Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


Masters of Sex

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Drama
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hawkins
Master à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 2 123
Localisation: Dans une allée à côté de l'Hyperion
Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Dim 17 Aoû 2014 - 18:29    Sujet du message: Masters of Sex Répondre en citant


Masters of Sex est une série diffusée depuis Septembre 2013 sur Showtime, elle a été développée par Michelle Asford et est adaptée du livre éponyme signé Thomas Maier, la saison 2 est en cours de diffusion aux USA.

Au casting nous retrouvons des visages familiers : Michael Sheen dans le rôle titre, Lizzy Capplan (True Blood), Caitlin FitzGerald, Teddy Sears, Julianne Nicholson et Beau Bridges.

La trame de la série :

Citation:
Masters of Sex met en scène deux personnages qui ont réellement existés à savoir le Docteur William Masters et Virginia Johnson. Master gynécologue extrêmement réputé se met en quête d'étudier les comportements sexuels, la série nous raconte donc le déroulement de cette étude, des barrages rencontrés (par leurs collègues, patrons...), en passant par les découvertes effectuées, tout en suivant l'évolution de leur relation personnelle et professionnelle.


Mon avis :

Ma plus grande peur était donc de tomber sur un programme graveleux ou la trame de départ n'est qu'un prétexte pour des scènes de fesses gratuites (Showtime n'est pas toujours rassurant comme diffuseur), la série est à des années lumières de cela.

Elle brasse une palette de thèmes assez large : outre l'étude sur la sexualité, l'homosexualité, les techniques médicales ("archaïques") de l'époque, la place des femmes dans la société US des années 50/60, la famille (recomposée ou non) et la maladie sont développés avec brio dans la saison 1; la ségrégation, le féminisme (avec le Dr DePaul) et la question de l'identité sexuelle viennent également s'ajouter dans la saison 2.

Je retiens également de la série ses personnages variés : homme/femme, jeune/vieux et la saison 2 introduit des gens de couleurs afin de compléter une approche représentative de la société de cette époque.

Tous les personnages sont ambivalents, William Masters est un praticien de génie mais sortie du cadre de son travail, il semble incapable de fonctionner dans sa relation avec son épouse (voir sa manière très chirurgicale de faire l'amour ) et de manière général son relationnel est catastrophique.

Quant à Virginia Johnson je dois avouer qu'au départ je trouvais que le personnage cumulait trop de choses : la femme célibataire qui élève seul ses enfants, la reprise d'étude à l'université, sa relation avec Ethan, sa relation avec Master, sa volonté de s'accomplir professionnellement par ses compétences et non par son corps...

Mais c'est finalement cohérent car Virginia est annonciatrice de l'évolution des mœurs et de la position de la femme dans la société, la mettre en scène ainsi permet d'illustrer pleinement le propos de la série.

La série casse aussi les clichés en n'hésitant pas à aborder le thème de l'homosexualité à travers un homme d'âge mur, assis socialement, loin de ce qu'on trouve dans d'autres programmes - cette intrigue par ailleurs une des plus fortes de la série se conclut (provisoirement ?) au début de la saison 2 de manière dramatique....

Les autres personnages ne sont pas en reste, je pense notamment aux Docteurs DePaul et Angham qui semblent au départ avoir une place figée dans la dynamique de la série.

De Paul, dans le rôle d'une femme intransigeante, Angham dans celui de l'homme inconstant par excellence (à la limite du faire valoir comique) et là surprise les deux prennent un virage surprenant (excellent parallèle entre Bill et Austin dans la saison 2), la relation De Paul / Virginia faite d'à-priori est pleine de surprise. (je reste vague pour ne pas spoiler^^)

Je pourrai également parler de Betty (ancienne prostituée, la saison 2 renouvelle le personnage d'une manière brillante), de la femme de Barton (le rapport à la sexualité d'une autre génération), du Docteur Haas, tous les personnages sont fouillés et permettent à la série d'offrir un point de vue très riche sur le sujet.

Autre point fort de Masters of Sex : la capacité à gérer les personnages. Le début de saison 2 fait un peu de ménage et nous rappelle que le cœur de la série est l'étude menée par Masters et Johnson, si des personnages n'ont plus leurs places ils sortent de la série... Un vrai gage de qualité car celle-ci n'est donc pas prisonnière de son format et évite donc toute routine.

Bref, je ne sais pas si ce topic suscitera l'envie de découvrir Masters of Sex mais je pense qu'actuellement il s'agit d'une des séries les plus riches au niveau des thèmes abordés, je ne peux que recommander de la découvrir !

Quelques liens pour approfondir le sujet :

_________________


Dernière édition par Hawkins le Mar 26 Aoû 2014 - 12:17; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 17 Aoû 2014 - 18:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Mar 26 Aoû 2014 - 10:44    Sujet du message: Masters of Sex Répondre en citant

Master (of the topic^^)

Masters of Sex, un petit bijou, un chef d'oeuvre d'élégance, de subtilité, de raffinement mais également une série percutante, profonde, unique et une série qui nous apprend et nous montre des choses comme rarement voir jamais, une série intelligente aussi

Rétrospectivement, je ne sais pas comment j'ai pu passer à côté parce que bon pour avoir travaillé 10 ans au Planning Familial, la sexualité c'est un domaine que je connais bien, passionnant et bon c'est pile dans mon axe professionnel, donc merci à toi Hawkins pour m'avoir fait découvrir la série, qui au-delà de tout on intérêt professionnel comme personnel est comme tu le dis aussi : un chef d'oeuvre!

C'est la révélation pour moi du talent de Michelle Ashford créatrice et scénariste de la série : impressionnante!

Impressionnante par le traitement qu'elle fait du livre autobiographique en donnant corps à certains personnages d'une part (Libby Masters) et impressionnante par toute la réflexion engagée d'un point de vue féministe mais pas seulement (les questions de la ségrégation, de l'homosexualité) qu'elle va mettre en lumière en donnant un contexte très riche à toute cette histoire notamment par la création de personnages comme le Dr Lilian DePaul mais aussi en altérant/"gauchisant" un peu les persos principaux (Masters par exemple allait régulièrement à l'église et sur la question de l'homosexualité il était clairement moins ouvert que dans la série...) mais Michelle Ashford va littéralement sublimer le tout en donnant une profondeur aux personnages , certes ancré dans leur biographie, mais avec un fond et une mise en contexte qui fait que la série, bien qu'elle nous montre les années 60 est d'une modernité, d'une actualité et repose même certaines questions avec une simplicité déconcertante (libido des femmes ménopausées entre autre...)

Impressionnante aussi d'élégance car la série parle de sexualité, d'orgasme etc et n'est jamais vulgaire ou exhibitionniste, mis simple, réaliste ce qui sur un tel sujet est d'une élégance certaine

En ce qui me concerne et au-delà des 2 persos principaux, la série me montre "au quotidien et en vrai" une amérique que je n'appréhendais que de façon théorique : l'exercice d'alerte à l'attaque nucléaire russe par exemple est hallucinant tant il montre à quel point la paranoia anti-communiste était entretenue par L'Etat et mise en abime avec de tels "exercices" . La ségrégation raciale également, au-delà des bus, c'est un système // et le voir ici avec les hôpitaux montre "au quotidien "comment un pays s'est divisé en 2 et organisé 2 systèmes sociaux en // et juste entretenue des injustices et des discriminations de façons légales (la question est également brillamment abordée The Knick - je vais faire un topic bientôt^^).

La série est aussi brillante sur les rapports inter-raciaux et les préjugés(Libby et Coral) et bon je ne crois que les choses aient tant évolués que cela, le traitement de la différence raciale, religieuse, sexuelle, y compris en France est pour le moins perfectible et certaines lois récentes, honteuses de ce point de vue (sur ce sujet, je mettrai un mot sur le 801 de Doctor Who qui pour le coup nous offre une démonstration brillante de ce que les préjugés sont...)

Masters of sex c'est aussi un traitement de l'homosexualité masculine comme féminine bouleversant avec Barton Scully (là aussi entre les préjugés, la norme sociale, les souffrances individuelles sont bien montréses...) mais aussi touchant avec Betty et Helen .

Autre force de la série :nous montrer au quotidien que la place des hommes et des femmes n'est pas la même, à compétence égales d'une part mais que la société les place, attend d'elle d'autres choses que oui les rôles de chacun-e sont définis et qu'il est difficile d'en sortir, pour tous et à tous les niveaux (l'exemple des patients de Masters au Blubuell est excellent : bien qu'il veuille une salle commune, cela lui sera refusée!).

Cette question est magistralement portée par tous les personnages, féminins bien sur à commencer par Virginia Johnson qui vise la reconnaissance professionnelle avant tout (cf season 1 finale +2.01), Lilian DePaul (éblouissante de rigidité et de profondeur) qui défend son dépistage du cancer de col (seul cancer évitable puisque du à un virus, transmissible et dont le dépistage est aussi simple que montré dans la série!) et qui défend sa compétence dans un monde qui veut la voir avant tout comme une femme (même problème pour Algernon dans The Knick, où on ne voit de lui que sa couleur et pas ses compétences...), Betty aussi, magistrale d'assurance et de persévérance, et quel franc-parler!

Le personnage de Betty est par ailleurs une des rares persos de femmes prostituée qui fasse réaliste et ne tombe pas dans les caricatures et pour une fois, au-delà de la prostituée, c'est une femme, un être humain avec une vie, une personnalité, des désirs etc... merci et pas juste à corps à montrer, une marchandise...(GoT et d'autres séries m'ont agacée sur cette question on dira!).

Autre force de la série (à laquelle je ne vois par ailleurs aucune faiblesse) : son casting qui est parfait et chaque personnage secondaire apporte quelque chose! Et le casting permet aussi rendre un personnage comme Libby masters intéressant et touchant (mais au début j'ai cru que c'était la fille de Masters moi : quelle idée d'appeler son mari "daddy"! franchement faut pas s'étonner après que le couple ait une sexualité dysfonctionnelle, c'est presque rassurant même ...).

Libby aussi qui dans son rôle d'épouse découvre ses envies, ses limites...

Bref reste beaucoup à dire notamment sur Masters et Johnson et leur relation particulière, que la saison 2 clarifie d'ailleurs, chacun trouve en l'autre ce qu'il cherche : le sexe (ou une sexualité épanouie) pour Masters et la reconnaissance professionnelle pour Johnson mais là aussi cela se fait sur un fond de rapport de domination homme/femme même si Masters est très ouvert et incluera Johnson comme son égal dans la recherche, il se servira de sa position de "patron" pour assouvir quelques désirs (cf la négociation du contrat de travail et la définition du "travail"), Johnson va sans cesse se battre pour s'imposer comme égale, demander un statut, un contrat, entre autre par nécessité (elle a 2 enfants à charge) mais aussi par désir et ambition personnelle!

Du point de vue de la relation Masters/Johnson, le 2.06 est un tournant façon "Ice Bucket"
Si les mots sont enfin mis "Il vous aime, mais vous le savez non?" dit Lilian à Virginia, si le baiser que Masters désir tant se produit, sa découverte après son "I know you" est je pense un véritable choc, non il ne connait pas Virginia... du moins pas autant et comme il le pense... *ouch* et *ouch* aussi dans cet épisode avec Lilian! Magnifique Julianne Nicholson


Bref, je vais conclure ici, mais il y a encore beaucoup, beaucoup à dire! Et en qui me concerne, je trouve cette 2d saison encore plus époustouflante que la 1ère!

Il semble par contre que les audiences ne soient pas au rdv (même si le succès critique est là!) mais bon la série est renouvelée pour une S3

aah oui et un autre lien, une interview, en français, passionnante de Lizzie Caplan : http://www.telerama.fr/series-tv/lizzy-caplan-masters-of-sex-n-est-pas-une-…
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hawkins
Master à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 2 123
Localisation: Dans une allée à côté de l'Hyperion
Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Dim 9 Nov 2014 - 19:52    Sujet du message: Masters of Sex Répondre en citant

Citation:
Il semble par contre que les audiences ne soient pas au rdv (même si le succès critique est là!) mais bon la série est renouvelée pour une S3
Après un rapide coup d'oeil, les audiences se sont un peu effondrées en saison 2, mais le final remonte le niveau. Arf on a eu chaud. Mr. Green

Bon j'ai mis un peu de temps à terminer les 5 derniers épisodes, mais l'attente valait le coup car la saison 2 est clairement un cran au dessus.

Un grand bravo aux scénaristes pour leur travail sur Libby Masters, pendant un long moment le personnage m'était assez exécrable mais quand on voit la fin de saison 2, Libby loin de la femme coincé dans son stéréotype de housewife à moitié névrosé semble enfin s'épanouir.

Exemple typique de la finesse de la série et sa double lecture : la scène du 2.12 qui nous montre Libby nue devant son miroir, c'est la première fois que nous la voyons ainsi, elle s'approprie son corps en même temps que le spectateur (re)découvre le personnage...

L'évolution de Lester est excellente... je n'aurais jamais pensé que celui-ci aurait pris une telle importance ! La série a une capacité folle à exploiter tous ses personnages, ça permet d'enrichir le contenu et de dresser un parallèle entre Bill/Virginia et Lester/Barb avant de voir les deux intrigues se rejoindre.

La relation Austin/Flo est aussi très intéressante, car elle bouscule (de nouveau) les clichés en présentant une femme forte (double sens voulu) dont la relation avec Langham permet de montrer une autre facette du personnage, il est mis hors de sa zone de confort. Le background de Flora effleuré dans le season final est également prometteur.

Concernant Masters, il est toujours antipathique mais l'apparition (surprise totale pour moi / ambigu pendant un temps) de son frère permet d'approfondir son passé - là encore pas de happy end. L'intrigue les concernant se finit de manière violente avec un Bill Masters incapable de traduire ses émotions, on aborde la difficulté de passer outre un traumatisme de l'enfance (traité avec Barb également) et la crainte de finalement répété les mêmes comportements, la série ne tranche pas entre la perception de Francis (qui veut faire la paix avec son passé) et celle de Bill qui semble se servir de ce traumatisme comme moteur..

A noter la problématique des médias / de la censure traitée dans la seconde partie de la saison, la série expose brillamment le dilemme contenu / audience, accepter de dénaturer son propos pour accéder à une notoriété nécessaire... Masters y répond par une décision radicale qui risque d'être lourde de conséquence dans la saison 3. (et retour surprise de Barton ! )

Quant à Virginia, la vraie/fausse thérapie avec le Dr Madden est un régal - dans la même veine que le jeu de rôle Bill/Virginia en début de saison, la série nous montre des chercheurs crédible avec leur propre limitation...

Avec cette saison 2, Masters Of Sex donne l'impression d'avoir livré 2 saisons en 1. Une première partie qui s'attache à résoudre les intrigues laissées en suspens en fin de saison 1 (De Paul, Bill/Virginia avec le superbe huit clos dans l'hôtel, Barton, Betty et Gene) en nous offrant un cadre de transition (un autre hôpital) avant la seconde partie, qui elle modifie la donne (exit quelques personnages type Gene ou Coral) tout en continuant de réinventer de manière inventive des personnages secondaires (Lester, Robert)... Bref ça donne un sentiment de richesse incroyable !

Il y aurait encore beaucoup à dire sur la série mais je m'arrête ici !


_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hawkins
Master à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 2 123
Localisation: Dans une allée à côté de l'Hyperion
Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Lun 6 Avr 2015 - 17:25    Sujet du message: Masters of Sex Répondre en citant

La saison 3 débutera le Dimanche 12 Juillet sur Showtime !! (Source)

Hâte de découvrir la suite ! [PS : Sunjin, ton avis est attendu ]
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:57    Sujet du message: Masters of Sex

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Drama Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com