Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[8x04] Listen
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 8
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hekmil
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2013
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 18:43    Sujet du message: [8x04] Listen Répondre en citant

Déjà je propose qu'on arrête de donner notre avis à tous car il sera forcément différent et (désolé) inutile parceque voilà et aussi qu'on se concentre sur ces questions qui me paraissent le plus important de parler à propos de cet épisode :

Magestik a écrit:


Questions sur le "monstre" de l'épisode :
  • Qui a écrit Listen sur le tableau au début ?
  • C'était qui dans la chambre de Dan ?




- Les deux questions sont lié et je vais y poser mes hypothèses, soit le doctor "traumatisé" par cette peur du noir et le listen de clara à la fin, créera une vraie créature, invisible et toujours présent enfin voilà ce que l'épisode présente en intro et donc on a pas plus d'info dessus, soit autre hypothèse le doctor à tout inventé, il a écrit de Listen, la créature n'existe pas vraiment où bien même c'est le doctor enfant qui fait peur à tout les terriens sans familles et tout (après tout c'est de la SF on peut se poser des questions et y répondre comme ça même si je vois pas comment il serait allé sur la terre en étant enfant) bref à creuser.

Magestik a écrit:


Question sur la rencontre entre Clara et le Docteur jeune :
  • Pourquoi Clara se retrouve dans la grange en faisant le lien avec le TARDIS ? Surtout qu'à ce moment là elle dit à Orson de pas sortir parce qu'en gros dehors il y a potentiellement Orson vu qu'elle est censé rencontrer quelqu'un de sa Timeline. Le Docteur fait partie de sa Timeline (enfin je veux dire au sens familial) ?
  • Qu'est-ce qu'elle raconte au Docteur en disant qu'il reviendra dans cette grange et qu'il ne faudra pas qu'il soit méchant ou qu'il ait peur ? Elle sait déjà comment ça va se passer donc pourquoi elle lui dit ce qu'il va devoir faire ? Et quel est le rapport entre sa peur du noir et ce qu'il fera plus tard ?
  • Les "parents" (j'imagine) disent qu'il s'enfuit toujours dans cette Grange. La mère dit qu'elle va laisser la porte de la maison ouverte pour qu'il puisse rentrer ... la maison est donc censé être à côté de la grange. Mais dans la scène avec le War Doctor on voit pas de maison ?
  • J'ai vu beaucoup d'entre vous parler de paradoxe ? Est-ce que ça a une influence sur le futur du docteur ?
  • Et est-ce que c'est en lui prenant la cheville qu'elle créé cette peur universelle ? Pourquoi il ne se rappelle pas de ça en étant vieux ?




Ces questions là sont plus corsé :/
Pour la première elle est un peu inutile (pour moi hein) car apparament Clara sera lié à Danny/Rupert avec un peu de crac crac on aura => Orson (juste pour dire qu'un descendant n'a pas la même gueule que c'est grand parents !! sinon on serait tous pareil x') mais bon :p) et du coup clara partage la ligne temporelle de Dan parceque le mariage c'est au dessus des loi du temps (c'est une blague je sais bien :p) et aussi clara est lié au doctor depuis qu'elle le connait et encore plus depuis Name parceque bon elle traverse un peu toute sa time line ^^.
Aucun rapport elle reconnait juste la grange et elle compare ce moment avec celui du Moment et en gros il faut être fort dans c'est moment et du coup le War doctor revient dans cette même grange parce qu'il a surement pris confiance en lui après le discours de clara (l'importance de clara over9000)
La je suis sur le cul :/ car tu as raison c'est la même grange mais il n'y a rien, soit le bâtiment est loin soit en quelques siècles il n'est plus (enfin bon la grange à l'air davoir vécu et pas très solide :/) aussi pour la grange je penche qu'elle n'est pas sur gallifrey mais sur une colonie et que les "parents" sont des gallifeyens/colons et que ce ne sont pas des time lords, mais la je ne suis pas très qualifié pour répondre :/
Pour la question sur le paradoxe explique toi mieux parceque des paradoxes ien a un paquet ^^
Et pour la dernière oui c'est sur si on revient à mon hypothèse du début, il aurait projeté ca peur dans tout les enfant/vieux terriens (aussi, pourquoi avoir peur d'un truc qui te fait une morale réconfortante après ? xD) Si il ne s'en rappelle pas ba... c'est dis dans l'épisode ^^ personne ne ce souvient de ses rêves et tout enfin je vais pas te redire ça parce que tu as la réponse servis sur un plateau ^^

J'espère avoir aidé Smile en mettant mon propre point de vu Mr. Green
Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 18:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Magestik
[En Rehab' avec John Hart]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2010
Messages: 296
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 19:50    Sujet du message: [8x04] Listen Répondre en citant

Ah ok merci à tous. !

Je viens de me rendre compte qu'en fait j'ai compris plus au moins autant que tout le monde ... c'est juste qu'il ya plein de trucs non résolus à la fin de cet épisode ^^

Faudra que je le re-regarde parce que je sais pas ce que c'est mais moi y'a vraiment un truc qui me choque dans la scène finale de cet épisode ! Et c'est bien la première fois que j'ai l'impression de pas avoir "aimé" un épisode de Doctor Who (sérieusement, chaque semaine y'a des gens qui aiment pas les épisodes mais moi j'aime toujours ... cette semaine j'ai l'impression que c'est l'inverse ^^)

Je vais essayer de le revoir cette semaine et je viendrai poser d'autres questions si y'a d'autres trucs qui m'échappent !
Revenir en haut
KingofBelgium
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2014
Messages: 53
Masculin

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 19:55    Sujet du message: [8x04] Listen Répondre en citant

Perso, j'ai adoré le point de départ et surtout la fin, mais j'ai été déçu par le milieu de l'épisode. Je ne vois pas pourquoi faire intervenir le descendant de Danny Pink, au lieu de "simplement" se rendre à la fin de l'univers, et j'ai été un peu déçu par le fait que cette idée géniale de la créature invisible mais toujours présente a été balayé comme cela. Par contre, pour la fin, j'étais vraiment sur le cul dès que j'ai entendu "Seigneur du temps" ! J'ai bien aimé le fait également que ce soit la même grange que celle du Jour du Docteur, sympathique clin d'œil, par contre, je ne suis pas sûr qu'il s'agisse du Docteur enfant... il pourrait s'agir du Maître ou de Missy, qui pourrait correspondre à la description de la créature que fait le Docteur au début de l'épisode; et qui donc serait toujours présente au côté de celui-ci ( d'où le "Listen" sur le tableau ou les victimes récupérés des 2 premiers épisodes )
_________________
Revenir en haut
malikay
[En Rehab' avec John Hart]

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2011
Messages: 276
Localisation: Montpellier
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 20:33    Sujet du message: [8x04] Listen Répondre en citant

hekmil a écrit:
Déjà je propose qu'on arrête de donner notre avis à tous car il sera forcément différent et (désolé) inutile



Non, justement ce topic est fait entre autres pour donner son avis, justement personne n'aura le meme et c'est bien ca qui est interessant car d'autres on peut etre vu des choses qu'on avait manquer par exemple
_________________
La signature n'est pas disponible pour le moment, veuillez laisser un message après le bip sonore
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 20:39    Sujet du message: [8x04] Listen Répondre en citant

Je plusoie, malikay. L'intérêt du topic est avant tout de donner notre avis. Il y a un autre topic pour les théories si c'est ce qui vous plait le plus.^^


8x04 Listen
"What's that.. in the mirror.. or the corner of your eye..?
What's that footstep following, but never passing by?
Perhaps they're all just waiting. Perhaps when we're all dead.
Out they'll come a' slithering from underneath the bed.



Petite curieuse que je suis, comme chaque semaine, j’ai jeté un œil aux « spoiler free reviews » de certains journaux (tout en me tenant à l’écart des vrais spoilers bien sûr). Je m’étais donc fait comme chaque semaine une idée de l’épisode à venir : d’après ce que j’avais pu lire, il s’agissait d’un stand alone effrayant avec un élément profondément « game changing » propre à diviser le fandom… Bon ben, un sur trois, c’est pas si mal ; j’ai fait des scores bien pires pour la plupart de mes théories.^^ Voyons donc ce qui péchait dans mes trois à-priori


I. Un stand alone?

Bon, sur ce point je me suis peu trompée ; c’est sans aucun doute l’épisode le plus stand alone que nous ayons eu jusqu’à présent dans cette saison au fil rouge pourtant peu envahissant. Cela dit, j’ai tendance à penser qu’un véritable stand alone est un épisode qui pourrait être placé sans problèmes de cohérence à n’importe quel endroit de la saison (ou même des différentes saisons d’un même Docteur) et n’apporte RIEN à l’intrigue générale ou à la caractérisation progressive des personnages, ce qui est rare (pour moi ce sont surtout les épisodes où le cast principal prend beaucoup de recul, comme Blink par exemple, qui peuvent être de vrais stand alone). Ici, certains éléments importants sont tout de même traités.

Certes, pas de Missy et de terre promise cette semaine (pas même une vague évocation, j’ai guetté^^) mais j’ai tendance à penser que la raison de la quête du Docteur cette semaine (élucider ce qui s’avère être une de ses peurs d’enfants) touche un peu au fil rouge introduit dans Deep Breath, lorsque le tout nouveau Docteur dit vouloir faire quelque chose pour corriger ses erreurs. On peut estimer qu’il cherche ici à corriger ce qu’il prend pour un défaut, cette peur irrationnelle datant de son enfance, en prouvant qu’elle n’a justement rien d’irrationnel.

Mais surtout l’épisode continue ce que la saison a pour l’instant à mon sens très bien réussi à faire : nous dévoiler progressivement le caractère de ce nouveau Docteur. Les deux premiers épisodes appuyaient sur son aspect « dark », plus dû à une forte incapacité à communiquer avec les autres qu’à un réel assombrissement du personnage, le troisième a fait le choix judicieux de nous rappeler que le Docteur est également un personnage drôle et parfois immature, celui-ci poursuit le travail de caractérisation en renforçant les points évoqués précédemment.

“You said you had a date. I thought I’d better hide in the bedroom in case you brought him home.” Si une phrase résume l’incapacité de ce Docteur à comprendre les humains, c’est bien celle-ci. Eleven avait eu du mal à réaliser que Amy et Rory avaient probablement fait des galipettes durant leur nuit de noce mais je pense que même lui aurait réalisé que la chambre à coucher n’est pas le meilleur endroit où se cacher si on veut éviter de croiser un jeune couple dont le premier rendez-vous s’est bien passé. Laughing

Je passe sur les innombrables piques sur le physique pourtant fort avantageux de Clara, qui montrent une totale méconnaissance des canons de beauté humains, mais tout est clairement fait pour nous montrer que le « grey-haired stick insect » qu’est notre nouveau Docteur est un alien dans tous les sens du terme (il suffit de regarder ses mains, je suis sûre qu’un humain ne peut pas les tordre comme ça : si ?^^). Que j’aime cet aspect de Twelve ! Franchement, n’est –il pas adorable à tenter d’éviter le câlin de Clara ?

L’aspect « professeur » qui m’avait déjà frappée dans l’épisode 2 au moment où il apprend la politesse à la jeune militaire est également repris ici ; entre le passage avec la craie (moi aussi je n’arrête pas de la faire tomber mais je peux vous assurer qu’il n’y a pas moyen qu’elle ne se soit pas cassée à cette hauteur !), la toute nouvelle appréciation du Docteur pour le café (drogue reconnue d’utilité publique par l’Education Nationale) et l’aspect général de Twelve, vous n’allez pas me dire que ce Docteur n’est pas un collègue !^^. Même son manque de patience pour les enfantillages est assez typique du métier (« Once upon a time... the end. Dad skills »). Vu l’âge de l’interprète, cet aspect de Twelve me semble assez judicieux : soyons honnêtes, il ne serait pas aussi crédible que Matt Smith en footballeur amateur.

Mais je suis surtout rassurée de voir que le coté très « gamin » du Docteur, déjà évoqué dans l’épisode précédent, est toujours là. C’est pour moi un aspect du personnage absolument incontournable et il n’était pas évident que Capaldi, tout bon acteur qu’il soit, puisse le retranscrire correctement. Je suis donc rassurée, il est tout aussi crédible en grand gamin à la face ridée que Matt Smith en vieil homme à l’aspect enfantin. Nous en avons déjà un aperçu lorsqu’il cherche Charlie dans tous les livres ("Really? Well that's a few years of my life I'll be needing back ! ») mais c’est également explicable autrement que par la puérilité du personnage: après tout, River nous avoue en saison 5 que le Docteur est le “good wizard” de tous les contes.

En revanche, le doute n’est plus possible lorsqu’il annonce son plan pour que la mystérieuse apparition ne les attaque pas : ne pas le regarder ! Si ça ce n’est pas une réaction de gosse, se mettre métaphoriquement la tête sous la couverture en espérant que le croquemitaine s’en aille ! Ce n’est à mon avis pas un hasard si Clara, qui joue clairement le rôle de l’adulte responsable dans ce « couple », est celle qui au contraire part sous le lit et demande à l’enfant de la rejoindre pour prouver qu’il n’y a rien d’effrayant : ceci est une réaction adulte « normale », le Docteur en revanche a la réaction d’un enfant.

Parlons donc de Clara. Je suis convaincue, bien que n’ayant que survolé les reviews, que certains seront fort agacés de l’importance du personnage dans l’histoire : après tout, elle est encore une fois à l’origine d’un aspect important du Docteur. Je comprends complètement cette réaction, que j’ai d’ailleurs souvent partagée : Moffat a une tendance agaçante à faire des personnages féminins surpuissants qui dominent le Docteur au moins à un moment et parfois le définissent (River Song, Amy, la prêtresse dont le nom m’échappe toujours…). Cela dit, je trouve que pour cette saison au moins, l’idée est bien amenée.

Clara est avant tout une « maman » : que ce soit dans son rôle de nounou dans l’Angleterre Victorienne ou dans celui de prof dans le monde actuel, elle est une protectrice chargée de faire « grandir » des êtres immatures. Or, quelle que soit son incarnation, le Docteur EST en partie immature, c’est ce qui fait une grande partie de son charme. Le coté très directif de Clara est donc parfaitement explicable (outre le fait que ce soit visiblement une égomaniaque^^) et son “Do as you are told!” lorsque Twelve proteste qu’il n’accepte pas les ordres sonne donc parfaitement bien, de même que le fait que ce dernier obéisse sans hésiter.

Clara n’arrête d’ailleurs pas de rabrouer ce pauvre Docteur (qui ne cesse cela dit de dénigrer son physique de rêve, ce qui est là aussi assez enfantin^^) ! « Could you make this any more surreal? » grommelle-t-elle lorsqu’un astronaute apparait lors de son premier rendez-vous. « We came all the way to the end of the universe because of a nursery rhyme?” demande-t-elle avec incrédulité lorsqu’elle réalise pourquoi le Docteur l’a amenée à la fin de l’univers. Bref, elle joue à merveille le rôle de l’adulte exaspérée devant les délires de l’enfant génial mais profondément immature dont elle a la charge.

En bonne « maman », elle empêche aussi ledit enfant de se prendre trop au sérieux « The last man standing at the end of time. I always thought that would be me” soupire ce Docteur qui (accent écossais oblige ?^^), semble assez enclin à la mélancolie : « Not a competition!” réplique-t-elle sèchement. C’est un moyen ma foi fort efficace de rendre le Docteur un peu plus modeste concernant son rôle dans le destin de l’univers.^^ Suis-je d’ailleurs la seule à penser qu’à travers ces paroles souvent un peu sèches, Clara contrôle non seulement l’égo du Docteur mais celui de l’autre « grumpy Scott » de la série , le showrunner ? Moffat a plein de défaut mais on ne peut pas nier qu’il a un certain goût pour l’autodérision et le « Do you come with your own mood lighting 'cos frankly the accent is enough » de Clara est pour moi aussi bien pointé vers Moffat que vers le Docteur. Il est pi rassurant que le showrunner soit encore capable de se remettre en question malgré ses succès récents en matière de récompenses.

Je ne peux pas éviter de parler du premier rancart de Clara mais franchement, que j’aurais aimé l’éviter. C’est pour moi le moment le plus physiquement douloureux de l’épisode. Oui, Clara reste parfaitement dans sa caractérisation en répondant sèchement à la moindre attaque (-"Water for the table?"-"Don't you worry, he'll probably dig for it!"). Oui, il est important d’introduire le personnage de Danny et il faut admettre que c’est amené cette semaine de manière bien plus intéressante et subtile que lors de l’épisode 2… mais j’avoue avoir fait avance rapide plusieurs fois durant ces scènes. Je déteste les sitcoms et je ne supporte pas que les personnages de mes séries se ridiculisent : j’admets donc que l’épisode a rempli son cahier des charges pour introduire Pink de manière plus satisfaisante que lors de Into the Dalek tout en annonçant qu’il est d’ores et déjà intimement lié à la timeline de Clara mais j’ai néanmoins détesté ces passages. On ne contrôle pas ses goûts.



II. Effrayant?

Right now, you could run faster and you could fight harder, you could jump higher than ever in your life and you are so alert it's like you can slow down time. What's wrong with scared? Fear is a superpower.

Bref, cet épisode est clairement un stand alone au sens propre du terme mais remplit néanmoins un rôle important concernant la caractérisation du Docteur et de sa compagne. En revanche, est-il aussi effrayant que les reviews me l’avaient vendu ? J’ai 31 ans et je suis amateur de films d’horreur, j’admets donc tout à fait ne pas être le public le plus facile concernant cet aspect mais je dois dire que pour ma part cela n’a pas fonctionné.

En lisant le résumé (vague) de l’épisode, j’admets avoir craint que Moffat n’abuse encore une fois de ses tics d’écritures, particulièrement visibles dans ce type d’épisodes. Il ne les évite pas totalement bien sûr : après le « don’t blink » des anges pleureurs et le « don’t look away » des Silents nous avons le « don’t look » qui manquait à la collection et le coup de la comptine effrayante est un trope surexploité, mais je dois néanmoins admettre ne pas avoir été submergée par les moffatismes, les facilités d’écriture venant plus du genre de l’horreur que des spécificités du show runner. Cela dit, je n’ai tout simplement pas eu peur.

Est-ce parce que je fais partie de la minorité qui n’imaginait pas le monstre sous son lit étant enfant (je dormais sur un matelas par terre) mais au plafond ? Est-ce parce que les scènes inquiétantes sont au fond relativement courtes ? Je n’ai en tout cas pas eu le moindre début de frisson, ce qui est bien dommage. Je dois cependant reconnaitre que l’épisode a l’intelligence de ne jamais montrer en gros plan les aspects inquiétants, c’est un B-A BA de l’horreur qui a au moins été bien assimilé.

L’épisode ne manque néanmoins pas d’intérêt de ce côté-là, en particulier parce qu’il est probablement le meilleur exemple du genre fantastique que la série nous ait jamais offert. Vu que ce genre est au programme de français en 4eme, je ne vais pas hésiter à l’exploiter à fond : je n’ai donc clairement pas perdu mon temps.^^ Pour ceux dont la 4ème est loin, je rappelle que le genre fantastique « se caractérise par l’intrusion du surnaturel dans le cadre réaliste d’un récit et se distingue du merveilleux par l'hésitation qu'il produit entre le surnaturel et le naturel, le possible ou l'impossible et parfois entre le logique et l'illogique. » Cet épisode est loin d’être le premier à surfer sur le thème de l’horreur mais il est certainement celui qui réussit le mieux à garder l’ambigüité propre au fantastique entre ce qui est réel et ce qui est surnaturel.

L’épisode prend en effet bien soin de nous offrir une explication rationnelle pour chaque moment inquiétant. La craie peut être tombée car le livre est incliné, le Docteur peut avoir écrit le « listen !» et ne pas s’en rappeler (comme le dit Clara, c’est bien son genre même sans compter le fait qu’il puisse s’agir d’un « moi » du futur^^), la forme sous la couverture peut être un enfant de l’orphelinat, les bruits dans la station à la fin de l’univers peuvent être dus aux tuyaux et le traumatisme enfantin du Docteur s’explique par le fait que Clara lui ait réellement tenu la jambe… mais néanmoins le doute persiste ! La forme enfantine sous la couverture est vaguement aperçue par le spectateur et semble inhumaine (sans compter que je connais peu d’enfants qui feraient une blague alors qu’il y a dans la chambre de la « victime » des adultes qui ne sont pas censés y être) et les bruits de la station semblent vraiment être quelqu’un qui tape à la porte. De plus, rien n’explique le fait que le « rêve » des mains qui happent les chevilles soit aussi récurrent.


L’épisode semble dès le début pousser vers une explication rationnelle (un des premiers mystères, la disparition du café, est dû à la gourmandise du Docteur^^) mais il est fort possible que Clara se soit trompée et que le « monstre » existe bel et bien même si c’est elle qui est à l’origine du traumatisme personnel du Docteur. Le doute persiste et c’est ce qui en fait un épisode très réussi du point de vue fantastique même s’il est pour moi décevant du point de vue de l’horreur. On ne saura donc pas avec certitude si la peur du Docteur, dont la cause est « naturelle », était rationnelle ou pas : cela me rappelle fort la réplique du 10ème Docteur sur les Vashta Nerada : « Almost every species in the universe has an irrational fear of the dark. But they're wrong. Because it's not irrational. »




III. Un épisode « game changing » et qui divise ?


Alors oui, je ne doute pas un instant que cet épisode va diviser les fans. Le fandom Doctor Who est probablement le plus facile de tous à diviser, c’est dû à la fois à la longévité de la série (les fans « anciens » et « modernes » aimant souvent des choses différentes) et au fait que le cast et les scénaristes changent régulièrement (ce qui rend le « C’était mieux avant » trèèèèèèèèès facile Smile ). Dans une pièce contenant 2 fans de Doctor Who il y a au moins trois avis différents, c’est bien connu. Comme à chaque fin d’épisode, je suis allée survoler Gallifreybase et le fandom british et j’ai en effet vu (à fort petite dose heureusement) la SEULE critique que je ne supporte pas : « Moffat a osé cracher sur la mythologie de la série en touchant à l’enfance du Docteur ! »

Alors NON, juste non ! On peut reprocher énormément de choses à Moffat (et même en tant que fan de son travail j’ai une bonne liste de doléances^^) mais pas ça ! C’est dans la nature même de Doctor Who de changer très régulièrement (de cast, de scénaristes mais aussi de mythologie) et tous les showrunners s’y sont essayés. RTD a COMMENCé la nouvelle saison en « détruisant » Gallifrey puis a changé l’histoire du Master en y intégrant un traumatisme dû aux manigances du Conseil. Que dire aussi du 7eme Docteur dont la caractérisation « godlike » sous-entendait qu’il était bien plus qu’un simple time lord ? Du 4ème Docteur qui de rebelle passe à lord president des time lords ? Une compagne qui influe sur la timeline du Docteur n’a rien de choquant pour moi, Moffat s’y était déjà essayé à la saison précédente lorsqu’il fait en sorte que Clara soit celle qui conseille le TARDIS au Docteur.

Le Docteur a une « peur » irrationnelle qui l’a défini et explique le fait qu’il « courre » depuis 2000 ans et qui serait en partie due à Clara ? Pourquoi pas ! Si on apprend plus tard que les goûts vestimentaires déplorables de Six sont dus à une engueulade avec Jack Harkness qui a refusé de le conseiller, je dirai amen. Nous sommes dans une série sur le voyage temporel, il est ridicule de râler sur le fait que le futur puisse influencer le passé. Le fait que le Docteur haïsse les armes pourrait être en partie dû au fait que Clara lui ait offert un « super héros » qui n’a pas d’armes ? Qu’importe, l’essentiel reste que notre Docteur soit probablement un des seuls héros de télévision à se balader sans armes et à les dénigrer tout le temps. C’est en plus un juste retour des choses puisque ledit Docteur a utilisé le même jouet (étrange qu’il ne l’ai pas reconnu^^) pour influer sur le futur de Ruppert/Dan.

Bref, j’ai aimé ce léger (on a eu bien pire^^) timey wimey et je ne comprends franchement pas en quoi il peut être « game changing » même si je suis sûre qu’il aura divisé ; les goûts alimentaires du Docteur suffisent à diviser ce fandom, il y a actuellement un topic sur gallifreybase pour protester sur le fait que le Docteur soit désormais plus café que thé ! Laughing


Pour conclure, je ne ferai hélas pas partie cette semaine de ceux qui ont adoré l’épisode : le coté effrayant m’a totalement échappé et les parties « sitcom » ont pour moi cassé le rythme. Je ne ferai certainement pas partie non plus de ceux qui le dénigrent : la plupart des aspects que je lui reproche viennent de MON ressenti et ne sont pas dus à des erreurs scénaristiques et j’ai de toute manière pris comme chaque semaine un grand plaisir à regarder évoluer ce délicieux 12ème Docteur et à écouter les dialogues plein d’humour. Je dirais que pour l’instant cette 8ème saison ne m’a pas encore offert un épisode qui me transporte complètement mais ne m’a en revanche jamais déçue, c’est bien mieux que la saison précédente de ce coté-là . J’attends la suite avec impatience.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Eternien
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mai 2010
Messages: 135
Localisation: Dans l'espace
Masculin

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 21:11    Sujet du message: [8x04] Listen Répondre en citant

Mouais, moyen, en fait le coté effrayant de l'épisode vient juste du fait qu'on ne sait pas quel est cet bestiole mystérieuse qui fous les jetons et du coup cela amène une espèce de frissons bien connus de ceux qui ont l'habitude de regardes des films d'épouvantes (mention spéciale pour la scène dans la chambre du gamin Pink) mais hélas tout ça tombe un peu à l'eau et finis en une sorte d'anti-climax, vus qu'à ce que j'ai compris c'est qu'en fait il n'y a jamais eut de bestioles, donc d'épisode potentiellement très bon celui ci chute à moyen presque bof, c'est dommage.
Revenir en haut
titia
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2014
Messages: 65
Féminin

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 21:45    Sujet du message: [8x04] Listen Répondre en citant

Tyr a écrit:


En revanche, le doute n’est plus possible lorsqu’il annonce son plan pour que la mystérieuse apparition ne les attaque pas : ne pas le regarder ! Si ça ce n’est pas une réaction de gosse, se mettre métaphoriquement la tête sous la couverture en espérant que le croquemitaine s’en aille ! Ce n’est à mon avis pas un hasard si Clara, qui joue clairement le rôle de l’adulte responsable dans ce « couple », est celle qui au contraire part sous le lit et demande à l’enfant de la rejoindre pour prouver qu’il n’y a rien d’effrayant : ceci est une réaction adulte « normale », le Docteur en revanche a la réaction d’un enfant.

.


La réaction d'un enfant sans doute en tout cas une réaction que je n'ai absolument pas comprise. A la base il me semblait que le but de son p'tit voyage, c'était découvrir ce qu'il y avait sous le lit, le qui-comment-pourquoi et là hop surtout on ne regarde pas, on ne lui parle pas, on fait comme s'il n'existait pas. Alors que dans le vaisseau c'est tout l'inverse, c'est beaucoup plus inquiétant mais nan je veux savoir à tout prix. Très logique docteur. Bref j'ai pas tout capté. A moins qu'il ne voulait pas être déçu s'il avérait que c'était bien tout simplement un camarade de Dan, ce qui aurait démonté toute sa théorie de créature-cachée-et-pourquoi-pas-omniprésente et de tentative de rationnaliser ses peurs d'enfants persistantes. Et accessoirement aurait perdu la face, chose qu'il n'aime pas du tout.
Revenir en haut
Koss
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2011
Messages: 23
Localisation: In the Tardis
Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Sep 2014 - 02:49    Sujet du message: [8x04] Listen Répondre en citant

Putain de merde Moffat...

Tu sais que j'ai douté de toi Steven. C'est le problème de tout artiste ou créateur d'art : se réinventer. Dans la majorité des cas, au bout de 10-15 ans, un artiste a tout dit, tout épuisé. Steven Moffat, scénariste depuis le milieu des années 90, se trouve dans cette situation : il tourne en rond. On connait tous les tics, les punchlines, les objets et les gadgets de ce bon vieux Steven. Vous avez vu les épisodes comme moi, vous savez comment il fait.

Mais je crois que tout artiste se doit d'avoir un dernier tour avant de quitter la scène. Un dernier instant où il déverse sa magie qui - avec du recul - explique l'ensemble de son œuvre.

Ce moment, c'est "Listen". Doctor Who version 2005 a toujours eu ce coté extrêmement mystérieux qui m'a toujours attiré. Sa construction en non-dits et creux permanents. Rien n'était clair et tout était à éclaircir. Et des épisodes éclairants, oui, il y en a eu : Bad wolf,, The Last of the time lord, Silence in the library / Forest in the dead, Midnight, The God Complex, A Cristmas Carol, The Day of the Doctor et bien sûr The Doctor's Wife. Désormais, le chemin était plus clair et après 8 saisons, je parvenais à voir à travers l'obscurité.

"Listen" apporte la dernière pierre à Doctor Who, version 2005. Oh oui bien sûr la série n'est pas terminée et des aventures, il y en aura bien d'autres. Mais rien, pour moi, ne sera plus comme avant. La dernière réponse (que je suspectais depuis fort longtemps déjà) m'a, en effet, été apporté : "Fear makes companions of us all." Et ça explique TOUT. Je crois fortement que chacun des Docteurs est un ensemble. Il n'a pas des personnalités, il n'en a qu'une, qui subit des variations. Chacun des moments où le Docteur (pris dans son ensemble) a douté, s'est agacé, s'est énervé, emporté, a fustigé tout et n'importe quoi,... Bref, tous ces moments où il a quitté sa bonté naturelle et sa sur-joie permanente, sont expliqués par "Listen".

C'est la dernière clef dans le jardin secret du Docteur, la dernière porte ouverte de sa personnalité. "Listen" a mis fin à la quête initiale et chacun rentre chez soi.

Doctor Who est fini. Merci d'avoir écouté.
_________________
It's bigger on the inside ...
Revenir en haut
flash
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2014
Messages: 383
Féminin

MessagePosté le: Lun 15 Sep 2014 - 07:03    Sujet du message: [8x04] Listen Répondre en citant

Koss a écrit:
Je crois fortement que chacun des Docteurs est un ensemble.


On le savait déjà ça, je vois pas en quoi l'épisode a changé quelque chose
Revenir en haut
snarkhunter
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2014
Messages: 46
Localisation: France / RP
Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Sep 2014 - 07:54    Sujet du message: [8x04] Listen Répondre en citant

Tyr a écrit:
l’essentiel reste que notre Docteur soit probablement un des seuls héros de télévision à se balader sans armes et à les dénigrer tout le temps.

Je crois qu'il ne serait sans doute pas inintéressant de les recenser...
Immédiatement, je pense à des personnages comme ceux de : John Drake et du Numéro Six (Patrick McGoohan), le Docteur Kimble, John Steed, Kwai Chang Caine, Angus McGyver, Patrick Jane. De la plupart, on ne peut d'ailleurs pas dire qu'ils les "dénigrent" de façon explicite. Et il doit exister beaucoup d'autres personnages dans (plus ou moins) le même cas...

Et j'ai exclu Gregory House de cette liste parce que, avec tous les scalpels qu'il a dû manipuler, hein !
Revenir en haut
WhoAmI?
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2012
Messages: 3
Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Sep 2014 - 10:31    Sujet du message: [8x04] Listen Répondre en citant

Cet épisode m'en évoque un autre dans sa structure: A Christmas Carol. Je m'explique:
- Dans un premier temps: le dîner entre Clara et Danny se déroule mal // la situation est catastrophique pour le vaisseau dans A Christmas Carol
- Le fantôme du passé: Clara et le Docteur vont voir Danny enfant // Le Docteur va voir Kazran enfant
- Le fantôme du futur: Clara rencontre son arrière-petit-fils // Kazran enfant se rencontre âgé
- Le fantôme du présent: Clara retourne à chaque fois dans son présent pour tenter de corriger ses erreurs // Kazran veut sauver le vaisseau
- La conclusion: Clara est à l'origine de la peur du Docteur (qui est aussi sa plus grande force) // Kazran se réconcilie avec sa propre histoire

Listen est certes beaucoup plus sombre dans son traitement que A Christmas Carol mais je trouve que structurellement ils sont très semblables.
_________________
- "Doctor, if I told you the truth, your hearts would break. "
Revenir en haut
Capt.Jack
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 927
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Lun 15 Sep 2014 - 10:46    Sujet du message: [8x04] Listen Répondre en citant

Enfin un épisode qui m'emporte complètement.
Bien qu'au début j'ai eut des doutes parce qu'une espèce au camouflage parfait le Dr en a déjà rencontrer une avec les silences.
Revenir en haut
Koss
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2011
Messages: 23
Localisation: In the Tardis
Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Sep 2014 - 12:19    Sujet du message: [8x04] Listen Répondre en citant

flash a écrit:
Koss a écrit:
Je crois fortement que chacun des Docteurs est un ensemble.


On le savait déjà ça, je vois pas en quoi l'épisode a changé quelque chose



Il y a plein de fans sur Gallifreybase qui pense que chaque Docteur est différent.


Cet épisode unifie les docteurs en expliquant pourquoi il cherche sans cesse la compagnie humaine : il a peur, depuis le début.
_________________
It's bigger on the inside ...
Revenir en haut
Roxy
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 184
Féminin

MessagePosté le: Lun 15 Sep 2014 - 12:24    Sujet du message: [8x04] Listen Répondre en citant

Bokoblob a écrit:
Roxy a écrit:

Je risque de me faire basher mais je trouve que Doctor Who devient une série prétentieuse, consciente d'elle même et qui manque cruellement de simplicité.

Je ne comprends pas trop cette remarque : en fait, tu reproches à la série d'avoir un peu d'ambition ? Évidemment que la série a conscience d'elle même et même heureusement : rarement une série aura réussi à développer un background aussi dense que Doctor Who, si la série n'avait pas conscience de ses acquis d'une elle serait totalement incohérente et de deux elle tournerait totalement en rond. Pour le manque de simplicité, je te conseillerai simplement de regarder Robots of Sherwood qui est un exemple en matière d'épisode simple et pas prise de tête Smile



Ce n'est pas l'ambition que je reproche mais le manque de simplicité. Sous RTD, la série était ambitieuse mais restait simple. Je sais bien qu'au bout de 8 saisons, les scénaristes doivent aller plus loin mais j'aurai préféré un fil rouge plus simple. Bon je dis ça, j'ai hâte de voir la quête de Gallifrey et j'ai adoré le 50e anniversaire (j'ai mes contradictions aussi). Mais j'ai ce sentiment que Moffat veut toujours en faire plus. Cela manque de coeur à mon goût.

Après je l'ai souvent dit mille fois ici, je n'aime pas particulièrement Moffat et je suis assez dure envers lui donc ce n'est que mon sentiment et je suis contente de voir que d'autres ne voient pas les choses ainsi Smile
_________________
Stuck between a girl and a box. Story of your life, ain' it Doctor ?
Revenir en haut
maided
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2008
Messages: 612

MessagePosté le: Lun 15 Sep 2014 - 13:05    Sujet du message: [8x04] Listen Répondre en citant

J'ai adoré cet épisode et encore une fois, j'ai adoré Capaldi en Doctor. Mon impression de mono expression que je n'ai eu que dans Inside n'est plus là et définitivement je pense que c'est du à l'ordre de tournage.

Sinon sur l'épisode en lui même, j'adore Moffat qui encore cette fois arrive à nous faire des redites (ennemis invisible qu'il faut soir regarder soit ne pas regarder soit dont on ne se souviens pas) mais qui ne sont que géniales car ça s'explique dans l'épisode et dans la continuité.

Par contre, comme tout le monde je ne comprends pas la scène dans la chambre de Ruppert avec la forme qui se lève du lit.
Une vrai créature ? Je ne crois pas ça ne collerait pas avec l'histoire
Une vue de l'esprit ? là je penche pour cette explication, plus une matérialisation scénaristique de ce qui se passe dans la tête du Doctor.
Après tout, il dit "ne regardez pas, ne regardez pas le reflet" donc il peut induire l'idée d'une créature et la caméra nous montre ce qui se passe dans la tête du Doctor un peu comme le Palais Mental de Sherlock (n'oublions pas que Moffat c'est aussi Sherlock et qu'il peut tout à fait réutiliser ses idées dans les deux séries...de même pour Gatiss).

La relation Clara/Ruppert me plait qu'à moitié mais il est vrai que je ne suis pas très love stories dans les films et les séries, je trouve que ça prend trop de temps sur le sujet principal...mais ça ce n'est que mon ressenti perso Wink
Ceci dit, j'ai trouvé le montage un peu bordélique dans le sens où tous ces aller/retour entre les sujets nuisaient un peu à l'ambiance de cauchemar.

Pour les rares points sans réponses, je fais confiance à Moffat pour les expliquer dans la continuité (et j'éspere pas tout dans le dernier épisode).

Edit : j'ai oublié un truc.
Pour ceux qui ne comprennent pas pourquoi le Doctor ne se souviens pas de la présence de Clara toussa.
Ceux qui sont parent comprendront, je prends exemple sur ma dernière : Quand elle fait un cauchemar, on monte la rassure etc, voir elle se réveille et le lendemain matin, non seulement elle ne se souvient pas de son rêve mais en plus elle ne se souvient même pas s'être réveillée et encore moins de notre présence (nous par contre on se souvient très bien avoir été réveillé à 3h du mat' Laughing ).
Là c'est pareil à mon avis.
_________________


"Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait." - M. Audiard - Les Tontons Flingueurs -


Dernière édition par maided le Lun 15 Sep 2014 - 14:02; édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:59    Sujet du message: [8x04] Listen

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 8 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 5 sur 10

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com