Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[9x02] The Witch's Familiar]
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 9
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
flash
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2014
Messages: 383
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 10:14    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar] Répondre en citant

Mikado a écrit:
Par contre, LE truc qui m'a déçu dans cet épisode: la "fin" du Maître .. c'est assez nul. Les Daleks vont lui tirer dessus et puis elle va se téléporter avec son manipulateur de vortex et on va ignorer où elle se trouve jusqu'à la saison jesaispascombien ?


comme dans les classics, je trouve ça super moi Smile

pour les lunettes, ça reste à voir, mais un peu de changement ne me dérange pas, on a vu le tournevis pendant 8 saisons d'affilée
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 10:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
tooga
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2014
Messages: 7
Localisation: Lyon
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 10:32    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar] Répondre en citant

flash a écrit:
un peu de changement ne me dérange pas, on a vu le tournevis pendant 8 saisons d'affilée


What ? Whatwhatwhat ? Pendant 50 ans, pas juste 8 saisons.
_________________
Fish finger and custard ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Teck
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2014
Messages: 88
Masculin

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 10:43    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar] Répondre en citant

Whaou très bon épisode, qui était encore mieux que le premier!!! On a eu de la chance que sa fasse pas comme le final de la saison 8. En tout cas je sens Moffat gonflé à bloque pour cette 9eme saison!!


Alors moi qui pensé plus que Missy et Clara étaient vraiment morte et que le docteur devrait les sauver en remontant le temps. Je me suis trompé... Bien que le doc sauve clara en apprenant ce qu'est la piété à Davros. Par contre j'avais raison, c'était bien de l'énergie regénératrice.


Alors le coup du doc' dans le siège de davros, était tout simplement magique, et quand il dit aux dalek " on joue aux autotamponante? " MDR


Alors le duo Missy/Clara était vraiment sympa à voir, et comme l'a dit un des membres on a l'impression que clara aime bien suivre les gens intelligent, bien qu'elle ne fasse pas totalement confiance à Missy, lorsqu'elle lui prend son baton. Et elle à raison, et j'ai l'impression qu'a chaque fois je me fait avoir par Missy. On s'attache à elle, et on se dit qu'on peux lui faire confiance, mais non elle nous trahis tout le temps... 
Alors oui le passage des tunels et clara dans un dalek fait beaucoup penser à l'asile des dalek, et sa aurais été une bonne fin pour clara, que le doc la tue dans le dalek ou qu'il l'abandonne. Bon sa aurais été totallement monstrueux, mais on sent souviendrais longtemps.


Par contre comme je disais, dans la deuxième bande annonce de la saison, on voit le doc' dans un tunnel et une main qui l'attrape. Et donc là on a pu vu ça dans l'épisode, donc sa sera dans un autre?


Après le duo davros/docteur était tout aussi magique que celui de missy/clara, et on tombe dans le piège, on éprouve de la compassion pour davros, et on tombe dans le piège. Cela dit, davros joué tellement bien qu'on y croyait...
Par contre c'est un peu dommage, le problème c'est trop vite résolut. Je voyais bien dans le season final ou une prochaine saison, des nouveaux dalek hybride avec l'énergie des seigneurs du temps, super puissant. Mais bon vu qu'on voit souvent les dalek, et qu'a chaque fois, il y a une nouvelle intrigue, nouvelle approche, je sens qu'on en entendra parler de nouveaux des dalek/seigneur du temps/ dalek égoux^^


Bon sinon bah le tardis n'était pas vraiment détruit mais destructuré... Donc il est toujours indestructible^^ Ah et puis maintenant on a  plus de sonic screwdriver, mais des sonic sunglasses Mdrr Je sais pas si elles feront toutes la saison, mais je suis curieux de revoir le docteur les réutiliser. ( je sens que bientôt les fans vont se battre pour en acheter la réplique^^).




Et pour finir le fil rouge, je pense que sa tournera plus sur gallifrey, avec le docteur qui la recherche. Ou bien le pourquoi il a fuit gallifrey... A moins que davros soit toujours en vie, et que maintenant qu'il sait que gallifrey est toujours là, il voudra reprendre la guerre du temps...
_________________
Revenir en haut
Nak
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2014
Messages: 16
Localisation: Dijon
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 13:24    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar] Répondre en citant

Personne n'est interpellé par toute l'énergie régénératrice que le Docteur a perdu ?

Je veux dire, il se fait drainer pendant un bon moment quand même. Il était parti pour en donner juste un petit peu en disant que ca lui coûterai sans doute un bras ou une jambe plus tard ... Mais là vous ne pensez pas qu'il a carrément perdu des vies ?
Revenir en haut
Teck
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2014
Messages: 88
Masculin

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 14:10    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar] Répondre en citant

Si j'ai fait la remarque aussi qu'il a perdu beaucoup d'énergie régénératrice. Mais bon je pense pas qu'il ait perdu toutes ses vies, mais oui il a dut en perdre... 
Après je pense pas non plus qu'on aura encore 12 autres docteurs après lui, donc bon^^
_________________
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 14:18    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar] Répondre en citant

Réaction à chaud: J'ai adoré (comme beaucoup je trouve que Missy/ Clara et Davros/ Docteur sont des duos qui fonctionnent super bien) seules deux choses me gènent... Le revirement final avec le Docteur-qui-savait-tout et le coup des hybrides (j'ai pas tout compris) avec l'allusion à la raison pour laquelle le Docteur a quitté Gallifrey, ça me rappelle un peu trop un certain point du téléfilm de 1996...
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
hekmil
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2013
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 14:41    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar] Répondre en citant

Pour le téléporteur de Missy, elle dit qu'il a été détruit au début non ?
Revenir en haut
Skype
Tentacule
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 16
Masculin

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 14:43    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar] Répondre en citant

Les singes vampires m'ont achevé. Mr. Green

Un double épisode à la fois très sombre et très drôle, alors j'ai forcément adoré. Très sombre notamment à cause de cette scène qui ponctue les deux épisodes, où Davros n'est encore qu'un enfant, en danger, et où on nous fait nous demander s'il ne vaudrait pas mieux pour l'Univers qu'on le sacrifie. Et vraiment très drôle grâce à Missy qui ne ménage pas ses efforts pour impressionner la galerie ! Et les deux improbables duos de cette aventures étaient vraiment très efficaces. Ce début de saison renforce chez moi l'idée que l'ère Capaldi pourrait être le meilleur cru de DW.
Revenir en haut
Alark
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2013
Messages: 843
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 17:18    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar] Répondre en citant

WOW ! Que de situations épiques, surprenantes, dialogues très bien écrits, des moments très drôles, et des moments très sombres, et des nouveautés qui nous donnent le vertige.
Enorme double épisode, quel début de saison, wow !!!

Il y a tellement de choses différentes dans ce double épisode que je ne me lasserai jamais de le voir et revoir... (and ever, and ever Smile )
_________________
Hermit, Devil, Emperor, Death
The Alpha & Omega made by Faith
Revenir en haut
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 586
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 17:47    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar] Répondre en citant

À chaud, j'ai adoré l'épisode, pour une fois, la 2e partie n'est pas décevante. Je me suis fait prendre au piège par Davros, j'ai vraiment eu pitié de lui, mais à bien y penser, que ce soit un piège me rassure (je n'aime pas les vilains qui deviennent trop gentils). J'ai trouvé la relation Docteur/Davros et leur discussion très intéressante. Je pense que la vraie raison qui a amené le Docteur à fuir Gallifrey pourrait être le fil rouge de la saison.

Comme mentionné par d'autres, cette histoire d'hybrides est mystérieuse. Nous savons que certaines oeuvres de DW sous-entendent que le Docteur n'est pas Timelord à 100% (le film de 1996 et The lungbarrow notamment) et le fait que Missy le mentionne pourrait être une piste (c'est pire lorsqu'on sait que dans une entrevue avec Moffat, il semblait trouver la théorie comme quoi le Doc est moitié humain logique. Je n'ai pas de lien vers cette entrevue et ça date de longtemps, mais ça m'avait troublé).

Une autre chose qui m'a intrigué c'est la mention de la fille de Missy. Je suppose que si le Doc a eu une famille sur Gallifrey, le Maître aussi aurait pu en avoir une, mais bon ça fait bizarre (d'autant plus que j'ai écrit une fic où le Maître a effectivement une fille). Pendant un instant j'ai cru que Missy allait nous apprendre que Clara Oswald est sa propre fille (d'où la remarque sur les hybrides et le fait qu'elle s'intéresse drôlement à cette compagne), mais bon je ne pense pas que Moffat irait jusque là.

Les scènes avec le duo Missy/Clara sont adorables. Missy me rassure de plus en plus sur son identité en tant que The Master. Le fait qu'elle exploite Clara est tellement typique du personnage! J'ai adoré lorsque le Dalek l'identifie comme Timelord et qu'elle le corrige en disant que c'est Time Lady et que c'est une évolution (upgrade) par rapport à Timelord.

Je n'ai rien à dire contre le visuel et les acteurs sont excellents, on voit vraiment leur talent dans cet épisode.

Il n'y a qu'un bémol: Je sais que dans les classiques, le Docteur avait pour habitude d'abandonner froidement le Maître à son sort, mais ce dernier revenait toujours sans explication. Ça plait probablement à la plupart des fans des classiques, mais pas à moi. Encore une fois, j'ai l'impression que Moffat a fait fi de l'ère RTD où on voit le Docteur tenter de sauver le Maître et être bouleversé lorsqu'il n'y arrive pas. Où est passé cet aspect ? On nous dit que le Maître et le Docteur sont des ennemis mais aussi de vieux amis. Personnellement, je ne vois pas du tout l'aspect vieil ami du côté du Docteur.

Finalement, je trouve que cet opener double est le meilleur de Moffat (détrônant the impossible astronaut que j'avais adoré). Je ne sais pas si le reste de la saison sera du même niveau (ça a tombé rapidement à plat dans la saison 6), on verra.
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 17:51    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar] Répondre en citant

Il me semble que le Docteur voulait sauver le Maître en partie parce que c'était le dernier autre Seigneur du Temps (et puis le Docteur s'en fout du Maître parce qu'il sait qu'il reviendra toujours ^^)
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
flash
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2014
Messages: 383
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 17:54    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar] Répondre en citant

tooga a écrit:
flash a écrit:
un peu de changement ne me dérange pas, on a vu le tournevis pendant 8 saisons d'affilée


What ? Whatwhatwhat ? Pendant 50 ans, pas juste 8 saisons.


euh non, à voir avec des experts plus qualifiés que moi en Doctor Who mais je suis quasi sûre que le premier Docteur n'en a pas, et qu'ils s'en débarrassent avec le 5ème Docteur et ça ne revient qu'avec le huitième
Revenir en haut
malikay
[En Rehab' avec John Hart]

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2011
Messages: 276
Localisation: Montpellier
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 17:58    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar] Répondre en citant

Ithyl a écrit:

Il n'y a qu'un bémol: Je sais que dans les classiques, le Docteur avait pour habitude d'abandonner froidement le Maître à son sort, mais ce dernier revenait toujours sans explication. Ça plait probablement à la plupart des fans des classiques, mais pas à moi. Encore une fois, j'ai l'impression que Moffat a fait fi de l'ère RTD où on voit le Docteur tenter de sauver le Maître et être bouleversé lorsqu'il n'y arrive pas. Où est passé cet aspect ? On nous dit que le Maître et le Docteur sont des ennemis mais aussi de vieux amis. Personnellement, je ne vois pas du tout l'aspect vieil ami du côté du Docteur.


Missy a essayer de faire en sorte que le Docteur tue Clara, il ne pouvait pas lui pardonner immédiatement je comprend sa réaction.
_________________
La signature n'est pas disponible pour le moment, veuillez laisser un message après le bip sonore
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Solan
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 14
Masculin

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 18:13    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar] Répondre en citant

J'ai également adoré le deuxième épisodes ! VRAIMENT ! C'est même une claque vis à vis de la fin de la saison 8 ! Fini le romantisme à l'eau de rose ... welcome to Skaro ! Le dualité Docteur/Davros, très prenante jusqu'à la fin ... malgré le retournement de veste attendu de son ennemi, il retient tout de même de lui (si j'ai bien compris) la minuscule, ô minuscule part d'humanité ou de pitié en lui !

Tellement de répliques collector dans cet épisode (ça fait du bien ça aussi !) ma favorite, avec l'histoire de la seconde chaise trouvée sur Skaro pour le Docteur ! Je m'en remet toujours pas !!
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2015 - 18:37    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar] Répondre en citant

9x02 The witch’s familiar
Your sewers are revolting!

J’ai beau être en général très fan du travail de Moffat, je trouve néanmoins qu’il a souvent énormément de mal à soigner ses fins: ses fins de saisons surtout mais également ses deuxièmes parties d’épisode double, voire ses fins d’épisode simple pour peu que celui-ci soit très riche en rebondissements. Il a en effet tendance à lancer tellement de pistes intéressantes au début qu’il n’arrive pas toujours à rassembler les différentes fins de ses intrigues en un tout crédible. J’ai beaucoup apprécié l’épisode de la semaine dernière et me sentais plutôt optimiste pour celui-ci mais j’avais néanmoins une petite angoisse de le voir encore une fois tomber dans ce travers, d’autant plus que The Magician’s apprentice était très riche. Je suis ravie de constater que ce n’est absolument pas le cas : The witch’s familiar est pour moi encore meilleur que le précédent.

C’est d’autant plus une bonne surprise que l’épisode est en grande partie un condensé de moffatismes et qu’il aurait donc été très facile pour le showrunner de retomber dans ses défauts habituels. Ainsi , comme très souvent dans ses épisodes, le Moff nous fait un bel hommage aux classiques tout en trollant les fans et blaguant à tout va mais en glissant derrière tout cela des éléments propres à enrichir voire fondamentalement altérer la mythologie de la série. Quelle chance, cela me fait donc trois parties toute tracées pour ma review.


I. Un épisode classique

S’il y a une chose que Moffat aime encore plus que les coups d’épaule au 4eme mur, ce sont bien les mises en abyme. Je ne compte plus le nombre de fois où, au détour d’une réplique ou même de manière très visible, il se représente en tant que scénariste à travers un de ses personnages. L’exemple évident qui me vient à l’esprit est lorsqu’ Amy Pond, en écrivant le roman de Melody Malone dans The Angels Take Manhattan, devient de ce fait l’auteur de ce qui est le script de l’épisode mais les occasions sont vraiment très nombreuses.

Ici, Moffat prend l’apparence de Missy pour nous dévoiler les grandes lignes de son scénario dès la première réplique de l’épisode : c’est un ancien prof après tout, il sait qu’il faut donner son plan dès l’introduction.^^ « OK, I'm going to tell you a story of the Doctor. It's classic. On the run, no Tardis.No friends, no help. In other words...The Doctor, happy ! Doesn't matter which face he was wearing they're all the Doctor to me. So let's give it to the eyebrows.» Cette phrase sonne pour moi comme une promesse de Moffat concernant l’épisode que nous allons voir.

« It’s classic ». Et en effet, cet épisode commence par nous montrer de manière fugace le 4eme et le 1er Docteur mais c’est loin d’être la seule référence à l’ancienne série. Nous avons droit bien sûr à ce qui représente les classiques au moins autant que les effets spéciaux kitchs, les courses dans les corridors identiques, que ce soit dans les égouts ou lorsque les personnages fuient la destruction de Skaro. En parlant d’effets spéciaux kitchs, les yeux ridiculement mal faits des « vampire monkeys » apparaissant à la fin du scénario de Missy sont clairement un hommage, l’intégralité de ce double épisode ne cessant de nous rappeler que la série a fait de nets progrès sur ce point. De même, l’épisode nous offre le retour du fameux Hostile Action Dispersal System du TARDIS, élément emprunté aux classiques et qui si je ne m’abuse n’apparait dans la nouvelle série que dans Cold war.

Plus généralement, l’épisode suit en effet le plan « classique » résumé par Missy. Le Docteur, « Surrounded. Outnumbered. Outgunned » par un ennemi infiniment plus puissant (les millions de daleks représentés ici par une 50aine d’androïdes tueurs), s’en sort par son ingéniosité et par la certitude qu’il ne peut pas vraiment perdre (l’intérêt d’être le héros de la série^^). Son ingéniosité n’est néanmoins pas totalement suffisante car comme le rappelle Clara à la fin de ce pré-générique, le Docteur a parfois besoin du petit coup de pouce de ses compagnons, en particulier lorsqu’il perd espoir. « -What happens then? » demande Missy : «- we do ! » répond la compagne. Et en effet Missy sera celle qui détruira Colony Sarff, empêchant le Docteur de dépenser trop de son énergie régénérative. Bref, peu de timey wimey ici (une simple boucle temporelle en fin d’épisode mais sans les habituelles complexités de Moffat), l’intrigue est effectivement classique et suit point par point le plan annoncé.

L’épisode est également classique dans le sens où il s’adresse clairement à un public qui connait la série et la manière dont elle fonctionne. Ainsi, même si le cliffhanger de la semaine dernière pouvait le laisser penser, Moffat ne cherche pas une seconde à faire croire à son audience que Missy et Clara sont réellement mortes et les fait réapparaitre dès les premières secondes de l’épisode, profitant de la mise en abyme du discours de Missy pour expliquer rapidement comment elles ont survécu (ce que quasi tout le monde je pense avait deviné vu les gros plans appuyés de la semaine dernière sur les vortex manipulators).

La fin elle-même, qui semble montrer la mort des deux arch-enemies du Docteur, joue sur le fait que le public sait bien que les deux vont survivre. Davros est après tout boosté par l’énergie régénérative du Docteur ; quant à Missy, entourée par les Daleks alors que la base est prête à s’effondrer, she « just had a clever idea ». Laquelle ? Aucune importance et il ne serait même pas vraiment nécessaire de l’expliquer à la prochaine apparition du personnage : l’arch-enemy s’en sort toujours, c’est une règle narrative et un personnage comme Missy qui a clairement un pied de l’autre côté du 4eme mur, le sait parfaitement. Allez, pour le sport je propose une théorie : elle ne pourra pas utiliser le vortex manipulator puisqu’elle a admis elle-même l’avoir complètement grillé, elle utilisera donc le…pointy stick ! Il faut bien que cet objet complètement incongru serve à quelque chose. Il est d’ailleurs d’autant plus incongru qu’il n’y a pas un arbre sur Skaro et que Missy ne devrait donc pas y avoir trouvé du bois mais bon… elle a aussi trouvé 2 mètres de corde pour attacher Clara. Quand je vous dis que ce personnage est clairement conscient d’être dans une fiction !^^

Mais ce qui est pour moi le plus important dans cette claire réappropriation de scénario classique par Moffat est le fait qu’il inscrive clairement le personnage de Twelve dans la continuité de la série, ce qui n’était pas si évident la saison dernière. “Doesn't matter which face he was wearing, they're all the Doctor to me”: cette phrase de Missy est clairement là pour rassurer la partie du fandom qui n’arrivait pas l’an dernier à voir dans ce nouveau Docteur parfois si glacial le même personnage que dans les saisons précédentes. Et en effet, tout l’épisode cherche à nous montrer que malgré son abord peu commode ce 12ème Docteur est exactement le même que ses incarnations précédentes.

Son coté improvisateur génial est immédiatement rappelé par Missy puis vite démontré par le Docteur lui-même lorsqu’il met environ 2 secondes à réparer l’arme dalek soi-disant hors d’usage . « -Ancient. Inoperable. » affirme Davros ; « -Genius. » répond le Docteur. Cet échange de répliques est d’ailleurs clairement à double sens puisqu’il peut désigner à la fois l’arme et la manière dont le Docteur la répare… ou les deux personnages eux-mêmes. En effet, le Docteur est sans conteste un génie et Davros est en effet ancien (la prêtresse le rappelle lors de l’épisode précédent) et « inoperable » non seulement dans le sens où il ne fonctionne plus (il est censé être mourant) mais dans le sens médical où on ne peut ni s’en débarrasser ni le « guérir » de ce qu’il est. Cette réplique nous annonce ainsi dès le début que Davros ne va pas trouver sa rédemption et qu’il va s’en sortir : Moffat ne peut décidément pas s’empêcher de jouer sur les mots.^^

Outre le coté génial du Docteur (que même le fan le plus déçu par cette incarnation ne remettait sans doute pas en cause), l’épisode insiste aussi sur son aspect grand gamin joueur et incapable de prendre quoi que ce soit complètement au sérieux. Ainsi, en l’espace de 43 minutes, le Docteur joue aux chaises musicales avec Davros (« this chair is taken »), propose une partie d’auto tamponneuses aux daleks (qui n’y a jamais pensé ?^^), se moque de Davros d’une manière digne d’un gamin de 10 ans (“genius scientist who couldn’t even invent legs”, «Seriously, how do your boys take it when everybody else has got two eyes? » ) et sous-entend de manière tout aussi immature que ce dernier flirte avec lui (well, if you're going to put your hand on my knee, it isn't going to go well). Ce côté puéril apparait bien sûr dans la saison 8 (en particulier dans l’épisode avec Robin des Bois) mais nettement moins souvent qu’avec Eleven par exemple : il était bon de le montrer à nouveau.

Enfin et surtout, l’épisode s’attaque à l’aspect du personnage qu’il était évidemment le plus urgent de réaffirmer : sa capacité à pardonner encore et encore et à toujours laisser une seconde (ou centième) chance. C’est indéniablement un des buts principaux de l’épisode et je pense que c’est une réussite. Ainsi, Twelve montre encore une fois son immense attachement à sa compagne et sacrifie une partie de son énergie pour son pire ennemi (certes il s’agit en partie d’une ruse mais il semble évident qu’il ne souhaite pas vraiment la mort de Davros) et partage avec ce dernier ce qui est clairement la scène la plus émouvante de cette incarnation (j’y reviendrai). Il refuse aussi malgré la tentation de se débarrasser de ses ennemis non pas une mais deux fois de suite (Davros ET Missy guident la main du Docteur vers une arme) et rejette même la possibilité de se débarrasser de tous les Daleks en une fois sans témoins (sauf les quelques millions de télespectateurs bien sûr^^).

Puis il finit, histoire de rassurer une bonne fois pour toute la partie du public qui ne serait pas encore convaincue, par une véritable profession de foi réaffirmant son identité : "I'm just a bloke in a box telling stories. I didn't come here because I'm ashamed. A bit of shame never hurt anyone. I came because you’re sick and you asked. And because sometimes, if on a good day, if I try very very hard, I'm not some old Time Lord who ran away… I’m the Doctor." Il s’agit donc bien de « notre » Docteur malgré son emballage peu commode mais que les fans du Twelve froid et maladroit au point d’en paraitre cruel se rassurent, cet aspect est toujours présent : malgré le haut degré d’émotion de son face à face avec Davros, le Docteur reste incapable de lui mentir par compassion et va donc refuser de répondre aux deux questions de celui-ci : « Am I a good man ? » et «Isn’t it beautiful, my world ? ». Il y a des limites à la compassion quand même !^^

Moffat prend donc bien soin dès le début de cette nouvelle saison d’intégrer celle-ci à l’ensemble de la série et de rappeler que son Docteur est au fond le même que celui qui, 50 ans ou quelques milliers d’années auparavant selon notre point de vue, avait volé un TARDIS pour vivre d’incroyables aventures. Cela ne l’empêche pas bien sûr de faire un épisode à sa sauce et d’y ajouter ses ingrédients favoris.


II. All praise Moffat, king of trolls.

Ce n’est vraiment pas nouveau, Moffat aime jouer avec son public. Dans les deux sens du terme d’ailleurs, comme partenaire « égal » ou à ses dépens.

Le premier aspect se retrouve dans les très fréquents moments où il ébranle le 4eme mur. Je ne reviendrai pas sur la scène pré-générique qui en est un exemple assez flagrant mais cet aspect se retrouve tout au long de l’épisode : Moffat estime que son public connait la série et ses tropes aussi bien que lui et n’hésite pas à jouer sur cet aspect. Ainsi, alors qu’il a pourtant fait l’effort de donner une explication (certes assez évidente) à la survie de Missy et Clara, il enchaine presque immédiatement sur une autre « impossibilité », qu’il refuse cette fois fièrement de justifier : le fait que le Docteur ait trouvé une tasse de thé. "Question: where did the tea come from? Answer: I'm the Doctor, just accept it." Ce n’est pas le premier lampshade hanging (pour ceux qui ne connaissent pas le terme, le fait de mettre délibérément l’accent sur une facilité scénaristique afin de faire rire) de l’ère Moffat mais il faut admettre qu’il est superbe.

Je ne vais pas faire un relevé exhaustif de toutes les autres occurrences mais j’ai particulièrement apprécié la manière dont le Docteur assume discrètement le format de la série. « I've been at the heart of your empire for 42 minutes, and I own it --and I haven't even got out of my chair. » : il connait donc la durée d’un épisode et fait par ailleurs indirectement référence au spectateur qui, lui aussi, a passé 42 minutes la semaine précédente à explorer le cœur de l’empire dalek sans se lever de sa chaise. En parlant de chaise, comment ne pas parler de ce qui est pour moi la meilleure blague de l’épisode, le moment où Davros fait remarquer au Docteur qu’il est sur la seule autre chaise de Skaro ? Toute référence à Curse of fatal death est toujours la bienvenue mais celle-ci est très bien amenée. Elle est d’autant plus drôle que les aventures de Missy et Clara dans les égouts y faisaient déjà légèrement référence et que le jeu de dupe à répétition entre Davros et le Docteur rappelle beaucoup les rebondissements incessants entre le Master et le Docteur qui reviennent dans le passé pour piéger l’autre.

Bref, les jeux sur le 4eme mur sont incessants et je n’aurais franchement pas été plus surprise que ça si Missy avait fui l’épisode à la fin en s’évadant par un trou du scénario. Mais si cette forme d’humour nécessite une certaine complicité du public, Moffat aime aussi parfois lui faire peur, voire le fâcher. C’est un troll assumé après tout.

Ainsi, il semblerait que Moffat cherche à battre le record de plaintes à Ofcom (l’équivalent britannique du CSA auquel les téléspectateurs « choqués » par un programme peuvent envoyer leurs doléances). Nous avons donc droit à des blagues d’un mauvais goût complètement assumé sur le fait que Davros soit handicapé, que ce soit le « Davros, you’re up? » moqueur du Docteur lorsqu’il lui vole sa chaise ou sa réponse lorsqu’il reprend connaissance et que Davros lui dit de ne pas se lever ( « -You neither !»). Moffat nous offre aussi LA caricature de réplique raciste, cette fois offerte par Missy (« no offense, you all look alike »).

Plus grave encore, pour je pense la première fois de sa longue histoire, la série contient un gros mot : puisqu’il s’agit d’une série familiale, on peut être sûr qu’il y aura de nombreuses plaintes et Moffat le sait forcément. J’ai personnellement trouvé ça très drôle non pas pour le coté grossier (qui ne me dérange pas mais bon, je ne regarde pas la série avec des enfants^^) mais grâce au contexte. Missy vient de dire à un des Daleks qu’elle a rencontré le Dalek suprême lors d’une précédente aventure hors écran, aventure qui s’est clairement déroulée avant sa régénération en femme. Or elle demande à ce qu’on annonce audit dalek suprême que « the bitch is back », ce qui sous-entend que cette phrase suffira pour qu’il la reconnaisse. Je ne vois pas dans quel contexte le Master masculin a pu se traiter ou être traité de « bitch » devant le Dalek suprême et ce « mystère » me fait bien rire. Ma théorie : ils ont à un moment discuté de leur ennemi commun le Docteur, le ton est monté et le Dalek suprême a dit au Master « you’re the Doctor’s bitch, admit it ! » Chuuuut, dans ma réalité cet échange est canon!^^

Enfin, Moffat se moque d’un aspect très affirmé du fandom (aspect d’ailleurs assez paradoxal vu que la série est un perpétuel changement d’acteurs et de scénaristes), sa résistance aux changements. Que l’on ose toucher un tantinet au « canon » de la série et une partie du fandom se met à hurler, et ce alors que ledit canon n’a pourtant cessé d’être altéré, approfondi et parfois contredit durant la longue histoire de la série. Et bien sûr, Moffat adore faire crier les fans…

Il n’en est vraiment pas à son coup d’essai bien sûr et a déjà, pour la partie la plus opposée au changement, commis un crime de lèse Doctor Who en osant changer le sexe du Master. Non seulement il l’assume mais enfonce le clou lorsque Missy corrige fièrement le Dalek qui la traite de time lord: "time lady, actually, some of us can afford the upgrade". De même, lui qui déjà trollait clairement la semaine dernière en sous-entendant que peut être le Docteur avait un jour été une petite fille fait cette fois dire à Missy qu’elle a eu une fille. C’est fou comme Missy est en général la voix du Moffat trolleur d’ailleurs, ça doit être son accent écossais qui l’inspire.^^ En tout cas, mon cerveau de fanfiqueuse pour qui le canon est éminemment souple et altérable a décidé que Susan, la petite fille du Docteur dans les classiques, est la fille d’un fils du Docteur et de la fille de Missy : ne le contrariez pas s’il vous plait.^^

Si Moffat a largement touché au canon Master, il s’est également bien lâché cette semaine sur Davros. Non seulement nous le voyons pour (je crois) la première fois sans sa chaise (et une image bien graphique d’homme tronc histoire d’augmenter les plaintes à Ofcom, une !^^) mais… il ouvre les yeux. Alors oui, bien sûr, on peut se demander pourquoi il les avait toujours fermés jusqu’à présent : vous pariez combien qu’on n’aura aucune réponse ? Ma théorie, il ne voulait pas que ses enfants soient jaloux : comme le dit le Docteur, ça doit être frustrant de remarquer que le reste de la création a deux yeux.^^En parlant des yeux de Davros, j’aime beaucoup la scène où Missy lui met le doigt dans l’œil après avoir annoncé la semaine dernière en pleine crise de jalousie « I’ll claw his eyes out ! » Qui a dit que le Master ne tenait jamais ses promesses ?^^

Mais bien sûr, le changement le plus symbolique de l’épisode et celui qui divisera le plus les fans est le relooking du sonic screwdriver. Je trouve personnellement que c’est une idée excellente, déjà parce que c’est très bien amené. Ainsi cela faisait plus d’une saison que les critiques envers le tournevis se multipliaient. De plus l’épisode précédent nous annonce que le Docteur n’a plus de tournevis mais nous présente en même temps un nouvel accessoire du Docteur, les lunettes de soleil. Puis on nous montre cette semaine le Docteur choisir, apparemment pour blaguer, comme possession la plus importante non pas son propre testament mais lesdites lunettes. Nous avions toutes les cartes en mains pour comprendre que les lunettes étaient le remplacement du tournevis mais je ne l’ai personnellement vu venir qu’au tout dernier moment : bien joué Moffat.

De plus, ce que dit le Docteur est vrai (non, pas le fait que ça gâche l’élégante forme de sa veste^^) : les lunettes sont plus transportables et moins faciles à perdre que le tournevis même si le fait que l’objet ne roule plus va nous faire perdre un cliché récurrent de la série, le moment où le tournevis roule juste hors de portée du personnage. Dernier argument pour le changement, Capaldi a une classe folle avec ces lunettes ! Si, c’est un argument important !

Plus sérieusement, je dois admettre que ce genre de changement m’amuse dans le meilleur des cas et m’indiffère au pire parce que tout symbolique qu’il soit, ce n’est qu’un détail. Qu’importe la forme de l’outil utilisé par le Docteur pour se sortir d’une impasse scénaristique…heu, d’une situation difficile, l’important est qu’il en ait un. Il existe bien sûr des éléments du canon auxquels on ne peut toucher sans dénaturer la série : le Docteur doit être un modèle, tout imparfait qu’il soit, et protéger l’univers. Ses caractéristiques de base ne doivent pas changer et le personnage doit toujours être reconnaissable. C’est le cas aussi pour le reste des personnages récurrents : les daleks, le Master et Davros ne peuvent pas devenir soudain des défenseurs de la paix, l’amour et l’amitié si ce n’est pour piéger le Docteur. Presque tout le reste est modifiable selon les circonstances et Moffat ne se gênera pas, d’autant plus si ça ennuie Gallifreybase ce qui est je pense son but ultime.^^ Bref, il est possible que le tournevis refasse bien vite son apparition (ne serait-ce que si les responsables des produits dérivés le demandent) mais sinon, bienvenue aux lunettes. J’offre même à Moffat l’autorisation de transformer l’aspect extérieur du TARDIS en cabine d’essayage rose bonbon s’il continue à côté de ça à proposer des épisodes de ce calibre.


III. Le changement c’est maintenant

Trollages incessants mis à part, Moffat profite bien sûr aussi de l’épisode pour offrir sa contribution au canon de la série, ce qui est après tout en partie son boulot en tant que showrunner. Je m’en doutais dès le début pour être honnête : lorsque Moffat se met à insister aussi lourdement sur le fait qu’il va nous proposer un épisode complètement classique…c’est bien sûr qu’il va ajouter des éléments au canon ! Je vous ai dit récemment qu’il avait un petit côté troll ?^^

Si Moffat profite de l’épisode pour enrichir un peu sa nouvelle (et ma foi fort réussie) création, Colony Sarff, c’est surtout à la mythologie des ennemis traditionnels qu’il va toucher. A commencer par les plus iconiques : les Daleks. Iconiques ils le sont certainement, ils sont après tout presque aussi anciens que le personnage du Docteur lui-même et battent je pense largement le record de réapparition dans la série, mais cela n’en fait pas forcément de bons personnages. J’ai personnellement beaucoup de mal avec eux, tout comme avec les Cybermen et les Sontarans et exactement pour les mêmes raisons : ils n’ont en général pas d’individualité, ce qui m’empêche totalement de m’y intéresser. Les rares épisodes où je les apprécie sont donc ceux où le scénariste essaie au moins d’en faire autre chose que des boîtes à exterminer : c’est clairement le cas ici.

Ainsi, au bout de 50 ans, nous apprenons enfin pourquoi les Daleks crient Exterminate… et ça se tient ! L’idée que les Daleks n’aient pas réellement supprimé leurs émotions mais les aient transformées en arme qu’il faut recharger est je trouve très élégante, d’autant plus bien sûr que je n’ai pu m’empêcher de m’imaginer que les innombrables fois où le Docteur est poursuivi par des hordes de Daleks hurlant « Exterminate » ils étaient peut-être en train de lui hurler leur amour. Quel tombeur ce Docteur !

Plus sérieusement, l’idée que les Daleks puissent en réalité penser et ressentir des émotions positives mais ne puissent les exprimer que par la violence est à la fois géniale est atroce (Clara le joue d’ailleurs parfaitement). Toute tentative pour énoncer son individualité devient automatiquement un « I am a Dalek » et tout sentiment est automatiquement traduit par de la haine, le Dalek qui est peut être au départ complètement humain devient donc graduellement ce qu’il est censé être. Cela me fait très fortement penser au Novlangue dans 1984 de Orwell : cette langue extrêmement simplifiée créée par la dictature au pouvoir ne contient pas le vocabulaire pour exprimer une quelconque pensée séditieuse, cette dernière disparait donc complètement. C’est bien là une idée de dictateur et il n’est donc pas surprenant qu’elle vienne de Davros, qui en est la caricature.

En parlant de Davros, petit détail amusant : on voit que c’est effectivement lui qui a fabriqué le logiciel de « traduction » des Daleks vu qu’il a refilé à ses créations ses tics de langage. On nous rappelle lors de la scène où Clara-Dalek dit « I don’t understand » et que la machine traduit par « I do not understand » que les Daleks sont incapables de faire des élisions : or, c’est une caractéristique de Davros qui lui aussi dans tout l’épisode parle sans élisions. Je n’y avais pas fait attention auparavant. On peut être une race de nazis de l’espace sanguinaires et parler avec élégance non mais !

Mais ce n’est pas le seul ajout de l’épisode à la mythologie des Daleks : en effet, on retrouve ici une marotte de Moffat dont j’avais déjà parlé la semaine dernière : l’idée qu’un personnage est à l’origine des caractéristiques d’un autre parce qu’il a changé son passé. Ici, le Docteur a introduit sciemment le concept de « pitié » dans le code génétique des Daleks (concept qui n’existait clairement pas avant que le Docteur ne s’en mêle, l’épisode Genesis of the Daleks le dit clairement en montrant un Dalek ne comprenant pas le mot « pity »). Cela explique rétrospectivement le fameux défaut dont parle Davros au milieu de l’épisode, le respect qu’ils ont pour lui. Plus de 3 ans après, cela explique également une scène qui m’avait toujours semblée too much à la fin de la saison 5, celle où un Dalek demande la pitié de River Song : on ne peut pas enlever à Moffat une certaine capacité à se rattraper aux branches sur le très long terme lorsqu’il introduit des incohérences.^^ Bref, dans un joli contraste avec l’épisode 2 de l’année dernière où le Docteur était l’inspiration de la haine d’un Dalek unique (Rusty), il est ici la cause de la compréhension du concept de pitié de la race entière. Si ce n’est pas une belle rédemption ça ! J’aime les parallélismes.

Plus amusant encore, il est parfaitement possible que le fameux Exterminate des Daleks ainsi que le design de leur arme soit également dû au Docteur puisqu’il utilise celle-ci avec ce cri lorsqu’il se débarrasse des handmines dans le passé de Davros. Les Daleks seraient donc en bonne partie les « enfants » du Docteur, c’est lui qui va être content…^^ Cette idée introduit d’ailleurs parfaitement le dernier élément changeant la mythologie des Daleks, leur tout nouveau coté hybride mi Dalek mi time lord.

Ouch ! C’est le point de l’épisode sur lequel je suis le plus mal à l’aise ; il faut dire que la dernière fois qu’on a eu droit à des Daleks hybrides a donné lieu à deux des épisodes les plus faibles de la saison 3, ça ne rassure pas. De plus je suis très mal à l’aise à l’idée de donner à cette race déjà très performante une autre corde à leur arc : cela va finir par rendre toute victoire du Docteur sur eux complètement pas crédible. Alors certes, on peut imaginer que tous ces Daleks hybrides vont être détruits à la fin de cet épisode mais je n’y crois pas : déjà parce que ce serait complètement incroyable (ils sont des millions mais, surtout, ils peuvent voler, empêchant ainsi ceux des égouts de les atteindre) mais aussi parce qu’on sait que Davros va, lui, forcément s’en sortir et que lui-même a reçu l’énergie du Docteur : ça devrait lui suffire à recréer ces Daleks.

Mais surtout, le fait que Davros parle d’une prophétie sur une nouvelle race créée à partir de deux races guerrières et dont le Docteur serait en partie à l’origine, ce qui expliquerait sa fuite incessante, me fait penser que cette nouvelle race va forcément survivre : dur d’empêcher une prophétie, en particulier quand on est au courant de son contenu. Cela pourrait même être le fil rouge de la saison, pour l’instant toujours fort difficile à repérer. Ou alors on part sur une fausse piste et la fameuse race guerrière sera un hybride Adipose-Silurian, à la fois extrêmement dangereux et trop mignon pour qu’on puisse les tuer : brrrr ! Plus qu’à raccrocher ça à l’histoire de lunes suicidaires dont on nous parlait la semaine dernière à la Shadow proclamation.

Bref, délires mis à part, je sens que le Docteur n’a pas fini d’en baver avec cette histoire de super Daleks : comme le montre si bien le mini résumé d’épisode de Missy durant le pré-générique, quand le Docteur échappe à un danger il retombe immédiatement dans un autre.


Assez parlé des Daleks, passons donc aux autres ennemis du Docteur qui eux aussi ont droit à leur dose de changement. Pour reprendre les mots très justes de Missy : «friend inside the enemy, enemy inside a friend Everyone’s a hybrid »

Commençons par Davros. Bien sûr son changement est en très grande partie une ruse mais cela donne lieu à une scène superbe. Je n’aurais jamais cru qu’un méchant aussi caricatural que Davros parviendrait à me tirer des larmes alors même que je n’ai pas douté un moment que c’était un piège mais ça n’a pas arrêté entre le moment où il félicite le Docteur et est content pour lui lorsqu’il dit avoir sauvé sa race, leur fou rire commun et le moment autour du lever de soleil. Je félicite chaudement l’acteur jouant Davros, ce n’est vraiment pas évident de faire passer autant d’émotions avec un maquillage aussi ridicule.

Ce Davros est bien sûr clairement présenté comme un hybride Davros-Docteur : il reprend ses interrogations (Am I a good man ?), ses tics comme prendre la main (sans doute dû au fait que le Docteur a pris sa main pour le sauver dans sa jeunesse) et ses buts (sauver sa race à tout prix, appartenir à un tout). Enfin du même côté que le Docteur (pendant environ 2 secondes^^), il s’élève vers lui en prenant ses qualités pendant que le Docteur s’abaisse métaphoriquement vers lui en perdant les siennes (il n’est pas « a very good Doctor » de son propre aveu) et prend la chaise de Davros en début d’épisode. Bref, cela reste pour moi sans hésitation la meilleure apparition de Davros de toute la série et je doute qu’une autre scène puisse la détrôner.

Mais bien sûr, tout cela n’était qu’une ruse. Et une bonne ruse en plus ! L’idée de remplacer les câbles par Colony Sarff est excellente : soit le Docteur acceptait la proposition de génocide immédiat de Davros et se retrouvait prisonnier, soit il choisissait la pitié et la compassion et Davros pouvait alors amorcer le plan B et exacerber cette pitié pour que le Docteur prenne le câble pour lui transférer un peu d’énergie. Ce qui fait que j’avais raison la semaine dernière et que tout cela était bien une ruse de Davros pour échapper à sa mort imminente et non une dernière occasion pour lui de gagner contre le Docteur. Une théorie correcte dès le premier épisode, incroyable ! Quant-au Docteur, sa ruse me semble en revanche nettement plus foireuse. Même s’il a pensé aux égouts, il ne peut être sûr que tous les Daleks seront détruits. De plus, si Missy n'était pas intervenu, il n’aurait pas pu se libérer de Colony Sarff. Heureusement pour lui qu’il bénéficie du bonus chance « héros de la série ».

Ruse ou pas, je pense néanmoins que tout n’était pas faux. Je reste persuadée que les félicitations de Davros lorsque le Docteur a sauvé Gallifrey étaient sincères, de même que le moment où il admet l’avoir toujours admiré. Après tout, le Docteur a changé Davros dans son enfance et il a donc en lui cette parcelle de compassion qu’il a transmise aux Daleks.


L’autre hybride est bien sûr Missy, qui poursuit la « doctorisation » amorcée la semaine dernière. Elle prend ses expressions (« hush ! ») et sa puérilité (son wheeeeeeeee lorsque le Dalek explose ou ses pouffements quand le Docteur traite Davros de « moron ») Elle reprend même des répliques classiques de docteur (« open wide »….. »this won’t hurt a bit »). Elle récupère surtout ses compétences, découvrant et identifiant les égouts Daleks et improvisant le plan consistant à se servir de Clara comme appât, elle qui quelques minutes avant s’extasiait sur les capacités du Docteur à inventer des solutions à chaque danger. Elle a même le réflexe très Doctoresque de protéger Clara de l’explosion du Dalek en se jetant sur elle, c’est pas mignon ? Bon, d’accord, c’était peu après l’avoir poussée dans un gouffre et l’avoir attachée face à un dalek mais tout de même !^^ Ce n'est que justice après tout vu que le Docteur lui-même s'est un peu Missysé sur les bords : son "ask me what I want!" au Dalek Suprême fait quand même fortement penser au "Say something nice" de Missy.

Bien sûr, comme pour Davros, cette hybridation Missy-Docteur ne dure pas car Missy n’a pas ce qui définit profondément le Docteur : la compassion. Au moment où elle tente de manipuler le Docteur pour qu’il tue Clara, la trève… et l’hybridation sont rompues et Missy doit partir : sans courir néanmoins, malgré les ordres de Twelve, car elle ne croit pas un instant (et elle a raison) que le Docteur lui fera du mal mais surtout parce que, comme elle le dit elle-même, courir est une caractéristique du Docteur. Or, elle n’est plus celui-ci.


Cette Doctorisation de Missy se fait comme la semaine dernière aux dépens de Clara, complètement « bouffée » par la time lady même si cette dernière a décidé de ne pas en faire son repas (belle référence au Master cannibale de End of time d’ailleurs^^). Elle obéit sans hésiter à tous les ordres de Missy même sans explications (comme lorsqu’elle doit répéter des phrases), ne proteste quasiment pas après s’être fait attacher deux fois en moins de 5 minutes (elle a une claire obsession pour le bondage cette Missy^^) et est incapable de la menacer sérieusement. Elle perd même tout sens commun (elle pense que les Daleks ont des pédales !). Comme les autres personnages, Clara subit une hybridation mais ce n’est pas une amélioration : si elle était un « puppy » la semaine dernière, elle est ici réduite au canari d’un mineur, c’est-à-dire l’animal utilisé pour détecter un danger. Pas difficile de deviner qui est "the witch's familiar" de l'épisode.

Sa deuxième hybridation est bien sûr avec un Dalek, hommage évident au premier épisode de la saison 7. Et là encore, Clara nous fait du…sous Clara ! Elle qui pouvait se faire passer pour le Docteur l’an dernier est ici incapable d’improviser quand elle est censée être un Dalek ayant capturé Missy et n’a plus tard même pas l’idée de penser « open » pour ouvrir le Dalek alors qu’elle sait qu’ils se contrôlent par la pensée. Elle ne pense même pas, pour faire comprendre au Docteur qui elle est, de lui parler de quelque chose qu’ils ont vécu ensemble : si elle avait ne serait-ce que mentionné Danny Pink (on sait que les Daleks peuvent dire les noms autres que le leur) ou dit qu’un jour elle avait visité l’orient express et croisé une momie, ça aurait suffi.

Bref, Clara est clairement la grande perdante de l’hybridation massive des personnages de cet épisode. Il était impossible, vu la place que prennent le Docteur, Missy et Davros cette semaine, de donner beaucoup d’importance à Clara et je ne doute pas qu’elle reprenne du poil de la bête la semaine prochaine mais c’est néanmoins un peu dommage de lui faire perdre soudain toutes ses compétences de compagne : il y a un juste milieu entre l’insupportable super-Clara qui sait tout faire et cette victime passive. Paradoxalement, elle donne bien plus ici l’impression d’être un simple écho d’elle-même que dans Asyleum of the daleks où elle l’était effectivement.


Conclusion (enfin !) de ma review : si ce n’était pas clair les…oups, 10 pages word précédentes, j’ai vraiment adoré cet épisode qui n’a pour moi quasiment aucun défaut si ce n’est un sous-traitement malheureux de Clara et un plan du Docteur un tantinet tiré par les cheveux. Je n’avais pas été complètement conquise par un épisode depuis la saison 6 même si Flatlines et Death in heaven n’étaient vraiment pas passés loin l’an dernier, c’est désormais chose faite. J’espère aussi que ceux parmi vous qui avaient du mal à accrocher à Twelve sont désormais rassurés.

Je ne suis toujours pas très sûre de ce que sera le fil rouge : la fameuse prophétie mentionnée par Davros (c'est le plus probable) ? Les lunes suicidaires ? La réelle raison de la fuite du Docteur ? Quelque chose que son fameux testament expliquait et qu’on découvrira au cours de la saison ? Rien de tout cela ? Un peu tout cela? Pour être honnête, je ne suis pas plus intéressée que ça : si le reste de la saison est de cette qualité, on peut tout à fait se passer de fil rouge.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques


Dernière édition par Tyr le Lun 28 Sep 2015 - 04:09; édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:42    Sujet du message: [9x02] The Witch's Familiar]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 9 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 3 sur 8

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com