Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[7x11] Journey to the Centre of the TARDIS
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 7
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ryocc
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2010
Messages: 6

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 10:43    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS Répondre en citant

lobotomised a écrit:
Je viens de revoir le passage, je n'arrive vraiment pas à voir l'image de la bague en question. Je ne vois qu'une image sans réel forme. Par contre, ça ma fait remarqué que le tardis à un problème avec les secondes.


Quel probleme de seconde ???

29 min 59 s 90 centieme
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 10:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Clara Oswin Oswald
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 1 705
Localisation: Chez Jenna !
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 11:32    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS Répondre en citant

Bah, a part l'étoile qui brûle (et encore 2 minutes c'est largement suffisant pour traverser le pont), il n'y avait rien de dangereux !
_________________
Revenir en haut
Skype
Artahe
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 123
Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 11:39    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS Répondre en citant

Galaxy-eyes a écrit:
Ta théorie est intéressante, Arthae, cependant :
Citation:
Je pense que c'est une création du Tardis, qui explique pourquoi celle-ci ne peut pas dévoiler la vérité au Docteur.

Je me dois de te contredire, je pense vraiment pas que Clara sait et qu'elle ne fait que lui mentir, on insiste bien sur le fait que Clara est juste une fille "She's just an ordinary girl!" a dit Emma dans

Hum, je ne parlais pas de Clara en disant que celle-ci ne révèle pas la vérité, mais du TARDIS - je parle du vaisseau comme une entité vivante féminine depuis l'épisode de la saison 6 où on le voit matérialisé sous les traits d'une femme ;-).
Revenir en haut
Smaarties
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2011
Messages: 105
Localisation: Au coeur du Tardis
Féminin Taureau (20avr-20mai) 狗 Chien

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 11:40    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS Répondre en citant

Rose Sélavy a écrit:

- A côté du berceau, il y a le jouet du Tardis. Je me demande si c'est une acquisition récente, ou si le jouet changeait lui aussi de forme dans le passé Smile


Je vois que certains s'interrogent sur ce jouet : c'est seulement le TARDIS version de mini fait par Melody (ou River) au début de l'épisode Let's Kill Hitler.


_________________
Revenir en haut
malikay
[En Rehab' avec John Hart]

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2011
Messages: 276
Localisation: Montpellier
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 12:36    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS Répondre en citant

En fait c'est Amy qui l'a fait, on le voit à la fin de l'épisode 1 de la saison 5 Wink
_________________
La signature n'est pas disponible pour le moment, veuillez laisser un message après le bip sonore
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Allan
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2009
Messages: 119
Localisation: Perdu dans ... Le Tardis (c'est si grand à l'intérieur)

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 12:40    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS Répondre en citant

J'ai bien aimé cet épisode ! Faudra cependant que je le revoit ^^

Par contre, je n'ai pas compris pourquoi les personnages secondaires ont subis un changement. Après tout, le temps c'est rembobiné, donc, c'est comme si rien ne s'était passé pour eux. Pourtant, il y a bien eu des modifications ! Il y en a un qui devient plus gentil avec le faux robot, mais surtout, il y a la photo : déchirée lors du début de l'épisode (On ne voit que trois personnes dessus), elle est intacte à la fin (Quatre personnes sur la photo).
Revenir en haut
MSN
Smaarties
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2011
Messages: 105
Localisation: Au coeur du Tardis
Féminin Taureau (20avr-20mai) 狗 Chien

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 13:00    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS Répondre en citant

malikay a écrit:
En fait c'est Amy qui l'a fait, on le voit à la fin de l'épisode 1 de la saison 5 Wink

Exact ! J'ai une mémoire défaillante des fois


Allan a écrit:

Par contre, je n'ai pas compris pourquoi les personnages secondaires ont subis un changement. Après tout, le temps c'est rembobiné, donc, c'est comme si rien ne s'était passé pour eux. Pourtant, il y a bien eu des modifications ! Il y en a un qui devient plus gentil avec le faux robot, mais surtout, il y a la photo : déchirée lors du début de l'épisode (On ne voit que trois personnes dessus), elle est intacte à la fin (Quatre personnes sur la photo).



Comme le Doctor le dit à l'un des frères (celui débile et énervant, me souviens plus de son nom) "Remember it". Malgré le changement et le temps rétabli, je pense qu'il y a toujours des choses qui restent dans le subconscient. Un peu comme Amy qui se souvient du Doctor à son mariage. Les liens entre frères doivent être important et celui qui devient "gentil" l'a compris, donc ça reste en lui.
_________________
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 15:22    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS Répondre en citant

Clara : - Good guys do NOT have zombie creatures! Rule one! Basic storytelling!
Doctor: - Not in front of the guests!


Eh ben! Il aura fallu 50 ans mais nous connaissons enfin la vraie nature du Docteur à défaut de savoir son nom. Et pourtant nous aurions pu nous en douter bien avant : lorsque Ace appelait Seven "professor", lorsque Ten se retrouvait par défaut dans ce rôle en devenant humain, lorsque nous avons découvert les vêtements de Eleven pour la première fois... Et oui, c'est désormais évident et nous avions bien raison de réaliser que le Docteur avait un coté obscur effrayant. Il s'agit en réalité...d'un prof!

Quoi? C'est très clair là! Le Docteur qui dit aux trois frères qu'il peut expliquer le fonctionnement du TARDIS s'il a "some charts and a board pen", le fait qu'il les menace d'une interro en temps limité et qu'il baisse le temps autorisé lorsqu'ils protestent en concluant par un "My classroom, my rules!"(je paraphrase un tantinet, déformation professionnelle^^), l'utilisation de la célèbre phrase des profs anglophones "It's your own time you're wasting" et, bien sûr, le fait que tout cela soit du bluff me semble prouver parfaitement la chose. Sinon, je pense que tout le monde a été convaincu au moment où le Docteur, qui a amené tout son groupe dans un endroit extrêmement dangereux où ils n'ont que quelques minutes avant de brûler vif (qui n'en a pas rêvé avec certaines classes?)... prend le temps de faire un petit cours de physique time-lordesque sur le fonctionnement du "eye of harmony"!

Joie en réalisant que le Docteur était un collègue mise à part, j'ai vraiment beaucoup aimé cet épisode. Plus encore que le précédent en fait. Deux à la suite, qui l'eut cru? Je n'aurai peut-être pas à attendre la saison prochaine pour retrouver "mon" Doctor Who après tout. Cela dit je suis certaine que cet épisode ne fera pas l'unanimité : déjà parce que notre fandom est connu pour être incapable de s'accorder sur la couleur du cheval blanc d'Henry IV mais aussi parce qu'il faut bien admettre que certains choix du scénariste sont discutables. Ça tombe bien, les whoviens adorent discuter : c'est parti pour un gros pavé sur ma vision des choses (en trois parties, cela va de soi^^).




I. Something old, something blue

Le premier adjectif qui me vient pour qualifier cet épisode est "classique". Pas dans le sens où il sera considéré comme un incontournable de la série hein, malgré toute l'affection que je lui porte on est quand même loin du chef d'oeuvre, mais dans le sens où l'on retrouve ici tous les éléments propres non seulement à la série mais à la sci-fi en général. Cet épisode est solidement ancré dans l'univers de Doctor who et dans celui de la science fiction et d'avoue que cela m'a assez surprise, la tentative whovienne précédente du scénariste m'ayant au contraire donné l'impression qu'il ne connaissait la série et le genre que par les articles de wikipedia (franchement, vous ne vous attendiez pas à ce que je tienne toute cette review sans taper sur Curse of the black spot quand même?^^).

Comme je le disais précédemment, avant d'être très whovien cet épisode est très sci-fi. Ainsi on retrouve de temps à autre (en particulier avec ce superbe télescope) une esthétique steampunk ma foi très agréable mais qui a surtout l'intérêt de coller parfaitement au titre et à sa référence à Jules Verne.. Quant aux "méchants" de l'épisode, les braconniers de l'espace pas très scrupuleux mais pas si mauvais au fond sont bien sûr des classiques du genre ( voir Andromeda, Firefly, Cowboy Beebop et tant d'autres...) et les course-poursuites dans le vaisseau abîmé pour échapper à la menace de la semaine le sont tout autant. J'aime aussi beaucoup l'idée que le TARDIS, en tant que machine temporelle, ait une fuite de "temps" suite à son crash : c'est quand même nettement plus élégant de se retrouver à éviter son "moi" futur zombifié et ses "moi" passés fantomisés que de patauger dans le gazole je trouve.^^ Le scanner de Méchant interchangeable numéro 2 est également très chouette et offre une concurrence tout à fait crédible au tournevis sonique. Ajoutez-y la dose acceptable de câbles, de boutons lumineux, de portes coulissantes et la chouette scène minimaliste de l'explosion mise sur pause au cœur du TARDIS (dont l'esthétique m'a beaucoup rappelé The Girl who waited d'ailleurs) et je suis personnellement satisfaite sur ce point.

Et bien sûr, nous avons du whovien classique, et la preuve que le scénariste a fait ses devoirs. Ou qu'il est fan de la première heure mais dans ce cas POURQUOI avoir écrit Curse of the Black spot (oups, on me fait signe en régie que je ne vais pas tarder à atteindre le quota de piques autorisées contre cet épisode). La référence à l' "eye of harmony" ravira les amateurs de la série classique, de même que la confirmation qu'une mini version de celui-ci sert de moteur au TARDIS (sans être une grande fan de l'ancienne série, j'apprécie qu'on sache enfin exactement ce qui la fait fonctionner). La course dans les longs corridors tous semblables était bien sûr une obligation contractuelle pour ce genre d'épisode (Gaiman a dû signer le même contrat pour son épisode de l'an dernier) et l’écho des voix de précédents Docteurs et compagnes lorsque Méchant interchangeable numéro 1 démonte la console était une petite touche bien sympathique.

Pour les whoviens plus contemporains, nous avons aussi droit à une bonne dose de références à la nouvelle série. On retrouve donc pèle mêle le TARDIS en carton d'Amy et le berceau time lord dans la réserve que Clara explore, la bibliothèque souvent évoquée et la fameuse piscine qu'il aurait été criminel de ne pas nous montrer cette fois ci. J'aime d'ailleurs le fait que pour cet épisode Clara, pourtant en général prudente, prenne justement un rôle plus traditionnel de compagne et appuie sur le bouton qui semble dangereux ou s'arrête en pleine fuite pour admirer les jolies pièces. On retrouve également l'explication déjà donnée dans The Time of the angels comme quoi le TARDIS a sa propre gravité et, bien sûr, une belle référence à la time war avec le livre sur lequel je reviendrai plus tard. Oh, et la Faille, mais là aussi j'y reviendrai.

Enfin, cet épisode s'inscrit parfaitement dans le whovisme moffatien de la saison dans le sens où il nous offre la dose de timey-wimey simplifiée qui semble être de mise cette année. Pas de complexes paradoxes et d'innombrables time lines se chevauchant comme on avait pu le voir en saison 5 et 6, juste une bonne vieille boucle temporelle où la version future zombifiée des personnages les attaque (j'adore d'ailleurs le fait que la version zombie du Docteur ait gardé le tic de se mettre la tête dans la main, j'avais passé l'épisode à me demander pourquoi le monstre faisait ça^^) et où le Docteur se sauve lui-même en envoyant à son moi du passé un message qu'il a lui-même reçu ("big friendly button" vaut bien "hello sweety" comme message temporel^^). Je réalise bien qu'il n'y a que dans cette série que l'on peut qualifier deux boucles temporelles parallèles de "simples" mais je veux dire par là que cette saison, toute intrusion dans le timey wimey se résout sur un seul épisode et reste relativement accessible.

Et bien sûr il y a la petite dose d'humour whovien obligatoire pour qu'un épisode fonctionne. Nous sommes loin du festival de belles réplique que Moffat peut nous offrir même si Steve Thompson s'en sort néanmoins convenablement : ça fait plaisir de voir que le Docteur réalise que les Time lords ont des goûts merdiques en matière de fringues et de chapeaux et la réflexion de Clara comme quoi le Docteur se comporte comme un mec qui ne supporte pas que sa mère n'aime pas sa copine m'a fait pouffer. J'apprécie aussi le fait qu'en nous faisant subir une énième fin "reset button" (combien de fin de ce type avons nous eu en 7 saisons?), le scénariste nous offre une généreuse dose de "lampshade hanging" : nommer le deus ex machina de la semaine "big friendly button" tout en passant deux minutes en tout début et toute fin d'épisode à insister sur le fait qu'un bouton de ce type arrangerait tout, ça fait très cartoon : j'adore. De même, j'ai bien ri lorsque Clara, dans la citation que j'ai placée en introduction de ma review, attaque le Docteur sur le fait que posséder sa horde de zombies lorsqu'on est un "gentil" est une preuve de mauvaise caractérisation. C'est bien de la part de Thompson de s'intéresser enfin à la caractérisation vu que dans son précédent épisode il...oui, je sais, j'ai dépassé le quota. Embarassed

Bref, nous avons là tous les éléments essentiels à un épisode de Doctor who et, en ce qui me concerne, j'ai trouvé que ces éléments donnaient un tout fort agréable. Ce qui est amusant est que la recette de base ressemble fort à Curse of the Black spot (promis, après j'arrête^^) : le TARDIS est en mauvaise posture à cause d'un vaisseau de "pirates" pas si méchants au fond, le chef de ces pirates provoque les problèmes parce que son avarice l'empêche d'abandonner le butin qui attire le danger (la couronne dans CoTBS, le morceau de machine ici), il y a une trahison familiale (le pirate a abandonné sa femme et son fils, le braconnier a renié son frère) avec rédemption finale et tous ceux qu'on croyait morts s'en sortent à la fin. Tous les bons (ou très mauvais) cuisiniers le savent, parfois la même recette peut donner des résultats très différents.



II Curse of the lazy writer (oui, promis, c'était ma dernière pique^^)

J'ai beaucoup aimé, je le dis et je le répète, mais il faut bien admettre néanmoins que si on l'étudie avec un peu d'attention une partie du scénario a une nette tendance à regarder ailleurs en sifflotant.

Je passe sur le fait que les zombies n'aient après tout aucune raison d'attaquer leurs moi du passé, partons du principe que la douleur les ait rendus fous ou qu'une exposition prolongée à l'eye of harmony provoque une envie folle de faire griller des humains (après tout je n'ai pas lu la notice, quelqu'un l'a jetée dans une supernova...) : je trouve néanmoins qu'ils n'ont en général pas l'air d'avoir mal, ce qui est étrange vu leur état. Par exemple zombie Docteur continue à se toucher le visage de la main, ce qui doit être atrocement douloureux, et zombie Clara joue à cache cache avec cette dernière dans la salle de contrôle du TARDIS de manière plutôt détendue (c'est d'ailleurs cette scène qui m'a convaincue que le zombie était Clara). Là encore on peut se dire que tous leurs nerfs ont été détruits et que ce qui reste n'est plus qu'une masse d'instincts agressifs, j'aurais juste aimé une rapide confirmation du Docteur: vu que ce dernier prend le temps d'expliquer le fonctionnement de l'eye of harmony alors qu'ils sont sur le point de finir en méchoui, il aurait pu consacrer quelques secondes à cela. Enfin, ce n'est qu'un détail.

Le coup du livre dans la bibliothèque est déjà plus gros bien que Thompson soit loin d'être le premier à utiliser cette facilité scénaristique consistant à faire découvrir par le personnage l'information importante planquée dans un énorme bouquin en quelques secondes. Je veux des élèves comme Clara, les miens mettent 10 minutes à trouver un mot dans un dictionnaire pour collégiens. Sad Plus ennuyeux, je me demande tout de même qui a écrit ce livre. Parce que bon, même si le Docteur n'est pas forcément le seul survivant de la time war (certaines planètes alliées à un camp ou un autre ont pu s'en sortir après tout), il ne doit pas y avoir des masses de gens connaissant non seulement son rôle dans le combat mais son véritable nom, censé être LE big secret de l'univers. La seule personne qui aurait logiquement pu écrire ce livre est donc le Docteur lui-même mais dans ce cas, pourquoi ne pas l'avoir écrit en gallifreyen, seule langue que le TARDIS ne traduit pas? Pourquoi ce livre était-il en évidence? Allez, je laisse encore une fois à Thompson le bénéfice du doute: peut être que le TARDIS a tout manigancé pour que Clara tombe sur ce livre, traduisant ledit bouquin et le mettant sur un piédestal pour qu'elle ne le rate pas, réponse en fin de saison. Ça n'explique pas trop pourquoi Clara décide de s'accorder un petit moment de lecture alors qu'elle est poursuivie par un monstre mais admettons...

Le passage dans la salle du eye of harmony en revanche, tout sympathique soit-il, est parfaitement illogique. Ils n'avaient soi-disant qu'une ou deux minutes avant de se faire zombifier, ils y restent 4 minutes. Ok, là encore Thompson n'est pas le premier à tricher un peu sur les comptes à rebours (Dans Flesh and stone, Amy ne pouvait garder les yeux ouverts que quelques secondes avant de se transformer et parvient néanmoins à dépasser la minute) mais j'ai en revanche plus de mal à accepter la manière dont le Docteur parvient à sauver Clara et lui-même. Je résume : la joyeuse bande est coincée dans la salle, le Docteur admet que tout est perdu tout en refusant néanmoins la dernière volonté de Clara qui demande à comprendre qui sont ces créatures... quand soudain le Docteur a une illumination et crie "As long as we interrupt the time line, this can't happen!". Eh ben, bravo mon gars! C'est vrai que ça ne fait que deux saisons et demi que tu nous cuisines "Time can be rewritten" a toutes les sauces, je comprends que tu ais eu du mal à t'en souvenir à ce moment là. Rolling Eyes Il faudra aussi m'expliquer comment Tricky peut se retenir à la passerelle alors que deux minutes avant il ne pouvait plus bouger son bras. Pour reprendre les mots du Docteur lorsque celui-ci critique la manière dont il a joué le grand méchant au moment du faux compte à rebours, "Personally, I thought I rushed it a bit" pourrait s'appliquer beaucoup mieux au scénariste.

Et enfin il y a la résolution sur le mode "on efface tout et on recommence" avec boucle temporelle créée par un objet. Je sais que cela va énerver beaucoup de monde et il est clair que c'est une facilité scénaristique dont Doctor who n'a que trop abusé, surtout dans l'ère Moffat (pour la défense de ce dernier, son arc narratif entier s'articule autour de l'oubli donc bon...^^) mais là j'avoue que je n'arrive pas à me fâcher. Faute avouée est à moitié pardonnée et je n'ai jamais su résister aux scénaristes qui jouent avec le 4ème mur : Thompson m'a eue au moment où il a appelé son deux ex machina "big friendly button", c'est comme ça. Embarassed

Bref, comme je le disais, cet épisode est fortement classique. En plus des thèmes et éléments traditionnels, Thompson reprend aussi les habituelles facilités scénaristiques et absurdités qui, il faut bien l'admettre, sont fréquentes dans la série. Cet aspect peut parfois me rebuter complètement et m'empêcher d'apprécier l'épisode (comme dans Rings of Akhaten par exemple) et je parviens parfois à passer totalement outre et m'amuser comme une gosse : là ça a parfaitement fonctionné pour moi, j'en suis ravie. Smile



III. Tout ça pour quoi?

Bon, c'est pas tout mais on a encore un fil rouge sur le feu nous. Et ça ne va pas avancer si on nous fait trop souvent le coup de l'épisode qui n'a jamais existé. Alors qu'avons nous appris de beau? Que Clara n'a pas conscience d'être anormale? C'était assez clair depuis l'épisode précédent et le fait qu'elle ne se souviendra pas de la conversation enlève tout intérêt à l'aveu du Docteur. Que le mystère autour du nom du Docteur est toujours d'actualité même si ça fait un bout de temps qu'on ne l'a pas traité? Intéressant mais là encore le bouton "reset" enlève un certain intérêt à la chose. Sauf si, lorsque Clara dit "That's Who!" en découvrant le nom du Docteur, elle parle au sens propre et que Moffat ait réellement osé appeler le Docteur comme ça mais je n'y crois pas. Smile Tout au plus peut-on en déduire que ce nom n'est pas particulièrement connu, je pense que Clara aurait confronté le Docteur différemment si elle avait appris que celui-ci s'appelait Jésus, Satan ou Bouddha.

Bref, toutes ces révélations n'ont que peu d'intérêt sauf si le reset ne se passe pas comme le Docteur le voudrait. Et ça me semble en fait assez probable. D'abord, on voit bien que Clara n'est pas convaincue que ce qu'a dit le Docteur comme quoi elle est aussi fatiguée que s'ils avaient vécu deux journées en une était une remarque innocente. Ensuite il y a le fait que Clara se soit pris un shampoing à base de wikipedia des timelords (j'aime beaucoup cette partie de la bibliothèque^^), ce qui a mon avis va laisser des traces (j'espère qu'elle ne se retrouvera pas avec la coiffure de certains des Time lords, la pauvre...). Enfin on voit avec la photo à nouveau complète de la famille de contrebandiers et la phrase du Docteur sur la décence redite mot pour mot par Méchant interchangeable numéro 2 que tout ne s'est pas effacé, et vu que Clara a dit bien clairement juste avant que le Docteur ne rentre dans la faille qu'elle ne voulait pas tout oublier je sens que son vœu sera exaucé. Le fait que la faille temporelle utilisée par le Docteur ressemble fort à celles de la saison 5 me renforce dans cette idée: Amy était parvenue à se souvenir de Rory même si celui-ci avait été avalé par la faille, on voit donc bien que ce n'est pas une gomme à 100% efficace.

Je ne partirai pas sur d'autres spéculations sur cette faille et ne chercherai pas à savoir si elle se raccroche à l'intrigue des adorateurs du Silence, d'abord parce que mes théories valent ce qu'elles valent et ensuite parce que pour l'instant j'ai laissé ces questions de coté, le mystère Clara me suffisant. Je remarquerai juste que, comme dans la saison 5, l'écran au dessus de la console du TARDIS se fissure au début de l'épisode. Coïncidence ou pas, réponse (peut être) dans moins d'un an.

Je finirai ma partie "raccrochons cet épisode au fil rouge" par quelques remarques pèle mêle. Notre amie le TARDIS, qui semble avoir résolu certains de ses problèmes avec Clara (elle la guide vers la salle la plus sûre) parvient néanmoins encore une fois à lui claquer la porte au nez, cette fois celle de la sortie même si c'est pour une fois la faute du Docteur. La pauvre Clara aura eu des ennuis pour rentrer ou sortir du TARDIS à chaque épisode depuis qu'elle voyage avec le Docteur. Smile De même, pour la 4ème fois consécutive, nous avons droit à une histoire de musique : la salle de musique était le centre de la maison dans Hide, la musique semble convaincre l'ice warrior de ne pas détruire le sous marin dans Cold War, elle était bien sûr omniprésente dans Rings of Akhaten et elle sert ici de balise au Docteur pour retrouver le moment exact du crash. Fil rouge ou simple coïncidence?


Pour conclure, je dirai que malgré de claires facilités scénaristiques cet épisode est celui qui m'a le plus fait vibrer cette saison. Si on m'avait dit que Thompson réussirait là où Moffat a échoué j'aurais eu du mal à le croire, j'aime ce genre de surprise. Smile J'ai vraiment retrouvé le coté whovien qui m'avait échappé cette saison et que j'avais commencé à retrouver avec Hide : est-ce grâce au retour du timey-wimey? Est-ce parce que le Docteur abandonne complètement ici le coté bouffon que je trouve un peu trop exacerbé depuis le début de la saison? Est-ce parce que je n'attendais rien de ce scénariste? Est-ce parce que je n'ai pas cru une minute, malgré le titre alléchant, qu'on verrait réellement l'intérieur du TARDIS et que je suis du coup contente de tout ce qu'on nous a montré (je m'attendais à beaucoup de corridors et, à la rigueur, la piscine)? Dans tous les cas j'espère que le charme continuera la semaine prochaine : sachant que je ne suis là encore pas fan du travail de ce scénariste sur Doctor who cela me plairait d'être pour la troisième fois consécutive agréablement surprise.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
PeterH41200
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 382
Localisation: 41200 Pruniers-en-Sologne, Loir-et-Cher, Centre, France, UE, Europe, Eurasie, Terre, Système Solaire
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 17:51    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS Répondre en citant

un épisode comme je les aime!! Des références aux anciens épuisodes, du wibbly wobbly timey wimey, du Run à tout bout de champs, tellement que je suis moi meme fatiqué, c'est pour dire.

Mais: Comment se fait-il que le nom du Doctor soit écrit dans un bouquin??
et l'histoire de la bombe à la fin j'ai pas compris: ils font exploser le Tardis avant qu'elle soit prise avec le machin magnetique??
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 586
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 18:33    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS Répondre en citant

J'ai moi aussi aimé cet épisode, je n'ai pas vu les classics, mais j'ai tout de même lu l'histoire de Gallifrey et des timelords sur wiki alors je ne suis pas trop perdue d'ailleurs j'adore les épisodes où il y a des références sur le passé du Docteur et celui-là en est plein. J'ai bien aimé voir le TARDIS comme un endroit sinistre et dangereux. Pour répondre à la question du nom du Docteur sur le bouquin, son nom est aussi écrit sur son berceau dans a good man goes to war, je ne comprend juste pas que Clara puisse le lire, le TARDIS n'est pas sensé traduire le Gallifreyen, c'est étrange à moins qu'elle soit une timelady qui s'ignore (arche caméléon). Pour l'explosion je crois que c'est celle de la saison 5 que le TARDIS a archivé (elle archive tout) mais c'est juste mon opinion.
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 19:19    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS Répondre en citant

Épisode que j'ai trouvé intéressant. On a une intrigue assez classique pour une série de SciFi (en particulier les obligatoires courses poursuites avec des monstres dans des couloirs à l'architecture futuriste ornés de jolies diodes de couleur) mais aussi quelques ajouts assez sympathiques.

Le coup de la "fuite de temps" était assez originale et bien trouvée car permettant du coup d'expliquer facilement la présence des "zombies" et des apparitions de conversations passées. J'ai beaucoup aimé l'esthétisme du coeur du TARDIS en explosion, c'est joli, inventif et minimaliste, ainsi que l’apparition éclair de la piscine et la petite visite de la bibliothèque. C'est d'ailleurs sympathique de la part de Clara de prendre le temps de s'arrêter dedans pour bouquiner (alors qu'elle est poursuivie) pour que l'on puisse découvrir un peu tout ça.
La question du livre me perturbe un peu. Au départ, j'ai pensé que le Docteur l'avait écrit mais je ne vois pas l'intérêt de noter son "vrai" nom dedans, d'autant plus que celui-ci est censé être secret. Un mystère de plus qui attend d'être expliqué...
Par contre je suis très fan d'une autre spécificité de cette bibliothèque : les encyclopédies liquides. J'adore le principe et j'espère qu'on le reverra par la suite et qu'il sera plus développé (qui sait, peut être que leur contact avec la tête de Clara pourrait avoir des conséquences timey-wimeysque...).

Néanmoins, malgré ces aspects sympathiques, l'épisode ne m'a pas transportée. Je trouve au final l'histoire assez basique, pas assez timey-wimeysque et les incohérences dans l'épisode se comptent de nouveau à la pelle. Certes, j'ai apprécié le coup d'appeler l’élément de résolution idéal le "Big Friendly (Reset) Button", de le mentionner souvent et de finalement le faire apparaître comme un élément de résolution tombé du ciel. Mais malgré tout, je trouve que le procédé est beaucoup trop utilisé par Moffat et pas vraiment inventif dans ce cas, même si j'ai apprécié l’auto-dérision du nom.
De plus, j'ai trouvé les personnages secondaires vraiment inintéressants au possible, ce qui ne me rend pas trop réceptive à la plupart de leurs scènes. D'un autre côté c'est connu que les vilains caricaturaux, du style à se tortiller la moustache en ricanant " eheh, i'm the bad guy", c'est pas trop mon truc, et d'autant plus quand ils sont aussi stupides qu'ici...

Conclusion
Bref, un épisode que j'ai apprécié. Néanmoins, j'ai trouvé l'épisode bardé d'incohérences et trop "basique" et il me m'a donc pas transporté. J'aurais aimé voir le TARDIS en lui même plus développé et le voir interagir avec les personnages au lieu d'être seulement le lieu de l'action. Le format de cette saison ne semble définitivement pas me convenir.
_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Galaxy-eyes
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 1 165
Localisation: Photon
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 20:59    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS Répondre en citant

Citation:
J'aurais aimé voir le TARDIS en lui même plus développé et le voir interagir avec les personnages au lieu d'être seulement le lieu de l'action.

Tout le monde aurait crié au plagiat de The Docto's Wife...
Revenir en haut
MSN Skype
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 23:05    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS Répondre en citant

Là je doit dire que je suis déçu par l'épisode. Il me semblait avoir lu quelque part Steven Moffat parlant de Invasion of Time, disant qu'il avait été déçu que l'épisode, sensé montrer l'interieur du TARDUS, ne montrait que 100 fois les mêmes corridors plus deux trois salles. Ici c'est pareil : mis à par la bibliothèque, on voit de loin la piscine, la salle avec la machine qui construit des machines, l'oeil de l'harmonie et c'est tout. En fait il n'y a que la bibliothèque qui m'a vraiment réjouit. L'intrigue en elle-même n'était qu'un prétexte pour nous montrer l'intérieur du TARDIS... qui n'a été que survolé. Enfin c'est mon avis.
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
Galaxy-eyes
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 1 165
Localisation: Photon
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 23:23    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS Répondre en citant

Citation:
mis à par la bibliothèque, on voit de loin la piscine, la salle avec la machine qui construit des machines, l'oeil de l'harmonie et c'est tout.

Euh, il y a aussi le téléscope, le "ravin" et le coeur du TARDIS en explosion... Je n'ai pas vu Invasion of Time mais je suis quasiment sûr qu'au niveau découverte du TARDIS, aucun épisode n'a jamais fait mieux, de ce côté là Moffat n'a pas menti.

Après, vouloir en voir plus c'est un signe qu'on a aimé l'épisode, non ? ^^
Revenir en haut
MSN Skype
Zut
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2013
Messages: 1 202
Localisation: Montréal
Féminin

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 23:37    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS Répondre en citant

Ç'aurait été long comme épisode si on avait passé plus de temps à explorer les salles. C'est l'intrigue avant tout, en tout cas, pour moi. ^^"

J'ai oublié de dire que j'avais beaucoup aimé voir le Doc en bras de chemise pendant tout l'épisode, ça lui va bien ce style!
_________________


Signature par TheLongFall

Avatar par Oswin's Turn
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:33    Sujet du message: [7x11] Journey to the Centre of the TARDIS

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 7 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
Page 5 sur 9

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com