Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


Cinéma
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 10, 11, 12  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nanou
Time Lord

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 3 558
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 4 Jan 2010 - 15:23    Sujet du message: Cinéma Répondre en citant

contente que ça vous ait plu

et OMG ils ont osé mettre une entracte Shocked ?? c'était quand ??
et c'est quoi ce ciné qui fait une pause en plein milieu d'un film moi j'ai même vu des films de 4h sans pause XD
_________________

*a-Matt-Smith-pour-son-birthD-et-est-sur-David*
des bananes dans le void
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 4 Jan 2010 - 15:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yeles
Time Agent
Time Agent

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 4 108
Localisation: les yeux dans les étoiles
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 牛 Buffle

MessagePosté le: Lun 4 Jan 2010 - 15:33    Sujet du message: Cinéma Répondre en citant

C'est l'inconvénient des "petits" cinémas... ils mettent des entracte pendant les grandes séances...

De mon côté : vu et adoré... j'ai bien pleuré aussi...

rien à rajouter par rapport aux autres commentaires...
_________________
thx sis' pour avoir tenu la caméra Smile
Revenir en haut
MSN
Juglar
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 774
Localisation: Bercé trop près du mur
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Jan 2010 - 18:16    Sujet du message: Cinéma Répondre en citant

Nanou a écrit:

contente que ça vous ait plu

et OMG ils ont osé mettre une entracte Shocked ?? c'était quand ??
et c'est quoi ce ciné qui fait une pause en plein milieu d'un film moi j'ai même vu des films de 4h sans pause XD
Oui, ils ont osé...

La première fois que j'y suis allé, chez moi, pas de coupure.
A Niort, ils l'ont fait (et c'était long Rolling Eyes) Déjà qu'ils ont mis du temps à démarrer le film...
La coupure :
C'était quand il s'endort avec Neytiri juste avant que les soldats commencent à raser la foret avec leurs gros engins et que Jake manque de se faire écraser parce qu'il n'a pas encore intégré son avatar.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nanou
Time Lord

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 3 558
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 4 Jan 2010 - 19:48    Sujet du message: Cinéma Répondre en citant

arf oui quel stress vous avez du avoir à ce moment Shocked
d'ailleurs, même sans coupure, je retenais mon souffle
en criant (intérieurement) à Jake de dépêcher de se "connecter"


edit : lol heureusement que ça a pas coupé avant Laughing
pendant le bisoutage dans l'arbre

_________________

*a-Matt-Smith-pour-son-birthD-et-est-sur-David*
des bananes dans le void
Revenir en haut
Juglar
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 774
Localisation: Bercé trop près du mur
Masculin

MessagePosté le: Sam 16 Jan 2010 - 08:46    Sujet du message: Cinéma Répondre en citant

Bon, ce n'est pas pou parler d'un coup de coeur ici mais pour vous dire que j'ai déniché le film le plus naze de 2010 !
Après Dragonball Evolution en 2009, je vous présente le film adapté du jeu vidéo Tekken !


Mais lol cette bande annonce (on dirait C3PO à 20") !
Ces première images sont très parlantes de la nullité absolue du projet. Et puis, le réalisateur, c'est pas n'importe qui, il a quand même signé des petites merveilles telles que Halloween 4, Anacondas : à la poursuite de l'orchidée de sang ou encore un film de steven seagal...
Bon, j'arrete, c'est pas beau de se moquer Mr. Green
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Rincewind
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2009
Messages: 101
Masculin

MessagePosté le: Sam 16 Jan 2010 - 09:41    Sujet du message: Cinéma Répondre en citant

OMG ils ont osé faire un film adapté de Tekken, y'a des prodicteurs qui savent pas quoi faire de leur argent franchement. Shocked

Remarque je sais pas pourquoi je m'étonne, c'est pas comme si ils nous avaient pas pondu un Street Fighter avec Van Dame, donc plus rien ne devrait m'étonner.

Et oui, je pense que l'on a ici un bon concurrent qui a toutes ses chances pour le navet d'or 2010.
Revenir en haut
Juglar
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 774
Localisation: Bercé trop près du mur
Masculin

MessagePosté le: Sam 16 Jan 2010 - 09:50    Sujet du message: Cinéma Répondre en citant

Rincewind a écrit:

OMG ils ont osé faire un film adapté de Tekken, y'a des prodicteurs qui savent pas quoi faire de leur argent franchement. Shocked

Remarque je sais pas pourquoi je m'étonne, c'est pas comme si ils nous avaient pas pondu un Street Fighter avec Van Dame, donc plus rien ne devrait m'étonner.

Et oui, je pense que l'on a ici un bon concurrent qui a toutes ses chances pour le navet d'or 2010.
Euh et y a aussi eu un street fighter l'année dernière Mr. Green
Comment ça personne n'est au courant ? Si, je vous jure !! http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=123273.html

Avec la "talentueuse" (mouarf) actrice qui jouait dans Smallville... Un film qui est resté dans le panthéon des meilleures adaptations de jeux vidéos, à n'en pas douter (double mouarf).
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Altaïr
_
_

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 415
Localisation: Barefoot on the moon

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2010 - 18:15    Sujet du message: Cinéma Répondre en citant

Au risque de déclencher une polémique, je ne résiste pas au plaisir de vous rédiger un petit pavé sur mon dernier coup de foudre. ^^



Réalisateur: Guy Ritchie
Casting: Robert Downey Jr., Jude Law, Mark Strong...

Durée: 2h08 min
Genre: Action, aventure

Date de sortie: 3 février 2010

Site officiel: http://sherlock-holmes-movie.warnerbros.com

Synopsis: Après qu'une série de meurtres rituels a ensanglanté Londres, Sherlock Holmes et son éternel acolyte le docteur Watson réussissent à intercepter le coupable : Lord Blackwood. A l'approche de son exécution, ce sinistre adepte de la magie noire annonce qu'il reviendra du royaume des morts pour exercer la plus terrible des vengeances. Et de fait, quelques jours plus tard, on retrouve sa tombe éventrée de l'intérieur. Et vide. Ne reste plus qu'à reprendre l'enquête à zéro...




J'ai toujours adoré Sherlock Holmes. J'ai lu la majorité des nouvelles et romans le mettant en scène (le canon, comme disent les puristes) et j'attendais avec impatience de voir ce que Guy Ritchie allait faire du personnage. Autant le dire d'entrée de jeu: j'ai trouvé ça tout simplement jouissif. ^^


    Le film lui-même:


Il peut plaire ou pas, mais il est bon, je pense que personne n'aura la malhonnêteté intellectuelle de prétendre le contraire. C'est un film à grand spectacle au sens noble du terme, c'est-à-dire que le scénario se tient, les personnages sont excellents, le visuel est captivant et l'amusement total. Sans être un chef d'oeuvre hors du temps, c'est malin, bien ficelé et assez agréable pour qu'on lui pardonne ses quelques défauts. J'ai tout simplement passé un excellent moment dans mon fauteuil de cinéma. ^^

Au nombre des points forts, je citerai la musique de Hans Zimmer, aussi inattendue que délirante, merveilleusement en accord avec le ton du film. Le Londres victorien est très beau, dans des tons de gris et d'or très contrastés qui confèrent au film une véritable ambiance. Quant à la réalisation elle-même, elle est nerveuse, très rapide (presque trop parfois) et le réalisateur fait un usage audacieux mais très réfléchi des ralentis pour décrire la manière de penser de Holmes; personnellement j'ai adoré, mais ça peut en troubler certains.

Pour ce qui est des points plus négatifs, le scénario manque peut-être un chouia de virtuosité - c'est un "Sherlock Holmes", c'était l'occasion de faire quelque chose de particulièrement finaud et brillant. Ce n'est pas le cas. On ne sort cependant pas déçu de la salle: à défaut d'être fabuleuse et surprenante, l'histoire se tient et on se laisse prendre au jeu des énigmes jusqu'au bout, tant pis pour les quelques passages un peu surréalistes (Watson s'en prend tellement dans la figure qu'il doit en fait avoir un squelette en adamantium, minimum... xD).

Autre léger inconvénient, la longueur: ça passe mieux au second visionnage, quand on sait où le scénariste veut en venir, mais la première fois on se perd un peu dans le milieu du film. Ca va de rebondissement en rebondissement sans qu'on comprenne bien le lien entre les différentes pièces du puzzle, et peut-être qu'un quart d'heure en moins aurait profité au film - encore qu'il est déjà mené tambour battant et que je vois mal comment il aurait été possible de faire plus court.


    L'adaptation:


Et là, on attaque le sujet qui fâche (ce pourquoi j'écris cette petite critique, d'ailleurs). C'est même assez drôle: la moitié des avis que je lis est enthousiaste, l'autre moitié s'étouffe d'indignation: quoi, un Holmes qui fait des combats de boxe pour se changer les idées? Un Watson joué par ce bellâtre de Jude Law? Des explosions, de la castagne, de la magie noire (ou pas)? Mais qu'est-ce que c'est que ce magma hollywoodien que l'on a déversé sur ce détective so british?! C'est une honte, un scandale, etc...

A ceux qui pensent cela, je n'aurai qu'une chose à répondre: relisez votre canon. Depuis que Holmes est passé sur le grand et le petit écran, ce film est tout simplement l'une des adaptations qui respectent le plus les livres de Doyle. Et si vous pensez que je dis n'importe quoi, je vous conseille ce petit sujet (contient des spoilers) sur le forum de la SSHF (Société Sherlock Holmes de France, un peu le BOT de Sherlock Holmes ^^): vous constaterez que la majorité des holmésiens assidus ont aimé le film, et Dieu sait qu'ils connaissent mieux le canon que moi.


Les personnages:

Watson, pour commencer, est tout simplement parfait. ^^ Quelle joie pour moi de le voir enfin sortir de cette image d'idiot rondouillard que les séries TV (et particulièrement les plus anciennes) lui ont collée à la peau! Dans les livres de Doyle, le docteur a beau être une bonne poire dont Holmes exploite plus d'une fois la patience et la générosité, il est loin d'être un parfait imbécile. Il est très observateur, apprend vite, et au fil de sa relation avec Holmes il acquiert lui-même des capacités d'enquête et de déduction largement au-dessus de la norme - même s'il n'arrive évidemment pas à la cheville de son alien de colocataire. De plus, c'est un ancien médecin militaire, à la carrière prématurément interrompue par une blessure à la jambe, donc pas spécialement une feignasse; il est athlétique, d'une élégance rigoureuse et d'une prestance qui font d'ailleurs que Holmes le taquine régulièrement sur son succès auprès des femmes. Sachant cela, il ne parait donc pas si incohérent qu'on le confie à Jude Law - qui me conforte d'ailleurs dans mon opinion selon laquelle ce n'est pas dans les films romantiques qu'il est le plus à son avantage: son Watson est parfait, tout en astuce, dévouement et sang froid, à un point tel qu'on en oublie l'acteur.

Irène Adler, ensuite. Ma déception du film. Elle est LA femme, celle qui a damé le pion à Holmes une sinon deux fois (comme Watson prend un malin plaisir à le souligner), autant dire que j'en attendais beaucoup. Et au début, j'ai été ravie: ses deux premières apparitions sont jouissives, très drôles et acides. Puis, en l'espace d'une scène, elle devient une sorte de potiche que son amour pour Holmes aveugle complètement. Pas compris. Heureusement ses motivations paraissent un peu plus compréhensibles au second visionnage et les scénaristes évitent la grande romance hollywoodienne avec le baiser fougueux à la fin, mais je reste un peu déçue par le personnage.

Holmes, enfin. Le plus sujet à controverse, car le moins canonique. En fait, Robert Downey le joue comme Doyle le décrit dans ses plus mauvais moments: "brilliant", mais également arrogant, crasseux, plus ou moins drogué par ennui (encore que le film contourne cet écueil trop sujet à polémique), le verbe assassin, insensible, voire carrément rustre par moments. Ce n'est pas une fausse interprétation, en fait ça rend même très bien, mais c'est sûr qu'il ne faut pas s'attendre au gentleman so british que la majorité a en tête quand on parle de Holmes. Et puis, même si c'est un argument moindre, le physique de l'acteur ne colle pas vraiment à Holmes, qui est censé être grand, mince, avec des yeux gris très incisifs (pour parler d'acteurs contemporains, Hugh Laurie, ça vous dit quelque chose?...).

D'un autre côté, comme je le disais, ce Holmes n'est pas non plus hors sujet. Les combats de boxe, notamment, font vraiment partie du personnage, y compris le fait qu'il aille parfois combattre dans des championnats amateurs à l'honnêteté douteuse. J'ai également bien aimé les allusions (moqueuses) à ses talents de cambrioleur et la place importante dédiée à la chimie dans l'intrigue. Tout cela, c'est vraiment Holmes, à défaut d'être celui auquel on s'attendait.


La relation Holmes/Watson:

Vaste programme. Je vais faire court: les scénaristes ont eu l'intelligence de situer le film au moment où Watson quitte Baker Street pour s'installer avec sa future femme. La relation entre les deux colocataires est donc bien établie et leurs disputes de vieux couple sont l'un des éléments les plus funs du film. ^^

De plus, toute l'histoire tourne autour d'un aspect évoqué mais guère exploré par Doyle: le fait que Holmes ne veut absolument pas que Watson parte. Evidemment c'est drôle, car ambigu, mais même si on oublie le côté "if you were gay" je trouve cette idée très intéressante: pour Holmes, il ne s'agit pas tant de retenir un ami que d'éviter que son propre monde s'écroule. Watson fait partie de sa manière de travailler, c'est tout à la fois son faire-valoir et son lien avec l'humanité, et on ne parvient jamais vraiment à savoir si le brave docteur lui est essentiel parce qu'il fait parti de ce schéma rigide que Holmes s'est construit ou parce qu'il est vraiment important pour lui en tant que personne. J'ai trouvé ça très fin, et cela me donne envie de voir une suite rien que pour savoir comment cet état des choses va évoluer.


Les références explicites aux livres:

Là, je vais être concise pour ne pas gâcher la surprise aux lecteurs du canon qui n'auraient pas vu le film, mais sachez qu'on en trouve au tractopelle. ^^ Le fait que Watson boîte, son addiction aux paris, la manière dont Holmes redécore son mur quand il s'ennuie, ce qu'il peut déduire d'une montre à gousset ou de l'examen rapide d'un inconnu... Certaines répliques sont même tirées telles quelles des livres, et les références aux aventures écrites par Doyle ne manquent pas. ^^

Ah, d'ailleurs: pas de "élémentaire mon cher Watson". C'est une fausse phrase culte, il me semble même qu'elle n'a jamais existé dans les livres de Doyle. Et je ne suis pas plus fâchée de son absence que de celle de la casquette en drap de Holmes, qui elle existe sans être aussi systématique qu'on le croit souvent.




En conclusion, je dirais que c'est non seulement un très bon moment à passer devant un grand écran, un peu comme le premier "Pirates des Caraïbes" en un peu plus adulte, mais aussi une excellente et audacieuse adaptation du personnage de Doyle. C'est malin et vraiment, vraiment très drôle.

Ultime recommandation à ce sujet: VO quasi obligatoire! Pas que je sois une anti-VF, mais là, c'est vraiment l'archétype du film qu'il faut aller voir en anglais. Déjà parce que vous êtes bien placés ici pour savoir que l'humour anglais résiste mal à la traduction, et de l'humour anglais, dans "Sherlock Holmes", il y en a dans toutes les répliques. Ensuite parce que l'interprétation des deux acteurs principaux et la voix de Lord Blackwood (façon "on your knees, mankind" ^w^) valent bien la VO. Enfin, parce qu'il y a un passage "en français dans le texte" qui est juste culte. Mr. Green

Merci à tous ceux qui ont eu la patience de lire ce pavé: je vous fais part de toute mon admiration. ^^

_________________


Dernière édition par Altaïr le Lun 22 Fév 2010 - 18:33; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2010 - 18:26    Sujet du message: Cinéma Répondre en citant

C'était passionnant à lire alors que je n'ai pas vu le film et que je n'aime pas les enquêtes, même pas Sherlock Holmes

J'ai hâte de lire d'autres avis!
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2010 - 19:18    Sujet du message: Cinéma Répondre en citant

"Ah, d'ailleurs: pas de "élémentaire mon cher Watson"."
ça c'est la réplique  des séries et autres bétises qu'ils nous sortent sur les écrans. La réplique des livres est "curieux mais élémentaire!".
J'ai pas encore été le voir. J'hésite un peu...
Concernant avatar : j'ai pas eu de coupures non plus!! Et j'y étais avec ma petite soeur. On a dûe se faire une coupure toilette... A mon avis ceux qui projettent les films sur l'écran sont des hommes. Parce qu'ils ont moins de besoin pressant.
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2010 - 19:25    Sujet du message: Cinéma Répondre en citant

ça ça dépend de l'âge, de la prostate/vessie etc, pas forcément du sexe je dirais

sorry pour le HS
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2010 - 19:26    Sujet du message: Cinéma Répondre en citant

pas content ma vessie va très bien! merçi!!
Note: je n'ais pas de prostate. Laughing Mr. Green
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Altaïr
_
_

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 415
Localisation: Barefoot on the moon

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2010 - 19:34    Sujet du message: Cinéma Répondre en citant

Sunjin... xDDD

Merci en tout cas. ^^ J'espère que ça convaincra quelques sceptiques de risquer le coup. ^^ (non non persee2, je ne te vise pas du tout, voyons... Mr. Green)
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
persee2
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 518
Localisation: planete terre
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2010 - 19:35    Sujet du message: Cinéma Répondre en citant

Peut pas y aller altair. Parce que j'ai une mèche  dans le derrière. J'attendrais qu'il sorte en dvd.
_________________

http://meshistoires-elisabeth.blogspot.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Altaïr
_
_

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 415
Localisation: Barefoot on the moon

MessagePosté le: Mar 23 Fév 2010 - 12:51    Sujet du message: Cinéma Répondre en citant

Autre avis: condensé des opinions des holmésiens de la SSHF (cf les liens que j'ai mis dans mon premier message). Le texte n'est pas de moi, j'ai juste rajouté des balises spoiler par-ci par-là.

Citation:

Synthèse des commentaires émis sur le film «Sherlock Holmes» de Guy Ritchie

De manière générale, on peut dire que les membres de ce forum ont trouvé le film très bon, voire excellent. On a surtout apprécié la présence d’un Watson brillant, amusant, parfois cinglant, campé par Jude Law. La relation qu’entretiennent Holmes et Watson en a fait sourire plus d’un (n’ayez pas l’esprit mal tourné ! ne parlons pas d’homosexualité…) ; les deux protagonistes ne manquent pas les occasions de tourner l’autre en dérision. L’on reconnaît à Guy Ritchie une certaine connaissance de l’œuvre de Conan Doyle, par la présence de détails propres au Canon
(le fait que Holmes parle français, son «dandysme», le V.R. sur le mur de son salon ; les scènes de boxe, l’état lamentable du 221 B, les objets de laboratoire et outils de serrurerie, la présence du «bull pup» de Watson, du «vin de la comète», etc.).


Certains diront, cependant, que l’introduction de ces détails dans un film «grand public» n’avait pour but que de plaire aux holmésiens, l’objectif premier des réalisateurs étant de faire un film d’action de style hollywoodien. On a aimé les allusions à la science, les suites logiques, les déductions finales –quoique légères-, ainsi que les raisonnements extradiégétiques du héros, lors des combats. Quelques lignes tirées des Aventures ont plu à plusieurs :
«Game is afoot», "My mind rebels at stagnation. Give me problems, give me work..." et "You have a grand gift of silence, Watson...".
Le générique final, magnifique, en a ravi plus d’un, ainsi que l’apparition de
Moriarty laissant présager un deuxième volet à cet opus.
La musique de Hans Zimmer a charmé les oreilles de plusieurs, malgré l’omniprésence de l’accordéon et des reels irlandais. Enfin, signalons que ce film saura sans doute rallier les troupes holmésiennes et fournir à ceux qui ne connaissent pas l’oeuvre de Conan Doyle, l’occasion de lire les aventures de son héros.

Malgré tous ces excellents commentaires, le film de Ritchie n’est pas parfait. Beaucoup ont critiqué la piètre qualité des effets spéciaux. La bataille sur le Tower Bridge ainsi que les cieux « gothico-verdâtres » en ont agacé plus d’un. Les anachronismes, tels que le port de petites lunettes rondes bleutées et l’année pendant laquelle se déroule cette nouvelle aventure - par rapport à la construction du Tower Bridge - ont été déplorés, de même que la perte de rythme en milieu de film et la longueur de celui-ci. Mrs Hudson a été qualifiée de « caricaturale », l’absence de la peau d’ours-remplacée par une peau de tigre - a été remarquée et la rencontre – non canonique - entre Holmes et Mary Morstan n’a pas plu à tous.

De plus, il y a presque consensus quant à la faiblesse du scénario. On regrette la facilité avec laquelle les énigmes ont été résolues, le manque d’originalité desdites énigmes et la quantité de bagarres (même si l’on prend en compte la «marque» des réalisateurs). Holmes étant un excellent boxeur, comme le stipule Watson, il n’est pas étonnant que Ritchie accorde une place considérable à l’art pugilistique, d’autant plus que l’on dénombre 13 allusions à la boxe dans le Canon. Ce qui déplaît, c’est l’importance que l’on a accordé à ces scènes –ainsi qu’aux abdominaux de Robert Downey Jr. Ce dernier, par ailleurs, ne correspond pas tout à fait à l’image que plusieurs membres du forum se sont fait du héros. On le trouve trop petit (1m.74), «persifleur» et «possessif». Étant donné que ces accusations se prêtent surtout à la scène du restaurant avec Mary Morstan, quelques-uns pourront dire que les manières peu courtoises de Holmes avaient uniquement pour but d’éloigner la fiancée de son meilleur ami. Malgré ces critiques, certains ont aimé le Holmes «complexé», «cyclothymique» et «dandy» -fort mal vêtu- joué par RDJr ; en effet, Holmes n’a plu cette «élégance stricte» dont parle Watson et qui devrait être «un symbole de la supériorité aristocratique de son esprit» (Note : je ne peux m’empêcher de citer Baudelaire, voir « Le Peintre de la vie moderne », chapitre IX sur le dandysme…). Quant à Rachel Mac Adams dans le rôle d’Irène Adler, nombreux sont ceux qui l’ont trouvée excellente, même « sous-exploitée » et ce, malgré les questions que l’on a pu se poser sur sa relation avec Holmes.

Notons, finalement, les références
à certaines scènes tirées de la série de la Granada (le cab et les chevaux passant le coin de Baker Street, dans le générique d’ouverture) , au film «From Hell» d’Alan Moore (les cinq victimes féminines qui forment un pentacle déformé , identique à celui que Sherlock dessine sur le plancher, et la présence de la maison où Mary Jane Kelly fut assassinée ), aux combats entre James Bond et Requin (entre Holmes et le géant) et à la Guy Fawkes Night (allusion aux barils de poudre sous le Parlement).
Ces clins d’oeil ont, pour la plupart des membres du forum, été appréciés ; pour d’autres, ils n’étaient que la manifestation du manque d’originalité de Ritchie.


Mlle Carrère



Source: Forum de la SSHF
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:36    Sujet du message: Cinéma

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 10, 11, 12  >
Page 9 sur 12

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com