Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[9x04] Before the flood
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 9
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 17:22    Sujet du message: [9x04] Before the flood Répondre en citant

9x.04 before the flood
Nobody kiss me! Morning breath!

Voici donc la conclusion du deuxième two-partners de la saison. Si j’avais personnellement trouvé The witch’s familiar clairement meilleur que The Magician Apprentice, c’est moins évident ici et la majorité des reviews de magazines en ligne ne cache pas une certaine déception. Je les comprends, j’ai en effet trouvé Before the flood plus brouillon que sa première partie, voire parfois un peu mal écrit : avec la logique qui me caractérise, je l’ai aussi trouvé bien meilleur. Je vais donc commencer par parler des évidents défauts de l’épisode afin de pouvoir ensuite m’extasier tranquillement puis jouer encore une fois à « devinons le fil rouge » (pour une fois que je commence à gagner…^^).


I. Quelques grosses voies d’eau

Un reproche assez évident que l’on peut faire à cet épisode est l’usage de certaines facilités qui auraient gagné à être au moins dissimulées. Ma review précédente comportait une partie entière de théories sur cet épisode, sachant que je n’avais pas même vu le trailer de Before the flood avant de les énoncer : le fait qu’une partie non négligeable s’avère correcte me fait dire que Whithouse ne s’est pas toujours beaucoup creusé la tête pour conclure ses intrigues. Ca où je deviens très perspicace mais mieux vaut rester dans le domaine du probable.^^

Par exemple, il était assez évident que le Docteur serait dans le sarcophage : déjà parce que le Docteur est toujours censé être dans la mystérieuse boîte qui traverse le temps, que ce soit le TARDIS ou la Pandorica (même s’il partage celle-ci avec Amy^^) mais surtout, et c’est ce que je trouve dommage, parce que le Docteur nous a clairement dit la semaine dernière qu’il ne pensait pas que c’était le pilote à l’intérieur du caisson. S’il n’avait pas émis le moindre doute, je pense que le public se serait dans l’ensemble laissé avoir : cela aurait de plus été plus logique puisque rien ne justifie cette remarque si ce n’est une intuition venue de nul part qui n’apporte rien à l’histoire et nous prive de ce qui aurait pu être LA surprise de l’épisode. Bref, je n’ai pas compris ce que Whithouse cherchait à faire avec cette remarque de la semaine dernière : peut-être sous-entendait-il que le Docteur ressentait un vague écho du Blenovitch effect en ayant son double du futur si proche de lui et que cette explication a été coupée au montage ?

Autre exemple de lourdeur du scénario, certaines explications sont inutiles voire répétées. Clara redemande ainsi pourquoi les fantômes n’apparaissent qu’en mode jour, ce qui avait été convenablement expliqué la semaine dernière alors qu’elle était présente. Elle demande ce que UNIT va faire des fantômes enfermés dans la cage alors que le Docteur, une minute avant, dit que UNIT s’en occupera (ce qui franchement est suffisant, on se moque bien de savoir comment ils vont les détruire). Même son raisonnement détaillé dans la cage lorsqu’elle envoie Lunn chercher le téléphone est de trop : on sait et surtout elle sait déjà que Lunn n’a pas vu l’earworm puisqu’il a dit la semaine dernière ne pas être entré dans le vaisseau, il est donc inutile de passer une minute à nous rappeler qu’il n’a pas ressenti l’effet d’écho des autres personnages en entendant les coordonnées (ce que d’ailleurs il ne dit pas la semaine dernière, donc Clara ne peut pas le savoir) et que c’est donc la preuve qu’il n’a pas l’earworm. J’aurais préféré qu’on nous coupe ce genre de remplissage et qu’on utilise le temps imparti pour soigner un peu plus le personnage de Bennett.

Parlons donc des personnages. Suis-je la seule à trouver que Bennett, après avoir fait son petit laïus au Docteur sur le fait qu’il a sacrifié quelqu’un (accessoirement la femme qu’il aime) juste pour vérifier une théorie… est étonnamment calme après cela ? Il obéit sans hésiter au Docteur, ne réagit pas quand ce dernier, qui a quasi admis avoir sacrifié O Donnell, dit qu’il va désormais tout faire pour sauver Clara.. je sais qu’il est britannique mais quand même ! Le Docteur méritait au minimum son poing dans la figure et malgré toute l’affection que j’ai pour Twelve, j’aurais applaudi.

Quant-à O’Donnel, j’apprécie que Whithouse fasse l’effort de l’étoffer au maximum avant de la tuer puisque le but est évidemment de nous faire regretter sa mort. Puisqu’il a décidé d’en faire notre miroir il la « fanise » donc à fond, lui faisant connaître le nom des compagnes, sourire d’un air béat à chaque tic du Docteur (comme celui de sentir l’époque en mouillant son doigt) et même faire la fangirl en un bel écho du squeeeee de Sebastien l’an dernier (« It’s bigger in the inside !!! »). Ce n’est pas fin mais la fan de destruction de 4eme mur que je suis n’a pu qu’apprécier.

Je ne râlerai donc pas sur sa caractérisation (d’autant plus que Whithouse prend soin de lui faire balancer les sexistes par les fenêtres, ce qui me semble une réaction fort saine^^) ni même sur le fait qu’elle meure : Moffat n’a toujours pas pardonné les méchancetés de Gallifreybase et a décidé que lui et ses scénaristes tueraient TOUS les miroirs de fans, na ! Plus sérieusement, c’est une tradition qui remonte à avant Moffat : dans The Greatest show of the Galaxy déjà la représentation du fan geek se faisait tuer de manière fort gore. C’est de bonne guerre, les showrunners en bavent assez avec nous après tout. En revanche, cette mort est pour moi ratée.

Contrairement à Jaina je ne trouve pas du tout cette mort sexiste même si je vois tout à fait comment on peut le ressentir comme tel : en fait je dirais même que c’est le contraire et que nous sommes dans le domaine de la parodie et de la dénonciation de cliché mais que Whithouse l’a poussé un peu trop loin : je m’explique.

Objectivement, le « reste dans le TARDIS » du départ a beau sonner complètement paternaliste (rien que l’expression du Docteur disant qu’elle doit rester pour « mind the shop » quoi !^^), elle ne l’est pas du tout dans les faits : le Docteur le dit parce qu’il n’est pas un parfait salopard, sait qu’elle va sans doute mourir et veut lui donner une chance et Bennett parce qu’il l’aime. Cela n’a rien à voir avec le fait qu’elle soit une femme mais O’ Donnell le décrypte néanmoins comme ça, d’abord parce qu’elle n’a pas tous les éléments en main (elle ne sait pas qu’elle est la prochaine à mourir et n’est sans doute pas sûre que Bennett l’aime) et ensuite parce qu’en tant que militaire et scientifique elle a trop souvent subi le sexisme et réagit donc au quart de tour.

Pour moi, ce quiproquo sert ici à dénoncer le sexisme puisqu’on nous apprend qu'il n'a pas disparu dans l'armée de 2119 mais que tout personnage ayant ce défaut aura droit à un aller simple par la fenêtre (et le Docteur approuve clairement ce trait de caractère de O’Donnell, regardez-le sourire quand il apprend pourquoi elle a été dégradée^^) et surtout qu’on prend bien garde à ne pas faire réellement des personnages masculins de l’épisode des misogynes. Les deux hommes n’insistent d’ailleurs pas du tout une fois qu’ils ont réalisé comment ce qu’ils viennent de dire peut être interprété : regardez le regard qu'ils se lancent, il crie "évitons de passer par la fenêtre".^^

Je n’ai du coup pas ressenti du tout la mort d’O’Donnell comme une punition pour ne pas être restée « à sa place » mais comme un jeu assumé sur deux clichés : la mort du miroir des fans, comme je l’ai déjà évoqué, mais surtout le trope, lui ultra sexiste, de la mort d’un personnage féminin de film d’horreur classique.

En effet, pour moi, l’exagération même des causes de la mort d’O’Donnell est clairement du domaine de la parodie. Nous avons là un personnage féminin qui est essoufflé au bout de…allez, 30 mètres maximum : regardez la taille du bâtiment avant le moment où ils se mettent à courir, c’est hilarant. C’est d’autant plus drôle que la semaine dernière, O Donnell était une de celles qui courait le plus vite : c’est pour cela qu’elle fait partie de l’équipe TARDIS et non de l’équipe Clara, restée derrière car trop lente pour passer la porte avant qu’elle ne se ferme.

De plus, regardez la vitesse moyenne du Fisher King : il ferait passer un zombie classique pour Usain Bolt ! Il la rattrape néanmoins en quelques secondes. Le fait qu’elle sorte bien trop vite de sa cachette est également un cliché du genre, de même que le fait que le monstre jusqu’à présent extrêmement bruyant (il se déplace avec la discrétion d’un éléphant) soit juste à ce moment-là totalement silencieux.

Bref, nous sommes pour moi dans le même genre de délire que la mort du personnage noir en quelques minutes la semaine dernière : la parodie d’ un cliché regrettable mais réel du genre de l’horreur. Tout comme le cliché du Noir qui meurt très vite est au départ clairement raciste mais rentre pour moi la semaine dernière dans le domaine du clin d’œil affligé, ce cliché est, lui, parfaitement sexiste mais ici dénoncé et non accepté. Le personnage féminin d’un film d’horreur meurt en effet traditionnellement en « punition » d’une transgression des valeurs patriarcales (parce qu’elle n’est plus vierge le plus souvent ou qu’elle désobéit aux ordres d’ un homme) ; or, ici on retrouve les éléments de ce cliché (une « interdiction » masculine suivi d’une mort stupide) mais dénoncés par le fait même que l’interdiction de départ ne relevait en fait pas du sexisme, que ce sexisme apparent soit immédiatement rejeté par le personnage, rejet également validé par les hommes présents et, surtout, que la totalité de la scène soit terriblement exagérée. Cela dit il est assez facile de ne pas du tout y voir du second degré, justement parce que les éléments du cliché sexiste sont tous présents. Ou alors c'est clairement sexiste et mon cerveau a refusé d'admettre que Whithouse puisse l'être et inventé cette justification, je l'exclue rien.^^

Alors qu’est-ce qui me dérange dans la mort d’O’Donnell si ce n'est pas le sexisme ? Exactement les mêmes éléments qui en font une bonne parodie du genre. Elle meurt bêtement, son cri d’agonie est aussi crédible que les pleurnichements désespérés de mon chaton quand il a faim, on ne voit même pas de blessure alors qu’on entend le bruit de l’arme qui la tue et ses dernières paroles (bien évidemment destinées à un homme^^) sont assez cuculs pour me donner l’impression d’avoir regardé un épisode de Princesse Sarah. Fans de Starship troopers, repassez-vous la scène de la mort de Dizzy (les autres, filez voir cet excellent film^^) : on est exactement dans le même délire parodique.

C’est drôle, je n’en disconviens pas, sauf que ce n’est pas censé l’être. Cela enlève tout aspect tragique à la mort du personnage et je pense que c’est une erreur. Je vois ce que Whithouse a voulu faire, aller jusqu’au bout du cliché, mais on ne peut tout simplement pas être triste devant une mort de ce type. La seule chose qui aurait pu faire que l’on puisse à la fois rire de cette mort et en être triste aurait été une réaction plus violente de Bennett : comme je le disais plus haut il est trop calme et sa dénonciation des méthodes du Docteur trop brève, je n’ai tout simplement pas senti sa souffrance même si sa scène finale devant la cage de Faraday tente un peu tard de tirer sur cette corde.

Mais le personnage le plus raté est pour moi sans conteste le Fisher king. Rien que son nom est une déception en fait ! Dans The God complex, le Minotaure représenté était une bonne réécriture sci-fi d’un monstre mythologique : on retrouvait les éléments traditionnels du mythe (le labyrinthe, le fait d’être « mangé »…) à la sauce futuriste (il s’agit de la version alien d’une poubelle anti superstitions). Ici, quid du mythe originel ? Le fisher king est le gardien du Saint Graal, un des personnages les plus mystérieux et mythiques des romans arthuriens, mais cette version n’a pas le moindre point commun avec son homologue sinon le fait de se déplacer très lentement (le fisher king mythique est gravement blessé). En fait j’ai bien peur que Whithouse n’ait appelé son alien ainsi que pour faire un mauvais jeu de mot, ledit fisher king finissant….noyé. Je ne vous cacherais pas que ça m’a déçu.

Que dire d’autre ? Ce monstre a la grâce et la souplesse du Kandyman de l’ancienne série (heureusement en plus esthétique) et à peu près son intelligence : qu’est-ce qui l’empêchait au juste de tuer le Docteur plutôt que de le pousser délicatement de côté avant d’aller voir s’il avait effectivement effacé la marque ? J’ai pensé d’abord que c’était pour ne pas risquer de gâcher une mort qui pourrait potentiellement lui rapporter 13 fantômes différents si la marque avait réellement été effacée mais ça ne tient pas puisqu’il dit sentir les mots de l'earworm vibrer dans l’esprit du Docteur. De plus, rien ne l’empêchait de l’assommer ou même, tout simplement, de le trainer dehors avec lui.

D’ailleurs, niveau stupidité, que dire des Arkateeniens qui ne s’aperçoivent même pas que le leader qu’ils ont vaincu n’est pas mort ? Ou du croque-mort Tivoli qui ne le réalise pas non plus ? Et pourquoi le fisher king n’écrit-il qu’une seule fois le earworm au lieu de multiplier au maximum les chances qu’il soit vu en le taguant partout ? Bref, je suis déçue, d’autant plus que le doubleur du fisher king est Peter Serafinowicz, pour moi une des voix les plus sexy du royaume uni (c’est lui qui double Crowley dans l’excellente adaptation radio de Good omens de Pratchett et Gaiman) : il méritait mieux !

Enfin, j’ai quelques réserves sur une bonne partie du timey wimey de l’épisode (aspect que j’ai pourtant tendance à apprécier). D’abord, et c’est totalement personnel, je n’aime pas le paradoxe de l’écrivain : je ne remets pas en cause le fait que Whithouse a parfaitement le droit d’utiliser ce trope des voyages temporels et j’apprécie sa généreuse dose de lampshade hanging sur le sujet (facilité assumée est à moitié pardonnée^^) mais j’ai toujours trouvé que ce paradoxe était de la « triche » vu que potentiellement il permet de se sortir de toute situation. Autant il passait dans Blink parce que, RTD ne l’utilisant pas, il était original et parce que l’épisode est excellent, autant il m’avait fait hurler dans le final de la saison 5 par exemple.

Plus dommage, je trouve que Whithouse gâche ce qui est en revanche mon paradoxe temporel favori, la boucle temporelle classique où les personnages doivent éviter d’être vus par leur double du passé. Ici, cette boucle ne sert à rien sinon à rappeler une énième fois à un personnage que nope, on n’a pas le droit de jouer avec la causalité (vu que Clara a eu droit au même cours 5 minutes avant, c’était inutile de le refaire avec Bennett). Il aurait suffi que le TARDIS refuse de décoller pour que le Docteur soit bien obligé de confronter le fisher king pour sauver Clara : la boucle temporelle est ici sympathique mais purement décorative.


II Une cascade de bonnes idées

Et voilà, encore une fois je démonte pendant 5 pages un épisode que j’ai réellement beaucoup apprécié : je suis incorrigible ! C’est parti pour les points positifs.

Déjà, et c’est là encore très personnel, cet épisode partait avec un gros bonus sympathie de ma part puisqu’il permettait de briser complètement l’ambiance Base under siege de l’épisode précédent. Comme je l’ai dit, je n’aime pas ce genre et le fait d’inclure toute une partie dehors et d’ajouter du voyage temporel change bien sûr totalement l’atmosphère.

De plus, si l’épisode précédent était scénaristiquement parlant plus carré que celui-ci, c’est aussi parce qu’il prenait moins de risque : il est objectivement plus simple de ne pas écrire d’absurdités dans un épisode qui se déroule en un endroit précis à un point précis avec des personnages précis que dans un épisode qui joue sur deux époques différentes, deux paradoxes temporels différents, ajoute des personnages et explose régulièrement le 4eme mur. Je ne remets pas du tout en cause le difficulté d’écrire un bon Base under siege (ce que Whithouse a bien réussi la semaine dernière) mais j’estime qu’il y a cette semaine une plus grande prise de risque (ne serait-ce que le fait de commencer un base under siege pour changer totalement de direction en deuxième partie) et j’aime ça. Oui, ça foire un peu parfois et certaines ficelles dépassent mais je passe un meilleur moment.

Je trouve également que si le timey-wimey est en partie raté dans l’épisode, il en reste quelques éléments intéressants. J’aime toujours autant l’idée du coup de téléphone entre deux époques distinctes et si le fait que le Docteur soit dans le sarcophage n’a rien de très surprenant j’aime bien l’explication sur le fait que le fantôme du Docteur n’apparaisse que plus tard non pas parce que le Docteur est « mort » plus tard comme les personnages le craignaient mais parce que les lunettes soniques devaient se connecter au wifi dont on nous parlait la semaine dernière et que pour cela il fallait que le cercueil soit dans la base. Enfin, j’apprécie qu’on nous évite l’horripilant « Time can be rewritten » avec un Docteur qui parvient ici à respecter les règles de base de la causalité.

Le coté horreur est également bien traité. Outre le jeu sur les clichés du genre dont j’ai longuement parlé précédemment, la scène où le fantôme à la hache suit Cas est très bien faite. Elle joue d’ailleurs également sur les clichés (jusqu’à présent les fantômes pouvaient soulever totalement leurs armes mais il la traîne ici uniquement parce que le personnage est sourd^^) mais est très bien filmée (j’aime le son qui disparait à chaque fois que la caméra se focalise sur cas) et le petit moment daredevil est ma foi fort sympathique tout en donnant encore une fois un intérêt au personnage sourd. D’ailleurs, les fans sourds ont dû apprécier non seulement le personnage et son traitement mais aussi le fait que tout ce que dit Cas dit à Clara sans Lunn n’a pas été traduit et que seuls ceux maitrisant le langage des signes ont donc la version complète de l’épisode. Du coup je me demande si le langage utilisé est aussi vulgaire que je me l’imagine, auquel cas cela serait un moyen très amusant de passer outre la censure sur ce genre de langage dans une série familiale.

Mais soyons honnêtes, comme d’habitude c’est surtout l’humour qui m’a attiré dans cet épisode, humour déjà présent la semaine dernière mais bien plus fréquent ici. Par exemple Whithouse (ou peut-être Moffat à travers lui ?) nous fait quelques jolis moments de trollage comme avec l’utilisation de plus en plus assumée de la controversée paire de lunettes soniques qui peut ici enregistrer les sons et carrément se brancher sur la console de la base via une de ses branches (vu la compatibilité incroyable on voit que ce n’est pas du Apple^^). J’ai aussi beaucoup ri au petit clin d’œil geek lorsque le TARDIS sonne et refuse de faire ce que le Docteur demande, réapparaissant en clignotant devant un gros chiffre 512 sur le mur de derrière : et oui, le TARDIS nous a fait une belle erreur 512, on n’est définitivement pas chez Apple.^^

Cela dit, et je m’en doutais la semaine dernière, un des aspects les plus drôles reste le Tivoli. Toutes ses répliques font mouche, même ce qu’il ne dit pas d’ailleurs (lisez sa carte de visite^^) mais ce sont ses paroles au Docteur qui m’ont achevées. Après avoir dévoré le Docteur des yeux (et du nez^^) et immédiatement ignoré les humains à côté (“remarkable…and humans too”) il lui propose alors « You could enslave me.In the ship I have directions to my planet… and a selection of items you can oppress me with ». Le tout avec un regard de connivence et une main baladeuse qui, d’après le bruit et la direction du bras, tapote délicatement une partie charnue du Docteur que bien peu de personnages ont eu l’occasion de tâter… Je me suis littéralement étouffée devant cette réplique et je ne comprends pas qu’elle soit passée autant inaperçue sur les réseaux sociaux.

Et bien sûr il y a le jeu sur le 4eme mur. L’an dernier déjà Moffat s’amusait à l’ébranler mais Whithouse, ici, l’explose complètement. La scène de pré-générique où le Docteur nous regarde fixement et nous ordonne d’aller vérifier ce qu’il raconte sur google va encore plus loin que celle de Listen où l’on pouvait au moins s’imaginer qu’il se parlait tout seul : ici il s’adresse clairement à un public ayant un accès immédiat à internet et ce ne peut pas être ses deux compagnons du moment vu qu’il n’avait pas vraiment le temps de leur faire un petit solo de guitare (oh mon Dieu le générique Laughing ! ).

Whithouse ne cessera d’ailleurs de jouer à ce petit jeu que ce soit avec l’accumulation de clichés dont je parlais, l’aveu du Docteur qu’il est en train de « reverse –engering the narrative » et son haussement d’épaule en regardant la caméra à la toute fin de l’épisode lorsqu’il nous offre un second moment de guitare. J’en vois d’ailleurs un autre plus discret : comment le Docteur a-t-il enregistré le grognement du fisher king alors qu’il n’a pas ses lunettes à la main lorsque celui-ci rugit? La seule explication est que les lunettes soniques enregistrent par défaut tout l’épisode, ce qui joue autant sur le 4eme mur que Missy l’an dernier qui pouvait le capter par sa tablette. Bref, j’ai beaucoup ri même s’il faut à mon avis éviter de jouer à ce point sur le 4eme mur trop souvent (je pense d’ailleurs que cela a horripilé quelques fans^^).


III Au fil de la saison

Et oui, c’est la partie fourre-tout où je vais discrètement mélanger mes théories sur le fil rouge de la saison et mes remarques générales sur celle-ci en espérant que ça ne se voit pas trop. ^^ Revenons donc pour commencer sur ce qui m’avait fort tracassé la semaine dernière (et, dans une moindre mesure, les deux épisodes avant cela) : la caractérisation du Docteur et de Clara. Alors je dirais qu’il y a du mieux mais qu’il reste du boulot.

Le Docteur déjà. Son coté « fanboy assumé» que j’avais relevé la semaine dernière est encore là et reste toujours aussi amusant comme quand il parle par exemple de faire signer à Beethoven l’intégralité de ses partitions (on sent tellement que c’est ce qu’il a fait !^^) où lorsqu’il dit à son fantôme « Doctor. Such an honour. I've always been a huge admirer » (et on sait combien c’est souvent faux^^). Ce même passage nous remet une petite couche de son habituel mépris envers le cerveau limité des humains, commun à toutes ses incarnations (“This is really a delight. Finally someone worth talking to.”).

Bref, nous avons là des aspects bien sympathiques et bienvenus, jusqu’à présent plus typiques de 11 que de 12, comme le montre aussi la scène où il sort du cercueil et demande à ce qu’on ne l’embrasse pas vu son haleine. Outre le fait que les bisous sont plus du type de 11, la référence évidente au compte de fée (Blanche-neige tirée de son cercueil par un baiser) est tout à fait typique de la période Eleven. Soyons honnêtes, vu le look de Capaldi et sa posture assez raide, j’ai plus assimilé sa sortie du cercueil à Dracula qu’à Blanche Neige.^^

On retrouve enfin pour mon plus grand plaisir un aspect du Docteur souvent oublié dans cette incarnation, sa capacité à raconter des conneries plus grosses que lui (cela dit il n’est pas bien épais^^) pour parvenir à ses fins. Il commence donc par dénigrer l’importance du ripple effect qu’il vient de défendre énergiquement à Clara il n’y a pas cinq minutes puis conclut sur un argument qui vaut bien un 10 sur l’échelle de la bullshititude : « You robbed those people of their deaths. (…). You violated something more important than time. You bent the rules of life and death. So I am putting things straight.”

L’argument “t’as fait pire donc j’ai le droit de faire pas bien » est déjà foireux en soi mais on sait bien que le Docteur ne fait vraiment pas dans le mysticisme (il traite d’idiot l’employé de Death in heaven qui parle de vie après la mort) et que s’il trouve évidemment inacceptable d’avoir tué des innocents pour les utiliser comme amplificateurs il ne pense certainement pas que le Fisher king a grâce à ça détruit les lois de la vie et de la mort et que seul un paradoxe temporel pourra remettre les choses en place . Le « The time lord lied ! » indigné du Fisher king après cela en est d’autant plus drôle.

Mais comme la semaine dernière on insiste à nouveau sur le côté « obscur » de twelve : à la fois son aspect manipulateur et son coté autistique. Sa manière d’utiliser O’Donnel est évidemment perturbante puisqu’il semble en effet la sacrifier pour vérifier sa théorie mais très sincèrement, ça ne m’a pas autant gênée que la semaine dernière. Autant j’ai du mal avec le côté « je ne comprends plus les réactions humaines basiques » (pas en soi mais parce qu’il avait progressé et que je n’apprécie pas ce retour en arrière), autant l’aspect manipulateur du personnage, qui ne l’a jamais vraiment quitté, ne me dérange pas.

Déjà il laisse plusieurs chances à O’Donnel (d’abord quand il dit la semaine dernière qu’ils feraient mieux de tous rentrer chez eux et ensuite quand il lui dit de rester dans le TARDIS) même s’il est évident qu’il insiste peu les deux fois. Mais, surtout, il ne la laisse pas mourir égoïstement pour se sauver mais parce qu’il pense ne pas avoir le choix s’il ne veut pas risquer Clara : en effet, soit l’ordre des morts annoncé par son double est immuable et ils sont donc tous foutus, soit il ne l’est pas et sauter le tour de O’Donnel signifie arriver directement à Clara. Or, ce n’est pas nouveau et il le dit clairement à Bennett, Clara passe en priorité sur tout le monde, lui compris.

Son coté quasi-autiste quant-à lui resurgit deux fois cette semaine : lorsqu’il admet complètement à Bennett qui vient de perdre la femme qu’il aime qu’il fera tout pour sauver Clara mais seulement elle et lorsqu’il ne comprend pas la question de Bennett devant la cage de Faraday. Pour la première occurrence, comme je l’ai dit plus haut, je trouve regrettable qu’il ne se soit pas pris le poing de Bennett dans la figure : cela lui aurait peut-être permis de progresser à nouveau sur cet aspect de sa caractérisation et ça aurait rendu Bennett plus crédible. Pour la deuxième, on assiste tout de même à un progrès par rapport à la semaine dernière : certes le Docteur ne comprend pas au premier abord le « what do I do now » desespéré de Bennett mais il le comprend dès que Clara répond et a même la décence de dire à Bennett qu’il reviendra plus tard pour effacer l’earworm de son esprit, lui laissant le temps de commencer le travail de deuil. C’est pas encore ça mais on progresse.^^

Si cette régression du Docteur n’est peut-être pas complètement voulue, elle reste en tout cas assez assumée. Le Docteur lui-même se rend compte qu’il ne se comporte pas d’une manière typique de son personnage : il admet après tout lui-même que son incarnation actuelle est « a bit of a clerical error », ledit employé étant évidemment ici le scénariste/le showrunner. Les autres personnages, même ceux qui ne connaissent pas le Docteur, semblent aussi le ressentir. Bennett grommelle ainsi en écoutant Prentis "My first proper alien and he's an idiot!"… sauf que son premier alien est bien sûr le Docteur, qu’il ne considère donc pas comme « proper » : est-ce parce qu’il ressemble complètement à un humain et ne compte donc pas comme alien ou parce que Bennett sent que quelque chose cloche ? Il est possible cela dit que j’extrapole complètement sur ce dernier point : après tout, le Docteur est beaucoup de chose mais « proper » quoi que ce soit, rarement !^^

Quant-à Clara, si elle ne retrouve pas son niveau de compétence de la saison 8, ça va quand même nettement mieux. Elle reprend en particulier le rôle de Docteur de substitution lorsqu’elle envoie Lunn rechercher le téléphone : c’est à la fois la décision la plus logique et la plus froide puisqu’il n’est pas une compagne bien entrainée comme Clara ou une militaire comme Cas. Le fait qu’elle accompagne Cas chercher Lunn montre qu’elle a néanmoins conservé son empathie. Bref, elle retrouve une utilité dans l’épisode même si on est loin de la Clara de Flatlines.

En revanche, ce dont je parlais la semaine dernière et qui pour le coup me semble totalement dans son caractère se confirme. Clara n’a pas fait le deuil de Danny mais l’a enfoui dans sa mémoire et le Docteur le sait. Son refus total d’accepter la mort future/présente du Docteur et le fait qu’elle lui ordonne de briser les règles de causalité pour l’éviter le prouve : c’est exactement ce qu’elle demandait pour Danny Pink et il le lui a refusé pour exactement les mêmes raisons. Il est d’ailleurs clair que quand le Docteur lui dit en privé “ We all have to face death eventually.Be it ours... or someone else's. » et qu’elle lui répond « I'm not ready yet.I don't want to think about that, not yet.” les deux personnages parlent autant de la mort de Danny que de celle du Docteur. Son conseil final à Bennett (il y a tant à voir, tant à découvrir…) va d’ailleurs dans ce sens . Elle lui conseille une fuite en avant qu’elle est visiblement en train de vivre elle-même et sa caractérisation étrange de ces dernières semaines pourrait bien être liée à cet aspect (son besoin d’adrénaline l’est en tout cas clairement).


Passons maintenant au fil rouge si discret de la saison. Je pense que l’épisode confirme qu’il s’agit bien de la prophétie dont parlait Davros concernant un hybride surpuissant issu de deux races guerrières. En effet, si The witch’s familiar nous rappelait combien les daleks colleraient bien dans le rôle d’un des « parents » de cet hybride et que Davros tentait lui-même de le créer, le Fisher king nous rappelle lui (comme le pensait aussi Davros) que les Time lords sont possiblement impliqués puisqu’ eux aussi guerriers : « Cowardly, vain curators who suddenly remembered they had teeth and became the most warlike race in the galaxy. ».

Mais il est intéressant de constater qu’un autre personnage propose une troisième solution, une à laquelle j’avais déjà pensé. En effet, O’Donnell fait allusion à plusieurs moments de l’histoire récente de l’humanité dans le canon whovien comme Harold Saxon ou « the minister of war ». Or, le Docteur indique que ce dernier n’a pas encore eu lieu dans sa timeline et met l’accent dessus en précisant qu’il est sûr qu’il en entendra bientôt parler. Quel que soit précisément ce ministère de la guerre, il est lié par définition à l’aspect guerrier de l’humanité, ce qui fait donc des humains un potentiel parent pour l’hybride de la prophétie.

Or, on sait depuis le film que le Docteur est à moitié humain même si le fait que ça n’ait été dit qu’une fois le rend seulement en partie canon : le Docteur serait donc peut-être lui-même le fameux hybride de la prophétie, et en effet malgré son pacifisme plus grand guerrier encore que ses deux races parentes (j'ai perdu le compte des génocides du Docteur^^). D’ailleurs, en admettant qu’il ne soit pas génétiquement à moitié humain, il l’est de toute manière culturellement. Le fait que ce soit du Docteur qu’il s’agisse peut peut-être d’ailleurs se décoder encore une fois dans les paroles du Fisher king « Cowardly, vain curators who suddenly remembered they had teeth and became the most warlike race in the galaxy. ». Le Docteur (qui en effet a un coté vaniteux indéniable) a après tout l’évolution inverse : de war Doctor il devient, dans un futur distant qu’on nous tease dans l’épisode anniversaire, un fort mystérieux « curator ». J’ai du mal à croire que le terme de « curator » revienne par hasard même si j’admets là encore tout à fait ma tendance à extrapoler.

Cette théorie aurait de plus le bon goût de justifier un peu plus le nom de Fisher King pour ce monstre : s’il est même inconsciemment en possession d’une partie de la prophétie, il se rapproche un peu plus du Fisher king arthurien lié lui-même à une prophétie (celui qui est digne du graal qu’il garde le guérira). L’hybride serait-il donc le Saint graal ? J’aime beaucoup le Docteur mais il ne faut pas exagérer ! Quoi que…on a bien l’aspect d’immortalité, le « bigger in the inside » (le saint graal est souvent assimilé à la corne d’abondance), l’idée d’une quête sans fin…allez, ça me va même si on va avoir du mal à réussir à assimiler Clara au chaste Galaad. ^^


Pour conclure, cet épisode est bourré de défauts plus ou moins gênants mais le tout est pour moi clairement supérieur à la somme de ses parties, j'ai passé un très bon moment et les conséquences potentielles pour le reste de la saison sont fort alléchantes. Je conclurai par une interrogation : le Docteur a perdu beaucoup d’énergie régénérative dans le premier double épisode. Or ici il fait référence au temps qui lui échappe lorsqu’il réalise qu’il n’aura pas le temps de sauver Clara (« I need more time, it's too soon.I haven't saved her yet.Tick tock, tick tock… ») puis passe 135 ans dans un caisson ; certes il était sûrement en animation suspendue mais n’a-t-il pas néanmoins encore pris un petit coup de vieux pendant ce long laps de temps ? A vérifier au prochain épisode mais s’il y a à chaque fois un moment où le Docteur perd du temps ou de l’énergie régénérative, cela pourrait peut-être sous-entendre un 12eme Docteur qui ne durerait pas si longtemps que ça : j’espère vraiment avoir tort, j'aime vraiment beaucoup Capaldi dans ce rôle.

Spoiler sur le « next time » :
le next time fait référence à autre race « warlike » : je sens que mon fil rouge est le bon cette fois-ci…^^

_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 17:22    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MikaLGDB
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2013
Messages: 320
Localisation: Bastia-Corsica
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 18:16    Sujet du message: [9x04] Before the flood Répondre en citant

Et oui le Docteur se prend 139 ans dans la gueule dans cet épisode !!!!!!!!!
Il entre dans le sarcophage en 1980 et en ressort en 2119 ..............
D'où le : "don't kiss me , morning breath" lorsqu'il sort de la boite , c'est excellent !!
Ça me rappelle la saison 2 de Torchwood , quand le Capt. Jack Harkness reste enterré/enfermé pendant presque 2000 ans , l'histoire avec son frère tout ça bref.
c'est la même chose là Smile
L'art de vieillir un personnage en 2 temps 3 mouvements haha.
Sinon a t-il dormi ? est-il resté éveillé à réfléchir pendant tout ce temps ?
peu importe en fin de compte c'est le Docteur , les 2 ne seraient pas étonnants.

Merci Tyr pour ce nouveau pavé , parfois on a du mal à te suivre mais c'est toujours agréable de te lire.
J'imagine que tu bois du coca en rédigeant ton comm car parfois ça mousse mon ami ;-)
C'est cool !!

Pour ce qui est de l'épisode de la semaine prochaine , j'ai lu quelques articles web , interview et tout , et apparemment c'est dans cet épisode que le Docteur va se souvenir où il a déjà vu son visage!!
Il est grand temps que ce mystère soit résolu , évidemment je ne pense pas que nous aurons la réponse à tout cela la semaine prochaine , mais au moins que les choses abondent un peu dans ce sens.
L'unique allusion que nous ayons eu était dans "Deep Breath" , ça fait loin .............
Faut passer aux choses sérieuses à présent ^^
_________________
Ladies and Gentlemen , We Are LGDB ^^
Revenir en haut
Mad_Dog
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2012
Messages: 722
Localisation: Rennes
Masculin Taureau (20avr-20mai) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 18:37    Sujet du message: [9x04] Before the flood Répondre en citant

Alark a écrit:
Ahah ! Comment j'adore ce double épisode qui est, selon moi, de la part de Moffat, un gros FUCK à ceux qui râlent quand il y a un paradoxe qui se résout de lui même (genre La Pandorica, et ce double épisode-ci)
La tête du Docteur à la fin, qui signifie : C'est pas moi qui ai eu l'idée, j'y ai pensé car je l'ai vu dans le futur, donc je l'ai fait dans le passé, ca tourne en rond et j'fais ce que je veux" (une sorte de message du Docteur, mais aussi de Moffat !)


Là encore : c'est Toby Whithouse qui a écrit cet épisode. Le gars écrit pour la nouvelle série depuis la saison 2. Ca commence à devenir vexant que les commentateurs divers et variés fassent l'éloge (ou le blâme) d'un autre.

Tiens, ça m'a fait tellement de peine pour lui que je viens de créer sa fiche wikipédia en français :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Toby_Whithouse

Hop, une bonne chose de faites, comme ça, je peux lire Tyr tranquillement

SteamMoose a écrit:
Sinon je viens d'apprendre un fait intéressant: La légende du Fisher King est une légende Arthurienne à la base, sur un protecteur du Graal blessé qui attendait l'arrivée de quelqu'un pouvant le soigner


Idée qui a été reprise dans l'épisode "Battlefield" (avec aussi un vaisseau spatial qui se trouvait sous un lac.)
_________________
Upgrading in progression :
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 18:45    Sujet du message: [9x04] Before the flood Répondre en citant

MikaLGDB a écrit:

Merci Tyr pour ce nouveau pavé , parfois on a du mal à te suivre mais c'est toujours agréable de te lire.
J'imagine que tu bois du coca en rédigeant ton comm car parfois ça mousse mon ami ;-)
C'est cool !!

Merci bien et bravo pour avoir fini la lecture. Embarassed Et oui, je veux bien croire que je suis parfois un peu confuse mais pour ma défense c'est la série qui a commencé. Wink Sinon, pas de coca pour moi mais, en bonne caricature de prof, une dose indécente de café... oh, et je suis une fille malgré mon pseudo fort masculin.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
4evaheroesf
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2013
Messages: 34
Masculin Taureau (20avr-20mai) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 20:16    Sujet du message: [9x04] Before the flood Répondre en citant

Points négatifs
- L'intro et le générique.
- Clara inutile.
- La mort du Fisher King.

Point positif
Tout le reste de l'épisode.

Sinon Doctor Who m'a vacciné sur l'un de ses éléments les plus importants : les paradoxes temporels.
C'est simple, je m'en fous complètement que ce soit mal géré.

Bilan : bon épisode.

Par contre, j'ai des doutes sur la qualité du prochain épisode, mais j'en avais pour ce double épisode donc attendons de voir.
Revenir en haut
burns
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 92
Masculin

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 20:18    Sujet du message: [9x04] Before the flood Répondre en citant

Citation:
Et oui le Docteur se prend 139 ans dans la gueule dans cet épisode !
Il entre dans le sarcophage en 1980 et en ressort en 2119.
L'art de vieillir un personnage en 2 temps 3 mouvements haha


Mais c'est sensé être une chambre de stase si je dis pas de conneries, donc il est pas juste en train d'attendre pendant des années, pour lui ça ne dure que quelques secondes/minutes (sinon il aurait le temps de mourir de faim/soif et se régénérer par exemple Mr. Green (enfin si les time lords meurent de ça aussi d'ailleurs))
Revenir en haut
Amy974
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2014
Messages: 27
Féminin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 20:39    Sujet du message: [9x04] Before the flood Répondre en citant

J'aurai juste une question sur cet épisode? Qui est "the minister of war" qui interpelle le docteur? Fil conducteur de la saison? Serait-ce davros?
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 20:51    Sujet du message: [9x04] Before the flood Répondre en citant

Tyr a écrit:


Or, on sait depuis le film que le Docteur est à moitié humain même si le fait que ça n’ait été dit qu’une fois le rend seulement en partie canon : le Docteur serait donc peut-être lui-même le fameux hybride de la prophétie, et en effet malgré son pacifisme plus grand guerrier encore que ses deux races parentes (j'ai perdu le compte des génocides du Docteur^^). D’ailleurs, en admettant qu’il ne soit pas génétiquement à moitié humain, il l’est de toute manière culturellement. Le fait que ce soit du Docteur qu’il s’agisse peut peut-être d’ailleurs se décoder encore une fois dans les paroles du Fisher king « Cowardly, vain curators who suddenly remembered they had teeth and became the most warlike race in the galaxy. ». Le Docteur (qui en effet a un coté vaniteux indéniable) a après tout l’évolution inverse : de war Doctor il devient, dans un futur distant qu’on nous tease dans l’épisode anniversaire, un fort mystérieux « curator ». J’ai du mal à croire que le terme de « curator » revienne par hasard même si j’admets là encore tout à fait ma tendance à extrapoler.


Ou alors l'hybride humain / Seigneur du Temps serait un des descendants de Susan et David Campbell (zut, moi aussi je me mets à faire des théories foireuses, il faut que j'arrête de lire tes review x) )
Blague à part, encore une fois c'est un plaisir de lire ta review!

Mad_Dog a écrit:

Idée qui a été reprise dans l'épisode "Battlefield" (avec aussi un vaisseau spatial qui se trouvait sous un lac.)


Ouuuiii un épisode que j'aime beaucoup Mr. Green
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
Asson
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2013
Messages: 338
Localisation: La baie du Grand Méchant Loup
Masculin Cancer (21juin-23juil) 牛 Buffle

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 20:52    Sujet du message: [9x04] Before the flood Répondre en citant

Je pense qu'on va le revoir dans un épisode ce Ministre de la guerre.

Sinon, j'ai beaucoup aimé cette seconde partie ! La première ne m'avait pas convaincu, mais tout ces mystères, l'épisode qui avance avec un léger style enquête, c'était très sympa.

Et le Doc qui s'attaque au paradoxe de l'écrivain... Ça m'excite comme un fou ça ^^ mais est-ce une bonne idée ? Car la série a toujours modifié les règles du paradoxe, en faisant ce qu'elle voulait, et un peu n'importe quoi. Donc est-ce que ça ne mettrait pas les scénaristes pieds et mains liés ?
_________________
"Roses are red,
The TARDIS is blue,
The Doctor once said,
Rose Tyler, I..."
Revenir en haut
Enora
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2014
Messages: 34
Féminin

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 21:21    Sujet du message: [9x04] Before the flood Répondre en citant

J'ai bien aimé l'épisode, avec la résolution du cliffhanger.
Finalement, ce n'était pas le fantôme du Docteur, mais un hologramme, c'était bien trouvé je trouve.
C'était vraiment sympa de suivre l'intrigue dans 2 époques à la fois, on ne le voit souvent, ça change !
Et le paradoxe de l'écrivain, ça m'a fait pensé à Blink et j'ai bien aimé, même si je trouve que ça avait été mieux traité dans Blink.
Revenir en haut
Amy974
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2014
Messages: 27
Féminin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 21:45    Sujet du message: [9x04] Before the flood Répondre en citant

Autre question: c'est le deuxième épisode où le docteur joue de la guitare: Est-ce pour montrer le talent de capaldi? Parce qu'il aime ça? Ou alors ça a une importance?(j'aime à croire que Moffatt et les autres scénaristes ne laissent rien au hasard) d'autant que dans le premier épisode, c'était inséré mais la, en tout début et sans rapport direct avec les événements a venir... où il est trop tôt pour le voir?
Revenir en haut
Timey-wimey Lady
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2013
Messages: 156
Localisation: Tardis, Bibliothèque
Féminin

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 22:23    Sujet du message: [9x04] Before the flood Répondre en citant

Cette nouvelle saison débute vraiment fort !
A chaque premier épisode (des double-épisodes) je me disais "ah mais il est cool cet épisode" et quand arrive la suite... "ah mais c'est génial !!!!!!!!" Cute Pompom Smiley #fangirlmode:on

Bref, Si certains points de l'épisode sont effectivement mal traités (notamment les répétitions inutiles, on avait bien compris pourquoi Lunn n'avait pas été attaqué...) le rythme nous tient en haleine du début à la fin ! Ce qui est par ailleurs intéressant avec ces double-épisodes, c'est que, tandis que le premier semble être un "classique" par rapport à ceux de la série, le 2nd demande à être vu et revu car apporte beaucoup de précisions cachées, notamment sur le fil rouge et la caractérisation des personnages.


Pour ce qui est du Doctor, on peut voir qu'il arrive à saisir maintenant les émotions/sentiments basiques des personnages, mais lorsque ceux-ci sont vraiment explicités dans une situation : comprendre que Benett est amoureux n'est pas compliqué après avoir vu sa tentative de sauver O'Donnell, mais entendre tout d'un coup "what do i do now ?" sans se remettre dans le contexte est effectivement plus difficile... pour le Docteur bien sur.
Pour ce qui est de Clara, on comprend un peu mieux son attitude (son déni du deuil), mais je regrette que ceci n'aie pas été mis en valeur dès le premier double-épisode, car elle paraît beaucoup plus affectée dans l'épisode 3 et 4 (peut être qu'elle finit par s'épuiser émotionnellement à force de courir !).
En tout cas par rapport à la suite de la saison
je trouve dommage que Clara soit dans cet état avant son départ à la fin de la saison, j'attends de son départ qu'il soit choquant, triste, qu'il me donne des larmes pendant des jours comme la disparation de 11, car Clara est là depuis longtemps et elle était vraiment importante dans la saison 7 qui m'a réconciliée avec DW (je ne supportais pas Rory et Amy). Par ailleurs, je ne me suis toujours pas remise de l'épisode où elle saute dans la timestream du Docteur DONC j'attends beaucoup de son départ, et le fait qu'elle soit en retrait et en deuil pendant déjà 4 épisodes m'ennuie un peu... surtout qu'on a du mal à s'identifier à son deuil car son histoire avec Danny n'était pas la mieux traitée...(même si j'aimerais bien qu'on nous explique qui est le voyageur du temps qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau et est probablement de la même famille....)
.
Bref, ma déception sur le traitement de Clara fait quand même que toute ma sympathie va dorénavant au docteur, qui a la capacité à être brillant, émouvant et drôle à chaque épisode (ce qui n'était clairement pas le cas de tous...).Franchement, le coup de la branche de lunettes m'a fait exploser de rire (il en faut peu !) et ses revirements de situation en mode "je mens à un monstre effrayant" (il y a 2 semaines Davros, et là le nouveau crabe-marteau) lui donnent un petit côté vaniteux très appréciable (on aurait presque pu le voir se glisser dans la chambre de stase avec le sourire aux lèvres et en marmonnant "stupid aliens, they never learn !" Wink )


Pour terminer sur le fil rouge, la question du "ministre de la guerre" et de toute cette histoire d'hybride m'intrigue, mais j'ai peur d'être déçue si c'est le fil rouge : je vois difficilement l'apparition d'un nouveau personnage clé en milieu de saison, donc cet hybride ne peut être que le Docteur... ce qui serait décevant. Ou alors, on va enfin nous ramener Galliffrey et les SdT, et là ce serait cool !
_________________
"People assume that time is a strict progression of cause to effect, but actually, from a non-linear non-subjective viewpoint, it's more like a big bowl of wibbly wobbly timey wimey... stuff."
Revenir en haut
Pikoo
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2013
Messages: 228
Localisation: Anywhere in Time and Space
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 22:36    Sujet du message: [9x04] Before the flood Répondre en citant

Amy974 a écrit:
Autre question: c'est le deuxième épisode où le docteur joue de la guitare: Est-ce pour montrer le talent de capaldi? Parce qu'il aime ça? Ou alors ça a une importance?(j'aime à croire que Moffatt et les autres scénaristes ne laissent rien au hasard) d'autant que dans le premier épisode, c'était inséré mais la, en tout début et sans rapport direct avec les événements a venir... où il est trop tôt pour le voir?


Peut être que la guitare est sonique aussi ? Smile

Sinon je vais être à contre courant de beaucoup de monde, mais à mon avis le "minister of war", on ne va pas en entendre parler. Je crois les scénaristes assez sadiques pour nous balancer plein de passage de la vie du Docteur important qu'on a vu dans la série, et dedans un passage qu'on a pas vu et qu'on ne verra jamais !

Clairement l'hybride est pour moi le fil rouge de la saison.

Encore un plaisir de te lire Tyr, mais il est trop tard pour te répondre sur certains points ! Smile
_________________
Revenir en haut
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 586
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 22:50    Sujet du message: [9x04] Before the flood Répondre en citant

Si le minister of war est le Docteur qui est en même temps l'hybride, j'ai bien peur qu'on rende officiel le fait que le Docteur est à moitié humain (révélé dans le film de 1996, mais rejeté par le fandom en général). J'espère que non, même si ça expliquerait son obsession pour la Terre et les humains. Je ne ferais pas de spéculation (je ne suis pas douée en la matière) et ce n'est pas certain que le fil rouge est l'hybride. 4 épisodes, c'est un peu tôt pour s'en faire une idée, je pense. Si le fil rouge est aussi discret que Bad Wolf et Vote Saxon, on ne le saura pas avant la finale.
Revenir en haut
burns
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 92
Masculin

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 23:11    Sujet du message: [9x04] Before the flood Répondre en citant

En voyant l'épisode, j'ai juste pensé qu'il était choqué par le fait que dans le futur il y ait un ministre de la guerre.
Encore une manière de souligner que les humains ne s'arrangent pas avec le temps.
Pour moi ça ne va pas plus loin, il est pacifique et ne cautionne pas ce genre d'évolution.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:42    Sujet du message: [9x04] Before the flood

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 9 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 3 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com