Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[9x01] The Magician's Apprentice
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 9
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikado
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mai 2015
Messages: 388
Localisation: France
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 14:14    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice Répondre en citant

Davros n'est pas un Seigneur du Temps mais un Kaled ! Effectivement, si le Docteur tue Davros à l'époque où il est encore enfant, Davros n'invente jamais les Daleks et donc Clara ne meurt pas sur Skaro. Cependant, si il tue Davros à un moment où les Daleks n'existent pas encore, ça efface beaucoup de moments de la série et ça crée aussi quelques paradoxes apparemment (je ne me suis pas concentré sur les paradoxes que ça peut causer). Mais bon, moi je suis sûr et certain que Davros ne va pas être exterminé par le Docteur (enfin, pas à une époque où Davros est encore si jeune !)
_________________
Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 14:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MidNights
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 046
Localisation: Dans la piscine qui est dans la bibliothèque
Masculin

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 14:17    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice Répondre en citant

Quel magnifique épisode ! Assez époustouflant pour que je revienne en tout cas ^^

Oh mon dieu je suis abasourdi, vraiment le meilleur épisode avec Capaldi depuis qu'il est devenu le Docteur !
J'en ai des frissons partout sur le corps, je viens de finir l'épisode et je dois dire que la fin m'a laissé pantois ! J'ai bien du rester 5 minutes devant l'écran avant d'arriver à crier " WHAATT ??!! "
Moi j'ai une théorie, selon laquelle le Docteur ne va pas tuer Davros mais va le sauver tout en lui faisant promettre de lui rendre l'appareil un jour.
Pour la mort de Missy et Clara, évidemment qu'elles ne sont pas mortes ça me parait évident. Seulement j'ai hâte de voir comment elles vont s'en réchapper. Peut être qu Davros suite à son sauvetage par le Docteur étant petit va vouloir être quitte, et les téléporter juste avant qu'elles ne soient touchées.

Mais bon de toute façon Clara va partir de la série, ce qui est dommage d'ailleurs, après l'épisode de Noël, donc on aura bientôt un nouveau compagnon de voyage !
J'ai toujours trouvé qu'il y avait une meilleure alchimie avec le 11ème Docteur



D'ailleurs pour répondre à certaines questions:

* Les Daleks peuvent voyager dans le temps, pour exemple pour la Grande Guerre du Temps, tous les Daleks de toutes les époques sont repartis dans le passé pour y participer ( Propos il me semble de Jack Harkness )
* Les Daleks sont devenus experts dans la destruction de TARDIS lors de la Guerre du Temps ( Propos du Docteur )
* Davros n'est pas un Time Lord c'est juste qu'il a pu rester en vie par, je suppose, des machines.

Et il ne va sûrement pas tuer Davros, ça ferait trop de paradoxes, et remette en cause toute la série, que ce soit vis à vis de l'histoire du Docteur mais aussi pour l'Histoire en général
_________________
Les Démons se retirent quand un homme bon et intègre s'en va-t-en Guerre, La Nuit tombe et noie le soleil, Quand un homme bon et intègre s'en va-t-en Guerre, Les Démons se retirent, mais à quel prix, Les Ennemis sont vaincus, mais l'enfant est perdu.
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 15:08    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé, hâte de voir la suite! Quelques critiques pas bien méchantes cependant:
J'ai trouvé que le moment avec le tank était un peu trop martelé (mais Capaldi qui joue de la guitare j'adore), on nous tease vachement avec le retour de la Proclamation de l4ombre, le maldovarium et Karn alors qu'ils servent juste à montrer que Colony cherche le Docteur partout, j'ai pas trop cru au moment où le Docteur supplie Davros (pour moi ça le faisait pas, mais c'est sans doute juste moi ^^). Ah et j'ai sans doute loupé un truc aussi: pourquoi voit-on des Daleks de toutes les époques (même si ça me fait plaisir de voir le Special Weapon Dalek en gros le temps d'un plan de quelques secondes ^^).

(et à part ça, ça fait plaisir de revenir sur le forum Smile )
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
Alark
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2013
Messages: 843
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 16:26    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice Répondre en citant

Wow quel épisode ! je viens de le regarder (en vostfr) et j'avoue qu'il est grandiose du début à la fin, on s'ennuie pas et on sent l'importance de ce qui se passe.
Hate d'avoir la suite de l'histoire samedi prochain !
_________________
Hermit, Devil, Emperor, Death
The Alpha & Omega made by Faith
Revenir en haut
Pikoo
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2013
Messages: 228
Localisation: Anywhere in Time and Space
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 16:47    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice Répondre en citant

Au fait quelqu'un a compris le titre de l'épisode ?
Le magicien c'est le Docteur. Mais l'apprenti ? Davros ?
_________________
Revenir en haut
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 586
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 16:50    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice Répondre en citant

Très bon épisode, ça fait longtemps que je n'ai pas apprécié un épisode de DW autant. J'ai hâte de voir la suite, mais j'espère que ça ne fera pas comme Dark Water et Death in Heaven où Dark Water est excellent mais DIH tout à fait décevant.

Missy: Je l'ai bien aimé, je reconnais le Master. J'ai bien ri lorsqu'elle compare Clara (et tous les compagnons du Docteur) à des puppies Laughing, lorsque Clara s'imagine devoir recevoir les confessions du Docteur parce qu'elle est sa meilleure amie (sorry chérie, Rose pensait la même chose lol) et Missy qui reproche au Nano-brain que sont les humains de ne pouvoir penser au delà de la reproduction. J'ai vraiment adoré Missy dans cet épisode et j'espère que le Dalek ne l'a pas vraiment tuée.

Le Docteur: Très bon, comme toujours, sa réaction lorsque l'enfant lui dit son nom... c'était génial et on pouvait deviner le conflit intérieur qu'il devait vivre à ce moment: laisser mourir un enfant innocent ou sauver le futur créateur de ses ennemis jurés? Il est peut-être la cause de la transformation de l'enfant en dictateur, ce ne serait pas la première fois (dans le whoniverse élargi, il est plus ou moins celui qui à emmené le Master vers le chemin des ténèbres). La seule chose qui m'a un peu déçu de lui c'est qu'il ne réagit pas le moindrement quand le Dalek tue Missy, mais quand il tue Clara c'est la fin du monde et il en vient même à supplier Davros. Bon, je suppose que c'est typique du personnage: passer ses compagnons humains avant toute autre espèce y compris les timelords et même son ancien meilleur ami.

Clara: Elle m'a fait penser à Rose en se donnant plus d'importance que quiconque aux yeux du Docteur, mais à part ça, ça va, elle n'était pas trop irritante ni trop présente.

Davros/Les Dalek/Skaro: j'avais lu la rumeur à propos de Davros enfant, mais je ne pensais pas que ça se concrétiserait. J'ai adoré Davros, il a vraiment le pouvoir sur le Docteur à ce moment là et j'adore son serviteur serpent, c'est un monstre intéressant et très bien fait. Les Daleks qui ont enfin compris qu'il ne faut pas laisser un timelord parler lol! Je pense qu'ils ont réellement tué Missy et Clara et que le Docteur ne pourra les sauver qu'en revenant dans le passé et agir différemment avec l'enfant Davros (en bien ou en mal). Finalement, Skaro était magnifique.

Autre: C'était bien de revoir la Shadow Proclamation, Karn et un Ood! domage que ça ne dure que quelques secondes. La scène avec le quatrième Docteur, j'ai bien aimé et c'était très bien introduit.


Dernière édition par Ithyl le Dim 20 Sep 2015 - 16:58; édité 2 fois
Revenir en haut
doctor_where
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2014
Messages: 200
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 兔 Lapin

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 16:55    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice Répondre en citant

Ithyl a écrit:

La seule chose qui m'a un peu déçu de lui c'est qu'il ne réagit pas le moindrement quand le Dalek tue Missy, mais quand il tue Clara c'est la fin du monde et il en vient même à supplier Davros. Bon, je suppose que c'est typique du personnage: passer ses compagnons humains avant toute autre espèce y compris les timelords et même son ancien meilleur ami.


moi je ne l'ai pas compris comme ça, il doit surement savoir que vu que c'est le maitre il va forcement trouver un moyen de revenir tout simplement mais apres faut voir
_________________
Revenir en haut
ElueTimer-girl
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2013
Messages: 72
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 虎 Tigre

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 17:26    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice Répondre en citant

doctor_where a écrit:
Ithyl a écrit:

La seule chose qui m'a un peu déçu de lui c'est qu'il ne réagit pas le moindrement quand le Dalek tue Missy, mais quand il tue Clara c'est la fin du monde et il en vient même à supplier Davros. Bon, je suppose que c'est typique du personnage: passer ses compagnons humains avant toute autre espèce y compris les timelords et même son ancien meilleur ami.


moi je ne l'ai pas compris comme ça, il doit surement savoir que vu que c'est le maitre il va forcement trouver un moyen de revenir tout simplement mais apres faut voir


Ouai moi aussi je l'ai compris plus comme ça... il est tellement imprévisible et ressort de situation tellement nawak que là c'est limite pas surprenant ce qui vient de se passer x)
_________________

Je fais des trucs ici: ElueMinArt
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 18:01    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice Répondre en citant

Et c'est parti pour mon pavé.^^

9x01 The magician's apprentice

Dalek: -The TARDIS will be destroyed.
Clara: -Yeah, well, good luck, because she's indestructible.
Missy: -Did the Doctor tell you that? Because you should never believe a man about a vehicle.



Que l’on aime ou pas Moffat en tant que showrunner, il faut reconnaître qu’il essaie toujours, malgré ses tics d’écriture récurrents, de donner à chacune de ses saisons une ambiance très différente de la précédente : conte de fée en saison 5, sci-fi au rythme effréné en saison 6, blockbuster en saison 7… Cela implique bien sûr qu’une partie du fandom sera déçue à chaque saison (j’ai personnellement trouvée la septième fort longue) mais bon… notre fandom aurait de toute façon du mal à se mettre d’accord sur la couleur du TARDIS donc ce choix me semble judicieux. Comme toute série très longue, Doctor Who gagne à changer régulièrement de style et le fan ayant trouvé une saison décevante a ainsi toujours l’espoir d’apprécier la prochaine.

La saison 8 tranchait donc totalement avec le coté grand spectacle de l’année précédente : décors en général plus sobres, nombreux épisodes se passant au moins en partie sur Terre de nos jours et rythme souvent un peu plus lent, ce qui allait bien avec l’âge plus avancé de la nouvelle incarnation du Docteur et son caractère un peu plus… sec (vous avez le droit de remplacer cet adjectif par un plus familier de votre choix^^). Sans surprise, la saison 9 prend donc le contre-pied de celle-ci et part immédiatement dans l’exubérance : et que l’on sent que Moffat aime ça ! Son coté fanboy se réveille dès qu’il fait un épisode de ce type et je n’ai aucun mal à l’imaginer, comme dans The five-ish doctors, en train de jouer avec ses goodies tout en écrivant le script.

En poussant parfois un peu pour que rien ne dépasse, il parvient ainsi à faire rentrer dans 45 minutes complètement débridées le Maldovarium, Karn, la Shadow proclamation, UNIT, Skaro (pré time war ET actuelle), le Master, Davros, les Daleks, plusieurs anciens Docteurs, des Oods, des Judoons, deux nouveaux monstres, des vortex manipulators, un concert de hard rock, un tank, une pique sur la gestion de la NHS par les Conservateurs (la réflexion comme quoi on doit toujours beaucoup attendre dans un hôpital)… et trois possibles Atlantis ! Les responsables du budget ont dû avoir des sueurs froides quand il leur a envoyé le script : quelque chose me dit que le « Pardon my sci-fi » de l’employée de UNIT est en fait le mot d’excuse de Moffat à leur égard.

Je ne vais pas tellement me pencher sur l’histoire en elle-même. Déjà bien sûr parce qu’il est très difficile de juger la première partie d’un double-épisode mais aussi parce que ce n’est pas pour moi l’intérêt principal cette semaine. L’épisode est en partie assez classique, surtout au début : comme en fin de saison 5 ; en début et fin de saison 6 et en fin de saison 7, la mort du Docteur est annoncée. Comme au début et à la fin de End of times et en fin de saison 6, il décide de profiter de ses derniers instants (son idée de faire une fiesta monumentale me semble fort saine mais ce n’est pas très sympa de ne pas inviter ses meilleurs potes). Même le coup de bluff de Missy avec les avions ressemble un peu à celui des Sycorax avec le sang (les deux, bien qu’impressionnants, sont des « parlour tricks »).

L’épisode nous offre néanmoins deux nouveaux monstres ma foi fort réussis, deux très beaux cliffhangers (l’un en fin de pré-générique et l’autre en fin d’épisode), une très chouette esthétique et un bon mélange suspens/horreur/comédie. Certes, on n’échappe pas aux habituelles incohérences : exemple parmi tant d’autres, l’algorithme d’UNIT est censé repérer tous les endroits où le Docteur fait beaucoup de « bruit » dans l’espace mais aussi dans le temps puisque la fête qu’ils repèrent est au moyen-âge, du coup il n’y a clairement pas assez de points sur l’écran vu la longévité du Docteur et son manque de subtilité (le royaume uni en particulier devrait être couvert de points^^). Cela dit le cahier des charges est tout à fait rempli et je m’estime satisfaite du scénario.
Je vais donc conclure là cette trop longue introduction et me pencher cette semaine sur les trois rôles principaux : le Docteur, la compagne et l’arch-enemy (deux candidats pour ce dernier poste). En effet, si Moffat parvient à éviter en bonne partie ses tics d’écritures habituels, il retourne cette semaine sur un thème qui lui est très cher : la redéfinition des personnages.


I. Doctor Who ?
“The Doctor makes a lot of noise, and he loves to make an entrance.”

Moffat n’a cessé depuis la saison 5 de jouer sur la définition, le rôle et même l’identité du Docteur. Innombrables surnoms (raggedy man, mad man in a box, Sweety, trickster, magician…), interrogations sur son véritable nom (toute la saison 7), redéfinition de son titre par d’autres personnages (le terme « Docteur » qui pour le peuple de la femme soldat de A good man goes to war est en fait devenu synonyme de guerrier), réflexion sur ce que ce titre englobe (le war Doctor se refuse lui-même ce nom)… Une bonne partie de la saison précédente surfait aussi sur ce thème entre les incessantes interrogations du personnage sur son identité (« Am I a good man ? ») et les moments où il perdait son titre au profit de Clara (dans Flatlines et Death in Heaven en particulier). On retrouve clairement ici ce constant besoin de Moffat de redéfinir ou du moins de s’interroger sur la nature profonde du Docteur.

Bien sûr, le « code » de base ne change pas. Le Docteur, quelle que soit son incarnation et comme le montrait le prologue, a toujours la capacité de concentration et d’introspection d’un poisson rouge sous ecstasy et je pense qu’aucun personnage n’avait besoin de l’expression incrédule de Clara pour comprendre que « Meditation. Repentance and acceptance. Contemplation of the absolute » n’allait PAS être une bonne description des derniers instants du Docteur. Il conserve également son évidente affection pour « sa » Clara (il se met à genoux devant Davros pour la sauver), son refus de mettre des innocents en danger pour se sauver (l’un des innocents en question étant Missy, il faut admettre que sa définition du terme est assez large^^) et la personnalité peu diplomate de cette incarnation (il est incapable de mentir au petit garçon sur ses chances de survie).

Même les évidentes différences lors de son entrée sur scène n’en sont pas réellement. Lunettes de soleil, guitare électrique (quelle scène jouissive^^), jeux de mots plus stupides les uns que les autres (ok, j’ai pouffé à celui sur « tank »^^), flirt… C’est certes à l’opposé de la caractérisation de Twelve mais c’est complètement celle de Eleven (j’attendais un petit "Hello Stonehenge" d’ailleurs). Puisque le Docteur admet que toutes ses incarnations étaient invitées à sa fiesta de 3 semaines et que la veille était le tour de celui au « bow tie », ce décalage s’explique donc tout à fait. Missy ne s’y trompe d’ailleurs pas et, lorsque Clara exprime sa stupéfaction devant ce comportement étrange, lui réplique avec condescendance « Oh, you really are new, aren't you? » Même le câlin du Docteur à Clara s’explique puisqu’il permet (sans doute comme les lunettes de soleil d’ailleurs) de cacher ses émotions, ce qui est tout à fait le style du personnage.

Néanmoins, un premier indice laisse assez vite penser que l’épisode va encore une fois aborder le sujet de l’identité du Docteur. Lors de sa fort belle entrée dans l’arène, il est appelé d’abord « Magicien » (ce n’est pas la première fois et c’est un peu sa faute vu le costume qu’il s’est choisi^^) puis « dude » (terme repris plusieurs fois par la foule). Il faut près de cinq minutes avant que le terme « Doctor » soit utilisé et c’est par Colony Sarf, qui ne connait absolument pas le personnage et sa profondeur : le fait qu’il l’appelle « little man » (encore un surnom) le prouve clairement… et signe à mon avis son arrêt de mort pour la semaine prochaine^^.

Mon alarme interne « jeux sur l’identité » s’est d’ailleurs mise à retentir durant cette scène, lorsque le Docteur présente Missy comme « the wicked stepmother » : quand le Moff commence à distribuer des surnoms/périphrases à tout va, c’est en général un signe qu’il va largement aborder ce thème. J’ai aussi apprécié dans cette scène le sympathique jeu sur le 4eme mur lorsque le Docteur demande au public (et clairement à nous du coup) de huer l’arrivée de la méchante Missy : Doctor Who étant une série familiale, il est intéressant de faire référence à la « pantomime » à l’anglaise, ce genre théâtral où le public souvent enfantin est invité à huer l’entrée des méchants et applaudir celle des gentils. Et oui j’ai hué avec les autres, j’ai le droit de conserver mon âme d’enfant non mais !^^

Le « Doctor » est donc ici « Magician » mais ce titre lui-même ne dure pas et commence à se transformer dès cette scène, paradoxalement grâce à l’arrivée du premier personnage à appeler le Doctor par son titre, Colony Sarf . Ce dernier lui ramène en effet l’élément indispensable à son identité de magicien, sa « baguette »/tournevis sonique . Or celui-ci est clairement abimé et abandonné depuis longtemps et le Docteur admet d’ailleurs qu’il n’en utilise plus, révélation aussitôt suivi d’un « Never seen THAT before ! » de Missy qui remarque une toute nouvelle expression sur le visage du Docteur, la honte. Le Magicien a clairement endossé une nouvelle identité bien plus sombre.

C’est le moment où nous découvrons la résolution du dilemme posé au Docteur durant le pré-générique : ce dernier a bel et bien abandonné l’enfant Davros à la mort. 40 ans après Genesis of the daleks, il répond donc à la question qu’il avait alors posé (et que l’épisode nous rediffuse plus tard vu que tout le public n’a pas vu les classiques) : “If someone who knew the future pointed out a child to you, and told you that child would grow up totally evil, to be a ruthless dictator who would destroy millions of lives… could you then kill that child?”

Il avait à l’époque choisi d’épargner les daleks tout en sachant le mal que ces derniers feraient. Il n’a non plus pas pu détruire la Terre pour stopper l’invasion imminente de ces mêmes daleks à la fin de la saison 1 de la nouvelle série, a rejeté son clone génocidaire à la fin de la saison 4 et n’a pas un instant songé à tuer Hitler durant la saison 6 malgré un titre d’épisode ambigu ; or, là, il abandonne (du moins pour l’instant) le jeune Davros à une mort certaine. Ce choix était d’ailleurs devinable dès la scène d’entrée du Docteur : il est après tout sur un tank, lui, le pacifiste ultime dont cette incarnation en particulier hait les militaires ! Bug sur e-bay ou pas, cette scène était déjà louche. D’ailleurs, suis-je la seule à trouver le choix du Docteur répréhensible pour une toute autre raison ? Il laisse mourir un gosse nommé Davros mais si ça se trouve ce prénom est aussi répandu sur Skaro que John au Royaume uni. Vous vous imaginez la boulette s’il a laissé mourir un gosse totalement innocent ?^^

Blague à part, le choix du Docteur est compréhensible bien sûr, on sait que les daleks sont ce qu’il hait le plus, mais c’est néanmoins un choix « anti-Docteur » au possible et il le sait. Il est d’ailleurs fort probable qu’il n’ait pas remplacé son tournevis à cause de la honte profonde que ce geste lui inspire : le tournevis est le symbole du Docteur et il n’en est plus digne. C’est peut-être aussi ce qui fait qu’il ait choisi de « fêter » ses derniers instants loin de ses amis proches. Bref, après avoir été Doctor et Magician, le personnage passe ici à Murderer, identité bien sûr exacerbée lors du cliffhanger final.

Soyons clair, je n’ai pas le moindre doute (la plupart d’entre vous non plus je suppose) : il n’ira pas au bout de cette décision et ne va certainement pas « exterminer » l’enfant. Il ne va même pas abandonner Davros à mon avis. Outre le fait qu’il est évident que Moffat ne va pas se débarrasser de méchants aussi iconiques que Davros et les Daleks, on parle quand même du showrunner qui est allé jusqu’à gommer en partie le pire moment génocidaire du Docteur, la time war : il ne va certainement pas le laisser tuer un enfant dans une série familiale avant 21h.

J’aime beaucoup le thème du dark Doctor mais on sait tous qu’il a d’obligatoires limites dues au genre de la série. J’ai néanmoins apprécié, comme très souvent, le jeu sur l’identité du personnage auquel s’adonne Moffat : il n’est à mon avis pas près de lâcher sa question favorite, Doctor Who ? Et comme, nous le savons tous, le Moff est aussi un parfait troll qui aime faire grogner le fandom, il ne manque évidemment pas de balancer au détour d’une phrase un dernier indice sur le sujet de l’identité du Docteur. Il aurait été un jour…ou pas, une petite fille. Smile



II. La compagne

Je dois admettre que les cinq premières minutes post génériques m’ont paru fort longues. J’aime beaucoup Clara depuis la saison 8 et je trouve son actrice très compétente mais s’il y a un moffatisme qui m’insupporte, c’est sa tendance à faire continuellement des personnages féminins « super-girls » : belles, intelligentes, extrêmement compétentes, jamais prises au dépourvu… Clara avait commencé comme cela en saison 7 mais la dernière saison avait creusé le personnage, révélant un coté sombre et des défauts évidents. J’ai eu soudain l’impression que tout cet effort de caractérisation avait été mis à la poubelle en même temps que le chewing gum de son élève (on met un sac dans la corbeille d’ailleurs, faut penser au caretaker non mais !).

Prof parfaite (non, je vous jure, une classe totalement silencieuse qui rit à vos blagues d’ un commun accord et ne bronche pas quand vous regardez par la fenêtre c’est plus de la science-fiction que n’importe quel vaisseau spatial^^), elle est si compétente qu’elle éclipse totalement UNIT à leur propre job en pensant immédiatement à toutes les répercussions possibles de ces avions figés dans le ciel. Elle refuse même de tenter d’appeler le Docteur, soi-disant parce qu’il n’aimerait pas être dérangé avant que les humains n’aient fait le travail d’enquête préliminaire mais clairement parce qu’elle adore prendre encore une fois sa place : elle prend même ses manies (écrire sur la fenêtre) et, comme son incarnation précédente, embrasse des personnages célèbres (tant qu’à faire une femme, Moffat n’allait pas perdre une occasion de faire râler les détracteurs du « gay agenda »^^). Bref, le jeu sur l’identité se poursuit avec la compagne mais j’admets que ça ne m’a pas plu.

Sauf qu’il semblerait que j’ai sous-estimé Moffat (pour ma défense, ça m’arrive rarement : j’ai en général une tendance à l’excès inverse). Cet aspect de Clara comme compagne quasi doctoresque va en effet s’inverser violemment à partir de la délicieuse scène de confrontation avec Missy. Si Clara semble à première vue, comme le Docteur qu’elle incarne, prendre le dessus sur cette dernière en dévoilant son bluff et en la forçant à faire repartir les avions, elle va peu à peu perdre du terrain et ce pendant toute la suite de l’épisode. Elle apprend ainsi au prix d’un bon coup de jus que non, elle n’est pas la meilleure amie du Docteur et que ce dernier lui préfère très visiblement un(e) psychopathe sans scrupules qui a bien des fois menacé la terre… ouch !

Missy enfonce le clou en la comparant alors au chiot en laisse du couple platonique qu’elle forme avec le Docteur et il est amusant de constater qu’à partir de là Clara va en effet perdre toute initiative et se faire mener par le bout du nez par celle-ci. Elle se fait téléporter par surprise près de l’arène où Missy ne tarde pas à se moquer du fait qu’elle connait fort peu le Docteur et si elle est celle qui parvient à identifier l’expression de honte sur le visage du Docteur, c’est clairement plus dû au fait qu’il s’agit d’un sentiment totalement étranger à Missy qu’à une meilleure connaissance de leur ami commun. Le Docteur lui-même ne la présente pas à la foule durant cette scène, se contenant de jouer quelques notes de Pretty woman pour accompagner son entrée. Missy a au moins droit à une jolie périphrase. La seule action véritable de Clara est d’exiger de Colony Sarf d’accompagner le Docteur mais c’est paradoxalement là qu’elle va perdre toute liberté de mouvement puisqu’elle sera alors ligotée.

Quant-à Missy, c’est elle qui comprend immédiatement ce que le Docteur voulait dire par « gravity », elle qui parvient à se libérer des liens et elle qui comprend que le sas donne sur une planète et non sur le vide et que cette dernière est cachée mais devrait apparaitre une fois qu’elles se synchroniseront à l’atmosphère. Elle est également celle qui a un plan (même s’il échoue) lorsqu’elles sont entourées de daleks, Clara se contentant de tenter de fuir.

Bref, cet aspect trop parfait du début de l’épisode était clairement une manière d’amener une « chute » du personnage, de la même manière que les brillantes réussites du Docteur dans la première partie de A good man goes to war n’étaient là que pour rendre son échec final plus tragique : dans Doctor Who, l’hybris est souvent puni. Encore une fois, Moffat joue donc sur l’identité du personnage, transformant une compagne compétente en Docteur de remplacement avant de la réduire presque au rang de décor. Je ne doute pas que l’épisode suivant nous fera retrouver une Clara plus équilibrée mais ce traitement du personnage n’était pas inintéressant.



III. L’arch-enemy
"Now wait a minute, Davros is your arch-enemy now??? I'll scratch his eye out!"


Nous avons bien sûr ici deux candidats pour le rôle fort enviable d’ennemi juré du Docteur et je dois admettre que les deux ont un impeccable CV et méritent le poste. Voyons donc si la définition du terme par wikipedia peut m’aider à choisir :

-il peut s’agir du plus puissant ennemi du héros
-l’ennemi peut avoir un lien direct avec le héros et/ou son passé
-Il peut avoir une vieille rancune envers le héros ou en être lui-même la cible ;
-Il peut être l’ennemi le plus récurrent et jouer un rôle majeur
-Il peut être l’opposé exact du héros
-Le héros et son principal ennemi peuvent être les chefs de factions opposées
-Un procédé récurrent est de ne jamais le tuer vraiment, seulement de faire croire à sa mort du point de vue du héros. Ce genre de procédé est souvent sujet à plaisanterie lorsque les auteurs en abusent.

Ah… ça va pas nous aider à les départager hein ? Bon, examinons donc de plus près les dossiers des candidats.


A) Davros
Je dois tout de suite admettre que même si je vais tenter au maximum de rester objective je suis extrêmement biaisée : le Master est un de mes personnages favoris et je n’ai jamais apprécié Davros même si je le préfère tout de même à ses créations. Vous avez donc le droit de me le dire en commentaire si vous pensez que je raconte des conneries (vous n’avez pas vraiment besoin de ma permission cela dit^^). Cela dit, je l’ai étonnamment apprécié ici grâce à un traitement que je trouve très réussi.

Premièrement, il a le bon goût de ne pas venir seul mais accompagné (bien qu’involontairement pour l’un d’entre eux) de deux nouveaux monstres du whonivers : les hand mines et le Colony sarf. Je trouve ces deux créations esthétiquement très réussies et c’est donc un plus évident pour le CV de ce cher Davros mais je vais néanmoins émettre quelques critiques.

Les handmines sont fort bien réalisées et on retrouve là le goût de Moffat pour l’horreur provenant d’un « objet » du quotidien : ce monstre n’a pas dû coûter bien cher à la réalisation mais est efficace. Hélas, si son introduction progressive est très bien amenée (terre qui tremble, regard fixe de l’enfant, apparition de la main autour de la botte, victime aspirée puis apparition des autres), Moffat se retrouve ensuite obligé pour la réussite de sa scène de montrer en gros plan et plusieurs fois les différentes mains : il n’y a pas de miracle, un monstre que l’on voit trop perd énormément de son coté effrayant et ça ne rate pas ici.

Quant à Colony Sarf, il me plait beaucoup et est étonnamment bien réalisé (même le serpent géant ne fait pas trop faux). J’apprécie aussi le fait qu’avec sa démarche ondulante et glissante et sa voix sifflante nous avions tous les indices en main pour réaliser de quoi il était composé. J’ai en revanche un peu du mal à comprendre ce qu’il fiche dans une intrigue « dalek » : Davros n’a, si je ne m’abuse, jamais voulu créer autre chose que son chef d’œuvre (les daleks) et n’a que mépris pour le reste de l’univers : que fait-il avec une créature en grande partie organique qu’il a visiblement créée lui-même puisque c’est semble-t-il un de ses serpents qui transforme l’ami du Docteur en semi-dalek ? Quelle en est l’utilité (il a ses daleks quand il veut intimider et ses semi daleks à forme humaine lorsqu’il veut être plus subtil) ? Et surtout, comment cette création de Davros peut-elle être une « démocratie » ? Davros est la caricature même du dictateur et il aurait créé un être qui prend toutes ses décisions en votant ? Ce n’est qu’un détail mais ce monstre, fort bien pensé par ailleurs, ne me semble pas être du genre de Davros.

Revenons aux points forts du dossier Davros. Il est ainsi fort intéressant de nous le montrer simultanément aux deux extrémités de sa vie : jeune garçon et mourant de vieillesse. Outre l’élégance du contraste, cela permet bien sûr d’étaler dans l’espace-temps son débat avec le Docteur et je trouve d’ailleurs ledit débat très intéressant.

Oh, il n’a rien d’original : comme l’admettent les deux personnages, c’est le même depuis leur première rencontre. Davros pense que ses daleks représentent l’apogée de la Création et que la destruction du reste de l’univers est la solution pour atteindre son idéal de pureté, le Docteur pense l’exact opposé et se fait le champion de la Compassion. Si Davros a cette fois ci un argument de poids puisqu’il semble tuer sous les yeux du Docteur sa meilleure amie/ennemie et sa compagne et que ceci ne serait pas arrivé si le Docteur n’avait pas fait preuve de compassion et avait tué directement le jeune Davros, cela ne révolutionne néanmoins pas le débat.

En revanche, et cela m’intéresse un peu plus, j’ai la forte suspicion que Davros n’a pas pris la peine de faire amener son pire ennemi à son chevet juste pour marquer un dernier point contre lui : ce serait typique du Master mais je soupçonne Davros d’être un peu plus pragmatique. Je peux me tromper (que tous ceux qui viennent mentalement de corriger « peux » par « vais » sortent immédiatement, il m’arrive parfois d’avoir raison !) mais je pense que Davros a un plan pour ne pas mourir et que ce plan nécessite que le Docteur aille dans sa timeline. Je ne doute pas un instant que Clara et Missy survive au prochain épisode mais je pense que Davros va être « sauvé » par la même occasion, posant sans doute ainsi à ce pauvre Docteur un autre cas moral : faut-il sacrifier deux personnes qu’il aime pour se débarrasser de Davros ? On sait déjà quelle sera sa réponse.

Très intéressante également est la possibilité bien distincte que le Docteur, en intervenant si tôt dans la timeline de Davros et en lui laissant le tournevis, ait pu contribuer grandement à créer le Davros dictateur et même les daleks. Est-ce à cause de cette aventure que le jeune Davros se retrouvera en fauteuil roulant, le remplissant de rancœur et le faisant rêver d’êtres à l’armure indestructible ? Le tournevis l’aidera-t-il à construire sa création ? On sait que Moffat adore le thème du personnage qui se révèle s’être défini grâce à un autre personnage : Danny Pink devient soldat à cause de la figurine que lui donne le Docteur et ce dernier devient le héros non armé que l’on connait en partie parce que ladite figurine, qu’il a reçue de Clara, n’avait pas d’armes. Rusty quant-à lui devient un dalek efficace parce qu’il a découvert dans le Docteur la haine qu’il lui fallait, haine qui vient en énorme partie… des daleks. Les exemples de ce type sont très nombreux dans l’ère Moffat et font eux aussi partie de ce jeu sur l’identité qu’il apprécie tant.

Cela donne un autre intérêt à Davros et, surtout, améliore nettement son dossier d’arch-enemy. Après tout, l’archnemesis est souvent involontairement « créé » par le héros. Bref, ce Davros a (peut-être) la bonne origine pour être un archnemesis convainquant et (peut être) un plan assez intéressant pour s’assurer une victoire quel que soit le choix du Docteur. Il va falloir attendre la semaine prochaine pour trancher je pense. Oh, en revanche, il partage avec Missy un super-pouvoir fort intéressant : la maîtrise du 4eme mur. Si Missy avait visiblement l’an dernier accès au BBC iplayer vu qu’elle pouvait voir en live les aventures du Docteur, Davros semble lui avoir mis la main sur l’intégrale des épisodes classiques en dvd, qu’il peut donc diffuser à Twelve pour prouver ses dires. Vous croyez qu’il a trouvé les épisodes manquant ? Qui se dévoue pour lui demander ?


B) Missy
Doctor, listen to me -- I know traps, traps are my flirting. This is a trap

Je vais assumer immédiatement le biais que j’admettais tout à l’heure et dire que Missy est pour moi le point fort de l’épisode. J’ai toujours apprécié le Master mais cette incarnation est pour moi la meilleure : toujours à la limite entre l’affection et la folie meurtrière, brillante et instable, elle est de plus délicieusement jouée : Gomez a réussi à rendre au master un aspect effrayant qu’il n’avait plus eu pour moi depuis bien longtemps (j’ai même sursauté quand elle sort de l’écran^^). Bref, j’aurais très sincèrement accordé le poste d’archnemesis suprême à ce personnage… si Moffat ne s’était pas encore une fois amusé à jouer sur son identité. Mais confisquez lui ce stylo !

La première identité qu’elle choisit d’endosser n’est pas surprenante. L’idée était sous-jacente dans la série classsique, Ten l’avait avoué, la fin de la saison précédente l’avait confirmé… Le Master et le Docteur sont amis tout autant qu’ils sont ennemis. Et plus si affinités diront les shippers (il y a clairement assez de matériel dans la série pour que ce ne soit pas une affirmation ridicule) mais j’apprécie en tant qu’asexuelle la dénégation de Missy : « Don’t be disgusting. We’re Time Lords, not animals! Try, nano-brain, to rise above the reproductive frenzy of your noisy little food chain, and contemplate friendship. A friendship older than your civilisation, and infinitely more complex.” Dans l’extrême majorité des séries, le héros est en couple ou cherche à l’être : laissez-moi mon role model, la relation reste assez délicieusement ambigüe pour satisfaire tout le monde.^^ En tout cas, Missy n’est elle pas choupie quand elle prend un air mi agacé mi amusé en réalisant que le « slightest, tiniest- anachronism » qu’elle cherche à détecter devient avec le Docteur un concert de hard rock en plein moyen-âge ? Smile

Dans tous les cas, si le lien affectif entre ces personnages n’a jamais été nié, Missy s’identifie cette semaine totalement comme l’amie du Docteur et pas du tout comme son arch-enemy. Cet aspect existe évidemment toujours : Missy est outrée qu’on puisse la considérer comme « good » et tue sans le moindre remord, elle n’hésite pas à proposer aux daleks de trahir le Docteur pour sauver sa vie…il est néanmoins totalement en arrière-plan. Missy risque sa vie deux fois pour le Docteur (quand elle accepte de faire repartir les avions alors que les snipers sont toujours là et quand elle choisit d’accompagner le Docteur et Clara voir Davros), le prévient qu’il s’agit certainement d’un piège et, c’est à mon avis plus que probable, sauve Clara en fin d’épisode en la téléportant: les deux ont toujours le vortex manipulator au poignet et Missy a pris soin de nous expliquer que celui de Clara est soumis au sien.

Mais ce n’est pas assez pour ce personnage, qui choisit également d’endosser une autre identité : celle de Docteur de remplacement. Et, contrairement à Clara, elle y parvient. Bien sûr elle a l’avantage d’être de la même espèce et d’avoir donc les mêmes capacités culturelles, mentales et technologiques que ce dernier mais c’est néanmoins fascinant de voir combien elle est crédible dans ce rôle. Elle commence à l’endosser lorsque le vrai Docteur est amené vers Davros et la transformation est immédiate. Elle n’avait visiblement même pas besoin de l’indice de Twelve pour réaliser la particularité de la gravité et sa description de la gravité artificielle « all coppery-smelling round the edges, a tiny bit sexy » est une réplique purement doctoresque. Lors de la scène suivante où elle explique à Clara que l’espace est en réalité le sol, elle est même si crédible que cette dernière lui sourit de la même manière qu’au Docteur : pendant quelques secondes, elle oublie qui est réellement avec elle et les deux actrices jouent très bien ce moment de confusion. Enfin, quand la planète se révèle être Skaro, l’exclamation d’horreur de Missy est tout à fait du type de celle du Docteur

Bref, je voterais normalement sans hésiter pour le Master dans le rôle du meilleur archnemesis mais il faut admettre que ce n’est pas ici le rôle principal de Missy même si je ne doute pas qu’elle le reprenne bien vite. Dommage car elle a, tout comme Davros d’ailleurs, LA qualité indispensable à un bon arch-enemy : l’immortalité. Et comme les meilleurs arch-enemies, de Murdoch de Mc Gyvver à Rastapopoulos pour Tintin, ces résurrections ne sont pas expliquées. La dernière fois que nous avons vu Davros il brûlait en fin de saison 4 ? Il va mieux et puis c’est tout. Missy était censée être morte ? "Not dead, back, big surprise, never mind." Clara fait même remarquer que le Docteur savait que cette dernière n’était pas morte puisqu’il lui a envoyé son testament: je pense qu’elle est bien la seule que ça ait pu vaguement surprendre. Allez, disons que Davros et Missy méritent le poste, vu le nombre de Docteurs il peut bien y avoir plusieurs arch-enemies.

Conclusion de ce pavé, il s’agit là d’une fort bonne reprise même si j’ai eu un peu de mal avec le début et si mon appréciation générale dépendra bien sûr de la seconde partie. Outre les interrogations sur l’intrigue principale, deux questions se posent en cette fin d’épisode : tout d’abord, qui est le « magician’s apprentice » ? Clara, qui tente d’émuler le Docteur ? Missy, qui y parvient mieux ? Davros, peut-être créé par le Docteur ? Le Docteur lui-même, qui doit apprendre à se retrouver s’il ne veut pas finir comme ce qu’il déteste ? Ma réponse favorite serait Missy puisque le witch’s familiar de la semaine prochaine pourrait alors être le Docteur, à voir…

Une autre chose me surprend : sauf si l’affaire de la timeline de Davros ne se conclut pas dans l’épisode prochain, nous n’avons pas vraiment d’indices sur le fil rouge de la saison. En fait, le seul « mystère » que j’ai repéré est l’inquiétante recrudescence de « suicide moon » dont parle la dame de la shadow proclamation. Est-ce une partie de l’intrigue ? Une fausse piste ? Un clin d’oeil à Kill the Moon? Réponse peut-être la semaine prochaine.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques


Dernière édition par Tyr le Dim 20 Sep 2015 - 19:05; édité 1 fois
Revenir en haut
Pikoo
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2013
Messages: 228
Localisation: Anywhere in Time and Space
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 18:51    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice Répondre en citant

Superbe critique !

C'est vrai que le jeu sur l'identité va beaucoup plus loin que le simple "Am I a good man" ? Et je ne l'avais pas forcément vu !
D'ailleurs ça devrait continuer la semaine prochaine puisque selon le trailer :

Davros va donner toute une armée de Daleks à notre cher Docteur. Ca me rappelle une armée de Cybermen en fin de saison 8..


Concernant les personnages féminins tu dis :
"un moffatisme qui m’insupporte : c’est sa tendance à faire continuellement des personnages féminins « super-girls » : belles, intelligentes, extrêmement compétentes, jamais prises au dépourvu…"
Je ne suis pas d'accord avec toi. Tu remarqueras que Kate Stewart est complétement à la ramasse. Pour une chef de UNIT, elle est completement incompétente. Totalement perdue, elle veut absolument l'aide du Docteur.
Clara est devenue ultra compétente grace à ses aventures avec le Docteur.
D'ailleurs je pense que Moffat s'amuse avec tout ceux qui le considère comme macho. Incapable de faire des personnages feminins autre que la femme fatale.
Dans cet épisode il n'y a quasiment plus de personnages masculins (surtout au début). Les seuls personnages masculins sont les gardes et les snipers qui se font pulvérisés en deux secondes.

Pour l'arch-enemy, je crois qu'en effet c'est impossible de départager ces deux là. Chacun à son préféré. J'avoue que Davros dans cet épisode m'a vraiment marqué. Il passe numéro 1 dans ma petite liste des méchants.

Pour finir le fil rouge..
C'est vrai que c'est assez troublant. A vrai dire, on a l'impression que cet épisode était la première partie d'un final de saison. A mon avis, il va se passer quelque chose dans l'épisode 2 qui va marquer toute la saison.. ( La mort de Clara ? Davros toujours en vie et qui va revenir en fin de saison ? Le maitre qui nous réserve quelque chose ? )

Petite remarque : il me semble que "Sarf" s’écrit Sarff.

Ah, et visiblement comme tu as compris.. J'aimerais bien que tu m'éclaires le jeu de mot avec le fish et le tank. J'ai absolument rien compris !
_________________
Revenir en haut
Gérard
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2010
Messages: 2 884
Localisation: Bois d'Arcy
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 18:56    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice Répondre en citant

"fish tank" = aquarium.
_________________
"Kentoc'h Mervel!"

Revenir en haut
Pikoo
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2013
Messages: 228
Localisation: Anywhere in Time and Space
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 18:59    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice Répondre en citant

Oh !
Ahah pas mal !
_________________
Revenir en haut
Clara Oswin Oswald
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 1 705
Localisation: Chez Jenna !
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 19:06    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice Répondre en citant

Superbe review Tyr, comme d'habitude !
_________________


Dernière édition par Clara Oswin Oswald le Dim 20 Sep 2015 - 19:07; édité 1 fois
Revenir en haut
Skype
Mad_Dog
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2012
Messages: 722
Localisation: Rennes
Masculin Taureau (20avr-20mai) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 19:07    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice Répondre en citant

Et voilà, je passe après Tyr dans mon avis sur l'épisode. (Ca y est, les dimanches à lire les commentaires au sujet de l'épisode de la semaine, sur ce forum, sont revenus.)

Du coup, je vais être cours, mon avis est le suivant : Heuuu ?

L'épisode n'est qu'une longue scène d'exposition et il faut attendre les 10 dernières minutes pour avoir un début d'intrigue et d'enjeux. Ca se découpe assez bien en fait : situation initiale pré-générique, quelques minutes avec Colony Sarf qui cherche le Docteur, 10 minutes de retour de Clara et d'UNIT, 10 minutes de retour du Maître, 10 minutes de retour du Docteur et enfin à la fin, tout le monde arrive sur Skaro.

Après, c'est sympa, mais ça a tout les défauts et les qualités de l'ère Moffat : épisode remplis de nouveaux concepts cools (les hand-mine, Colony Sarf, etc... ) côté grandiloquent (Le Docteur fait du rock et se comporte vachement plus comme le 11eme que comme le 12eme...) tonnes de références à la série, excellents dialogues avec des trolls au milieu, Clara en wonderwoman (comme Tyr je tique sur le fait qu'elle suppose des trucs qu'UNIT n'avait même pas pensé...) erreur de continuité balayées de la main (le retour de Missy, celui de Davros, le fait que les registres du monde entier se doivent d'avoir oublié l'existence du Docteur depuis la saison 7, etc... ) et problème de déjà-vu : Encore une fois le Docteur est confronté à la "bataille dans laquelle il est prévu qu'il meure" et le noeud même du problème est exactement le même que l'intrigue de "La Genèse des Daleks" (le fait de citer cet épisode dans l'épisode n'empêche pas le déjà-vu....)

C'est sympa, mais mon jugement final ne reposera que sur la seconde partie et ce qu'elle va raconter. Parce qu'à partir de ce point, ça peut raconter tellement de choses après la résolution de ce cliffhanger nul ! Si si, ce cliffhanger est nul : Déjà pour s'imaginer que Clara et Missy meurent dans l'épisode d'ouverture de la saison, faut être crédule, mais pour penser que le TARDIS soit détruit ou que le Docteur puisse TUER UN ENFANT, faut mal connaître le principe de la série.

En fait, j'ai peur que le second épisode ne soit qu'une resucée de l'épisode de noel 2010 "Le Fantôme des Noëls passés" mais on verra ça la semaine prochaine.
_________________
Upgrading in progression :
Revenir en haut
Solan
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 14
Masculin

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 19:20    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice Répondre en citant

Bonsoir,

Si quelqu'un pourrait mettre le lien vers un version sous-titré Français, je suis (vraiment) preneur ! J'ai regardé l'épisode en anglais ce matin, mais j'admet, c'est pas facile à tout comprendre ! Sinon, épisode très au grand rythme, ça fait du bien je confirme !! Vivement la suite !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:57    Sujet du message: [9x01] The Magician's Apprentice

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 9 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 4 sur 10

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com