Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


Altered Perspective

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Doctor Who fan-fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Monms Personne
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mai 2013
Messages: 30

MessagePosté le: Sam 25 Mai 2013 - 00:25    Sujet du message: Altered Perspective Répondre en citant

Titre : Altered Perspective

Rating : PG-13 (juste au cas où !)

Résumé : Après avoir rencontré un étrange inconnu qui semble en savoir beaucoup sur le Docteur, ce dernier se retrouve dans un lieu où ce qui semble réel pourrait bien vous mener à votre perte.

Spoilers : Je dirais la première partie de la saison 7

Disclaimer : L'Univers de la série Doctor Who appartient à la BBC ainsi qu'à Steven Moffat. Le scénario par contre, c'est à moi bwahahahaha !

beta : Bah...Une amie connaissant l'univers de Doctor Who. C'est suffisant x) ?

Note(s) de l'auteur : Eleven est le Docteur de cette fanfic. Si vous avez des conseils ou des critiques qui me feraient progresser, n'hésitez surtout pas à en faire part !



Citation:
Il y avait deux choses qu'il faisait énormément ces derniers temps. Courir, comme toujours, et s'accrocher à ce qu'il pouvait lorsque le TARDIS se faisait avaler par le vortex temporel durant ses voyages. D'accord, il avait toujours dû faire ça mais beaucoup plus récemment. La raison était plutôt simple bien que très très surprenante. Un Zaris avait volé une pièce du tableau de bord du précieux vaisseau temporel. C'était une longue histoire mais pour faire court, les Zaris étaient plutôt doués dans le domaine du shipjacking et celui-ci s'était jeté dans le TARDIS au moment où le Docteur venait d'ouvrir la porte pour retourner dans celui-ci. Pour ne pas arranger les choses, le vandale avait un dispositif temporel et s'était échappé. Depuis ce moment là, le Docteur le traquait tant bien que mal. Le Zaris devait certainement essayer de revendre son butin, un butin certainement supérieur à ce qui venait du TARDIS puisqu'il avait dû voler bien d'autres personnes. Le Gallifreyain l'avait suivit sur Gorgo La Furieuse, Ava, la quatrième lune de Issiz Ada nommée Dune et dernièrement sur la colonie humaine Octo Huit. Non, il n'y avait pas d'Octo Un ou Cinq. Octo Huit. Les premiers colons avaient trouvé la chute d'une blague du Docteur tout à fait brillante.
Et à cet instant, le Docteur continuait de poursuivre le malfrat. Il s'était réglé sur les données de l'appareil temporel du Zaris mais à chaque fois il était arrivé trop tard. Ou trop tôt. Il essayait tant bien que mal à stabiliser son vaisseau en lui susurrant des mots doux et en pariant avec elle que la prochaine étape serait quelque part dans le système de Yu I. Elle étant le TARDIS. Enfin, la TARDIS. Enfin, Sexy pour les intimes. Il n'y avait personne d'autre pour lancer les paris avec lui. Clara était sur Terre, durant les années 2010 pour s'occuper des enfants dont elle avait la charge. Le Docteur devait repasser la prendre le lendemain. Le lendemain pour elle. Pour lui c'était autre chose bien entendu. Mais c'est le genre de liberté que l'on peut se permettre lorsque l'on voyage à travers le temps et l'espace. Il ne tarderait pas à savoir s'il avait gagné son pari. Le TARDIS venait de se poser en émettant son bruit habituel que le Docteur aimait tellement. Il regarda la date mais pas le lieu pour se garder la surprise. Allons ouvrir cette porte !

- Oh.

Oui, oh. Oh, je me suis trompé. Oh, ça ne ressemble pas du tout à quoi que ce soit venant du système Yu I. Pas assez de violet. Et pas assez de soleils dans le ciel. Non, ça ressemblait . . . Enfin, c'était pour sûr New-York. Le malfrat l'avait conduit jusqu'à New-York. Il venait très certainement essayer de refourguer ce qu'il avait amassé à Calvin, Klvnn de son vrai nom, un extra-terrestre se faisant passer pour un humain et commerçant avec les autres extra-terrestres vivants incognito, plus ou moins, sur Terre.
Le Docteur regarda autour de lui et constata qu'il n'était pas si loin de la boutique de Calvin si elle n'avait pas bougé de place, ce dont il n'était pas certain. En termes humains, il se trouvait en 1952. La dernière fois qu'il avait vu le négociant, ça devait être vers la fin des années 90. 1890. Une soixantaine d'année, ce n'était pas grand chose pour un être de son espèce. Oui, il devait être toujours au même endroit. Finalement, une dizaine de minute plus tard, le Docteur arriva à destination, complètement essoufflé. Après quinze mètres, marcher lui avait semblé étrange alors il s'était mis à courir. C'était un peu stupide. Il entra dans la petite boutique. Exiguë, il y flottait dans l'air une drôle d'odeur de poussière mélangée à encore plus de poussière et à un peu de sueur. L'endroit était tellement mal rangée que n'importe quel humain digne de ce nom ne serait jamais entré ici. Ce qui était très certainement voulu, comme ça personne ne surprendrait d'extra-terrestre. Quoiqu'il en soit, il était là. Le Zaris était face au comptoir entrain de débattre fiévreusement avec Calvin, qui n'avait absolument pas changé en soixante ans. Lorsqu'il leva les yeux sur le Docteur, ce dernier s'apprêta à parler mais, pointant du doigt le voleur, le Docteur s'exclama :

- Par les pouvoirs que me confère la proclamation de l'ombre, vous êtes en état d'arrestation ! Calvin, saisissez cet . . . être ! J'ai toujours rêvé de dire ça.

Ni une ni deux, Calvin sauta par dessus son comptoir et plaqua le Zaris au sol. Il avait une grande dette envers le Docteur qu'il était honoré de rembourser dès qu'il en avait l'occasion et sans jamais poser de question. Le Docteur s'approcha et se mit directement à fouiller dans le bric-à-brac que le voleur avait transporté d'une manière qui lui échappait totalement tellement il y avait un large butin. Finalement, il trouva ce qui lui appartenait. Ou du moins, ce qui appartenait au TARDIS. Le Docteur serra vigoureusement la main de Clavin et s'apprêtait à sortir de la boutique lorsque ce dernier l'interpella :

- Et qu'est-ce que je fais de lui ?
- Prenez lui toutes ses choses au rabais !

Et le Docteur s'en alla. Le ciel commençait déjà à s'obscurcir mais cette fois, pas question de courir, courir sans avoir je ne sais quelle chose à vos trousses, ça n'a absolument aucun charme ! Alors, les mains dans les poches, il s'en retourna vers le TARDIS. Les rues de la ville commençait à peine à grouiller de monde. Une nouvelle nuit durant laquelle New-York ne dormirait pas. New-York ne dort jamais et il ne faudrait jamais que ça arrive, ce serait dangereux. Mais avant qu'il ne puisse rêvasser d'avantage, le Docteur fut sortit violemment de ses pensées par une personne qui fit littéralement un vol plané par la porte d'un bar. La personne se releva et s'avéra être un jeune homme auquel un vieil ami du Docteur se serait immédiatement présenté avec sa voix mielleuse et son sourire séducteur. Oui, c'était tout à fait le genre de personne qui plaisait à ce vieil ami. A la grande surprise du Docteur, le jeune homme lui sourit et tendit sa main :

- Will. Will Johna.

Mais avant que quoi que ce soit d'autre ne puisse arriver, deux autres types sortirent du bar et l'un empoigna le dénommé Will par le col et allait abattre son poing en plein milieu de sa figure lorsque le jeune homme eut le réflexe de lui assener un coup de tête qui le dégagea. Le deuxième type alla vérifier comment aller son ami qui saignait visiblement du nez. Will mit une main sur l'épaule du Docteur et lui dit :

- Cher ami, courez !

Sous le choc, le Docteur ne put que suivre son conseil et se mit à courir à travers la nuit tombante aux côtés de ce parfait inconnu. Lorsqu'ils décidèrent avoir mis assez de distance, ils s'arrêtèrent. En reprenant son souffle, l'étranger épousseta ses vêtements pleins de poussières dû à son vol plané quelques minutes auparavant. Le Docteur nota que ses vêtements étaient plutôt chics. Il devait être de la bonne société New-Yorkaise. Et à cette époque, la bonne société ne traîne pas dans des bars comme celui-là. Et elle se bat encore moins ! Alors qui était cette tête brûlée ?

- Vous ne m'avez pas dit comment vous vous appeliez, fit remarquer Will alors qu'il faisait à nouveau face au Docteur.
- Si vous ne l'aviez pas remarqué, vous étiez un peu occuper.
- Plus maintenant ! Alors ?
- Je suis le Docteur.
- Docteur en quoi ?
- On ne me l'avait jamais posé celle là ! D'habitude c'est plutôt "Docteur qui ?" Et là je répond, juste le Docteur. Vous m'avez détruit mon effet habituel !

Will rit légèrement en regardant le Docteur. En voilà une rencontre plutôt intéressante. Beaucoup plus que celles du bar en tous cas.

- D'accord donc, juste le Docteur c'est ça ?
- Exact, répondit l'intéressé en faisant la moue.
- Et qu'est-ce que vous faîtes là Docteur ?
- Figurez vous que j'étais juste venu récupérer un objet pour réparer ma boîte, une grande boîte qui fonctionne normalement très bien. A peu près bien.
- Bleue, lâcha Will en plongeant son regard dans celui du Docteur.
- Pardon ?
- Votre boîte, vous avez oublié de préciser bleue.
- Comment . . ?
- Si vous êtes juste le Docteur, disons juste que je suis . . . Celui qui sait. Oui ! J'aime beaucoup ça, celui qui sait, dit-il en affichant un grand titre imaginaire dans les airs avec ses mains.

Le Docteur ouvrit la bouche, la ferma, la rouvrit, la referma, l'ouvrit à nouveau et se rendit compte qu'il devait avoir l'air stupide. Mais ce n'était pas important, qui pouvait bien être cette personne ? Généralement, c'est lui qui en savait plus sur les gens qu'il rencontrait et pas l'inverse. Ce n'était vraiment pas habituel comme situation et c'est vrai que le Docteur n'était absolument pas à l'aise. Il déglutit, regarda le jeune homme, qui par ailleurs avait l'air totalement inoffensif, et se demanda dans quelles nouvelles aventures il allait encore être entraîné.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 25 Mai 2013 - 00:25    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 586
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 25 Mai 2013 - 01:12    Sujet du message: Altered Perspective Répondre en citant

Bon début, allusion intéressante à un certain vieil ami du Docteur que nous connaissons tous, vivement la suite.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:05    Sujet du message: Altered Perspective

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Doctor Who fan-fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com