Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[7x14] The Name of The Doctor
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 617, 18, 19  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 7
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gérard
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2010
Messages: 2 889
Localisation: Bois d'Arcy
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 13:38    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor Répondre en citant

D-Lex, on n'a jamais vu la régénération de Eight en Nine. Du moins, pas à l'écran.
_________________
"Kentoc'h Mervel!"

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 13:38    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 13:41    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor Répondre en citant



Comme certain-es l'ont dit rappel pour les balises "spoilers" à l'intérieur de ce topic consacré à l'épisode 14 de la S7

- tout ce qu'on a VU à l'écran = PAS de balises (sur JH c'était "spoilers" avant la diffusion de l'épisode/DVD s7 reçus en avance) puisque c'est le sujet même de ce topic !

- tout ce qui touche aux infos, photos etc sur la suite => épisode 50 ans et Saison 8 => BALISES SPOILERS OBLIGATOIRES

je viens de débaliser/baliser les 4 pages précédentes en conséquence - ce qui a pris un peu de temps et me fait poster sur ce sujet en "décalé"
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin


Dernière édition par Sunjin le Dim 19 Mai 2013 - 13:43; édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Siluane
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2011
Messages: 113
Localisation: Dans la bibliothèque du Tardis
Masculin

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 13:41    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor Répondre en citant

On sait juste qu'il se découvre dans le premier épisode de la saison 1, ça c'est donc passé peu de temps avant.
Revenir en haut
malikay
[En Rehab' avec John Hart]

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2011
Messages: 276
Localisation: Montpellier
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 13:45    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor Répondre en citant

de 8 à 9 on ne l'a jamais vue
_________________
La signature n'est pas disponible pour le moment, veuillez laisser un message après le bip sonore
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Vaidd
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Jan 2010
Messages: 230
Localisation: Quelque part dans le Void
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 13:45    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor Répondre en citant

Je trouvais l'épisode sympa, mais sans plus. Agréable à regarder et les réponses apportées étaient cools, mais ça avait pas la gueule d'un season final.

Et puis il y a eu la dernière scène et je suis passé de "Regarder couché sur le lit en flânant" à "Se scotcher à l'ordi pour ne rien rater". 10/10
_________________
Revenir en haut
Pandora.
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2011
Messages: 221
Féminin Balance (23sep-22oct) 猴 Singe

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 13:51    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor Répondre en citant

Gérard a écrit:
Pandora. a écrit:
Par contre question stupide : C'est moi ou j'ai pas vu Nine ?


C'est toi. Parce que moi, je l'ai vu. A deux reprises.


Ah voui. Mea Culpa, j'ai pas fait assez attention.
_________________
Revenir en haut
Pikoo
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2013
Messages: 228
Localisation: Anywhere in Time and Space
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 14:29    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor Répondre en citant

Épisode juste fantastique, magistrale. Enfin surtout cliffhanger de malade mental. Sans doute le plus incroyable de toute la nouvelle série.

Par contre en prenant un peu de recul. Je vois un énorme point noir à cette épisode.

L'épisode étant nommé The name of the Doctor, j’espérais une révélation sur ce nom. Finalement on en sait pas plus. On peut juste faire des suppositions, mais des suppositions que personnellement j'avais déjà fait avant cette épisode.
De ce que j'ai compris, John Hurt aurait dit le nom du Docteur. Si il est vraiment le neuvième Docteur, celui qui fait la guerre du temps, alors c'est sans doute lui qui a dit son nom pour fermer le verrou temporel. Donc le nom serait le verrou temporel. En plus on a vu que son nom pouvait servir pour ouvrir certaine porte.


Pour finir, Moffat est juste un génie. Réussir à faire un épisode intitulé "The name of the Doctor" et ne faire aucune révélation sur ce nom, et en plus qu'on ne le remarque même pas tellement l'épisode était bon, c'est fort.
_________________
Revenir en haut
Zut
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2013
Messages: 1 202
Localisation: Montréal
Féminin

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 14:45    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor Répondre en citant

Pourquoi dis-tu qu'on ne le remarque pas? Le nom du Docteur a été au centre de l'épisode tout du long : depuis le fait qu'il ne doit pas être révélé mais qu'ils se trouvent exactement à l'endroit où il peut l'être, aux pouvoirs de ce nom, en passant par le poids de ce nom et du "Docteur Hurt" qui est le Docteur sans en porter le nom. Moffat n'a jamais dit qu'il allait révéler le nom, et ça aurait été vraiment embarrassant qu'il le fasse. ^^"
_________________


Signature par TheLongFall

Avatar par Oswin's Turn
Revenir en haut
Pikoo
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2013
Messages: 228
Localisation: Anywhere in Time and Space
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 15:27    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor Répondre en citant

"une révélation sur ce nom", j'ai pas dis le nom en lui même. Pourquoi est-il si puissant? Pourquoi le garde t-il secret? En fait il pourrait y avoir une réponse pour ces questions là.
Il le garde secret parce que sinon le silence will fall. Sauf qu'avant qu'il sache pour cette prophétie, il a toujours gardé secret son nom. Donc il doit y avoir quelque chose sous ce nom, de vraiment très puissant. Mais on en sait toujours pas plus.
J'avais déjà dit que soit dans cet épisode, il allait révéler son nom, ou soit il allait rien dire du tout. Finalement ils ont rien dit.
"Au centre de l'épisode". T’exagères un peu, même beaucoup. En fait pendant le premier quart de l'épisode tout est centré vraiment sur son nom. Mais après on apprend que c'est pas du nom qu'on parle mais de la tombe. En fait ça aurait été beaucoup plus logique que l'épisode s'appelle "La tombe du Docteur".
_________________
Revenir en haut
Clara Oswin Oswald
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 1 705
Localisation: Chez Jenna !
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 15:29    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor Répondre en citant

Il est puissant car il ouvre la tombe qui provoque l'anéantissement de l'univers, voilà pourquoi.
_________________
Revenir en haut
Skype
Pikoo
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2013
Messages: 228
Localisation: Anywhere in Time and Space
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 15:33    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor Répondre en citant

Oui d'accord, mais pourquoi il le garde secret quand il est plus jeune dans ce cas là? Je pense pas qu'il sait depuis toujours que son nom sert à ouvrir sa tombe, qui provoque l'anéantissement de l'univers
_________________
Revenir en haut
GiveMeVicodine
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2010
Messages: 694
Localisation: Partagée entre Nancy et le TARDIS...
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 15:49    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor Répondre en citant

" Look. My name, my real name, that is not the point. The name I chose is the Doctor. The name you choose is like a promess you make. "



Et bien, Moffat a réussi à balayer ici tous les doutes que j'avais concernant ce final...
Après nous avoir trollé pendant plus d'une saison sur l'importance du nom du Docteur et après avoir au passage fait criser le fandom tout entier en intitulant cet épisode "The Name of The Doctor", il arrive à ce servir de ce nom (qui n'est jamais prononcé) comme prétexte pour introduire un nouveau personnage, un nouveau "Docteur" qui lui aurait brisé la promesse que représente son nom, tout en nous disant qu'au final, le nom n'a aucune importance... C'est exactement ce dont je rêvais, que le nom en temps que tel ne soit pas important, mais que l'intérêt soit dans ce qu'il représente. Et cela nous évite à tous la déception de sa découverte, qui de toute façon sera moins intéressante que le mystère battit autour de celui-ci. Well done Moffat...

On a retrouvé ici l'étincelle de la série qui ma manquait depuis plusieurs épisodes. C'est plus réfléchi, plus stimulant intellectuellement, plus timey wimey et surtout plus émouvant. Et je n'avais pas ressenti ça depuis the "Angels take Manhattan"... Bien entendu, choisir comme compagnons le trio Vastra/Jenny et Strax (que personnellement j'adore), ainsi que River pour accompagner Clara et le Docteur doit sans doute jouer là-dessus. En tout cas cela marche, que ce soit pour la disparition de Strax, les deux presque-morts de Jenny, le sacrifice de Clara ou les adieux (finaux?) de River, je me suis sentie malmenée émotionnellement du début à la fin. Et c'est ce que j'attends de Moffat.

Dès le début de l'épisode, j'ai retrouvé cette magie qui me donne envie de me rouler en boule en me tenant la tête et en gémissant " mais qu'est-ce qu'il se passe? Explain. EXPLAIN." et j'ai complètement adoré cette intrigue, qui retourne aux bases de la série.
Le Docteur se voit donc obligé de lancer dans un acte téméraire (et donc stupide) en allant sur Trenzalore pour sauver notre trio d’enquêteurs préféré de l'époque victorienne (1) compromettant ainsi son désir secret de se reconvertir dans l'apiculture et menaçant au passage l'univers tout entier. Esthétiquement, c'était très beau et j'ai trouvé l'idée de faire du TARDIS mort la dernière demeure du Docteur et de réunir ainsi à jamais ce couple que l'on adore, très belle.
The Great Intelligence fait un méchant plutôt intéressant, et ses acolytes 'creux' étaient assez sympathiques.
Voir Clara ainsi disséminée à travers la time-line du Docteur pour le sauver, en essayant en vain d'attirer son attention, c'était du grand-art. Moi qui me disait depuis quelques temps que la révélation du mystère entourant l'existence de Clara serait peut-être décevante compte-tenu de l'évolution de la saison, je me suis donc fait complètement avoir. En plus, cela permet de revoir les anciennes incarnations du Docteur (et même d'en introduire une nouvelle, dont l'apparition suscite un nombre incroyable de questions).
Le retour de River, que je trouvais décidément trop absente cette saison m'a aussi beaucoup plu et à permis de terminer (plus ou moins définitivement) cette intrigue. Et puis, ses interactions avec les personnages étaient priceless (la conference call et sa tête au moment où Clara lui révèle qu'elle ne pensait pas que le Pr Song soit une femme, la cette scène d'adieux qui clôture merveilleusement bien ce passage dans la vie du Docteur...)


Pour conclure j'ai vraiment adoré ce final. C'était drôle (2) , rythmé, stimulant et émouvant. Les acteurs étaient tous excellents, Matt Smith en tête. L'épisode n'est peut être pas parfait et l'on pourrait chipoter sur certains points, mais j'ai tellement été transportée que je ne vois pas l'intérêt de me pencher sur tous les défauts. Il y aura toujours des points mal développés ou des incohérences et je n'ai pas envie de gâcher la magie que j'ai ressenti en regardant l'épisode en me focalisant sur le négatif.


__________________________________________________________________________________

(1) Tyr arrête de me donner des coups de pied en gueulant " Ripper Street", c'est hors-sujet Razz
(2) Bon, un épisode avec Strax ne peut que être drôle. Entre sa version d'un weekend tranquille à la campagne et ses "They are unarmed - So are we! - Do not divulge our military secrets!" et autres “surrender your women and intellectuals!” on avait de quoi faire... Laughing


_________________

Keep calm, Grab the salt, Don't blink & Text Sherlock
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Galaxy-eyes
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 1 165
Localisation: Photon
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 15:49    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor Répondre en citant

Pourquoi il le garde secret ? Car quand un TimeLord devient un régénat et choisis son nom (son nom secondaire on va dire, son titre), il fait une promesse. Or, Docteur-JH est celui qui va briser cette promesse : on suppose que lui a révélé le nom.
Et puis si il le disait sur tout les toits, nno seulement il briserait la promesse, mais en plus n'importe qui à Trenzalore pourrait ouvrir la tombe et détruire l'univers, alors....
Revenir en haut
MSN Skype
Vercingétorix
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2012
Messages: 494
Localisation: Mitry-Mory, Seine-et-Marne, Ile de France
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 15:56    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor Répondre en citant

Yowzah !


Episode magnifique, très bien mené ! Moffat a géré, c'est du lourd cette fois-ci ! Probablement un des meilleurs épisodes que j'ai pu voir sur du Doctor Who !


La partie avant le générique, j'ai adoré ! C'est un moment que l'on avait jamais vu de tout Doctor Who, et on a enfin le droit de le voir ! Magnifique ! Clara qui conseille à One de prendre un autre TARDIS, c'est top, car cela montre qu'elle est bien arrivée au tout début de sa ligne temporelle !
L'arrivée à Trenzalore est très bien introduite : les amis du Doc se rencontrent, ils papotent, puis certains sont attaqués. Tout le monde se réveille alors, une partie est enlevée par les Whispermen et l'autre dit tout au Doc. 


J'ai été très surpris que Trenzalore soit en fait important car il s'agit de l'endroit où il est enterré !
J'ai aussi beaucoup apprécié les références à toute la série : les autres Docs, La Bête, le Valeyard (on sait d'ailleurs que le Valeyard est considéré comme existant dans la new série par Moffat, cool !), les anciens épisodes de DW... 


Bref, un épisode magnifique, que j'aurais toujours plaisir à revoir (je l'ai déjà vu deux fois ^^) et que je trouverais toujours autant génial ! 
Une petite note, même si je n'aime habituellement pas mettre des notes, je veux marquer l'évènement : 
19,5/20 !


Maintenant, petite théorie quand à la suite : 


Je ne pense pas que John Hurt soit un Doctor de la Time War, je pense que c'est le Valeyard. Maintenant que l'on sait que cet ennemi est accepté par Moffat, et que l'on va très probablement le revoir, c'est ce que je pense. Ce qu'il a dit à la fin de l'épisode collerait alors : ce serait en gros : si j'ai essayé de te voler tes vies, c'était pour le bien de la charité et tout... En plus, cela expliquerait pourquoi le Doc réagit aussi mal en le voyant, il sait qui c'est.



PS: Que je ne croise pas celui qui a balancé le résumé de l'épisode il y a quelques mois sur ce forum, cela risquerait de mal se passer...
_________________
- "Obviously the Time Lords have programm the TARDIS always to return on Earth. It seems that I am some kind of galactic yo-yo."
--> Three, The Claws of Axos, Part 4.
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 16:29    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor Répondre en citant

7x14 The name of the Doctor...or not


Jenny: "How did you do that?"
River: "Disgracefully!"


Et bien, ça valait le coup d'attendre! Qui eut cru que le nom du Docteur était en réalité Georgette? On comprend tout de suite mieux pourquoi il cherchait à le cacher à tout prix. Oups, désolée, mauvaise ligne temporelle... Je disais donc... Ben c'était pas mal du tout hein? Pas parfait, avec des défauts purement moffatiens et quelques grosses ficelles mais à mon avis nettement meilleur que le final de la saison 6. Comme d'habitude, je commencerai par ce qui m'a gêné avant de finir par m’extasier comme la gentille petite fangirl que je suis.


I. Silence will fail

L'épisode ne nous apprend peut-être pas le nom du Docteur ni même ce qu'il est réellement mais il m'a au moins éclairée sur la nature profonde du travail de Moffat. Mesdames, messieurs et autres formes de vie, l'oeuvre de notre vénéré showrunner est...un morceau de savon! Du savon de bonne qualité, attention. Capable de former de jolies bulles (temporelles en général), de rendre brillante une surface parfois assez terne au départ et de vous nettoyer une timeline plus blanc que blanc et ce même après de nombreux lavages. Mais il vous glisse entre les doigts à chaque fois que vous voulez le saisir, a une nette tendance à diminuer au fil des utilisations trop fréquentes et ne vaut pas grand chose pour colmater les trous. Pour les failles qui persistent depuis la saison 5 j'aurais nettement préféré du plâtre.

Métaphore foireuse mise à part, il semble clair que Moffat aime beaucoup plus poser des questions que s'embêter à y répondre. En tant que prof je peux le comprendre mais ça commence à devenir un peu gênant. Nous avons des questions en suspens depuis la saison 5 qui étaient censées être résolues ici : or, si l'épisode y répond en grande partie, le résultat sur ce point m'a donné l'impression que Moffat nous collait à la va vite les pièces de son puzzle, quitte à forcer un peu pour que les morceaux s'assemblent, mais qu'il était nettement plus intéressé à l'idée de nous montrer ses nouveaux jouets (d'ailleurs charmants pour la plupart). Zut, je n'ai même pas tenu une phrase avant de replonger dans les métaphores fumeuses mais pour ma défense c'est Moffat qui a commencé.

On the Fields of Trenzalore, on the Fall of the Eleventh, when no living creature can speak falsely or fail to answer, a question will be asked. A question that must never ever be answered. Doctor Who? Ça en jette, il n'y a rien à dire, mais la conclusion de cette histoire de silence que nous traînons depuis trois saisons me semble un tantinet foireuse. Alors oui, Trenzalore est la "chute" du Docteur, doublement puisqu'il y meurt/mourra/y est mort (p... de voyages temporels!) et qu'il y fait un crash forcé avec le TARDIS. En effet, la question "Doctor Who?" est posée et cette histoire de mensonge et silence impossibles sur cette planète, fausse puisque le Docteur ne répond pas lui-même, peut être admis comme une licence poétique signifiant que l'on tentera de forcer le Docteur a répondre. Dans les grandes lignes, le cahier des charges est rempli...mais...

Mais l'épisode nous amène à conclure que le Silence, cet ordre semi-religieux composé d'innombrables races et civilisations toutes unies dans le but ultime d'empêcher ce que nous savons maintenant être l'ouverture de la tombe du Docteur et donc la corruption ultime de sa ligne temporelle et de tout ce qu'il a accompli... est d'une incompétence proprement impressionnante! Leur but était donc de sauver l'univers en tuant le Docteur avant que la Great Intelligence ne le réécrive, ce qui ma foi n'est pas bête. Mais, comme nous l'avions presque tous fait remarquer l'an dernier, non seulement leurs tentatives pour le tuer étaient incroyablement complexes là où une simple attaque de silents aurait suffi mais ils ont bien failli provoquer l'effet inverse en faisant exploser le TARDIS fin saison 5. Comment pouvaient-ils penser que ce serait une bonne idée? Nous ne savons d'ailleurs toujours pas quelle était cette voix qui disait "Silence will fall" mais qu'importe. Bref, moi qui espérais (fort peu pour être honnête) que cet épisode permettrait d'expliquer la stupidité des plans du Silence en saison 5 et 6, c'est raté.

Pire encore, le Silence ne fait même pas garder la planète au cas où ce type qui est après tout connu pour toujours s'en sortir contre toutes attentes parviendrait néanmoins à survivre. Une petite troupe postée près de la tombe et ayant l'ordre de tirer à vue sur tout ce qui s'approche et c'était réglé. Et qu'on ne me dise pas qu'il ne savait pas où était la planète, il a au moins autant de ressources que la Great Intelligence pour la trouver. Il n'a visiblement pas non plus tenté de détruire préventivement ladite Great Intelligence, qui est nettement plus responsable de la catastrophe que le Docteur. Bref, avec un niveau d'incompétence pareil pour concocter des plans d'attaque, je ne peux que leur conseiller de se mettre en relation avec le Master de l'ancienne série, une certaine sorcière du royaume de Camelot et deux souris et un coyote de Warner bros afin de former un groupe de soutien psychologique. S'ils cherchent un local, je connais aussi un démon qui vend des entrepôts abandonnés à un prix défiant toute concurrence.

Allez, admettons qu'après tout cette intrigue ne soit pas tout à fait finie et que le 50eme anniversaire parviendra, d'un coup de baguette magique (heu, pardon, de tournevis sonique), à gommer ces facilités scénaristiques (franchement, je préférerai qu'on n'en parle plus et qu'on en reste à cette conclusion, si imparfaite soit-elle, plutôt que d'en remettre une couche) : pensez-vous qu'il restera assez de Tipp-Ex pour réécrire un peu le plan de la G.I? Admettons que cette puissance mégalomaniaque soit soudain devenue si contrariée par le Docteur qu'elle est prête à se suicider pour le détruire (encore un qui a trop joué à Angry birds, c'est ça de traîner dans les appareils branchés sur wifi), ce qui me semble un peu extrême : comment n'a-t-elle pas pu réaliser qu'un des compagnons se trouvant à coté de la "track of tears" du Docteur allait faire la même chose qu'elle et rentrer dans la timeline pour sauver le Docteur? Surtout que, l'univers allant être détruit si personne ne se dévouait, ce n'était pas un sacrifice qui coûtait beaucoup. Il suffisait à la G.I de tuer les compagnons avant de faire le grand saut, ce qui aurait en plus fait souffrir le Docteur, ou à la rigueur d'embaucher quelques hommes de main, qui eux ne disparaîtraient pas en même temps qu'elle et pourraient garder l'entrée de la track of tears. Rolling Eyes

Et puis il y a les moffatismes, certains toujours sympathiques et d'autres commençant vraiment à se faire vieux. Personnages mourant/ressuscitant encore et encore, timelines réécrites, personnes mortes pouvant encore communiquer (River mais aussi Jenny lorsqu'elle avertit qu'elle vient de se faire assassiner), monstres effrayants mais sous-exploités communiquant étrangement (après les silents, les whisperers... je pense que les méchants de la saison 12 seront des clones de Brian Blessed hurlant dans les tympans de leurs victimes), clin d’œil à l'Ecosse, clins d’œil aux contes de fée, petites comptines effrayantes...

Bref, tout ce qui est résolution de grands mystères s'étalant sur plusieurs saisons m'a semblé assez bâclé. Je sais que tout scénariste s'identifie un peu à ces personnages et leur donne quelques uns de ses traits de caractère mais il me semble clair que le Docteur n'est pas le seul ici à ne pas aimer les fins. Il n'est pas non plus le seul à mentir d'ailleurs: The name of the Doctor ne nous apprend pas le nom de ce dernier, the impossible girl s'avère avoir droit à l'explication la plus logique de l'épisode et the great intelligence n'est pas si futée que ça. Pour les deux premiers ce n'est pas une critique, juste une constatation: je préfère de loin ne pas connaître le nom du Docteur et je suis satisfaite de la résolution de l'intrigue Clara. D'ailleurs, je vais désormais arrêter de râler sur ce qui est pour moi le meilleur épisode de la saison et passer au positif.


II. "I'm the impossible girl and my story is done"

Je ne suis pas fan des finals en règle général et de ceux de Doctor who en particulier. Les scénaristes, et Moffat et RTD se valent de ce coté là, ont en général tendance à les transformer en feu d'artifices de bonnes idées qui s'étouffent les unes les autres et finissent en pétard mouillé dans un grand n'importe quoi ma fois souvent sympathique mais toujours pour moi un peu décevant. Moffat, et j'en suis la première surprise, a choisi ici une relative simplicité du meilleur effet.

C'est qu'il est calme ce final, presque intime. Sept personnages et une poignée de monstres, qui en plus ont le bon goût de chuchoter, sur une planète déserte : c'est reposant non? Et il est étonnamment simple pour du Moffat : pas de multiples timelines se chevauchant, pas de reboots à l'échelle de l'univers (c'était pas loin cela dit^^). Mais surtout, pour une fois, Moffat ne ment pas sur toute la ligne: l'histoire de Clara a une fin. Bon, d'accord, les amateurs de l'ancienne série auront remarqué la forte similitude entre Clara et la G.I qui s'éclatent en million de morceaux dans la timeline du Docteur et Scaroth de City of Death qui...fait exactement la même chose mais dans l'histoire de la Terre. Cela dit c'est au moins une explication qui se tient et qui explique pourquoi Clara semblait si parfaite pour le Docteur, même si cela amène des questions sur le degré de conscience de ces échos (les différentes Clara avaient-elles juste l'instinct d'aider le Docteur sans une véritable conscience du pourquoi? ), n'explique pas pourquoi le TARDIS déteste Clara alors que celle-ci est après tout responsable de sa rencontre avec le Docteur et qu'on ignore encore si Clara se souvient désormais de toutes ses vies et de tout l'épisode reset dans le centre du TARDIS. L'épisode donne même une nouvelle dimension inattendue à la catchphrase de l'épisode The Bells of St John", "I don't know where I am". Bref, un bon dosage entre une réponse claire et complète et quelques questions pour la suite : tu vois Moffat, quand tu veux...^^

Le plan de la Great intelligence, avant sa stupide décision de laisser de potentiels fauteurs de trouble sans surveillance à coté de la track of tears, est également élégant de simplicité. Lui qui n'est qu'information sans corps concret n'a pas de mal à chuchoter son piège à l'oreille de quelqu'un en mesure de le répéter à ceux qui doivent servir d'otages, on sait après tout depuis sa première apparition qu'il est un expert en chuchotements diaboliques. On peut bien sûr se demander comment il devinerait que Mme Vastra allait faire une conférence skype psychique avec Clara mais après tout, il n'est qu'information (oui, c'est l'équivalent de l'épisode au "ta gueule c'est magique!" des jeux de rôle mais au moins c'est plus élégant^^).

Et puis nous avons une autre conclusion à l'intrigue d'une autre "impossible girl", et c'était un peu la surprise de l'épisode. Comme beaucoup parmi vous je savais que River reviendrait dans l'épisode mais j'avoue ne pas avoir pensé un instant que ce serait la River post-mortem: bien joué Moffat. J'avoue que je ne pensais pas qu'il ferait un épilogue à cette histoire et que je m'imaginais que le mieux que nous aurions serait à la rigueur un épisode avec un indice nous montrant qu'elle s’apprête ensuite à aller à la "Library", mais c'est vrai que cette fin où River meurt sans mourir m'avait quand même laissée sur ma faim. Quelle sorte de vie est-ce là quand elle est consciente qu'elle est numérisée et n'a même pas le luxe de se croire vivante? Autre surprise, encore plus énorme quand on connait ma sensibilité de pierre devant les séries, j'ai pleuré comme une madeleine devant le premier (et dernier) vrai baiser du Docteur à River et ses adieux qui n'en sont pas. J'ai aussi éclaté de rire à la remarque sur le fait qu'il doit sacrément avoir l'air bête à embrasser l'air en parlant dans le vide (le regard interloqué de Jenny, Strax et Vastra est impayable) : ça faisait longtemps que Moffat n'avait pas réussi à me faire passer des larmes aux rires en quelques secondes (la saison 5 je pense), well done!!! Bref, une bien belle conclusion pour ce sympathique personnage, même si bien sûr rien ne nous dit qu'on ne la reverra pas plus tôt dans sa timeline.

Bon, plus qu'à parler de l'éléphant dans la pièce. Eh ben... Moffat a poussé allègrement la barrière du fanservice pour se vautrer dans le fanwank : c'est pas un coup à refaire trop souvent mais dans ce contexte du pré-anniversaire, j'adore! Mr. Green La scène pré-générique est juste excellente : "what sort of idiot would try and steal a faulty TARDIS?" en effet, et j'adore le passage dans le vortex lorsque le TARDIS a encore sa forme par défaut. Les incrustations de Clara dans différents épisodes de l'ancienne série ne sont pas toujours très réussies et je pense que nos enfants rigoleront beaucoup lorsqu'ils se regarderont l'épisode pour patienter avant la reprise de la série 19 mais qu'importe, je suis tellement contente de revoir l'habit distingué de Six que je pardonne. On a même droit au célèbre cliffhanger de Seven dans Dragonfire, ils ont vraiment choisi du lourd! Et comme Moffat n'oublie pas qu'il a une autre série sur le feu, il glisse même un petit clin d'oeil à Sherlock avec le Docteur qui pensait au "bee keeping" pour égayer sa retraite.

Enfin, cet épisode nous offre de temps à autres de très chouettes trouvailles. Moffat aime les mots et ça se voit avec les nombreux double-sens souvent croustillants qu'il utilise dans l'épisode. Le "secret he will take to his grave" était à comprendre de manière littérale, les whisperers font un joli jeu de mot sur les deux sens de "lie" ("the man who lies will lie no more when the man lies at Trenzalore") et j'aime beaucoup la "track of tears" du Docteur qui s'avère ne pas être des larmes mais des déchirures. Cette "track of tears" est d'ailleurs une chouette idée et j'adore la façon dont le Docteur le justifie ("bodies are boring, I've had lot of them"). Pèle même, j'ai également beaucoup aimé la conférence psychique, le TARDIS mort dont l'intérieur a "coulé" vers l'extérieur (non seulement l'intérieur est le même que le TARDIS actuel mais le carreau est cassé au même endroit, je sens que ce mystère va revenir...), la Great intelligence qui arrache son visage (une génération de petits fans va être traumatisée je pense), le whisperer qui apparaît soudain derrière l'hologramme de River et l'idée qu'un voyageur temporel doit à tout prix éviter sa tombe (bon, Clara est à quelques mètres de la sienne à la fin de l'épisode de noël mais c'est un peu différent). Toutes ces idées sont d'agréables bonus qui ne parasitent pas l'épisode (même si j'aurais préféré une utilisation plus longue de ces whisperers pleins de potentiel et que nous risquons fort de ne plus revoir), là encore nous avons un bon dosage.



III. He who must not be named

L'épisode semble conclure (maladroitement) l'intrigue Silence, offre une belle fin (mais est-ce une fin?) à River, explique l'impossible girl et incruste Clara dans toute la timeline du Docteur, pas mal pour 45 minutes...mais ce n'est pas tout. Si le nom du Docteur ne nous est pas donné (qui a vraiment pensé qu'on nous le dirait, de toute manière?^^), le titre de l'épisode n'est néanmoins pas du tout usurpé : ce dernier se focalise simplement sur le nom de "Docteur" et non le nom du Docteur, ainsi que ce qui peut être et ne pas être fait au nom du Docteur. La question de l'identité "Docteur" de notre alien favori est ma foi fort intrigante.

La Great Intelligence introduit tout de suite le sujet, apprenant aux amis du Docteur que ce dernier a plus de sang sur les mains que n'importe quel être vivant. J'aime en particulier le fait qu'il mentionne Solomon, dont le meurtre (il n'y a pas d'autres termes) est pour moi nettement moins justifiable que le massacre de Sycorax, Daleks et Cybermen qu'évoque la G.I. Celle-ci enfonce le clou en traitant le conflit qui a laissé cette planète totalement dévastée de "minor skirmish" pour le Docteur et nous offre une toute nouvelle identité à ajouter aux Time lord Victorious, Destroyer of worlds et autres Oncoming storms, "The Beast". Ça en fait une belle collection de pseudos, quand je pense que GiveMeVicodine râle lorsque je m'amuse à changer le sien sur un certain tchat... Wink Pas étonnant en tout cas que notre time lord ait quelques petits problèmes identitaires et s'accroche donc à tout prix au nom qu'il a choisi lui et personne d'autres, Docteur. Que cela a dû être dur lorsqu'il a réalisé l'an dernier que ce nom même commençait à se vider de son sens au fur et à mesure qu'il se devait de prendre de difficiles et sanglantes décisions et que pour le peuple de la forêt il était même synonyme de guerrier. Et quelles atrocité cette mystérieuse incarnation a bien pu faire pour qu'elle ne puisse le faire au nom du Docteur, pourtant bien ensanglanté lui aussi?

Car bien sûr le grand moment de cette interrogation sur l'identité du Docteur est l'apparition de John Hurt, que ce grand troll de Moffat souligne avec un énorme "INTRODUCING JOHN HURT AS THE DOCTOR" histoire d'enfoncer le clou. Comme beaucoup parmi vous je savais déjà que Hurt avait signé pour Doctor who mais j'avais au moins évité tout spoiler sur le rôle qu'il jouerait et j'avoue que je l'avais du coup oublié. Passer de dragon de Merlin à côté obscur d'un time lord, c'est une belle promotion tout de même. Alors que savons nous de ce Docteur qui n'en est pas un?

Déjà, qu'il fait partie du passé du Docteur et non, comme le Valeyard, de son futur. Qu'il a commis un ou des actes si atroces qu'il ne les a pas effectués sous son nom de Docteur et qu'il a perdu le droit d'utiliser ce nom mais qu'il n'a pas eu le choix et que ces actes avaient des buts louables, "peace and sanity". Cet être est-il réellement une incarnation cachée du Docteur ou une incarnation potentielle, comme le Valeyard ou même le Dream lord? Et où dans la timeline du Docteur se situe-t-il? Le plus probable est bien sûr la time war, d'autant plus qu'elle a été peu traitée et que le potentiel est donc immense. Il est peu probable que les actes atroces en question soient d'avoir bloqué la time war dans la bulle temporelle, si le Docteur n'en est pas particulièrement fier il l'assume néanmoins plusieurs fois (par exemple quand il admet à Amy et Rory dans The Doctor's wife qu'il aimerait obtenir le pardon des timelords) mais nous ne savons pas ce qu'il a dû faire avant cela, durant la time war.

Ma théorie (et on sait tous ce qu'elles valent de manière générale^^) est que John Hurt n'est pas un "vrai" Docteur, pas dans le sens où il y aurait eu une incarnation supplémentaire entre 8 et 9 par exemple, mais plutôt un Docteur parallèle qui a été utilisé durant la time war pour des missions atroces : clone, Docteur d'une time line différente récupéré par les time lords par un timey-wimey dont ils ont le secret, Docteur potentiel à la Valeyard, je ne sais pas mais pour moi ce Docteur a existé en même temps qu'un autre Docteur, sans doute, 8, et non pas avant ou après. Cette version s'est vu confier tout le sale boulot avant d'être renié par...ben...lui-même (ce n'est pas si surprenant hein, Ten a vite chassé son clone dès le premier génocide de celui ci). Dans tous les cas cette incarnation, complète ou pas, est un personnage plein de potentiel et on sait au moins déjà qu'il sera bien joué.


Pour conclure ce dernier pavé avant novembre, j'ai trouvé qu'il s'agissait là d'un très bon épisode dont le principal défaut est de conclure maladroitement l'intrigue Silence (il est néanmoins possible que ce problème soit réglé plus tard) et de réutiliser quelques ficelles qui commencent à s'user fortement après trois ans de Moffat (et je vous jure que malgré le ton parfois un peu dur de mes reviews j'aime beaucoup son travail en général^^). Il conclut une saison qui restera néanmoins celle que j'ai le moins aimée malgré quelques chouettes épisodes : si je ne me suis jamais ennuyée et qu'aucun épisode n'était catastrophique, il a manqué pour moi le je ne sais quoi qui fait de Doctor Who ma série favorite. Sans doute que le format blockbuster de la semaine ne me convenait pas, ou peut-être aurait-il fallu qu'Amy et Rory partent en fin de saison 6 et que Clara et la Great Intelligence aient 14 épisodes pour se développer, ce qui aurait au moins rendu le suicide de cette dernière plus crédible et le sacrifice de Clara plus touchant. Je suis néanmoins ravie que la série se porte bien, c'est après tout l'essentiel. La saison prochaine devrait plus me plaire, sinon j'attendrai patiemment la suivante/le prochain showrunner/le prochain Docteur. Chacun son tour de s'amuser. Je finirai sur cette sympathique comptine de celui qui semble bien être Jack l’éventreur (d'ailleurs, puisque nous savons que Mme Vastra mange ce dernier, je dirais qu'il a mal fait de parier sur la G.I pour le tirer d'affaire^^) : Do you hear the Whispermen? The Whispermen are near. If you hear the Whisper Men, then turn away your ear. Do not hear the Whisper Men, whatever else you do! For once you’ve heard the Whisper Men, they’ll stop…and look at you.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:50    Sujet du message: [7x14] The Name of The Doctor

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 7 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 617, 18, 19  >
Page 5 sur 19

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com