Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Film] The Enemy Within
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Les anciennes saisons et films -> Docteur 8
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
harey
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2013
Messages: 120

MessagePosté le: Jeu 30 Mai 2013 - 13:07    Sujet du message: [Film] The Enemy Within Répondre en citant

Midori a écrit:
Ben, c'est un Timelord, il sent le flux du temps, les anomalies temporelles, .....



Haaa, d'accord, merci. C'était tout bête en fait. Smile
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Mai 2013 - 13:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tenrolf
[En Rehab' avec John Hart]

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2011
Messages: 298
Localisation: The Shard
Masculin

MessagePosté le: Dim 22 Sep 2013 - 14:09    Sujet du message: [Film] The Enemy Within Répondre en citant

# Introduction :
  C
'est la deuxième fois que je vois ce film. La première, ça passait plutôt bien, la deuxième, avec un ami, le rideau tombe pour faire place à un film à la limite du navet. Je ne pense pas vraiment sous-estimer ce film en le qualifiant ainsi. Bien évidemment, il y a bien pire, malheureusement certaines choses ne passent pas. Heureusement, si on le prend du bon côté, on rigole pas mal quand même, et ce à l'aide du Master. Il détient la palme en platine du meilleur jeu d'acteur au monde. Mais ça, ça sera un plaisir d'y revenir plus tard.

Bref, commençons par l'ambiance en général. Un épisode très urbain, peu ouvert, sombre ( pas au sens figuré, mais bien au sens propre, il fait nuit quoi ) mais coloré. Coloré comme dans "The Power of Three". C'est une ambiante que j'adore, l'ambiance de retrait de fête, vous savez, lorsque l'on se retire en retrait lors d'une fête vers le jardin, avec toutes ces lumières, la nuit, la fraicheur. C'est apaisant. Quant au Tardis, il m'a guère marqué. L'aspect cathédrale poussiéreux ce n'est pas mon truc, après chacun ses goûts. Sauf que voilà...

Il y a une certaine influence américaine dans tout ça. Pour être honnête, j'ignore à quel point dans les faits si cette influence est réelle. Selon Tardis Wiki il s'agit bien d'une coopération anglo-américaine.


I/ "We are all living in America" Rammstein.
   D
'une part, le scénario. Du grand classique. Le strict minimum. Après, quel était le but de la production ? Fournir un film original, pour surprendre et rentrer dans l'histoire ou seulement faire un coup purement commercial, ou encore simplement divertir ? J'ai bien peur que ce soit la dernière solution à court terme, et la deuxième à long terme. Pourquoi savoir cela ? Je considère que le but derrière un film est très important et révélateur, permettant de mieux cerner le contenu du film. D'après Tardis Wiki, qui est par ailleurs très riche en renseignement sur cet épisode, il s'agissait de faire revivre la série. À un moment on parle de Disney. Ouf. Ce n'est pas passé loin. Mais pour le moment, restons aux faits.

Un début plutôt actif, les choses démarrent de manière violente. Une fusillade, bon d'accord, déjà un marqueur de l'influence américaine, mais après tout ça ne veut rien dire non ? A vrai dire, tout le début, j'ai vraiment aimé, la régénération, l'hôpital. Sauf que voilà, tout cela cache une suite bien plus classique. Le héros, fait ses premiers pas, puis l'héroïne qui dans un premier temps refuse d'accepter la réalité, et qui peu à peu comprend pour au final devenir la potiche essentielle au bon rouage d'un scénario classique. Doit-on considérer cela comme un autre marqueur "Cliché-Américain" ? Pas vraiment, cet élément seul est parfaitement crédible, dès lors que le héros, fraichement amnésique et tiraillé par une volonté peu subtile des scénaristes ou je-ne-sais-qui d'autres, de devenir l'égal des téléspectateurs, ou du moins quelque chose qui y ressemble. C’est-à-dire ? D'avoir eu l'idée de sortir de sa propre bouche qu'il était à moitié humain. Est-ce là une idée imputable au film ? J'en ai bien peur. Quel est l'intérêt d'une telle chose ? Révolutionner la série ? Mais à quel nom ? Pousse-t-on assez la corde pour bien mettre dans la tête des téléspectateurs que le Docteur puisse être votre égal ? Pire, un collège, un ami de tous les jours. C'est quelque chose qui m'énerve ( dans le bon sens du terme ). D'où vient cette volonté à vouloir humaniser le héros à tout prix ? Ho non pas comme les Docteurs que nous connaissons actuellement, ou même ceux avant, mais plutôt d'en faire une icône. Le Docteur pourrait être humain, ça serait une victoire. Je l'ai ressenti comme ça. On aurait très bien pu lui coller sur son costume "I Love CocaCola®‎" ça serait la même chose. Cet esprit de vouloir contrôler un personnage qui en théorie n'a absolument rien d'humain à part la physiologie, c'est un sentiment de conquête, un sentiment de génocide qui m'agace. Après peut-être que ça partait d'une bonne volonté…

 
Citation:


 "_ Hey, dis voir dans ton script, ça te dit pas de révolutionner la série, de partir sur de nouvelles bases ?"

"_ Hein quoi ? C'est déjà assez compliqué comme ça, alors tes idées…"

" _ Non, écoutes, j'y ai pensé tout à l'heure dans la voiture, et si le Docteur était humain en réalité ? Ça ferait scandale, réagir les gens. Ils vont pouvoir l'utiliser comme modèle. "

" _ C'est intéressant, mais  on ne peut vraiment pas faire ça John…"

"_ Coupons la poire en deux alors, disons qu'il est mi-humain. C'est ni trop choquant, ni trop peu. C'est parfait."

"_ Heu… ok fait comme tu veux".


II/ « Dès qu'un acteur parle, il cesse de penser. » Jules Renard.
   P
uis les choses commencent à prendre forme. Une forme avec 7 côtés et un angle au second degré. Ce second degré, pas vraiment cool, j'en ai bien peur est au minimal possible, un pur 1er degré de vilain. C'est l'impact du "Dracula-Terminator" du film. Sans rire, chaque scène avec le Master c'est un fou rire garantie avec lui. Si son jeu d'acteur était un remède à la dépression, la dépression ne serait plus qu'une légende. Je suis vraiment dur avec lui, surtout que je ne l'ai jamais vu jouer dans d'autres films. J'ai bien peur que ce soit à la fois son jeu d'acteur, les directives sur sa manière de jouer, mais aussi le scénario qui une fois combinés forme ça :



Citation:

  "Dis, si tu pouvais baver après ta réplique, ça passera encore mieux."

       
Je ne sais pas pour vous. Mais avant que le Docteur ne vole une partie de l'horloge, la scène dans le camion des ambulances est une pure scène d'anthologie ( sans citer la scène de course poursuite à moto, c'était obligatoire d'en faire une, ça fait de l'action. Pourquoi ? Car c'est cool voyons ! ) C'est la 4ème dimension. Honnêtement, que se passe-t-il ? D'où vient cette violence venue du plus profond des enfers ? Non, c'est bien sérieux. D'après les critiques c'est un point de convergence indéniable, il n'y a pas besoin d'en rajouter plus.


III/ "I love Humans" Un échapé de l'asile.
   E
n revenant au scénario, tout le monde est content, le méchant disparaît, et bien sur à la fin le baiser, et le héros pardonne au traitre qui deviendra j'en suis certain un bon citoyen. Là on touche un point sensible au film, une redondance des clichés qui mettent en valeur le héros, le héros, et le héros. Je suis probablement mauvaise langue, mais si on aurait eu une suite, on aurait eu le droit au sujet : "1) Le héros fait quelque chose de mal ou porte cette responsabilité à la place d'une autre personne. 2) Il fait croire à sa mort. 3) Puis reviens encore plus fort que jamais".

En parlant du héros… Je risque probablement d'attirer les foudres du fandom, mais mon dieu. McGann dans ce film ressemble plus à un échappé de l'asile qu'à un Docteur excentrique. Je ne remets pas en cause son jeu d'acteur, loin de là, son audition est assez sympa, et sans parler de tous les audio qu'il a fait après. J'en ai bien peur, que ce soit plutôt la direction de ce film qui s'est infiltré tel un venin dans son jeu d'acteur. Il surjoue. Purement est simplement. Un ami à moi m'a dit que c'était dans la nature de ce docteur, rêveur, un peu naïf, optimiste. C'est certain, mais quand on à en face l'Albert Wesker de Resident Evil 5 qui se la joue "chien qui bave partout" je suis désolé, mais il semble que le fait de surjouer soit un dénominateur commun à l'ensemble du film. Soit McGaan est noyé dans les directives plus ou moins douteuses du film, soit parce que l'on est Whovian on le défends à tout prix ? Au vue de ce qu'il a fait après ou même avant, bien évidemment, c'est un excellent acteur. Alors pourquoi ça ne serait pas valable pour le Maitre ? Est-ce un problème de jeux d'acteur ou un mauvais choix de direction ?  Trinquons pour le directeur du film. Après je parle en tant que téléspectateur, nous sommes les mieux placés pour juger du film. Pourquoi ? Car nous sommes le public visé, et c'est à eux de nous convaincre. Après, nous sommes probablement les plus mal placés pour juger des aspects techniques du film. Mais bon, ça fait du bien parfois d'abuser de notre privilège de critique. Tout en restant raisonnable.


IV/ "What I did, I did it without choice" Un personnage secondaire du film.
   E
n parlant de critique, voici à mes yeux le troisième gros point noir du film. Peut-être l'un des pires à mes yeux. Ce sont les personnages secondaires. Regarder les personnages secondaires de ce film, c'est un peu comme regarder les yeux dans les yeux le diable lui-même. Je ne peux vraiment pas me prononcer pour Grace Holloway, elle me laisse perplexe, mais néanmoins ça reste crédible. Chang Lee, par contre. Le gamin qui se fait manipuler par le Maitre, d'accord, mais la fin, il est gracié par le Docteur, il ne pouvait juste pas mourir, ni rester tel qu'il est. Il fallait qu'il soit pardonné pour que tout le monde puisse dormir confortablement sur ses oreilles. Mais à mes yeux ce n'est pas le pire. Le pire, c'est en faisant un constat global. Ces personnages-là qui fourmillent dans ce téléfilm, après les crédits, ils redeviennent des acteurs. Ce que je veux dire par là, et contrairement à ce que fait remarquablement bien la série en général, il n'y a pas d'âme dans les personnages secondaires. Regardez un peu l'infirmier dans la morgue, regardez un peu le professeur qui est à l'exposition pour le nouvel an. Ça m'a déprimé car je reconnais là ce que font la plupart des séries américaines. Tels les experts, il n'y a aucun soin apporté sur les personnages secondaires. Ils sont là non pas pour décorer ou faire vivre la série, mais ils sont là par nécessité, ou pour simplement divertir avec des clichés honteux. En gros c'est "On te paye, tu suis le script, tu rentre dans ton personnage, et tu te casses par la porte de derrière". Ça ne prend plus avec moi, j'ai du mal à dégager une once d'humanité dans tous les personnages secondaires, disons-le franchement, ils sont là pour faire le film. Non pour entretenir ce qui aurait dû être un film avec de l'ambition, et qui marque par une pléthore de personnages faisant vivre un des chapitres des aventures du Docteur.


L'ultime supplice. Le bizutage par excellence.
  

=> Conclusion.
   Force est de constater l'aspect nécessiteux du film. Pour faire redémarrer une série, il en faut bien plus. On ne peut pas se contenter de faire une tentative de Blockbuster copié les uns sur les autres tel que le fait actuellement Disney. En fait, regardez par exemple John Carter, c'est le même principe que ce film. Tout se déroule tel que les personnes qui souhaitent se divertir d'un film le souhaitent. Enfin, le souhaitaient, car au bout d'un moment, on connaît la recette de faire un film facile et ça ne prend plus. Je le redis, mais je crains que l'aspect nécessiteux de ne pas offrir mais de prouver d'une manière rude ( en gros regarde le film, si t'aime pas on ne continue pas ) soit en réalité l'origine du mal. Une question d'audience, c'est tout, et j'ai peur que cela ait bridé par mal le scénario de départ, mais aussi le jeu d'acteur, ou encore le soin apporté aux personnages secondaires. Le film, surtout s'il sort d'une production américaine, est un très mauvais concept pour lancer une série. On ne souhaite pas retenter l'expérience, surtout après un tel modèle. Fait remarquable, en opposition à cela, l'audition souhaite par contre suivre le Docteur McGann, en fait il est le seul gagnant de cette opération, et il le mérite amplement.

Ha et… le générique est cool par contre, du moins la musique.
_________________
Revenir en haut
Lennox
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2011
Messages: 2 829
Localisation: CIA Tower
Masculin

MessagePosté le: Dim 22 Sep 2013 - 16:24    Sujet du message: [Film] The Enemy Within Répondre en citant

Même si je ne trouve pas le film bon je te trouve un peu dur tout de même dans ta critique.

Tout d'abord en ce qui concerne le côté à moitié-humain, je vois moins ça comme une tentative de rendre le Docteur plus "identifiable" mais plus d'en faire un genre de Spock à la sauce Gallifreyenne. Donc de séduire le public américain chez qui série de SF rime quand même plus avec Star Trek qu'avec Doctor Who.

Ensuite pour le jeu de McGann, je ne trouve pas qu'il surjoue. Son comportement est certes assez différent d'un Docteur mais bon le Docteur n'a jamais été vraiment lui-même juste après une régénération. Ce qui me fait dire que le film entier n'est qu'une crise post-regeneration Mr. Green

Et je confirme : dans les audios McGann est tout simplement magique!
_________________
Revenir en haut
lina
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 2 922
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Dim 22 Sep 2013 - 16:44    Sujet du message: [Film] The Enemy Within Répondre en citant

Après on sent clairement la patte de Fox dans l'histoire. Et tout le monde sait que Fox c'est de la m... en can qui porte une perruque.
_________________
Source
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 586
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 12 Oct 2013 - 00:52    Sujet du message: [Film] The Enemy Within Répondre en citant

Les critiques sont sévères envers ce film et pourtant il y a du bon.
les points négatifs: Comme tout le monde je n'aime pas du tout l'américanisation (course de voitures, clichés et stéréotypes etc). Les personnages secondaires sont vides et sans intérêt. Le Maître qui n'est qu'une grosse caricature ambulante (Ça peut être drôle aussi tellement c'est cliché). Et SURTOUT cette abominable prétention comme quoi le Docteur est à moitié humain!! Pour moi ça ne passe pas, c'est un blasphème.
Les points positifs: Je trouve Eight tellement charmant. Il est beau, il est sympathique et il a une belle voix. Grace ne me dérange pas comme personnage et je l'aurais préféré à certains compagnons du Docteur dans la série. J'aime beaucoup le début de l'histoire avec Seven qui se fait tuer, est amené à l'hôpital ou le personnel le tue en voulant le sauver puis le réveil de Eight, amnésique, à la morgue. Je trouve qu'il y a un côté réaliste à ces scènes. Oui, c'est ainsi que réagirait le personnel médical dans une situation comme celle-là, je pense. J'ai bien aimé tout l'aspect médical. L'intrigue me semble intéressante sans être époustouflante. Le Maître qui veut s'approprier les vies restantes du Docteur, bien sûr, c'est tellement lui Mr. Green Le baiser fait assez cliché, mais ce qui est intéressant c'est que c'était la première fois qu'on osait montrer le Docteur embrasser quelqu'un. Finalement, Grace ne suit pas le Docteur, et je trouve ça bien.
Revenir en haut
Ahaimebété
[Bad Bad Beans]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 3 513
Localisation: Marseille
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Sam 12 Oct 2013 - 09:08    Sujet du message: [Film] The Enemy Within Répondre en citant

Ahaimebété a écrit:

Sinon, qu'aurais-je à rajouter à ma review ? Pas grand chose, sinon, que ce perso du Maître comme souligné par presque tous ceux qui ont posté ici est nullissime au possible. Sans rien de la classe de ses incarnations précédentes, ni de la folie touchante de celle de John Simm. Une erreur.

Comme j'aime le perso à la folie, il a quand même réussi à me toucher deux fois dans le film : au tout début quand on le voit exploser (j'ai les boyaux qui ont fait un twist à ce moment là) et tout à la fin quand il est aspiré et qu'il crie : "Docteur!"



Dernière remarque à propos du personnage. Ayant dû revoir un peu les sous titres pour We are the Doctor, j'ai eu l'occasion de regarder le film plus en détail. Du coup, j'ai relever deux trois bricoles qui font que, finalement, je trouve encore quelques minettes pour nourrir mon amour pour lui, même à travers cette incarnation nullissime.

D'abord, dans l'ambulance (petite parenthèse : Grace appelle une ambulance pour emmener le Docteur, qu'elle croit fou, en asile psychiatrique, le Maître se pointe avec son ambulance, puisqu'il a pris le corps de Bruce, entre temps le Docteur a réussi plus ou moins à convaincre Grace qu'il doit aller à l'Institut Machin de Technologie récupérer l'horloge au béryllium, il demande donc à l'ambulancier "pouvez-vous m'emmener à l'Institut Truc-chose ", "mais oui, bien sûr" lui répond celui qui est censé être un ambulancier ET PAS UN CHAUFFEUR DE TAXI ! où ça s'est vu qu'une ambulance vous amène où vous voulez, en tout cas pas là où il devrait vous emmener c'est à dire DANS UN HÔPITAL ? et le Docteur trouve ça tout à fait normal, ainsi que Grace, d'ailleurs, alors qu'ils sont censés être tous les deux des gens intelligents. ok, ça a fait une grosse parenthèse, mais cette paresse scénaristique est une de celles qui m'ont le plus choquées) donc, je reprends, parce qu'on s'est un peu perdus : dans l'ambulance, Grace papote et à un moment elle dit en parlant de Marie Curie que le Docteur a rencontré, et séduite, bien entendu : "Did she kiss as good as me?" et le Maître la corrige parce que c'est de l'anglais bâtard : "As well as you." Regard bovin de Grace. J'avoue, là, ça m'a fait bien rire.

Deuxième truc : nous sommes toujours dans l'ambulance qui vient d'être coincée dans un embouteillage. "Qu'est-ce qu'on attend ? ", demande le Maître à Lee qui conduit. "Ben, c'est toujours bloqué", répond le gamin. "Ceci... est... une ambulance !" lui crie le Maître un peu énervé. Là aussi, ça m'a fait rire.

Enfin, toujours dans cette fameuse ambulance (il s'en passe décidément des choses dans une ambulance), cet autre dialogue : "Vous me tuez" dit Lee au Maître à propos d'une réponse qu'il lui a faite. "Vous voulez que je vous tue ?" demande alors le Maître qui semble avoir oublié dans l'affolement de sa transformation en serpent, puis en Bruce ce qu'est le second degré.

Bref, ces trois petits trucs m'ont "tuée" et du coup, j'arrive à apprécier ce Maître qui à l'air quand même pas mal à côté de ses pompes (funèbres, cela va de soi).

C'était le message inutile de 10 heures du matin quand on s'est endormie à 3 et réveillée à 7.
_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
Makko
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2010
Messages: 785
Localisation: Quelque part dans le Temps ;)
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 12 Oct 2013 - 11:52    Sujet du message: [Film] The Enemy Within Répondre en citant

je reviendrai plus précisement sur ma revew mais je vais juste dire ceci pour commencer: si vous êtes un fan assidu de la série, ne faites JAMAIS un jeu a boire avec ce film... ^^"
_________________
Allons Y!!! ^_^
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Sam 12 Oct 2013 - 11:54    Sujet du message: [Film] The Enemy Within Répondre en citant

Ce moment est énorme, j'avoue :

_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
Whoovy
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2013
Messages: 650
Localisation: Montpellier
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 12 Oct 2013 - 22:38    Sujet du message: [Film] The Enemy Within Répondre en citant

Il semble que hier , notre pauvre ami Makko s'en soit pris , pardonnez l'expression , plein la gueule ..

Nan serieusement , en fait , mis à part deux trois trucs , si j'avais pas été en même temps sur le tchat , j'aurai pas été en train de me moquer tout le film . Mis à part pour le termimaster , tellement epic qu'on ne résiste pas , bien-sûr .

Le tardis : Bof
Le maître : LAISSE MOI RIRE
Le docteur : au fond je l'aime bien ^^
L'histoire : Bof
La régeneration : Ho mon dieu , crevez-moi les yeux !

Comment résumer ce film ^^

Edit de derniere minute :

Le docteur semi-humain , aprés-tout c'est possible . Je veux dire , ils ont voulu étonner , cela a marché et ...
STOOOOP qu'est-ce que je dis , moi ? Allez vous faire manger par des rouge-gorges , les ricains !
_________________
Toujours un enfant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Makko
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2010
Messages: 785
Localisation: Quelque part dans le Temps ;)
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 13 Oct 2013 - 12:34    Sujet du message: [Film] The Enemy Within Répondre en citant

Je pense que je ne suis pas le seul a avoir morflé avec ce film... on s'en est tous pas remis, en fait ^^"

Enfin bref, "Allons y!" ^^

En 1996, dans une tentative désespérée de relancer la série depuis son annulation en 1989, la BBC a tenté de s'associer avec la FOX pour relancer Doctor Who, en profitant de la vague des séries SF/Fantastiques qui déferlaient a ce moment là aux States...
Ils ont donc laissés les mecs de la FOX s'amuser a tripatouiller un peu dans la série et l'arranger pour que celle ci plaisent AU MOINS au public américain et a donc lancé le pilote d'une future saison de Dr Who, sous forme d'un film appelé "The Enemy Within"

Et................. Mon dieu que c'est éprouvant... et hilarant, aussi
Comme je l'ai indiqué en teaser, il y'a tellement d'incohérences, de trucs mal amenés et de clichés dans ce film que tenter de faire un jeu a boire avec ça peut s'avérer MORTEL!!! O_O

Enfin... par quoi commencer?
- Le Tardis qui ressemble ici a un manoir volant? Mais bon sang, c'est pas la baraque de Dorothée du Magicien d'Oz, pourquoi en fait une caravane spatiale? C'est nul!!! Oh, et ce film a lancé l'idée que l'Oeil de l'Harmonie est en fait pas unique mais est le moteur d'un Tardis... rien de plus...
Comme quoi, "Journey in the center of the Tardis" a réussi a recycler une idée pourrie malgré le fait que cette idée est... toujours aussi pourrie...
- Le Docteur a moitié humain?........... Euh non, on va éviter d'aborder ce sujet, ça vaut mieux...
- L’interprété du Docteur? Non, Paul McGann est au dessus de tout, lui aussi a eu les mêmes galères que Colin Baker niveau costumes et accessoires (ils lui ont collés une perruque pour ce rôle... UNE PERRUQUE!!!! O_O ET MÊME PAS ROUSSE!!!! >_<) et franchement, il se défend pas mal, quand même... Et ce pauvre Sylvester Mc Coy (BOOOOOOONES!!! euh non, c'est pas ce McCoy, désolé ^^"), c'est a se demander pourquoi est il revenu parce que c'est pas une fin digne de son Docteur, sérieusement... finir buté par des racailles de pacotilles et flingué par des humains sur une table d'opération... décidément, il n'a vraiment pas de chance niveau régénération... Mais ça fait quand même plaisir de le revoir.
- L'interprète du Maitre? WOUAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH!!!
Non sérieusement, Erik Roberts a fait ce qu'il pouvait avec le peu qu'on lui a donné... ce qui donne pour résultat un Maitre sous cocaïne et caféine, une version totalement hallucinée, impensable, incroyable et aussi trèèèèèèèès original: The Masterminator!!!!

Et il y'a une tonne d'autres choses a dire encore dessus mais au final, qu'est ce que ça a donné? Bah rien, le film est resté seul a cause des audiences catastrophique, la série ne s'est pas faite et Paul McGann détient le record de la plus courte incarnation du Docteur de la série, a savoir 1 épisode... Regrettable...
_________________
Allons Y!!! ^_^
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Dim 13 Oct 2013 - 12:44    Sujet du message: [Film] The Enemy Within Répondre en citant

Le Tardis c'est vraiment une question de goûts. Moi je l'adore ! (et Six approuve)
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
Temanta
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2013
Messages: 55
Féminin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 13 Oct 2013 - 15:38    Sujet du message: [Film] The Enemy Within Répondre en citant

Pour le Tardis, je suis d'accord: c'est une question de goût. Perso, la salle de la console m'a plutôt plu mais pas celle où se trouve l'oeil de l'harmonie qui fait trop manoir. Ce qui est certain: ça change bien des Classics ^^

Makko a écrit:

Et ce pauvre Sylvester Mc Coy (BOOOOOOONES!!! euh non, c'est pas ce McCoy, désolé ^^"), c'est a se demander pourquoi est il revenu parce que c'est pas une fin digne de son Docteur, sérieusement... finir buté par des racailles de pacotilles et flingué par des humains sur une table d'opération... décidément, il n'a vraiment pas de chance niveau régénération... Mais ça fait quand même plaisir de le revoir.


Tout à fait d'accord, ce n'est vraiment pas une fin digne de son Docteur :/
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
lina
[Dark Lord of All]

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 2 922
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mar 22 Oct 2013 - 15:28    Sujet du message: [Film] The Enemy Within Répondre en citant

Bon hum... voilà la réaction de Paul McGann quand il portait la perruque...





...voilà.

(vidéo)
_________________
Source
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Whoovy
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2013
Messages: 650
Localisation: Montpellier
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 鷄 Coq

MessagePosté le: Ven 1 Nov 2013 - 12:17    Sujet du message: [Film] The Enemy Within Répondre en citant

On ne plaisante pas ! Avec les cheveux du docteur ...

Cela peut s'avérer trrrrrrès dangereux ....
_________________
Toujours un enfant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Ledru Rollin
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2013
Messages: 600
Masculin

MessagePosté le: Dim 2 Fév 2014 - 12:53    Sujet du message: [Film] The Enemy Within Répondre en citant

Bon, presque tout a déjà été dit sur le téléfilm, je ne vais donc pas trop développer et juste donner mon avis.

Pour moi, déjà je ne dirais pas que cela est pire que la série classique, ou que c’est la pire chose de Doctor Who. Non. Parce que le gros défaut de ce téléfilm est bien sûr l’américanisation, ça fait daté années 90 et ce n’est pas une qualité. Mais certains classiques font aussi parfois daté et son plutôt mauvais car parfois faisaient trop dans le cliqué série pour enfant. C’est juste un mal pour en soigner un autre.
Je ne vais donc pas par exemple jeter la pierre sur des détails tels que l’image de la radio dans l’hôpital, car même déjà avec le troisième Docteur, ça ne ressemblait pas à des cœurs ce qui était montré. Ce que je veux juste dire c’est qu’on ne va pas tirer sur l’ambulance et chercher tous les défauts du film, mais je vais seulement développer les différences par rapport aux classiques, ce qu’il y a de bon ou de pas bon.

Comme je le disais l’américanisation est le plus grand défaut. Je pense que Tenrolf a tout dit sur le sujet. Les personnages secondaires sont assez gras (le mec de la morgue, le professeur de l’institut). Les gangs ne dérangent pas trop encore, la course en moto déjà plus. Mais gros point faible, le Master bien sûr. C’est clair qu’ils en on voulu faire une sorte de Terminator, et ça ne prend pas. Après, ce qui est dommage c’est que je trouve Eric Robert pas trop mauvais dans le rôle de l’ambulancier au début. Alors ensuite jouer un personnage qui est dans un corps en décomposition ce n’est certes pas facile, mais c’est sûr qu’il y a une erreur.
Le Tardis aussi gène un peu. Aux premiers abords on trouve ça cool. Limite, outre l’aspect prestigieux, les barres métalliques verticales feraient penser au futur Tardis de l’époque Russel T Davies. Mais, lorsqu’on en arrive à l’œil d’Harmony, et pour les scènes final ce n’est plus un Tardis, mais un temple à la Indiana Jones. Sauf que la pour le coup, c’est plus Allan Quatermain dans les mines du roi Salomon! En fait, mis à part l’interprétation du Master, c’est surtout le dernier tiers du film qui craint…

Concernant les côtés réalisation, la qualité en terme d‘image est quand même meilleure que las classiques : les ambiances, les décors (les choix c’est une seconde chose). Les moyens étaient là. La scène de régénération m’a plutôt plu aussi. J’ai trouvé cette transformation bien faite et pas too much comme le sont les actuelles.
Le générique aussi, est annonciateur de celui de la nouvelle série : juste un vortex avec une musique orchestrée. Au moins s’en est fini des nappes de synthé et des effets d’explosion à la fin qui faisaient quand même un peu trop gamin.
Il est aussi facile de penser à quelles ont été les idées amenées par l’équipe anglaise, et celles de l’équipe américaine. Malgré cela le scénario n’est pas tout à fait original, et reprend l’idée de base de The Deadly Assassin. Le Master n’a plus de corps et doit ouvrir l’œil d’Harmony.
D’ailleurs l’idée de son esprit en serpent, certes légèrement fantaisiste, m’a fait penser en fait au concept du Mara.

La présence de McCoy ne m’a pas aussi déplu. Je le trouve plus mûr et plus sérieux qu’avant. Et sa scène de mort est très touchante. Certains semblent critiquer le fait qu’il ne meurt pas en héro comme Tom Baker, ou mort de fatigue, ni sacrifié comme c’est souvent le cas maintenant. Mais je trouve justement que sa mort stupide donne une dimension tragique. Le Docteur prévient qu’il n’est pas humain, et arrive même à résister aux anesthésiques. Jusqu’au bout il se bat pour sa vie, et meurt en poussant un dernier cri d’agonie.

La romance du huitième Docteur a certes fait grincer des dents à l’époque. Dans les classiques le Docteur n’éprouve au final très peu de sentiments de nature romantique pour ses compagnons. Mais comme désormais la nouvelle série donne une place centrale aux sentiments du Docteur envers ses compagnes (ou l’inverse), il faut admettre que les choses ont changées. Encore une fois, ce téléfilm offre quand même une bonne transition entre les deux séries.
Le fait que le Docteur soit à moitié humain, par contre, ce n’est pour l’instant pas canon. Après on peut toujours voir ce qu’il a dit comme une boutade. Et le fait que l’œil d’Harmony à besoin d’un humain pour être ouvert a très bien pu être fait du fait que le Docteur a toujours un compagnon humain. (D’ailleurs il me semble que c’est ce qui est dit dans un audio avec Evelyn.)
L’œil d’Harmony justement, c’est sûr qu’on ne comprend pas trop ce qu’il fait là. Et limite son rôle serai plus proche de l’esprit du Taris (cf Boom Town) – d’ailleurs le Docteur dit bien que le Tardis a une âme, sujet peu développé dans les classiques et central dans la nouvelle série. Mais je suis au final content de savoir que l’idée à définitivement été canonisé par Journey to the Centre of the Tardis qui d’ailleurs par ses échos temporel (les ‘fantômes’) explique aussi comment le Master ici peut voir les apparences du Docteur.
Bref, à mes avis un épisode qui a ses défaut d’américanisation pour l’interprétation de certains personnages, mais qui reste quand même important pour la série, apportant de nombreux concepts qu’on l’on retrouvera dans la nouvelle série.


Dernière édition par Ledru Rollin le Dim 2 Fév 2014 - 20:26; édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:08    Sujet du message: [Film] The Enemy Within

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Les anciennes saisons et films -> Docteur 8 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 7 sur 8

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com