Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[8x02] Into The Dalek
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 8
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Galaxy-eyes
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 1 165
Localisation: Photon
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 22:06    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek Répondre en citant

Citation:
Enfin, la résolution est un gros Deus Ex Machina.

Pas du tout.
Citation:
Cette expression est employée dans le domaine de la dramaturgie au sens large pour désigner « l’événement inattendu et improbable qui vient régler les problèmes du protagoniste à la dernière minute ».

Ici le Docteur avait déjà dit que les lumières constituaient le cortex cérébral secondaire du Dalek, une sorte de disque dur externe, et que le Dalek reste pur en conservant volontairement tout ce qui inspire la compassion hors de son esprit. Clara n'a fait que déduire que une lumière = un relais de mémoire vers le cerveau, ce qui n'a absolument rien de sorcier quand on voit que certaines lumières sont éteintes et qu'en les rallumant il y a une grosse décharge vers le cerveau...
Pour prendre une exemple avec un épisode de Dalek : The Time of the Doctor c'est clairement un deus-ex-machina à la fin pour se débarrasser du vaisseau, autant dans le principe que dans la mise en forme. Dans Into the Dalek c'est juste logique.

Citation:
Mais le gros problème, c'est qu'on tourne pendant tout l'épisode autour de la même question: am I a good man ? ça a été vu et revu mais on continue. Ce qui n'a pas de sens car le côté sombre du Doctor était justifié par le fait qu'il pensait avoir détruit Gallifrey. Mais Gallifrey stands, il devrait être content.
Capaldi est excellent, mais son Doctor ne me convainc pas trop. Il devrait être joyeux maintenant qu'il est délivré de ses démons, il devrait partir délivrer sa planète. Non, il préfère sacrifier des soldats sans scrupules par que Moffat a décidé que Twelve ne serait pas un rigolo.

Chaque régénération est aléatoire et ici la personnalité de cet homme est cynique et noire... Il faut une "justification" pour qu'un homme ait tel ou tel caractère, qui plus est dès son second épisode ? Ce Docteur est de cette façon et pas autrement comme certaines personnes sont plus grincheuses que d'autres, c'est tout.

Et ça arrive au meilleur moment, justement quand on penserait qu'il serait tout joyeux d'avoir un nouveau cycle, ce nouveau visage et cette nouvelle vie rime au contraire avec de la rancoeur et beaucoup beaucoup d'expérience. Pour moi ça rejoint des tas de trucs : son visage, "A Good Man Goes to War", "Don't think about what a good man is : be one" dans The Day of the Doctor, le Valeyard...

Citation:
mais ils décident de risquer la vie de plusieurs des leurs pour soigner un dalek juste parce que celui ci DIT qu'il est de leur coté?

C'est pas qu'il le dit, c'est surtout qu'il ne les extermine pas et que leurs appareils montrent clairement qu'il a eu des dommages. Ca valait bien le coup de jeter un oeil sur la nature de ces dégâts.

Citation:
le moment où, plongé dans les restes humains, il annonce à Journey que ledit redshirt est "first layer if you want to say a few words" remporte la palme : j'avoue, j'ai dû faire pause tellement je rigolais mais je ne sais pas si cette réplique passera avec tout le monde.

Cette réplique était vraiment excellente, on a beaucoup de cynisme avec ce Docteur et c'est vraiment génial Mr. Green

Très bonne review à nouveau en tout cas, bravo Tyr, et je te rejoins sur la plupart des points Wink

Citation:
On dit que le fil rouge est Missy, cependant, j'ai l'impression d'être la seule à avoir remarquer que la fissure de la faille qui créé des radiations dans le Dalek a exactement la même forme que la faille par laquelle les Time lords essaient de passer ??? Certes, la faille est dans l'autre sens, mais lorsqu'on tourne son écran, il est difficile de s'y méprendre !

Je pense au contraire que ça n'a rien à voir. Je suis sûr que Moffat sait que pour tout whovian digne de ce nom, la simple mention d'une faille ou d'une brèche ferait directement écho au fil rouge de la saison 5, c'est pourquoi je pense que le signe qu'elle soit verticale ça veut tout dire : tout comme dans Journey to the Centre of the TARDIS, c'est juste une fissure banale, temporelle/de radiation, qui n'a donc rien à voir avec le Silence ^^
Revenir en haut
MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 22:06    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
JainaXF
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2010
Messages: 433
Localisation: Val de Marne
Féminin

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 22:07    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek Répondre en citant

Pour ma part je fais partie des gens qui ont beaucoup aimé l'épisode !

J'ai définitivement accroché à Twelve ici ! C'est un peu l'inverse de Ten et Eleven qui avaient un abord très sympathique mais pouvaient cacher un grande noirceur : ici le Docteur est souvent désagréable, cynique et presque cruel à l'extérieur mais plus fragile/sensible à l'intérieur ! Capaldi est impeccable dans le rôle !

Pour moi, s'il pénètre dans le dalek en sachant très bien comment tout cela va se termine,r c'est parce qu'il ne peut pas s'empêcher d'avoir une lueur d'espoir, même pour ses pires ennemis qu'ils puissent changer...même si sa haine est bien sûr très présente et que le dalek, du fait de sa conception, se focalise forcément sur elle plutôt que sur la beauté de l'univers !

J'ai également apprécié Clara dans cet épisode, elle a une très bonne dynamique avec de Docteur (Tyr a raison, il est presque autiste ! Mr. Green ) et elle se révèle une bonne partenaire pour leurs dialogues piquants ! J'ai aimé aussi le fait qu'ils essaient de développer davantage son environnement et ses proches, même si le personnage de Pink est effectivement très stéréotypé pour le moment...mais j'espère vraiment la confrontation avec le Docteur !

Le scénario en lui-même est effectivement très classique mais assez efficace (malgré de grosses ficelles) et il exploite bien le thème de la haine parallèle du Docteur et des Daleks...et les Daleks sont de nouveaux efficaces et assez horrifiants, d'autant plus qu'ils ne sont plus en mode" Power Rangers" ! ;-)

Le fil rouge n'est pas très présent dans l'épisode et apparaît presque comme un cheveu sur la soupe, mais je pense que la saison sera plus sur le mode RTD que les saisons passées, et c'est tant mieux parce que Moffat excelle dans les stand-alones et formats courts mais n'arrive que très rarement à résoudre de manière satisfaisante ses mystères ambitieux !

Bref, j'ai passé un très bon moment et j'attends la suite avec impatience !
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
cricrie88
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2009
Messages: 39
Localisation: grece
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 22:53    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek Répondre en citant

J'ai aimé cette épisode.
Ce docteur est plus cynique, quand le premier soldat lance les grappins le docteur sait que sa mort en inévitable. Contrairement à 9, 10,ou 11, il ne hurle pas, ne proteste pas, il utilise cette mort prochaine.

Pour la deuxième soldate, là où d'habitude il tente d’empêcher la personne de se mettre en danger, il ne fait rien. Il attend en se rongeant les ongles.

Pour bienvenue au paradis, Missy semble récupérer les gens que ce sont sacrifiés, non pas comme on pourra croire pour le docteur, mais pour sauver d'autres personnes. (le trio victorien et les soldats)

Je dois avoir un mauvais côté car j'adore quand le docteur ce fait baffer. Je crois mais que c'est la première fois où c'est un compagnon que le baffe.
_________________
http://doctorwho.xooit.fr/t1394-Evolution-Ma-vision-d-une-ville-sur-Gallifr…
[url=http://www.human-epic.com/inscription.php?parrain=658023&idclan=8[/url]
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Lun 1 Sep 2014 - 08:56    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek Répondre en citant

Je suis sûr que Donna l'a baffé au moins une fois, dans son premier épisode ^^
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
Roxy
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 184
Féminin

MessagePosté le: Lun 1 Sep 2014 - 09:27    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek Répondre en citant

Galaxy-eyes a écrit:
Citation:
Enfin, la résolution est un gros Deus Ex Machina.

Pas du tout.
Citation:
Cette expression est employée dans le domaine de la dramaturgie au sens large pour désigner « l’événement inattendu et improbable qui vient régler les problèmes du protagoniste à la dernière minute ».

Ici le Docteur avait déjà dit que les lumières constituaient le cortex cérébral secondaire du Dalek, une sorte de disque dur externe, et que le Dalek reste pur en conservant volontairement tout ce qui inspire la compassion hors de son esprit. Clara n'a fait que déduire que une lumière = un relais de mémoire vers le cerveau, ce qui n'a absolument rien de sorcier quand on voit que certaines lumières sont éteintes et qu'en les rallumant il y a une grosse décharge vers le cerveau...
Pour prendre une exemple avec un épisode de Dalek : The Time of the Doctor c'est clairement un deus-ex-machina à la fin pour se débarrasser du vaisseau, autant dans le principe que dans la mise en forme. Dans Into the Dalek c'est juste logique.

Citation:
Mais le gros problème, c'est qu'on tourne pendant tout l'épisode autour de la même question: am I a good man ? ça a été vu et revu mais on continue. Ce qui n'a pas de sens car le côté sombre du Doctor était justifié par le fait qu'il pensait avoir détruit Gallifrey. Mais Gallifrey stands, il devrait être content.
Capaldi est excellent, mais son Doctor ne me convainc pas trop. Il devrait être joyeux maintenant qu'il est délivré de ses démons, il devrait partir délivrer sa planète. Non, il préfère sacrifier des soldats sans scrupules par que Moffat a décidé que Twelve ne serait pas un rigolo.

Chaque régénération est aléatoire et ici la personnalité de cet homme est cynique et noire... Il faut une "justification" pour qu'un homme ait tel ou tel caractère, qui plus est dès son second épisode ? Ce Docteur est de cette façon et pas autrement comme certaines personnes sont plus grincheuses que d'autres, c'est tout.

Et ça arrive au meilleur moment, justement quand on penserait qu'il serait tout joyeux d'avoir un nouveau cycle, ce nouveau visage et cette nouvelle vie rime au contraire avec de la rancoeur et beaucoup beaucoup d'expérience. Pour moi ça rejoint des tas de trucs : son visage, "A Good Man Goes to War", "Don't think about what a good man is : be one" dans The Day of the Doctor, le Valeyard...



Pour le Deus ex machina, désolée, je n'avais pas souvenir que le doctor en avait parlé, merci de la précision.
Mais pour le caractère, je m'obstine sûrement mais j'ai du mal avec ce côté cynique, un peu blasé. Je sais bien qu'on ne choisit pas son caractère. Après ce sont juste des réflexions personnelles. Le Doctor change de caractère et de personnalité au fur et à mesure de ses régénérations, on est d'accord. Mais, au fond, il reste une base commune, et je ne retrouve pas ces petites caractéristique chez Twelve.
Nine, Ten et Eleven étaient globalement des personnages positifs, mais quand le sujet de la guerre du temps était amenée ils se refermaient sur eux mêmes en souvenir du choix terrible qu'ils ont fait. Là, Twelve sait qu'il n'a pas provoqué de génocide, et pourtant il est bien plus noir. J'aimerai comprendre les raisons qui le poussent à un tel cynisme. Au fond, il doit y avoir une explication, enfin je l'espère.

Je suis désolée,mes pensées sont un peu brouillons. Mais j'espère que le fil rouge de la saison tournera autour de ça, pour comprendre. Pour comprendre pourquoi ce visage, pourquoi ce caractère alors qu'il a obtenu un nouveau set de régénération.


Timey-wimey Lady a écrit:

On dit que le fil rouge est Missy, cependant, j'ai l'impression d'être la seule à avoir remarquer que la fissure de la faille qui créé des radiations dans le Dalek a exactement la même forme que la faille par laquelle les Time lords essaient de passer ??? Certes, la faille est dans l'autre sens, mais lorsqu'on tourne son écran, il est difficile de s'y méprendre ! Je vois donc un fil rouge un peu plus complexe, à base de philosophie et d'histoire romaine (Marc Aurèle, Aristote, le Docteur qui a pris l'apparence de quelqu'un qui vivait à Pompéi...), mélangeant la personnalité du Docteur et ses erreurs passées (qui fait un arc avec Missy), mais aussi le questionnement sur le retour des Time Lords (reste à voir si on retrouvera les failles dans d'autres épisodes ! Je vais me refaire le premier pour vérifier qu'on n'en voyait pas une...).


Je pense que repartir sur une histoire de faille serait un peu gros car on a eu une histoire similaire en saison 5. Mais, il y'a un lien avec Pompéi. On s'éloigne de l'épisode là et je rentre dans le HS. Mais ma théorie sur l'épisode de la saison 4 et le fait de revoir Capaldi est la suivante: son personnage romain aurait du mourir avec l'eruption du Vésuve. Pompei était un point fixe, et le Doctor l'a modifié. Cela aurait pu créer un paradoxe.
_________________
Stuck between a girl and a box. Story of your life, ain' it Doctor ?
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Lun 1 Sep 2014 - 09:29    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek Répondre en citant

'faut que je le revoie cet épisode. Il passera sûrement mieux, vu que je n'ai aucune attentes dessus, et avec les sous-titres je comprendrai mieux.
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 1 Sep 2014 - 09:53    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek Répondre en citant

Roxy a écrit:

Nine, Ten et Eleven étaient globalement des personnages positifs, mais quand le sujet de la guerre du temps était amenée ils se refermaient sur eux mêmes en souvenir du choix terrible qu'ils ont fait. Là, Twelve sait qu'il n'a pas provoqué de génocide, et pourtant il est bien plus noir. J'aimerai comprendre les raisons qui le poussent à un tel cynisme. Au fond, il doit y avoir une explication, enfin je l'espère.

C'est en gros ce que disait Jalias la semaine dernière. Perso, je pense que ça peut s'expliquer justement par le fait qu'il est enfin débarrassé d'un énorme sentiment de culpabilité qui l'écrasait et le faisait se juger très durement (on sait tous que 10 et 11 se haïssent). Ce Docteur, à mon avis, ne se hait pas : c'est pour ça d'ailleurs qu'il se demande s'il est un homme bon, parce que justement il l'ignore : les deux précédents étaient persuadés qu'ils ne l'étaient pas. Du coup il a moins tendance à prendre chaque tragédie comme quelque chose qui est forcément de sa faute. Je pense aussi que son apparente froideur vient plus d'un gros problème de communication que d'une véritable indifférence : c'est un Docteur complètement "alien" qui semble incapable d'utiliser les codes sociaux de base (montrer du regret devant la mort de quelqu'un, même inconnu, par exemple).
Ou alors c'est parce que Moffat voulait un Docteur ultra cynique et puis c'est tout. Smile
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Makko
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2010
Messages: 785
Localisation: Quelque part dans le Temps ;)
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 1 Sep 2014 - 10:19    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek Répondre en citant

Mon retour sur BoT!!! Champagne et cookies pour tout le monde!!! ^_^

Et je vais déjà sans doute me faire des ennemis parce que mon avis sur l'épisode de cette semaine va être tranché...
Parce que si "Deep Breath" m'avait un peu mitigé, "Into The Dalek' est officiellement mon épisode de Daleks que j'aime le moins!
Parce que si y'a une chose que je déteste en particulier, c'est le RECYCLAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAGE paresseux d'idées déjà montrées dans la série!

Et aussi autre chose mais là, je tiens à dire a certaines personnes que c'est pas de l'acharnement ou de la mauvaise foi (compris Olio? ^_^)
STEVEN MOFFAT DOIT LÂCHER L'AFFAIRE!!!

Sérieux, le coup des personnes qu arrivent au "Paradis" dès qu'ils crèvent parce qu'ils ont faits confiance au Docteur, ça va commencer vraiment a me gaver façon saison 6!

Cela dit, un point à signaler: Capaldi joue juste, c'est indéniable mais j'aimerais vraiment que son Docteur ait une personnalité propre.... Parce que le coup du "suis je une bonne personne?", on nous l'a déjà fais maintes fois, Classics ou nouvelle série!!!

Enfin bref... je suis vraiment mitigé et je n'ai pas d'avis clair a donner a cet épisode... j’espère que les autres seront plus consistants.
_________________
Allons Y!!! ^_^
Revenir en haut
Rassilon
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2014
Messages: 31
Localisation: Paris
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 1 Sep 2014 - 13:16    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek Répondre en citant

J'ai du mal à avoir un avis sur Twelve car les deux premiers épisodes ne m'ont pas vraiment enthousiasmé, les scénarii étaient assez moyens, cela manquait de scènes marquantes (à part à la fin du 1) qui étaient fréquentes dans les autres saisons, en gros, aucun des deux épisodes ne m'a laissé sur le cul. On va dire que, pour l'instant, les épisodes n'ont pas permis de révéler toute la saveur et le potentiel de Twelve, duquel je ne sais pas encore bien quoi penser. Mais il y a suffisament d'épisodes pour régler cela.

Après, pour le côté sombre du Docteur, je me dis que c'est simplement la loterie de la régénération, chaque Docteur a son caractère, sa personnalité, ses émotions. Je ne pense pas qu'il faille s'interroger sur le pourquoi du comment, si ça a un rapport avec Gallifrey, etc.
_________________
Allons-y !
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Lun 1 Sep 2014 - 14:39    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek Répondre en citant

Le coté sombre du Docteur peut aussi s'expliquer par le fait qu'il a passé 900 p*tain d'années à se battre sur Trenzalore... C'est pas la Guerre du Temps, m'enfin c'est pas rien non plus...
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
Monsieur Tanuki
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2012
Messages: 1 054
Localisation: Ici et un peu là-bas aussi...
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Lun 1 Sep 2014 - 14:54    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek Répondre en citant

Bon c'est parti pour une review en vrac :

Pour moi , Into the Dalek est un plutôt bon épisode ( même s'il ne rentrera sans doute pas dans la liste des classiques ) qui vaut néanmoins d'avantage pour son sous-texte que pour son intrigue qui accumule des défauts de forme et de fond.

Introduction : The (Dalek ) Empire strikes back

S'il y a bien un point négatif concernant les Daleks dans la nouvelle série , c'est qu'à mes yeux ils n'ont jamais vraiment été employés de façon convaincante , à savoir comme les personnages terrifiants qu'ils sont censés être. A l'exception de Dalek ( qui était ma première rencontre avec les poivrières de l'espace) , je n'ai jamais eu l'impression qu'ils étaient représentés comme la menace décrite dans le texte dans les épisodes suivants.

Into the dalek me réconcilie avec cette idée donnée des Daleks. En effet , même si l'épisode ne présente au final qu'un nombre totalement limité de Daleks ( le vaisseau et Rusty) , le background développé est très intéressant. On assiste en effet en arrière plan à une véritable reconstruction de l'Empire Dalek , avec la mise en place d'une Résistance active totalement réprimée , ce que montre la scène d'introduction. Cela rend à mes yeux la menace bien plus crédible que les quelques Daleks survivants éparpillés au gré des épisodes et tentant de reconstituer leur grandeur passée. En tout cas je pense que le contenu de cet épisode ne dénoterait pas avec celui de la série d'audios Dalek empire écrite par Nick Briggs ( que j'ai commencé à écouter hier et qui prouve que les Daleks peuvent être une réelle menace lorsqu'ils sont bien utilisés et qu'ils ne servent pas de faire-valoir au Docteur)

Autre point , le fait de focaliser l'intrigue sur un seul Dalek permet lui-aussi de créer une certaine tension en concentrant la menace sur un seul individu ( les autres Daleks de l'épisode ne servant quant à eux qu'à mettre en valeur Rusty , à ce titre il est dommage qu'une scène de fin ait été coupée , j'y reviendrais plus tard). ce qui est bien plus efficace que de mettre en avant un grand groupe , à l'image de Dalek cela permet de montrer la menace individuelle que constitue un Dalek et permet au spectateur d'extrapoler la menace que constituerait un groupe de Daleks ( là où la série peine souvent à montrer cette menace lorsqu'un groupe est impliqué) . Du coup , on a ici un usage à mon sens convainquant des Daleks , même si cela mène à un recyclage d'idées déjà envisagée par la suite ( voir plus bas).

Who am I ? ( réminiscence de la phrase préférée de notre Lord Byron from Gallifrey)



Le questionnement sur l'identité du Docteur est loin d'être une idée nouvelle dans la série , tant dans l'ère Classics ( c'est même devenu un running gag concernant Eight , les scénaristes et écrivains semblent prendre un malin plaisir à lui faire perdre la mémoire) que dans la nouvelle série ( Ten qui se demande quel genre d'"homme" il est , la comparaison entre Nine et un Dalek ...). Pourtant les scénaristes semblent faire courir ce questionnement sur toute une partie de la saison ( si ce n'est la saison toute entière) . Dès lors on peut se demander l’intérêt d'un tel fil narratif ... qui pour moi fonctionne bien dans cet épisode.


Il apparait clairement qu'à l'image de Six en son temps , Twelve dénote clairement vis à vis de ses prédécesseurs. Dans la nouvelle série on n'avait jusque là que des incarnations à l'image positive malgré la blessure en eux causée par la Guerre du temps. On a ici un renversement total de cette image donnée à travers la nouvelle incarnation du Docteur : cette blessure a disparu et pourtant on a un Docteur beaucoup moins avenant ( son " She's my carer. She cares so I don't have to" est assez révélateur de ce fait , de même que sa façon de faire la leçon à Journey au début de l'épisode quant à la façon de demander un service) et beaucoup plus pragmatique ( il n'est pas du genre à s'attarder sur la mort de quelqu'un qui lui est inconnu , au point d'utiliser sa mort pour en éviter d'autres) . Ce qui semble être peu cohérent , au delà de toute considération vis à vis du changement de personnalité induit par la régénération , s'explique justement par la disparition de cette blessure. Je rejoins tout à fait l'avis de Tyr sur le sujet , à savoir qu'une fois la culpabilité engendrée par le génocide disparu , le questionnement sur le fait d'être ou non un homme bon devient nécessaire , car les précédentes incarnations ne considéraient pas l'être . Il y avait une certaine façon chez les précédentes incarnations de compenser cette culpabilité en se montrant humainement plus accessibles et tenter de cacher cette blessure sous de nouveaux rapports sociaux ( Rose qui apaise Nine sous bien des aspects est assez révélateur de ce fait). Sans cette blessure on a donc un Docteur moins socialement apte , car au final il n'a plus rien à compenser sur ce plan.

Quant à la comparaison entre le Docteur et un Dalek , je dirais que cette dernière a d'avantage de force que dans Dalek. Tout d'abord parce que la terminologie employée n'est pas la même. Nine se voit dire qu'il ferait un bon Dalek. Twelve quant à lui est selon Rusty un bon Dalek , ce qui est d'autant plus fort. En outre on a dans Into the Dalek un Docteur qui non seulement a le potentiel d'agir similairement à un Dalek , mais parvient aussi avec ses propres souvenirs et ressentis à retransformer un Dalek endommagé en ce qu'il était à la base , à la simple différence que sa haine est dirigée contre sa propre espèce au lieu de toutes les autres. On est donc dans un approfondissement du propos de Dalek plutôt que d'une simple copie.

Puisqu'on est dans le développement des personnages , parlons du petit nouveau , Danny Pink. Autant je n'ai absolument aucun problème avec le concept du personnage ( un ex-soldat victime d'un syndrome post-traumatique) , autant la façon dont cette caractérisation est mise en place est absolument grossière. Entre le "he's a ladykiller" , le gosse qui lui demande s'il a déjà tué des innocents et , pire du pire , Clara qui fait preuve d'un manque de tact monstrueux sous couvert d'une plaisanterie ( ce qui m'a foncièrement fait détester le personnage sur le coup) ; si on n'a pas compris qu'il est torturé par son passé de militaire c'est qu'il est temps de s'acheter des oreilles. Le postulat de départ aurait nécessité un traitement un peu plus en finesse pour être appréciable à mes yeux , mais je ne perds pas espoir de voir en Danny un personnage intéressant.

Le second élément qui m'a déplu concernant ce personnage est sa relation avec Clara. A la base j'ai déjà un problème avec le fait qu'il semblerait que le flirt soit nécessaire ces derniers-temps à la survie de la série , mais au delà de ça j'ai trouvé extrêmement dommageable que cet intérêt amoureux soit installé dès le début de la relation entre Danny et Clara , sans laisser le temps d'établir une autre forme de lien entre les deux .

Quant au développement de Clara , je ne suis pas certain de l'intérêt d'en faire un compagnon à mi-temps lorsque sa vie en dehors des voyages avec le Docteur est menée de façon aussi peu subtile. Mais lorsqu'elle est avec le Docteur , sa relation avec lui est plus intéressante qu'avec Eleven à mon sens. Le personnage est donc en demie-teinte à mes yeux , ce qui est déjà une évolution par rapport à l'indifférence qu'elle provoquait lors de la saison 7.

Et pour les autres personnages de l'épisode ... et bien je n'ai vraiment rien à en dire. Non pas car ils sont irréprochables mais surtout parce qu'ils sont totalement transparents. Encore un syndrome des dernières saisons qui à mon sens la plupart du temps ne parviennent pas à présenter des personnages secondaires dignes d'intérêt. Mais bon , de façon plus positive , ça fait toujours plaisir de voir Michael Smiley et Journey avait un potentiel intéressant hélas peu exploité au final.

Honey, I Shrunk the Doctor !


Hélas , si le questionnement sur le Docteur et le background de l'épisode sont assez convaincants , on ne peut pas dire autant de l'intrigue en elle-même qui accumule un lot d'éléments déjà vus ailleurs , et pas seulement dans la série , ce qui peut provoquer une certaine sensation d'ennui total et de prévisibilité ( je vais m'abstenir de lister les ressemblances d'ailleurs , sinon ça va augmenter de manière significative la taille de ce message). Bon point toutefois à la réplique du Docteur lorsqu'il voit le miniaturisateur qui prouve que le scénariste avait conscience de cet aspect patchwork. Par contre j'ai trouvé les raisons de soigner le Dalek même si tout à fait compréhensibles totalement mal amenées par le scénario.


Au delà de cet aspect déjà-vu , certaines scènes restent efficaces dans l'optique du développement des personnages. Ainsi , la mort du soldat désintégré par les anticorps du Dalek permet de mettre en exergue le côté détaché et pragmatique du Docteur , ainsi qu'un certain côté imprévisible de ce dernier ( j'avais pensé qu'il tenterait quelque chose pour le sauver mais au final il ne fait que se servir de sa mort comme d'un moyen d'assurer la survie des personnes restantes). De même , de nombreuses répliques bien cynique de sa part font à mon sens mouche.

Le fait d'introduire un bon Dalek dans l'intrigue même si déjà vu à de nombreuses reprises ( le paroxysme était pour moi une des meilleures scènes dans le premier Dark Eyes ) , reste tout à fait efficace car à l'image du Docteur qui sait au fond de lui qu'un Dalek bon ne saurait exister mais qui s'accroche à l'espoir infime que cela est possible, le spectateur est dans un état d'esprit similaire. Ce qui permet d'introduire de façon efficace l'idée qu'un Dalek bon peut exister même s'il est issu d'une anomalie au spectateur , ce que Clara fait remarquer au Docteur , développant ainsi la vision qu'on a des Daleks.

Mais au delà de ça rien de bien marquant dans les idées. On a tout de même un petit développement de l'anatomie Dalek à travers les décors qui se révèle intéressant même si au final peu employé durant l'épisode si ce n'est durant le final. Point rouge aux scène de combat qui sont déjà vues et sans âme et qui viennent couper l'intrigue au sein du Dalek.

Et parlons-en du final. Même s'il est très facile scénaristiquement parlant , il reste très intéressant au vu du développement du Docteur comme je l'ai déjà mentionné. Faire de Rusty un Dalek dans l'esprit mais qui est voué à la destruction de ses congénères est un parallèle certes déjà vu mais efficace quant à la personnalité du Docteur et son assimilation à un Dalek. Je regrette toutefois la coupe au dernier moment d'une scène où l'on voyait Rusty rejoindre le Vaisseau Dalek et s'auto-détruire à l'intérieur , réduisant ainsi le vaisseau en cendres. Non seulement cela permettait de mettre fin à l'intrigue concernant l'Aristotle , mais cela dressait un parallèle intéressant quant au fait que le Docteur serait prêt à se sacrifier pour mettre fin à la menace Dalek , comme le montre le finale de la saison 1 ( Nine était prêt à se tuer pour emporter avec lui la flotte Dalek mais ne l'a pas fait car il aurait causé la perte de la Terre en faisant cela) .

Enfin , on a de nouveau une scène du fil rouge qui peut faire écho à la scène d'introduction de l'épisode. Si le Docteur peut sauver in extremis quelqu'un en matérialisant son Tardis au dernier moment ( il a d'ailleurs appris que demander pardon plutôt que permission ça permettait d'économiser des régénérations , n'est-ce pas Eight ? Mr. Green) , alors il est possible que Missy ait employé un moyen similaire , ce qui ouvre des pistes intéressantes vis à vis de certaines théories imaginables.


En conclusion , l'intrigue de cet épisode a de forts relents de déjà-vu et de ce fait peut profondément ennuyer. Néanmoins , le développement des personnages en arrière-plan s'inscrit tout à fait dans la thématique de la saison et permet des développements intéressants sur le moyen/long terme. De plus le background est suffisament intéressant pour permettre à l'avenir des scénarios avec des Daleks employés de manière bien plus convaincante et terrifiante. Pour celui qui saura passer outre cette sensation de déjà-vu , Into the Dalek est donc un épisode honnête que je préfère à Deep Breath pour la simple raison qu'il développe autant de pistes en moins de temps , ce qui permet un rythme globalement meilleur.
_________________
Merci à la grande Dame Eleusys pour ce magnifique avatar .

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
maided
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2008
Messages: 612

MessagePosté le: Lun 1 Sep 2014 - 16:12    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek Répondre en citant

Bon alors cet épisode est plutôt sympa mais je sais pas pourquoi, il me laisse un arrière goût de pas assez ou de ça aurait pu être mieux.
Il y a trop de choses prévisibles, du déjà vu et du 'mais franchement cette scène est trop longue pour ce que ça veut dire'.
Je reviens pas sur les choses prévisibles et le déjà vu, ça a déjà été évoqué plus haut.

Pour la/les scènes trop longues, pour moi ce qu'on voit avec Clara à l'école et avec son collègue ben ça tombe à plat.Le plan sur la larme carrément inutile ("comment on montre qu'il est traumatisé par la guerre ?" "Ben Steven, facile on fait un long plan sur l'unique larme qui coule !" "Ah ouais, ça c'est bien et ça meuble !").
Je trouve toute cette partie limite WTF (limite hein) et pour enfoncer le clou quand le Doctor refuse la nouvelle postulante sous prétexte qu'elle est militaire, on sent que le sujet va revenir quand G.I. Joe va vouloir (ou que Clara va vouloir) monter à bord. Bref, là morf.

Concernant Capaldi, mon dieu que je l'ai aimé dans Deep Breath mais là je l'ai trouvé limite inexpressif. Je sais pas pourquoi mais dans cet épisode je l'ai trouvé fade (malgré les choses importantes montrées sur sa nouvelle personnalité).

Bon je suis peut être un peu dur avec lui et il va falloir que je revois l'épisode.

Là où je dois être un peu schizophrène c'est que globalement j'ai quand même bien aimé l'épisode et que je ne me suis pas ennuyé...si y a un psy dans la salle, je crois que j'ai besoin d'une thérapie.
_________________


"Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait." - M. Audiard - Les Tontons Flingueurs -
Revenir en haut
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 586
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 1 Sep 2014 - 17:01    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek Répondre en citant

Difficile de faire une critique aussi complète que certains d'entre vous (très intéressant à lire d'ailleurs). Globalement, j'ai aimé l'épisode. Je vais diviser ma critique, ça va être plus simple.
Ennemis et intrigue: Bien sûr le Dalek gentil est du déjà vu, mais c'était bien fait. J'aime ces Daleks, ils font peur. Après les Daleks de la saison 5 qui ressemblaient à des jouets pour enfants (donc pas crédibles du tout) ça fait du bien de revoir de VRAIS Daleks ! La miniaturisation c'est pas nouveau, mais c'est assumé. J'ai aimé me retrouver à l'intérieur d'un Dalek avec Clara et le Docteur. C'était intrigant. Je ne suis pas étonnée que le Docteur tente de guérir le Dalek, même s'il sait que ça le rendra de nouveau mauvais. J'ai trouvé ça très doctoresque d'ailleurs.

Le Docteur: J'adore ce Docteur ! Il a déjà dépassé Eleven dans mon coeur (dès le premier épisode). Contrairement à certain, j'ai adoré le passage où le Dalek dit au Docteur "you are a good dalek" j'ai trouvé ça glaçant et représentatif du personnage. Tous ceux qui ont vu les classiques savent que le Docteur n'est pas toujours très sympathique (même avec ses compagnons) alors son cynisme et son apparente indifférence ne m'ont pas choquée du tout, bien au contraire, ce côté de lui me plait. Sur ce je suis d'accord avec Monsieur Tanuki:

Monsieur Tanuki a écrit:
Il apparait clairement qu'à l'image de Six en son temps , Twelve dénote clairement vis à vis de ses prédécesseurs. Dans la nouvelle série on n'avait jusque là que des incarnations à l'image positive malgré la blessure en eux causée par la Guerre du temps. On a ici un renversement total de cette image donnée à travers la nouvelle incarnation du Docteur : cette blessure a disparu et pourtant on a un Docteur beaucoup moins avenant ( son " She's my carer. She cares so I don't have to" est assez révélateur de ce fait , de même que sa façon de faire la leçon à Journey au début de l'épisode quant à la façon de demander un service) et beaucoup plus pragmatique ( il n'est pas du genre à s'attarder sur la mort de quelqu'un qui lui est inconnu , au point d'utiliser sa mort pour en éviter d'autres) . Ce qui semble être peu cohérent , au delà de toute considération vis à vis du changement de personnalité induit par la régénération , s'explique justement par la disparition de cette blessure. Je rejoins tout à fait l'avis de Tyr sur le sujet , à savoir qu'une fois la culpabilité engendrée par le génocide disparu , le questionnement sur le fait d'être ou non un homme bon devient nécessaire , car les précédentes incarnations ne considéraient pas l'être . Il y avait une certaine façon chez les précédentes incarnations de compenser cette culpabilité en se montrant humainement plus accessibles et tenter de cacher cette blessure sous de nouveaux rapports sociaux ( Rose qui apaise Nine sous bien des aspects est assez révélateur de ce fait). Sans cette blessure on a donc un Docteur moins socialement apte , car au final il n'a plus rien à compenser sur ce plan.


Je trouve que Twelve a une certaine fragilité derrière son apparence plus dure et ça me plait. Je trouve qu'il est lui-même, il ne prétend plus être humain pour plaire à ses compagnons et je trouve que c'est une très bonne chose.

Clara et Pink: Clara est de mieux en mieux (mais toujours loin derrière Donna) ce qui est bon signe. Son personnage est de plus en plus étoffé et j'ai bon espoir qu'elle va finir par me plaire. Sa relation avec ce Docteur est intéressante, franchement mieux qu'avec Eleven.
Pink c'est dur à dire. Je pense que l'idée du soldat traumatisé est excellente, mais j'aurais préféré que ça se développe tranquillement. Le truc du ladykiller est tout à fait nul et hors contexte quant à moi. Ça on aurait pu s'en passer et pourquoi offre-t-il un entrainement militaire s'il est traumatisé? je ne comprend pas. Le flirt avec Clara je m'en doutais, mais ça ne m'empêche pas de détester. Pourquoi Moffat ressent-il le besoin de nous donner absolument un histoire d'amour ? Je ne pense pas que ce soit une nécessité pour garder son public ! La saison 4 à mon avis était la meilleure et il n'y avait pas de romance. J'espère juste qu'elle servira uniquement de background pour l'histoire personnelle de Clara et que Moffat ne la mettra pas en premier plan comme celle des Ponds. J'étais bien heureuse d'avoir un compagnon masculin éventuel à l'annonce de Pink, mais là, sachant que c'est ENCORE le boyfriend de la compagne (ou un truc du genre), et non un compagnon indépendant, j'ai désenchanté. Dommage car le personnage a du potentiel.

La finale: Missy encore. Elle semble effectivement rassembler ceux qui se sont sacrifiés pour le Docteur, mais dans quel but ? lui rappeler qu'il n'est pas a good man ? le culpabiliser ? (le genre de chose que le Maître ferait). C'est intrigant. Est-ce que tout cela a un rapport avec Gallifrey ? Àprès tout, à la fin de the day of the Doctor Moffat nous fait espérer le possible retour du Docteur sur Gallifrey. Missy fait peut-être partie de la CIA des timelords et "espionne" le Docteur, qui sait ? donc à voir.


Dernière édition par Ithyl le Lun 1 Sep 2014 - 17:11; édité 1 fois
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 1 Sep 2014 - 17:05    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek Répondre en citant

Oh, un gros pavé en plusieurs parties! Bravo Monsieur Tanuki, on va conquérir le mooooooonde! Smile

Sinon, j'ai oublié de parler d'un détail qui m'a beaucoup fait rire: la BBC en général (et pour Dr Who en particulier) est accusée fréquemment de gauchisme par ses détracteurs (en tant que chaîne payée par le public, elle se doit d'être neutre). Moffat, ce sacré troll, a visiblement décidé d'en rajouter une couche en montrant Clara en possession du Guardian, le journal "gauche bobo" du royaume uni. Allez, plus qu'à nous montrer un méchant avec le daily mail et on aura la totale. Smile
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Koss
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2011
Messages: 23
Localisation: In the Tardis
Masculin

MessagePosté le: Lun 1 Sep 2014 - 18:04    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek Répondre en citant

Ah ben voilà ! Vous voyez quand vous essayer de faire un épisode "visuellement joli", vous y parvenez !


Car franchement à part ce très grand moment d’incrustation écran du Docteur face au Dalek qui fleure bon les années 60, l'épisode se tient très bien graphiquement. On est à des années lumières de l'épisode précédent et de ces faux-raccords en veux-tu en voilà !


A part ça, l'épisode est très très classiquement classique. Ce genre de truc que tu as déjà vu 30 fois avant avec Docteur Who et qui nous laissait déjà la 20ème fois. Sauf que là, y'a deux trucs en plus :

- L'opposition Clara - Doctor. La très bonne idée de cette saison, c'est de joindre au Docteur une compagne qu'il n'aime plus. Je crois même qu'il ne l'a jamais aimé. Elle l'intéressait avant lorsqu'elle représentait un mystère attirant, mais plus maintenant. Maintenant, elle le contredit, le rabroue, et le critique. Pour l'instant, il la tolère sans doute en respect pour le passé et probablement car elle lui apporte des solutions. Mais, il m'est avis que ce mince fil de confiance pourrait bientôt se rompre.

- Dark Docteur. Alors là, ça surpasse tout ce qu'on avait vu auparavant. LA scène où le Docteur "laisse mourir" une fois de plus un de ces suivants est véritablement glacial. Le neuvième Docteur est largement surclassé et on a l'impression qu'absolument rien ne procure de joie ou d'espoir chez Capaldi.

Sur ce point, j'ai l'impression franchement de voir une transposition de "A Killing Joke", comic d'Alan Moore à l'écran. Dans cette ouvrage, Moore ré-invente le passé du Joker en l'opposant à celui de Batman. On comprend au fil de la lecture que ces deux célèbres antagonistes ne sont - en réalité - que deux facettes d'une même pièce et que sans l'un, il n'y a pas d'autre.

C'est la même chose ici : "You're a better Dalek than me". Sans Docteur, pas de Daleks et vice-versa.



Rien que pour cette idée (pas neuve bien sûr, mais brillamment ré-inventé), l'épisode mérite largement le détour.
_________________
It's bigger on the inside ...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:23    Sujet du message: [8x02] Into The Dalek

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 8 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 3 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com