Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


La naissance de l'Univers

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Doctor Who fan-fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bad Wolf Who Waited
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2014
Messages: 171
Localisation: Si je vous le disais, je devrais vous tuer ensuite...
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Juil 2014 - 12:25    Sujet du message: La naissance de l'Univers Répondre en citant

Bon, voilà, il y a deux semaines, j'ai écris une petite fiction (un peu tirée par les cheveux ^^') expliquant la création de l'Univers. Ça se passe juste après l'épisode avec la Bibliothèque dans la saison 4 (désolé, j'ai oublié le titre), ce qui explique pourquoi le Docteur et Donna sont quelque peu affectés, car ils viennent de subirent une perte. Bonne lecture ! J'attends vos commentaires, positifs ou négatifs, avec impatience Smile


Titre : La naissance de l'Univers

Résumé : Le Docteur et Donna se rendent à une époque qu'aucun Seigneur du Temps n'avait jamais visitée...

Spoilers : saison 1 épisode 13 (Parting of the Ways), saison 2 épisode 0 (The Runaway Bride)




Citation:
Le Docteur se tourna vers Donna. “Vous êtes sûre que ça va ?” demanda-t-il.

Sa compagne de voyage, Donna Noble, acquiesça, mais son regard triste la trahissait. “Oui. Oui, ça va.” Elle leva les yeux vers cet homme incroyable qui voyageait à travers l’espace et le temps. “River… Qui est-elle pour vous ?”

Le Docteur arbora un air indéchiffrable. Après quelques instants de silence, ses yeux croisèrent ceux de Donna. Celle-ci se demanda quelles horreurs ces yeux avaient pu voir. “Spoilers”, répondit-il. Donna esquissa un demi-sourire compatissant.

Le Docteur s’approcha de la console du TARDIS, appuya sur quelques boutons et abaissa un levier à l’extrémité rouge. Donna s’approcha du Seigneur du Temps. “Où allons-nous ?” demanda-t-elle.

Son ami fit volte-face. Son visage s’était illuminé. “Nulle part !” Donna ouvrit la bouche pour parler, mais le Docteur la coupa. “Pas « où », mais « quand », ma chère Donna !” s’exclama-t-il en souriant de toutes ses dents.

“Eh bien ? Quand allons-nous, Docteur ?” Ce dernier lui lança une œillade complice. “Donna Noble… Nous allons au début de l’Univers !”

Donna écarquilla les yeux. “C’est possible ?”

Stoppé dans son élan d’excitation, le Docteur se gratta le haut du crâne, l’air gêné. “Eh bien… En théorie, non.

— Et en pratique ?

— Non plus.”

Donna leva les yeux au ciel. “Vous les Martiens, vous êtes tous pareils !” s’exclama-t-elle.

Le Docteur soupira. “Pour la énième fois, Donna. Je ne viens pas de Mars.

— Vous êtes un homme de l’espace, et Mars est dans l’espace, alors où le problème ?” répliqua Donna en agitant la tête de gauche à droite.

Mais le Docteur ne l’écoutait plus. Il entrouvrit la bouche pour marmonner quelque chose, le regard perdu dans le vide, semblant en pleine réflexion.

Tout d’un coup, il bondit sur ses pieds en s’exclamant : “Ha !

— Quoi, ha ?”

Le même sourire enfantin se peignit à nouveau sur le visage de l’extraterrestre. Donna rit intérieurement. Pour un alien, il n’était pas si mal, côté physique.

“Le TARDIS n’est pas qu’une simple machine spatio-temporelle. Elle est vivante, expliqua le Docteur. En son cœur réside un pouvoir incommensurable.” Il baissa la voix, dans laquelle Donna crut déceler une pointe de tristesse, et continua un peu plus lentement. “Pour sauver la Terre des Daleks, Rose avait absorbé l’énergie du vortex en ouvrant le cœur du TARDIS. (Reprenant son ton habituel.) Si nous arrivons à libérer tout ce pouvoir, nous pourrions être capables de voyager avant l’Univers, dit-il, les yeux brillants.

— Qu’y avait-il avant l’Univers ?” demanda Donna.

Le Docteur fit une moue gênée.

Donna posa les mains sur ses hanches. “Vous l’ignorez, c’est ça ?

— En clair, oui. Mais nous allons bientôt le savoir ! Allons-y !”

Le Docteur fit quelques pas en arrière pour s’écarter de la console du TARDIS, sortit son tournevis sonique de sa poche et le pointa en direction du tableau de contrôle. Le sonique émit sa traditionnelle lumière bleue et un son aigu qui semblait venir d’une autre planète ¬(ce qui était d’ailleurs le cas, songea avec amusement Donna). La console du vaisseau s’ouvrit dans une gerbe d’étincelles. Une lumière dorée rayonnait au cœur du TARDIS. Donna détourna le regard, aveuglée. Tout s’enchaîna très vite ; elle entendit le bruit caractéristique de la dématérialisation de la cabine bleue, puis il y eut une violente secousse qui ne dura qu’une seconde. Donna se rattrapa à la matrice du TARDIS. Le silence était revenu. “Docteur ?” murmura-t-elle. Celui-ci tira vers lui un écran qui affichait ce qui semblait être des données. Il les contempla un instant. “Oh…

— Quoi ? Qu’y a-t-il ?” Donna s’était remise sur ses pieds et s’était approchée du Docteur. “Nous devons partir d’ici ! Tout de suite !” hurla le Seigneur du Temps. Il courut vers une autre partie du tableau de bord du vaisseau et se mit à appuyer sur des boutons à toute vitesse. “Docteur ! Dites-moi ce qu’il se passe !” Donna commençait à paniquer.

Le Docteur, s’étant tourné vers sa compagne, allait lui répondre lorsqu’une autre secousse se fit ressentir, cette fois beaucoup plus violente ; Donna ne parvint pas à trouver une prise à temps et fut projetée au sol, tandis que le Docteur se cogna la tête contre la matrice du TARDIS en tombant lui aussi.

Le cœur du TARDIS se rouvrit. Le vaisseau était en flammes à certains endroits, et des étincelles jaillissaient du tableau de contrôle. Une sorte de gémissement, grognement, sifflement, parvint aux oreilles de Donna. Mais ce son semblait venir de loin… Comme s’il résonnait à travers l’espace et le temps, à chaque moment, chaque instant de l’histoire. Mais il y avait un autre bruit, qui résonnait dans sa tête. Un battement de cœur.

Comme plongée dans une transe, Donna vit à peine le Docteur se relever, saisir un marteau et l’abattre sur la console en criant “Stooooooop !”, les traits déformés par une violente concentration.

Au moment où Donna émergea de sa transe, le silence était revenu. Seules de petites flammes crépitaient en silence. Le Docteur, à bout de souffle, était penché sur le panneau de contrôle. “Docteur… Est-ce que ça va ?” demanda-t-elle. Il ne répondit pas. “Docteur ?”

Enfin, il réagit et releva la tête. “Nous venons de causer l’inflation cosmique, murmura-t-il.

— C’est quoi, l’inflation cosmique ?” demanda Donna, agacée. Elle n’aimait pas quand le Docteur faisait son homme de l’espace en employant des termes techniques qu’elle ne comprenait pas.

“Grosso modo, nous sommes arrivés au tout début de l’Univers. Enfin… un peu avant, mais dans ce cas-là, c’est pareil.” Donna arqua un sourcil interrogateur. Avant et après, maintenant, c’était la même chose ? Le Docteur poursuivit ses explications en agitant les mains comme il ne pouvait s’empêcher de le faire lorsqu’il expliquait quelque chose de compliqué. “Il n’y avait que quelques particules, à ce moment-là. Les particules élémentaires. Mais !” Donna faillit sursauter. Le Seigneur du Temps avait pratiquement hurlé le dernier mot, et son énergie débordante avait remplacé la mélancolie qui l’habitait quelques instants plus tôt. “Mais lorsque nous sommes arrivés, l’énergie huon du TARDIS est rentrée en contact avec toutes ces particules élémentaires, créant, par quelque obscur procédé, matière, lumière, temps et espace.”

Donna se souvenait de l’énergie huon. Le jour de Noël, alors qu’elle s’apprêtait à se marier, elle avait été transportée jusqu’au vaisseau du Docteur, qui venait de perdre Rose. Il s’était plus tard avéré que son fiancé, Lance, l’avait droguée pendant des mois avec de l’énergie huon, dans le but de faire renaître l’empire racnoss. Elle frissonna en repensant à cette aventure.

“Vous voulez dire que nous avons créé l’Univers ?!

— Eh bien, le temps n’est pas une simple progression de causes à effets ; d’un point de vue non-linéaire, non-subjectif…” En voyant le regard agacé de Donna, le Docteur s’arrêta et s’éclaircit la gorge. “Euh, oui. Nous venons de produire l’étincelle de la vie. Le Big Bang. C’était nous.”

Donna s’esclaffa. “Je fais de l’intérim ! Je… je ne suis pas importante ! Et pourtant, j’étais là quand l’Univers a été créé ! Quand je raconterai ça à grand-père…”

Le Docteur plissa les yeux. Il y avait quelque chose à propos de Donna, quelque chose qui lui échappait. Mais il y réfléchirait plus tard. Son rire se joignit à celui de son amie humaine.

Donna reprit un peu de sérieux. “Qu’en est-il de la fin de l’Univers ? Les scientifiques disent qu’il y aura une grande explosion, dans plusieurs milliards d’années…”

Le Docteur acquiesça, heureux de pouvoir faire son « homme de l'espace ».

“Nous avons créé une sorte de… sursaut dans la Réalité. Imaginez la Réalité comme un océan calme, imperturbable. Ça, c’était l’état de l’Univers avant notre arrivée. Lorsque le TARDIS s’est matérialisé, comme je vous l’ai expliqué, cela a créé l’espace-temps, qui pourrait être comparable à un…” Le Docteur fit une pause pour trouver le mot adéquat. “Un… tsunami. Un tsunami qui durera des milliards et des milliards d’années. Il n’y aura pas d’explosion à la fin de l’Univers. Seulement la fin de ce tsunami qu’est l’espace-temps. L’effondrement du temps et de l’espace… L’exemple ultime de l’anti-causalité”, ajouta le Docteur en penchant légèrement la tête de côté.

Donna partit à nouveau d’un grand éclat de rire. “Je n’ai absolument rien compris !” pouffa-t-elle.


Dernière édition par Bad Wolf Who Waited le Mer 30 Juil 2014 - 20:46; édité 6 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 30 Juil 2014 - 12:25    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Juljue
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2013
Messages: 72
Localisation: le Nord
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 30 Juil 2014 - 20:28    Sujet du message: La naissance de l'Univers Répondre en citant

Alors déjà tu n'as pas respecté la mise en forme de présentation d'une fanfic sur ce site mais personnellement, moi, je ne trouve pas ça très grave. Surtout que c'est un "one-shot" (un seul chapitre dans une fic) et qu'il contient peu de spoilers. Ensuite, un ":" collé à ")" (fin de parenthèse), ça donne un smiley ce qui est assez génant.

Sinon c'est une bonne fic avec de l'humour surtout les piques de Donna que j'aime beaucoup. Et au moins on a maintenant le "j'étais présent lors de la création de l'univers" des anneaux d'Akhaten.


C'est court mais c'est bien. C'est une première fic?
Revenir en haut
Bad Wolf Who Waited
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2014
Messages: 171
Localisation: Si je vous le disais, je devrais vous tuer ensuite...
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Juil 2014 - 20:31    Sujet du message: La naissance de l'Univers Répondre en citant

Oups, désolé pour la mise en forme. J'ai modifié ce qui n'allait pas (les deux-points et la mise en forme). Est-ce mieux comme ça ?

Sinon, merci beaucoup pour ton avis. Et oui, c'est une première fiction Smile
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:57    Sujet du message: La naissance de l'Univers

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Doctor Who fan-fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com