Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[8x07] Kill the Moon
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 8
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gérard
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2010
Messages: 2 887
Localisation: Bois d'Arcy
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 11:04    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon Répondre en citant

Asson a écrit:
Je préviens, je fais un "caca nerveux".

Il y a un point, qui franchement, m'agace.
Courtney.
C'est juste une sale gosse de Coal Hills, et elle devient la première femme à marcher sur la lune ? (D'ailleurs je n'arrive pas à croire qu'aucune femme n'ait marché dessus avant 2049). Elle devient PRÉSIDENTE ? Elle ? La gamine aux mauvaises notes, problèmes d'autorités, qui fouine les affaires des autres, qui a à peine le Q.I. d'une poule ?
Le fait qu'à chaque fois que quelqu'un la réprimande pour ses mauvais actes, elle ait le dernier mot, m'énerve également.

Et l'humanité avait stoppé ses activités spatiales ? Je ne pense pas, mais bon, je peux pas savoir...

Bref, l'épisode était bon, mais Courtney était de trop.
Je m'acharne sur elle, c'est vrai, désolé x)


(j'ai bien aimé le "clin d'oeil", si on peut dire, à Blink, avec le CD et le fait de s'accrocher au Tardis pour ne pas rester sur place)


Pour le côté "première femme à marcher sur la Lune", c'est vrai que le Docteur a un peu oublié toutes les femmes qui étaient dans l'hôpital dans le premier épisode de la troisième saison, y compris Martha.

Pour le côté "Présidente des États-Unis", ça ne pourrait arriver que si "l'amendemant Schwarzenegger" (vu dans "Demolition Man" était voté (voir tout ce qui a été dit sur Obama pour preuve).

Mais je serais loin de partager ton avis sur Courtney. Elle est quand même moins chiante qu'Angie.

Quant au fait que la Terre ait arrêté toute mission d'exploration spatiale, ce n'est pas si extraordianire que ça. Après tout, je suis né en 1960. En 1969, je voyais l'avenir en rose : l'homme avait atterri sur la LUne, on allait mettre en route des missions habitées vers les autres planètes, l'avenir vu dans "les Sentinelles de l'Air" allait se mettre en place, et il ne faudrait que neuf ans avant que je ne pilote une voiture volante. Puis sont venues les années 70 et... elle est où, ma voiture volante ? Il n'y a pas de bases lunaires, et étant donné qu'il n'y a rien sur la Lune qui pourrait justifier toutes les dépenses engagées dans un prgramme spatial, il est probable qu'il n'y en aura jamais. C'est le même principe qui a prévalu pour les Amériques : les Vikings n'ont rien trouvé qui justifiait le fait d'installer une colonie là-bas, et c'est pourquoi ils ne s'y sont pas installés durablement. Colomb a trouvé de l'or, et s'est vu dire qu'il y en aurait beaucoup plus à l'ouest, et c'est pour ça que les Espagnols ont colonisé l'Amérique du Sud. Si les Vikings avaient atterri plus au sud... Tout ça pour dire que les bénéfices de l'exploration spatiale sont soient trop à long terme (surtout pour nos sociétés habituées à avoir tout tout de suite), ou trop indirects (la micro-informatique doit tout au programme Appolo, par exemple) pour que l'on continue à y engloutir des sommes astronomiques (ou devrais-je dire "astronautiques" ?) et surtout à y risquer la vie d'êtres humains. Triste, mais vrai.
_________________
"Kentoc'h Mervel!"

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 11:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nebogipfel
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2013
Messages: 45
Localisation: 6EQUJ5
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien

MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 12:04    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon Répondre en citant

The Clara Oswald adventures




Certains comparent cette épisode a Waters of Mars, mon épisode préférer et la je comprend mieux pourquoi mon ressenti est différent de la majorité du forum.
J'ai trouvé cela creux, avec une problèmatique traité de manière très superficiel et sans vraiment impact. Seul les deux figurants y passent, l'histoire a peu de répercutions sur les personnages en comparaison avec WoM, c'est dark dans la forme mais très enfantin et léger dans le fond. A ma grande surprise j'ai bien aimé Courtney mais trouvé insupportable la Clara 2.0 trop proche du coté égoïste de Amy.

Jenna impeccable par contre Capaldi et son Docteur, j'ai pas accroché mais le next time me donne bien envie surtout sans la nouvelle Clara qui devrais permettre au docteur de prendre un peu d’ampleur.
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 13:40    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon Répondre en citant

J'y pense, le coup de la gravité de la Lune qui peut changer, ça pourrait être une bonne idée d'explication du Graviton dans The Moonbase (qui du coup se passe maintenant sur la seconde Lune ^^)
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
Galaxy-eyes
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 1 165
Localisation: Photon
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 15:19    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon Répondre en citant

Citation:
(D'ailleurs je n'arrive pas à croire qu'aucune femme n'ait marché dessus avant 2049)

Bah c'est simple, en 1969 il n'y avait pas de femme et 50 ans après aucun autre Homme n'est retourne sur la lune.
30 ans de plus et voilà, toujours pas de femmes.
Simple ? :p

Citation:
Pour le côté "première femme à marcher sur la Lune", c'est vrai que le Docteur a un peu oublié toutes les femmes qui étaient dans l'hôpital dans le premier épisode de la troisième saison, y compris Martha.

Elles n'ont jamais marché sur la lune.

Citation:
J'ai trouvé cela creux, avec une problèmatique traité de manière très superficiel et sans vraiment impact. Seul les deux figurants y passent, l'histoire a peu de répercutions sur les personnages en comparaison avec WoM

"Seuls les deux figurants y passent" et tu dis sans vrai impact ? Il n'y avait QUE deux figurants xD
Les quatre autres personnages subissent tous des impacts psychologiques (Clara et le Doc avant tout, Courtney un peu moins mais c'est une enfant). Même si aucun ne se suicide à la fin, mais bon.
Il est vrai que l'épisode possédait plusieurs petites répliques enfantines dans des situations sérieuses. Ca m'a bien fait rire personnellement ^^ (notamment le "The moon's an egg" ou le coup du Febreze)
Revenir en haut
MSN Skype
Asson
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2013
Messages: 338
Localisation: La baie du Grand Méchant Loup
Masculin Cancer (21juin-23juil) 牛 Buffle

MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 15:57    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon Répondre en citant

Gérard > Je pense plutôt que nous n'allons pas arrêter, on va pas sortir de la galaxie demain, mais beaucoup de missions actuelles tendent vers Mars. On y envoie des robots, des satellites, etc.
Je pense que l'humanité va s'étendre vers l'espace, peut-être bien qu'en 2049 on aura toujours pas dépassé la Lune, mais on sera surement encore en train de bosser là-dessus. Je vois pas pourquoi les humains arrêteraient d'essayer.



Sinon, autre point qui ne m'a frappé qu'après coup, la nouvelle Lune...
La créature pond un oeuf juste après être née ? Sans avoir était fécondée ? Bon, on va dire qu'elle a un organisme inconnu, et qu'elle peut...
Par contre je vois pas comment elle a pu pondre un oeuf plus gros qu'elle. (Avant elle était dans la Lune, et a pondu un oeuf de la même taille, donc plus gros qu'elle)
Et quelle chance que cet oeuf apparu quand la caméra était tournée ailleurs, soit correctement mis en orbite x)
_________________
"Roses are red,
The TARDIS is blue,
The Doctor once said,
Rose Tyler, I..."
Revenir en haut
Galaxy-eyes
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 1 165
Localisation: Photon
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 16:12    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon Répondre en citant

Citation:
Par contre je vois pas comment elle a pu pondre un oeuf plus gros qu'elle. (Avant elle était dans la Lune, et a pondu un oeuf de la même taille, donc plus gros qu'elle)

Il n'y a pas eu de débris sur Terre, certains ont du se désintégrer comme le pensait Clara mais la créature a pu s'en servir pour reformer une nouvelle coquille, par exemple.

De toute façon cette fin est clairement poétique et il ne faut pas chercher trop de science là-dedans. Dans science-fiction il y a surtout "fiction" :p
Revenir en haut
MSN Skype
Asson
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2013
Messages: 338
Localisation: La baie du Grand Méchant Loup
Masculin Cancer (21juin-23juil) 牛 Buffle

MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 16:21    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon Répondre en citant

On a vu la coquille se désintégrer totalement non ? Et je ne crois pas que prendre des vieux bouts de coquilles, et les coller ensemble, forment un nouvel oeuf x)

Oui mais si on part là-dedans, plus la peine d'expliquer quoi que ce soit. Dans science-fiction il y a "science" :p Mais je pense qu'il faut que j'accepte ce que tu dis ^^
_________________
"Roses are red,
The TARDIS is blue,
The Doctor once said,
Rose Tyler, I..."
Revenir en haut
Gérard
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2010
Messages: 2 887
Localisation: Bois d'Arcy
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 16:35    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon Répondre en citant

Asson a écrit:
Gérard > Je pense plutôt que nous n'allons pas arrêter, on va pas sortir de la galaxie demain, mais beaucoup de missions actuelles tendent vers Mars. On y envoie des robots, des satellites, etc.
Je pense que l'humanité va s'étendre vers l'espace, peut-être bien qu'en 2049 on aura toujours pas dépassé la Lune, mais on sera surement encore en train de bosser là-dessus. Je vois pas pourquoi les humains arrêteraient d'essayer.



Peut-être parce que la Terre a d'autres problèmes, tout simplement : réchauffement climatique, maladies, guerres, pollution, et que tout ça demande de l'argent. Et ça ne m'étonnerait pas que dans un avenir plus ou moins proche, des politiciens décident de s'occuper de ce qui nous concerne au premier cheef plutôt que de chasser des rêves chimériques d'exloration sur les autres planètes, qui coûtent beaucoup pour pas grand chose. C'est ce qui est arrivé dans les années 70. C'est ça qui explique le fait que l'homme n'ait pas dépassé la Lune (qui n'était à l'origine que le point d'arrivée d'une course entre les USA et l'URSS). Oui, on envoie des sondes, mais c'est tout. La plupart des satellites qui sont envoyés dans l'espace aujourd'hui, c'est pour l'observation ou le bénéfice de la Terre, et pas de l'espace. D'ailleurs, Warren Ellis a dit un jour quelque chose de similaire, et le regrette autant que moi.

Sur un sujet totalement différent, sur d'autres forums, quelques personnes ont démoli l'épisode pour des raisons qui, pour idre la vérité, ne m'ont pas semblé évidentes à la première vision de l'épisode. Notamment sur son caractère "pro-life", et le fait que Clara décidait d'aller à l'encontre de la majorité (enfin, de la maorité de ceux qui vivaient sur le côté non éclairé de la Terre). Voir par exemple le message n° 73 sur ce fil :

http://message.snopes.com/showthread.php?t=90237&page=4

Franchement, je ne peux pas dire que l'auteur de ce message ait tort.
_________________
"Kentoc'h Mervel!"

Revenir en haut
Nebogipfel
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2013
Messages: 45
Localisation: 6EQUJ5
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien

MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 16:57    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon Répondre en citant

Il y a eu d'énorme avancé scientifique grâce au voyage dans l'espace, et cette dynamique a créer de emploi et a permis beaucoup d'amélioration pour notre vie quotidienne. La conquête spatiale profite a tous. C'est le propre d'une civilisation intelligente de toujours vouloir évolué et d'avoir des rêves qui la dépasse pour la faire avancé.
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 17:11    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon Répondre en citant

Effectivement Gérard, l'avis dont tu parles est assez intéressant et pertinent.
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 586
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 17:44    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon Répondre en citant

Gérard a écrit:


Quant au fait que la Terre ait arrêté toute mission d'exploration spatiale, ce n'est pas si extraordianire que ça. Après tout, je suis né en 1960. En 1969, je voyais l'avenir en rose : l'homme avait atterri sur la LUne, on allait mettre en route des missions habitées vers les autres planètes, l'avenir vu dans "les Sentinelles de l'Air" allait se mettre en place, et il ne faudrait que neuf ans avant que je ne pilote une voiture volante. Puis sont venues les années 70 et... elle est où, ma voiture volante ? Il n'y a pas de bases lunaires, et étant donné qu'il n'y a rien sur la Lune qui pourrait justifier toutes les dépenses engagées dans un prgramme spatial, il est probable qu'il n'y en aura jamais. C'est le même principe qui a prévalu pour les Amériques : les Vikings n'ont rien trouvé qui justifiait le fait d'installer une colonie là-bas, et c'est pourquoi ils ne s'y sont pas installés durablement. Colomb a trouvé de l'or, et s'est vu dire qu'il y en aurait beaucoup plus à l'ouest, et c'est pour ça que les Espagnols ont colonisé l'Amérique du Sud. Si les Vikings avaient atterri plus au sud... Tout ça pour dire que les bénéfices de l'exploration spatiale sont soient trop à long terme (surtout pour nos sociétés habituées à avoir tout tout de suite), ou trop indirects (la micro-informatique doit tout au programme Appolo, par exemple) pour que l'on continue à y engloutir des sommes astronomiques (ou devrais-je dire "astronautiques" ?) et surtout à y risquer la vie d'êtres humains. Triste, mais vrai.


Je suis d'accord avec toi (contente de voir que je ne suis pas la seule de plus de 30 ans par l'effet même). Je me rappelle de Back to the future ou les voitures volantes étaient sensées être commune en genre... 2012 Laughing Il ne faut pas se le cacher, nos gouvernements ne dépenseront pas d'argent en exploration spatiale s'il n'y a pas de bénéfice au bout. Ils ne risqueront pas la vie d'astronautes pour ça non plus, on sait parfaitement bien que les robots comme les rovers martiens sont beaucoup plus efficaces que les humains (déjà nous n'avons pas à leur fournir des réserves d'eau, d'oxygène et de nourriture). Alors pourquoi envoyer des humains ? La lune ne sera plus explorée à moins qu'on y trouve du pétrole par exemple (ce qui est impossible, ce dernier étant d'origine organique). Je pense donc que 2049 est assez réaliste.

La fin est assez fairy tale j'avoue. L'ado qui fait avorter la destruction de la lune... ouais. Mais déjà un oeuf dans l'espace... un oiseau qui éclos et s'envole dans le vide de l'espace (pas d'air, sous le zéro absolu... je pense que les chevaux volants de Harry Potter sont plus réalistes que ça), mais on est dans DW, il ne faut pas trop chercher le côté science parfois ( la baleine-stellaire, les hélicos qui volent dans l'espace, la Terre remorquée par le TARDIS...) il y un côté magique dans DW que l'on ne retrouve pas dans les autres séries de SF et c'est un peu ce qui en fait quelque chose de différent.

Toutefois, j'aurais aimé une fin moins enfantine. Que les humains choisissent la destruction c'est réaliste et honnêtement, j'aurais préféré que la lune soit détruite malgré tout et que le Docteur en soit bouleversé. Au moins, Clara aurait eu raison de lui en vouloir ! Là ça fait beaucoup trop: tout-et-bien-qui-fini-bien, typiquement Moffat (RTD ne se gênait pas pour faire des fins troublantes comme Midnight, water of Mars, voyage of the damned) On a comparé cet épisode avec Water of Mars justement. Je préfère WofM parce que justement c'est si troublant et l'épisode reste dans la mémoire des gens. Ça aurait pu être le cas de kill the Moon, malheureusement, la fin fairy tale gâche cette possibilité, du moins pour moi.
Revenir en haut
Capt.Jack
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 927
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 19:08    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon Répondre en citant

Je ne sais pas trop que penser de l'épisode. Noir, lent parfois, excellent pour la fin, un peu facile aussi parfois.
En tout cas Clara est juste excellente lorsqu'elle règle ses comptes avec le Dr.
Revenir en haut
lina
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 2 922
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 19:11    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon Répondre en citant

Asson a écrit:
Je préviens, je fais un "caca nerveux".

Il y a un point, qui franchement, m'agace.
Courtney.
C'est juste une sale gosse de Coal Hills, et elle devient la première femme à marcher sur la lune ? (D'ailleurs je n'arrive pas à croire qu'aucune femme n'ait marché dessus avant 2049). Elle devient PRÉSIDENTE ? Elle ? La gamine aux mauvaises notes, problèmes d'autorités, qui fouine les affaires des autres, qui a à peine le Q.I. d'une poule ?
Le fait qu'à chaque fois que quelqu'un la réprimande pour ses mauvais actes, elle ait le dernier mot, m'énerve également.



Fort heureusement on ne juge pas un adulte sur ses actes scolaires. Surtout entre 6 et 15 ans, ça serait ridicule.
"non, vous ne pouvez pas accéder à cette job, vous avez redoublé à l'âge de 8 ans, et lancé une boule de papier à votre professeur à 12. Next."


Citation:
Et l'humanité avait stoppé ses activités spatiales ? Je ne pense pas, mais bon, je peux pas savoir…


Ah la guerre froide, les USA et l'URSS qui jouaient à qui pisse le plus loin envoie l'homme le premier dans l'espace. Depuis la fin des années 60, on va pas dire qu'il se soit passé des choses transcendantes vraiment. En 10 ans, ils ont réussi à t'envoyer des gens sur la lune et depuis nada, si ce n'est des satellites et notre cher robot qui fait du 4x4 sur Mars. Quant au reste ça reste très peu comparé à cette dizaine d'années entre Laïka et One Small Step. Ça va pas aller en s'améliorant, comme jouer à Star Trek n'est pas vraiment une priorité je pense.


Anyway...
Sinon, y'a que moi qui ai ri quand Capaldi dit "The moon is an egg"? Il fait une de ces têtes hehe!!

Et petite note pour Twelve faisant son Two pendant 2 secondes avec "When I say run, run" Mr. Green
_________________
Source


Dernière édition par lina le Lun 6 Oct 2014 - 00:27; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lennox
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2011
Messages: 2 829
Localisation: CIA Tower
Masculin

MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 19:21    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon Répondre en citant

lina a écrit:
En 10 ans, ils ont réussi à t'envoyer des gens sur la lune et depuis nada, si ce n'est des satellites et notre cher robot qui fait du 4x4 sur Mars.


Un 4x4 qui fait du 5km/an quand même Laughing

Bon sinon moi je suis content parce qu'après les 3 derniers épisodes qui ne m'avaient vraiment pas emballé j'ai vraiment bien aimé cet épisode. Je pense que ça tient surtout à deux choses qui m'ont fait aimer la série :
- une vision de l'Histoire de l'espère humaine par rapport à la conquête spatiale
- un choix impossible entre deux solutions pas vraiment meilleure l'une que l'autre résolue par un happy end! Oui moi je préfère quand ça se finit bien Mr. Green
_________________
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 5 Oct 2014 - 19:24    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon Répondre en citant

8x07 Kill the moon
Tell me what you knew, Doctor or else I'll smack you so hard, you'll regenerate.


Hier, j’ai assisté ébahie à un évènement incroyable. Non, je ne parle pas du fait que le Docteur ait réussi à paraître encore plus salopard que d’habitude : je n’en attendais pas moins de mon Twelve adoré. Je ne parle même pas du fait que la lune se soit avérée être un œuf et non pas, comme je l’avais toujours pensé, un fromage géant : Doctor Who a depuis longtemps abandonné toute prétention scientifique. Ce n’est pas non plus que, pour la première fois cette année, l’iplayer a fonctionné parfaitement, me permettant de voir l’épisode en direct (cela dit, connaissant ma connexion, j’aurais dû me douter que c’était un signe avant-coureur de l’apocalypse). Non, c’est bien plus incroyable : pour la première fois depuis très longtemps une de mes théories s’est avérée correcte dès l’épisode suivant ! Je savais bien que statistiquement je finirai par tomber juste !

Comment ça tout le monde avait deviné que quelqu’un allait forcément demander violemment des comptes à ce Docteur à la limite de la décence ? Qu’importe, c’est toujours une victoire ! Hmmm ? Comment ? L’épisode ? Ah, oui, c’est vrai. Je ne vais pas être d’une originalité folle dans mon plan (pour ma défense, sur pas mal de points l’épisode non plus !) et commencer par le scénario puis enchaîner sur le sujet principal de l’épisode, la caractérisation du Docteur et sa « rupture » avec Clara, avant de me pencher sur les moments que le coté très étouffant du scénario a tendance à faire passer à la trappe.


I. Rien de nouveau sous la lune

Je ne vais pas commencer de manière très enthousiaste j’en ai peur. En effet j’ai deux problèmes majeurs avec le scénario (et plusieurs mineurs d’ailleurs) : il manque cruellement d’originalité et il souffre d’un gros problème de rythme.


Je sais que la mode est au développement durable et au recyclage mais cet épisode réussit le tour de force d’emprunter encore plus d’éléments scénaristiques aux anciens épisodes qu’Into the dalek. C’est très visiblement assumé, encore plus que dans ledit Into the Dalek, mais tout de même.

Tout d’abord il y a les clins d’œil. Je ne critique pas du tout cet aspect, j’aime les clins d’œil ; ils m’amusent souvent et montrent que le scénariste de la semaine a fait l’effort de regarder le travail de ses petits camarades et/ou que le showrunner a fait son boulot. Nous avons ainsi l’élément archi récurrent (minimum une occurrence par semaine cette saison) du « thing », qui me fait sourire mais me donne néanmoins envie d’offrir un dictionnaire à l’ensemble des scénaristes de la saison. « One small thing for a thing, one enormous thing for a thingy thing » détient je pense le record sur cet aspect ; « so much for history » indeed… and for the English language. Les équations étranges à la craie font à nouveau leur apparition, ce que là encore je ne critique pas vu qu’il me semble clair que cet élément est important et que le Docteur calcule quelque chose depuis l’épisode 1.

Quelques clins d’oeil portent sur des saisons plus anciennes. Le Docteur rappelle à Clara ses problèmes relationnels avec le TARDIS (“-Last time you said that, she turned up on the wrong side of the planet!” “-You two have never gotten on, have you?”), ce qui est un peu injuste vu que je trouve qu’il y a de très nets progrès cette année. Petite référence à la saison 6 également lorsque le Docteur dit à Clara "I've never killed Hitler. And you wouldn't expect me to kill Hitler" et bien sûr à Blink avec la très chouette référence au DVD qui ramène le TARDIS au Docteur. Quant aux squelettes dans les combinaisons de cosmonautes et les vortex manipulators, ils me donnent également une petite sensation de déjà vu.^^ Les classiques eux même ne sont pas oubliés avec une petite mention à Blinovitch, (sans doute le même que le découvreur du fameux Blinovitch limitation effect).

Mais si les clins d’œil ne me posent pas de problème, le fait que l’épisode semble être l’enfant caché de Water of Mars et The Beast Below me gêne un peu plus. Comme dans Water of Mars, le Docteur refuse d’intervenir parce que l’évènement en cours a une signifiance temporelle particulière et c’est entre autre à une astronaute badass d’âge mûr de tenter d’arranger les choses. Comme dans cet épisode il revient au dernier moment et comme dans celui-ci un personnage va lui secouer les puces et lui faire comprendre qu’il a mal agi. Enfin, comme dans the Beast below nous avons droit à un être gigantesque, le dernier de son espèce, que les humains décident après un vote de sacrifier parce qu’ils ont peur d’être détruits mais qui s’avère en réalité ne pas leur vouloir de mal.

On n’est plus dans le domaine de l’emprunt là, on est à la limite du copier-coller. Même la menace de la semaine, des araignées à l’intérieur d’une planète (enfin, ici un satellite) mais qui s’avèrent en réalité faire partie intégrante de ladite planète, me rappelle étrangement les Racknoss. Je vous déconseille d’ailleurs de jouer à Skyrim avant l’épisode, ces abruties d’araignées font le même bruit que dans le jeu et j’ai accidentellement mis l’iplayer en pause en appuyant automatiquement sur clic gauche pour leur lancer une boule de feu. Sad

Tout ça est bien sûr totalement assumé, je ne le nie pas : le fait que le Docteur porte la même combinaison que Ten dans Water of Mars laisse peu de doute là-dessus (j’ai d’ailleurs beaucoup ri devant le Dr Who extra, lorsque Capaldi dit très sérieusement qu’il y a encore les traces de gel dus aux cheveux de Tennant^^). Mais si en général j’ai tendance à penser que faute avouée est à moitié pardonnée, j’avoue être dubitative devant ce pillage intégral qui m’a en partie empêchée de rentrer dans l’épisode. Je réalise bien sûr que Dr Who a un trop long passé pour prétendre à l’originalité mais il y a un juste milieu.

Tout n’est pas forcément négatif dans ces emprunts bien sûr. Ainsi j’ai apprécié que l’épisode enrichisse le concept d’développé sous l’ère RTD (et en particulier dans Water of Mars bien sûr) des Fixed point in Time. En gros, (et reprenez-moi si je me trompe, je n’ai pas pris mon café^^) les fixed points sont connus du Docteur et inchangeables pour lui et à l’exact opposé nous avons ces « grey areas » que le Docteur ne peut pas « voir » et qui sont des moments de changements massifs. Il est intéressant de constater que là où Ten, dans son hybris, a tenté de changer un fixed point alors même qu’il savait défier ainsi toutes les lois de l’univers, Twelve refuse à l’inverse de s’impliquer dans ce « grey area » ou par définition n’importe qui et n’importe quoi peut changer les choses de manière drastique. Il est tout aussi intéressant de constater que ces deux réactions opposées trouvent une même conclusion : Le Docteur se fait envoyer bouler par une femme qu’il respecte. J’ai aussi trouvé très intéressant que le choix d’épargner la bête et le spectacle magistral qui s’ensuit soit à l’origine de l’expansion de l’humanité dans l’espace et donc d’une bonne partie des épisodes que nous avons déjà vu comme Water of Mars et Utopia.

J’ai aussi beaucoup aimé l’idée de faire « voter » la Terre en utilisant l’électricité. Bien sûr tout le monde n’a pas le droit de vote (ne serait ce que ceux pour qui il fait jour^^) mais c’est une brillante idée pour éviter de prendre cette décision cruciale à trois. Evidemment, le résultat ne fait aucun doute : la grande majorité de la Terre n’est pas suicidaire et ne veut pas risquer l’extinction pour sauver un bébé animal, si majestueux et unique soit-il, surtout vu le peu d’informations que Clara a le temps de leur donner.

Très sincèrement, dans ces conditions, j’aurais éteint les lumières sans hésiter et j’ai d’ailleurs beaucoup de mal à comprendre que Courtney décide de revenir et de risquer sa vie dans ce débat : on ne nous l’a pas jusqu’à présent présentée comme héroïque ou ne serait-ce que sympathique et altruiste d’ailleurs. Mais bon, très sincèrement j’ai du mal avec Courtney (c’est un des éléments mineurs qui m’ont déplu) : déjà c’est une ado (oui, je sais, il y en a de très bien mais je ne veux pas les voir dans mes séries non mais^^) mais son rôle est superflu : elle se contente dans la première partie d’être un parfait boulet (lorsqu’elle s’arrête net quand l’araignée arrive, se mettant en danger ainsi que Clara) et dans la seconde de faire écho aux arguments de Clara.

J’ai en revanche trouvé très fun qu’elle se révèle être la future présidente des USA (du coup la tricheuse a voté deux fois, sur terre et sur la lune, tous pourris ces politiciens^^) mais il va falloir changer vite fait la constitution américaine vu qu’il faut être né sur le sol Américain pour prétendre être président. Ma théorie ? Elle a gardé le psychic paper du Docteur (brillante idée de l’utiliser pour acheter de l’alcool, bravo^^) et va s’en servir d’acte de naissance pour se faire passer pour américaine. Obama doit être jaloux... Smile

J’ai également relevé un autre problème mais qui peut pour le coup plaire à d’autres. A cause peut-être de ces différentes influences, le scénario a tendance à effectuer de violents virages, comme s’il ne savait pas trop où il allait. On commence par ce qui semble être un classique « base under siege » avec les redshirts se faisant tuer les uns après les autres (Missy devait être en vacances tiens^^) mais ces derniers meurent en fait en un temps record et le scénario se transforme en débat éthique sur le thème du bien du plus grand nombre Vs ce qui est juste.

Je comprends ceux qui apprécient ce brusque changement de ton, qui a le mérite de la surprise, mais c’est problématique pour moi parce que du coup je trouve qu’aucun des deux aspects n’est totalement réussi : la partie base under siege est trop rapide pour que la sensation d’étouffement puisse se créer totalement. Quant à la partie débat, c’est je trouve un élément très casse gueule dans une série de science fiction : rien de pire pour complètement casser le rythme, d’autant plus que le débat est hélas faussé.

Les trois participantes sont d’accord sur le fait que tuer la créature est immoral mais il est clair que c’est le plus sûr, d’autant plus que la Terre est en train de subir des catastrophes naturelles pendant qu’elles prennent leur décision. Du coup chaque camp n’a qu’un argument ( Il faut prendre le risque parce que c’est un bébé qui a le droit de vivre/il ne faut pas car l’humanité entière risque d’être détruite), répété et reformulé en boucle pendant 12 minutes (du moment où l’astronaute demande au Docteur comment on tue la bête à celui où le TARDIS revient les chercher). C’est long !

C’est pour moi le même problème que pour l’épisode The hungry earth/Cold Blood en saison 5 : trop, beaucoup trop de bavardages avec réutilisation des mêmes arguments. C’est crédible bien sûr mais dans le cadre d’une série, surtout de science fiction, je préfèrerai toujours rythmé à crédible. Si la partie base under siege avait duré 7-8 minutes de plus et, du coup, le débat avait été retranché d’autant, je pense que ma vision de l’épisode aurait été très différente.


II. La face obscure de la lune
Honestly, do you have music playing in your head when you say rubbish like that?


Et voilà, comme d’habitude quand quelque chose me chiffonne, je passe plus de trois pages word à démonter point par point un épisode que j’ai pourtant trouvé sympa dans son ensemble. C’est d’autant plus une perte de temps que le point principal de l’épisode, du moins en ce qui me concerne, n’est pas le scénario mais le Docteur. Nous voilà au milieu de la saison et ce qui devait arriver s’est enfin produit : le Docteur est allé trop loin et Clara a explosé. A-t-elle raison ou tort ? Le Docteur est il réellement plus sombre ou uniquement la créature la plus maladroite de la galaxie ?

Comme la semaine dernière où la référence à Pride and Prejudice dans la salle de classe de Clara visait clairement le Docteur qui faisait preuve de ces deux défauts, la citation de David Copperfield cette semaine joue clairement le même rôle. Doublement d’ailleurs puisque nous avons la référence à l’ aspect magician du personage et que la phrase elle-même, "Whether I shall turn out to be the hero of my own life, or whether that station will be held by anybody else, these pages must show.", s’applique vraiment bien à la situation. Docteur, j’ai bien peur qu’en effet le titre de héros ne te revienne pas cette semaine. Mr. Green

Le coté sec, peu empathique et très maladroit du Docteur ne se fait guère attendre dans l’épisode. Dès la première minute, on apprend donc que celui qui a passé sa première incarnation à voyager avec sa petite fille adolescente a déclaré franco à une gamine à problèmes de 15 ans qu’elle n’avait rien de spécial... Bravo! Petite différence qui aurait pu nous donner un indice sur la suite, là où Clara prenait beaucoup sur elle les épisodes précédents, elle va ici immédiatement déclarer au Docteur que ce qu’il a fait est mal et qu’il doit réparer sa bourde. Courtney elle-même en rajoute une couche sur ce sujet («It's like you kicked a big hole in the side of my life » ) ; dès le début, les personnages ne laissent donc pas le Docteur se comporter comme un malotru, j’aurais dû me douter que ça irait crescendo.

Erreur de débutante, Clara oublie de préciser que ce qu’elle attend du Docteur est uniquement des excuses à Courtney et qu’il lui dise que celle-ci est spéciale et non pas qu’il l’amène en voyage dans un endroit dangereux pour se rattraper. Naïve va !^^ Cela permet au Docteur de continuer à se montrer parfaitement désagréable et cynique, que ce soit lorsqu’il se cache derrière Courtney en déclarant « Shoot the little girl first! » à l’astronaute ou lorsqu’il rabroue la gamine parce qu’elle a peur alors que le danger est réel.

De plus, dès la première partie de l’épisode, il laisse plusieurs fois deviner qu’il ne se sent pas tellement impliqué dans l’action : ainsi, lorsque Courtney qui demande qui aurait pu tuer ainsi les astronautes, il lui réplique “something trying to find out how you're put together. Or maybe how you tasted”. Déjà ce n’est pas très psychologue mais cette utilisation du « you » à la place du « they » met tout de suite une barrière entre le Docteur et le reste du groupe en rappelant à ses compagnons qu’il n’est pas humain. Rétrospectivement, même le fait qu’il semble céder à l’astronaute lorsqu’il lui demande pourquoi il serait le boss (tout le monde sait que c’est à cause de ses sourcils pourtant^^) en lui disant qu’elle peut être celle qui donnera le signal et hors caractère et donne un aperçu de ce qui va suivre. Bien sûr, il finit par être celui qui criera « run » : chassez le naturel… Smile

Mais c’est bien sûr dans la seconde partie de l’épisode que la décision du Docteur est la plus discutable. Elle n’est pas incompréhensible : c’est un choix qui concerne l’humanité et qui a de profondes répercussions sur le futur de celle-ci, il est juste que l’humanité le fasse. Son “not my planet, not my moon !”, bien que tout à fait représentatif du fait que cette incarnation soit arrivé bon dernier le jour où la diplomatie était distribuée, se tient sur le fond. Le dilemme de la race avancée qui pourrait aider la race plus « faible » mais ne le fait pas car ce n’est pas son rôle et que cela empêcherait la race faible de grandir est d’ailleurs un trope de la science-fiction que Star Treck par exemple a beaucoup exploité.

Mais que ce n’est pas un Vulcain impassible ou un indifférent time lord de l’ère classique qui prend cette décision glaçante, c’est le Docteur ! Le plus grand fouille-merde de l’univers, celui qui ne peut s’empêcher de se mêler de tout et qui soudain refuse d’intervenir alors que les conséquences pour la Terre sont cruciales… Nope, là ça passe mal ! Le Docteur se met ici dans la position du présentateur d’un reportage animalier qui explique à son public pourquoi non, il ne peut pas détourner l’attention du lion pour sauver la petite gazelle. Ce n’est pas une décision illogique, bien au contraire, mais c’est une décision que ne prennent que ceux qui n’ont pas d’investissement émotionnel pour la « victime ». Pour reprendre la conclusion tout à fait pertinente de l’astronaute, “What a prat!”

Non seulement il refuse d’intervenir mais il ne donne pas toutes les informations qui sont en sa possession, ce qui n’est pas vraiment sympa. Un œuf n’est pas une bombe, un petit ne détruit pas son nid…oui, il aurait été sympa de partager ces réflexions avec le reste de la classe. Certes, il donne tout de même avant de partir un petit coup de pouce à la team « Laissez les vivre » lorsqu’il fait remarquer à l’astronaute que les humains auront droit à quelques conversations délicates avec leur progéniture quand il faudra expliquer pourquoi un gigantesque cadavre gravite autour de la planète, mais ça reste succinct.

Enfin et surtout, il se barre, perdant ainsi pour moi le droit d’affirmer qu’il a pris une décision moralement acceptable. Comme je l’ai dit, je peux admettre l’aspect logique de sa décision de ne pas intervenir mais le fait de partir est de la pure lâcheté : cela n’influe en rien sur le fait que Clara, Courtney et l’astronaute devront prendre la décision, le seul intérêt de ce départ est pour le Docteur de ne pas avoir à subir les reproches continus des trois personnages. De plus, si Clara n’avait pas appuyé sur le bouton (et elle admet avoir failli ne pas le faire), les trois mouraient ; alors que si le TARDIS était resté, elles auraient eu une chance d’évacuer. Je veux croire que le Docteur avait prévu cette éventualité et les aurait transportées au dernier moment comme il l’a fait pour la militaire dans Into the Dalek mais il n’empêche qu’en partant il leur a volontairement fait croire qu’elles allaient devoir mourir.

Sa confrontation avec Clara à la fin de l’épisode m’a fait applaudir. D’abord parce les deux jouent délicieusement bien (que ça me fait plaisir de trouver enfin la compagne aussi crédible que le Docteur, je n’avais quasiment pas eu ça depuis Donna !), ensuite parce que je n’ai jamais caché combien j’étais friande de tout ce qui touche au côté dark du Docteur et enfin parce que je suis parfaitement d’accord avec les reproches de Clara . “You walk our Earth, Doctor, you breathe our air. You make us your friend when that is your mood to and you can damn well help us when we need it” Et oui, le Docteur ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre, jouer le mystérieux alien quasi omnipotent qui dans sa grande sagesse laisse les humains prendre leur propres décisions tout en prenant quasi systématiquement des compagnons humains pour intervenir dans l’histoire humaine. Sérieusement quoi, le Docteur a été entre autre Merlin, un dieu romain vénéré par une famille de Pompéi, la cause indirecte de la création d’un programme spatial dans les années 60, le mari d’Elisabeth 1er et (d’après River) le magicien de tous les contes de fée : c’est un peu tard pour jouer les non interventionnistes !

Même si je viens de passer trois pages à insulter le Docteur, je vous jure que j’ai adoré ce traitement du personnage et cette scène de confrontation. Non, pas seulement parce que cela valide ma théorie de la semaine dernière que le Docteur n’allait pas tarder à voir quelqu’un lui mettre violemment le nez dans sa merde, bande de mauvaises langues.^^

Mais une chose me plait encore plus que tout cela et c’est la toute fin de la confrontation, lorsque le Docteur tente de se justifier. « I didn’t do it for Courtney », « That was me respecting you »… Dans le contexte, il parle de la race humaine : quelques secondes après avoir dit à Clara qu’il était sûre qu’elle prendrait la bonne décision, il me semble évident qu’il parle en fait d’elle. Ce Docteur inhumain au sens propre du thème, quasiment incapable d’interagir avec une espèce sans l’insulter au bout d’une minute, qui refuse les câlins et a une empathie plus que limitée… a une confiance absolue en Clara et n’hésite pas à lui confier le destin de sa race favorite. Oui, il s’y prend comme un manche et la colère de Clara est parfaitement justifiée mais que je trouve cela choupi ! Smile Et si Capaldi est assez impassible durant cet extrait, il parvient néanmoins à laisser passer quelques micro expressions montrant que le Docteur est réellement affecté par les reproches de sa compagne.

Bref, si le scénario me laisse ne grande partie dubitative, le fait que la saison nous propose un Docteur froid, distant, maladroit et inhumain mais que cela lui retombe enfin dessus en mi- saison me plait fortement. L’épisode suivant sera visiblement sans Clara et je suis prête à parier (allez y, copiez collez ce passage pour pouvoir vous foutre de moi la semaine prochaine^^) que le Docteur livré à lui-même sans l’effet « tampon » de sa compagne va aller trop loin et faire quelque chose qui le poussera à aller s’excuser platement auprès d’elle. Et, sadique que je suis, j’ai beau adorer Twelve, je trouverai ce moment parfaitement délicieux ; malgré mon affection pour les anti-héros je pense que le Docteur a besoin d’être, au moins au fond, clairement du coté du bien et ce Docteur flirte vraiment avec les limites. J’espère donc qu’après le réveil brutal que serait cet éventuel traumatisme de la semaine prochaine, notre Twelve sera désormais un tout petit peu plus du côté lumineux de la force (mais sans gommer ses « grey areas » hein, je l’aime beaucoup comme ça moi^^).


III. Les éclipses de lune

Le problème avec un évènement final aussi marquant que la première vraie rupture entre le Docteur et sa compagne actuelle est qu’il a tendance à parasiter rétrospectivement le reste de l’épisode et à dissimuler d’autres éléments pourtant non dénués d’intérêt.

Ainsi, si l’épisode tend clairement à nous montrer le coté le plus sombre et inhumain du Docteur, il serait dommage de passer sous silence les moments où il se comporte au contraire exactement comme ses prédecesseurs. Regardez-moi cette expression quand il déclare « The moon’s an egg ! » On dirait un gosse excité le matin de noël. J’ai entendu dire que cet épisode avait été auu départ écrit pour Eleven ; si je trouve que le contenu général de l’épisode n’aurait pas correspondu à sa caractérisation, cette réplique lui serait parfaitement allé.

Que dire également de son discours sur la plage à la gloire de l’humanité et de son esprit d’aventure et d’exploration ? « Humankind starts creeping off into the stars. It spreads its way through the galaxy to the very edges of the universe and it endures to the end of time. And it does all that because one day in the year 2049, when it had stopped thinking about going to the stars, something occurred that made it look up, not down. It looked out there into the blackness and it saw something beautiful, something wonderful that, for once, it didn’t want to destroy. “ Franchement, je ne dois pas être la seule à m’imaginer Ten utilisant ces mêmes mots (il n’est pas très loin lorsqu’il cite Le Roi lion aux Sycorax d’ailleurs^^). C’est il me semble la première fois que Twelve montre clairement son admiration et son affection pour la race humaine, je dirais qu’il était temps.^^

Et puis il y a l’humour, facilement occulté par le côté étouffant de l’épisode mais pourtant bien présent. Par exemple, je crois qu’il s’agit du plus bel exemple d’attaque au 4eme mur que j’ai pu voir depuis longtemps dans la série.

On commence déjà très fort avec le moment où le Docteur, avec son mépris habituel, rappelle qu’il est un vrai scientifique que seule l’astronaute présente à des chances de comprendre. Je récapitule donc les découvertes scientifiques de l’épisode : il est parfaitement normal que la lune soit couverte de toiles d’araignée, la seule adulte non scientifique du groupe doit donc être l'unique personne à manifester une vague surprise. La lune est d’ailleurs un œuf et la créature qui en sort peut pondre un œuf de sa taille au moment de sa naissance.

Enfin, puisque l’alourdissement (d’ailleurs fort soudain pour une gestation ^^) de la lune a provoqué de violents tsunamis qui se produisaient encore 5 minutes plus tôt lorsque l’humain qui contacte Clara et l'astronaute avoue que ça va très mal sur la planète, le meilleur endroit pour admirer l’éclosion de l’œuf est bien sûr... sur une plage ! Vu l’accumulation d’aberrations et le malin plaisir que prend le scénariste à appuyer sur le côté scientifique du Docteur et de la mission, je prends clairement ça comme de l’humour et non comme une paresse scénaristique. Le fait que Courtney parvienne à se sauver de l’araignée/bactérie parce qu’un pschitt pschitt anti bactérien se trouvait comme par hasard dans la pièce (sérieusement, QUI amènerait ça lors d’une mission sur la lune ???) me conforte dans cette idée.

Mais surtout, nous avons droit à l’équivalent vocal d’un clin d’œil à la caméra lorsque le Docteur reprend l’astronaute sur son langage. « Mind your language, please, there are childREN present. » Non, il n’y a qu’un seul enfant qui, vu son âge et son comportement, ne risque pas d’être choquée par ce langage. Les “children” en question sont très clairement ceux du public. J’aime beaucoup ce genre d’humour, sans compter qu’il est ironique que ce soit le personnage le plus sombre de l’histoire et dont l’acteur a interprété le très vulgaire Malcom Tucker dans The Thick of It qui se permette deux fois de suite de corriger les autres personnages sur leur vocabulaire.

Je prends d’ailleurs le langage fleuri de l’épisode comme une petite pique à ce qui a été longtemps la mission avouée de la série : être un programme éducatif attractif pour les enfants. Comme je l’ai fait remarquer, le coté scientifique de l’épisode est une bonne blague de potache et nous avons droit je pense aux 45 minutes de Dr Who comptabilisant le plus de « damn » et de « bloody » (j’attends avec impatience les plaintes au Daily Mail^^). Ajoutons à cela le fait que pour la deuxième fois cette saison (et, il me semble, la 2eme fois de toute la série, classiques compris) un personnage principal se sert un verre d’alcool (Clara prend un verre de vin à la fin de l’épisode) et qu’on fasse allusion à la consommation d’alcool par une gosse de 15 ans et cela devient clairement un fait exprès. Cela m’a du coup bien fait rire au deuxième visionnage lorsque le Docteur dit à Clara, qui vient de se sauver en aspergeant l’araignée, « Don’t try this at home ! » C’est je pense l’action la plus innocente de tout l’épisode !^^

Niveau humour, nous avons également droit pèle mêle à un petit clin d’œil aux fans avec la mention de TumblR, à un nouveau costume ridicule (purée, je veux bien admettre que les nœuds papillons puissent parfois être cools mais les pois ça ne va vraiment pas à tout le monde !), à un clin d’œil aux blockbuster américains lorsque Clara pense que c’est au président des USA de prendre cette décision (en fait ça a été en partie le cas^^) et à un docteur parfois plus gamin que son prédécesseur, comme lorsqu’il affirme en sautillant, soi disant pour vérifier la gravité ; “You see, I am a super-intelligent alien being who flies in time and space !”. Le fait qu’il sorte ensuite un yoyo pour confirmer ses constatations n’aide pas…^^

Que dire également de ce superbe troll de Moffat (je suis persuadée que cette réplique vient de lui, c’est parfaitement son style^^), qui nous glisse sans crier gare une grosse bombe au milieu d’une réplique du Docteur ? « You'll have to spend a lot of time shooting me because I will keep on regenerating. In fact, I'm not entirely sure that I won't keep on regenerating for ever.” Ah ben oui, annoncez nous comme ça que notre Docteur est peut être bien devenu immortel. Ce n’est pas comme si cette information pouvait être vaguement importante… ^^

Je vais conclure cette partie sur un aspect de l’épisode qui n’est pas vraiment drôle mais qui rentre bien dans la catégorie « éclipsé par l’action principale ». Beaucoup de fans l’ont repéré mais j’avoue qu’il m’avait échappé : je me contenterai donc de répéter leur théorie sans rentrer trop dans le débat (je crois que ma review est assez longue comme ça^^). Pour certains forumers de Gallifrey base (oui, c’est toujours mon guilty pleasure d’aller observer leurs débats sanglants^^), l’épisode aborde clairement le thème de l’avortement et serait du coté «anti» à cause de la décision finale.

Je ne ferai pas de procès d’intention au scénariste mais j’admets comprendre la première partie de l’argument : l’épisode nous montre en effet trois femmes devant prendre la difficile décision de tuer un œuf et donc une innocente créature. Le fait que l’astronaute demande ensuite à Clara si elle veut des enfants et que celle-ci réponde par l’affirmative ainsi que l’ambigu «“It’s your moon, womankind” du Docteur flirte aussi avec le sujet. Cela dit, j’avoue avoir du mal à comprendre en quoi le fait que le seul personnage masculin annonce aux femmes concernées qu’il s’agit de leur choix et pas du sien serait « anti avortement » : j’aurais tendance à penser l’inverse.


Pour conclure ce pavé innommable (oh purée, 10 pages…), je suis un tantinet dubitative sur l’épisode. La constante de la saison se confirme, j’ai tendance à ne pas tellement accrocher sur les épisodes les plus loués par les critiques (celui-ci obtient 5/5 sur pas mal de blogs). Il n’est pas mauvais du tout et j’ai passé un bon moment (surtout à la fin…ah, je l’ai déjà dit ?^^) mais il ne m’a pas transportée, en partie à cause du scénario trop réchauffé et du rythme très décousu. Je comprends ceux qui l’ont adoré (déjà, le jeu d’acteur est fabuleux) mais aussi ceux qui l’ont détesté : ceux d’entre vous qui trouvent que Clara a trop d’importance cette saison et que ce Docteur trop sombre est à la limite d’être antipathiques ont dû s’arracher les cheveux cette semaine.^^ Pour la première fois en revanche je suis très attirée par le trailer du suivant. J’ai aussi hâte de voir ce que donne le Docteur sans sa compagne. Bref, mon opinion de la saison se confirme : très bon jeu d’acteur, excellent Docteur et aucun mauvais épisode mais je n’a toujours pas eu droit à un épisode que je puisse trouver exceptionnel. Allez, encore cinq chances !^^
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:17    Sujet du message: [8x07] Kill the Moon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 8 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 2 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com