédent. On a droit à une longue intro et à une longue mise en place avant que la menace ne se révèle, une menace qui finalement se résout grâce à une "simple" feuille. La fin est assez joliment trouvée d'ailleurs, pour une fois que ce n'est pas le Docteur qui réussit à en imposer à un extraterrestre (ou à un dieu). J'ai tout de même beaucoup aimé son discours à la créature. Matt Smith l'a très bien livré, encore une fois. J'ai presque été émue!

Intrigue intéressante donc, bien que pas très relevée. Mais je suppose que ce n'est pas plus mal d'avoir un petit accalmie entre le premier et ce qui nous attend samedi prochain. L'univers est amusant aussi. Encore une fois, le Docteur amène sa nouvelle compagne en territoire extraterrestre dès leur premier voyage. Il est fidèle à lui-même, j'aime. Un joli endroit d'ailleurs, exotique, pas menaçant, pour une fois. Puis, quoi de mieux qu'un marché pour explorer? Clara s'est bien comportée, très à l'aise, pas du tout perdue comme certaines avant lui. Son comportement se rapproche en cela de celui de Donna, tu as raison Sleven. On dirait qu'elle est tout de suite en terrain connu... En plus, si elle retourne vers le dieu en colère, c'est parce qu'elle a quelque chose à lui offrir, et non pour se sacrifier pour sauver le Docteur (ou autre histoire du genre, ce qui fait changement).

Beaux effets spéciaux et décors simples, mais réussis. Je reprocherai tout de même à cet épisode d'avoir présenté des méchants très superficiellement. On n'en sait pas plus sur cette vieille divinité affamée et franchement, les vigiles sont sous-exploités, à moins bien sûr qu'ils ne reviennent éventuellement dans la saison. Dommage, je les trouvais esthétiquement réussis. Je reprocherais aussi au Docteur de vraiment trop avoir recours à son tournevis sonique. Je n'ai rien contre ses multiples usages, et en général, je suis même heureuse comme une gamine devant une vitrine de confiserie quand je le vois sortir son tournevis de sa poche, mais dans cet épisode, le coup de la porte retenue par le tournevis puis des ennemis "embuller" par le tournevis, c'était un p'tit peu "too much". Razz Cela dit, et sans doute que la théorie a déjà été avancée quelque part ici, peut-être que le tournevis devient de plus en plus puissant au fur et à mesure que le Docteur contrôle mieux son Tardis, et par ricochet son tournevis. À voir.

Quant à la musique qui enveloppe l'épisode, elle est vraiment intéressante. J'ai beaucoup apprécié les chants; même si parfois un peu longs, ils nous font découvrir la culture de ce peuple bien plus efficacement que bien des paroles. Ce sont d'ailleurs les chants qui restent en tête après le déroulement du générique.

Un point que je n'ai pas saisi : la feuille qu'on nous présente en intro et que Clara sacrifie à la fin n'est pas celle qu'on a vue dans le précédent épisode. Pourtant, on parle bien de la première page de l'histoire de Clara, non? Je suis confuse. Sleven, sur ton blogue, tu dis qu'elles ne sont pas "complètement identiques", on n'en est pas là : elles sont carrément différentes! La première était une feuille d'érable rouge et l'autre, je ne sais pas, de peuplier?

Autre point d'interrogation, tiens : est-ce que le fait que le Docteur ait nourri la créature avec son histoire et ses souvenirs lui a fait perdre quelque chose en retour? Par exemple des émotions liées à ces souvenirs? Les souvenirs eux-mêmes?
_________________


Signature par TheLongFall

Avatar par Oswin's Turn


Dernière édition par Zut le Dim 7 Avr 2013 - 15:39; édité 1 fois
Revenir en haut
maided
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2008
Messages: 612

MessagePosté le: Dim 7 Avr 2013 - 09:05    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten Répondre en citant

très bon épisode, décidément la fin des Ponds à fait beaucoup de bien à la série car depuis l'épisode de Noël je ne suis pas déçu comme j'ai pû l'être par trop d'épisodes Pond.

Bon, tout n'est pas rose hein, dans cet épisode on a eu droit à un condensé de Impossible Planet avec le "Diable" / Entité démoniaque, de 42 avec l'étoile vivante, de Rose avec la vue vertigineuse sur l'espace et le soleil par exemple mais on à enfin l'impression qu'on parle d'univers avec ses multiplicités de races (on à pas vu autant de races différents au cm² depuis Rose d'ailleurs).

La tirade du Doctor concernant tout ce qu'il à vu et vécu rappel Ten et certaines des ses tirades.

Depuis l'arrivée de Clara je retrouve l'ambiance Ten, l'esprit et ça fait du bien surtout couplé à Matt Smith qui est plus convaincant que jamais dans son rôle.
_________________


"Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait." - M. Audiard - Les Tontons Flingueurs -
Revenir en haut
Mornie
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2011
Messages: 392
Localisation: Nowhere, middle of

MessagePosté le: Dim 7 Avr 2013 - 09:34    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten Répondre en citant

Hello !

J'ai oublié de faire mes commentaires sur le précédent épisode, je vais donc faire ceux sur Rings of Akhaten après un seul visionnage ! D'habitude, il m'en faut deux ou trois pour bien me faire une idée, mais cet épisode, je le trouve très particulier... Je vais donc rester sur mes impressions d'hier soir (et ce, malgré quelques sautes lors du visionnage, notamment au début où j'ai raté quelques morceaux).

Tout d'abord, l'histoire en elle-même. Comme il l'a été dit, au niveau de l'ambiance, ça fait penser à des choses déjà vues. Lorsque Clara a débarqué sur cette planète, je n'ai pu m'empêcher de revoir Rose dans The long game, ou Donna dans Turn Left, sans doute à cause de cette foule, des marchés... Dans de très nombreux épisodes de la série, le Docteur et ses compagnons ne croisent que peu de monde, ou en tout cas n’interagissent que peu avec les autochtones, et bien sur The end of the World, avec Rose qui découvre différentes formes de vie. Et évidemment un parallèle avec Star Wars et sa cantina. D'ailleurs, lors du dernier chant il me semble, on voit une femme âgée, un peu ronde il me semble, dont le maquillage m'a fortement fait penser à la reine Amidala sur le coup (mais j'ai peut-être rêvé !). Et comme Sleven l'a fait remarquer sur un autre sujet, le deuxième épisode de chaque compagnon lui permet à chaque fois de découvrir des civilisations différentes de la sienne.

Bref, j'ai dit que je parlerai de l'histoire en premier, et je n'ai pas encore commencé ! Qu'avons-nous là ?
  • Quelques visites du Docteur dans le passé de Clara : un gros "ouf" de soulagement de ma part ! On a parfois une grosse révélation dans un épisode, et rien qui ne semble être fait vis-à-vis de ce mystère en épisode suivant (surtout lors des dernières saisons : il a fallu attendre un moment avant que le Docteur ne nous montre qu'il s'intéressait à la grossesse d'Amy, ou au Silence...). C'est ce que j'ai tendance à qualifier de syndrome X-Files : "Oh my God ! Le monde est donc sur le point d'être envahi par des ptits gris qui veulent nous réduire en esclavage ? Scully ! Allons enquêter sur cet homme qui fabrique du chewing-gum avec ses oreilles ou sur cette jeune fille qui contrôle des agrafeuses par la pensée !". Pour une fois, ce n'est pas le cas : notre Docteur nous a annoncé que Clara était "impossible", ça semble le tracasser depuis le Christmas Special, et les deux épisodes qui ont suivi sont bel et bien dédiés, au moins partiellement, à cette énigme ! Un bon point !

  • The beginning of the World : Alors que Ninth avait emmené Rose assister à la fin de son monde, Eleventh propose à Clara de visiter l'étoile qui serait la toute première créée dans l'Univers (curieusement, j'ai le sentiment que la plus vieille planète de l'Univers, que River Song avait taggé d'un magnifique "hello Sweety", n'est pas tout à fait dans les environs). The Rings of Akhaten : "rings" à cause de l'anneau dont Clara devra se séparer ? Akhaten comme dans "David Tennant, A.K.A "Ten" ? Un message caché ? Une possible révélation concernant la suite ? (Avis à la modération : s'il faut une balise spoiler sur ce genre d'élucubration, merci de l'ajouter ou de m'en faire part ! Mais cette idée ne repose sur rien d'autre qu'un pauvre jeu de mot sur le nom de l'étoile !)
    Clara, qui adore s'occuper des enfants quelque soit son époque, vient évidemment en aide à une petite fille qui semble apeurée. Celle-ci est poursuivie par des hommes presque inquiétants... qui finalement ne lui veulent aucun mal. En parallèle, nous apercevons les "gardiens", qui déambulent également en murmurant "Merry, where are you ?, sans que l'on ne sache encore qui est Merry. Je me suis dit, comme certains bien d'autres, que la pauvre petite devait être sacrifiée, et que c'est pour cela qu'elle fuyait, mais non : elle doit simplement chanter et a peur de se tromper !
    Oui mais : elle doit chanter pendant des dizaines ou centaines d'années pour apaiser un Dieu !
    Oui mais : si elle refuse de chanter, elle doit se faire dévorer par le Dieu !
    Oui mais : le Dieu en question n'est qu'une vieille momie !
    Oui mais : la momie sert (là c'est un peu flou !) à nourrir le vrai Dieu : l'étoile !
    Oui mais : l'étoile n'est pas vraiment un Dieu non plus !
    Plusieurs rebondissements, qui d'ailleurs ont faire pas mal de boulettes à notre Eleventh adoré !

  • Ah, les boulettes du Docteur ! Il aime se la jouer lorsqu'il rencontre de nouveaux compagnons, montrer qu'il connait énormément de choses sur l'Univers, les civilisations... Il me montre bien en décrivant les diverses races rencontrées à Clara, en lui proposant des traductions, en taquinant certains êtres, et en intervenant dans le rituel sacré de cette planète, car lui, le Docteur, pense pouvoir interférer dans un rituel millénaire sans que cela n'ait la moindre conséquence... Quelle vanité, quel orgueil ! N'est-ce pas justement ce qu'il était supposé changer ? Ne plus être ce Dieu guerrier extravagant que l'Univers admire ou hait, mais se faire plus discret, et vivre comme un "homme" (enfin un Gallifreyen) ?
    Finalement, il livre ses souvenirs à l'étoile-dieu, mais cela reste insuffisant, alors Clara, cette fille impossible, lui livre non pas les mémoires de son passé, mais celles de son futur, l'infinité de possibilités dont elle rêve, et provoque une énorme indigestion chez cet ennemi si particulier. ah, comme le dixième Docteur se serait extasié devant un être si exceptionnel !!

  • Conclusion de l'histoire : retour à la maison, et à nouveau, retour sur le personnage de Clara, car finalement, c'est plus son épisode que celui du Docteur. Alors que très souvent, il faut un certain temps avant que ne se pose la question du rôle et de la place des compagnons, Clara met tout de suite les choses au clair : elle ne veut pas être une remplaçante (même si elle ignore que le Docteur parle d'elle-même lorsqu'il lui dit qu'elle ressemble beaucoup à quelqu'un qu'il a perdu). Elle voyagera avec le Docteur, mais pas à la place de quelqu'un d'autre. Comme Donna, elle pourrait donc être une compagne qui tiendra tête au Docteur, et c'est à mon sens une bonne chose !


La réalisation et l'ambiance :
Très particulière : je me suis dit que ce devait être l'épisode "comédie musicale" que possèdent beaucoup de séries. Pour une fois, nous avons droit à de nombreuses compositions originales, et à y repenser, je ne me souviens pas avoir entendu le thème "I am the Doctor", ou bien je n'y ai simplement pas prêté attention (à force, on n'y fait plus gaffe, certains épisodes ont trop abusé de cette musique !). Les images sont très belles, certains plans (comme la photo postée par Sleven) avec le Docteur en contre-jour face à cette étoile-vivante sont vraiment magnifiques !
J'ai toujours un peu de mal par contre avec certains effets, comme Clara qui fonce rejoindre le docteur sur sa mobylette spatiale... Je l'ai trouvée ridicule ! Et d'ailleurs, j'ai pensé un peu la même chose dans l'épisode précédent, lorsque le Docteur escalade le Shard sur sa moto anti-grav... L'incrustation dans l'image est bancale, ça sent beaucoup trop le fond vert. Ca m'a rappelé ces vieux films où l'on voyait de face un type conduire sa voiture en tournant le volant dans tous les sens, alors qu'en fond la route restait en ligne droite... Peu crédible !
Comme d'autres, j'ai trouvé qu'Eleventh abusait du tournevis sonique, mais d'un autre côté, le chant et le son ont un rôle prépondérant sur cette planète. Quel meilleur outil alors qu'un tournevis sonique pour s'en sortir ?
Bref, un épisode très joli par son image, sa bande son... Je me suis laissé transporter, et je n'ai eu l'impression au final que l'épisode ne durait qu'une vingtaine de minutes !
Ah, et évidemment, cette prestation de Matt Smith lorsqu'il fait son discours... Magnifique !

Les à-coté : pistes, indices, références...

  • Je ne reviendrai pas sur ce qu'on apprend de la vie de Clara, de son passé... Déjà parce qu'il s'agit de passages importants de l'épisode, et pas seulement secondaires, ensuite parce que, comme dit précédemment, j'ai raté une partie du début, et donc je n'ai peut-être pas tout saisi. Il m'a semblé que la feuille était ce qui a permis à ses parents de se rencontrer, et que c'est pour cela qu'elle est si importante pour Clara, mais il me faudra revoir tout ça ! Toujours est-il que lors de son monologue final, en offrant la feuille à l'étoile-dieu, elle évoque le futur, et l'infinité de possibilités qui s'offrent à elle. Difficile de ne pas mettre cela en parallèle avec son coté "impossible" : elle a effectivement une multitude de destin possibles, mais en aurait-elle une certaine conscience ?
  • Le Docteur revient sur sa vie, ses actes passés, ses réussites et ses échecs, ce qu'il a vu et ce qu'il n'aurait pas dû voir... Un petit rappel de sa vie qui n'est pas toujours rose ? Un avant gout de ce que donnera la "chute du onzième" lorsque cette énigme se conclura ?

  • Un détail que je n'ai pas vu dans les précédents commentaires, et qui pourtant est marquant : le Docteur parle de sa petite-fille ! Enfin un rappel de l'existence de Susan !
    Se pourrait-il que Clara soit une descendante de Susan ? Ou bien que Susan soit la propriétaire de la boutique dont il est fait mention dans Bells of Saint-John ?


  • Une marque, peut-être, du changement de comportement du docteur : il explique à Clara qu'avec lui "on ne fuit pas"... Difficile de ne pas sourire lorsqu'on pense au nombre de fois où on l'a entendu crier "RUUUUN !" à ses compagnons ! Même lorsqu'il discute avec la jeune fille des forêts Gamma alors qu'elle est mourante, il lui dit qu'ils ont couru ensemble, alors qu'il n'a aucun souvenir d'elle... Il est vrai qu'ensuite il développe un peu plus : il ne fuit pas, il met qui il faut en sécurité pour retourner ensuite au combat.

  • Le tardis refuse de s'ouvrir : comme d'autres, je me suis dit qu'avec la clé, ce serait sans doute plus simple... Peut-être qu'effectivement, le Tardis ne veut pas d'elle (pour ma part je n'ai pas vraiment fait attention au bruit particulier qu'elle fait à ce moment-là... tout comme je n'y avais pas prêté attention dans Snowmen) mais je pencherais plutôt pour une autre idée : le Tardis sait qu'elle a un rôle à jouer, qu'elle doit se dévoiler, qu'elle est/sera importante pour le Docteur, et lui refuse l'entrée pour la confronter à son destin.

En résumé, un épisode que j'ai trouvé très agréable. Est-ce qu'il fera partie de ceux que je reverrai plusieurs fois avec le même plaisir ? Difficile à dire, il faudra déjà que je le vois une seconde fois ! Mais un épisode très beau visuellement, des points intéressants dans l'intrigue, la trame principale de la saison est suivie, certaines scènes sont assez fortes... Vraiment, pour le moment, j'aime bien !

Pour terminer, en réponse à Clara et Zut : pareil, le fait que rien ne soit traduit pour Clara m'a marqué aussi. une erreur ? un refus du Tardis de traduire ? Peut-être quelque chose qui empêche Clara d'être réceptive au champ télépathique de traduction (en lien avec une de mes hypothèses cachées sous la balise spoiler) ? Je ne sais pas trop non plus ! Je me demande quand même si lorsqu'elle aboie, cela a un sens ou non pour la personne avec qui elle "parle" !
_________________
WHO'S DA MAN ?
...sorry i'll never saying that again...
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Avr 2013 - 11:19    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten Répondre en citant

Je viens de voir cet épisode, et il m'a fait plutôt bonne impression.

D'abord, je trouve qu'il est superbement réalisé. Evidemment, impossible de ne pas penser au premier Star Wars quand le Docteur et Clara arrivent sur l'astéroïde (le vrai premier, hein), avec la tripotée d'aliens que l'on croise. Les effets spéciaux sont assez réussis par ailleurs, même si j'ai un peu de mal avec la tête de citrouille du Soleil à la fin, mais bon.

Coté scénario, l'idée du "dieu" qui se nourrit d'histoires est intéressante, tout comme celle de la cérémonie, mais j'ai un regret : La scène où le Docteur donne ses souvenir au dieu et celle où Clara donne la feuille sont vraiment, vraiment trop mièvres. Je ne sais pas si c'est dû aux gens qui chantent en bruit de fond, mais c'en était trop pour moi.

En parlant de la musique, d'ailleurs, j'ai bien aimé les chansons, et j'ai repéré quelques nouveaux et anciens thèmes. Murray Gold fait toujours du bon travail, rien à redire.

Enfin, concernant les acteurs. Matt Smith est grandiose, comme d'habitude, que ce soit au début lorsqu'il "enquête" sur Clara ou lorsqu’ils sont sur l'astéroïde. Jenna-Louise Coleman continue de faire bonne impression en temps que Clara, la petite-fille joue bien (et chante bien ) et... C'est tout. Il n'y a pas d'autres personnages important notables.

Quelques autres choses : la Guerre du Temps et le Seigneurs du Temps mentionnés par le Docteur, les lunettes, le tournevis qui manque plusieurs fois de disparaître à jamais (quelque chose me dit que ça va finir par arriver). Par contre, je ne me souviens pas que le Docteur ai mentionné Susan. Il faut que je revoie l'épisode avec les sous-titres...
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
docjojo
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2011
Messages: 12
Localisation: quelque part dans le void

MessagePosté le: Dim 7 Avr 2013 - 11:27    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten Répondre en citant

Ayant lu des reviews de l'épisode la semaine dernière, je m'attendais à une catastrophe proche de celle des Dinos... En fait non!
C’était un épisode très agréable, avec je trouve, pour une fois, une fin bien amenée, pas bâclée. On en apprend encore un peu plus sur Clara qui ressemble beaucoup au doc', elle réunit mystères, intelligence, courage, compassion (et beauté ). Le jeu des acteurs est très bon autant Matt que JLC. A ce propos, entre JLC et KG, il y a quand même, je trouve, une classe d'écart.
Bref, j'ai même préféré cet épisode à celui de la semaine dernière. Verdict :8/10.
Revenir en haut
Galaxy-eyes
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 1 165
Localisation: Photon
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Dim 7 Avr 2013 - 12:14    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten Répondre en citant

Bon. Je l'ai enfin vu, avec quelques heures de retard ...
Je ne sais pas si c'est l'épisode ou moi, mais j'ai eu du mal à tout comprendre...
Mais reprenons dans l'ordre chronologique de l'épisode :

> J'ai adoré l'explication de la feuille ! En plus, elle a finalement eu un rôle super important dans la résolution de l'épisode, mais ça j'en parlerais plus tard.
> Hiyaaaaaaa !!! On a vu "Summer" sur le magasine que le Docteur lisait Cute Pompom Smiley
> Le début de l'épisode, j'ai adoré. La découverte du marché, les oeufs exotiques, tous les aliens. A mon avis, le Doc a voulu impressionner Clara de par sa conaissance des langues aliens, c'pour ça que la matrice de traduction du TARDIS a été désactivée.
> Merry, where are you... J'aime ! Clara qui n'arrive pas à ouvrir le TARDIS, ok, elle n'a pas de clé. Mais on voit qu'elle se rend compte elle-même que elle n'aime pas Clara... Je suis de + en + sûr qu'elle fera du mal au Docteur, à un moment ou un autre. Séquence épique.
> Référence à Suzie ! Première fois de Eleventh, il me semble...
> Quoi ? Déjà la moitié de l'épisode ? Ca passe vite décidemment ! Chanson, moto de l'espace... L'ancien dieu se réveille... Oh my stars !
> Bon, Eleventh dit encore "27", dans cet épisode. Oui c'est peut-être rien, mais ça me fait penser aux 27 cerveaux, dans le 7.7. Reste à savoir si c'est juste une coïncidence ou non...
> Le Sonic n'est pas si utilisé que ça, il a ouvert une porte (normal, c'est un tournevis) et repousser le cri des Vigil. Par rapport à d'autres épisodes (Dinosaurs, Silence in Library...) c'est pas la mort.

Cependant, là il y a un hic. J'ai absolument rien compris à l'histoire des Sept Mondes autour du Soleil, de la momie qui n'est pas le vrai dieux, des Vigils qui se téléportent une fois le dieu réveillé, de Merry qui doit chanter, mais en fait se sacrifier, mais en fait juste sacrifier ses souvenirs, mais en fait elle s'enfuit... Hein ? Quoi ? Comment ?
Faudra vraiment que je le revois, mais bon ça fait pétard mouillé ça. Ca m'a même plombé la suite de l'épisode... Enfin bon, continuons.

> Le Soleil, j'ai adoré. Finalement, c'était un parasite, ce qui se détache un peu de 42 ou de Impossibl Planet. Les effets spéciaux sont juste excellents, comme dans tous l'épisode d'ailleurs. La musique, ça m'a jamais vraiment fait tripé dans DW, là non plus j'ai pas particulièrement reconnu des thèmes, mais j'ai apprécié globalement. Trop concentré sur le sens de l'épisode...
> ... que je n'ai pas toujours pas pigé à propos du Soleil. Un parasite qui va de Soleil en Soleil, d'accord, mais chaque année il se réveille pour se nourir ? Pourquoi cette année précisemment il était + dangereux ?..
> Le Doc et son speech sur les Seigneurs du Temps, j'ai adoré. Première mention de la Guerre du Temps de Eleventh, quand même.
> Son sacrifice de souvenirs... rassurez-moi, il s'en rappelle quand même, de tout ce qu'il a vu ? Forcément que oui, mais c'est pas logique, tous les objets des aliens se sont évaporés, la feuille aussi, pourquoi les souvenirs restent au Doc ?
> Clara qui arrive avec son livre... J'ai bien cru qu'elle allait le jetter. Ouf, c'était la feuille. C'était une belle scène, une compagne qui résouds l'épisode, ça n'arrive pas si souvent.
> La toute fin, j'ai bien aimé le fait que le Docteur fasse référence à Oswin et Oswald, on voit bien que le Doc en sait plus que Clara à ce moment, tant mieux.

Au final, l'épisode est totalement réussi dans l'ensemble, sauf les ennemis... Entre les hommes aux capes rouges, les Vigils, la momie, le Soleil, je m'y suis perdu. Pourtant je n'ai pas l'impression que ça n'a pas été expliqué, j'ai du raté quelquechose...
Mais ça m'a donné une mauvaise impression, je préfère pas donner de note, ça tournerait entre 6 et 7. Je vais me le re-regarder plus tard.
Revenir en haut
MSN Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:42    Sujet du message: [7x08] The Rings of Akhaten

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 7 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 1 sur 10

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com